AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 66 sur 67
Au pied du chêne, au bord du Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 65, 66, 67  Suivant
Elya Edhellen
Serpentard
Serpentard

Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Elya Edhellen, Dim 4 Juin 2017 - 20:28


- Tu vas le dire à qui ? A maman ?

Là elle avait dépassé les bornes, je me stoppa net, la fixant méchamment, le regard plein de rancoeur. Je l'observais rigoler, Pauvre folle...

- Ouais, je sais que tu me détestes. On me le dit souvent, c’est dingue hein ? Et dis-moi, quel est ton petit nom ?

Elle avait l'air bizarre, comme alcoolisée ou un truc du genre.

Je me souviens que j'aimais bien faire jouer avec ma mère quand elle avait trop bu, à lui dire des bêtises, lui faire croire des choses incohérente. Au fil des années j'avais tellement usé de ce jeu que je devais innover à chaque fois. J'étais très bonne actrice grâce à ça. Et si... ?

Mon regard se détachait d'elle alors que mes yeux s'ecarquillaient, fixant une personne invisible, derrière la Serpentard.

"- Pro... Professeur !!"

Mon visage mima le réconfort, l'espoir, je souriais.

Je ne savais pas si ce stratagème allait fonctionner, mais le cœur y était. Si cela fonctionne, il me faudra être rapide, et avoir beaucoup de chance, car je n'avais jamais encore pratiqué...
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Nyx Spero, Mar 6 Juin 2017 - 14:55


Une belle journée pour fumer et s’en prendre à des innocents. Oui, c’était une occupation comme tant d’autres. Elle était défoncée oui, et ça l’amusait de voir gigoter une innocente dans les airs. Elle était tellement impuissante… C’était limite triste. Non, c’était une blague, c’était plutôt marrant.

Ah voilà. Elle s’était enfin calmée. Elle avait compris que ça ne servait à rien de se débattre. Sourire aux livres, Nyx, regarda un peu l’horizon. Toujours aussi calme. C’était agréable…

- Pro…Professeur !

Regard interrogatif vers la personne dans les airs. Elle regarder quelqu’un derrière elle. Un professeur ? Qui ça ? Elle espérait vraiment ne pas avoir droit à une séance de torture. Elle se retourna, et personne. Blasée. Elle aurait aimé lui lancer à Doloris à cet instant précis mais, elle devait avouer qu’elle était maligne la petite.

Nyx se leva et regarda la jeune Serpentard d’un regard dur. Elle hésitait vraiment lui lancer un sortilège impardonnable, mais non, ce n’était pas le moment et ni l’endroit. A présent, son visage se décontracta, sourire au coin. Elle leva la baguette vers elle et prononça #Liberacorpus. Ensuite, elle s’approcha d’elle, et s’accroupit, en l’observant.

- Comment t’appelles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elya Edhellen
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Elya Edhellen, Mar 6 Juin 2017 - 15:55


Cette fille avait su garder un sang-froid exemplaire, mon plan désespéré n'avait pas fonctionné. Je compris vite qu'elle n'avait aucunement peur des conséquences, qu'elle faisait ce qui lui plaisait, qu'elle s'amusait follement, et qu'elle n'hésiterait pas à continuer.

Elle me libèra de son sortilège, je fis une petite chute vers le sol, me retrouvant allongée sur le dos. Une légère douleur s'installa dans mon coude, j'ai du me faire une légère égratignure. Je restais là, fixant le ciel.

Il fallait bien accepter sa défaite, ravaler sa fierté, et joué le jeu. Tout ce que je voulais, c'était un moment de solitude. Mais cette folle n'était pas de cette avis. Elle me le payera, je me le suis jurer à ce moment là.

Nyx s'accroupit devant moi, son visage au dessus du mien, me cachant le magnifique ciel bleu, il aurait pu être gris, je l'aurai préféré à son sourire narquois. Toujours allongée sur le dos, je détourna le regard, posant mon visage sur le côté, avec une mine abattue.

- Comment t’appelles-tu ?

Je n'avais vraiment pas envie de lui répondre, mais il fallait mieux plus trop la titiller, j'en avais eu assez pour le moment.

"- Elya... Je m'appelle Elya... Je suis en première année.."

