AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 9 sur 10
L'arrière boutique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Sam 17 Mar - 12:06


Daemon était à la limite des excès de zèle ; je n’y étais pas vraiment habituée. Mais j’aimais l’idée qu’il souhaite venir tôt pour en apprendre plus ; cela montrait que cette branche magique l’intéressait suffisamment pour qu’il souhaite lui céder quelques heures de sommeil. Bon. On avait fait le tour des pendentifs et jeté un oeil aux capes d’invisibilité ; s’il me laissait la main, j’allais choisir la continuité la plus logique.

— Je vois. Il faut que tu saches qu’on a un artefact un peu spécial, en réserve. Ce n’est pas une cape d’invisibilité, mais un casque, et il a la même efficacité que la relique de la mort. Le problème, c’est que son entretien est plutôt complexe ; à chaque pleine lune, faut le baigner dans du sang humain. Qu’on fournit, bien sûr ; j’ai un contact hospitalier. Donc bon, si t’as des gens pas très convaincus par la cape, tu peux proposer, mais faudra les mettre en garde de ce côté, parce que cela peut rebuter… et si tu devines que de toute façon, ce type d’entretien ne leur correspondra pas, autant laisser couler.

Je marquais une pause, guettant sa réaction. Faut dire qu’on avait de tout ici, et si les gens lui posaient des questions, fallait qu’il sache répondre. Mais bon, cela pouvait aussi heurter la sensibilité des jeunots.

— C’est le seul casque en réserve, tu peux pas te tromper. Ah, et on a une autre cape là-bas aussi, mais qui elle n’est pas axée sur l’invisibilité du tout : c’est la cape en peau de Grapcorn, qui protège contre la majorité des sorts de base.

J’pense que pour ce chapitre c’est bon, mais il aura peut-être des questions… Qui sait. J’enchaine quand même, car la boutique est grande.
— Je crois que t’as mentionné le goût des bouquins aussi ; c’est cool, mais lis bien le titre avant d’ouvrir les grimoires. Y en a qui sont un peu fourbes. Par exemple, le Sonnet d'un Sorcier te condamnerait à parler en vers à jamais. Dans le même genre, y a le Livre qu'on ne peut s’arrêter de lire, j’crois que tout est dans le titre, ou pire, le Grimoire de vision, qui te rendrait aussi aveugle que moi y a quelques mois. Pour les autres, y a moins besoin de prudence.
J'm'arrête à nouveau, d'un regard interrogateur.

Des questions ? Allez, dis moi tout petit.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'arrière boutique

Message par : Daemon Stebbins, Lun 19 Mar - 13:37






Formation...

Lizzie Bennet
  Daemon Stebbins
“La chance aide parfois, le travail toujours. ” ♫♫♫ - Mon L.A a Lizzie


Là, j'avouais que cette information, importante certes au sujet du casque, était de trop et je ne pouvais réprimander une grimace de dégoût absolu à cause de l'image qui s'était formée dans mon esprit. Même pour moi, qui avait entendu mon père racontait certaines histoires ou celles d'aurors, qui étaient venus manger chez nous, cela atteignait le comble de l'horreur.

* Des malades. Je vais jamais survivre si y a beaucoup de trucs dan ce style. *

Alors sans me retenir, je lâchais :

- Yeurkkk.

Puis pour me ressaisir immédiatement, j'ajoutais :

- Désolé, je ne suis pas habitué. Celam'a surpris.

Mais que faisait le ministère. Je pensais déjà que les verres anti-moldus étaient une abomination. Mais là, on touchait le fond. Je devais me reprendre et rebondir par pragmatiste. Il fallait que je fasse oublier ma réaction.

- Ne t'inquiète pas, je ferai mon possible pour qu'ils soient convaincus par la cape. Surtout que ce casque doit coûter une véritable fortune au vue de sa puissance. Parce qu'il doit être rare et difficile à reproduire. Je pense qu'il serait plus judicieux de le réserver à un bon client habituel, fortuné, qui saura vraiment l'apprécier à sa juste valeur et se permettre de le payer même un peu plus cher que son prix.

J'écoutais la suite.

- D'accord. La cape de Grapcorn. Je la retiens.

Ma patronne me mettait en garde aussi contre bouquins de cet endroit.

- Je serai donc très prudent avec ces derniers et avertirais aussi nos clients par sécurité. Y-a-t-il d'autres choses qu'il faut prendre en considération ? Quels sont les produits populaires que je me doit de connaître pour bien orienter les novices qui pourraient venir ou les habitués ?

Enchaîner pour finir rapidement pour ne pas penser. Après tout peut-être qu'u jour, cela pourrait me servir pour me défendre...


Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Mer 21 Mar - 10:03


Une grimace, une marque de dégoût : voilà qu’il comprenait pourquoi la boutique s’appelait Barjow & Beurk. Il s’était attendu à quoi, en venant ici ? Enfin, à son âge, user de sang humain de la sorte m’aurait sans doute rebu— ha non, c’est vrai qu’à l’époque je faisais croire à des gosses que j’étais un vampire pour leur piquer du sang et faire quelques expériences de potion avec. Le pire c’est que ça les fascinait tellement qu’ils avaient pas peur et se laissaient faire. Le pied total. J’étais vraiment la pire, et depuis longtemps en fait.

