AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 1 sur 9
Cours n°3 — De l’importance des balais
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Lizzie Bennet, Ven 20 Avr 2018 - 10:49




Cours n°3 — De l’importance des balais


Un mercredi, à 15h

Quand j'étais à Poudlard, j'avais un mépris sans nom pour ceux qui aimaient aller en cours. Et voilà que le temps me rattrapait, avec sa foutue ironie plein les dents. Je crois que ces cours m’emballent un peu trop. Je vais finir par devoir trouver un autre job. Ou cambrioler Gringotts, pour la troisième fois. Parce qu’être professeure à Poudlard, quand on a mes idées, ça coûte juste beaucoup trop cher. Enfin. Pour l’heure, je laisse le commerce de côté, et laisse les rêves du jour me bercer.

Et encore, je dis « me bercer »… Me porter plutôt. Parce que j’en ai testé quelques uns, juste pour être sûre, avant de placer les divers enchantements de protection. Tout pour la sécurité des p’tits choux. Et moins petits. J’ai remarqué qu’au fil des cours, des élèves plus âgés et plus expérimentés s’ajoutaient aux rangs de leurs cadets. Mais c'est pour eux que je teste ça, hein. Pas pour le plaisir du vol... Qui pourrait croire en ces mensonges ?

Bref. A leur arrivée, les élèves trouvent leur professeure en train de virevolter sur son balai, le regard rieur. Je zigzague un peu entre eux, alimentant un souffle d’air frais, et finis par me poser, un sourire immense aux lèvres. Je me lasserai jamais de ces sensations, je pense. J’espère. Que rien ni personne ne pourra m’en priver. Et que chacun d’entre eux saura y goûter.


Citation :
Hello hello !

Le cours 3 débute, et vous avez jusqu'au 27 avril, 23h59, pour poster votre arrivée ! Si vous pensez ne pas pouvoir poster à temps cette semaine, pas de stresse, pensez juste à me prévenir par MP. Si vous vous rendez compte que vous n'allez pas pouvoir assurer ce cours, merci de m'en prévenir dès que possible pour qu'un membre de votre maison puisse vous remplacer.

En tout cas, il me tarde de vous lire Wink

Elèves:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Lïnwe Felagünd, Ven 20 Avr 2018 - 12:49


Il y avait un goût d'amertume dans ce toast pourtant si sucré. Comme un parfum arriéré, caché de sous ce masque de mie. Le jus de citrouille ne suffit pas même à se réconforter tant le sentiment est profond, prenant aux tripes. _ Une envie de vomir sur les bords. Un mal de ventre mais pas de stresse, plutôt d'angoisse puissante et démesurée. Noire à souhait. Un nom qui lui rappelle que trop de mauvais souvenir. Il fut un temps où on le prenait pour un cobaye maintenant qu'il était devenu savant fou, on l'avait laissé divaguer dans cet atelier dément.

Du regard à sa manche, il aurait bien besoin d'un kiwicot mais ils étaient enfermés à clé là-haut près des nuages. Comme une boîte de pandore. Où l'on dissimule ses secrets. Ses maux en fruits exotiques. Des graines de café sous la langue. Il avait ramené son balai, au cas où ils apprendraient à voler. Le garçon était partagé entre le professionnalisme parfait et l'expérience personnelle de la vie tourmentée. Il avait toujours attendu ce jour. Il avait toujours renié ce jour. Par envie, par peur destructrices. Et maintenant qu'elle avait intégré son association, il ne pouvait plus rien y faire. Il y était incliné à le faire.

Ce premier pas
dans l'herbe

- une odeur de piment
à la terre
oh damnit
un tête à tête
intéressant.

Il fallait dire tu.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Alexeï Dragoslav, Ven 20 Avr 2018 - 13:57


T'avais beau savoir voler comme un danseur qui s'amusait à faire des pirouettes sur lui-même durant un ballet parfaitement composé, pour sûr que t'étais encore obligé de participer aux cours de vol que l'école dispensait. La seule raison qui te donnait envie d'y participer c'est le sentiment de liberté, de solitude et de bien-être que t'apportait l'air frais sur ton visage une fois que tes pieds quittaient le sol. Le balai était bien rangé sous clef, la consigne avait été claire. Sur le terrain ici, chacun ne fait pas ce qu'il veux et t'en étais bien conscient. Si Lizzie n'avait pas été l'instructrice, tu t'en serais fichu et ton balais serait avec toi en ce moment même alors que les pas que tu faisait se rapprochaient de plus en plus du point de rendez-vous.

