AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -29%
Promo sur PC Ultra-Portable HP 14
Voir le deal
199.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 8 sur 8
Bureau de la prof de vol
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Daisy Wellington
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne

Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Daisy Wellington, le  Dim 8 Mar 2020 - 15:58

Et voilà que je me retrouve a avoir fait un pas à l'intérieur de la pièce et que la porte a claqué derrière moi. Tout se passe en même temps et un peu vite pour moi, c'est le chaos !

– Heyyy, Daisyyy ! Comment ça va ? Tu voulais ça non ?

Un peu interdite, je répond machinalement. Pas de la réponse la plus inspirée qui m'ait été donnée de sortir.

- Heu ... oui ? Salut ... heu ... machin !

Et je finis par pouffer de rire quelques instants plus tard.  en voyant la valdingue des deux compères qui finissent l'un sur l'autre.

- Han, vous avez bien essayé de m’embobiner en fait ! Je le savais ! Sourire triomphant alors que je les pointe de l'index.

Beh oui ... pas de trace de madame Cojocaru. Et un bureau sans dessus dessous avec un vif d'or lâché dans la pièce. Ils ont sans doutes fait tomber le vif d'or et eu toutes les peines du monde à le rattraper. Comme je les comprend, ça m'est arrivé il y a quelques semaines à peine, en pleine forêt interdite ! Ici dans un bureau fermé, ce sera du gâteau.

Je baisse les yeux vers eux, alors qu'ils étaient sans doutes en train de se relever. J'ai pas souvenir d'avoir vu ces deux là sur un terrain d'entrainement ... Entre ça et la baguette sortie, je me dis qu'ils doivent pas forcément bien avoir l'habitude du quidditch.

– Tu voulais t’entraîner non ?  ... Premier exercice, attraper le Vif d’Or.

- Haha ! Bon d'accord ! Je vais vous aider ...  Au  moins pour le vif ... Pour ranger le bureau par la suite ... on verra bien. En vrai de me fait plaisir. La perspective d'attraper le vif avec ces deux là est bien plus marrante que d'aller jouer toute seule à me lancer le ballon ...  Je pose sur le bureau mon balais et mon sac de sport. Je prend dans ma poche un élastique avec lequel je m'attache les cheveux en une courte queue pour me dégager le visage. Le vif d'or continue de siffler ça et là. Je n'ai pas l'air de me presser ni de stresser devant la tâche à venir.

- - Ça sert à rien d'utiliser les baguettes dessus, vous savez ? Il faut l'attraper !  Mais c'est pas parce qu'on peut pas utiliser la magie dessus, qu'on est obligés de l'attraper à la régulière. On peut lui empêtrer les ailes en lui lançant un truc dessus, vous voyez ?

Un truc .. mais quel truc ? Je rajoute avec un air malicieux.

- Tu me prêtes ton bonnet, Matt ? Si c'est bien comme ça que tu t'appelles.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Matt Deliers, le  Dim 8 Mar 2020 - 17:24

with Arthur Digler & Daisy Wellington - Saison XXX, Hiver
- Autorisation accordé de Ms Cojocaru pour poster
#LA {emprunté}/{accordé à} Arthur et Daisy
Regards complices échangés. Le Deliers victorieux sur le Digler terrassé. Comme s'il venait de le battre dans un combat légendaire de catch. La remarque d'Arthur le fit sourire. Il se releva avant de tendre une main amicale à son camarade pour l'aider également.

Parfaitement. Qu'elle s'entraîne ! Elle avait pour mission de chopper le vif d'or. Cet enfxiré avait encore disparu du champ de vision du Deliers. Seuls quelques rares sifflements lui rappelaient qu'il était encore présent dans la pièce. « Pxtain mais c'est trop chaud de chopper ce truc ! »
Daisy répondit présente ; elle était encline à les aider. Aucune intention malveillante dans sa voix si ce n'était celle, légèrement condescendante, de leur montrer qu'elle était plus douée qu'eux deux réunis. « Ça sert à rien d'utiliser des baguettes dessus.. gné..gné..gné.. » Filtre auditif. La benjamine était réellement en train de lui donner une leçon ? A l'évocation de son prénom il retourna la tête vers Daisy. C'est bien comme ça qu'il s'appelait. Prêter son bonnet ? Hors de question ! Devant le regard d'Arthur il finit par abdiquer.

Sans préavis il traversa la pièce pour se retrouver sur Daisy avant qu'elle ne réagisse. Ils faisaient presque la même taile : le Gryffondor était légèrement plus grand que la Poufsouffle. La bloquant, fermement mais sans violence, contre la porte avec son avant-bras gauche au niveau du cou, il planta ses yeux dans les siens. Approchant sa tête à quelques centimètres de la Jaune, le même sourire malicieux - que la demoiselle avait eu - se dessina sur le visage de Matt. Il murmura doucement.

- « Merci grandement pour ton aide Daisy, on apprécie.
Seulement... Je tiens à te préciser que si l'envie te prend plus tard de raconter à quelqu'un ce qui se passe ici maintenant, j'aimerais autant que tu viennes m'en parler d'abord. D'accord ?
Histoire d'éviter les ennuis pour tout le monde... »

« Toi la première. » De sa main droite disponible il enleva son bonnet. Révélant des cheveux aussi blonds que ceux de la demoiselle, il tendit son couvre-chef à cette dernière avant de la libérer de son emprise. - « Moi c'est Matt, c'est bien comme ça que je m'appelle. Et lui, Arthur. » Signe de tête envers le compère Rouge pour le présenter. Comme si la mise en garde quelques secondes plus tôt n'avait point eu lieu. Un sourire entendu et il recula en prenant soin de vérifier où il foutait les pieds ; la demoiselle ayant le bonnet du Deliers.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Arthur Digler, le  Dim 8 Mar 2020 - 22:03

La jeune Poufsouffle se moquait d’eux et c’était de bonne guerre. Arthur s’était bien moqué d’elle quelques secondes avant et elle avait presque marché. Il riait légèrement, absolument pas vexé, et il s’aida de la main de Matt pour se relever.  

