AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 63 sur 64
Au pied du chêne, au bord du Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64  Suivant
Angelos Zoferos
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Angelos Zoferos, Lun 2 Jan - 14:51


Angelos était assez surpris qu'il essaie de jouer un air ancien avec un instrument qui ne s'y prêtait pas vraiment, la lyre était un instrument qui offrait moins de possibilités que la guitare, il était amusé. À force de l'écoute il fut happé dans le chant de l'instrument moderne et commence à l'accompagner, d'abord avec quelques notes égarées puis petites à petit dans le rythme du jeune homme. Ces yeux étaient fermés pour qu'il puise toujours être concentré et il ne put malheureusement pas voir les apparitions discrètes sur le lac que remarqua le jeune élève de serpentard.
Alors qu'il accompagnait le jeune homme en adaptant les notes jouer par la guitare a son instrument et s'en éloignant à des moments méthodiques il sentit une étrange brise lui glisser dans le coup, il dut faire un effort pour ne pas se déconcentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Galway Lynch, Lun 2 Jan - 19:06


Alors Angelos se mit à jouer, et les deux instruments furent en parfaite harmonie. Chaque note qui sortait de l'un complétait à merveille ce qu'était en train de jouer l'autre, Galway avait du mal à croire qu'il participait à tout ça. Cela dura quelques minutes et après un final époustouflant mené par Angelos et auquel Galway réussit à s'accrocher, ils s'arrêtèrent de jouer.

Les silhouettes immergées dans le lac étaient nombreuses à présent. La brume s'était légèrement levée et Galway pouvait mieux les distinguer. Le haut de leur corps avait une apparence humaine, le bas celle d'un poisson, comme la représentation que se faisaient les moldus des sirènes, à ceci près qu'il y avait des hommes parmi eux, et aussi que ces créatures avaient des nageoires autours des hanches. Décidément ce lac était rempli de surprises.

-Tu savais qu'ils étaient là? Je me demande comment ils font pour ne pas se faire dévorer par le calmar géant.

L'un d'eux s'approcha, l'un des plus anciens. Galway le vit déposer sur la rive ce qui ressemblait à un enchevêtrement de queues de rats gluantes. Puis ils s'en allèrent silencieusement, comme ils étaient venus.

-Euh... qu'est-ce que c'est que ces trucs? dit Galway d'un air dégoûté.
Revenir en haut Aller en bas
Angelos Zoferos
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Angelos Zoferos, Lun 2 Jan - 20:46


Angelos posa sont instrument alors que la brume se dissipait, il s'était redressait et regarder les silhouette hybride sur l'eau. Il ne bougea pas et regarda le doyen du groupe s'approcher. Il les vit t'elle qu'elle était mais ne put qu'être prie d'admiration pour ses créature hybride qui avait colonisé les eaux sans imposé la domination que les Hommes avaient du imposer sur terre.
"Tu savais qu'ils étaient là? Je me demande comment ils font pour ne pas se faire dévorer par le calmar géant.
- Oui j'avais sentit leur arrivé, mais je ne savait pas se qu'ils étaient et qu'ils étaient si nombreux"
Il s'inclina doucement alors que la plus âgé des créature approchait. Elle tenait quelque chose dans ses mains, par respect Angelos n'essaya pas de savoir de quoi il en retourner avant que la sirène ne l'est posé sur le sol devant les deux musicien et ne se redressa que lorsque le doyen commença a reculer et a disparaitre dans la brume qui s’épaississait de nouveau. Il s'approcha alors de se donc on leur avait fait cadeau et l'identifia comme de la Branchiflore, c'était logique des créatures marine leurs faisaient donc de quelque chose qu'elles trouvaient facilement uniquement chez elle.
"Euh... qu'est-ce que c'est que ces trucs? dit Galway d'un air dégoûté.
- C'est des Branchiflore, elle permettent de respirer sous l'eau, en te dotant de branchie, si tu les mange. Tu veux essayer?"
Angelos avait acquis un réflexe plutot pratique, il avait toujours dans sa robe de sorcier des petits pots pour prélevé un peu tout se qu'il trouvait intéressant. Il partagea en deux part égale le tas de branchiflore et le mis dans deux pots, il en tendit un a Galway
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Galway Lynch, Lun 2 Jan - 21:25


Angelos semblait comme connecté avec ces créatures, il devait avoir l'habitude de jouer pour elles et Galway était content d'avoir partagé ce moment avec eux.