Elle est dans les airs et en même temps semble sur terre. Virevoltant autour des élèves qui étaient déjà présents. Pour sûr qu'elle était plutôt douée. C'est pas pour rien qu'elle était chargée d'arrêter le souaffle.

Le président de l'association est présent. Souvent croisé, presque jamais abordé, tu te contentes de lui faire un signe de tête agrémenté d'un sourire avant d'attendre le début du cours, espérant secrètement que vous allez toucher la balle aujourd'hui. Avec un peu de chance, ça allait t'apaiser, te détendre, te faire penser à des choses joyeuses pour te faire sortir de ta torpeur et de ta mauvaise humeur qui s'était étendue depuis quelques semaines déjà.

Fallait que tu voles. Fallait qu'elle te laisse t'exprimer au travers de figures improbables.

T'avais besoin d'être dans les airs. Maintenant plus que jamais.

Alors, voles.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Daemon Stebbins, Ven 20 Avr 2018 - 17:57






Cours n°3 — De l’importance des balais



“Il vaut mieux voler bas que se déchirer aux branches.” ♫♫♫


Nouveau cours de vol avec Liz. Si le premier était pour le plaisir celui-ci est un peu différent. Je ne suis plus simplement le Daemon qui vient par plaisir. Non, discrètement je récolte des infos pour les transmettre à ceux que j'admire depuis toujours, l'ordre du Phénix. Je n’oserai demander à en faire parti. Je n'étais pas assez noble pour cela d'après moi. Mais je désirais aider. Je rendais d'un pas nonchalant vers le lieu de rendez-vous. C'était le dernier cours de ma journée. Après j'irai bosser à Barjow & Beurk et tout en rangeant la boutique, je fouillerai pour trouver des choses intéressantes. Encore quelques mètres.

J'étais pris entre deux feux, j'appréciais Lizzie mais je ne pouvais pas fermer simplement les yeux. J'aurais aimé ne rien voir mais  malheureusement, j'étais le type qui remarquaient les petits détails qui clochaient. Les petits signes qui montraient le changement des choses et des gens. Parfois l'ignorance est un bienfait. Cependant celui-ci ne m'était pas permis.

Me voilà arrivée à destination. Liz était en train de voler comme si tout était normal. Je savais pourtant que ce normal n'était qu'éphémère. Je voyais Lin et décidai de ma rapprocher de mon ami lunaire. Cela faisait un moment que je ne l'avais pas croisé. Il y a quelque chose de différent dans son regard. Je me rapprochais et lançais au jeune homme distrait :

- Salut Lin

Puis comme lui, j'observais Lizzie qui était en train de continuer à voler...


Code Daemon



Dernière édition par Daemon Stebbins le Mar 24 Avr 2018 - 8:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Lïnwe Felagünd, Ven 20 Avr 2018 - 19:14


A croire que le Saint Destin était avec lui aujourd'hui. Un tête à tête qui se contente d'être précoce. Une foulée de quelques secondes, le professeur n'avait peut-être même pas remarqué sa présence — c'est pas comme s'il lui avait adressé la parole. Un air d'étrange dégoût sur son visage en attendant l'arrivée d'autres étudiants. C'est la nouvelle recrue d'chez L.E.G.I.T. qui faisait son apparition. Brisant ce silence gênant, il savait apprécier les bonnes hospices.

Un regard poli vers le Poufsouffle.
Et puis, une autre élève qu'il ne connaissait pas cette fois, s'assit dans l'herbe presque fraîche. C'est qu'à force de sécher les cours, il perdait l'habitude des noms, des étiquettes qu'on colle aux mannequins juvéniles assis derrière un bureau. Forcé de constater que son inconnue était pertinente. Daemon. fit-il avec un sourire sincère en direction de son ami. Un peu oublié, il est vrai. Mais il reste ancré là. Juste là.

Et puis en prenant exemple sur la seule fille présente (Lizzie, c'est plutôt une créature hybride pas vraiment humaine en fin de compte) — il s'allonge, lui, par terre. Toujours plus d'excès pour savoir mieux apprécier la non-discussion entre élèves. Il avait presque oublié cette sensation d'être un mur, avec un prof un peu trop perché, et des murs tout autour de lui qui prennent notes et salivent, la langue de brique bien pendue.

