AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 1 sur 2
[Habitation] Manoir Benbow
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] Manoir Benbow Empty
[Habitation] Manoir Benbow
Ashton Parker, le  Jeu 21 Juin 2018 - 14:36

_________________________________


Voici l'habitation de Azénor Philaester (Manoir).

Elle peut poster dès à présent.


_________________________________
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Azénor Philaester, le  Jeu 21 Juin 2018 - 15:13





Directeurs de maison, professeur à Poudlard, propriétaires de bâtisses renommées, et Directrice (Adjointe) de la plus grande école de sorcellerie de Grande Bretagne, c'est des anciennes et actuelles situations qui font gagner du pognon. Et oui. C'est bien pour cela qu'Azénor et Ian se sont fait plaisir avec ce petit bijou, instaurée comme une agréable maison de vacances.

L'extérieur est en pierre ancienne, puisque c'est manoirs, c'est old vous dirons certains. Un grand jardin fleuris, une toute petite forêt remplies d'arbres en tout genre, et une grande piscine. Tout pour plaire aux deux adultes heureux de leur nouvelle acquisition.
L'intérieur quant à lui, est soigné, propre, luxueux. Bien que la dame ne soit pas trèèèèès maniaque, elle fait un effort et essaie de garder sa maison jolie. Pas trop de trucs qui encombrent, juste un ou deux chats qui se baladent ici et là.

Plusieurs chambres, plusieurs salles de bain, de quoi convenir à tout un chacun. La belle vie peut commencer, si on prend le temps de respirer.



by Lydie


Dernière édition par Azénor P. Benbow le Dim 24 Mar 2019 - 20:51, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Invité, le  Jeu 21 Juin 2018 - 15:46

Immense. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit. Je suis dans le hall d'entrée du manoir qu'Azénor et moi venons tout juste d'acquérir, et je me demande bien ce que je fou là. C'est énorme, bien trop grand pour deux personnes. Et pourtant, la somme requise pour se l'approprier n'est déjà plus sur mon compte en banque. Pourquoi ? me direz vous. Hé bien, pour la même raison que tout les autres, pouvoir dire que j'ai un manoir. Sauf que j'en ai deux. Moi, le fils de pauvre, j'ai deux manoirs. Comme quoi, tout peut arriver.

Celui-ci, on lui a donner mon nom de famille. C'est sexiste un peu, on est d'accord, mais c'était pas mon idée. C'est Azénor qui l'a proposé, je sais pas trop pourquoi. Disons qu'il sera le manoir familiale, là où plusieurs générations de Benbow se retrouveront l'été, dans quelques décennies. Cette envie que j'ai depuis de nombreuses années, d'être quelqu'un, de construire quelque chose d'important, prenait forme. Avec ce manoir. Certains ont une maison de campagne, nous c'est quasiment un château de campagne. Il y'a assez de chambre pour accueillir sept ou huit familles. L'une sera la mienne. Car si la bonne nouvelle n'est pas encore arrivée, je sais qu'elle ne saurait tardé.

Ce manoir, je l'ai acheté par fierté, pour faire honneur à mes ambitions, mais aussi pour Azénor. Pour lui montrer que je suis sérieux, quand je lui dis que je m'y suis fait. Que j'ai accepté l'idée de devenir père, que durant ce derniers mois - où les tentatives n'ont fait que s'enchaîner - j'ai appris à accepter que la suite logique de notre relation passait par l'arrivée d'un enfant. Ce derniers mois avait été celui de l'introspection, de la réflexion. Je me suis coupé du monde, excepté Azénor bien entendu, je me suis posé les bonnes questions. J'ai tout abandonné, j'ai démissionné de mon rôle à Poudlard, j'ai vendu le Heurtoir. Je suis prêt à me lancer dans de nouveaux projets, mais avant ça il me faut mener à bien celui qu'Azénor et moi avons décidé de lancer : notre enfant.

