AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 11 sur 11
Au Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Arty Wildsmith
Auror en formation
Auror en formation

Re: Au Comptoir

Message par : Arty Wildsmith, Sam 09 Juin 2018, 18:29


Azé

Évidemment qu’ils étaient exceptionnels. Elle ne pouvait pas dire le contraire, elle qui était au courant de leurs plus grands coups, du véritable chef d’œuvre qu’ils avaient ficelé au cours de leurs années d’écoliers. S’amuser, dans l’insouciance qui était la leur et répandre un feu chaotique d’insolence autour d’eux. Le bon temps, en réalité. Lui qui trouvait Poudlard trop petite, écrasante avec ses vieilles valeurs et sa rigidité paramilitaire, l’étau s’était resserré sans qu’il s’y attende à sa sortie de l’école de magie. C’était pire maintenant. Sa liberté enfantine avait été dévorée toute entière par le monde griffu et sans pitié des adultes, à coups de crocs et de chantage difficilement acceptable. Mais il se contente de baisser les yeux pour observer les rainures du comptoir, y glisser sa nostalgie surprenante pour les moments passés au château. Quand il n’avait à se préoccuper de rien si ce n’est comment marquer les esprits. Aujourd’hui, c’était différent, faire attention à chaque gestes et entreprises qu’il faisait, attention à lui, aux autres. Il remarque à peine que la Directrice s’est détournée momentanément, observer quelque chose sans doute, ça ne l’intéresse pas. Par contre ses paroles, oui. Il relève les yeux, sourit lorsqu’elle fait référence à Azaël et au respect. C’est vrai que ce n’était pas une valeur qu’ils portaient dans leurs cœurs. Enfin, pas vraiment. Ils respectaient certaines personnes plus que d’autres. Mais il se devait de préciser, j’ai pas embarqué Aza. On était à deux, c’est mon meilleur copain, lui non plus voulait pas rester. Il désigne son verre repoussé, en redemande encore un. Tant pis pour son mal de crâne du lendemain, après tout, c’était son état permanent depuis quelques jours maintenant.

Avant qu’il ne se perde quelques secondes dans la contemplation de la petite femme. C’est vrai qu’elle n’avait pas l’air méchante, ici, elle n’incarnait pas tellement l’autorité Poudlaresque. Puis sa question, son intérêt sur son état maladif, ça lui met soudainement une boule dans la gorge. C’est qu’il n’était pas si irrespectueux que ça, il voyait bien qu’elle était sincère. Pourquoi ? il l’ignorait, elle devait être dotée d’une patience à rudes épreuves pour passer outre toutes les couleurs qu’il lui avait fait voir. Vous parliez de liberté là, mais j’suis encore moins libre que quand j’étais à Poudlard. Il soupire. Mais j’étais pas fait pour là-bas, tout comme j’suis pas sûr d’être fait pour les Aurors. J’sais pas. Mais ça c’était un détail, cette remontrance qu’il s’était prise de la part d’Artemis, une pacotille à côté de ce qui l’emprisonnait réellement.
Ses pupilles s’éclaircissent alors brusquement. Il y pense, là, comme ça, en parler. Il devait bien avoir le secret professionnel entre une barwoman et son client. Quelque chose d’aussi sacré. Vous avez déjà été amoureuse alors que vous n’aviez pas l’droit Miss Philaester ? Le pire c’est qu’il est sérieux, il attend une réponse, une vraie. On m’empêche d’être avec mon amoureux. Si amoureux il était toujours. On mettrait ça sur le dos de l’alcool, cet élan d’honnêteté envers une adulte qu’il connaissait à peine, et certainement pas assez pour se confier de la sorte. Mais à cette heure-ci de la nuit, ce genre de choses était permis. Mais il ne s’étend pas, du moins pas encore, il ne dit pas à quel point ça lui picote le cœur quotidiennement, de quel diamètre est le trou béant qui se logeait désormais dans sa poitrine. Oh, et puis, j’me suis fait mordre par un loup-garou.

Cette annonce là avait quelque chose de plus tranchant, à faire arrêter les conversations qui se déroulaient autour, à faire glisser les verres des mains. Bien heureusement, personne n’écoutait. Sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Aidan Cray, Mer 13 Juin 2018, 10:30


Archibald

Pendant quelques minutes, le silence s'empara de la Tête de Sanglier, seul le bruit de nos respirations et de mon battement de cœur se frayant un chemin vers mes oreilles. Le jeune Archibald m'informe qu'il doit rentré, je lâche un petit sourire malgré que la tristesse qui me traverse, j'aime bien ce jeune Homme, il est ouvert d'esprit, s'intéresse aux autre pays et à ces habitants. J'espère qu'il reviendra ou que je le croiserais dans les rues de Pré-au-Lard, ce qui me confirme aussitôt.

