AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 3
Rencontre fortuite
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle

Re: Rencontre fortuite

Message par : Theya Alomora, Mer 3 Oct - 14:52


PV Camille, Matilda, Loredana

Un étirement de bras avant d'attaquer, de petites enjambées te pousser lentement vers la sortie. Une petite chatouille sur le tableau des cuisines pour récupérer de quoi commencer la journée du samedi. Tu voulais te balader, évader tes pensées, comme tu en as tant l'habitude. Et à défaut du parc, tes jambes te dirigeaient vers le chemin de Pré-au-lard. Ton âme divague, sans vraiment de but simplement ressentir la vie et le monde qui t'entoure. Que faire, quelques foulées sur le chemin, sans même regarder le monde qui t'entoure.
Un relèvement de tête vers les cieux pour regarder le soleil qui brillait, les oiseaux voler, avec peut être l'espoir de voir un colibri...
Un début de journal bien banale pour toi qui est normalement pleine de vie...

Ouvrez-moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Matilda Grayling
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Matilda Grayling, Ven 5 Oct - 11:49


L'année précédente, Matilda s'était promis d'aller à Pré-au-Lard dès qu'elle aurait des amis pour l'y accompagnée, étant trop intimidée pour découvrir un nouvel endroit seule. Cela n'était jamais arrivé. Elle avait passé son année toute seule, sans jamais sortir du château.
Au début de sa deuxième année au moins, elle ne se berçait plus d'illusions. Elle s'était même habituée à la solitude, et cela n'était pas si mal finalement. Pas de gens stupides pour lui demander des comptes, personne devant qui faire semblant qu'elle était une personne sympathique, aucun élève pour juger ses occupations. Cependant, malgré l'immensité de Poudlard, cela commençait à devenir étouffant de ne se promener que dans ses couloirs et ses parcs. Il était temps qu'elle découvre un peu le monde extérieur, et tant pis si elle le ferais seule. Un autre argument allait dans ce sens : ses parents étaient beaucoup trop occupé, radin, et honteux d'avoir une fille si différente d'eux pour lui envoyer objets divers et des friandises, et elle en avait marre de se contenter de baver devant celles de ses camarades. Cette année elle les achèterais elle-même, avec l'argent de ses anniversaires qu'elle avait économisé depuis sa naissance. Maigre consolation. Il fallait bien se trouver une occupation arrivée au village sorcier, cela consisterait en la dilapidation des sous offerts si gentiment par ses parents honteux.

Matilda s'était donc jointe au groupe d'élève se rendant à Pré-au-Lard par un beau samedi de fin d'été. Pour l'occasion, elle avait mis ses chaussures préférées. Quels genres de magasins pouvait-il y avoir dans le village ? Peut-être y avait-il de bons restaurants ? Peut-être les gens étaient-ils sympathiques ? Peut-être ne l'étaient-ils pas du tout, et sauteraient sur la première occasion pour voler son argent, ses chaussures et ses espoirs d'une vie meilleure ? Peut-être que ce serait les élèves en visite qui le feraient. Après tout elle s'était déjà fait racketté au sein de l'école, pourquoi pas à l'extérieur ? Peut-être que d'horribles bêtes sauvages sortiraient des bois entourant le village et détruiraient tout sur leur passage, en profitant pour dévorer chaque personne se trouvant sur leur chemin, dont Matilda. Peut-être que ce ne serait pas des bêtes sauvages qui lui voleraient la vie dans cet endroit sans la protection des sorts entourant Poudlard, mais de terribles mages noirs.

Et voilà. Elle avait pris son courage à deux mains pour sortir, et sa paranoïa avait fini par prendre le dessus sur ses bonnes résolutions, ne lui donnant plus qu'une envie : fuir dans la salle commune des Serdaigles. Sauf que cela impliquerait qu'elle ferait seule le chemin du retour, et cela ne l'enchantait pas plus que ça. La solitude c'est bien uniquement quand on est en sécurité. Après tout, si ce village avait été dangereux, on y enverrai pas des enfants tous les ans, à moins que la direction de Poudlard soit composée d'inconscients ou de sadiques. Dans tous les cas, elle n'avait plus envie d'être toute seule. Pas aujourd'hui. Elle ne saurait pas où aller une fois arriver dans le village en plus. Quels étaient les endroits les plus fréquentés par les élèves, quels étaient les prix etc. Sa nouvelle résolution fut de trouver quelqu'un. Juste pour ce jour, juste pour ne pas être seule à Pré-au-Lard, pour oublier que personne ne l'aime. Voilà qui était bien pitoyable. Elle se serait giflée s'il n'y avait pas eut autant de monde autour pour juger le moindre de ses mouvements. Ce qu'elle même faisais en ce moment même, elle avait aperçu une jeune fille plus vieille qu'elle qui regardait le ciel en marchant. Il aurait été drôle qu'elle tombe en trébuchant sur une pierre ou se prenne un arbre, mais elle avait malheureusement l'air de savoir où elle allait. Matilda accéléra le pas pour arriver à sa hauteur. Elle irai lui parler, il était plus facile de parler aux gens seuls qu'aux groupes qui peuvent discuter entre eux pour ignorer le nouvel arrivant.

