AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 2 sur 2
En forêt
Aller à la page : Précédent  1, 2
Osvald Osborne
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle

Re: En forêt

Message par : Osvald Osborne, Ven 22 Juin 2018, 15:38


Grand sourire et soulagement. « Ah cool ! » nous voilà donc deux aventuriers des buissons à la recherche du plan de sauge perdu ! Ou quelque chose dans ce style-là. « Non je suis pas hyper familier avec ces bois en particulier mais je cueille cette plante depuis suffisamment longtemps pour savoir où la trouver haha » On peut même dire que je suis devenu un expert, au fil des ans.

Ma première cueillette, du moins celle dont je me souviens, était avec ma sœur. On cherchait des ingrédients pour elle, alors qu'elle était en pleines révisions pour ses BUSE ! Mais elle avait grandement besoin d'air et comme toujours quand il s'agissait de se glisser dehors en douce, elle m'emmenait avec elle. Puis j'ai dû me débrouiller tout seul rapidement, Lætitia étant constamment à Poudlard et moi à la maison. Apprendre à repérer les plantes inoffensives de celles qu'il ne faut pas toucher c'est avéré laborieux mais passionnant et très vite mes parents m'ont passé tous les livres sur les herbes et les fleurs de la région. Mon premier herbier je m'en rappellerais toujours, je l'ai même encore dans ma bibliothèque à la maison ! Les trésors de mère nature soigneusement rangés, conservés, étiquetés, libellés, et amoureusement consultés chaque soir avant d'aller dormir. Quant à la sauge, eh bien disons que ma relation avec cette plante en particulier remonte à mon premier véritable coup de foudre. La découverte de la divination, et des runes. Ça remonte donc à ma petite enfance également, en plus d'avoir été ma première mission précise. Après multiples essais et erreurs, aujourd'hui je pourrais chasser l'herbe à méditation les yeux fermés sans le moindre problème.

Je fais un signe de la main à mon camarade pour l'intimer à me suivre « C'est plus à l'ouest, elle préfère les sols calcaires mais exposés au soleil. » Je lève les yeux au ciel, plisse les yeux et dis « On est pas loin de midi » le regard de nouveau à la hauteur de celui de l'autre garçon « ce sera facile de trouver là où elle pousse, on a qu'à suivre le soleil ! »

Le sol craque sous mes pas alors que je progresse à travers ce tableau de vert et de brun avant de me rappeler que j'ai été bien élevé et que les bonnes manières ce n'est pas que pour les chiens « AH euh désolé ! » Je me tourne vers ma camarade « Et toi ? Tu viens souvent ici ? T'habites dans le coin ? Moi j'ai dû faire une sacrée trotte avant d'arriver ici haha »



Dernière édition par Osvald Osborne le Jeu 30 Aoû 2018, 14:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Osvald Osborne
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En forêt

Message par : Osvald Osborne, Mar 26 Juin 2018, 21:19


Une demie heure de transport, ça sonne comme un sous-entendu de "transport moldu" parce qu'en magicobus ou balais volant de Manchester à ici ça ne fait pas bien loin. Donc Alex - Alex ? C'est ça son prénom ? Ça m'est venu tout seul, si ça se trouve c'est même pas ça... je suis vraiment nul comme préfet... - et moi on n'habite pas si loin l'un de l'autre ! C'est amusant, non ? Bon, d'accord on vient de directions opposées pour arriver à se rencontrer en ce point précis qu'incarne les bois qui nous entourent, mais tout de même !

Je suis le chemin menant à la sauge sans y penser, c'est devenu tout naturel avec le temps, instinctif. Alors sans m'en rendre compte j'avance avec assurance jusqu'à notre destination et mon compagnon de route semble me faire suffisamment confiance pour me suivre dans mes pas. On sent bien que le soleil arrive à son zénith, les oiseaux chantent plus fort, les feuilles parviennent moins bien à filtrer les rayons puissants de l'astre diurne et les insectes s'activent de toutes leurs forces pour terminer le plus gros de leur labeur avant l'arrivée des heures les plus chaudes. En tant que gros animaux, nous aussi on allait les sentir ces heures chaudes. Heureusement j'avais tout prévu ! Dans mon sac j'avais des boissons gardées fraîches grâce à un glacio soigneusement lancé par maman et même de quoi grignoter si l'envie nous en prend !

