AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir
Page 3 sur 3
Salle Alice Londubat
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Salle Alice Londubat

Message par : Lizzie Bennet, Mar 14 Aoû 2018 - 14:38


La vie m’a appris un truc. Je veux pas être la petite chose fragile qui fait pitié aux autres, parce que j’ai du mal à inspirer pitié et que j’ai surtout tendance à me retrouver solo. Et solo quand on se fait soi-même pitié, c’est pas archi drôle en fait.

En revanche, quand je développe quelques atouts, j’ai soudainement des personnes qui ont besoin de moi. Je ne sais pas si j’aime qu’on ait besoin de moi. Mais j’accepte progressivement que j’aime être dans la position de pouvoir. Dans la position où j’ai quelque chose à apporter à la table, et non à recevoir. Dans l’action et la transmission.

Cela vous paraît peut-être idiot. Pire encore, cela l’est probablement. Cependant lors des cours de potions, de vol ou de manumagie, je me sens moins vulnérable. Je me sens plus désirable. Je redécouvre la valeur, le petit supplément que j’apporte à mon entourage au lieu de juste pomper l’air et laisser du carbone à la place quoi. C’est comme ça qu’on dit hein ? Le carbone ?

Bref. J’ai rendez-vous avec Izsa aujourd’hui, pour qu’on parle de manumagie. Une fois de plus, je me retrouve au Heurtoir. Même en temps que collaboratrice, je me retrouve avec un salaire… Plutôt dingue hein ? Ça commence à cumuler le fric, à côté de ma petite vie de rentière via Peter et Elius… On s’y retrouve juste pas en vrai.

— Coucou Izsa ! Tu sais sous quel angle tu veux t’y prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Izsa Hilswood, Mer 15 Aoû 2018 - 15:27


Aussitôt prêtes, aussitôt parties. Lizzie semblait réceptive à l’enthousiasme d'Izsa puisqu'elle démarra immédiatement :

— Coucou Izsa ! Tu sais sous quel angle tu veux t’y prendre ?

La brunette tordit légèrement ses mains en répondant :

- Pas vraiment... Mais Izsa n'aimait pas les gens hésitants, alors elle n'avait pas l'intention d'être ce genre de personne. Elle pouvait tout de même en dire plus, pour éclairer sa professeure de l'après-midi. J'ai testé l'Accio sur la pomme, et puis de faire léviter une plume. Aucune des deux n'a marché. Tu crois que je devrais tester autre chose ? Ou bien je te montre ça, que tu vois si je m'y prend mal ?

Elle n'avait jamais été une très bonne élève. A Poudlard, elle manquait souvent de patience et ne prenait pas souvent en compte les remarques de ses professeurs. Faire les choses à sa manière, ce n'était pas forcément un défaut après tout : elle avait eu suffisamment d'ASPICs pour aujourd'hui être une des plus jeunes Langue de Plomb de son service. Elle avait eu de très bons résultats en sortilèges, défense contre les forces du mal et évidemment en métamorphose. Une duelliste reconnue. En quelques mots, on pouvait dire qu'elle était une sorcière douée. Pas la sorcière du millénaire, ni celle du siècle, probablement pas de la décennie. Douée, raisonnablement douée, ça oui.

Cependant, pour ce qui était de la Manumagie, ce n'était pour l'instant pas très fructueux. Elle avait lu les conseils qu'on donnait aux apprentis Manumage, lu et relu l'ouvrage sur les flux magiques, regardé Anthony et Azénor qui faisaient parfois des démonstrations... Ce n'était pas suffisant pour l'instant.

Mais avec de l'entrainement personnalisée, une sorcière à ses côtés, elle voulait bien croire au déclic. Tout ce qu'il fallait, c'était qu'elle y arrive au moins une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 16 Aoû 2018 - 5:56


Izsa me conte ses premiers essais, et propose d’en faire la démonstration. J’hésite un peu, dodelinant de la tête, contemplant les possibilités les plus à même de dévoiler son potentielle de manumage. C’est amusant, tout de même, de voir combien les fabricants de baguette sont les premiers à chercher à s’en délester… Je pense que ça en dit beaucoup sur les potentiels de la manumagie.

J’essayais de songer à ce qui pourrait le mieux révéler ses potentiels ; je ne pouvais m’empêcher de songer à ses talents en duel. Il aurait été intéressant de la mettre dans une situation de danger, et de voir comment elle arrivait à y réagir… Mais il était peu probable que ce soit une réussite, car les premiers essais en manumagie étaient rarement contrôlés, et qu’elle aurait du mal à lancer son sort pile quand elle le désirait. La précision des combats n’était peut-être pas au programme… En même temps, c’est Izsa. Qui sait ce dont elle est capable.

