AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 8 sur 13
Au Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9 ... 11, 12, 13  Suivant
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard

Re: Au Comptoir

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 6 Mai 2018 - 12:35


Ester prit place à côté de l'Auror, les documents toujours dans sa main. Elle avait hâte que cela passe pour être franche, car elle ne savait pas très bien comment aborder ces sujets. Tous ou presque, était des minis bombes à retardement et il y en avait un en particulier qu'elle aurait préféré éviter. D'ailleurs, elle aurait tout simplement voulu que cela ne se sache jamais, mais il fallait croire qu'être à demi-folle aidait pour ses enquêtes. La sorcière accepta donc la proposition qu'on lui faisait avec un sourire presque commercial -faute de mieux.

- Le Chicaneur... Ester souffla, en sougeant à ce qu'elle allait devoir dire. Elle prit quelques secondes pour faire le tri dans ses documents et récupérer le bon. Autant commencer par le pire non ? Il y aura deux articles, comme annoncé. Le premier sur la décoration du ministère, donc rien de particulièrement important. Et le deuxième, sur ton collègue, mais ce n'est cependant pas ce que je t'avais annoncé... Es-tu au courant de la situation d'Arty ?

La jeune femme posa son regard sur Artemis pour tenter de prévoir sa réaction, mais elle fut forcée d'admettre qu'elle le connaissait très peu. Peut-être avait-il changé avec le temps, ou pas, mais lorsqu'elle l'avait connu, il était respectueux des règles. La loi est dure mais c'est la loi comme pourrait le dire certains.

- J'ai ici le témoignage de la directrice adjointe de Poudlard qui atteste qu'il aurait été renvoyé de Poudlard avant d'avoir pu passer ses Aspic's. Ainsi que son témoignage à lui.

La sorcière fit glisser les deux documents sur le comptoir en direction de l'Auror. Dans ces lettres, elle avait assuré ne pas vouloir nuire à l'image du Ministère, or elle savait qu'en publiant c'était ce qu'elle ferait. Malheureusement on ne pouvait pas franchement dire qu'elle avait le choix, qu'elle soit rédactrice en cheffe ou non. De plus, si Arty vendait son histoire aussi facilement, nul doute que d'autres journaux s'en feraient à coeur joie.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Lun 7 Mai 2018 - 8:51


Perdu dans la carte, le jeune homme se rendit à peine compte des gens qui remplissaient la taverne. Les boissons et plats ordinaires ne le tentaient pas. Il allait devoir faire dans l'original. Comme si c'était dans ses habitudes... Ah oui en fait. La boisson, il n'avait pas trop de questions à se poser. Le Pur Feu est définitivement son préféré et avec l'entrainement intensif, il arrivait à la supporter. Pour la nourriture en revanche, c'était plus tendu. Il allait opter pour un croc-sanglier, la viande était plutôt bonne ici et la présentation était originale, lui qui avait l'habitude de la déguster sous forme de saucisson.

Il sentit plus qu'il ne vit la serveuse s'approcher. Levant les yeux du menu, JB ne pût retenir un petit sourire en coin. C'était une jeune élève de Poudlard qui s'était retrouvée dans une de ses légendaires farces. S'il se souvenait bien, c'était son tapis mouvant confettis. Il songeait déjà à revendre l'idée au magasin le plus offrant. Par contre, aucun souvenir du nom de la demoiselle. Seulement de celle qui l'avait protégée et qui avait magistralement baffé l'auteur de la blague pour faire bonne mesure. Enfin, il fallait espérer qu'elle n'en garde pas trop de mauvais souvenirs.

L'approche de la serveuse le détourna vite de ses espoirs. Elle avait le sourire mais on le sentait plus professionnel que sincère et chaleureux. Même le ton de la voix quand elle demanda ce que le poufsouffle voulait était travaillé, pas celui qu'on pourrait employer pour parler à un camarade qu'on apprécie. Guère étonnant.


- Salut, pour moi ce sera un Whisky Pur-Feu avec un croc-sanglier non épicé et à point s'il te plait.

Un peu d'amabilité ne faisait pas de mal, elle comprendrait peut-être que la farce et l'éclat de rire qui s'en était suivi n'étaient pas visés et certainement pas dans le but de lui faire du mal. D'autres s'en seraient amusé. D'un autre côté, il est vrai que d'autres n'auraient peut-être pas été aussi jeunes qu'elle à ce moment là.

Les yeux du jeune homme suivirent la jeune fille, tant pour jauger la réaction qu'elle avait pu avoir à sa gentillesse, certainement inattendue, que pour apprécier la jeune femme qu'elle était devenue. Il ne l'avait pas tant croisé que ça dans les couloirs et n'avait pas vraiment vu le changement s'opérer. Elle se dirigea d'une démarche agréable vers une femme assise non loin de lui. Une femme qu'il avait déjà aperçue. La lumière se fit dans son esprit. C'était celle qui semblait assez proche de cet auror à la conférence! La discrétion n'était pas leur fort (ou le poufsouffle était passé maître dans l'art de la déduction). En espérant qu'elle ne se rappellerait pas trop de lui, il se rapprocha d'un siège quand la serveuse partit dans sa cuisine préparer les boissons et les petits plats.


