AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 4 sur 4
[Habitation] Azarty's Base
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Artemis Wildsmith
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle

[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Artemis Wildsmith, le  Mar 10 Déc 2019 - 15:10

Lui aussi avait blêmi soudainement devant la réaction de Loredana, il aurait voulu rattraper vite vite vite les mots qu’il venait si cruellement de prononcer, lui dire que non non non non non ce n’était pas tout à fait ça qu’il voulait dire, pas comme ça du moins. Durant des mois, il avait toujours été conscient que cela devait sortir un jour, parce qu’il n’était pas un menteur, un cachotier, Arty était quelqu’un qui généralement, assumait ce qu’il faisait. Même si c’était moche, vraiment très moche. Mais il s’était imaginé une scène douce, calme, une conversation bien amenée devant une tasse de thé brûlante, qui révèlerait enfin qu’il était le meurtrier de Cray. Pas une dispute explosive qui ferait vomir les tripes de l’Amoureuse. Lui reste planté là à se hérisser les cheveux de malaise, la colère peine à retomber. Et alors qu’il voit Loredana s’avachir sur le carrelage de la cuisine, le Louveteau se met lui aussi à donner des coups de pieds sur tout ce qui passe, meubles, bouquins, décoration. Lâchant des rhaaaa furieux, c’est contre lui-même que sa rage est désormais tournée. Il s’en veut terriblement, il s’en veut d’avoir lâché une telle bombe juste pour blesser la Métamorphomage, il s’en veut de la mettre dans un tel état, il s’en veut de ne toujours pas savoir contrôler les tempêtes de courroux qui le parcourait, il s’en veut d’être ainsi. Pourtant, je vous assure, il faisait de son mieux. Il se frotte le front les yeux les oreilles pour tenter de se calmer, d’y voir plus clair alors qu’il l’entendait de loin répéter qu’il fallait qu’elle parte.

Il ne fallait pas qu’elle parte, il devait tout faire pour la retenir encore un peu, avoir une chance de se rattraper peut-être, de lui expliquer, au moins. Mais alors qu’il serre entre ses phalanges blanchies d’irritation le dossier d’une chaise de cuisine, il parvient à articuler difficilement, tu ne devrais pas être si surprise, oui, enfin, ce n’était pas tout à fait ce que j’avais imaginé, les excuses ne ressemblaient ordinairement pas à ça, Cray n’était pas le premier et ne sera certainement pas le dernier, super, rassurant, à tous les coups ça la ferait rester ça, c’est sûr. Il fixe le bois de la table de cuisine, ne surtout pas la regarder, ne pas être confronté aux dégâts qu’il lui avait infligés. J’suis pas un chic type Sparks, c’était peu de le dire, la tête s’affaisse, pas un parti idéal, pas une belle personne, on a compris oui, j’suis un … voyou, bandit, meurtrier, monstre, choisissez. Il déglutit difficilement, avant d’oser baisser les yeux vers elle, tu le sais, et j’vais pas passer ma vie à m’en excuser. Pourtant il devrait, un petit peu, genre là maintenant tout de suite ce serait bien, puisque les cris avaient cessés, une certaine accalmie.

Peut-être avait-il entendu car il se sépare de la chaise qui s’était faite soutien à cette incroyable révélation sur son horrible personnalité pour aller s’agenouiller en face de la Gryffondor. J’suis désolé. Finalement, il s’excuse, doucement, l’air penaud d’un chaton ayant encore déchiré la tapisserie. C’était un accident, presque, enfin, non pas qu’il regrettait de l’avoir tué mais bon, tout n’était pas bon à dire non plus. Il m’a énervé, provoqué, mis en colère, il voulait pas s’arrêter. Il soupire, c’était l’histoire de sa vie en réalité, j’ai perdu le contrôle, j’me suis transformé, Aza n’a rien pu faire. J’lui ai arraché la tête. Ça par exemple, c’était un détail qu’il aurait pu très bien pu négliger, laisser de côté semblant de rien. Il tente un geste délicat vers la joue presque transparente de la jeune femme. J’ai rien gagné du tout, au contraire, il semblait l’avoir complétement perdue elle, alors c’était peut-être le bon moment de lui dire qu’il l’aimait, ou alors le pire. Loredana, c’était rare qu’il prononce le prénom dans son entièreté. Je t’aime. Au moins, il aura tenté sa chance.
Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Loredana Sparks, le  Mar 10 Déc 2019 - 15:29

