AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 70 sur 70
Au pied du chêne, au bord du Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 36 ... 68, 69, 70
Invité
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 70 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Jeu 14 Juin - 21:04

J’ai toujours cru à l’adage qui disait que l’avenir appartenait à ceux qui se levaient tôt. J’essayais de la mettre en pratique la plupart du temps, spécialement les jours où j’ai cours. Disons que je déteste me prélasser au lit à ne rien faire, j’ai besoin de bouger, d’être en mouvement ou d’avoir la tête plongée dans un bouquin. De me réveiller aussi tôt chaque matin me permettait d’être directement prête à étudier et à apprendre de nouvelles choses. La contrepartie, c’est que je devais également me coucher tôt … Mais allez raisonner un cerveau d’adolescente qui vous pousse à rester dans la salle commune à rigoler. Croyez-moi, ce n’est pas facile.  Aujourd’hui, j’ai de la chance. Le prochain cours d’arithmancie n’avait pas lieu avant le début d’après-midi, donc j’étais libre toute la matinée. Ca arrivait rarement, mais bien sûr je n’allais pas m’en plaindre.

J’ai beau aimer étudier et être dans une salle avec un professeur, il y a des moments où j’ai besoin d’être de temps en temps seule. Pour ça, mon endroit préféré c’est dans le parc, juste à côté du lac. Les arbres qui y sont permettent de se cacher du soleil sans trop de problème tout en profitant de l’air environnant. Puis, faut avouer que c’est un endroit vachement calme. Lassée d’être enfermée dans la bibliothèque depuis le début de la matinée, j’avais rapidement décidé de me déplacer jusqu’à mon endroit fétiche. Aussitôt sortie de la bâtisse de pierre qu’était l’école, j’étais contente de retrouver un air pur et des oiseaux qui gazouillaient.

Chacun de mes pas étaient calculés pour m’emmener dans une direction précise, alors que je ne regardais même pas où j’allais. L’habitude faisant que j’allais bientôt atterrir là où j’aimais me positionner des heures durant. J’aimais regarder autour de moi, vérifier que tout se portait bien. De temps en temps, certaines espèces spéciales venaient voler près de Poudlard et c’était là toute la magie de la nature.

L’imagination m’avait rapidement fait perdre la notion du temps puisque j’arrivais bientôt au pied de l’arbre. C’est d’ailleurs le plus grand du parc, impossible de le louper. Je pourrais me cacher d’un côté qu’on ne me verrait même pas de l’autre !

Malheureusement, il semblerait que la place était prise … Je lâchais un « Oh » de surprise, déçue de ne pas pouvoir être seule. L’air un peu interdite, je savais plus vraiment où me mettre. Quand je suis ici, j’aime que personne ne sois à côté de moi ou de l’autre côté de l’arbre, mais là, je n’arrive pas à l’expliquer, mais c’est différent. L’adolescente qui est devant moi est plongée dans un livre, peut-être ne m’avait-elle-même pas vue venir.


Dernière édition par Maxine Walsh le Jeu 14 Juin - 21:06, édité 1 fois
Kyle O. Neil
Kyle O. Neil
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 70 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Kyle O. Neil, le  Mar 31 Juil - 23:53


Just being me

Feat. Adam Lowford

- Et mais fais gaffe ! Regarde où tu marches !

Encore un abruti qui est resté planté sur mon passage. Ça fait au moins le troisième que je bouscule depuis que suis sortie de la bibliothèque. Mon humeur était déjà massacrante lorsque j'y suis entrée, elle est encore pire maintenant.

D'abord, j'ai dû subir un cours d'histoire de la magie complètement soporifique et inintéressant. Je m'étais presque endormie lorsque le professeur m'a posée une question inutile dont je n'avais évidement pas la réponse. J'ai répondu à côté et tous les autres élèves ont ri. Idiots...

Puis deux filles plus âgées que moi se sont permises d’entamer une discussion passionnée sur un garçon de l'école qu'elles trouvaient « teeeeeelleeement beeauuuu ! » en plein milieu de la bibliothèque, alors que j'essayais justement de comprendre l'erreur que je venais de faire en cours, le nez plongé dans un bouquin sur les sorciers les plus célèbres du XIX ème siècle. A vomir.

Décidément ce monde empli de mensonges, d'hypocrisie et de faux semblants me hérisse les poils. J'ai l’impression que plus je grandis, moins je comprends les autres. Et réciproquement. Pourquoi serait-ce si compliqué d'être seulement soi-même ? Pas étonnant je j'aie autant besoin de leur pourrir la vie. Aucun d'eux ne me donne envie de changer mon comportement ni d'arrêter mes coups bas. Ils ne le méritent pas.

Juste avant d'atteindre les escaliers qui descendent aux cachots, trois filles jaunes, bien maquillées et proprettes, me montrent du doigt en chuchotant, puis elles se mettent à rire. S'en est trop. J'explose. Je reviens sur mes pas pour me planter devant elles.

- Y'a un problème ?

Mon regard est si inhospitalier qu'elles pâlissent toutes malgré leur âge plus avancé.

- Non, non aucun …
- Ok, alors à l'avenir évitez de montrer quelqu'un du doigt. On ne vous a jamais dit que c'était impoli ?
- Si … mais … heu
- Pfff. Laissez tomber. Si je vous revois en train de pouffer en me regardant, je vous brise tous les doigts. Compris ?