- Salut, il me semble vous avoir déjà vue.

L'approche était nulle mais pour une fois, le sourire en coin n'était pas présent, la voix peu enjôleuse, il n'était que curieux. C'était le moment de glaner des informations, pas de nouvelles conquêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Meula
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Arnaud Meula, Lun 7 Mai 2018 - 17:30


Helen,Ulysse(On papote un peu)

Tout en buvant à petite gorgée mon thé, j'écoute la réponse d'Helen. La situation ne la rendait pas forcément mal à l'aise, mais son regard vers la boisson me fit comprendre de suite, elle devait surement être trop timide ou absente du moment pour demander autre chose.

Dis-moi, pour reparler de notre premier sujet de conversation en sortie du cours de Botanique, tu avais un avis assez ordinaire, plutôt moldus vis-à-vis de la botanique, mais comment se passent tes autres cours? La métamorphose par exemple? As-tu appris des trucs avec le professeur Evan? C'est un très bon prof.

Un nouveau sujet pour l'occasion, en espérant lui tendre une perche pour la boisson. J'en profitais pour lui adresser un sourire tout en rependant à mes premiers cours de métamorphose, ceux qui m'ont ouvert les yeux sur l'art du duel de Sorcier. L'utilisation des éléments et retourner le terrain à son avantage. Je ne sais pas grand chose sur l'avis d'Helen vis-à-vis de la magie en général et de notre culture du duel. Si, je la considérais comme une amie, je devais au moins m'intéresser à ses goûts et ses opinions sur la magie, c'est un sujet tellement passionnant.

Revenir en haut Aller en bas
Helen Rose
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Helen Rose, Mar 8 Mai 2018 - 13:09


PV Arnaud et Ulysse


— J’aime bien la métamorphose. Le duel, pas vraiment. 'Fin, j’aime pas devoir me battre avec quelqu’un, même pour de faux. Je suis pas une combattante, et j’ai pas l’esprit de compétition. Mais sinon, j’aime bien transformer les objets. Je préfère utiliser la magie sur des objets plutôt que sur des gens. Car, au moins, si je me trompe, il y a moins de risques importants, tu vois ? Au début de l’année, j’étais plutôt curieuse, alors j’ai testé différents sorts dans mon coin, pour m’entraîner. La fois dernière, en cours de métamorphose, j’ai pu en réutiliser un. C’est le sort avec "turn", là. Quand tu transformes un truc en un autre pendant un court moment. Ça, j’aime bien. Car, pareil, si je fais n’importe quoi, il reprend sa forme initiale au bout d’un moment.

Helen commençait à s’accommoder à l’odeur du thé qui s’infiltrait dans ses narines. La vapeur lui réchauffait le visage, faisant rosir ses joues et ses oreilles. Perchée sur son tabouret, elle avait presque le nez dans la tasse à cause de sa petite taille. Elle avait enroulé ses doigts fins autour de la tasse brûlante.

— En fait, au début, je pensais toujours comme une moldue en premier. Pour trouver des solutions, je pensais pas direct’ à utiliser la magie. Et puis, au fur et à mesure, j’essaie de changer mon mode de pensée et de réfléchir comme une sorcière. En me demandant quel sort je devrais utiliser, par exemple. Mais, des fois, je me dis que c’est pas plus mal, parce que, quand deux personnes se battent, par exemple, on pense direct’ à utiliser la magie parce que ça va vite, et tout. Et on pense pas à utiliser ses poings. Genre, si on est désarmé à un moment donné, l’autre peut être surpris si on le frappe ou quoi. Parce qu’on n’a plus notre baguette, alors on croit que c’est fini, mais on peut quand même utiliser d’autre subterfuges, comme une boule de fumée… Bon, après, faut se balader avec ça dans les poches, haha ! 'Fin, voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Ulysse Daiklan, Mer 9 Mai 2018 - 13:34




Helen Rose
Arnaud Meula

Arnaud : Un thé vert. 2 mornilles
Helen: Un Thé vert. 2 mornilles
Cliquez ici pour voir la carte



J’écoutais tranquillement la réponse des adolescents. Un serdaigle donc, Arnaud. Je connaissais ses préfets que de loin pour l’instant donc autant simplement sourire à l’affirmation. De toute façon je connais pas beaucoup de personne, je préférais laisser aller mes pensées.

- Pas vraiment. Au niveau des préfets je connais que mes collègues, Jace de Serpentard et Jade de Poufsouffle. Je m’entends plutôt bien avec elle d’ailleurs.


Oui, plutôt bien. Elle est chou avec son accent italien. Si tout les préfets pouvaient être comme elle plutôt que comme Jace ou Daemon. Pas un pour rattraper l’autre, heureusement que y’a Lhiya pour remonter le niveau avec ces deux-là. Mais  bon, je vais pas tergiverser là-dessus. Un sourire alors que j’écoute tranquillement la suite. Une question, appelant une réponse rassurante. J’écoutais la seconde question ne pouvant m’empêcher de reprendre.