« C'est pour faire de l'encens, c'est très pratique en divination et ça aide souvent à avoir les idées claires ou à mieux se connecter à son oracle. » Mon stock est épuisé depuis belle lurette. Depuis automne à vrai dire. Mais je n'ai plus vraiment eu le temps de pratiquer entre les cours, les examens et... les évènements du printemps... En fait, quand j'y ai repensé, je me suis rendu compte que je n'avais plus ne serait-ce qu'osé sortir mes runes de leur maison de tissu, bien au chaud sur ma poitrine, depuis ma rencontre avec...
Ne pas y penser.
Ne pas y penser parce que ce n'est pas le moment.
Ne pas y penser parce qu'il fait beau, chaud et que je suis en bonne compagnie.
Ne pas y penser pour au moins profiter de cette parenthèse de normalité et de joie qui ne se reproduira peut-être plus à l'avenir.
« J'aimerais m'y remettre tout doucement et je n'aime pas acheter mes plantes en magasin, je préfère de loin les chercher moi-même comme maintenant ! C'est plus amusant et puis je suis sûr d'où elles viennent, de comment elles ont été traitées et coupées avec les bons outils... tout ça tu vois ? »

Encore quelques pas et nous voilà sorti de sous le plafond feuillu protecteur. Le soleil n'est plus gêné par rien n'y personne et sa lumière s'en donne à cœur joie pour nous inonder de partout. Sa chaleur frappe ma peau et ne perd pas une seconde pour la chauffer le plus et le plus vite possible. « Eeeet les voilà ! » mon ton est théâtral mais je ne m'en formalise pas, je suis déjà les deux genoux en terre, en train de saisir mon couteau à la ceinture pour compléter ma cueillette.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Osvald Osborne
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En forêt

Message par : Osvald Osborne, Ven 20 Juil 2018, 13:55


La terre est sèche de cette semaine de beaux jours interminables. Une petite pluie ferait le plus grand bien à nous amies les plantes qui vivent de leurs réserves en attendant que l'eau tant aimée et crainte par tout être vivant daigne venir les visiter. Délicatement j'écarte la végétation qui entoure le plan de sauge sur lequel j'ai jeté mon dévolu, sans briser ou froisser, je fais bien attention à seulement déplacer et réorienter ce qui pourrait me gêner dans ma cueillette. Je me penche en avant, examinant minutieusement les feuilles ainsi offertes, puis en saisi une du bout des doigts.

Mon camarade Aiglon pose une intéressante question alors tout en me concentrant sur mes gestes je lui réponds naturellement : « En fait la plante elle-même n'est pas magique au sens où on l'entend normalement. Elle aide le corps et l'esprit à mieux voir et percevoir mais elle n'est pas puissante comme la mandragore par exemple. » Je vérifie que ma lame est bien propre avant de l'avancer vers la tige tendue entre mon pouce et mon index, d'un geste net je tranche le tout. « Les centaures par exemple la font directement brûler et font des observations à partir de sa combustion, moi je m'en sers plus comme aide à la méditation et la lecture des runes. » Je dépose ma feuille de sauge fraîchement cueillie sur un morceau de tissu que je sors de ma poche et étends à côté de moi. La voilà donc qui rejoint sur ce lit improvisé le reste des plantes que j'ai récoltées aujourd'hui. Aux suivantes maintenant ! Je réitère l'opération tout en continuant mon explication : « Pour mon encens ce n'est pas un problème de prendre la tige avec mais pour les centaures seules la feuille compte, tu vois ? Ça dépend un peu quoi. Oh et en potion on la réduit carrément en poudre donc c'est un peu pareil. »

Certaines sont abîmées par le soleil, le bord normalement vert et robuste des feuilles sont jaunis et racornis. La chaleur peut se montrer impitoyable mais la nature se console en sachant que si l'une d'elles chute aujourd'hui ce sera pour mieux renaître demain. C'est ça qui est beau avec la vie, le recommencement éternel.

Je compte sur ma serviette ce que j'ai en ma possession : un, deux , trois, quatre,... neuf au total ! C'est parfait !
Sourire satisfait sur mon visage alors que j'essuie mon front de la sueur qui y perle. Rester au soleil comme ça est tout aussi mauvais pour nous que pour les plantes, un peu d'ombres ne serait pas de refus ! « T'as pas soif ? J'ai du thé glacé si tu veux ! » Oh ! En parlant de ça !
Avant d'oublier je vais chercher dans mon sac une petite boite en bois. Je dépose un petit biscuit au miel entre les tiges du plant dont je viens d'en couper certaines. Chose peu aisée car avec la chaleur le sucre me colle affreusement aux doigts et je dois m'y reprendre à deux fois avant de réussir à m'en débarrasser !


RP abandonné, sujet libre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: En forêt

Message par : Aya Lennox, Ven 19 Oct 2018, 17:14


I am wrapped in myself,
trapped in myself.*

Ceci est un post unique.
TW : Du sang, du démembrement certainement.
De la mort, quoi.

Suite d'ici
2nd du cycle - Frénésie.


