AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 2
Barnsbury [Quartier]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Mar 15 Mai - 16:05



Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici



D’un clin d’œil elle avait fait cliqueter la serrure, ouvrant la porte sur un petit couloir étroit accueillant paillasson et deux paires de chaussures. Son père et sa mère étaient rentrés du travail. Vu l’heure rien de surprenant, elle avait juste oublié que leur présence pouvait se faire un peu problématique sur le coup, mais opta pour un naturel très certainement un peu déconcertant pour le garçon qui la suivait. Un bêlement de mouton trahissant leur arrivée, Elhiya abandonnait ses chaussures dans un recoin et se lança dans le salon en jetant un regard noir au tableau magique.

–J’suis rentrée, on mange, on traine un peu et on repart

Planning court et concis, en même temps, la blondinette n’avait jamais vraiment pris le temps de détailler ce qu’elle faisait de ses soirées à ses parents qui la pensaient continuellement au château nuit après nuit. Un passage surpris devait, en toute logique les mettre de bonne humeur, et possiblement faire oublier la présence d’Ethan.

Le bruit avait interpellé sa mère Ylana, qui tout sourire avait passé la tête hors de la cuisine en s’essuyant les mains sur son tablier pour aller étreindre sa fille dans un calin toujours trop affectueux.

– Ho ? Tu es de sortie aujourd’hui ma cherie ? Les révisions avancent ? Besoin de souffler un coup j’imagine. Tu… ah non.. vous mangez avec nous tous les deux ?

Les opales claires, semblable à celle de la jeune serpentarde avaient glissée sur l’aiglon encore dans le couloir. S’en suivait un doux sourire, et un signe de tête avant de se rendre à la rencontre du garçon planté à l’entrée. Madame Ellis sourit de plus belle, collant une bise sur chaque joue du jeune homme arrachant un roulement d’yeux désabusée d’Elhiya qui lâchait ses paquets sur le canapé.

-Bonjour jeune homme, excuse le manque de politesse de ma fille qui ne fait même pas les présentations, je suis Ylana, sa maman. Vous avez fait les boutiques ? Ca creuse l’estomac ca généralement.

Elle avait ce même petit pouffement de rire faussement timide qu’Elhiya usait régulièrement quand elle avait quelque chose en tête dont elle ne parlait pas directement. La blondinette leva le nez, haussa les sourcils et esquissa une moue désabusée.

–Lâche-le, tu vas le faire rougir… mais oui on va manger avec vous, j’vais faire visiter, au moins tu diras pas que je manque de manières encore…

Madame Ellis avait rigolé avec douceur avant d’acquiescer d’un signe de tête, laissant loisir à sa fille de s’occuper du rester des conventions sociales. Soupirant, Elhiya effectua un mouvement de tête rotatif pour englober la pièce où elle était.

–Salon, cheminée, tableau stupide, escaliers et derrière moi cuisine et jardin

Plus de détail était inutile, Ethan avait des mirettes il lui suffisait de les ouvrir pour voir face à lui le grand buffet ou était posé un bouquet de fleurs, des photos de famille et un vide poche. En face deux canapé, un trônant devant la cheminée, un pour faire un angle droit tournant le dos à la porte de cuisine et un vaisselier bas avec le bazard d’apothicaire de monsieur Ellis. Quelques fioles miniatures étaient dans une petite cagette à côté d’une pile d’étiquettes vierge et un livre de comptes. Les moutons de la cheminée quant à eux n’avait de cesse de braire car géné, comme toujours de la présence d’inconnu.  La blondinette ne s’attarda pas sur la vitre aux rideaux de dentelle donnant sur la ruelle extérieure, ni sur le pouff présent juste en dessous. A la place elle attrapa ses sacs et donna un coup de menton vers les escaliers.

– 2 étages, on monte d’ailleurs, tu viens ?

Plus un ordre qu’une demande, la demoiselle avait commencé à grimper les premières marches des escaliers, se demandant pourquoi son père mettait autant de temps à descendre. Il devait surement être sous la douche ou occuper à essayer d’envoyer crumble vers un de ses clients
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ethan Turner, Mer 16 Mai - 14:45


Pv Elhiya
L.A. Mutuel

Réponse positive de la jeune tigresse au repos, le brun devait bel et bien s'attendre à rencontrer des membres de sa famille lors de leur passage chez elle. Qui? Ça il n'en savait rien, puisque l'étudiante s'était faite très avare de commentaires sur la question, presque comme si sa famille était trop horrible pour en parler à voix haute, comme si l'aigle devait voir sa situation familiale de ses propres yeux afin de comprendre ce qu'elle vivait. L'anxiété commençait peu à peu à reprendre le contrôle de l'esprit du bleu, alors que la blondinette tournait la pognée menant à la maison de ses parents. Et si son père était du genre très difficile sur les garçons avec qui sa fille se promenait? Et s'il était du genre ancien chef des aurors? Et si Elhi leur révélait ce qui s'était passé à Pré-au lard sur un coup de tête, et s'ils étaient déjà informés? Ce sentiment avec lequel il était tellement familier ne lui avait en aucun cas manqué, il réalisait d'ailleurs maintenant à quel point la vie pouvait être agréable lorsqu'on ne se soucie plus de rien. Cependant, même animé par son désir de retrouver ce calme intérieur que la blonde lui avait fait vivre quelques instants auparavant, le bleu ne parvenait tout de même pas à faire taire les peurs qui envahissaient peu à peu son esprit.

Un pas dans l'immeuble, puis un deuxième, assez pour commencer à entrevoir l'intérieur de ce dernier. Un escalier sur la droite, un salon se dessinant sur la gauche, quelques meubles de rangement, l'endroit n'était pas très grand, mais il n'y avait surtout personne en vue, léger soupir de soulagement du jeune homme, petit moment où il abaissa sa garde, pensant que la demoiselle allait profiter du fait que personne ne semblait avoir entendu leur arrivée pour simplement filer dans sa chambre avec lui. Stupide et grossière erreure alimentée par un profond désir d'éviter de rencontrer les figures parentales de la jeune femme, Ethan aurait pourtant dû se douter que la première chose que sa camarade ferait en rentrant chez elle serait de s'annoncer à ses parents, en ajoutant une version très simplifiée de leurs plans pour cette partie de la soirée. Fermant les yeux, craignant le pire, le bleu et bronze fut agréablement surpris d'entendre une voix féminine accueillante répondre à celle qui devait être sa fille. Exposant de nouveau ses pupilles azurées, la vision qui se dessinait devant le jeune homme lui confirma ce qu'il pensait, la ressemblance entre les deux femmes était trop convaincante pour que celle qui les accueillait soit quelqu'un d'autre que la mère d'Elhiya.

Les deux demoiselles semblaient être en bon termes, et la plus vieille des deux ne semblaient pas faire de cas de la présence du brun aux côtés de sa fille, jusqu'à ce qu'elle s'avance vers lui pour lui faire la bise, rendant le brun un peu mal à l'aise, même si certaines des craintes de l'étudiant s'envolaient de par ce geste. La femme se présenta comme étant Ylana, la mère d'Elhi... Ethan ne savait pas vraiment comment réagir, n'ayant eu que très peu d'amis au cours de son adolescence, il n'avait pas été confronté à pareille situation depuis très longtemps maintenant.

-Enchanté... madame. Je suis Ethan, Ethan Turner. Et oui, on est allé faire un peu de...shopping.

L'interlocutrice du brun pouffa suite à sa remarque, un peu comme la demoiselle à la chevelure scintillante le faisait si souvent, ils avaient au moins ça en commun au niveau psychologique, mais ce n'était rien pour mettre le jeune homme en confiance, qui trouvait particulièrement étrange qu'une femme mure semble amusée de la sorte en sa compagnie, alors qu'ils venaient tout juste de se présenter de façon très formelle. Plus vite ils quitteraient la présence des adultes de la maison, le mieux ce serait pour l'esprit du bleu, qui peinait à garder une expression neutre depuis qu'il avait mis les pieds dans cette maison.

L'horreur, la catastrophe, la blondinette rétorquait maintenant qu'ils allaient bien partager un repas tous ensemble, le brun, la blondinette, et le reste de sa famille. Cela signifiait forcément que son père ou encore son beau-père était dans les parages, et que lui, Ethan, allait devoir se taper une bonne heure à table en compagnie d'adultes qui adoreraient très certainement savoir qui il était, et Dieu que le bleu n'aimait pas parler de sa propre personne, surtout pas à des adultes, et encore moins à... ces adultes là. Prendre la porte, oui prendre la porte semblait être une très bonne idée, partir et ne plus revenir. Après tout, il y avait bien des restaurants où ils pourraient manger avec le peu d'argent moldue qu'il leur restait? Dans le cas inverse, ne pas manger allait très bien au jeune homme, celui-ci n'ayant bizarrement plus faim désormais. L'idée ne semblait par contre pas venir à l'esprit d'elhi, qui s'était pressé à faire le plus court tour du propriétaire de l'histoire de l'humanité, et avait ensuite incité le brun à monter les marches à sa suite pour aller visiter l'étage supérieur. N'osant pas feinter le malaise devant Madame Ellis, par peur de passer pour malpolie, Ethan lui fit une salutation très timide de la main avant d'escalader les marches deux par deux, priant Merlin de ne pas tomber sur le paternel de l'émeraude à l'étage.

Un adulte de rencontrer sur deux, le pire restait encore à faire mais il y avait du progrès, enfin c'est ce que le brun tentait de se répéter afin de se rassurer, alors qu'en réalité il était terrifié à l'idée de tomber nez à nez avec Monsieur Ellis, qu'il imaginait déjà comme étant un grand homme massif, chauve, possédant une tête de plus que tout le monde, et arborant plusieurs tattoos récupérés lors d'une long séjour en prison. Pourquoi cette image? Simplement parce qu'imaginer le pire scénario était un art auquel le bleu excellait bien malgré lui.

Le bruit caractéristique du clapotis de l'eau provenant d'une douche parvint de plus en plus distinctement aux oreilles d'Ethan alors qu'il rejoignait la demoiselle aux profonds saphirs, qui l'attendait à l'étage supérieur. Le père d'Elhiya prenait donc...sa douche? À moins que cette dernière ait quelques frères et soeurs?

-Tes parents vivent seul en ton absence ou bien t'as une fratrie? Dit le brun en jetant un coup d'oeil à la porte fermée de la salle de bain, insinuant qu'il voulait plutôt savoir qui pouvait se trouver sous la douche.

La demoiselle informa alors le jeune homme que ses parents étaient bel et bien seuls à la maison normalement, ce qui voulait donc dire qu'il s'agissait bel et bien de Papa Ellis, dans la douche. Soupir de soulagement du pirate au repos, il aurait donc un léger répit avant de rencontrer le grand méchant monsieur Ellis tout droit sorti de son imaginaire. Le tour du propriétaire se termina aussi rapidement qu'il avait commencé, alors que la serpentine demoiselle informait le bleu de l'emplacement de la salle de bain, du grenier, de la chambre de ses parents, et pour finir de sa chambre à elle, où elle s'engouffra, invitant par le fait même Ethan à la rejoindre. Super! Maintenant ils étaient à l'abri des jugements parentaux pour un bref moment, au moins jusqu'à ce que le repas soit servi, non? Enfin, c'était ce à quoi sa longue amitié avec Karver l'avait habitué, et pourtant, celui-lui, il aimait bien ses parents, alors là... autant se jeter par la fenêtre au moindre bruit suspect qui se rapprocherait de leur tanière, ça vaudrait forcément mieux que l'alternative.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Mer 16 Mai - 16:35




Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici

A croire que monter les escaliers était une épreuve digne d’un roman médiéval d’aventure vu le temps que le brun mettait pour gravir. Face à la porte de sa chambre, se décalant un peu sur le couloir, Elhiya soupirait, n’ayant qu’une envie : se laisser tomber tête la première dans ses oreillers et avoir une seconde de repos. Fais les boutiques c’était sympa, mais une légère pause aussi, surtout qu’ils n’allaient très certainement pas se coucher tôt. L’arrivé de la tignasse brune arracha un sourire moqueur à la demoiselle qui tachait de prendre avec considération la question qui lui était posée. Si de prime abord elle avait eu envie de lui dire « non mais, sang-pur, tu crois que ça se conserve en créant des grosses frateries ? », elle avait opté pour un simple haussement d’épaule et un acquiescement rapide pour ne pas partir sur plus d’explication. « Sinon là, chambre de mes parents, salle de bain, escalier pour aller au grenier, et ma chambre, viens » Simple mouvement de tête, pas de regard pour la pièce qu’elle occupait depuis l’enfance et chute moelleuse sur l’amas de coussin.