— Mh, peut-être... Ou alors, on pourrait chercher vers les sortilèges qui ont une signification particulière. Tu es toujours aussi douée en métamorphose ? J’suis prête à te prêter mes cheveux pour un Herbifors. En plus, ça te met un minimum d’enjeu, car si tu te rates, tu devras culpabiliser chaque fois que tu me verras !


D’un clin d’oeil taquin, je me place face à elle. J’ai les mains prêtes et les jambes légèrement fléchies.
— Mets toi en position de duel, cela t'aidera je pense... Enonce le sortilège, autant de fois que cela te semblera nécessaire, en plaçant toute ta concentration dans le bout de tes doigts. Sens la magie affluer sous tes ongles.
J'hésite à ajouter "j’te fais confiance" mais ce ne serait pas tout à fait vrai. Je lui fais confiance pour progresser, oui. Pour faire ses preuves en manumagie, j'en doute pas.

Cependant, je ne la connais pas assez pour lui faire véritablement confiance. Dormir sous le même toit, cela ne suffit pas à lever tous les doutes... Nos retrouvailles par vague n'ont pas encore fait tomber le voile engourdissant notre relation.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Izsa Hilswood, Mer 22 Aoû 2018 - 12:34


La réponse de Lizzie eu tout pour satisfaire notre apprentie, ou plutôt wanna be Manumage. Elle se disait qu'avec des sorts de métamorphose, cela pourrait mieux marcher. Evidemment ! Elle aurait du y penser plus tôt : il fallait qu'elle se concentre sur ses points forts.

Izsa se mit donc en garde mais avant de lancer son sort, elle demanda :

- Tu es sûre ? Elle expliqua : J'ai peur de faire une bêtise. La seule fois où j'ai réussi un sort de Manumagie c'était un Incendio, alors j'ai peur de faire une catastrophe...

La jeune femme pouvait voir cela comme une motivation supplémentaire à ne surtout pas se rater, mais notre habituée de échecs cuisants voyait plutôt cela comme un risque inutile.

D'un autre côté, réussir à cramer les cheveux de Lizzie intentionnellement et sans baguette serait une amélioration par rapport à son niveau de base. Aujourd'hui, elle prendrait toute manifestation magique comme une réussite.

- Ok, ok.. murmura-t-elle plus pour elle-même. Il fallait qu'elle se concentre.

Elle pointa son index et son majeur vers la tête de sa professeure et prononça :

- Herbifors

Rien ne se passa. Elle était sensée sentir la magie affluer dans sa main, ses doigts, ses ongles, mais rien. Ni chaleur, ni frisson, ni picotement, ni... En fait, elle ne savait pas ce qu'elle était sensée ressentir.

- Herbifors. Herbifors.

Dans les bouquins traitant du sujet, ils disaient toujours qu'il fallait continuer sans arrêt, jusque la réussite ou l'épuisement. Ou bien, comme l'avait dis Lizzie, autant de fois que nécessaire. Quelle patience fallait-il pour faire cela ? Une qu'Izsa ne possédait manifestement pas, parce qu'elle en avait déjà marre.

- Herbifors. Herbifors. Herbifors

Là, elle n'y croyait plus. Et les prochains qu'elle ferait, ça ne serait que pour garder la face.

- Herbifors. Herbifors. Herbifors
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 23 Aoû 2018 - 17:03


La sorcière s’escrima avec les herbifors, mais comme elle l’avait annoncé de prime abord, ce sort n’était peut-être pas son fort. En même temps, cela me paraissait plus sûr de jouer avec des plantes et des fleurs que de passer directement au feu… Mais si c’était ce qui la motivait ? Si elle avait, précisément, besoin de ce déclic ? Immobile, je sentais mes muscles se crisper un peu. C’est pas que ça devient long, hein, mais… Je passe une main dans les cheveux, croyant détecter un début de brindille, mais en fait, c’était une poussière. Génial, je commence à prendre la poussière, on adore.

Non, non il faut miser sur la pédagogie, il faut être plus patiente que je ne le suis avec moi-même.
— Si tu le dis sans le penser, cela ne fonctionnera jamais. C’est assez proche des Patronus sur ce point, peut-être… Enfin, je sais pas si c’est le meilleur exemple. Y a une émotion que tu ressens avec une force particulière, qui pourrait te guider dans ta rencontre avec ta magie ?


L’examinant, je fais un pas vers elle ; un second. Le duel ne pouvait tout résoudre ; cela allait au-delà des instincts de compétition et de rivalité. Il fallait deviner son ancrage, ou du moins la pousser à le dévoiler d’elle-même. Se le dévoiler, peut-être — il n’était pas exclu qu’elle méconnaisse elle-même la réponse à mon interrogation… Je songeais à mes propres pas dans l’exercice de la manumagie ; oui, reconnaître mes faiblesses avait été un point central. Si ce sort ne lui inspirait pas confiance, je ne devais pas forcer le trait.

