AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 10 sur 10
L'arrière boutique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 28 Juin 2018, 15:36


@ Mangemorts

67 semblait désapprouver l’ouverture des portes, la nuit ; d’un côté, je le comprenais. Cela avait déjà facilité le passage à des silhouettes masquées, d’un Ordre comme de l’autre. Mais j’avais promis.
— J’laisse ouvert pour Anna ; elle vient parfois, la nuit. Mais tu as raison, je devrais trouver un code pour restreindre les passages nocturnes.


Les Aurors quant à eux ne sortaient que de jour ; à cette heure, ils rentraient dans leurs appartements, se blottissant entre les jambes de leurs parents.
— Pour ce qui est des réserves, j’aurais sans doute pas tout dans l’immédiat…

40 s’avance et me glisse une liste, que je parcours d’un regard intrigué. Ils vont me dévaliser l’antre des potions en cinq minutes, ça va être violent là. En plus, j’suis sûre qu’il me manque masse de trucs…

— Ce que je peux vous avoir tout de suite, c’est le sang de dragon, j’suis passée voir ma fournisseuse récemment. Erin Knarl, à Pré-au-Lard, très fiable, et plutôt spécialisée en reptiles… Et pour les créatures à plume, Mero Rom a toujours ce qu’il faut. Un peu moins approchable, par contre ; vaut mieux que je le prévienne en amont. Sinon quand il faut des p’tits trucs non-magiques, j’aime bien faire un tour au Zoo de Londres, en plus ces pauvres bêtes en peuvent plus de trainer sur place.
Comme au zoo magique, certes, mais ce dernier a beaucoup trop de sécurité, flemme de risquer ma vie quand j'peux juste arranger le coup avec un pote commerçant quoi.

J’examinais le reste de la liste, soupirais un peu. Non, à cette heure, j’allais jamais pouvoir leur regrouper tous ces ingrédients.
— Pour le reste, va falloir que je mette un peu d’ordre dans les stocks, comme je passe beaucoup de temps à Poudlard je ne sais pas trop où ça en est, mais je peux faire le nécessaire et vous livrer le tout demain soir si vous voulez ? De tête, j’pense que ça doit faire dans les 300 gallions..? à vérifier. Ah, et j’oubliais ! D’ici, le plus rapide pour trouver un arbre d’Alihosty, c’est le cimetière Highgate, au nord de Londres. Un malin a trouvé qu’en planter était pas mal pour rendre hommage la famille Tuft, j'imagine que vous connaissez l'histoire… Y en a deux près de leurs tombes.

Les laissant digérer les informations, je disparaissais pour regrouper les fioles de sang de dragon. Cela faisait beaucoup de litres d’un coup ; il me tardait de voir ce qu’ils avaient en tête. Je revins peu après, et le liquide pourpre lévitait autour de moi dans sa prison de verre.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: L'arrière boutique

Message par : Mangemort 67, Mar 10 Juil 2018, 11:25


Les banalités sur la sécurité sont vite balayées par la longue liste constituée par notre habitué des potions. Trop souvent négligées, ces petites fioles pouvaient être le tournant dans notre guerre de l'Ombre. Mes compétences en la matière étaient évidemment pas aussi pointues que ces deux et certains ingrédients m'échappaient.

Je devais bien reconnaître que je n'en avais pas grand chose à faire des fournisseurs de ma cousine, après tout, je lui faisais entièrement confiance pour obtenir ce que nous souhaitions sans que cela permette à quiconque de remonter jusqu'à elle ou nous.

- Il nous faudrait également une paire d'armoire à disparaître. Ainsi que ceci.

À mon tour, je sortis un petit parchemin où était inscrit la liste de bijoux avec pour chacun, certains spécificités magiques. Probablement qu'elle comprendrait leur finalité.

- Fais en sorte que personne ne soit au courant de leur existence. Il est primordial que tu sois la seule qui s'occupe de leur création ainsi que leurs... particularités.

Laissant à Quarante le soin de récupérer le magnifique liquide rouge, je m'assurais de n'avoir rien oublié.

- Il faut se méfier des fouineurs, ils exercent principalement la nuit. Retour sur la sécurité, ne pas oublier, car chaque action entreprise aussi infime soit-elle, pouvait nous assurer un aller simple pour Azkaban et je pouvais être certain que Lizzie ne souhaitait pas y remettre l'ombre d'un de ses orteils.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Mar 10 Juil 2018, 21:36


Mangemorts

La liste s’étoffe toujours plus. Damn, pour une commande… L’Ordre Noir prévoit de changer le monde dans la semaine, il semblerait. Je ne fais pas de commentaire, cependant ; les murs pourraient avoir des oreilles. Et la liste, la liste ne peut être connue de personne d’autre que de nous. Je comprends.

