AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions
Page 4 sur 14
Introduction : les outils du potionniste
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
Fañch Guivarch
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Fañch Guivarch, le  Sam 30 Juin 2018 - 12:31

LA de Pius
Fañch Guivarch rp numéro 201 tw :

Les réponses continuaient à fuser dans un calme rare, en effet la discipline qu'avait instaurée ce nouveau professeur tenait le coup, contrairement aux autres matières.

"Le négatif" : Attends de rencontrer Elius tu vas voir ta discipline tu vas te la mettre là où je pense.

"Le positif" : Mais non je crois qu'Elius pourra se montrer calme.

Continuant à faire des recherches pour essayer de deviner la potion mystère, le serpentard prenait le minimum de notes pour pouvoir fouiller son manuel.

Soudain un serpentard donna une réponse sans lever la main, me nom de la potion cité avait fait tilit dans la tête du fou. Après le recadrage d'Andrew, Fañch alla directement à la page de son manuel parlant de la potion d'enflure et confirma son intuition que la réponse de son collègue de maison était exacte.

Pour ne pas reproduire la même erreur qu'Andrew le breton leva la main et attendit que le professeur l'interroge.

Fañch : Je crois que, comme mon camarade vient de le dire, c'est une potion d'enflure.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane
- Permis de transplanage


Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Lïnwe Felagünd, le  Sam 30 Juin 2018 - 15:39

Tout le monde a l'air d'être finement arrivé. Un Serdaigle en dernier, toujours là pour trouver des excuses brumeuses. Ils ne sont pas aussi bons discoureurs que leur première icône digne de ce nom : Gilderoy Lockhart. Rien que le nom avait de ce charisme snobant les plus vieilles légendes du monde sorcier. Le regard un peu narcotique sur les bords, il apprécie les petits pas lents du professeur qui s'approche en sa direction. Pianoter sur le bord de la table, machinalement, le sourire banane s'étire sur la face fruitée, content d'être en aussi bonne proximité avec son ami. Le regard droit dans les yeux, franc et enfantin - comme un bambin à qui on offrirait une imposante sucette. Avant de se prendre la plus grosse claque de l'année (sens figuré bien sûr, si ce n'est que le propre lui parvienne dans quelques instants).

- Felagünd, vous ne notez pas ? tête qui s'abaisse.
Felagünd. C'est qu'il a la bouche ouverte, littéralement choqué.

Où sont vos affaires ?
Le regard tantôt sur le gant tantôt dans le vide. Bonne question.

Et puis, une vieille odeur de raclette
mais il manque la subtilité du jambon, à côté des patates.

Heureusement, quelques élèves lui sauvent involontairement la mise - à qui léchera le mieux la dentelle de Pius, à vrai dire. Lïnwe tente un regard vers son voisin de derrière (celui qui veuuuut), mimant maladroitement un livre (me demandez pas comment c'est possible) et de quoi écrire. Il n'a ni plume, ni parchemin, ni encre, ni livre, ni ustensiles, ni sac. Il ne pouvait même pas compter sur la présence de Snob, qui aurait tout changé. Réfléchir un instant (4 secondes environ) : et si il donnait la bonne réponse, ça irait ?

- De la raclette à bulles ? chuchoter tout bas
pour cacher son propre talent aux autres
il ne risquerait pas d'être narcissique en classe.

Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Sam 30 Juin 2018 - 18:09

LA de Asclépius

Les élèves répondaient un par un, ne se souciant que de lever la main, sauf évidemment pour un Serpentard qui se fit vite apostropher par le professeur, sous les yeux à demi fermés de l’adolescente qui ne prêtait pas une oreille très attentive aux réponses des autres. Bien que l’Amortentia la fasse tiquer légèrement. Elle voulait répondre à une question mais visiblement personne ne voulait ouvrir le sujet sur les éléments à prendre en compte. Déterminée à vouloir répondre à la seule question qu’elle connaissait, Eros s'apprêta à lever le bras violemment quand un geste dans son champ de vision captiva son attention. Réponse envolée, elle se retrouva à détailler un morceau de paperasse. Cela devait être la mode en ce moment de faire passer des mots. Pour ne pas captiver l’attention avec des gestes trop brusques, la Grecque se contenta de déplier mollement sous son bureau le parchemin. “RDV ce soir à préau-lard pour mettre les choses au clair”. Les choses au clair ? Avec qui ? Avec quoi ? Vu ce qui s’était passé la veille, une image de son voisin de table s’afficha dans sa mémoire, mais il restait tout de même des chances pour que ce soit une autre personne. Vérifiant que personne ne l’avait vu, Eros glissa le morceau dans sa poche.

