AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces estivales !
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 2 sur 5
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Guéthenoc Ursion
Serdaigle
Serdaigle

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Guéthenoc Ursion, le  Sam 3 Mar - 11:27

Le moins que l'on pouvait dire était que l'apprenti escuyer eut le plus grand mal à cacher sa déception. Il ne pouvait décemment pas adopter un brotruc en guise de totem personnel. Autant chevaucher une chèvre. Animal qui ne manquait guère de qualités tout bien considéré. En effet, elle était connu pour son courage, son agilité et sa sobriété. Tant de Vertus indispensables pour un chevalier. Il décida de se pencher plus sérieusement sur la question. Pas tout de suite du moins car la Dame Professeure venait de les informer de la première quêste et il ne souhaitait guère échouer alors qu'un si brillant avenir se profilait devant lui.

Le silence étant de rigueur pour éviter d’effaroucher les petites créatures, il réalisa le souhait de Dame Blanchet et entreprit d'ôter son jaseran. Il s'allongea donc sur le ventre et entreprit de se glisser hors de l'habit protecteur. A force de tortillements, de grognements peu courtois et d'obstination, il y parvint et entreprit de plier tant bien que mal la cotte de maille. Il déposa le tas de ferraille odorante aux pieds de l'éminente savante et s'empara d'un pochon empli de cloportes. Il se renseignerait également sur leur compte, ne savait-on jamais...

Chemin faisant, il croisa Aoi et lui adressa un clin d’œil avant de lui souffler un « Bonne chance » et entreprit de choisir un coin où ses condisciples n'étaient pas déjà affairés. Il s’approcha d'un arbre, dont il aurait été bien incapable de définir l'espèce. A toute fin utile, il s'empara d'une feuille racornie qui reposait parmi la naissance des racines. Il la fourra dans sa poche, pensant la soumettre à son professeur de Botanique.

De sa position, il observa les autres bleus déjà à l’exécution de leur taches. Aysha semblait aussi étonnée que satisfaite. Apparemment, elle était parvenue avec brio à nourrir un ou plusieurs botrucs. Elle se dirigeait vers Ethan, il paraissait nerveux et semblait prendre un peu de recul. Avait-il un problème nommé cloportes ? Ou serait-ce Aysha qui créerait le dit-problème? Ben, quant à lui, affichait un air ravi, entouré qu'il était d'une colonie de créatures.

Il se souvint que la consigne leur imposait de se débrouiller tout seul. Aussi et avec regret, il s'affaira à son tour :

1- s'accroupissant, il glisse la main dans le sac d'insecte et en ressort ce qui sert de hors d’œuvre aux botrucs. Ceux-ci doivent avoir le nez fin, si tant est qu'ils en aient, car déjà un exemple de ce genre s'approche, dans une attitude de méfiance. L'Aiglon s'immobilise, l'offrande légèrement tendue. Pas à pas, la créature s'approche et s'empare avidement de la friandise avant de se carapater à toute vitesse. Réussite.

2- s'accroupissant, il a à peine le temps de porter la main à son pochon que déjà les botrucs surgissent en mode mouettes. Il croit entendre « à moi, à moi, à moi »... Sûrement un tour de son esprit. Quoique, peu être qu'il comprend le langage des botrucs ? Il y en a bien qui parlent aux serpents, alors pourquoi pas après tout. Quoiqu'il en soit, il leur présente une pleine poignée de cloportes, très vite pris en charge par une horde de ces voraces bestioles. Réussite.

3- s'accroupissant, il sort du pochon un infortuné insecte, alors qu'un botruc s'approche, dans l'expectative d'un bon repas. Légèrement anxieux, il ne se rend pas compte qu'il a écrasé le cloporte dans la paume de sa main. Furieux, le botruc se rapproche avec célérité et mord le gras du pouce de Guéthenoc, qui pousse un cri. Le botruc s'en va, enragé qu'on ose lui apporter un repas décomposé et en pulpe. Échec.

4- s'accroupissant, il se saisit d'un cloporte et le pose au sol. Il reste d'abord immobile, l'insecte comprend qu'il ne devra sa survie qu'en fuyant. Trop tard hélas, car déjà un botruc surgit et saute sur la victime de la chaîne alimentaire. Trois autres créatures apparaissent et se dirigent vers l'Aiglon, qui se fait un plaisir de distribuer avec largesse le contenu de sa corne d'abondance en toile. Réussite.

O
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Maître de jeu, le  Sam 3 Mar - 11:27

Le membre 'Guéthenoc Ursion' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 D-4-2-10
Ethan Turner
Ethan Turner
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Ethan Turner, le  Dim 4 Mar - 10:26

Complètement dégouté des bestioles encore vivantes qui remuaient dans sa main, Ethan s'était avancé de façon beaucoup trop brusque et rapide vers l'arbre porteur de Botrucs. En effet, les petits bonhommes de brindilles commençaient à s'agiter dangereusement, comme une petite armée se préparant à la guerre. Certains d'entre eux agitaient ce qui leur servait de poings comme tentative d'intimidation, alors que d'autres, plus téméraires, gagnaient en hauteur, se préparant possiblement à sauter sur le jeune homme. Ne pas être au fait des blessures que ces petites bêtes pouvaient infliger, l'étudiant aurait probablement trouvé le spectacle qui se déroulait sous ses yeux particulièrement mignon. Mais voilà, le brun avait lu que ces petits êtres à l'apparence inoffensive défendaient généralement leur arbre en bondissant sur la tête de celui qu'ils identifiait comme une menace, avant de lui crever les yeux.