Je te dis à bientôt alors !

Le jeune Gryffondor me laisse un de ces dessins, celui de la tour Eiffel, qui me signe et me dédicace. Je souris à mon nouvel jeune ami et lève la main pour le saluer. Je prend la feuille entre mes mains et me tourne vers le mur, je décide de l'accrocher derrière le bar, cela fera une décoration. Soudain une idée me parvient au cerveau ! Il faut que j'en parle à la propriétaire Azénor ! Dès ce soir j'écris ma petite idée et je la développe, ensuite je me débrouillerais pour voir ma patronne et le lui expliquer. Espérons qu'elle soit d'accord...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor Philaester, Ven 15 Juin 2018, 12:30


Cara


Je fais une petite moue, je ne pensais pas que Ian attirait aussi les hommes. M'enfin le connaissant, je n'ai pas trop de soucis à me faire de ce côté là, autant focaliser la défense sur les femmes, comme la majestueuse Cara De Lanxorre devant loi, ah! Quelle prédatrice, je parierai bien sur le fait qu'elle serait prête à tout pour arriver à ses fins. Plus la conversation continue moins je la sens celle-là, finalement mes premières impressions étaient peut-être les bonnes.
Son ton distingué, sa grâce et ses manières prout' prout' alors qu'elle m'a tout l'air d'une Marie couche toi-là, c'est quand même assez drôle quand on y pense. Et bien retourne à Londres ô ma chère duchesse, mais je.. What? Verre si fort empoigné que dans ma main il a CASSÉ! Ah la honte, je regarde Cara avec des yeux ronds, immobile quelques secondes. Y'a des éclats de verre sur le comptoir, par terre, dans ma main qui saigne un peu. Comment ça elle va rejoindre Ian chez mami et papi. Well, faut garder son calme. Je reprends mon souffle, agite la tête un petit peu, regarde au sol les débris que je viens de causer. Toute de suite de ma main saine j'envoie le tout valser se ranger et se nettoyer avec des Recurvite et des Failamalle. Je regarde mon autre main et enlève les morceaux de verre un plantés dedans, petite grimace. Je passe ensuite ma main sous le robinet d'eau froide, et replonge mon regard dans celui de Cara. J'ai repris mon air neutre, comme si je m'en foutais, bon, je suis un p'tit peu cramée là mais faut pas se laisser abattre pour autant, m*rde. Oh, et bien.. il devait être un peu amoché ce verre! Ahah. Avec Ian donc? Et bien, il rencontre déjà la belle famille, woaw! Mais c'est nul ça Azénor ptn. Je la déteste, et je me déteste un peu aussi là tout de suite, mais bon tout ce que j'ai à faire c'est garder mon calme, attendre qu'elle se casse la pimbêche, et régler cette affaire avec Benbow. Oh bah y'en a un qui va dormir sur le canapé hein.


________________________________________

Arty


J'entends Artemis préciser qu'ils étaient deux dans l'affaire, qu'aucun des deux n'a embarqué l'autre dans l'histoire. Mais moi je suis intimement persuadée, et même s'ils ne sont pas au courant, que O'Toole a influencé d'une manière ou d'une autre le jeune Peverell. Il a de l'avenir, mais ne sait pas du tout où il en est, il se cache sous ses carapaces de pilules et d'artéfacts pour se dire qu'il a sa place dans ce monde. Mais il en croit pas une miette. Azaël était discret, n'en faisait qu'à sa tête mais ne perturbait pas les autres et ne risquait pas sa scolarité avant de rencontrer Artemis. Alors je m'en suis fait ma propre opinion. Mais je ne suis pas vraiment là pour mettre Arty encore plus mal qu'il ne l'est déjà, enfin vu sa tronche le pauvre a quelque chose d'autre à penser, j'imagine.
Puis le jeune Auror se met aux confessions, puisque finalement j'engage la conversation. Il se sent encore moins libre dans sa situation actuelle qui ne l'était à Poudlard, et ça ne m'étonne qu'à moitié. Et là, Artemis dit quelque chose qui fait tilt, en quelque sorte. L'entendre dire qu'il n'est peut-être pas fait pour être Auror m'installe un petit sourire aux lèvres. J'ai ce souvenir bien gardé de son amour et sa motivation pour l'Ordre. Mais j'ai peur d'en dire trop, après tout la dernière fois dans mon bureau j'étais déjà allé assez loin, avouant subtilement que l'on s'était rencontré en toutes autres circonstances.. Je décide de garder ça pour plus tard, qui fait, peut-être plus tôt même que prévu.

