AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 1 sur 2
Sous-sol
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Mar 30 Jan 2018 - 22:19



Bienvenue dans les Sous-sol de la Tête de Sanglier. Vous pouvez accéder à cette pièce plutôt moins lumineuse que la normale par des escaliers situés dans la salle principale. Des chaises confortables, des tables en bois ancien, une cheminée, et diverses bougies sont à votre disposition. Sentez-vous à l'aise. S'il vous prend l'envie d'allumer un feu pour vous réchauffer, c'est à votre guise! Comme on dit, le client est roi.
Le personnel de la Tête de Sanglier se fera un immense plaisir (officiellement) de vous servir une fois que vous serez installé à table seul(e) ou accompagné(e).
Il y a deux tables de quatre et six personnes aux coins les plus loin de l'entrée, assez espacées des autres, au cas où vous choisiriez notre auberge pour partager des secrets des plus mystérieux....
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sous-sol

Message par : Mered Adand, Mer 31 Jan 2018 - 16:40


rp avec Azé
LA mutuel accordé pour tout le rp

Une demande particulière


Une après-midi ensoleillée, dernier samedi de mai, dans un mois les examens puis la fin de Poudlard sous réserve de réussir mes ASPIC. Entre le boulot et les révisions, mon cerveau me demandait une pause méritée. Le bourrage de crâne était contre-productif et m’énervait, j’en avais éclaté une fenêtre de salle de classe après avoir m’être trompé sur la classification du Sombral. J’étais trop préoccupée, tant par ce départ imminent du château que par la peur de la perdre. Je comptais la confier à Azénor avant de partir.

Ah mon Livre, je l’appréciais tellement. Je voyais en elle une sœur ainée que je n’avais pas eue, une complice qui me comprenait. Une justicière aussi, une Phénix, une de ces personnes œuvrant pour l’ensemble de la communauté dans ce monde et qui m’avait fait rejoindre ses rangs par alliance. Elle seule avait ma confiance absolue chez les adultes, la voir me remplissait de joie. Alors en poussant les portes de la Tête de Sanglier ce jour-là, je vous laisse deviner la tête que j’affichais en m’approchant de cette brune.

« Bonjour Madame, un Croc-Sanglier et un jus de citrouille s’il vous plait. »

Un vouvoiement et un sourire dissimilé pour ne pas réveiller d’éventuel.le.s curieux.ses. La foule avait envahi l’établissement, peu pratique pour notre tête-à-tête prévu. Azénor me montra des escaliers descendants de son regard, je compris de suite son message. Je m’engouffrai sur les marches et rejoignis le sous-sol du bar. Personne n’avait voulu s’enfermer dans cette pièce étriquée, tant mieux, notre tranquillité n’en sera que préservée. Je m’assis près de la cheminée en attendant ma commande et surtout la brune.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Jeu 1 Fév 2018 - 15:31


- Mered -


Bien heureusement, Mered a répondu presque directement à ma missive de ce matin. Elle m'y informe que c'est avec plaisir qu'elle s'accorderait une petite pause dans ses révisions d'aspic pour venir me rendre visite à la Tête de Sanglier. Alors que je balade de tables en tables dans la salle principale, je jette un coup d’œil à ma montre. La merveilleuse rouquine ne devrait pas tarder. Un sourire innocent s'affiche alors sur mes lèvres, sans que je m'en rende compte. Celui-ci ne s’estompe pas, des minutes durant. Bien au contraire, il s'intensifie alors que je vois Mered passer le pas de la porte d'entrée, faisant ainsi retentir la petite cloche, et se retourner quelques têtes.
La belle s'approche de moi, pas trop tout de même, puisque la discrétion est de vigueur, et m'informe de sa commande. Je prends note et regarde du coin de l’œil où elle décide de s'asseoir, dans la perspective de la rejoindre avec les mets en main. Le problème étant, pour un tête à tête particulier, la salle principale est bien trop bondée. Je désigne alors du regard des escaliers non loin, qui mènent tout droit à une nouvelle pièce aménagée il y a peu dans l'Auberge. Le sous-sol. Pour 'avoir vérifié il n'y a pas moins de cinq minutes, je sais que personne n'occupe les lieux pour l'instant, tout cela sera parfait pour notre petite entrevue.

Je me retire alors en cuisine, et me dépêche de préparer un croc-sanglier et un jus de citrouille que je me fais un plaisir d'offrir à mademoiselle Adand, tandis que je me concocte un bon lait de poule pour ma propre consommation. Quelques brèves minutes plus tard, je descends les escaliers, les verres et l'assiette me suivant de très près, virevoltant derrière moi par magie. Le jus de citrouille et le croc sanglier viennent directement se poser devant Mered alors que la chope de lait de poule termine son chemin dans ma main droite. En m'asseyant, je lève mon verre en direction de la Serdaigle, prétextant un chin, accompagné d'un beau sourire.

