AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 5 sur 9
Au Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Oscar Salsanvivre
Gryffondor
Gryffondor

Re: Au Comptoir

Message par : Oscar Salsanvivre, Mer 7 Mar 2018 - 0:49


@Elhiya
LA mutuel accordé

Un bisou. Sur la joue.
Comme ça. Gratuitement. Comme un cadeau. Alors que je la connais depuis une heure à peine.
Je rougis. Bien sûr que je rougis, qu'est-ce que je pourrais faire d'autre ?

Et elle me dit que je suis mignon. Et je rougis encore plus.
Elle aussi elle est mignonne. Enfin, mignonne, c'est pas vraiment le mot, elle est carrément belle, en fait.

Mais voilà qu'elle m'ébouriffe les cheveux.
Je ne rougis plus.
Je complexe.
Sérieux, on en est là ? Je suis mignon, on m'ébouriffe les cheveux, on me fait un bisou sur la joue, et j'ai quoi, moi, dix ans ? Comment je suis traité, là ?

Ah non, je suis craquant en fait. Il faut qu'elle arrête de changer d'avis, j'en ai marre, ça devient relou. Moi je veux passer un bon moment, et elle, on dirait qu'elle est juste en train de jouer.
Réfléchis, Oscar. À quoi tu es en train de passer ta soirée ? À draguer une fille plus âgée que toi dans un bar ? Qui te dit qu'elle n'est pas là pour te manipuler et te jeter dans la fosse par la suite, en t'humiliant devant tous les élèves de Poudlard, même, qui sait ?
À quel moment je suis supposé accorder ma confiance à une fille comme ça, au pif ? Elle a beau être super belle, elle n'a absolument rien de tendre ni d'innocent comme moi. Elle te fait des clins d’œil, des bisous sur la joue, te dit que tu es craquant alors qu'une minute plus tôt, elle te disait qu'elle ne voulait rien sous-entendre du tout. Ben bien sûr, et puis quoi encore !

Mais m*rde, il est sexy, son clin d'oeil, on atteint un paroxysme de la séduction, là, comment je peux rester insensible à ça ? Bien sûr qu'on peut rester là à parler pendant des heures, je pourrais continuer à t'écouter, moi, je ne m'en lasse pas.
Mais je ne veux pas me faire avoir. Je ne veux pas être ton jouet.

Hop, un deuxième bisou.
Et je rougis encore.
Je souris nerveusement.
Je ne sais absolument pas comment réagir, mon cerveau est en train d'imploser.
Je suis complètement saoul, c'est super ridicule.

Elle me propose de partir après avoir fini son verre.
Oui, bien sûr. Bien sûr qu'on peut bouger. Je te suis où tu veux, moi.
Mais elle ne finit pas encore son verre, elle prend son temps.
Elle me pose des questions sur ma famille.

- C'est surtout ma tante qui est vachement axée sur la culture moldue, dis-je. Tout le reste de ma famille s'en fiche pas mal. Mes parents tolèrent tout ça, mais ils ne seraient pas prêt à cotiser pour un cadeau moldu pour autant.

Elle m'écoute puis termine son verre en quelques gorgées. Elle attrape également le mien, puis entre de nouveau dans le bar pour les déposer en me laissant décider seul de la suite.

Décide-toi, Oscar. Réfléchis encore. Et encore, et encore. Qu'est-ce que tu fais ?

Prends du recul sur la situation. Tu es venu ce soir pour t'amuser, mais sortir comme ça avec une fille dans un bar, ça a beau être rigolo, c'est un truc que tu vas forcément regretter. Sérieux, tu as déjà entendu une seule histoire de bar avec des gens bourrés qui se termine bien ? Non, jamais.
C'est une mauvaise idée de la suivre.
Il y a 60% de chances qu'elle soit en train de se jouer de toi, et 80% de chances que tu sois trop ivre pour agir convenablement avec elle. Alors prends du recul, et tire-toi.

J'hésite. J'hésite, j'hésite, j'hésite. Qu'est-ce que je fais ?
Je plonge mes mains dans mes poches et je fouille quelques instants. Je trouve un vieux papier sur lequel sont dessinés des gribouillis tout moches. Je cherche dans mon manteau, et je récupère mon stylo.
Oui, oui, je sais, quelle coïncidence, j'ai un papier et un stylo sur moi. Que voulez-vous, je suis parti seul une journée à Pré-au-lard, j'ai pris soin d'emporter quelques outils avec moi pour écrire ou dessiner au cas-où je venais à m'ennuyer.
Je débouche mon stylo et je note quelques mots sur le papier.


