AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 14 sur 15
Au Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard

Re: Au Comptoir

Message par : Elhiya Ellis, Mer 26 Sep 2018 - 13:18


La cuillère en bouche tu retenais un éclat de rire et une repartie toute trouvée à ses propos. Tellement costaud que t'avais du le voir pleurer, autant, si ce n était plus qu'Ethan. Et pourtant le serdaigle était dans la categorie de la larme facile. T'imaginais déjà Alexei venir te voir en chouinant car il s était planté un clou dans le doigt. (Meme si en fait il suffisait d enchanter le marteau pour eviter les accidents). Tu lui collerais des pansements nounours en te moquant de lui avant de lui proposer des cookies. Mignonne vision meme si d'ici a ce qu'elle prenne vie, tu n aurais sûrement plus de pansements nounours. Tu te contentais donc de pouffer, lui adressant un coup d'oeil malicieux.

Tes éventuelles envies d'apprendre plus sur le fonctionnement de la psychologie semblaient satisfaire le voleur d'étoiles en sucre. Pas que tu attendais son aval spécialement mais il etait toujours rassurant de voir ses idées suivies par quelques autres personnes. Tu dodelinais de la tête. Un "apres" t'avais jamais vu ca comme ca, mais au final c était bien trouvé. Pour toi ne soigner que la blessure physique n'avait pas de sens si on ne traitait pasle mental avec. C'était le temps passé avec Arnaud qui t'avaid convaincue que chaque guerison necessitait plus qu'une attention des plaies du corps.

Les idees filaient. Le voyage avec Fanch t'avais laissée dubitative. Tu n'etais pas bien sure de ce que t'avais decouvert et tu aurais bien voulu lui re proposer de réitérer l experience . Mais les offuscations du blond te tiraient de ta reflexion. Les mirettes grandes ouvertes, le sourire en coin figé tu ne pouvais t'empecher de rigoler

- Arrete ca! C'est tout l inverse! Elle etait justement un peu trop bonne! Mais tu tiens pas! T es qu un ptit joueur, apres tu claques des defis que t'assumes pas! Mais ramenes en quand tu veux pour un rematche!

Il te taquinais, tu le savais et tu courrais quand meme. Trop tentant apres tout.. T'avais glissé un clin d'oeil en provocation aux souvenirs de votre fin de soiree trop arrosée.

-Par contre... les etoiles le matin... bof quoi... t es sur de savoir qu elles sortent la nuit?

Moue innocente, tachant tant bien que mal de ne pas rigoler
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Sam 24 Nov 2018 - 12:54


pv ft. Cara De Lanxorre
LA de Cara


Elle se sent seule Azénor, depuis quelques temps. Seule parce que véritablement abandonnée involontairement. Alors elle continue sa petite vie, elle n'a plus vraiment de projet, simplement des habitudes. Elle s'occupe de ses enfants, c'est comme si elle n'avait plus qu'eux. Elle voit Cole à l'école, sa petite Skyline le soir, et tout va bien, en surface. Oh oui, elle paraît parfaitement rétablie, parfaitement à l'aise dans ses chaussures et dans sa cape. Accoudée à son bureau, le menton dans les mains, elle pense, et réfléchie. Et puis finalement, il y a une personne qui lui fait du bien, contre toutes attentes. Une personne qui les a lié. Dieu que tout a mal commencé, avec Cara de Lanxorre. Mais la collègue d'Azénor dégage cette aura particulière, et la dame ne prend plus la peine de se demander pourquoi, elle décide simplement de se fier à son instinct. Un morceau de parchemin déchiré, quelques mots barrés, et juste une petite ligne, qui lui est destinée, qui lui intime de la rejoindre dans son bureau, pour qu'ensemble elle file d'ici, qu'elle prennent un peu l'air, qu'elles respirent juste un peu. Elle a cette envie de se confier à elle, envie irrépressible, incomprise. Mais elle ne cherche plus trop les pourquoi Azénor, elle préfère vivre aujourd'hui et cracher sur demain. Ca lui fait du bien.