- Professeur Lival.

Oui, je fais ça pour eux. Pas sûre que le professeur aime beaucoup qu’on l’appelle par son prénom. Comment je le sais ? Parce que sa copine ex-chef des Aurors m’avait reprise. M’enfin, je finis par écouter celle qui ne s’est pas présenté. Bon je vais passer outre, après tout elle est encore jeune et.. Née Moldu ? Ah forcément c’est un peu plus compliqué de s’y faire. Y’en a qui ont vraiment pas mal problèmes avec ça d’ailleurs. Je lui souris attentant la fin.

-Crois-moi, on en viens pas de suite à la magie. Sauf si ça dépasse vraiment les bornes. Comme tu dis, la magie va vite. Quelques syllabes peuvent tout changer, alors avoir quelque chose que l’on maitrise, son corps, c’est bien mieux parfois.


Ca évite de se prendre un terrorim dans la tête d’un asiatique complètement cinglé qui arrive pas à piger que sa copine va pas l’attendre alors quelqu’un d’autre s’inquiète pour elle pendant que lui reste planté comme un plot incapable de prendre soin de ses soi-disant proches. Un fin sourire dessine mes lèvres. Pour un baiser. Heureusement qu’il n’était pas au courant de tout dites donc. Je sort ma baguette et regarde la demoiselle, repensant à ce qu’elle a dit sur la métamorphose.

- Tu sais, t’as pas besoin d’attendre que ça revienne tout seul en Méta. T’as un sort simple que l’on appelle Reparifagex. Il permet de faire retourner un objet à sa forme initiale regarde.


Toussant un coup, je récupère une assiette que je viens de laver, la posant négligemment sur le comptoir. Un sourire en coin en réfléchissant à quel sort utiliser. Bon autant aller au plus simple. Un « Volatilors » informulé transformant l’assiette en poule e tla capturant aussi tôt.

- Tu vois là, j’ai pas forcément envie qu’une poule se balade dans le bâtiment jusqu’à ce qu’elle se remette en assiette. Alors il suffit de la retransformer. C’est beaucoup plus simple. Reparifagex.

Et voilà, une assiette dans mes mains que je leur montre tranquillement avant de la ranger. Un soupire avant de me repencher par-dessus le bar vers les deux adolescents.

- De toute façon tu sais, plein de nés moldu ont du mal à s’y faire au début. Ca viendra petit à petit, t’inquiète pas pour ça. Même si on l’utilise pas pour tout faut avouer que… bah c’est pratique quand même. Même très très pratique.

Non parce que, la voiture et l’avion c’est bien, mais c’est ch*ant. Puis laver et cuisiner aussi. Même si ça fait pas tout, c’est utile. De nouveau un sourire, attendant qu’ils continuent de déguster leur tasse de… thé. Ouai pas fin, pas fun du tout. M’enfin. Les jeunes d’aujourd’hui m’étonnerons toujours .




Artemis Lhow
Rachel Ester Pasca

Rachel :  2 Un hydromel. 2x4 mornilles
Arthémys Ange : 1 Dr Russell's. 6 mornilles
Cliquez ici pour voir la carte

Mais quel honneur !

Un fin sourire se dessine sur mes lèvres retroussées. Monsieur le Chef des Aurors en personne. Ma mâchoire se serre, je n’ai pas oublié. Leur absence durant l’attaque n’étais qu’un argument, la chute du haut du pont, une confirmation. Sans sanctions évidemment, personne d’attrapé. Jamais. Mon regard se pose sur lui tandis qu’il me demande une boisson, j’acquiesce simplement. Rester poli avec les clients sinon Azénor risque de pas être contente. Aidan non plus d’ailleurs.

Je fais quand même passer en priorité la demoiselle, qui a clairement une bonne descente. Un véritable sourire cette fois alors qu’elle me redemande un autre verre. Juste le temps de le préparer que je la vois rejoindre l’autre truc. Je retiens mes yeux de se lever au ciel. J’écoute rapidement ce qu’ils disent à propos de leur boisson, parce que bon, ça me concerne quand même un peu même si j’ai finis de préparer et que j’apporte leurs verres.

Ah bien. Sympathique. Les Aurors sont donc atteint d’un trouble de la mémoire instantané c’est toujours bon à savoir. A moins qu’il veuille spécifiquement dire à la demoiselle ce qu’il avait bu, pourquoi pas. C’est une technique de drague comme une autre après tout. « Ohlala regarde je prends un truc qui ressemble à du thé mais avec de l’alcool qu’est-ce que je suis viril ». J’imagine d’ici la scène, l’imaginant prononcer ça avec la tête de dragueur du prince de Raiponce dont j’oublie toujours le nom, et je ne peux m’empêcher de sourire alors que je leur tends leur commande.

- Un Hydromel et un Dr. Russell’s. Avec la rondelle de citron.