La directrice adjointe de Poudlard et moi-même devions nous rejoindre au manoir à la fin de cette journée. En attendant, je me promenais dans notre nouvelle habitation, me familiarisant avec les lieux. Pendant que je flânais dans les couloirs du manoir, je pensais à ce que pouvait bien faire Azé. L'année scolaire à Poudlard se terminait et Azénor avait encore pas mal de choses à gérer, avant les vacances. Pour ma part, il ne me restait plus qu'à terminer mes examens, puis je serais libérer de mon contrat avec l'école de sorcellerie.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Azénor Philaester, le  Jeu 21 Juin 2018 - 15:58

suite de ça


Affolée, excitée, et puis simplement heureuse. Tout bonnement. Je suis dans mes appartements de Directrice Adjointe de Poudlard et je me sens revivre, paradoxal avec ces maux de ventre depuis quelques jours, intensifiés aujourd'hui. Je ne tiens plus de bout, j'ai appris la nouvelle, et je ne peux clairement pas attendre la fin de la journée pour le dire à mon Ian. Au PAPA! Alors prétextant une maladie -ce qui n'est pas tout à fait faux hein- je me retire du château, direction le Manoir Benbow, nouvelle acquisition de Ian. Et moi. Notre acquisition. Peut-être serait-ce pour fêter notre nouvelle vie, commencer la vie de famille, célébrer ses deux démissions. Qu'en saurais-je hein. Tout cela étant, Ian est déjà là-bas et est censé ne pas m'attendre avant ce soir...

Dans un poc j'arrive devant notre immense et belle maison, je la trouve magnifique. Mais pas le temps de dire woaw, que je me retrouve déjà à pousser la poignée de la porte pour entrer crier la bonne nouvelle. Pas de Ian à l'horizon, étrange. Il doit être en train de visiter, normal. Néanmoins je passe plusieurs minutes à le chercher quand je le trouve enfin en train de scruter un pièce au deuxième étage. Eh, ça va pas de faire monter les escaliers à une femme enceinte enfin!
Je le prends pas surprise, accroche mes bras autour de son cou alors qu'il est toujours dos à moi. Coucou toi! Sourire intense aux lèvres, je ne peux pas garder la nouvelle plus longtemps. Je me pince les lèvres, regard pétillant.
Ian, je l'ai appris ce matin... ON VA ETRE PAPA MAMAAAAAAN!
Puis je soulève mon chemisier, laissant apparaître un ventre vraisemblablement plat. Enfin je ne vante pas ici les superbes abdos d'Azénor, simplement que personne ne pourrait se douter qu'elle est enceinte, vous voyez?
Regarde on le voit déjà, hein? Je touche mon ventre;
Puis je le sens presque bouger hein j'te jure

Roh c'est l'excitation
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Invité, le  Jeu 21 Juin 2018 - 16:39

Et voilà que je rentre dans la huitième, ou neuvième j'ai peut-être perdu le compte, chambres du manoir. J'analyse scrupuleusement chaque pièce, vérifiant que l'état irréprochable du bâtiment, avancé par l'agent immobilier, ne s'avère pas être un mensonge. Parce que si c'est le cas, il va m'entendre ce morveux. Les jeunes comme lui, je m'en méfie. Surtout quand ils regardent Azé avec autant d'envie. À un moment donné, faut arrêter de se comporter comme un animal et éviter de mater tout ce qui bouge. Certains diront que c'est flatteur, d'autres seront d'accord avec ma vision des choses :  cet homme mérite quelques souffrances. Heureusement pour lui, Azénor m'a convaincu de le laisser sortir de ce manoir avec tout ses doigts de pieds, faut dire que j'étais de bonne humeur ce jour là, Azénor et moi avions fait l'amour trois ou quatre fois en une journée.

- Whuuut

Je sens quelque chose m'agripper au cou, je vis la situation comme une attaque et pourtant je ne me défends pas. Car j'ai beau m'être perdu dans mes souvenirs, l'odeur que dégage Azénor est reconnaissable entre mille. Le sentiment de surprise est vite remplacé par le bonheur de retrouver celle qui partage ma vie. Un sourire venait étirer mes lèvres, alors que je lançais un regard dans sa direction. Un sourire rayonnant, bien plus qu'à l'accoutumée.

Elle me crie l'information, un sourire qui s'agrandit de Minutes en Minutes sur les lèvres. Elle saute presque de joie, elle a du mal à se contenir. Ce qui n'a jamais été mon cas, soit dir en passant. S'il y a bien une personne qui intériorise beaucoup, c'est moi. Je cligne des yeux, je dois donner l'impression de ne pas avoir capté l'information. Mon sourire s'est effacé, j'aime regard fixé sur le ventre qu'Azénor me montre. Sa voix s'éteint petit à petit. Il n'y a plus que moi et ce ventre, que je n'arrive plus à quitter du regard.

Nerveusement, je me mordille la lèvre inférieure. Mon cerveau traité l'information, il ne m'indique pas encore la réaction que je dois avoir. Sourire ? Pleurer ? Courir ? L'embrasser ? C'est compliqué. Si je ne réagis pas rapidement, elle va être déçue. Le suis-je, moi personnellement ? C'est le moment, c'est maintenant que je vais le découvrir, suis-je prêt ou pas ? Suis-je entrain de me mentir depuis un mois ?