Cara a accepté. La Gryffondor ne sait pas vraiment ce qu'elle en pense de tout ça, sa collègue. Oh bien-sûr elle pourrait aller vérifier, son honnêteté, sa franchise, mais à quoi bon. Au final la vérité c'est peut-être pas tout ce qu'elle cherche. Enfait là, elle ne cherche rien du tout. Si ce n'est un bon verre de vin (bordeaux svp).
Un regard de reconnaissance plus tard, elles filent direction la bâtisse de la vieille Tête de Sanglier, en cette heure déjà tardive. Minuit a sonné depuis quelques minutes. Le vent souffle fort dehors, et puis quelques flocons de neige s'écrasent sur les cheveux de nos deux protagonistes préférées. Elles marchent en silence, parce qu'elles ont sans doute du dépasser ce stade, de se sentir obligées de combler les trous.


Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Lun 26 Nov 2018 - 8:06


Azénor


    N'était-ce pas un retournement de situation inattendu, qu'une des seules personnes à Poudlard avec qui Cara s'entende véritablement bien soit Azénor. Est-ce que c'était prévisible, de leur première rencontre en Enchantements (rip Léopold) à cet épisode fortuit dans les appartements de Ian ? Pas vraiment. Pourtant, c'était elle qui avait fini par les marier, elle qui avait fait que Philaester devienne Benbow - incroyable le nombre de formations à distance que l'on pouvait faire. Un mélange de respect mutuel (?) et d'intérêts communs - l'enseignement, Poudlard, Ian. Alors, c'était avec une simple surprise pour l'heure tardive qu'elle avait reçu le mot lapidaire de la Directrice-encore-adjointe. Encore assise à son bureau, elle lit un parchemin noirci d'encre, dizaines de lignes à l'écriture tassée. Les yeux se détachent de ce qui s'avère être un résumé de l'histoire Fañch, se portent sur la missive. Bref écoulement de secondes, et elle se lève, sort sa cape la plus chaude et quitte ses appartements.

    Les voilà maintenant qui marchent en silence dans le froid de la nuit, l'air froid en brume s'échappant de leurs bouches muettes. Et elle lui jette des regards en coin, à Azénor, note les cernes, l'air las. Elle sait pour Ian, car tout se sait. Et elle espère que ça ne viendra pas dans la conversation - Cara ne sait pas réconforter les gens. Alors, elle se contente d'être l'appui - métaphorique - de Philaester, dans un silence bienvenu, tandis que la Tête de Sanglier apparaît devant elles.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Lun 26 Nov 2018 - 8:52


do not kill me
cara rp cara rp cara rp hihi


La porte verrouillée s'ouvre sous la main rafraîchie d'Azénor. A peine arrivées, l'Adjointe s'en va sortir deux verres derrière le comptoir. Que veux-tu boire? Et alors elle acquiesce dans un sourire timide, et prépare les remèdes de la soirée. Les breuvages à la main, elle s'installe aux côtés de Cara, sur un des tabourets qui accompagnent le comptoir de sa bâtisse. Elle she tourne, de façon à être en face d'elle, à pouvoir la regarder. Puis elle pose les verres sur le bois à moitié dépoli, devant chaque propriétaire. Merci. D'être venue. Elle regarde ses pieds, Dieu ce qu'elle a perdu son assurance, de quand elle était avec elle. Il n'y a pas si longtemps, elle n'aurait jamais osé ne pas affronter son regard. Elles étaient dans une constante compétition visuelle, comme s'il fallait systématiquement gagner telle ou telle bataille, pour se préparer pour la dernière guerre, la finale. Mais rien n'est plus faux maintenant, la der des der n'a jamais eu lieu, et son regard s'est amoindri de rivalité.