La joue glissant sur l’étoffe de coton, les bras étalé de chaque côté, les mains débordant du matelas, elle n’avait pas vu où ses affaires avaient chutées et continuait la visite guidé, la voix a demi étouffé ans les plumes d’oie.

–Armoire, fenetre, bureau, crumble… Crumble ? ‘Tain mais t’as rien à faire là.. bouge espèce d’idiote

L’oiseau chassé de petite mouvement vifs de doigts sautillaient désormais sur le sol pendant que sa maitre, exaspérée se redressait en inspirant profondément. Détachant ses barrettes pour les envoyer sur une des tables de nuit, elle poursuivait avec des consignes pour le brun tout en retirant son sweat, entrainant le bas de son t-shirt par la même occasion sans le vouloir.

–Pas besoin de me dire que tu t’attendais pas à ça, ca fait très fille je sais. Et pas de commentaire sur les photos affichées, oui y’à bien des têtes que tu connais dessus.

S’extirpant de son sweat, cheveux dans tous les sens, la blondinette tirait sur son haut pour le remettre en place et adressa un sourire en coin au garçon. C’était pas que ça la dérangeait qu’il scrute les photos moldues où elle était représentée avec Lucy ou Luna, ni même qu’il s’arrête sur celle, tout aussi figé du préfet de Gryffondor blond et elle-même un biberon en bouche, encore moins qu’il pointe du doigt la représentation animée d’Eurydice et elle, ou Luna et elle à Noel ou à la bibliothèque. Juste qu’elle ne voulait pas de commentaire, sur tout ce beau monde qui n’était pas là actuellement. Il manquait une photo avec Jace, ce n’était pas faute d’avoir passé beaucoup de temps ensemble, ici, chez Lucy ou ailleurs, mais n’avait pas demandé à ses parents de lui en passer.

Par contre, elle s’attendait à des remarque sur le rose poudré et le blanc écru qui occupait la pièce, les rideaux de voilà et mousseline aux couleurs rose et prune, ainsi que le mobilier aux allures baroque –voir princesse suivant les gouts-. Elle avait l’habitude, et en avait relativement assez qu’on s’attende à ce que la reproduction de la salle commune de Serpentard soit dans sa chambre.

– Fais toi plaisir sur les commentaires, j’ai l’habitude même la moquette est trop douce

D’un coup de baguette la demoiselle extirpait les affaires de son sac de shooping, ouvrait son armoire penderie et cherchait une place pour ranger ses nouvelles acquisitions, il commençait à ne plus y avoir de place là-dedans, elle allait raler quand  son manteau lui frappa l’œil.

–Pour le coup ca fera un peu dépareillé mais tant pis, t’en penses quoi ?

L’étoffe soulevée à son niveau pour montrer, la blondinette occulta la proposition de l’essayer pour se faire une idée en voyant une tête passer l’encadrure de la porte en souriant. Esquisse de faible durée quand cette nouvelle paire de prunelles azurs croissait la tête brune qui était dans le champ de vision.

–Et bien on dit même pas bonjour ?  T’aurais pu prévenir que tu rentrais quand même, et accompagnée en plus. Bonjour jeune homme, vous êtes ?
-Mal à l’aise à mon avis vu ce genre d’accueil. Nan j’ai oublié d’envoyer un hibou, de toute façon Crumble est ici ca limite les possibilités. Et lui c’est Ethan, c’est pas un moldu, pas besoin de le regarder comme ca. Ethan, c’est mon père, Edwinn-les-cheveux trempés de toute évidence
-Juste Monsieur c’est bien aussi. Vous venez d’où jeune homme ?
-De Poudlard, Laisse-le tu veux ?

La blonde avait roulé des yeux pendant que son père scrutait circonspectement le bleu de la tête au pied. Edwinn n’avait jamais apprécié quand sa fille ramenait du monde chez eux. Elle prenait –selon lui- plaisir a faire entrer dans sa maison des sangs peut recommandables. Il y’avait eu la gamine moldu d’à coté, puis la sang-mélé de Black, puis un né-moldu, le genre de chose qu’il n’aurait pas cru possible, il était persuadé que depuis toujours sa fille cherchait à lui faire avoir une crise cardiaque. Alors, derrière ses mèches blondes dégoulinantes, les opales cherchaient à savoir ce que sa rejetonne avait bien pu lui ramener. S’asseyant en tailleur, Elhiya soupira de plus belle devant cette éternelle comédie.

–Serdaigle, mon âge, première fois qu’il prenait le métro. Ca te va ? Il a le droit de respirer maintenant ?

Un sourire étiré en une grimace réprobatrice ourla les lèvres d’Edwinn qui fini par tendre la main à l’aiglon. Elhiya, un coude sur sa cuisse, la tête dans sa main, attendait juste que son père cesse de monopoliser l’entrée de sa chambre sans raison.

- Et bien, bienvenue alors. J’espère que vous aimez le feuilleté à la citrouille

Citrouille ? A ce mot Elhiya levait le nez, ce n’était plus trop la saison, même si ces légumes se conservaient longtemps, elle aurait plus parié sur certaines variété de courges. Plus exaspéré par ce genre de question que par la possible erreur de menu, la blonde se leva, alla poser un bisou de salutation sur la joue de son père et enroula le bras au tour de celui de l’aiglon en souriant.

-Si t’as fini, moi j’ai encore a faire avec lui. Des essais de maquillages notamment, donc tu veux bien nous excuser, mais j’ai à faire. Dis à maman de m’appeler si elle veut un coup de main sur le dessert.

D’un sourire amusé, elle avait tiré le brun de son coté, laissant Edwinn leur adresser un regard dubitatif et refermer le porte derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ethan Turner, Ven 18 Mai - 13:50


Pv Elhiya
L.A. Mutuel

L'émeraude aux éclats dorés s'était affalé sur son lit, alors que le bleu découvrait peu à peu la chambre qu'était celle de son hôtesse. En voilà une qui semblait préférer le confort de son lit à ceux de l'école. Ethan comprenait dans un sens, autant il adorait la salle commune de sa maison, ses lits spacieux plongés dans un environnement très serein la nuit tombée, mais rien ne battait le confort de son lit, la journée de son retour de vacances. Force de fausses politesses, la blonde avait fini son tour du propriétaire en présentant au jeune homme les éléments de sas chambre, jusqu'à la découverte surprise d'un petit hibou maladroit perché sur le bureau de la demoiselle. La malchanceuse créatrice du nom de crumble avait bienvite rejoint le sol dans un mouvement de la maîtresse des lieux.

Se redressant sur son lit, Elhi avait émis un commentaire au jeune homme sur les allures de sa chambre, comme quoi elle n'avait aucunement besoin d'entendre une nouvelle fois les commentaires le plus récurrent sur la petite pièce qu'elle pouvait appeler son petit bout d'univers. Un petit sourire en coin avait garni son visage suite à l'allègement de ce qu'elle portait, celle-ci ayant glissé un poil trop loin avant que la manoeuvre ne soit corrigée.

Seul avec la demoiselle, loin d'un public qu'il ne connaissait pas, à l'abri des parents, ne serait-ce que temporairement, le brun pouvait finalement commencer à respirer un peu plus normalement, laissant l'anxiété quitter son corps pour un court répit, une pause accordée par la vie, avant le repas fatidique. Un poids maintenant retiré des épaules du jeune homme, ce dernier pouvait désormais un peu plus apprécier les subtilités du décordans lequel il se trouvait. La pièce était baignée dans une atmosphère de petite fille, mettant en avant l'ensemble des couleurs allant du blanc au violet, passant bien évidemment par le rose. Le commentaire de la blondinette sur les cadres photos présents dans la pièce avait éveillé la curiosité du brun, qui s'attarda principalement sur celle où la jeune femme se trouvait en compagnie du préfet blond de Gryffondor, Ulysse; déjà, il s'agissait de la seule autre personne qu'Ethan reconnaissait, mais c'était également le cliché le plus comique de tous, vu ce que la demoiselle avait en bouche sur celle-ci. L'image arracha un sourire au brun, qui ne tenta même pas de comprendre le contexte de la photo; il entrait dans la vie personnelle de la verte et argent, et ne se sentait pas encore suffisamment à l'aise pour lui poser toutes sortes de questions qu'il jugeait personnelles.

Nouvelle remarque de la serpentine sorcière, usant d'un sarcasme incertain aux yeux d'Ethan pour l'inviter à passer des commentaires sur la chambre dans laquelle ils se trouvaient. Non convaincu par le côté sarcastique des paroles de son interlocutrice, le brun ne posa aucun jugement négatif sur la pièce aux allures très féminines, mais également enfantines.

-Bah écoute, c'est pas vraiment à moi d'apprécier ta chambre ou pas, mais j'sais apprécié l'agencement.

Oui bon, il n'aurait pas vécu ici, mais ce n'était justement pas lui qui vivait ici, alors son opinion n'avait aucune importance, et il n'aurait pas apprécié qu'on critique sa propre chambre, ou les dizaines de vestiges de l'époque où il suivait plus que religieusement les matchs de Quidditch de la ligue anglaise.

Pendant que la blondinette s'affairait à trouver un endroit où ranger le fruit de leur magasinage, le garçon aux cheveux d'ébène s'était finalement assis sur le lit, et observait les divers détails de la pièce, attendant qu'Elhiyaait terminé de s'installer afin de connaître la suite de la soirée, ou encore les directives sur le bon comportement à adopter en compagnie de ses parents s'ils voulaient avoir la paix pour la soirée. Mais voilà que la blonde trouvait un manteau dans ses affaires, et demandait l'opinion du jeune homme à ses côtés.

-Bah, vite comme c'est plutôt... jolie. Mais même si le style est différent, tu ne le portera pas toute la soirée, non?

Mais la réponse ne vint pas de la blondinette, elle ne vint pas du tout en fait, c'est une autre voix qui s'était élevé, depuis l'embrasure de la porte, faisant frisonner le bleu, qui avait été surpris par cette irruption, n'ayant jamais entendu la porte de la salle de bain s'ouvrir, ou même la douche se fermer. Glissement du regard obligé, Ethan découvrit bien assez vite le visage de l'homme derrière cette voix, le visage du père d'Elhiya. L'imagination du bleu et bronze était complètement à côté de la place, à une exception près, Monsieur Ellis semblait bel et bien hostile à sa présence chez lui, tout le contraire de sa compagne.

Un échange de paroles eut lieu entre l'émeraude et son père, échange pendant lequel la blondinette semblait bel et bien prendre la défense du jeune homme, ou plutôt répliquer de façon venimeuse aux questions de son père qui semblaient teinter de jugement, mais dont les tournures étaient beaucoup plus posés que celles d'Elhiya. Un semblait jouer le rôle de la fausse politesse, alors que l'autre était sur la défensive, tout ça par la faute de sa simple présence ici? Celui qu'Ethan fini par connître sous le nom d'Edwin sembla bien vite dépasser par la hargne dont faisait preuve sa fille, répondant à toutes les questions du blond avant que celui-ci n'ait le temps de les formuler. L'adulte en question avait fini par tendre la main au brun, lui lançant un bienvenu à contrecoeur. Le bleu, jusque-là paralysé devant la scène qui se déroulait sous ses yeux, se leva alors assez rapidement du lit pour répondre à la poignée de main de Monsieur Ellis, s'efforçant de le regarder dans les yeux afin de ne pas faire trop mauvaise impression. Jugeant bon d'ajouter quelques paroles avant de passer pour un muet, Ethan prit la parole durant leur poignée de main :

-Merci d'me recevoir, m'sieur.

Ce n'était pas particulièrement un plaisir de le rencontrer, celui-là, et Ethan décida de mettre de côté les mensonges d'usage, ne sachant pas à qui il avait affaire, il préféra ne pas tester les talents d'un possible légilimens, ou plus simplement d'un père ne tolérant pas les menteurs chez lui. La suite de la scène se fut rapidement, alors que la verte se levait à son tour pour donner un bisou sur la joue de son père, surprenant l'aigle de cet élan d'affection pour son paternel. Se pouvait-il qu'Elhiya, la fille du collège qui n'avait jamais rien à faire de l'opinion des autres, se pliât à une certaine autorité parentale? Le reste de la soirée allait peut-être répondre à ce questionnement sans grande importance pour le jeune homme, qui se contentait très bien du départ d'Edwin, les laissant de nouveaux seuls, dans une ambiance un peu moins tendue maintenant, à une seule exception... Elhiya avait bien dit que, ellesouhaitait faire des essaies de MAQUILLAGE sur lui!? Mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien avoir en tête? Jusqu'où les mecs gothiques étaient supposés se maquiller? Est-ce qu'il devrait avoir la peau aussi pâle qu'un vampire? Elle ne parlait pas de mascara, de rouge à lèvres ou de crayon noir, si?