Une fois convenablement installée et après une ou deux gorgées, je repose ma boisson sur la table, et entoure ma chope de mes mains liées. Position confortable, canapé douillet. Tout est parfait. Je plonge mon regard dans l'une de mes élèves préférées (oops), et commence finalement le dialogue:
Alors ma belle, dis-moi tout!

Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sous-sol

Message par : Mered Adand, Jeu 1 Fév 2018 - 17:13


Bien au calme j’attendais ma commande, c’est que j’avais faim mine de rien. En même temps 17h était l’heure du goûter. Logique implacable de mon estomac réglé comme du papier à musique, mon routinier ventre attisé par la gourmandise savourait déjà son sandwich. Je préférais la brune personnellement, sans doute aussi par péché. Je l’assumais volontiers, sa présence me réconfortait. Jamais rassasiée de la croiser et d’échanger avec elle. Qui le serait en si bonne compagnie ? Et dire que j’avais failli quitter Poudlard sans la rencontrer, quelle déception.

Elle débarqua munie de mon plat et de ma boisson. Le sourire de ma panse rejoignit mes lèvres, j’étais si contente d’être là. L’affamé me laissa à peine un instant pour trinquer qu’il me quémandait des bouchées. Espèce de malpoli, tu pourrais te montrer plus respectueux envers cette femme. T’attendras ma discussion pour la suite, ça te fera les pieds ! C’est moi qui dirige ici ! Mon cerveau était énervé. Azénor n’était pas habitué à me voir comme ça même si notre entretien au Chaudron Baveur lui avait montré mon rapport particulier avec la nourriture. Je lâchai tout ce qui avait rapport aux aliments pour répondre à mon Livre. Cette visite de courtoisie n’en était pas une.

« Merci pour le repas, c’est délicieux. », quelques futilités pour combler l’impolitesse précédente. « Si je voulais te voir Azénor c’est pour parler d’une élève, une élève de ta maison en plus, Aria Morrison. Cette fille est comme ma petite sœur, depuis son arrivée au château je l’ai toujours protégé. J’aimerai que tu prennes le relais après mon départ. Tu peux faire ça pour moi ? »

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Sam 3 Fév 2018 - 17:19


- Mered -


Je remarque très rapidement que la pauvre Mered crève tout simplement la dalle. Et ça me fait plaisir de la voir se précipiter sur son goûter, en cette après-midi. Et puis finalement elle lâche la convoitise et me réponds de sa douce voix, toujours sous mon sourire. Je sais qu'elle doit m'annoncer en quelques sortes une chose. Sa lettre et notre dernière entrevue me l'ont bien fait comprendre.

« Si je voulais te voir Azénor c’est pour parler d’une élève, une élève de ta maison en plus, Aria Morrison. Cette fille est comme ma petite sœur, depuis son arrivée au château je l’ai toujours protégé. J’aimerais que tu prennes le relais après mon départ. Tu peux faire ça pour moi ? »

Ah et bien pour une demande, je ne m'attendais à ce genre! Je connais bien évidemment la jeune Aria. Seulement je n'ai pas eu l'occasion d'échanger avec elle plus que de simples politesses. Sa requête ne me pose pas de problème en soi, mais m'étonne un peu. Si cela peut rassurer Mered, j'ai toujours à cœur de protéger n'importe quel élève, sans pour autant le montrer ou paraître trop présente. Je prends ma chope et la porte à mes lèvres. Une gorgée envoutante plus tard, je la repose devant moi, et puis remets mes mains liées autour. Je prends une grande respiration. Étrange requête, mais pourquoi pas.

Et bien en voilà une originale demande! Je n'ai pas pour habitude de choisir l'élève qui va attirer mon attention, tu sais ça se fait naturellement, dans une salle vide ou dans la bibliothèque entre quelques rayons. - clin d’œil -
Mais si tu me dis que tu as à cœur de garder Aria sous ton aile, mais que tu ne peux plus le faire, je peux m'en charger, bien-sûr. Mais je ne peux pas te promettre avoir le même type de relation avec elle que j'ai avec toi. Mered tu es une exception, je n'ai pas besoin de te le rappeler. - un sourire discret -
Mais sois sure qu'Aria sera entre de bons yeux. La jeune Morrison... Je ne savais pas que vous étiez si proches!

Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sous-sol

Message par : Mered Adand, Dim 4 Fév 2018 - 21:15


Azénor fut surprise. Il n’y avait aucune raison de l’être dans mon esprit, il était totalement logique de vouloir protéger sa famille. Liens du cœur certes mais attaches plus que nécessaires à mon existence. Dans ma fratrie virtuelle, Azénor était la sœur ainée, Aria la benjamine et donc moi la cadette. Partant de Poudlard, il était naturel que la plus âgée s’occupe de la plus petite. C’était tout sauf farfelue, je repris d’un ton sérieux.

« J’adore cette fille Azénor, je m’en voudrai s’il lui arrivait du mal. J’ai confiance en toi, je te demande pas de faire ami-ami avec ni de la traiter comme si c’était moi, juste de garde un œil dessus au château. Je me débrouillais de la voir en dehors de l’école cependant je n’aurai aucun impact là-bas. Elle sait se défendre néanmoins je serai plus tranquille si une personne de confiance la surveillait. Nous c’est particulier, c’est presque fusionnel, t’es comme une sœur pour moi. »

Des aveux calés en parallèle, j’étais pas trop organisée, j’étais perturbée par l’aura de la brune. J’étais angoissée aussi et pour me détendre je mangeais. Oui drôle de manie et alors ? Je terminai mon sandwich en trois bouchées et bus mon verre dans la foulée. Débarrassée de ma fringale, je m’apprêtai à développer ma reqûete. Ma proximité avec la lionne n’était pas l’unique raison de ma demande. J’avais une idée derrière la tête, un projet d’avenir que je m’empressai de confier à mon amie.

« Sache qu’Aria est pro-Auror, je l’ai croisé à une soirée avec les soutiens. Le fameux soir où j’ai revu cette vipère… », j’étranglais mon verre à cette pensée avant de me ressaisir. « Si l’info était amenée à fuiter, des partisans des mages noirs pourraient lui tomber dessus. Je sais qu’on n’est pas fan des Aurors, pardonne-la. Elle est encore jeune, à son âge je croyais aussi aux sornettes du Ministère. Le moment venue, tu pourrais peut-être lui parler de l’Espoir… Enfin nous pourrions, je l’imagine bien être une alliée. On lui enlèvera le voile lui cachant la vérité, du moins on essaiera. »

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Sam 24 Fév 2018 - 15:31



Je sens bien que pour Mered, cela va de soi. Elle a crée une famille qu'elle veut protéger, garder près d'elle. Et j'ai cette sage impression que je fais partie de cette famille. Elle est devenue pour moi la petite sœur que je n'ai jamais eu, au même titre que je me sens comme une grande sœur protectrice et aimante envers cette petite rousse qui donne à ma vie quelques sourires.

« J’adore cette fille Azénor, je m’en voudrai s’il lui arrivait du mal. J’ai confiance en toi, je te demande pas de faire ami-ami avec ni de la traiter comme si c’était moi, juste de garde un œil dessus au château. Je me débrouillais de la voir en dehors de l’école cependant je n’aurai aucun impact là-bas. Elle sait se défendre néanmoins je serai plus tranquille si une personne de confiance la surveillait. Nous c’est particulier, c’est presque fusionnel, t’es comme une sœur pour moi. »

Je sourie à ses dires, c'est exactement ce que je pensais dans ma tête, que nous sommes comme des sœurs, toujours là l'une pour l'autre, quoi qu'il arrive. Qui l'eut cru me diriez-vous, qui l'eut cru. Un sourire apaisant aux lèvres, je me sens comme nouvelle. Comme heureuse grâce au monde. Comme si tout ce qui attendait demain pouvait commencer maintenant. Alors en un regard j'accepte avec plaisir, de m'occuper d'Aria en silence, de la garder sous mes ailes de Phénix et de Directrice.
Mered elle, finit ses mets en deux temps trois mouvements, alors je la suit et termine mon verre d'une traite. Eh bien!