J’étais passée outre sa crise de colère, à frapper les meubles et tout ce qui se trouvait sur son passage. Après tout, je venais moi-même de faire la même chose, alors que rien ici ne m’appartenait. Je l’avais écouté s’expliquer, de façon très maladroite, sans parler, ni même lever les yeux vers lui. Chaque parole prononcée était un coup de couteau en plus dans ma poitrine. Et le pire, c’était qu’il avait raison. Il était comme ça et jamais je ne l’avais ignoré. J’avais même vécu cette colère. Peut-être avait-il réellement eu l’envie de me tuer. Jamais on n’en avait parlé et le sujet était encore bien trop délicat pour être abordé. Surtout pas aujourd’hui où tout semblait s’écrouler autour de nous. Je ne pouvais pas nier que je ne savais pas dans quoi je m’engageais en sortant avec lui, en acceptant ce risque. Mon esprit ne savait plus où se situer, quelles images renvoyer. Les bons souvenirs d’une soirée étoilés ou les mauvais qu’il était en train de créer ? Je me mure dans un silence assourdissant, le laissant parler. Je ne peux même pas dire si j’étais en train d’écouter ou non. J’entendais ce qu’il me disait, mais je ne cessais d’avoir en tête, de m’imaginer la scène, ce jour où il l’avait tué. Mêlé à la nuit où moi-même, j’avais tué. Je reste clouée au sol, figée. Un arrêt sur image froid, glacial.

Je le sens s’approcher, sans une once de brutalité, sans violence. S’était-il calmé ? Le regard rivé sur la porte de sortie, je ne le vois que grâce à ma vision périphérique. Je ne distingue pas ses traits, pas son regard. Je n’entends que sa voix qui s’excuse, une nouvelle fois. Des explications sur le déroulé de son meurtre. Je ferme les yeux en entendant la façon dont il s’y était pris pour le tuer. Une bête en furie, assoiffée de sang. La même bête qui vivait en lui à cet instant-même.
Je sens une main se poser sur ma joue au teint blafard. Je ne le repousse pas, je n’en avais pas l’envie ou peut-être simplement pas la force. S’il ne considérait pas avoir gagné, alors pourquoi avoir cherché à viser plus haut pour me blesser ? Mais ses derniers mots, ses mots eurent un effet dans tout mon corps. Comment rester insensible quand ils sont prononcés pour la première fois ? Mes yeux se tournent enfin vers lui. Je le toise un long moment, toujours en silence. Après de longues secondes, ma bouche s’ouvre, mais peut-être pas pour les raisons qu’il espérait. Non, je ne pouvais pas lui répondre que je l’aimais en retour. C’était le cas, mais je ne pouvais pas. Pas maintenant. Je sais ce que ça fait. Les phrases ne viennent probablement pas dans l’ordre, à lui de les remettre à la bonne place. J’ai tué moi aussi. Tu m’as vue. J’inspire un instant. Ma respiration n’était pas tout à fait redevenue normale. Et j’ai aimé. Parce que je savais qu’elle le méritait. Doucement, je retire sa main de ma joue, sans le lâcher des yeux pour la reposer sur son genou. Je ne peux pas te blâmer pour avoir fait cela, mais mets-toi juste cinq minutes à ma place. J’hésite, mais tant pis. Qu’est-ce tu ferais si je te disais que j’avais arraché la tête…d’Elly ou n’importe qui d’autre à qui tu tiens réellement ?

J’avais peur de la réponse. Entendre qu’il serait capable de me tuer pour ça, alors que moi je restais simplement assise sur le sol, des résidus de vomi probablement collés sur le coin de mes lèvres. J’étais complètement perdue, sans solution. Incapable de le serrer dans mes bras, mais avec la boule au ventre à l’idée de partir. Qu’est-ce que je dois faire ? J’avais prononcé cette question à voix haute et bien qu’elle ne soit pas vraiment désignée à Arty, c’était en le regardant que je l’avais posée. À mon tour, je pose une main glacée sur sa joue, les lèvres tremblantes. La couleur de ma peau me faisait froid dans le dos. La Métamorphomagie n’avait pas que des bons côtés, il devait s’en rendre compte. Peut-être qu’on devrait… rester éloignés un certain temps. J’espérais qu’il me dise non. Il fallait qu’il me dise non. Mais quelle était la solution la plus raisonnable ? Nous n’étions pas raisonnable.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Artemis Wildsmith, le  Mar 10 Déc 2019 - 15:34

