AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 6 sur 8
Enfin dehors !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Mélinda Coeur
Poufsouffle
Poufsouffle

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Mélinda Coeur, le  Sam 17 Mar 2018 - 0:19

LA de Phaedra !

- En effet, c'est un peu bête mais, ils prennent une place importante dans ma vie.

Elle se retint d'en dire plus. Phaedra n'avait pas besoin de connaître l'histoire de son père. D'ailleurs elle semblait plus intéressée par les livres que par leur conversation.
Elle repensa à la première fois qu'elle avait ouvert le vieux grenier de sa maison en France, qui lui avait ainsi fait découvrir ces bouquins poussiéreux.

C'était un des rares jours où il n'avait pas arrêté de pleuvoir, Mélinda avait alors 7 ans et elle n'aimait déjà pas s'ennuyer. Alors qu'elle était habituée à jouer dans le jardin, elle avait décidé d'explorer cette pièce qui lui faisait peur en rassemblant tout son courage. Poussant la trappe, la fillette qu'elle était alors, avait gravi avec agilité la grande échelle pour finalement arriver dans le fameux grenier.
Elle se souvint que la pluie tambourinait sur les tuiles produisant un bruit assourdissant et le vent s'infiltrant dans les trous de la toiture l'avaient vite faite rebrousser chemin. Mais en voulant sortir trop rapidement, elle avait trébuché sur un carton et les livres lui étaient alors apparu.

Elle savait bien qu'elle était une sorcière à cette époque mais elle n'avait encore pas compris ce que cela impliquait. Ces livres avaient fait le lien avec ce monde, celui que son père lui avait légué, le seul lien qu'elle pourrait avoir avec lui.

Sa mère n'avait pas été heureuse de voir les bouquins dans les mains de sa fille mais ne sachant rien lui refuser, elle n'avait pas eu le cœur de lui reprendre. Mélinda ne les avait alors plus jamais quitté, elle les emportait partout avec elle, même en voyage, et il était évident qu'elle les avait apportés avec elle à Poudlard.

Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle n'avait pas entendu que la serdaigle lui avait posé une question et qu'elle attendait une réponse la fixant un peu froidement ou alors c'était la couleur de ses yeux qui donnait cette impression. Il fallait qu'elle apprenne à se concentrer un peu plus.

Ne sachant pas quoi répondre à une question qu'elle n'avait pas entendu elle proposa quelque chose de fou, quelque chose qu'elle regretta aussitôt.

- Ils ont l'air de t'intéresser. Si tu promets d'en prendre soin, je t'en prête un si tu veux ?

Quoi ! Mais pourquoi ? Elle ne s'en était jamais séparé et même si Phaedra paraissait tout à fait honnête, elle venait de proposer de confier l'un des trésors de sa vie à une fille qu'elle ne connaissait pas très bien. Elle ne pouvait décemment pas retirer sa proposition, elle se mordit donc très fort la langue pour se rappeler se réfléchir avant de parler. Avec un peu de chance, sa camarade n'en voudrait pas.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Sam 17 Mar 2018 - 21:13

La réponse de Mélinda fut succincte, mais elle sembla la plonger dans une intense réflexion. Ses yeux noisette, un peu dans le vague, fixaient l’horizon sans le voir ; elle semblait à mille lieux d’ici. Ailleurs. Dans un endroit inconnu de la bleue. Inaccessible.

Phae attendit un instant, puis un autre, jusqu’à ce que les secondes se transforment en une bonne minute qui lui parut être une éternité. Le temps lui jouait peut-être des tours à nouveau, mais le silence dura un moment assez long pour se révéler formidablement gênant. Ses doigts commencèrent à frotter contre sa clavicule dans un tic un peu nerveux, même si son visage ne trahit rien de son malaise.
Elle se demanda si sa camarade n’avait pas tout simplement oublié sa présence à côté d’elle. Ou si elle s’était mise à la haïr pour une raison connue d’elle seule. Ou si un sort soudain et invisible l’avait brusquement pétrifiée. Toutes les possibilités semblaient faire sens, même si aucune ne lui ferait particulièrement plaisir.

La jeune fille se décida finalement à la ramener à la réalité, en lui demandant sur un ton léger à quoi elle pensait. Simple et efficace. Cependant, comme elle ne recevait pas de réponse, elle commença à se demander quelle piste de réflexion citée juste avant allait devoir être creusée. Son côté paranoïaque allait se décider pour la deuxième quand Mélinda sortit enfin de sa transe réflective. Il y eu un instant de flottement, puis la Pouffsouffle débita à toute vitesse :

- Ils ont l'air de t'intéresser, si tu promets d'en prendre soin je t'en prête un si tu veux ?

