AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 67 sur 70
Au pied du chêne, au bord du Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 35 ... 66, 67, 68, 69, 70  Suivant
Invité
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Mer 19 Juil - 14:03

Ainsi le combat commença, elle ne s'était pas rendue compte à quel point ça lui avait manqué, l'adrénaline, sentir les secondes s’accélérer et sentir tout ses sens aiguisés, oui c'était vraiment passionnant. Après l'intensité dépendait de qui nous avions en face, voyons voir ce que ça allait donner. En tout cas celle-ci était bien cocasse, c'était un fait irréfutable elle ne put s’empêcher de laisser apparaître un sourire mi-amusé mi-exaspéré.

- Quand tu découvriras le monde extérieur, tu apprendras que les méchants ne vont pas attendre sagement que tu termines de causer avant d'attaquer.


Son sortilège avait eut au moins l'effet de la bouger et c'était visiblement à son tour de recevoir une flopée de sortilèges. Perdant l’équilibre en recevant le maléfice d'entrave, elle rattrapa sa baguette au vol et reprit vite ses esprits en roulant rapidement sur le coté, car un sortilège n'arrive jamais seul, et visiblement elle avait bien eut raison de vite se décaler car deux autres suivirent rapidement.

Il était vraiment temps de remettre à sa place cette écervelée, mais pas trop vite non plus, faisons durer le plaisir, elle allait lui faire une démonstration de son enchaînement préféré, il valait mieux qu'elle esquive ça. Pointant sa baguette vers la Serdaigle elle commença par un petit sortilège destiné à lui faire baisser sa vigilance quelques secondes "Terra soluenta", elle n'allait normalement pas se laisser emporter et chercher à se décaler, ce qui fit qu'elle enchaîna rapidement en jetant les deux sorts suivant légèrement sur le coté "Aguementi" et "Electrocorpus". La composition eau et électricité lui prodiguera certainement un effet fort appréciable.

Edit Asclépius : Bonjour Nawuele.  Conformément au grimoire des sortilèges, il est interdit d'utiliser plus de trois sorts dans un RP de combat ; merci de bien vouloir éditer en conséquence. Cordialement.
Invité
Anonymous
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Jeu 20 Juil - 23:36

Touchée ! Nawuele vacilla et ne tint debout que par des fils telle une marionnette. Déjà coulée ? Non pas à ce point-là, ouf j’ai eu peur ! L’équilibriste rattrapa le coup en se roulant au sol esquivant ainsi la suite de mon programme, dommage. Léger rictus, ça promettait d’être intéressant. J’en espérais pas moins d’elle, il aurait été triste de gagner dès les premiers sorts lancés. Ben ça faisait un partout, balle au centre. Voyons voir la suite.

Sa riposte ne fut pas attendre. Allons Nawuele t’es sérieuse là ? Tenter de m’ensevelir dans mon état ? Libre de mes mouvements et encore fraîche ? Je te donnerai une leçon sur le ligotage si tu veux, cadeau d’adieu avant ton départ. Il m’était facile de faire trois légers pas de côtés pour rester stable sur la pelouse du parc. Décevante… Lui avais-je donné trop d’honneur à la considérer comme une digne adversaire pour préparer mes examens ?

La vipère avait de la ressource ! Profitant de mon moment d’égarement, je n’avais pas remarqué le filet d’eau s’approchant de moi. C’est tout ce dont tu étais capable ? Je décelais des éclairs crépitant à la surface du jet plus la distance rétrécissait entre lui et moi. Ébahie, je lançai un #Montem Tractus désespéré, la terre offrant une superbe protection face à la foudre. Merci le paratonnerre.

Mon bouclier se forma presque à temps coupant en deux ce sortilège combiné. La grosse partie s’était écrasé contre le monticule et fila dans le plancher comme escompté mais une petite partie m’avait atteinte de plein fouet… L’électrisation n’avait rien d’agréable et me repoussa à quelques mètres de la barrière formée. Allongée par la violence du choc, je me rendis compte de la chance que je venais d’avoir. Si j’avais reçue l’intégralité de ses attaques, je serais grillée à l’heure actuelle. Quelle nouille ! C’était moins une avant d’être vaincue par cette serpy ! Et dire que je l’avais crue faible… Retour cinglant à la réalité, je ne devais pas la sous-estimer.

Encore secouée de spasmes, poils et cheveux hérissés, je bouillonnais. Placée derrière ce monticule de terre, je n’avais plus en ligne de vue ma rivale. Montre-toi saleté ! Montre-moi ton visage une ultime fois ! Avant qu’on ne puisse plus d’identifier ! Je m'imaginais sa tête de satisfaite comme si c'était terminé. La rage au ventre, je lançai un #Bombarda sur ma protection. Celle-ci vola en éclat dans une pluie de confettis et je revis la silhouette de mon assaillante. Les morceaux de roche flottaient dans l’atmosphère et avant qu’ils n’aient le temps de retoucher le sol, je formulai un #Eolo Procella à leur encontre. Ils se mirent à virevolter dans l’air, fusant à toute vitesse en direction de Nawuele.

J’avais promis de me retenir. Oups désolée ! Je tenais à lui montrer que j’étais capable d’alliance moi aussi. Comment allait-elle réagir à mon mariage Terre / Air ? L’attaque couvrait l’ensemble de son corps. Je n'avais rien visé de particulier, laissant le vent guidé mes balles. Ça serait pas facile de se protéger de ce flux de projectiles de manière efficace. Allait-elle devenir une passoire ? Bref j’observai sa réaction tout en me relevant. Mes jambes titubaient encore, maudit coup de jus !


