AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -57%
Autoradio JVC KD-X351BT – Bluetooth (ODR ...
Voir le deal
39.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 5 sur 5
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Ethan Turner
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Ethan Turner, le  Mar 3 Avr 2018 - 7:52

Ethan était resté surpris de la réaction de la bête, qui semblait pratiquement avoir délaissé sa politesse et ses manières habituelles pour venir renifler ses mains qui gardaient le cadavre d'oiseau hors d'atteinte de l'animal. Le jeune homme avait donc exposé la carcasse à l'air libre histoire que l'équidé se nourrisse à sa faim... enfin, probablement pas à sa faim, mais assez pour temporairement le satisfaire et que ce dernier considère le bleu et bronze dans ses bonnes grâces pendant quelques minutes.

Observant l'imposante créature renifler ses mains vides dans l'espoir de peut-être y retrouver un peu plus de nourriture, Ethan s'aventura à approcher ses doigts du bec de celle-ci, tentant de la flatter quelque peu. Après quelques secondes, le jeune homme put sentir la surface lisse glisser sour l'extrémité de ses doigts, alors que l'hippogriffe se laissait somme toute faire, allant jusqu'à exposer une partie de son cou au bleu...volontairement? Le brun exécuta ce qu'il crut être une requête de la part de l'animal et s'attarda à caresser le plumage qui recouvrait son coup. Ses plumes étaient immenses, et particulièrement solides, même si leur arrangement créait une texture particulièrement soyeuse. Une élégante armure que l'oiseau portait, songea Ethan. Ce dernier semblait particulièrement apprécier la main du bleu, ça lui grattait peut-être? Le jeune homme enfonça sa main au travers du plumage de la bête pour aller la gratter entre ses plumes, ce qui ne sembla pas déplaire à l'hippogriffe.

Bien vite, le regard de l'étudiant se posa sur les bandages que Miss Blanchet avait appliqués sur l'aile du pauvre animal. Était-ce réellement le meilleur moyen d'aider une créature à guérir? Pourquoi ne pas utiliser la magie de guérison? Est-ce qu'un Episkey fonctionnait différemment sur un organisme qui n'était pas celui d'un humain? Lacuriosité d'Ethan était de nouveau réveillée, et il savait déjà quel livre il irait consulter lorsqu'il reviendrait au château, à moins que l'enseignante ne le sache? Ils étaient en cours de soins aux créatures magiques après-tout.

Le brun vint pour interpeller l'enseignante, puis se dit qu'il était peut-être une mauvaise idée de faire du bruit à proximité de la bête blessée, histoire de ne pas risquer de lui faire peur. Cette dernière dû sentir les désirs de l'étudiant puisqu'elle secoua sa tête, tel un chien mouillé se secouerait le corps, et s'éloigna de l'étudiant, ayant vraisemblablement perdu l'intérêt qu'elle semblait lui porter jusqu'à maintenant, libérant le bleu de son rôle de grattoir.

Ethan retourna donc auprès de son groupe, s'essuyant la main ayant transporté l'oiseau mort sur sa robe de sorcier. L'expérience avait été particulièrement plaisante pour le bleu, qui en avait oublié temporairement le lieu sinistre dans lequel il se trouvait. Il regarda Aoi tenter l'expérience après lui, puis se retourna vers Miss Blanchet avant de lui poser sa question :

-Mademoiselle? Pourquoi ne pas utiliser un sortilège de soin sur l'hippogriffe plutôt que de simples bandages? Est-ce que la magie curative serait mal adaptée aux animaux?
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Invité, le  Mar 3 Avr 2018 - 18:26

Le regard ambré se fit inquisiteur, provoquant un nouveau frisson chez la métisse. Son cœur se serra alors qu’elle se rapprochait de plus en plus du sol. Finalement, elle aurait peut-être dû adopter le dogeza directement. Alors qu’elle était à deux doigts de perdre l’équilibre, la créature de décida à faire un mouvement de tête. Prudemment, parce qu’un hochement de tête ne signifiait en rien qu’elle était en sécurité, la japonaise s’avança, le cadavre d’oiseau tendu devant elle. La bête s’en empara et l’avala presque sans le mâcher. Arrivant à sa hauteur, après un regard ou brillait une étincelle d’excitation enfantine à ses camarades, elle se permit de poser ses doigts sur le bec un peu au dessus de son visage. Sans s’attarder, elle fit un tour de la créature, détaillant le superbe bandage de Miss Blanchet et la zone si intrigante où le corps d’oiseau laissait place à celui du cheval. A une distance raisonnable de la bête, elle se permit de sortir un parchemin pour faire une rapide esquisse au fusain.