— Et puis, tu sais quoi, oublie ce que j’ai dit, suis ton instinct. Retournons à cet Incendio ; c’est lui qui t’inspirait. Il doit bien y avoir une bougie quelque part…

Je fais le tour de la salle Londubat, passant les moindres recoins sous la surveillance de ma monophtalmie, sans succès. Bon. Je suis venue en balai ; je peux retirer quelques brindilles pour elle. Les disposant à terre, entre nous, je la regarde à nouveau.
— Sens l'énergie qui est en toi. Laisse l'émotion et la magie grandir, à leur rythme, puis au tien. Dose-les. Et alors, essaie-toi à ces Incendio…

A nouveau me torture le besoin de l'encourager, l'envie de lui dire que je crois en elle, mais ce serait déplacé. Le temps nous a trop éloigné ; cela paraîtrait assez factice. Alors je m'enroule dans une bulle toute autre — intérieurement, je lui promets "si la motivation ne prend pas, là, je viendrais te botter les fesses de quelques attaques."
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Izsa Hilswood, Lun 27 Aoû 2018 - 8:30


Sept ans de maturation, et Izsa n'était pas plus appliquée en tant qu'élève. Au cas où elle en avait douté, elle était toujours aussi incapable de prendre en compte les remarques d'un professeur avec bonne fois. Si elle le disait sans le penser, ça ne marcherait pas ? Eh, oh, hein. Pas la peine de lui faire des reproches. Parce que bon... non, elle n'avait aucune bonne raison pour se justifier de faire l'exercice juste à moitié, elle n'aimait pas pour autant qu'on le lui fasse remarquer.

- Y a une émotion que tu ressens avec une force particulière, qui pourrait te guider dans ta rencontre avec ta magie ?

L'ennui ? L'impatience ? Pas sûr que ça marcherait très bien.

- La colère ? proposa-t-elle. C'est comme ça que j'avais réussi la première fois.

De tout évidence, il était temps de changer de stratégie. Lizzie avait décidé qu'il valait mieux retenter le coup avec l'Incendio, et avait entrepris de ramener un petit tas de brindilles pour en faire une cible parfaite.

— Sens l'énergie qui est en toi. Laisse l'émotion et la magie grandir, à leur rythme, puis au tien. Dose-les. Et alors, essaie-toi à ces Incendio…

Izsa fronça les sourcils, tentant de se concentrer. Elle ne savait toujours pas ce qu'était l'énergie qui était sensée être en elle, ou bien autour d'elle. L'émotion, quant à elle, continuait d'être un mélange peu explosif d'impatience et d'ennui. Bref, cela allait être compliqué d'en sortir la moindre étincelle.

Cependant, cela était plus facile de visualiser un feu. Elle se figura une petite flamme dans sa tête, pointa son index sur les brindilles et incanta :

- Incendio. Incendio. Incendio.

Vous savez, quand vous répétez un mot dans votre tête en vous concentrant sur chaque syllabe, jusqu'à ce qu'il soit totalement vidé de son sens ? Quand vous avez l'impression que ce n'est plus qu'un assemblage de sons aléatoires ? Et bien, cela commençait à venir.

- Incendio. In-cend-io. In-cen-dio.

Izsa savait que cela n'allait pas marcher. Elle se sentait comme le héro d'un roman dont elle avait oublié le nom, qui se concentrait sur une pierre en tentant de se persuader que la pierre ne tomberait pas, alors qu'elle était lâchée au dessus du sol. La pierre tomberait, c'était la gravité.

Du coup, peut importait à quel point Izsa voulait que le tas de brindilles prenne feu. Le fait était que cela ne fonctionnerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Lizzie Bennet, Mar 28 Aoû 2018 - 12:21


Izsa mentionna la colère comme émotion pouvant servir de déclic. Ah, ça, ça me plaisait. Car faire sortir les gens de leurs gonds, les mettre vraiment hors d’eux, je savais faire. S’il suffisait de trouver la corde sensible, on allait sans doute pouvoir aller quelque part… Et contrairement à certains des entrainements précédents, je me trouvais aujourd’hui face à une jeune femme que je connaissais relativement bien.

J’insiste sur le relativement, car il s’agissait principalement de surface, du fait de notre tendance à laisser une certaine paroi de verre entre nous. Je sais pas trop pourquoi, d’ailleurs. Avec Morgan ou Ebenezer, les choses sortaient très naturellement. On allait parfois au conflit, mais ce n’était pas forcément négatif ; cela permettait aussi d’assainir les bases. Ouais, y a pas à dire, je connaissais mieux cet idiot de français que ma colocataire. Pourtant, on aurait pu faire le pari de la solidarité féminine… Pourquoi était-ce si difficile de donner un sens à notre duo ?