Les mains derrière la tête
manquait que les lunettes
à la Lestrange.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Invité, Ven 20 Avr 2018 - 22:42


L’après-midi est toujours dur. Parce que c’est là que la fatigue pèse le plus. Parce que c’est là que le soleil éloigne les ténèbres qui sont devenues un refuge. Mais on ne peut pas se cacher de l’après-midi, ou sauter directement du déjeuner au dîner. Il faut endurer les longues heures qui se traînent. Et le pire, c’est vraiment quand il faut sortir du château. Se soumettre au jugement ardent des rayons solaires. La boule d’ombre aurait préféré rester cachée entre les murs de pierre, mais elle ne peut pas éviter ce qu’il l’attend. Puis elle n’en a pas réellement envie en plus.

Les petits pas lents dans l’herbe, les yeux fixés sur les brins fous qui dansent au gré du vent sous la lumière. Aoi n’est définitivement pas un brin d’herbe, elle n’a aucune envie de partager leur enthousiasme. Un groupe se forme au loin, les pas se dirigent vers lui, tandis que le regard part dans la direction opposée et que l’esprit prend la route du ciel. On s’approche, on fait un signe de tête à Lizzie, et on ignore tous les autres, pour qu’ils rendent la pareille. Les petites mains décharnées se serrent autour du manche en bois.
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Marjorie Lunas, Sam 21 Avr 2018 - 3:14


J'ai envie de danser en bougeant la tête dans tous les sens c'est terrible. Vous savez ce genre de danse ultra pointilleuse qui consiste à lever les bras au dessus de la tête et à bouger son corps sur le rythme de la musique en faisant voler ses cheveux autour de soi. J'avais passé la journée avec une foutue musique entraînante dans la tête et impossible de me l'enlever. Le bon point, c'est que ça conditionnait mon humeur et que je pétais complètement la forme. Et c'est comme ça que je débarque dans le parc du château, claquant des doigts, hochant légèrement la tête sur tempo, mes pas avançant sur la cadence.

La prof est déjà piste, virevoltant près de nous le sourire aux lèvres. Je profite qu'elle passe pas trop loin de moi pour lui lancer un "Bonjour Miss Bennet" plein d'entrain. Je m'avance près du petit groupe déjà formé, petite tape dans le dos de Deamon, ponctué d'un "Salut collègue !". Petit sourire en direction d'un membre de ma maison (Alexeï) je me décide à m'assoir à côté de l'autre Pouffynette présente. Il me faut quelques secondes pour retrouver son prénom, aller quoi... tu le sais, t'étais là quand elle a été répartie... Je creuse, je creuse, avant de pouvoir finalement sortir, un sourire fier aux lèvres :

- Salut Cassandra !


C'est court, désolée, j'assure juste mon arrivée, je serais de nouveau super dispo pour la suite du cours ! :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kanakis
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Haiko Kanakis, Sam 21 Avr 2018 - 8:56


Le regard qui doucement glisse, sur l'emploi du temps. Il y a là la gorge qui se noue étrangement d'une étrange appréhension d'enfant. Respirer. Expirer. Cour de vol et le premier. La peur de sentir son corps s'élever aux cieux est sans doute presque aussi forte que l'excitation qui brille dans les yeux. C'est un dangereux milieu. Deux monde entre lesquels je vacille avec effroi. Ne sachant trop ce que l'on attend de moi. Quelques lectures viennent rassurer, des paroles envolées dans la salle commune, il n'est pas vraiment étonnant que les aigles apprécie aller chatouiller les nuages. Déployer leurs presque ailes dans une presque réalité. Peut-être finirais-je tout aussi enthousiaste que ceux qui savent en parler ? Quelque rayon d'un soleil timide encore qui éclairent mon visage, les lumières de l'après midi. C'est bientôt l'heure du goûter.

Un sac jeté sur les épaules, carnet et stylo en main, c'est l'avancée vers cet étrange jardin encerclant ce semblant de nouvelle maison d'une taille démesurée. Il ne faut pas être en retard, il n'y a pas beaucoup de règles mais cela semblait on ne peut plus importante, comment - sinon - réussir à justifier les pas trainant que j'ai pu laisser dans les couloirs alors que les lèvres sont scellées ? Fallait plutôt être irréprochable.