Se retournant vers celle qui l'avait pris par le bras afin de le faire s'assoir de nouveau sur le lit, le brun ne chercha même pas à cacher son expression perplexe avant de lui poser une question à laquelle il était incertain de réellement désirer une réponse ;

-Euh, t'entendais quoi par des "essaies de maquillage" hein?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Ven 18 Mai - 16:42



Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici
♫♫ rien à voir mais tant pis

La porte refermée laissait enfin place à un semblant de conversation normale. Tant était peu que ça le put... Entre les commentaires conventionnels d’Ethan, ses remerciements risibles, sa mine déconfites en atterrissant sur le bord du lit, Elhiya n’avait pu s’empêcher un sourire en coin amusé qui ne confiait aucune esquisse de paroles rassurantes au brun. A la place, la demoiselle s’était placé devant lui, entre ses jambes, restant debout pour passer ses doigts dans ses cheveux les ébouriffant d’un coté à l’autre, semblant chercher le meilleur épi possible.

- Le mot essai englobe un tas de choses… Je te laisserai les découvrir à mesure… Mais le premier n’étant pas concluant, je voulais vérifier une chose... C’était quoi ce truc que t’as fait dans le métro ?

La main avait laché la tignasse, laissant libre le jeune homme juste une fraction de seconde pour que l’index effleure le petit bout de chair rose de la bouche avec légèreté. Les opales avaient glissé en fine fentes sérieuses dans celles d’Ethan, feintant l’effort mémoriel de la petite morsure de la lèvre inférieure que le garçon s’était infligée pour taire un réflexe qu’il n’assumait pas. Mimique imitée assez facilement, tant c’était une habitude de la demoiselle qui en venait à hausser les sourcils avec amusement.

– Un truc du genre non ? Et c’est à moi de faire ce qui en découle ?

Aucune réponse n’était attendue, elle ne lui en laissait pas vraiment le temps, se penchant à son niveau pour laisser le souffle chaud de sa respiration caresser les deux pétales de roses des lèvres du brun. Ce n’était vraiment pas dans les règles du jeu de se lancer pour se refreiner par la suite. Loin, très loin de ce qu’il avait dit vouloir adopter comme attitude. Un rappel était nécessaire. Un bout de langue mesquine taquinait le dessous gourmand de la lèvre supérieure en manque de répartie avant de s’éloigner d’un pas en arrière offrant un support de bois (bureau) la demoiselle qui souriait de plus belle.

-J’vais finir par croire que c’était cette cabine d’essaye qui te plaisait au final. En attendant, ca te doucher, ca m’arrangerait pour réussir à faire quelque chose sur tes cheveux s’ils sont humides

La serviette éponge posée sur le bureau envoyé sur la tête du brun, Elhiya retournait à son rangement sans lui laisser le choix. Pour les sous-vêtements propres, il aurait qu’à utiliser sa baguette, après tout, il y’avait un sortilège pour ce genre de chose et pour les protestations diverses et variée ca pourrait attendre.

-T’as tout ce qu’il te faut dans la salle de bain, te sens pas obliger d’utiliser mon gel douche à la fraise, mais si l’idée est de faire de toi quelque chose à croqueur pourquoi pas. S’pas moi qui doit consommer ce soir après tout

Un coup d’œil malicieux en le regardant se lever pour abandonner les lieux. Ne restait plus qu’à espérer qu’il ne restait pas un siècle sous l’eau chaude, sans quoi, Madame Ellis aurait fini de cuisiner, et la blondinette n’aurait même pas eu le temps de passer quelque chose de plus confortable. En attendant que le brun termine, Elhiya ses [url= https://static.zerochan.net/Kagamine.Rin.full.408944.jpg]chaussons[/url] de dessous le lit et se laissa tomber de nouveau sur le matelas, le regard dans le vague écoutant l’eau s’écouler de l’autre côté du mur avant de fermer les yeux. Une légere pause, un peu de repos, de quoi faire le vide dans sa tête, de quoi chasser le sourire du blond de son esprit. Quelle idée d’avoir fait une copie de la photo pour en laisser un exemplaire dans sa chambre ? maintenant que ses prunelles avaient recroisé le cliché, elle voulait juste s’enfuir dans ses bras une fois de plus. Et, tout oublier, absolument tout.

Les pensées s’envolaient allègrement, virevoltant loin de Londres, loin du cocon familial, loin du bruissement de l’eau, loin de la lumière faiblarde des lampes de chevet, pour n’entendre que le chant d’un grillon perdu sous la chaleur d’un clair de lune, enveloppant le palpitant d’une douce mélancolie agréable. Ce fragile équilibre entre tendresse pénible et frustration doucereuse ne semblait tisser une toile de plus en plus grande, de plus en plus collante à mesure que le temps s’écoulait. A ce rythme, elle finirait entièrement enlisée avant même d’avoir pu s’en offusquer, avant même de…

- Lili, vous descendez ? C’est bientôt près, vous voulez un petit apéro ?

Un sursaut. Se laisser porter par les promesses oniriques de quelques souvenirs trop tendres avaient toujours cette facheuse habitude à offrir un retour sur terre toujours trop violent. Le cœur battant, assise droite dans son lit, un oreiller avec des cœurs dans les bras, Elhiya regardait en direction de la porte, les yeux grands écarquillés. Quelques secondes de battements pour comprendre ce qu’on lui demandait et l’envol de chausson lapin dans le couloir confirmait la demande.

– On arrive !

On. C’était un grand mot avec Ethan toujours dans la salle de bain. Une tête passée par la porte sans même frapper Elhiya demandait au brun de s’activait un peu.

-Tu te feras belle tout à l’heure, on nous attends, dépèche

Elle n’avait pas vraiment fait attention à l’état dégoulinant ou non qu’il pouvait affichait lors de son intrusion surprise. Elle voulait juste qu’il ne passe pas un siècle à se coiffer alors qu elle comptait le faire elle même
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ethan Turner, Sam 19 Mai - 13:02


Pv Elhiya
LA Mutuel

Aucune réponse ne fut donnée au questionnement du brun, seul un rapprochement s'était produit, et la blonde qui commençait à... jouer dans les cheveux ténébreux d'Ethan? Même si les mouvements de la jeune femme semblaient avoir un autre but que celui de faire plaisir au bleu, les gestes s'avérèrent tout de même relaxant pour le jeune homme, le ramenant pour de bon des entrailles de l'anxiété. Un léger sourire de satisfaction avait temporairement illuminé le visage du pirate au repos, jusqu'au moment où la verte demoiselle avait finalement daigné répondre à la question précédemment posée par le brun. Enfin, y répondre était une exagération, puisque la réponse en question s'était faite particulièrement floue, voire même légèrement inquiétante tellement elle ne tournait le dos à aucune option de maquillage, pas même le rouge à lèvres... Mais le sujet s'aventura plus loin, sur le territoire du métro londonien, alors qu'Elhi questionnait Ethan sur ses agissements lorsqu'ils étaient tous deux dans un wagon en destination de leur emplacement actuel.

Mais qu'est-ce qu'elle lui chantait là? Il n'avait jamais agi de façon particulière pendant tout le trajet, c'était plutôt la blondinette qui l'avait provoqué encore et toujours plus fort, devant tout ce monde. Mais la voilà qui passait un index rapidement sur les lèvres d'Ethan, et semblait utiliser tous ses talents de comédienne pour mimer une réflexion interne. Est-ce que le brun l'avait embrassé alors que c'était contre indiquer? Non, leur dernier baisé remontait à plusieurs minutes avant même l'entrée dans les tunnels du train souterrain. Alors? Et c'est à ce moment que le brun la vit se mordre les lèvres... Est-ce qu'elle désirait réellement connaître les raisons qui le motivait à se mordre la lèvre inférieure?

Un léger teint carmin s'immisça dans les pigments de couleur de la peau du bleu et bronze, au même moment que la demoiselle s'approchait dangereusement de son visage, s'abaissant au niveau parfait pour que leur lèvre se touche, mais il n'en était rien. Une brise chaude, un parfum familier, une envie naissante, des pensées qui s'effacent, et un besoin qui refait lentement surface. Ce n'est qu'à un passage d'une malicieuse langue qu'Ethan eut droit, l'aperçu d'une scène qui semblait si loin, et pourtant si près également.

Un nouveau commentaire s'échappa des lèvres de l'émeraude demoiselle, toujours plus provocateur que le dernier. Elle semblait vraiment souhaiter que le brun réponde présent à ses avances, peu importe l'endroit, le moment, ou les gens présents, le brun y percevait un semblant de mise au défi, un défi qu'il aurait toute la misère du monde à accomplir, même s'il était diablement tentant d'essayer de le relever. Mais l'excitation fut ajournée bien rapidement, alors qu'une demande à l'endroit du brun avait glissé sur la pointe de ses lèvres; aller prendre une douche, et y aller seul, pour cette fois, dommage. Le bleu se retrouvait chauffé par la demoiselle, pris entre son envie de répondre là, dans l'instant, aux avances de la blondinette, et le besoin tout juste créer par la demoiselle d'aller prendre une douche, activité doucement rafraichissante et relaxante, chose qui lui ferait probablement le plus grand bien. C'est en relayant à plus tard, et visiblement à contrecoeur, ses pulsions physiques que le brun prit le chemin de la porte, recevant au passage une serviette en pleine tête, et un commentaire sur les articles de douches présents dans la salle de bain. Drôle de façon d'informer son invité qu'il n'y avait rien pour se sécher directement dans la pièce prévue à cet effet, mais bon, c'était Elhi, comme comportement le bleu avait vu pire tout de même, et ça lui changeait les esprits, redonnant à l'ambiance cette légèreté que le porteur des saphirs recherchait désespérément ces derniers jours.

-Ah? Tu viens pas avec moi alors? Fit-il à l'endroit de la blonde, juste après avoir retiré le bout de tissu de sur sa tête, afin de faire sourire espiègle avant de quitter la pièce. Pour le coup, le brun se faisait rougir seul, mais il était déjà bien au courant qu'il n'arriverait jamais à gêner la demoiselle blonde sans commencer par se gêner lui-même bien davantage, alors autant commencer quelque part.

La serviette sur l'épaule, Ethan s'était finalement aventuré dans la pièce que la serpentine danseuse avait plutôt identifié comme étant la salle de bain, cette dernière se révélant être tout ce qu'il y avait de classique dans une maison de cette taille en plein coeur de Londres. Les gouttelettes encore présentes sur le carrelage rappelèrent au jeune homme que Papa Elhi ne devait pas être très loin, et qu'il se demanderait sûrement quel genre jeune homme effronté pouvait bien utiliser sa douche lors de sa première visite, et ces quelques minutes seulement après son arrivée. L'aigle soupira sur une note de résignation, s'il devait endurer la froideur d'Edwin pour la durée d'un repas afin de pouvoir profiter de la soirée en compagnie de sa fille, et bien qu'il en soit ainsi, après tout, qu'est-ce qu'il pouvait bien lui faire? Dans une maison où il était le seul qui semblait avoir une dent contre lui, c'était plutôt au blond de mettre de l'eau dans son vin non?

L'aigle finit par sortir de ses pensées et retomber sur terre, il devait vraiment s'activer avant que le repas ne soit servi. Ethan déposa la serviette si amicalement fournie par la verte et argent sur un support, au sec, puis commença à se dévêtir, lançant des Récurvite sur l'ensemble de ses vêtements, avant de lui-même entrer dans la douche pour s'y laver. L'eau était bonne dès les premières gouttelettes, avantage non négligeable de passer directement à la suite de quelqu'un. L'étudiant hésita quelques instants entre les différents shampoings qui s'offraient à lui, et, se rappelant de ce qu'elhi avait dit sur le fait de le rendre "à croquer", il opta finalement pour celui de la demoiselle. L'activité n'était pas aussi plaisante que s'il aurait été dans la maison qui l'avait vu grandir, mais le bleu n'en fut pas moins capable de s'évader quelques instants, songeant à sa soirée, ce qu'il allait bien pouvoir faire pour réussir à s'affirmer davantage, quel pourrait bien être sa prochaine sortie de l'école, et s'il aurait le courage d'en organiser un par lui-même bientôt.

Le temps tournait, et ce fut bientôt le tour du mitigeur d'en faire autant. Ethan sortit de la douche, complètement nue, et commença à se sécher le corps de la serviette d'Elhi. Il était à Londres, en dehors d'un cadre scolaire, après une longue semaine de cours plus pénibles les uns que les autres de par sa propre humeur dépressive, il arrivait enfin à trouver un peu de répit, et se sentait renaître.