Il change se sujet comme de chemise, et je le regarde, les yeux ronds. Puis j'apaise les traits de mon visage pour avouer dans un petit rire discret Oh oui.. C'est un risque à prendre mais quand c'est réciproque, c'est la meilleure chose qui puisse arriver. Pourquoi on t'empêche d'être avec ton amoureux? Un regard doux s'installe sur mon visage, mais enfin qui l'eut cru, que j'aurais un jour de la compassion pour Artemis O'Toole? J'enlève cette perception de ma tête pour laisser mon aura maternelle et aider le pauvre jeune homme comme je le peux. Parce que c'est ce que je fais, c'est un peu comme mon dada, j'aide mes élèves et anciens élèves en difficulté et viomhermoz ???? Je le regarde hébété mordu par un loup-garou mais...? Quand? Par qui, enfin, comment? Je pense tout de suite à Morgan et son dark side, qui lui pourrit la vie... Il a réussit à vivre avec mais ce n'est clairement pas la meilleure chose qui lui soit arrivée. Et si je les faisais se rencontrer...


Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Elina Peterson, Sam 16 Juin 2018, 15:15


@Harmony & @J.B flitwick

Le nez plongé dans le menu, que je connais par coeur, je ne fais pas vraiment attention à ce qu'il se passe autour de moi jusqu'à ce que la voix de ma collègue me fasse sortir de ma rêverie. Elle s'adresse au client assis à un tabouret de moi et je reconnais son sourire et sa voix plus que professionnelle. Elle prends sa commande et s'adresse à moi cette fois. Son comportement est beaucoup plus chaleureux. On sent la différence quand même. Je vais te prendre un chocolat au lait glacée s'il te plait. Officiellement je suis aller me promener et j'ai eu soif. Officieusement vous me manquiez trop du coup je passe te faire un petit coucou. un large sourire et un regard amusée à ma collègue avant que celle-ci ne disparaissent dans la cuisine.

Harmony a peine disparue le client assis non loin de moi se décale d'une place et s'installe à côté de moi. Je l'ignore royalement jusqu'à ce que sa voix résonne, demandant si on ne s'était pas déjà vue. Je tourne la tête en sa direction et vérifie qu'il s'adresse bien a moi avant de lui répondre. Je souhaite d'ailleurs que ce soit le cas mais étant donné qu'il n'y a pas un chat aux alentours. Sa question m'était bien destinée. Ajoutez à ça son regard sur le mien... Non il n'y a aucun doute... Je me tourne vers lui un minimum avant de lui répondre d'un ton froid et distant.C'est possible, je travaille ici. Je me demande bien pourquoi il cherche à savoir si l'on s'est déjà vue... sa question n'était clairement pas pour me draguer mais plutôt pour trouver une réponse à une question... attendons donc de voir ce qu'il me veut.

Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou


Re: Au Comptoir

Message par : Harmony Lin, Dim 17 Juin 2018, 19:25


RP de service pour J.B Flitwick et Elina Peterson


Dans mon ton se fait sans doute sentir le fait que la pilule de quelques années auparavant ait du mal à passer. Enfin, je reste professionnelle, c'est le principal non ? Lui a l'air de bonne humeur, tant mieux pour lui. Après tout, comment ne pas l'être avec un temps pareil ? Pendant une demi-seconde, je pense à l'éventualité qu'il me fasse une nouvelle blague mais je chasse cette idée bien vite, me rendant bien compte qu'il ne ferait pas ça sur le lieu de travail de ses victimes. Alors stoppant le fil de mes pensées, j'écoute sa commande.

- Salut, pour moi ce sera un Whisky Pur-Feu avec un croc-sanglier non épicé et à point s'il te plait.

Je note le tout sur mon petit carnet et après un sourire et un Je m'en occupe tout de suite, je me tourne vers ma deuxième cliente, ma collègue, à qui je parle de façon bien plus chaleureuse.

- Je vais te prendre un chocolat au lait glacée s'il te plait. Officiellement je suis aller me promener et j'ai eu soif. Officieusement vous me manquiez trop du coup je passe te faire un petit coucou.

Elle sourit largement et me regarde d'un air amusé. Sa réponse à ma petite pique me fait rire, j'aime avoir ce genre de relations avec mes collègues : simple, amicale. C'est bien plus agréable.

- Mowww... C'est trop mignon, on te manquait ! C'est noté pour ta commande !