Elle ne lui avait pas dit en retour. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir, les boucles noires s’étaient effondrées, mais pas d’autres réactions. Peut-être qu’elle ne l’aimait pas, que ce n’était même pas possible d’être amoureuse de quelqu’un comme lui. Il retient un soupire de désespoir tandis qu’elle lui dit avoir aimé tuer sa tante. Ils se comprennent, c’était déjà un point de départ. La Gryffondor ne s’était pas mise à lui hurler dessus et à le frapper pour se venger de l’acte qu’il avait commis. Et c’était tout le corps d’Arty qui s’était affaissé, les épaules tombantes devant la question de Loredana. Et si ça avait été Elly, par exemple. Il s’assoit à même le sol, en face d’elle, ne sait pas quoi répondre. Il imagine très bien sa réaction si quelqu’un venait à blesser ou tuer sa sœur, il rugirait, détruirait chaque parcelle de l’épiderme de celui ou celle qui oserait. La Métamorphomage connaissait la réponse, évidemment, pourtant, d’un air las il articule tout de même, la voix tremblante, tu ne serais plus là pour en parler. Bien sûr, s’il pouvait se montrer tout à fait monstrueux, violent et agressif pour une piètre raison, il avait aussi ses qualités le petit. La loyauté en était une, une loyauté profonde et sans failles envers ceux qu’il aimait, la seule et unique raison pour laquelle il avait porté le jaune et le noir à Poudlard. Et ainsi, il n’avait aucun mal à se représenter lui-même, en train de disloquer sauvagement le corps de Loredana si par malheur c’était arrivé. Ça le fait grimacer.

Mais je savais pas.
Comme si c’était une quelconque excuse au meurtre et au sang qu’il avait fait couler, la tête qu’il avait fait rouler. Il fuit son regard, j’savais pas que vous étiez si proches, et même, à ce moment on était pas encore, enfin, tu vois. Si ça avait été le cas j’l’aurais pas tué. C’était une certitude, jamais il ne se permettrait pareil affront envers l’Amoureuse, à la limite j’lui aurais brisé les jambes, c’est tout. Pas tellement le moment de faire des plaisanteries, mais pourquoi pas.
Il était pourtant pleinement conscient que ça ne changeait rien. Aidan Cray était bel et bien mort, et il ne pouvait rien y faire. Sur le moment, il s’en souvient encore, il avait grandement apprécié, savouré, le sang chaud s’enroulant dans ses crocs frénétiques. Aucun retour en arrière, et il concevait ne pas pouvoir être pardonné de son crime. Elle était bloquée, absolument bloquée entre le souvenir de quelqu’un qui lui avait été cher et le gars monstrueux qui se trouvait être son actuel petit ami. De là où il se tenait, il n’y avait pas vraiment de doutes, effectivement, elle devait peut-être s’éloigner de lui. Mais l’idée lui entortillait les entrailles, lui filait la nausée. Il ne la méritait pas.

Pourtant c’est un non déterminé qui s’extrait de sa bouche pâteuse. Parce qu’il sait que si elle franchissait maintenant cette porte, il y avait peu de chances qu’elle revienne, j’veux pas. Comme un caprice d’enfant, mais c’était plus que ça, l’angoisse terrible de voir son cœur exploser au moment où elle franchirait le seuil de la Cabane. J’suis désolé, une nouvelle fois, peut-être que ça sonnait creux dorénavant, malheureusement, il n’avait pas vraiment d’arguments pour la garder près de lui, j’voulais qu’tu saches, pas de secrets, parce qu’il savait que les non-dits et autres cachotteries se faisaient boules de neige dévastatrices, et rongeaient petit à petit la conscience des menteurs. Lui avait assez de problèmes à gérer comme ça sans y ajouter des mensonges. Mais tu fais c’que tu veux, j’peux pas t’empêcher. C’était faux évidemment, il avait tout à fait la capacité physique de la bloquer, la forcer à rester, il ne se fatiguerait même pas. Les yeux toujours logés dans les rainures du carrelage, il voulait que si elle restait, c’était son choix à elle. Le sien à lui était clair, même s’il semblait avoir perdu toutes ses couleurs, sa gaieté et joyeuseté habituelle, il avait été honnête. Révélation des sentiments, une mise à nue désagréable mais nécessaire. Désormais c’était tout à fait limpide pour lui et son cœur tintamarresque alors qu’il risquait de la perdre. Si elle partait, il s’écroulerait.
Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Loredana Sparks, le  Mar 10 Déc 2019 - 15:46