Matilda eut une hésitation en arrivant à sa hauteur. C'était une jeune fille de Poufsouffle, Matilda avait déjà dû la croiser dans les couloirs. Elle était grande, ce qui la rendait encore plus intimidante que la confiance en elle dont elle semblait déborder. Cela était également assez rassurant, elle avait l'air gentil, et elle avait de longs cheveux bouclés comme Matilda. Et de jolies chaussures. Oh et puis au pire si elle n'avait pas envie de la compagnie d'une gamine de Serdaigle pour son après-midi tranquille à Pré-au-Lard elle l'enverrai ailleurs-si-j'y-suis et puis voilà. De plus c'était trop tard, Matilda marchait à côté depuis déjà un tout petit peu trop longtemps pour que cela ne se remarque pas, ne rien dire la rendrait encore plus bizarre, voir flippante.

"Salut !... euh... Il était difficile de trouver des mots intelligents pour Matilda, ça va ? Pathétique. il vaudrait mieux aller droit au but. Dis moi, tu accepterais de me guider un peu dans Pré-au-Lard ? C'est la première fois que j'y vais et je ne connais pas... Ou au moins me dire les endroits... intéressants à voir !"
Bien, bravo. Elle avait réussi à sortir des mots. Sa voix avait monté dans les aiguës, comme à chaque fois qu'elle est intimidée, ce qui était exaspérant. Il faudrait qu'elle s'entraîne à parler plus vites, sans se couper et avec des mots utiles aussi. Tant pis. peut-être que la fille était bienveillante, si jamais ce n'était pas le cas, le village n'était plus très loin et elle pourrait aller se cacher derrière le premier coin de rue trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Camille Zia
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Camille Zia, Ven 5 Oct - 20:45



Camille se demandait si c'était une bonne idée de se rendre à Pré-Au-Lard, ce jour-ci. Il semblait y avoir du monde. La brunette n'aimait pas le monde. Elle allait encore passer trop de temps à chercher un coin désert. Et puis elle ne voulait pas avoir à traverser une place pleine de sorciers et sorcières. Trop de regards. Trop d'inconnus. Trop de personnes pour espérer pouvoir s'en sortir silencieuse. Et il n'était pas question qu'on lui fasse la conversation.

Alors pourquoi ses jambes continuaient-elles de la porter en direction du petit village de sorciers ?

En effet, elle s'inquiétait sur l'issue de cette sortie tout en continuant d'avancer (et d'un pas rapide, qui plus est). Elle s'en rendit soudain compte, sans pour autant se résoudre à s'arrêter. C'était une drôle de sensation qui la poussait en avant et lui donnait un peu plus d'énergie à chaque pas. Mais alors pourquoi était-elle aussi réticente à se rendre là où ses jambes l'emmenaient ?

Et puis, brusquement, Camille s'arrêta. L'étrange sensation, tout comme sa réticence, avaient disparues. La petite sorcière restait simplement là, tétanisée, à fixer le cadavre du petit rongeur devant elle.

Il avait dû se faire attaquer par un quelconque prédateur, qui avait laissé sa proie telle quelle, sur le bas-côté. Peut-être par peur des premiers élèves à se précipiter vers le village. Elle n'en savait rien. Elle s'en fichait royalement. La seule chose qui la préoccupait était la vision de ce petit animal blessé à mort. Ce n'était qu'un rongeur, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser que, quelques heures plus tôt, c'était un être vivant à part entière, qui ne savait sûrement pas que sa fin était bien plus proche qu'il ne pouvait l'imaginer. Il avait sûrement souffert. Beaucoup souffert. Après avoir eu une vie quelconque, qui était à présent terminée. De mémoire, jamais un retour à la réalité avait été aussi brusque pour elle.

Était-ce cela qui l'avait menée jusqu'ici ? Avait-elle eu cette drôle de sensation dans l'unique but de se rappeler que chaque vie est éphémère, et que l'on meurt tous un jour ? Même pour le plus petit des rongeurs ?

Inspiration. Expiration. Inspiration. Expiration. Inspiration...

Non, décidément, malgré le mouvement précipité de la poitrine de Camille pour se remplir d'air, elle n'arrivait pas à se calmer. Elle cherchait son souffle. Ses paupières clignaient à une vitesse folle. Ses jambes et ses lèvres se mirent à trembler. La panique la gagnait devant une représentation si brutale de la mort.