Ethan fit donc quelques pas en arrière, laissant tomber au sol les quelques cloportes qu'il avait plus tôt pris dans sa main, c'était jour de chance aux pays des insectes. Les Botrucs ne daignèrent même pas aller chercher la nourriture que le bleu et bronze venait de faire tomber au sol, c'était gratuit pourtant... Le bleu chercha l'enseignante du regard, mais il croisa bien vite celui d'Aysha, qui s'avançait vers lui, l'air amusé et dégouté à la fois. La préfète s'informa de son exercice à lui, lui disant qu'il ne manquait pas grand-chose au passage.

-Ehh... je sais pas pourquoi, ils m'aiment pas on dirait... Et j'ai pas trop le goût de risquer de me faire arracher les yeux, tu vois. Mais ouais, je suis d'accord, c't'un peu écoeurant.
Dit-il en jetant un oeil aux bestioles grouillants dans son sac. Je me demande si on peut simplement leur lancer le sac, comme ça tout le monde serait content...

Oui, c'est ça Ethan, continue de parler des cloportes, c'est vraiment un sujet de conversation passionnant à avoir avec une jolie jeune femme. La vérité était qu'autant avec les humains, les plantes, et maintenant les créatures de la forêt, le jeune homme n'était pas particulièrement doué, même s'il ne détestais pas forcément la compagnie des autres. Essayant de masquer son incapacité sociale, il enchaîna rapidement avec une question qui le taraudait depuis un moment.

-Dit, tu crois qu'on va s'aventurer loin en forêt toi?

Oui parce que s'il n'avait pas la main avec de si petites créatures, être confronté à quelque chose de beaucoup plus imposant et dangereux n'était pas particulièrement enchanteur en ce moment.
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Aysha Brayd, le  Dim 4 Mar - 15:22

Ethan n'avait pas l'air, lui non plus, très à l'aise avec les animaux de ce genre. Au moins, Aysha n'était pas la seule. Plus le temps avançait, plus il lui semblait improbable qu'elle ait réussi à nourrir les Botrucs. Elle en était pas mal satisfaite, ceci-dit : les deux élèves de première année, Ben et Guéthenoc, avaient réussi avec brio, et il aurait été un peu honteux pour elle ne s'en montrer incapable devant ces jeunes aiglons dont elle était censée être la référente. Elle aurait perdu toute sa crédibilité. Ce qui risquait bien d'arriver par la suite, d'ailleurs.

- Je me demande si on peut simplement leur lancer le sac, comme ça tout le monde serait content... disait Ethan avec un coup d'oeil suspicieux à son paquet de cloportes.

Aysha laissa échapper un petit rire. C'était une solution ingénieuse qui l'aurait bien aidée, mais l'exercice aurait sans nul doute perdu de son sens. De toute manière, la bleue n'avait aucune envie de faire carrière auprès des créatures magiques, et elle savait que dans moins d'un an, elle serait débarrassée de cette matière qui lui faisait faire des cauchemars. Elle songea soudain que Ethan était un garçon sympa. Elle ne lui avait pas souvent parlé, ils partageaient la même équipe de Quidditch, s'échangeaient ainsi souvent des balles, mais ne se fréquentaient pas réellement en dehors. Pourtant la bleue l'avait toujours trouvé gentil. Elle songea qu'il faudrait qu'elle sympathise avec lui par la suite : elle ne crachait jamais sur une nouvelle rencontre et une nouvelle personnalité à découvrir. Lui néanmoins, ne semblait pas très à l'aise, mais la préfete mit cela sur le compte de l'expérience désastreuse du nourrissage de Botrucs.

- Dis, tu crois qu'on va s'aventurer loin en forêt toi?

Le visage d'Aysha se décomposa à cette idée. Elle espérait de tout cœur rester à la lisière de la forêt. La terreur des créatures couplée à celle de la forêt ferait sans doute un résultat catastrophique. D'ailleurs, elle serait incapable de garder son sang-froid. Pas réjouissant...

- Oh, j'espère qu'on va s'en tenir à la lisière, c'est déjà beaucoup pour moi. Pour tout te dire je n'ai absolument aucun courage en ce qui concerne les bêtes et leurs divers habitats naturels... Je crois que les Botrucs c'est un peu mon maximum, en réalité.

Non pas qu'elle soit particulièrement fière de se dépeindre d'une telle vulnérabilité devant ses camarades de maison, mais Ethan n'avait pas l'air beaucoup plus serein qu'elle, aussi se sentait-elle moins jugée. De toute manière, elle aurait du mal à cacher sa peur dès qu'elle serait confrontée à une autre créature.

- En tout cas, j'espère que la prof sera compréhensive, je n'ai pas envie de mettre mes ASPICS en péril avec cette matière, ajouta-t-elle avec un regard légèrement inquiet à Kyara.

Comme toute bonne Serdaigle qui se respecte, Aysha tenait à une certaine réussite. Elle était en tout cas consciente de l'importance du travail pour son avenir. Même si son principal problème, pour l'heure, était de prier pour que les prochaines créatures soient innofensives, et que la majeure partie du cours soit composé de théorie.
Guéthenoc Ursion
Guéthenoc Ursion
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Guéthenoc Ursion, le  Dim 4 Mar - 16:11

Pour une réussite, cela en était une belle, il n'y avait rien à dire là dessus. Si ce n'est que la gloire de la mission semblait dépasser ses plus minimes espérances. En effet, d'autres botrucs commençaient à apparaître et ils paraissaient affamés. L'infortuné Guéthenoc constata que son sac était vide. Les petites créatures allaient-elles se retourner contre lui, réalisant que l'Aiglon pourrait être un met de choix ? Il y avait plus dodu que lui mais il n'avait pas non plus que la peau sur les os. Aussi, il jugea plus prudent de laisser les botrucs à leur festin.