Sa réponse ne m’avait pas surprise, bien loin de là. Il n’aurait pas pu me pardonner d’avoir mis fin à la vie d’un de ses proches et n’aurait pas hésité à mettre fin à la mienne si j’avais eu le malheur de passer à l’acte. Heureusement, ce n’était pas du tout dans mes plans. Je fais un signe de tête, avant un léger relevé d’épaules qui signifie Beh voilà, sans pour autant le dire à voix haute. Alors il comprenait. Il comprenait ma réaction. À la différence que moi, je n’avais aucune envie de le tuer. J’étais encore là, sous son toit, à tenter de savoir ce qu’il était juste de faire après une telle révélation. Partir ou rester ? Le choix était difficile, bien trop difficile et j’avais peur de prendre des décisions trop hâtivement, sous le coup d’une colère qui ne se voyait plus, mais qui était toujours là. Bien présente au fond de moi. Seulement, elle ne voulait plus sortir. Il fallait attendre qu’elle s’estompe, toute seule. Je m’imaginais tous les scénarios possibles. Celui où je partais, laissant derrière moi, peut-être pour toujours, une relation à laquelle je tenais réellement. Celui où je restais, nous donnant une seconde chance, acceptant toutes les folies meurtrières du Lycanthrope.

Il avait raison sur un point : Au moment du meurtre, il ne savait absolument pas la relation que j’entretenais avec Aidan. En plus de cela, lui et moi n’étions pas aussi proches que maintenant. À ses yeux, cela ressemblait à un meurtre parmi tant d’autres. Jamais il ne s’en prendrait aux gens que j’aimais et au-delà de tout ce que j’avais pu dire, ses paroles me rassurait quelque peu. Arty essayait d’être le plus transparent possible, je ne pouvais pas nier qu’il essayait là de tout me dire, de se justifier pour ne plus me cacher ce passage de sa vie. Ses paroles me faisaient revenir sur ma décision, à chaque fois. J’en avais mal à la tête. Un choix bien trop compliqué. Pourtant, pour lui, cela ne semblait pas être aussi compliqué à en juger de sa réponse à ma « proposition » de nous éloigner quelque temps. Il s’était rattrapé afin de me laisser choisir, mais j’avais bien compris que cela lui ferait tout autant de mal qu’à moi.

La décision me revenait et j’avais peur de regretter. Je plonge la tête dans mes mains. Un besoin de tout lâcher, de faire sortir ce surplus d’émotions qui me submergeait depuis ces quelques minutes. Les larmes coulent toutes seules, je n’essaie même pas de les retenir. Moi qui préférais pleurer en silence, c’était loupé pour cette fois. Je pleurais la mort d’Aidan que je n’avais jamais eu l’occasion de pleurer. Je pleurais le fait que son meurtrier n’était autre que mon petit ami. Je pleurais le fait de devoir partir, là tout de suite. Je suis désolée, je ne peux pas. Impossible de le regarder en disant ces mots. Ils m’avaient écorchée vive alors que c’était moi qui venais de les prononcer. La douleur était invisible, mais elle était intense, immense. J’avais l’impression que je me tuais à petit feu en me faisant subir ça. Seulement, j’avais besoin de réfléchir, d’être loin de lui. Cela pouvait durer un an, un mois, une heure même, mais il fallait que je fasse le point, seule. J’avais cette envie de me jeter dans ses bras, de le supplier de me faire rester, mais je n’y arrivais pas. Je suis désolée, pas maintenant. C’était à mon tour de m’excuser.