La petite sorcière pâlissait. Ses jambes la tenirent debout de plus en plus difficilement. La brunette comprit que, malgré son manque de sociabilité, elle avait besoin d'aide. Il fallait que quelqu'un détache son regard de cette vision. Elle n'avait aucune envie d'être redevable de quelque chose à quelqu'un, mais elle n'avait pas le choix. Si elle ne voulait pas qu'on la retrouve dans un état de panique particulièrement avancé devant un cadavre de petit animal, elle avait besoin qu'on la sorte de cette situation. Et vite.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Theya Alomora, Sam 6 Oct - 0:54





Les colibris et les oiseaux de l'île anglaise volaient tels des petites tâches noires sur cette clarté. Des pensées, nuancées de couleurs éclatantes ou bien des nuances de l'automne, tu ne savais plus trop. Seul les bruits de bas que tu entendais t'alertaient de la présence de quelqu'un. Qui est-ce ?
Tu n'osais te retourner, quelle est cette peur soudaine... Pourquoi devrais-tu avoir peur, pour rien, et tu regardais la jeune fille, plus jeune que toi, qui se tenait à tes côtés, et qui semblait un peu... Timide ? De brèves salutations et tu étirais tes lèvres pour la rassurer, il y a quelques années encore tu étais comme elle. Jeune, solitaire, perdue, et tu n'osais allais vers les autres. Des longs cheveux comme les tiens, mais contrairement à toi, la jeune fille avait eu le courage de venir te demander si tu pouvais l'accompagner, lui servir de guide. Tes yeux pétillaient, à l'idée d'apporter ton aide.

- Bien sûr, je te montre le chemin. C'est sympa tu verras ! Tu as la boutique Waddiwasi si tu veux je te montrerais, et évidemment les Trois Balais...

En lui parlant tu regardais les alentours et tu pouvais apercevoir au loin une jeune fille, qui semblait immobile. Petit à petit tes pas te menaient à elle, tu te tournais vers la jeune hmm Serdaigle et lui dit

- Je vais voir ne t'inquiète pas je reviens

Tes pas s'accéléraient et tu arrivas rapidement face à une jeune demoiselle, pâle, le regard fixe sur quelque chose au sol... Le cadavre d'un petit animal.. Oh non la pauvre ! Il est peut-être à elle ? Tu étais inquiète, elle ne semblait pas bien et que faire pour la rassurer ?

- Hé, tu m'entends ? Regarde moi

Le contact n'était pas permis pour le moment, tu ne savais comment elle réagirait à ta venue alors tu te contentais de l'observer, là, debout, les jambes de la jeune fille tremblantes, et tu espérais une réponse, simplement ça. Il ne fallait pas non plus que la petite Serdaigle voit ça, elles étaient toutes les deux beaucoup trop jeunes, il fallait que tu accompagnes les deux jeunes filles ailleurs.

Une balade solitaire... Tu parles !

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Camille Zia
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Camille Zia, Sam 6 Oct - 16:20


Inspiration. Expiration. Inspira... « Hé, tu m'entends ? Regarde moi. »

La petite sorcière sursauta brusquement en se tournant vers la propriétaire de la voix. Elle fut immédiatement plongée dans une paire d'yeux noisettes qui la regardaient en retour, mais Camille détourna rapidement le regard dans la direction opposée, sans faire attention au rongeur, la respiration toujours haletante.

L'image du petit cadavre était gravée dans sa mémoire, elle ne parvenait toujours pas à se calmer, et elle était tombée... sur une Jaune et Noire. Pourquoi une Poufsouffle ? Pourquoi avec ce regard-là ? Pourquoi une fille qui lui rappelait tant sa mère ? Elle n'aurait pas pu tomber sur une rousse, ou une fille aux yeux bleus ? Une Serdaigle, pourquoi pas, comme celle qu'elle avait remarquée un peu plus loin, avant de détourner le regard ? Où même un homme !

Camille sentit soudain une substace humide glisser le long de sa joue droite, jusqu'à son menton. Son corps avait craqué juste après s'être sorti de cet état de panique critique. Elle pleurait. La brunette renifla et s'essuya les joues avec un revers de manche, l'air boudeur, pensant que ce jour-ci, décidément, elle aurait mieux fait de rester dans son dortoir.

Mais malheureusement, elle en était sortie. Et maintenant, elle était coincée entre un rongeur mort, une Poufsouffle qui s'inquiétait un peu trop pour elle à son goût et un village avec beaucoup trop de monde. Inspiration. Expiration.

Cette fois, et au grand étonnement de Camille, la technique marcha.

Elle pouvait se concentrer sur un problème à la fois. Répondre en premier à la Poufsouffle semblait être une bonne option, étant donné que ça lui éviterai de penser au petit cadavre tout de suite, et que, pour une fois, elle n'avait pas vraiment envie de fuir sans rien dire (du moins pas tout de suite, même si c'était bien son genre). Elle passa donc sa manche une dernière fois son visage humide pour se retourner en direction de la Jaune et Noire.

Elle s'interdit de faire la comparaison avec une vieille photo de sa mère, conservant sa mine boudeuse et indifférente. « D... Désolée... » fut la seule chose que la brunette réussit à bredouiller, sans pour autant réussir à regarder la jeune fille en face.

Elle aurait voulu débiter une explication de la situation, une excuse cordiale et une invitation à repartir chacune de leur côté (et évidemment, dans le sens opposé), mais son état combiné à son expérience sociale inexistante ne le lui permettait pas.