Un instant surprise par cette proposition inattendue, Phae se ressaisit bien vite et un petit sourire rassuré eut tôt fait de se réinstaller sur son visage. Elle ne la haïssait pas. Ne l'avait pas oubliée. Et, accessoirement, n'avait pas été pétrifiée.
Elle n’aurait jamais imaginé que la rousse le lui propose si spontanément. Encore une preuve qu’elle se laissait vraiment trop surprendre. Elle avait visiblement mal cerné Mélinda ; c’était assez perturbant mais intriguant en même temps.
La brune tâcha à la fois d’ignorer la panique qui venait visiblement de s’emparer de sa camarade, et de contenir son enthousiasme. Elle se contenta de répondre sobrement :

- Ça me ferait très plaisir, si ça ne te dérange pas.

Elle dut ranger dans un coin de son esprit les diverses techniques de rhétorique qu’elle avait commencé à rechercher. Des plus subtiles aux plus franches, c’était une véritable palette d’arguments qui se déclinait dans toutes les nuances de situations possibles. Mais ce n’était apparemment pas ce jour-là qu’elle aurait à lui peindre le tableau de la persuasion.
Quelque part, elle en était contente. Mélinda avait l’air tellement gentille qu’elle aurait détesté lui forcer la main. Même si, sans se mentir, elle l’aurait quand même fait. Elle aurait juste culpabilisé et prié pour que la rousse ne lui en tienne pas rancune. Pour autant, cette dernière avait l'air plus prompte à distribuer de la gaieté et de l'amour que de la haine. Mais cela ne serait pas la première fois qu'elle se tromperait à son sujet.

Phaedra se promit de faire attention au livre comme à la prunelle de ses yeux. Elle était bien décidé à se montrer digne de sa confiance. Et ensuite, peut-être, creuser un peu plus la personnalité de Mélinda. Elle n'aimait pas se laisser surprendre.
Mélinda Coeur
Mélinda Coeur
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Mélinda Coeur, le  Dim 18 Mar 2018 - 1:06

Mélinda ferma les yeux quelques secondes quand Phaedra accepta sa proposition. Elle ne pourrait à présent plus revenir en arrière, regrettant amèrement sa bonne éducation, elle sourit gentiment à sa camarade qui paraissait plutôt contente.

Au moins, elle avait fait une heureuse aujourd'hui, sa journée n'aurait pas servi à rien. Comme à son habitude, elle se mit à énumérer les bons côtés de sa situation afin de n'en ressortir que le positif. Phaedra avait l'air très gentille, elle ne lui en avait pas voulu d'avoir renverser ses affaires la dérangeant dans son travail. Elle avait même prit le temps de discuter avec la poufsouffle. Ce prêt en les rapprochant ferait peut-être d'elles des amies.

C'était cela, elle était heureuse pour la serdaigle, heureuse qu'elle puisse découvrir comme elle les écrit de l'un de ces livres.
Bien, bien, il ne lui restait plus qu'à lui donner, s'en séparer...pour la première fois depuis 10 ans.
Elle garda son sourire plaqué sur son visage, ressassant le positif et mettant de côté ses inquiétudes infondées. Tout se passerait bien, Phaedra prendrait bien soin de son livre tout en profitant de ses lignes et elle le lui rendrait en parfait état. Peut-être pourrait-elle lui en prêter un autre qui sait.

- Je pense que je vais rentrer, j'ai un chapeau à coudre !

Elle se leva en laissant entre les mains de la jeune fille l'un de ses précieux livres. En effet, elle avait commencé à coudre un chapeau mandragore, elle avait hâte de le terminer les beaux jours arrivant vites, elle voulait avoir l'occasion de le porter avant la fin de l'année scolaire.

- À plus tard Phae...je peux t'appeler Phae ? J'ai tendance à trop utiliser les diminutifs, dit-elle en riant légèrement.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Dim 18 Mar 2018 - 12:26

LA de Meeeel et de Eroooos

Mélinda ne tarda pas à prendre congé d'elle, en prétextant avoir un chapeau à coudre. Cela n'étonna que peu la brune que ce soit elle-même qui confectionne ses couvre-chefs. Peut-être parce qu'elle n'en avait jamais vus de semblables. De toute sa vie. Et elle était certaine que ce n'était pas sa maigre expérience en la matière qui soit à inculper ici. Elle se fit néanmoins la réflexion que c'était précisément le genre de trucs qu'aurait aimé sa mère, si elle était dans un bon jour. L'image de sa génitrice avec le chapeau de la Pouffsouffle sur la tête n'était pas sans la perturber, aussi sortit-elle cette pensée de son esprit.
Elle réceptionna avec soin le livre que lui tendait sa camarade. Celle-ci s'était levée, un sourire flottant sur ses lèvres.