– Alors, faux, mademoiselle. La deuxième fois tu y as cru et tu as failli repartir avec le Souafle. Dit-il en époussetant son pantalon.  

Elle avait l’air contente de devoir attraper le Vif d’Or et cela soulagea Arthur. Fainéant comme il était, si attraper ce machin avec la baguette ne fonctionnait pas, il l’aurait très certainement laissé voler dans le bureau et madame Cojocaru aurait dû s’en charger toute seule. Il aurait forcément réussi à convaincre Le Deliers de le laisser voltiger dans son coin. Si Daisy était forte au Quidditch, le bouclé ne comprenait pas pourquoi est-ce qu’elle ne prenait pas son balai. Le bureau n’était pas très spacieux, mais c’était faisable. Bon, il n’en avait aucune idée en vérité, le vol n’était pas sa spécialité et encore moins le Quidditch. De ce fait, lorsqu’elle demanda le bonnet de Matt, Arthur l’incita du regard à le faire. C’était leur seule solution. Il ne pouvait pas compter sur son ami pour attraper le Vif d’Or non plus.

Le Gryffondor fronça légèrement les sourcils. Il observa son camarade de dortoir s’approcher de la jeune fille pour la menacer. Même s’il n’entendait pas ce qu’il lui disait, la posture était intimidante. Il n’était pas d’accord avec cette méthode. Enfin, si, mais pas pour de suite. Pour le moment, Daisy n’avait pas essayé de s’enfuir et ne leur avait fait aucun reproche. Elle était même plutôt heureuse de les aider. Cependant, Arthur ne dit rien, pas devant la Poufsouffle. Sinon Le Deliers allait perdre toute crédibilité devant la blondinette. C’était comme avec les enfants et leur parent finalement.  

Arthur fit un signe de main à la jeune fille lorsque son ami le présenta.  

– Et bien Daisy, je t’en prie. Montre-nous tes talents. Il lui sourit.

Le jeune homme s’approcha ensuite de son collègue de maison et le tira légèrement à l’écart de la jeune fille. Il s’approcha de son oreille et lui chuchota :

– Mec, détend toi, tu vas la stresser. Il va rien nous arriver, t’inquiète. Mets là plutôt en confiance. Il se tourna ensuite vers la Poufsouffle. Alors, il arrive ce Vif d’Or mademoiselle ? Dit-il avec un grand sourire amical en espérant qu’elle se sente plus taquinée qu’agressée.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Daisy Wellington, le  Dim 8 Mar 2020 - 23:19

Quand Matt s'approche soudain de moi et me colle quasiment contre la porte, j'ai un instant de panique. Je déglutis et fais mon possible pour avoir l'air brave et le regarder dans les yeux. Je répond d'une voix mal assurée, en essayant de maîtriser au mieux le léger bégaiement dans ma voix.

-Je ne ... je ne suis pas une balance !

Balancer quoi d'abord ? A qui ? C'était pas une simple maladresse de leur part ? L'idée de les dénoncer m'avait même pas traversé l'esprit. On est pas sensés se serrer les coudes entre élèves ?  Je me sens un poil vexée qu'il pense ça de moi. Et qu'il me présente les choses comme ça ...

Heureusement il se recule bien vite mais le poids de son regard continue de peser un moment dans mon esprit. Mon enthousiasme est un peu douché. Moi qui voulais jouer avec lui, je crois que je n'en ai plus trop envie ... Avoir son bonnet ne m'est finalement d'aucune consolation. Je n'en avais pas besoin pour attraper le vif d'or, je n'avais fait que le lui demander pour l'essayer à mon tour. Mais je renonce à mon plan ...

Je hoche la tête vers Arthur lorsque celui ci m'est présenté. J'ai perdu mon sourire. Il me salue d'un petit signe et me déclare.

– Et bien Daisy, je t’en prie. Montre-nous tes talents.

- Je ... oui .. je vais faire ça. Mais je vais pas y arriver toute seule.

- Je vais le rabattre vers vous et vous allez essayer de le toucher avec un bout de tissu .. une cape, une casquette, n'importe quoi. Ou le lui lancer dessus. Si vous fouettez assez vite et que vous anticipez ses mouvements, vous l'aurez. Il suffit de frôler une de ses ailes pour le faire partir en vrille. Une fois déstabilisé suffira de lui sauter dessus. On est pas sur un terrain, il y a pas de règle à respecter ...

Je vais fouiller dans mon sac et en sort une serviette. Je la lance à Arthur. Matt il se débrouillera ...

Lorsque Arthur me redemande si le vif arrive, je lève les yeux au ciel.

-Il va venir ... tenez vous prêts ...

Je saisis mon balais et glisse une jambe par dessus. Consciente d'être épiée, j'ai du mal à me concentrer alors que je fais le tour de la pièce du regard. Je cherche le vif d'or et finis par le trouver. Il faut jouer subtilement ... La pièce n'est pas très grande. Il ne peut pas fuir si vite que ça. Il va se contenter de se déplacer a chaque tentative d'approche.  