Quelques minutes, elles restent assises, sans dire mot, sans briser le silence. On n'entend que leur respiration et le bruit du verre contre le bois, breuvage qu'elles reposent de temps en temps sur le comptoir. Et après une gorgée un peu sucrée, Azénor soupire. Aaron est venu me voir hier. Il s'en va. Je suis Directrice. Enfin demain matin quoi. Elle ne la regarde pas, se contente de faire valser le liquide de son verre contre les paroi de son habitacle; elle est heureuse de cette nouvelle, mais a du mal à s'en réjouir physiquement, à montrer son contentement. Elle hausse les épaules à cette réflexion, peut-être que son sourire reviendra; peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Mer 28 Nov 2018 - 8:51



    Prenant place sur le tabouret de bois, Cara a comme une impression de déjà vu. Comme la sensation - agréable- d'une routine. Est-ce que c'était ça, l'amitié : apprécier du temps avec des gens ? Comme c'était étrange, et somme toute plutôt plaisant. Elle avait l'impression de découvrir quelque chose qu'elle avait si longtemps décidé d'ignorer, et qui au final ne rendait la vie que meilleure. Comme tartiner son pain de beurre et de confiture, ou tremper ses frites à la fois dans la moutarde et le ketchup.

    La carte tourne entre les doigts, tandis que la question d'Azénor flotte encore dans l'air. " Minuit, une heure raisonnable pour boire un coktail " qu'elle affirme en souriant. " Sers-moi celui que tu souhaites ". Les jambes se croisent, les pieds se balancent dans le vide, et les yeux suivent les mouvements d'Azénor, de la préparation des verres à leur résultat final sur le comptoir. Avide, les mains vers le brevage, goûter. Elle la connaisait bien, il fallait croire. Comment avait-elle su qu'elle ne buvait pas d'alcool ? Touchante attention dans tous les cas. L'absence de liquide addictif et la douceur du miel n'empêchent cependant pas Cara de manquer de recracher sa gorgée sur Azénor quand cette dernière brise le silence calme entre elles. Le regard fixé sur la Directrice-plus-adjointe, Cara reste immobile. Évidemment, qu'elle y pense, à la place qui vient de se libérer. Entrée professeure et terminer Directrice adjointe en trois ans, voilà ce qui ressemble à une affaire rondement menée. Garder l'information dans un coin de la tête, peaufiner la stratégie, pour plus tard. " Félicitations ", joie sincère - là aussi, sentiment inconnu au bataillon. Pause. Puis : " Ian aurait été fier " qu'elle finit par murmurer, à voix basse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Mer 28 Nov 2018 - 13:55



Son breuvage est doux, il laisse une fine particule de sa couleur un peu verdâtre contre la paroi du verre. Intéressant paysage pour une dame qui ne sait pas trop quoi penser. Elle a déballé ce qu'elle voulait sans prendre le temps de se demander si c'était une sage idée. Azénor pousse un soupir, elle plisse une joue et remercie sa collègue en retenant un sifflement de nez, pour les quelques gorgées qui sont arrivées sur sa robe de sorcière.
Et puis alors qu'elle se pensait la seule à l'imaginer, elle se prend un couteau dans son coeur déjà ouvert. Elle ne croit pas que quiconque ait prononcé son prénom à haute voix, depuis le drame. Elle ne le l'entend plus que par "papa". Un frisson parcoure Azénor de tout son long. Elle porte une main vers sa bouche, caresse ses lèvres avec ses doigts fins. Oh oui, il aurait été fier, pour sa femme. Elle regarde Cara avec un soupçon de tragédie; elle déteste employer le conditionnel qui pourtant s'impose. Bien-sûr, elle voudrait sourire jusqu'aux oreilles, que tout cela ne soit qu'une excellente nouvelle, elle aimerait répondre tout de suite qu'en effet, il est très heureux, très fier d'elle. Mais elle se contente de retenir la larme qui menace de perler. Une seconde. Juste une seconde, elle se permet la solitude, le souvenir. Elle s'autorise à entendre sa voix, à revoir son visage, à admirer son regard. Doucement, elle imagine la scène. Elle aurait passer le pas de la porte, et lui il serait assis dans le canapé, ses lunettes sur le nez, à lire un livre qui traite le sujet de l'Occlumancie, comme à son habitude. Il se serait levé pour accueillir la femme de sa vie, et se serait étonné de ce sourire plus radieux encore que d'ordinaire. Elle aurait essayé de lui faire deviner, mais il aurait comprit tout de suite; parce qu'il comprenait toujours tout, tout de suite. Elle le sent l'entourée de ses bras d'homme, elle sent son souffle dans son cou, son baiser sur sa peau. Et puis en un soupir, elle réouvre les yeux à la réalité. Une seconde, tout n'a duré qu'une seconde.
Combien de larmes faut-il encore pleurer, combien de sourires faut-il encore effacer; pour finalement simplement aller de l'avant, avancer. Mais elle n'a pas vraiment envie de changer, de sourire pour qui que ce soit d'autre. Elle n'a pas non plus envie de rallumer quoi que ce soit. Alors elle se contente de son souffle qu'il laisse échapper quelques fois plus fort que d'autre, couché dans son lit aménagé, à attendre que le Ciel décide de quelque chose qui changera le court de quatre vies.

