AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques
Page 1 sur 1
Une ruelle le long de la BAM
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Une ruelle le long de la BAM

Message par : Finrod Elensar, Ven 09 Fév 2018, 09:07


C'est une ruelle, couverte de pavées simplement, qui bifurque du Chemin de Traverse pour longée la célèbre Boutique d'Animaux Magiques. Moins bondée, moins bruyante, quelques habitations s'y trouvent ainsi que les portes menant aux arrières de certains établissements. C'est par celle-ci que la personne chargée d'ouvrir la BAM ouvre la porte de l'arrière-boutique le matin et celle chargée de tout fermer le soir.



Une nouvelle histoire ?


PV Alexeï Dragoslav



Tard le soir, le manteau nocturne s'étant déjà étendu de tout son long sur la capitale anglaise. Quelques étoiles visibles parmi les engins volants moldus et au travers du nuage. Mais le cher propriétaire de la BAM n'était pas vraiment d'humeur à se poser pour regarder le ciel, pas ce soir non. S'il était dehors aussi tard, c'était bien par obligation professionnelle. Un retard dans une livraison avait retardé la fin de sa journée de travail. Ne pouvant laisser ces créatures, quelques rapaces mais aussi deux botrucs entre paquets de nourriture et de jouets, dans la ruelle, Finrod avait dû prendre son mal en patience et laisser partir ses employées. Pas question de les laisser subir l'incompétence des autres. Et la carrure du presque géant permettrait ainsi de rappeler à la prochaine livraison qu'il ne fallait pas le faire attendre.

C'était donc avec un certain nombre d'heures de retard (Finrod avait même pu faire un aller-retour à pieds, histoire de prendre l'air, jusqu'à chez dans l'Allée des Embrumes) que le livreur arriva enfin, s'excusant et balbutiant en même temps,
ce qui donnait quelque chose de pas grandement compréhensible. L'allure, coiffe de perles et longue robe d'un vert sombre, presque noir dans la pénombre, de Finrod n'avait rien pour rassurer le jeune homme qui n'attendit pas son reste pour s'en aller le plus rapidement possible.


Baguette en main, le sorcier rangeait petit à petit la livraison jusqu'à ce qu'un énorme fracas se fasse entendre. Se demandant ce qu'il pouvait encore se passer, il sortit de l'arrière boutique et vit que la pile faite par le jeune livreur s'était cassé la figure, les cages, vides, étaient tombées sur le sol dans un grand bruit qui avait dû en réveiller plus d'un. Qu'importe, tant qu'elles n'étaient pas abîmées et vendables, l'ancien Serpentard n'avait qu'une envie, en finir rapidement pour pouvoir rentrer chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Alexeï Dragoslav, Ven 09 Fév 2018, 12:00


Faire bonne impression à ses nouveaux patrons lorsqu’on décroche un job est primordial, les heures supplémentaires ne sont pas à compter si tentés qu’elles soient bien remarquées par les bonnes personnes. Presque chaque soir, Alexeï profitait de la nuit environnante pour tourner dans les rues de Londres, passant par le Chemin de Traverse pour s’assurer que le monde magique se portait bien. Tout était calme généralement et lui permettait même de prévoir sa journée du lendemain. La nuit offrait ce moment de liberté, de sérénité qui pouvait vous changer un homme, c’est le cas pour Dragoslav qui lui, d’ailleurs, préférait prendre son temps à ce moment-là pour vaquer à ses nouvelles occupations. Rien cependant ne laissait apparaître son affiliation, d’une apparence banale mais chaudement couvert, il était semblable à n’importe quel sorcier.