Un bruit se fit entendre, c'était la prote, mais il n'avait même pas fini de se sécher encore, vite, fallait cacher sa masculinité avec la serviette! Trop tard, Elhiya devait tout avoir vue, elle qui venait lui dire de se dépêcher, qu'ils étaient tous deux attendus pour souper. Ethan avait un large sourire accrochés aux lèvres, retenant un pouffement de rire alors qu'il ne pouvait s'empêcher de trouver la situation particulièrement cocasse. Il était là, les joues rebondies et injectées du rouge liquide de la vie, se cachant le bas du corps d'une serviette couleur rose dragée afin que la seule fille qui l'avait déjà vue dans sa complète nudité ne puisse retrouver cette vision datant de plusieurs mois maintenant.

-J'arrive le plus vite que j'peux, par contre si tu reste là à me regarder pendant que j'm'habille, ça risque d'être un peu plus dur. Avait-il dit, yeux espiègles et sourire coquin sur le visage.

Ce n'était décidément pas le temps de jouer, mais la situation s'y portait beaucoup trop pour que le jeune homme se refuse cette remarque. Maintenant, il devait réenfiler ses vêtements en vitesse pour aller rejoindre tout ce beau petit monde -pas toi Edwin- à l'étage du dessous, en espérant que ses cheveux mouillés ne gêneraient personne outre mesure.

Trois minutes, c'est tout le temps qu'avait pris le brun pour finir de se sécher et remettre la totalité de ses vêtements. Bon, il ne pensait pas être à son meilleur pour entrer dans les bonnes grâces des parents d'Elhi, mais étrangement, ce n'était plus du tout une priorité pour lui. À vrai dire, le dîner aurait pu se dérouler entièrement sous un silence angoissant et ça n'aurait pas perturbé outre mesure le bleu et bronze, même que cette possibilité semblait maintenant bien plus agréable qu'un interrogatoire musclé de la part du père d'Elhi. Petit passage rapide dans la chambre de la demoiselle à la chevelure dorée afin de lui faire savoir qu'il était fin prêt, et les deux étudiants descendirent finalement les marches menant au rez-de-chaussée, pour prendre la direction de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Dim 20 Mai - 23:01



Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici
♫♫ rien à voir mais tant pis


Dur hein ? le terme utilisé avait fait rire la gamine qui avait roulé des yeux avant de claquer la langue et repartir dans sa chambre pour partir. Déjà que se couvrir à la va-vite était complètement ridicule, s’il en venait à agrémenter des yeux de mots encore plus stupides, comment voulait-il qu’elle ne « smirk » pas même pendant qu’elle patientait sur son matelas. Descendre toute seule lui avait effleuré l’esprit, mais, elle était persuadée qu’il resterait planté à l’étage prétextant ne pas savoir où se trouvait la cuisine. Du coup, nouvelle perte de temps, nouvelle tête enfoncée dans l’oreiller en restant à l’affut du moindre bruit.

Depuis l’étage, les bêlements des moutons semblaient plus légers, bien que trahissant la présence du couple Ellis dans le salon au lieu de la cuisine. Un tintement de verre, le frottement des pieds de la table basse, l’annonce d’un petit apéro pour « ouvrir » la discussion. Il était vrai que les parents d’Elhiya voyait l’aiglon pour la première fois, et que jusqu’à présent, leur fille n’avait jamais permis de présentation réelle, sauf pour Luna, qui leur avait menti, et Eurydice très discrète. Pour les autres visiteurs, ça n’avait jamais vraiment été le bon moment. Arty n’avait été que de passage, Alexei arrivé comme un cheveux dans la soupe avec Aidan et… et c’était tout. Elhiya ne pouvait pas trop leur en vouloir de s’inquiéter de ses fréquentations après tout.

Dans un soupire, la tête d’Ethan, devenu pressé, s’était découpée dans l’encadrement de la porte pour prévenir de sa disponibilité nouvelle. Glissant hors de son lit, tapotant le bout de ses chaussons lapin pour les remettre en place, la blondinette attrapait le bras de son invité pour lui faire descendre les escaliers en toute hâte. Une fois sur le pallier, un mouton râlant de leur arrivée, Elhiya lâcha sa prise et alla se laisser tomber sur un bout de sofa.

- S’bon on est là. On aurait pu rester dans la cuisine, ca ne gênait pas non plus hein.

Pour toute réponse, le regard inquisiteur d’Edwinn sur les mèches détrempées du jeune sorcier, et un sourire amusé de la part d’Ylana qui, d’un coup de baguette, déposait dans les mains de chacun un verre de jus de citrouille pétillant. Elhiya esquissait un sourire en coin, déçue, ayant préféré quelque chose de plus corsé, mais ne préféra rien réclamer pour rester tranquille. Un signe de la main à Ethan pour qu’il vienne à côté, un plateau de grignotage lévitant jusqu’à la table basse et enfin, Madame Ellis prenant place à son tour en croquant dans un bâtonnet de carotte trempé dans du fromage frais. Afin d’éviter un interrogatoire au jeune homme accompagnant sa fille, la maitresse de maison avait décidé de prendre rapidement la parole.

- Quel programme pour ce soir ? On ne vous attend pas je suppose ? Tu n’oublieras ton double de clé ma chérie, ça sera plus discret que passer par la fenêtre de ta chambre. D’ailleurs je prépare le canapé du grenier ? Jeune homme vous y serez confortablement installé ne vous en faite pas.
-Hum, nach, pas beshoin

Parler tout en mâchouillant un bâtonnet de concombre à la sauce curry était bien plus compliqué que prévu. Mais le haussement de sourcil de sa mère, suivit du regard soudainement glacial de son père avait rapidement fait comprendre à la gamine, que ce n’était pas sa prise de parole la bouche pleine qui avait fait faire des bonds à ses parents, mais la simple notion d’absence de nécessité de lit d’appoint. Futur flot d’interrogation à venir à éviter, la blondinette avala rapidement sa bouchée pour compléter ses dires.

-On rentrera au château directement, tout simplement

Deux paires des mirettes septiques en train de les scruter, néanmoins, le bénéfice du toute sembla fonctionner quand même, Madame Ellis embrayant sur les révisions des aspics, demandant comment ça se passait, monsieur Ellis, lui plutôt peu enclin à faire passer la présence d’Ethan pour quelque chose d’anodin tentait une conversation avec lui, sur ses origines, son sérieux d’études et sur ses aspirations futures. Comme si une réponse qu’il jugerait fausse pourrait lui servir de justificatif pour lui dire qu’il n’avait pas à trainer avec sa fille. Ylana, de toute évidence habituée à ce genre de comportement, avait été préparer les assiettes qu’elle amener léviter vers chaque convive avant de revenir avec la sienne.

Suite de repas, sans pour autant que les choses paraissent plus calmes pour autant, Edwinn semblait bouder désormais, et Ylana, parlait de tout, de rien, de ses nouvelles collègues au journal et de leur incapacité à fournir un article, des dégradations au heurtoir, du déménagement des parents de Lucy et finalement, de la pointe de sucre de trop dans sa tarte tatin. Rien de désagréable en soi, si ce n’était la mauvaise humer d’Edwinn qui finit par poser la question qui le chagrinait depuis le début.

-Si vous n’êtes que camarade de classe, cela ne devrait pas déranger de dormir dans la chambre d’ami. Cela vous éviterait un transplanage nocturne un peu trop dangereux, au moins on ne s’inquiéterait pas

Soupirant légèrement, Elhiya glissait les yeux sur le brun, un sourcil désabusé relevé, attendant qu’il cède à la requête. En plus, comme ça, elle pourrait boire un peu et être moins sage.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ethan Turner, Mar 22 Mai - 15:12


Pv Elhiya
L.A. Mutuel



La jeune femme avait de nouveau saisi le bras du bleu et bronze et les deux étudiants avaient rapidement descendus les marches pour aller rejoindre les parents de la blondinette, qui se trouvaient dans... le living room? Déception soudaine du jeune homme; à moins que les Ellis soient du genre à ne pas manger à table, cela signifiait probablement un long interrogatoire de la part des deux adultes, ce dernier déguisé sour le couvert d'un apéritif sans fin, à moins que ceux-ci jugeaient que le retour innatendu de leur fille méritait d'étirer au maximum le temps qu'ils allaient passer en sa compagnie. Ethan avait pourtant cette drôle d'impression que cette dernière possibilité était foncièrement incompatible avec l'état d'âme du père de la verte et argent, ce qui faisait dire au brun que tout ceci devait être généreusement organisé par Ylana, la mère d'Elhi.

La tignasse blonde avait tôt fait de rejoindre un canapé pour s'y laisser choir, suivie un peu plus tard par le brun, qui s'était installé aux côtés de la demoiselle aux yeux d'océan. Bon, alors par quoi tout ce circe allait donc commencer? Du jus de citrouille pétillant il semblerait, donc rien à se mettre en bouche histoire de ralentir le débit de la conversation, et ainsi arriver plus rapidement au moment fatidique du départ obligatoire pour leur soirée Gothique. Ah! mais si en fait, il y avait bien un plateau de crudités qui flottait jusqu'à la table basse du salon, la mère d'Elhiya était vraiment un ange finalement, elle pensait à tout et serait probablement arrivé à détendre le jeune homme ainsi, si ce n'aurait pas été de la présence de son conjoint.

L'aigle avait décidé d'immiter la plus âgé des deux demoiselles, et s'était servit quelques bâtonnets de carottes avant que l'interrogatoire ne commence vraiment; avec un peu de chance, il allait pouvoir, lui aussi, poser quelques questions aux Ellis, et ainsi tomber sur une histoire qui les passionnait suffisemment pour passer bonne partie de la soirée à la raconter. La première à attaquer la discussion fut, à la grande surprise du bleu et bronze, la femme d'Edwinn, et non Edwinn lui-même. Les questions de la blonde étaient par contre bien plus vagues que ce à quoi s'attendait le bleu, qui remercia intérieurement la maîtresse de maison d'avoir involontairement coupé l'herbe sous le pied de son mari, permettant ainsi un questionnement qui était également à la portée de réponse de la plus jeune émeraude argentée. Une remarque sur le fait de passer par la fenêtre de chambre de la blondinette fut même suffisante pour accrocher une légère grimace d'amusement sur le visage du bleu et bronze; il y avait forcément une histoire derrière cette réflexion, cette situation s'était forcément déjà produit dans le passé. Pas que l'acte en question soit particulièrement surprenant de la part d'Elhi, mais la gratuité avec laquelle cette allusion avait été faite avait quelque chose de foncièrement "Ellis" maintenant, un peu comme lors de leur rencontre avec Adian, à la tête de sanglier, comme si la gêne ne faisait pas vraiment partie de cette famille.

La réponse négative d'Elhiya face au questionnement de sa mère, à savoir si un "lit" d'invité devrait être préparé dans le grenier, sembla être assez m'a reçu du côté parental de la famille, mais... pourquoi? Est-ce que refuser leur invitation à coucher était si malpolie pour eux? À quel point étaient-ils vexable facilement? Mais le jeune homme compris bien rapidement de quoi il en retournait, lorsque sa comparse se sentit obligée de préciser qu'ils rentreraient plutôt à l'école, réponse qui fit naître un sourire niais sur le visage du jeunes homme. Alors comme ça ils étaient choqués par la possibilité qu'ils dorment dans le même lit? Si Edwinn savait... il lui lancerait certainement un maléfice pas particulièrement indolore en pleine tête.

Cette clarification de la situation ne sembla pas vraiment convaincre le couple d'adultes, mais elle fut tout de même suffisante pour que le sujet soit dévié pendant un moment. Ethan en devait une à la femme de la maison, qui avait tôt fait d'aborder le sujet des ASPIC, ce qui ne concernait pas vraiment encore le jeune homme, qui préféra donc laisser la blondinette faire part de son ressentis sur le sujet. Le brun était tout de même curieux d'entendre la réponse d'Elhiya, n'ayant jamais eu pareil témoignage d'un étudiant de septième année, il saurait maintenant un peu plus à quoi s'attendre, même si le bleu se doutait déjà que le processus mental devait fort s'apparenter à celui qu'il avait lui-même traversé lors de son passage des B.U.S.E., en fin de quatrième année. Loin d'abandonner son interrogatoire, Edwinn revint bientôt à la charge, profitant d'un très bref silence pour tourner de nouveau l'attention sur le Serdaigle, au grand dam de celui-ci.