Azénor reprend quelques peu ses esprits, et regarde sa collègue, comme si de rien était. Elle prend une longue respiration. Oui, il aurait été fier. Elle marque une courte pause, regarde un peu plus loin dans la salle, comme s'il se trouvait derrière Cara, depuis tout ce temps. Pauvre amour, qu'elle chuchote.
Madame Benbow se redresse, ses vertèbres craquent un peu, et elle installe ses mains sur la table. Est-ce-que tout n'a réellement duré qu'une seule seconde? Elle se sent confuse, désolée pour la gêne occasionnée. Mais elle se dit qu'elle doit comprendre Cara, la solitude certaine d'une femme qui vient de recevoir plus de responsabilités encore sur ses épaules.
Elle zieute au dehors ce qu'il se passe. L'oiseau vole dans toutes les directions, du moins quand la Lune le regarde d'en-bas. Ils sont tranquille les oiseaux, pas de messes-basses, juste une vie paisible. Azénor soupire parce qu'elle sait que dès demain, la nouvelle sera sortie, et on pourra entendre cancaner dans les rues, jaser et critiquer. Elle chasse cette pensée de sa tête alors qu'elle reporte son attention sur sa collègue, sur son amie. Une des seules qu'elle a. Et toi, tu as un Ian?


Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Sam 1 Déc 2018 - 12:00



    Le regard se trouble, brièvement. S’il y a orage, s’il y a éclairs de souvenirs, par flashs, tout cela est dissimulé. C’est mieux, sans doute, qu’Azénor garde la tempête pour elle, la vague de tristesse dans le cœur et dans les yeux. Et elle se demande, Cara, en entendant la voix tremblante de la Directrice, comment il est possible d’aimer quelqu’un autant, à en dépasser l’entendement. Comment l’absence peut laisser un si grand vide, comment on peut l’accepter, de s’attacher, si c’est souffrir. Car elle a tout, Azénor. Du moins, tout ce que Cara aimerait conquérir. Alors, pourquoi ternir le succès d’une mélancolie envahissante ?

    Les doigts tapotent sur le verre à moitié vide, tintement des ongles contre le verre, bruit cristallin dans le silence revenu. Laisser à Azénor un peu de répit, profiter du temps, suspendu, précieux parce qu'elles sont toutes les deux. Et il a une saveur particulière, le temps éveillé alors que le reste du monde est assoupi, comme l’impression que si la terre continue de tourner, c’est pour permettre à ce moment d’exister. Ecrin privilégié, pour se laisser aller, aux confidences. Mais elle hésite, Cara, devant la question de la Directrice. Les mains quittent le verre, les bras se croisent – protection devant la demande intrusive. Car elle a toujours gardé sa vie privée secrète, tant qu'elle le pouvait. Parce qu’elle a honte d’aimer les femmes, peut-être. Parce que certaines de ses liaisons sont illégales, aussi. Et elle repense à la politique de la terre brulée qu’elle applique dans sa vie sentimentale ; ne pas s’attacher, surtout pas, depuis Lizzie. Changer souvent, picorer les cœurs ainsi croisés, et les délaisser. Elle voit, devant ses yeux, les silhouettes qui flottent. Bennet, toujours. L’ambiguïté d’Alhena, la froideur d’une Kathleen à conquérir, l’innocence de Temperence. Et les autres, figures floues, inconnues, parfois. Le mari, presque effacé, maintenant. Laquelle de ces histoires a vraiment de l’importance, avec laquelle pourrait-il y avoir davantage ? A quelle existence pourrait-elle confier son bonheur, dans une dépendance choisie ? Et le silence - mutisme.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Sam 1 Déc 2018 - 21:29