Sans attendre de réponse je m'élance dans les escaliers, me place devant le mur, prononce le mot de passe et m'engouffre dans la salle commune des Serpentards. Je ne dis bonjour à personne, tête baissée, et file tout droit vers le dortoir des filles. Je balance mon sac au bord du lit qui m'a été assigné et me jette sur le matelas. J'ai fini mon dernier livre hier soir, alors j'en prends un nouveau sur ma table de chevet, un que j'avais repéré depuis un bout de temps mais qui n'avait pas été libre tout de suite à la bibliothèque. J'ai hâte de le commencer.

Mais à peine l'ai-je ouvert que j'entends des rires juste à côté. Encore des filles qui parlent de garçons, de maquillage, de vêtements. La bile me monte à la gorge. Mes yeux se posent alors sur la couleur verte qui nous vient du lac, juste au dessus. Bonne idée, là au moins personne ne viendra m'emm*rder.

Je me relève, traverse en sens inverse la salle commune sans m'adresser aux autres, bouscule un première année qui se trouvait sur mon chemin et ressors aussi vite que j'étais entrée. Mes pas assurés me conduisent rapidement au parc, devant le lac. Je m'arrête un instant pour profiter du silence et de la vue. Mon regard se pose sur le vieux chêne. Coucou toi ! C'est parfait. J'avance vers lui, dépose ma main sur son écorce irrégulière et ferme un instant les yeux. Oui, vraiment parfait. Je m'adosse au vieux tronc pour continuer ma lecture. Je soupire de bonheur tant l'instant me semble magique. Enfin tranquille.
Adam Lawford
Adam Lawford
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 70 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Adam Lawford, le  Mar 11 Sep - 14:47

Les gens sont répugnants. Futiles. Stupides. Crétins. Plus je passe du temps dans cette école plus je regrette les années passé seul - ou presque - dans notre manoir à l'étranger. J'y aurais presque cru à leurs mensonges. Oh tu verras Adam ! Poudlard c'est maaaagnifique ! C'est magique comme qui dirait, hahaha ! Eurk. Leur rire est encore plus stupide et pestilentielle que le masque qu'ils portent au quotidien. Je pensais me libérer de leur nauséabonde présence en arrivant ici, mais c'est encore pire. C'est les mêmes, en plus nombreux. Et il n'y a aucun échappatoire. Aucun. Même pas - et surtout pas - dans cette Salle Commune. Qui a eu l'idée merveilleuse d'installer le salon dans les caves ? Qui a eu la brillante idée d'installer le lieu où l'on est censé se reposer et étudier dans une p*tain de cave de mes deux où il fait sombre et où les rires résonnent sur les murs de pierre ? Quel est l'abruti sans nom qui a pu avoir une idée pareil. Ces Serpentard sont d'ailleurs certainement les pires créatures que l'on pourrait trouver dans cette école. Ils semblent s'imaginer que la couleur verte qu'il arborent leur donne un pouvoir particulier qui les fait briller ou léviter au-dessus des autres. Ils sont juste de la vermine comme tous ceux ici. Suffit de regarder l'air qu'ils se donnent. Mais pour qui tu te prends ? Au moins les autres maisons savent qu'elles sont m*rdiques et ne la ramène pas. Fin... sauf ces gnomes de Gryffondor... Mais passons, au moins y a une personne dans cette école qui est digne d'attention. Il faut vraiment que je fasse quelque chose. Vrai... fils de pitiponk. Cette gonz est assise sous mon chêne. T'es assise sous mon arbre. Lève toi. Dégage la verte. Je la connais en plus. He, t'es celle qui connaissait pas la réponse en cours d'Histoire. T'es née no-maj c'est ça ?
Kyle O. Neil
Kyle O. Neil
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 70 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Kyle O. Neil, le  Lun 1 Oct - 2:49

- T'es assise sous mon arbre. Lève toi.

Je suis à un passage ultra important de mon livre. Vous savez LE passage. Celui dont vous n’avez pas du tout envie qu’on vienne vous déranger. Parce que les actions s’enchaînent et que le suspens est à son comble. Et c’est pile à ce moment là qu’une voix se fait entendre à côté de moi. Je n’avais même pas capté que quelqu’un s’était approché. Alors, non seulement cette voix vient tout gâcher, mais en plus elle se permet en plus de m’ordonner de me lever ?! Non mais pour qui il se prend ce type ??! Je lève les yeux en m’apprêtant à répondre un truc bien cinglant.

- Je ... ne ...imp... gn...

C’est finalement tout ce qui parvient à franchir mes lèvres. Est-ce que c’est parce que le mec est grand ? Ça ne m’arrête pas ce genre de choses d’habitude.

- He, t'es celle qui connaissait pas la réponse en cours d'Histoire. T'es née no-maj c'est ça ?

Alors oui je me suis plantée en histoire. Et alors ??! Qu’est-ce que ça peut bien lui faire ? Comment il le sait d’abord ? Il était là ?! Et puis c’est quoi ça une no-maj ? Une sang moldu ? T’en foutrait moi du moldu ! Comment il peut savoir ça aussi !

Mais c’est tout autre chose que je réponds. Je mens.

- Non je suis cent-pour-cent de sang pure.

Bien joué Lou. Pure, ça veut déjà dire cent-pour-cent... t’avais pas besoin de préciser. Non mais qu’est-ce qui t’arrive ma grande ?! Ressaisis-toi un peu!!

- Et puis qu’est-ce que ça peut te faire ? T’es qui d’abord ?

Voilà, là c’est mieux. C’est vraiment toi. Non mais oh !!

Contenu sponsorisé

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 70 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Contenu sponsorisé, le  

Page 70 sur 70

 Au pied du chêne, au bord du Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 36 ... 68, 69, 70

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.