Invité
Anonymous
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Mer 26 Juil - 22:12

Alors, quel effet procure un coup de jus ? Désagréable à en voir son visage, mais pas suffisant pour la faire flancher, la petite est bien résistante. Mais heureusement qu'elle avait quand même réagi, cette attaque aurait pu lui être fatal, et elle n'avait pas particulièrement envie d'un petit séjour à Azkaban. Un petit bouclier naturel, pas trop mal, cependant celui-ci vola en éclat qui volèrent presque immédiatement vers Nawuele. N'ayant pas eu le temps de d'anticiper cette attaque, ni même de prononcer la formule pour l'en protéger, elle se baissa par réflexe en prenant soin de se protéger le visage et la tete.

Le choc fut rude à supporter, elle sentait plusieurs de ses membres endoloris ainsi que du sang couler le long de ses bras. Elle s'occuperait de soigner ses blessures plus tard, elle devait apprendre à encaisser et à oublier la douleur, surtout au cours d'un duel, sa concentration ne devait en aucun cas être altérée.  Se relevant en tachant de reprendre ses esprits rapidement, l'idée d'une nouvelle attaque pouvant la faire signer venait de germer en elle, voyons voir ce que ça allait donner.

Pointant sa baguette vers son adversaire en épongeant rapidement son sang, elle prononça un "Glacio" ayant pour effet de changer l'eau en glace de sa précédente attaque, la quantité devrait être suffisante. Elle enchaîna rapidement en priant pour que ça fonctionne  avec un "Circumglacie" faisant apparaître plusieurs pics de glace là où était l'eau il y a quelques secondes, et termina avec un "Finestra" pour la faire exploser. Alors, Mered j'espère que tu sentiras bien l'effet que ça fait de se prendre des morceaux de glaces de tous les cotés.
Invité
Anonymous
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Jeu 27 Juil - 14:09

Nawuele s’était-elle endormie ou mon attaque était-elle si dévastatrice ? Son unique réaction fut surprenante, une mise en boule pour protéger les points sensibles de son corps, comme si elle venait de perdre ses capacités magiques. Le choc fut violent à en voir ses bras, elle saignait. Peut-être même que des os étaient brisés mais elle ne me montra rien. J’aurai pu croire que j’avais gagné ayant versé le premier sang mais à sa posture il n’en était rien.

Sa riposte siffla dans l’atmosphère. A quoi jouait-elle ? D’abord de la glace à l’emplacement de mon bouclier envolé, puis des pics sortirent de cette surface. Belle combinaison en soit mais bon j’étais à quelques mètres de là, en rien prisonnière de son artifice ! Oh je compris à l’annonce de son dernier sortilège… Elle voulut me rendre la monnaie de ma pièce et me faire subir le même sort ! Rancunière la petite et bien tenté.

J’avais un léger temps avec que son Finestra n’explose l’amas gelé, la distance jouait en ma faveur. En pur réflexe, je lançai un #Calda Maxima afin de faire fondre cette montagne. Son enchaînement précédent avait atrophié mes muscles, j’éprouvais des difficultés à maintenir mon bras en direction de la cible. Je devais résister à ces pics de douleurs, ma vie était en jeu, je n’avais pas envie de tester le tranchant de petites particules de glace s'enfonçant dans ma chair délicate. Non merci, j'avais connu ça avec une écharde de bois lors de l'attaque du château il y a quelques années. Souvenir désagréable et fort heureusement que l'infirmière était intervenue.

Des gouttelettes d’eau jaillirent sur mon visage et l’ensemble de mon corps. J’avais donc réussis à transformer son attaque en de simples éclaboussures. Place à la suite désormais, je voulus brandir ma baguette mais mon bras refusa de m’obéir. Le liquide avait une couleur grenadine sur cette partie de mon enveloppe, subtile mélange entre eau et sang, j’avais étais touchée. Le froid avait un effet anesthésiant, masquant la souffrance. Mon arme de bois gisait au sol, mes doigts n’ayant pu la retenir. Je devrais continuer le combat d’un seul bras valide et le gauche, ça ne présageait rien de bon. Je saisis mon ustensile et la pointai en direction de cette serpy, je ne m’avouerai pas encore vaincue !

Mes yeux la dévorèrent. Elle n’était pas en très bon état non plus. Était-ce réellement nécessaire d’en être arrivées là ? Ce duel d’entraînement tourner à la boucherie, à ce rythme l’une de nous deux y resterait. Ce n’était pas mon ennemie, une rivale certes mais pas de quoi vouloir sa mort. Elle m’avait fait m’entraîner durement pour pouvoir me défendre ainsi que mes principes. Une partie de moi l’appréciait pour cela, je crois que j’avais réussi à lui prouver ma valeur tout comme elle la sienne. Elle n’était pas si nulle pour une vipère.

Il me fallait tenter un dernier coup de diplomatie avant que ce combat ne tourne définitivement au vinaigre. N’y voyez pas un abandon car je venais de perdre l’usage de mon bras, juste que la vie vaut plus que nos égos. Fermant mes pupilles tout en détournant la tête, je formulais un #Lumus Solem de mon mauvais membre. L’objectif était d’aveugler mon adversaire pour discuter et non pour l’attaquer en douce. Néanmoins comme elle m’avait déjà montré sa sournoiserie lors d’un discours précédant, je souhaitais prendre mes précautions et qu'elle m'écoute.

« Nawuele ne crois-tu pas que nous sommes allées trop loin ? Regarde nos états, doit-on réellement se battre jusque la mort de l’une d’entre nous ? », criais-je pour me faire entendre à coup sûr.

J’ignorais si la lumière du soleil avait eu un effet sur sa personne. Encore moins si sa réponse serait des mots ou une nouvelle pluie de sorts. J’étais aux aguets, peu importait sa décision, je ne me laisserai pas la défaite m’envahir si facilement même si mes aptitudes venaient fortement de diminuer.


