AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 3 sur 3
Salle de classe de la Tour d'Astronomie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Harmony Lin
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005

Re: Salle de classe de la Tour d'Astronomie

Message par : Harmony Lin, Lun 7 Mai - 10:08:48


Musique

Megan sourit. Elle semble contente de me voir et cela me met d'autant plus de bonne humeur. Je lui parle de Felix. Peut être qu'elle pourra m'en dire plus à son sujet ? Me dire de foncer ou au contraire me mettre en garde parce qu'elle a peur qu'il se moque de moi ? Après tout, à part 10 questions auxquelles il a répondu, je ne le connais pas vraiment. Mais bon, cette fois-ci, mon instinct et mon cœur s'allient contre mon cerveau donc j'ai du mal à être méfiante. Bonne ou mauvaise chose ? Je ne sais pas trop à vrai dire...

- Tu parles de Felix, hein ? C'est un chic type !

Elle mange son muffin et je rigole en la regardant. Je suis un peu dans les nuages, repensant toujours à ce moment passé avec lui. Et je suis heureuse qu'elle me dise que c'est quelqu'un de bien. Puis, son regard ne la trompe pas. Elle va me demander des détails.

- Et il te plaît, notre beau morceau de chair ?


Je pousse un soupire amusé puis mon regard se fait légèrement vitreux. Je revois les quelques tatouages qui dépassaient et les yeux bleus qui m'ont séduite. Mais ce qui m'a frappé, ce n'est pas uniquement ça. Et en tant que meilleure amie, je me dois de lui partager cette impression étrange. Celle qu'on se connaissait déjà avant, la sensation d'être juste bien à ses côtés.

- Ses yeux sont vraiment magnifiques. Je pourrais m'y plonger des heures je crois. C'est un soleil aussi, il a souvent l'air de bonne humeur, ça fait plaisir à voir... Son sourire est réconfortant. Presque familier ? Je ne saurais pas dire pourquoi mais j'ai la sensation de le connaître depuis un moment déjà alors qu'on vient de se rencontrer. Bizarre non ?

Je me tourne vers Megan et lui sourit. Je dois avoir l'air complètement mordue... Ce qui n'est pas faux en soit. Et ça me fait du bien de lui en parler, de me confier à elle. De partager toute ma joie.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Salle de classe de la Tour d'Astronomie

Message par : Megan K. Hayajân, Mer 16 Mai - 14:15:31


____________________


Presque familier. Megan ne retient pas un petit rire amusé. Harmo prendra sans doute ça comme de la gentille moquerie par rapport à se réflexion précédente sur les yeux ensorcelants de Felix. Les yeux avaient d'ailleurs été la partie la plus dure à modifier - excepté les parties intimes. En effet, la jeune métamorphomage était tant habituée aux éclairs de tempêtes qu'elle lisait dans ses propres iris qu'elle avait bien eu du mal à les imaginer autrement. En effet, les transformations métamorphomagiques volontaires passaient par une visualisation parfaite de l'apparence souhaitée et longtemps, les yeux avaient été pour elle un véritable défis. Finalement, ce bleu des mers tropicales avait été un très bon exercice. Meg se sentait flattée du compliment - à la manière d'un artiste que l'on félicite pour sa très jolie toile.

Megan acheva son muffin et s'essuya la bouche du revers de la manche. Le sentiment de familiarité était évident : Harmo connaissait déjà Felix depuis presque deux ans. Felix était sa meilleure amie. Pourtant, le jeu dangereux auquel jouait Megan ne devenait que plus... excitant. Sa création était si complexe, si différente d'elle que jamais la brunette ne pourrait faire le lien entre le scandaleux tatoué et la jeune métamorphomage paumée. Ce paradoxe avait de quoi déboussoler n'importe qui. Meg, elle, trouvait satisfaisant de duper le monde.

- Il est charismatique ! Je pense que ça vient de ça.

Megan, qui ne l'était pas du tout, se demandait même comment elle avait pu insuffler autant d'âme dans ce personnage. Il était tellement addictif pour son entourage... parfois, elle craignait d'avoir l'envie de renoncer à sa propre personne pour n'être plus que lui. C'était on atout charme, en quelque sorte. Cette fois, Meg du se mordre la joue pour ne pas rigoler.