D'une toute petite impulsion, je me soulève dans les airs. Je manœuvre sur des oeufs avec mon balais ... entre le plafond bas, les chandeliers et les meubles parfois pleins de bibelots, je bouge avec prudence, m'aidant des fois des mains pour glisser le longs des murs ou du plafond dans le percuter. Je m'approche du vif d'or comme un félin d'une souris.

Comme s'il elle sentait mon intention, la petite sphère dorée se met à s'agiter et à me fuir. Je vais le débusquer de chaque coin, de chaque haut d'armoire où elle va se réfugier. Couchée sur mon balais, je frôle le plafond de ma tête et méthodiquement, je contrains le vif d'or à se rabattre vers le sol. J'espère que les deux compères là en bas sont prêts, parce qu'il arrive à leur portée !
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Matt Deliers, le  Lun 9 Mar 2020 - 21:24

with Arthur Digler & Daisy Wellington - Saison XXX, Hiver
- Autorisation accordé de Ms Cojocaru pour poster
#LA {emprunté}/{accordé à} Arthur et Daisy
Chuchotements dans le creux de son oreille. Se détendre ? Matt était tout sauf détendu. - « Mouais... » Simple réponse pas convaincue. La situation virait dangereusement vers le drame. D'une simple partie de football à la destruction pure et simple d'un bureau professoral ; il n'y avait qu'une ligne. Et elle était indéniablement franchie désormais. Rire nerveux.
Il n'allait rien leur arriver ? Daisy n'était pas une balance ? Peut-être. Mais le Deliers n'en demeurait pas moins méfiant. Au moins sa menace semblait avoir eu l'effet escompté. La Poufsouffle docile s'exécuta sans broncher pour tenter de récupérer le fuyard.

La suivant des yeux dans le moindre de ses mouvements, Matt l'observa sortir une serviette pour la lancer à Arthur. Une course poursuite s'ensuivit entre elle sur son balai et le vif d'or refusant d'être capturé. Impressionné par l'habileté de la Jaune et sa maîtrise du vol en espace réduit, le Gryffondor n'en laissa rien paraître. « Wow.. »

Matt se rendit à côté du bureau pour y récupérer son bonnet délaissé par Daisy. Hésitation. De celles soudaines. L'Envie de se remettre le couvre-chef sur les mèches dorées, de se barrer car il en avait marre de toutes ces connxries et de nier en bloc toute implication dans cette guérilla poudlardesque. Un regard vers le camarade de dortoir. Arthur. Il l'appréciait vraiment. Un ami. Un vrai. Sincère et toujours prêt à délirer.

Jamais il ne le laisserait tomber ! - « Ok, j'suis prêt. » « Amène toi... » La sphère dorée arriva à toute vitesse, la Daisy volante sur ses talons. Au dernier moment Matt fouetta l'air avec son bonnet histoire de chopper la petite balle virevoltante. Il s'écarta juste à temps pour éviter une collison avec la Poufsouffle. Manquerait plus qu'elle soit déstabilisée ou qu'elle se pète une guibole en tombant. Ils prendraient tous mega cher... - « Je.. je l'ai raté. »
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Arthur Digler, le  Lun 9 Mar 2020 - 23:38

A cause des menaces de Matt, Daisy paraissait bien moins enjouée qu’avant. Le mal était fait, cela ne servait à rien de le blâmer. De plus, Arthur pouvait le comprendre, en tout cas, au moins essayer de comprendre son état actuel. Il avait peur et n’importe qui serait nerveux à l’idée de se faire prendre par un professeur. N’importe qui à par Arthur qui n’avait bien évidemment pas conscience de la situation. Il rassura cependant à nouveau Le Deliers en lui souriant et en lui donnant une tape amicale sur l’épaule.

– Dès qu’on a le Vif d’Or, on se barre si tu veux. On perd pas notre temps à ranger. Elle a dit qu’elle allait pas nous balancer, la prof saura jamais que c’est nous.

Il avait parlé à voix basse, pour n’être entendu que par son ami. Daisy n’avait pas besoin de savoir ce qu’ils se racontaient. Le Gryffondor attrapa au vol la serviette de la jeune Poufsouffle et leva son pouce en direction du blondinet. Il était prêt à attraper la petite balle dorée. Tant qu’il n’était pas dans les airs, c’était totalement dans ses cordes, il n’avait qu’à viser et ça, il savait le faire. Merci le football. Aux côtés de Matt, le bouclé observait la jeune fille voltiger dans le bureau. Elle était impressionnante, surtout lorsqu’elle se servait de son environnement pour mieux se mouvoir dans l’espace. Très loin d'être un Capitaine de Quiddtich, il ne doutait cependant pas de la voir bientôt dans l’équipe de Poufsouffle.  

Arthur sautilla en arrière pour s’éloigner de Matt et surtout de Daisy qui forçait le Vif d’Or à se rapprocher du sol. Le lion ne lâchait plus la balle du regard, si son ami la ratait, lui, avait une plus grande prise grâce à cette serviette. Ensuite, tout se déroula très vite devant ses yeux. Le blondinet tenta d’intercepter le Vif d’Or, mais en vain, alors Arthur s’avança et balança la serviette. Il se retrouva coincé et le Gryffondor attrapa les extrémités du tissu pour l'enrouler. Ils avaient réussi. Le Vif d’Or était coincé dans la serviette.

– Trop facile. Dit-il avec un sourire en coin.

La serviette n’étant pas à lui, il la posa sur le bureau tout en laissant le Vif d’Or enfermé à l’intérieur, puis il recula lentement vers Matt.

– Bon et bien, merci pour ton aide Daisy...

