AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 3 sur 13
Au Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard

Re: Au Comptoir

Message par : Elhiya Ellis, Mer 24 Jan - 22:13


@Oscar
LA mutuel sur tout le rp

Un sourire. Un large sourire même. C'était magique les offrandes de boissons alcoolisées, ça avait le pouvoir de dévoiler les dents et les frimousses joyeuses d'autrui. J'avais jamais fait attention avant en fait.Si ça se trouvait, ce stratagème fonctionnait avec tout un chacun. Prochaine fois que je suis face à quelqu'un qui est d'humeur mossade, je reitererai. Juste pour vérifier.

En tout cas, le Oscar, il semblait se mettre un peu plus à son aise, ça faisait plaisir. Sortir pour se sentir aussi mal que lorsqu'on avait franchi la porte du pub ce n'etait franchement pas l'optique visé. Du coup là, il entamait bien sa soirée et mon verre aussi. Mais ça c'etait normal j'avais proposé. Par contre, il était pas gourmand, ou alors trop poli car mon lait de poule me revenait déjà, accompagné d'un nouveau sourire en prime. Moi qui aimait voir les gens sourire véritablement j'etais servie. Un enchantementce garçon. Il me rappelait quelqu'un de la maison.

Par contre, j'étais pas bien sûre d'avoir saisi la raison du comportement supposé sage. Un sourcil haussé derrière ma lampèe de boisson j'essayais de rassembler les pièces de puzzle que le mignon me proposait. De la foule, du stress, des tentatives de contrôle, pour moi ça sonnait comme un nerveux prêt à agresser tout le monde. Mais vu sa bouille j'avais un peu de mal à me faire à l'idée, ce devait être autre chose.

Bien sur, il ne fallait pas se fier aux apparences. Mais là, quand même, je le voyais mal en hystérique de la baguette ou assoiffé de bagarres avec la mine toute chou qui me faisait. Certes, ca voulait rien dire mais il était mignon à vouloir me faire goûter son cocktail à son tour, comme s'il me devait une gorgée de ce rhum sucré. Je mettais de côté l'hypothèse du type qui avait les nerfs qui se mettait en boule à la moindre occasion, et refusais d'un petit geste de tête son verre. Il avait confirmé que le mien était plus corsé et donc plus à mon goût.

Le temps de reprendre une gorgée et les justifications de sa venue tombaient rapidement. Des amis absents, un ennui grandissant, un besoin de renouveau, un désir de divertissement, un semblant d'invitation déguisé sous ses airs charmeur. Les commisures de mes lèvres s'étaient étirées, tant pour le sentiment de nécessiter de s'occuper l'esprit, que pour sa manoeuvre que je trouvais amusante. Il était delicieux comme tout ce petit lion avec cette confiance en lui.

Le verre glissé à nouveau vers lui, j'hausais les épaules en esquissent un sourire en coin.

- Bah oui, cas d'urgence. Besoin de prendre l'air avant d'étouffer, en va dire ca comme ça

Bah ouai, j'allais pas dire non plus que j'avais tendance à penser à mon amie d'enfance franchement décédée quand ma tête était pas occupée à autre chose. C'etait quand même assez personnel et dans une première discussion y'avait franchement mieux quand même.

-Un peu comme toi en gros, la partie lassitude en moins quoi... C'est dommage pour tes potes quand même, mais tant mieux pour moi j'ai envie de dire.

Retour du clin d'oeil tendancieux. Chassez le naturel il revenait au galop à ce qu'on disait.. Un jour, je redeviendrai aussi sage qu'avant, un jour, mais pas de suite. Après tout, il entrait dans le jeu le chaton, il était en quête de divertissement et moi aussi. Alors, aucune raison de me complaire en plus de convention de bienséance. De toute façon j'savais pas faire à ce qu'on m'avait dit.

- D'ailleurs, si tu stresses avec la foule, peut-être qu'on ferait mieux d'échanger nos verres. Parfois ça aide à calmer les nerfs, les massages aussi d'ailleurs..

Oui, oui c'etait facile, je concevais. Mais si j'avais été dotée de tact et d'humour valable, ca se saurait. Et jusqu'à présent ceux avec qui je trainais ne s'étaient encore jamais plaind... ou alors silencieusement . Machinalement, je regardais la masse de clients qui avaient assiégé l'établissement. Si j'avais un souci avec la population, je ne serai pas trop tranquille en ce moment.