« Sache qu’Aria est pro-Auror, je l’ai croisé à une soirée avec les soutiens. Le fameux soir où j’ai revu cette vipère… Si l’info était amenée à fuiter, des partisans des mages noirs pourraient lui tomber dessus. Je sais qu’on n’est pas fan des Aurors, pardonne-la. Elle est encore jeune, à son âge je croyais aussi aux sornettes du Ministère. Le moment venu, tu pourrais peut-être lui parler de l’Espoir… Enfin nous pourrions, je l’imagine bien être une alliée. On lui enlèvera le voile lui cachant la vérité, du moins on essaiera. »

C'est exactement ce qu'elle est censée faire, observer, analyser, tirer des conclusions. Si une âme s'est trompé et suit un chemin qui n'est peut-être finalement pas adéquate pour sa vie future, alors c'est notre devoir de la remettre sur le droit chemin. De lui montrer ce qu'est la vérité, celle que l'on croit, celle que l'on suit. Lui proposer sans l'obliger. Alors si Mered, une des personnes en qui je fais le plus confiance sur cette Terre me dit que Aria Morrison ferait une parfait alliée, je l'a crois. Je lui ferais confiance les yeux fermés.
Un sourire aux lèvres, je pose mes coudes sur la table, plonge mon regard dans les yeux de Mered;
Si tu me dis qu'elle a sa place dans notre groupe de partisans, alors je te crois. Je te fais confiance. On pourra aller la voir ensemble, si cela te dit!

Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sous-sol

Message par : Mered Adand, Mar 27 Fév 2018 - 18:43


J’étais nerveuse, je redoutais ce moment où je parlerai des Phénix avec Aria. Ce jour arriverait sans aucun doute, trop complice pour lui cacher ce choix au combien important de ma vie. Et si elle restait du côté du Ministère, si elle était devenue Auror, verrait-elle encore en moi une amie ou une vilaine fille à arrêter ? Et moi, comment réagirais-je sachant que ses collègues recherchaient activement Azénor et les autres ? Je ne voulais perdre aucune des deux dans ma vie, chacune y avait sa place. Notre dernier entretien ne m’incitait pas vraiment à croire à l’acceptation. Cependant la directrice avait ce charisme capable de vous faire adhérer à ses idées, si elle m’avait convaincu, elle pourrait le faire avec la petite. Je l’aiderai même, ensemble nous pourrions l’amener vers l’Espoir. Souriante à cette pensée, mes émeraudes se perdirent dans les prunelles de l’adulte.

« Oui on ira ensemble mais pas maintenant. Aria n’est pas prête, j’ai déjà essayé et j’ai subi sa foudre, elle est décidée à devenir Auror. Laissons-lui le temps de mûrir, d’ouvrir ses yeux sur la réalité de ce monde. Contentons-nous de la protéger dans un premier temps et le moment venu, nous interviendrons. »

Il était inutile de brusquer la jeune rouge et or. C’était même s’exposer à ce qu’elle nous dénonce au Ministère peut-être même si je lui faisais confiance, je désirais pas prendre ce risque. J’avais besoin de ma sœur adoptive et tant pis si nos idéaux différaient. Nous étions uniques, c’était le charme de l’humanité, l’amitié se construisait aussi dans les tourments. Et si la fin devait sonner, je l’accepterai, non sans y laisser un morceau de mon cœur. Enfin j’en étais pas là, nous avions encore des évènements heureux à partager, comme me rechercher un appartement, la voir passer une nuit chez moi, jouer, rire, se raconter des histoires, en résumé vivre. Désormais rassurée de savoir qu’Aria était entre de bonnes mains, je n’avais plus rien à ajouter. Je serai bien rester mais nos devoirs respectifs nous appelaient.

« Je vais te laisser Azénor. Merci d’avoir accepté ma requête, je suis contente de savoir que cette fille aura deux yeux de qualité posés sur elle. Je n’ai jamais douté de toi, je vais régulièrement t’embêter pour avoir de ses nouvelles. Merci pour le goûter, je file au Chaudron Baveur, je suis de service ce soir. Bonne fin d’aprem à toi et à bientôt. »

Nous nous levâmes et nous fîmes la bise pour la première fois. Cette femme était si spéciale, un don du ciel. Certain.e.s diraient un Ange, non c’était mieux, un Phénix. Triste de devoir la quitter. Ce n’était que partie remise, j’allais la revoir rapidement.

Fin de rp pour nous deux. Merci et à bientôt Azé ♥
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ambroisie Palel
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sous-sol

Message par : Ambroisie Palel, Mar 27 Fév 2018 - 23:10


Privé ; Elhiya Ellis

------La réponse de blondie t'avait pas mal surpris, à vrai dire elle t'avait fait sourire, elle avait du cran la petite blonde.
Elle pensait quoi ? Que tu regretterais de l'avoir brûlé à vie pour lui montrer que parfois il fallait mieux la fermer ? C'était ça la vie, tu l'avais appris, pas à tes dépends directement mais presque.
Puis sa signature qui t'avait laissé entrevoir le nom qu'elle avait choisi. T'avais plutôt hâte d'analyser ce choix, il serait déterminant pour la suite.