Voilà, c'était maintenant le moment tant redouté, celui où le bleu se faisait jauger par le maître de la maison, qui allait certainement désapprouver la personne qu'il était, et lui mener la vie dure pour toute la durée de son séjour chez lui. La première question du blond fut sur les origines d'Ethan, question qui aurait probablement été formulé avec plus de tact si elle aurait été  posé par Ylana, mais à laquelle le brun s'efforça tout de même de répondre du mieux qu'il pouvait; oui, il était né de deux parents sorciers, et possédait un ancêtre moldu du côté de sa mère, comme un peu tout le monde aujourd'hui, non? La question suivante trouva quant à elle bien plus d'échos chez l'aigle que la précédente, puisque celle-ci portait sur le sérieux que l'étudiant portait à ses études. Pour toute réponse, Ethan précisa qu'il était de la maison Serdaigle, et qu'aucune autre maison n'aurait pu être plus représentative de son sérieux scolaire, même si celui-ci laissait un peu plus à désirer depuis quelques semaines, mais ça, il se garda bien de le révéler à son interrogateur. La conversation tourna ensuite sur ce que le jeune homme désirait faire de son futur, un sujet encore bien peu réfléchis pour le bleu et bronze, qui se contenta de répondre qu'il était intéressé par divers sujets académiques et extra-scolaire, et préférait se concentrer sur sa réussite en cours, et rserver ses pensées sur son futur lorsqu'il aurait tous ses Aspics en main. Jamais le paternel de la famille ne semblait vraiment satisfait des réponses que l'aigle lui fournissait, comme si personne n'était assez bien pour sa fille; et puis m*rde quoi! Le brun n'avait pas l'intention de demander en mariage la blondinette aux yeux d'azur et à la chevelure scintillante, qu'il se calme à la fin. C'est d'ailleurs exactement ce qui se passa, lorsque le temps fut venu de passer au plat principal; la figure maternelle du couple avait pris le relais de la discussion, parlant plutôt de sa propre personne et de sa vie, en ajoutant un tas de détails qui n'intéressaient probablement qu'elle, évitant ainsi de nouvelles questions gênantes aux deux adolescents, pour un certain temps....

En effet, au bout d'un moment, le père d'elhi sembla ne plus être en mesure de taire ce qui semblait le démanger depuis un bon moment, et il se lança sans plus de préambules, revenant une nouvelle fois sur cette histoire ridicule de lit d'invité, précisant que ça le rassurerait qu'ils n'aient pas à transplanner en pleine nuit au château. Depuis quand il se faisait du souci lui? Ce n'était certainement pas dirigé à l'endroit d'Ethan, qui regarda la demoiselle à ses côtés, cherchant une réponse sur son visage; elle lui laissait répondre, elle s'était déjà prononcée sur le sujet et semblait maintenant tellement exaspérée par l'insistance de son paternel qu'elle ne souhaitait probablement plus s'en mêler. Ethan soupira faiblement, essayant de cacher sa propre exaspération face à la situation, il en avait marre de cet homme qui l'avait jugé dès le premier regard, et pour finalement acheter la paix, l'aigle finit par céder.

-Euhm, et bien... entre passer la nuit ici ou au château, pour moi ça ne ferait pas une grande différence, et puis ça nous permettrait de profiter de Londres un peu plus longtemps.

Le jeune homme s'était ensuite retourné une fois de plus vers la blondinette, cherchant à voir si elle le fusillait du regard ou si on lisait plutôt un soulagement de pouvoir enfin passer à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Mar 22 Mai - 16:28



Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici

♫♫

Si le calme du garçon à ses côtés ne l’avait nullement étonnée, c’était d’un haussement de sourcil et de mirettes grandes écarquillées qu’Elhiya accueillait la réponse qu’il fournissait à son père. Ici ou au château la même chose ? Ailleurs ou au château la même chose à la limite, mais pas ici et ailleurs la même chose, il avait vraiment dit ça consciemment ou le jus de citrouille lui avait tourné à la tête ? Un coup de coude, un regard insistant avec un petit mouvement de tête, la blondinette ne validait pas complétement mais se retrouvait au pied du mur. Se levant pour débarrasser, elle récupérait toutes les assiettes feignant l’indifférence avant de partir dans la cuisine avec sa mère.

-Et bien s’est réglé.

La charge posée dans l’évier, l’eau s’allumait et l’éponge s’activait sous la baguette d’Ylana qui s’enquerrait de l’humeur de sa fille. De toute évidence, si la gamine pouvait faire plus ou moins semblant à l’école, avec sa mère c’était un peu plus compliqué. A demi-mots cette dernière expliquait qu’elle n’aimait pas vraiment savoir qu’ils allaient tous les deux les attendre dans la nuit juste pour s’assurer qu’ils rentraient et qu’à ce compte-là, elle préférait directement passer la soirée dans le grenier avec les affaires de Lucy si c’était pour avoir à rendre un rapport détailler en revenant de leur activité nocturne. Les lèvres ourlées d’Ylana dessinaient ce même sourire que sa fille arborait de temps en à autre quand son regard croisait des prunelles ardoises, celui mêlant une trop grande affection et cette douleur éternelle de la crainte de se trouver privée de cette vision. Pour la première fois, une pointe enserrait le cœur de la gamine en pensant enfin à ce que sa mère pouvait ressentir à l’avoir si loin depuis tant d’année. Le regard fuyant, récupérant petites assiettes et cuillère, la blondinette marmonna qu’ils rentreraient quand même dormir ce soir et disparue dans le salon.

Distribution de dessert, suite de questions plus légère. La maitresse de maison commentant sa tarte trop caramélisée à son gout, son époux, au contraire, la complimentant car c’était meilleur ainsi, et Elhiya partant sur les modes de cuisson préférés des pommes, en demandant à Ethan ce qu’il en était pour lui. Au final, c’était avec une tasse de thé pour chacun que Monsieur Ellis demandait vers quoi les deux gosses allaient se diriger. Nouveau coup de baguette, Elhiya lui donnait le flyer de la soirée et se relevait en embarquant Ethan en le tirant par la main pour le trainer à l’étage. Eviter trop de questions étant le but recherché, elle n’avait pas trop laissé au brun l’occasion de protester et le lâchait une fois dans sa chambre pour fouiller dans son placard et sortir une serviette de bain propre.

-J’reviens, t’as qu’à commencer à te changer, je m’occupe de ce qui te sert de tignasse en revenant.

Un sourire malicieux glissé avant de disparaitre dans la salle de bain dans un claquement de porte. Mousse aux effluves de barbe à papa, huile de douche à la fraise, pas de quoi rester plus que de raison sous la douche, Elhiya, les cheveux encore mouillés s’enveloppait dans sa serviette éponge, frottait sa tête avec une seconde et revenait dans sa chambre en continuant le séchage partiel des mèches dorées.

-S’bon  ou t’as besoin d’un coup de main ?

Question posée sans même regarder ce que le garçon avait réussi à enfiler pendant le cours laps de temps que la demoiselle lui avait laissé. Abandonnant la serviette à cheveux sur le dossier de sa chaise de bureau, elle avait directement filé dans sa penderie pour chercher ce qu’il lui manquait, balançant le tout directement sur son lit. La jupettes bleue nuit avait été rapidement suivit du haut assortie avec ses lanières de cuir, d’un bout de sous-vêtement noir, d’une paire de résilles et d’une paire de boots noirs. En toute logique, pas besoin de plus. Se retournant pour vérifier qu’elle n’avait rien oublier, les opales finirent par tomber sur le brun.

-Un souci ?

Questionnement des plus innocents, se demandant pourquoi il ne continuait pas à essayer de se coiffer de lui-même au lieu de regarder des vêtements voler dans la pièce. Il voulait peut-être échanger les tenues au final et revêtir un corset et des plumes dans les cheveux. ?  Idée amusante en d’autres circonstance, mais pour ce soir, Elhiya préférait qu’il porte ce qu’ils avaient choisi ensemble plutôt que lui coller des barrettes dans les cheveux. Après, si elle avait poussé la réflexion à quelque chose de plus terre à terre, elle aurait éventuellement pu comprendre que c’était surement son costume d’éponge qui était mis en cause, ou du moins, la future disparition de celle-ci. Pas vraiment observatrice la petite. Lui adressant une moue interrogatrice, elle récupérait des doigts l’étoffe de dentelle et s’asseyait sur le bord de son couchage pour le passer sous serviette en attendant innocemment qu’Ethan lui dise si le surplus de sucre lui avait donné mal au ventre et des nausées. A moins que ce ne fusse le curry avec les concombres, le genre de chose qui ne passait pas tout le temps.

Patientant, c’était d’un simple mouvement de pouce qu’elle retirait ce qui la gênait pour enfiler son haut. Plus concentrée sur la façon d’attacher les lanières sur le côté qu’autre chose, le dos toujours tourné, elle fini par soupirer un peu exaspérer.

- Sinon tu te rends utile ? Tu me fermes le zip derrière s’teu plait ? Ca serait sympa
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ethan Turner, Ven 25 Mai - 9:59


Pv Elhiya
LA Mutuel
♫♬

Réaction surprenante de la jeune femme assise à ses côtés, Ethan se demandait s'il n'avait pas commis une erreur en confirmant au maître de la maison qu'ils allaient bel et bien passer la nuit ici. Il était en effet assez rare qu'il reçoive un coup de coude en guise de félicitations, et le regard insistant de la verte et argent en disait long sur la bourde du brun. Ce qu'Ethan ne savait par contre pas, c'était l'origine de son erreur, s'il n'aurait pas dû céder aux insistances du charmant Edwinn, ou s'il aurait plutôt dû formuler sa phrase autrement, pour ne pas manquer de respect à son paternel qui était s'était lui-même montré si respectueux depuis l'arrivée des deux adolescents. Dans un cas comme dans l'autre, la demoiselle aux prunelles azurées ne sembla pas juger utile ou bien vue de contredire la décision d'Ethan, même le bleu pouvait désormais sentir un peu plus l'envie de la blonde de quitter ce numéro de cirque au plus vite, pour passer directement à la réelle raison de leur venue ici.  

La petite visite d'Elhiya et sa mère dans la pièce voisine laissa le jeune homme seul avec la figure masculine de la famille Ellis. Un silence gênant s'ensuivi, les deux hommes se fixant l'un l'autre, l'étudiant tentant de jauger l'opinion que son interlocuteur avait de lui, alors que l'adulte était très probablement en train d'essayer de tourner une question inapproprié de telle façon qu'elle ne causerait pas de différend si jamais ses mots ne venaient qu'à se rendre jusqu'à la cuisine. Les secondes s'égrenèrent à une lenteur atroce pour l'adolescent, avant que ses pupilles ne percoivent finalement les deux femmes revenir vers eux; sauvé une fois de plus par une tignasse blonde. Les deux demoiselles n'étaient pas revenu les mains vides, apportant le dessert avec elles, dernière étape de ce repas qui n'était pas en bonne voie de gagner le prix du moment le plus joyeux de la vie du brun, qui aurait nettement préféré manger en compagnie de son illustre camarde de cours, seuls quelque part dans un restaurant Londonien, loin de la demeure de monsieur et madame Ellis. L'arbre étant capable de faire pousser de l'argent n'ayant pas encore été enchanté, le jeune homme était là, à partager une tarte tatin particulièrement sucrée avec toute une famille de blondinets. Les questions qui se posaient désormais restaient très anodines, le sujet de conversation tournant maintenant autour de la préparation des pommes, ce à quoi Ethan répondit, de son magnifique manque de connaissances sur le sujet, qu'il préférait ses pommes cuites au four, assaisonné d'un peu de cannelle, mais qu'il appréciait grandement le dessert qu'on lui servait, ce qui n'était qu'à demi vrai, avouons-le.

Le thé avait suivi le dessert, aidant un peu tout le monde à bien digérer son repas, et repoussant une fois de plus le moment où ce dîner serait enfin derrière eux, moment qui vint à point, lorsqu'Edwinn se décida finalement à demander en quoi consisterait plus précisément la soirée des deux étudiants au repos. Elhi, pour seule réponse, avait donné un pamphlet du Bal en Noir à son père, avant d'attraper le brun par le bras, pour le lâcher seulement une fois rendu à l'étage supérieur, dans la chambre de la blondinette.

Que Merlin soit loué, toute cette plaisanterie était enfin terminée, et Ethan pouvait enfin rebaisser sa garde et profiter un peu plus du reste de la nuit. Ce dernier s'était assis sur le seul lit de la pièce, et combattait son soudain désir de s'y allonger, ne serait-ce que quelques minutes. La demoiselle de Serpentard ne semblait aucunement affectée par les évènements qui venaient de se passer, et elle partit bien vite de la pièce, serviette en main, après avoir fait savoir au brun qu'elle allait prendre sa douche, et qu'il serait mieux qu'il enfile sa tenue de soirée en attendant son retour.