Ce cours se révélait bien plus instructif et surprenant qu’elle ne l’aurait pensé. Ce n’était pas tout les jours que l’on avait la chance, à seize ans, de rencontrer un hippogriffe et une centaure dans la même heure. Reconnaissante, elle commença à se diriger vers l’enseignante pour lui faire part de tout le bien qu’elle pensait de la leçon du jour. Elle aurait voulu rester auprès de la créature mystique mais elle avait peur que cela ne la brusque trop. La chimère restait blessée et se faire tripatouiller les plumes avait des chances de finir par l’agacer. Aoi devait se rendre à l’évidence, une fois qu’elle avait offert son cadavre d’oiseau, elle avait perdu tout intérêt aux yeux de l’objet d’études. En chemin, alors qu’elle focalisait toute son attention sur ses pieds pour éviter de s’étaler de tout son long dans les racines, elle entendit une remarque pertinente provenant d’Ethan. Au vu de la qualité du bandage effectué, la magie semblait presque superflue, mais la question méritait d’être posée.  Attendant que la professeure ne réponde, l’azur posa alors à son tour une question qui la taraudait.

- Miss, allez-vous le laisser ici ? Ou allez-vous le ramener jusqu'au château ?

Se remémorant les dires de Miss Blanchet à Guéthenoc à propos des créatures qui devaient rester libres, elle précisa sa pensée.

- Je veux dire, il est plus ou moins sans défenses puisqu’il ne peut plus voler, ce ne serait pas dangereux de le laisser à la merci des autres bestioles rôdant dans le coin ? Et puis il ne risque pas de se blesser d’avantage s’il essaye de voler trop tôt ?


Dernière édition par Aoi Baskerville le Jeu 5 Avr 2018 - 22:33, édité 1 fois
Ben Wilkinson
Ben Wilkinson
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Ben Wilkinson, le  Mar 3 Avr 2018 - 19:37

Tout comme le reste de ses camarades Ben avait réussi son coup hippogriffe le laissèrent le nourrir à son tour, nul doute que l'animal avait un appétit d'ogre.
Il s'était aussi laissé aller à s'approcher de l'animal pour en apprendre davantage sur lui, les soins avaient visiblement très bien administré par la professeure, ses belles ailes bien qu'abîmer lui permît sans doute de pouvoir voler avec de lourdes charges sur lui.
À part ça pas de choses en flamme pas de dards empoisonné visible ni autres choses de ce genre.
Ben essaya de se remémorer si les plumes d'hippogriffe pouvaient faire office de cœur d'une baguette magique et dans le doute il ramassa discrètement des plumes plus ou moins maculées de sang qu'il avait perdu.
Puis il écoutât les questions de ses camarades pour leur professeure, la première question d'Ethan Turner l'intéressa particulièrement, après tout il n'avait pas tort pourquoi ne pas utiliser un sort de guérison, à moins que comme on pourrait en déduire les sorts ne fonctionne que sur les humains dans ce cas il faudrait inventé de nouveaux sorts de guérissons exclusifs à chaque espèces magiques...cela lui donna une bonne piste à suivre pour se faire connaître dans le domaine de la magico-Zoologie.
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Kyara Blanchet, le  Mer 4 Avr 2018 - 17:36

Une fois n'était pas commune, tout le monde arriva à s'approcher de l'hippogriffe ! Apparemment, sa blessure semblait le rendre plus conciliant qu'en temps normal. L'odeur de la nourriture avait aussi probablement dû jouer. Satisfaite, Kyara regarda les élèves effectuer l'exercice l'un après l'autre. Guéthenoc tenta de la rassurer quant à ses intentions vis-à-vis de l'animal, mais elle n'était pas dupe. Il ne lui aurait pas attribué un nom s'il comptait vraiment ne plus rien avoir affaire avec lui. Cela ne plaisait d'ailleurs pas à la professeure de Soins Aux Créatures Magiques de voir un élève se permettre de donner un nom à une créature. Il ne la connaissait pas, n'avait pas de lien avec, bref, rien ne lui donnait le droit de faire cela. Ne voulant pas déconcentrer le Serdaigle, elle décida de garder le silence pour le moment et se contenta d'observer. Cela devait être jour de fête pour l'hippogriffe. Après avoir eu quelques caresses, des bipèdes venaient lui emmener des offrandes ! Heureusement que sa conscience n'était pas plus développée sinon il aurait pu se prendre pour une divinité.