Vous pensez qu’on va se mettre à chanter ? Ce serait vraiment très drôle. Je tente de me reprendre avec une grande inspiration, retournant tranquillement à mon nettoyage de verre. Espérons que Raiponce n’ait pas l’idée de l’assommer à coup de poêle. Ca ferais tache dans l'établissement.

Artemis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Meula
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Arnaud Meula, Mar 15 Mai 2018 - 0:00


Helen, Ulysse

Alors que je posais ma question avec beaucoup d'intérêt, le serveur fit une intervention pour me corriger sur le nom de famille du professeur de Métamorphose. Oui, c'est ça, le professeur Lival, il me semble qu'il le dit en cours, mais je suis tellement excité à l'idée de faire de la métamorphose que c'est difficile pour moi d'y penser.. Enfin bref. S'en suivi la longue réponse d'Helen et celle du serveur qui répondit de suite. Il n'avait pas forcément tord, Helen avait une approche très moldue sur la magie en général.

Oh oui et certains né-moldus ou sang-mêlée font d’excellent sorciers malgré une approche différente de la magie.

Une gorgée et quelques pensées sur la méta plus tard,

Et surtout, via la méta on peut s'avantager dans certains situations. C'est un peu comme l'enchantement tu vois, quand j'étais petit, je pensais que c'était juste une matière pour apprendre à enchanter un objet tout bête, mais au final c'est beaucoup plus complet et utile que cela, même si la base est respecté. Tu peux supprimer des souvenirs, en faire des faux et beaucoup d'autres.

Le sort de l'oubliette me vient immédiatement en tête, j'espère pouvoir le maitriser un jour. J'ai entendu qu'un certains pouffsouffle avait de grandes connaissances en Enchantement, je devrai peut-être partir à sa recherche un jour...

Je vois que tu as parlé de Duel en vitesse, tu ne dois pas être une grande admiratrice des cours de Monsieur Benbow qui porte sur certains sortilèges de combat si j'ai bien compris?
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Megan K. Hayajân, Mar 15 Mai 2018 - 16:25


pour Elly

____________________


Pas une erreur. Sa mère lui avait donc menti droit dans les yeux jusqu'à aujourd'hui. Cela remettait tellement de choses en question... sa grand-mère qui avait été si proche d'elle... son grand-père, seul sorcier de sa famille... en fait, elle n'était pas de leur sang. Elle n'avait de lien avec eux que dans le temps passé à leur côté. On dit souvent que l'amour que l'on ressent pour sa famille vient d'avantage des souvenirs construits que des liens du sang à proprement parler. Megan avait l'impression, pourtant, que tous les liens qui l'unissait à cette pseudo famille maternelle venait d'être rompus. Comme si cet espèce de cage, de carcan qui réunissait leur bout de monde venait d'éclater. Elle se sentit brusquement plus seule que jamais : loin d'en être frustrée, elle prit une grande inspiration. Parfait. Elle n'aurait cette fois aucun remords à récupérer ses affaires en Irlande et à quitter définitivement le cocon "familial".

Les yeux de Megan se posèrent sur cette femme. Sa tante. Elle devait bien reconnaître une certaine ressemblance avec sa mère. Dans les yeux, dans les lèvres. Pourtant, l'auror Wildsmith lui semblait à la fois plus belle, plus franche et plus courageuse qu'Eva ne l'avait jamais été.

- J'vous mettrais en contact avec votre soeur, si vous voulez. M'enfin, j'vous avoue qu'c'est pas vraiment un cadeau.
Voilà Megan avait rompu le lien. Eva n'était plus sa mère - l'avait-elle seulement été un jour ? mais la soeur de cette presque étrangère. Elle avait la culpabilité de lui refourguer le poids d'une vie dans les mains mais se doutait bien que ça ne changerait pas grand chose pour l'adulte. Elle venait de rompre sa communication avec cette enfance marquée de secrets et de violence. Aujourd'hui, elle n'avait plus qu'elle-même. Harmony, 40, certes. Mais surtout elle-même. C'était jouissif.

- J'suis pas un monstre - mais j'suis soulagée d'être débarrassée d'eux. J'vous offre vos verres ! Bienvenue dans la famille.

Megan se marqua d'un petit sourire narquois avant d'avaler une nouvelle gorgée de son propre cocktail.

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Mer 16 Mai 2018 - 22:03


Meg

La jeune fille n’a pas vraiment la réaction à laquelle tu t’attendais. Tu tombes même plutôt de haut lorsqu’elle met, volontairement ou non, cette distance entre sa mère et elle. Dans ses propos, dans ses mots, tu sentais que ce n’était plus qu’une étrangère dans sa vie à elle, et tu t’en voulais d’en être la responsable. Le pire, c’est que tu ne savais pas quoi dire, tu te contentais d’hocher la tête face à ses propos, comme si la vérité te prenait de pleine face : tu avais rêvé d’une famille unie, et tu découvrais au final des pans entiers de mensonge et d’hypocrisie. C’était vomitif, mais il allait falloir que tu comprennes que non, rien dans cette famille ne sonnerait comme dans les autres. Il n’y avait pas d’unicité, pas de liens familiaux qui vaillent le coup. Et tu te sens un instant partir, comme si tu voulais refuser l’horreur de la vérité qui te faisait pourtant face jour après jour.