Enfin, il fallait que je trouve le moyen de le faire en misant là où ça marchait. Où ça faisait mal. Si je me contentais de la vexer ou de l’agacer, elle était bien capable de penser que je ne prenais pas son entrainement au sérieux… Aussi, moquer ses échecs malgré sa réputation de grande duelliste me paraissait relativement peu efficace. De nous deux de toute façon, j’étais celle qui péchait le plus par orgueil, alors faire le jeu de la rivalité et de la provocation ne saurait suffire.

Elle s’essayait aux incendio, mais le succès n’était pas au rendez-vous. A nouveau, le sentiment qu’elle ne faisait l’exercice qu’à demi me gagna. C’était un peu frustrant, surtout en connaissant son immense potentiel… Pour l’instant, elle n’était pas en colère. Frustrée par l’échec, peut-être, mais pas plus. Il était temps que j’entre en scène.

Supporterait-elle que je la dérange alors qu’elle s’exerçait ? J’espérais que oui, car les premiers mots ne suffiraient pas. Mais il ne fallait pas non plus qu’elle s’attende à ce que je la titille émotionnellement. Sinon, c’était comme avec le hoquet : on peut avoir un ami qui cherche à nous faire peur dix fois, tant qu’on sait qu’il va le faire, ça marche pas. En fait, on n’en est jamais aussi libéré que lorsqu’on n’y pense plus.

Il fallait qu’elle ne se méfie pas trop de moi, et qu’elle oublie que c’était impossible pour avoir une chance d’y parvenir. Ouais, c’était beaucoup en demander à cette jeune femme qui ne manquait pas d’intelligence… Les détours seraient nécessaires.

— J’dois t’avouer que… j’suis un poil étonnée que tu te sois tournée vers moi. T’as pas des potes plus proches, genre Lilith ou autres ? J’te vois toujours seule en fait, je sais même pas avec qui tu traines.


C’est vrai qu’à Poudlard, elle était plus sociable que d’autres membres de la troupe, et aujourd’hui, j’avais l’impression que son cercle relationnel s’amenuisait de jour en jour. Je l’avais jamais vu ramener des gens à l’appartement, ou sortir avec des gens de notre âge. Si on tapait sur la solitude, l’isolement, se rétracterait-elle ? Assumerait-elle ? Avouerait-elle quelque liaison secrète et un peu taboue ? Non parce que si elle faisait rien d’autre que bosser sans avoir le moindre contact humain avec ses collègues, ça allait vite être triste.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Izsa Hilswood, Ven 31 Aoû 2018 - 19:10


Après plusieurs tentatives infructueuses, Lizzie prit la parole. La Phénix se tourna vers elle, un peu étonnée de cette désinvolture. Le sujet n'avait pas grand chose à voir avec la Manumagie. Du coup, Izsa essaya encore deux fois - si vous vous demandez vraiment si cela fonctionna, c'est que vous n'avez pas du tout suivi - puis répondit.

- Ça fait un bail que j'ai pas vu Lilith. Elle était un peu morose. Elle est repartie avec sa famille, à la fin de sa sixième année, et on ne s'est échangé que quelques hiboux. Elle préférait ne pas trop s'étendre sur le sujet. Morgan est parti en France, et Eb est tellement pris par ses études de Médicomagie... Izsa secoua la tête. J'ai pas vraiment d'amis à par vous, en fait.

En disant cela, elle se rendit compte qu'elle impliquait par la tournure de sa phrase qu'elle considérait Lizzie comme son amie. Vrai, mais peut-être pas autant que les autres. Mais surtout, elle se rendit compte que ce qu'elle disait était vraiment déprimant. Elle était plutôt seule, maintenant qu'elle y pensait.

Les Phénix n'étaient pas ses amis, c'étaient ses compagnons d'armes. Elle ne savait pas vraiment ce qui se passait dans leurs vies personnelles. Elle ne voulait pas spécialement savoir, en fait, c'était un peu comme quand on traçait une ligne entre le boulot et la vie de famille. Si on considérait protéger la population magique et moldue en faisant partie d'un groupuscule illégal comme un boulot. Elle était un peu plus proche de Rachel, tout de même, puisqu'elles avaient partager un peu plus de choses. Et Anthony, qui était son patron et collègue depuis de nombreuses années. Mais amis ? Elle ne s'était jamais posé la question.

I'm just a very lonely person.

- Incendio. Incendio.

Là, elle avait totalement la tête ailleurs. Cette discussion l'avait faite replonger dans des méandres de son esprit, le genre de méandres qu'on aimait pas trop visiter mais dont il était bien dur de s'en dépêtrer. Du coup, sa concentration en avait prit un coup.

Elle se demanda une seconde pourquoi elle avait dit tout cela à Lizzie. Elle aurait pu répondre vaguement, mentir un peu ou bien omettre à quel point sa situation était déprimante. Le truc, c'était qu'elle ne l'avait jamais dit à personne, parce qu'elle n'avait pas vraiment de conversation sérieuse avec qui que ce soit. C'était un peu le cercle vicieux d'être une personne asociale.