"Désolé, urgence, je dois y aller.
J'essaierai de passer devant les couloirs de ta maison cette semaine si tu veux qu'on se reparle. Au cas-où.
À la prochaine !
Oscar
"


Je dépose le papier sur le rebord d'une fenêtre du bar, puis je disparais dans l'ombre.
Quel lâche.
Et quelle idée de lui laisser un mot. Elle pourrait le montrer à son entourage et me pointer du doigt dans les couloirs en se moquant de moi.
Mais bon, tant pis. C'est la seule solution. La seule solution raisonnable, du moins.

Allez. Maintenant, il s'agit de filer en douce sans avoir trop de remords.
Courage, Oscar. Sois fort.
Tu la reverras, et tu lui présenteras sincèrement tes excuses tout en inventant un joli mytho pour te justifier au passage.
Ça devrait le faire.


Fin du RP pour moi, je te laisse conclure !
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Elhiya Ellis, Mer 7 Mar 2018 - 11:58


Un petit mot. Il avait laissé un petit mot sur le rebord de la fenêtre pour dire qu’il partait. Ca faisait limite très Clark Kent pour le peu que je me rappelais de cette série que mon amie d’enfance moldue m’avait forcée à regarder. J’avais pouffé, l’imaginant en collant bleu. Etrangement, je trouvais que ça ne collait pas vraiment, voir pas du tout même... Petit rire. En même temps, je n’allais pas me mettre à pleurer ou à maugréer sans raison, je n’avais pas fondé d’attente spéciale sur le petit Rouge, et pour le coup, le trouvais relativement amusant.

La précision de ses futurs passages dans les couloirs du sous-sol était néanmoins mignonne même si je ne savais pas trop quoi en penser. Des rouges qui venaient se paumer volontairement du niveau des cachots j’en connaissais pas des masses, la dernière en date, était Aria, pour se faire gratifié d’un sortilège électrique, et le lion d’avant pour un truc pas bien plus glorieux. Du coup, je ne savais pas trop si l’idée était bonne. Enfin, tant pis, il verrait bien de lui-même, au pire, j’avais tendance à monter du coté de leur tour d’ivoire pour récupérer de temps à autre la seule aura auréolée d’or que comportait leur maison à mes yeux.

Récupérant le bout de papier couvert de gribouillis d’un talent incertains, je fourrais mes mains dans mes poches et continuais mon tour toute seule. La solitude ne m’avait jamais vraiment dérangé, au contraire même, elle était souvent une très bonne compagne quand elle savait rester silencieuse et non emplie d’idée mélancolique. A voir sous quels auspices le parc pourrait t’accueillir ce soir. Et dans le pire des cas, il y’avait toujours moyen de continuer à prendre un verre ailleurs, si la nécessiter d’oublier se faisait sentir.

[Fin du Rp pour Elhi aussi – Merci Oscar ^^]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor Philaester, Mar 13 Mar 2018 - 21:54


Evan et Artémis

J'suis la boss ici. Et c'est exaltant. Je décide de tout, ça a ses côtés relou, la fatigue, les questions cons, les difficultés. Mais j'suis la boss. Je fais absolument tout ce que je veux. Poudlard? Presque pareil, y'a qu'Aaron qui peut éventuellement me mettre des bâtons dans les roues. Mais il me fait confiance je crois, il me donne tout plein de responsabilités. Et j'aime ça. Parce que si un jour il lui arrive quelque chose au Jiménez, et bien c'est moi qui prendra sa place. Alors je suis pas prête de me défaire des mes positions de boss. Bon, tout ça pour (re)dire, que je fais ce que je veux ici, c'est chez moi. Alors quand je vois deux amis accoudés au comptoir avec des verres vides, je me dis que faire la proprio sympa, c'est quand même top. Alors je prends ma bouteille de sky, dévisse le bouchon d'une traite, et remplis les verres de ses messieurs le professeur et l'auror. Rien que parce que j'aime bien ces hommes, qu'ils foutent pas la m*rde et que je suis la boss cool, la boss sympa.
-Troisième tournée pour moi messieurs les gentlemen, offert par la maison!