Invité
Anonymous
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Ven 18 Aoû - 13:06

Mon attaque avait-elle fonctionné ? Visiblement oui, mais elle fut assez rapidement déjouée, bon réflexe. Alors à présent à quoi allait-elle avoir le droit..Nawuele se préparait déjà à esquiver de toute les façons possibles, et indirectement en se remémorant tous les sorts de protections, et dans le dernier des recourt à encaisser, mais il ne valait mieux pas trop se pencher sur cette alternative. Elle songea aussi au fait qu'elle allait devoir soigner correctement ses blessures, et ce sans passer par la case infirmerie, elle préférait se débrouiller seule, et savoir se soigner seule était pour elle primordiale.

Elle continua de scruter son adversaire, à l’affût du moindre de ses mouvements, elle avait affaiblit, sa prochaine attaquer sera donc lancée avec moins de ferveur et d'intensité, mais méfions nous quand même, la rage peut faire accroître beaucoup de choses, et principalement la puissance. Elle rassembla toutes ses forces pour préparer un dernier enchaînement qui devrait avoir raison de son adversaire, mais un violent rayon de lumière la coupa dan son élan. Le coup de l'aveuglement pour que je ne puisse voir ce qui va me tomber dessus, mes autres sens allaient devoir donc être efficaces, mais la voix de la Serdaigle se fit entendre, et  visiblement ce n'était pas pour jeter de sorts.

Ainsi donc elle voulait en finir. Il était vrai que se battre jusqu'à la mort était une solution difficilement envisageable dans l'enceinte de Poudlard, même si voir où sont  ses limites étaient un choix intéressant. Mais Mered ne devait sans doute pas être habituée aux combats, sa résistance donc faible,  et la pousser au bout pouvait être dangereux. Elle soupira, et décida donc de baisser sa baguette. Elle espérait en tout cas que ce combat aura eu au moins le mérité de la rendre un peu moins braillarde et imbue d'elle même.

- À ta guise jeune fille, j'espère ne pas trop t'avoir amoché en tout cas.

L'effet de son sort commençaient à se dissiper, elle en profita pour soigner rapidement ses blessures avec un "Episkey", cela devrait faire l'affaire pour le moment au cas où son adversaire déciderait de lui jouer un mauvais tour. Elle fixa la jeune fille quelques secondes, les relations n'étaient pas son truc, elle aurait voulu lui dire quelques chose, mais quoi ? Les répliques cinglantes il y en avait eu assez, et le reste ne serait pas d'usage dans ce genre de situation, alors elle se contenta de détourner le regard et de ranger sa baguette, et d'accorder une sorte d’au revoir ou d'adieu à son adversaire.

- Je ne sais pas si nos routes se croiseront de nouveau, probablement pas.

Il y avait peu de chance, sa scolarité se termine, et on sait que outre les rares cas, nous ne croisons plus personnes de l'époque scolaire, amis ou ennemies. Alors dire un adieu à sa rivale de Poudard ne serait pas de trop pour cette fois.
Invité
Anonymous
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Ven 25 Aoû - 16:41

La de Nawuele

Malgré le fait que le sort lancé le fut de mon mauvais membre, la lumière aveuglante fut présente. J’étais pas peu fière de moi ! J’arrivais à m’impressionner moi-même. D’accord, c’était sans doute dû au fait que j’avais quasi mis toutes mes forces restantes pour négocier la paix avec mon adversaire. Si elle refusait, je ferai probablement moins la maligne… Aïe, l’adrénaline redescendait aussi vite que les picotements de mon bras blessé montaient. C’était bel et bien mon dernier sort lancé pour ce duel, quel que soit la décision de Nawuele, la fin de ce combat dépendait entièrement d’elle désormais. M’achever ou m’épargner.

Je me concentrai pour distinguer un signe m’indiquant sa décision. Pas facile quand vous êtes éblouie ! Je voyais sa silhouette et une posture offensive, ainsi tel était son choix… Cependant, elle baissa son arme, lueur d’espoir et de clémence. Elle avait déjà gagné en fait, mon respect, même si elle s’en f*utait probablement, je devais admettre qu’elle était douée. Pas mal pour une Serpentard Miss ! La brune rétorqua à ma question et ses mots furent en adéquation avec ses gestes, on en resterait là piur ce jour en tout cas. Soulagée par sa décision, mes nerf lâchèrent et je souhaitais m’arracher le bras tant il me faisait mal. Je serrais les dents pour ne rien laisser paraître, orgueil quand tu nous tiens !

« Ça va t’inquiète pas et toi t’es entière ? », lui demandais-je par courtoisie en m’égosillant tout en me rapprochant d’elle. Plus besoin de cette distance et plus facile pour communiquer que se hurler dessus. Ma voix partait en vrille aussi, j’étais plus touchée que ce que je croyais. J'avais donné de ma personne et j'étais à plat.

J’avançai doucement, baguette le long du corps, ayant cru en ses mots. Je n’imaginais pas un nouveau coup vicieux de sa part. Signe de naïveté ? Possible, j’avais encore beaucoup à apprendre de la science du combat. J’aperçus de plus en plus ses formes et l’ampleur des dégâts, elle avait pas trop la forme si je me fiais à mes mirettes. Elle se soigna succinctement, c’était pas le genre à aller se plaindre auprès de l’infirmière et me fit un signe d’adieu accompagnant une phrase lambda. Deux minutes poulettes ! Tu vas pas te sauver si facilement !