— Je vois. Certaines commandes, surtout ici, risquent d’être plus longues que d’autres ; c’est pas ma spécialité de formation. Je livrerais donc peut-être la première partie avant. Mais je vais faire de mon mieux pour que tout vous parvienne avec une qualité optimale et un délai d’attente limité, soyez en sûrs.


Expirer ; les responsabilités ne cessent de s’allonger. Et en même temps, s’en enivrer. Un regard qui trahit l’excitation ; c’est une nouvelle mission. Une nouvelle vie. Une occasion de servir les Mangemorts et les idéaux qu’ils incarnent ce soir encore. Il a raison. Pour oeuvrer, je vais devoir multiplier les précautions. A présent, Anna viendra plutôt à mon bureau Poudlardien. C'est plus sûr, le temps que cette magie naisse vraiment.

— Merci pour votre confiance, en tout cas. Je comprends l’importance de la confidentialité de cette entreprise. A ce sujet… Je diversifie les adresses de livraison, pour vraiment éviter la traçabilité du truc ? Une préférence quant aux habitations à cibler ?

J'ai un peu l'impression de marcher sur des oeufs, avec eux ; et pourtant, pourtant j'suis déjà très loin. J'tire des plans sur la comète pour réinventer de nouveau artefacts dont ils pourraient avoir besoin.

Le secret ne tiendra pas face au prochain assaut ; pas cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: L'arrière boutique

Message par : Mangemort 67, Mar 24 Juil 2018, 09:30


Il y avait chez Lizzie cet esprit vif lorsqu'elle ne laissait pas les émotions prendre le dessus. Une envie d'agir pour la Cause se faisait sentir au fur et à mesure de la commande, la jeune femme était de retour pour de bon. Cela faisait plaisir à voir.

- Tant que nous avons ce que nous souhaitons. Je te fais confiance, sinon je ne serai pas ici pour te passer commande. Certains de ces objets seront utilisés directement par l'élite de nos partisans. Tu en sauras plus lorsque le moment sera venu.

Un moment m'est nécessaire pour réfléchir à ce qu'il y a de plus judicieux pour tout ce que nous venons d'exiger de la part de Barjow&Beurk.

- Les armoires seront à livrer au 39 Talfourd Road et l'autre à la demeure des partisans à Pré-Au-Lard. Ainsi un moyen accessible que par notre armée des Ténèbres en cas d'urgence. Tu es la première hors des Mangemorts à être au courant. Nous nous chargeons de transmettre l'information. Pour le reste, Brutus viendra le chercher. Ce sera plus prudent, il ne se laissera plus avoir à présent.

Ressasser le passé, histoire de montrer que je n'oublie rien mais que j'avance, sauf que je ne serai pas aussi tolérant. S'il y a une fuite, la mort serait au rendez-vous c'était une chose certaine.

- Nous avons terminé notre commande, n'est-ce pas Quarante ?



Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Ven 27 Juil 2018, 01:26


Supers MeuhMeuh

67 clarifia l’état de sa demande, la question de l’urgence était moins palpable que celle de la qualité, ce qui me rassurait. Je ne voulais pas bâcler ce travail, surtout quand c’était pour l’Ordre. Et il valait mieux que ce soit un peu étalé sur le temps pour que j’arrive à jouer sur les partenariats et les comptes de façon assez discrète pour que mes collègues ne s'aperçoivent de rien.

Pour la livraison, en fait, c’était Brutus qui allait gérer la plupart des transports. Ma gorge se serra derrière le rappel qui se trouvait à cette évocation. Ne laissons rien au hasard. J’imaginais qu’il ne passerait pas à intervalle régulier, ce serait trop repérable ; non, le mieux était que je trouve un moyen de communiquer directement avec lui. A discuter avec le petit elfe, sinon, je me contenterai d’envoyer une lettre pour prévenir l’Ordre de quand Brutus peut passer, ça marchait aussi.

— Message reçu.
Le ton neutre, du soldat qui a retenu sa leçon. Qui va apprendre de ses erreurs.