Les ongles cliquent sur les verres. Une gorgée de plus pour Azénor. Un long soupir. Les deux femmes ne disent pas grand chose, mais un rien suffit pour elles. Un regard, tout comprendre. Dans ses yeux, la presque veuve comprend tout. Parce qu'elle n'a même plus besoin de faire exprès depuis le temps. Un coude sur le comptoir, les yeux percent ceux de sa collègue. Pas de réponse de sa part. Mais malheureusement pour elle, Cara n'a pas besoin de parler. C'est un peu comme une femme lambda, qui enfilerait son gilet jaune; elle n'a nul besoin de parler, tout le monde sait déjà qu'elle a mauvais goût.
La Directrice se racle la gorge, et affiche un léger sourire sur ses lèvres. Tu sais que je suis legilimens? Depuis.. Oh, des années maintenant. Par là, elle espère qu'elle comprendra qu'elle voit tout, entend tout, qu'elle sait. Que madame n'est pas stable, qu'elle a des préférences, des pratiques, des relations particulières. Des noms, des visages, des souvenirs. Azénor la regarde, Azénor lui sourie. La belle voudrait qu'elle se sente en confiance, parce que loin d'elle l'idée de la juger, de penser aux aprioris. Elle voudrait lui dire de chanter, de sourire, de rire, de crier, allé, faut danser petit, faut vivre. Facile à dire hein, facile à dire...

Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Mer 5 Déc 2018 - 14:37



    Un soupir qui s'échappe, inopiné, presque timidité, alors que Cara essaye de cacher sa honte, les quelques sentiments refoulés dont elle se rend compte, brutalement, confusément, en même temps que la portée de la révélation de sa collègue. Mais alors, sait-elle tout ? Tout ce qu'il y a à savoir. Ou pire encore, tout ce qu'il n'y a pas à savoir, la couche enfouie, dissimulée ? Elle se demande, Cara, si ses moindres pensées vont directement droit au cerveau d'Azénor. Pourquoi ne s'est-elle pas plus intéressée au fonctionnement et à la portée de la légilimancie ? Mordre les joues. Diantre.

    Mais alors si l'on va dans ce sens, lui suffirait-il, à la de Lanxorre, de penser à n'importe quoi, du hip-hop par exemple, pour qu'instantanément Miss Benbow y pense aussi? Quel étrange paradoxe, quelle affreuse sonorité; du plus loin qu'elle s'en souvienne, Cara a toujours donné corps et âme à vouloir cacher ce qui l'emportait dans des univers trop instables. Les sentiments, les émotions. Très peu pour la directrice de Serpentard. Comme si cela pouvait changer quelque chose, baisser le regard, porter de l'attention à ce verre à moitié vide, prendre une gorgée pour laisser filer quelques secondes. Elle porte ses doigts à ses tempes, tête baissée, masser, essayer, en vain, de se concentrer sur autre chose, sur un rien qui changerait tout. Mais elle se sent bien naïve devant une amie qui sait certainement tout d'elle. Lever les yeux vers sa collègue, avouer en quelques mots. Il y a eu Bennet oui. Mais à quoi bon ? Les mains en tremblent, de l'avouer ainsi, à voix haute. A s'en dissimuler de honte dans les cheveux bouclés. Elle aurait aimé avoir une écharpe, un chapeau à remettre en place. Au lieu de cela, elle se contente de prendre son verre, de le finir d'une traite. Soupirer et vouloir filer.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Mer 5 Déc 2018 - 15:01