Ma main se posa sur ma baguette qui gisait près de moi. Sans la prendre, je profitais simplement de cette chaleur qu'elle me transmettait, une chaleur tendre, qui me rassurait.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Alhena Peverell, Mer 7 Juin 2017 - 15:08


Incruste dans le RP Libre
Autorisation de Nyx pour poster
LA de Nyx

Une balade comme une autre. Des pensées embrumées et le décor de Poudlard qui ne change pas. Journée banale, cigarette aux lèvres qui consume les poumons. La fumée s'échappe, tes muscles se contractent. T'avances doucement dans le parc. Tu t'ennuies énormément, tu veux juste te détendre et oublier toutes ces copies à corriger. Des absurdités sans nom de la part des septièmes années.

Y a des baffes qui se perdent, mais vraiment

Tu écrases le mégot par terre, lèves les yeux au ciel en entendant une petite voix te dire que c'est pas très écologique. Tu soupires en entendant du bruit. T'avances doucement et vois un maigre spectacle. Tu lèves les yeux au ciel. La plus jeune retombe au sol et tu te décides à intervenir.

Cachée par les arbres, tu sors de là et balance un #Levicorpus à Nyx. Visiblement, elle adore ce sort. Spécialement quand ça vient de toi et que vous êtes dans la tour d'astronomie. Cette fois, tu allais plutôt lui faire comprendre ce que c'était que de se sentir humilié comme elle venait de le faire. L'arroseur arrosé direz-vous...
Certainement

Tu as vraiment que ça à faire Spero ? T'amuser à embêter les premières années ?

Leger sourire sarcastique, tu tournes légèrement vers ta deuxième année. Tu l'observes, te demandant si elle n'a rien de blessé hormis son ego.

Tout va bien Miss ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Nyx Spero, Mer 7 Juin 2017 - 16:21


- Elya… je m’appelle Elya… Je suis en première année… 

Ouais, pas très intéressant quoi. Une première année. Elle avait peur, elle voulait se forger un nom, c’est marrant, c’est génial, ouhou. Nyx la vit ramasser sa baguette. Petit sourire aux lèvres. Que comptait-elle faire ? Lui jeter un sort par surprise ? La blague.

- Je te déconseille de l’utiliser, ça serait vraiment bête…

Son regard émeraudes dévisageait la première année. Elle finit par se relever. Et au moment où elle allait prendre la parole, voilà qu’elle se retrouva dans les air. Sur le coup de la surprise elle lança un #Stupefix dans le vide sans savoir qui avait lancé le sortilège.

- Tu as vraiment que ça à faire Spero ? T’amuser à embêter les premières années ?

Même pas besoin de regarder la personne pour comprendre de qui il s’agissait. Peverell encore et toujours. Décidément, elle appréciait énormément lui lancer ce sortilège. Cependant, elle se demandait si un jour elle allait recevoir un sortilège Doloris de sa part. Voilà qu’elle demandait si la gamine allait bien. Soupire. Elle ne l’avait même pas touché.

- Sérieusement, je ne l’ai même pas touché. Et puis, ça serait cool que vous me lâchez avec ce sortilège, professeur.

Nyx prononça un #Liberacorpus, ce qui la fit violemment retomber sur le sol, avant de se relever et de faire face à son professeur. Décidément, elle lui tapait sur les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elya Edhellen
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Elya Edhellen, Ven 16 Juin 2017 - 2:08


-Je te déconseille de l’utiliser, ça serait vraiment bête…

Sans même avoir le temps de répliquer, je vis la serpy s'envoler soudainement, cette dernière lançant un sortilège comme par réflexe.

- Tu as vraiment que ça à faire Spero ? T’amuser à embêter les premières années ?

Une femme se mêlait à l'action, je réprimais un rire moqueur, observant "ma sauveuse". Elle me demanda si tout allait bien, je lui répondit d'un simple hochement de tête, me relevant doucement, repassant mon uniforme de mes mains.

- Sérieusement, je ne l’ai même pas touché. Et puis, ça serait cool que vous me lâchez avec ce sortilège, professeur.

Il suffit d'un contre sort à Nyx' pour qu'elle retombe au sol, tout ceci me faisait bien marrer, mais j'avais tout de même une certaine frustration, je voulais me venger moi-même !

"- Tout va bien professeur... On voulait juste se montrer quelques sortilèges, elle n'as rien fais de mal."