Qu’est-ce qu’elle voulait faire déjà avant la réception ? Ah oui, la question. Essaie numéro deux pour le lever de main, et le Underlinden l’autorisa à parler.

- Pour les éléments à prendre en compte, je pense que c’est la position de la lune pour certaines, mais surtout la température extérieure et repérer les ingrédients toxiques pour ne pas les toucher à mains nues.


Elle ne savait pas si c’était juste mais au moins sa conscience était tranquille sur le fait d’avoir participé.
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Dim 1 Juil 2018 - 0:15

Elle était en classe, mais elle nageait aussi au loin dans une rivière claire accompagnée de magnifiques loutres. L'eau n'était même pas froide, elle ne la sentait tout simplement pas, c'était comme se baigner dans des nuages. Oh ! Voilà une loutre qui sautait par-dessus elle et une autre qui agitait sa petite patte velue dans sa direction. Mélinda ne put s'empêcher de sourire niaisement, elle adorait les loutres...jusqu'à ce que l'une d'entre elle la percute violemment.

La jeune fille n'ouvrit qu'une demi-seconde les yeux avant de les refermer, sans avoir envie de savoir quel était l'objet causant son dérangement. Elle était si bien dans cette rivière, ce ne pouvait t'être qu'un rêve...autant en profiter encore un peu.
Oh ! Un ragondin venait de sortir sa petite tête de l'eau, il semblait vouloir lui dire quelque chose elle n'entendait pas clairement. Tout va bien Mel ?. C'était gentil de s'intéresser à elle, il avait presque la même voix que Phae. Mélinda voulu lui répondre mais, il parla de meurtre de mouton...c'était assez étrange. Une loutre avec des cernes lui répondit qu'il fallait tuer Titi. Son rêve se transformait en cauchemar, les loutres et le ragondin se mirent à tourbillonner et soudain un grand chaudron sorti de l'eau pour les engloutir. Il parlait, ou plutôt il donnait des instructions sa voix se répercutant comme un écho dans son esprit.

Miss, vous de même. Redressez-vous et sortez vos affaires. Ce n’est pas une attitude correcte à adopter dans une salle de classe.

La rouquine sursauta d'un coup se relevant d'un bond. Il lui fallut quelques longues secondes pour se rappeler l'endroit où elle était assise. Le cours de potion, c'est vrai, elle se sentit rougir honteuse de s'être laissé aller ainsi. Cela ne lui arrivait pas souvent de dormir en cours, heureusement ce dernier venait à peine de commencer. Elle remarqua bien sûr la présence de Eros en face et Phaedra prêt d'elle. Mélinda plissa les yeux en direction de la verte, elle ne savait pas encore si elle l'appréciait... Elle le saurait sûrement bientôt, un rapide regard vers le prof et le coussin lui fit comprendre une part de son rêve. La Serpentard aurait-elle une part de gentillesse en elle ? Hum, elle lui était reconnaissante de ce geste et espérait que son bien lui serait rendu à la fin du cours.

La jeune fille adressa un sourire à la bleue avant de lui dire Bonjour, mais alors quand elle parla sa voix ne fut qu'un chuchotement. Voilà la raison de sa fatigue... Un virus. Dans un sens, elle se sentait rassurée dans quelques jours elle retrouverait sa belle énergie et gambaderait de nouveau librement dans les couloirs, en attendant elle devait sortir ses affaires et tout faire pour suivre le cours. Le Serdaigle de la veille fit son entrée, il lança une pique en direction de la brune qui forcément l'agaça. Ce n'était qu'une première impression mais, il avait l'air de chercher les ennuis. Un point commun entre la verte et la jaune, elles n'appréciaient pas le garçon et son arrogance. D'ailleurs, leur petites embrouilles de la veille n'avaient pas eut de suite, elle n'aimait pas les histoires en suspends, il fallait qu'ils règlent cette dispute avant qu'elle nuise à leurs études. Ils avaient failli faire perdre des points à leur maisons respectives, heureusement le préfet de Serpentard était beaucoup plus intéressé par le fait de terroriser Erosplutôt que de les sanctionner pour leurs cris.

Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir plus longtemps que les derniers élèves entrèrent permettant au cours de commencer définitivement. L'odeur de fromage qui se dégagea du chaudron une fois découvert finit de la réveiller l'écœurant par la même occasion. Son rhume ne lui avait malheureusement pas coupé l'odorat.

Le professeur énuméra ses questions si rapidement qu'elle eut du mal à noter, après cette faite remarqué au tout début elle n'allait pas recommencer en demander une répétition. Heureusement Phae avait ses notes tout prêt et elle lui permit de rattraper son retard. Les réponses s'enchaînaient elle n'avait même pas encore pu réfléchir. Une potion d'enflure bien sûr, elle aurait dû y penser plus rapidement. Eros l'impressionna par sa réponse et comme d'habitude sa voisine se montra brillante. Il ne fallait pas qu'elle fasse tâche avec son intervention. Elle se racla la gorge afin de faire en sorte que sa voix soit la plus claire possible, mais même en criant elle n'était pas sûre de se faire entendre. Elle leva tout de même la main avant de parler et se lança :

Certains chaudrons seront peut-être plus adaptés pour certaines potions, il existe plusieurs sortes de matières de chaudrons comme l'or ou la carapace de crabe de feu. Une potion de nature explosive ou compliquée a réaliser aura plus de chance d'être réussie dans l'un d'eux. Les chaudrons à touillage automatique peuvent aussi aider dans la fabrication des potions nécessitant beaucoup de soin. ATCHOUM ! Excusez-moi..

Son ami virus faisait des siennes, elle s'essuya discrètement le nez dans un mouchoir  senteur lavande, ce qui lui permit d'échapper quelques instants à l'odeur de fromage de la potion. Le cours risquait d'être long...
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Dim 1 Juil 2018 - 12:01

Le cours avait enfin commencé, comme tout nouveau prof qui se respecte celui d'aujourd'hui, avait obligé de remettre de l'ordre dans la salle de classe avant même que le cours commence. En même temps il faut dire que tous les élèves n'arrivaient pas tous avec le même entrain qu'elle. Certains s'étaient, de manière tout à fait étonnante, rendormis sur leurs tables presque dans la minute de leur arrivée et une élève avait carrément ramené son oreiller, oui, son oreiller, pour aller en cours. Vraiment les gens n'arrêteraient jamais de surprendre Tasha.

Une fois que tous furent enfin arrivés le cours pu commencer, la mise au point du professeur avant le début du cours semblait avoir été efficace, il semblait à la jeune rouge et or que tous s'étaient calmés et avaient enfin l'attitude qui devait être celle de tous pendant un cours. Après tout ils étaient là pour étudier non ? Si ils souhaitaient simplement . Le fait que tout le monde se concentre rendit Tasha beaucoup plus à l'aise. Voir les autres jeunes autour d'elle discuter entre eux lui rappelait à quel point elle était seule. Au moins pendant le temps qu'allait durer le cours Tasha pourrait se convaincre pendant quelques dizaines de minutes qu'elle était comme tous les autres.

Dès le début du cours une étrange odeur de fromage se dégagea du chaudron qui avait été posé au centre de la pièce avant le début du cours. Tasha fut immédiatement secouée par une violente nausée. Elle avait toujours détesté le fromage, depuis toujours. Cette journée s'annonçait vraiment très mal... Déjà qu'elle devait lutter contre sa nature angoissée et timide, il allait en plus maintenant qu'elle lutte contre la nausée, histoire d'éviter de se ridiculiser devant tout le monde.

Elle essaya alors de se concentrer sur le cours pour oublier tout ce qui l'entourait. De nombreuses questions avaient été posées mais autour d'elle les réponses fusaient, comme si il allait lui être possible de s'imposer dans ces conditions. Il lui fallait un maximum de courage pour lever les mains dans le but de répondre à une question, mais alors là maintenant que bon nombre des ses camarades l'avaient prise de vitesse elle se reprit en main et se décida à lever la main pour donner une réponse, après tout pourquoi pas, elle voulait juste se prouver à elle-même qu'elle était capable de la faire, comme tous ces qui l'entouraient.

   - Concernant une potion qui nécessite l'usage d'une baguette il peut s'agir par exemple de la solution de rondeur, que l'on doit mélanger avec sa baguette avant de mettre en fiole.