Plusieurs enfant déjà présent
il y a notre professeur
qui à l'air d'être ailleurs
dans une douce extase
bien trop haut pour moi

elle virevolte comme elle marcherait
danserait, respirerait
un simple prolongement d'elle même
avec un sourire de bambin
qui donne envie de l'aimer un peu trop bien

je ne reconnais personne
dans les élèves présent
seul le bourreaux
qui me donne envie soudainement
de faire demi tour

mais il faut prendre son courage à deux main
la madame est là : il ne fera rien
je serre mon carnet contre mon cœur
saluer la professeur d'un sourire timide

un regard autour de soi
accrocher le visage d'une bleu
qu'on reconnaît un peu flou
dans le décors de la salle commune

puis se placer comme
à l'opposition du méchant lion
tremblant encore un peu
tentant de ne pas loucher
vers le potentiel danger.

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Cobredy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Andrew Cobredy, Sam 21 Avr 2018 - 11:27


Pas envie. Andrew n’avait jamais été très doué sur un balai, et c’était vraiment à contre-coeur et à contre-courant qu’il se rendait à ce cours de vol. Il avait réussi à échapper au précédent, prétextant des maux de tête (certes, c’est une excuse vieille comme le monde, mais ça avait bien fonctionné, on ne voulait pas risquer une chute). Cette fois, en revanche, il ne pouvait plus trop y couper. Qui sait, peut-être serait-il tellement mauvais qu’on lui accorderai une dispense à l’année.

*En vrai, les sorciers ont développé MILLE moyens plus rapide que le balai pour ce déplacer, pourquoi, pourquoi est-ce qu’on continue encore à utiliser cette relique ? Un sentiment de liberté, gnagnagna, prends un Portoloin pour l’Arctique et on verra qui gagne niveau sentiment de liberté.*

Andrew arrivait au niveau du terrain de vol. La Professeure était sur son balai, en train de virevolter, narguant un peu ses élèves. Andrew ayant esquivé la session précédente, il ne connaissait pas encore la nouvelle enseignante. Il tentait de l’observer, mais le contre-jour eu raison de ses efforts et de ses petits yeux plissés, distinguant seulement une silhouette et quelques détails.

*C’est drôle, elle ressemble un peu à la meuf de chez Barjow et Beurk.*

Andrew s’avança vers les quelques élèves qui étaient déjà arrivés. Ca tombait bien, il n’en connaissait vraiment aucun, pas besoin de faire la causette. Ah, sauf Alexeï. A croire que le Poufsouffle le suivait à la trace. Et cette lettre qu’il lui avait envoyé. Qu’est ce que c’était au juste, des menaces ? Peu importe… Le groupe commençait à être suffisamment important pour qu’Andrew puisse se placer assez loin du Poufsouffle. A l’opposé en fait. Dans l’espoir qu’il ne se sente pas obligé de venir lui adresser la parole. La Professeure faisait, quant à elle, son retour sur le sol.

*Euh… mais c’est VRAIMENT la meuf de chez Barjow et Beurk. Qu’est ce qu’elle fout là ? Bordel, et si elle apprends ce que je veux faire avec la Potion ? Non, il doit bien y avoir un secret professionnel, ou un truc dans le genre…*

Malgré ça, Andrew avait un peu pâli. D’autant plus que s’il pensait lui avoir fait bonne impression en face d’un chaudron, les choses seraient bien différentes sur un balai. Dans tous les cas, il ne fallait pas trahir sa rencontre avec elle dans un autre cadre que l’Ecole.

« - Bonjour, Professeure. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Invité, Sam 21 Avr 2018 - 18:41


Encore une fois, Eros se pensait en retard au cours, car déjà au réveil de sa sieste elle était en forme, ce qui devait nécessiter dix à onze heures de sommeil et qu'elle n'en avait dormi que deux, et ensuite parce qu'à son dernier cours de Soins, la jeune fille était allée jusqu'à l'oublier, ce qui ne lui faisait pas gagner beaucoup de points auprès des professeurs. Après avoir franchi les couloirs qui ressemblaient plus à une jungle qu'autre chose, l'adolescente découvrit des élèves un peu plus loin. Elle n'arrivait qu'à distinguer qu'Alexeï, qui ne passait jamais inaperçu avec son allure de viking. Elle se demandait très sérieusement si il allait être aussi grincheux  qu'en divination mais elle se rappela vite que ce n'était pas possible.

Plus elle se rapprochait, plus Eros remarqua que des petits groupes s'étaient déjà formés, et s'étonna même de voir des membres de l'équipe de Quidditch, pourquoi prenaient-ils des cours s'ils étaient "si" fort ? Peut-être que si elle demandait gentiment ils accepteraient de donner des leçons aux joueurs de sa maison, suite à ses pensées elle ricana un peu avant de s'asseoir dans l'herbe.