Il se remit sur ses pieds et épousseta d'un geste de la main la terre qui s'étaient accrochée à son pantalon. Il sentait l'humidité et le froid lui titiller les genoux. Pouvait-on attraper un rhume des rotules ? Sans doute pas mais il préférait aller s'en enquérir auprès de Dame Blanchet. Son savoir devait être inépuisable et il comptait bien la presser et extirper la moindre goutte de connaissances qu'elle avait à leur offrir. Il revint sur ses pas, et chemin faisant, la détailla. Elle avait l'air de les observer, à moins qu'elle ne comptait les nuages. Il n'aurait su le dire avec précision. Il n'était pas bon pour déchiffrer les postures et expressions.

Arrivé à son niveau, il la salua derechef et esquissa une nouvelle courbette :

« Oncques ne saurais-je vous arracher à votre perspicace constemplation, Ô Dame Enseignante, mais j'aurais une ou deux questions à vous poser ».

Il remit un peu d'ordre dans ses idées et débuta :

- « Savez-vous si les botrucs sont friands de chair humaine ? Et comment éliminent-ils se qu'ils ont mangés ? Auquel cas, leurs déjections ont-elles des propriétés magiques ? Voir compostables ? ».

C'était qu'il sentait une fibre très écologiste depuis qu'il avait commencé à nettoyer les bords du Lac suite à une punition infligée. Il comptait bien créer une association de protection de la nature de l'Académie. Il n'osait imaginer à quoi devait ressembler le fond du Lac, ou l'état de la Forêt Interdite. Il remettrait à plus tard une petite expédition en son sein. Il devait en avoir le cœur net. Sur ce projet, il poursuivit :

- « Savez-vous s'il y a des chèvres sauvages quelques part aux environs ? Font-elles de bonnes compagnes ? Auriez-vous des astuces pour les apprivoiser ? ».

Il sortit de sa poche un carnet de confection moldu et un stylo, prêt à prendre des notes. Il espérait que son interlocutrice n'avait pas une dent contre l'artisanat non-magique. Il n'avait pas envie qu'elle le lui arrache des mains et le soufflette avec chaque page arrachée ou lui enfonce le stylo dans un endroit inapproprié...

*Diantre! J'ai omis de lui parler du rhume des genoux...*
Ben Wilkinson
Ben Wilkinson
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Ben Wilkinson, le  Dim 4 Mar - 17:57

Ben après son succès retentissant S'imaginait déjà ourdir un plan d'élevage massif de botruc pour partir en quête d'arbres à l'essence spéciale pour la fabrication de baguette .
Avec de telles créatures sous son aille nul doute que le Serdaigle deviendrait un fabricant de baguette de renom .
Il remarqua que ses camarades s'en sortaient plus ou moins bien, contant que son compère ait lui aussi réussi sans encombre .
L'un d'eux un élève visiblement plus âgé s'était bien planté mais avant que Ben puisse trouver une solution pour réconforter son aîné mais visiblement il c'était rapproché d'une fille du même âge donc ben se ravisa .
Ben fut attentif aux questions de Quéthenoc réagissant silencieusement à celles-ci.

- « Savez-vous si les botrucs sont friands de chair humaine ? Et comment éliminent-ils se qu'ils ont mangés ? Auquel cas, leurs déjections ont-elles des propriétés magiques ? Voir compostables ? ».

Ben déglutit les déjections animales étaient très loin d’être le sujet de prédiction du jeune homme concernant les créatures bien qu'il ne nie pas leur utilité dans les compostes.

- « Savez-vous s'il y a des chèvres sauvages quelques part aux environs ? Font-elles de bonnes compagnes ? Auriez-vous des astuces pour les apprivoiser ? ».

Oh mais c'est qu'il y tien en fait à ces chèvres pansa-t-il en notant dans un coin de son esprit cette information pour lui ressortir au moment opportun pour le taquin à l’occasion .
Puis ben enchaîna avec ses propres questions au professeur .

- Ses créatures sont t'elles faciles à apprivoiser, et si oui combien peut-on en posséder ?
Il continua avec une question qui eut une allure macabre bien malgré lui .

- Leurs corps étant proche du bois une fois décédé peux-t-ils servir comme bois pour une baguette ou alors une partie de leur corps peut servir comme cœur de baguette ?
Il baisa un instant le regard réalisant qu'il pouvait passer pour un sans-cœur avec de telles questions.


Dernière édition par Ben Wilkinson le Dim 4 Mar - 21:10, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Invité, le  Dim 4 Mar - 19:02

Le dernier inscrit finit par arriver, et le cours put débuter. Aoi ne s’était pas rendue compte qu’elle était en retard à ce point, et surtout qu’il n’y avait que des aiglons qui assistaient à la leçon d’aujourd’hui. Pour finir de les réveiller, la professeure avait prévu un exercice qui consisterait à nourrir des Botrucs avec des cloportes. Un sourire se dessina sur les lèvres de l’azur. Elle avait confiance en sa capacité à s’entendre avec les petites créatures, en possédant une elle-même. Attrapant un sac en toile, elle attendit que ses camarades se soient éloignés, y compris un petit première année qui lui souhaita bonne chance, pour donner avec quelques coups légers sur la table. A force de nourrir Midori, elle avait développé cette technique pour assommer la plupart des bestioles, les empêchant ainsi de grouiller anarchiquement.