À ce moment précis, je m'étais promis de lui en faire baver à la moindre occasion, et j'y prendrai un malin plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Alhena Peverell, Mar 20 Juin 2017 - 17:26


Tu tournes la tête vers Nyx, un jour il faudra vraiment lui enseigner les bonnes manières. Tu soupires en écoutant leur réponse, elles t'importent peu en réalité. Tu sais très bien ce qui se passe, et les écouter déblatérer des mensonges ça ne t'intéresse pas du tout. Tu as autre chose à faire.

Ouais, ouais évidemment.
Y a pas marqué Idiote sur ton front

Bras croisés, tu observes les deux jeunes tour à tour. Tu lèves les yeux aux ciel et t'avances vers Spero. Plus bas, tu murmures à la belle qu'elle est collée avec toi après les cours. Vous alliez avoir une autre explication sur la vie. Visiblement la première n'a pas suffit pour qu'elle s'ancre dans le crâne que son comportement est loin d'être sympathique. Les bonnes manières lui seraient enseignées, de force s'il le faut. Tu ne fais pas dans la dentelle, et encore moins avec elle.
Tu vas juste éviter de la torturer comme les précédents.

Et vous évitez de mentir, la vengeance n'est bonne pour personne.

Tu jettes un regard étrange, puis tu t'en vas. Tu ne sais pas pourquoi, t'as l'impression qu'on t'appelle autre part.


Départ d'Alhena
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Nyx Spero, Lun 26 Juin 2017 - 15:23


La petite Serpentard ne l’avait pas balancé, surprenant.
Peverell, de son côté, n’en cru pas un mot. Ça ne la surprenait pas vraiment. Elle savait que cette prof n’était pas bête. Elle en avait déjà fait l’expérience.
Un regard étrange vers elles avant que Peverell ne décide de partir. Situation étrange. Vraiment très étrange.

Nyx soupira. Elle s’attendait vraiment à ce qu’elle se prenne une retenue avec elle, mais que cette fois-ci, la punition n’allait pas être aussi aimable que la dernière fois. Elle était un peu soulagée pour le coup.

Elle reporta de nouveau son attention sur la petite fille. Qu’avait-elle derrière la tête ? Si elle l’avait accusé, elle aurait pu être tranquille de son côté. Mais, elle ne l’avait pas fait. Une chose était sûr, ce n’était pas sans raison.

- Tu sais que tu aurais pu te débarrasser de moi en me balançant ? Pas très malin de ta part. Enfin bref, j’vais te laisser. On se croisera de nouveau très bientôt.

Nyx la regarda de haut en bas de son regard émeraude. Un dernier coup d’œil vers elle, avant de la laisser seule. Direction le château, dormir un peu. Ouais, elle était fatiguée. Alors, il fallait dormir.




Départ de Nyx, merci à toi :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Mered Adand, Ven 7 Juil 2017 - 18:38


rp avec Nawuele

Révision de la pratique


La fin de l’année se résumait à un paradoxe. Les cinquièmes et dernières années étaient plongés dans leurs révisions afin de réussir leur BUSE ou ASPIC, les autres se croyaient déjà presque en vacances et se prélassaient attendant sagement un retour à la maison pour l’été. Les deux types d'élèves se distinguaient facilement, suffisait de regarder qui tenait un manuel scolaire dans ses mains en somme. Moi je faisais partie du groupe de ceux tenant un livre, mes BUSE commençant dans quelques jours, je fis les dernières mises au point. La bibliothèque bondée et irrespirable m’obligea à migrer ailleurs. Je pris la direction du parc accompagnée de mon ouvrage de Défense Contre les Forces de Mal pour peaufiner ma préparation.

La journée était ensoleillée mais pas chaude, juste ce qu’il fallait pour supporter  la météo. Vêtue de mon uniforme, je remarquai que le chêne était libre. Ce fut une place de choix pour me poser et travailler, je m'adossai à lui qui m'offrait une place à l'ombre. Des rares cris de camarades surexcités nageaient dans l’air. Pas assez pour me sortir de ma bulle et encore moins pour m’empêcher de bosser.  J’ouvris mon bouquin et le lus à voix haute comme d’habitude, c'était ma meilleure méthode de mémorisation. J'appris les différents sorts défensifs et leur utilité, préférant de loin être pacifiste qu'assaillante.