La porte avait claqué un peu plus loin dans le couloir, indiquant au jeune homme que la serpentine demoiselle était probablement en train de se dévêtir dans la pièce d'à côté. Ethan chassa les quelques idées interdites qui lui vinrent à l'esprit en entendant le bruit de l'eau commencer à tomber sur le plancher de la douche, se convainquant tant bien que mal qu'il était plus judicieux de simplement se changer, tel que demandé par sa comparse. Le bleu et bronze entreprit donc de se déshabiller, jetant son ancienne tenue dans un coin de la pièce, se disant qu'il pourrait toujours lui lancer un nouveau sortilège de récurage lorsque le temps serait venu de se changer à nouveau en civil. Le sac rempli des achats du brun fut ensuite vidé par ses propres soins sur le lit de la blondinette, avant que le jeune homme commence à revêtir sa tenue de pirate des temps modernes. Ce n'était rien de bien compliquer à enfiler, et le Serdaigle avait déjà terminé de s'habiller, à l'exception de sa redingote, lorsqu'Elhiya repassa le seuil de porte de sa chambre, désormais vêtue d'une tenue d'Ève seulement recouverte d'une serviette de bain.

La vision de la jeune femme ainsi peu vêtue était fort agréable pour les yeux du jeune homme, qui commençait à regretter d'avoir résisté à la tentation qu'offrait une douche à deux, douce révision d'un scénario datant de plusieurs mois déjà. L'accueil que la blonde avait lancé au bleu lors de son arrivée laissait croire à l'aigle que la présence de sa redingote était requise afin d'avoir une première image complète du costume, ses accessoires y compris. Par contre, à l'instant même, le spectacle qu'offrait la jeune femme était beaucoup trop divertissant, voire même appétissant, pour détourner les yeux pour quoi que ce soit d'autre que ne pas se casser la figure sur le chemin menant au lit. La jeune femme avait fait de même, rejoignant la petite pile de vêtements qu'elle allait porter pour la soirée. À cette distance, l'aigle pouvait sentir l'odeur encore persistante de l'huile de douche que la demoiselle avait choisie, quelques minutes plus tôt, mettant en éveil un deuxième sens du jeune homme, qui recommençait à se mordiller la lèvre inférieure; mettre la redingote, oui mettre la redingote, pour pouvoir partir un jour...

Et là, alors qu'Ethan venait tout juste de saisir sa volonté de toute la force dont il était capable, et qu'il s'était relevé afin d'enfiler la dernière pièce de vêtement qu'il ne portait toujours pas, il entendit la voix de l'attirante demoiselle lui demander son aide afin de refermer le zip de son corset. S'exécutant sur-le-champ, le jeune homme avait contourné le pied du lit pour embarquer sur ce dernier, et se positionner derrière la jeune femme. Refermer un corset, et rien d'autre, c'était à sa porté, c'était à la portée d'un gamin de 5 ans... mais elle était là, devant lui, ne portant rien d'autre qu'une petite culotte et un corset à demi fermé, celle qui avait le don pour attiser ses hormones, et avec qui il avait une séance d'essayage non complété à reprendre.

Les doigts de l'adolescent avaient glissé lentement sur l'étoffe du corset, à la recherche du miniature curseur servant à refermer le tout. Le toucher, nouveau sens en effervescence du jeune homme, alors que l'odeur de fraise se faisait de plus en plus puissante, et que la vue plongeante qui s'offrait aux pupilles du bleu, par-dessus l'épaule de la jeune femme, titillait plus que jamais son envie de se perdre une nouvelle fois avec elle. D'un lent mouvement, les dents du corset se refermaient les unes sur les autres, alors que le jeune homme remontait jusqu'au niveau des omoplates de la jeune femme. Et là, alors qu'elle était à demi retourné, le brun n'avait été en mesure de se contrôler une seconde de plus, il la voulait, elle était là, dans le lit avec lui, presque dénudé, et il n'avait eu d'autres choix que de visiter fougueusement les lèvres d'elhiya, baiser qui avait été accompagné d'une pression sur ses épaules, pressionobligeant la demoiselle à retomber, le dos sur le lit, le brun penché au-dessus d'elle, qui la regarda droit dans les yeux avant de s'aventurer à lui donner un deuxième baiser, empreint de désirs interdits.

Ethan se redressa quelque peu, replongeant ses mirettes dans les puits d'une bleutée sans fond qui s'étendaient devant lui. Il ouvrir finalement la bouche, et dit, d'un air malicieux.

-C'est dommage, j'ai juste envie de te l'enlever maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Ven 25 Mai - 14:26



Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici

♫♫

La tête inclinée sur le côté patientait sagement, les mirettes observant la danse légère de quelques mèches humides devant elle, aidant le mouvement de temps à autre pour observer la chute fatale d’une goutte d’eau sur sa cuisse mise à nue. La mort d’une étoile liquide, la fin d’une chorégraphie éternelle, répétitive, offrant l’impact plusieurs mètres plus bas, comme toujours… Comme ce souffle chaud dans sa nuque déclenchant frissons doucereux, images délectables faussement oubliés. Un balancement de nuque lent, les cils posés sur le champ de vision se permettant un petit aparté de l’image d’un Autre aux gestes trop doux, trop tendres, enivrant le moindre sens, le moindre centimètre carré de sa peau.

C’était comme s’il était là
Vibrant,
Vivant,
Effleurant ce petit morceau de chair tendre,
L’enflammant,
De la caresse d’une plume,
Abandonnée.
Comme si
Le monde s’arrêtait,
Juste pour cet instant,
Juste pour susurrer,
Un mensonge si chaud
Qu’il restait gravé
Au fer rouge.

Mais l’illusion fanait tout doucement, au chant discret des cliquetis des dents du vêtement se resserrant sur le palpitant désœuvré de ce qui n’était pas réellement, de cet être qui lui manquait encore un peu plus maintenant, de ce regard trop clair pour être celui dans lequel elle désirait se noyer. Et les remerciements faiblards se perdaient dans la réalité que passablement suffisante pour faire taire cette pointe lancinante.  La bouche entre ouverte avait tenté, pourtant, de prononcer un mot, mais l’absence d’ardoise figeait toute sa présence, la plongeant dans l’inconscience d’un baiser soudain, précipité, l’arrachant à ses songes passés, l’appelant à un oubli si facile à atteindre.

Un nouveau mensonge,
Une nouvelle perte de Conscience,
Une mystification de sens,
Un pansement éphémère,
Qu’il suffisait de dessiner,
De la pointe de la langue,
Du bout des doigts glissé dans
L’ébène d’une tignasse.

Il suffisait, juste de prétendre, de s’assurer vouloir rien de plus que ce genre de marque enivrante sur sa bouche, dans son cou, sur ses hanches, au creux de ses reins, pour faire naitre l’ébauche d’un nouveau tableau étourdissant. Il suffisait juste de le laisser faire, de laisser prendre son envol, de le laisser la guider sur un terrain de jeu déjà trop utilisé à son jeune âge, il suffisait juste…. De fermer les yeux, et de poursuivre la danse, chasser les pensées, effacer ce sourire d’un autre, ne pas faire comme s’il était lui, mais comme s’il pouvait être mieux que lui, et laisser le souffle s’affoler, la cambrure instinctive frémir sous la chaleur de son corps contre le sien, juste….

Etre cette autre,
A la carapace inviolable,
Libre et insensible,
Danceuse d’une nuit,
Au partenaire d’un soir,
Comme si, jamais,
Ca n’avait d’importance,
Comme si, toujours,
Ces liens invisibles
S’étaient trompés,
Et méritaient
D’être brisés.

Sauf qu’elle ne voulait pas... Pouvait pas... N'y arrivait pas... Les joues teintées de rose suppliaient le reflet d’autres mirettes, d’autres lueurs, d’autres étoiles, d’autres gouts, ceux d’autres enivrements… Un léger mouvement de recul à la liberté recouvrée, jusqu’à l’oreiller permettant de se rassoir un peu, de fixer timidement l’aiglon en plein envol avant de fuir, une seconde fois, se sentant coupable. Le sol devenant intéressant une fraction de seconde, trouvant la justification à cette distance fraichement acquise dans l'occultation volontaire des mots qu'il avait glissé à son attention.

- Pas.. Maintenant. Pas ici… La porte derrière toi peut s’ouvrir n’importe quand

Fausse raison, au damn de Conscience bâillonnée en train de fulminer depuis son cachot. Il faudrait, un jour que cette comédie ridicule cesse une bonne fois pour toute, que la voix coincée dans les murs de pierre épais se fasse enfin entendre et reprenne le contrôle pour arrêter les vrilles d’estomacs, et les réactions peut compréhensible pour autrui. Un léger sourire adressé au brun, un bout de nez approché du sien, une main gratifiant sa joue d’une légère prise pour déposer un baiser du bout des lèvres sur l’humidité des siennes.

-Je doute que tu désires te retrouver nez à nez avec mon père alors qu’il me manque la moitié de mes vêtements. Je crois que personne ne le désirerait en fait. Et le sang, c’est dur à faire partir sur la moquette, autant éviter

Le clin d’œil se voulait malicieux, malgré la zébrure de mélancolie tatouée au milieu des pépites d’émeraudes discrète. Et de la baguette agrippée, le retour de la jupette mettait un terme à toute possibilité de meurtre de la part d’un père possessif. L’étoffe sur les jambes nues avait cet effet de fraicheur nécessaire à un rappel à l’ordre. Le jeune homme n’était pas là pour la faire repartir sur quelques travers délectables, mais uniquement pour cesser de pleurer avant chaque cours et offrir sa présence les yeux rougis et l’humeur irascible. Rien de plus. Car c’était toujours plus simple de ne pas se concentrer sur soi.

De ne pas se demander pourquoi cette douleur
De ne pas se demander pourquoi ce manque
De les cacher derrière une idée,
Un but,
Une fausse bonne action altruiste,
La servant aussi, quelque part…

Alors, passant ses résilles le long de ses chevilles, les remontants avec soin, ne restait plus qu’à rajouter du fare sur les paupières, des boucles sur l’or mouillé, de la bonne humeur sur ses lèvres et du noir sur ce qui ne devait être. Le lit et le brun contourné, Elhiya récupéra les accessoires du jeune homme, sans lui passer son veston, se contenant de revenir vers lui pour lui passer la ceinture, la laissant choir sur le côté, l’équipant de ses apparats de pacotille et entremêlant ses doigts aux siens pour échanger son assise moelleuse pour celle de la chaise.

Une main sur chaque accoudoir,  les opales plantés dans les siennes,  piquée entre ses jambes, penchée en avant, une ou deux longues secondes passaient sans qu’un seul mot de ne soit prononcé, l’observation à son comble.

– Tu n’as aucune nuance de couleur là-dedans, ça devrait être encore plus simple que ce que je pensais. Laisse-moi faire, ça ne devrait pas être long
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ethan Turner, Mar 29 Mai - 15:42


Pv Elhiya
L.A. Mutuel

♬♫

Un léger laisser aller, un vif sentiment d'aventure développé pour une première fois sans liquide polluantson bon jugement, qui ne dura que quelques agréables secondes, avant de se voir refuser l'accès à un moment d'une folie bien plus abondante, la porteuse des rayons d'ors rappelant douloureusement au brun la présence de son père, et les conséquences mortelles d'une éventuelle découverte de sa part de leurs deux corps enlacés dans une danse probablement des plus inappropriés pour le regard extérieur. La demoiselle avait semblé gênée, ou même coupable, de cette interruption des festivités entamées par le bleu et bronze, une émotion qui ne naissait que très rarement sur un visage d'ordinaire aussi jouer, qui fut suffisante pour qu'Ethan comprenne la gravité qu'entourait l'état mental du dénommé Edwinn; si la demoiselle ne se risquait pas elle-même, c'est que quelque chose devait déjà s'être passé sur le sujet, et qu'elle ne voulait pas revivre un tel drame familial inutile.

Une douce main glissant sur une joue écarlate, charmante attention accompagnant un rapprochement de nez, puis de lèvres, dernière gâterie suivant un repas bien trop rempli, délicieux dessert justifiant pleinement le détour chez des parents à demi accueillants. Les paroles de la porteuse de puits d'étoiles avaient quelque peu entravé le désir grandissant d'Ethan, qui se retrouvait maintenant à admirer le peu de nudités quitter la pièce au fil des vêtements que la verte demoiselle enfilait, mêlant désormais classe et beauté avec une touche de ténèbres qui surprenait les goûts du brun, dont les pupilles étaient désormais aussi satisfaites que son appétit.