- C'est des Branchiflore, elle permettent de respirer sous l'eau, en te dotant de branchie, si tu les mange. Tu veux essayer?


Galway n'était pas forcément emballé par cette idée. Ce que son interlocuteur ignorais c'est qu'il avait déjà fait un tour dans le lac, entre les tentacules du calmar, et il lui faudrait une bonne raison pour y retourner, se voir pousser des branchies et respirer sous l'eau était sans doute une expérience fascinante mais ce n'était pas une raison suffisante dans son esprit.

-Non je... pas aujourd'hui dit-il avec un sourire gêné. J'étais venus ici pour jouer de la guitare à la base, pas pour une baignade. Merci beaucoup pour les branchiflores, ça me sera sans doute utile à l'occasion, j'aimerais que quand j'explorerai les eaux sombres de ce lac tu soit avec moi.

Il avait dit cela comme pour s'excuser de mettre fin si brusquement à l’interaction avec le jeune Poufsoufle, il avait beaucoup aimé les moments passés avec lui et il espérait qu'il y en aurait d'autres, tout aussi enchantés.

-Je vais rentrer, j’espère que l'on se reverra bientôt.


[FIN DE RP]
Revenir en haut Aller en bas
Cielle Matsumoto
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Cielle Matsumoto, Mar 24 Jan - 16:41


RP avec Laydrass Krönner


Cielle s'était habillée chaudement pour sortir, elle porta un jean slim noir, un débardeur blanc, un pull en laine gris, un espèce de foulard également gris, de petites bottines chaussa ses pieds. Elle ne porta guère de manteau pesant qu'il ne faisait pas si froid que cela. Elle avait juste sa cape pour se protéger du froid hivernale.

Lorsqu'elle eut fini Cielle sortit la tête haute du dortoir et de la salle commune de Serpentard, elle descendit la centaine d'escalier avec quelque peu de difficultés car ses derniers n'en font vraiment qu'a leurs têtes. Après plusieurs tentatives, elle arriva enfin dans le vaste hall d'entrée du château. Elle s’arrêta un instant afin de regarder le panneau d'affichage, elle reprit son chemin en direction de la sortie arrivée dehors, Cielle prit la décision de se diriger en direction du lac, elle se dit qu'il devait être magnifique à regarder entièrement gelé.

Après de longues minutes de marche, elle arriva enfin à sa destination, elle regarda à droite ainsi qu'à gauche, elle vit un grand chêne à l'abri de la neige, il n'y avait personne donc elle s'y installa et fredonna d'une voix douce, un début de chanson en contemplant le paysage.

* She lives in the shadow of a lonely girl
Elle vit dans l'ombre d'une fille solitaire
Voice so quiet you don’t hear a word
La voix si silencieuse, tu n'entends rien
Always talking but she can’t be heard
Toujours en train de parler mais personne ne l'entend *
Revenir en haut Aller en bas
Laydrass Krönner
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


RP avec Cielle Matsumoto

Message par : Laydrass Krönner, Mar 24 Jan - 18:17


Laydrass Krönner était venu à Poudlard pour rendre visite à certains de ses amis encore scolarisés.

Marchant avec joie dans ces couloirs remplis de souvenirs, Laydrass s'était remémoré avec plaisir tous ces moment passés avec ses amis. Décidant de rester seul un moment, il alla marcher au bord du lac. Il savait où il allait. Au pied du chêne, là ou Laydrass et ses amis avaient passés beaucoup de temps, rigolant sans cesse. Ne se rendant même pas compte qu'il était arrivé, Laydrass remarqua une jeune fille, assise sous le chêne. Vêtue normalement, avec juste sa cape pour lui tenir chaud, elle fredonnait une chanson.

Pensant que le meilleur moyen de faire remarquer sa présence, Laydrass commenca à chanter Heidenröslein, une chanson allemande. L'accent allemand prononcé de Laydrass résonna tandis qu'il chantait. Rapidement, il arriva à la fin de la chanson.

- ... ,
Röslein, Röslein, Röslein rot,
Röslein auf der Heiden

Laydrass s'adressa à la jeune fille, tranquillement et joyeusement. Son accent allemand rendait parfois ses paroles légèrement rude mais espérait que cela ne se remarque pas.