Arthur tourna la tête vers le blondinet et croisa son regard. Il attendait un potentiel signal de sa part. S’il voulait partir, il le suivrait, s’il voulait rester, alors il resterait. Dans tous les cas, il laissa Le Deliers mener la danse.


Dernière édition par Arthur Digler le Mar 10 Mar 2020 - 0:39, édité 2 fois
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Daisy Wellington, le  Mar 10 Mar 2020 - 0:12

-Bien joué  ! Un plan sans accroc !

Les deux compères ont attrapé le vif. Ça a été plus rapide que prévu, j'avoue. Je descend le balais avec précautions et retrouve le plancher des croups ! Je souris à Arthur quand il me remercie et passe devant le nez de Matt sans un regard pour lui. Ce n'est pas genre "Je suis dans la lune, je t'ai pas vu" ou "je regarde fortuitement ailleurs". Non ! C'est la bonne vieille manœuvre de snobage des familles, menton levé, regard distant. Ce qui fait passer ce message contradictoire de : "Je suis parfaitement consciente que tu es là et regardes comme je t'ignore". Ça lui fera les pieds. J'ai souvent vu ma mère faire ça à mon père, je pense avoir parfaitement imité l'expression. Je me demande quelle tête Matt fait. Malheureusement jeter un oeil pour le vérifier ruinerait tous mes effets.

-Je reprend ça !

Je pioche entre les plis de la serviette le vif qui replie ses ailes et se calme immédiatement.  Je vais immédiatement l'enfermer dans sa malle, plus précisement dans le petit compartiment qui lui est dédié.

-On a eu de la chance qu'il soit pas sorti du bureau ... Sûr que les préfets nous auraient attrapés ! J'en ai perdu un il y a pas longtemps. Il s'est enfui dans la forêt in.... Heu ... en forêt je veux dire. Les arbres, tout ça. Ça a été une horreur à récupérer. C'était aussi celui de madame Cojocaru ! Sans doutes le même haha.

Pendant que je bavarde  je récupère ma serviette et vais la poser avec le reste de mes affaires, ainsi que le balais ...  Je pose les mains sur les hanches et regarde les bibelots épars et le tableau tombé. J'ai une petite grimace en voyant ce dernier. Je m'en approche et le soulève avec précautions pour regarder en dessous, sur la face peinte.

-Heu ... Il y a quelqu'un ? Tout va bien ?

Ma crainte était qu'il y ait un personnage en dessous. Un personnage capable de cafter. Mais heureusement non ! C'est un tableau représentant un stade de quidditch bondé. Probablement un terrain de coupe du monde ! Je le prend à deux mains et le remet en place, devant me mettre sur la pointe des pieds pour ce faire.

C'est un premier pas. Le sol du bureau est encore jonché d'objets renversés. Certains sont même cassés.

-  Il y a rien qu'un reparo ne puisse arranger j'imagine ... Et un petit wingardium pour remettre en place ! Vous vous décidez à m'aider ?

Je me retourne alors vers les deux Gryffondors. Sont-ils encore là ? Ou on t'ils profité que j'avais le dos tourné et que je parlais seule pour s’éclipser et m'abandonner seule pour réparer leurs bêtises ... ?


Dernière édition par Daisy Wellington le Mar 10 Mar 2020 - 0:21, édité 2 fois
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Matt Deliers, le  Mar 10 Mar 2020 - 23:32

with Arthur Digler & Daisy Wellington - Saison XXX, Hiver
- Autorisation accordé de Ms Cojocaru pour poster
#LA {emprunté}/{accordé à} Arthur et Daisy
Là ou il échoua Arthur réussit. L'autre Gryffondor était incontestablement plus sportif et plus habile que lui. Trop facile. C'est lui qui le disait. Un sourire du Deliers envers son camarade. Ce dernier remercia Daisy pour son aide. Matt n'en fit rien. Il l'aurait bien fait. Mais après l'épisode précédent il doutait de l'utilité. La demoiselle. Un plan sans accroc. Félicitations.

Redescendue de son balai elle rendit son sourire à Arthur ; lui pouvait clairement aller se faire voir chez les hippogriffes. Piétiné par un troupeau enragé de centaures aveugles qu'elle n'en aurait rien à secouer : la Jaune ne lui accorda ni sourire ni regard ni une quelconque attention. Sportive. Habile. Intelligente. Rancunière. Elle semblait visiblement piquée dans son orgueil qu'il l'ait menacé tout à l'heure. Haussement d'épaules. Il n'en avait rien à foxtre. Enfin. C'est ce qu'il leur fit croire.
Le petit Lion regarda la Blaireau pendant qu'elle le boudait. Pincement de cœur ; elle avait été si gentille et si réglo avec eux ; lui se comportait si... étrangement.

Daisy était en train de parler au tableau éclaté sur le sol. Dommage collatéral d'une hasardeuse trajectoire de balle. Le Gryffondor l'observa le remettre en place. Elle allait ranger tout le bureau en plus de leur avoir donné une démonstration de vol ?
Sentant le regard de son pote de dortoir posé sur sa personne le Deliers tourna la tête vers Arthur. Sourcils froncés. L'autre Rouge semblait attendre une ré.Action de Matt. Alors il s'approcha de l'oreille de son camarade. Il espérait que la Poufsouffle n'écoute pas ce qu'il disait.