- Incendio... Incendio...
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Lizzie Bennet, Dim 2 Sep 2018 - 12:12


Izsa admit ne pas avoir eu de nouvelles de Lilith depuis près de huit ans. Ah, bah moi qui pensais qu’elles étaient restées besta sistas 4 everrrr.
— Oh, je savais pas.

Plus jeune, une part de moi avait sans doute jalousé leur complicité, d’où l’énorme fixette. J’ignorais totalement qu’elle avait disparu du paysage londonien ; je croyais juste qu’elle avait disparu de ma vie, comme tant d’autres après le petit passage à Azkaban. Ah ça je vous jure, pour faire le tri dans vos relations, rien de tel qu’une ballade de quelques années en prison, direct t’es rayé de bien des carnets d’adresse et possibilités professionnelles.

Pour Ebenezer, j’étais moins surprise. Après tout,
— C’est bien qu’il se donne comme ça dans les études. Il a vachement progressé… Il t’a dit que c’était lui qui m’avait greffé cet oeil ?
Portant la main à la paupière de mon oeil valide, je le caressais. On peut survivre à la cécité. Mais ne nous mentons pas, dans le monde sorcier, il est bien difficile de naviguer sans aucune vue. La vision du son est hors de question dès qu’on est en ville ; et là où les moldus ont plein de codes pour nous guider sur le sol, les sorciers ont vraiment 3 siècles de retard.

Elle mentionna ensuite le départ de Morgan. Je ne savais pas qu’il avait ainsi déserté… Il faut croire que l’affaire des phénix lui avait un peu retourné le cerveau. Et normal hein, n’importe qui aurait pété un câble et eu besoin d’un peu d’air après s’être retrouvé au coeur des rumeurs et des suspicions aurorales.
— J’espère qu’il y sera plus en sécurité qu’ici.

Et après, moi. J’savais pas trop quoi en penser. Non, ce devait être un raccourci pour désigner la colocation, fin elle s’était mélangé la langue quoi. Par contre, il est sûr que si le cercle était aussi restreint, il serait facile de jouer là-dessus.

Les essais se succédaient, sans succès. Ce serait décevant, si elle ne se montrait à la hauteur du mythe que ses duels entretenaient.
— Ah. Je vois. Ça me fait drôle j’t’avoue, j’sais pas dans ma tête t’a toujours été une meuf grave marrante, avec pas mal de facilités sociales… Genre avec la moto volante et tout t’étais bien badass ! Qu’est-ce qu’il t’est arrivé, t’as vieilli, tu t’es laissée abrutir par la routine du boulot ?
Le regard en sa direction est moins plein de jugement que de... pitié. Y a plus que ça dans la vie. Tu passes à côté de tout. Tu t'en rends pas compte ?
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Izsa Hilswood, Dim 9 Sep 2018 - 12:58


En fin de compte, Lizzie ne savait pas grand chose d'Izsa et Izsa ne savait pas grand chose de Lizzie. Bizarre, quand on y pensait : les deux jeunes femmes se connaissaient depuis Poudlard, elles vivaient dans le même appartement depuis quelques années... Imaginez un peu : si notre Serpentard était incapable de sociabiliser correctement avec une personne avec laquelle elle vivait, comment aurait-elle fait avec quelqu'un qu'elle connaissait encore moins ? Il y avait des liens à faire, dans l'absence de vie amicale de la Hilswood.

— C’est bien qu’il se donne comme ça dans les études. Il a vachement progressé… Il t’a dit que c’était lui qui m’avait greffé cet œil ?

Non, elle ne savait pas. Enfin, il ne lui avait jamais dit. Mais vu que Lizzie était passée d'aveugle à borgne, et qu'elles partageaient un ami aux vastes connaissances Médicomagique, elle avait plus ou moins fait le rapprochement. Disons que cela ne l'étonnait pas vraiment.
Du coup, elle se contenta de hocher la tête, comme si elle était au courant.

Quant à Morgan, sa colloc ne pouvait pas savoir à quel point être membre de l'Ordre du Phénix lui avait pesé. C'était un genre de crise existentielle qui semblait toucher tous ceux qui passait par les flammes. Beaucoup ne pouvait pas continuer. Il y avait leur ami, bien sûr, mais également Emily, Alicia, Amy, Laurae... Trop de monde pour les compter à vrai dire. Le découragement avait failli l'emporter elle aussi, le jour où elle avait été torturée des mains des Mangemorts et d'un de ses amis les plus chers.
Quand elle voyait toutes ces personnes fortes, ces héros de l'ombre, ceux qui ne reculaient devant rien, tout ceux-là, partir alors que elle restait, elle se demandait toujours pourquoi. Elle était lâche, égoïste, faible, peureuse, quand on la comparait aux autres. C'était peut-être ça qui l'empêchait de sombrer. Un nihilisme constant, qui lui permettait de continuer une bataille tout en sachant qu'elle était peut-être perdue d'avance.