- Guten Tag, Fräulein ! Belle journée, n'est-ce pas ? J'espère ne pas avoir troublé votre tranquillité ?




Revenir en haut Aller en bas
Cielle Matsumoto
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Cielle Matsumoto, Mar 24 Jan - 19:15


RP avec Laydrass Krönner


Perdue dans la contemplation du paysage, tout en continuant de fredonner, elle n'avait guère entendu une personne approcher.

* You can see it there if you catch her eye
Tu peux le voir si tu aperçois son regard
I know she’s brave but its trapped inside
Je sais qu'elle est courageuse mais c'est coincé à l'intérieur
Scared to talk? But she don’t know why
Effrayée de parler? Mais elle ne sais pas pourquoi *

Cielle entendit une personne chanter une chanson en langue étrangère. Elle arrêta soudain de chanter gênée qu'une personne puisse l'avoir entendu chanter. Elle se leva pour faire face à la personne qui venait d'arriver. Il était grand beaucoup plus qu'elle. des cheveux mi-longs argentés et de magnifique yeux bleus nuit. Qui en ferait tomber plus d'une. Il avait un style particulier, si Cielle ne se trompait guère le style du jeune homme était un style victorien.

- Bonjour dit-elle encore gênée par ce que le jeune au style particulier avait entendu.

- C'est en effet une belle journée lui répond elle avec un léger accent étranger.

- Non du tout, je suis juste étonnée, je pensais être seule, c'est pour cela que je me suis autorisée à fredonner.

Cielle ses yeux vert-chocolat dans ceux bleus nuit de son interlocuteur.







Revenir en haut Aller en bas
Laydrass Krönner
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


RP avec Cielle Matsumoto

Message par : Laydrass Krönner, Mar 24 Jan - 20:43


Laydrass, soulagé de ne pas déranger la jeune fille, se permit de s'asseoir.

- Arh ! Je manque à tous mes devoirs ! Mein name ist Laydrass Krönner. Et vous, Fräulein ? Quel est votre nom ?

Laydrass tendit une main blanche à son interlocutrice, attendant que celle-ci la serre. Il regardait également cette dernière dans ses yeux noisette. Un contraste fulgurant avec ses yeux bleus.

Laydrass analysa la jeune fille. Il essaya de décrypter qui elle était, à quelle maison elle appartenait... Un toc inhabituel.

- *Voyons, pensa-t-il, elle est seule, dans un lieu relativement reculé, regardant le lac et fredonnant une chanson. Qui dit chanson dit culture, et qui dit culture dit intelligence. De plus, le lac est également un lien avec la Maison Serpentard, donc la salle commune est située sous le lac. A en juger par son apparence neutre et par le fait qu'elle se soit isolée, je peut penser qu'elle ne veut pas qu'on la remarque et qu'elle se pose certaines question. Il faudra que je pense à lui demander.*


Laydrass adressa un sourire franc à son interlocutrice, pensant qu'elle en avait bien besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Cielle Matsumoto
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Cielle Matsumoto, Mar 24 Jan - 21:53


RP avec Laydrass Krönner

Cielle vit son interlocuteur tendre sa main vers elle en se présentant. Elle serra sa main hésitante celle-ci était chaude contrastant avec celle glacée de Cielle. Elle n'avait guère l'habitude de toucher les autres. La plupart du temps elle était seule à lire ou à rêvasser.

- Je m'appelle Cielle Matsumoto, je suis en sixième année à Serpentard.

Après s’être présentée elle se rassit, faisant en sorte d’être en face du jeune homme avec qui elle discutait à présent. Son regard toujours dans celui du mystérieux Laydrass. Elle dit finalement.

- Je ne vous ai jamais vu, êtes-vous nouveau ? En disant cela Cielle penchât légèrement sa tête sur le côté laissant son cou à la vue de l'homme aux cheveux argentés. Elle ne se rendait compte que cela était une technique que l'on pouvait qualifier de "drague" après tout elle n'avait jamais eu de petits amis.
Revenir en haut Aller en bas
Laydrass Krönner
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


RP avec Cielle Matsumoto

Message par : Laydrass Krönner, Mar 24 Jan - 22:08


Laydrass était étonné de voir que la jeune fille, nommée Cielle Matsumoto, essayait de lui faire du charme. Bien sûr, Laydrass n'était pas insensible au charme féminin, mais il était curieux de voir jusqu'ou cette demoiselle pouvait aller. Bien entendu, il n'allait pas répondre, principalement à cause du fait qu'il n'était pas spécialement attiré par son interlocutrice. Laydrass observa que cette dernière dévoilait son cou.