- « Cette fille est incroyable.
J'avoue que je me suis planté sur elle : je l'aime bien finalement... Mais ne lui dit pas steuplait. »

L'envie de s'enfuir s'était... enfuie. Tandis que Daisy avait le dos tourné, ils auraient pu en profiter. Lâcheté. Couardise. Ce n'était point lui. Du genre à assumer et répondre de ses actes ! Juste s'ils pouvaient s'éviter des emmxrdes... [Bonus] ! Ces pensées trottaient dans son Esprit, un moyen sûrement d'essayer de justifier les menaces de tout à l'heure à l'encontre de la gamine qui n'avait rien demandé.

La regardant s'affairer à essayer de tout ranger, elle se retourna vers eux. Détournant le regard pour faire croire qu'il ne s'intéressait pas à elle, Matt planta ses prunelles dans une armoire soudainement intéressante. « Un troupeau de centaures, hein... » Interrogeant Arthur du regard, il comprit que c'était à lui de briser la glace. Regard neutre envers la demoiselle. Défi visuel.

- « T'embête pas à tout ranger. C'était déjà sacrément le bordel avant qu'on arrive.
Et justement même... Si on range trop, Ms Cojocaru va suspecter que quelqu'un se soit introduit dans son bureau. »

« Elle doit pas avoir l'habitude que tout soit nickel ici.. » Bonnet à la place qu'il n'aurait jamais du quitter. Dernier rempart avant la mise à nue des mèches dorées. Léotia dégainée rapidement, Matt contribua néanmoins à réparer quelques petits objets éparpillés. Signe de bonne volonté.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Arthur Digler, le  Mer 11 Mar 2020 - 10:52

Arthur attendait un signal spécifique. Lui qui pensait qu’ils allaient partir, profitant que la jeune fille parle au tableau, il écouta finalement Matt lui avouer qu'il s’était trompé sur le cas de Daisy et qu’il l’appréciait. Le bouclé ricana, il avait bien fait de rassurer son pote quelques instants plus tôt.  

– Je ne me trompe jamais. Dit-il avec un faux air fier.  

En plus du Vif d’Or, la Poufsouffle voulait bien les aider à ranger. Tant de gratitude de sa part... Si elle savait qu’ils avaient été conscients de mettre ce bureau en bazar, alors qu’il y avait assez d’espace dans les jardins de Poudlard pour faire du football. Même s’il lui faisait confiance, il était inutile de lui avouer la vérité. Arthur était surpris de voir son camarade de dortoir engager la conversation avec Daisy, et cela, même s’il lui avait comprendre d’un regard que c’était à lui de faire le premier pas. Cependant, il soupira. Le lion appréciait mettre le bazar dans une pièce, mais ranger était un tout autre sujet... Il jeta un œil à la porte. A n’importe quel moment la professeur pouvait débarquer, c’était plus sûr de laisser le bureau tel quel. Mais comme Le Deliers s’y mettait aussi avec Daisy, alors il était obligé de faire de même.  

– J’ai carrément la flemme de ranger... Avoua-t-il.

Il commença par remettre le Souafle dans le coffre. Il l’inspecta quand même avant pour vérifier qu’il n’était pas abîmé, mais tout allait bien, le pied de Matt n’était pas aussi dur que cette balle. Il passa ensuite entre les bibelots, qui volaient dans les airs et qui revenaient à leur place habituelle, pour s’approcher de l’armoire que le ballon avait ouverte. A l’intérieur, rien de cassé et rien d’important d’ailleurs, mais quand il la referma, la porte en bois était légèrement enfoncée dans un cercle parfait.  

– Waouh, je ne savais pas que j’avais autant de force, mec.

Il se déplaça d’un pas sur le côté pour faire admirer son œuvre à son pote, en oubliant complètement que Daisy, n’allait certainement pas comprendre de quelle force il parlait. Ni de pourquoi le rond était loin de faire la même taille que le Vif d’Or. Arthur utilisa sa baguette pour remettre en état la porte de l’armoire.
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Daisy Wellington, le  Mer 11 Mar 2020 - 14:25

Tiens, Matt qui revient me parler. Pas souriant, pas plus aimable que ça. Je crois juste qu'il aime pas qu'une fille se soit mêlée de ses affaires ... Mouais ... typique des garçons ça ... On dirait qu'on leur fait peur des fois. Heureusement que son copain Arthur a l'air plus sympa.

- « T'embête pas à tout ranger. C'était déjà sacrément le bordel avant qu'on arrive.
Et justement même... Si on range trop, Ms Cojocaru va suspecter que quelqu'un se soit introduit dans son bureau. »


Je hausse les épaules et ne peux qu'acquiescer.

- C'est vrai qu'elle est brouillonne. Un mince sourire s'affiche malgré moi. J'aime bien ma prof de vol. Mais me rappelant que j'étais supposée battre froid mon interlocuteur, j'efface rapidement cette expression de mon visage.

-Ca devrait suffire comme ça pour le rangement.

L'annonce fera probablement plaisir à Arthur, qui vient de déclarer qu'il avait la flemme de ranger. Je suis bien sûr complètement passée à côté de leurs messes basses et c'est à peine si j'ai tourné un regard interrogateur vers eux quand il a déclaré que Matt avait de la force. Ou un truc du genre ... Ça doit être un truc entre eux, j'sais pas quoi. J'essaye plus de comprendre les gars moi. Et je n'ai évidement pas remarqué le fameux "trou" dans la porte de l'armoire. Je suis encore persuadée que tout ça était accidentel.

- Et pour l'intrusion dans le bureau ...

Je me dirige vers le bureau de la prof, j'y déniche un papier et je saisis une plume avec laquelle je commence à rédiger une petite note.

- ... je crois qu'elle va le savoir ! Mais ca va aller, vous en faites pas.