— Ah. Je vois. Ça me fait drôle j’t’avoue, j’sais pas dans ma tête t’a toujours été une meuf grave marrante, avec pas mal de facilités sociales… Genre avec la moto volante et tout t’étais bien badass ! Qu’est-ce qu’il t’est arrivé, t’as vieilli, tu t’es laissée abrutir par la routine du boulot ?

Izsa arqua ses sourcils, un peu étonnée. Elle avait du mal à croire qu'elle avait été cette personne là. Elle n'avait pas vraiment été cette personne là, il fallait dire.

- Il y avait plus de gens qui me détestaient que de gens qui m'appréciaient, hein... J'étais une sale gosse. Pour la première fois à l'évocation de ses souvenirs, elle se mit à sourire. A Serpentard, j'étais un peu une traîtresse, toujours à traîner avec des gens d'autres maisons, même en étant préfète.

En fait, elle n'avait pas tant que ça changé. Elle était toujours une sale gosse, qui préférait combattre le mantra du fondateur de sa maison plutôt que de l'embrasser. Il y avait juste eu un peu d'évolution, entre faire perdre des poins à sa maison et faire des duels contre les Mangemorts.

Alors, cela ne répondait pas à la question de Lizzie. Qu'est-ce qui lui était arrivé ?

- C'est plus simple de se faire des amis quand on est à Poudlard. On a juste à aller en cours, discuter avec des gens, faire de bêtises inconséquentes. Qu'est-ce que c'était que cela, dans sa voix ? Du regret ? Non, de la fierté. Ça me demande trop d'énergie, de rencontrer des gens pour m'en faire des amis, maintenant. Mais c'est pas grave, tu sais. On naît et on meurt seul.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Lizzie Bennet, Ven 14 Sep 2018 - 7:30


Elle savait, pour Ebenezer. Sans doute en avaient-ils parlé ; après tout, de médicomagie et d’alcool, le bleu pouvait toujours parler. C’est drôle comme spontanément, le jargon poudlardien me revenait ; cela faisait longtemps que je n’avais pas pensé à Ebenezer comme un Serdaigle.

Je crois que nous replonger dans ces années-là me rappelait un peu ce monde qui s’était effacé. Je glousse par les narines en l’entendant dire qu’elle avait été plus haïe qu’adulée. C’est beau comment les mémoires ont des géométries variables, hein.

— C’est drôle que tu dises ça, genre je n’ai vraiment pas ce souvenir. C’était tellement simple quand on y pense. Enfin, pas tout, mais parfois on se prenait la tête pour des bêtises, aucun sens des priorités, ça me fatigue, rien que d’y penser.

La langue du temps s’insinuait en moi, parlait à ma place. Sentait à ma place l’indifférence d’Izsa face à certains sujets. Genre la solitude, ça ne semblait pas lui peser plus que ça.

— T’imagines, t’étais traîtresse parce que tu sociabilisais avec d’autres maisons ? C’est comme si... Bah voilà, c’est comme quand t’es ici au lieu d’être à Ollivander’s, ouh la vilaine, elle trahit son patron en étant pas accrochée à ses petons.


Il allait vraiment falloir s’appesantir looongtemps dans cette direction pour aller quelque part, et ce serait sans doute pour obtenir plus d’agacement que de colère. Qu’en dis-tu, Chronos ?

— Par contre faut pas que bavasser t’empêche de t’entrainer hein. Au boulot.


Je prépare une moue boudeuse en réserve, au cas où elle fasse l’enfant capricieuse... mais cela ne lui ressemble pas vraiment. Azaël plutôt, mais Izsa... Izsa a vieilli. Difficile de le voir autrement. Et j’comprends, hein. Avoir des gosses, c’est pas ce qui rajeunit le plus.

(Ellipse)

Chronos, il avait senti un truc plus tôt. La seule partie à laquelle elle semblait un peu plus sensible, quand on parlait. Morgan.

— J’dois t’avouer que... j’ai jamais compris pourquoi les Phénix avaient accroché le visage de Morgan dans les rues. C’est important de mettre en garde contre les dangers des Mangemorts, hein, mais je sais pas. J’ai l’impression qu’une photo d’un bâtiment détruit après l’un des attentats aurait suffi. Ou peut-être d’une victime décédée sous leurs coups ? Quoique, c’est violent pour les proches. Mais c’est juste que... Cela l’a tellement exposé, lui, vis à vis de parfaits inconnus, de membres et partisans de l’Ordre Noir qui peuvent l’identifier comme chair à baguette, du Ministère... J’peux pas m’empêcher de me dire que peut-être, sans les affiches, il serait resté. Qu’on aurait pu faire un truc quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Izsa Hilswood, Sam 22 Sep 2018 - 17:43


Après de longues minutes d'efforts infructueux, Izsa en était arrivée à la conclusion qu'elle n'était plus vraiment en train de s’entraîner. Autant dire que ces conseils qui lui ordonnaient de pratiquer jusque l'épuisement, elle se les était carrés derrière l'oreille depuis un certain temps. Elle observait le tas de brindilles avec des yeux vagues, masquant à peine ses pensées qui voguaient vers des horizons composés de bois et de cœur de baguettes magiques. De temps un temps, dans un sursaut de... quoi ? rappel à la réalité ? elle prononçait la formule.