Finalement, c’est Megan qui te sort de ta torpeur, elle dit qu’elle n’est pas un monstre, et cela te ramène à son don, qu’elle vivait comme une malédiction lorsque vous vous étiez rencontrées au Ministère. Tu avales ton verre d’une traite, manquant de t’ettoufer au passage, toussotant quelque peu et puis, tu poses les questions qui dérangent, celles qui te demangent « Pourquoi dis-tu que tu es un monstre ? Et, c’est quoi la relation avec ta mère pour que tu en viennes à être … si soulagée ? ».

Parce que ça te faisait peur. Parce que la famille Wildsmith semblait voué à se déchirer, à se mentir. Et parce que tu n’avais pas envie de leur ressembler, ni à ta mère qui fuyait la vérité, ni à cette sœur qui semblait très bien vivre loin de vous. Tu ne savais plus, et il n’y avait rien qui te permette de te rattacher à cette vie, à cette vérité. Tes yeux papillonnent un instant, tu cherches du réconfort dans les murs de l’établissement, dans le regard de la jeune femme. Mais rien ne viens. Alors tu sais, au plus profond de toi, que tu seras seule, toujours seule, pour affronter ce regard, pour le combattre. Pour faire éclater les mensonges qu’ils taisent depuis trop longtemps. Tu en veux à cette famille, à ta famille, du déni perpétuel dans lequel tous semblent se complaire.
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
avatar
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Mer 16 Mai 2018 - 23:28


PV Azénor


    Un des plaisirs du monde sorcier était de pouvoir rendre visite à ses parents le weekend, sans passer des heures dans une voiture ou un train. Il était si aisé pour les habitants du monde magique de se déplacer, qu’il ne restait à ceux séchant le repas familial du dimanche que leur mauvaise volonté, ainsi dépouillée de ses excuses. Mais Cara, Sang Pur depuis des générations, baignait dans ses privilèges sans s’en apercevoir. Bien loin d’imaginer ce que pouvait être un train, elle trouvait que le transplanage était désagréable et la poudre de cheminette trop salissante. Et puis, les balais... Chevaucher un bout de bois, sérieusement ?

    Ainsi, la professeure avait décidé de prendre le Magicobus à Pré-au-lard, village sorcier accolé à Poudlard, qui la déposerait ensuite pile devant chez papa-maman dans le sud de Londres. En prévision, un repas qu’elle espérait vite expédié, avant que Ian la rejoigne. Hélas, non pas pour enfin conclure le rapprochement amorcé peu de temps avant, mais pour tourmenter Arty, ce qui était une perspective presque aussi excitante. Avant tout cela, cependant, s’imposait de se donner du courage avant le voyage en Magicobus qui s’annonçait chaotique. Pourquoi pas à la Tête de Sanglier, tiens, histoire de dépenser quelques mornilles dans un breuvage qui lui remuerait bientôt dangereusement l’estomac ?

    Poussant la porte de l’établissement, Cara prend un instant pour sonder le lieu, observer les personnes présentes. Quelques silhouettes louches ça et là, mais le bar est plutôt calme, après tout, nous sommes au milieu de l’après-midi. La professeure se faufile jusqu’au bar, se perche en haut d’un tabouret, attrape une carte qu’elle lit en diagonale. Et puis, levant le bras, interpelle sans la regarder la personne qui se trouve derrière le bar. D’une voix sèche, elle lance un « Je vais prendre un thé, avec du lait. Un nuage, pas un déluge, ne soyez pas empoté ».

    On dit souvent que l’on connaît la juste valeur d’un individu à la façon dont il traite ses inférieurs, pas ses égaux. Et Cara n’aurait sans doute pas eu un très bon score à cette évaluation. Car si elle se montrait mielleuse avec toutes les personnes à qui elle devait le respect, elle faisait preuve d’un dédain sans limite vis-à-vis de ceux qu’elle pensait dépasser. Evidemment, les serveurs tombaient dans la seconde catégorie – leur nom était assez équivoque. Et pourtant, si de Lanxorre avait daigné passer sa commande avec davantage de politesse, ou simplement relever la tête vers cette serveuse invisible, cela lui aurait sans doute été bénéfique.



Dernière édition par Cara De Lanxorre le Ven 1 Juin 2018 - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Megan K. Hayajân, Mer 16 Mai 2018 - 23:50


pour Elly
____________________


Y a une part de Megan qui est infiniment triste. Pas pour elle même - enfin, si, un peu. Le regret de ne jamais savoir ce que ce serait, une famille unie. Mais en réalité, sa peine immense est pour cette jeune femme face à elle qui vient d'être propulsée dans des mensonges violents, des désamours éternels de gens complètement dévorés de vices. Il y a pas une personne qui ne soit tourmentée, chez elle. Tous sont devenu de pâles copies d'êtres-humains, perdant bienséance et empathie. Meg aimerait dire quelque chose d'intelligent, de fort, de beau qui effacerait tous les malheurs d'une vie. Mais la vérité est là : il n'y a rien à dire. On ne peut qu'espérer qu'un jour, les êtres malfaisants qui ont rongé les liens familiaux sauraient être punis. Rien n'est moins sur...