- Tu as l'air mordue ! Remarque, il s'est confié à moi et...

Et il va falloir me supplier pour en savoir plus ! Megan ne pouvait pas retenir le petit sourire en coin qui pointait sur ses lèvres. Elle attrapa son sac et en tira ses notes d'astronomie. Elle devait encore finaliser sa carte, sans compter les dissertations qui allaient avec. Elle comptait bien commencer son travail tout en discutant avec son amie.

Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Re: Salle de classe de la Tour d'Astronomie

Message par : Harmony Lin, Dim 27 Mai - 7:59:24


Musique

Elle rigole quand je dis que son sourire me semble presque familier, que j'ai la sensation de le connaître depuis un moment déjà. Je fais une moue boudeuse. Bon, je m'y étais attendue mais c'est pas ma faute si j'ai vraiment ressenti ça ! Si je me suis sentie connectée à lui ! Bon, ça fait un peu film romantique dégoulinant de guimauve d'avoir l'impression de déjà connaître la personne mais tant pis.

- Il est charismatique ! Je pense que ça vient de ça.

Je fais un sourire rêveur. Oui, ça doit être ça. Peut être que le fait qu'il connaisse si bien Megan et qu'ils aient passé leur enfance ensemble joue ? Comme elle est ma meilleure amie, je retrouve peut être quelques similarités entre les deux ? Je ne sais pas... Mais en tout cas, je ne veux pas que cette sensation parte. Elle est réconfortante...

- Tu as l'air mordue ! Remarque, il s'est confié à moi et...

Je regarde Megan, intriguée, mais elle semble ne pas vouloir continuer sa phrase. Il y a quelques secondes, elle avait l'air sur le point d'exploser de rire et maintenant, un petit sourire en coin s'est affiché sur ses lèvres. Je pousse un soupire amusé et la regarde sortir ses affaires de cours. Comment fait-elle pour discuter et travailler efficacement en même temps ? Ça me dépasse...

Je la dévisage de longues secondes avant de finalement me rendre à l'évidence. Elle ne finira pas sa phrase, je vais devoir le lui demander. Un sourire enfantin s'affiche sur mon visage, toujours accompagné de cette boule joyeuse qui me rempli le cœur et, la regardant toujours, je fais ce qu'elle me demande implicitement.

- Peut être... Il t'a dit quoi ? J'espère que je ne lui ai pas laissé une trop mauvaise impression... Je suis tombée à un moment et il m'a rattrapé mais ça n'a pas dû être très agréable pour lui... Même si je l'ai soigné après..

La culpabilité se voit sur chacun de mes traits. Si seulement je n'étais pas si maladroite, j'arrêterai peut être de faire du mal aux gens ! Enfin c'est moi qui avait cherché la chute aussi en marchant en arrière... Pfffff...
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Salle de classe de la Tour d'Astronomie

Message par : Shae L. Keats, Ven 6 Juil - 11:46:02


PV Tasha



Il y avait dans l'ombre de la nuit le retour des grattements.
La certitude d'être gratté·e à ne plus en avoir plus personne comme béquille. Les insomnies mangent la tête nuit et jour et au fond il n'y a plus ni réveil ni sommeil. Juste de l'attente interminable entre feu et glace à ne pas savoir si on brûle ou si on gèle.
J'suis pris·e entre deux feux depuis tellement longtemps que j'ai oublié ce qu'était le calme avant la tempête. Je vis dans l’œil du cyclone, le corps·e incandescent se heurtant aux débris dès que j'en frôle les bords. Enfermé·e dans un faux calme qui ne dure jamais vraiment.

Je suis une rafale d'humeurs qui m'assassinent le soir venu, l'être comme ce monstre qui m'attend sous le lit. ME dévore un peu plus toutes les nuits-bateau qui tangue au rythme des insomnies et des tachycardies. Et quand compter les moutons funèbres ne suffit plus, je m'en vais compter les étoiles dans les salles désespérément vides.