— La différence de prix est présente mais pas aussi importante que tu sembles le penser. Le vrai coût du casque, c’est l’entretien très particulier qu’il nécessite, et sans lequel il ne peut fonctionner. Mais tu peux en effet ne pas en en parler sauf si un client régulier te le demande explicitement.


Il intégra une à une toutes les informations, marquant de petits mouvements de tête son effort de mémoire. Difficile de savoir si ces gestes étaient conscients, mais ils avaient quelque chose de reposant. Il m’interrogea ensuite sur les habitudes de commandes…
— Pour les habitués, y a vraiment de tout tu sais, ça dépend des gens. C’est plus régulier chez ceux que tu appelles les novices. L’objet qu’ils achètent le plus est sans doute la cape d’invisibilité, et de loin.
Mais clairement, vu le succès de l’Antre depuis quelques mois, j’étais un peu obligée de lui parler des potions.

— Ces derniers temps y a beaucoup de clients qui viennent ici pour les potions ; le polynectar, en particulier. On a des fioles dans les rayons, en réserve, donc là suffit de lire l’intitulé du flacon. Pis il y a aussi pas mal de services à l’Antre des Potions. Les personnes formées peuvent les aider à composer une potion, les épauler dans une expérimentation… Je propose aussi des cours de potions tous les week-ends ; c’est un peu ma passion, ce domaine.
Le sourire s'adoucissait à ces évocations.

Lire des étiquettes, il pouvait le faire sans moi ; peut-être faudrait-il qu’il teste les services de l’Antre à un moment ou l’autre pour pouvoir en parler véritablement. Mais ça, c’était à lui d’en juger ; je ne voulais pas lui forcer la main. Cela dépendrait de ses centres d’intérêt, de son rythme, de sa curiosité, etc.

— J’crois qu’on a vendu plusieurs diffuseurs de potion ce mois-ci d’ailleurs, alors qu’avant c’était très peu demandé. Tu sais comment ça fonctionne ?

Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'arrière boutique

Message par : Daemon Stebbins, Sam 24 Mar - 4:53






Formation...

Lizzie Bennet
  Daemon Stebbins

“La chance aide parfois, le travail toujours. ” ♫♫♫ - Mon L.A a Lizzie
Liz semblait satisfaite de ma réaction de dégoût. Elle devait sans aucun doute s'y attendre. Mai là c'était quand même trop. Elle m'indiqua que le prix n'était pas aussi cher que ce que je croyais et me concéda le droit d'en parler seulement à des clients réguliers qui l'auraient réclamer.

* Ce truc, je ferai plutôt en sorte de l'oublier complétement et à jamais le rayer de ma mémoire.*

Je pressentais que je ferais peut-être des cauchemars cette nuit et me contentait d'un simple :

- D'accord.

Les capes étaient visiblement l'objet phare de la boutique. Il faudrait réellement que je m'entraine parfaitement là-dessus. Aussi bien pour l'argumentation qu'à le reconnaître les yeux fermés.

- Très bien.

Oui mes phrases étaient courtes mais je n'allais pas non plus faire un roman sur chaque chose qu'elle m’enseignait. Sinon e n'est pas quelques jours qu'il faudrait pour me sentir à l'aise mais bien six mois. Enfin si jamais un jour, je me sentirais ainsi dans cette  étrange et affreuse boutique.

- Je vois.  

Je tiquais à ce moment là.

- Je dois t'avouer qu'à mes buses, j'ai réussi à avoir Effort Exceptionnel. De ce fait, j'ai gardé potion encore cette année. Toutefois je sens bien l'écart entre la cinquième et sixième année. Même un peu trop ce qui me cause quelques difficultés. Donc je m'en sort bien sur des potions basiques mais c'est plus délicat pour les plus complexes. D'ailleurs, je ne sais pas si je vais garder cette matière en septième année. Je voulais me garder un maximum d'opportunités ouvertes pour l'avenir. Toutefois c'est franchement pas gagner. Et c'est pas faut de travailler ou d'avoir de l'aide. Je pense même quand fait, ce n'est pas moi qui n'aime pas les potions. Mais bien les potions qui ne m'aiment pas au vue du temps que je passe à les étudier. J’atteins difficilement l'acceptable. Y a pire mais ce n'est pas une réussite non plus.

Oui les potions était devenue ma bête noire. Mon binôme de cours était patient mais je ne pouvais pas me reposer sur elle indéfiniment.

- Ce n'est pas la théorie le soucis. Ressortir les choses m'est facile. Le danger, c'est la pratique. Je n’obtiens qu'une fois sur trois ce que je suis censé avoir et un peu trop souvent, à mon goût, ça finit parfois en désastre.

Oui, je venais de dévoiler la faiblesse de "Monsieur Parfait". Mais valait mieux dire la vérité.