Je lâche un nouveau rire avant d'aller vers mes cuisines, jetant un coup d’œil rapide à mon bon de commande. J'ai un croc-sanglier non épicé avec la viande à point à faire, un verre d'alcool et un chocolat au lait glacé. Ça va, rien que je ne maîtrise pas encore. Je m’attelle donc à la préparation du sandwich et, tandis que la viande cuit, je prépare le reste. Je peux faire le chocolat ici mais pour le Whisky, ça se passera derrière le bar.

Une fois que j'ai d'un côté le croc-sanglier près et de l'autre le chocolat pour ma collègue, je retourne en salle. Je me rend alors compte que le blagueur s'est déplacé et discute maintenant avec ma collègue. Je grimace intérieurement, gardant mon sourire extérieurement. Après tout, il a peut être changé ?

Je dépose auprès de chacun sa commande puis, attrapant une choppe en poil de sangliers derrière moi, je la rempli de Whiskey Pur-Feu. Pendant une demi-seconde, je me demande quel goût ça a avant de le déposer devant le client avec un sourire.

- Et voilà pour vous ! Ca fait 3 mornilles pour le chocolat et 11 mornilles pour le whisky et le croc-sanglier. Est-ce que vous voudrez un dessert pour faire un menu monsieur ?

J'attends ma réponse puis après quelques secondes d'attente, un dernier sourire et un N'hésitez pas à m'appeler si vous voulez autre chose !, je les laisse tranquille et vais légèrement plus loin pour continuer de travailler.

Les commandes:
 


Dernière édition par Harmony Lin le Dim 17 Juin 2018, 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Ariana Hastings, Dim 17 Juin 2018, 19:41


Aidan


Il avait l'air timide, et la façon dont il avait avoué ne pas avoir fait de compliments depuis longtemps rappelait à Ariana un petit quelque chose de Nel. Le côté maladroit et peu sûr de lui, une once de confiance en soi qui avait été là à une époque mais avait sûrement été abîmée par quelque événement marquant.

Elle sourit et sirota son verre doucement quand il commença à parler de sa terre natale.


« Vous aimeriez visiter ? » questionna-t-il.

Ariana prit un petit instant pour y réfléchir. Oui, probablement, elle aimait voyager. Mais la proposition avait des connotations plus importantes. Découvrir le pays de quelqu'un, voir où cette personne avait grandi, du paysage concret au souvenir qui serait raconté… Ce n'était pas quelque chose à prendre à la légère.


« Un jour, pourquoi pas. » répondit-elle. Quand on se connaîtra mieux, quand j'en saurais plus que votre simple nom et profession.

Et, bizarrement, ce n'était pas son genre, mais elle pouvait voir ce jour arriver. Elle avait envie d'apprendre à connaître ce barman américain ancien Serdaigle, cet Aidan sur lequel elle savait si peu.


« Vous avez des projets ce week-end ? » s’entendit-elle demander, se surprenant elle-même. Mais après tout, pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Aidan Cray, Dim 17 Juin 2018, 21:22


Ariana

Elle ne répondit pas de suite à ma question, un sourire sur ce visage, un magnifique sourire, un de ceux qui te fige sur place, qui te fait frissonner, sans savoir pourquoi... Ce mot là résonne dans mon crâne, je n'ai jamais retrouvé l'amour, pourquoi ? J'ai peur de l'amour, pourquoi ? Tant de questions et tant de réponses... Et si j'arrêtais d'avoir peur ? Si j'arrêtais de penser à mon passé et que je décidais de commencer mon futur ? La voix d'Ariana me fait lever la tête, je pose mes yeux bleus azur sur les siens, j'ouvre ma bouche puis la referme aussitôt, je passe une main dans mes cheveux, je sens mes joues devenir rouge... Je rêve ou je suis gêné ?

Je... Euh...

Allons Aidan ! Ce n'est pas cette jeune femme qui te bloque non ? Si ? Mon dieu... Pourquoi mon cœur bat si vite tout d'un coup ? Je lâche un petit sourire avant de reposer mes yeux, qui regardait le comptoir quelques secondes plus tôt, sur le visage angélique de cette femme. Je prend ma respiration et agrandis mon sourire.

Je n'ai absolument rien de prévu. Qu'aimerais-tu qu'on fasse ?

J'espère ne pas faire une autre gaffe... Comment doit-je m'y prendre ? J'espère qu'elle se moque pas ! Arrête de stresser Aidan ! Allez, respire, voilà ! Souris de nouveau, pose tes yeux sur les siens et attend !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ariana Hastings
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Ariana Hastings, Dim 17 Juin 2018, 22:06


Aidan


Les mots étaient sortis tous seuls, et maintenant il lui fallait vivre avec les conséquences. Aidan avait rougit ou elle l'avait imaginé ? Et il avait répondu être libre ! Les yeux bleus du barman déstabilisa la directrice de Serdaigle pendant quelques instants, mais elle se reprit vite. C'est elle qui avait initié cette conversation après tout !

