AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions
Page 5 sur 5
I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Thomas Garion
Gryffondor
Gryffondor

Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Thomas Garion, Jeu 12 Avr - 13:52


Thomas se mis à soupirer, en effet tout le monde semblait avoir une idée sur la potion, sauf lui qui n'en avait jamais entendu parler jusqu'à aujourd'hui. Décidément être né moldu ne lui facilite pas la tâche. Il ferma les yeux, tenta de reprendre le contrôle de son corps, essaya de lutter contre les effets du polynectar. Pendant cinq minutes il tenta de repousser les effets, mais rien ne sembla se passer. Quand il rouvrit les yeux, il ne vit aucun changement, apparemment il ne peut pas mettre fin avec son mental aux effets de la potion. Il regarda tout le monde, beaucoup ne semblait pas dérangé par rapport à leur nouvelle apparence. Soudain le professeur s'exprima, du moins il pensa que c'est le professeur en vue de sa tenue et de son ancienne place ça devait être lui.

Dîtes-moi pour quelle occasion vous utiliseriez vous cette potion. Vous savez ce qu'il en est, vous savez ce que ça fait, ce que ça peuuut faire... quelle en serait votre utilisation ? Que feriez vous si vous en aviez, et de qui prendriez vous l'apparence ? Des volontaires ?

Question forte intéressante, pour qu'elle occasion viendrait ton à boire cette potion . La raison la plus simple serait de se faire passer pour l'autre afin de tirer bénéfice de ce qu'il possède. Thomas se fit rapidement un plan mental afin de tirer les meilleurs moments de sa réflexion.

Partie I : Pourquoi souhaiterais-je me faire passer pour quelqu'un d'autre ?

I.1. Afin de profiter de ses biens, prenons l'exemple de la banque, il suffit de posséder la clef du coffre personnel de la personne et nous pouvons y accéder facilement.
I.2. Afin de camoufler un éventuel vol, en effet si nous pouvons nous faire passer pour quelqu'un d'autre nous pouvons "cambrioler" les maisons sans que personne ne s’inquiète en effet le voisinage ne verra que le véritable propriétaire de la maison.
I.3. Pour des étudiants simplement se faire passer pour quelqu'un et le discréditer auprès des autres.
I.4. Les étudiants pourraient aussi tricher à leur examen, en effet quelqu'un se sentant faible aux épreuves de métamorphose mais étant considéré comme un surdoué pour l'art des potions pourrait être capable de concocter cette potion et il ne lui restera plus qu'à convaincre un de ses camarades de passer l'examen pour lui.
I.5. La part sombre de cette potion, afin de soutirer des informations à quelqu'un en se faisant passer pour quelqu'un de confiance envers elle. Les mages noirs devait user beaucoup de cette idée.
I.6. tué quelqu'un en ayant l'apparence de quelqu'un d'autre afin de se débarrasser d'éventuelle gêneuse, un mort alors emprisonné ou condamné à mort.
I.7. S'inviter à un endroit sans qu'on n'y soit réellement invité.


Après ce premier plan Thomas regarda le Professeur Elias droit dans les yeux, quiconque étudiera le regard du jeune homme pourra déceler en lui une soudaine force de conviction. La honte et la surprise des évènements précédents semblent s'être éclipsé. Thomas s'exprima soudain avec une grande gravité et une parole assurée, chose assez surprenante pour son âge.

- J'ai mon idée sur votre première question, professeur Baxter.

Thomas se tourna soudain vers Galway et l'observa soudainement grave, puis il lui dit tranquillement en appuyant mot par mot la phrase suivante :

- Galway, mon pauvre Galway. Je dois te l'avoué je n'aimerais pas être à ta place actuellement. En effet, imaginons un autre contexte, changeons les décors de la salle, nous voilà à prés au lard, dans la boutique de bonbon de ton choix, l'endroit est bondé noir de monde. J'arrive par la grande porte, du moins tu arrives, car oui j'ai bu du polynectar avant. Et que fais-je ? Je viens à causer du tort ou pire à tuer des personnes présente en profitant du fait que personne ne fait attention à moi. Par la suite, je fais en sorte que certaines personnes voient ton visage, je fuis et attends la fin du polynectar, que se passerait-il ? Tu serais pourchassé et non moi.

Thomas ferma les yeux. Il respira un grand coup. Il regarda gravement le professeur.

- Cette potion est-elle considérée comme légale dans notre monde professeur Baxter ?

N'attendant pas la réponse Thomas ajouta par la suite.