Je ne me laissais pas aveugler par la satisfaction d’entendre le seigneur des ténèbres parler de confiance ou du fait que je sois la première partisane informée de ces nouvelles possibilités. Je savais que derrière, il s’agissait surtout d’une responsabilité. Je ne pouvais pas me permettre de faillir, précisément parce qu’il me faisait plus confiance qu’aux autres.

Et je ne voulais jamais être dans une situation où mes échecs aient sur lui l’effet d’une trahison. Il allait falloir être à la hauteur, de mon mentor 39 qui était sans doute impliqué d’une façon ou d’une autre dans le nom de cette demeure, de mon cousin, de mes rêves pour les jumeaux, et surtout de mes idéaux. Il est temps de remettre du sens dans cette p*tain de vie.

— Je vois... De beaux projets. En tout cas, cela me semble plus sûr de diviser la facture en plusieurs commandes, pour ne pas prendre de risques, et le sang de dragon est dispo... Donc si vous le voulez dès à présent, ça fera 36 Gallions. Sinon, on en reparle quand ça vous arrange.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: L'arrière boutique

Message par : Mangemort 67, Mer 15 Aoû 2018, 10:29


Quarante restait de marbre et partit sans rien dire dans les Ombres de l'Allée des Embrumes, me laissant seul avec ma cousine, prête à servir l'Ordre.

- Oui, évite de te faire repérer, méfie-toi de tout le monde. Si tu as besoin de quoique ce soit tu sais comment me joindre.

Se permettre un peu d'inquiétude, de laisser paraître un semblant d'humanité sous ce masque rouge sang, connu pour être insuffler terreur et désolation. C'était se tromper que de croire que nous étions sans cœur et sans attache, c'était d'ailleurs peut-être mieux ainsi. Cela évitait à quiconque de s'en prendre aux personnes auxquelles nous tenions.

- Nous comptons bien détruire ce Secret qui nous résiste depuis bien trop longtemps. N'hésite pas à enrôler de nouvelles personnes, peut-être rejoindront-elles notre élite. Il est important d'avoir le soutien du plus grand nombre.

Sur ces mots, je sorti une bourse de trente-neuf Gallions que je déposai sur un meuble proche de moi.

- Voilà qui devrait suffire. Garde ce qu'il y a en trop. Au revoir.

Et je sorti de l'établissement. M'assurant que rien ni personne n'avait pu entendre les échanges qui venaient d'avoir lieu. Heureusement pour chacun, la ruelle était aussi vide que le crâne d'un Auror. S'en suivit l'habituel CRAC du transplanage.

Départ de 67




Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Mer 15 Aoû 2018, 18:27


67 était très encourageant dans ses messages, mais insistait sur le besoin de nouveaux soutiens. J’avais déjà quelques noms en tête, surtout à Poudlard ; je comptais les mettre un peu à l’épreuve, pour tester leur conviction et le degré de leurs motivations, avant de les lui souffler. J’acquiesçais et le remerciais une nouvelle fois. Il partit avec le sang de dragon et Mangemort 40 disparut à sa suite.

Je restais seule, me maudissant pour la porte mal fermée. En priorité, je devais contacter Anna pour qu’on convienne d’une autre façon d’organiser ses cours du soir. Ensuite, faire le tour des fournisseurs, surtout que dans les ingrédients ils avaient été assez exotiques… Je ne perdais pas espoir.

Mes collègues du marché noir n’aimaient pas être contactés par lettre, cela laissait trop de traces. Je me rendis donc chez une amie mentionnée plus tôt pour prendre les produits dont l’ordre avait besoin.

(Ellipse)

Quand Brutus passa la première fois, j’avais mis de côté 8 Ailes de fée, 2 Bocaux de gelée d'œufs de Serpencendre, 4 Carapaces de tortues, 80 Chrysopes, 30 Cornes de bicornes, 20 Cosses de Puffapod et 12 Dards de Billywig. L’elfe ne parut pas spécialement heureux de me revoir, et il faut bien admettre que j’étais un peu dans le même état. Je me rappelais trop de l’arrivée des phénix lors de la capture de Bianca… L’échange fut tendu mais poli. Je savais qu’il allait revenir, et qu’on avait à apprendre à se comprendre. A oublier. A se pardonner. Comme 67 avait fini par absoudre mes péchés.

(Fin de RP)
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Arty Wildsmith, Mar 30 Oct 2018, 00:08


If I say he is a Burglar, a Burglar he is, or will be when the time comes
Avec Lizzie & son autorisation pour poster ici.