La glorification de la jeune femme à demi achevé, celli ciavait reporté son attention sur le brun, ou ses accessoiresplutôt, composées en grande partie de bagues et d'un collier, la ceinture laissé aux bons soins des doigts d'Ethan, dont son retour sur terre remerciait de tout coeur l'émeraude demoiselle de ne pas l'avoir attaché pour lui, acte qui aurait été des plus cruels suit à un refus de rapprochement si récent. Plus les ornements de piratesrejoignaient leur place attitrée, et plus Ethan s'effaçait, portant plus qu'un simple costume, mais un titre, une personnalité, un personnage. L'aigle n, avait pas encore donné de nom à ce mystérieux étranger dont il prendrait bientôt les mimiques, mais il avait le sentiment que celui-ci ne connaissait pas la peur, ou très peu, et que la séduction faisait partie de son arsenal bien garni de talents plus ou moins cachés.

Crevant le nuage de pensés voués à un pirate fictif, la serptentine Elhiya usa d'une délicatesse nouvelle pour intimer le bleu et bronze à s'installer sur la chaise de bureau se trouvant à proximité, mouvement de doigt ayant l'effet escompté sur le docile étudiant qui n'avait pas encore laissé sa place à l'espiègle intrus de la soirée. Sans plus de préambule, la jeune femme s'était penché en avant, plantant ses opales une nouvelle fois dans ceux du brun, gardant une concentration déconcertante, que pouvait-elle bien chercher au creux de ses yeux? Était-ce une façon de lui reprocher son comportement un peu plus cavalier? Ne se préparait-elle pas à l'embrasser, plutôt? Et qu'en était-il de cette fameuse raison de peur de l'autorité parentale, qu'est-ce que le blondinet dirait, s'il entrait à l'instant dans la pièce? En attendant, l'odeur de fraise continuait d'emplir les narines du jeune homme, prouvant une fois de plus qu'un estomac plein n'excluait pas le retour hâtif d'une faim à peine refoulée.

Puis, un diagnostic jaillissant des ténèbres du non-être, Ethan n'avait pas de nuances de couleur dans ses yeux, et ce serait simple... mais qu'est-ce qu'elle allait faire? Lui changer la couleur des yeux avec le sortilège vue en métamorphose? Lui coller une lentille plutôt, ou... lui mettre du maquillage?

-Ce sera plus simple de faire quoi? C'est pas déplaisant se faire observer comme ça, mais tu m'inquiète un peu là, tu veux changer la couleur de mes yeux?

Questionnement qui ne trouva que pour réponse un sourire sur des lèvres maintenant bien familières du jeune homme, celles-ci accompagnées d'un simple clin d'oeil très peu rassurant à l'endroit d'Ethan. L'absence de réponse avait valut au jeune homme un soupir d'anxiété; il tentait de se souvenir les instances où l'émeraude argentée arrivait ou non à faire de la magie, et se souvint qu'elle était encore assez douée sous l'influence de fortes quantités de polluants sanguins, c'était donc un...bon signe? Malgré tout, le fait de voir la demoiselle s'armer d'autre chose qu'une baguette magique eut un effet assez rassurant chez le brun, qui dû se rendre à l'évidence que le châtiment du maquillage venait de tomber, mais pourquoi? Est-ce que c'était vraiment nécessaire, ce crayon noir? Il n'avait jamais été maquillé auparavant, et elle, est-ce qu'elle avait déjà maquillé quelqu'un d'autre que sa propre personne? Forcément, se maquiller soi-mêmedevait être plus facile, à moins que ce soit le contraire?

Les mains du jeune homme agrippèrent les accoudoirs de la chaise qui le maintenait désormais assis, alors qu'il tentait de rester le plus immobile possible, le regard figé sur le crayon noir qui s'approchait dangereusement rapidement de ses yeux, figé devant un destin qui semblait être inévitable.

-C'est mieux de garder ses yeux ouverts ou...

Trop tard, le crayon gras se frayait déjà un chemin sur les limites du champ de vision de l'aigle, qui ravalait difficilement sa salive, tentant de penser à autre chose, histoire que le temps file plus rapidement, tâche impossible à accomplir lorsqu'on n'apprécie pas particulièrement les intrusions de corps étrangers à proximité de ses yeux.

Quelques dizaines de secondes, voir quelques minutes, c'est tout le temps qui avait été nécessaire à celles aux mille mèches d'or pour accomplir son oeuvre artistique, rassurant grandement le jeune homme lorsque le travail fut enfin déclaré comme étant terminé. Ethan avait encore l'usage de ses deux yeux, et à la vue de l'air satisfait de la jeune femme, elle ne semblait pas avoir donné naissance à une aberration sur le visage du jeune homme, qui désirait tout de même vérifier en regardant son double dans la glace. Se retournant à la recherche d'un quelconque miroirtrainant sur le bureau de la jeune femme, normalement un endroit d'excellence pour trouver ce genre d'apparat, le bleu trouva le trésor tant convoité : une petite plaque de verre réfléchissant, agrémenté d'une photo qui n'intéressait pour l'instant pas le brun. Le regard que ses yeux croisèrent sur la surface de verre n'était pas le sien, il était beaucoup trop profond pour ça, beaucoup trop... ténébreux. Un regard incrédule s'envola en direction de l'artiste, avant que ce dernier ne glisse une fois de plus vers son image réfléchie, admirant quelques secondes de plus le travail effectué par l'infirmière des soirées arrosées, qui possédait visiblement une multitude de talents cachés. Si les yeux du jeune homme étaient quelque chose qu'il appréciait grandement sur sa propre personne, en ce moment, ces derniers n'étaient que davantage mis en évidence, et il songeait presque à se maquiller ainsi sur une base régulière désormais.

-C'est... Dit-il alors qu'il se retournait vers la blondinette pour poser ce nouveau regard sur le visage de sa créatrice, ...vraiment très réussi je trouve, t'es très douée, merci.

Puis, comme s'il pouvait s'agir d'une quelconque récompense, il déposa un baiser sur la joue d'Elhi. La transformation était complète, et le personnage ne se tardait d'entrer complètement en scène, et Ethan sentait l'excitation de la soirée à venir lentement l'envahir.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Mer 30 Mai - 16:33




Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici


Il avait la bouille des gosses qui ne savaient pas à quoi s’attendre. La bouille de coupable en ayant rien fait, et la bouille de « mais à quelle sauce on va me manger ». Amusant, et mignon. Un peu trop même. Abandonnant quelques gouttes de fraise sur les genoux du brun, Elhiy s’était contenté d’un sourire amusé et d’un clin d’œil à la question posée. Nul besoin d’explication à une manœuvre que la male voyant sa virilité en danger refuserait d’un bloc au mot « khol noir » prononcé. Les gestes avaient juste servis de justificatif. Un coup de baguette pour amener la mallette de maquillage, le choix du crayon, du pinceau biseauté et celui pour flouter un peu la ligne de charbon, et la blonde, se repenchait à nouveau sur son mannequin du jour, un pinceau coincé entre les lèvres. « Tais-toi et ne bouge pas, fais-moi confiance, te crispe pas ». Raz de cil du bas rehaussé d’ébène, trais de liner très léger, très fin et surtout  estompé afin de donner un peu plus d’ombre à la paupière mobile. Une point de far, très léger, brun foncé, qui se noyais dans le sombre pour essayer de relever une tout. « Vla arrête de raler et regarde ». Un coup de menton avant de remettre le matériel au bon emplacement et chercher de quoi s’occuper de ses cheveux.

Un aller-retour dans la salle de bain, avec un peu de cire à coiffer, qui ne servait plus depuis que la blonde s’était faite couper les cheveux. En pagaille d’or, elle les laissait généralement prendre la forme qu’il voulait, je faisant des ondulations que rarement. Le pot quasi neuf, retrouverait enfin une utilité ce soir. Déposant le petit contenant sur le bureau, un simple sourire amusé ourla ses lèvres à la conclusion du jeune homme. Il posa un baiser sur sa joue, la faisant pouffer doucement. « Ca va, ce n’est pas bien compliqué non plus, j’ai pas fait grand-chose. Maintenant, continue à rester sage va ». Du bout des doigts, une pression sur le torse pour l’intimer à rester sur son siège, et de l’autre, l’abandon du produit capillaire entre ses mains. La curiosité de l’oiseau en train de s’éveiller pouvait bien se satisfaire une seconde. Un rappel à sa mémoire, supposé faire revenir à lui la petite note sur sa tignasse devait suffit aux diverses questions stupides qu’il pouvait se poser.

Sans un mot, les bras désormais croisés, la moue circonspecte sur le visage, Elhiya hochait la tête, de gauche, puis de droite, cherchant ce qui pouvait plus lui plaire. Dans la boutique, l’image fugace de mèches rebelles l’avait séduite, mais au naturel, la masse ébène semblait retomber trop facilement. Alors, c’était un peu au feeling, que récupérant la cire entre les mains, la faisant chauffer en la frottant entre ses doigts, la blonde, mine sérieuse, glissait les ongles dans la chevelure pour lui donner une forme un peu plus sauvage, un peu plus déstructurée. Des essais d’un côté, puis de l’autre, pour ne jamais trouver ce qu’il lui convenait réellement. S’arrêtant un instant, fixant le garçon sans mot dire, un petit détail la chiffonnait sans arriver à mettre le doigt dessus. « Humph… Je vois pas ce… ho.. » Illumination soudaine, et compréhension du détail manquant.

S’houspillant toute seule de ne pas y avoir pensé plus tot, la demoiselle laissait se dessiner sur ses joues rebondit un sourire carnassier. C’était l’aspect fougueux et indomptable qu’il fallait, et elle ne l’avait vu qu’une seule fois sur le brun, la fois, où, au 3 balais, ils avaient tous les deux écoper d’un male de crane carabiné. Seul souci, l’ivresse n’était pas présente, et l’envie d’un blond entre ses doigts toujours bien trop vibrante. Impasse réelle à moi que… Glissant dans  le cou de l’aiglon, une légère morsure offerte au lobe de l’oreille, Elhiya optait pour la facilité : provoquer les pulsions adolescentes du garçon, en les appelant très discrètement « Et mon pirate de la cabine d’essayage est toujours là, où je perds mon temps ? ». Un mouvement très lent pour revenir à lui, pour effleurer ses lèvres et  planter ses prunelles dans les siennes, rictus de défi, il ne semblait pas bien prompt à résister aujourd’hui. Pourtant, c’était plusieurs secondes qui s’étaient écoulées (4 ou 5 en fait) où un conflit intérieur semblait faire rage chez le futur « Killian » de service.

Nouvel amusement pour la blondinette, qui en profitait pour se glisser sur ses genoux et jouer à titiller sa capacité à craindre des répercussion paternelles, un baiser dans la nuque, une ligne fine et humide du bout de la langue pour y dessiner un parcours jusqu’àu petit morceau de chair meuble qu’elle suçota faiblement, avant qu’il ne perde, d’un coup, la dernière barrière de raison existante. Ce fut d’un geste précipité, empressé, qu‘Ethan récupérait avec avidité ce qui lui était refusé. Un peu brutal même, sans déplaire à la demoiselle qui en profitait pour parcourir de la pulpe des doigts les mèches sombres, les mélant, entremêlant dans un mouvement plus naturel et décoiffé qu’elle n’aurait pu le faire cherchant à structurer le tout. Quelques images brodées d’or, affolant les sens et le cœur pour parfaire les gestes avant de reconnaitre que la caresse humide était dépossédée de cette marque d’affection aveugle et bien trop douce pour être parfaite. Le souffle court, les joues pigmentées de rose, Elhiya forçait le brun à le lâcher, le poussant de la paume de ses mains pour récupérer une distance de raison.

Les mirettes se focalisant de suite sur les mèches de cheveux bordéliques, elle sourit de plus belle, satisfaite de son coup. « Nickel, maintenant laisse-moi la place que je m’occupe également de ce qui me sert de cheveux. » Sourire en coin plus que ravi,  la Verte quittait son reposoir et se remettait debout, attendant qu’on lui cède le siège de bureau
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ethan Turner, Jeu 31 Mai - 12:50


Pv Elhiya
L.A. Mutuel

𝄞

Des yeux azurs du jeune homme, l'amoureuse des sucreries avait tourné son attention vers la chevelure ténébreuse de son cobaye, s'armant de cire à coiffer avant de s'attaquer à cette nouvelle tâche. Si le maquillage de pirate avait été une partie de plaisir pour la blondinette, la situation était bien différente pour ce qui était de trouver la bonne coiffure à donner aux cheveux de charbon du bleu et bronze. En effet, plusieurs tentatives garnirent le visage de la jeune femme d'une moue insatisfaite et interrogatrice, jusqu'à ce moment où une idée avait semblé se glisser dans son esprit, un simple plan qu'elle n'allait sans doute pas tarder à mettre à exécution.