Les deux respirations calmes dans la pièces d'à côté, passer les mains dans leurs cheveux, un bisou sur le front pour pallier au manque d'affection reçu et transmis ce dernier mois et demi. Faute d'avoir un corps en assez bonne composition pour supporter la parentalité. La douleur encore trop souvent aiguë, mais le corps semble fonctionner à peu près normalement maintenant. Les marches peuvent être montées au prix de quelques grimaces et la salle est rejointe plus vite qu'estimé.

Alors la main s'appose d'abord sur le mur, longé jusqu'au balcon extérieur de la cour.
Parce que j'ai envie de me faire oiseau ce soir, de jouer avec le vide.
Retrouver la vie qui a tenté de fuir
au travers des sorts assénés par l'auror.

Alors je tangue, à côté de la balustrade, je penche, je recule, j'observe le but trente mètres plus bas, sans qu'il n'y ai plus la moindre tentation d'essayer de m'envoler.
La cigarette qui rejoint les lèvres puis les poumons
Cancer en tube pour une nuit plus douce
assommé·e par la chaleur je crois voir revenir au loin les ombres d'enfance, les grincement et le frottement des sandales dans l'escalier de marbre, mais je n'ai pas la force de fuir ce soir. Une voix sage à dit un jour que ça n'aidait jamais.J'peux plus me mettre en danger en esquivant les doutes. Parce qu'il y a deux respirations enfantines dans le creux de mon lit
qui m'empêche d'être ma priorité.  

Alors je brûle, je m'enflamme à l'approche du cauchemar, que j'entends monter à petits pas. parce qu'il y a la moustache du père qui n'est toujours pas mort de sa glissade et qui hante toutes mes nuits depuis vingt ans déjà. Alors au fond de mon corps y a un enfant qui pleur alors que l'adulte reste à contempler le vide, tirant sur le cancer qui l'achèvera sûrement.
certitude statistique à 91 pourcents.
Revenir en haut Aller en bas
Tasha Logan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de classe de la Tour d'Astronomie

Message par : Tasha Logan, Lun 9 Juil - 19:19:30


Nouvelle nuit à étudier. Il semble maintenant impossible pour Tasha de s'endormir avant que la lune commence à se faire rattraper par la course du soleil. Elle passe alors ses nuits à étudier, pour ne pas rester allongée dans son lit, les yeux dans le vague et l'esprit à l'arrêt. Mais cette nuit elle ne peut rester enfermée. Il lui faut sortir de son dortoir, essayer d'échapper à la sensation d'étouffement qui l'entoure depuis des heures. Un poids sur l'estomac. Elle essaye ces derniers temps de trouver la force de s'adresser aux personnes autour d'elle, à ses camarades. Ce qu'elle aurait déjà dû faire depuis des années.

Les choses ne se passent jamais comme prévu. Elle aurait tant voulu réussir à s'intégrer, à oublier sa timidité. Mais rien n'y faisait. Plus elle essayait de se forcer et moins cela fonctionnait. Elle n'arrivait presque plus à se rendre en cours. L'impression que toutes les personnes autour d'elle étaient des témoins de sa lutte contre elle-même lui était insupportable. Elle se rendait bien compte que toute cette histoire était complètement ridicule mais elle ne pouvait s'empêcher d'y penser de cette manière.

Cette nuit elle ne peut donc rester dans son lit. Décider de le quitter n'est pas une décision difficile. Mais ça ne lui suffit pas, ne lui suffit plus. Il lui faut de l'air, bien plus d'air. Même sans sortir du château il devrait lui être possible de s'aérer, se changer les idées c'est tout ce qu'elle demande. La jeune fille choisit de sortir de la salle commune. Il lui suffit de passer par le trou dans le mur et la voilà libre. Ne pas se faire attraper. Elle ne souhaite pas non plus se faire réprimander. Elle ne pourrait expliquer son besoin nocturne de se balader.

Mais la voilà partie. Elle n'est plus qu'une ombre silencieuse dans la nuit. Elle ne compte plus ses pas, ne pense plus à rien si ce n'est à la fraîcheur du sol sur la plante de ses pieds nus et à la sensation de la pierre contre ses doigts, doigts qu'elle laisse glisser contre les pierres rugueuses qui l'entourent.