Elle détestait se retrouver dans des situations comme celles-ci, où ses paroles pourraient être mal interprétées, et dont elle n'arrivait pas à se défaire. Elle avait l'impression d'avoir une dette envers la Poufsouffle, et cela la mettait plus que mal à l'aise. La petite sorcière se promit donc d'accepter la prochaine requête de la jeune fille, si elle en avait une, pour en finir au plus vite avec cette histoire et effacer au plus vite cette dette de son ardoise.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Theya Alomora, Dim 7 Oct - 0:37





Une enfant perdue avec des excuses aux lèvres que tu voulais simplement faire disparaître d'un revers de main. Une jeune enfant qui avait du mal à articuler ses excuses et toi qui compatissait à la vue du petit rongeur. Tu regardais la jeune brune de tes yeux rassurant, apportant ton soutien du mieux que tu le pouvais.

- Hé, tu veux que je t'accompagne à Pré-au-Lard ? Viens sortons de là. Je suis avec une autre jeune fille que j'accompagne, peut-être que tu l'as connais. Je me présente, je suis Theya

Une manière de la rassurer, du mieux que tu le pouvais, tu ne savais ce qu'elle pouvait ressentir à ce moment là, tu essayais de te projeter à son âge, dans un situation qui aurait pu être similaire. Un âge jeune où tu étais si... Si timide est solitaire. Ta timidité était quasiment effacée aujourd'hui mais tu aimais encore ta solitude, de temps en temps... Bien que dans les mauvaises passes tu as besoin de compagnie et de monde qui t'entoure, mais ton côté solitaire t'avait toujours apporté quelque chose de plus. Pas du mystère non, tu arrivais à réfléchir, plus profondément aux conséquences de tes actes, aux événements survenant. Et là, ton instinct protectrice te poussait dans une voie, celle d'entourer cette jeune fille. Peu importe qui elle était, il fallait lui changer les idées, attendant une simple réponse de sa part ton regard doux était posé sur elle alors que tu étais accroupie, pour la différence de taille ne lui soit pas intimidante.

Ne t'inquiète pas, je te protège.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Matilda Grayling
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Matilda Grayling, Lun 8 Oct - 22:54


"Bien sûr, je te montre le chemin. C'est sympa tu verras ! Tu as la boutique Waddiwasi si tu veux je te montrerais, et évidemment les Trois Balais...
- Merci beaucoup ! Waddiwasi ? Qu'est-ce qu'ils v..."
En une fraction de seconde, Matilda avait pu éprouver à la fois du soulagement, de l'excitation à l'idée de découvrir les merveilles de Pré-au-Lard accompagnée d'une personne bienveillante, de la surprise en voyant ce visage bienveillant se désintéresser d'elle aussi rapidement, de la consternation, et de la déception. Elle aurait dû s'en douter, les personne qui commençaient à lui accorder de l'attention s'en étaient toutes lassées. Celle-ci avait cependant battu le record du désintérêt le plus rapide. Elle lui demandait pourtant de ne pas s'inquiéter quant à son retour, elle reviendrait remplir ses obligations de personne gentille dès qu'elle n'aurait plus d'occupation plus passionnante.
Matilda regarda la Poufsouffle s'éloigner d'elle et s'approcher d'une autre petite fille. Cette dernière devait sans doute avoir un problème plus attrayant, elle restait à fixer le sol avec un air paniqué, comme si elle avait vu un cadavre. Pas étonnant que la jeune fille ait eut envie d'aller voir, même Matilda était intriguée par cette découverte et hésitait à remettre son plan de filer à Pré-au-Lard toute seule avant de paraître trop ridicule à attendre des amis qu'elle n'avait pas. Bizarre comme cette envie de ne plus être seule réapparaissait à présent, alors qu'elle avait passé des mois à se persuader qu'elle était mieux sans tous ces imbéciles, et avait même commencé à y croire. Bref. Ce fut d'un pas rapide qu'elle s'avança vers les deux filles.

La plus jeune était fort pâle, elle osait à peine regarder son interlocutrice et se confondait en excuse. C'était peut-être parce que ce comportement ressemblait trop à celui de Matilda quand elle était en panique que cela lui donnait envie de la frapper. De plus, sa curiosité n'avait pas été satisfaite. Il y avait bien un cadavre aux pieds de la gamine - une serpentard pour couronner le tout - mais c'était celui d'une souris, ou autre bestiole sans intérêt du genre. Même son meurtrier s'en était lassé.

"Hé, tu veux que je t'accompagne à Pré-au-Lard ? Viens sortons de là. Je suis avec une autre jeune fille que j'accompagne, peut-être que tu la connais. Je me présente, je suis Theya"

Ah, elle ne l'avait donc pas totalement oubliée, mais elle n'oublierait pas la gamine non plus puisqu'elle lui proposait de les suivre au village sans même avoir consulté Matilda. Cette dernière haussa un sourcil. Soit. Plus on est de fous plus on rit. Quoique cette petite fille toute frêle n'avait pas l'air d'être très drôle. Theya s'était pourtant présenté à elle, alors qu'elle n'avait même pas dû y penser en rencontrant Matilda environ 30 seconde plus tôt. Serais-ce de la jalousie d'avoir moins d'attention de la part d'une inconnue qu'une autre inconnue ? Oui apparemment.