Tu avais descendu les marches de la Tête de Sanglier, leur sous-sol était parfait pour ce genre de rendez-vous, si on pouvait appeler ça comme ça. Assise à une des tables de quatre éloignée de l'entrée, tu portais du noir, comme à ton habitude, une ombre dans la nuit. Reflet de ton mental, reflet de toi-même. Une longue combinaison, cintrée et dénudant tes épaules, ta crinière ébène retombant dessus, rouge à lèvre couleur sang, criard, comme pour assumer enfin qui tu étais.
D'ailleurs t'avais enfin l'impression d'être une femme, enfin une jeune femme n'abusons pas, t'avais pas l'âge pour dire que t'étais vraiment une femme au final.

Tu attendais, faisant claquer tes doigts ou plutôt tes ongles sur le bois de la table, elle ne devrait plus tarder, blondie serait bientôt là.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sous-sol

Message par : Elhiya Ellis, Mer 28 Fév 2018 - 12:06


Ce hibou. Il arrivait à point nommé. Avec un retard conséquent qui lui avait permis d’avancer par soit même de son coté, de nourrir quelques mots, quelques pulsions et quelques désirs consciemment. L’inconscient s’était exprimé également, mais désormais bien plus écouté que lors de leur première rencontre. Le vide existait toujours, tapis dans un coin, mais il ne se nourrissait plus avec l’avidité d’une tempête colérique. Bien sur, il restait encore beaucoup à faire, à comprendre pour se targuer de pouvoir taire quelques impulsifs ressentiments. Mais l’enfant avait un peu grandit durant ses longs mois. Son monde avait changé de facettes, perdues quelques couleurs ternes pour se parer de nouvelles bien plus scintillantes. Les caprices n’avaient forme que pour se sentir vivante et réele, plus pour tenter de compenser une incompréhension totale.

Elle aurait des choses à raconter la gamine, dès que son manteau aurait rejoint le dossier de son assise. Ou du moins, des questions à poser, une toute simple : et maintenant ? Se donner rendez-vous, planter sur une table un nom qu’elle avait mis du temps à trouver, exhiber une marque de chair molle cicatrisée impliquait quelque chose derrière non ? L’accord tacite passé entre les deux jeunes femmes devait prendre une autre chose désormais ? L’interrogation fourmillait au fond de ses entrailles quand ses bottines noires claquaient sur les escaliers de la tête de sanglier la menant vers les profondeurs des lieux.

Peu de lumière pour l’accueillir, quelques tables, et une silhouette d’ombre aux traits léché par les flammèches vacillantes, qu’elle reconnaissait rapidement.


-Bonsoir

Nul besoin de cérémonie. Le fessier trouvait rapidement place sur la chaise en face de son interlocutrice, et la fin de l’effeuillage intimait le début possible de l’échange.

–Ca fait un moment, comment vas-tu depuis le temps ?

Les politesses, désormais devenues importantes, pour marquer une pointe d’intérêt et un soupçon d’affection derrière ce léger sourire neutre. L’introspection avait fait son chemin avec tout ce temps, la gosse insolente savait qu’elle avait à apprendre de ceux capables de se maitriser, et nourrissait toujours un soupçon d’admiration à leur encontre. C’était pour ça qu’elle jugeait bon ne pas lui faire perdre son temps.

- Lyn. Tu voulais un nom. Alors ça sera Lyn. J’ai mis longtemps à me décider, mais Lyn me convient. Suffisamment détaché pour ne pas entrer dans l’émotionnel, et suffisamment intime pour m’y raccrocher. Pour t’expliquer tout le cheminement, je pense qu’on pourrait prendre un petit quelque chose, ça risque d’être un peu long si je dois entrer dans les détails.

Pas aussi long que le temps qu’elle avait mis pour valider ce « nom », mais bien trop emprunte d’un tas de réflexion personnelle, de trace du passé et de bride familiale pour juste répondre « car j aime bien ». Un sourire franc et sérieux dans l’attente de la suite de procédure.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Mer 28 Fév 2018 - 14:16