Je me sentais prête à affronter mes premiers examens magiques en théorie, mais bon vous savez tous qu’en théorie tout se passe toujours bien, si seulement je pouvais tester ma pratique avant mon épreuve terminale. J’étais assez nerveuse malgré ma confiance dans ma réussite à ses épreuves. Fallait me prendre avec des pincettes ces temps-ci, j’étais pas d’humeur à jouer avec mon avenir qui s’écrivait. Ce n'était qu'une étape néanmoins essentielle dans ma quête d'intégrer l'élite des sorciers, les Aurors.  

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nawuele Skadi
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Nawuele Skadi, Ven 7 Juil 2017 - 21:04


C'était sa dernière année à Poudlard, elle revoyait encore la gamine qu'elle était franchir les portes de ce château pour la première fois. Beaucoup de choses s'étaient produites depuis ce temps, et pourtant il avait été si éphémère. Qu'avait t-elle tiré de ces sept années ou presque d'étude ? Sur le plan personnel bien évidemment, et la réponse était pas grand chose. Elle avait l'impression d’être toujours la même dans le fond, ni ses convictions, sa façon d’être ou de penser, n'avaient évolué. Enfin si, il y avait peut-être quelque chose qui avait un tantinet changé, c'était le force de ses convictions, elle savait plus que jamais qui elle était.

S’élançant dans le parc avec l'idée de se changer les idées loin  du brouhaha incessant, elle s’arrêta quelques instants pour contempler le parc de l'école, un lieu où elle avait passé beaucoup de temps, et qui allait certainement beaucoup lui manquer après son départ. Elle avait passé d’innombrable heures à bouquiner dans ce parc, s'y réfugier pour s'isoler ou pour sécher les cours, les baignades de nuit dans le lac...mais il était encore le temps d'en profiter, après tout.

Elle passa près des élèves le pas rapide, le regard froid et fixé dans le vide sans daigner à jeter un coup d’œil à quelqu'un. Les journées semblaient longues tout de même, heureusement qu'il y avait aussi la foret interdite pour se distraire, sinon elle serait morte d'ennuie depuis bien longtemps.

Cependant en ralentissant pour trouver un endroit isolé, elle remarqua une silhouette qui semblait assez familière, elle s’arrête complètement pour pouvoir l'analyser et vérifier et que sa première impression ne lui avait pas fait défaut, et elle avait vu juste. Il s'agissait de la jeune Mered Adand, une élève de Serdaigle qu'elle avait connu lors de sa cinquième à Poudlard. Une des rares personnes dont elle connaissait le nom soit dit en passant. Et pour cause, c'était elle qui dans son grande aliénation au réglemente l'avait empêché de pénétrer dans la réserve, un souvenir peu agréable. Mais un autre lui était plus agréable, c'était lors d'un cours au soin aux créatures magiques où elle avait en toute discrétion faut léviter une araignée vers elle, un superbe souvenir.

Un sourire aux lèvres, elle s’avança vers elle d'un pas lent, ne s’arrêtant qu'une fois posté devant elle. Elle s'exprima alors d'une voix douce  et claire.

- Bonjour Mered.

Elle resta quelques secondes silencieuse à la fixer intensément, scrutant sa réaction, avant d’enchaîner de sa voix doucereuse. Elle qui cherchait une distraction.

- Je suis presque certaine que je t'ai manqué.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Mered Adand, Sam 8 Juil 2017 - 18:41


Que c’était pénible fallait bien se l’avouer. Je n’apprenais rien, connaissant déjà par cœur mon manuel. Je le lisais pour me rassurer et surtout pour ne pas trop stresser mais ça avait l’effet inverse et cela m’agaçait. Il me fallait me détendre, le bourrage de crâne ne servirait à rien. Au contraire il avait la capacité de me faire oublier des connaissances en m’emmêlant les pinceaux entre l’ensemble des choses à retenir.

L’ombre de l’arbre se fut plus imposante et une obscurité apparut soudainement. Il ne pouvait pas être seul responsable tant tout se passait si bien depuis mon arrivée. Je levai les yeux de mon livre et je vis la cause de ce désagrément. Une brune et pas n’importe laquelle se dressait devant moi. Celle qui se jouait de moi depuis mon arrivée à l’école, celle qui ne respectait rien ni personne, celle qui avait essayé de s’infiltrer dans la réserve de la bibliothèque, celle que j’avais empêché d’enfreindre le règlement, celle qui m’avait fait payé cet affront en cours, bref celle que je ne pouvais pas voir en peinture, Nawuele Skadi.