Ce moment de flottement, il n'a duré que quelques secondes. Le temps, peut-être, pour Azénor de prononcer deux ou trois mots. Mon regard s'illumine, d'une lumière encore inconnue jusqu'alors. Le contrôle ? Je l'ai perdu depuis longtemps, sans même m'en rendre compte. Ce jour où elle m'a volé ma baguette, c'est ce jour là qu'elle m'a envoûtée. Depuis lors, je ne contrôle plus rien. Elle m'a embarqué, ensorcelé. Son sourire, ses manières, son humour. Elle m'a changé. Pas psychologiquement, non. C'est ma vie qu'elle a changée. Et aujourd'hui encore plus qu'auparavant. Je la porte dans mes bras, la soulève avec force. En criant. Rien de compréhensible, juste des rugissements marquant ma joie. Je ne contrôle plus rien, mon coeur s'emballe. Je ne sais plus qui je suis, ce que je suis, ce qui me caractérise. Tout ce dont je me souviens, c'est que je l'aime, et que je l'aimerai lui aussi.

À ce jour, où tu m'as volé ma baguette.

FIN
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Azénor Philaester, le  Jeu 21 Juin 2018 - 18:22

a few months laaaater
bon l'espace temporel est mis à rude épreuve aujd


Non Ian, je vais venir te chercher ta bière, je ne vais pas, me lever pour toi, alors que j'ai mal aux pieds, mal aux genoux et mal au dos, toute la journée, pendant que toi, tu fous rien! T'es pénible à la fin, toujours pareil avec toi!
Mais Azénor tu es littéralement à côté
TU ME GONFLES!

Ah la belle vie de couple. Enceinte jusqu'aux dents, comme on dit, je suis à fleur de peau. Tout le temps. L'autre qui me quémande des services à longueur de journée, à croire que je l'ai trop habituée. Et puis on est passé de vie sexuelle d'enfer à presque rien en l'espace de quelques mois, excusez-nous d'être un peu sur les nerfs. Comment ça y'a que mois qui suis sur les nerfs? Enfin bon. Vivement que ce tric dans mon vide y sorte, parce qu'on a l'habitude de se remettre de nos disputes en faisant l'amour. Ah mais ça marche à chaque fois hein. Presque.
Tout ça pour dire, que je suis un bon mélange d'énervée, fatiguée, et excitée en ce moment. C'est vrai quoi la douleur je peux gérer no problemo, mais l'augmentation d'hormones et de toutes ces conneries c'est pas évident tous les jours.

Et puis finalement, je me lève pour aller prendre l'air, m'installer dans le jardin et souffler un coup. Me calmer quoi. Mais enfin, c'était sans compter cette sensation de pipi au lit quelques secondes après avoir enlever mon séant du canapé. Immobilité instantanée. Petite flaque par terre.
Iaaaaaaan! Je crois que... Oh mon Dieu je crois c'est le moment!

J'arrive pas à bouger, toute excitée, je suis dans un état second, indescriptible, du mal à réaliser.
Souffle Azénor, souffle
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Invité, le  Ven 22 Juin 2018 - 12:41

J'ai entendu beaucoup de rumeurs à propos des femmes enceintes, elles racontent à quel point elles peuvent être désagréable. Au début, je n'y croyais pas. Un regard vers Azénor, son sourire, sa joie de vivre et son calme olympien avaient suffit à me rassurer. Comme quoi, ne jamais faire confiance à une femme qui sourit ! En pratique, la rumeur s'avérait être fausse. Non, une femme enceinte n'était pas désagréable, elle était PIRE que ça. Invivable, sincèrement.

C'était comme si chaque petite contrariété de la vie était de ma faute. Elle se cognait l'orteil contre le pied d'une table ? IAAAAAAN ! Elle vomissait au sol sans prévenir ? IAAAAAAN ! J'étais la cause de tout ce qui ne fonctionnait pas autour d'elle. À un point où elle en arrivait même à être de mauvaise foie et à m'accuser de chose insensé, comme de "ne rien foutre de mes journées". Franchement, pour vivre avec une femme enceinte, il ne fallait pas manquer de confiance en soi, ni de self-control. Ou peut-être était-ce juste Azé qui réagissait de la sorte ?