- Mademoiselle? Pourquoi ne pas utiliser un sortilège de soin sur l'hippogriffe plutôt que de simples bandages? Est-ce que la magie curative serait mal adaptée aux animaux?

Quittant ses pensées, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques se tourna vers Ethan. Un sourire se posa alors sur ses lèvres. Elle aurait été déçue de ne pas avoir droit à cette question, surtout en étant avec les Serdaigle.

- C'est un choix personnel. A moins que cela ne soit grave, je préfère ne pas me servir de la magie dans mes soins. Cela dépend du type de blessure, mais en général, je vais plus me tourner vers des onguents que des sortilèges. Je pense qu'il faut interférer le moins possible avec leur manière de vivre. On le fait assez rien qu'en les côtoyant, ce qui est suffisant. De plus, il sera rapidement remis sur pied, il ne faut pas s’inquiéter !
- Miss, allez-vous le laisser ici ? Ou allez-vous le ramener jusqu'au château ? Je veux dire, il est plus ou moins sans défenses puisqu’il ne peut plus voler, ce ne serait pas dangereux de le laisser à la merci des autres bestioles rôdant dans le coin ? Et puis il ne risque pas de se blesser d’avantage s’il essaye de volet trop tôt ?
- Il ne sera pas moins en danger au château, certains élèves ont tendance à être un peu trop collant lorsqu'une créature se trouve non loin d'eux et qu'ils ne sont pas encadrés. Comme j'ai dit à monsieur Turner, il ne faut pas vous inquiéter miss Baskerville. Nul doute que l'hippogriffe va retrouver son troupeau et étant donné qu'ils n'ont pas besoin de voler quotidiennement, il ne devrait pas manquer de compagnie le temps de se remettre ! Je veillerais à ce qu'il aille bien en tout cas.

Souriant une nouvelle fois, la Française regarda l'heure et tiqua légèrement. Mmh, ils avaient un peu débordé sur le timing. Ils allaient devoir marcher d'un bon pas afin de pouvoir rejoindre le château à temps pour leur prochain cours.

- Il est plus que temps de rentrer au château, on se regroupe et en avant !

Tournant les talons, Kyara se mit en marche. Elle surveillait régulièrement que tout le monde suivait. Hors de question de laisser un élève dans la forêt. Après plusieurs dizaines de minutes de marche, ils revinrent au point de départ. Dans l'ensemble, ça c'était assez bien passé comme cours ! La professeure de Soins Aux Créatures Magiques était donc satisfaite de ses élèves.

- Merci à toutes et à tous. C'est ainsi que se termine le cours, je vous laisse regagner le château comme des grands. Interdiction pour vous de retourner dans la forêt interdite sans être accompagné par un adulte dans le cadre scolaire c'est compris ? Vous aurez sous peu un devoir qu'il faudra me rendre avant le prochain cours. Bonne journée et bon week-end !

Etant donné qu'il lui restait encore un peu de temps avant de passer à la suite, Kyara décida de rester un peu aux abords de la forêt pour être sure que les élèves retournaient bien au château. Pfiou. Elle allait faire son quota de sport pour l'année avec toute cette marche !

---

Vous allez recevoir votre devoir via MP. Il faudra me le rendre de la même manière ! Le cours reste un peu ouvert afin de vous permettre de poster le départ de votre personnage si vous en avez envie. Merci de votre participation, en espérant que vous avez apprécié ce format ! Smile
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Invité, le  Jeu 5 Avr 2018 - 22:53

Les réponses furent plus que satisfaisante. On sentait bien que Miss Blanchet connaissait son sujet, ne laissait rien au hasard. L’azur lui adressa un signe de tête pour signifier qu’elle avait bien compris la réponse et la méditerait. La professeure annonça le moment du départ. Aoi grimaça à l’idée de devoir marcher encore un bout de temps mais se mit en mouvement. Un dernier regard à la créature extraordinaire qu’elle n’aurait sans doute pas la chance de revoir de sitôt et le rideau de feuilles se referma sur la scène.