- si j'étais quelqu'un de mauvais, j'userai de cette potion avec précaution afin de viser les personnes qui pourrais me mettre à mal. Par contre si j'étais quelqu'un de bon, je pourrais user de cette potion pour tenter d'en savoir plus sur les potentielles menaces. Tout est question de profondeur d'esprit. Mais après tout sommes-nous bon ou mauvais ? Après tout ce qui peut nous semblais bon, semblera toujours mauvais pour quelqu'un.

Thomas ferma les yeux et écouta attentivement les interventions qui pourraient arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Temperence Black, Ven 13 Avr - 23:32



Hrp:
 

Un coup d’œil à droite, à gauche. Le regard qui balaie la salle à regarder sans voir les détails. Elle voit juste les formes, ne s’attardant sur aucun détail, sur aucun visage. Son regard se fait volatile et son esprit est aérien. Elle entend juste la voix d’Elias, du professeur Baxter. Ils ont travaillé ensemble, elle ne sait pas s’il s’en souvient mais oui, par le passé ils étaient collègues et non professeur et élève. Dans ces instants-là, elle a peur de mal réagir, de l’appeler par son prénom et non son nom, c’est idiot mais c’est comme celui ou celle dont le père ou la mère est professeur. Il y a toujours un moment où la langue fourche et où le mot sort. Papa. Maman. C’est un des deux et l’élève devient la risée des autres juste pour une erreur de langage. Le monde est cruel mais c’est ainsi, c’est comme ça.

C’est un soupire qui s’échappe de ses lèvres. Elle sourit et regarde la boisson devant elle. Peut-elle boire ? Elle ne le sait pas alors elle ne touche pas, elle décale le verre pour poser ses affaires sur le pupitre. Elle a l’impression de contrôler ce qu’elle fait, mais ce n‘est qu’une impression car tout n’est qu’impression et rien n’est impression. Elle ne sait pas vraiment. Elle réflexionne.

Le cours avance, il démarre mais le bruit ne s’arrête pas pour autant. Elle observe simplement le professeur. Elias. Baxter. Ses yeux ne sont pour personne d’autre, elle veut juste que le cours se termine pour aller essayer de dormir. Elle pourrait dormir ici mais cela ne serait pas correct et qui sait ce qu’il pourrait se passer dans son sommeil, elle pourrait parler et révéler des choses… Son inconscient pourrait dire ce qu’elle cache tout bas au fond de son âme et elle serait dans la panade.

Elle observe l’homme parler et elle l’écoute boire avant de l’imiter. Elle lève son verre et trinque pour une raison X avant de boire.

Infâme.

Elle tire la langue et grimace. Ce n’est pas bon. Le goût n’a rien d’intéressant si ce n’est qu’il serait certainement capable de faire vomir quiconque oserait poser ses lèvres sur le bord du verre. Elle avale le liquide tant bien que mal avant de poser le verre vide devant elle. C’est comme boire de l’alcool fort pour la première fois. Les yeux piquent et s’emplissent de larmes mais on boit et on avale même si ça nous brûle la trachée, on le fait pour imiter les autres plus que par plaisir, on se dit que c’est comme tout, c’est une habitude à prendre alors elle boit et elle imite le professeur, elle a envie de cogner le verre contre la table avant de le retourner mais cela montrerait ses penchants pour les petites doses d’alcool trop fort.

La tête lui tourne légèrement et elle se sent toute chose. Ce qu’il se passe n’est pas normal.

METAMORPHOSE.

Elle se transforme, elle évolue à l’image de la chenille qui devient papillon ou de Narcisse qui devient narcisse. Elle regarde autours d’elle et elle voit la forme de ceux qui ont bu. Ils deviennent roux tout comme elle doit être rousse à son tour. Les visages s’arrondissent et les joues se remplissent. Temperence le sent, elle se sent s’arrondir, c’est étrange pour elle d’avoir de la matière, un corps un peu plus imposant. Ils deviennent Galway. Elle devient Galway.

Elle touche son visage du bout des doigts. Ils ne sont plus si fins et elle sent que ça peau n’est plus pareil. C’est étrange et ses vêtements deviennent trop petits. Elle est plus grande que le préfet, de peu mais elle reste plus mince que lui non qu’il soit en surpoids mais elle est frêle. Elle sent que la chemise d’écolière la boudine et lui colle à la peau.

D’un coup de baguette, ses vêtements se changent et le malaise est présent. Un homme ne possède pas les mêmes attributs qu’une femme. C’est étrange de sentir le changement, elle est femme prisonnière dans le corps d’un homme.