- Si je ne trompe pas. Cela permet de changer une dose de potion en gaz après un temps d'attente. La durée de conservation est limitée. Mais je ne sais plus si c'est deux ou une heure. Passer le délai, le produit se repend qu'on le veuille ou non. Toutefois, on ne peut l’utiliser que pour des potions en-dessous d'Optimal. Parce qu'il est trop basique.

Certaines infos me manquait. Mais je pensais que je m'en tirais bien quand même...


Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Dim 25 Mar - 22:01


Il rompit ses acquiescements pour me donner un peu plus de matériel. De la vulnérabilité ! Des points faibles ! Une envie de progresser ! C’était tout ce que j’aimais, vraiment. Il aurait pu lâcher les potions après ses Buses, mais même si ce n’était pas sa vocation, il continuait. Acceptable ou pas, il lâchait rien. Pour l’instant. Il sentait que c’était utile, plus que les professeurs d’Enchantements ou de Défense Contre les Forces du Mal voulaient bien l’admettre. J’vais vous le dire en deux mots : je jubilais.

Pour les potions basiques, ça allait ; c’était toujours ça de pris. Non mais parce qu’on dirait pas, mais avec Aya on avait revu une potion de première année et ça lui avait demandé plus de concentration que je l’aurais cru. Quand on a pas la fibre, c’est pas évident. Comme moi avec la médicomagie. Là, c’était pas que la médicomagie m’aimait pas, c’était plus que j’y étais si inefficace que mes sorts de médicomagie devenaient des attaques mortelles. Genre littéralement. Une catastrophe.

L’idée que se puisse être la matière qui le choisisse, comme avec les baguettes de Ollivander’s, m’arracha un sourire. Si seulement ça pouvait être aussi simple. Pim, vocation ! Pim, pas vocation ! Non. Clairement j’avais mis des années avant de comprendre à quel point l’art des potions comptaient pour moi. De base je les utilisais principalement pour me shooter ; avec le temps et les demandes à Barjow & Beurk, j’avais appris, quoi.

— Tu mentionnes de l’aide… Tu as un tuteur, ou pris des cours particuliers avec un professeur de Poudlard ? Et tu peux définir un désastre ? T’as quand même pas tué un camarade, si ?


Le regard suspicieux, je l’attendais. Tant que personne n’était mort, ça allait. Il allait s’en sortir s’il était volontaire et bien entouré.

— Bien vu ! Le temps d’attente initial est de douze minutes, et après pour la conservation en bloquant la sortie du cylindre, tu peux gratter une heure. Si tu veux l’utiliser sur d’autres personnes sans être touché, pense à te protéger le nez et la bouche. C’est clair que pour la théorie, t’es impec, c’est assez rare que les élèves de Poudlard connaisse cet engin, d’autant qu’il est assez récent. Pour la pratique… Ma foi, si t’as besoin de t’entrainer à l’Antre, seul, avec Aya, avec moi… Faut pas hésiter ! T’es pas seul ici.


Je marquais un nouveau temps d'arrêt, réfléchissant à ce qu'il manquait. Boh, on avait vu la base, le reste il le verrait sur le terrain.
— J'pense que si t'as pas d'autres questions, on peut considérer ta formation comme terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'arrière boutique

Message par : Daemon Stebbins, Lun 26 Mar - 11:02






Formation...

Lizzie Bennet
Daemon Stebbins

“La chance aide parfois, le travail toujours. ” ♫♫♫ - Mon L.A a Lizzie
L'ex jaune s'était emballée à la mention de mes capacités au sujet des potions. Cependant, il y avait une grande divergence sur la définition désastre entre elle et moi. Pour moi, un désastre c'était quand mon chaudron explosé sur le professeur ou que ma potion partait complétement en live. Pour ma patronne, ce n'était pas le mot désastre que j'aurais employé en entendant qu'elle considérait que le mort de quelqu'un comme tel. Pour ma part, j'aurais plutôt employé l'expression anéantissement de la vie ou fin du monde. Cela montrait combien nous étions différents. Je l'avais déjà assimilé lors de nos premières rencontres. Non je ne vous dirais absolument pas encore ce qui s'est passé quand j'ai découvert qu'elle avait pris son apparence. C'était un secret entre elle et moi que je ne comptais jamais livré à quiconque.

- Euh... Non je n'ai jamais tué personne. Quand je dis que je dis que c'est désastre, c'est que depuis que je suis en sixième année, une fois sur trois mon chaudron soit explose sur le professeur ce qui l'emballe moyen. Ou bien fini par faire toute autre chose que ce qui est prévue, genre une potion qui est censé être violette fini rouge ou la texture est étrange. En ce qui concerne mas cours, je travaille en-dehors des leçon avec mon binôme qui est une personne douée contrairement à moi. Et le prof, voyant ma bonne volonté. m'autorise à venir travailler dans la classe, pour retenter les potions manquées. C'est pour ça que je suis certain que c'est les potion qui ne m'aiment pas. Faut dire que mon obtenir mon buse dans cette matière, l'année passée, j'ai bossé comme un damné.

