AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à ...
Voir le deal
9.99 €
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite
Page 2 sur 2
À la lisière de la Forêt
Aller à la page : Précédent  1, 2
Kyle O. Neil
Serpentard
Serpentard

À la lisière de la Forêt - Page 2 Empty
Re: À la lisière de la Forêt
Kyle O. Neil, le  Jeu 11 Oct 2018 - 12:26

En avant matelot ! (deuxième partie)

Feat. Matt Deliers & Jace Becker

Première partie

Docs MArtin's ... OK. Echarpe ... Ok. Bonnet ... OK. Baguette ... OK.

Après avoir jeté mon sac de cours sur le lit et récupéré quelques affaires, je ressors du dortoir et traverse la salle comme des Serpentards. J'ai rendez-vous avec Matt à la lisière de la forêt. Un sourire se dessine sur mes lèvres en pensant à ce que nous préparons pour ces petits Serdaigles innocents. Ils étaient curieux de découvrir les dangers de la forêt interdite, ils ne vont pas être déçus.

Je traverse le parc à grandes enjambées et me dirige droit vers la forêt. Le soleil de fin d'après-midi se cache par intermittence. Parfait, ça ne fera que rendre l'ambiance un peu plus sombre encore. Ils vont se faire dessus, ces petits bleus. Là dessus j'arrive devant la forêt. Matt n'est pas encore arrivé. Je regarde ma montre.

J'ai cinq minutes d'avance. Tiens, ça ne me ressemble pas ... je dois être trop excitée par ce que nous nous apprêtons à faire. Oui, ça doit être ça. C'est la seconde fois de ma vie que je réalise un méfait en compagnie de quelqu'un. Moi qui ai souffert de solitude toutes ces années, j'ai l'impression que c'est Noël avant l'heure. Jamais je n'ai eu de compagnon de jeu avant d'arriver en Angleterre. J'ai vraiment bien fait de forcer mon père à me rapatrier depuis l'Afrique.

J'attends en tapant du talon sur le sol. Oui, je suis vraiment impatiente.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


À la lisière de la Forêt - Page 2 Empty
Re: À la lisière de la Forêt
Matt Deliers, le  Lun 15 Oct 2018 - 21:45

Lou Gaellen . Jace Becker
13 ans. Pas encore préfet.


Bonnet sur la tête. Léotia dans la poche. Retour tranquille au dortoir sans croiser personne si ce n'est le regard toujours accusateur de la Grosse Dame. Un mot de passe plus tard il ressortit triomphant. Encore. Une veste sur les épaules. Une écharpe autour du cou. De quoi couvrir son haut du corps en attendant de devoir couvrir ses arrières. Contraste soigné avec le short et les baskets encore estivales. Prêt à donner une leçon de style à qui en voulait.

Rendez-vous improvisé avec la belle Verte à l'orée des bois maudits. L'objectif simple se veut légitime: embobiner deux petits Aiglons pour leur servir une leçon de vie; bien au-delà de celui tout indiqué de passer un très bon moment, de partager un très bon délire... avec Lou. Il descendit en furie les escaliers du château ne prêtant guère aux personnes croisées. Faisant abstraction des «Hé petit, regarde où tu vas !» ou des «Attention, cours pas, tu vas tomber !» il manqua de rentrer dans un élève; l'épingle dorée sur la robe indiquait clairement un préfet, sans attention envers sa maison. Mais... que nenni. Il s'éclipsa aussi rapidement que possible sans un mot sans un bruit.

Une vingtaine de minutes plus tard il arriva comme un dératé sur le lieu de rendez-vous. La demoiselle était déjà présente et trépignait sur place, à en juger par son pied tapant farouchement le sol. Il eut un sourire en coin tandis que son allure se voulait ralentie pour faire le garçon nonchalant arrivant sans se presser. Se faire désirer sans trop forcer ni en jouer. Surtout éviter d'arriver en sueur après une course folle dans Poudlard pour éviter d'être trop en retard.