S’enfonçant dans le sous bois, elle s’éloigna un petit peu du reste du groupe pour trouver un arbre qui lui semblait digne de la protection des petits êtres. S’accroupissant pour s’approcher à pas de loups, elle plongea la main dans le sac pour saisir un insecte entre ses doigts et le tendre devant elle.

1~ Les êtres sylvestres semblaient s'être regroupés au pied des arbres de l'orée de la forêt, et il n'y avait que quelques individus gambadants sur ces racines. Mais ils avaient l'air ravis que la nourriture vienne à eux et s'alignèrent bien sagement pour que la brune puisse les nourri un à un.
2~ Les Botruc l'attendaient avec les yeux de la famine alors qu'elle avançait vers eux, et elle prit un plaisir certain à les nourrir comme des bébés oiseaux dans leur nid.

3~ Bon, eh bien une expérience préalable ne joua pas en sa faveur, et les petites créatures ne semblaient pas intéressées par les insectes sonnés qu'elle leur présentait.
4~ Le pied de cet arbre avait l'air désert. La japonaise déposa entre les racines les petites friandises qui ne manquèrent pas alors d'attirer les petits animaux qui virent se goinfrer comme s'ils mourraient de faim.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Maître de jeu, le  Dim 4 Mar - 19:02

Le membre 'Aoi Baskerville' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 D-4-4-10
Guéthenoc Ursion
Guéthenoc Ursion
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Guéthenoc Ursion, le  Dim 4 Mar - 20:15

Les questions du très perspicace Ben ne manquait pas non plus d'intérêt. A croire qu'il voulait réaliser un véritable élevage de botrucs. Peut-être qu'une fois apprivoisés, ils étaient de fidèles compagnons... Quant à en faire des baguettes une fois passé l'arme à gauche, Guéthenoc semblait plus septique. Il ne se voyait pas utiliser un cadavre de créature pour lancer un sort, même si le cœur des baguettes étaient en général issus d'une partie de corps... En guise d'exemple, la sienne contenait en son sein un poil de chat noir. Fort heureusement, il n'était pas de ceux qui se laissait aller à croire aux superstitions et autres fariboles. Jusqu'à présent, ses usages de son arme de bois de vigne lui avaient été plutôt favorables. Il caressa sa manche où était camouflée Sop... sa propre baguette qu'il affectionnait tant.

Il en revint à Dame Blanchet. Il lui tardait d'avoir réponses à leurs interrogations. Ils se rendit compte qu'ils étaient bien curieux. En même temps, un Serdy qui n'est pas avide de connaissances n'est pas un vrai Serdaigle !

Bien dit, Ô mon Fils !

*Merci, Mère, de m'approuver, une fois n'est pas coutume...*

Quelle piètre opinion vous avez de moi, vous me voyez chagrinée...

*Un cœur de pierre comme vous ?*

Silence outré.

Il mit à profit ce silence de son for intérieur pour reporter son attention sur la professeure.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Invité, le  Lun 5 Mar - 0:19

Le pied de cet arbre avait l'air désert. La japonaise déposa entre les racines les petites friandises qui ne manquèrent pas alors d'attirer les petits animaux qui virent se goinfrer comme s'ils mourraient de faim. Le sourire aux lèvres, elle profita du festin des Botrucs pour les détailler. Chacun avait sa forme bien à lui, distincte des autres individus de son espèce. Aoi était sûre que même au milieu de centaines d’entre eux, elle saurait retrouver Midori. D’ailleurs, bien qu’ils ne soient qu’une poignée, ceux présents devant elle demandaient autant de cloportes que s’ils étaient des centaines. Décidant qu’ils en avaient au assez et que cet exercice n’avait pas pour but de les rendre malade, l’azur se redressa et rejoignit les autres. Encore au pied d’un arbre, le duo de poursuiveurs semblaient être en pleine discussion. Ne voulant pas les déranger, Aoi s’approcha de Miss Blanchet, assiégée des deux premières années qui semblait faire honneur à leur maison à plus en posant toute sorte de questions qu’elle espérait pertinentes. Considérant que c’était le bon moment pour formuler sa requête, maintenant qu’elle avait mené à bien son exercice, la bleue interpella son enseignante.

- Excusez-moi Professeure, verriez-vous un inconvénient à ce que je vous emporte deux ou trois cloportes ? J’ai un Botruc assez gourmand au château et en trouver là-bas n’est pas une mince affaire, apparemment le concierge fait bien son travail…
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Kyara Blanchet, le  Mar 6 Mar - 22:30

Sans poser de questions les élèves se lancèrent dans l'exercice. Kyara pouvait voir sur le visage de certains une expression de dégoût ce qui l'étonna. C'était des cloportes qu'ils devaient toucher. Un crustacé qui se mettait en boule quand on le touchait. Il y avait quand même des choses plus dégoûtantes à manipuler ! Ça n'était pas comme si elle avait donné des vers de terre. Retenant un soupir en se demandant comment cela allait se passer dans la forêt interdite la Française souria en voyant Aysha et Ben réussir l'exercice. Ils avaient fait ce qu'il fallait. Ce qui n'était pas dans le cas de tout le monde. Un peu trop pressé de se débarrasser de ses cloportes, Ethan fit fuir les botrucs qui avaient dû croire à une attaque. C'était malin ça.