Elias… Loupé. Elle a fait l’erreur. Euh, je veux dire professeur. Le goût fut mauvais, très mauvais. C’est un peu comme si tu-vous aviez joué à l’apprenti-alchimiste en mélangeant des pâquerettes, des pissenlits, de la boue, de l’eau d’étang verdâtre et peut-être même d’autres ingrédients dont je ne veux connaître la nature…

Elle écoute ses autres camarades parler et laisse couler la seconde question. Les réponses ne sont pas si difficiles à donner au final, c’est relativement logique quoiqu’il peut être complexe de s’y retrouver avec tout cela. Elle doute, elle hésite mais elle termine par lever la main et par répondre. Elle radote ce que disent ses camarades mais réponse vaut mieux que silence. Ou pas.

Le physique est le même mais c’est la seule chose qui change. Chacun possède une démarche qui lui ai propre, un phrasé, une réflexion, un caractère. Je pense que si nous étions assis de la même manière et immobilisés comme des statues, nous serions indifférenciables or, si chacun agit de manière normale il pourrait se révéler simple pour une personne connaissant Galway de savoir retrouver simplement deux ou trois personnes pouvant être le possible véritable lui et de rapidement trouver le bon. Je pense aussi qu’une mère pourrait facilement retrouver son enfant. Le cas se voit avec les jumeaux par exemple, tout le monde les confond à la naissance mais une mère est capable de les différencier par instinct.

Sa main se baisse et sa bouche se ferme. Elle reste assise droite et observe ses camarades ayant osés boire le liquide. C’est amusant car c’est dans cette situation qu’on arrive à discerner ceux faisant à leurs professeurs ou non. Mais dans le fond, n’est-elle pas folle d’avoir bu ainsi la potion sans même savoir ce qu’elle était ? Cela aurait pu être un poison ou un mélange d’excrément…

La troisième question coule et elle ne répond pas. Elle ne lève la main pour parler ni rien, elle préfère observer et juste contempler la classe s’emplir du préfet. Elle se demande ce qu’il ressent, s’il est gêné, impressionné, désarmé,… Mais elle, comment réagirait-elle si les gens devenaient elle physiquement ?

Les questions continuent, le temps se passe et elle écoute simplement, notant quelques réponses sur un parchemin vierge.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Mélinda Coeur, Mer 18 Avr - 0:08


A présent la salle était pleine de Galway(s) habillaient de toute sorte, il était presque difficile de discerner le vrai Galway au milieu de ces imposteurs. Cela rappelait vaguement les vieux films de science-fiction que sont grand-père lui imposait quand elle était petite. Elle se souvenait de cette célèbre scène ou chaques clones essayaient de faire croire au héro de l'histoire qu'ils étaient authentiques. Un léger sourire apparu sur ses lèvres ou plutôt sur celles du Serpentard. Elle n'imaginait même pas ce qu'il devait subir. Cela ne devait vraiment pas être agréable de se voir en plusieurs fois, dans des tenues pour la plus part inadapté.

Les questions que le professeur Baxter posait, était pour la plus part très intéressante et elle n'avait pas de réponse à donné. Elle ne connaissait pas grand chose sur le polynectare, les potions n'étant pas ses amies. Elle réfléchit néanmoins profondément à la dernière question. Que ferait-elle si elle avait du polynectare ? Elle n'en avait pas la moindre idée, pour être réaliste elle n'avait pas la moindre envie de se mettre dans la peau d'un autre, c'était déjà assez compliqué de se sentir bien dans la sienne.

Elle écouta attentivement les réponses des autres. Il n'y avait pas énormément d'élèves ayant vraiment répondu à la question, peut-être parce que le goût horrible avait dissuadé beaucoup de gens de l'utiliser. Et puis elle avait lu quelques parts que cette potion était très longue à fabriqué.

- Je pense que je n'en utiliserais pas ou en tout cas, je n'en ai pas besoin pour l'instant. Mais elle pourrait servir à quelqu'un qui souhaite ne pas être trouvée, se fondre dans la masse. Il suffirait de se procurer les cheveux d'une personne que l'on est sur de ne pas croiser là où l'on veut se cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Alexeï Dragoslav, Mer 18 Avr - 19:04


La sensation d'être dans un corps qui n'est pas le sien est ... dérangeante. Bien sûr qu'au fond c'est Alexeï, planté là avec des vêtements bien trop grands pour lui, mais s'il se regardait dans un miroir ce ne serait pas du tout son reflet qu'il apercevrait. Même ses bras avaient raccourcis - et heureusement, ils auraient été bien disproportionnés sinon - mais néanmoins, le suédois n'était pas contre le fait d'expérimenter le corps de quelqu'un d'autre. Un rapide regard sur les autres Galway, et les quelques élèves qui avaient refuser de boire la potion, et le suédois remarqu'à qu'un des rouquins s'était très rapidement mis à l'écart et tournait le dos. Un Galway en jupe. Mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien ficher au fond toute seule ... ? Noooon ?