A sa hauteur il s'arrêta, les mains sur les cuisses, finalement vaincu par l’essoufflement difficilement masqué. Il releva la tête vers la Serpentard pour la taquiner. Un signe de tête vers la botte de l'associée qui traduisait une impatience certaine.
On dirait que je t'ai manqué ?

Sourire heureux d'une telle répartie. Entre deux respirations haletantes, il poursuivit.
Nos deux héros ne sont pas encore arrivés. Tu crois qu'ils viendront ?

À la lisière de la Forêt - Page 2 Mattde10
Invité
Anonymous
Invité

À la lisière de la Forêt - Page 2 Empty
Re: À la lisière de la Forêt
Invité, le  Mar 16 Oct 2018 - 20:15

Pour rappel c'est la suite d'ici il y a donc deux petits pnj Serdaigles dans ce rp.

Alors que je suis près de mon arbre favoris dans le parc à déguster une pomme, je vois deux jeunes élèves de première année je crois s'aventurer dans la forêt. Crachin un morceau de ma pomme à terre je m'aventure à mon tour dans la forêt sans un bruit...
J'arrive à les voir faisant attention où je marche pour éviter de me faire repéré et de là où je suis j'arrive à sentir leurs terreurs dans cette forêt interdite... Petit sourire narquois, et ils auront une bonne raison d'avoir peur. Ils se sont immobilisés et je sortent de ma cachette pointant ma baguette vers eux et je lance.

-Terra Soluenta.

Les deux petits Serdaigles sont donc maintenant coincés dans le sol avec simplement leurs têtes qui dépassent, et je repense à leurs cris de surprise... Tellement agréable d'entendre leurs terreurs... Je m'approche donc en me baissant face à eux. Tapotant ma médaille de préfet avec ma baguette, je leur fais un regard noir mais avec un petit sourire sadique voyant leur regard apeuré en plus de se dire sans aucun doute « j'aurai jamais dû venir dans cette maudite forêt ». L'un d'eux ouvre la bouche et il n'a pas le temps de dire quoi que ce soit que sa langue se colle à son palais.

-Bloclang. Maintenant toi... La ferme.

J'entends une voix un peu plus loin, encore d'autres arrivants ? Très bien... Je m'installe alors confortablement assis contre un arbre avant de pointer ma baguette vers moi.

-Kaleidem.

Et alors que mon corps commence à devenir transparent, je lance un dernier regard à l'unique petit Serdaigles qui peut encore parler et je lui fais signe de mon index de se taire en plus d'un sourire carnassier. Et je reste là assis sans bouger totalement invisible, il faudrait que je pense à envoyer une chouette à Benbow pour le remercier de nous avoir appris ce sort. Bien, maintenant voyons voir qui d'autres va venir débusquer c'est deux décapité.
Kyle O. Neil
Kyle O. Neil
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


À la lisière de la Forêt - Page 2 Empty
Re: À la lisière de la Forêt
Kyle O. Neil, le  Ven 26 Oct 2018 - 7:51

Je regarde ma montre. Je n’ai pas de montre. Je suis vraiment si en avance que ça ?

Matt sort du château, bonnet sur la tête et mains dans les poches, l’air décontracté on dirait. Comme il est encore loin je ne suis pas sûre, mais c’est l’impression que ça donne. Ça m’agace. Alors qu’il parvient à hauteur de voix je ne peux pas m’empêcher de râler.

- T’es en retard !

Pas du tout puisque c’est moi qui suis en avance. Mais j’avais besoin de le dire, quitte à être ridicule. M’en fiche.

On dirait que je t'ai manqué ?

Quoi ? Heu ... le rouge me monte aux joues. Mais non... non. Je ne sais pas quoi dire. Alors je tente un haussement de sourcils qui se veut désinvolte et moqueur. Je ne pense pas que le résultat soit terrible cependant. Il change de sujet. Tant mieux. Ça m’arrange.

Nos deux héros ne sont pas encore arrivés. Tu crois qu'ils viendront ?

En effet c’est bizarre. En général pour ce genre « d’aventures » les petits mecs comme eux sont toujours surexcités. Ils auraient dû être là même bien avant moi. En plus ils n’auront sûrement pas pensé prendre des affaires à leur dortoir.