« Hey attends Nawuele ! », lui dis-je en lui agrippant le poignet, j’en avais pas fini moi. Elle se retourna et e me fixa d’un air de qu’est-ce que tu me veux encore ? Faut pas se braquer de la sorte, j’allais être gentille, reconnaissante de sa valeur et de ses années passées à se pourrir si j’ose dire. « Le monde est petit Nawuele, nous nous croiserons peut-être en dehors de ces murs qui sait ! », je l’espérais, nous aurions pu comparer nos trajectoires. «  Je voulais te remercier, grâce à toi je suis devenue plus forte et pas seulement en magie. Je tiens à te dire que tu m’as surprise. T’es pas à la hauteur d’une Serdaigle mais t’es talentueuse dans ton genre. Ce fut un bel affrontement. », une petite pique gentillette, fallait pas que je devienne un bisounours à son égard non plus, ni que je perde la face. « J’ai un service à te demander, ce bras ne bouge plus et c’est la misère de lancer des sorts de son autre bras tu vois. Tu pourrais me procurer des premiers soins ? J’ai pas envie d’aller à l’infirmerie et de subir des questions sur le pourquoi du comment je suis dans cet état. C’est une histoire entre nous et ça le restera ! »

C’était peut-être trop quand même non ? On venait d'essayer de s'entretuer ou du moins de se faire souffrir il y encore quelques minutes. Néanmoins, cette fille avait gagné de mes considérations. Rien que le fait de ne pas avoir achevé un animal titubant. Elle n’était pas aussi méchante que ce que je m’imaginais, du moins en rien stupide. Divergence de point de vue c’était sûr mais, au fond, étions-nous réellement si différentes ? Dommage, elle quitterait Poudlard sous peu, au moment où apprendre à la connaître venait de s'immiscer dans mon esprit...


Invité
Anonymous
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Mar 5 Sep - 18:15

Elle est pleine de surprise cette petite, c'est le moins que l'on puisse dire. Nawuele était restée de marbre comme à son habitude durant la déclaration de Mered, mais tout se passait au fond d'elle. Il était vrai qu'elle ne connaissait pas plus que ça Mered au fond, et d'ailleurs elle n'avait pas cherché à le faire non plus. A ces yeux elle n'avait été rien d'autre qu'une petite sotte naïve, mais comme chaque personne, elle avait un masque. Qui était-elle donc, au fond ? Et qui plus est cela faisait un petit moment qu'elle ne l'avait pas vu, le temps avait du lui faire subir d'autres épreuves, comme il le faisait tristement à tous.

- Je dois avouer que tu t'es plutôt bien débrouillée aussi. Peut-être même que si tu commences à sortir de la bibliothèque tu atteindras mon niveau, qui sait. Mais de rien en tout cas, et pas de problème, je te soigne ça rapidement.

Il fallait bien répondre à cette pique, mais ensuite qu'ajouter de plus ? Elle n'était vraiment pas douée pour ça, elle était trop renfermée sur elle même pour avoir conscience des normes sociales, ou même s'ouvrir un peu. Elle sortit donc sa baguette et prononça le même formule qu'elle avait utilisé pour soigner ses blessures, ça devrait aller, le corps ferait le reste. Le silence commençait à s'installer, elle n'aimait pas vraiment cette atmosphère de non dit, elle n'en avait pas l'habitude. Mais il y avait bien une chose qu'elle avait toujours voulu lui dire.

- Je voulais te remercier aussi, tu as rendu ma vie à Poudlard un peu plus attractive, je crois même que tu as été la seule personne me faisait vraiment sortir de mon quotidien durant ces sept ans.


Elle se souvient encore de ces longues journées à s'évertuer de trouver de quoi s'occuper, lassée des cours, de ses bouquins et de ses potions, et ça terminait souvent dans la foret interdite, le seule lieu qui lui manquera.  Elle avait eut certes quelques connaissances, mais seulement en coup de vent. Elle avait à présent la preuve que la rivalité ou l'hostilité peut forger des liens solides, d'unenature bien différente de l'amitié. Mais elle doutait sur le fait de la recroiser, elle comptait bien s'isoler à présent, elle n'avait plus grand chose à faire auprès de la vie en société.

- Et que comptes-tu faire après Poudlard d'ailleurs ?
Invité
Anonymous
Invité

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Invité, le  Mar 5 Sep - 22:37

Des louanges de la part de Nawuele. Avais-je bien entendu ? Parfaitement même et assez pour distinguer une attaque verbale aussi, encore… Pourtant je ne pus m’empêcher de lui sourire. C’était le jeu du je t’aime moi non plus avec cette fille. Non je l’allais pas répliquer, c’était de bonne guerre et elle était mon ainée. Bien sûr si le duel avait continué elle aurait sans doute gagné. Elle était douée, il ne lui manquait qu’un soupçon de sagesse… Sacrée Serpentard !

La brune accepta de me soigner. Mon bras revit et doucement mes doigts se remirent à bouger. La douleur était encore présente mais c’était supportable. Je la remerciai sincèrement pour ce geste. Et dire qu’on ne pensait qu’à faire souffrir l’autre il y a encore dix minutes… Un.e inconnu.e nous aurait probablement prit pour deux amies s’entraidant après un accident sans se douter que ces blessures étaient désirées. Un silence régna entre nous après ces soins, trop pesant et mon adversaire du jour le rompit.

Mais que se passait-il ici ? Où était passé notre rivalité de toujours ? Avions-nous ouvert nos yeux ? Fallait-il en arriver à se battre pour reconnaître la valeur de l’autre ? Je ne savais pas quoi répondre à ces questions. En fait je compris à ses paroles que Nawuele devait être une solitaire. Un peu comme je pouvais l’être, avec peu d’attache sauf que j’en possédais un minimum. Elle ne méritait pas ça… Personne ne méritait un tel sort. Au moins elle m’avait moi malgré nos différents. A si seulement j’avais pris le temps de la connaître… Enfin il n’était pas trop tard.