Sa ronde touchait presque à sa fin. Comme d’habitude, rien n’avait surpris le jeune homme grâce à la quiétude perpétuelle des lieux. S’il y avait bien un endroit où il était rassurant de traîner la nuit, pour sûr qu’il parierait sur le Chemin de Traverse. Coup d’œil sur sa montre, sa limite fictive allait bientôt être atteinte, son tour non officiel allait se terminer. Rebroussant chemin pour retourner direction le Chaudron Baveur, c’est là que le fracas se fit entendre. Peu sont les habitants ne l’ayant pas entendu vu les lumières aux fenêtres, à grappiller la moindre information sur ses voisins. Curieux comme par deux, Alexeï tourna les talons et se dépêcha de rejoindre l’endroit du crime. Déception lorsqu’il se pointait à l’endroit en question, le gérant d’une boutique ayant des difficultés à ranger sa marchandise. Bien tard pour une livraison.



Le Poufsouffle s’octroya le droit de s’avancer au plus près, son sang palpitant dans ses tempes avant de remarquer que c’était le gérant de la boutique d’animaux. Étrange qu’une livraison ait lieu si tard, peut-être avait-il des choses à cacher en journée, en public. Droit comme un piqué a quelques mètres de l’imposante masse, c’est là que les paroles fusèrent.



-         Bonsoir. Vous ne cachez rien d’illégal j’espère ?



Peut-être allait-il trop loin, peut-être que son action était totalement imprudente, mais il se permit de tenter.



-         Vous avez l’air d’avoir besoin d’aide, peut-être que pendant que je vérifie tout ça je pourrais vous donner un coup de main.

Le môme de 17 ans à peine avait du mal à avouer que c’était ses paroles, toisant le gérant d’une dizaine d’années au minimum son année, mesurant presque une tête de moins, comme si c’était son égal ou qu’il lui devait quelque chose.


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Jeu 22 Mar 2018, 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Finrod Elensar, Lun 12 Fév 2018, 09:44


Fatigué de la journée qui venait de s'écouler, exaspéré par le manque de professionnalisme dont avait fait preuve le livreur et la touche finale qui avait fait un vacarme réveillant probablement plus d'un habitant du coin, Finrod espérait que rapidement il puisse rejoindre son appartement et son lit. Mais quelqu'un semblait en avoir décidé autrement. Alors que le propriétaire allait lever sa baguette pour remettre les cages vides en place et continuer de ranger sa livraison, la venue d'un étranger bien curieux était la cerise sur le gâteau.

- Bonsoir, je dois faire avec l'incapacité à être à l'heure de certains livreurs et je me retrouve donc à devoir ranger tout ceci seul à une heure aussi tardive. Puis vint la proposition de l'aide tout en fouillant les marchandises. "Êtes-vous Auror ? Si ce n'est pas le cas, je vais devoir refuser votre proposition. Je ne vois pas en quoi mes affaires vous regardent." Ajouta le presque géant sur un ton calme mais autoritaire.

N'oubliant pas qu'il voulait toujours montrer patte blanche aux sbires du Ministère, Finrod ne souhaitait néanmoins pas qu'un étranger vienne mettre le nez dans ses affaires. Pour rester aux côtés du presque-géant, le jeune homme, car oui il semblait bien jeune, devrait prouver qu'il pouvait effectuer la fouille de manière légale. Même s'il devait sûrement avoir besoin d'un mandat, lorsqu'on tente de prouver que l'on est un citoyen lambda, on ne rechigne pas devant ce genre de demandes venant des autorités. Mais encore fallait-il que l'inconnu en fasse partie.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Alexeï Dragoslav, Lun 12 Fév 2018, 18:48




Voir sans vraiment regarder, entendre sans écouter réellement. Tels avaient été ses mots jadis, il fallait lui faire honneur en cette soirée, se rappeler grâce à qui nous sommes là où nous nous trouvons. La méfiance se lisait sur le visage du gaillard en face, le but étant de se renseigner sans devoir se découvrir, c'était déjà fichu. Il n'était pas Auror non, pas encore du moins. Rien ne servait de mentir, mais pour autant qu'apporterais le faire de dire la vérité si ce n'est soit se faire haïr, soit se faire rire au nez ?