« Quelque chose de très moldu. » répondit-elle enfin. « Un cinéma peut-être ? »

Elle avait en tête ces vieux films que sa mère adorait, avec le couple qui allait au cinéma pour voir un film qui changerait leur vie, mais surtout leur relation. Ce fût à son tour de rougir. Elle baissa la tête vers son verre.

« Non, oubliez, c'était une idée stupide de ma part. »

Au loin, quelque part dans son cerveau, elle entendit cette voix pleine de jugement "Et pourquoi donc ? Pourquoi était-ce stupide ? Ce n'est pas stupide ! Arrête de te dévaloriser ainsi !" La voix de sa conscience ou la voix de sa mère ? Peut-être un peu des deux…

Avant même qu'Aidan n'ait eu le temps de répondre, elle releva la tête, hésitante mais pleine d'espoir.


« Ou peut-être est-ce une bonne idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Aidan Cray, Dim 17 Juin 2018, 22:50


Ariana

Je retiens mon souffle, ai-je fait une nouvelle gaffe ? Ou non ? La Directrice des Serdaigles me regarde quelques instant, mais on dirait qu'elle regarde dans le vide... J'ai fait une gaffe ! Bravo Aidan ! Je suis vraiment pas doué... Finalement non... Elle me propose un cinéma ! Je crois bien n'y être jamais aller, pourtant mes parents adoraient la culture Moldu, ils aimaient nous emmener Talia et moi dans des lieux que seuls les Moldus savaient créer... Pourquoi me regarde-t-elle son verre ? Pourquoi du rouge lui monte au joue ? Elle n'a pas à être gêné ! C'est une si belle idée...

Stupide... Je ne le pense pas, mais si elle veut faire autre chose, alors nous ferons une autre chose, j'hésite à dire quoi que se soit, je me penche vers le bar, rapproche mes mains de celle de la jeune femme, vas pour lui dire oui quand elle relève brusquement la tête. Elle est sceptique sur cette idée, balançant sûrement le pour et le contre dans sa tête. Je pose une main sur la sienne, gardant mon regard sur le sien.

On pourrait aller manger une glace après... Profiter du soleil...

Je serre doucement la main d'Ariana, pour signifier mon accord sur cette idée. Je souris de nouveau pour essayer de détendre cette jeune femme, pour essayer de la faire sourire. Parce que le sien me fait frissonner, me donne envie de sourire, cela fait bien longtemps que cela ne m'est pas arriver...

Es-tu d'accord ? Chuchote-je. Ariana...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arnaud Meula
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Arnaud Meula, Lun 18 Juin 2018, 22:26


PV Helen, Ulysse

Écoutant les réponses et finissant mon thé, je jetais un coup d’œil rapidement à ma montre en prenant compte du temps passé à faire le chemin plus la discussion dans le bar. Je jettes alors un regard rapide vers Helen pour jauger la situation de son côté, je me demande si elle est toujours autant timide et concentré sur sa boisson, dans tout les cas, je ne devrai pas tarder de mon côté.

Je ne sais pas si tu as finis ton thé de ton côté, mais personnellement je pense que je vais y aller. Ce n'est pas que je m'ennuies, mais j'ai rendez-vous sérieux pour mon avenir après-Poudlard autre part dans Pré-au-Lard dans quelques minutes. J'espère que tu as passé un bon moment et que tu as pu en découvrir un peu plus sur moi. J'ai bien apprécié personnellement, tu ressors une fraicheur reposante qui me fait oublier beaucoup de soucis de mon côté. Je te remercie pour le rendez-vous.

Je tournes alors mon regard vers le serveur en déposant de l'argent sur le comptoir,

Et voici Monsieur, merci à vous aussi pour la discussion, je payes l'intégralité de nos consommations et je vous laisses un pourboire de 2Gallions.

Remettant alors correctement mon manteau, je pars d'un pas lent vers la porte en adressant un dernier sourire à Helen.



Fin du RP de mon côté - Départ d'Arnaud - Merci à vous les 2 :kiss: - Je payes l'intégralité de la conso + 2G de pourboire du coup Ulysse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Helen Rose
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Helen Rose, Mar 19 Juin 2018, 10:13


Je tentais tant bien que mal d'avaler quelques gorgées de plus du breuvage commandé. Je ne voulais pas vexer Arnaud ni le serveur en leur laissant croire que j'aimais le thé, mais que celui-ci était particulièrement mauvais. D'ailleurs, ce serveur, qui était resté bavarder avec nous, me mettait un peu la pression à nous regarder consommer. Certes, il pouvait apprécier échanger avec ses clients, mais j'aurai tellement préféré rester seule avec Arnaud. Je suis sans doute égoïste de penser ça, car Arnaud a sans doute apprécié de parler avec lui aussi.