Surtout ne pas dire pourquoi je voulais tant conserver les potions au départ, dans ce lieu, ce serait considéré comme une déclaration de guerre. Auror. Cependant j'avais totalement oublié ce rêve. Non, j'avais décidé d'emprunter la voix d'archéomage. Donc mon expérience ici pourrait me servir si jamais sur un chantier de fouilles, je découvrais des objets douteux. Ainsi je saurais comment les manipuler. Surtout que comme spécialisation, je voulais choisir la période qui concernait évidemment Voldemort et Harry Potter. Ce qui signifiait en gros quasiment tout le XXième siècle. Etant donné que le mage noir été en Décembre 1926 et que Harry l'avait battu en Mai A998. D'ailleurs c'était la date qui marquait le passage au XXI ième siècle et non l'en deux milles. EN histoire, c'était un effet marquant qui ouvre ou qui ferme une période marquante qui a transformé la société sorcière. Et on peut dire qu'avec la mort de l'autre fou furieux, tout un pend das veilles traditions avaient été condamnées par la communauté définitivement ce qui avait conduite une période glorieuse de trente ans.

Enfin revenons à Liz qui me déclarait que ma formation était finie pour la plus grosse partie et que ce qui restait je le verrais dans la pratique.

- Très bien Liz. Merci. Par contre aurais-tu un livre à me conseiller pour parfaire mes connaissances ou combler les lacunes que j'ai encore sur certaines parties des produits. Ainsi je pourrais m'avancer un peu.

J'étais soulagé de pouvoir sortir bientôt d'ici. Je savais que le choses allaient être difficiles pour moi. Néanmoins, je n'avais pas imaginer à quel point.

- Je revendrais donc Vendredi soir pour mon premier jour. Sinon je te verrai à Poudlard dans les couloirs ou en cours.

Je saluais donc ma patronne et quittait la boutique pour rentrer à l'école...


( Fin du rp pour Dey - Merci maîtresse)
Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Lun 26 Mar - 11:42


Il sembla un peu troublé de ma réaction mais poursuivit néanmoins ses explications. Boh, j’étais sûre qu’en bossant tous les deux, on s’en sortirait. Et puis j’avais cru entendre dire qu’on allait pas tarder à changer de professeur de potion, donc peut-être que le prochain saurait lui fournir le petit déclic qui manquait.
— J'vois le genre.

Pour le reste, il était encore un peu perdu quant aux produits et diverses marchandises de la boutique. Alors, j’avais pas écrit de manuel d’utilisation pour l’intégralité du catalogue de la boutique, il aurait qu’à se contenter de ce dernier, mais il y avait quelque chose dont on avait assez peu parlé, pour l’instant. Enfin justement, pas quelque chose, pas un objet. Le vivant.

Me contorsionnant dans l’arrière salle, j’attrapais difficilement un livre qui dormait dans sa cage, et m’évertuais immédiatement à le gratter et caresser sur la tranche. Dans un frisson approbateur, le bouquin s’ouvrit.
— Côté créatures magiques, le Monstrueux Livre des Monstres est génial. En plus, ça te servira en Soins aux Créatures Magiques. Il peut surprendre la première fois, mais au fond, il suffit de le caresser pour le lire.

Je le lui confiais avec douceur, et il me salua. Je fis de même, avant qu’il ne disparaisse, glissant un rapide « A plus tard ! » sans savoir s’il l’entendrait. C'était une ère intéressante pour les apprentis mages noirs, même ceux qui y allaient un peu à reculons. Je ne saurais trop dire ce qui me faisait fonder tant d'espoirs en lui ; il y avait quelque chose de bigrement prometteur. Quant à demain, qui sait...

.Fin de RP.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: L'arrière boutique

Message par : Azphel, Mer 28 Mar - 11:41


Suite du RP intro d'Az chez B&B
avec
L.Z


L'antre des Potions dégageait vraiment quelque chose, même si ce n'était pas la tasse de thé d'Azphel. On sentait tout de même qu'on y avait mis une vraie personnalité, et il ne doutait pas que les potionnistes du monde magique devaient trouver leur bonheur dans cet endroit. Lizzie paraissait faire partie de ceux-là, il devinait en elle le plaisir qu'elle avait à l'amener ici en lui faisant faire le tour du propriétaire. Azphel savait pourtant au fond de lui qu'il n'apporterait probablement aucune contribution au développement de cette section de B&B, très peu versé dans l'art des potions, il se passait même de les utiliser autant qu'il le pouvait - s'il aimait la magie sous toutes ses formes, la magie liquide était en revanche quelque chose qui le rebutait, et qu'il estimait trop dangereux.

Lizzie le conduisit à la réserve dans la foulée, endroit qui intéressait particulièrement le mage, il imaginait mal exposer les espèces qu'il souhaitait négocier dans la boutique... Concernant les protections de la boutique, la sorcière souhaita garder le mystère et Azphel lui sourit de manière entendue. Bien évidemment qu'on exposait pas toutes les mesures de sécurité au premier venu, et il n'insista pas, bien que son intérêt était purement professionnel et motivé par la sécurité entourant les espèces animales ou les objets rares qui pourraient rejoindre le catalogue de Barjow & Beurk.