- Et petite indiscrétion. Tu stresses comment? Genre tu paniques et tu vas me forcer au bouche à bouche en tombant dans les vappes? Non pas que ca me gênerait... Ou tu es plus du genre ultra nerveux? Non, que je saches si je dois m'apprêter à te soigner ou à te separer de quelqu'un si tu te rends comptes que y'a trop de gens. Enfin préviens avant d'aller mal hein?

Quand la curiosité se mêlait à l'utilité. Car ok il était à croquer quand il faisait le timide, et tout autant lorsqu'il prenait ses repères, mais si la soirée pouvait éviter de se tinter d'altercation ca m'arrangeait. La tête n'etait pas aux effusions de sortilèges offensifs. Résultat, le côté concerné avait pointé le bout de son nez.

Reposant les yeux sur Oscar, au final, je lui piquais son verre si gentillement proposé plus tôt. Avec un peu de chance ça ferait passer plus facilement mes interrogations.

-Tu me laisses goûter?

Question rethorique, je possédais déjà la réponse. Juste une manière de glisser un sourire à son attention
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Jeu 25 Jan - 20:33



« Hey Artemis ! Je t'avoue que je suis pas venu ici avec l'idée que je croiserais quelqu'un que je connaissais non plus... Mais maintenant que tu es là... Je veux bien boire un verre ! J'ai pas regardé la carte mais un whisky fera amplement l'affaire ! »


L'homme est souriant et il me tend une main amicale que je serre volontiers. Nos rencontres précédentes ce sont toujours déroulés en trio avec Elly alors pour une fois que nous ne sommes que tout les deux, c'est l'occasion de voir si nous avons des atomes crochus ou si je vais désespérément continuer à le voir comme une simple connaissance.


« Qu'est-ce qui t'amène par ici ? J'imagine que la picole n'est pas une des mission qu'on donne à un Auror ? »


Ah ouais je vois ... il commence bien la soirée lui. Mon sourire se crispe légèrement tandis qu'une petite voix me dit de me détendre, c'est peut-être juste sa façon à lui de faire de l'humour. Posant les mains sur le comptoir, je tente de choper l'attention d'un-e serveur-euse histoire de passer commande de nos deux whisky, mais aucun-e ne semble disponible alors autant tenter de faire la discussion.


« En effet, on ne peut pas dire que ce soit dans nos priorités ... mais une fois le service terminé ça peut parfois être bénéfique. Tout comme la beuverie n'est sans doute pas inscrite sur ta fiche de poste ? »


Un partout balle au centre ! Et si on essayait d'avoir une discussion constructive maintenant hein ? Je lui adresse un sourire avant de répondre à sa question.


« Il se trouve que ma belle n'est pas là ce soir et que ça fait un moment que je ne me suis pas retrouvé seul avec un bon verre à la main... et toi ? »


Constructif ...

Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Sam 27 Jan - 0:08


- Artemis et Evan -
c'est un rassemblement des SA adverses hihi?


C'est un vendredi ordinaire. Plus de travail au château alors j'en ai profité pour venir souffler un peu dans mon bar que j'appartiens depuis quelques temps déjà. Enfin quand je dis souffler, c'était sans compter le monde qu'il allait y avoir ce soir! En même temps à quoi m'attendais-je. Une belle soirée, paisible et complètement banale comme celle-ci... Autant aller se boire un verre. En tout cas c'est ce que beaucoup de personnes se sont dit ce soir, si bien que la Tête de Sanglier est quasiment bondée. Comme d'habitude je reconnais des visages, les habitués. Et je suis néanmoins contente de pouvoir compter de nouvelles têtes encore jamais -ou presque- croisées par ici. Oui par ici. Parce qu'en revenant au comptoir après avoir servit leurs commandes à quelques clients, je remarque Evan et Artemis, deux hommes que je connais plutôt bien. A vrai dire, le professeur de métamorphose, je le côtoie tous les jours, même si cela fait bien longtemps que nous n'avons pas échangé une conversation. Je me retrouve un tout petit peu gênée pour une raison que lui seul, mis à part la salle commune de ma maison, connait.
Ensuite il y a Artemis, auror et compagnon d'Elina, si je ne m'abuse. Je ne savais pas que les deux sorciers se connaissaient, pour être franche. Tout cela étant, j'arrive vers eux alors qu'ils échangent quelques mots. Un merveilleux sourire aux lèvres, je me racle la gorge pour signaler ma présence et les dérange pour quelques secondes seulement.
- Messieurs, quel plaisir de vous voir ici. Evan, Artemis. - un sourire pour chacun - J'espère que vous allez bien.
Que puis-je vous concocter?