- Je ne suis pas Auror non, juste un simple voisin s'intéressant au calme du quartier, vous comprendrez j'imagine. On ne sait pas vraiment ce qu'il se trame ces derniers temps.  

Sûr de lui, pour paraître convainquant, une pointe d’anxiété dans la voix néanmoins. L'homme en face, de son allure pouvait largement écraser un être se trouvant en face de lui. Sans doute qu'il est complètement innocent des faits dont l'accuse Alexeï, mais ça, cela restait à prouver.

- Je vous ai peut-être un peu agressé, je le reconnais. Le contexte ne s'y prête pas réellement, vous en conviendrez.  

Qui recevait une livraison aussi tard ? Désignant le tas renversé, le suédois reprit.

- Les livreurs ne sont plus ce qu'ils étaient hein. Ça devrait pouvoir se réparer et se ranger rapidement à deux.  

Et, intrigué par une petite bestiole gigotant, ressemblant légèrement a de petits bouts de bois.

- C'est quoi ce petit truc qui remue ? J'ai l'impression d'en avoir déjà vu, mais impossible de retrouver leur nom, ou bien leur utilité.  

Avec un peu de chance, le géant allait le croire, sans se méfier. Alexeï n'était pas vraiment rassuré, mais sa nature curieuse lui empêchait de rebrousser chemin aussi rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Finrod Elensar, Jeu 15 Fév 2018, 11:25


Malgré la réponse de l'inconnu, le propriétaire de la BAM restait méfiant. Après tout, ne pas faire partie des Aurors ne voulait pas dire qu'il n'y avait pas de risques de dénonciation en cas de marchandises illégales. Mais s'il y avait bien un endroit où Finrod tenait à garder un endroit éloigné de tout crime, c'était bien son établissement.

Silencieux et profitant de la pénombre de la nuit, le Fourchu observait celui qui lui proposait de l'aide. Étonnant, au vue des événements de "ces derniers temps", qui viendrait aider quelqu'un qui faisait du vacarme au milieu de la nuit ? Mais après tout, autant agir tranquillement, laisser ce jeune homme l'aider et chacun repartirait de son côté, comme si de rien n'était.

- C'est assez courageux de votre part d'aller à la rencontre d'éventuels problèmes. OU fou mais l'ancien Serpentard se garda bien d'ajouter ce qualificatif. "Néanmoins, vous n'avez rien à craindre. Je tiens à ce que mon enseigne soit blanche comme neige. Le trafic d'animaux me répugne." Puis, il avança pour ramasser les cages au sol. S'il continuait à bavasser sur le pavé, il passerait la nuit dehors et avec son rythme de vie, chaque minute de sommeil était importante.

- Je crois que rien n'est cassé, cela a plus fait de bruit que de mal. Et les créatures que vous voyez sont des botrucs. Ils protègent les arbres dans lesquels ils vivent. Éviter de paraître menaçant pour leur habitation, ils crèvent les yeux assez rapidement. Ce serait dommage de finir dans le noir pour toujours. Une sorte de menace voilée mais rien de bien sérieux. Uniquement faire comprendre que parfois il vaut mieux savoir rester à sa place. Et puis, Finrod n'avait pas non plus envie d'être responsable de la cécité d'un citoyen, du moins pas dans ces conditions aussi banales.

Cages dans les mains, le presque géant entre dans sa boutique. Laissant l'inconnu dehors.

- Si effectivement, vous n'avez rien à faire, votre aide est la bienvenue. Posez n'importe où, mes employées rangeront demain matin. Et puis cela permettait aussi au trentenaire d'observer plus longtemps ce jeune homme, car cette arrivée était étrange ainsi que son comportement. Autant en savoir le plus possible.