Les verres remplis, je me retire et retourne à mes occupations, faire semblant de sécher un verre ou deux à l'aide d'un torchon; zieutant mon établissement à l'affut d'une quelconque magouille qui viendrait gâcher la bonne ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: Au Comptoir

Message par : Evan, Lun 19 Mar 2018 - 16:32







Tu attendais les réponses du sorcier à tes côtés, ayant un semblant d'envie de savoir comment il en était arrivé là. Même s'il fallait le dire. Il avait davantage la gueule du parfait larbin du ministère avec du sang de bisounours que d'un Seigneur des Ténèbres en devenir.

Après qu'il se soit marré sur ton ancien poste de recteur, il commence alors à te raconter l'origine de son parcours d'Auror. Ou plutôt, il évoque brièvement un traumatisme d'enfance qui l'aurait fait voir le monde de telle façon qu'il l'était devenu.

Ce qui ne pouvait que te rappeler ton propre parcours, puisque tes parents avaient été tués peu après ta naissance, et que tu avais été bercé dans un voile de ténèbres dès ton plus jeune âge.

Tu regardais ton verre désespérément vide. Car imaginer avoir un lien quelconque avec lui te donnait envie de te miner la tête, pour oublier ce détail. Déjà que le gars avait fricoté avec ta nana, et maintenant tu remarquais que vous aviez peut-être eu une enfance similaire.

La prochaine fois, plutôt que de l'oublietter, tu lui montrerais directement l'Avada, au moins tu n'aurais plus à voir tous ces étranges détails. Il termine son monologue en taclant ceux qui répandent la mort et la destruction. Evidemment tu ne pouvais être que d'accord avec lui, du moins jusqu'à ce qu'il soit tranquillement reparti de son côté, même si c'était à quatre pattes complètement ivre.

D'ailleurs, tu regrettais de pas avoir un appareil photo moldu sur toi tant tu imaginais déjà le sorcier courir tout nu dans le bar après avoir jeté son caleçon au visage d'Azénor tout en criant « BANZAIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!! » D'ailleurs, en parlant d'elle, elle vint remplir vos verres qui criaient famine, et c'était bien là le genre de geste que tu appréciais.

D'une part parce que tu avais soif, et d'autre part parce que ta pensée sur Artemis allait peut-être se réaliser avec un verre de plus. Tu remerciais chaleureusement la proprio' et ne tarda pas à liche quelques gorgées après avoir trinqué ton verre avec celui de l'homme, comme pour lui dire « Vas-y ne t'arrête pas de boire surtout ! »

« Je suis d'accord avec toi ! Il existe divers moyens pour s'exprimer et se faire entendre ! Et la destruction n'en est clairement pas un ! Je ne comprends pas ceux qui se cachent derrières des actes gratuits ! Enfin, je me dis qu'il y a au moins des sorciers fiables pour les combattre ! Si je n'avais pas ma double fonction à Poudlard qui me prend beaucoup de temps, je me serais bien vu aider le Ministère et essayer d'intégrer les Aurors ! Dans une autre vie peut-être ! En tous les cas, vous avez tout mon soutien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Mar 20 Mar 2018 - 12:02



Un nouveau verre versé avec entrain et gentillesse, un regard et un merci soufflé pour la patronne, un « Put*in je vais finir torché » pensé ... cette soirée n'en finira donc jamais ? Mais déjà le professeur de métamorphose fait tinter son verre sur le miens et glougloute goulûment le liquide ambré qui me fait parler comme une tanche. Avec un peu de chance à la fin de ce verre-ci j'aurais oublié mon nom mais pas le chemin de mon lit.


Elina va me passer un savon et elle aurait totalement raison ! Moi qui ais horreur de l'alcool me voilà à  me ruiner la tronche à grand coups de whisky en pleine semaine. Je vais dormir sur le fauteuil avec le chat, au moins j'aurais l'esprit claire au moment de l'affronter. Quoi que si ça se trouve, elle m'attends sur le fauteuil ? Mon regard se pose sur Evan. Il a peut-être une piaule de libre lui ? Je m'ébroue soudainement comme un chien sortant de l'eau. On va en rester là je pense.


Je repousse doucement mon verre vers mon collègue de beuverie et demande un grand verre de remontant pour m'éclaircir les idées à Azénor. Enfin ... je lui demande « Un grand verre de flotte et du citron ... ». C'est le bon moment pour arrêter je pense, encore un comme ça et j'entame les chansons paillardes. Mon regard se pose sur Vanounet et lui adresse un sourire totalement hors sujet. Qu'est-ce qu'il vient de dire ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 22 Mar 2018 - 23:41


Secrets familiaux


PV Megan

Des semaines séparées ta rencontre avec le jeune métamorphomage – fille d’une dénommée Eva Wildsmith. Un tas de choses diverses s’étaient produites et tu n’avais jamais eu à cœur de chercher, de creuser. D’aller voir tes parents. De demander. De poser les bonnes questions. D’oser. Simplement. Et puis, la mort de Kalén avait été un déclencheur. Un besoin de tout savoir, de franchir les limites.