- À plus tard Phae... Je peux t'appeler Phae ? J'ai tendance à trop utiliser les diminutifs, dit-elle en riant légèrement.

- Au contraire, Mel.

Elles échangèrent un signe de la main, puis la rousse commença à s'éloigner. Sereine et satisfaite, Phaedra étira ses jambes devant elle avant de les croiser en tailleur, puis rouvrit son livre de métamorphose. Elle n'était plus autant dégoûtée par ses devoirs, aussi termina-t-elle rapidement sa lecture. Comme quoi, être distraite avait parfois du bon. Enfin, elle n'allait quand même pas encourager tout le monde à envoyer valser son sac. Ses affaires n'y survivraient pas.
À ce propos, elle considéra qu'il était temps pour elle aussi de quitter ce banc. Son dos gémit quand elle se mit sur pied, habitué à la position tordue qu'elle avait adoptée pendant plus d'une heure, et ses jambes furent parcourus de fourmillements désagréables, alors que sa circulation sanguin revenait à la normale. Phae grimaça, tapa un peu des pieds sur place, puis quitta les lieux.

Son sac en travers de son épaule, elle tenait à deux mains sa nouvelle acquisition. Enfin, prêt. De bonne taille, il pesait bien son poids. Elle mettrait sans doute plusieurs jours à le lire. Curieuse, elle retourna le livre pour déchiffrer la quatrième de couverture. Ne jetant que quelques regards devant elle pour être sûre d'aller au bon endroit, elle continua en même temps son chemin. C'était jouer avec le feu. Elle avait choisi de miser sur le fait qu'elle ne croiserait personne. Mauvaise pioche, apparemment : elle finit par percuter quelqu'un.

- Oh pardon, lança la Serdaigle en levant le nez de sa lecture.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Dim 18 Mar 2018 - 13:53

LA autorisé par Phae



Eros profitait tous les jours du fait qu’à partir du moment où le soleil se faisait trop pesant, le parc devenait vide. La plupart des élèves étant très pâles, ils ne risquaient pas à pointer le bout de leur nez dehors. Et c’était à ça à quoi servait ses origines grecques, parce que à part pour le prénom assez… approximatif, pour l’instant, ses origines étaient surtout un poids.

Profitant donc du silence et de la douce brise du vent qui refroidissait son visage chauffé par le soleil, la jeune fille marchait en ligne droite, les yeux fermés pour savourer l’instant et se concentrer sur les sensations dont son corps était agréablement victime. Douce tyrannie. Marcher les yeux fermés ne la dérangeait pas plus que ça, elle connaissait le chemin jusqu’à son banc par coeur, l’adolescente l’avait emprunté des centaines de fois. Des centaines ? Non, même des milliers de fois. Alors qu’évidemment quand elle pensa avoir percuté un arbre elle savait que quelque chose n’allait pas.

- Oh pardon, lança une voix féminine

Quand elle ouvrit les yeux et qu’une paire de prunelles bleues grises la fixait à dix centimètres de son visage, et qu’elle se rendit compte que son corps avait heurté une personne. Eros paniqua et sans réfléchir, pour éloigner la menace, balança son poing dans le ventre de la brune.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Dim 18 Mar 2018 - 15:11

Phae s'était attendue à diverses réactions de la part de la fille qu'elle venait de bousculer. De la désinvolture, de l'indulgence, de l'agacement. Une remarque agressive, dans le pire des cas. Par contre, elle n'aurait jamais imaginé se recevoir un coup de poing dans le ventre. Prise par surprise, elle n'avait pas eu le temps d'esquisser un geste pour se protéger ou atténuer le choc. Il fallait dire qu'elle ne pouvait pas prévoir qu'une folle se mettrait à l'agresser aussi brusquement.
Pourquoi ? Parce qu'elle l'avait simplement percutée ? C'était incompréhensible.

La douleur lui fit serrer les dents. Celles-ci s'entrechoquèrent dans un bruit désagréable que masqua la grande inspiration qu'elle venait de prendre. Elle s'était inconsciemment penchée en avant, dans un réflexe non maîtrisé, mais se força à se redresser. Une main posée sur son estomac, les joues rougies par la douleur et la colère, elle nageait dans l'incompréhension C'était terriblement frustrant.

- Mais t'es complètement malade !, hurla-t-elle en repoussant violemment la fille.