"Non on ne se connait pas. hmm. Cette réponse et ce ton étaient bien froids de la part du personne qui veut se faire aimée des gens. Ce fut d'une manière plus courtoise, avec un sourire désolé en prime, qu'elle ajouta : Moi c'est Matilda. enchantée !"
Elle regardait chacune des deux filles alternativement, jaugeant leurs réaction face à cette intruse dans ce moment partagé entre une victime et sa protectrice.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Camille Zia
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Camille Zia, Mar 9 Oct - 20:18


Non !

Pourquoi le destin était-il si cruel, en ce jour funeste ? N'aurait-il pas pu interrompre Camille avant qu'elle ne se soit formulée sa promesse ? Ou faire choisir à la Poufsouffle une requête moins difficile à vivre ? Pourquoi fallait-il que cela tombe sur ce qu'elle voulait le moins faire ce jour-là ?

Camille rassembla les quelques forces qui lui restaient pour rester impassible à l'annonce de cette nouvelle. Elle hôcha simplement la tête une fois en signe de confirmation, alors qu'au fond, elle aurait simplement voulu repartir la tête haute en direction du château.

La Serdaigle qu'elle avait rapidement aperçue, plus loin, était maintenant bien plus proche, et dit soudain d'un ton glacial « Non, on ne se connaît pas. ». Camille ne compris pas d'où elle sortait cette phrase. À quelle question avait-elle répondu ? Peut-être à quelque chose qu'avait mentionné la Poufsouffle pendant que la brunette se remettait de la première nouvelle ?

Camille ne laissait toujours rien paraître, et se persuada du mieux qu'elle put que le reste de la conversation l'aiderait à suivre. "Conversation". Il y avait longtemps qu'elle aurait voulu bannir ce mot de son vocabulaire courant. Sourire désolé de la Serdaigle et ton moins désagréable « Moi c'est Matilda. Enchantée ! ». Camille sut alors tout de suite que sa chance était partie en vacances. Elle ne savait pas comment réagir à la présentation de quelqu'un dans une conversation. Devait-elle faire de même ? Sourire en retour ?

La petite sorcière, même si elle aurait voulu le faire, n'aurait pas pu. Son ton aurait sûrement trahi ses pensées, et il y avait longtemps qu'elle n'avait pas souri franchement à quelqu'un. Dans le doute, et pour ne pas être en reste, elle tenta de se souvenir de la manière dont David saluait les invités de sa mère.

Camille, d'un bras raide et peu assuré, tendit alors sa main en direction de la Serdaigle, et fit de son mieux pour paraître le moins désagréable possible facialement. Elle devait faire de son mieux pour ne pas s'enfoncer un peu plus dans la situation délicate dans laquelle elle était déjà. Elle grommela le plus vite possible un « Enchantée. » peu convaincu, sentant que la journée allait être plus éprouvante que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Theya Alomora, Mar 9 Oct - 22:06





Une jeune fille trop perdue et l'autre jeune fille te surprenait, elle était apparue à tes côtés comme si de rien était, en se présentant. Était-elle là depuis longtemps ? Tu n'en savais rien, en tout cas celle que tu voulais éloigner du petit cadavre avec accepter ta proposition d'un hochement de tête, alors tu te tournais vers Matilda qui avait l'air... ? Tu ne savais pas vraiment mais tu lui répondais calmement :

- Et bien Matilda, moi c'est Theya, et toi comment t'appelles-tu ? Un petit regard vers la jeune hm... Serpentard ? Et tu te retournais vers la Serdaigle, d'un regard gentil et bienveillant tu lui proposais également Ça te dirait qu'on aille toutes les trois à Pré-au-Lard ? Je vous accompagne et je vous invite même boire quelque chose aux Trois Balais si vous voulez !

Ton sourire toujours au bord des lèvres, ton instinct de femme te poussait à les protéger toutes deux et les emmener loin de ce lieu, de cet endroit où se trouvait le cadavre d'un animal... Alors tu attendais patiemment la réponse de la première rencontrée, espérant qu'elle accepte cette petite escapade à trois.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Matilda Grayling
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Matilda Grayling, Sam 13 Oct - 21:57


Sans un mouvement, Matilda avait baisser les yeux vers le petit bras qui s'était avancé vers elle, avant de reporter son regard percent vers la gamine qui l'avait tendu d'un geste mal assuré. Elle avait répété son "Enchantée" d'une voix fluette insupportable, sans même donner son nom, peut-être était-elle trop stupide ou ignorante pour comprendre que quand quelqu'un se présente, il est sous-entendu qu'il demande à son interlocuteur d'en faire de même. Ce fut à contre-cœur, parce que elle au moins elle était polie, que Matilda serra la main tremblante de l'autre fillette.