Elle me salua, étrange politesse venant de sa part et sa voix froide habituelle laissa place à une douceur ne présageant rien de bon. Comme prévu, elle se moqua de moi une nouvelle fois. Elle me manquer ? Laissez-moi rire ! Elle n’était pas la bienvenue ici, en cet instant je sus que ma tranquillité n’existerait plus. Très bien alors jouons Miss, ne te souviens-tu pas de mon habilité avec les mots ?

Je rentrai dans son jeu et pris un ton mielleux pour lui montrer toute l’ironie de mes propos accompagné d’un sourire forcé.

« Bonjour Nawuele. Tu m’as autant manqué que les mouches manquent à un âne. Ça faisait un moment dis donc, je t’ai cru à Azkaban tellement tu avais disparu de mon radar. Enfin visiblement j’avais tort mais ça ne saurait tarder avec ton comportement. Je t'apporterai des oranges, tu auras besoin de vitamines. »

Je retins un rire nerveux, reste sérieuse Mered devant cette brune ! Cette serpy était adepte des dérogations aux règles. Son cas était plus désespéré que celui de Nyx c'est pour vous dire ! Je m’étais pas risquer à essayer de la ramener dans le droit chemin. Ces sournoiseries me montrèrent que je pourrai rien en tirer hormis un contre-exemple à ne pas suivre. Allez maintenant la faire partir, voilà une autre paire de manches. Restez calme et la jouer fine, ça serait bien de ne perdre plus de temps avec cette vipère.

« J'aimerai réviser en paix, contrairement à toi, j'envisage de réussir mes examens. Je t'invite donc à te chercher un autre coin libre, celui-ci ne l'est plus. Au pire tu peux rester tant que tu te taises. Je compte sur ta discrétion, tu ne vas pas m'obliger à te faire faire silence quand même ? T'es pas aussi stupide si ? »

Sur mes dernières paroles, je me relevais et je plongeais mes yeux dans les siens. Je préférais qu'elle s'en aille gentiment mais je me doutais que ça ne saurait pas aussi simple. En même temps je l'avais cherché, ma diplomatie avait atteint ses limites avec cette fille et j'avais hâte qu'elle se casse du château à jamais. J’avais dit que je garderai mon sang-froid néanmoins il y avait trop de contentieux entre nous pour me contrôler totalement. Qu’allait-elle rétorquer ? Je sentais que ce n’était que le début… Et dire que la journée avait si bien commencé...


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nawuele Skadi
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Nawuele Skadi, Sam 8 Juil 2017 - 20:35


Nawuele lui octroya d'un sourire éblouissant à la suite de ces paroles, elle avait oublié à quel point cette enfant pouvait être cocasse, c'était sans doute cela qui la rendait si distrayante. Mais il était vrai que ça faisait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas croisé, peut-être parce que elle ne fréquentait plus la bibliothèque, l'endroit où la Serdaigle résidait sans doute. Mais pourquoi ce sourire forcé ? Tu n'y es clairement pas entraîné visiblement, une véritable situation ne fait pas office d'entrainement, pauvre petite.

- Tu as eu tort, en effet. Mais si jamais cela devait arriver, tu devrais t'enlever l'idée de m'apporter des oranges, tu ne résisterais pas deux minutes à cet endroit, ou alors entraîne-toi dans la foret interdite, je crois me souvenir que tu y avais quelques difficultés.


Elle ne lâcha pas son sourire un seul instant, Mered n'avait décidément pas changé depuis le temps. Elle se demanda si elle était toujours autant dans les jupes de sa mère, mais la réponse était évident que oui.  Pendant un instant elle se demanda quel genre de personne pouvait être sa mère, une autoritaire possessive qui avait bien su y faire visiblement, et sa fille toujours trop faible pour s'en détacher un peu. C'était assez triste en y pensant, mais elle n'allait certainement pas l'aider.

- Il y a bien longtemps que j'ai réussi cet examen ma chère, mais si tu continues de travailler avec autant d'acharnement, tu obtiendras peut-être une note proche de celle que j'ai yeux les yeux fermés.


La modestie n'était pas de mise dans ce genre de situation, elle ne l'était jamais d'ailleurs quand on y pense. Elle n'avait jamais eu besoin d'étudier pour un examen, à quoi bon après tout ? Elle avait toujours tout eu sans le moindre effort. Bon certes, son je m'en foutisme lui avait apporté quelques problèmes avec des professeurs, mais qu'importe ça, le résultat était là. Mais la dernière phrase prononcée par Mered lui donna une bonne idée, presque instinctivement.