La porte de la réserve s'ouvrit et Azphel y pénétra avec un regard curieux. Ici, tous les articles en stock étaient entreposés - il devait y en avoir pour une vraie fortune ! Soigneusement rangés la plupart du temps, quelques cartons traînaient à même le sol, preuve que la boutique devait tourner et qu'on avait besoin d'avoir de l'avance. Le mage noir fit quelques pas à l'intérieur, posa son regard de tous les côtés, avant de se retourner vers sa patronne :
- Dis-moi, tu as quelques restrictions, concernant les espèces qui pourraient être vendues chez B&B ? Peut-être qu'un endroit spécifique comme l'antre pourrait convenir.... rien de totalement illicite, mais tout ne sera pas nécessairement... soutenu par les autorités, si tu vois ce que je veux dire ?

Azphel n'imaginait pas ouvrir un endroit spécialement adapté à certaines espèces rares chez B&B ; la question était surtout posée pour situer les limites de la proprio et de la gérante concernant ce qu'il envisageait de faire...
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Lun 2 Avr - 15:12


(suite du PV Azphel)

Dans la réserve, Azphel examina soigneusement les lieux, ce qu’ils recelaient et ce dont ils pourraient encore se doter. Après un temps supplémentaire de réflexion, il poursuivit avec ses questions. Il ignorait les espèces pouvant être commercialisées dans notre boutique. Parlait-il de flore ou de faune, déjà ? Parce que pour l’instant, c’était classé un peu comme les objets, fioles et grimoires, en fait.

J’entrepris de lui expliquer ceci aussi sommairement que possible :
— J’ai pas vraiment de restrictions, non, mais pour l'instant on a seulement des plantes et des oeufs. Comme ça prend pas beaucoup de place, non, on a jamais eu faute de salle spécialisée dans le vivant. On est pas la Boutique d’Animaux Magiques non plus ! Du coup c’est juste réparti entre les rayons et la réserve, selon la légalité.

Je marquais une légère pause, lui montrant une série de coquilles vivantes.
— A ta droite, par exemple, on a des oeufs d’Acromentule… mais on a jamais gardé des Acromentules adultes ici, si c’est pas vendu avant la fin de la cinquième semaine, on les transmet à un partenaire les commercialisant une fois l’oeuf éclos.

Leur vue avait quelque chose d’intrigant, fascinant, apaisant et électrisant à la fois. L’oeil rêveur, je laissais mes doigts s’égarer sur une des sphères blanches et molles.
— Alors, tu as quelque chose en tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: L'arrière boutique

Message par : Azphel, Dim 22 Avr - 11:59



L.Z
Oups

En définitive, Barjow & Beurk correspondait exactement à l'idée qu'Azphel s'en faisait. La boutique n'avait pas pour vocation de vendre en priorité des animaux, ce qui était logique, jamais elle n'établirait sa réputation sur ça quels que soient les changements qu'Azphel pourrait y opérer, ce n'était d'ailleurs pas son but. Garder les spécimens accessibles à l'état d'oeufs était la solution la plus économique, dans le coût des installations et le gain de place qu'il permettait, même si cela soulevait sans doute quelques problèmes ; la manipulation délicate d'une part, et la "facilité" de s'en emparer, bien que le mage noir ne doutait pas que la boutique disposait de toutes les protections nécessaires pour se prémunir des vols éventuels. Lizzie n'avait pas éludé sa question pour rien.

- Ce que j'ai en tête, dit le mage se tournant vers sa patronne, c'était justement ceci, ce que je trouve ici. Proposer de nouveaux oeufs au commerce, sans penser une seconde à rivaliser avec le choix et les catégories d'animaux disponibles à la BAM. Ne pas vraiment changer le catalogue, mais plutôt y apporter une poignée de créatures supplémentaire, du genre rares, donc chères, et potentiellement dangereuses, dégageant un intérêt manifeste pour la population sorcière. Il n'y aurait rien d'illégal sur le papier, bien que certaines espèces auxquelles je pense appartiennent à des catégories dangereuses... Aussi je ne sais pas si elles pourraient apparaître sur le catalogue, ce serait plutôt des commercialisations à la demande de clients, tout en allant chercher ces clients par le bouche à oreille...

Le mage noir sortit un bout de feuille chiffonné de sa poche. Dessus étaient écrits les noms de créatures qu'il pistait, pour lesquelles il avait déjà entrepris des recherches, et qu'il jugeait à la fois tout à fait adaptées à une vente chez Barjow & Beurk, et suffisamment intéressantes pour attirer une clientèle qui n'hésiterait pas à débourser plusieurs dizaines, voire centaines de Gallions pour les acquérir.
Il était vrai qu'à bien regarder cette liste, les créatures ciblées par le mage noir devaient attirer en premier les faveurs des sorciers soucieux de s'offrir une protection de qualité...