Et encore une fois, la baleine s'en va, passablement irrité par je-ne-sais-quoi. Elle se lève et fonce tout droit vers le jardin. Enfin, fonce. On se comprends. Je l'observe s'éloigner, en galère pour poser un pied devant l'autre. Sourire aux lèvres, je me désintéresse très vite du spectacle et lui laisse l'espace dont elle a besoin. On en a plus pour longtemps, tout va très vite revenir à la normale. Mon regard se pose maintenant sur mon livre, dont je poursuis la lecture.

Sauf que ! Elle gueule, pour la centième fois de la journée, et il n'est que 10h du matin. Elle crie mon nom, et j'ai presque envie de ne pas répondre. Mais si je ne me présente pas dans les dix secondes face à elle, je vais m'en prendre plein la tronche pour pas grand chose. Alors, je quitte le canapé et balance mon livre à la place d'Azénor. Je souffle, exaspéré. Je file vers le jardin, me demandant ce qu'elle me veut encore. Qu'est-ce que j'ai fais, hein ? La chaise de jardin a été mouillée par la pluie, et j'en suis le responsable ? Ou une mouche l'embête, probablement sous mes ordres ?

Rien de tout ça.

- Ho put**n ! J'fais quoi, j'fais quoi ? La panique.

D'habitude plein de sang froid, il semble que cette fois-ci je me laisse embarquer par ma peur. Demandez-moi de me défendre face à un ennemi dangereux, j'appellerai ça un déjeuner, demandez-moi de m'occuper de l'accouchement de ma femme, et je disparais aussi vite.

- Mais t'es c*n ou quoi ! Emmène moi à Sainte-Mangouste, abruti ! T'es vraiment..

Et alors que les insultes continuent de pleuvoir, sortant de la bouche de ma femme comme du coca d'une bouteille trouée, je me rends compte.

- Mais.. mais.. j'ai pas le permis..

Vraiment, Ian, c'est lui tendre la perche.

- Bah ouai génie ! Tu crois que c'est pourquoi que je te tanne avec ça DEPUIS 2 ANS ! Tu me casses les

Et alors qu'elle continue de m'insulter, un élan de lucidité me parcours. Doucement, je murmure le nom de mon elfe, le forçant à apparaître face à nous. Azénor ne semble pas s'en soucier, ni l'avoir remarqué d'ailleurs. Exaspéré, je me laisse emporter.

- TA GU**LE ! Un cri du coeur qui, visiblement, surprend la femme enceinte. Des yeux ronds, un regard rempli de haine, mais du silence. Qui ne risque de durer que quelques mini-secondes, j'en profite. Emmène-nous à Sainte Mangouste ! L'elfe acquiesce sans un bruit.

FIN

Cole P. Benbow
Cole P. Benbow
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Cole P. Benbow, le  Mer 4 Juil 2018 - 14:54

ft. Jace et Ian
Cole a dans les cinq ans
j'ai le LA de papa et maman c'est dingue



Allongé sur le tapis de la salle à manger, Cole lisait tranquillement -bien que difficilement-, alors que sa mère Azénor, lunettes sur le nez, faisaient quelques points sur le côté administratif de l'école de magie qu'elle dirigeait avec son acolyte. Après un soupir, elle regarda son fils, J'en ai pas pour longtemps ok? Puis sous le regard interloqué du petit Cole qui quitta sa lecture pour un temps, l'ancienne Gryffondor se leva et commença à préparer ses affaires. IAAAN? J'suis désolée je dois filer. Tu peux t'occuper du monstre? Merciiii je t'aime à plus. Bien-sûr elle n'attendit pas de réponse pour partir, puisqu'elle avait moyen envie de se coltiner son fils en plus des petits problèmes à régler, vous voyez le genre. Cole ne dit mot, et se renferma dans son livre qui parlait de dragons et d'autres animaux féroces.
C'est à ce moment là que Ian fit son apparition. Un regard au dessus des pages de son bouquin, Cole se mit en position assise. De sa petite voix fluette de garçon de cinq ans, il regarda son papa, sourire aux lèvres, content de passer un peu temps rien qu'avec lui.
-Maman est pas là, tu peux me montrer de la magie, comme la dernière fois? Steuuuupléééé

Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Invité, le  Mer 4 Juil 2018 - 15:12

LA de Cole.