Sa voix avait légèrement tremblé, mais elle avait réussi, elle avait pris la parole en cours. Même dans le cas où sa réponse serait mauvaise, finalement cette journée n'aurait pas été si catastrophique, après tout elle avait réussi à se dépasser pour une fois.
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Lun 2 Juil 2018 - 18:26

L’ambiance commençait à devenir pesante. J’avais dû arriver après un évènement important parce qu’il y avait de l’électricité dans l’air. Eros avait toujours sa sale tête, celle de la fille qui se croyait au-dessus des autres. Pourtant, elle devait vite redescendre sur Terre parce qu’avec moi, la jeune grecque allait énormément souffrir. C’est fini l’époque où je me taisais et subissais en silence. Maintenant c’est moi qui mène la danse et le premier qui s’y oppose, goûtera à ma baguette magique. Mais pour l’instant, je devais juste attendre les consignes de notre bien aimé professeur de potion.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le voilà qui commence son cours par une rapide présentation. Monsieur Underlinden, c’est bof bof comme nom. Qu’importe, personne ne choisit sa famille. Peut-être que lui aussi pleure tous les soirs en priant pour changer d’identité. Depuis tout petit il rêvait de devenir joueur de quidditch professionnel et au lieu de cela, il se retrouve professeur de potion à Poudlard. Un avenir gâché pour le jeune homme. Enfin bref, ce n’est pas le moment de divaguer. Le voilà qui commence à poser ses questions. Quelle est donc cette fameuse mixture ? J’ai juré ça sent la mort … Mais je suis incapable de donner le nom de cette potion. Par contre, je le suis pour noter les autres questions sur mon joli parchemin : « Présenter les potions ainsi que leur préparation, quelle est la différence entre une potion préparée par un sorcier et une préparée par un moldu ? Quel est l’intérêt d’avoir des ingrédients de bonne qualité ? Les matériaux influencent-ils la préparation d’une potion ? Quels sont les éléments extérieurs à prendre en compte ? ». À peine ces mots avaient été inscrit que plusieurs élèves commencèrent à y répondre. Encore une chose que je déteste : devoir prendre la parole en public. Pour l’instant, mes lèvres restent closes.

Eros ! Je l’avais oublié celle-ci. Une nouvelle fois avec son ton méprisant, elle espère me voir au fond de cette potion bleutée. Elle n’a toujours pas changé. La malheureuse continue de chercher les ennuies. Mon sang commence à bouillonner dans mes veines. La percussion qui me sert de coeur augmente ses battements. Je pourrai placer un micro sur mon coeur qu’on pourrait croire que je fais du beat-box. Mais une nouvelle fois, le professeur me coupa. J’allais envoyer une réponse cinglante … Ce sera pour plus tard. Bla bla bla les réponses. Bla bla bla personne n’est fichu de trouver le nom de cette potion. En fait, il ne change pas vraiment des autres profs, c’est déjà ça.

C’est alors que Phae tendit le fameux bout de parchemin écrit à l’arrache dans l’Aile Est à la pauvre Eros. Déjà, je suis sûr à 100% qu’elle a lu mon petit mot. Mais pourquoi le passer à l’autre espèce de singe de Serpentard ? Ça va se finir avec un duel à 4 à Pré-au-Lard. Je vois déjà les gros titres des journaux : « Un adolescent tue 3 gamines ». Ça sonne plutôt bien non ? Mais bref, je vais voir si la petite grecque a quelque chose dans le ventre :


- « Alors, Eros, on se retrouve à Pré-au-Lard ? Là-bas on sera sûr que ton préfet ne pourra pas te sauver la mise ! »
Isolde Momba
Isolde Momba
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Isolde Momba, le  Mer 4 Juil 2018 - 10:58

Un bruit de claquement de doigts tira Isolde de sa sieste dénuée de rêves. Elle se redressa, vit que le professeur s'était avancé jusqu'à son pupitre.
— Miss, vous êtes dans une salle de classe et non dans votre lit : merci de sortir vos affaires, le cours va bientôt commencer.

Il n'y avait pas lieu de répliquer. Au fond, le potionneur avait raison. La somnolente se frotta les yeux, se pencha au-dessus de son sac posé à ses pieds et y attrapa le matériel nécessaire à la leçon. Son cahier lui parut peser trois tonnes et son stylo tenait à peine dans ses mains empâtées. Elle s'aperçut ensuite qu'il restait encore une dizaine de minutes ; pourquoi ne l'avait-on pas laissée se reposer plus longtemps ? À part les élèves qui arrivaient et le professeur qui déambulait dans la salle de classe, il ne se passait rien. Isolde soupira et tenta de dormir en gardant les yeux ouverts afin de ne pas se faire à nouveau réprimander. Il fallait vraiment qu'elle perfectionne sa technique car elle dodelinait constamment de la tête et avait les paupières qui chutaient dangereusement. Elle put cependant entendre les consignes introductives quant au déroulé du cours.