*- Me prendrait-elle pour un vampire ?* pensât-il

Laydrass ne pût s'empêcher d'esquisser un sourire en pensant que si il était un vampire, il pourrait faire de très bonne blagues.
Il répondit à Cielle, qui lui demandait si il était nouveau.

- Nein, Fräulien. Je suis un ancien élève de Serpentard venu voir quelques amis. Il se trouve que, comme j'aimais cette endroit, j'y suis revenu pour me remémorer le passé. Dites-moi, j'observe que vous n'avez pas la tenue appropriée pour rester dehors. Vous risqueriez d'attraper froid et de tomber Krank ! Si cela vous dit, vous pourriez m'accompagner aux Trois-balais pour boire un verre ?

Laydrass souriait à la pensée de boire une bouteille de Whisky pur feu et d'en apprendre plus sur cette demoiselle qui l'intriguait.
Revenir en haut Aller en bas
Cielle Matsumoto
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Cielle Matsumoto, Mer 25 Jan - 0:56


RP avec Laydrass Krönner

Cielle remarqua que son interlocuteur avait désormais un léger sourire ses lèvres, elle releva sa tête et fronçant doucement les sourcils. Une brise glaciale souffla violemment ce qui fit frissonner Cielle.

Elle écouta son interlocuteur parler sagement, elle réfléchit également à sa proposition de se rendre aux Trois-balais, elle s'y était déjà rendue avec un élève de Serdaigle cependant ce jour là, elle avait un emploi du temps léger. Elle se remémora d'ailleurs celui-ci et se rendit compte qu'elle avait un cours ennuyeux et puis une heure de libre et encore un cours barbant. Elle se justifierais plus tard.

Cielle prit la décision de suivre Laydrass, ce dernier l’intriguait..  Ils se levèrent et prirent la direction des grilles de Poudlard. N'osant guère entamer la discussion, ils marchèrent en silence pendant un peu plus d'une demi-heure afin d'arriver à Pré-au-Lard le village près de Poudlard.

Fin du RP ici. Nous continuons à la taverne les Trois-Balai.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Azénor Philaester, Ven 3 Fév - 23:59


pv avec les élèves suivants: Alice Grant, Liskuvo Kalsi, Lydie Nouël, John McGrath, Ellana Lyan, Merry Harper.

Seize heure. Je sors de mon appartement, un sac à dos sur les épaules. Habillée d'un jean kaki serré, de bottines noires, et d'un chemisier noir, me voilà, seule, en train de marcher au dehors. Pour une après-midi hivernale, il fait plutôt bon. Le vent souffle sur mes cheveux qui virevoltent, et sèche ma peau rougie par le froid. Les mains plongées dans les poches de mon manteau à fourrure, je repense à la lettre de Kholov. J'ai pour mission de faire 'une pré-sélection d'élèves pouvant potentiellement rejoindre l'Elite'. Soit, ça me fait un petit challenge en plus, disons. Faut pas décevoir le patron, hein.

J'aventure mes yeux sur le paysage d'un blanc pur qui s'offre à moi. Le ciel est pâle, pas un nuage, juste clair et blanc comme la neige qui recouvre tout le dehors, sur plusieurs centimètres d'épaisseur. Les quelques arbres sont dépourvus de fleurs et attendent le Printemps pour se refaire une beauté. Le grand chêne, lieu de rendez-vous, n'est plus qu'à quelques mètres.
Et puis j'y arrive enfin. Je sors ma baguette magique, et informule un #Calda pour faire fondre la neige, sur un espace assez grand pour que chacun des élève ait la place de s'installer convenablement. J'espère qu'ils auront prévu bonnet et gants, car nous allons rester dehors.