Aujourd'hui, c'est cession d'entraînement ! Tout d'abord, personnel, avec une séance de méditation, de travail sur soi, pour développer mes talents d'occlumens. Exactement le genre de cession que je pratique quotidiennement depuis des années. D'autant plus maintenant que j'avais quitté Poudlard, à la recherche d'un nouveau défi professionnel. Malheureusement, alors que je cherchais à atteindre le calme le plus total, profitant du fait qu'Azénor s'occupait de Cole, ma cession fut écourtée. Pour pas dire annulée. La belle Gryffondor avec qui je partageais la vie me laissait en plan. Je l'entendais crier mon nom, et annoncer son départ. Tutututu, où tu crois aller comme ça ?

- Non, mais Azé, j'ai Becker qui..

La porte qui claque, elle est déjà dehors. Et je me retrouve face au petit monstre. Vous savez, au début, un enfant c'est mignon. Il pleure, c'est mignon. Il sourit, c'est mignon. Il pète, c'est mignon. Il essaie de parler, c'est mignon. Puis, au bout de quelques années, de mignon ça devient emmerdant. Parce que oui, un enfant ça te casse les corones, pas étonnant qu'Azénor ait prétexté un rendez-vous professionnel, ou que sais-je, pour s'éclipser.

M'enfin, même si c'est énervant, ça reste mon enfant. Le petit ferme son livre et se concentre sur moi, les yeux brillants d'excitation à l'idée d'assister à un spectacle de magie. C'est qu'ils sont pire que les moldus à cet âge-là. J'ai bien envie de lui refuser sa demande, de prétexter une après-midi chargée et de le laisser lire son livre pendant que je continue de m'exercer en attendant Becker. Mais bon, comment dire non à ce merdeux, hein ?

Affichant un air dramatique, je tends la main d'un geste brusque. Je retrousse les manches de mon pull et plonge la main tendue dans ma poche arrière, pour en ressortir la baguette magique. Le petit applaudit au spectacle, un sourire béat gravé aux lèvres.

- #Wingardium Leviosa

Le livre, utilisé un peu plus tôt par Cole, s'élève dans les airs, au rythme de mes coups de baguettes. Le petit essaie de l'attraper, mais se loupe.

- Si tu l'attrapes, t'as droit à une glace.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Azénor Philaester, le  Dim 7 Oct 2018 - 21:14

rp unique
LA de Lydie
I miss you already

Tout est allé si vite, bien trop vite.
Un mauvais pressentiment, c’est ce qu’elle se répète tout le temps. Un mauvais pressentiment. Un dimanche morose, la pluie qui claque contre le toit de la maison, et tout le monde qui a du mal à sourire. Ian a toujours été fort, figure masculine, à encaisser les coups, à paraître de marbre. Jamais il ne s’est plaint.
La tête dans les papiers, c’est comme si elle avait redouté ce « boum » entendu depuis là-haut. Elle serre les dents, lâche ce qu’elle fait. Puis très vite elle le découvre au sol, les yeux fermés.
Elle hurle à son fils de les rejoindre dans la chambre des parents. Et en un souffle contenu ; disparus.

Ils arrivent à Sainte Mangouste, Cole pose un tas de question. Azénor elle, tient son mari par l’épaule, elle appelle à l’aide, au premier medicomage qui se soucierait de l’état dans lequel Ian se trouve. Et puis très vite, ils s’occupent de la petite famille. Le temps passe vite, elle se mord les joues, tient Cole par la main. Elle regarde ce qui se passe, Ian reste inconscient, elle ne voit pas grand-chose, se ressasse tous ses souvenirs dans sa tête. Elle n’entend plus rien, ne voit que lui, son sourire, son regard, ses magnifiques yeux verts. La mâchoire serrée elle retient ses larmes. Elle a peur et elle sait. Un mauvais pressentiment.

Le verdict tombe. Après une série d’examen, de pleins choses auxquelles elle n’y comprend rien. Ses yeux humides se tournent vers le medicomage mais encore une fois, elle n’entend pas. Cole lui serre la main. Elle ne réagit pas, ne peut pas. Elle lâche son fils une seconde pour empêcher la larme de couler, et puis repose la main humide sur les cheveux de son aîné. Hum, Pardon ?

Elle aurait voulu ne jamais redemander, ne jamais savoir, ne jamais devoir subir. Qu’est-ce-que ça veut dire, être dans le coma, avoir une tumeur au cerveau, ne pas pouvoir prédire le temps d’attente. Des jours, des mois, des années. La gorgé serrée il a osé avouer l’indélébile. Un sourire forcé en guise de merci, et le voilà partit.
Elle est directrice d’école, elle est propriétaire d’un bar, elle a un enfant en jeune âge, un deuxième dans le ventre. Et c’est dur, dur tous les jours, de tout gérer. Souffler pour s’en sortir ; elle se demander comment elle pourra faire sans lui, sans son soutien, sans l’amour de sa vie. Elle imagine le pire, qu’il ne se réveille jamais. Assise sur un fauteuil, elle lui tient la main, se refuse à pleurer devant son fils. Et puis il y a Cole qui lui demande quand-est-ce que papa va se réveiller. Je sais pas mon ange. J’en sais rien.