- Bonjour professeure, clama la brune en passant.

Cette fois elle avait le droit de s'asseoir au moins. Enfin, Eros espérait qu'elle avait le droit. En pensant à ses joueurs de Quidditch elle remarqua qu'elle n'était pour l'instant pas la seule représentante de sa maison, scrutant silencieusement les cravates des élèves l'adolescente elle put remarquer Andrew, qui avait l'air d'avoir vu un fantôme, mais elle ne s'en souciait guère.

Eros soupira et leva la tête pour sentir la chaleur du soleil taper ses joues. Ses cours en extérieur commençaient à lui plaire, elle qui adorait le soleil et s'assoupir dans l'herbe, elle était servie. Surtout quand c'était son premier cours et qu'elle cherchait pendant un bon moment l'emplacement, ce n'était pas compliqué en soi mais l'idée d'une "chasse au trésor" la ravissait au plus hauts points, tellement qu'aujourd'hui ses cernes paraissaient moins noirâtres que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Aldebaran Salem
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Aldebaran Salem, Dim 22 Avr 2018 - 0:29


Aldebaran soupira pour la cinquième fois de la journée. Sur ces cinq fois, trois avaient été destinées à l'appréhension de ce cours de vol. Il le voyait venir depuis que Nora l'avait poussé à s'inscrire, et rien que la perspective de se retrouver à trente pieds du sol l'effrayait et le déprimait en même temps.

Il tenta d'identifier la raison pour laquelle il avait accepté. Finalement, après discussion avec lui-même, il dû se rendre compte de la tristesse de cette raison : la lâcheté. Il n'avait pas suffisamment de courage pour affronter Nora, ni pour se défiler. A son échelle, supporter une après-midi de baptême de l'air en se retenant de ne pas vomir était la solution la plus simple.

En arrivant dans le parc, il soupira une sixième fois. Nora n'était même pas encore arrivée ! Non mais quoi ? Elle osait le traîner jusqu'ici et arriver après lui ? Franchement, il n'était pas content. Surtout parce qu'il avait de l'avance, et que donc il avait perdu l'opportunité de ne rien faire dans son dortoir pendant encore cinq minutes. Au lieu de cela, il allait devoir supporter seul ce même temps d'attente, au milieu d'élèves inconnus et surtout faisant deux fois sa taille.

Tu parles d'une journée.

Il vit la professeure, mais ne la salua pas, ni ne chercha à se faire remarquer de quelque manière que ce soit, à vrai dire. De toute manière, il y avait bien assez d'élèves pour ne pas qu'il soit sollicité. Il chercha parmi les figures aux statures les plus petites, à la recherche d'une connaissance. Mais oui ! Ouf, il y avait le petit Serdaigle (plus petit que lui !) qui ne parlait pas, et la Poufsouffle du cours de Défense Contre les Forces du Mal ! Il se sentit brusquement moins seul.

Comme la Poufsouffle semblait discuter avec une élève bien plus âgée, il ne s'approcha pas. Il préféra venir vers Haiko, qui lui semblait dans une bulle d’inaccessibilité qu'il enviait un peu. Il le salua sans dire un mot, d'un signe de la main signifiant juste "coucou". Ce qui était bien avec son camarade de classe, c'était qu'on pouvait partager avec lui le silence sereinement.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Jade Wilder, Lun 23 Avr 2018 - 16:39


Mercredi, jour des enfants. Jade n'avait jamais perdu cette idée que d'attribuer une certaine routine aux jours. Après tout, tout le monde s'entendait pour dire que le dimanche était le jour de repos pour tout le monde, alors pourquoi pas ? Le mercredi donc, symbolisait pour elle le moment où tous les enfants se trouvaient dehors, dans les parcs, jouant d'un air bien connu nommé heureuse enfance. Un air que l'adolescente avait essayé de préserver chez elle mais qui semblait disparaitre un peu plus chaque jour. Enfant, adulte, pas d'entre deux. Juste des choix et des sentiments divergents.