Secouant légèrement la tête, elle se tourna alors vers Guéthenoc qui avait terminé l'exercice avec succès et qui venait la rejoindre. En le voyant faire une nouvelle courbette, Kyara songea aux merveilleux rhumatismes qu'il allait se taper sur ses vieux jours. S'il n'y avait pas eu son langage laissant deviner qu'il avait eu une éducation particulière, la sorcière aurait pu croire qu'il avait du sang d'elfe de maison dans les veines. C'était bien un truc à eux de se courber quand ils le pouvaient.

- Oncques ne saurais-je vous arracher à votre perspicace constemplation, Ô Dame Enseignante, mais j'aurais une ou deux questions à vous poser. Savez-vous si les botrucs sont friands de chair humaine ? Et comment éliminent-ils se qu'ils ont mangés ? Auquel cas, leurs déjections ont-elles des propriétés magiques ? Voir compostables ? Savez-vous s'il y a des chèvres sauvages quelques part aux environs ? Font-elles de bonnes compagnes ? Auriez-vous des astuces pour les apprivoiser ?

Restant muette, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques observa pendant de longues secondes le Serdaigle. Est-ce qu'il était en train de plaisanter avec ses questions sur les chèvres sauvages ? Apparemment pas. Fronçant les sourcils intriguée, elle lui répondit.

- Les Botrucs se contentent de manger des cloportes. Ils ne sont pas friands de chair humaine non. Leurs déjections n'ont pas de propriétés magiques fort heureusement. Les déjections sont tellement petites et rares que vous auriez dû mal à faire grand chose avec. Si vous voulez faire du compost, c'est mieux de ramasser les déjections d'une créature beaucoup plus grosse. Concernant les chèvres sauvages... il n'y en a pas dans la forêt interdite. Si c'était le cas, elles ne feraient clairement pas bonnes compagnes au vu des prédateurs qui y résident. Si vous cherchez un animal de compagnie, je vous conseille de vous tourner vers quelque chose de plus réalisable. Le directeur a beau être jeune, il ne laissera pas pour autant entrer dans le château des hippogriffes, des chèvres ou des chevaux de compagnie.

Espérant qu'il serait satisfait de cette réponse, Kyara porta ensuite son attention sur Ben qui avait aussi des questions.

- Ses créatures sont t'elles faciles à apprivoiser, et si oui combien peut-on en posséder ? Leurs corps étant proche du bois une fois décédé peux-t-ils servir comme bois pour une baguette ou alors une partie de leur corps peut servir comme cœur de baguette ?

Euuh. S'il comptait faire du mal à la colonie de Botrucs, ça n'allait clairement pas le faire.

- Les Botrucs sont fait pour vivre en liberté et non pas être utilisé comme animal domestique. A ma connaissance, ils ne sont pas utilisés pour confectionner des baguettes.
- Excusez-moi Professeure, verriez-vous un inconvénient à ce que je vous emporte deux ou trois cloportes ? J’ai un Botruc assez gourmand au château et en trouver là-bas n’est pas une mince affaire, apparemment le concierge fait bien son travail…

Voilà le parfait exemple soulignant cela. Un Botruc n'avait rien à faire dans un château fait de pierres. Il devait être dans une forêt, à protéger un arbre. Il ne fallait pas s'étonner en cas de fugue ou de dépression de l'animal. Regardant la Serdaigle, Kyara fouilla pendant quelques secondes dans ses poches avant d'en tirer une bourse intacte contenant des cloportes. Elle lui tendit alors tout en répondant.

- Tenez, vous aurez de quoi faire. Bien. Votre attention tout le monde. L'exercice est terminé ! Pour la suite du cours, nous allons faire une petite excursion dans la forêt interdite. Vous ne risquerez rien en restant avec le groupe. Afin de vous occuper le temps de rejoindre la prochaine étape du cours vous allez avoir droit à la parole. J'aimerais savoir quelle est la dernière créature que vous avez eu l'occasion de croiser dans la forêt interdite, si c'était de jour ou de nuit, si vous vous en êtes approché ou pas, etc. Bref, je veux du détail ! En avant !

Les plus jeunes allaient surement faire leur première excursion. Il y avait un début à tout de toute manière ! Ouvrant la voie, la Française se tournait régulièrement pour vérifier que tout le monde suivait.


---

J'attends une participation de tout le monde. Même si votre personnage n'a jamais été dans la forêt/n'a jamais rencontré de créature dedans, ça n'est pas grave, il suffit de le dire. Merci de ne pas inventer, ça sert à rien. Vous avez jusqu'au 11 pour répondre. Bons RP !
Ethan Turner
Ethan Turner
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Ethan Turner, le  Ven 9 Mar - 5:45

La préfète avait fait part à Ethan de ses propres craintes de s'aventurer dans la forêt interdite. Même si Ethan était plus jeune que la demoiselle, il restait néanmoins un jeune homme, et il se fit la réflexion pendant quelques instants qu'il devrait peut-être essayer de paraître plus confiant en la présence d'une demoiselle, histoire de bien paraître quoi. Par contre, un simple regard en direction de profondeurs de la dite forêt suffit à lui couper net son courage imaginaire.

-Hey bien, semblerait que pour moi, même les Botrucs c'était de trop.