Peut-être trois, quatre ou cinq heures après, elle se décide enfin à appeler quelqu’un, pour s’occuper de son fils qui lui, doit continuer à vivre. Pourrait-on dire la même chose d’Azénor, rien n’est moins sur. Et puis Lydie arrive, essoufflée d’avoir couru jusqu’ici. Elle prend son filleul, puis elle file chez elle, un dernier regard plein d’amour et de présence. A peine Lydie a-t-elle passer le seuil de la porte que Azénor s’autorise enfin à fondre en larmes. Timidement elle s’allonge à côté de son Ian, la tête sur l’épaule. Elle entrelace ses doigts au siens. Tu peux pas partir hein. Oh non tu peux pas me laisser. Je t’en supplie, reste et bats-toi. Je peux pas continuer sans toi. J’ai trop peur et puis tu sais bien j’y arriverai pas. L’impression de parler dans le vide, pourtant il entend, soi-disant. Il sait. Mais ne peut rien faire, pas répondre, pas bouger, pas vivre, pas l’aider. Elle respire fort, n’entend que ça. Les mots ont du mal à sortir, elle a mal, elle a peur. Elle se relève doucement pour embrasser sa bouche, et quelques souffles plus tard, elle finit par s’endormir, toujours allongée près de lui, et puis elle rêve de leur rencontre, leur histoire, leur amour inconditionnel.


Dernière édition par Azénor P. Benbow le Dim 2 Déc 2018 - 11:15, édité 1 fois
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Azénor Philaester, le  Sam 3 Nov 2018 - 21:01

rp unique





Elle a ses doigts qui frôlent ses lèvres gercées, sa respiration toujours saccadée, et la légère fumée qui sort de sa bouche. Emmitouflée sans son manteau de grande dame, elle attend dehors, qu'il soit transporté ailleurs. Il ne se réveillera certainement pas. C'est ce qu'ils ont dit. Mais bien-sûr qu'elle veut le garder en vie, sentir son odeur encore un peu, toucher sa main rafraîchie. Il était toujours le plus chaud, réchauffé, qui prenait dans ses grandes mains celle de la femme de sa vie. Elle a les lèvres qui en tremblent un peu, elle se mord le contour des ongles, alors qu'elle avait promis d'arrêter. Mains abîmées d'une femme tellement blessée qu'elle n'a même plus peur. Parce que plus rien à perdre, tout à subir. Et Cole alors? Et Skyline? Oh le monde ne vous fera pas de cadeau les enfants. Pas de cadeau.


Elle hait le monde, elle se sent seule, abandonnée. Elle a du mal à respirer. Et Dieu qu'elle s'en veut, d'avoir été si naïve, si sure d'elle. D'avoir tout donné, absolument tout. Pour quelqu'un qui n'est plus capable de recevoir. Elle en a marre des larmes qui perlent en coin, des questions de ses enfants qui demandent quand est-ce-que papa revient. Elle aurait tout fait, donné sa vie pour la sienne, prit sa maladie à sa place. Elle se serait endormie là, elle aurait laissé tomber son bar, elle aurait laissé tomber le château, elle se serait simplement endormie, très paisible. C'est plus facile d'être celui qui part n'est-ce-pas, plutôt que d'être celui qui reste. Garder les yeux ouverts c'est peut-être ce qui fait le plus mal. Alors qu'elle est capable de le regarder pendant des heures lui ne peut plus lui montrer ses yeux qu'elle a tant aimé.