La Poufsouffle aurait aimé être comme ces enfants, courant par groupes au milieu des jeux. Mais malgré toutes ses impressions, elle était élève à Poudlard et devait aller en cours, comme les autre. Ce n'était pas désagréable, elle aimait les cours. Apprendre ne lui avait jamais déplu, bien au contraire. Alors encore une fois, elle se retrouvait partagée entre une envie d'ailleurs et ses réelles obligations. Enfant, adolescente, adulte, quand les limites se brisent et se mélangent, quand plus rien n'est certain. On s'accroche à ce qu'on a, alors. Ce qu'elle avait ? Là tout de suite, un cours de Vol, avec Lizzie. C'était assez... appréciable de l'avoir en professeure. Plus proche, même si ce n'était en rien similaire à leurs interactions antérieures. Comme avec Emily, l'impression de distance pourtant obligatoire était un peu étrange, mais s'effaçait avec le plaisir de la voir plus souvent. Et puis avouons le, ses cours avaient quelque chose de rafraichissant. Il ne fallait qu'être Lizzie pour lancer une chasse aux oeufs de pâques dans les airs pour un cours de vol. Elle qui semblait toujours déborder d'idées, de nouveautés. Pas étonnant que Jade l'ait toujours admirée, jusqu'à presque en envier ses qualités. Et pourtant, il n'était pas difficile pour elle de se remémorer les mauvais moments également. Pourtant, elle préférait les occulter, les laisser au passé. Pour simplement, espérer du meilleur. Peut-être que Lizzie avait changé ? Est-ce que ça changeait le sort qu'elle lui avait fait subir ? Non. Certainement pas. Mais elle avait tendance à laisser passer, avec certaines personnes en tout cas. Laxistes parfois, rancunière souvent, l'Italienne était toujours difficile à suivre, ne s'expliquait pas tout elle-même. Comment les autres étaient-ils sensés la comprendre alors ?

Soupir.

Puis, bouffée d'air frais en sortant enfin des couloirs sinueux du château pour rejoindre le parc. Les cours de Vol avaient lieu en extérieur, normal d'un côté, mais incroyablement plaisant aussi. Le temps n'était pas parfait, mais il restait en tout cas moins mauvais que ces dernières semaines. Jade ne sortait pas beaucoup, plutôt casanière et toujours aussi réservée, on va dire que ces cours l'obligeaient à voir un peu la lumière pour une fois. Ce n'était pas une mauvaise chose, à en voir le sourire dessiné sur les lèvres rosées de la jeune fille. Sortir lui faisait toujours du bien, dans la tête surtout. Et bon sang, qu'elle en avait besoin ces derniers temps.

Tête encombrée, trop de pensées qui se bousculaient. La préfète avait du mal à mettre de l'ordre dans tout ça, à se relever une bonne fois. Elle se trainait, laissait le courant la porter en attendant la suite. En espérant que quelque chose saurait raviver cette flamme qui l'animait auparavant. Qu'elle cesserait de douter. Cela devenait urgent. Habituée aux masques, elle ne montrait pas grand chose de ce nuage noir qui avait envahit ses pensées. Une mine plus fatiguée, plus grisâtre comme si le soleil l'avait quittée. Elle avait changé, à ne pas en douter. Mais qui pourrait deviner ? Qui, après tout, pouvait encore s'y intéresser ?

Soupir. Encore.

Avant de revêtir son masque en voyant le petit groupe d'élèves déjà présents, un peu plus loin. Et une Lizzie rieuse, bouffée d'air frais dans un monde où tout semblait si morne. Elle s'amusait, le vol lui plaisait vraiment. Sans doute qu'elle voulait transmettre ça en étant professeure. La voir avec cette casquette était toujours assez étonnant dans la tête de la blonde, mais pas déplaisant pour autant. Elle gérait, vraiment. Admiration perpétuelle, à peine cachée, aidant néanmoins à ce qu'un sourire se dessine, doucement.

- Bonjour...

Elle ne savait toujours pas comment l'appeler. Juste se porter par la familiarité avec un "Lizzie" tout à fait normal, jouer les formalités avec un "Professeure" qui sonnerait si faux... Juste bonjour, c'était bien finalement, ne nous posons pas trop de questions. Quelques élèves se parlaient, d'autres étaient seuls. La préfète prit le parti des solitaires et alla s'asseoir dans l'herbe, regardant virevolter la Poufsouffle volante. Peut-être qu'au moins, ça lui changerait les idées ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Marie Nkomo
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Marie Nkomo, Lun 23 Avr 2018 - 23:49