La demoiselle enchaîna sur ses appréhensions concernant ses ASPIC, c'était bien une élève de sa maison celle-là! Par contre, le brun se demanda ce qu'elle pouvait bien entendre par là? Quelque chose d'assez dangereux pour l'envoyer à l'infirmerie? C'est vrai que la perspective de manquer plusieurs semaines de cours, coincé dans un lit, n'était pas très attrayante maintenant qu'elle en parlait, ASPIC à passer ou non. Est-ce qu'il saurait se défendre en cas de pépin? Ce n'était certainement pas sa maîtrise des sortilèges offensifs qui allait le sauver d'un loup-garou, enfin, s'il aurait été aussi bon en pratique qu'en théorie ça aurait probablement été, mais là, confronter à pareilles créatures, les chances étaient qu'il fige sur place avant de se faire bouffer tout cru.

-Et moi je n'ai p...

Ethan n'eût pas le temps de terminer sa phrase que Miss Blanchet déclarait la fin de l'exercice, juste avant de leur apprendre que la suite du cours allait se dérouler... ... ...dans la forêt interdite. À cette déclaration, le bleu et bronze se repassa en mémoire les dessins de créatures qu'il avait plus tôt vus dans un livre traitant sur la faune entourant le château, et il ne put réussir à totalement cacher une certaine frayeur qui commençait à l'envahir. Le nom de la forêt interdite, c'était pour rire ou quoi? Bon, l'enseignante enchainait en leur promettant qu'ils ne risquaient rien à condition de rester grouper... Mais ils n'étaient que 5 étudiants, dont certains étaient particulièrement jeunes... Seul minuscule réconfort, il ne faisait pas nuit encore, et tout le monde sait que les créatures le plus féroces ne sortent que la nuit, n'est-ce pas!?!

L'enseignante avait terminé en leur demandant de raconter leur dernière rencontre avec une créature dans la forêt interdite. Mais pourquoi elle traitait de cet endroit comme si tout le monde pouvait, ou voulait, s'y aventurer tout le temps? Ethan n'était pas fan de sensations fortes, enfin, pas lorsque sa vie était en jeu, et ne s'était donc jamais aventuré dans cette forêt; en fait, le plus près qu'il en avait été c'était.... lors de l'exercice avec les Botrucs. Autant dire que le bleu n'avait rien à raconter sur le sujet demandé, il se retourna alors vers sa préfète et coéquipière de Quidditch, lui lançant faiblement, pour ne pas que l'enseignante ne l'entende :

-Super, j'ai toujours voulu savoir ce que ça faisait, que de se faire dévorer vivant.

Phrase dite avec une grande touche de sarcasme, elle trahissait d'ailleurs l'énervement que le jeune homme commençait à ressentir envers le corps enseignant de l'école. D'abord les filets du diable de Miss Lynch, cours dans lequel plus d'un étudiant avait passé à un cheveu d'y laisser sa peau, et maintenant une belle petite excursion dans un des derniers endroits sur terre où il souhaitait mettre les pieds. Réalisant que son ton de voix avait un peu trop dévoilé son mécontentement à son interlocutrice, il tenta de se rattraper en lançant un sourire désabusé à sa camarade, avant de se mettre en route, marchant à un rythme très irrésolu.

Alors que les étudiants se mettaient en mouvement, Ethan tenta de rester non loin d'Aysha, comme celle-ci semblait plutôt partager son point de vue sur la forêt; à défaut de faire quelque chose d'Agréable et de sécuritaire pour le cours, au moins il le passerait avec quelqu'un qui semblait partager son amour inconditionnel pour les créatures magiques. Le brun attendit qu'une personne prenne la parole pour répondre à l'enseignante, ne souhaitant pas plus que ça être l'initiateur de la discussion, puis il répondit à Miss Blanchet :

-Personnellement je me suis jamais aventuré dans la forêt interdite, donc... je serai en mesure de répondre qu'à la fin du cours j'imagine...
* à condition d'être encore en vie hein *

Il reporta son attention sur la demoiselle à côté de qui il marchait, curieux d'entendre son histoire à elle, si histoire il y avait.
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Aysha Brayd, le  Ven 9 Mar - 11:04

Pour Ethan aussi, les Botrucs étaient déjà un niveau élevé dans l'art du soin aux créatures magiques. Il n'avait as l'air de tenir à aller plus loin non plus, et la seule perspective d'une ballade dans la forêt interdite ne l'enchantait guère. Aysha tenta de remiser ses angoisses de côté. Il y avait deux premières années, tout le monde savait combine cette forêt était dangereuse, d'ailleurs, elle ne s'appelait pas "interdite" pour rien. Pour quoi interdire l'accès à un tel endroit si c'était pour y aller en cours ensuite. Pour beaucoup, ce lieu était synonyme d'un attrayant mystère et chacun semblait voir en un ballade nocturne clandestine dans la forêt un pèlerinage obligé. Cependant, Aysha comptait bien s'en passer, de jour, comme de nuit. Elle n'aurait même pas été capable de trouver une seule personne assez rassurante et digne de confiance pour l'y emmener. Elle n'était déjà pas rassurée de s'en trouver à la lisière : dès qu'elle tournait le dos aux arbres, elle s'imaginait soudain une créature sortant de l'ombre pour l’attraper et l'emmener avec elle. Visualisant soudain une atroce main poilue, Aysha se décala légèrement pour sortir de la zone d'ombre faite par les arbres. Ethan reprit la parole mais il fut interrompu par la professeure qui déclara :

- Tenez, vous aurez de quoi faire. Bien. Votre attention tout le monde. L'exercice est terminé ! Pour la suite du cours, nous allons faire une petite excursion dans la forêt interdite. Vous ne risquerez rien en restant avec le groupe. Afin de vous occuper le temps de rejoindre la prochaine étape du cours vous allez avoir droit à la parole. J'aimerais savoir quelle est la dernière créature que vous avez eu l'occasion de croiser dans la forêt interdite, si c'était de jour ou de nuit, si vous vous en êtes approché ou pas, etc. Bref, je veux du détail ! En avant !