Un vendredi soir, alors que tu pensais passer la soirée seule dans ton appartement londonien, tu avais subitement transplaner pour te retrouver dans la banlieue de Londres, pour y trouver le petit pavillon que tes parents occupaient. Lorsque tu avais frappé à la porte, et que ta mère t’avait ouvert, tu avais lu dans ses yeux, la surprise et l’inquiétude. Tu ne les avais pas habitués à ce genre de visite. Elle avait dû comprendre, ce soir-là, qu’il en était fini des mensonges.

C’est ainsi que tu avais appris, l’existence de cette sœur. Eva. Cracmolle. Qui avait fui – par honte ou par peur – tu n’en savais rien. Et tes parents qui n’avait pas cherché à la retrouver, à la retenir. Il te faisait honte, avec leur apparente normalité qui cachait bien trop de secret à ton gout. Tu en étais partie dégoutée, sans demander ton reste. Et depuis, tu les astreignais à un silence radio. T’avais besoin de découvrir, cette autre, cette Eva Wildsmith qui demeurait un mystère pour toi.

Alors tu avais décidé que tu retrouverais Megan – sa fille, et donc, ta nièce – pour en discuter avec elle. Même si tu ne savais pas vraiment comment amener les choses, étant entendu qu’un « Bonjour je suis ta tante », ne faisait pas forcément le plus bel effet. Et qui croire. Peut-être cette sœur que tu avais ne lui avait jamais parlé de sa famille. Tu ne savais plus, tu étais perdue.

C’est sur cette humeur morose que tu entras dans l’établissement « La tête de Sanglier », certaine d’y trouver l’adolescente croisée au Ministère. Elle t’avait confié qu’elle devait aller travailler, et une rapide recherche t’avais permis de savoir que c’était ici. Dans ta poitrine, tu sentais ton cœur qui se serrait, comme pour te rappeler que toute ta vie avait été basée sur des mensonges. C’était douloureux, mais poutant, tu étais certaine de ton choix : elle aussi, elle devait savoir.

Accoudée au comptoir, tu attendis qu’elle fasse son apparition – ou qu’un.e de ses collègues te renseigne, peut-être ne travaillait-elle pas ce soir ? Tu n’avais pas pensé à ceci, alors tu espérais, en silence. Avant de lâcher, dans un murmure « Bonsoir … », simple mise en bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Alhena Peverell, Lun 26 Mar 2018 - 21:05


Madilyn

Juste une symphonie, quelque chose d'inhumain posé sur un rebord de vitre.
Une silhouette qui se dessine sur des lèvres et la couleur rouge qui prédomine les astres.
Une lune si éteinte dans des mots qui se veulent sobres.
Pourtant, les effluves d'alcool se répandent sur les murs et les corps.
La chair s'imprègne d'une odeur nauséabonde, d'une mélancolie sans fin et sans poésie.
La vie est d'une cruauté si amère
Sans aucune fin possible

Et lentement, elle rassemble ses affaires et ses pensées.
Il y a un tableau de liberté qui se promène entre les dessins.
Un chemin irréaliste qu'elle tente de suivre par les plus vastes portes.
Sans réellement attendre, elle souffle près d'une oreille et d'un coeur.
Elle porte les mots à la lueur des regards pour fuir les démons d'un soir.
Il y a dans ces étoiles, un sentiment de bien être qu'elle veut suivre ailleurs.
Un autre endroit, d'autres syllabes et une histoire moins effilochée.
Il y a trop de monde entre les scènes, entre les rideaux.
Et elle ne peut continuer ses aventures.
Payer et écrire à nouveau.
Ailleurs, là où on s'abreuve d'envies esquisses.
Juste histoire de vivre, encore et encore.
Là où les ténèbres ne peuvent ternir des mélodies.
Une profondeur jamais égalée de sens.
Qui est cherchée et se cherche.
Juste derrière,
un simple départ.  