Sans succès.

Amusant, quand elle travaillait sur ses baguettes elle finissait toujours par se dire qu'elle devrait apprendre à faire sans, puisqu'aucune ne lui convenait. Quand elle apprenait à faire sans -tentait d'apprendre, soyons plus juste- elle réfléchissait à son travail et à quelle association de composants pourrait lui correspondre. Plus précisément, elle cherchait le cœur d'une baguette. Son âme, si on pouvait dire cela. Un bois pouvait révéler beaucoup de chose sur un caractère, mais un cœur...  C'était quelque chose de plus profond.

Sursaut. Incendio. Rien.

— J’dois t’avouer que... j’ai jamais compris pourquoi les Phénix avaient accroché le visage de Morgan dans les rues. C’est important de mettre en garde contre les dangers des Mangemorts, hein, mais je sais pas. J’ai l’impression qu’une photo d’un bâtiment détruit après l’un des attentats aurait suffi. Ou peut-être d’une victime décédée sous leurs coups ? Quoique, c’est violent pour les proches. Mais c’est juste que... Cela l’a tellement exposé, lui, vis à vis de parfaits inconnus, de membres et partisans de l’Ordre Noir qui peuvent l’identifier comme chair à baguette, du Ministère... J’peux pas m’empêcher de me dire que peut-être, sans les affiches, il serait resté. Qu’on aurait pu faire un truc quoi.

La tirade la pris au dépourvu. Même si l'expression idiomatique en question était plus proche de la vérité. Elle fut attrapée sans garde, pourrait-on dire dans un néologisme indulgent.

Elle ne dit rien, se tourna pour tenter d'attraper le regard de Lizzie du sien. Il y avait des conversations qu'elle pouvait faire les yeux dans le vague, et ne pas en ressentir la moindre gêne ou soupçon d'impolitesse. Dans d'autres, elle ne pouvait supporter de ne pas suivre l'expression de son interlocuteur. Ici, elle eu justement l'impression bizarre que l'ancienne Poufsouffle n'avait pas l'air d'être si impliquée que cela par son intérêt qu'elle portait à Morgan.

Elle aurait eu des milliers de choses à dire. Mais qu'est-ce qui aurait pu à la fois la faire sentir innocente et en même temps qui lui permette de défendre l'Ordre du Phénix. D'ailleurs, elle remarqua que Lizzie utilisait le mot "Ordre" en référence aux Mangemorts et non au groupe qui utilisait directement cette dénomination. Elle savait que cela s'utilisait, mais de son côté elle les appelait toujours "les Mangemorts", "les masqués", "les mages noirs"... Maintenant qu'elle y réfléchissait, l'Ordre s'appliquait tout de même plus aux suiveurs du masque rouge plutôt qu'à son propre groupe.

Cela faisait un certain temps qu'elle n'avait rien dit en réponse. En fin de compte, est-ce que cela l'aidait à ne pas dire de bêtise, ou bien elle empirait sa cause ?

- J'en sais rien, dit-elle finalement en se retenant de hausser les épaules. Peut-être qu'ils savaient ce qu'ils faisaient. Peut-être qu'ils ont mal calculés les risques. Peut-être qu'ils se sont dit que cela valait la peine. Elle failli ajouter "peut-être que Morgan savait bien où il mettait les pieds" mais il était hors de question qu'elle le mette autant en danger en impliquant qu'il était un membre de longue date de l'Ordre du Phénix. Peut-être pas. Cette fois-ci, elle fit un geste des mains qui disaient assez clairement "qu'est-ce qu'on peut y faire ?".

En fin de compte, elle était plutôt contente que Lizzie la prenne pour vieillie, assagie, ayant perdu de sa combativité avec le temps. C'était plus facile pour cacher l'idée qu'elle pourrait pourchasser les Mangemorts jusqu'au recoin le plus perdu de la planète si elle le devait. L'idée que justement, il était des combats que bien des gens étaient résolus à mener jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Lizzie Bennet, Lun 24 Sep 2018 - 12:43


Izsa attrapa mon regard, et je soutins le sien. Je ne craignais rien de ce côté. Il m’était arrivé de dire des choses tout à fait malhonnêtes, mais ici, je flirtais avec la vérité. Bon, je n’étais préoccupée qu’à demi par la disparition de Morgan, et c’était notamment car je voulais savoir ce qu’il avait comme informations sur l’Ordre Noir avec toutes ces histoires, il ne s’agissait pas qu’il mette en danger le divin 67.