Je gratte le papier de la pointe de la plume, rédigeant avec des lettres soignées. Je n'ai vraiment pas l'air stressée par la situation.

Papier sur le bureau:
 

Je fais encore quelques fautes d'orthographes involontaires. J'ai jamais été très forte en anglais. Je signe en mettant un petit coeur sur mon "i" à la place du point. J'aime bien faire ça. C'est rigolo. Je la montre aux deux compères avant de la laisser sur le bureau bien en évidence.

- Vous voyez ? Pas d'arnaque ... Je vous mentionne même pas. Ni vus ni connus !

J'ai un sourire. Pour les deux cette fois. Je vais pas passer ma vie à faire la tronche à Matt.  Je passe entre eux deux pour aller chercher dans l'armoire le souaffle que j'étais venue prendre.

Je retourne vers mes affaires et m'immobilise à côté, ballon sous le bras. Bon voilà ... C'est le moment où toute cette histoire semble se terminer ... Toutes les bonnes choses ont une fin? J'ai tout ce que j'étais venue chercher.  Je les regarde tous les deux et je semble hésiter.

Je m'incruste, je m'incruste pas ? Bon allez, qui ne tente rien n'a rien ...

-Vous ... heu ... alliez jouer dehors ... à quelque chose ? J'ai plus vraiment l'air sûre de moi quand je demande ça. J'affecte un ton un peu détaché mais ca ne doit tromper personne. La demande est pas directe ... Le risque de me faire envoyer bouler est trop grand. Deux garçons, accepter une fille plus jeune avec eux ? Si ca tombe ils ont toute une équipe de copains qui les attend dehors. Si ca tombe ils deviendraient la risée d'autres gars un peu bêtes de leur maison.

Si je me fais envoyer paître je pourrais toujours prétendre que non, je demandais juste ça comme ça et que je suis mieux toute seule de toutes façons ...
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Matt Deliers, le  Dim 15 Mar 2020 - 12:22

with Arthur Digler & Daisy Wellington - Saison XXX, Hiver
- Autorisation accordé de Ms Cojocaru pour poster
#LA {emprunté}/{accordé à} Arthur et Daisy
Sourire. Pas sourire. Daisy semblait perdue entre sa perpétuelle joie de vivre, sa bonne humeur intarissable et l'envie de bouder Matt. Une prof de vol brouillonne dans un bureau sûrement constamment en désordre. Ils étaient tous d'accord sur ce point.

La Poufsouffle annonça la fin du rangement. S'adossant contre le bureau, le Gryffondor rangea son arme de chêne rouge dans sa poche. Arthur finit de faire virevolter quelques bibelots retrouvant une place décente dans le bordel précédent avant de s'approcher de l'armoire. Vantant son indéniable force, le petit Lion regarda d'abord Arthur puis ensuite l'armoire. Le Deliers était en effet admiratif devant l'enfoncement de la porte en bois. Le camarade s'empressa de rectifier l'anomalie avec sa baguette.

Contre toute attente Daisy parla de leur intrusion dans le bureau. Elle prit une plume et gratta quelques mots sur un papier. Intrigué. Sourcils froncés le Deliers se retourna pour être en mesure de lire dans le bon sens la note laissée par la Poufsouffle.
Pas d'arnaque. Ni vus ni connus. Elle signait littéralement de son prénom déléguant la potentielle faute sur sa propre personne. Et là, un sourire. Pour lui aussi. La seconde suivante, la Poufsouffle partir chercher un Souaffle dans l'armoire pour ensuite aller vers son balai et ses affaires. Matt nota l'hésitation dans la gestuelle et dans la question qui franchit les lèvres de Daisy.

- « Pourquoi tu fais ça ?
J'veux dire... Pourquoi nous aider ? Endosser toute la responsabilité... »

Répondre à une question par une autre question. Fâcheuse habitude à la vie dure. Plus aucune once de doute ou suspicion. Juste un réel besoin curieux de savoir pourquoi la Jaune serait prête à défendre deux Rouges dont elle ignorait tout jusqu'à présent ?
Un coup d’œil vers Arthur. Qu'en pensait-il ? Reportant son attention sur la benjamine il finit par répondre gentiment.

- « Jouer. Jouer. C'est un bien grand mot me concernant.
Cela dit je n'ai rien contre poursuivre mon apprentissage. Alors si vous êtes partant, en effet je propose que l'on remette ça dehors dans le parc. »

Le Gryffondor rendit son sourire à la Poufsouffle. Plus qu'à s'éclipser avant que quelqu'un d'autre ne se pointe dans le bureau.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Lizzie Cojocaru, le  Lun 16 Mar 2020 - 13:14

Flashback - Six year

I was walking in Hogwarts today, at about 9am. And I noticed a male student smiling at me.

My brain froze for a moment.

Then I realized: usually, when a male student smiles at me, several causes may apply:
1_ we know each other;
2_ he is about to come and ask for the direction of a classroom;
3_ catcalling is on the way.
Here, none was valid. He was just smiling.

Why did it strike me that much? A lot of students smile at each other on campus.
That’s when I put 2 and 2 together.
Usually, the people who smile for no apparent reasons are far more likely to be identified as females. 

They have been, since their earliest socialization, expected to smile and greet and be cheerful.
Smiling is not just polite: it’s a duty for girls. It got me thinking, maybe it’s time for us to spend less time trying to be pleasant.
Accommodating.

It was 9am and I could feel the Laurel Thatcher Ulrich's words coming back. In murmurs.

« Well-behaved women seldom make history. »

I am not sure I want to make history, but I definitely got the right attitude.