Azénor sourit. Il faut dire qu'elle sourit rarement ces temps-ci. Alors très reconnaissante envers sa collègue, elle la regarde d'un oeil attendrissant. Elle attend quelques secondes, avant de lui avouer, amusée: Oh, je ne sais pas tout sur tout. Mais par exemple, la je sais que tu es confuse, et que tu trouves les sentiments amoureux disons... inutiles. Tu sais, tout est dans le regard. Si tu penses à un casse-noix, pour prendre un exemple un peu puérile, et que je te regarde dans les yeux, je n'ai pas besoin d'aller chercher bien loin pour voir en surface de ta pensée. Je t'imaginerai entrain de casser des noix. C'est vraiment pratique. Mais parfois... Parfois on se rend compte de choses que l'on aurait peut-être préféré ne pas savoir. La belle marque une courte pause. Se rappelle d'un souvenir. De leur vraie rencontre. De la fois où presque nue, elle avait retrouvée sa collègue dans la couche de son amant, à l'époque pas encore mari. Elle sourit plus timidement cette-fois. Son souvenir, toujours un peu d'amertume. Oh tu sais, la fois où je t'ai surprise dans l'appartement de Ian. Oh je n'ai pas eu à m'en faire longtemps. Puisque j'ai vu dans vos yeux à tous les deux, que bien que la tentations était présente, vous n'avez pas... Disons franchis la limite!

La belle se lève, finit son verre à son tour. Quelque chose d'autre? Et puis d'un coup de doigt manumage, elle arrose la plante verte posée sur le comptoir. On peut faire tellement de choses, avec la magie.
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Ven 28 Déc 2018 - 13:31



    Et ça ne la rassure guère, Cara, l’explication d’Azénor. Elle a l’impression que la Directrice parle sans discontinuer, vingt minutes durant, simple impression pourtant. Et elle en passe les mains dans ses cheveux d’inquiétude, gestes inconscients. Alors comme ça, Azénor parvenait à lire ses pensées aussi aisément ? Qu’à cela ne tienne, elle allait se barricader, clôturer. Aucun talent en occlumancie, pourtant, la de Lanxorre, alors évidemment, quand Azénor évoque Ian, les souvenirs déferlent, se poussent, c’est à celui sera le plus clair de tous. Un véritable livre ouvert, Cara, les yeux comme deux petites scènes où se rejouent la nuit en question. « Effectivement » qu’elle confirme à la Directrice, effectivement qu’ils n’avaient pas franchi la ligne de l’adultère. Oh, elle aurait bien aimé, Cara, s’était dit que peut-être plus tard, qui vivra verra. Et puis, finalement, la vie avait opté pour un destin bien plus tragique pour l'ancien professeur.

    Les yeux de la Serpentarde suivent les mains d’Azénor, fascination pour la femme puissante en face d’elle, à croire qu’elle avait passé toutes les formations du Forum. Bref instant de silence, regard dans le vague, après la question. Et finalement, bifurquer. « Parlons plutôt de ta nomination. Directrice, hm ? » Les pupilles se plantent dans celle d’Azénor ; « Tu as donc besoin d’une adjointe ? » Même pas prendre le soin de laisser le doute sur le genre. Ce sera elle, forcément.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Sam 9 Mar 2019 - 10:48


go rp après mille ans de rien



Azénor regarde son verre, et fronce les sourcils. Lever la tête pour planter ses iris dans celles de son amie et collègue. Quelle étrange sensation qui parcourt son échine. Voilà que l'impression de déjà vu lui embrouille le cerveau. Elle sourit timidement, n'ose à peine en faire part à son interlocutrice. La dernière fois que ce phénomène bizarre lui est arrivé, c'était quand elle déposait ses chaussettes sur le tancarville que lui a légué sa moldue de mère. D'un souffle du nez, la Directrice décide de ne plus s'en soucier, et écoute Cara pour apprécier sa subtilité. L'Azénor plisse une joue; Quel sens de déduction!

Venir au château en tant que Professeur d'Enchantements, se faire virer de son poste pour en acquérir un autre, celui de Directrice de Serpentard, attendre quelques longs mois, se lier d'amitié avec la Directrice Adjointe, pour finalement finir Directrice Adjointe à son tour, quand cette dernière se voit bénéficier du titre de Directrice de Poudlard. Qu'à cela ne tienne, en voilà une affaire rondement menée. Azénor ne sait pas si le plan de Cara a été suivit et dicté à la lettre, depuis plusieurs mois. Ce qu'elle sait, c'est que bien que son choix ne soit pas définit pour le moment, c'est son nom à elle, qui revient sans arrêt. A quoi bon se torturer, risquer de regretter. Au moins elle, elle répond présente. Caractère particulier, certes. Façon de faire peu recommandable, certes. Mais bon, yolo.