Revenir en haut Aller en bas
Eliott Jenkins
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Eliott Jenkins, Dim 28 Jan - 20:37


Loredana

La culpabilité était un sentiment qui ne rongeait pas forcément Eliott. Sinon, il ne serait probablement plus de ce monde depuis longtemps. Il ne savait ni pourquoi ni comment mais cette fois-ci, il n'était pas très bien pour cette fameuse personne. La famille était sacrée, si quelqu'un était au courant, c'était bien lui. Avec tout ce qui avait pu arriver à sa mère et au vu de comment cet événement l'avait marqué, il essayait depuis le début de sa scolarité à Poudlard de le cacher. De faire part de son passé à personne. Faut dire que c'était quelque chose de mauvais de se confier d'après lui. En effet, si on suivait ses conseils, il fallait supporter en silence. Ce n'était pas quelque chose dont tout le monde était capable, certains avaient besoin de parler mais lui non. Il se sentait bien seul sans avoir de compte à rendre à personne. En effet, si l'on parlait à quelqu'un de ses aléas de la vie, cette personne voudrait très probablement faire de même lorsqu'elle ne se sentira pas bien. Et Eliott n'était pas le psychologue de l'académie.

La serveuse rappliqua qu'elle en ramena quatre. Sur le coup, le serpent ne comprenait pas très bien pourquoi. Avait-elle un problème avec le chiffre deux ? Elle revint très rapidement avec les boissons concoctées. Elle raconta ensuite qu'elle en offrait deux. C'était plutôt chaleureux de sa part. Elle rajouta également une consanguinité. Eliott ne comprit pas un mot de ce qu'elle avait pu dire mais s'occupa de la payer en lui rendant le même sourire qu'elle avait pu faire en annonçant la note. Elle semblait bien gentille. Il lui aurait bien proposé de boire un verre avec eux mais elle semblait occupée. Peut-être par la suite ?

Loredana répondit ensuite. Son histoire troubla le serpent. Il fut très rapidement triste pour elle. Il avait également des soucis mais ceux-ci l'affectaient particulièrement. Il était visiblement trop compassionnel ce jour-là. Elle lui demanda ensuite ce qu'il l'avait amené ici et comment était sa vie. Il but une gorgée d'un des verres.

- Je me sens très triste ce soir. Je ne sais même pas pourquoi pour tout te dire, j'ai juste besoin de boire un verre en bonne compagnie. Et il me semble que tu es la personne chargée pour m'apporter de la compagnie. On est tous les deux dans une sacrée situation alors autant la combattre ensemble.

Il l'appréciait beaucoup. Enfin, il ne connaissait pas vraiment son interlocutrice mais pour raconter ce qu'il venait de raconter, c'est qu'il avait au moins un minimum confiance envers la personne face à lui. Elle ne semblait pas dangereuse de toute façon. Elle semblait surtout avoir besoin d'aide.

- Dis, tu viens de quelle maison ? Je suis sûr que t'es pas à Serpentard, je t'aurais déjà aperçu sinon, comment louper un visage comme le tien. Gryffondor peut-être ? Ou Serdaigle ?

Il ne la voyait pas Poufsouffle. Il n'avait aucune raison du pourquoi ni du comment, c'était comme ça. Il avait l'habitude de reconnaître des étudiants de cette maison désormais. Ils sont tous bizarres de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: Au Comptoir

Message par : Loredana Sparks, Lun 29 Jan - 10:33


Eliott
Elle bu une gorgée de son breuvage. Elle était contente que la serveuse ait eu la gentillesse d'offrir le second verre, ils en avaient bien besoin ce soir. C'était la soirée où elle pouvait enfin parler à quelqu'un de ses problèmes. En temps normal, elle parlait rarement de ce genre de choses, elle gardait tout pour elle jusqu'à l'explosion, ce qui n'était pas très beau à voir. Aujourd'hui, elle avait rencontré quelqu'un qui ne semblait pas juger qui lui aussi voulait oublier, voulait peut-être parler aussi. Elle sentait qu'elle pouvait parler librement, sans se prendre la tête avant de pouvoir passer une bonne soirée avec Eliott. C'était de même pour lui d'ailleurs, elle allait être à l'écoute. Ce qui n'était pas sa qualité première d'habitude.