Marie était dans son lit. Il était quinze heures moins le quart. Le dortoir était vide. Il y’avait quelques rares élèves qui passaient. Ils venaient chercher quelques affaires ; puis ils repartaient en vitesse après avoir pris leurs manuels. Notre étudiante les regardait passer avec la joie d’une jeune retraitée. Elle se disait qu’elle avait enfin un congé bien mérité après une dure journée. Le jeudi était le jour de repos avant de repartir pour la fin de semaine.  Bien heureuse dans ses pensées, elle reprit son livre qui reposait sur son ventre. Les moldus ont peut-être « Netflix and Chill » mais notre sorcière n’avait rien à envier au programme. Sur sa table de chevet reposait une petite tasse de thé encore brûlante. C’était une de ces tasses kitchs de noël. Le décor était une nuit étoilée, en relief la neige faisant le tour de l’objet. Un petit bonhomme de neige dont la couleur avait été délavée depuis bien longtemps souriait mollement. On voyait encore le relief de son balai mais la couleur avait complètement disparue. Son père lui avait offert durant les fêtes. A côté de la tasse se trouvait une assiette avec quelques biscuits et une pomme qu’elle avait gardée du repas. Elle s’enfonça dans son matelas avec les yeux rivés sur son exemplaire de « Le jour où je t’ai rencontré » :

L'ascenseur arrive presque aussitôt. Ses portes s'ouvrent sur un jeune couple en pleine étreinte passionnée. Surpris et gênés, ils s'arrachent l'un à l'autre en regardant d'un air coupable dans toutes les directions, sauf la nôtre. Luttant pour rester impassible, je regarde fixement mes pieds, les joues roses. Quand je jette un coup d'oeil à Stalk à la dérobée, il me semble qu'il esquisse un demi-sourire, mais je n'en suis pas sûre. Les jeunes sorciers se taisent. Nous n'avons même pas de musique d'ascenseur pour faire diversion. Quand les portes s'ouvrent, à ma grande stupéfaction, Stalk me prend par la main. Un courant électrique me parcourt. Derrière nous, le jeune couple étouffe ses gloussements. Stalk sourit.

Marie part dans un gloussement d’adolescente.

« Mmmh...pas trop tôt, je commençais à me dire qu’il ne se passait vraiment rien dans ce bouquin. »

Des filles passent soudain dans le dortoir. L’une d’elle se plaint que l’école publique était dispensée de cours le mercredi après-midi. Marie tend une oreille.

- « Oui mais ça va. Il va être quinze heures. Plus que deux heures et la journée est terminée » dit l’élève.

Les autres acquiescent à cette réflexion comme on tombe d’accord sur le fait que « C’est vrai qu’aujourd’hui il fait beau ». Marie commence à suer peu à peu. C’est pareil à quand on se rend compte qu’on a oublié de mettre le réveil. Elle n’arrive plus à se concentrer sur sa lecture.

-*Mais…si on est mercredi après-midi et qu’il presque quinze heures. *

Elle se tourne vers son emploi du temps. Quelques secondes plus tard on peut voir une serdaigle affublée d'un turban couleur jade courir comme une dératée dans le château. Ce genre de course est une habitude pour la bleue.

*Respire, expire, respire, exp-…on fait ça par le nez d’abord et ensuite par la bouche ? Ah la quiche maintenant ça marche encore moins qu’avant ! En plus j’ai un point de côté là. Mes poumons sont en feux et j’ai l’impression que mon cerveau va exploser.  Ah oui faut que je pense à respirer avec le ventre-*

ZBAM elle rentre dans l’épaule de quelqu’un. Elle perd un peu l’équilibre mais continue sa course tout en jurant.

-« Mille Gorgones , tu peux pas faire attention ! » cracha Marie


Alors que l’élève par terre agite sa baguette dans tous les sens de manière insultante. L’adolescente accélère sa course en ayant déjà oublié l’incident. Le sang lui monte à la tête et ses tympans battent du tambour.  

*Je sens que je vais juste m’effondrer comme une limace ! J’arrive plus à respirer. Aaah j’ai une crampe. Pouce en l’air, pouce en l’air ! Je ne savais même pas que ces muscles-là existaient. *

Puis, quand son cerveau part en vrille c’est le corps qui prend les choses en main. Elle ne pense plus à grand-chose. Elle aperçoit l’arrivée. Il y’a un petit troupeau d’élève qui discute patiemment. L’enseignante fait son bonhomme de chemin dans les airs. La fatigue tombe comme une pierre. Elle est à bout. Elle va vomir. Elle ralentit puis s’écroule dans l’herbe. La bleue respire très bruyamment. Elle se met sur le dos. Son visage est en sueur.