Plusieurs idées d'insultes fleuries lui traversèrent l'esprit et comme la douleur dans son ventre était toujours présente, elle ne put résister à la tentation d'en marmonner certaines. La Serdaigle avait horreur des disputes, mais en l'occurence, elle était tellement abasourdie et dans l'incompréhension qu'elle n'arrivait pas à se maîtriser. Qui était cette fille ?
Elle ne connaissait pas son prénom, ni son âge. C'était une brune aux cheveux courts, foncés, de la même taille qu'elle environ, même si Phae était certaine qu'elle était plus jeune. Le vert de ses vêtements ne laissait aucun doute quand à sa maison d'appartenance. L'altercation l'avait décoiffée, et des mèches de cheveux retombaient devant ses yeux noirs, ourlés de profondes cernes. Était-ce de la panique qu'on lisait dedans ? Mais pourquoi ? Avait-elle peur que la Serdaigle ne lui fasse du mal en retour ? Pourquoi alors l'avoir frappée ?
Au fur et à mesure que ses questions s'installaient dans son esprit, son corps commença à se calmer. Mais elle savait qu'il lui faudrait encore un moment pour que sa colère et sa frustration ne s'estompent.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Dim 18 Mar 2018 - 16:09

LA toujours et encore accordé par Phae

Eros n’avait jamais été d’un naturel violent, étant un sang pur, on lui avait répété qu’utiliser de ses poings était un moyen moldu. Pourtant malgré le fait qu’on lui avait toujours répété la même chose, ce réflexe revenait toujours, la prenant au dépourvu à chacune de fois. D’habitude, les personnes qu’elle frappait par mégarde l’insultaient -ce qui ne la dérangeait pas plus que ça, les mots pour elle, ne blessaient pas- alors la jeune fille continuait son chemin en prenant soin de ne pas croiser leur regard, elle n’assumait pas trop cette partie de sa personnalité. Mais cette fois c’était différent. On l’avait repoussée fortement. Et du coup, on l’avait retouché.

- Mais t'es complètement malade !, hurla l’inconnue avant de la toucher de ses mains pleines de doigts.

Eros resta figé quelques instants. Des frissons remontèrent, s'étendirent, dans tout son corps, ils semblaient serpenter par des petits canaux, comme des racines ou les branches d’un éclair foudroyant. Son cerveau s’était mis en pause. Elle n’arrivait plus à penser, son regard devenait vitreux et ne voulait plus lâcher la brune qui avait commis l’irréparable. La fille bougea alors, sans doute mal à l’aise face à l’immobilité d’Eros, et comme une deuxième décharge électrique, à la place d’un vide immense et frissons. Elle fut prise d’une colère immense, et dégaina sa baguette.


- Bordel mais qui dis moi qui, qui dans ce monde pousse quelqu’un qui vient de lui donner un coup ? siffla l’adolescente.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Dim 18 Mar 2018 - 17:39

LA de Eros forever and ever
Les répliques d'Eros me sont données par elle-même

Pour la seconde fois en une minute, la réaction de la fille fut toute autre que ce que Phaedra aurait pensé. Elle l'observa effarée se figer complètement, des pieds à la tête. Mêmes ses yeux noirs étaient devenus immobiles, fixés sur elle comme si elle n'allait jamais la lâcher du regard. Vraiment effrayant.
La suite des événements se déroula rapidement. Trop pour qu'elle comprenne comment elles en étaient arrivées là. La Serdaigle esquissa un pas en arrière, l'autre tressaillit, puis sortit sa baguette. Sa baguette ! Elle avait dégainé sa baguette ! C'était en train d'aller beaucoup trop loin pour un simple moment d'inattention.

- Bordel mais qui dis moi qui, qui dans ce monde pousse quelqu’un qui vient de lui donner un coup ? siffla la verte.

Alors que la seconde plus tôt, Phae était prête à ramasser ses affaires tombées par terre (pour la deuxième fois de la journée), et passer son chemin, elle n'imaginait plus tourner le dos à la Serpentard. Qui sait ce qu'elle était capable de faire ? Elle semblait plutôt extrême. À la place, elle glissa lentement sa main dans sa poche pour saisir sa propre baguette, et se mit à réfléchir au meilleur moyen de se tirer de cette situation. Pas vraiment facile quand on avait affaire à un tel énergumène.

- Qui dans ce monde donne un coup à quelqu'un qui vient de le pousser ? rétorqua-t-elle sur le même ton.

Son interlocutrice leva les yeux au ciel et Phae crispa ses doigts sur le manche de sa baguette. Elle hésitait à la sortir. Elle craignait que l'adolescente ne réagisse violemment si elle le faisait. Au stade où elles en étaient, tout pouvait encore se régler par les mots. Il fallait juste qu'elle se creuse la tête pour trouver comment.

- Ecoute bien, qui a la baguette ? Moi. Qui a donc raison ? Encore moi.

Cette fois-ci, c'est Phae qui leva les yeux au ciel. C'était une réplique digne des films d'action pleins de testostérone dont son cousin raffolait. Il l'avait forcée à en regarder quelques uns avec lui. Elle pouvait bien essayer de se souvenir comment le héros s'en sortait dans ces situations, elle était certaine que cela relevait à chaque fois soit d'une action improbable toute en muscles ou bien d'un beau deus ex machina. Or, elle n'avait pas les capacités pour la première solution et la deuxième n'avait aucune chance de se produire.