L’adolescente avançait les iris fixés sur ses pieds. On pouvait raconter tout un tas de choses sur les animaux monstrueux peuplant la forêt, la forêt en elle-même restait un danger. Des racines à demi dissimulées par la mousse, des trous couverts d’un fin tapis de feuilles. Se faire avoir par la végétation était s’assurer de devenir le déjeuner d’une Acromentule ou quoi que cela puisse être d’autre. Ou tout simplement celui de la végétation en elle-même. Si ses souvenirs étaient bons, et ils l’étaient, la bleue avait lu que quelque part dans le bois se dissimulait un filet du Diable. Peut-être qu’un jour, Miss Lynch organiserait une expédition pour aller observer cette plante à l’état sauvage, dans son milieu naturel. La jeune fille ne savait pas trop si ses idées relevaient plus du rêve ou du cauchemar.

La lisière se laissa apercevoir au loin et la brune pressa imperceptiblement le pas. Franchir le mur d’arbre lui fit l’effet d’une libération, la tension retomba. Coup d’œil alentours pour vérifier qu’ils n’avaient pas égaré un première année ou un poursuiveur entre les arbres, mais tout le monde était là. Après un au revoir, merci beaucoup pour ce cours Professeure, la japonaise prit la route du château d’un pas un peu précipité, la marche ayant creusé son appétit.

Départ d'Aoi
Merci Kyara pour ce cours génial !
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Aysha Brayd, le  Ven 6 Avr 2018 - 14:02

Chacun s'était essayé à l'exercice, avec une réussite plutôt surprenante. Les Serdaigle honoraient leur réputation, à moins que l'Hippogriffe n'eut été plus calme du fait de sa blessure. Aysha se plaisait à croire la première option. Debout ainsi dans la forêt, la pression retombée, la jeune femme avait la gorge serrée. Observant en silence Guéthenoc, puis Aoi, Ethan et Ben faisant leur offrande à l'oiseau, elle ne savait plus quoi penser. Le contre-coup de l'expérience commençait à l'envahir, d'une émotion étrange. Elle perdait le fil de ses pensées et laissait son regard se perdre dans le fouillis des arbres. Et bientôt tous furent revenus en cercle. Cinq bleus levant leurs yeux vers Kyara avec des questions curieuses qu'Aysha écoutait d'une oreille distraite, la main dans sa poche, caressant la plume d'Hippogriffe du bout des doigts. Elle avait les mâchoires serrées, sans doute depuis qu'ils avaient pénétré dans la forêt. Elle ne s'en rendait même plus compte, s'étant à peine habituée à cette sensation de peur qui lui brûlait le ventre. Le temps passé dans l'endroit lui faisait l'effet d'un poison grignotant son être petit à petit. Elle étouffait. Il était temps pour elle de sortir, la pression devenant trop lourde et enserrant tous ses muscles dans un étau, sa poitrine s'affaissant et ses yeux s'embuant de larmes à chaque instant.

La libération fut longue. Leur professeure se mit en marche finalement, et Aysha lui emboîta le pas, veillant à ne pas lui marcher sur les talons tant elle était pressée. La panique n'avait pas un bon effet sur elle. Elle s'était sentie plus calme après avoir quitté l'Hippogriffe mais voilà que l'ombre des arbres se faisait à nouveau menaçante. Elle se maudissait d'une telle faiblesse qu'elle ne parvenait pas à contrôler. Les autres élèves se maîtrisaient bien mieux. Mais le danger était réel, et là, tapi dans l'ombre. Comment aurait-elle pu ne pas avoir peur ? Le monde entier était un mystère. Ils marchèrent ainsi pendant 10 longues minutes et Aysha ne décrocha pas un mot du trajet. La lumière du parc filtrant à travers les arbres eut l'effet d'une intervention salvatrice. Ils y étaient presque. Et quelques pas encore, Aysha sortit de la forêt, éblouie, avec l'impression d'émerger d'un cauchemar. Elle expira un bon coup, se rendant soudain compte qu'elle avait gardé le souffle court pendant tout le temps de leur excursion. Regardant autour d'elle avec un soulagement intense, elle tenta de raccrocher un sourire à son visage sans parvenir à le trouver. Il avait été noyé dans sa peur et mettrait quelques heures à remonter à la surface. La professeure leur demanda de rentrer au château, prenant la précaution d'un conseil pour les excursions futures et d'un rappel des règles. Inutile pour Aysha d'ailleurs. Jetant un coup d'oeil aux arbres, la bleue ne put s'empêcher de faire un pas de côté, muette. Le contre-coup du cours était violent, et la pression retombée lui avait coupé la parole. Elle fit un effort presque surhumain pour parvenir à laisser échapper un au-revoir à l'intention de sa professeure. Puis elle salua ses camarades d'un signe de tête et prit la direction du château.