(Ellipse)

Traduction… au présent

Je me promenais à Poudlard aujourd'hui, vers 9 heures du matin. J'ai remarqué un élève qui me souriait. Mon cerveau s'est figé un instant. J’avais le sentiment d’avoir déjà vécu cette situation par le passé. Un malaise s’installe sur mes lèvres, sans que j’en reconnaisse l’origine.

D’ordinaire, quand un étudiant me sourit, plusieurs explications sont possibles :
1_ c’est un lèche-botte ;
2_ il est sur le point de demander la direction d'une classe ;
3_ il vient de faire une cxnnerie et espère que je disparaisse vite de son champ de vision.
N’allez pas me dire le contraire : les gens n’aiment pas Lizzie, seulement l’image qu’ils s’en font. Ils ne savent pas qui est Lizzie. Moi non plus d’ailleurs, et c’est tout le problème. Si je me creusais moins d’attachements émotionnels refoulés, mes combats seraient plus simples à mener.

Toujours est-il qu’ici, aucune n'était valable. Il souriait simplement. Pourquoi cela m'a-t-il frappée à ce point ? Beaucoup d'étudiants sourient dans la vie, non ? J'ai fini par faire le lien. En général, les personnes qui sourient sans raison apparente sont des femmes. On ne dit pas aux mecs qu’ils sont plus beaux quand ils sourient. 


Depuis l’enfance et le commencement de leur socialisation, on attend des femmes qu'elles sourient, qu'elles saluent d’un regard bienveillant et qu'elles soient joyeuses. Sourire n'est pas seulement une question de politesse : c'est un devoir pour nous. En chemin, j’ai acquis la capacité d’être agréable quand le contexte l’exige, mais ne comptez pas sur moi pour me montrer accommodante. Je m’accommode moi-même en priorité.

Il était neuf heures du matin et je pouvais sentir les mots de Laurel Thatcher Ulrich hérisser les poils de ma nuque. Comme un murmure. Une prophétie.
« Les femmes bien élevées écrivent rarement l'histoire. »
Je n’ai jamais eu l’âge d’être sage ; les Mangemorts n’ont, aux yeux de certains, rien arrangé. Pourtant, je suis loin d’être la plus disruptive. Saurais-je un jour bousculer le Secret, être actrice du Changement ?

Secouant la tête, je chassais mon déjà vu et poursuivais le tour de garde. Depuis que Fañch s’était pris sa flèche, la Direction se faisait plus prudente. C’était une véritable réussite dans le machiavélisme des mages noirs, quand même ! Faire passer ça pour une attaque des Phénix… Nous bénéficions de partisans de qualité, il faut le dire.

Il apparût rapidement que je n’aurais pas les retombées de ce plan ce jour-là, et je finis par regagner mon bureau. Lorsque le dédale des escaliers m’y conduit, je découvre un étrange spectacle. L’empire où vol et potions se côtoient est aujourd'hui le lieu de réunion où trois élèves complotent. Hormis deux fioles couchées à loin de leur domicile habituel, prions pour qu'elles soient bien fermées, tout est rangé. Trop rangé ?
— Y a du monde aujourd’hui.

Difficile de ne pas sourire dans cette situation : j’ai pour défaut d’avoir toujours aimé les fauteurs de trouble. Un souafle sous le bras, la dynamique Daisy converse avec deux Gryffondor. Le premier est facile à identifier : c’était mon adversaire au Riff-Off, Matt, Roi des Punchlines. Le second m’est moins familier, mais il semble aussi impliqué que les deux premiers dans le désordre ambiant.
— Qu’est-ce que j’ai loupé, joyeuse troupe ?

(à la lecture de vos posts, je présume que ce RP se situe avant le suicide de Jade)
Daisy Wellington
Daisy Wellington
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Daisy Wellington, le  Lun 16 Mar 2020 - 15:23

- Comment ca, pourquoi je fais ça ?

Je regarde fixement Matt et cligne des yeux. Je suis surprise par sa question. Pourquoi je fais-ça ? J'en sais rien. J'y ai pas réfléchi. Je suis supposée avoir une raison à chaque fois que je fais quelque chose ? Je mets quelques secondes avant de sortir la réponse la plus saugrenue qui me passe par la tête.

- Parce que ca fait partie de mon super plan pour conquérir Poudlard ?

Mon trait d'humour fait s'étirer un sourire sur mon visage. Oui, l'explication me plait ! Même si je me dis que j'ai sans doutes regardé trop de dessin animés moldus ... Je rajoute sur le même ton peu sérieux.

... mais j'aurais pas du vous l'avouer, maintenant ca tombe à l'eau ... Tant pis, je vais devoir inventer un autre super plan ...

En tout cas Matt semble accepter que je me joigne à eux dans le parc ! C'est trop bien. Il ne reste qu'Arthur, que je regarde avec espoir à son tour.  Mais avant qu'il ne puisse répondre, j'entends la porte qui s'ouvre derrière mon dos. J'ai un très court moment de panique quand je me retourne et vois madame Cojocaru entrer et inspecter la pièce.

— Y a du monde aujourd’hui ... Qu’est-ce que j’ai loupé, joyeuse troupe ?

A t'elle vu dans mon regard l'instant fugace de malaise dans avant que j'essaye de paraître naturelle, tout en essayant de me convaincre que "Non, Daisy, tout va bien. T'as toutes les bonnes raisons d'être là. Pas de panique."

Il faut vite que je parle avant que les deux autres s'en chargent. Arthur a l'air d'être le pire des menteurs du monde ! Je me hâte donc de répondre.