- Au fait, je suis Finrod Elensar, propriétaire de la BAM, et vous ? À la pêche aux informations.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Alexeï Dragoslav, Ven 16 Fév 2018, 16:50


Les quelques lumières qui avaient osé pointer le bout de leur nez commençaient tout doucement à disparaître, empreignant davantage les deux individus qui se dressaient l’un devant l’autre. Petit à petit, les langues se déliaient, laissant chacun parler s’ouvrir un peu plus sans pour autant aller dans l’excès. L’homme voyait en Alexeï quelqu’un de courageux. Ah. S’il s’avait réellement pourquoi il était là, ce ne seraient pas les mêmes propos qui seraient sortis de sa bouche. Petit sourire en coin en guise de remerciement histoire de flatter l’égo de l’homme en face.

- Vous me rassurez, je suis farouchement opposé à ce genre de pratiques également.

Première parole sincère de la soirée. Il est vrai que le trafic d’animaux est quelque chose qui n’enchante pas vraiment le suédois. Malheureusement, de son poste il ne pouvait pas y faire grand-chose, sa concentration étant requise ailleurs. L’homme enchaîna sur les brindilles qui se mouvaient pour expliquer leur identité, en rajoutant une précision non négligeable qui fit frémir l’Auror.

Mmh, je vois. Je crois que j’ai déjà étudié ça y’a un moment quand j’étais à Poudlard.

Se faire crever les yeux n’enchantait pas vraiment le blondinet. Son regard bleu profond était ce qu’il préférait de tout son être. Toujours faire croire à la personne en face qu'il a devant lui un égal, un adulte. Alors qu'en réalité, le blondinet suit toujours les cours de soins aux créatures magiques avec les stagiaires de la boutique.

- En effet, je vous laisse vous occuper de ceux-là dans ce cas-là.

Le fait d’avoir proposé son aide semblait avoir adouci le propriétaire des lieux puisqu’il l’invitait maintenant à le suivre pour disposer un peu n’importe où tout le bazar qu’avait laissé le livreur quelques minutes plus tôt. L’occasion était rêvée. Cependant, si comme il le disait, il n’avait rien à cacher, Alexeï ne risquait pas d’en apprendre énormément. Néanmoins, cela restait une bonne occasion pour se faire une idée sur la personne, d’autant plus qu’il venait maintenant de se présenter officiellement.

-Alexeï Dragoslav. Propriétaire de rien du tout pour l’instant. J’aide certains élèves de Poudlard qui ont disons … quelques lacunes à être moins incompétents.

Intérieurement, le Poufsouffle se marrait. C’est la première chose qui lui était venue à l’esprit. Profitant d’un aller-retour en déposant une cage près de celles que Finrod avait déjà déposée, le garçon se permit de jeter un coup d’œil à l’intérieur Main tendue, prêt à serrer la main de Finrod, Alex se voulait pour la première fois bienveillant.

- Vous semblez avoir une belle boutique, vous êtes ici depuis longtemps ? Je me souviens encore de la fois où je venu pour la première fois il y a quelques années, j’ai adopté un hibou grand-duc qui vit encore avec moi, pourtant, je ne me rappel pas vous avoir croisé à ce moment-là.

Dit comme ça, on pourrait presque penser que le suédois n’a jamais connu quelqu’un dans sa vie … C’était bien triste et presque pitoyable.


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Jeu 22 Mar 2018, 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Finrod Elensar, Mer 21 Fév 2018, 13:50


Retenant un petit rire lorsque le jeune homme évoqua Poudlard, Finrod ne pouvait s'empêcher de penser que les souvenirs devaient être quand même frais vu qu'il n'avait pas dû quitter l'école de sorcellerie depuis bien longtemps. La méfiance semblait s'en être allée petit à petit même elle n'était pas partie bien loin. Cela était devenu le quotidien de l'ancien Serpentard de se méfier.

Ayant pénétré dans l'antre de Finrod, le jeune homme se présenta à son tour. Les réponses évasives et les questions précises n'avaient pas échappé au Fourchelang. Autant sauter sur l'occasion pour creuser un peu.