Les yeux gris de Matilda ne quittèrent pas ceux, marrons, de la Serpentard quand ce fut la Poufsouffle qui pris la parole pour se présenter à nouveau, et pour demander de manière plus explicite à la gamine son prénom. Matilda tourna finalement la tête vers elle en affichant un sourire timide lorsqu'elle lui demanda ensuite :
"Ça te dirait qu'on aille toutes les trois à Pré-au-Lard ? Je vous accompagne et je vous invite même boire quelque chose aux Trois Balais si vous voulez !
- Oui pourquoi pas, Merci." dis la Serdaigle. elle s'était déjà faite à l'idée qu'il y aurait une 3ème personne avec elles, ce qui était mieux que d'être seule. Et puis après tout le comportement bizarre de la première année n'était peut-être que temporaire, le temps de se remettre de ses émotions. Matilda aussi avait tendance à avoir peur de tout, elle ne pouvait pas totalement l'en blâmer (même si, quand même, un rat mort, il y avait plus terrible comme vision).
En outre, l'idée de se voir offrir une boisson dans le bar dont elle avait si souvent entendu parlé lorsque les gens revenait de Pré-au-Lard lui était agréable. Ce fut cette fois de bon cœur qu'elle sourit.
"Ne tardons pas à nous éloignez d'ici. Ils proposent quoi au Trois Balais ?"
Toute l'attention de Matilda était à présent portée sur la jeune fille bienveillante qui les avaient toutes trois réunies. Il était agréable d'être à proximité d'une personne qui semble ne vouloir que du bien à tout le monde, même les personnes sans intérêt.
Plus agréable en tout cas que d'être à côté d'une petite fille apeurée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Camille Zia
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Camille Zia, Sam 13 Oct - 23:08


Décidément, il était bien dur de faire bonne image face à la Serdaigle. La Poufsouffle semblait être plus indulgente concernant l'associabilité de la petite sorcière, même si c'était peut-être dû au fait qu'elle ne l'avait pas encore remarqué.

Camille détacha son regard de celui de la dénommée Matilda lorsque Theya lui demanda son nom. La brunette lâcha la main de la Serdaigle pour se concentrer au maximum sur les nouvelles informations qui arrivaient, et dit à voix basse fixant ses chaussures « Camille. ».

La Bleue et Bronze se montra plus enthousiaste à l'idée de suivre la Poufsouffle qu'à celle de serrer la main à la petite sorcière. Camille ne pouvait pas lui en vouloir ; de son côté, les efforts n'étaient pas non plus exceptionnels. Elle faisait juste ce qu'il y avait à faire pour ne pas avoir d'ennuis avec l'une des deux par la suite. La brunette regarda de nouveau en direction de la Jaune et Noir, Theya, pour répondre elle aussi à son interrogation du ton le plus poli possible « J'aime pas vraiment les Trois Balais, mais pourquoi pas. ».

Ce n'était sans doute pas la réponse la plus appropriée, mais Camille essayait, au moins. Elle reporta poliment son regard en direction de Matilda, comme David le faisait poliment pour les invités de leur mère, mais tourna vivement la tête de l'autre côté, les sourcils froncés. Elle ne devrait pas imiter David. Il n'était pas un exemple à suivre. C'était quelqu'un qu'il fallait oublier à tout prix. Elle allait suivre les comportements qu'elle avait simplement repéré chez les autres él...

La brunette regarda de nouveau du côté des deux filles, tentant de cacher au mieux sa panique. Elle avait de nouveau regardé le cadavre du rongeur. Celui qui lui donnait tant de pensées noires à retourner encore et encore dans sa tête.

La petite sorcière ne savait pas comment intervenir correctement dans la conversation, mais elle n'y tenait plus. « On... On peut commencer à y aller ? » Quitte à devoir passer cette journée, autant que ce soit rapide.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Theya Alomora, Mer 17 Oct - 19:10


 


Une acceptation d'une part et un refus de l'autre. Te voilà dans l'entre-deux de deux âmes contraires. Une hésitation et un simple hôchement de tête pour dire que tu prenais en compte leurs opinions. Tu verrais une fois là-bas.
Une question qui resterait peut être sans réponse mais ta politesse ne te laissait pas faite pareille maladresse :

- Ils proposent tout plein de bonne chose ! Mais d'abord éloignons-nous !

Quelques pas en avant assez loin pour ne plus avoir en vue le cadavre en attendant que les deux jeunes filles te rejoignent. Qu'allais-tu bien pouvoir leur offrir ? Un petit tour à Waddiwasi devrait leur plaire.
Et pourquoi pas faire un coucou à Alexeï à la Tête de Sanglier vu que Camille n'aime pas les trois balais, vous pourrez rester sur la terrasse ou tout simplement, faire la guide pour les jeunes demoiselles.

Un sourire enjoué à l'idée de jouer de ton instinct protecteur, et tu faisais danser le gravier contre tes souliers. Petit roulement sous tes pieds en patientant la venue des deux écolières, jaune, bleu, vert, manquait plus que rouge et Poudlard serait réuni.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Matilda Grayling
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Matilda Grayling, Dim 21 Oct - 21:40


"J'aime pas vraiment les Trois Balais, mais pourquoi pas."
Rien ne pourrais donc satisfaire cette Camille, une offre généreuse dans l'un des établissements de Pré-au-Lard les plus appréciés par les étudiants sorciers n'était pas assez bien pour elle. Matilda avait levé les yeux au ciel en l'entendant se plaindre. Elle devrait déjà s'estimer heureuse de ne pas avoir été abandonnée sur le bas côté de la route en compagnie de son rat mort. Aucune reconnaissance. Les yeux de Matilda la dévisageaient comme ils savaient si bien le faire.
"Rien ne t'oblige à venir" dit-elle simplement. Combien de temps allait-elle devoir se coltiner cette gamine peureuse, et prétentieuse par dessus le marché ? Si elle ne voulais pas venir, qu'elle ne vienne pas.