Revenir en haut Aller en bas
Emilio Clemenza
Emilio Clemenza
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Emilio Clemenza, Mar 12 Mar 2019 - 20:35



Visite de Pré-Au-Lard


Pv Jenny

Pré-au-Lard,

Une brise fraiche caresse mes joues, non pas une brise hivernale comme en Italie, mais bien une brise classique de ce village. Voilà maintenant quelques jours que je suis arrivé, je me suis enfin décidé à faire du repérage pour connaitre la ville et savoir où acheter ce que je désire. Je commence à m'habituer au climat Anglais et certains de mes habits sont en parfait harmonie avec l'ambiance du pays. La dernière fois que j'avais porté mon manteau actuel remontait à quelques années et je ne doute pas qu'il me donne un certain charme! Un petit rire m'échappe, je me concentre à nouveau sur mon environnement.

Le village me semble.. d'un autre temps, je n'ai croisé aucune voiture, j'ai laissé ma moto de côté, les gens n'ont aucune tenue d'homme politique ou de personnes partant en journée de travail dans un immense building. Aucun bâtiment moderne en vue, beaucoup de maisons et certaines bâtisses du style assez... sorcier. Le pas lent, je continue ma marche dans la grande-rue jusqu'à tombé à une auberge dans une rue latérale.

Arrêté devant, je me dis que cela ne peut me faire de mal, une Auberge, non sans charme il faut l'avouer, je n'étais pas habitué à cette ambiance et cela me donnait un sourire en coin: le sourire de la découverte. Je m'avance donc vers le comptoir en quête d'une boisson en sortant un Bonjour d'un accent assez italien.

L'ambiance est là, je suis venu ici pour passer un bon moment et je compte bien repartir avec quelques informations sur la ville.


Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Jennifer Wilson, Jeu 14 Mar 2019 - 22:06


Pour Emilio Clemenza


Une nouvelle journée débute pour moi et c'est derrière le comptoir que je me retrouve à faire mon service. Depuis mon premier jour, j'ai bien eu le temps de prendre mes marques avec le lieu mais également avec la nouvelle équipe et je me sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau et j'ai appris beaucoup depuis. Le nez sur les verres que je suis en train de ranger et encore pensive à propos de ma rencontre avec l'Ombre, je relève soudainement la tête quand une cliente arrive enfin ou plutôt un client. Tiens.. cela fait un moment que je n'avais pas vu d'hommes venir. Alors qu'il passe la porte, je l'observe discrètement estimant vite son âge vers les 30 ans. Son allure sombre m'intrigue.

Le regard plus franc et plus direct quand il s'approche du comptoir, je laisse ma tâche là ou elle était, je la reprendrai plus tard. Ne disait-on pas après tout que le client est roi ?

C'est un fin sourire alors qui se dessine sur mes lèvres tandis que je m'avance vers lui afin de lui poser la question que tout bon serveur enfin serveuse doit poser en règle générale.

« Bonjour, que puis je vous servir ? »

Au moins, lui je ne risque pas de l'oublier. Je n'ai pas l'habitude de voir débarquer ce genre de client enfin même s'il est vrai que je ne suis pas depuis longtemps ici. Je ne sais pas si c'est son charmant accent qui me fait l'imaginer ainsi, vive les préjugés comme celui ou les italiens seraient des coureurs de jupons... mais je me fais le pari que sa commande contiendra de l'alcool dedans. Bref, attendons de voir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Emilio Clemenza
Emilio Clemenza
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Emilio Clemenza, Ven 15 Mar 2019 - 0:01



Visite de Pré-Au-Lard


Pv Jenny

Intrigué.