- Ils devraient déjà être là en fait... Tu as entendu ?

Moi en tout cas j’ai entendu. Des voix et une branche qui a craqué, un peu plus loin dans dans la forêt. De la tête, je fais signe à mon camarade de me suivre et commence à m’enfoncer dans le bois. À aucun moment je ne pense aux potentiels dangers : créatures hostiles ou encore pire, par les temps qui courent, aux éventuels mangemorts qui pourraient traîner dans le coin.

Je m’arrête net car ce que je vois est encore plus surprenant. Nos deux Serdaigles, enfoncés dans la terre jusqu’au cou. À leur tête, ils ont dû avoir peur que Matt et moi étions deux bestioles de la forêt qui s’aprochaient. Ils sont un peu blancs et surtout ils semblent terrifiés.

La vision aurait pu me rendre hilarante. Mais je ne rigole pas. Sérieux, quelqu’un m’a piqué le rôle. C’est moi qui aurait dû leur faire peur comme ça. En plus si ça se trouve ces deux débiles vont penser qu’on est venu à leur secours. Et c’est ma réputation de vilaine qui va en pâtir !

Je me tourne dans tous les sens pour essayer de voir celui ou celle qui a fait le coup. Mais je ne vois rien. Je me mets à crier tout en sortant ma baguette.  

- Qui a fait ça ? Vas-y montre toi fils de p*te ! Allez sort !

Tant pis pour les bestioles ou les éventuels mangemorts qui traînent dans le coin.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


À la lisière de la Forêt - Page 2 Empty
Re: À la lisière de la Forêt
Matt Deliers, le  Lun 12 Nov 2018 - 17:28

13 ans. Pas encore préfet.

Le rouge finit par quitter les joues du Deliers pour venir finalement s'empourprer l'espace d'un instant sur les joues de Lou. Quand bien même il lui aurait manqué elle n'en aurait jamais rien avouer. Le Deliers ne releva pas. La Verte était aux aguets, d'un signe de tête elle s'enfonça dans la Forêt sans l'once d'une hésitation. En effet ils devraient déjà être là, c'est une évidence. En revanche le Rouge n'avait rien entendu. Ni branche craquée ni voix.

Avec la même conviction Matt talonna son associée pour disparaître à son tour dans l'immensité des bois maudits se présentant fièrement. Lorsqu'elle s'arrêta en alerte, il fit de même. La vision peu rassurante des deux Aiglons précédemment croisés enterrés jusqu'au cou était vraiment inquiétante. Ce châtiment, jadis réservé aux hors-la-loi du FarWest américain, pouvait sembler hilarant mais était pour le coup flippant dans ces circonstances.

Lou, sans se laisser abattre, paraissait seulement furieuse que quelqu'un lui ait volé la vedette. Elle semblait énervée, analysant chaque coin et recoin autour d'eux dans l'espoir de trouver le responsable. Pas sûr qu'insulter la génitrice de ce dernier soit une excellente idée. Que ce soit réellement son métier, un passe-temps ou une information totalement erronnée, le Deliers avait des doutes sur le fait qu'il prenne bien les propos de la Verte.

Plus mesuré il sortit également Léotia sans un bruit sans un mot. Quelqu'un avait foutu ces deux gamins, à peine moins âgés que lui, dans le sol. Soit l'intention était noble; celle de s'amuser. Soit l'intention était autre; celle de s'en servir comme appâts pour chopper plus gros poissons. Enterrer deux élèves pour ensuite repartir tranquillement ? L'oeuvre d'un psychopathe sûrement.