- Je ne sais pas si tu as finis ton thé de ton côté, mais personnellement je pense que je vais y aller.

Déjà !?...

- Ha bon, d'accord.

Non, je n'y ai quasiment pas touché. J'espère qu'il ne veut pas partir parce qu'il pense que je m'ennuie... Je ne pense pas, car j'ai quand même papoté avec le serveur également, qui a, soit dit en passant, exprimé des choses intéressantes pour moi.

- Ce n'est pas que je m'ennuies, mais j'ai un rendez-vous sérieux pour mon avenir après-Poudlard autre part dans Pré-au-Lard dans quelques minutes.

Hein ? Moi qui pensait pouvoir passer du temps avec lui aujourd'hui... Je pensais qu'il avait choisi ce jour parce qu'il était entièrement libre pour moi... Je me fait tellement d'idées.

- J'espère que tu as passé un bon moment et que tu as pu en découvrir un peu plus sur moi.

- Oui, c'était agréable !

Non, je n'ai pas vraiment appris grand chose sur toi, pour mon plus grand désarroi. En fait, je pense même que je n'ai rien appris de plus. Mais, il faut bien que lui en sache un peu plus sur moi, car il me semble qu'on a plus parlé de moi, cette fois-ci. J'espère que ce n'est pas ce que j'ai dit à mon propos qui le fait fuir.

- J'ai bien apprécié personnellement, tu ressors une fraicheur reposante qui me fait oublier beaucoup de soucis de mon côté. Je te remercie pour le rendez-vous.

- Ha ! Non, merci, merci à toi ! C'est toi qui m'a invitée.

Je fus intimidée par son compliment. Une fraicheur reposante... Oui, c'est sûrement cela que je dégage. S'il savait, pourtant, ce que je vis intérieurement... Ce n'est pas si reposant que cela. Surtout lorsque je suis près de lui, ou que je le vois, de loin dans le parc ou de près en classe. Quand il est assis juste devant moi en cours et que j'ai envie de plonger mon visage dans ses cheveux, contempler sa nuque, épier le moindre de ses mouvements, savoir qu'il sourit lorsque ses pommettes s'arrondissent. Là, il n'est qu'à quelques centimètres de moi, et pourtant, une distance imaginaire s'est installée lorsqu'il m'a annoncé vouloir partir. Moi qui n'osait pas vraiment le regarder durant ce rendez-vous, le nez dans mon thé puant, j'aimerais maintenant le regarder jusqu'à la fin de ma vie. Non, pas seulement le regarder. J'aimerais... Je ne sais pas encore ce que j'aimerais. Juste... rester avec lui.
Mais il doit partir.
Je sais que je le reverrai.

Il pose des pièces sur la table. Il y en a beaucoup trop pour un thé ! Puis il annonce qu'il paie pour nous deux. Je ne m'attendais pas à cela. J'avais justement retrouvé quelques pièces dans ma malle que Plume voulait me chiper, sûrement pour que je reste le chouchouter.

- Ha, non mais euh...

Halala, c'est pas possible. Je ne sais tellement pas quoi dire. Mes mots sont tellement banals... Il faut vraiment que je fasse un effort pour m'exprimer...
Il met son manteau et commence à partir. Je récupère le mien d'un geste et descend de mon tabouret. Sur la pointe des pieds, je laisse dépasser ma tête hors du comptoir pour dire au revoir au serveur. Finalement, même s'il part, Arnaud m'a sauvé du jus de chaussettes ! Il se tourne vers moi et me sourit. Il faut que j'en profite !

- Merci pour... euh, l'invitation ! C'est gentil.

Et nous sortons hors de la Tête de Sanglier.

(Fin de ce RP pour moi également. Merci pour l'invitation !!! :$ :kiss: On remet ça quand tu veux ^^ Et bye à Ulysse)
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Ariana Hastings, Mar 19 Juin 2018, 15:57


Aidan


Il n'avait pas l'air offusqué par l'idée, et soudain ses yeux bleus étaient de nouveau plongés dans ceux noisettes d'Ariana. Et puis sa main se posa sur celle de la jeune femme. Elle en frissonna presque. Elle n'avait pas eu de contact avec un homme, ni aucun.e autre potentiel.le amant.e depuis… Depuis la Chine… Elle secoua la tête. Non, ce n'était pas le moment. Elle avait besoin de vivre dans le moment présent. Surtout dans un instant comme celui-ci.