Il lui avoua qu'il se sentait triste, sans pour autant en connaître la raison. La jeune femme connaissait ce genre de ressenti et elle lui sourit, un sourire encourageant. Ils avaient tous les deux besoins d'une bonne soirée ? Eh bien c'est ce qu'ils allaient faire et pour cela, inutile de parler de ses problèmes, il est plus avantageux de profiter de l'instant présent, sans se soucier du reste. C'était le mieux à faire non ?
D'ailleurs, il semblait être d'accord avec elle puisqu'il changea de sujet, lui demandant dans quelle maison elle se trouvait à Poudlard.

- Je suis à Gryffondor, j'en conclus donc que tu es à Serpentard. A part une ou deux exceptions, je n'ai jamais vraiment eu de bons rapports avec les élèves de ta maison. Évidemment je ne fais pas une généralité hein ? Disons que par manque de chance, j'ai eu quelques... accrochages.... Quand j'avais 14 ans, une serpentard m'a jeté le sort Bloclang parce que je fredonnais et que ça la dérangeait. S'en ai suivit des insultes gratuites parce qu'elle avait entendu que je traînais avec les moldus durant les vacances d'été. Au début, j'encaissais puis j'en suis venue au main, ce qui m'a valu des week-ends de retenues...

Elle sourit en repensant à cette scène. Elle tenait déjà tête et cette serpentard qui n'était plus à Poudlard d'ailleurs, ses études étant finies, avait eu le don de l'agacer. Elle préférait tout de même en rire qu'en pleurer. Au moins, elle n'avait pas été exclue de l'école, sinon elle n'aurait clairement pas sur quoi faire de sa vie si elle n'avait plus Poudlard...

- Bien, je voudrais en savoir plus sur toi. On a l'air bien parti pour passer la soirée ensemble dans ce bar alors j'aimerais connaître la personne à qui je parle. D'où viens-tu ? Tu comptes faire quoi après Poudlard 
?

L'interview avait commencé. Evidemment, il n'était pas obligé de lui raconter toute sa vie, mais disons qu'elle le trouvait plutôt gentil. S'ils étaient amenés à se revoir à Poudlard et à se parler de nouveau, elle préférait savoir à qui elle s'adressait. Elle bu de nouveau une gorgée en attendant sa réponse. Elle ne faisait pas vraiment attention aux autres sorciers qui se trouvaient autour d'eux. Elle avait trouvé son camarade de soirée ce soir, elle ne souhaitait pas rencontrer d'autres personnes ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: Au Comptoir

Message par : Evan, Lun 29 Jan - 17:53







Artemis Lhow, ou le mec que tu avais failli démolir, et dont tu étais persuadé que ça pourrait toujours être le cas si jamais il recouvrait la mémoire que tu lui avais enlevé. Aussi tu espérais bien que ça n'arriverait jamais, s'il tenait un temps soit peu à sa gueule de faux séducteur des hameaux reculés où ne vivaient que douze grand mère affamées, trois chèvres, un troupeau d'une douzaine de vache et une famille d'escargots en vacances.

Tu imaginais bien que tes phrases d'accueil ne feraient pas forcément bon effet, même si c'était ta façon de faire de l'humour, comme toujours. Il te répond ironiquement, prétextant qu'en fin de service il était libre de ce qu'il voulait, te renvoyant ta vanne au passage et tu souriais au sorcier.

Avant qu'il ne te parle de sa belle qui n'était pas là pour lui. Et ce mot te rassura. Au moins il était pas célibataire le type. Et peut t'importait avec quelle greluche il pouvait bien coucher, du moment qu'il restait loin d'Elly, il avait une maigre chance de conserver intact ce qui lui servait de boules.

« Si tu savais ce qui est inscrit sur ma fiche de poste... La beuverie est obligatoire pour supporter les élèves ! » Léger rire, puis tu reprenais. « Pour ma part, je suis seul aussi ce soir, alors je me suis dit que j'allais noyé ma solitude et mes pensées dans quelques verres bien mérités après cette journée ! »

Tu avais envie d'ajouter « Mais je t'avoue que j'aurai préféré être seul que de devoir supporter ta tronche ! » mais tu te contentas à la place d'un sourire faussement sincère.

C'est là qu'une voix au timbre familier te sortit de tes pensées sur le sorcier à tes côtés. C'était Azénor qui venait vous servir. Tu n'avais aucune idée qu'elle travaillait ici en plus de son double emploi à Poudlard, aussi tu lui offris un regard surpris à ses mots.