Ricanement de la part du blondinet. C'est vrai qu'elle avait eu une bonne idée là. Mais pour un garçon c'était bizarre d'aller faire ça dans un coin de la classe ... Tant pis !

Vint diverses questions notamment sur les façons dont les moldus se déguisent etc. Quelques mains furent levées et des réponses données. Se rapellant ce que des chirurgiens moldus lui avaient dit à l'époque, Alexeï prit la parole.

- Pour changer d'apparence, définitivement, on peux avoir recours à des opérations dans les hôpitaux moldus. Mais bon, il faut faire gaffe ... Y'a pas de marche arrière et si ils nous ratent - ce dont ils sont capables - bah on est fichus.

C'était d'ailleurs pour ça que le nordique avait refusé à l'époque, gardant par conséquent sa cicatrice sur le cou. Dans un sens, elle lui rappelait la découverte de ses pouvoirs, elle faisait partie de lui.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Andrew Cobredy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Andrew Cobredy, Jeu 19 Avr - 23:52


Il avait l’air tendu le petit Galway. C’était d’ailleurs comme ça qu’Andrew arrivait à le reconnaitre. Certes, ça devait être un peu perturbant de voir comme ça une ribambelle de soi, mais de là à en faire tout un plat. Cette potion était quand même absolument fabuleuse, et l’excitation aurait dû de loin dépasser la gêne. Ce n’était pas tous les jours qu’on vous faisait tester les effets du Polynectar. La potion mettait un temps fou à être préparer, de ce que ce souvenait Andrew.

*Mais c’est quand même beaucoup trop stylééééé.*

Les potions ouvraient tellement de possibilités. Rien que là, dans cette salle de classe. Personne ne pourrait vraiment usurper l’identité de Galway, mais cette intrusion dans son intimité offrait déjà de nombreuses perspectives. Peut-être des moqueries, peut-être des chantages… Il ne pouvait plus compter que sur l’honnêteté de ses camarades. Finalement, il y avait peut être de quoi être un peu anxieux.

*Dommage pour toi.*

Cette petite assemblée amusait bien Andrew, et ce Professeur avait l’air d’avoir du cran. C’était une bonne chose, Andrew pouvait assez facilement s’ennuyer sans ça.

- Dîtes-moi pour quelle occasion vous utiliseriez vous cette potion. Vous savez ce qu'il en est, vous savez ce que ça fait, ce que ça peuuut faire... quelle en serait votre utilisation ? Que feriez vous si vous en aviez, et de qui prendriez vous l'apparence ? Des volontaires ?

*Alors là, j’ai tellement d’idées ! Mais on va peut-être pas tout dire tout de suite.*

- Galway, mon pauvre Galway. Je dois te l'avouer je n'aimerais pas être à ta place actuellement. En effet, imaginons un autre contexte, changeons les décors de la salle, nous voilà…

*Blablabla… C’est qui ce rabat-joie ? Eeeet forcément, un Gryffondor, qui a encore une fois raté l’occasion de se taire. Non mais allô ! Tu testes une petite Potion des familles au calme, sans rien payé, et tu viens encore te plaindre ?*

Il fallait relever un peu le niveau. Les Serdaigles étaient pour le moment mutiques sur les utilisations possibles de la Potion, et inutile de même penser qu’un élève issue des rangs des autres maisons puissent ajouter quelque chose d’intelligent. Sauf peut-être cette fille, Jade, qui l’avait pas mal impressionnée pendant le cours de Défense… mais qui refusait maintenant de boire le Polynectar et retombait sec dans l’estime d’Andrew. Encore une fois, Andrew se dévoua.