Elle attend, elle a froid. Elle se bouffe les doigts, tremble un peu. Et puis ils viennent enfin la chercher, son corps lévite à côté d'eux. Direction la maison. Elle le veut loin de la ville, loin de la capitale, elle le veut en paix, dans sa chambre, dans sa maison où il passait des heures à réfléchir, des journées entières à lire. Dans cette maison où ils ont eu Cole, dans cette maison où ils se sont aimés à ne plus pouvoir le compter. Les medicomages suivent ses instructions à la lettre. Ensuite ils s'en vont. Elle n'a rien dit de plus, pas un merci, pas un au revoir. Elle a fermé la porte derrière eux et s'est laissée tomber, assise, les genoux dans ses bras qui tremblent encore. Cinq minutes peut-être, ou alors une petite dizaine. Puis elle sèche ses larmes qu'elle déteste et puis elle monte, la main sur la rambarde, pour le retrouver. Elle aurait aimé le trouver éveillé, qu'il l'attende avec comme seul habit un coussin, comme il le faisait parfois. Dieu ce qu'elle en riait. Ou alors elle aurait aimé le trouver en train de lire, lunettes sur le nez, avec les sourcils froncés comme il en avait l'habitude. Ou peut-être aussi elle aurait aimé le trouver en train de remettre ses cheveux en place, les yeux grands ouverts sur le miroir. Et puis il l'aurait vue elle, dans le reflet, il aurait sourie avec toutes ses dents, et puis il se serait retourné, aurait avancer de quelques pas pour pouvoir la toucher. D'une main il aurait arrangé une des ses mèches de cheveux. En silence ils se seraient regardé quelques secondes. Et puis fous amoureux ils se seraient embrassés, ils auraient fait l'amour une fois ou peut-être deux. Basique n'est-ce-pas? Si simple. Mais impossible. Plus maintenant. Plus jamais.


Tout doucement, elle ose à peine pousser la porte de sa chambre. Elle en a marre de le voir inanimé, immobile, les yeux fermés sur le monde dégueulasse qu'il rate. Mais timidement elle se décide enfin à s'installer à côté de lui, le regard fixé sur ses paupières clauses. Elle attrape sa main, pose sa tête sur son épaule. Un soupir. Un tout petit rictus.

Ils ont dit que tu pouvais revenir à la maison. Que au final, ça changeait pas grand chose.
Tu me manque tu sais. Aaron est bizarre en ce moment, comme s'il était perdu. Je sais pas trop quoi en penser de lui, même après toutes ces années. Enfin bon, tu le connais, il fait le bonhomme mais y'a pas grand chose dans le pantalon. Enfin, j'en sais rien en soit. Mais bon. Et puis c'est pas comme si j'allais aller vérifier.
Tu te souviens de Downing Street? J'y suis passé tout à l'heure, pour rendre visite à un ancien élève. Quand il m'a envoyé l'adresse je t'avoue que ça m'a fait un peu bizarre. Oh je suis pas restée longtemps, juste une petite demi heure. Mais je suis allée devant le fameux hotel. Bah c'est plus un hotel. C'est devenu un magasin un peu nul. Et du coup je nous revoyais, des années et des années auparavant. Funny huh? Si j'avais su. Enfin si on avait su. Surtout toi n'est-ce pas, surtout toi. J'étais jeune et con et naïve, et toi t'étais surtout très con. Pauvre moldu, il avait rien fait. Tu m'as fait flippé tu sais. Hmm, on se reverra que t'a dit. Well, we did more than just seeing each other again right?
Tu sais parfois, j'imagine te trouver au détour d'un couloir, comme on en avait prit l'habitude. Et puis pendant les repas, je regarde Cole. Il te ressemble tant. Il grandit si vite. Tu lui manque, il osera peut-être pas te le dire, je sais pas trop ce qu'il te raconte quand il vient te voir, mais bon, tu lui manque beaucoup. Et tu me manque aussi.



Et puis elle fixe le plafond, n'attend même plus de réponse inespérée. Les aiguilles pourraient afficher six ou dix neuf qu'elle n'y comprendrait pas davantage. Une minute de parfait silence insoutenable. Et elle ferme les yeux, plonge de son monde endormi, et là enfin, elle le voit tout entier, vivant, heureux.

Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Lydie Nouël, le  Sam 1 Déc 2018 - 21:50

le cœur qui bat
une chamade mesurée
anxieuse presque angoissée
qui doucement semble pouvoir passer
si assez calmement: respire.

elle n'est pas attendue, ce n'est absolument pas prévu
elle n'a rien préparé, ne sait même pas comment la saluer.
lui en voulait-elle? d'être partie?
au pire des moments
pourrait-elle lui pardonner? accepterait-elle de la retrouver ?
s'il te plait..

Un claquement sec, celui des pieds qui rencontre la terre
poussière
presque trop brutalement.

Elle n'a pas besoin d'aller plus loin. Elle dépose son lourd sac à dos au sol.
s'essoufle
est essouflée
ça l'essoufle
alors qu'elle n'a que peu bougé?
Une invocation de l'ancienne amie, par la pensée et l'esprit.
bloquée, pétrifiée, juste sur le palier.  