« Bonsoir Azénor ! Je ne pensais pas que tu travaillais ici ! Avec ton emploi du temps ça ne doit pas être simple ! Ça va plutôt bien merci ! Ça sera deux whiskys s'il te plait ! Et c'est lui qui paye ! Poudlard ne me donne pas assez... »

Pressé de pouvoir enfin te rassasier, tu attendais le breuvage magique avec une impatience mal dissimulée, voulant davantage fuir les atrocités que tu avais fait à ta compagne qui te hantaient bien trop souvent encore, plutôt que le climat austère de Poudlard.

« Comment ça se passe le boulot ces temps-ci ?! Et quoi de nouveau dans ta vie ? A part une femme visiblement... »
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Lun 29 Jan - 19:42


- Artemis et Evan -


Je vois la surprise sur les traits d'Evan. Apparemment il n'était pas au courant, le directeur de Serpentard, que je suis l'heureuse propriétaire de ce bar. J'incline ma tête à gauche accompagné d'un léger sourire comme pour dire "eh oui!". Le professeur de métamorphose m'adresse quelques polies expressions et m'indique que ce sera Artemis qui paiera pour les deux whiskys. Ça m’amuse en un rire soufflé, et toujours très professionnelle, je m'en vais servir deux whiskys dans deux verres distincts. Je chope une bouteille de Pur Feu ouverte et fait claquer le liquide contre le fond d'une verre une fois, puis deux.
Je dépose les boissons sur le comptoir, une en face de chacun des protagonistes, à savoir M. Lhow, et M. Lival. Deux hommes importants dans notre société. Un auror, un professeur et directeur de maison.
Et voilà! Huit mornilles pour les deux du coup s'il te plaît!
N'hésitez pas si vous voulez une autre tournée



commande:
 


Dernière édition par Azénor Philaester le Sam 3 Fév - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Jeu 1 Fév - 21:50



Azénor | Evan


Beuverie obligatoire pour supporter les élèves ? L'idée m'arrache un sourire, voilà un prétexte qui excuserait toutes les beuveries du monde. De quoi se pinter la tronche tous les soirs sans que personne ne trouve rien à y redire ! Enfin, je ne pense pas que le personnage soit du genre à trainer très souvent dans les bars et les soirées alcoolisées. J'ai plus l'impression d'avoir à faire à un éternel pantouflard, plus à l'aise dans l'intimité devant un bon feu de cheminé qu'entouré de ses semblables. Un peu comme moi quoi.


L'avantage de ce petit bar de village, c'est que le service y est rapide et irréprochable. Rien à voir avec le Chaudron Baveur et la foule constante qui assailli leurs comptoirs. Alors certes, l'affaire est juteuse, mais le jus n'a pas de gout. Alors à quoi bon s'y attarder ? J'adresse un sourire à la nouvelle directrice adjointe de Poudlard qui, visiblement, aura prochainement à faire face à une meute de professeurs réclamant une augmentation. Je dépose dix mornilles sur le comptoir et pose une main autour de mon verre avant de répondre à l'austère professeur de métamorphose.


« Pour l'un comme pour l'autre c'est une routine toute relative qui c'est installée ... toute relative hein, parce qu'on ne peut pas dire que nos amis masqués se soient tenus tranquille sur ces derniers mois. Mais bon, ce sont les aléas du métiers, le jour où ils ne seront plus là notre métier perdra une bonne partie de son sens. Quant au privé disons que les choses avancent dans le bon sens. »


Inutile d'en dire plus, après tout ce n'est pas comme si nous étions intime n'est-ce pas ? Je lève doucement mon verre avant de prendre une gorgée du liquide ambré qui vient me réchauffer les bronches. Je repose le verre sur la table et retourne ses questions à mon comparse de soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: Au Comptoir

Message par : Evan, Sam 3 Fév - 11:09







Attendant que l'homme te réponde, tu portais tes lèvres à la douceur réchauffant du nectar ambré, faisant mine de trinquer avec le sorcier avant. Y avait pas à dire, après une dure journée, et pour emprisonner les pensées les plus terrifiantes, le whisky savait parfaitement remplir ce rôle amer.

Puis tu écoutes Artemis qui te répond, te parlant d'une routine dans les deux côtés de sa vie. Tu souris quand il évoque les masqués, puisqu'après tout, tu avais croisé quelques sortilèges avec lui sans qu'il sache que c'était toi. Contrairement à d'autres, vous aviez au moins le mérite de vous montrer visibles à la société.