- Si justement, à toi de me faire taire, je sais que tu en as envie en plus. Prouve-moi pour une fois que tu n'es pas qu'une petite sotte uniquement capable de belles paroles en l'air, de recracher bêtement des phrases de bouquins, et se retrouvant dépourvue au moment d'agir vraiment.

Alors Mered que vas-tu faire ? Prétexter des excuses et perdre la face, ou prendre le risque de foutre en l'air tes principes ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Mered Adand, Lun 10 Juil 2017 - 1:04


Sourire hypocrite de la verte et des mots, encore et toujours des mots pour ne rien dire. Marre-toi tant que le peu encore. Ressors un souvenir douloureux. Oui tu t’étais bien payé ma tête ce jour-là, t’avais eu ta revanche. Néanmoins les années avaient défilées. Ok j’étais pas devenue une aventurière ou encore une familière de la faune et flore mais je n’étais plus l’enfant que tu avais connu. C’était différent désormais, dire que je n’appréhendais pas ma rencontre avec les gardiens d’Azkaban serait vous mentir. Cependant, les voir en rendant visite à cette vipère me réjouissait. Davantage si c’était lié à mon métier. Je pris un ton froid en mémoire de nos échanges passés, inversion des rôles Miss !

« Oui j’avais tort, enfin pour le moment, je me chargerai moi-même de t’envoyer là-bas dans quelques années. Nous verrons bien combien de temps tu tiendras devant les détraqueurs, c’est une menace différente des araignées. Sache que je ne suis plus une gamine ! »

Petit geste d’humeur, les prémices. Restez sous-contrôle surtout. Ne pas perdre la face devant elle. Ne pas lui faire se plaisir. Tenir quelques minutes, le temps qu’elle foute le camp et ça serait terminé. Voilà qu’elle se vanta de sa réussite ! Je la féliciterais presque si c’était une autre personne. Elle avait eu de la chance rien d’autre ! Sous réserve qu’elle me disait la vérité, rien n’était moins sûr venant de sa bouche. Et en plus elle ne compris pas que je lui parlais de son présent, quelle cruche…

« Waouh ! Bravo, tu veux une médaille ? En fait j’évoquais tes ASPIC, j’crois que t’es en dernière année non ? Ça m’ennuierait que tu te rates car ça voudrait dire que je vais devoir me coltiner ta présence ici une année de plus voire deux. Bon après quand on pas le niveau, ça arrive. J’espère quand même que tu sortiras de Poudlard avant tes vingt ans. »

Sa compagnie commençait sérieusement à m’importuner. Il était grand temps qu’elle décampe d’elle-même avant que mon cerveau n’en décide autrement, j’avais du boulot à faire. Je vous avais dit que ça serait trop facile qu’elle coopère non ? Elle avait décidé de me tester avec de nouvelles provocations. S’en était de trop. Ouais t’avais dit vrai pour une fois, je mourrais d’envie que tu la fermes. J’avais été passive à l’époque mais ça c’était avant. La vie m’avait endurci, la petite fille avait grandi et l’ado avait pris place. Je ne laisserai plus personne me marcher dessus, encore moins une espèce dans ton genre. Les gens de ta catégorie ne comprenaient les choses que par la répression, la douleur, l’échec cuisant de leurs mauvaises convictions. C’était donc à moi de le faire te concernant, qu’il en soit ainsi. Après tout, qui d’autre que moi pouvait endosser ce rôle ? Tous des incompétents chez les Serpentard !

Personne autour de nous, un grand espace, lieu idéal pour régler nos comptes. Cette fois-ci la bibliothèque ne te sauverait pas Nawuele ! Personne ne t’entendrait crier. Personne ne te sauverait. Juste toi et moi, si c’était pas un signe du destin ! Moi qui me lassais de réviser la théorie, tu tombais à pic ! Puis je t’avais prévenue que la justice finirait par te rattraper, ce jour était venu. Prépare-toi !

«  Je me doutais que tu refuserais la voie pacifiste… », dis-je dans un soupir montrant mon exténuation.