L'exaspération de Matilda fut amoindrie lorsque sa concentration put se porter sur la réponse de Theya à sa question sur les consommations vendues aux Trois balais.
Plein de bonnes choses.
Voilà qui ne donnait que très peu d'information. Elle verrait bien sur place, si le chemin ne déviait pas à cause de la morveuse de Serpentard. Au pire il devait bien y avoir d'autres choses à faire dans ce village dont toute l'économie dépendait des visites d'enfants pleins d'argent à dépenser dans des choses inutiles.
Matilda n'avait pas quitté la gamine des yeux lorsque Theya proposa de s'éloigner, joignant le geste à la parole en faisant quelques pas vers Pré-au-Lard, avant de se retourner pour encourager ses cadettes à la suivre. Le regard de Matilda se porta alors sur elle, et elle la suivi de bon cœur, répondant à ce sourire bienveillant par un autre sourire, un peu moins assuré, mais néanmoins sincère. Comment ne pas être mis en confiance face à tant d'aisance ?
Les trois étudiantes étaient à présent seules sur le chemin entre leur école et leur lieu de destination, les autres élèves devant déjà avoir atteint la civilisation. Combien de temps avait pu durer cette discussion prêt d'un animal mort et sans intérêt ? beaucoup trop longtemps.

Tandis que les pas des trois jeunes filles cheminaient vers le village, Matilda sourit. C'était une belle journée, elle ne courait aucun risque, et allait enfin découvrir autre chose que la gare à Pré-au-Lard, accompagnée d'une personne sympathique qui avait l'air d'en connaître les lieux intéressants. Et de quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Camille Zia
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Camille Zia, Lun 22 Oct - 9:52


« Rien ne t'oblige à venir ». Malgré son manque d'expérience et sa prudence sur les interprétations sociales, Camille compris immédiatement que sa présence déplaisait à Matilda. Pourquoi ? Était-ce parce qu'elle faisait mal les choses ? Un élément lui avait échappé, et elle détestait ça.

Malgré tout, la petite sorcière n'aimait pas qu'on lui parle sur ce ton. Pas du tout, même. Le dernier qui avait osé lui parler de cette manière, c'était David. Et elle ne l'aimait pas lorsqu'il disait ça. La brunette fusilla du regard l'Aiglonne et lui répondit sur un ton de défi « J'ai dit que j'allais venir. Je viens. » Aux yeux de la petite sorcière à présent, ce trajet n'était plus seulement un moyen de laver son ardoise, c'était une question de principe. Si une personne comme Matilda insinuait qu'elle ne devait pas faire quelque chose, elle le ferait. Sa fierté était en jeu.

Elle préférait de loin la Pousfouffle à la Serdaigle, étant donné qu'elle était moins difficile à vivre dans les situations désagréables comme celles-ci. Elle, au moins, elle lui fichait la paix.

Alors que les deux autres commençaient à avancer, l'une après l'autre, Camille restait en retrait. Elles avaient toutes les deux le dos tourné, mais la brunette retint tout de même un tirage de langue malpoli accompagné d'un froncement significatif de sourcils, préférant user son énergie au fronçage de sourcils uniquement et à la marche rapide dans laquelle elle se lança pour devancer Theya et Matilda dans une attitude déterminée, les poings serrés.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Theya Alomora, Sam 27 Oct - 13:43





LA piqué de Camille et Mathilda

Une tension semblait se créait entre tes deux comparses, que faire dans une telle situation ? Tu étais la plus adulte des trois et il fallait absolument que tu calme cette sorte de chamaillerie, tu ne savais même pas quand est ce que ça avait commencé et pourquoi. Voyant que la bleue te rejoignait et que la verte vous suivait d'un peu plus loin, tu en profitais pour dire à Mathilda gentiment :

- Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Et un coup de vent te faisait réagir, enfin, plutôt une âme vous devançait. Les poings serrés, les sourcils froncés, tu regardais Camille vous dépasser, et cette fois tu fronçais également les sourcils. Si tu t'étais imaginé qu'en te levant ce matin tu te retrouverais au milieu de deux jeunes filles connu par hasard et, contrariées ? A vrai dire tu ne savais même pas ce qu'il en était. Alors tu te figeais, c'en était trop.

- Je vais être claire, Camille viens s'il te plait. Qu'est-ce-qu'il s'est passé toutes les deux ? Je ne vais pas vous emmener à Pré-au-Lard alors que vous vous chamaillez ou je ne sais quoi ! Mathilda j'aimerais savoir pourquoi tu as répondu de cette manière à Camille tout à l'heure. Camille j'aimerais savoir pourquoi tu nous devance comme ça, expliquez vous maintenant.

C'en était assez, besoin de savoir ou besoin de mettre les choses à plat, qu'importe, tu ne comptais pas laisser les deux jeunes filles continuer toute la journée alors que tu devais les accompagner.