L'auror demande à Megan la nature de sa relation avec sa mère. Si elle la connaissait, si elle l'avait vu d'avantage, sans doute aurait-elle pu répondre aisément. La vérité était une nouvelle fois bien moins belle que les espérances. Eva avait abandonné son enfant âgée de 3 ans aux mains de la vieille grand-mère et s'était enfuie pour Londres. Dès lors, Megan n'avait vu sa mère que quelques jours par an. Même son père s'était montré plus présent - avant de tenter de la noyer, bien sur. La jeune métamorphomage se fendit d'un sourire désabusé.

- C'est ma mère qui me l'a dit. Que j'étais un monstre. Je n'ai pas de relations avec ma mère, miss Wildsmith. Je suis soulagée d'avoir enfin un motif pour la renier définitivement.

Les choses seraient plus simples dorénavant. Bientôt, Megan quitterait la Tête du Sanglier pour se consacrer à ce... nouveau travail qui rapportait bien d'avantage d'argent. Avec ces sous, elle louerait une chambre d'hôtel pendant les vacances scolaires, puis, une fois adulte, elle pourrait s'acheter un petit appartement. Elle n'aurait plus jamais à voir leurs visages. Son seul regret était de savoir que son grand-père n'était pas vraiment de son sang. Elle ne l'avait jamais connu et pourtant, c'est celui qu'elle estimait le plus...

- Me voilà orpheline !

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 17 Mai 2018 - 0:39


Meg


Voilà la chose dont tu n’avais pas conscience, tu ne savais pas que la jeune femme avait rompu les liens avec sa génitrice – parce que tu ne voyais pas comment appeler ta sœur autrement actuellement. Forcément, cela rendait les choses plus compliquées, toi, tu avais imaginé une famille unie, un quelque chose qui dirait « Voilà, maintenant que je sais, tout ira mieux », mais c’était loin d’être le cas. Et tu en prenais seulement pleinement conscience. Tu avais espéré, cru, trouver quelque chose de bon, mais tout était tellement décousu, et il n’y avait ici que deux femmes totalement désœuvrées, sans attache, sans famille. Tu lâches, simplement « Je vois », avalant difficilement ta salive.

Quelle mère pouvait dire de son enfant qu’il était un monstre ? Tu restes, un instant, pensive face à cette idée, et cette pensée te ravage, car, s’il y a bien quelque chose qui te semble inconcevable, c’est bien cela. « Tu sais, elle se trompait ta mère, t’es pas un monstre » Nouvelle gorgée prise dans le verre, avant d’ajouter «  Les monstres, ce sont eux, tous ces menteurs et hypocrites ». Encore une gorgée qui descend doucement le long de ton œsophage. « Tu sais, elle aurait fait une belle paire avec ta grand-mère, deux belles menteuses ces deux-là », car tout, venait de là, n’est-ce pas ? Et cela renforcait davantage ta peur, ton appréhension, que d’être comme elles toi aussi.

Tu reposes le verre vide sur le comptoir, tourne ton regard vers la jeune fille, et lâche, sobrement « Cesse de m’appeler Miss Wildsmith, j’ai l’impression que tu parles d’une inconnue, d’une étrangère … je ne suis pas … comme elles » et tu refusais de le devenir. « Et tu n’es pas orpheline, tout ceci me dépasse mais je serais là pour toi si tu as besoin de moi », la phrase était sortie seule, et tu t’en voulu quasi immédiatement : peut-être qu’après tout, elle ne voulait plus rien à voir à faire avec les femmes de ta famille ? Peut-être qu’elle allait te fuir comme une maladie infectieuse dont on veut éviter la contagion ? Tu soupires, et laisse ton regard divaguait sur les murs de l’établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Jeu 17 Mai 2018 - 13:11


rp ft. Cara, je fais le service les loulous
LA mutuels



Accoudée à mon comptoir, je sifflote quelques notes en pensant à rien. Roh ce que c’est agréable de ne penser à rien. C’est le seul endroit où j’y arrive, la Tête de Sanglier. Où je peux tout abandonner juste histoire de quelques heures. J’ai des collègues formidables, un gérant qui gère, des stagiaires qui stagient (quoi?) et une amie en guise de serveuse. Que demander de plus, c’est la bonne ambiance au vieux Sanglier. Day off au château, samedi après-midi, j’aurais pu aller me prélasser chez moi, prendre un bon bain, ou nager quelques longueur dans ma piscine de femme qui s’la pète. Mais j’ai du boulot, bah oui on peut pas se payer une piscine de femme qui se la pète sans bosser un tant soit peu. Donc day off au château, mais pas pour longtemps, j’y retourne demain, l’avenir appartient à ceux qui font la paperasse administrative de la plus belle école de magie de Grande Bretagne.
La petite clochette retentit et le son m’enlève de ma semi torpeur. Un regard vers l’entrée, voyez-vous cela! La seule, l’unique, la majestueuse Cara De Lanxorre. Je l’accueille d’un sourire alors qu’elle vient s’installer au comptoir devant moi, sans me voir. Avec tout ce qu’il se passe en vie moment, je n’ai pas trop eu l’occasion de lui parler tant que ça, à la professeure d’enchantements. Je n'ai absolument rien contre elle, je relative de cette histoire avec Ian. La page est tournée.
Elle ne m'a pas encore remarqué, et demande sa boisson comme si elle s'adressait à la populace. Je confectionne rapidement son thé, puis j’ajoute un Bah alors, que fait une telle créature toute seule au bar?
coucou c'est moi
Revenir en haut Aller en bas
Helen Rose
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Helen Rose, Ven 18 Mai 2018 - 13:55