Aidan ajouta une glace à l'idée et son sourire était chaleureux. Ariana ne pût que lui rendre la pareille. Elle continua à siroter sa Peppermintbeer dans un silence confortable, gardant sa main sous celle du gérant. Elle connaissait bien Londres, elle y avait vécu après tout, mais il lui fallut quelques temps pour trouver l'endroit idéal, d'après le souvenir d'une balade légère lors d'une chaude après-midi d'été avec un cinéma à proximité.


« Il y a cet endroit à Londres, dans le quartier de Greenwich, entre la Tamise et le parc. On pourrait s'y retrouver samedi, aux alentours de cinq heures. »

Elle effleura du bout des doigts le bras d'Aidan et, sur la promesse d'un hibou avec l'adresse exacte, elle se leva et disparut.

Ce n'était absolument pas comme ça qu'elle avait prévu de finir la soirée, toute seule dans un bar, mais elle ne pouvait s'empêcher de sourire à l'idée de passer plus de temps avec cet homme qu'elle venait de rencontrer.


Départ d'Ariana. Suite ici.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Aidan Cray, Mar 19 Juin 2018, 20:39


Ariana

Ariana me rendis mon sourire, un sourire magnifique, resplendissant... Elle ne bougea pas sa main, la laissant sous la mienne, elle acceptait mon contact alors que j'était un simple inconnu à ces yeux. Samedi, à 17 heure de l'après-midi, dans un quartier se situant non loin de la Tamise, ce grand fleuve traversant de part et d'autre Londres. Je hoche la tête en souriant pour accepter le lieu - même si je ne le connaissait pas du tout... - Les doigts de la serdaigle effleure mon bras, laissant derrière elle des frissons qui parcourent mon corps, je la suis du regard tandis qu'elle ouvre la porte de mon établissement et qu'elle disparaît dans les rues de Pré-au-Lard.

Je reste de nombreuses minutes, le regard fixé sur cette porte, mes pensées dérivant vers Ariana, Directrice de notre Maison Serdaigle. Je pense à ce week-end qui approche, à ce quartier où nous nous rencontrerons de nouveau, pour mieux apprendre à se connaître. Cela vas-il bien se passer ? Doit-je apporter quelque chose ? Je lâche un sourire, un de ceux que je n'avais pas eu depuis mon départ des Etats-Unis... Puis je retourne à mon travail en sifflotant.
Fin du RP avec Ariana. Merci :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Au Comptoir

Message par : Arty Wildsmith, Ven 22 Juin 2018, 18:51


Azé

Voici qu’il se retrouvait à se confesser intimement et nocturnement à la Directrice Adjointe de Poudlard, la même qui l’avait exclu quelques jours suite à une curieusement hilarante et innocente histoire de bonhomme de neige – a long life ago. Le gamin l’observe sourire face à sa demande, sa question philosophiquement importante qui lui taraudait l’estomac depuis bien trop longtemps, le déplaçant allégrement, parfois jusque même sur le bout de la langue. Et ce soir, bizarrement, pas moyen de secouer les cheveux pour éloigner le rose sale et particulièrement délavé de ses pensées amoureuses. Il hoche la tête. Il comprend ce qu’elle veut dire, il comprend aussi qu’elle est restée avec celui ou celle qu’elle aimait, envers et contre tout. Pourquoi pas. C’est une façon de faire, plus courageuse que la sienne. C’est que déjà, il devait faire avec sa vulnérabilité honteuse et vomitive dont il faisait preuve face à De Lanxorre, et maintenant, Philaester, sans le savoir, lui faisait remarquer à quel point il était lâche. Ça l’agace. De se savoir aussi faible, et coopératif face au chantage. Pire, il serre les poings, n’arrive pas tout de suite à articuler une bribe de mots. C’est qu’elle était incroyable perspicace l’ancienne Gryffondor. Quand c’est réciproque qu’elle avait dit. Il n’en était même pas sûr, terriblement douteux qu’il était, parce que les mots de la Vipère lui revenaient tapoter les tympans, violemment. J’ai fait de la m*rde qu’il dit finalement, grogne plus qu’autre chose. J’ai utilisé de la magie noire contre quelqu’un, relevé de tête et agitation des mains, non mais pas méchant hein. Ce quelqu’un avait été, j’sais pas, genre, un peu, beaucoup, vous voyez, provocateur. Bref, du coup c’est soit je continuais à voir Élius mais j’étais plus Auror, soit, bah, l’inverse quoi. Puis le front rencontre une nouvelle délicatement le bois du comptoir. Il se sent stupide, profondément stupide. Stupide. Un coup. Stupide. Deux coups. Stupide. Trois coups. La répétition fixe la notion. Et j’ai obéi. Vous vous rendez compte.  Il s’énerve. Moi ! j’ai obéi ! Réputation ternie à jamais, maintenant. Avant de s’affaler complètement.