Difficilement, je me relève. Je titube et je pleure encore. Je ne parviens plus à rester en face de lui. L’envie de vomir refait surface, mais je me retiens. Je m’avance vers la porte, hésite une seconde avant d’attraper la poignée. Je me retourne enfin, parce que partir la tête basse, ce n’était pas vraiment ça le courage. Je le regarde. C’est mieux…je crois. Puis, j’ouvre la porte et la referme derrière moi. J’ai envie de hurler. C’est d’ailleurs ce que je fais. Je ne veux plus voir personne. Le monde est fade. Je marche jusqu’à la zone de transplanage, mais je n’étais pas en état. Tant pis, je tente. Avec un peu de chance, je m’en sortirai indemne. S’éloigner du risque pour en chercher d’autres. Quelle belle ironie.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Artemis Wildsmith, le  Mer 11 Déc 2019 - 16:49

Il n’avait pas bougé, prenant racines sur les carreaux froids de la cuisine. Ses yeux s’étaient embrumés en entendant la sentence ultime de Loredana. Elle partait, vraiment. Elle avait trouvé mieux de lui tourner le dos et de fermer la porte derrière elle. Et Arty ne pouvait pas lui en vouloir, elle se protégeait, respectait la mémoire d’un homme qui avait compté pour elle, il comprenait tout, ses larmes, ses excuses, sa fuite et sa plainte hurlante. Pourtant ce n’est l’affaire que de quelques secondes lourdement silencieuses, le temps de renifler et de tenter d’enfoncer la rage, la tristesse et le désespoir tout au fond du ventre. Peine perdue. Le calme avant une explosion terriblement prévisible.
Il bondit aussitôt sur ses pieds en hurlant lui aussi, rugissant, fracassant le mobilier de la cuisine sous des poings fulminants. Les phalanges le brûlaient, saignaient, mais il le méritait, entièrement. Se détestait tellement d’avoir, par son attitude et son passé, repoussé celle qu’il aimait. Ses propres coups lui étaient destinés, monstrueux Fripon. Ce n’était désormais plus tant une cuisine qu’un ramassis de fracas boisés. Là, détruire complètement le décor qui avait signé sa perte. Les meubles, table, chaises, fusaient autour de lui, façonnant sur son visage déjà déchiré de douleur et couvert de larmes, mille et une coupures. Mais il s’en moquait. Il sentait venir enfin La Bête, pour la première fois convoquée par le désespoir.

Avec difficulté, la respiration coupée, il parvient à s’extraire de la maison, ramper jusqu’à l’orée de la forêt de Pré-Au-Lard, les cheveux soudainement poisseux de sueur. Déjà épuisé de la transformation à venir. Mais c’était avec soulagement qu’il accueillait l’éclosion des griffes au bout de ses doigts, l’éclatement de sa colonne vertébrale et ses os pulvérisés par dizaines. Tout ressentir excepté la déchirure qui lui mutilait la poitrine, ne plus entendre l’écho des mots redoutables de Loredana qui retentissait dans ses tympans bouillonnant. C’est mieux. Arty préférait un corps brisé qu’une peine d’amour. Être quelqu’un d’autre, quelque chose d’autre. Une créature qui n’a pas idée des sentiments et émotions. Rester enfermé à l’intérieur d’un loup entièrement occupé à courir et à chasser.


Fin du RP ❤
~¤ Santa Claus ¤~
~¤ Santa Claus ¤~
PNJ
Joyeuse fête !
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Dresser mes Rennes ! Céleste Otaway notamment !
- Prendre soins de mes petits lutins
- Distribuer des Gallions, des manoirs, des rangs ...


[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
~¤ Santa Claus ¤~, le  Mer 25 Déc 2019 - 20:06


MERRY CHRISTMAS MERRY CHRISTMAS
Une maison en forme de bateau... En voilà une habitation atypique, qui rendait enfin cette distribution de cadeaux attrayante.
Santa venait de transplaner de la dernière maison, où il s'était fait pincer les fesses par une sorcière octogénaire qui ne voulait pas se coucher (un comble pour son âge), à une cabane en forme de... bateau. Santa fût émerveillé devant cette splendeur, la cabane était décorée de guirlandes magiques qui brillaient de mille feux. Sur le pont du bateau trônait un majestueux sapin de noël rendant hommage à la fois aux décorations et à Santa. Au pied du sapin était disposée une petite table sur laquelle était posée une lettre pour Santa.
@Azaël Peverell a écrit:
Bonjour Santa Claus !

J'ai été super sage cette année, j'ai bien parlé aux gens, et j'ai tué personne. Même qu'il m'est arrivé de dire bonjour, merci et s'il te plaît,  c'est bien non ? Aussi, j'ai presque pas bu une goutte d'alcool parce que je suis plein de bonne volonté.