- Enchanté. Dit-il en saisissant la main que lui tendait Alexeï. "Cela fait quelques années que je suis ici, six ans. Cela commence à faire long quand j'y pense. Je ne vis pas à la boutique, vous avez dû venir lorsque j'étais en congé. L'avantage d'être son propre patron, c'est pouvoir déléguer et prendre quelques congés" Ajouta-t-il en souriant tout en regardant son arrière-boutique s'encombrer de toute la livraison.

Déplaçant une caisse de nourriture pour libérer le passage. Finrod se retourna vers le sorcier pour lui demander :

- Dans quel domaine aidez-vous les élèves ? Il faut avoir de la patience j'imagine pour supporter certaines fortes têtes. Surtout si vous n'êtes qu'à peine plus âgé qu'eux aurait voulu ajouter le presque géant mais il se retint. "J'ai quelques stagiaires qui venaient travailler en parallèle de leurs études, je crois que leurs notes en soins aux créatures magiques ont rarement été mauvaises." Une sorte de formation complémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Alexeï Dragoslav, Jeu 01 Mar 2018, 20:35


La méfiance qu'éprouvait Alexeï commençait à disparaître doucement au fur et à mesure des réponses que lui accordait le gérant de la boutique. Néanmoins, Dragoslav restait malgré tout sur ses gardes, c'était la première fois qu'ils se rencontraient, et même si de prime abord l'homme semblait honnête, rien ne pouvait le certifier à ce stade. Malgré tout, le garçon relâchait la pression qu'il éprouvait, se concentrant plus sur la conversation que sur la pseudo enquête qu'il menait à ce stade là.

A force de faire des allers-retours, le nombre de paquets, d'animaux et de cages à transporter commençait à s'amenuiser, les deux hommes les transportant sans vraiment s'arrêter. La main qu'avait tendu Alexeï avait fini par rencontrer celle de Finrod. Musclée, elle faisait presque deux fois la taille de la main pâle du suédois. Énergétique, sans être écrasant, le géant avait su s'imposer et l'Auror ne plaçait plus son interlocuteur comme inquiétant mais plutôt comme son égal.

En tendant la perche à Finrod sur un emploi fictif qu'occupait Dragoslav à Poudlard, le garçon ne fut pas surpris lorsque le premier lui demandait des précisions. Rapidement, le Poufsouffle se mit à raconter les premiers bobards qui lui passaient par la tête avec un petit sourire.

- Vous avez dû en connaître avec vos stagiaires j'imagine ... mais certains ne sont pas vraiment réceptifs à l'autorité. J'interviens pour leur faire comprendre qu'il y a toujours un ordre ou un cheminement à respecter, une hiérarchie à laquelle on doit s'accrocher.

En soit, ce n'était pas réellement un mensonge puisque certains gamins avaient réellement un problème de respect de l'autorité ... Sauf que ce n'était pas prévu à Poudlard et encore moins traité par Alexeï en personne.

- C'est sûr que tous les cas ne sont pas faciles, on fait avec.

Encore un aller-retour dans l’entrepôt de fortune organisé par le gérant de la boutique, un énième paquet, de la nourriture cette fois, que le garçon empilait avec les autres. Il aurait pu utiliser sa baguette pour aller plus vite, néanmoins, le garçon préférait se fatiguer à la tâche, faire un peu de sport à porter quelques kilos ne pouvait pas lui faire de mal. Dans la rue, la livraison s'amenuisait, plus grand chose ne restait à être transporté.

- Je vois qu'on a presque fini, vous avez peut-être besoin d'aide pour autre chose ?


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Jeu 22 Mar 2018, 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Finrod Elensar, Sam 10 Mar 2018, 13:59


Évidemment qu'il en avait vu passer des stagiaires depuis le temps. D'ailleurs en y réfléchissant, certains auraient pu finir par traverser la devanture de la boutique tant ils étaient incompétents. Mais la volonté de montrer patte blanche avait permis à quelques-uns de ses employés d'écoper de quelques blessures. Ce fut donc avec un sourire qu'il ne peut dissimuler que Finrod réagit à la remarque du jeune homme.