Un énorme sourire qui n'avait rien pour mettre le brun en confiance s'afficha sur le visage d'une Elhiya qui ne jugeait pas bon partager ce qu'elle avait derrière la tête. Un instant plus tard, et les lèvres de la danseuse en herbe remontaient le cou d'un aigle qui ne comprenait rien à ce qui lui arrivait, mais qui n'eut d'autres choix que d'être frappé d'un nouveau désir pour sa coiffeuse, lorsqu'il sentit les dents de celle-ci jouer avec son lobe d'oreille. Se retenant d'offrir le spectacle d'une nouvelle morsure de lèvres à la blonde, l'adolescent voyait grandir son désir bouillant pour la jeune femme, après les provocations de cette dernière, qui n'avaient été empirés que par cette nouvelle rencontre au sommet des perles d'âmes bleutéeset de cette proximité soudaine des lèvres d'une émeraude bien trop attirante. Quelques secondes plus tard, et la voilà qui glissait sur ses genoux, faisant un retour triomphal dans la nuque de sa victime, pour reprendre son assaut de l'endroit précédemment mordillé, cette fois-ci usant habilement de la pointe de sa langue.

Edwinn et Ylana n'existaient plus, cette chambre, cette soirée, les conventions sociales, les répercussions parentales, tout ça avait laissé place à une vision étroite et gourmande à souhait d'un joyau qui ne demandait qu'à être dérobé, caressé, puis polie de la plus brutale des façons. Leur corps était maintenant si près, qu'Ethan n'eut que très peu d'efforts à faire pour glisser ses doigts dans la douce chevelure de l'objet de ses désirs, avant de se retourner vers elle, plantant son regard maintenant empreint d'une folie charnelle en elle, pour finalement allez chercher les pétales de rose de la jeune femme. Les baisers du pirate nouvellement éveillé se faisaient brutaux, avides d'un retour au passé, une soirée reniée beaucoup trop longtemps, sans pour autant être oublié. La seconde main du bleu c'était aventurer sur le corset bleuté, passant le long des côtes de la demoiselle, jusque dans le milieu du dos, soutenant son poids alors qu'Ethan l'approchait un peu plus de lui. Un instant bien trop vif, qui avait semblé duré l'espace de quelques maigres secondes, et déjà la main réprobatrice de la serpentine blondinette repoussait le torse du bleu, ramenant peu à peu sur terre celui dont la conscience s'était aventuré très loin.

Les serres de l'aigle avaient lentement relâché leur proie, la laissant se relever, reprenant une certaine constance, à une distance plus sécuritaire si un certain monsieur décidait d'entrer sans frapper. Le jeune homme se secoua la tête, tentant de chasser les dernières pensées impuresde son esprit, qui restèrent finalement bien en place, préférant simplement se faire silencieuses pour le bien de la situation. Le coeur battant encore à toute allure, les frissons encore bien présents le long de son épine dorsale, le goût de la blondinette caressant encore ses papilles gustatives, Ethan tenta de comprendre les mots qui parvinrent à ses oreilles, mais qu'est-ce qui était nickel? Une observation plus attentive du regard de la verte et argent fit comprendre au brun qu'il était probablement question de ses cheveux, mais pourquoi? Qu'est-ce qu'elle avait bien pu leur faire? À moins que... Puis, d'un mouvement perplexe, le bleu et bronze retrouva des yeux le petit miroir ornant le bureau de la pièce, se rendant bien vite compte que ses cheveux avaient été "coiffés" à son insu lors de ce dernier passage en trance charnelle, c'était donc le but de la manoeuvre? Lui faire perdre l'esprit afin de le...coiffer? Se retournant vers sa coiffeuse attitrée, le brun lui adressage un large sourire accompagné d'un soupir de faux désespoir, secouant la tête de gauche à droite.

-Tu va me tuer toi, t'es pas possible.
Un léger ricanement de l'étudiant précéda ensuite sa concession de la chaise de bureau aux bons soins du fessier de la demoiselle, afin de permettre à la jeune femme de s'attarder à son propre maquillage, délaissant le jeune homme, qui se demandait bien que faire de sa peau. Un coup d'oeil bien trop prolongé devant le miroir de la penderie de la blondinette lui avait valut un commentaire de la jeune femme sur les derniers vêtements qui lui restait à enfiler, ses bottes, sa veste ainsi que sa ceinture, spécifiant au brun de garder un allure assez décontracté, voir rebel. Paroles sortant le serdaible de sa rêverie pirate-esque pour observer l'avancement du maquillage de la jeune femme, avant de se mettre à la tâche, complétant en quelques minutes à peine son costume, prenant même le temps de s'attarder sur la façon la plus séduisante de porter sa veste. Plus les yeux couleur d'océan du jeune homme parcouraient son propre reflet, plus le personnage du pirate prenait emprise sur lui, remplaçant sa timidité par une confiance en soi renouvelé, et un désir de taquineries jusqu'ici inconnu de l'aigle.

Un intérêt soudain pour la blondinette et son embellissement, qui aurait été totalement inutile en temps normaux, le nouveau capitaine trouva siège au pied du lit de cette dernière, se positionnant derrière elle afin d'être aux premières loges des derniers stades de cette fameuse transformation gothique. Un pied rejoignant son autre cuisse, le brun au regard maintenant plus ténébreux que jamais scrutait les mouvements de celle qui allait bientôt porter le titre de quartier-maître du bateau qui allait les mener à bon port sur le fleuve des divertissements nocturnes. Le temps se faisait long, même avec une source de divertissement aussi séduisante qu'Elhiya, et le brun éprouvait une soudaine difficulté à rester en place, empreint d'une énergie nouvelle, celle-ci désirant plus que tout s'extérioriser.

De nouveau sur ses pattes, Ethan s'était aventuré vers le petit tas de vêtements qu'il portait plus tôt et qu'il avait laissé dans un coin de la pièce, passant derrière l'éblouissante chevelure aux rayons dignes du soleil, profitant de cette proximité pour faire glisser un doigt joueur le long de sa nuque, geste accompagné du rehaussement d'un sourcil malicieux, et d'un sourire en coin attestant de son droit de jouer, à lui aussi. La caresse n'avait duré qu'un moment, très bref aperçu de la prise de possession d'un certain pirate des légendes oubliée sur le corps de l'aigle. Allant chercher le pamphlet que la verte lui avait plutôt donné, Killian Ethan cherchait l'heure exacte à laquelle le Bal commençait, et le lieu de ce dernier, histoire de savoir à quel moment ils devraient retourner arpenter les rues de Londres... ou plutôt, utiliser le métro? Car oui, l'événement ne se déroulait nulle partipart ailleurs qu'à Camden, quartier hautement touristique où le duo d'étudiants venait de passer une bonne partie de l'après-midi, plus précisément au The Underworld, nom évocateur promettant une soirée haute en couleur, à condition de considérer le noir comme une couleur.

-Oh, on doit retourner à Camden, nouveau passage par le métro obligé donc. Il y a plus désagréable comme obligation quand même.

Nouveau clin d'oeil joueur à l'endroit de l'émeraude à la robe à la couleur des cieux ténébreux, avant d'enchainer :

-Du coup, le mieux serait de ne pas trop tarder j'imagine, à moins que tu me dise que le soir c'est vraiment plus tranquile dans les tunnels, ce qui nous donnerais le temps de profiter encore un peu...

Sourire presque carnassier offert généreusement à l'étudiante qui n'en avait plus du tout l'apparence. Le verte avait offert comme dernier préparatif de vernir les ongles du pirate d'une couleur aussi ténébreuse que sa chevelure. La proposition avait fait apparaitre une expression d'agréable surprise sur le visage de l'homme, qui avaitlaissé la question en suspens quelques secondes, faisant mine de peser les pours et les contres, nouvelle façon de jouer avec serpentine jeune femme.

-Pourquoi pas, autant aller jusqu'au fond des choses pendant qu'on y est. Répondit-il, sourire en coin à l'appui.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 31 Mai - 16:33



Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici


Car ça faisait un petit moment sans


Humidification de lèvres d’une pointe de langue et coup d’œil espiègle en récupérant la place en pouffant légèrement. |color=green] « Une mort lente…. Quelle tristesse pour toi »[/color]. Le clin d’œil avait glissé automatiquement avant de regarder le résultat de l’empressement du garçon dans sa tignasse blonde. L’impression d’avoir terminé une étreinte nocturne contre le premier mur croisé, ça n’allait absolument pas. Coup de brosse, ondulations d’un coup de baguette, un peu de rouge sur les lèvres, du gloss sur leur cœur, et travail sur les yeux. Du noir charbonneux, car avec ses mèches dorées, le bleu de ses yeux le mélange était assez remarquable, même si la limite entre le vulgaire et l’acceptable était très faible. Des cils allongés du passage du mascara, du blush sur les joues, une appréciation dans le miroir et la main donnant un peu de mouvement aux bouclettes pour les faire plus naturel pour parfaire le tout, ne restait qu’une chose. Goutte de parfum au creux des clavicules et sur chaque poignet, car jouer les chaperons ne signifiait pas rester en chien de garde sur le côté à attendre que le temps passe.

De toute manière, le brun semblait bien vouloir devenir son occasion de la soirée et de la nuit, à perdre ainsi ses doigts dans une bouclette glissant dans sa nuque, déclenchant un léger frisson et la tape de sa main. « Psshiit touche pas, s’pas à toi que j’sache ». Non, c’était à peine prêter afin de jouer, suivant ses règles à elle, mais rien de plus. Alors s’il désirait pouvoir se servir à sa guise il allait devoir faire pas mal d’effort et pas juste arborer des artifices qu’elle avait validés. Un coup d’œil discret au résultat final, un sourire gourmand d’appréciation sans trop écouter ce qu’il racontait concernant le métro. Seul ce clin d’œil soudain, marque qu’un barreau de cage de l’aiglon avait fini par bel et bien disparaitre. Détail intéressant gratifié d’un léger rictus plein de sous-entendus.   « T’inquiète… On profitera, là-bas ou ailleurs.. Tiens termine avec ca» Echo malicieux en retour d’une paupière ébène avant de se lever pour lui jeter un petit vernis noir dans les mains .

Sauter dans ses bottines négligemment trop larges, les opales grimées de ces heures de liberté recouvertes en dernière étape. Un coup de baguette pour récupérer son manteau tout aussi noir que la couche de couleur que le brun posait sur ses ongles. « Tout bon ? ON file ? Mais le métro c’est pas obligatoire je peux nous faire transplaner à Camdem encore. Quoi que…. Les toilettes publiques seront fermées… J’descends, rejoins moi des que c’est bon » Abandon de l’aiglon dans un sourire trop lumineux pour ne pas lui faire comprendre qu’elle cachait un petit quelque chose qui ne lui plairait pas forcement.

Au rez-de-chaussée, Monsieur et Madame Ellis en train d’attendre que la marmaille s’en aille pour valider ou non les accoutrements choisis. Une grimace de la part du paternel face à un manteau fermé de la tête au pied et le sourire radieux de sa progéniture, puis un haussement de sourcil dubitatif à l’arrivée de l’Ethan changé. Doux sourire maternel souhaitant une bonne soirée, un bougonnement d’Edwinn à la main de la gamine attrapant celle de son pirate, et surement des maugréassions que la porte claquée derrière leurs pas ne laissaient transparaitre.

D’un pouffement, Elhiya mettait son sac à son épaule entrainant le brun vers le métro « J’ai cru comprendre qu’en fait ça t’avais plu comme mode de transport » et surtout c’était bien plus simple s’il fallait prendre en compte l’heure tardive qui ne laissaient que peu d’endroit de réapparition dans les zones usées par les fêtards. Passage obligatoire par la machine dévoreuse de ticket, entassement dans la rame, où la blondinette les deux mains sur le gilet de velours rouge s’amusait à suivre les arabesques du bout des doigts justes pour taquiner Monsieur-j’avais-de-plus-en-plus de mal à me contenir. La proximité du transport, nouveau jeu préféré de la verte qui prenait un malin plaisir à laisser son regard glisser des yeux du garçon à ses lèvres en les effleurant de temps à autre prétextant un freinage trop brusque. Un dernier rire, une dernière humidification de ses propres lèvres avant de fuir hors de train déjà pressé de partir.

Fuite hors des souterrains Londonien pour retrouver un ciel étoilé, sa lune égoïste et l’air revigorant de la nuit. Point d’excitation enivrante parcourant la demoiselle qui trottinait déjà vers le lieu de rendez-vous avec une bouffée d’air fraiche….

Fin ici – Suite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 Barnsbury [Quartier]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.