Mais l'attention d'Aysha se brisa dès lors que les mots "forêt" et "interdite" parvinrent à ses oreilles. Miss Blanchet avait associé le mot "excursion" à "forêt interdite", et à son sens, ce n'était absolument pas compatible. On pouvait faire un excursion à la mer, sur un île, en Italie... Mais pas dans un lieu sombre peuplé de créatures dangereuses ! Cela tenait plus de la mise à mort que de l'excursion. Mais elle n'avait pas le choix, aussi le petit groupe se mit-il en marche. Ethan lâcha un commentaire sarcastique qui fit rire Aysha une demie-seconde avant que la peur ne lui enserre la poitrine une nouvelle fois. Elle aurait voulu s'arrêter là, se mettre à pleurer et partir en courant. Ce qu'elle n'allait pas faire, évidemment. Elle tenait à sa dignité plus que cela, et elle se contenta de rester mutique, marchant à côté de bleu en écoutant son intervention. Il n'était jamais allé dans la forêt interdite. Super. Ainsi donc ils n'étaient tous qu'un joli groupe de froussards inexpérimentés. Les autres élèves étaient sans doute plus détendus qu'elle, certains étaient peut-être même surexcités, mais aucun ne serait en mesure de les sauver d'une attaque d'un quelconque animal. Aysha ne cessait de se retourner pour vérifier qu'ils n'étaient pas en bout de file. La lumière baissait légèrement. Elle était plus que tendue et chaque petit bruit la faisait sursauter.

Une fois qu'il eut fini, Ethan se tourna vers. Elle resta sans rien dire un instant puis tâcha de reprendre ses esprits. Elle non plus n'était jamais allée dans la forêt interdite. Elle n'en avait pas eu l'occasion, mais le hasard n'y était pas pour grand chose : elle s'était débrouillée pour se défiler chaque fois qu'il avait été question d'une telle excursion. Mais cette fois-ci, personne ne l'avait prévenue. Elle n'avait pu prétexter quelque maladie ou empêchement, et elle était là, marchant dans la sombre forêt, la peur au tripes. Super.

- Heu, non moi non plus je n'y suis jamais allée, à vrai dire ça n'était pas dans mes projets, dit-elle avec un petit rire nerveux. Je ne suis pas une fervente adepte de toutes les créatures qui y ont élu domicile et j'espère ne pas en rencontrer de trop nombreuses. Alors heu... Comme Ethan, je n'ai pas vraiment d'expérience à raconter...

Aysha jeta un coup d'oeil inquiet à son camarade. Elle ne tenait pas particulièrement à en vivre une, d'expérience. Elle préférait largement les cours classiques, potions ou sortilèges, enfin bref, toutes les matières dans lesquelles le taux de dangerosité était relativement bas. Les feuilles et les branches craquaient sous leurs pas, et la bleue ne savait si elle devait faire du bruit ou marcher à pas de loup. Elle n'arrivait pas à se décider, le bruit allait-il faire fuir les créatures, ou les attirer ? Elle n'avait aucune connaissance en la matière et doutait fort de pouvoir se défendre efficacement face à un animal dangereux. Elle regretta un instant de ne pas marcher avec un sorcier vaillant et courageux qui aurait fait fuir toute créature d'un coup de baguette magique, puis changea brusquement d'avis, jugeant plus rassurant d'avoir quelqu'un qui partageait ses inquiétudes à côté d'elle. Elle se sentait moins seule. Elle fit un sourire à Ethan, tout en se persuadant que Miss Blanchet était responsable, et qu'elle n'allait pas les emmener dans un endroit dangereux de la forêt.
Ben Wilkinson
Ben Wilkinson
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Ben Wilkinson, le  Ven 9 Mar - 21:48

Ben avait demandé si on pouvait les dresser surtout car la professeur avait l'air proche de ses créatures, plus que ne le serait le père de Ben en tout cas qui lui s'est occupé de créature au combien plus dangereuse tels des griffons ou des dragons du temps où il était sur le terrain .
La réponse de la prof semblait contradictoire avec les dires de sa camarade plus âgée qui semble posséder un Botruc donc en soi si on peut les apprivoiser ce qui fit sérieusement douter des compétences de la professeur .

- Tenez, vous aurez de quoi faire. Bien. Votre attention tout le monde. L'exercice est terminé ! Pour la suite du cours, nous allons faire une petite excursion dans la forêt interdite. Vous ne risquerez rien en restant avec le groupe. Afin de vous occuper le temps de rejoindre la prochaine étape du cours vous allez avoir droit à la parole. J'aimerais savoir quelle est la dernière créature que vous avez eu l'occasion de croiser dans la forêt interdite, si c'était de jour ou de nuit, si vous vous en êtes approché ou pas, etc. Bref, je veux du détail ! En avant !

Vive la question piège la forêt interdite n'est elle pas en principe...interdite Ben s'interrogea donc pourquoi la professeur poser cette question pensait-elle qu'ils allaient être assez bêtes pour avouer avoir déjà pénétré dans la forêt .
Elle avait affaire à des Serdaigle et non pas à des Poufsouffle pas question d’admettre avoir mis les pieds dans la forêt interdite du moins ne pas l'admettre totalement .
- En fait les seules créatures que j'ai pu croiser sont les mêmes petits êtres que l'on vient de nourrir, que j'avais observé ici même à la lisière de la forêt, ce n'était d’ailleurs pas la première fois que j'en ai croisé étant toujours en quête d'arbre original mes balades accompagnées de mon père nous avait rencontré ses créatures mon père a un très bon contact avec elles d'ailleurs .