« - Les utilisations possibles du Polynectar sont très nombreuses Professeur. Bien sûr, on peut imaginer l’utiliser à des fins peu orthodoxes, pour se venger. Mais on peut tout aussi bien imaginer des situations où l’on prendrait l’apparence de quelqu’un pour le tirer d’affaire, le remplacer dans une situation délicate, ou encore faire diversion. Et même si l’on considère que l’on prend sciemment l’apparence d’une personne à son insu, il est difficile de préjuger que la finalité sera mauvaise. Il ne faut pas pour autant minimiser les risques, évidemment, mais le Polynectar ne reste de toutes façons qu’un outil parmi d’autres. »

*Et paf, ça t’en bouche en coin, hein ? Bon par contre, on va éluder sur la personne de qui j’aimerais prendre l’apparence…*
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Elias Baxter, Sam 21 Avr - 13:07




Si l'autorité du jeune professeur avait été ébranlée par un début de cours pour le moins chaotique, l'atmosphère s'étendait lentement mais sûrement vers un semblant de normalité. Les élèves avaient pour la plupart ingérer leur abominable cocktail respectif pour prendre la forme d'un Galway on ne peut plus ravi de la situation, et participaient au mieux pour répondre aux diverses questions posées. Elias ne s'en sortait pas si mal. Pour peu il se mettrait une tape amicale sur l'épaule. Mais c'était l'épaule de Galway là tout de suite, alors ça attendrait qu'il ait reprit sa forme initiale. Le préfet n'avait pas desserré les dents et se tenait bien droit comme un i. Il l'entendit marmonner quelques mots sur l'aspect criminel lié à l'usurpation d'identité dans le monde moldu, et il accorda un rictus au rouquin. Thomas, qui n'avait sans doute pas entendu son pessimiste camarade déballer sa morgue, vint appuyer ses propos sans le vouloir.

Monsieur Garion, sachez qu'il me serait impossible de vous faire boire du Polynectar dans l'enceinte de cette école s'il s'agissait d'un objet proscrit par le Ministère. Alors oui, son usage est surveillé, car potentiellement - et c'est un euphémisme - dangereux, mais vous pouvez en trouver en commerce ! Coeur vint alimenter le débat, parlant de la potion comme d'un moyen de se cacher, de se fondre dans la masse, ce qu'il approuva d'un joyeux pouce en l'air. Exactement, exactement mademoiselle, tout à fait ! N'avez-vous dont pas étudié les aventures du célèbre Harry Potter ? Il est dit que du Polynectar fut utilisé sur un groupe de volontaires pour dissimuler le sorcier aux yeux de ses ennemis lors de certains déplacements... Alors évidemment on ne connait pas les circonstances exactes, tant de secrets voilent encore l'Histoire, mais sachez que stratégiquement, cette potion peut tout à fait servir pour leurrer et passer sous le radar de quiconque vous recherche... Autrement dit, le Polynectar pouvait très bien faire office de bouclier plutôt que d'épée.

Elias apprécia tout particulièrement les paroles de Cobredy, qui illustrait tout à fait sa vision de cette potion si particulière. Cher Andrew, vous ne pourriez pas mieux résumer les choses. Le Polynectar est un outil ! Comme votre baguette magique, ou de nombreux objets de ce monde. Un outil que l'on pourra utiliser en bien, ou en mal. Mais le bien et le mal, on n'en débattra pas ici. Il cligna des yeux avant de secouer la tête. Non. C'était un débat trop long, qui n'aurait pas sa place dans ces cachots. Un débat de la nuit des temps. Il avait d'autres chats à fouetter. Pas qu'il aime à fouetter des chats, non. Faudrait voir à pas tout prendre au premier degré non plus.

Monsieur Dragoslav nous a parlé d'opérations dans le monde moldu. Je ne sais pas si vous en avez connaissances, je pense notamment à celles et ceux qui ont grandis dans ce monde ci et qui ne connaissent pas grand chose aux affaires des non-sorciers. Mais vous noterez que les moldus savent y faire pour copier notre magie à travers la sciences. Ils sont créatifs, on peut pas leur enlever ça ! Après c'est sûr que le changement d'apparence n'est pas le même que chez nous. Un nez refait, c'est pour la vie, et si c'est mal fait ce sera pas un coup de baguette qui y changera grand chose. On est content d'être sorciers hein ? Il adressa un large sourire à la troupe rousse qui lui faisait face avant de se tourner vers la jeune Black, qui avait parlé un peu plus tôt d'un fait bien intéressant également.

Son ex-collègue Ollivendeuse avait bien du mal à l'appeler Monsieur ou Professeur, dut à la familiarité qui régnait au sein de la boutique dans laquelle il travaillait quelques mois plus tôt. C'était pas dérangeant, et d'ailleurs il préférait qu'on l'appelle Elias et qu'on le tutoie, mais il savait qu'en tant que professeur il se devait de garder quelques distances, et surtout en cours. Aussi avait-il préféré ne pas relever. Nous sommes presque tous jumeaux, et comme l'a soulignée Miss Black, la maman de Galway serait sans doute la personne la plus à même de reconnaître son enfant parmi toute cette classe.