De toute façon, il avait toujours l’air d’un voyou. Il avait beau s’ornementer de nombreux gestes doucereux et d’une bouille adorable à bisous, il restait bel et bien un Fripon. Ses boucles étaient désormais plutôt connues des chuchotements de sorciers curieux et attentifs à l’actualité, celle qui mettait dans les pages discrètes des histoires d’incendies et de renvois auroresques. Alors maintenant que son insigne n’était plus une laisse qui l’attachait à la légalité ministérielle, il n’allait pas se gêner - comme s’il l’avait déjà fait. Dans un cliché qu’il pensait rusé, le gamin avait attendu la nuit tombée et revêtu une sorte de survêtement sombre qui l’encapuchonnait presque entièrement. Le mur en face de la porte de derrière de la petite ruelle l’avait accompagné durant une longue veille ponctuée de bâillements imprudents, mais il devait bien s’assurer de ne pas être pris sur le fait. Le plan était d’une simplicité si enfantine que le Wildsmith ne doutait pas de sa réussite, petits tournicotements dans une serrure crochetée, et Barjow & Beurk le verrait pénétrer dans l’antre à la recherche d’une potion tue-loup nécessaire mais bien trop chère, deux minutes cinquante et le voici transplanant vers son lit. Il visualisait les étapes essentielles de son organisation de brigand sans se préoccuper de l’endroit qu’il devrait trouver afin de tomber sur la bonne fiole, mais cela relevait certainement du détail qui le tourmenterait au cœur de l’action.

Vers une heure qu’il lui semblait suffisamment tardive, l’ombre du gamin se détacha du mur somnolant pour se poster devant la porte. Un regard plissé vers la droite, vers la gauche, vers la droite again, et voici qu’Odette II (supposément) formulait des abracadabras savants afin de forcer la serrure de la célèbre boutique. On pouvait entendre le Louveteau jurer, marmonner, grommeler, ronchonner de longues minutes pour finalement soupirer en entendant le grincement victorieux de la porte ouverte malgré elle. Un court instant cramponné à l’attente – voir s’il n’avait déclenché quelque remue-ménage alertant.
Puis, immédiatement, ses iris, pour s’habituer à la noirceur ambiante, papillotent dans tous les sens, mais pas suffisamment rapidement. Le gamin se prend les pieds dans un quelque chose qui se trouvait là, sûrement mal rangé, il enrage devant le manque évident de sérieux de l’enseigne, laisser traîner des trucs indiscernables, vraiment, on n’a pas idée. Avant de s’arrêter, ne plus bouger, essayer de distinguer si son bref raffut n’avait pas éveillé quelque garde ou voisin insomniaque. Petite moue de satisfaction avant qu’Odette II ne refasse son apparition, fredonnant un #Lumos prestigieux, providentiel – bienvenu et surtout indispensable. Sa voix guide alors ses yeux pour la recherche entreprise, murmure de nombreux tue-loup tue-loup tue-loup tue-loup, mais rien rien rien qui n’éblouisse son air de taupe fureteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Lizzie Bennet, Sam 03 Nov 2018, 18:37


J'ai le coeur qui se fige, qui se brise, qui se gèle, qui ne comprend plus rien. Alors face à la peur-panique, à l'approche de la pleine lune, je fais ce que je fais le mieux. Je fuis. Dans les fioles et les recherches, les alambics et l'eau du fleuve, dans les pierres et les mystères des flammes. Le silence de l'antre des potions m'apaise. Sa poussière aussi, plus encore que tous les jeux de fumée et d'odeurs que Barjow & Beurk peut offrir. C'est ici, chez moi. Ici et nulle part ailleurs. C'est plus ici encore qu'auprès de ma famille.

Quelle famille, de toute façon. Mes enfants, qui découvriront sous peu le monstre que je suis devenue ? Ma soeur, qui m'a contactée et semble m'en vouloir à mort ? Mon père, interné à tort ? Ma mère, oublieuse de mon existence ? Non, je suis mieux ici, dans l'arsenal de mes arsenics. Silencieuse araignée, je tisse des fils de fer entre mes expériences douteuses. Là, un essai raté. Ici, une tentative échouée. Que de diversité ! Ce n'est pas faute d'avoir les idées…

Faut dire que remplacer le magicobus à base de liquide, c'est pas si simple. Quelle idée de passer par des solutions de cet ordre ! Qu'on soit dans le gaz-liquide, le solide-liquide ou le liquide-liquide, c'est la même. C'est pas assez solide, c'est pas aussi concret et tangent qu'un bon bus. Et pourtant, un bus, c'est si simple à saboter… Il faut quelque chose de plus long-terme. Mais vite, car ça pénalise les transports des élèves. Rah !