Sa gorge nouée se dénoua soudain sous la forme d'une pluie de larmes, rapide mais intense. Pendant quelques secondes, les joues d'Aysha furent inondées sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi. Puis ses yeux redevinrent secs, et elle s'essuya le visage d'un revers de la manche avant de presser le pas. Le soleil était haut, les élèves migraient tout en direction de la porte de l'école dans laquelle un repas les attendait. La préfète allait manger et reprendre ses émotions en main avant de débuter les cours de l'après-midi, se félicitant d'être toujours en vie et priant pour ne plus jamais, jamais, avoir à retourner dans la forêt.

Merci Kya' pour ce cours ! J'ai beaucoup aimé le format, et je me suis bien amusée à écrire la terreur de ma bleue ♥
Ethan Turner
Ethan Turner
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Ethan Turner, le  Sam 7 Avr 2018 - 8:53

Un choix personnel, c'était la réponse de l'enseignante à la question d'Ethan. Elle choisissait de laisser l'animal blessé plus longtemps que cela était nécessaire, et volontairement? Pour une sorcière, c'était une drôle de façon de penser, mais le jeune homme n'allait pas critiquer le raisonnement de miss Blanchet, et encore moins ses méthodes de travail. Ethan était en effet loin d'être l'étudiant le plus doué lorsqu'il était question de soigner les gens, et c'était d'autant plus vrai lorsqu'il était question de soigner des créatures magiques. Aoi, qui semblait s'inquiéter un peu de la guérison de l'animal, posa une autre question à l'enseignante, qui lui rappela que le château était peut-être l'endroit le plus sûr pour les étudiants qu'ils étaient, mais qu'il en était tout autre pour un hippogriffe blessé, c'était logique quand même, plus que de ne pas utiliser la magie.

Puis il ne fallut que très peu de temps avant que la demoiselle du personnel enseignant n'annonce que le cours était terminé et qu'il était finalement temps de revenir au château. Le bleu et bronze soupira de soulagement face à cette annonce; il avait peut-être abaissé sa garde et laissé son excitation l'emporter lors de son rapprochement avec l'équidé ailé, mais maintenant que l'exercice était terminé pour tout le monde, l'angoisse des lieux commençait à reprendre racine en lui. C'est ainsi que le petit groupe de bleus, escortés par miss blanchet, commença à revenir sur ses pas, histoire de sortir de cette lugubre forêt. Même si le retour avait été beaucoup plus rapide que l'aller, celui-ci avait paru durer une éternité pour Ethan, qui ne cessait de regarder périodiquement derrière eux pour s'assurer qu'aucune créature des ténèbres ne les suivait.

Quelques minutes et de nombreuses sueurs froides plus tard, et les étudiants avaient rejoint l'orée de la forêt, où l'enseignante ne manqua pas à son devoir de leur rappeler qu'il était interdit de se promener dans ces bois sans être accompagné d'un adulte. Non mais, sérieusement, quel genre d'étudiant insensé voudrait aller déambuler là-dedans seul? Et à quelle fin? Enfin, l'avertissement était particulièrement inutile dans le cas d'Ethan, qui espérait fortement que Miss Blanchet s'en tienne aux salles de classe classiques à l'avenir.

Une dernière annonce fut faite : ce cours allait faire l'objet d'un devoir. Bon, il n'y avait rien de méchant dans un petit devoir de soins aux créatures magiques, non? Tant que le devoir n'impliquait pas de retourner en forêt, le reste était sans importance pour le brun. Ce dernier salua poliment son enseignante, avant de se mettre en marche vers le château, où il comptait bien prendre une bonne douche bien chaude histoire de marquer son retour en terres civilisés.

[Départ d'Ethan, merci beaucoup à Kya pour ce cours, c'était vraiment très bien!]
Contenu sponsorisé

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle
Contenu sponsorisé, le  

Page 5 sur 5

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°18 : Aérage de neurone avec les Serdaigle

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.