Elias vint se positionner sur son bureau, bras croisé et balaya les élèves du regard. Il existe bien des potions que l'on boit sans réfléchir, pour se rendre plus beau, plus intelligent, plus fort, pour éviter de ressentir la douleur ou la peine, pour calmer sa colère... Et puis il y a cette autre catégorie de potions. Celles que l'on concocte dans le plus grand des secrets, non parce qu'on est dans l'illégalité, mais bien parce qu'on cherche à surprendre. Ou à prendre un chemin singulier... Pouvez-vous me citer d'autres potions que le Polynectar, que vous ne feriez pas avaler à n'importe qui ? Des potions poisons, qui ont quelque côté criminel ou juste un brin délinquant... juste assez pour qu'on doive en dissimuler l'aspect et l'odeur pour la faire avaler à d'autres ? Des potions dangereuses, ou simplement joueuses j'entends. C'était son genre de potion préférée. Celles qui frisaient l'indécence. Qui créaient l'impotence. Et la confusion des sens.

Infocom:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Fañch Guivarch, Sam 21 Avr - 14:19


Fañch Guivarch rp numéro 106 :

Fañch toujours recroquevillé contre le mur était désarçonné, apeuré, paniqué. Il entendait des voix mais contrairement à d'habitude  elles n'étaient pas dans sa tête. Une seule et unique voix qui semblait converser avec elle-même. Une voix provenant de la même personne dont la présence avait été multiplier.

Parmi les terrifiants clones il y avait une personne qui semblait mener la danse, il posait des questions les autres répondaient, à moins que ce ne soit la même personne, qui sait?

La panique avait déjà envahi l'âme du celte et commençait à se rependre dans son corps, un sanglot échappa au serpentard qui ne souhaitait plus qu'une chose : que ce mauvais rêve se finisse.

Fañch : Non, c'est pas normal.

Des questions, encore des questions, le théâtre macabre continuait, et le géant était à deux doigts de craquer, envoyer tout valser, frapper le premier venu et embrasser le second, il sentait le château de son esprit s'écrouler sous l'action destructrice du polynectar

"Le positif" : je veux tuer ... les monstres.

"Le négatif" : Je veux aider ... les meurtriers.

Maintenant même sa folie devenait incohérente, le dernier phare de son existence commençait à vaciller. En était-ce finit de tout?
Cette simple boisson allait-elle l'évincer si facilement, ce liquide qui avait eu sur sa psyché l'effet d'un poison. Digital, laurier rose ou aux quarante hallucination le résultat était le même : la destruction.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Spike Hawks
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Spike Hawks, Lun 23 Avr - 20:18


Je sortais sans regarder derrière moi. Verre en main, je buvais un coup en passant le pas de la porte. Tandis qu'une autre élève arrivait légèrement, non beaucoup trop, en retard. Moi je ne me concentrais que sur ma respiration. J'avais pas envie de me remettre à vomir ou pire m'évanouir par terre. Bof, les gens ne m'avaient pas vraiment regardés. Ils étaient tolérants et puis voir un mec qui vomit c'était pas forcément le meilleur spectacle non plus.

Alors je suis resté là quelques minutes, à me vider la tête, m'aérer l'esprit. Le couloir était silencieux. Aux cachots, il n'y avait pas beaucoup de tableaux, presque pas en fait. Mais au loin, j'ai vu le baron sanglant passer. Il faisait peur, froid dans le dos. Comme une ombre qui avance, lentement. Glauque comme image. Alors je suis rentré dans la salle, non pas que j'avais la frousse, mais que je m'y remette quand même. De toute manière le baron sanglant il m'aimait bien. Oui oui.

Glad semblait s'être relevée. Heureusement. Même si j'aimais bien la taquiner, j'avais eu un petit coup de chaud, ou de clim à vous de voir, en la voyant s'écrouler d'un coup. C'était quand même des sacrées histoires et expériences les cours à Poudlard. Mais bon, ça forgeait le caractère et puis on aimait bien nous les expérience ici. Fallait que ça bouge, qu'on s'occupe, qu'on expérimente, parce que toujours rester sur une chaise à rien faire c'était pas marrant. L'école de magie c'était tellement mieux les écoles moisies des moldues.

Et puis le professeur s'est mit à poser quelques questions, je me suis dis qu'il fallait que je me remette dans le cours et que je participe. Qui sait, ma motivation allait peut-être redonner du courage à d'autres pour se lancer.