J'allais presque m'endormir sur un amas de feuilles séchées quand un cri déchirant vint me scier les oreilles. Aaaaaah quelqu'un avait passé l'une des sécurités de la boutique… Mettant fin au Cridurut, je scelle les portes de l'établissement et cours en direction du bruit. Là. Il est fait comme un rat. Cela venait de l'arrière de la boutique… Le pire c'est que le gars il a utilisé un Lumos, genre bonjour le cambrioleur de pacotille !

Je suis gentille, du coup, trop peut-être, je l'égorge pas immédiatement. Sans doute l'effet de la fatigue ou du désespoir...
— Alors garçon. Tu sais que y a des horaires d'ouverture ?

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: L'arrière boutique

Message par : Arty Wildsmith, Lun 12 Nov 2018, 13:37


Les secondes précipitées sont de celles où le protagoniste tourne sur lui-même, mais pas vraiment, hésitant les pas sur le côté, ou de l’autre, ou devant, ou derrière afin de s’enfuir. Mais dans la tergiversation bousculée, le brigand est découvert, quand bien même l’échappée se trouvait juste derrière. Un virulent f*ck pousse la langue pour retentir dans l’arrière-boutique faiblement éclairée. Il en grogne de la réplique ironique de ce qui semblait être la propriétaire, il n’était pas idiot et pourtant il se sent obligé de réagir, parce qu’un Arty qui ne se défend pas bêtement n’est pas un véritable Arty : j’suis en train d’te cambrioler, ça s’voit pas ? j’allais pas faire ça pendant les heures d’ouverture ! évidemment, qu’il pense, il agrémente son petit flot de paroles d’une mimique gna-gna-gna-esque, comme s’il oubliait qu’il était hors-la-loi, et pris en flagrant délit.
Alors il hausse les épaules pour retirer sa capuche, dévoilement tout complet, parce qu’il avait l’habitude d’assumer. Voici venir les humbles négociations et il fallait avouer qu’il ne s’était jamais retrouvé dans pareille position – renard dans un terrier bouché. La baguette se lève légèrement pour dévisager celle qui venait de l’appréhender, la bouche du gamin s’entrouvre sous l’effet.

pu*ain c’était la borgne. Aucun doute, c’était celle qu’il avait placé dans la catégorie madame plutôt gentille la fois où il avait acheté tout légalement la potion tue-loup. C’est là qu’il regrette ne pas avoir mis le masque du naïf, de l’innocent, de celui qui avait confondu par erreur le jour et la nuit. Mais non, il s’était tout de suite jeté sur l’attitude arrogante qui lui servait de bouclier, et le rembobinage temporel n’était pas une solution. Alors devant la surprise, il s’éclaircit la gorge, trifouille à l’intérieur pour tenter de trouver une quelconque excuse. Mais c’est trop tard, il le sait, oui mais bon voilà hein quoi quand même, j’voulais pas payer. Tout simplement, et c’était là pour lui une justification suffisamment intéressante pour être excusable et excusé. Parce qu’elle lui avait fait bonne impression la dernière fois.
Il sourit doucement, faussement, sauf que j’veux pas t'faire de mal, alors dis-moi où j'peux trouver de la potion tue-loup. Eh bien oui, dans la tête d’Arty, le cambrioleur avait cette possibilité d’assommer les cambriolés, une sorte de règle-leitmotiv des histoires racontées dans les faits divers. Il se redresse de son petit mètre on ne sait plus combien pour faire comprendre que si l’autre l’y poussait, il n’hésiterait pas à sortir les crocs. Parce qu’elle savait, si elle gratouillait sa mémoire déposée derrière le comptoir de la boutique, que l’enfant qu’il était, pouvait se transformer en monstrueux sauvage, et la posture qu’il adoptait désormais, quand bien il était coincé, soulignait l’idée qu’il lui suffisait d’appuyer sur le bouton colériquement doré pour faire jaillir la lycanthropie. Un loup-garou immature n’en reste pas moins dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: L'arrière boutique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 10

 L'arrière boutique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.