Alors oui, j'aimerais vraiment beaucoup avoir un witchboard. Tu penses que tu peux me le déposer sous le sapin ? Si oui je te donnerai un cookie ! Et du lait pour tes rennes. Ou l'inverse, comme tu veux.

Joyeux Noël !

Azaël

Santa regarda autour de lui. Aucun cookie... Aucun verre de lait... Il se demanda s'il devait réellement lui offrir son witchboard ou alors une bonne grosse bouse de dragon, très utile pour un combat. Toutefois, il fallait bien reconnaître qu'Azaël avait fait des efforts cette année et qu'il fallait le récompenser. Il sortit sa baguette magique et l'agita en direction du pied du sapin où un énorme paquet avec un gros nœud apparu.

- Bon ben voilà... On ne va pas s'attarder plus longtemps au risque qu'un canard vienne m'attaquer...

D'un mouvement de baguette, Santa disparu pour toujours.


code by bat'phanie et Eden L Maddox
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Jennifer Wilson, le  Mar 7 Jan 2020 - 17:35

Avec Azaël
Autorisation de poster
Saison 30 - Hiver

Nouvelles leçons d'Animagie


Je n'avais pas revu Azaël depuis notre rencontre dans la forêt. Enfin rencontre, c'était bien un grand mot car je l'admettais, je l'avais un peu provoquée celle-ci. Mais, pour ma défense, j'étais été intéressée depuis toujours par les Animagus et là l'occasion avait été trop belle pour ne pas la manquer. D'abord réticent voir plus que ça, le concerné m'avait presque envoyé sur les roses sauf que contre toute attente alors que je m'apprêtais à partir, il m'avait retenue m'invitant même chez lui pour discuter un peu plus longuement sur l'objet de ma fascination. Avait-il fait cela par pitié ou l'avais-je finalement convaincue de mon envie réel de devenir l'une d'entre eux ? Aucune idée, toujours est-il que j'avais accepté avec joie son invitation même si elle avait été un peu forcée, au début du moins.

Sa réponse à ma lettre fut une grande surprise tout aussi inattendue. Honnêtement, je ne pensais pas qu'il y répondrait mais sa réponse m'avait finalement touchée. Je m'étais, suite à ses conseils, mise à la méditation tant bien que mal mais réussi à trouver un juste milieu et, bien sûr, j'avais continué à lire et à me documenter moi -même en lisant des livres que j'avais trouvé à la bibliothèque de Poudlard sur le sujet. Je ne sais pas si j'apprendrais ou je pourrais m'avancer encore d'autant que mon âge me bloquais mais c'était dans tous les cas une chance inouie qui m'était offerte que de pouvoir rester contact avec un animagus comme Azaël. C'était donc comme prévu, un vendredi soir à 20 heures précise que j'avance d'un pas décidé vers la fameuse cabane pour ensuite me contenter de frapper à la porte.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Azaël Peverell, le  Dim 12 Jan 2020 - 22:08

Ton tour de garde de l'après-midi s'est bien passé. Les rues londoniennes que tu as écumé étaient plutôt calmes, les mages noirs semblaient se faire plutôt discrets en ce moment. Du moins ceux qui te sont inconnus et que tu veux bien chasser. Ou simplement repérer pour d'autres projets potentiels. Ton travail d'Auror te convient plutôt bien. Au-delà d'une réelle volonté de ta part de protéger et défendre ceux qui en ont besoin, tu apprécies cette potentielle proximité avec ceux qui pourraient servir une autre cause que celle que tu défends en arborant le badge brillant du Ministère. Une cause bien plus importante à tes yeux que toutes ces lois dénuées de sens que tu dois faire appliquer. Mais il faut bien donner le change et faire le travail correctement. Ce serait dommage de te faire repérer alors même que tu es si bien placé pour aider tes amis masqués.