Ulysse & Arnaud

À ses paroles viennent s’ajouter une démonstration du serveur. Il pose une assiette sous leurs yeux et fait une pause. A quoi va-t-elle servir ? Il se décide à lui jeter un sort, et l’assiette prend l’apparence d’une poule, qu’il prend instantanément entre les mains pour éviter qu’elle ne s’échappe, pour quelques instants plus tard, lui rendre sa forme d’origine avec un Reparifagex. Très utile, en effet ! Si elle avait fait attention lors du cours de métamorphose, elle aurait pu s’en souvenir.

— Merci pour l’info, je m’en souviendrai !, un petit sourire ravi.

Elle l’espérait, en tout cas. Difficile de retenir tous ces sorts, bien s’ils ressemblent au 'français' natal. Elle essayait de le graver dans sa mémoire en se le répétant le plus de fois possible durant le laps de temps silencieux.
*Reparifagex - Reparifagex - Reparifagex - Reparifagex…
Répare - if - âge - ex.
Répare l’âge du sapin, et il devient plus jeune. Il est retransformé. Avec "ex" pour euh... pour donner du style.*


Elle ne savait pas si ses techniques de mémorisation étaient efficaces, mais elle espérait retenir les sorts ainsi, en mettant des images sur ces formules inconnues. Pour l’instant, ça marchait. Le tout était de ne pas intervertir les sorts ou, comme le serveur a dit, de ne pas se tromper de syllabe ou même de lettre, auquel cas, tout foire.

Helen était cependant partagée. Elle était contente d’avoir des conseils hors cours, qui plus est d’inconnus, comprenant que n’importe qui peut nous venir en aide. Mais elle se demandait si elle pourrait vraiment être délivrée de toute cette magie hors école. Ce n’est vraiment que lorsqu’elle est seule, et encore, qu’elle peut se détacher de la magie. Elle redevient la petite fille normale. Même si, ce qu’elle ne comprend pas, c’est que, être mage, c’est dans le sang, c’est toute la vie, et que l’on ne pourra jamais y échapper. Il lui faut encore du temps pour comprendre cela.

Cependant, elle était soulagée de savoir qu’elle n’était pas la seule sang-mêlée à galérer [HRPG: j’ai confondu sang-mêlée & née-moldue. Helen a 1 parent sorcier, 1 parent moldu.], et qu’eux aussi pouvaient y arriver. Arnaud confirme également qu’on peut tous y arriver, et enchaîne sur l’enchantement, puis les cours de Benbow.

— Et oui, du coup, j’ai du mal avec lui et cette matière. Je le fait parce qu’il faut le faire, mais j’espère toujours qu’il n’y aura pas trop de problème pour l’autre ou pour moi, si un sort tourne mal. Bon, après, le prof est là pour régler la situation, mais j’avoue que c’est quand même traumatisant pour ceux qui découvrent la magie, comme moi, et qui se retrouvent transformé en animal… Fin, ça remet plein de trucs en question, genre est-ce qu’on est des humains normaux ? Vu qu’on peut se transformer en plein de trucs, qu’on peut modifier plein de choses sur Terre aussi, comme si on était des Dieux… Fin, après, c’est un autre débat. J’ai jamais vraiment parlé de ça à quelqu’un parce que sinon on va croire que je suis contre la magie, ou que je me pose trop de questions pour rien. Fin, je sais pas, il doit peut-être y avoir des magiciens trop moldus dans leur tête pour comprendre. Pourtant je m’intéresse à la magie, hein ! Mais bon, c’est dur.

C’est avec ses petits mots maladroits qu’Helen a envie d’exprimer son point de vue, tapi dans un coin de sa tête depuis son arrivée à Poudlard. Naïve, elle joue carte sur table en délivrant ses pensées profondes sans imaginer les conséquences, sans savoir si les autres vont la blâmer, la réconforter ou réagir autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Ariana Hastings, Ven 18 Mai 2018 - 17:52


PV Aidan


À une époque, la jeune et innocente Ariana Elizabeth Hastings avait juré sur sa hantise des bars qu'elle ne toucherait jamais à la boisson. Cinq ans, quelques rencontres mangemoresques, une secte et un nombre incalculable de cauchemars plus tard, et elle avait besoin d'un bon verre.