- Tu ne dois pas être très sûre de toi, si tu as besoin de ta baguette pour te prouver que tu as raison.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Dim 18 Mar 2018 - 20:29

LA infini de Phaaaae



En plus de ne pas être habituellement violente, Eros avait aussi un certain sang-froid et était plutôt silencieuse. Ça c’était quand on ne la touchait pas. Parce que sinon, c’était bien trop facile, hein ? Des “crises” comme ça elle n’en avait pas eu beaucoup dans sa courte vie, peut-être plus petite, quand sa nombreuse famille n’était pas encore très habituée à elle. Surtout que depuis qu’elle allait à Poudlard, elle essayait d’éviter au maximum les gens. Et dormir… dormir, rien de plus. C’était tout ce que l’adolescente demandait.

- Qui dans ce monde donne un coup à quelqu'un qui vient de le pousser ? rétorqua la bleue sur le même ton.

Eh bien elle, pour commencer. De toute façon c’était sa faute, à l’inconnue. À la toucher sans sa permission. Sa remarque la fit ravaler sa salive. La poigne autour de sa baguette se faisait plus forte, plus contrôlée, moins tremblante. Eros leva les yeux au ciel et lâcha;

- Ecoute bien, qui a la baguette ? Moi. Qui a donc raison ? Encore moi.


La Serdaigle lui tapait clairement sur les nerfs à lui poser de ses questions idiotes, ne pouvait-elle pas juste avoir peur et partir en courant ? C’était trop demandé ? Non bien sûr que non, à la place, elle l’imita en levant les yeux au ciel suite à la phrase de la Serpentarde.

- Tu ne dois pas être très sûre de toi, si tu as besoin de ta baguette pour te prouver que tu as raison.

Son ton suffisant suffit d’achever Eros. Elle était bien une Serdaigle, cette fille.

- Tu crois que je t’ai pas vu tenir ta baguette dans ta poche comme si j’étais un mangemort ?


Et oui, si Eros avait une qualité qui lui collait à la peau même dans ses petits moments, c’était bien le fait d’être observatrice, alors quand l’inconnue avait engouffré sa main dans sa poche et que le muscle de son bras s’était contracté sous sa chemise, elle savait d'avance que le combat était en fait d’égale à égale. Bon peut-être qu’elle ne le savait pas au début mais l’autre n’avait pas besoin de le savoir.

- T’es mal placée pour me reprocher ça je pense, répondit la fille.

- J’ai pas de mangemort devant, juste une gamine qui se pense tout permis ! siffla le serpent.

- Si je ne suis qu’une gamine, pourquoi tu te sens obligée de me menacer ?  

- Parce que tu te permets de me toucher ! hurla Eros.

Dans sa rage qui commençait à déborder, elle abaissa sa baguette pour pointer ses deux mains vers l’étrangère, en signe d’évidence.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Lun 19 Mar 2018 - 23:03

LA pour la vie d'Eros


Au fur et à mesure que les répliques s’enchaînaient, Phae sentait l’atmosphère devenir de plus en plus lourde. Cependant, on ne pouvait pas vraiment dire que le ton montait : elles avaient déjà commencé en criant. Explosif.
Pour autant, et contre toute attente, personne n’était intervenu ; la plupart des élèves avaient déserté les lieux, et les autres ne leur prêtaient aucune attention. C’était peine perdue pour espérer l’intervention d’un tiers. Ceci dit, cela n'aurait pas forcément amélioré la situation.

À chaque phrase qu’elle prononçait, la jeune fille se demandait pourquoi elle s’obstinait à répondre, au lieu de tout simplement s’en aller. C’était ce qu’elle aurait fait en temps normal. Mais à chaque réponse de l’autre fille, elle était tellement agacée qu’elle en oubliait ses questionnements. Et, quelque part, elle avait besoin de comprendre pourquoi tout avait dégénéré ainsi.

La Serdaigle se faisait la réflexion que les choses aller encore s’envenimer, si c’était possible, lorsque la brune en face d’elle baissa brusquement sa baguette. À la place, elle la désigna des deux mains, les bras tendus, paume vers le ciel, dans un geste qui traduisait bien sa frustration.

- Parce que tu te permets de me toucher ! hurla-t-elle en même temps.