Les minutes filaient et les marchandises à ranger n'encombraient plus la ruelle. Au moins, si un Auror passait dans le coin, le propriétaire de la BAM ne risquait pas de se faire réprimander, vu que les sorciers d'élite semblaient l'avoir dans leur ligne de mire. Alors que le Fourchu déposait la dernière caisse, contenant probablement quelques jouets pour les animaux, lorsque Alexeï semblait annoncer qu'il souhaitait partir. Du moins, c'était de cette manière que le presque géant l'avait compris.

- Je vous remercie pour votre aide, j'apprécie. Est-ce que je peux vous remercier d'une quelconque manière ? Pas question de lui proposer de venir chez lui. "Il est tard, j'en ai conscience mais peut-être puis-je vous offrir un verre, une fois. Ou un animal, peut-être que vous préféreriez. Après tout, le jeune homme n'avait peut-être pas envie de passer plus de temps en compagnie de Finrod. Autant lui offrir une porte de sortie.

En attendant la réponse, le Fourchu s'assurait que tout était pas trop mal entreposé pour que ses employées puissent s'y retrouver malgré la quantité d'articles qui venait d'être livrée. Au pire, elles étaient payées pour ça et probablement qu'elles avaient beaucoup de choses à reprocher à leur patron mais c'était les règles du jeu lorsqu'on était à la tête d'un établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Alexeï Dragoslav, Jeu 22 Mar 2018, 18:45


LA de Finrod

Encore dans la rue, le jeune homme commençait à sentir le doux mistral se lever et passer entre les boutiques et maisons du Chemin de Traverse. Peu habillé, les effets du froid n'allait pas tarder à se faire sentir. Le boulot du garçon était fini ici, plus aucune caisse ni cage ne trônait dans la rue, toutes ayant été préalablement rangées par les deux acolytes.

Le gérant de la boutique semblait l'avoir compris, le blondinet ne souhait pas s'attarder davantage en ces lieux, tout semblait clair pour l'instant tout du moins. Néanmoins, il insistait pour remercier Alexeï. Cette réaction surprit le Poufsouffle, rien ne l'y obligeait et il avait aider Finrod de bon cœur.

- Merci pour votre proposition, mais pour être honnête je ne suis pas très boisson ... Disons que je n'ai pas vraiment trop l'âge pour ce genre de choses.

Eh oui, le gamin n'a même pas encore fêter sa dix-huitième bougie. D'un pas sûr, il s'avançait vers Elensar pour le saluer. La main tendue, les deux hommes se serrèrent la main avant que le Poufsouffle prenne congé du géant avant de s'éloigner pour rejoindre la rue principale pour transplaner et se retrouver chez lui.


Départ d'Alexeï, merci à toi :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Shae L. Keats, Lun 09 Avr 2018, 10:58


Pv Finrod93

Y a pas grand chose de plus que d'habitude ce soir.
Y a toujours l'air qui râpe les amygdales, mais un peu plus chaud, plus tendre. De l'air qui permet d'être dehors vaec une simple veste, qui véhicule seulement l'odeur agréable du tabac. Celles qui sentent le miel et la praline. Qui s'accrochent dans les narines alors qu'elles dévalent les tunnels jusqu'aux poumons. J'ai toujours aimé les odeurs, me noyer dedans, les laisser m'envahir. De l'herbe coupée dans la fraîcheur du soir à celle de la terre sous la pluie.