Il était tard, et en semaine, donc aucun élève ne devrait la croiser ici, mais par principe elle avait quand même choisi la moins populaire des deux options. Elle avait encore le souvenir très clair du soir où elle avait croisé la cheffe des Aurors sous l'effet de l'alcool et les remises en question que cette rencontre avait causées, elle ne souhaitait pas que ses élèves vivent la même situation, ça rendait les choses trop brouillonnes, trop compliquées. Elle n'avait pas besoin de ça.

Non, elle avait besoin d'un tabouret de bar et d'un verre de Whisky Pur Feu (ou quelque chose de cet ordre là). Elle n'en faisait pas une habitude, mais depuis une certaine nuit d'Halloween quatre ans plus tôt, à chaque fois que les souvenirs devenaient un peu trop vifs ou les cauchemars trop intenses –  quelque en soit leurs sujets – c'était son moyen de faire taire son cerveau. Ne serait-ce que le temps d'une soirée.

Alors elle s'installa, dans un angle isolé du comptoir, sa baguette à portée de main (toujours), et quelques pièces en poche. Il était temps de faire une pause.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Aidan Cray, Sam 19 Mai 2018 - 14:04




Ariana Hastings



 ❝Entre Serdaigles❞
Ariana Hastings


Cela faisait déjà quelques jours que l'animation en faveur des actuels et anciens élèves Serdaigles c'était dérouler dans un parc de Pré-au-Lard. Je n'avais vu aucune personne de la même génération que moi, seuls des plus jeunes étaient présents, mais j'ai pu faire plus connaissance avec Harmony Lin, l'une des serveuses de l'établissement. Les mains sur le comptoir j'observe la pièce devant moi, il n'y as pas beaucoup de monde ce soir, de toute façon nous sommes en semaine, cela m'étonnerais de voir un groupe de jeunes arrivaient pour s'amuser. Ayant une petite pause devant moi, je commence à nettoyer le bar et les différents verres derrières moi. Plusieurs minutes passent avant qu'une personne pousse la porte de l'établissement et n'aille s'asseoir au bout du comptoir. Je prend une des cartes de la Tête de Sanglier et m'approche d'elle.

" Bonsoir ! Avez-vous déjà choisie ? "

Je fronce les sourcils, j'ai l'impression d'avoir déjà vue cette personne... Mais où ? Sûrement parce qu'elle est déjà venue ici... Soudain j'ai une illumination et un sourire apparaît sur mon visage.

" Je vous reconnaît. Vous êtes une des arbitres de la bataille d'eau des Serdaigles n'est-ce-pas ? "

Je pose la carte sur le comptoir et m'assois en face de la jeune Femme. Vu qu'il n'y a personne, autant profiter de la compagnie d'un Serdaigle !

@Eques sur Never-Utopia


--



 ❝Discussion au Comptoir❞
Archibald Janaster


Le jeune Homme répond que pour lui, Venise serait Capitale de l'Amour par rapport à Paris ou Florence. Etant donner que je n'ai jamais mis les pieds dans ces trois villes, je ne peux affirmer sa réponse, un jour j'irais, je visiterais, seul ou avec quelqu'un et je lui donnerais mon propre avis. Pour l'instant, je suis derrière un comptoir en train de papoter. Je croise les mains et pose mon regard sur le jeune Homme.

" Ah l'amour... On ne sais jamais quand ça nous tombe dessus... "

Ah non, ça on ne sais jamais quand ça nous tombe dessus... Et après réflexion on aimerais que cela ne nous soit jamais tomber dessus, qu'on nous laisse seul dans un petit chalet, en compagnie d'une bonne amie. Et non qu'une jeune femme, magnifique certes, mais intéressé que par l'argent vienne vous voir... Je soupire en me rappelant cet époque, depuis je suis seul, et c'est beaucoup mieux !

" A pars Paris et Londres. Vous êtes déjà allez quelque part ? "

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Ariana Hastings, Lun 21 Mai 2018 - 1:17


Aidan


Une carte apparut sous ses yeux, accompagné d'un serveur dont les traits n'étaient pas totalement inconnus à Ariana. Il lui demanda si elle avait déjà fait son choix, avant d'enchaîner presque directement et de répondre aux questions de la Bleue et Bronze avant même qu'elle n'ait le temps de les poser.

« Je vous reconnais. Vous êtes une des arbitres de la bataille d'eau des Serdaigles n'est-ce-pas ? »

Ariana sourit très légèrement et l'homme s'assit en face d'elle. Oui, elle le reconnaissait aussi, c'était un des anciens élèves à qui elle avait envoyé une invitation pour ladite bataille d'eau. Elle tendit une main polie et professionnelle dans sa direction.

« Ariana Hastings, directrice de la Maison. »

Pas besoin de préciser de quelle maison il s'agissait, bien sûr qu'il avait compris. Elle reporta ensuite son regard sur la carte.

« Et je prendrais un verre de Whisky Pur Feu. »

Habituellement elle aurait choisi un cocktail coloré et sucré, mais aujourd'hui elle avait besoin d'efficacité, pas de bulles ou d'étincelles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 13

 Au Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.