__________________

Elhiya ft. Ambroisie
__________________



J'sais même plus quelle heure il est, ici je ne compte pas, je ne compte plus, je respire et j'apprécie c'est tout. C'est fou comme un simple endroit peut devenir salvateur. Peut-être parce qu'on ne me voit plus comme la figure d'autorité sévère mais comme la patronne sympa qui offre un sourire en échange d'un rien du tout.
Alors que je parle tranquillement avec un soulard habitué à qui j'ai payé bien des tournées depuis le temps, je remarque du coin de l’œil deux femmes que je connais déjà s’immiscer dans le sous-sol et sa pénombre. Je laisse quelques minutes se passer pour les laisser s'installer, se saluer. Je ne sais pas ce qu'elles sont l'une pour l'autre. Mais j'ai remarqué la brune silhouette vénitienne, de noir vêtue, et la blonde, qui la suivit quelques temps après. Se connaissent-elles, viennent-elle l'une pour l'autre?
Pour savoir, il suffit de demander, je mets en pause la conversation avec mon client, et je prends la direction des escaliers pour aller rejoindre ces demoiselles, qui sont assises à la même table.
Je sourie à chacune d'entre-elles. Elhiya est une élève d'une château, je la rencontre assez souvent. Quant à Ambroisie, c'est une relation particulière qui nous lie. Alors je la regarde d'un regard qu'elle seule comprendrait.
- Mesdames, bienvenue à la Tête de Sanglier! Que puis-je vous servir?
Revenir en haut Aller en bas
Ambroisie Palel
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sous-sol

Message par : Ambroisie Palel, Mer 28 Fév 2018 - 17:49


Ma belle Azénor et Elhichou

Elle était là, changée, fallait que le reconnaître, plus polie, plus réfléchie on dirait. Tu la regardais de tes yeux bleus perçants, tentant de sonder son âme si tu pouvais dire. Tu l'avais laissé cogité des mois, fallait bien ça pour ce genre de cas, le tien, il avait fallu que tu te résignes.
La réflexion aidait à comprendre beaucoup de choses, fallait qu'elle comprenne que tu n'étais pas là pour perdre du temps, mais pour la forger face au monde, t'avais pas à être gentille, juste formelle, alors bonsoir blondie. Oui ça fait un bail, je me suis dis que t'avais au moins besoin de ça pour cogiter, ça va. Et toi ? Ta brûlure a bien cicatrisé à ce que je vois.

Puis elle t'avait donné son nom, lâché comme ça, sans préambule. Lyn, c'était sympa, elle avait l'air sûre d'elle, sans être insolente ou arrogante, une première encore. Elle avait appris en quelques mois, c'était ce que t'attendais, elle était prête à changer et à se maîtriser, pourquoi ne pas commencer les choses sérieuses ? Elle t'avait même devancé à vouloir t'expliquer son choix.

Et puis comme un ange tombé du ciel, la providence était entrée en scène, toujours radieuse, elle, juste elle. Tu l'avais reconnu de loin d'un coup d'oeil. Et son regard sur toi lui était tout à fait compréhensible, mais par toi seule, la seule qui l'avait découverte au grand jour, ou plutôt à la grande lune un soir ici même dans l'arrière cours.
Alors tu ne savais pas bien comment lui faire comprendre que t'essayais de remonter la pente, de faire mieux que rien, d'aider quelqu'un a pas plongé dans le bain de ténèbres qui t'avait englouti, en fait, tu voulais faire comme elle : être la bouée de quelqu'un, pas autant quand même fallait pas abuser, Azénor c'était particulier, ça le resterait.
Dans ton regard tu avais tenté de faire passer cette idée du ne t'inquiètes pas, je t'expliquerai j'essaye juste d'être un peu plus lumineuse que je ne le suis ! Regard insistant tout en commandant un verre de vin, de raisin de préférence, un léger sourire aux lèvres sans chercher à le dissimuler à Lyn. D'ailleurs, vas-y commande, tu as des choses à me raconter il me semble.

La maîtrise était revenu, plus de sourire, plus que tes yeux perçants sans émotions finalement. Ce qu'il se passait entre toi et Azénor,  cette relation si privilégiée, c'était par définition entre vous, Lyn n'avait rien à voir, rien à savoir.
Garder son jardin secret c'était impératif n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sous-sol

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 1 Mar 2018 - 11:15


@Azénor & Ambroisie

Il y’avait toujours cette distance, cette barrière entre les deux filles, ces rôles de gamin et possible mentor clairement dessiné dans le moindre de leurs échanges. L’enfant ne s’en formalisait pas, trouvant même plus rassurant qu’il en soit ainsi. Une certaine distance était nécessaire pour que le respect reste intact, pour qu’une bride d’affectionnalisme ne vienne tout gâcher. Une notion de carapace émotionnelle encore et toujours, ce petit quelque chose que la gamine avait tant de mal à acquérir. Faute à son jeune âge, faute à son caractère impétueux, faute à quelques souvenirs qui lui collait aux doigts... Un simple hochement de tête affirmatif à la question de la brune avait donc naturellement pris place dans l’échange sans plus d’effusion sentimentale.