Phaedra ouvrit la bouche pour répliquer quelque chose sur le même ton, puis la referma brusquement. Elle venait de comprendre. Ou plutôt, elle pensait être sur la voie. Cela faisait sens et expliquait les réactions disproportionnées de la verte : une phobie des contacts. Tout simplement.
Si elle se trompait, cela voudrait dire que la Serpentard était vraiment violente et instable, en plus d’être atteinte d'un délire de mégalomanie et de persécution. Beaucoup pour une seule personne. Elle était donc presque sûre d’elle pour le coup.
Phae garda un long moment le silence, trop hésitante sur ce qu’elle devait à présent faire. Les choses avaient changé, en mieux apparemment. D’abord, la brune ne la menaçait plus directement. Ensuite, elle avait enfin compris le pourquoi de sa réaction épidermique. C'était non négligeable et inespéré. Son angoisse ne se calma pas pour autant, mais elle mais s'atténua considérablement.

La Serdaigle lâcha finalement sa baguette, avant de sortir sa main de sa poche. Cela ne la rassurait pas beaucoup, mais elle compta sur ce qu'elle avait déduit. Si elle avait raison, la Serpentard ne l'attaquerait pas. Si elle avait tort eh bien... Mieux valait penser que ce n'était pas le cas.
Sans quitter son interlocutrice du regard, elle se baissa pour saisir la anse de son sac et le balança sur son épaule. Elle recula d’un pas, puis d’un autre.

- On va arrêter là cette discussion, si ça ne te gène pas.
Invité
Anonymous
Invité

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Invité, le  Mer 28 Mar 2018 - 1:28

Eros voyait très bien que la serdaigle devant elle était confuse. Est-ce qu’il avait enfin compris, cet oiseau de malheur, qu’elle voulait juste qu’il se barre très loin ? Oh et s'il pouvait prendre le peu de gens qu’il restait dehors, ce serait formidable. Un peu trop fantasmagorique pour la situation plutôt tendue qui -fait incroyable- se délia petit à petit face au long silence de l’inconnue. Ça tamisait sa colère, à Eros, tout se calme. Finalement c’est ce dont elle avait besoin pour apaiser sa fureur, un peu de détente - mais elle restait quand même sur ses gardes -, et les rayons du soleil qui commençaient à se refaire doucement ressentir sur la fine peau de son visage. La fille semblait être prise dans ses pensées, elle devait réfléchir à propos de la situation, après tout elle était bien une Serdaigle, ce n’était pas pour rien, et en attendant qu’elle se décide d’une quelconque réaction, Eros profita, inspira, expira. Elle prit même le temps de fermer les yeux quelques secondes.

À leur ouverture, quand ses prunelles se posèrent, l’adversaire avait retiré sa main de sa poche, et en regardant le bout de tissu, elle pouvait très bien voir la forme de sa baguette qui reposait sagement au fond. Eros se détendit encore un peu plus, déjà, l’adversaire n’était plus armé. Toujours le contact visuel en appuie, la bleue ramassa sa sacoche. Un pas en arrière. Deux. Et puis les autres suivirent

- On va arrêter là cette discussion, si ça ne te gène pas.

Et c’est en voyant la silhouette de l’inconnue s’éloigner qu'Eros se rendit compte que depuis le début, elle avait tenu une poigne de fer autour de sa baguette. Ok, pas grave, on va faire comme si ça n'était pas passé, au pire. Elle rangea le bout de bois d’un geste machinal, en marmonnant mentalement en ne cessant de se rappeler des événements. Mais qu’est-ce qui lui avait encore pris de lui donner un coup de coude ? Et ensuite, le truc de sortir son arme comme ça ? Vraiment ? Après toute la fierté qu’elle avait en pouvant s’appeler une fille au sang-froid, tout foutre en l’air d’un coup . Elle espéra qu’au moins l’autre n’allait pas le répéter à tout le monde, que ça lui évite des problèmes quand même. Ses yeux retrouvèrent le point que formait le corps éloigné dans l’espace qu’était la fille et retraça son chemin en sens inverse, comme si cela pouvait l’aider à tout oublier et à remonter le temps. Mais à la place de pouvoir modifier l’espace-temps et contourner toutes les lois possibles et inimaginables de la physique tout en ne possédant pas de retourneur de temps, Eros trouva juste un livre. À la couverture usée et démodée. Ça devait appartenir à la bleue.

Tant pis, maintenant, le livre était à elle.



Fin de RP dans le Parc Play Boy
Harmony Lin
Harmony Lin
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Harmony Lin, le  Jeu 5 Avr 2018 - 22:56

RP Privé avec Max Valdrak
Elles sont pour l'instant séparées...