Une dernière question vague sur mon avenir. Je pouvais aisément y répondre et elle connaissait déjà une partie de ma réponse néanmoins je lui réservais une dernière surprise, un cadeau d’adieu, plutôt d’au revoir en fait.

« Après Poudlard ? Je m’imagine faire deux choses Nawuele. La première est de me former pour devenir Auror. Étonnant hein ? », lui lâchais-je avec un clin d’œil complice, elle connaissait déjà ce projet. « La seconde sera de te traquer… Histoire de retrouver et de voir ce que tu es devenue. Puis se refaire un petit duel pour savoir enfin laquelle de nous qui est la meilleure. T’as pas cru que j’allais rester sur ce match nul ? Par contre, pas de tentative de meurtre hein ! », lui dis-je un la taquinant. Comme le ferait deux amies…

Je ne savais plus quoi penser de cette fille et l’heure de rentrer avait sonné. Je récupérai mon manuel scolaire et  pris la direction du château. Je me stoppai, me retournai et lançai un dernier regard à cette verte qui ne me suivit pas. Seule encore et toujours. Je l'accepterai pour cette fois, je ne souhaitais pas la brusquer.

« Bonne continuation Nawuele. A bientôt ! »

C’était bateau en effet. Je n’avais rien trouvé de mieux pour conclure… Je ferai mieux lors de nos retrouvailles promis ! Je comptais bien la revoir plus tard, je n’avais pas affirmé cela pour lui faire plaisir. Je vous rappelle qu’une Adand n’a qu’une parole !


Fin de rp pour nous deux. Encore merci à toi. See you à l'âge adulte ♥
Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Erreur
Harmony Lin, le  Sam 9 Sep - 11:54

RP Privé avec Daemon Stebbins

L.A de Daemon accordé

Il est là, assis par terre. Il tient un livre et je meurs d'envie de savoir ce que c'est. Mais je ne peux pas l'approcher et encore moins lui parler. Je n'oserai jamais ! Cela fait quelques jours qu'il a attiré mon attention et que, dès que je le vois, je ne peux m'empêcher de l'observer. C'est plus fort que moi. Alors me voilà, un peu plus loin, moi-même adossé à un arbre d'où je le vois bien, un livre à la main. Je fais comme s'il m'intéressait vraiment mais a vrai dire, je n'ai pas pu en lire une seule ligne depuis que ce garçon est dans mon champ de vision.

Alors je continue de lui jeter de petits coups d’œil, un sourire timide aux lèvres. J'espère que personne ne me prendra sur le fait. Je serais bien mal à l'aise de devoir expliquer ce que je suis en train de faire. Et puis de toute façon, il n'a pas l'air de mon âge. Pour lui, je ne dois être qu'une jeune élève dont il ne se soucie pas. Ah non, pour lui je dois tout simplement être personne. Je ne sais même pas s'il m'a remarqué, s'il sait que j'existe.

Tout à coup, je ressens le besoin d'aller l'observer de plus près. Oui c'est stupide mais à ce moment-là, je ne réfléchis pas. Alors je ferme mon livre, je le range et passe derrière l'arbre contre lequel je me trouvais afin de disparaître de son champ de vision. La dernière chose que je veux c'est qu'il me remarque en train de le contempler. Alors doucement, je m'avance derrière lui, me mettant à l'arbre juste derrière l'endroit où il est posé. Je peux le voir d'un peu plus près d'ici mais pour des raisons de discrétion, je ne le vois pas entièrement.

Mais soudain, alors que j'allais m’asseoir, une branche craque sous mon pieds. Une sueur froide parcoure tout mon corps et je prie pour qu'il ne m'ait pas entendu, me posant rapidement dans le cas où mes prières ne seraient pas entendues. Je sors précipitamment mon livre d'ailleurs et me fait toute petite, bloquant presque ma respiration pour ne pas qu'il vienne voir là où je me suis posée.

J'espère rester discrète....
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Daemon Stebbins, le  Sam 9 Sep - 13:34





Surprenante Découverte

Harmony Lin - Daemon Stebbins
L.A accordé à Harmony

Le cœur est une chose qui ne peut se partager surtout quand il est épris par un ange de la maison serpentard.

• ♫♫♫ Choix de Dey








J'avais une pause entre deux cours et ma petite amie non. J'avais décidé de profiter de ce moment de solitude pour me détendre un peu dans le parc en lisant. J'avais donc embarqué un simple livre d'histoire qui me permettrait d'oublier un moment  tout ce que j'avais dans le tête depuis quelques temps. Entre mes cours, la quête de ma verte et argent et les évènements qui se passaient dans le monde extérieur et ici.

Je traversais donc le château de haut en bas puisque je sortais de la tour de Gryffondor. Evidemment les escaliers m'avaient fait perdre un moment. Comme toujours, j'étais certain que ces derniers ne m'aimaient et faisaient exprès de changer de position chaque fois que je me trouvais sur eux. D'ailleurs, cela faisait toujours le portrait d'une petite fille au quatrième étage dès qu'elle croisait mes prunelles sombres. Que voulez-vous, on ne change pas une situation comique aussi facilement lorsqu'elle fonctionne à vos dépends depuis six années maintenant.

Enfin je sortais de ce piège infernal et parvenais par miracle au hall d'entrée. Je passais les portes et descendis le chemin qui passait à travers le parc. J'avais chois d'aller vers mon coin pour être tranquille. Loin du tumulte et de l’agitation que provoquais les élèves à ce moment. Je ne prêtais absolument aucune attention à mon environnement et me plonge dans mon bouquin historique. Je voyais défiler les lignes sous mes yeux tandis que je dévorais les pages. Je suis complétement dans l'histoire, in capable de m'en détacher. Quand soudain, j'ai la sensation qu'il y a quelqu'un ou quelque chose qui est entrain de m'épier. J'avais ma baguette dans la poche intérieure de mon uniforme en cas de besoin.