« Je sais que le poison de Paranoïa est assez sévère. Elle provoque de très fortes hallucinations, des sueurs, de l’hyper-ventilation, des crises d’angoisses, de la paranoïa et puis encore pleins d'autres trucs pas trop cool dont je me souviens pas... Donc autant s'en méfier ou cacher un peu l'odeur. »

Et pourtant, j'aurais dû m'en souvenir. C'était pendant ma deuxième année : des mecs incognitos qui m'avaient fait boire cette potion. Ben ils s'étaient bien marrés pendant que moi j'agonisais sur le côté. Sacré souvenir. Je me demandais bien où étaient ces types maintenant. A mon avis, ils avaient pas dû trouver beaucoup de job, mais bon, on leur souhaitait pas l'échec.

Et puis j'ai jeté un coup d'œil vers Glad. J'ai pas osé la voir parce que je savais pertinemment que j'allais me faire charrier en beauté. Quoi qu'elle aussi on pouvait la remballer. Il nous en arrivait des trucs dis donc. Et je remerciais m'sieur Baxter pour tant d'émotions..


Dernière édition par Spike Hawks le Mer 25 Avr - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Guéthenoc Ursion, Mer 25 Avr - 17:22


Les paroles du Mestre Tavernier résonnait en son sein comme un écho aux notes étranges et étonnamment stimulantes. Sonnaient-elles comme un défi ou Guéthenoc s'égarait-il encore dans les brumes de ses fantasmes ? Que l'on prenne son apparence ne le choquerait pas outre mesure – il aurait bien pu le concevoir – mais que l'on tente d'imiter son phrasé et ses gestes lui parut pour le moment fort perturbant. Très tôt, il s'était entraîné à prendre la pose, à esquisser un mouvement particulier pour signifier une information précise. Son langage non-verbal était net et affûté, sans ambages. Qui pourrait vraiment croire ne pas être en présence du Vrai Apprenti Escuyer ?

Il eut le tournis, non seulement à cause de cette possibilité mais aussi en raison des multiples façons de changer d'apparence. L'Animagie... La Métamorphomagie... Il ne faisait guère honneur à sa Maison en témoignant encore une fois de son ignorance. Il put deviner ce dont il était question en découpant ces nouvelles notions par syllabes. Au moins possédait-il un certain esprit de déduction. Il fut ébahi par les possibilités. De nouvelles portes s'ouvraient devant son regard. Tout bien considéré, il restait des verres qui n'avait pas été bu, peut-être pourrait-il en prendre un ou deux avant de partir... En vue de ses projets, il savait à qui il devrait prendre un cheveu. Cela ne serait pas aisé, mais une Quêste restait une Quêste...

- « S'il m'éstait donné de galvauder l'apparence de quelqu'un, je gagerai pour celle de Dame Blanchet ». Jusque là, il ne révélait rien de ses plans. La suite exigerait de lui un certain doigté. « Pour peut-être avoir l'occasion de me promener dans le château à ma guise ». Voilà, qui le soupçonnerait de vouloir retourner dans la Foret Interdite ? « Le Règlement me paraît parfois bien rigoureux... ». Oui, l'un dans l'autre, il n'en avait pas trop dit. Il était plutôt content de lui.

Il poursuivit le cours en écoutant les avis de chacun. Presque tous y allaient de leurs hypothèses. Il en échafauda une autre par devers lui. Tous étaient si perspicace, si pertinents, qu'il se demandait si le Choixpeau n'aurait pas du tous les envoyer à Serdaigle. D'autant plus que lui-même ignorait quelles autres potions il était préférable de faire boire dans le secret...

- « Oh ? Un filtre d'Amour ? ».

Que dites-vous, Ô Fils ?

*Je l'ai dit tout haut ?*

Certes... Dites-moi, Fils, pourquoi rougissez-vous ?

*Votre gueule, Mère...*

Il fit une courte prière pour que les gens ici réunis ne fasse pas d'amalgames inappropriés entre son souhait de prendre l'apparence de la Pimpante Kyara et le filtre sus-nommé...
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Loredana Sparks, Mer 2 Mai - 13:39



Désolé pour ce retard

Loredana écoutait le nouveau professeur qu'elle trouvait toujours un peu bizarre, malgré tout, ainsi que les élèves qui s'exprimaient ou répondaient simplement aux questions posées par Baxter. Certains élèves avaient refusé de boire le Polynectar, dont Galway, ce qui n'étonnait pas la jeune femme qui ne se sentait pas spécialement à l'aise sous cette apparence. Normalement, elle devrait reprendre son apparence initiale avant de sortir du cours et de retrouver Daemon. Elle n'était pas sûre qu'il apprécie réellement la voir sous cette apparence. Elle imaginait déjà la tête qu'il ferait. Les effets de cette potion ne devait, normalement, pas dépasser les 1h.