Pour sa vie privée, il resta secret dessus, mais à vrai dire, tu t'en foutais bien. L'essentiel était qu'il avait oublié Elly, et tant qu'il ne s'en approchait pas, il garderait son faux teint de BG. Tu laissais un sourire à l'homme après ses mots, le regardant boire, toi retrouvant également la chaleur du whisky, pensif.

Puis il te retourne finalement tes propres questions, et tu t'évades un instant, à contempler un point fixe devant toi. Mais là était l'occasion de bien remettre les points sur les "i", des fois qu'il ait par tu ne savais quel miracle, recouvré une partie de la mémoire que tu lui avais subtilisé.

« Oui, j'ai entendu parler des attaques, comme tout le monde j'imagine... C'est vraiment effroyable ce qu'ils peuvent faire parfois... J'espère que tout cela changera, qu'un véritable climat de sécurité s'installera enfin... Pour ma part, le boulot va plutôt bien, même si la majorité de mes journées sont épuisantes. En fait, je n'aime pas le monde, le surplus de bruit, ce qui est un peu paradoxale avec mon travail je le reconnais. Du coup, j'aimerais bien parfois tout quitter, me barrer d'un de mes propres cours et d'aller me reposer dans un endroit sans nulle autre personne... Ou seulement une à vrai dire... »

Moment de silence, tu terminais ton verre que tu claquais sur le comptoir, c'était le moment d'appuyer ta relation avec Elly, des fois que le type ait quelques envies qui lui passeraient par la tête, qui conduiraient inévitablement à sa future disparation dans d'atroces douleurs.

« Côté cœur, je suis installé depuis quelques longs mois maintenant avec Elly, tu ne dois pas être sans le savoir... C'est le bonheur parfait entre nous, et chaque jour près d'elle suffit à enchanter ma vie et me rendre heureux... Elle est tout ce dont j'ai besoin... »

Nouvelle pause, tu faisais un bref signe à la serveuse pour dire que tu voulais que vous soyez resservis, lâchant un  « C'est pour moi cette fois... », bien que l'espace d'une seconde, tu t'étais vu tout mettre sur l'ardoise du sorcier. Mais bon, même si tu ne l'appréciais pas plus que cela pour son histoire passée avec Elly, tu n'avais pas non plus de raisons de te le mettre à dos.

« Je pense que les Aurors ont fait un bond en avant ces derniers temps ! On ne les voyait plus trop, mais ça semble de nouveau être le cas ! C'est bien pour l'apparence de sécurité ! Pour que les sorciers se sentent rassurés ! Néanmoins, avec le changement à la tête du Ministère, je serais curieux de savoir comment vous voyez cela ? Penses-tu que le départ de Pétrus va servir à quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Sam 3 Fév - 12:24


- Artemis et Evan -


C’est donc ça ma vie. Jongler entre mes métiers, jongler avec des bouteilles. Des fois je me demande si ça me tue pas à petit feu. J’adore ce que je fais mais j’ai pas vraiment de temps pour moi. Je passe mes journées au château et quand j’ai le temps je change entre tête de sanglier et quartier général de l’ordre du phénix. C’est la vie que j’ai toujours rêvé d’avoir c’est clair. Mais peut être est il temps d’abandonner une des mes responsabilités. La question c’est laquelle.
Alors que je reviens au comptoir pour préparer des whiskys des laits de poule des bierraubeurres et des chocolats chauds, je remarque le signe de Evan qui m´annonce que la prochaine tournée est pour lui. Je fais alors virevolter avec mes doigts deux verre à sky propres et fait une nouvelle fois claquer le liquide contre le fond des verres. Je les dépose ensuite à côté des anciennes boissons soit terminées soit sur le point d’en l’etre.
-Huit mornilles aussi s’il te plaît.  

Je ramasse les sous d’Artemis et attrape le torchon posé sur mon épaule, pour commencer à astiquer la vaisselle utilisée, attendant sagement qu’un client ait besoin de mes services.


commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Jeu 8 Fév - 20:07



Azénor | Evan


L'homme commence sa tirade par quelques constatations sur le climat ambiant. L'insécurité est partout, elle se ressent dans chaque geste, se lit dans chaque regard et s’entend à chaque mot. L'ordre noir se donne de la peine pour que ce climat reste profondément ancré dans les esprits et il faut bien au moins leur reconnaitre ça. S'ils avaient autant d'acharnement à protéger le monde des sorciers qu'à réduire celui des moldus en cendre, nous atteindrions enfin un état de paix.