Brusquement une branche craqua. Je me retournais, observant les horizons. Je ne découvris rien. J'abandonnais mon grimoire au sol et sortis ma baguette que je tenais fermement prêt à parer toute attaque. J’avançais et finit  par lancer :

- Sortais si vous n'avez rien à vous reprochez.

J'avançais quand derrière l'arbre, je vis une fille entrain de lire également. Que faisait-elle ici ? Moi qui désirait la paix, c'était raté. J'abaissais mon bout de bois magique en constatant que c'était une élève et ajouta :

- Désolé. Je ne voulais pas te surprendre. Mais avec les évènements qui se produisent ces derniers, la prudence est de mise partout.

Je m'observais quelques sondes et vu qu'elle était à Serdaigle.

- Je m'appelle Daemon et Toi ? Que fais-tu ici ?

Je la fixais attendant d'avoir sa réponse...




by Daemon

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Harmony Lin, le  Dim 17 Sep - 17:46

Belle chanson en effet, je te suis la dessus

Mon cœur bat à toute vitesse. J'espère sincèrement qu'il n'a rien entendu, qu'il ne s'est pas rendu compte de mon petit manège. Je ferme les yeux fortement, espérant en vain que cela me fera disparaître. Mais alors que je prie de toutes mes forces pour qu'il n'ai absolument rien relevé, j'entends sa voix.

- Sortez si vous n'avez rien à vous reprochez.

Je ne bouge pas, comme figée. Je ne dois pas montrer que je le regardais. Il s'adresse peut être à quelqu'un d'autre ? Je sais pertinemment que non mais je dois faire comme si. Alors je regarde mon livre, ne pouvant pourtant pas lire une seule ligne. Puis soudain, il apparaît devant moi. Et j'oublis presque de respirer quand il m'adresse la parole.

- Désolé. Je ne voulais pas te surprendre. Mais avec les évènements qui se produisent ces derniers, la prudence est de mise partout.

Je lui souris, incapable de répondre quoi que ce soit. Mais vu mon niveau de stress, ça doit plus ressembler à une grimace qu'autre chose. Je le laisse alors continuer sur sa lancée. Et je tente tant bien que mal d'essayer de trouver un peu de courage pour arriver à lui répondre s'il me pose une vraie question.  

- Je m'appelle Daemon et Toi ? Que fais-tu ici ?

Daemon...
Un très beau prénom
Qui lui va à ravir


Je réalise après une seconde de flottement que je dois maintenant répondre. Alors je déglutis et tente un sourire, plus réussi que le précédent celui-là.

- Moi c'est Harmony ! Et je lisais, comme tu peux le voir.


Je soulève mon livre pour lui montrer, un rire nerveux naissant sur mes lèvres. Puis je me rend compte qu'il est encore debout et que moi je suis assise. Alors, non sans un stress intérieur intense, je montre l'étendu d'herbe à mes côtés.

- Et toi ? Que fais-tu ici ? Tu veux t’asseoir ?


Je soupire intérieurement. J'ai réussi à parler sans bafouiller. Heureusement, de quoi aurais-je eu l'air si ça avait été le cas ?! Enfin, le plus dur est passé et je connais maintenant son prénom. Je suis sûre que ça va aller. Finalement, j'ai peut être bien fait de marcher sur cette branche...
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Daemon Stebbins, le  Dim 17 Sep - 18:48





Surprenante Découverte

Harmony Lin - Daemon Stebbins
L.A accordé à Harmony

Le cœur est une chose qui ne peut se partager surtout quand il est épris par un ange de la maison serpentard.

• ♫♫♫ Choix de Dey









Je voyais que je l'avais peut-être effrayé. Il faut dire que se retrouver avec une baguette pointait sur vous, n'est pas la plus agréable des situations. Je le constatais à son sourire légèrement crispé. Le fait que je me sois présenté a fait tomber un peu son appréhension elle me donna son prénom  son tour.

- C'est joli comme prénom. Un livre ?

mes yeux brillaient entendant cela. Oui comment peut-on résister à ce genre de chose. Je lui demandais précipitamment alors avec un sourire.

- Quel en est le titre ?

Je me rendis compte que j'étais entrain de m'emballer à cause du bouquin et qu'il valait mieux que je freine pour ne pas lui faire peur à nouveau.

- Pardon mais dés qu'il s'agit de bouquin, j'ai une fâcheuse tendance à me laisser submerger. J'adore lire pour ma défense.

Puis à son invitation, je m'assoie en face d'elle

- Tout comme toi, je venais lire dans ce coin car c'est l'un des plus tranquille de l'école. J'avoue que pour m'adonner à cette passion, j'aime être au calme car une fois plongé dedans, l'univers autour de moi disparait et je ne suis pas le meilleur des compagnons dan ces cas-là. J'accepte de m'assoir mais je vais récupérer d'abord mes affaires là-bas.

En quelques enjambés, je retournais au coin où j'étais. Je rangeais mes affaires dans mon sac et retourna vers la jeune fille. avant de m'installer en face d'elle pour échanger quelques propos.

- Me revoilà.

Dis-je en m'installant.

- Alors de quoi parle ton bouquin  ? Sorcier ou moldu ?

Je la regardais avec l'envie d'en savoir plus sur les pages qu'elle détenait entre ses mains. Oui quand il s'agissait de cela, je n'avais plus aucune réserve. Chose qui avait toujours beaucoup fait rire Aria dans ces moments-là...




by Daemon

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Harmony Lin, le  Sam 23 Sep - 1:14

Je ne peux pas croire qu'il soit comme ça, devant moi, et que je m'apprête à avoir une discussion avec lui. C'est comme un rêve éveillé. Un très beau rêve ais aussi terrifiant.