Je ne sais pas trop ce que j'attends là, les passants passent, les chats miaulent et les enfants piaillent, y a rien de différent. Peut-être qu'il y a l'envie de voir de la vie, ou peut-être que je savais que tu passerais là, et que j'avais besoin d'enraciner un peu plus ma place en me montrant en vrai aussi. Dans la lumière des autres, comme si la vie avait été simple. Alors j'étais ici, reniflant péniblement à cause du pollen. J'observais les allées et venues. Je sentais alors un parfum masculin dans le sillon d'un homme d'un certain âge qui avait encore toute la prestance des jeunes années sous des jambes un peu écrasé par le temps.
J'aimais les parfums de chacun, ça donnait à l'âme un quelque chose en plus, une odeur qui marquerait.

Je crois que je l'aurais reconnue entre mille cette odeur. Y avait un quelque chose de léger, juste après la première odeur un peu forte. Quelque chose de floral, mais sans la touche sucrée propres aux parfums féminins. Quelque chose qui prenait le relais de l'odeur forte de patchouli et de menthe, pour ne pas laisser à celui qui croiserait l'être cette désagréable impression de n'en avoir senti qu'une odeur agressive. Ce qui titillerait sans aucun doute une certaine animosité envers l'homme qui n'aura fait que passer. On sous estime souvent le pouvoir des odeurs.
Qui maîtrise les odeurs maîtrise le cœur d'un.e Hemme.

J'ai toujours aimé les odeurs, hier encore, celle du métal chaud, de la chair tiédie à l'eau mal réglée sans que ce soit vraiment un problème, l'odeur de souffre et les traces de bétadine sur le rebord de la baignoire. Hier encore, les feuilles de thé et celles de l'ait en poudre. Celle de la tête du bébé, toujours l'odeur inexplicable de fleur d'oranger à cet endroit du crâne.

Alors j'associe des odeurs aux gens, parce que leur comportement me fait toujours pensé à une effluve particulière, sentie à un moment donné, qui remonte face à quelqu'un. C'est pourquoi j'aurais du reconnaître la tienne et t'apercevoir tout de suite. Mais je crois que j'ai encore gribouillé avec des plantes dans mon esprit
et que je ne comprends plus comment je faisais pour voir
avant.  
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Finrod Elensar, Mer 09 Mai 2018, 19:27


Sens aiguisé


PV Shae L. Keats



Effluves discrètes, mélanges doux et rassurants d'un lieu qui l'était tout autant. Une cachette, un repère. Un endroit pourtant agité mais dont certaines pièces permettaient de se retrouver. Entre deux planches du parquet qui craquent, entre le petit cri d'un animal et une question d'un client. Une arrière-boutique qui permettait de respirer. De sentir ce sortilège mis en place depuis tellement de temps, renouvelé par le jeune propriétaire de l'établissement pour jamais il ne s'évanouisse.

Une douceur qui vient chatouiller les narines et rappeler tant de souvenirs inconscients. La délicatesse de la fleur d'oranger. Probablement le parfum favori d'une mère aimante, pourtant cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient vus. Un renvoi à la maison familial, une inconscience jeune. Une sollicitation qui tire le presque géant de ses pensées.

- Je rentre oui, j'ai fini ma journée. Je vous laisse fermer la boutique. Au revoir. Un sourire puis le bruit de l'avant de la boutique qui atteint les oreilles du grand chauve. Bien content de quitter l'agitation du son commerce.

La porte se referme alors qu'il ouvre celle pour quitter les lieux. Et c'est une avalanche de senteurs qui lui tombe dessus. Un mélange dont il est difficile de séparer ce qui le constitue au premier abord. Fermant les yeux, comme une envie d'y consacrer quelques secondes, il sent la fleur d'oranger venir l'agripper, comme si elle ne souhaitait pas le voir partir. Jalousement, elle chasse les odeurs quotidiennes de la vie à l'extérieur de la boutique. Il est temps de partir.

Quelque chose se détache de cette effluve tourbillonnante, une senteur particulière et connue. Quelque chose de particuliers, annonçant une présence avant même de se rendre compte qu'elle n'existe. Et il lea voit, dans un sourire il l'accueille. Cet.te étrange personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une ruelle le long de la BAM

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Une ruelle le long de la BAM


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.