- Je pense que mes premières recherches conviendront parfaitement à la boutique, compléta le mage. Après, je ferai venir aucun oeuf sans ton autorisation. Et si tu juges que certaines espèces sont trop dangereuses ou manquent d'intérêt, j'approfondirai pas pour les obtenir. Je songe à quelques animaux du monde moldu, aussi, même si ma priorité restera les créatures magiques méconnues.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 26 Avr - 17:13


@ Azphel

Muette, je l’écoutais. Il parlait d’oeufs ; on n’en manquait pas, ici. Des oeufs de serpent, de mamba noir, d’acromentule, de dragon… Le fait de ne pas concurrencer la Boutique d’Animaux Magiques, on était bien d’accord. Pour moi, il était hors de question d’aller taper dans les plates bandes de mon cousin.

Evidemment, il restait d’autres espèces. Les Soins aux Créatures Magiques n’avaient jamais été mon fort, et je tentais à penser à quelques potentialités; Les oeufs d’occamy par exemple…? Illégaux, bien sûr, mais la valeur des oeufs en elle-même était telle qu’il y aurait toujours des acheteurs sur le marché noir.

Il parla du point de vue légal ; clairement, je vois pas à quelles créatures il pensait s’il voulait rester du domaine licite. Perplexe, j’attendais la suite. La question du bouche à oreille était intéressante ; Aya l’avait-elle déjà briefé sur les spécialités de nos fournisseurs, ou pas encore ?

— C’est intéressant tout ça… En terme de créatures magiques, tu penses à quoi ? On commercialise déjà des oeufs qui ne devraient pas se trouver ici, donc c’est vrai que si tu as des contacts permettant d’être discret tout en présentant de nouvelles possibilités, il y a un grand potentiel…

Il s’était emparé d’un papier ; je présumais qu’il s’agissait de ses premières recherches, et tendais la main en sa direction. L’idée me plaisait, mais j’attendais voir ce qu’elle recelait, de façon concrète.

— Tu connais déjà des personnes qui seraient intéressées, ou c’est une idée sur laquelle tu as travaillé en solitaire ?
Je me souviens de sa marque, dévoilée il y a quelques années de cela. A-t-il reprit du service auprès de l’Ordre Noir ? Cela leur ressemblerait assez, ce type de manigances…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: L'arrière boutique

Message par : Invité, Ven 22 Juin - 21:27


[PV] Lizzie & MM67 (+ L.A.s)
Forge & Ravitaillement
Autorisation de Lizzie pour poster



Il y avait urgence, dans les inventaires et les réserves. Urgence et ébullition. Pression de chaudrons et des méninges. Ils ont les ressources mentales, mais non matérielles, qui commençaient à faire gravement défaut, notamment du point de vue potions, et ingrédients. Leur dernière attaque (ou plutôt, contre-attaque), à l’égard de l’Ordre du Phénix avait épuisée leurs réserves en la matière, afin de pouvoir correctement prêter assistance à leur élite des partisans. Malheureusement, ils se retrouvaient à sec, par manque d’ingrédients. Un passage dans l’Allée des Embrumes s’imposait, et particulièrement dans une boutique bien connue…
Avoir presque exprimé de la réticence à l’idée de se retrouver mêlé.e, une fois encore, aux effluves infects de la Maîtresse des Potions des lieux, Lizzie Bennet. Mais les mots du Maître sont indiscutables, et être, de toute évidence, bien trop occupé.e, bien trop empressé.e par sa volonté de pouvoir s’atteler le plus rapidement possible à la préparation des potions dont ils auront ensuite usage.

D’autant plus qu’ils ont également une commande importante à passer auprès de la propriétaire de la boutique, qui ne refuserait certainement pas de leur prêter assistance, avec toute la dévotion qui lui sied à l’égard des Masques.
L’argile en place et aux côtés du Maître, transplaner aux alentours, avant de s’engouffrer, deux Ombres nocturnes et anonymes, dans les bas-fonds de la boutique. A l’arrière-garde. Assez à propos, car l’on porter la mission du ravitaillement très à cœur.

Y trouver la propriétaire des lieux. Elle semble seule, l’heure est tardive. Elle doit probablement être en train de rédiger les comptes, penchée comme elle est. Voilà qui n’allait pas arranger sa scoliose, et elle finirait bossue.
Bien fait.

Laisser le soin au Maître de s’entretenir avec elle. N’avoir pas envie d’assister à la scène et baisser ostensiblement le Masque en direction d’un carnet de note sur lequel sont inscrits les ingrédients manquant.
Ne parler que lorsque cela s’avérera nécessaire. Et encore. Sa présence réveille déjà en son sein un profond sentiment d’agacement, que l’exquise aura du Maître ne parvient guère à adoucir.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Sam 23 Juin - 0:16


@ Mangemorts

Qu’on ne se mente pas : lorsque Azénor avait annoncé la suspension des cours de vol, j’avais fulminé pendant près d’une heure et demi. Mais bon, on ne peut pas broyer du noir toute la journée, alors après j’étais rentrée dès que possible à la maison, petit moment famille, plaisir, tartine au beurre avec du chocolat en poudre dessus. Ceci dit, cette vie ne pouvait me convenir indéfiniment ; j’avais prévenu Aya que j’allais être plus présente, et j’étais rentrée bosser un peu.