- C'est joli comme prénom. Un livre ?
Quel en est le titre ?


Je rougis sous le compliment et lui rend le sourire qu'il fait en parlant de livres. Je peine à y croire. En plus très beau garçon, il serait aussi intéressé par les livres ?! Si j'en crois la lueur dans son regard, c'est effectivement le cas. Je lui souris alors de plus belle et retourne la première de couverture de mon livre vers moi pour ne lire le titre. Je n'ai pas vraiment fait attention au livre qui se trouvait dans mon sac quand je l'ai attrapé pour me donner un alibi à vrai dire. Mais ça, il n'a pas besoin de le savoir.

- Humm... Médicomagie : ingrédients et remèdes !

Je souris discrètement, presque timidement. J'espère qu'il va comprendre. Moi je me passionne de Médicomagie mais ça peut en désintéresser totalement certains... J'espère juste que ça ne sera pas son cas !

- Pardon mais dés qu'il s'agit de bouquin, j'ai une fâcheuse tendance à me laisser submerger. J'adore lire pour ma défense.

Mes yeux pétillent d'une joie sincère et je lui fais signe que ce n'est rien. Après tout, je suis pareille. Les livres et moi, c'est une grande histoire d'amour. Surtout les livres médicomagiques à vrai dire mais ça, c'est une autre histoire ! Puis il s'assoit devant moi et la joie m'empli. Je suis de plus en plus contente d'avoir marché sur cette branche. Ça me donne enfin une occasion de lui parler. Et puis, je vais peut être découvrir ce qu'il lisait du coup !

- Tout comme toi, je venais lire dans ce coin car c'est l'un des plus tranquille de l'école. J'avoue que pour m'adonner à cette passion, j'aime être au calme car une fois plongé dedans, l'univers autour de moi disparait et je ne suis pas le meilleur des compagnons dan ces cas-là. J'accepte de m'assoir mais je vais récupérer d'abord mes affaires là-bas.

Je rigole doucement tandis qu'en quelques secondes, il va récupérer ses affaires. Puis, alors qu'il s'installe, je lui répond, un sourire complice sur le visage.

- Tu n'as pas à t'excuser, je suis exactement pareil !

Une fois qu'il est posé à mes côtés, je me bouge pour être plus confortablement installée et pour pouvoir discuter avec lui tranquillement. Et c'est à ce moment qu'il décide de me poser une question.

- Alors de quoi parle ton bouquin  ? Sorcier ou moldu ?

Il regarde mon livre avec envie et je me dis qu'il va vite déchanter en sachant de quoi il s'agit... Si le titre que je lui ai donné quelques minutes plus tôt ne lui a pas déjà donné la puce à l'oreille. Je grimace, espérant qu'il ne rejette pas ma passion, et me lance.

- Eh bien, comme l'indique son titre, c'est un livre de Médicomagie. Les plantes, leurs effets, les remèdes qu'on peut préparer avec... Donc c'est un livre sorcier ! Et j'adore la Médicomagie, d'où ce choix. J'aimerais en faire mon métier plus tard. Même si j'ai encore le temps. Au fait, c'est quoi ton livre à toi ?

Je le regarde, impatiente de savoir quel livre il lisait. Une histoire quelconque ? Un bouquin pour en savoir plus sur tel ou tel sujet ? A quoi s'intéresse-t-il donc ?
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Daemon Stebbins, le  Sam 23 Sep - 4:43





Surprenante Découverte

Harmony Lin - Daemon Stebbins
L.A accordé à Harmony

Le cœur est une chose qui ne peut se partager surtout quand il est épris par un ange de la maison serpentard.

• ♫♫♫ Choix de Dey









La jeune fille retournais le livre. Il s’agissait d'un bouquin de médicomagie. Je ne pouvais m’empêcher de penser à ma petite amie, elle aussi s'y intéressait beaucoup et voulait devenir médicomage. Evidemment je répondis sans savoir que j'allais mettre les pieds dans le plat mais que voulez-vous, pour moi, aucune autre fille n'existait sur le plan sentimentale en dehors d'Elhiya. Et puis j'étais loin de me douter de la situation.

- Je connais quelqu'un d'autre qui aime tout autant ce sujet que toi. Ma petite amie veut devenir médicomage.

J'avais toujours les yeux braqués sur le livre de la serdaigle au vu de son blason. Elle me disait que je n'avais pas à m'excuser pour ma passion et m'expliquait ce dont le grimoire abordait. Ensuite, ce fut à son tour de me demander le sujet du mien. A cet instant, je soulevais mon bouquin pour lui répondre et je lui montrais alors l'intitulé :

- Moi, c'est les conséquences de la seconde grande guerre sur la société britannique au début du vingt et unième siècle. Comme tu peux facilement deviner, c'est de l'histoire de la magie. Même si la plus part des gens trouvent cela ennuyeux, c'est mon truc à moi.

Je souriais. Je ne faisait pas réellement attention aux détails de son comportement. Parce que j'étais à mille lieux de voir les choses à ce moment. Je rajoutais alors :

- Tu as de la chance de savoir ce que tu as envie de faire. Ce n'est pas le cas de tout le monde. Pour ma part, j'hésite encore. Mais comme tu l'as dit, il reste encore du temps. Enfin une année ça passe vite. Il faudra bien que je sache au début de ma dernière année ce qu'il en sera de mon choix.