Départ d'Alhena, merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: Au Comptoir

Message par : Evan, Mar 27 Mar 2018 - 10:05







Alors que tu étais partie dans ton monologue, et que tu attendais que ton compère d'un soir enchaine à ta suite, non, tu vis seulement un mouvement de sa main qui repoussait son dernier verre de whisky non terminé vers toi. C'est qu'il était bourré le petit ? Un sourire se dessine sur tes lèvres alors que tu profites de l'occasion pour le taquiner un peu plus.

« Bah alors Artemis, ça va pas trop ? Si tu as envie de gerber y a les toilettes hein, ou vomit de l'autre côté stp pas vers moi ! »

Et voilà que pour réponse tu as ce qu'il demande à Azénor, à savoir un verre de flotte et du citron, et tu te retiens d'éclater de rire. Dommage qu'il ait pas terminé son verre, car tu l'aurais bien vu, à courir tout nu dans la salle, cachant de ses mains son engin, pour faire des « Coucou ! » à chaque client croisé. Au moins tu aurais eu un dossier sur lui à ressortir, tant pis.

Et le sourire qu'il te balance innocemment après sa demande veut tout dire. Tu piges que le type est décalqué et que si tu le poussais un tout petit peu y avait moyen qu'il se vautre complètement par terre, ce qui pouvait être marrant comme jeu. Du style « Oh Artemis, regarde derrière toi ! » avec un air de surprise, et paf, dès qu'il tourne le dos, le pousser un grand coup et il pigerait même pas que ça viendrait de toi, il croirait s'être vautré tout seul.

« Ouah, de l'eau carrément ! On est d'accord, t'as pas capté un mot de ce que j'ai dit, et si je dis pipi caca tu rigoles ? »

*Et merd*, il tient même pas l'alcool super, et c'est à ce gars qu'on confie la sécurité magique. Pas étonnant que le monde se barre en couilles...* Tu le regardais avec un sourire, le genre entre l'amusement et la pitié. Tu t'engouffrais alors de nouveau dans ton verre, parce que toi tu savais que tu pouvais enquiller encore.

« Rassure-moi tu habites pas top loin quand même ? Y a moyen que tu perdes un bout si tu transplanes dans ton état ! »

Tu espérais qu'il n'aille pas croire que ta phrase était pour lui proposer de le raccompagner chez lui, te trimballer la viande saoule c'était pas trop ton truc. Au pire, quand l'alcool ferait totalement effet, s'il devenait relou, tu lui ferais croire que tu l'as donné en cadeau à Azénor, et tu en profiterais pour te barrer discrétos de l'établissement en prétextant aller pisser...
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor Philaester, Mar 27 Mar 2018 - 16:20


Evan ft. Artemis


J'observe toujours moi, perchée et posée derrière mon comptoir, ce que la vie a à m'offrir. Un spectacle fascinant finalement. Quand je vois l'auror et le professeur de Poudlard échangé quelques mots, gorgée de liqueur après gorgée de liqueur. Je ne sais pas vraiment ce qu'ils disent, je me dis simplement qu'ils doivent parler de la vie, de la société, ce qu'ils en pensent même peut-être. Je me dis qu'Evan doit faire genre de se tenir un peu -un peu j'ai dis- à carreaux face à un auror. Puis je me dis aussi, mais ça c'est parce que je suis legilimens, qu'Evan ne le porte pas vraiment vraiment dans son cœur ce gars-là. Je sais pas vraiment pourquoi. Peut-être ne partagent ils pas les mêmes convictions, peut-être que... Mais en fait je m'en fou un peu nan?
Bref, après ma tournée, y'a Mister Lhow qui me demande une grande eau citronnée, je m'exécute, sur le champs, et un sourire discret aux lèvres, très très peu moqueur -un tout petit peu quand même voila- je lui pose le verre devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Megan K. Hayajân, Mar 27 Mar 2018 - 21:03


pv Elly
Meg est encore serveuse - autorisation de Azé
trigger warning - contenu sensible.

____________________


C'est le dernier jour. Cette pensée est inéluctable. C'était bien, comme job. Y avait Harmo, et puis Azé. Mais elle avait besoin de ses soirées libres pour son autre travail - ingrat mais mieux payer. Vendre son corps. A 17 ans. Faut dire, ça fait mal à l'égo. Le besoin de gallions, tout simplement. De se payer une chambre d'hôtel à chaque vacances parce que le dégoût dans les yeux de sa propre famille, ça fait mal. Alors elle usait de son don pour satisfaire la clientèle et arrondir les fins de mois. La Tête du Sanglier ne pouvait pas abonder à ses besoins financiers. Elle était habitée d'une fichue mélancolie en essuyant les verres au comptoir. Dans quelques heures, cette histoire ne serait que du passer. Combien d'autre choses allait-elle finir par perdre ?