Theya


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Matilda Grayling
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre fortuite

Message par : Matilda Grayling, Ven 2 Nov - 15:34


"Qu'est-ce qu'il s'est passé ? dit la jeune fille de Poufsouffle alors que Matilda marchait à ses côtés, pour enfin rejoindre la destination prévue depuis ce qu'il semblait être une éternité : Pré-au-Lard.
- Rien de particulier" répondit Matilda en haussant légèrement les épaules. De son point de vue, la légère pique qu'elle avait adressé à la Serpentard n'avait rien de particulier en effet. Peut-être n'avait-elle même pas été perçue comme telle. Il pouvait tout aussi bien s'agir d'une technique de psychologie inversée pour l'encourager à venir s'amuser au côtés de deux personnes qui pourraient devenir ses amies plutôt que de rester à se morfondre prêt d'un cadavre de souris. Cela avait eut même l'air de marché, elle avait sorti un petit "J'ai dit que j'allais venir. Je viens." pour montrer sa détermination à relever le défi qui lui avait été lancé de manière totalement amicale.

Apparemment, et à raison, la gamine n'avait pas perçu l'intervention de Matilda comme étant amicale. Elle les dépassa d'une démarche rapide pour signifier subtilement son mécontentement. Matilda se contenta de lever les yeux au ciel face à ce comportement puéril, mais leur aînée ne semblait pas vouloir le laisser passer aussi facilement. Elle rappela Camille et tenta de mettre les choses au clair avec les deux petites filles, prenant apparemment très à cœur son rôle de "grande sœur" responsable de deux gamines qui se chamaillent. L'attitude de Camille n'était pas la seule chose qui avait retenu son attention. Elle aussi avait décelé l'animosité de la Serdaigle face à la Serpentard, lui demandant des explication sur cette fameuse pique qu'elle lui avait lancé. Soit, Des fois il faut se plier à l'autorité supérieur pour être tranquille. Elle n'irai pas à Pré-au-Lard en se battant pour préserver une fierté qu'elle avait déjà perdu il y a longtemps. Elle trouverai bien une explication qui plairait aux deux filles, La première année en trouverait une de son côté et tout repartirait comme si de rien n'était.

Seulement des explications, elle n'en avait pas tant que ça. Elle avait des tas de raisons de ne pas supporter Camille, mais aucune ne serait réellement satisfaisante. Elle était une serpentard. Elle était une première année, et on déteste toujours l'année suivant la sienne, c'est comme ça. Elle forçait Matilda à partager l'attention que Theya n'avait eut au début que pour elle, alors qu'elle ne l'avait même pas réclamée. La Serdaigle avait dû faire un effort surhumain pour aller parler à la jeune fille d'elle même et lui demander de la guider au village, alors que la Serpentard n'avait eut qu'à prendre un air de chien battu devant une bestiole morte pour attirer son attention. De plus, sa tendance à la panique pour des détailles était une caractéristique commune à celle de Matilda, caractéristique que cette dernière cherchait à détruire avec difficulté, et cette morveuse la lui renvoyait en pleine face. Cependant, elle n'était pas comme Matilda. Jamais la bleue et bronze n'aurait osé râler face à une proposition aussi altruiste que celle que Theya leur avait faite en leur proposant de les inviter aux Trois Balais, car le simple fait de proposer est un incroyable cadeau d'une part, un refus pourrait la vexer d'autre part, et enfin cela pourrait la dissuader de réitérer ce genre de proposition. Le pire pour Matilda était peut-être que cela ne dérangeait pas Theya plus que ça. Elle offrait une attention non méritée à cette gamine, attention que Matilda avait rarement eut l'occasion d'avoir dans sa vie, et que Camille obtenait sans avoir rien fait pour, et sans même la vouloir particulièrement. Tout cela était insupportable.

Mais illégitime. Chacune était responsable de ses propres actes, et seuls ceux de Matilda regardaient Matilda. On ne lui demandait pas son verdict face à la situation, seulement des explications des raisons pour lesquelles elle avait été aussi méchante en osant faire comprendre à la Serpentard qu'elle faisait ce qu'elle voulait.

Pourquoi avait-elle répondu à Camille de cette manière tout à l'heure ?

Simple question, Réponse moins simple. Elle leurs dirait ce qu'elles voulaient entendre.

"Excuse-moi Camille d'avoir été aussi... froide. J'ai mal pris le fait que tu n'aimes pas les Trois Balais, alors que je n'y suis jamais allé et que j'étais contente de découvrir enfin ce bar... avec vous. Mais je pourrais toujours y aller une autre fois, il faudrait mieux faire quelque chose qui plaise à tout le monde.
Désolée Theya, j'essaierai de ne plus être désagréable comme ça.
"
Voilà. Un petit lot d'excuse ne fait de mal à personne, la plupart du temps cela fait même plutôt du bien, qu'elles soient sincères où non. Le regard de Matilda se porta sur l'autre fillette en colère, tentant de son côté de ne plus y laisser transparaître d'animosité, d'y afficher un air désolé même, en espérant qu'elle ferait de même.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre fortuite

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3

 Rencontre fortuite

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.