Je suis rentrée...

Est-elle la même? allaient-elle se reconnaître ? La rousse a changé, ses cheveux sont plus clairs, plus abîmés. Son regard est vif, alerte, déterminé : elle s'est affirmée. Elle a grandit, sa confiance en a pris un -bon- coup.
De ses mains à la peau endurcie, elle essaye de remettre en place son débardeur blanc, maintenant tâché, en de multiples endroits.

Elle frissonne au vent de l'automne
et attend que l'heure
sonne.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Azénor Philaester, le  Sam 1 Déc 2018 - 22:18

rp ft. Lydie
LA


Azénor vit. Ou peut-être bien qu'elle existe. Elle oublie de penser quelques fois. Elle reste en bas, lunettes sur le nez, avec sa Skyline sur ses genoux. Cole est dans sa chambre, un week end mérité. Tout le monde est à la maison. Tout le monde. Paradoxal, n'est-ce-pas. Quand on sait que papa est en haut, presque inerte. Elle le sait maintenant. Pertinemment. Elle ne l'accepte pas. Mais elle le sait.
Et parce qu'elle a les clés. Parce qu'elle est autant chez elle que n'importe quel membre de sa famille. Elle est là, elle débarque, inchangée, enfin presque pas. Sur le pas de la porte, elle la regarde. Azénor a entendu le bruit, s'est retournée. Levée d'un bond ou presque, avec sa fille dans les bras. Pas un mot, pas une expression sur le visage. Elle s'approche de Lydie. Son amie, qui l'a un peu abandonnée.
Qu...? Je comprends pas.

Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Lydie Nouël, le  Dim 2 Déc 2018 - 11:17

La brune se dresse devant elle, sa silhouette fine et raccourcie s'impose à Lydie et l'intimide de part la force de caractère qui s'en dégage. Elle a mûrit, encore. Elle est comme à l'apogée de sa beauté de femme. Aussi: la figure de la mère autoritaire.
Le regard vole sans oser s'accrocher aux yeux bruns, ils fixent des points, flous, avant de rencontrer une silhouette inconnue : dans les bras de la mama, un enfant que Lydie ne connait pas.

Son esprit s'affole
ne sait sur quel pied danser
la joie de la retrouver, la culpabilité, la honte, la joie de s'être trouvée ?
La surprise. L'élément qui calme le reste des sentiments.
Le souffle coupé, en attente, elle tend les bras vers le bas.
Une éternité passe.

Azénor entend surement la confusion dans ses pensées. La rouquine se ressaisit, un temps. Elle ne formule aucun mot précis, essaye simplement de se concentrer sur la vague d'amour qui la saisit, pour son amie, surtout, mais aussi à la vue de cet enfant, innocent, dont elle ne sait l'existence que depuis quelques secondes, mais pour lequel elle donnerait déjà tant...

Im fine, now. Are you ?

Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Azénor Philaester, le  Dim 2 Déc 2018 - 11:46


Pourquoi tu ne parles pas pourquoi tu ne dis rien pourquoi elle doit se suffire à lire dans la confusion de ton esprit. Azenor est énervée mais tant rassurée. Elle l’a pensait disparue partie elle ne la pensait plus de ce monde. En quatre ans elle a fait son deuil. Parce qu’au bout de deux, arrêt des recherches. Elle lui crie dans ses yeux que partout elle est allée l’a chercher; qu’à maintes et maintes reprises elle s’est demandé ce qu’elle avait fait, pour la perdre. Pour perdre encore quelqu’un.
La dame pousse un long soupir. What the fuck, Lydie? Et d’un œil interloqué, elle l’a sonde plus particulièrement. Elle enlève sa colère elle ôte ses émotions de sa pensée pour se demander l’évidence. Pourquoi. Mais oui, pourquoi avait-elle besoin de s’enfuir. Alors elle ne se focalise plus sur sa façon de penser propre, mais sur la sienne. Elle s’en veut désormais, d’avoir abandonné, d’avoir arrêté les recherches, de ne pas avoir compris à temps, de l’avoir laissée filer. Son cœur bat la chamade alors qu’elle se sent encore une fois décevante. Un raclement de gorge pour cacher l’amertume de sa décision regrettée.
En un souffle elle s'approche d'elle, et lui dépose sa fille dans les bras. Skyline.
Viens t’asseoir, et laisse moi voir.
Contenu sponsorisé

[Habitation] Manoir Benbow Empty
Re: [Habitation] Manoir Benbow
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 2

 [Habitation] Manoir Benbow

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.