Cette escapade en forêt le réjouie en espérant qu'il puisse s’éclipser pour allait inspecter les différents arbres de la forêt interdite .
Guéthenoc Ursion
Guéthenoc Ursion
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Guéthenoc Ursion, le  Dim 11 Mar - 21:15

D'aussi loin que pouvaient remonter ses souvenirs, il ne pensait pas avoir jamais autant hocher la tête. Comme il l'escomptait, la Dame Blanchet se révélait une source d'informations. Fiable et sûre, même si ses réponses n'étaient pas vraiment du goût de Guéthenoc. Et bien soit, il était fort désappointé à l'idée de devoir abandonner son projet de chèvre. Son inspiration d'héraldique en prenait un coup. Encore une épreuve, mais qui le rendrait plus fort. Sa détermination n'en était que grandie !

Tout bien réfléchi, peut-être était-il possible de se faire livrer une biquette par colis ? Certes, cela mobiliserait sans doute une dizaine de hiboux mais cela donnerait un peu d'animation dans la salle Commune des Serdys ! L'idée était à creuser. Il se fendit d'une courbette de gratitude et écouta attentivement la réponse faite à Ben. Il n'était pas plus chanceux que lui... Ainsi allait le monde, des esprits brillants et aux idées novatrices étaient déboutés. Il rangea son carnet de notes, vide de toutes nouvelles informations.

Ce constat lui fit ressentir une pointe de déception. Qu'un membre de sa Maison ne prenne aucune note durant un cours était somme toute anormal. Un blasphème contre-nature. Cette amertume fut bien vite remplacée par un élan d'excitation. Ainsi, il allait pénétrer dans la Forêt Interdite. A cette mention, il se précipita aux pieds de la Dame Professeure. Il se roula à terre, feula, rua, grogna encore et finit par revêtir de nouveau sa légère cotte de mailles qu'il avait abandonné pour rencontrer les botrucs. Il se releva, ahanant, ayant oublié l'inconfort et le poids de l'habit de fer. Il rajusta son bandeau blanc qui enserrait ses cheveux. Il n'avait pas de miroir, aussi espérait-il être présentable.

Il prit une pose longtemps testée et approuvée par sa mère. La posture méditative-post-combat-opération-sauver-le-monde.

- « Oncque n'ai-je foulé du pieds le sol de l'Obscure Forêt... J'ai entendu bien des rumeurs la concernant... Il est dit que moultes créatures y sont nées ou y ont trouvé refuge... Certaines sont douces et pures comme un rayon de soleil... D'autres n'attendent qu'un pauvre erre pour se repaître... On raconte aussi que sous nos pas, ce n'est pas forcément du bois qui peux craquer... J'ai aussi ouïe dire qu'il faut aussi se méfier de la faune... Il paraît qu'une fleur peut se parer de ses plus beaux atours pour attirer une proie et... sssslrrp ! Plus de moelle dans les os... ».

Même fantasmé, ces on-dits avaient de quoi rafraîchir les ardeurs des plus courageux. Guéthenoc n'était pas forcément un pleutre mais il se méfiait. Il se rapprocha de Ben et emboîta alors le pas de Kyara. Il sortit sa baguette, plus pour se rassurer qu'autre chose. Après tout, un chevalier averti en vaut deux... Manifestement, aucun des élèves présents n'était jamais allé dans la Forêt. Étrangement, cela le rassura. Et qui sait quelle créature il rencontrerait. Après tout, la saga familiale ne disait-elle pas que son Ancêtre avait apprivoisé un lion ?



HRP : Merci pour le rappel Kyara!
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Invité, le  Dim 11 Mar - 23:54

Miss Blanchet se montra compréhensive et tendit à Aoi un petit sac de cloportes, que cette dernière accepta avec un sourire et une petite courbette. La professeure reprit alors la parole pour expliquer la suite des événements. Un frisson parcourra l’échine de la brune lorsqu’elle entendit qu’ils allaient s’enfoncer dans la forêt interdite. Bien qu’ils soient assurés d’être en sécurités tant qu’ils restaient en groupe, il ne fallait pas oublier que cette forêt était interdite pour d’excellentes raisons. La jeune enseignante leur demanda d’ailleurs s’ils avaient déjà eu l’occasion de s’aventurer entre les arbres. Un air blasé sur le visage, la japonaise avait envie de rappeler que c’était contre de règlement que de pénétrer dans la forêt interdite, mais se retint de justesse. Mais apparemment, les Serdaigle faisaient honneur à leur réputation et cela semblait être la première fois de tous les élèves présents à ce cours.

- Moi non plus je ne suis jamais rentrée ici.

Ils cheminaient le long d’un sentier accidenté, et l’azur prenait bien soin de suivre le groupe de près. Les arbres se rapprochaient et le soleil avait de plus en plus de mal à percer le feuillage dense. Plus l’orée de la forêt s’éloignait, plus son estomac se serrait. Elle ne savait pas quelle créatures ils allaient étudier aujourd’hui mais étrangement, elle était persuadée qu’ils seraient sensiblement plus inquiétants que des Botrucs. Essuyant sur sa rode de sorcière ses mains moites, elle se colla encore plus au groupe pour ne pas se perdre.

Désolée du retard et de la longueur mais mauvaise organisation...

Contenu sponsorisé

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 2 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 5

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.