Musique

Je sens que je perds pieds. Je m'enfonce de plus en plus dans un quotidien rempli d'appréhension et de mauvaises ondes. La maladie se renforce avec les jours qui passent et suivre en cours est devenue une vrai épreuve. Je me sens étouffer. J'ai l'impression que quelqu'un regarde en permanence par-dessus mon épaule. Je n'en peux plus. Je suis vidée de toute énergie, comme si mon souffle vital se faisait dévorer par une nouvelle entité grandissant en moi. Je deviens paranoïaque, j'ai peur qu'on se rende compte de mon état. Après tout, je dois bien cacher ma pâleur par un sort tous les matins. Si je ne le faisais pas, même ceux qui ne me connaissent pas se douteraient de quelque chose.

Et personne.
Personne.
Ne doit savoir.

Savoir que dans bien trop peu de temps à mon goût, je me transformerai en une bête monstrueuse. Une bête qui, si elle croise le chemin d'une personne à laquelle je tiens, n'hésitera pas à la tuer. Une bête contrôlée par ses instincts primaires. Et malheureusement, je ne suis pas sûre que ces instincts soient bénéfiques. Je vais perdre le contrôle. Être contrôlée. Et je déteste ça d'avance.

J'ai la sensation qu'on me prive de mon oxygène. J'ai besoin de respirer. Alors je dévale les escaliers pour aller de mon dortoir au Parc. Je pourrais respirer librement là-bas. Quand j'arrive au lieu salvateur, il pleut des cordes. Pendant une seconde, la perspective d'ajouter à mon état déplorable un rhume me retient mais bientôt, je ne pense plus qu'à une sensation : celle que ce château est une cage et que j'ai besoin de sortir.

Alors j'affronte les éléments. Je laisse la pluie me couler sur la peau. J'avance, sans but. Je respire mais sans parvenir à me détacher de mes sombres pensées. De cette sensation qui, je crois, ne me quittera plus jamais. Cette sensation de ne pas être seule. Cette sensation qu'une terrible bête n'est pas loin.

Je me sens comme condamnée.
Condamnée à avoir peur pour les gens qui m'entourent.

Condamnée à être seule.
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Max Valdrak, le  Ven 6 Avr 2018 - 22:42

avec Harmo'

Les jours se suivaient et se ressemblaient. La fatigue commençait à me prendre. La frontière entre chaque journée de moins en moins présente. Le sommeil de plus en plus léger. Le moindre bruit me réveillant. Quand ce n'était pas des cauchemars. Cette période de l'année n'était pas des meilleures. De nouveaux les mêmes angoisses présentes. Les mêmes scènes en boucle. Je fuyais alors Morphée autant qu'il me fuyait lui-même.

Je m'enfonçais dans la forêt. Mon seul havre de paix. Mon cocon. Mon nid duquel je sortais souvent avec des cicatrices. Les courtes siestes ne suffisant pas à combler le manque. Les réflexes alors impactés. Embêtée par des enfants animaux comme sorciers. Je m'échappais. M'isolais. Je ne parlais presque plus. Deux semaines que la date était passée. Deux semaines et trois ans que c'était arrivé. Et pourtant.

Même quand je pensais avoir fait mon deuil. Même quand je me plaisais à rêver. Le jour arrivait. Un rappel dans la figure. Un coup de blues. Moins violent que l'année passée mais toujours important. La fatigue cumulée avec le travail. Pas de jours de congé. Je n'en voulais pas. Je préférais m'occuper pour ne pas penser. Mais une fois les paupières fermées je ne pouvais contrôler. J'avais besoins de m'aérer.

Un nouveau cauchemars. Un nouveau souvenir. Un autre imaginé. Un épouvantard de nouveau dans les pensées. Pire que les autres. A peine réveillée. Je me transformais sans réfléchir. Je courus dans la cabane cherchant l'air. De quoi m'oxygéner. Vite. D'air. Je n'en pouvais plus.
Harmony Lin
Harmony Lin
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Harmony Lin, le  Sam 7 Avr 2018 - 13:52

Trigger warning - Contenu sensible

Musique

Au milieu du Parc, je tourne sur moi-même, la tête tournée vers les nuages. La pluie rend mes habits de plus en plus lourds, les gouttes d'eau s'infiltrant entre chaque maille de mes vêtements, mais je n'en ai rien à faire. Je laisse mes pensées m'envahir, toute ma peur est maîtresse, je tourne encore et encore sous la pluie pour tenter d'y échapper mais elle me colle à la peau. Alors au bout d'un moment, mon paysage n'étant plus très droit, je tombe au sol. Et je reste comme ça de longues minutes, ayant la sensation de ne plus savoir comment me lever, aller de l'avant. Et plus j'attend, plus je me sens faiblir physiquement mais aussi psychologiquement. La bête gagne du terrain.

Soudaine révolte.
La bête ne peut pas gagner avant même d'être là.