Et par un peu, j’veux dire régler en urgence les questions d’équipement de Kohane, réfléchir à de nouvelles potions pour l’Ordre Noir, refaire les réserves de potions, reprendre contact avec les fournisseurs responsables de la gestion des parties vivantes de la boutique. Damn, je voyais pas comment autant de retard avait pu s’accumuler en si peu de temps. C’était pas faute de renouveau ; les trois employés s’investissaient beaucoup, et avaient tous des tas d’idées. Il me tardait de faire un petit quelque chose pour fêter la collection été pour tous les mages noirs accomplis et en devenir. Une chose à la fois, bien sûr.

Bref, le retour à Barjow & Beurk n’était pas de tout repos, mais je m’y sentais bien. Il faut dire que c’était plus calme que la vie de château, qu’il y avait moins de gosses, et que j’étais plus près des miens. Beaucoup d’avantages et tout et tout ; et pourtant, un manque réel. C’est pourquoi j’avais insisté pour maintenir les cours particuliers, et me rendais à Poudlard lorsque des rendez-vous avec des élèves le nécessitaient, même si en soit, j’aurais aussi pu partir en Amérique Latine sans que personne ne s’en aperçoive.

Ce soir là était surtout axé sur l’estimation de l’âge de chaque élément vivant présent entre ces murs, pour pouvoir les revendre avant de se retrouver avec des oeufs éclos et tout le tralala. J’en étais-là, tournant et virant dans l’arrière boutique, quand un mouvement m’avertit du tournant que la soirée annonçait. Avais-je laissé la porte ouverte ? Hum, je ne m’en rappelais pas, et me rendant difficilement compte de l’heure, il me fallut un moment pour intégrer l'apparition de deux silhouettes dont l'identité était facilement reconnaissable. J’adressais aux masqués un doigt posé sur mes lèvres. Un sort d’Impassibilité plus tard, tout était réglé.

— Bonsoir. Désolée pour l'accueil, je sais plus si Aya a fini ses heures.
Vous veniez pour quelque chose en particulier ?


HRP : Azphel, le RP étant en stand-by depuis presque deux mois, j'me permets de prendre cette commande mais on peut reprendre tous les deux lorsque que tu seras disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: L'arrière boutique

Message par : Mangemort 67, Mar 26 Juin - 11:52


Il fallait dire que sans réserve, nous avions un champs limité d'actions et il était hors de questions de rester plus longtemps dans cette situation.

Mais il était également hors de question que notre expert en potion se rende seul chez Barjow&Beurk, car je connaissais l'animosité qui le liait à la Maîtresse des lieux et peut-être était-ce aussi l'occasion de récupérer les potions dont elle et moi avions parlé il y a quelques temps.

Silencieux nous étions dans la boutique avant que la jeune femme ne nous accueille.

- Bonsoir, tu devrais faire attention avec tes portes, on ne sait jamais qui peut tenter d'y entrer. Il ne s'agissait que des Masqués aujourd'hui, mais peut-être des Aurors ou des Phénix demain ?

- Notre contre-attaque a puisé dans nos réserves et il faut les reconstituer. J'ai bon espoir que nous ayons atteint le but recherché.

Je regarde Quarante, car c'est lui qui s'occupe des potions et de leurs ingrédients. Parle, voilà ce que le silence qui suit ma phrase et mon regard veulent dire.

Plus tard, je demanderai les potions, sauf si Lizzie met les pieds dedans mais je tiens à garder secrète cette tentative de trouver le sommeil, j'ai confiance en mes masqués mais il était important, en tant que leur Chef, de montrer le moins possible les faiblesses qui me constituaient.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: L'arrière boutique

Message par : Invité, Mer 27 Juin - 20:04



L’on apprécie et respecte le Maître pour sa force, sa stabilité. Le fait qu’il soit infaillible. L’avoir élevé au-dessus des autres êtres humain : pour soi, le Maître est l’incarnation de l’Idéal. L’Absolu fait chair. Il en est le premier Artisan et celui pour qui l’on vous un respect indéfectible, car l’on sait qu’il est sans failles. Que l’on peut soi-même être faible, car l’on est fait que de chair, de sang. Que l’on est perfectible, mais si loin, alors que le Maître… Lui, dépasse les mesures. En être convaincu.e : c’est par lui et son œuvre en tant que Seigneur que leur Cause pourra pleinement se réaliser, par lui, que l’Evolution se fera.
Etre ainsi reconnaissant.e d’être à ses côtés. Moins de devoir entrer en interaction avec la maîtresse des potions des lieux. Le masque mortuaire fait d’argile, prenant les traits d’une inconnue que l’on trouvait à son goût dans la morgue d’Ebenezer, affiche une neutralité professionnelle. Sa voix est modulée à son image. Ne pas s’embarrasser de formules, alors que le regard fait le compte des ingrédients, et des annotations.

Relever la tête, aviser le regard du Maître, arracher une page du carnet sans faire preuve de précipitation. Il serait dommage que la liste des ingrédients soit corrompue par son action. Ne pas se le permettre. Prendre ainsi son temps, avant de déposer la feuille, sur la table, face vers la Bennet. C’était assez explicite et n’avoir pas de temps à perdre à réciter, à la façon d’un élève docile ou fayot, les ingrédients les uns après les autres. Elle est de nouveau borgne, non ? Bah qu’elle lise. Ne pas faire dans l'assistanat.