Megan se mords la joue en servant du café. Elle offre de pauvres sourires mais le tout n'est pas réjouissant - de toute façon les clients ne la voit pas. Elle reste aussi invisible que possible, se fonds dans le décor. Elle devient, à sa manière, un meuble. Un guéridon. Voilà, Megan, c'est un guéridon. Un trépied instable que l'on laisse prendre la poussière. Elle se sert un verre d'eau qu'elle boit à petite gorgée. Quand elle se retourne, y a un visage connu.

L'auror Wildsmith se tient près du comptoir. C'est elle - elle qui l'a reçue et interrogée à propos de Valentina. Là-bas, au milieu de ces employés de ministère, elle s'était sentie ingrate et minuscule. Elle était heureuse de voir que cette mauvaise impression n'était pas liée à l'auror mais bien au bâtiment - elle avait ressentit la même chose en passant son permis de transplanage et là, elle était simplement heureuse de voir cette femme douce et agréable. Elle s'approcha de son coin de comptoir.

- Bonsoir, miss Wildsmith. Qu'est-ce que vous voulez que je vous serve ?

Elle lui offre un sourire - peau pâle, cheveux lagon. Elle est mélancolique mais n'en perds pas son professionnalisme pour autant.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Mer 28 Mar 2018 - 23:43



@Evan & @Azénor


L'homme semble amusé, presque hilare de me voir tituber dans mes propos et il ne manque pas de me faire remarquer mon état disons ... critique. La patronne revient vers nous avec le verre d'eau demandé, mais ce ne sera pas assez pour me remettre de digérer tout cet alcool ingurgité. Croix de bois, croix de fer, la prochaine fois j'fini par terre ! Enfin non, la prochaine fois je m'arrête à un verre ! Au moins je n'aurais pas à rentrer d'une jambe malavisée vers le Domaine ...


« Bah alors Artemis, ça va pas trop ? Si tu as envie de gerber y a les toilettes hein, ou vomit de l'autre côté stp pas vers moi ! » Ouais non, là c'est mérité j'encaisse. N'empêche, j'aurai bien aimé lui gerber dessus, rien que pour voir sa tête après ça. Et il continue en plus, je hausse un sourire et ne peux m'empêcher de sourire devant ces deux mots simples qu'il prononce pour provoquer chez moi un semblant d'hilarité. Raté. J'suis pas torché non plus. « Nah, j'suis à côté ça ira merci ... »


Avalant mon eau douce, je dépose quelques pièces sur le comptoir pour régler l'addition et y dépose un dernier gallion pour notre serveuse. Après tout, être fortement alcoolisé n'empêche pas d’être civilisé. Je descend prudemment de mon tabouret et d'une main moite viens serrer d'elle de mon compagnon de beuverie, frais comme un lardon ! Gardon ? C'pareil. « la prochaine fois ... un café suffira. » D'un geste de la main je m'en vais titubant, remerciant au passage chacun des clients. Le retour va être long...


Fin du RP pour moi, merci à vous deux :kiss:

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 29 Mar 2018 - 22:29


PV Megan - LA accordé - Elle a le mien :kiss:

Finalement, c’est elle qui apparait. Tu la reconnais assez … facilement ? Pourquoi ? Parce qu’il y a toujours ses grands yeux de biche, criant tout ce que la voix ne saurait dire. Et puis, ses cheveux, d’une couleur entre le bleu turquoise et le vert d’eau. Ça te rappelle la clairvoyance d’une mer trop pure, trop nette, trop belle pour être vraie. Sa peau pâle complète le portrait. Etrange contraste. Tu aurais pu aisément y voir la plage dans ses traits.

Tu secouais ta tête rapidement alors qu’elle se rapprochait de toi, silencieusement. Finalement, elle te salua, te demandant ce que tu voulais boire. Tu n’y avais pas vraiment réfléchis. Et c’est donc avec une spontanéité certaine que tu annonças « Je ne suis pas vraiment ici pour … boire un coup mais je prendrais ce que tu voudras bien me servir ». Faut dire que tu avais tourné cette rencontre dans ta tête, encore et encore. Tu avais cherché à savoir comment cela se passerait, comment elle réagirait face à l’annonce que tu t’apprêtais à faire. Tu t’étais demandé si elle allait bien prendre les choses, te croire. Ou au contraire si elle allait te fuir, refusant de voir ce que toi, tu avais déjà refusé de voir.