Alors d'un coup, je me lève et commence à courir dans le Parc. Courir pour échapper à la peur, pour retrouver mes idéaux qui semblent maintenant si loin. Courir dans l'Espoir que la bête ne me suive pas. Même si pour ce point, je sais que toute bataille est vaine, la bête sera dorénavant pour toujours présente. Pour toujours cette menace au-dessus de ma tête, de celle de mes proches.

Je frissonne. Leurs visages me reviennent en mémoire, d'abord souriants puis, l'instant d'après, je les vois tous au sol, inconscients. Baignant dans une flaque de sang. Je regarde ma main et à la place de ce qui était mes doigts, j'imagine des griffes. Des griffes qui ont maintenant une couleur écarlate : je suis la responsable de ce massacre.

Une nouvelle terreur m'envahit. Et soudain, devant moi, un arbre un peu creux dans lequel un trou a été fait. Trou qui me permettra d'être à l'abri. Le regard presque vide, je m'y installe. Les images d'horreur remplaçant ma vision naturelle. Je ne vois plus que tout le mal que je pourrais faire.

Je suis comme aveuglée par la peur...


Dernière édition par Harmony Lin le Sam 7 Avr 2018 - 15:09, édité 1 fois
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Max Valdrak, le  Sam 7 Avr 2018 - 15:04

Je finis par sortir par le petit chemin aménagé pour Zip. Il me fallait de l´air. De l'espace. J'étouffais. Je courus sans me contrôler. Je fonçais sans m'arrêter. Je ne voulais pas. Je ne voulais plus. Simplement de la liberté. Fuir tout. Laisser tomber tout. Lâcher tout. Lâcher prise. Je venais de lâcher prise. L'animal l'avait compris. Il ne lui en fallait pas plus.

Ecureuil reprenant le contrôle. Hantise de l'aigle. Mais vérité dans la nuit qui tombait. Encore un repas de sauté. Un sieste au moment du souper. Cours petite boule de poil. Court entre les gouttes d'eau. Il ne savait pas où il allait. Une chose était sûre il fuyait loin. Loin du travail. Loin des responsabilités. Loin des personnes.

Mais de quelles personnes? Personne ne l'attendait. Il était seul. Il le savait. Il se l'était ancré dans sa petite tête. Non il y avait bien des gens. Mais il ne pouvait pas. Non il ne pouvait pas. Trop de temps sans donner de nouvelles. Trop distant. Et s'ils ne voulaient plus de lui. Ne il ne voulait pas prendre le risque. Il ne voulait pas vivre cela une nouvelle fois. Alors il prenait la fuite en solitaire comme il l'avait déjà fait.
Harmony Lin
Harmony Lin
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Harmony Lin, le  Sam 7 Avr 2018 - 15:21

Musique

Je veux fuir. Je ne veux plus rester ici, je ne veux blesser personne. Et je sais que ça finira par arriver. Que je finirai par faire du mal à quelqu'un. Mais si je pars avant de pouvoir faire ça alors plus de raisons de s'inquiéter si ? En tout cas, il n'y aura plus de risques pour les gens auxquels je tiens. Cette vision d'horreur ne se réalisera jamais.

Et si je partais ?
Et si je fuyais le plus loin possible ?


Je me relève, sort de mon abri. Cette pensée envahi mon être et calme ma peur en même temps. Fuir résoudrai tout, ma famille, mes amis ne seraient plus en danger. Et même si la bête me contrôle, il n'y aura plus de risques de les blesser. Peut être que tout cela serait plus simple ? Je marche sous la pluie, sans but, tournant quand bon me semble, mon cerveau ne contrôlant aucun de mes mouvements. L'idée tape et tape encore dans ma tête, me permettant de ne plus voir ce que je voyais quelques instants plus tôt. A la place, je me vois seule, au milieu d'une forêt.

Une sueur froide me traverse et mon cœur se glace tout à coup.
Je ne peux pas faire ça.

J'ai besoin d'eux. Je ne veux pas être seule. Seule contre cette épreuve, je ne survivrai pas. Je suis dépendante d'eux, je ne me sens pas capable de partir loin d'ici. Mais en faisant ça, je les met en danger.

Une grande rage m'envahie. Pourquoi ne puis-je pas tout simplement tout laisser derrière moi ? Pourquoi ne pas faire ce qui serait mieux pour tout le monde ? Pourquoi suis-je si faible, si lâche ? Un grognement sourd traverse la barrière de mes lèvres et mon poing rencontre un arbre, geste montrant que tout ce que j'essaye de faire est vain. Ma tête se pose à son tour contre l'écorce du géant de la forêt et un grand sentiment d'impuissance me rempli le corps.

Si seulement j'étais capable de les laisser...
Pour les sauver...

De ce que je pourrais faire.
Contenu sponsorisé

Enfin dehors ! - Page 6 Empty
Re: Enfin dehors !
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 8

 Enfin dehors !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.