Seize heure dix. Je dépose sur le sol que je m'empresse de sécher à l'aide ma baguette, une bouteille remplie de Jus de Citrouille, ainsi qu'une quantité de friandises grandement suffisante. Je me suis dis qu'apporter un goûter serait quelque chose d'apprécié. Même si je ne suis certainement pas là pour qu'ils m'apprécie, les mioches. Mais il y aura Lydie. Ma merveilleuse Lydie. C'est pénible cette relation, ne pas devoir montrer aux autres qu'elle est la meilleure de tous mes amis. M'enfin, il faut rester professionnel, comme on dit.
Je m’appuie, toujours debout, sur le tronc du chêne. Je n'ai plus qu'à attendre les élèves triés sur le volet que j'ai convoquer ici même. Disons que la première 'épreuve' est celle-ci. Qui arrivera en avance, qui arrivera en retard. Je ne peux pas me permettre de proposer un incapable au Directeur de Poudlard voyons.


cc:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Liskuvo Kalsi, Sam 4 Fév - 0:23


Cette foutue volière avait été inutile depuis le début, quelques lettres, des invitations mais jamais rien de vraiment incroyable. Mais pour une fois ça avait changé, un message mystérieux, sans grandes infos. Juste une date, un lieu, une heure. C'était maigre comme infos, il en fallait plus. Mais ça donnait envie en fait, pour le coup c'était bien joué. J'avais bien envie d'y aller histoire de savoir ce qu'on me voulait.

Déjà recevoir une lettre ça m'arrivait peu, mais là en plus d'être mystérieuse elle était envoyé par la directrice de Gryffondor, elle imposait le respect à ce qu'on disait. Il paraîtrait même qu'elle soit capable des pires horreurs sur les élèves, ça m'avait un peu refroidi sur le coup mais en fait je pense que ce sont justes des histoires qu'on raconte aux Serpys pour les faire aller se coucher, ils ont peur des rouges ceux là, des vrais petits diables.

Je pars un peu tôt du château, un peu en avance par rapport à l'heure donnée, faut bien faire bonne figure devant l'élite des maisons. Même les préfets se devaient de respecter les directeurs, et on respectait pas grand monde pourtant. A part les dirlos les profs et Kholov fallait être cool pour mériter le respect. On est pas le Secours Sorcier Populaire non plus, c'est soit tu mérites soit tu merrytes pas, mais cette Philaester méritait du coup, ça s'appelle être en position de force, fallait connaitre ce genre de trucs, ça finissait mal dans les cas où on se faisait avoir. J'avais vécu une terrible expérience en sous-estimant un gars rencontré en Angleterre, alors je devais revoir mes jugements souvent, histoire d'avoir une bonne idée de sur qui je tombais, j'étais plus fou moi, faut pas croire.

Je me demande qui se trouverait avec nous, elle avait dit qu'on ne serait pas seuls, c'était bizarre comme mot de fin. Qu'est-ce qu'elle s'imaginait ? Que je me pointerais avec des idées derrière la tête ? Faut se réveiller un peu, c'est pas parce qu'elle est vieille que faut monter sur ses grandes trottinettes et directement vouloir préciser ce genre de truc, j'en avais limite rien à faire de qui serait là ou si je serais tout seul, mais ce qui était sûr c'est que je n'avais aucune arrière pensé, de n'importe quelle sorte.

Arrivée au lieu de rendez-vous. Il n'y a qu'elle. Faut croire que finalement je suis tellement en avance que je suis arrivé premier, ou alors y'a vraiment personne, et là elle me ferait peur la dame. Se contredire comme ça c'est pas humain. On va donc dire que je suis premier, avant de s'emballer. J'arrive en face d'elle, lui adresse un sourire, pour bien commencer. Elle me lance un "Bonjour, assieds-toi là." en pointant du doigt un point sur le côté. Bon j'imagine que les autres feront en sorte de créer une ronde. Je lui rends son bonjour et m’assoies sur le côté. Sur mes gardes.

J'observe un peu la façon dont je me suis habillé, tout à coup j'ai un peu peur d'avoir choisi une mauvaise tenue. Même si c'est plutôt du classique, un équipement de sorcier, d'étudiant à Poudlard, classique. Avec une robe de sorcier, des baskets et ma baguette toute proche de ma main, au moindre mouvement suspect je peux la dégainer. On est jamais sûr de rien, des personnes étranges se cachent partout dans ce monde, vaut mieux prévenir que tuer. Guérir ? Quelque chose comme ça. Enfin bref, ça devrait aller à moins qu'on ne nous demande de courir, c'est pas pratique de le faire en tenue d'école, je prie pour qu'on fasse quelque chose d'assez théorique et pas trop nul surtout. Oui j'ai pas envie d'être venu pour rien, il fait pas trop froid mais faut pas abuser non plus, c'est l'Hiver en Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
John McGrath
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : John McGrath, Sam 4 Fév - 2:41