Liste simple. Quelques majuscules là où ce n'est pas nécessaire, témoin de langage. Précision maniaque, presque chirurgicale. Juger néanmoins l'alter assez compétente pour ne pas leur faire faux-bond.

Par contre, il y a des précisions qui ne sont pas annotés sur la liste, dont il est important de faire mention, tandis qu’elle prend connaissance de ce qu’il leur faut : « - Le plus rapidement possible. L’emplacement d’un arbre d’Alihosty, ainsi qu’un fournisseur en créatures, magiques ou non, afin de pouvoir récupérer les matériaux adéquat. Le précédent n’est plus aussi satisfaisant dans ses services. L’on peut sentir poindre un léger reflux de paranoïa, qu’une déglutition de prudence digère bien vite. Ton prix sera le nôtre, nous achetons aussi la discrétion adéquate. »

Sous l’argile, se mordre la lèvre, sans pour autant sentir sur soi l’étreinte poignante de la culpabilité. Pour le ton toujours aussi impersonnel, toujours aussi professionnel. Presque méprisant, quand il s’agit des transactions monétaires : avoir le dégoût de la chose, davantage que de la personne qui gère les comptes. Mais il n’était pas toujours évident de se faire comprendre.

Vérifier une dernière fois quelques notes sur son carnet : l’on se débrouillera pour les ressources humaines. Avoir appris à piquer à l’aiguille, de façon encore un peu inexpérimentée, mais ça vient avec la pratique. Et quand l’on sait où chercher, l’on trouve facilement les endroits grouillant de nantis au sang pur façon alcool, à force de reproduction entre eux.
Sorciers ou moldus, quelle différence ? Même couleur, mêmes propriétés. Tous corrompus. Avoir simplement en plus, la satisfaction de rendre service à la société en saignant les bourgeois et les aristocrates à la manière des porcs.

Ranger le carnet, croiser les bras, attendre la réponse concernant l’approvisionnement. C’est que les Ombres ont à faire, au lieu de faire des affaires.


Liste d’ingrédients:
 

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 28 Juin - 15:36


@ Mangemorts

67 semblait désapprouver l’ouverture des portes, la nuit ; d’un côté, je le comprenais. Cela avait déjà facilité le passage à des silhouettes masquées, d’un Ordre comme de l’autre. Mais j’avais promis.
— J’laisse ouvert pour Anna ; elle vient parfois, la nuit. Mais tu as raison, je devrais trouver un code pour restreindre les passages nocturnes.


Les Aurors quant à eux ne sortaient que de jour ; à cette heure, ils rentraient dans leurs appartements, se blottissant entre les jambes de leurs parents.
— Pour ce qui est des réserves, j’aurais sans doute pas tout dans l’immédiat…

40 s’avance et me glisse une liste, que je parcours d’un regard intrigué. Ils vont me dévaliser l’antre des potions en cinq minutes, ça va être violent là. En plus, j’suis sûre qu’il me manque masse de trucs…

— Ce que je peux vous avoir tout de suite, c’est le sang de dragon, j’suis passée voir ma fournisseuse récemment. Erin Knarl, à Pré-au-Lard, très fiable, et plutôt spécialisée en reptiles… Et pour les créatures à plume, Mero Rom a toujours ce qu’il faut. Un peu moins approchable, par contre ; vaut mieux que je le prévienne en amont. Sinon quand il faut des p’tits trucs non-magiques, j’aime bien faire un tour au Zoo de Londres, en plus ces pauvres bêtes en peuvent plus de trainer sur place.
Comme au zoo magique, certes, mais ce dernier a beaucoup trop de sécurité, flemme de risquer ma vie quand j'peux juste arranger le coup avec un pote commerçant quoi.

J’examinais le reste de la liste, soupirais un peu. Non, à cette heure, j’allais jamais pouvoir leur regrouper tous ces ingrédients.
— Pour le reste, va falloir que je mette un peu d’ordre dans les stocks, comme je passe beaucoup de temps à Poudlard je ne sais pas trop où ça en est, mais je peux faire le nécessaire et vous livrer le tout demain soir si vous voulez ? De tête, j’pense que ça doit faire dans les 300 gallions..? à vérifier. Ah, et j’oubliais ! D’ici, le plus rapide pour trouver un arbre d’Alihosty, c’est le cimetière Highgate, au nord de Londres. Un malin a trouvé qu’en planter était pas mal pour rendre hommage la famille Tuft, j'imagine que vous connaissez l'histoire… Y en a deux près de leurs tombes.

Les laissant digérer les informations, je disparaissais pour regrouper les fioles de sang de dragon. Cela faisait beaucoup de litres d’un coup ; il me tardait de voir ce qu’ils avaient en tête. Je revins peu après, et le liquide pourpre lévitait autour de moi dans sa prison de verre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: L'arrière boutique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 10

 L'arrière boutique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.