Le Gryffondor regarda d'abord la Serpentard. Elle était remontée de toute évidence. Mais il s'adressa finalement aux deux Serdaigles. Qui vous a enterré dans le sol comme ça ? Un regard circulaire mais personne en dehors d'eux quatre. Léger froncement de sourcil. Quelque chose clochait. Il envoya un Finite Incantatem dans une direction qui lui sembla suspecte. Sans aucun résultat. Il choisit de laisser les deux Aiglons à leur triste position pour l'instant.
Teddy Pond
Teddy Pond
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


À la lisière de la Forêt - Page 2 Empty
Re: À la lisière de la Forêt
Teddy Pond, le  Mar 1 Jan 2019 - 1:46

RP avec Max Valdrack
(autorisation de poster de Matt Deliers)
(j'accorde de LA de Teddy à Max tout au long de notre RP)


S’il y avait bien une raison qui poussait Teddy à continuer ses efforts en cours de Vol sur balai, malgré son manque criant de talent en la matière, c’était probablement celle-ci qui ressortait gagnante : ce mode de déplacement offrait nombre de facilités pour ses petites excursions plus ou moins légales. Elle n’avait pas encore trouvé d’autre moyen efficace de quitter la Tour des Serdaigles par la fenêtre. Pourtant, elle y avait réfléchi à plusieurs reprises. Elle avait tenté le sortilège de lévitation dès sa première année, et s’y essayait de nouveau régulièrement, estimant probable le fait que la masse qu’elle pouvait faire léviter augmente avec le temps, et avec sa pratique magique. Elle avait envisagé de faire comme Raiponce dans le vieux film moldu qu’elle avait vu dans son enfance, et faire pousser ses cheveux ou des lianes le long des pierres pour pouvoir monter et descendre le long des parois du batiment. Elle avait même voulu, pendant quelques mois, acquérir un dragon ou une autre créature volante possédant la capacité de la déplacer verticalement. Rien de tout cela n’était vraisemblablement possible.
Aussi se contentait-elle, comme la plupart des Serdaigles commettant des actes allant à l’encontre du règlement intérieur, de disparaître aussi discrètement que possible de la Salle Commune par l’entrée publique. Puis il lui fallait dévaler les escaliers sans se faire piéger par les marches mouvantes ni croiser le chemin des Préfets et du corps professoral en ronde nocturne. Enfin, il lui avait fallu découvrir un moyen de quitter l’enceinte du Château lorsque les deux lourdes portes du Hall étaient closes, comme c’était généralement le cas après le couvre-feu. Aujourd’hui, elle avait décidé d’éviter cette difficulté supplémentaire : elle avait entamé son manège avant le couvre-feu, et se trouvait déjà dans le Parc lorsque les autorités poudlardiennes enjoignirent le reste des élèves à rejoindre leurs salles communes. Cachée derrière un large tronc d’arbre, elle priait pour qu’on ne la repère pas et ne la rappelle pas à l’ordre. Enfin, alors que le soleil disparaissait totalement derrière la cime des arbres, elle entendit le claquement des portes se refermant derrière elle, l’enfermant dehors – pour la beauté de l’oxymore moche.
Teddy prit le temps de se détendre et de respirer l’air frais des nuits galloises. Elle réajusta son écharpe, qui protégeait son petit nez du froid, tira sur ses gants pour qu’ils épousent parfaitement la forme de ses doigts, et se mit en marche. Elle atteint l’aurée de la Forêt en quelques minutes. Devant elle, son souffle créait de petits nuages blancs d’air condensé par le froid. Sous ses pas, les branches craquaient, et le gel naissant formait de petites traces sur son passage. L’adolescente enfonça les mains dans les poches profondes de son sweat à capuche et s’engouffra davantage entre les arbres. Son coeur battait fort contre ses côtes, mais elle maitrisait l’appréhension qui naissait dans son ventre. Ces balades généraient en elle une peur qui n’avait rien à voir avec l’anxiété paralysante des situations sociales : elle affutait ses sens, excitait sa curiosité, paraît la nuit de mille splendeurs et ses découvertes de mille parures. Pourtant, son pouls s’accéléra et ses gestes se firent plus prudents lorsqu’elle entendit un animal non loin d’elle. Elle avait suffisament parcouru les bois pour savoir qu’elle n’était, ici, jamais réellement à l’abri.
Contenu sponsorisé

À la lisière de la Forêt - Page 2 Empty
Re: À la lisière de la Forêt
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 2

 À la lisière de la Forêt

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.