Bon, du coup je n’avais peut-être pas l’air d’être en pls totale, mais ce n’est pas comme si j’étais complètement une référence en termes de sensibilité, ça passe quoi. Et ce qui rendait mon discours relativement sincère, c’était surtout que je n’avais vraiment pas compris ce qui était passé dans la tête des Phénix quand ils avaient décidé d’agir ainsi.

Après un silence, elle finit par répondre, avec une lassitude qui me surprit. J’intégrais moins le contenu de sa réponse que sa forme en elle-même.
— Parfois, j’ai vraiment du mal à te reconnaître.

C’est fréquent quand on se connait mal, je sais, mais dans ma tête Izsa a toujours été plus belligérante que ça. Elle n’a pas emporté plusieurs fois la Coupe d’Angleterre pour rien, mince ! C’est une battante dans l’âme !

J’expirais, m’adossant au premier mur accessible. Ce n’était plus une question de vieillir. J’avais l’impression que quelqu’un l’avait tuée avant même qu’elle soit morte.
— Quand j’t’entends là, j’ai l’impression que y a un truc qui a terni toute ton énergie, ta fougue, ta malice. C’est genre au-delà de la maturité gagnée. Et ça me regarde peut-être pas hein, mais j’pense que ça joue forcément dans ton rapport avec la magie, de ta façon de la rechercher, de la canaliser…

C’était comme dans sa façon de lancer les Incendio sans y croire là.

J’m’aventurais carrément hors de mes territoires, pour être franche. C’était bien sur les zones qui me concernaient absolument pas, encore moins encore que sa sociabilité. Mais elle était venue là pour chercher de l’aide, et j’disais pas ça pour l’emmérder, j’essayais juste de comprendre quand elle avait autant changé. Pourquoi je m’en étais pas rendue compte ? Ou avais-je des petits délires mnésiques de ce côté-là, me la faisant imaginer plus piquante qu’en réalité ? Elle était plus modérée qu’Ebenezer, je le sais bien, mais tout de même...

— Genre la première découverte des pouvoirs est quasi toujours manumagique. Y a l’émotion ouais, mais y a aussi un côté hyper instinctif chez les enfants qui intervient dans leur capacité à créer. Alors si t’as pas envie d’en parler, essaie au moins d’y réfléchir ? Si y a un blocage, un déni, toi seule peut le sentir.

De toute façon, je ne pourrais pas taper dans la corde de sa colère tant qu’elle restera derrière la carapace de sa léthargie. Faut qu’elle se dévoile, un peu plus, pour que je sache où appuyer, comment la sortir de ses gonds, peut-être assez pour que la magie prenne et que son feu nous revienne.

Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Alice Londubat

Message par : Izsa Hilswood, Ven 12 Oct 2018 - 10:36


Heureusement pour Izsa, elle n'était pas du genre à se mettre facilement en colère. Ou malheureusement, si cela lui aurait permis de lancer enfin des sorts sans baguette. En tout cas, il y avait une montage d'irritation qui grimpait peu à peu sur elle, et elle parvenait à rouler le dos et laisser couler. Lizzie se prenait un peu trop pour sa thérapeute.

Elle n'avait pas envie qu'on lui explique qu'elle était nulle. Qu'elle n'avait qu'à s'en prendre qu'à elle même, si elle n'arrivait pas à être manumage. D'ailleurs elle voyait pas le lien avec les gosses qui découvraient leurs pouvoirs pour une première fois. Instinctif ? Ok, donc elle n'avait pas d'instinct, c'était ça ? Quel lien avec un blocage ou un déni ?

Maintenant, elle avait juste très envie de s'en aller. On arrivait à un point dans la conversation où elle n'avait plus envie de la continuer. Pas tant que cela parce qu'elle risquait de monter le temps. Juste parce qu'elle n'avait pas l'impression que cela pouvait mener à quoi que ce soit d'informations supplémentaires. Quelle utilité ?

- Ouais, je vais y réfléchir.

Sous-entendu "chez moi, puisque je vois pas ce que je fais encore là". D'ailleurs, pas sûr qu'elle allait vraiment y réfléchir. Pas sûr non plus qu'elle allait s’entraîner à la Manumagie de nouveau. Elle avait eu sa dose, d'ouverture de porte, d'attraction de pomme et de brindilles auxquelles foutre le feu. L’imbécillité, c'était de faire des dizaines des fois la même chose en espérant un résultat différent. Elle sauverait bien du temps et de la santé mentale si elle s'arrêtait là.

- Merci pour ton aide, en tout cas.

Le "en tout cas" était assez parlant. Elle était partie du point A pour rester au point A. Mais bon, la faute ne revenait certainement pas à Lizzie. Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, ça elle l'avait très bien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle Alice Londubat

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Salle Alice Londubat

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.