La douleur était un peu moins vive désormais, comme si le temps passé pansait plus que les blessures physiques mais répandait aussi son miel sur l'âme. Une cicatrisation interne, presque inaperçue. Non, le corps souffrait toujours mais Louve se retrouvait, se reconnaissait et savait composer avec elle-même. Petit à petit, la Bête s'apprivoisait.

Elle ne se savait pas Belle Créature, ignorait que le ciel miroitait sur son poil sombre, suave et sauvage. Bien sûr, elle sentait qu'on la fuyait, dans toutes les forêts et les coins d'herbe qu'elle parcourait, parce qu'on connaissait le dessin furieux de sa mâchoire, les réflexes implacables de ses membres aguerris, la puissance de son flair en temps propice.
Mais Louve n'imaginait pas la Beauté de son être, l'agilité de ses gestes, la justesse de ses attaques et de ses embuscades en souricières et autres créatures plus malhabiles. Elle n'avait ni le goût du juste, ni celui du bien faire. Pour l'instant, elle avait cette simple soif de destruction qui la laissait frapper fort les plus faibles sur sa route. Le spectacle était laid, repoussant. La violence de l'absence de conscience humaine, infiniment fascinante pour Lune qui se contentait d'observer ses enfants fous, comme suspendue au milieu de tous.

En réponse fougueuse à sa faim, elle destitua un rongeur lambda d'une partie de ses membres, arracha d'une patte le reste de la carcasse à la tête avant de laisser craquer la rigidité de l'os sous ses canines. La bête eut à peine le temps de geindre, le mal était déjà fait. La sève sombre, encore chaude, rendait la mastication moins difficile, bien que rien ne résistait à la gueule du lycan.

La nuit était loin derrière elle, mais toujours plus inaccessible à l'horizon. Rien ne dérangeait le calme apparent de la forêt, à part la perspective d'autres proies nocturnes à border, pour un sommeil sans fin. Louve, l'encolure avancée, parfois concentrée sur le sol, la queue balancée dans les airs avec frénésie, suivait une piste quelconque, odeur de rouille et d'innocence.
Plus en amont, perchée dans une petite clairière surplombant les bois plus touffus, une cabane dégageait une fumée épaisse. L'odeur dérangeait fortement la Créature à l'odorat plus qu'aiguisé, qui pour autant devina sans problème qu'une chair humaine habitait les environs.

En temps normal, si l'on pouvait appeler cela normal, Louve aurait évité la maisonnée pour se concentrer sur plus accessible. Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras, adage dont elle n'avait aucune idée, était pourtant le mantra de la Bête à l'instinct démesuré.
Pour autant, son flair lui fit réaliser que si l'odeur humaine était aussi perceptible derrière ce brouillard de particules brûlées, c'était principalement parce que l'habitant des lieux, carcasse déjà en putréfaction, était en train de s'affairer à l'arrière de la cabane. Pour elle, c'était un bruit parasite de plus dans son champ d'audition, elle ne pouvait savoir qu'il était en train de couper de bois. Mais c'était également la promesse que sa proie potentielle était en bien mauvaise posture.

Louve était cruelle, impitoyable, mais savait satisfaire son instinct de chasse en adoptant discrétion ou traquenard peu ficelé. Tout ce qui lui importait était de faire mouche. Cependant, il fallait choisir ses moyens, et les bons.
Fidèle à l'obscurité, dans sa robe aux couleurs du soir, elle se faufila dans les buissons adjacents, pour rejoindre un angle stratégique. Celui d'où il émanait le plus de l'humain, ou de l'humaine. Un miasme proche de l'acidité, dont elle ignorait qu'il s'agissait d'une simple nécessité de prendre une douche. Mais chez elle, c'était l'odeur de la viande, de la carne, qui prenait le dessus. Tant que la chose était mangeable, le carnage était assuré.

L'action qui se déroula ne saurait être découpée en plusieurs plans. La vitesse et la vigueur du Loup-Garou eurent tôt fait de tuer l'humain, qui eut à peine le temps d'émettre un dernier souffle d'expiation. Pour preuve, aucun cri de douleur, ou ne serait-ce que de surprise, ne s'échappa de sa gorge ensanglantée, dont la jugulaire avait été la cible principale de la bête. La largeur, et la puissance de sa mâchoire se contentèrent de défigurer le reste.

Le lendemain, la femme du bucheron devrait se servir, pour la première fois, des faire-parts de décès qu'elle avait commandé dans une papeterie chic à Londres. Elle avait toujours rêvé d'écrire quelque chose sur du papier de qualité, mais n'en avait jamais eu l'occasion.

*Larissa Shmailo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: En forêt

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 En forêt

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.