« Tu as quelques instants à m’accorder ? », ce que tu sous-entendais, là, c’était que tu avais une nouvelle importante à dire, quelque chose qui méritait de ne pas être dérangé par tel ou tel client. Tu ne savais comment t’y prendre. Et elle semblait comprendre que quelque chose se tramait, puisqu’elle prit place à tes côtés, elle aussi accoudée au comptoir. « Megan, c’est … vraiment pas évident ».

Non, ce n’était pas évident de débarquer dans la vie d’une adolescente qui semblait déjà perdue, déjà en proie avec ses propres démons. C’était absolument pas évident de dire « Hey coucou, je suis ta tante, on a beaucoup de temps à rattraper », et tu ne t’imaginais pas dire quelque chose de la sorte. Déjà, parce que tu ne savais pas comment elle le prendrait. Peut-être refuserait-elle la réalité. Et ensuite, parce que ce n’était pas du tout dans ton optique de t’imposer si elle ne voulait pas de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: Au Comptoir

Message par : Evan, Mar 3 Avr 2018 - 11:18







Bon, t'étais pas forcément le plus sympa à te moquer d'Artemis, mais en même temps, c'était pas tous les jours que tu te retrouvais à boire avec quelqu'un dans un bar. Alors si le type semblait pas trop tenir l'alcool, autant en profiter pour se foutre un peu de sa gueule ! A quoi bon sinon ?

Tu vois à ses réactions que clairement il est pas dans le même état que lorsqu'il arborait fièrement son badge. Heureusement d'ailleurs, parce que l'ivresse sur la voie publique, c'était pas que pour le citoyen lambda.

Tu l'imaginais bien le Artemis, en train d'errer d'un pas claudiquant dans les ruelles sombres, à la recherche de sa sobriété perdue. Et là, s'arrêter près d'un lampadaire qui avait rien demandé à personne, pour lui uriner dessus son alcoolisme en même temps qu'il ruinerait ses pompes et son pantalon avec les éclaboussures.

Tu le vois qui siffle trankillou son verre d'eau, comme le petit grand père avant d'aller dodo. Tu lui souris, parce que la scène était quand même marrante et qu'elle aurait pu faire la une du prochain Sorcière Hebdo.

Puis tu le vois sortir sa monnaie, avant de s'extirper comme il pouvait de son tabouret, te tendant une main amicale que tu serrais. Il te balance que la prochaine fois un café lui suffirait.

« Je pense aussi oui ! Bien que ça peut être marrant de te voir boire plus tu sais ! Rentre bien hein, évite de tomber dans un buisson en cours de route ! »

Tu souris à le regarder repartir avec sa démarche de pochetron, presque à taper la bise à chaque client. Tu reportais ton attention sur la fin de vos deux verres que tu terminais après un sourire sur la situation.

Puis tu te levais à ton tour, laissant un « Merci à toi ! » en direction d'Azénor, avant de déposer deux Gallions sur le comptoir, sans chercher à savoir combien tu devais. Puis à ton tour tu sortais de l'établissement, après avoir attendu que le sac à vin ait disparu de ton champ de vision, sourire en coin sur le visage.

Départ d'Evan, merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Elina Peterson, Mar 3 Avr 2018 - 14:39


Soirée complice

avec Ma Aze♥

Flashback deux ans plus tôt, Elina a 19 ans et ce Rp ce passe quelques jours après le dîner avec Artemis

Je pousse la porte de la Tête de Sanglier. Il est tôt et tout est calme... Il n'y a pas grand monde à cette heure-ci et c'est pour ça que je suis là. J'ai besoin de voir mon amie. Bien trop de temps a passé, depuis cette fameuse soirée... On a bu... beaucoup bu... Je ne me souviens pas du quart de la soirée mais, je sais qu'au réveil en dehors de mon mal de crâne... Je n'allais pas trop mal. Je ne sais pas si c'était ta présence où le reste d'alcool mais j'allais plutôt bien compte tenu de ce qui s'était passé...

J'ai tellement de choses à te raconter et tu en as surement des tas toi aussi... Je ne me souviens pas t'avoir entendu mentionner quelqu'un partageant ta vie alors je compte bien te reposer la question. Et puis Azé si tu savais... si tu savais tout ce qui s'est passé durant ces dernières semaines. J'ai besoin de te raconter, d'avoir ton avis. J'ai tellement peur de souffrir de nouveau. Suis-je seulement prête pour tout ça... ? Tu as été et tu es toujours de bons conseils alors une nouvelle fois je viens avoir tes impressions.