Tout ça pour dire que t'es rentré à l'heure, après l'habituel rapport au Ministère, rédigé proprement dans ton bureau, en temps et en heure, et rangé au bon endroit. Employé modèle que tu fais là. Tes collègues n'ont rien à te reprocher, tu fais le taff, et tu le fais bien. Il t'arrive même de faire des heures supplémentaires comme un bon employé impliqué. Mais pas ce soir, t'as donné rendez-vous à une gamine à la Cabane. Elle a le projet de devenir Animagus, et sans vraiment savoir pourquoi, t'as accepté de l'aider. Même si ce n'était pas franchement gagné à la base. Au moins, t'es sûr qu'elle ne dira rien quant à ton statut d'Animagus illégal en lui venant en aide. Mais tu sais qu'il n'y a pas que ça. C'est pas quelque chose d'évident, et y parvenir sans l'aide d'un sorcier qui l'est, c'est quasiment impossible. Tout ne s'apprend pas dans les livres.

Disons que t'as du mal à l'admettre, mais sans Lennox, tu serais probablement pas Animagus aujourd'hui. Aussi détestable soit-elle, elle t'a été d'une aide précieuse. Au moins, Arty n'a plus à être seul durant les pleines lunes. Et toi, tu vis en harmonie avec toi-même. Bien plus qu'avant. A l'heure donnée, la gamine frappe à la porte. Tu lui ouvres en t'effaçant pour la laisser rentrer.

- Bonsoir, entre vas-y. Tu peux t'installer.

Tu lui désignes le canapé d'un signe de tête, avant de t'installer en face d'elle. Tu l'observes un instant, et tu finis par appeler Balthazar pour lui demander un thé.

- Tu veux un truc à boire ?

Le temps que le petit Elfe s'affaire, tu préfères revenir directement sur le sujet de sa présence ici. T'as jamais été du genre à tourner autour du pot.

- Alors, t'en es où niveau méditation ? T'as une idée de ton animal ou pas encore ?
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Jennifer Wilson, le  Lun 13 Jan 2020 - 21:13

Le froid présent fit vite remplacé par la chaleur émanant de la cabane quand la porte s'ouvrit laissant apparaître Azaël. Un sourire s'affiche sur mes lèvres sur celui qui veut bien m’accueillir à nouveau. Je devais le reconnaître que j'étais contente de le revoir même s'il ne partageait peut-être pas cet avis enfin si ce n'était le cas, il ne m'aurait probablement pas retourner cette lettre en retour à la mienne. A sa permission, j'entre donc dans la cabane, un endroit idéal très certainement pour y suivre une formation comme celle-ci. La cabane est toujours malgré tout plutôt accueillante, j'en profite pour enlever mon manteau et mes gants ainsi que mon sac en bandoulière tandis que je garde mon écharpe contre mon cou. Il ne fallait tout de même pas abuser non plus.

« - Bonsoir, merci. Je me permets de déposer mes affaires à mes côtés.  »  

Petite information sans doute inutile pour lui mais bon on restait polie. C'est la moindre des choses. Je m'installe alors que l'homme prend place en face de moi.

« - Heu comme la dernière fois, un thé s'il te plait. »

Remerciant l'elfe qui venait apporter mon thé quelques minutes après, j'en bus quelques gorgées, la question tant attendue par le jeune homme se fait presque tout de suite. Cela ne me dérange pas, après tout, on était pas là pour parler de la pluie et du beau temps. Néanmoins, je prends mon temps de déguster mon thé, ce qui me donne assez de temps pour lui répondre en toute connaissance de cause.

« - Et bien... côté méditation cela n'a pas été vraiment une mince affaire. J'ai eu pas mal de difficultés à me concentrer, au début mais... j'ai finalement pris sur moi et bien que les séances ne duraient pas loin de 15 min à tout casser, j'ai réussi à rallonger le temps de plus en plus de ces dernières. Contre toute attente le vide a pris place dans mon esprit. J'ai tenté de laisser ce dernier aller ou il souhaitait m'imaginant divers paysages. Et, donc, à propos de mon animal totem, je me voyais si tu te souviens bien au tout début en volatile mais en fait, je crois que je commence à douter. Je ne saurais dire si c'est un signe mais je me suis sentie comme cavaler vite dans un paysage qui ressemblait à une forêt. Je n'ai pas fait de dessins car mon talent est des plus déplorables mais cela ressemblait à un petit mammifère. Pas un écureuil mais cela ressemblait à un animal de ce style.   »

Pfiou, je prends à nouveau une bonne gorgée de mon thé malgré le fait qu'il soit encore brûlant. J'en avais besoin après tout ce long discours.