Mais c’est qu’il ne pouvait pas laisser la jeune femme dans l’hurluberluisme qui lui enveloppait de façon agitée les traits. Il avait déposé une bombe de révélations juste devant son nez, tout de même, il devait essayer de la désamorcer, ou de lui expliquer, du moins. Il y a quelques semaines, j’me promenais oui, encore une idée brillante de ma narratrice, aurait-il pu ajouter, j’ai rencontré un loup-garou, il m’a couru après, MIAM, ma jambe. Voilà. J’me transforme demain. Puis quand même, ça fait long là, et alors, à boire ? Tapotements d’impatience qui courent sur les rainures, faisant tant son charme à ce petit. Jusqu’à ce que l’idée qu’il en avait peut-être beaucoup trop dit n’atteigne son cerveau maudit et malade. Oui, enfin, vous dites rien hein. Secret professionnel de barwoman. Exactement. J’connais la loi moi madame. Enfin, presque, enfin, surtout celle qu’il inventait.
Il s’étire alors, parce que la position lui fait mal, il aurait voulu juste s’allonger, par terre, mais la clientèle se serait ruée en dehors de l’enseigne. Ou bien qu’on le mène jusqu’à son lit, qu’on l’enveloppe dans un cocon de couvertures pour ensuite l’enfermer dans une machine à avancer dans le temps. Se réveiller d’ici quelques jours, tranquillement, avec le soleil dans les yeux et les oiseaux qui chantonnent. Ce serait chouette. Impossible. Mais chouette.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Aujourd'hui à 14:44


Azénor



    Même si Azénor le brise rapidement en s’activant, elle ne peut l’effacer, ce silence pesant. Celui-là même qui a entouré leur échange, lourdeur de l’air, et les deux qui s'observent sans un mot. Quelques secondes, un regard par dessus les débris de verre, avant que la Directrice Adjointe tente de faire diversion. Cara l’observe faire, sourcils froncés, tandis que l’évidence s’impose tout à fait à elle. Et alors, elle réalise, dans une désagréable prise de conscience qui la traverse comme un éclair, qu’elle a essayé de séduire Ian sous les yeux de sa compagne. Le secret a été contenu, caché, bien dissimulé, avant d’exploser dans autant de fragments de verre. La professeure jette un œil dans sa tasse, qui n’a probablement pas été épargnée par la furieuse démonstration d’amour de Philaester. Est-ce qu’elle ferait quelque chose, si Cara s’étouffait avec un morceaux de verre, est-ce qu’elle lèverait le petit doigt si son employée ingurgitait un de ces petits fragments tranchants qui lui lacérerait la gorge ? Maintenant qu’elle réalise dans quelle position ambiguë elle s’était fourrée, rien n’était moins sûr. Alors, elle se contente de repousser sa tasse aux trois quarts pleine sur le comptoir et de croiser les bras en regardant l’eau du robinet devenir rose au contact de la main ensanglantée de sa supérieure.

    Pourtant, elle continue ! Elle brule d’en savoir plus, et ça se voit, Azénor, cet air de ne pas y toucher n’y change rien. Mais cette fois-ci, Cara a compris, qu’elle n’a rien à y gagner, en poussant le petit jeu plus loin. Sauf à définitivement se faire haïr par sa supérieure. Encore, si elle n’avait rien à se reprocher à Poudlard, elle n’aurait pas craint de se faire renvoyer. Mais elle était loin d’être blanche comme neige, loin d’avoir été une sainte immaculée. Elle sait qu’il suffit pour Azénor de tendre l’oreille, pour saisir le bruissement des rumeurs. Combien de temps, alors, pour qu’elle entende ce qui ce chuchote sur cette professeure, bien trop proche de ses élèves ? Non, vraiment, même Ian ne valait pas une expulsion avec un petit passage par Azkaban. « Nous devons en effet rencontrer quelqu’un, mais pas mes parents. Tout cela dans un cadre amical, évidemment ». Les mains sur le comptoir pour signifier son départ proche, et les pièces sur le comptoir pour régler le thé parfumé au lait, supplément morceaux de verre. « Je vais vraiment être en retard, mais je ne doute pas que Ian vous racontera son séjour en détails. C’est ce qu’on fait, entre amis. » Accentuation sur le dernier mot en jetant un dernier regard vers Philaester, avant de prendre congé. C’est qu’une excitante réunion l’attendait à Londres.


Départ de Cara, merci Azé, à bientôt dans tes rêves Ange
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 11

 Au Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.