« J’vais pas t’apprendre que rien ne vaut la pratique pour réviser les cours de Défenses Contre les Forces du Mal. Que dirais-tu de me servir de mannequin ? J’t’autorise à te défendre et riposter histoire que tu me montres tes maigres capacités. Promis j’irai molo avec toi. Il serait dommage que tu rates tes examens parce que t’étais clouée au lit à l’infirmerie. »

Ce moment tant attendu. Un bon vieux duel pour savoir qui de la justicière ou du hors-la-loi avait raison. J’ignorais si elle accepterait. Elle devait jubiler intérieurement et être surprise par ma réaction.  Notre litige avait trop duré. Sa fin ne viendrait pas après cet affrontement, je ne rêvais pas. Je savais que ce n’était qu’un prétexte pour évacuer la pression grandissante des examens. Allez assez parler, décide-toi louloute à moins que tu te dégonfles ? Je patientais sagement en la fixant d’un regard noir. Mon sourire avait laissé place à un visage fermé. J’étais déjà concentrée. Prête à en découdre.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nawuele Skadi
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Nawuele Skadi, Lun 10 Juil 2017 - 13:28


Elle soupira, c'était une grande gueule c'est le moins que l'on puisse dire. Elle jacassait encore plus qu'avant, c'est pour dire, ça devait vraiment être insupportable de l'entendre pendant toute une journée celle-ci, déjà que quelques minutes et elle avait du mal, m'enfin ce n'était pas ça qui allait la résigner à abandonner ce combat, depuis le temps qu'elle l'attendait. Un sourire toujours joyeusement affiché aux lèvres, elle continua d'un ton amusé à lui répondre.

- Non, évidemment que tu n'es plus une gamine, Mered est une grande fille à présent, et elle va envoyer tous les méchants en prison.

Elle n'avait pas pu s’empêcher de laisser s'échapper un petit ricanement amusé, c'était plus fort qu'elle. Si elle ne trouvait pas cette gamine aussi tarée et hystérique, elle aurait peut-être pu la trouver mignonne tellement sa naiveté faisait chaud à voir. Si on en croit ses paroles, elle comptait rejoindre le rang des Auros, ça promettait si elle y arrivait. Elle ne connaissait pas d'Aurors personnellement, mais il ne valait mieux qu'ils soit tous de cet acabit, ou l'avenir du monde magique était déjà tracé.

- Oh évite de commencer en disant que tu vas y aller molo, comme tu dis. C'est ce que disent tous ceux qui savent qu'ils ont perdu d'avance afin de  justifier leur faible niveau.


Ainsi donc elle acceptait enfin de se battre, elle ne se défilait pas comme avant,  voilà qui allait être vraiment passionnant, ça elle n'en doutait pas. Bon, elle allait certainement continuer le combat lentement en continuant de jacasser, mais elle comptait bien accroître sa rage pour rendre cela beaucoup plus intense. Mais elle commençait à sentir la détermination dans le regard de la Serdaigle, c'était bon signe, elle n'allait pas s'ennuyer et voir enfin ce qu'elle veut vraiment, et pas seulement en magie. Mais pourquoi ne sortait-elle pas sa baguette ? Il fallait vraiment tout lui apprendre, même la règle de base qui était de se retrouver face à une personne hostile voulant clairement se battre, de ne pas rester désarmé.
On va devoir l'obliger à se réveiller un peu et à se lever enfin, reculant et dégainant sa baguette vers elle, elle commença enfin le duel.

- Seismus !

Un petit tremblement de terre, ce n'était pas vraiment une attaque, mais voilà qui devrait faire l'affaire. Après tout elle n'allait pas attendre qu'elle termine son discours pour ouvrir la danse. Sa baguette toujours fièrement en main, elle se préparait à recevoir toutes attaques ennemie à présent.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Mered Adand, Sam 15 Juil 2017 - 0:01


Nouvelle moquerie à mon égard sur mes ambitions futures. Elle n’avait pas totalement tort avec son ironie c'est vrai. Pour certains méchants, la mort était préférable par rapport à un enfermement. Meilleure pour tout le monde de se débarrasser définitivement des sombres esprits. Nawuele en faisait partie mais je n’avais pas encore décidé de son sort. Je voulais pas tomber si bas en la tuant même si l’idée de plus la laisser m'importuner avait du charme. Ne pas me mettre hors des clous pour elle, elle n'en valait pas la peine.