Très vite le sujet change, passant sur son boulot et les tendance agoraphobe du professeur de métamorphose. Une agoraphobie qui ne semble pas le déranger plus que ça au final puisqu'il enseigne dans l'école de magie la plus prestigieuse de Grande-Bretagne. Mais déjà le sujet rechange pour se focaliser sur ... Elly. En réalité, j'avais presque oublié que ces deux là étaient ensemble ! Voilà un bon moment que nous n'avons pas prit le temps de discuter tout les deux.


Pas que l'envie n'y est pas, mais le temps me manque surtout. Je me vois mal aborder nos vies privées au bureau et le peu de temps libre qu'il me reste est entièrement dédié à Elina. Hors de question que je perde une seule minute auprès d'elle alors ... oui je peux comprendre ce que ressens cet autre homme. Je ne connais pas la nature exacte de leur relation, mais il a cette lueur dans le regard lorsqu'il parle d'elle et elle ne semble pas particulièrement malheureuse non plus alors ...


Il commande une nouvelle tournée en annonçant que celle-ci serait pour lui. Bien aimable de sa part, je vide d'une traite mon verre que je pose à côté du siens et je m’aperçois avoir été sans doute un chouilla trop ambitieux. Quand on ne boit que très rarement, on ne vide pas d'une traite son verre ... on s'étouffe. Rigolo va, tu peux être sûr que Evan se paiera ta tête ! Quelques quintes de toux plus tard, je tente de répondre à ses questions.


« Pour l'apparence de la sécurité je n'en doute pas, mais ce n'est pas notre rôle. À mon avis nous sommes même un peu trop visible. Nous passons plus de temps à contrer les actions des groupuscules adverses qu'à tenter de les traquer et capturer. Nous n'avons plus aucun répit et cet acharnement qu'ils mettent tous à planifier leurs actions jours après jours nuisent au bon déroulement de nos enquêtes. Malheureusement je ne vois pas de solution viable et je doute qu'un nouveau gouvernement puisse changer quoi que ce soit. Tu le connaissais toi, Petrus ? Je n'ai jamais eu directement affaire à lui, mais que ce soit lui ou un autre, à mon avis ce n'est pas le gouvernement qui pourra changer les choses, mais la population. Tu ne crois pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
Oscar Salsanvivre
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Oscar Salsanvivre, Lun 12 Fév - 17:53


@Elhiya
Désolé du retard !
LA accordé

Ma langue se délie et pourtant, je n’ai même pas l’impression d’être sous l’effet de l’alcool – enfin bon, les gens qui se font la réflexion qu’ils n’ont pas l’impression d’être ivres le sont généralement plus que ceux qui ne se posent même pas la question.

Son regard est terriblement aguicheur et terriblement explicite, et je suis terriblement sensible à son charme qui ne laisse aucun doute sur ses arrières-pensées. D’ailleurs, mes propos de tout à l’heure laissaient très peu de doute sur les miennes. Je regarde à côté de nous près du comptoir – c’est bon, la directrice n’est plus là pour me juger, je peux me comporter tranquillement sans avoir à msoucier de mon image auprès du personnel de ma maison.

Cette fille est comme moi, mais en un peu moins timide. Elle se sent étouffée par le monde et se rend dans un endroit encore plus étouffant pour décompresser, mais n’a pas l’air de s’en soucier plus que ça. Comme moi, quoi. Bon, ok, j’avoue, le côté oppressant du lieu m’embête un peu, surtout quand le bar se remplit de dix nouveaux clients à la seconde, mais… Avec elle, je peux essayer de focaliser mon attention sur quelque chose d’un peu plus attendrissant, quoi.

Elhiya fait très attention à associer chacune de ses paroles à un sous-entendu à peine dissimulé, et je rougis au fur et à mesure que ses mots s’enchaînent. On ne me verra pas rougir avec cette lumière tamisée, non ? J’espère…

Et voilà qu’elle parle de massages, et de bouche-à-bouche, et de… J’ai le sentiment que je devrais l’arrêter quand ses sous-entendus se transforment en invitation claire et sans camouflage. Mais je ne le fais pas, je ne trouve plus les mots, elle est beaucoup trop sûre d’elle et je prête beaucoup trop d’attention à ce qu’elle cherche à insinuer. Mais je garde un air naturel, malgré tout, car je ne suis tout de même pas un gros coincé du fion – la preuve, j’utilise l’expression « coincé du fion ».