Alors que je prends la peine de m'assoir calmement, une jeune et jolie serveuse m’accueille en me demandant ce que je souhaite consommer. Mon sourire se renforce à l'écoute de sa voix. Buongiorno Signorina! Je prendrai quelque chose de fort, mmmmh, peut-être une bouteille de ..Whisky? Si vous avez, cela va de soit.

Je ne peux la lâcher des yeux, la situation m'amuse et je compte bien discuter un peu avec elle.

Vous êtes la gérante? Vous me paressez jeune et pourtant si... responsable. J'incline très légèrement la tête vers le côté comme pour tenter de décrypter le personnage en face de moi. Je ne savais pas que les Anglais faisaient si jeunes, ou alors peut-être qu'ils ont du travail assez tôt? Peut-être que l'auberge est un héritage familial, qui sait? Tant de questions qui se bousculent dans ma tête, je ne peux m'empêcher de continuer la discussion en lui laissant le temps de répondre à ma précédente question.

Excusez mon impolitesse pour l'occasion! Je suis Emilio Francesco Clemenza, mais vous pouvez m'appeler Emilio! *Petit clin d'oeil* Je faisais un peu de repérage à Pré-au-Lard vu que je viens d’emménager pas loin et je me suis retrouvé ici, c'était donc une bonne occasion pour moi de venir me renseigner et prendre un petit verre.

Je finis ma phrase en laissant un petit clin d’œil et je poste mon porte-monnaie et mes clefs de moto de ma poche jusqu'au comptoir pour n'avoir aucune gêne sur mon siège.


Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Jennifer Wilson, Sam 16 Mar 2019 - 12:19


Pour Emilio Clemenza


Bingo ! J'avais vu juste. Sa commande contient bien de l'alcool. Whisky ? Monsieur a bon goût en plus. Professionnelle, mes gestes sont cependant vifs et précis, attrapant la bouteille demandée, je lui réponds en même temps. Réponse qui me fait penser à mon tout premier jour ici et me fait rappeler le léger stress qui m'avait envahi lorsque j'avais déposé ma candidature pour ce poste.

« Oh non ! J'ai été embauchée ici comme stagiaire, je suis loin d'être la gérante mais bon il y a un début à tout, non ? »

Un clin d’œil malicieux à son égard. Peut-être qu'un jour, en effet, je prendrais le relais. Sans prétention, je m'y verrais bien et cela serait un honneur pour moi. Je devais toutefois d'abord me forger une solide expérience, rien ne servait d'aller plus vite que la musique. Mes pensées défilent me disant déjà avoir la chance d'avoir pu être engagée ici tandis que je lui pose devant lui un verre déjà rempli accompagné de la bouteille.

« Tenez. Voici pour vous.  »

Sa voix chaude parvient facilement jusqu'à mes oreilles. Toujours professionnelle, une fois l'argent récupéré, cela ne m'empêche pas de m'occuper pourtant à d'autres tâche derrière mon comptoir. Un léger sourire pourtant s'affiche du bout de mes lèvres.

« Il n'y a pas de mal. Si vous avez besoin d'une guide, je pourrais être celle-ci, si vous le souhaitez bien entendu et une fois mon service fini. Il y a pas mal de coins sympas. »

Il était vrai qu'aujourd'hui le bar n'était pas submergé de client mais je me devais de faire mes horaires. Le Pré-au-Lard était connu pour ses nombreux magasins et sa gare située non loin de là. Le regard franc et à la fois curieux sur le client qui me fait face. Emilio c'est ça ? Très joli prénom d'ailleurs. Au moins, ce dernier avait la délicatesse de discuter un peu avec une serveuse la plupart du temps ignorée, les autres clients que je servais se préoccupaient en général que d'eux-même ou avaient déjà quelqu'un pour les accompagner mais... je ne pouvais leur en vouloir. La question franchie alors mes lèvres avant mes pensées.

« Vous êtes parti d'Italie pour une raison particulière ? Oh ! Pardonnez-moi.  »

Je fis mine d'être occupée me rendant compte de ma question un peu trop direct même si j'espérais qu'il ne m'en veuille pas. Il avait, après tout, lui aussi poser sa première question sans trop de retenue.


Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Au Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 14 sur 15

 Au Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.