«Bon-*respiration saccadé* Bon-…»

BLURP- ses joues s’arrondissent et elle met de justesse la main devant sa bouche. Elle retient un haut de cœur qui aurait pu lui être fatal socialement. Son corps était déjà trop occupé à gérer une crise interne pour se soucier des étiquettes et des bonjours.


Dernière édition par Marie Nkomo le Lun 23 Avr 2018 - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Lizzie Bennet, Lun 23 Avr 2018 - 23:52


Je reconnus sans mal le premier petit ; c’était l’un de mes martyrs préférés. Lïnwe Felagünd, vous vous rappelez ? Oh la la, y avait bien du potentiel s’il était là ! Ah non, j’étais prof. Bon. On trouverait un compromis.
— Salut Lïnou ! Le saluais-je d’un sourire complice. Je laissais mon balai s’échoir au milieu des vieux balais de l’école. C’est pas comme si on pouvait les confondre hein.
Je fus également agréablement surprise de l’arrivée du second ; ce n’était pas la première fois qu’il m’honorait de sa présence, j’allais finir par croire qu’il aimait ces cours !
— Eh bien ! Encore là, Alexeï ?


Il y eut aussi une petite toute mimi-crapaud. J’me retins avec difficulté de pas aller lui secouer les joues, histoire de voir s’il y avait un vrai bonhomme derrière la politesse du bout de chou.
— Tu peux m’appeler Lizzie, lançais-je avec un petit salut, genre index et majeur contre la tempe, puis en sa direction, et p’tit regard malicieux, si ça lui donne pas une idée du mood du cours, j’vais devoir rendre mon tablier. Elle parut capter le message, et s’allongea dans l’herbe, bientôt rejointe par Lïnwe.
Bientôt, un adorable métisse, que j’avais la joie de connaître à Poudlard et en dehors, se mêla à la petite troupe.
— Au fait, Daemon, tu me dois toujours une course ! Ou je te la dois, je sais plus trop comment ça se passait. T’es témoin Aoi, hein ?
Soufflais-je pour l’intégrer à la discussion. Après tout, elle avait misé sur moi, l’autre fois.

D’autres élèves approchèrent. Parmi l’un des nouveaux, il y avait notamment un gamin tout frêle dont on m’avait parlé. Heureusement qu’en vol il aurait pas trop besoin de parler, ce devait être compliqué les cours d’enchantements et de défense contre les forces du mal à un âge où il est si compliqué de maîtriser les sortilèges informulés… A la remarque de la brune, je compris qu’il me fallait reprendre les bases des bases.
— Pour ceux qui me connaissent pas, j’suis Lizzie, et plutôt team tutoiement.

Au moins, elle m’avait donné le nom de la mimi-crapaud. Cassandra. Cassandra comme euh… Trelawney. Ou Vablatsky. Ouais. C’est ça. Elle s’appelait Cass-an-dra. Cass-an-dra. Et là bas, y avait Lïnwe, Daemon, Alexeï, je sais plus, et elle c’était… Pedra McKinnon. Non. J’confonds avec mon collègue. Oh roh, elle sera « petite » ou « mon chou » pour l’instant.

Il y eut deux autres « bonjour professeure » et luttant très très fort pour pas m’arracher l’oeil à main nue, même que si on peut je l'ai vu dans le lac l’autre soir, je re-précisais.
— Bienvenue au cours de vol ! Vous pouvez m’appeler Lizzie.
L’un des Serpentard me fit bouger les méninges. Il avait quelque chose de familier. Je le connaissais ? Je crois ? Je lui avais parlé ? Je l’avais vu ?
Andrew) — Ton visage m’est familier… T’étais pas dans une publicité de miamhibou ?
J’fis un petit clin d’oeil à Jade quand elle approcha. Elle semblait pas traumatisée par mes cours, vu qu’elle revenait. Un bon point pour le Jazzie.

— Bon ! En attendant tout le monde, commençons par préparer nos corps ! Vous connaissez quoi comme exercice d’échauffement ?
Je braquais mon regard sur une des brunes (Eros), espérant qu’elle soit inspirée.

Alors que je pensais lancer les opérations, une petite bleue m'inquiéta. Je m'élançais en sa direction.
— Oh la, oh la ! Qu'est-ce qu'il t'est arrivé ? Ah non, parle pas. J'retirais rapidement mon pull. J'm'y connais pas, en médicomagie ! Tiens, si t'as besoin... Au cas où elle soit victime d'une mauvaise blague, je lançais un petit #Finite incantatem.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°3 — De l’importance des balais

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 9

 Cours n°3 — De l’importance des balais

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.