« - Désolée, je crois que je me suis un peu trop emballée pour le coup...  »

Un sourire à demi gêné s'affichait cette fois sur mes lèvres. Je n'avais pas voulu le saouler avec tout un tas d'informations dès le début mais bon mieux valait que j'ai quelque chose à raconter que rien du tout non ? Je n'étais pas venue juste pour combler les meubles ou boire un thé même si je n'aurais pas refusé, bien entendu, une telle invitation.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Azaël Peverell, le  Hier à 16:17

Tu te contentes d'un léger hochement de tête lorsqu'elle t'indique déposer ses affaires à côté d'elle. Tu t'en fous un peu, à vrai dire, elle aurait tout aussi bien pu aller les accrocher au porte-manteaux que ça t'aurait fait ni chaud ni froid. T'es pas tellement un hôte digne de ce nom, à débarrasser les gens de ce qui les encombrent. Après tout, ils peuvent bien faire comme chez eux. Et Balthazar a déjà assez de travail comme ça, tu ne vas pas en plus lui demander de s'occuper des invités pour autre chose que les commodités du style leur apporter à boire. D'ailleurs, le petit Elfe ne tarde pas à venir vous apporter vos thés, et tu le remercies chaleureusement.

Tu aimes beaucoup le petit être. Il fait partie de votre collocation, à Arty et toi. D'ailleurs, il a l'autorisation de dormir dans la chambre d'amis lorsque celle-ci n'est pas occupée, c'est-à-dire la majorité du temps. Sinon, malheureusement pour lui, il doit se contenter du canapé. Tu attrapes ton thé, soufflant légèrement dessus pour le refroidir afin de pouvoir en boire une gorgée pourtant restée brûlante. Tu reposes la tasse devant toi, préférant attendre un petit peu avant de retenter l'expérience. De toute façon, la gamine a commencé à t'expliquer la raison de sa venue, reprenant ses séances de méditations depuis le début.

Tu te demandes vaguement si elle compte s'arrêter un jour dans son monologue, mais au fond, elle te tire un sourire amusé. Elle a l'air passionnée par l'Animagie, et c'est ce qu'il faut si elle veut un jour parvenir à se transformer. Au moins, ce n'est pas l'envie qui manque chez elle. Elle semble avoir avancé pas mal, puisqu'elle s'est rendue compte que son animal totem n'était peut-être pas celui qu'elle attendait à la base. Même si elle n'a pas encore découvert ce qu'il serait exactement, le progrès est déjà immense pour quelqu'un d'aussi jeune. T'es bien placé pour savoir que la méditation et l'introspection qui vient avec n'est pas la chose la plus aisée qui soit.

Tu balaies ses excuses d'un revers de main lorsqu'elle te dit s'être trop emballée. T'as l'habitude des gens qui parlent trop, t'as Arty en colocataire, autant dire qu'elle n'est pas prête de lui arriver à la cheville.

- T'excuses pas de répondre à ma question.

Tu préfères la voir motivée, car la suite ne va pas franchement être plus simple. Mais de toute façon, elle n'en a pas terminé avec la méditation.

- C'est déjà bien d'avoir pu apercevoir la silhouette approximative de ton animal totem. A présent, il faudrait que tu découvres sa nature exacte.

Et là, elle va se rendre compte que les choses ne vont pas énormément changer pour elle vis-à-vis de sa formation.

- Tu dois continuer la méditation. Non plus en te projetant dans des paysages, mais en te projetant uniquement en toi-même. En ton toi profond. Pour découvrir ton animal immobile, pour pouvoir réellement t'en imprégner. C'est plus difficile que ce que tu as fait à présent, alors ne t'inquiète pas si au début tu as l'impression de ne pas y parvenir, qu'il t'échappe continuellement. Tu dois l'apprivoiser, et tu ne peux le faire qu'en t'apprivoisant toi-même. Tu vois ce que je veux dire ? Trouver tous vos points communs, un à un, afin de pouvoir comprendre cette unité que vous avez. Ou que vous aurez.

T'as pas l'impression d'être hyper clair. Faut dire que c'est pas évident de poser des mots là-dessus. Ce sont des ressentis tout ce qu'il y a de plus personnels, et tu n'as jamais su les partager. Qui sait si les autres Animagus ont rencontré leur animal totem de la même manière que toi ? En tous cas, ça vaut le coup d'essayer.
Contenu sponsorisé

[Habitation] Azarty's Base - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Azarty's Base
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 4

 [Habitation] Azarty's Base

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.