Plus d'air voilà ce qu'il lui faut. Encore quelques pas et la voilà en haut de la Tour d'Astronomie. Elle passe devant plusieurs portes fermées. Ce n'est pas étonnant. Mais voilà qu'une des portes est ouverte. Une odeur acre semble s'échapper de la pièce mais aucun bruit ne se fait entendre. La jeune fille s'avance de quelques pas, jette un coup d’œil dans la pièce. Une personne se tient contre la balustrade alors que Tasha reste sur le pas de la porte.

Elle ne sait comment agir. Elle ne reconnait pas la personne qui se trouve dans l'ombre. S'avancer ou rester dans l'ombre ? Elle hésite.
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Salle de classe de la Tour d'Astronomie

Message par : Shae L. Keats, Sam 21 Juil - 12:41:46


tw multiples



Je pourrais m'envoler, sans tomber, m'enflammer, brûler, disparaître en tas de cendres, tomber, chuter, si la mère du gosse 1 s'était pas tirée, me plantant avec 1 & 2 comme responsabilité. C'est pas comme si me gérer moi-même c'était pas déjà suffisamment compliqué. Trois miroirs fêlée à recoller avec de l'huile, sufisamment pour qu'il tienne en tout cas.

Alors la nuit m'asperge de son essence invisible.
Les herbes fines qui tranchent l'épiderme.
Et l'odeur
qui explose.

Les tourbillons de fuée, la violence de silence et le vacarme du néant seulement perturbé par le frottement de tes semelles comme ont su le faire tant d'autre auparavant, et comme le feront sûrement d'autres. Peut-être verrais-je encore ces marches s'user encore, où aurai-je terminé la mascarade grotesque du maintien en vie.
Lorsque le seul objectif du jour devient de se fracasser la main le long des murs.
Ou de dormir chimiquement pour ne pas voir passer le temps.

Dormir, agir par automatisme en attendan l'explosion nébuleuse qui libère l'un et accable les autres. Avant, j'aurais pu crever seul.e, n'impliquer que moi, j'ai jamais eu la sensation de compter tant que ça. Quelques semaines de doutes, de rien, de douleur, et puis le vent, la vie reprend son cours. Puis maintenant il y a les demi-moi. Tant vu comme des bouées que comme des ancres.
Et ce soir encore l'attente du rien, car il n'arrivera que la torpeur habituelle. Godot ne viendra pas, ne viendra jamais. Les portes de la maison du silence resteront fermées et les contes qu'on entendait enfant à propos de cette fée invisible enfermée au loin s'effaceront derrière la déception, en trait de pastels rouges sur les phalanges.
Parce que la solitude n'a jamais été aussi présente, et l'énervement envers les autres non plus.
L'allumette, l'essence et la pluie.
La brûlure de l'eau.
Par-ado-xe.

Alors, sans volonté de tomber et sans filet ce soir, je joue au moineau des extrémités. Les pieds à quelques centimètres du vide, la brise contre la tempe, j'ai peur. Peur de tomber, que tout s'arrête. J'en ai pas envie, ce n'est pas le but, pas ce soir. Je ne tomberai pas, parce qu'il y a l'aubépine au bout des doigts comme garantie, il y a la lune, les étoiles et l'oiseau.
En haut d'une tour bien moins déserte que je ne l'aurais voulu.

J'ai entendu le souffle, j'ai entendu les pas, les bruits. Mais ce soir j'ai envie d'oublier pourquoi je vis là, pourquoi le château devient mon terrain de jeu minuit passé. La souris noire qui imite le chat gris. Et qui demande au néant: un faux chat peut-il apprendre à voler selon toi ?

J'avais entendu parler enfant d'un de ces chats, qui recueillait un enfant-piaf tombé du ciel
Étouffé dans le pétrole
Alors enfant, sois mon Zorba.
Et ce soir Cerbère ne mordra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle de classe de la Tour d'Astronomie

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Salle de classe de la Tour d'Astronomie

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.