Il était tout de même temps pour elle de se réveiller et de participer davantage au cours. Comme quoi, même si le cours de Potions était son préféré, elle ne pouvait s'empêcher de partir dans ses rêveries de temps à autre. C'était son gros soucis lorsqu'elle ne faisait pas grand chose. C'était la raison pour laquelle elle préférait toujours la pratique à la théorie. Répondre aux questions, c'était bien pour montrer ce que l'on savait. Mais mettre en pratique nos connaissances, pouvait réellement nous permettre de progresser et d'en apprendre davantage.
Leur professeur posa une nouvelle série de question. Heureusement, Loredana l'avait entendue celle-là. De ce fait, après avoir écouté trois de ses camarades répondre, elle leva la main et prit la parole.

- Il y a aussi les sérums de vérité comme le Veritaserum, par exemple. L'avantage est que celle-ci est incolore et inodore, mais doit tout de même être préparée en toute discrétion.

Elle ne connaissait pas les ingrédients exactes de cette potion. Elle savait qu'il fallait un certain temps pour la préparer et que cela demandait un niveau avancé. Mais il était vrai que cette potion pouvait s'avérer efficace pour soutirer des informations. Même si ses effets dépendant de la vulnérabilité du sorcier.

Revenir en haut Aller en bas
Gladys Everlood
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Gladys Everlood, Ven 4 Mai - 19:34


Tout c'était passé tellement vite, il me semble que j'étais tombée dans les bras de Spike pour mon plus grand regret ! Puis là je me trouvais au sol par terre allongée. Je me relevais alors pour pouvoir continuer de suivre le cours. Je m'évanouissait souvent comme ça, certes, ça devait être toujours impressionnant à voir pour les autres mais moi, je me remettais très vite.  
Je ne m'étais toujours pas habituée à mon nouveau physique je regrettais d'avoir bu cette potion ! Espérons que les effets disparaissent au plus vite !  
Après, je n'etais pas la seule à avoir mal reagit face aux effets de la la potion. Un exemple: Spike ! Le Gryffondor avait manifestement vomi le contenu de la potion dans un chaudron au fond de la salle. Et, pour couronner le tout, il avait osé me dire que je n'étais pas courageuse. Franchement les gens comme ça...exaspérant... même pas une envie de lui adresser la parole.
Oh, et, ça m'arrangeait bien car il c'était lui même pris au piège dans son jeu, moi, ça allait me faire une occasion en or pour le charrier ! Bien qu'il pourrais sans problème me remballer. Nous étions quittes sur ce coup là ! Et puis n'oublions pas nous sommes ici pour travailler et non pas pour provoquer un ennemi.

Alors, je fis comme si rien ne c'était passé et je me remis à écouter bien sagement le cours.
- Il existe bien des potions que l'on boit sans réfléchir, pour se rendre plus beau, plus intelligent, plus fort, pour éviter de ressentir la douleur ou la peine, pour calmer sa colère... Et puis il y a cette autre catégorie de potions. Celles que l'on concocte dans le plus grand des secrets, non parce qu'on est dans l'illégalité, mais bien parce qu'on cherche à surprendre. Ou à prendre un chemin singulier... Pouvez-vous me citer d'autres potions que le Polynectar, que vous ne feriez pas avaler à n'importe qui ? Des potions poisons, qui ont quelque côté criminel ou juste un brin délinquant... juste assez pour qu'on doive en dissimuler l'aspect et l'odeur pour la faire avaler à d'autres ? Des potions dangereuses, ou simplement joueuses j'entends
Une question bien difficile pour une élève comme moi qui n'avais vraiment pas d'excellentes notes ! Mais bon j'aimais bien ce cours et jamais bien les potions alors je vis un effort pour répondre à la question du professeur Baxter. En espérant ne pas dire que des bêtises !


- Dans la catégorie des potions que l'on boit sans trop réfléchir, je vous dirais, la potion fortifiante pour se rendre plus fort ou encore le Philtre de Paix pour calmer l'anxiété et l'agitation.  
Oui, il en existe bien des potions dangereuse ou comme vous le dites "joueuses"  La potion de ratatinage ? Ou la potion de vieillissement enfin, elles ne sont pas vraiment dangereuses seulement joueuses.


Parfois, j'aimais bien jouer à Madame je sais tout même si j'avais du dire du grand n'importe quoi ! Je n'aimais pas tellement les cours alors y participer ne pouvait que faire passer le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 5

 I. MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.