Ah Poudlard durant l'hiver. Y a t'il seulement un endroit plus beau durant cette saison ? Pour John, la réponse était évidente : Non. Malgré tout ce qu'on pouvait croire à son sujet et son comportement par moments un brin perturbateur, il adorait l'endroit. Tout ici avait le tendre goût d'enfance. Des souvenirs par centaines. Ce lac, tenez. Combien de plans foireux avait-il monté ici avec ses camarades ? Combien de filles il avait ramené à son bord ? Il n'y avait rien de meilleur que de plonger dans le passé et contempler tout ce qu'il avait fait durant ces dernières années. A son sourire, on pouvait croire qu'il ne regrettait aucun moment. C'était sans doute faux, mais puisque le jeune homme ne se plaignait que rarement, on ne saura jamais quels moments regrette t'il vraiment. Du moins, pas aujourd'hui.

Alors c'est armé de son écharpe et de sa cape rembourrée que John venait affronter l'hiver. Bien entendu, malgré le froid mordant de l'Ecosse, il ne portait jamais de bonnet. Pourquoi demandez vous ? Car il est idiot, ça semble couler de source. Aussi parce que ça mettrait un doute sur sa "virilité" de bad-boy, évidemment. Hey. Hey ! Arrêtez vous de suite, il n'a que dix-sept ans, c'est parfaitement de son âge de jouer les beau-gosses de la sorte. Enfin, ne nous éloignons pas du sujet.

Il avait reçu un peu plus tôt un courrier de la Directrice de Gryffondor. D'habitude, elle ne lui écrivait jamais, même pas une beuglante pour l'avertir d'une telle ou telle bêtise. Et là, un courrier tout officiel et plein de mystères ? John n'était pas fortiche pour les énigmes, ni très patient. C'est en toute logique qu'il avait décidé de se rendre au point de rendez-vous un brin en avance. Faisant grincer la neige sous ses chaussures, il ne cessait de penser et de se repasser la lettre au fond de son petit crâne. Et si c'était réellement important ? Non... Il n'avait rien fait de particulier. Peut-être une retenue alors et des travaux à effectuer dehors ? Avec d'autres dans son genre ? C'était déjà plus probable, oui. Et puis ça serait bien le genre de la Directrice, hein ? Des pièges vicieux et loubards. Bah ! Après tout, il le saurait bien assez tôt.

Pressant le pas, il vit alors au loin un coin de neige fondu, Azénor et le Préfet de Poufsouffle, installés à même le sol. Qu'est-ce que c'était comme embuscade, ça, encore ? Il ne connaissait Liskuvo que de vue et encore, mais savait qu'un Directeur et un Préfet au même endroit, ne donnaient jamais rien de bon. Action. Réaction. A peine quelques secondes plus tard, une boule de neige filait vers les deux assis tranquillement. Raté. Une autre. Raté encore. Blasé, John leva un bras vers le duo, tout en se rapprochant.

-Hey. Si vous pensez vraiment m'av...
- Posez vous, monsieur McGrath.

Il y avait du sérieux dans la voix de la Directrice de Maison. Gonflant une joue, et lançant un coup d'oeil suspicieux à Liskuvo, John s'écrasa à leurs côtés. Dans un début de cercle, sans plus poser de questions, peu motivé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Ellana Lyan, Sam 4 Fév - 9:40



Musique

Depuis combien de temps n'avais-je pas donc reçu de lettre ?
Une véritable correspondance qui rend le sourire.
Quelques questions, quelques nouvelles.
Mais non, rien, même mes parents avaient fini par se taire.
Fait assez étonnant j'en conviens volontiers.
Peut-être avaient-ils eu vent de ce que j'étais devenue.
Sont-ils au courant que j'ai fini par craquer.
Sous leur fichue pression épistolaire.
Mais aujourd'hui, pas de courrier menaçant.
Juste une mystérieuse invitation.
De la part de la directrice des rouges.