Les mots, les autres, ceux quémandant de quoi abreuver les paroles trouvaient écho dans la présence de la directrice-adjointe de l’école de sorcellerie. La surprise n’était plus de mise, pas plus que l’interrogation au regard échangé entre les deux brunes. Un sourire à la tenancière en attente de commande. « Un verre d’hydromel s’il vous plait » Nul besoin de plus, l’ivresse n’était pas au programme, le divertissement non plus normalement. A la place une lourde explication pour l’utilisation d’un prénom devait trouver le chemin hors de la barrière de ses lèvres.

Plusieurs choses devaient être évoquées pour saisir le choix. Longuement elle avait hésité. « Lhiya » étant principalement un autre nom qui lui tenait à cœur. Il n’était utilisé que par de très rares personnes. Par celles qui lui était extrêmement chères, par celle disparue, et par celui aux cotés de qui elle se sentait vivante sans aucune retenue. « Lhiya » était parfait, sous ce prénom la blondinette était elle-même, entière, sans masque, juste elle, avec ses faiblesses et ses forces, elle uniquement. Mais cette « Lhiya » avait oublié un petit détail, un petit quelque chose qui la composait également : un bagage familial étouffant. Alors les lettres superflues avaient été gommées. Pour devenir un nom plus simple à la consonance moins féminine, mais à la définition englobant tout ce que l’enfant était au travers ses diverses facettes. Ne restait plus qu’à poser les mots, les bons, dessus.

Les opales claires avaient patienté le départ d’Azénor quelques instants avant de réaliser qu’il n’y avait là aucun caractère de secret. Alors, machinalement le bout de ses doigts avait effleuré la chair comportant la molle meurtrissure d’acide, un rappel à l’ordre désormais éternel lui rappelant que chaque décision était à assumer pleinement.

- Suivant la langue qu’on utilise « Lyn » a deux sens différents : c’est soit une cascade, soit un éclair lumineux. Depuis des siècles, l’armoirie de ma famille représente un croissant de lune lumineux. C’est supposé nous rappeler que la lumière blafarde au-dessus de nos têtes guide nos pas. Cette lune, représente ce qu’on attend de moi, ce que mes aïeuls ont prévus. Mais aussi, elle rappelle que nous ne sommes que de passage sur cette terre. Un éclair qui passe, possiblement capable de se faire entendre et voir…

Nouveau réflexe trahissant une habitude qui se faisait réconfortante : son bras droit s’était couché sur la table pour dévoiler le petit pendentif d’argent accroché à son poignet. Le regard avait glissé dessus. Cette lune représentait encore plus de chose que ce pauvre aveu ne voulait le dire.

- Cette même lune est le symbole d’une promesse, celle de ne pas oublier qui je suis vraiment, celle de ne pas oublier que peu importe la froideur de la lumière elle est toujours là quelque part en soit. Elle peut être glaciale, dure, apaisante, chaleureuse, dans tous les cas, elle existe toujours.

Il y’avait aussi cette histoire qui faisait d’elle, dans les grimoires familiaux, l’astre de nuit qui prenait soin de quelques étoiles. Tellement de symbole derrière un simple mot, telle qui la forçait à se dévoiler toujours un peu plus.

- Et Lyn est suffisamment éloigné de « Lhiya » que je préfère chéri pour… quelque chose de précieux… que je ne veux pas voir abimé… un… cocon secret, quelque chose de pure je suppose.  

Une seule commissure de lèvres s’était redressée à cette idée. L’introspection avait été obligatoire pour choisir un surnom approprié. Il y avait encore tellement à dire dessus, tant de chose que « Lyn » pouvait porter sur ses 3 petites lettres, mais l’hydromel hydraterait le palais qui s’asséchait à force de fournir de nouvelles paroles
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Dim 4 Mar 2018 - 17:51



Un sourire dissimulé, c'est un peu ce que je perçois chez Ambroisie. Je ne sait pas qui est Elhiya pour elle, connaissance, ennemie, simple amie; ou peut-être ont-elles un intérêt commun. Je ne suis pas là pour chercher, pas la pour savoir. Simplement pour leur servir de quoi boire. En un sourire discret, plutôt mince, j'acquiesce la commande de miss Palel et tourne mon regard l'élève; que je commence à voir régulièrement traîner ici. La dernière fois, c'était en compagnie d'un élève de ma maison. Je suis heureuse qu'elle puisse trouver ici habitude et confort. Je note sa commande dans un coin de ma tête, puis je laisse les deux jeunes femmes à elles-mêmes.
Je remonte deux par deux les marches d'escaliers pour me faufiler jusqu'à derrière le comptoir, où je sors un verre de vin, le remplit d'un liquide rouge vif -puisque mademoiselle n'a pas précisé-, et fait de même avec la boisson de Elhiya.
Petit plateau et boissons en main, je file au sous-sol apporter à ces dames leurs breuvages. Je dépose les verres en face de leur nouvelles propriétaires et d'une voix calme et chaleureuse, essayant de ne pas trop les couper, j'annonce:
- Ça fera quatre mornilles pour l'hydromel et trois pour le vin, s'il vous plaît.

commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ambroisie Palel
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sous-sol

Message par : Ambroisie Palel, Sam 17 Mar 2018 - 13:00


With partner and partner


Une explication longue, assez construite, assez complète. A vrai dire en attendant ton verre t'avait rien d'autre à faire qu'écouter Lyn s'expliquer, et tu avais fini par avoir une pointe de fierté pour la blondinette. Elle avait mûri, fruit de réflexion, peut-être de votre rencontre non ? T'espérais l'avoir marqué et apparemment c'était le cas.

Retour de ma douce Azénor, verre à la main, et puis un on se voit plus tard ? lâché en souriant pendant que tu la payais avant de reporter ton attention sur Lyn. Ah, Lyn, tout un programme, il y avait encore un peu de travail. Pourquoi s'attachait autant au ses armoiries ? A ces fo*tues attentes familiales ? Machinalement tu avais joué avec ta bague, en fait toi aussi tu gardais une relique de ta vie passée, comme pour te rappeler qui tu étais avant, ne pas perdre de vue ce dont tu avais été faite pendant presque dix neuf années.
Du coup, un point pour Lyn sur le fait de ne pas oublier d'où l'on vient, ça semblait important pour elle, et au final, ça l'avait été pour toi avant de réussir à trouver l'équilibre. Equilibre si fragile, funambule au dessus d'un canyon, près à vaciller à la moindre brise.
Elle marquait aussi un point la gamine avec le désir de protéger ce qui lui était cher. T'avais longtemps hésité à te laisser avoir des émotions positives envers les gens. Puis il y avait eu Azénor, elle t'avait fait comprendre que aimer quelqu'un pouvait devenir une force. Une amie, sûrement une soeur pour toi, pour elle tu n'en savais rien, c'était spécial c'est tout. La protéger toujours, ne jamais la mêler à toutes tes histoires, ne jamais trop s'étaler sur le sujet, ça aurait pu lui nuire, vous nuire.
Mais Lyn, qui voulait-elle protéger ? Faudrait le découvrir pour pouvoir l'aider en cas de besoin, parce que ouais, mine de rien tu voulais l'aider et la protéger cette gamine, qu'on ne la brise pas comme on t'avais brisé. Qu'on la laisse vivre, respirer, choisir sa voix et ne pas traîner des boulets. Par contre en parlant de boulet, elle en baladait des sacrés au vue de la manière dont elle regardait son bracelet, une lune, ah oui, ses armoiries.

Il restait plus qu'à creuser, à la pousser plus loin, d'ailleurs tu marques des points Lyn. Protèges les gens qui te sont chers, ne montre pas, ne montre rien, soit secrète. Le mystère ça attire et puis ça évite les emmerdes.
Une gorgée de vin, puis la langue qui se délit parce que si les gens te sentent en position de force, il ne t'attaqueront pas, ça serait trop beau. Il s'en prendront à ce que ton coeur chérit le plus, alors cache ton coeur, sinon tu tomberas, aussi vite que tu seras montée. Parce que de toi à moi, on chérit tous plus les autres que nous-même. D'ailleurs, ne fait confiance à personne, pas même à ceux que tu chéris. L'amour, l'amitié, à moins d'être totalement pur, ça décuple les émotions mais aussi la connerie, les gens réagissent excessivement et pouf... te voilà tuée, torturée ou je n'sais quoi.
Il ne manquait plus qu'à aborder le point qui te dérangeait le plus, la famille, elle y semblait encore beaucoup trop asservie, fallait comprendre, fallait que tu la sauves de ce cocon qui lui paraissait si étouffant, à vrai dire Lyn t'as un soucis quand même. T'es enchaînée. M'dis pas non, je te crois pas, je le vois, je le sens. T'es asservie à ta famille, faut pas oublier d'où l'on vient, mais tu le dis toi même c'est ce qu'on attend de toi. T'as pas plutôt envie de vivre pour toi ?

Nouvelle gorgée, regard perçant attendant que la blonde réplique, elle avait l'air de comprendre maintenant, donc autant être franche. Pourquoi ne pas l'être ? Les gens faux ça t'emmerdait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Sous-sol

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 Sous-sol

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.