-Oh heuh b'jour m'dame Cojocaru ! Heu ... rien, vous avez rien loupé !  Grand sourire plein d'innocence. Son instinct de prof saura t'elle soupçonner quelque chose derrière l'expression de mon visage ? Des fois je me demande si les profs ont pas des sortilèges secrets pour vraiment avoir ce genre de pouvoirs ...  Comme quand le prof en train d'écrire à un tableau s'exclame soudain "Mademoiselle Wellington, les chaises ont quatre pieds !" sans même se retourner ... Flippant des fois.

Je me hâte d’enchaîner avec mes explications que je déb*te alors à toute vitesse !

- Je heu ... Je venais de vous laisser un petit papier sur votre bureau pour tout vous dire. On pensait pas vous croiser. Moi et les garçons on voulait jouer dehors.  Je voulais vous emprunter un souaffle. Mais y'a un vif d'or qui s'est libéré dans votre bureau alors on a du l'rattraper ... ! Ça a mis un peu la pagaille, on est trop désolés ... On a rangé comme on a pu ...  On a remis le vif dans sa boite !

C'est quasi presque la vérité à peine arrangée ... Mais j'angoisse quand même un peu à l'idée qu'elle verrait la maladresse et le bazar qu'on a mis d'un mauvais oeil ...

Oh non, j'ai pensé "mauvais oeil" ... Quelle gourde ! Si jamais elle lit vraiment dans les pensées j'suis fichue ! Pardon m'dame Cojocaru, j'voulais pas !
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Arthur Digler, le  Lun 16 Mar 2020 - 21:07

Le bureau était méconnaissable, personne ne pouvait se douter de l'état dans lequel les deux Gryffondor l'avaient mis, juste avant que Daisy vienne les aider. Arthur s’éloigna légèrement les mains dans les poches pour observer les lieux et un sourire satisfait prit place sur son visage. Cela n’avait pas été si long et fatiguant finalement. Il leva un sourcil curieux en voyant la Poufsouffle écrire sur un bout de papier et il s’approcha de quelques pas pour lire ce qu’elle avait écrit. L'excuse était parfaite, les deux lions n'étaient pas impliqués pour pas que ce soit louche... Bref, il n’avait plus qu’à filer loin d’ici avec Matt.

– On y va du coup ?

Arthur eut un sourire en coin lorsque Daisy se posta face à eux, avec beaucoup d'hésitation. Comparé à son camarade de dortoir, le bouclé n’avait pas besoin d’obtenir des explications sur les choix de la jeune fille. Cela lui importait peu, cela pouvait simplement être de la gentillesse de sa part et si c'était ça, alors cela ne se justifiait pas. Il rit doucement.

– Allez, viens. Dit-il en ébouriffant les cheveux de la Poufsouffle.

Voilà une décision intelligente. Voilà ce qu’ils auraient dû faire depuis le début : Sortir dans le parc. Plus d'espace, moins de contrainte. Arthur se retourna, prêt à partir, mais se stoppa net. La porte s’ouvrit et madame Cojocaru entra. Pile au mauvais moment. Quelques secondes avant et elle les ratait. Le sourire taquin du bouclé disparu pour arborer, avec Daisy, un air bien plus innocent. Il n’eut pas le temps de parler que la Poufsouffle prit les devants. Est-ce que c’était vraiment la meilleure idée ? Elle avait, certes, mieux expliqué la (fausse) situation, mais elle avait parlé trop vite pour que ce soit naturel. Arthur aurait très certainement fait l’inverse. Le mal était fait, ils ne pouvaient pas faire machine arrière. Au pire quoi… ? Ils partaient en retenue ? Il en avait trop l’habitude pour être stressé.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Matt Deliers, le  Mer 18 Mar 2020 - 22:38

with Arthur Digler, Daisy Wellington & Ms Cojocaru - Saison XXX, Hiver
#LA {emprunté}/{accordé à} Arthur et Daisy
« Pxtain. » Le mot résonnait encore dans sa tronche à lui en fracasser les tympans. Esprit complètement affolé. Corps totalement paralysé. Le Cerveau tournait à dix mille. Le Corps non tremblant ne bougeait pas d'un centimètre. Contraste terrible entre le « Tire-toi ! » et le « J'bouge pas ! ». Le Deliers regarda tour à tour Arthur, Daisy et... Ms Cojocaru.

Posé contre le bureau. Bras croisés, geste inconscient d'une mise sur la défensive. Soudain muet. Impuissant. Il appuya sans broncher l'argumentation mise en place par la benjamine Poufsouffle sur leur présence ici et maintenant ; violation du règlement. Elle tentait de minimiser l'incident. Elle se voulait joviale, rassurante. Dédramatiser la situation pour la tourner en leur faveur.

Sans bouger. Toujours.
Il ajouta d'un souffle court.

- « Ma faute... Pour le vif d'or. »
Matt leva la main. Plaider coupable de la maladresse. Étourderie.

- « Puis une fois lâché, pas facile de le rattraper.
On s'y est mis à trois pour tenter de l'avoir.
Daisy et Arthur ont finalement réussi à le chopper. Et vu que le match est fini on allait partir. »

Quelqu'un avait-il quelque chose à dire ou redire ? Sinon : prendre le Souaffle si Ms Cojocaru validait et se tirer illico-presto avant que la prof ne confirme ses potentiels doutes. Pas besoin qu'elle flaire l'embrouille.
Contenu sponsorisé

Bureau de la prof de vol - Page 8 Empty
Re: Bureau de la prof de vol
Contenu sponsorisé, le  

Page 8 sur 8

 Bureau de la prof de vol

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.