Je ne suis pas curieuse de nature, attirée par l'inconnu tout au plus mais je ne me suis jamais vraiment senti le devoir d'intervenir dans les affaires des autres, si bien qu'en d'autre occasions j'aurais simplement pu décliner l'invitation, ne pas m'y rendre comme je sèche tant de cours pour le moment, un de plus un de moins, qui pourrait réellement me jeter la pierre. Pourtant je pense à cette époque révolue, celle de la petite fille modèle que j'étais en classe, oh bien sur jamais en dehors des cours, la pression était déjà suffisamment élevée pour que j'ai besoin de déverser cette souffrance sur d'autres élèves plus ou moins innocents. Sauf, qu'aujourd'hui beaucoup de choses avaient changé, c'était bien mon nom sur la lettre de la rouge et or, je ne pouvais donc pas me débiner quitte à ce que ce rendez-vous ne soit en réalité qu'un piège manigancé par la directrice des lions. Au pire ce n'est pas comme si j'avais peur des heures de retenue. Tant que je reste calme il n'y a de problème pour personne et je n'ai vraiment pas l'envie de me battre en ce moment.

Mes pieds crissent contre la couche neigeuse formée sous mes pieds, j'avance fixant sans réel intérêt la blancheur s’étalant autour de moi. Pourquoi devons sortir ainsi ? Que nous veut vraiment cette lionne ? J'avance la tête pleine de questions, interrogations qui me permettent tant bien que mal de tenter de ne pas faire ressurgir mes démons passés. Je me souviens pourtant bien de ce jour où je m'étais retrouvée enfermée dans cette pièce avec d'autres élèves et cette directrice. Ce jour-là, elle nous avait probablement épargné l'enfermement pour le week-end grâce à un patronus lancé judicieusement. Comme quoi, cette femme était sans doute une déesse de la communication. La lettre se froisse un peu dans ma poche sous la pression de mes doigts dessus. J’espère que tout ça n'est pas qu'une mauvaise blague, j'ai déjà tant de mal à donner ce qu'il me reste de confiance.

Il fait froid, mais rien ne me fait plus trembler.
Je suis déjà sortie plusieurs fois en robe dans cette blancheur.
Avec l'ange et la jumelle, parfois même sans chaussures.
Je ne suis donc plus à ça près…
Surtout alors que je m'y promène en uniforme.
Je contemple cette blancheur immaculée.
La légère brise qui souffle sur mes mèches platine.
Me fait tout oublier, pour une fois je suis jute bien.
Ma respiration s’apaise, mes problèmes s'envolent.
Un instant, juste un moment hors du temps.
Avant que la réalité ne me rattrape violemment.

J'avance lentement jusqu'à apercevoir un petit groupe tout près du lac et au bord du chêne. Je connais bien cette étendue d'eau, j'y ai valsé lorsqu'elle était gelée, m'y suis immergée alors que le désespoir et la culpabilité me prenaient et m'y suis même fait quitter. Des bons comme mauvais souvenirs qui s'entremêlent dans mon cerveau renforçant les horribles nœuds s'y trouvant déjà et accentuant ma migraine de quelque peu. Je suis maintenant assez proche pour discerner les membres de ce petit groupe. Il y a bien entendu la directrice des rouges, mains également un préfet que je ne remets que trop bien et un autre rouge qui lui ne me dit pas grand-chose. Je fais encore quelques pas pour me trouver à leurs hauteurs et me tourne vers notre hôte du jour.

- Bonjour Miss Philaester…

Je baisse légèrement les yeux, bien que je commence à m'habituer à cette voix éteinte et perdue qui se dégage de moi je ne peux néanmoins cacher cette gêne que j'éprouve à devoir l'utiliser. Les moments de parole n'ont jamais été mon fort, je ne m'y sens que plus faible et plus vulnérable encore. Mes pensées se brouillent et je me sens me perdre. Au loin j'entends la voix de ma déesse de la communication retentir. Ses paroles me ramènent à la réalité mais je me rend compte que je n'ai rien compris de ce qu'elle vient de me dire. Je jette un regard perdu autour de moi me disant qu'il est peut-être simplement question de s’asseoir dans le cercle déneigé dans lequel sont installés les trois personnes. Sur cette hypothèse, je m'avance vers le préfet de cette nuit d'oisillon et de vipère folles, je m'assieds à côté de lui sans le regarder directement. Peut-être n'ai-je simplement pas envie de me perdre dans ses yeux magnétiques qui me rappellent à quel point mon regard est détruit en comparaison.