Je mettais le marque page dans mon livre et le rangea afin de continuer l'échange en attendant d'aller chercher ma blonde à la sortie de son cours...




by Daemon

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Harmony Lin, le  Sam 30 Sep - 23:57

Je discute avec lui. Je me détends de plus en plus. Je sourie de plus en plus naturellement. Plus nous parlons et plus je me sens à l'aise. Plus mon cœur s'emballe à l'idée de ces quelques instants privilégiés que nous partageons. Et quand je lui parle de mon livre, il ne le critique pas. Et je souris encore plus. Peut être que lui aussi aime ça ?

- Je connais quelqu'un d'autre qui aime tout autant ce sujet que toi. Ma petite amie veut devenir médicomage.

Pendant une seconde, mon sourire s'efface. J'entends clairement mon cœur se briser en deux dans ma poitrine. Et je replace vite un sourire sur mon visage. Je dois faire semblant. Et puis, j'aurais du m'y attendre. C'était évident. En plus, nous avons un âge différent. Jamais il ne m'aurait vu comme ça. Mais entendre cette dure réalité me fait tout de même mal. Je refoule ma tristesse afin de rester là. De ne pas partir. De ne pas aller pleurer plus loin. Et la conversation continue.

Je lui demande le livre qu'il lit et il fini par le soulever et me le montrer.

- Moi, c'est les conséquences de la seconde grande guerre sur la société britannique au début du vingt et unième siècle. Comme tu peux facilement deviner, c'est de l'histoire de la magie. Même si la plus part des gens trouvent cela ennuyeux, c'est mon truc à moi.

Je grimace légèrement tandis qu'il sourit. Autant parce que la matière ne me plait pas que parce que je n'arrive pas à trop faire semblant. Mon sourire risque de se transformer en larmes si je le force trop. Alors je laisse cette grimace apparaître pour relâcher la tension. Et je ne réponds rien. Le temps que je sois sûre que ma voix ne se brise pas.

- Tu as de la chance de savoir ce que tu as envie de faire. Ce n'est pas le cas de tout le monde. Pour ma part, j'hésite encore. Mais comme tu l'as dit, il reste encore du temps. Enfin une année ça passe vite. Il faudra bien que je sache au début de ma dernière année ce qu'il en sera de mon choix.


Il met un marque page dans son livre et le range. Je dois lui répondre maintenant. Il a son attention tournée vers moi alors je ne peux rien faire d'autre que répondre. Je songe donc à ce qu'il m'a dit, j'inspire doucement, j'expire doucement, le tout le plus discrètement possible, et je me lance.

- J'avoue qu'effectivement, ça n'est pas trop ma tasse de thé.

Ok, la voix est bien. Je n'ai pas flanché. Et elle était assez régulière. Je souris, fière de moi et je continue sur ma lancée. Je profite tant que j'arrive à parler. Avant qu'il n'évoque à nouveau cette fille.

- Oui, j'ai de la chance. Je suis sûre que tu trouveras.

Je ne sais plus quoi dire. Ni comment relancer le sujet. Alors je baisse les yeux, gênée. Je range mon livre distraitement comme pour faire quelque chose de mes mains à mon tour. Et j'attends. Qu'il fasse un geste, dise une parole. Moi, je n'en suis pas capable. Je suis contente d'être à ses côtés mais en même temps je n'ai qu'une envie c'est de partir d'ici. Pour soulager ma peine. Pour que demain, ça aille mieux.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Daemon Stebbins, le  Dim 1 Oct - 9:21





Surprenante Découverte

Harmony Lin - Daemon Stebbins
L.A accordé à Harmony

Le cœur est une chose qui ne peut se partager surtout quand il est épris par un ange de la maison serpentard.

• ♫♫♫ Choix de Dey









Je ne peux m'empêcher de rire franchement quand je vois la tête Harmony quand je lui parle de mon bouquin et j'ajoute :

- Tu vois quand je te dis que les gens trouve bizarre d'aimer l'histoire de la magie. Ils ont exactement la même tête que toi à cette seconde.

Je ris de nouveau. Cette fille est sympa. C'est rare, pour moi, de pouvoir discuter facilement avec les personnes que je ne connais pas. Bon elle avait quand même deux avantages pour que le courant passe entre nous. Aimer les livres et avoir de la conversation. Ce qui je trouvais ce faisait rare parmi les élèves de Poudlard ces derniers temps. Mais cela était compréhensible, ce lieu qui avait été autrefois un refuge pour nous tous, avait été attaqué et son directeur tuait en s'étant associé aux ombres. Mais pour le moment, je ne voulais pas y songer.

Je déposais un marque page là où j'en étais afin de continuer encore quelques minutes cette conversation. Je voyais mon interlocutrice en faire de même. Elle savait la chance qu'elle possédait du fait de pouvoir étudier pour le métier qu'on a choisi.

- Oui. De toute façon, tout dépendra de cette maudite matière. J'ai nommé les potions. Soit j'arrive à tenir le choc et décroche la note qu'il me faut. Soit je craque bien avant et cela règlera définitivement le soucis. Parce que le programme des ASPIC est réellement dur. Je savais que cela le serait mais c'est comme si je passais d'un balais d'un éclair de feu du XXième siècle à tonnerre filant d’aujourd’hui.

Je respirais et arrêtais là mon propos.

- Enfin bref. Et toi, pas trop de difficultés cette année ?

Au vue du bouquin, qu'elle dévore je me doute que c'est une bonne élève. Cependant, gérer la pression n'est pas toujours évident...






by Daemon

Contenu sponsorisé

Au pied du chêne, au bord du Lac - Page 67 Empty
Re: Au pied du chêne, au bord du Lac
Contenu sponsorisé, le  

Page 67 sur 70

 Au pied du chêne, au bord du Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 35 ... 66, 67, 68, 69, 70  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.