Elle pensait naïvement que j’étais faible. Oui je l’avais été, même apeurée par la magie néanmoins ce temps était révolu. J’étais plus douée que ce que ma carrure laissait présager. Ne pas se fier aux apparences vipère, elle allait l’apprendre à ses dépens. En fait, je comptais bien lui montrer mes capacités et/ou la ridiculiser. À voir ce que me dicterait mon inconscient et qu'elle opposition elle me proposerait pour mériter tant d'honneur.

Un peu trop perdue dans les rêves, j'attendais son ultime réplique. Je l’imaginais ramper au château après sa défaite cuisante, en me suppliant de l'aider. Je fus ramener à la réalité lorsque le sol se mit à trembler. Je perdis l’équilibre et je tombai sur le côté. Heureusement assise ma chute ne fut pas violente bien qu’assez pour me titiller le popotin. Me recentrant sur la serpy, je la vis baguette en main et je compris qu’elle en était responsable… Je tenais ma réponse, ça devait être un oui pour le duel.

« Toujours autant sournoise Nawuele… Même dans un combat t’es pas capable de respecter les règles, pitoyable… », lui lançais-je dépitée tout en me relevant.

Arme en main désormais, le combat était lancé et j’étais bien décidée à me venger. D’abord une tentative de mise à terre par un #Impedimenta histoire lui rendre la monnaie de sa pièce et lui faire goûter au doux matelas présent sous ses pieds. Suivi d’un #Silencio pour lui clouer le bec et qu’elle se taise pour jamais. Sa voix me montait à la tête et elle déblatérait âneries sur âneries. Qu’elle garde son venin ! Puis conclure par un #Incarcerem pour la mettre en cage, solidement ligotée. Autant qu’elle prenne l’habitude tout de suite de la réclusion, vu ses prédispositions à y être sous peu… Dis adieu à ta liberté de mouvement !

Si tout se passait comme prévu, il ne me resterait plus qu'à la traîner jusqu'à ses cachots et je pourrai me pavaner d'une victoire. Allais-je gagner si facilement ? J’aurai été déçue si c’était le cas. Tant de rancune accumulée pour terminer en quelques minutes… Même elle valait mieux que ça non ? J’avais bien plus à lui montrer. J’en étais qu’à l’échauffement moi…



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nawuele Skadi
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Nawuele Skadi, Mer 19 Juil 2017 - 14:03


Ainsi le combat commença, elle ne s'était pas rendue compte à quel point ça lui avait manqué, l'adrénaline, sentir les secondes s’accélérer et sentir tout ses sens aiguisés, oui c'était vraiment passionnant. Après l'intensité dépendait de qui nous avions en face, voyons voir ce que ça allait donner. En tout cas celle-ci était bien cocasse, c'était un fait irréfutable elle ne put s’empêcher de laisser apparaître un sourire mi-amusé mi-exaspéré.

- Quand tu découvriras le monde extérieur, tu apprendras que les méchants ne vont pas attendre sagement que tu termines de causer avant d'attaquer.


Son sortilège avait eut au moins l'effet de la bouger et c'était visiblement à son tour de recevoir une flopée de sortilèges. Perdant l’équilibre en recevant le maléfice d'entrave, elle rattrapa sa baguette au vol et reprit vite ses esprits en roulant rapidement sur le coté, car un sortilège n'arrive jamais seul, et visiblement elle avait bien eut raison de vite se décaler car deux autres suivirent rapidement.

Il était vraiment temps de remettre à sa place cette écervelée, mais pas trop vite non plus, faisons durer le plaisir, elle allait lui faire une démonstration de son enchaînement préféré, il valait mieux qu'elle esquive ça. Pointant sa baguette vers la Serdaigle elle commença par un petit sortilège destiné à lui faire baisser sa vigilance quelques secondes "Terra soluenta", elle n'allait normalement pas se laisser emporter et chercher à se décaler, ce qui fit qu'elle enchaîna rapidement en jetant les deux sorts suivant légèrement sur le coté "Aguementi" et "Electrocorpus". La composition eau et électricité lui prodiguera certainement un effet fort appréciable.

Edit Asclépius : Bonjour Nawuele.  Conformément au grimoire des sortilèges, il est interdit d'utiliser plus de trois sorts dans un RP de combat ; merci de bien vouloir éditer en conséquence. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Au pied du chêne, au bord du Lac

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 66 sur 67

 Au pied du chêne, au bord du Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 65, 66, 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.