Je suis de moins en moins sûre.
Qu'être venue ici soit une bonne idée.
Mes doigts cherchent ma baguette.
Et je commence à la retourner nerveusement.
Entre mes doigts le bois siffle doucement.
Je soupire et me calme de quelque peut.
Regard perdu dans l'horizon qui s'étend.
Mon esprit se déconnecte un moment.
Puis je reviens sur terre.
Me souvenant de la présence du jaune à mes côtés.

- Alors… Toi aussi tu es ici… ? Tu as une idée concernant ce groupement . J'avoue que je suis un peu perdue… Mais enfin, ça ce n'est pas nouveau…


Ma voix avait encore baisser d'un ton sur mes dernières paroles tandis que tout mon être se maudissait, l'art de commencer la conversation, j'aurais sans doute dû me taire. Au moins je n'aurais pas évolué ainsi en terrain inconnu. Mais j'ai l'impression que quelqu'un d'autre à prendre possession de mes décisions, je ne suis plus qu'une simple marionnette, je me rends compte à quel point il était horrible pour les autres, de se retrouver manipulé entre mes doigts. Je ferme un instant les yeux essayant de ne pas me perdre, la roue tourne, les tendances s'inversent et je le sais, je le vois…

P
uisque c'est ma punition…

Pour toutes mes erreurs passées…

Et regrettées…
Revenir en haut Aller en bas
Lydie Nouël
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Lydie Nouël, Sam 4 Fév - 13:01


LA de Mémé
le son
lydie 3 ans âge mental

Encore un morceau de parchemin aggripé entre ses doigts. Lydie l'avait tenu fermement, ou bien s'y était tenue avec vigueur. Elle avait reconnu l'écriture de son Olive verte de Provence. Un endroit à l'abri des esprits et regards curieux lui avait été nécessaire. Elle avait donc donc lu le message au milieu de sa Salle Commune, à voix haute dans sa tête. Comprenant les circonstances étranges de la situation, elle avait préféré garder l'information secrète et en avait donc parlé à Merry dans les canapés Gryffondor. Les deux lionnes réalisèrent rapidement qu'elles étaient toute deux conviées à cette rencontre mystère et décidèrent de faire profil bas, d'y aller seule plutôt qu'ensemble.

Lydie se réjouissait intérieurement du contexte de l'épreuve secrète. Elle n'aurait jamais refusé un tour dans le parc, été comme hiver. Elle enfila son uniforme à contre coeur. Parce qu'en tant que préfète elle ne pouvait dorénavant plus transgresser cette règle qui l'irritait au plus haut point. Elle aimait les robes à motifs, les joggings et les gros pull, mais elle devait s'afficher dans l'accoutrement sorcier qu'elle ne supportait plus. C'était une des raisons qui lui faisait envier l'âge adulte de son amie, Azénor. Se fondre parmi les moldus, tel était l'objectif. La brune pouvait, au final, porter ce qu'elle voulait. Il y avait tout de même des accessoires que la fillette aimait à porter fièrement. Echarpe et bonnet Gryffondor hissèrent ses couleurs. L'âme des lions jamais ne mourra

Les bottes de la jeune fille s'enfonçaient dans la neige à mesure qu'elle sautillait dans le parc. Enfin dehors. L'air frais éveilla ses pensées, lui prodigua une énergie singulière qui lui donnait l'envie de faire des tours de chêne en courant, juste comme ça, pour le plaisir. Elle n'était pas en retard et pourtant ses jambes s'agitaient vivement. Soudain, celles-ci lachèrent et la rouquine fit une roulade avant de revenir sur ses pieds et de poursuivre en gambadant, soulevant une pluie de neige au passage. Elle avait l'impression d'avoir 9 ans à nouveau, d'être un de ses enfants qui ne se fatigue jamais, peut s'agiter et courir à longueur de journée.

La jeune préfète se dirigeait vers le lac, point de rendez-vous. Ils la verraient sûrement arriver de loin, les jambes à son cou, comme si elle fuyait quelque chose, alors qu'en vérité elle voulait juste courir un peu. Elle remarqua un petit groupe d'élèves assis dans un cercle déneigé. Elle s'en approcha, sauta dans le cercle et tomba violemment à côté d'un membre de sa maison. Toute essouflée, elle lâcha un Bonjour en français, destiné à l'ensemble du cercle, avant de sourire joyeusement à Azénor, sa chère amie.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 63 sur 64

 Au pied du chêne, au bord du Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.