- Non, non, je ne suis pas un gros monstre fou furieux qui saute sur tout ce qui bouge, ni un pauvre mec qui s’évanouit au moindre bruit, lui dis-je après qu’elle m’ait interrogé sur mes moments de stress. Je suis juste un peu sensible depuis que je suis gamin, et j’ai tendance à me sentir oppressé dès que je me sens en situation de faiblesse… Ce qui n’est pas le cas en ce-moment, bien sûr ! Je passe un super moment avec toi.

Je lui tends mon verre lorsqu’elle me demande si elle peut goûter d’une voix à mon goût beaucoup trop sensuelle pour me laisser insensible. Je lui rends son sourire qui se bloque pendant plusieurs instants. J’ai l’impression que je garderai ce sourire jusqu’à la fin de la soirée, voire jusqu’à demain, peut-être. Tout le monde va me trouver bizarre, à Poudlard.

- Après, c’est vrai que… Un bar comme ça, avec autant de monde, c’est pas vraiment le meilleur endroit pour se sentir à l’aise, non ? Ça reste mieux qu’une boîte de nuit moldue, mais quand même, c’est pas le top.

Je ne suis pas assez explicite. Pas autant qu’elle, en tout cas. Je dois creuser en profondeur.

- Je préfère les moments de calme, dehors, ou ailleurs, dans ma chambre… Dans une chambre... dans un endroit où personne ne peut m’embêter, quoi. Ou nous embêter, c’est comme tu veux.

Houla, toi non plus tu n’y passes pas par quatre chemins, Oscar, fais gaffe à ne pas trop la devancer, ça pourrait ne pas lui plaire. Enfin bon, c’est dit, c’est dit, on verra bien où ça nous mène.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Mary Drake, Lun 12 Fév - 22:52


Riri  mouais

J'essuie la petite table comptoirette. Je ne comprends pas ce que je fiche ici. Ah bah oui. Je travaille. Aucun sens dans cette petite vie.

Je travaille et - qui vois-je ? Encore lui. Encore Riri. Deuxième fois que nous nous croisons. Mais cette fois-ci ce n'est pas moi qui débarque, plutôt lui qui vient. Quelle nulité. J'espère que ça se reproduira pas une troisième fois. Bien que le dicton dise jamais deux sans trois mais moi tuer les anglais avec des arbalètes ça me dérange pas. J'suis neutre comme Mary. Et la suisse. Si je devais être quelque chose à manger je serai un petit suisse. Avec son chapeau. Et sa croix. Toussa.

- Bonjour Riri ! Tu n'as toujours pas trouvé Mimi j'imagine ?

J'suis toujours fatiguée donc j'ai pas envie de lui servir à boire, puis je sais pas pourquoi mais là sa tête me revient pas alors j'ai pas envie voilà c'est comme ça et puis c'est tout et gnagnagnagna !
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Alhena Peverell, Mar 13 Fév - 1:21


PV Madilyn
Moi en retard ? Non jamais

Et la gorge se tâche de couleur ocre.
Une fusion entre les démons et les esprits blancs.
Comme si la vie se moquait du reste.
La monnaie tombe devant les mains pâles, si longues et si éraflées.
Les lèvres se retroussent devants des paroles qui font écho aux rêves.
Si étrange petite fille qui court, qui s'arrête là où personne ne l'attend.
Une simple ironie, posée sur un monde d'hypocrisie.
Rien de plus.
Parce que le monde serait bien trop ennuyant.
Parce qu'après, la vie n'aurait plus aucun goût.

Et que vivre, ne servirait plus à rien.
Elle se sait vulnérable, si petite, si fragile devant un univers bien trop grand.
Grain de sable au milieu d'un espace invisible.
Et les questions qui résonnent, s'entrechoquent dans le vide et le stellaire.
Qu'est-ce que l'on pourrait comprendre ?
Simplement des hauts et des bas, des phases qui s'en finissent pas.
Tirées par les pensées, qui crient sang jamais vouloir s'arrêter.
Et puis des miroirs, qui entourent la pièce.
L'étouffement d'une planète pour atténuer le silence des raisons.
Asphyxie, mépris.
Le silence qui envahit.
Et puis, juste, revenir dans la réalité. Simple, médiocre.
Mais l'étrange sensation est portée disparue.
Encore une fois,
y a rien à comprendre.

Chez l'humain

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Au Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 13

 Au Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.