Mon regard ce perd à l'intérieur. Tu es propriétaire de cet endroit et je suis toujours admirative de tout ce que tu es capable de faire. Je te cherche du regard, tu te trouves derrière le comptoir. Tu es, comme d'habitude, souriante et ravissante. Je m'approche de toi et te salue. Je m'installe au comptoir. Bonjour Madame la propriétaire ! Comment vas-tu ?J'ai bien saisie ta phrase lors de notre repas avec Artemis lorsque tu as dit qu'il fallait que je passe te voir plus souvent alors me voici me voilà. On a pleins de choses à se dire, à se raconter alors j'espère que tu as un peu de temps devant toi.



Dernière édition par Elina Peterson le Mer 4 Avr 2018 - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor Philaester, Mer 4 Avr 2018 - 18:20


pv ft.Elina


Accoudée au comptoir, je sifflote un air apaisant. Il n'y a pas grand monde ce soir, et j'ai presque envie de dire tant mieux. Les gens ont mieux à faire sans doute. Il y en a deux trois quand même, qui ne troquerait pour rien au monde leur venue quotidienne chez le Sanglier. Mais ils n'ont pas besoin de moi pour finir leur verre, alors la tête dans les mains, sifflant doucement, j'attends que le temps passe, espérant que la petite clochette de la porte d'entrée ne retentisse pas trop aujourd’hui.
Mais justement la petite clochette se dandine et m'apprend qu'une nouvelle tête a passé le pas de la porte. Tout de suite je relève les yeux; ah! Je ne pouvais finalement pas rêvé mieux. Ils sont venus avec son cher et tendre dîner ici il y a quelques jours, et je suis heureuse de remarquer qu'elle a bien compris où je voulais en venir lorsque je lui ai proposé de venir ici plus longtemps; je regarde Elina venir vers mois, avec un sourire jusqu'aux oreilles. Bonjour Madame la propriétaire ! Comment vas-tu ? Elle s'installe au comptoir, tout de suite je lui réponds, ravie et enthousiaste: Oh quelle chouette idée de venir me voir aujourd'hui. Écoute j'étais en train de m'endormir alors tu tombes à pic! Et toi alors?
Puis en même temps, je sors deux mug et nous prépare des chocolats chauds (avec de la chantilly parce que c'est rudement mieux). J'espère que ça lui ira, m'enfin la connaissant, je ne me fais pas trop de soucis. Je pose ensuite la tasse devant elle, puis d'un regard, je lui demande si cela lui convient comme boisson.

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Janaster
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Archibald Janaster, Jeu 5 Avr 2018 - 9:32



Discussion au Comptoir
PV Aidan Cray


Ce matin là, j'avais une journée de tranquillité. Je me suis levé, me suis préparé et je suis descendu dans la Grande Salle. J'ai pris un thé, des tartines, un oeuf sur le plat, du fromage, et des céréales et j'ai fini par un verre de jus de fruit. En plein milieu de mon repas, les chouettes sont entrées, ont déposé le journal. J'ai pu lire la première page du journal de mon voisin. Je n'ai pas pour habitude de lire les affaires des autres mais un mot avait attiré mon regard. Le mot "France", il parlait de la France, mon pays d'enfance. Une vague de souvenir me vint, des bons et des moins bons, il y en avait un en particulier de triste. Pris par l'émotion, j'ai rapidement terminé mon repas et je suis allé dans mon dortoir pour me préparer à sortir. J'avais besoin de me changer les idées, de sortir. Je suis donc allé dans mon coin favori du parc pour écrire. Je n'ai pas réussi à écrire quoique ce soit. Incapable, à la place j'ai dessiné des monuments français en souvenir de ma vie passée. Et puis pris d'une inspiration certaine, je me suis mis à dessiner Balto, une feuille entière pour dessiner mon chien.

Une fois mes dessins terminés, je me suis dit que j'avais soif et je me suis donc rendu à Pré-Au-Lard. Je suis arrivé dans le petit village vide, et je suis entré dans La Tête de Sanglier.

Je me suis accoudé au comptoir, salué le propriétaire et j'ai attendu qu'il puisse s'occuper de moi. J'ai alors pris un tabouret et j'ai posé mes dessins devant moi, les monuments français en haut de la pile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 9

 Au Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.