À deux doigts de sombrer de nouveau dans les limbes hypniques, Isolde sentit un délicieux fumet qui la remit instantanément d'aplomb. Ça sentait bon le fromage. On demanda de quelle potion il s'agissait. La gourmande songea à une fondue au gruyère, au vacherin et à l'emmental. Une Poufsouffle pensait à de l'amortencia ; non. Isolde avait bien envie de savoir de quoi il s'agissait car la mixture sentait vraiment bon. Elle entendit son camarade Lïnwe proposer à voix basse une « raclette à bulles ». Mais oui ! Il s'agissait d'une odeur de raclette et non de fondue. Où la préadolescente avait-elle le nez ? En parlant de nez, celui de Mélinda semblait bien bouché. La Poufsouffle émit un éternuement sonore qui fit sursauter Isolde.

Le professeur avait également interrogé les élèves sur leurs connaissances de base en potions : la qualité des ingrédients, la nature des matériaux utilisés…
— Il faut noter, les questions, précisa Underlinden. Une réponse chacun.

Il avait parlé trop vite pour l'esprit ensommeillé de la jeune Gryffondor qui n'était déjà pas une flèche lorsqu'elle était pleinement éveillée. Elle fit semblant de griffonner quelques mots et mordilla son stylo. Les potions avaient de commun avec la cuisine qu'il s'agissait de préparations qui se consommaient ; et ça, c'était vraiment chouette. Bien entendu, les effets étaient bien plus variés et magiques qu'un mélange de Coca-Cola et d'Orangina par exemple – y avait-il cependant une potion aussi puissante pour provoquer autant de rots ? Isolde en doutait sérieusement. Elle songea ensuite à la question sur la différence entre les potions moldues et les potions magiques et leva la main pour émettre une remarque.
— Les enfants moldus, quand ils sont malades, on leur donne des médicaments pour les soigner. Et souvent c'est genre de la poudre qu'on met dans un verre d'eau et qu'on mélange. Elle passa sous silence cette sorte d'argile censée contrer les vomissements mais dont le goût était tellement infect que quiconque en buvait n'avait qu'une seule envie : dégobiller. On appelle ça des potions aussi, c'est pas magique mais ça marche.

Trop de paroles d'un coup, c'était fatigant ! Isolde s'humecta les lèvres et déglutit. Le fumet fromagesque lui chatouilla de nouveau les narines. Elle espéra qu'elle ne sentirait pas trop la raclette en sortant de cours.


Dernière édition par Isolde Hawkes le Dim 8 Juil 2018 - 22:43, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Mer 4 Juil 2018 - 13:20

Encore désolééééééééééééééééééééééééééééé pour le retard c'est inadmissible je suis mort de honte à tel point que je suis sûr que ça s'est transformé en gène et que je transmettrais cette honte à mes futurs enfants si j'en ai un jour supplier

Ça va pas. Mais alors pas. Mais alors PAS DU TOUT ! Les poumons en feu je cours de toute mes forces sans m'arrêter à travers les couloirs vides de l'école. Vides, oui, parce qu'à cette heure-ci tout le monde est bien évidemment en cours. Tout le monde sauf moi ! À trop flâner dehors, en me disant « ça va j'ai encore le temps », les secondes ont fini par m'échapper. Et pas qu'un peu ! Il n'était plus question d'un peu de retard mais bien d'un sacré retard !  C'est pas possible d'être aussi peu attentif bon sang !

Encore un couloir, puis un autre. J'ai du mal à respirer mais je ne saurais supporter de perdre encore plus de temps pour des futilités telles que mes capacités respiratoires dignes d'un chaton asthmatique. Il faut que j'entre dans cette salle de cours. Même avec la respiration haletante, même avec le visage en feu d'effort et de honte, même si tout le monde va me regarder de travers,... Ah il est beau le petit préfet ! Bel exemple pour la jeunesse de Serdaigle !

Je n'ai même pas le loisir de me plaindre du fait que je vais m'enfoncer sous terre pour les prochaines heures. D'ordinaire j'aurais traîné les pieds et pas qu'un peu mais là les circonstances sont toutes autres ! Enfin arrivé devant la porte menant à ma marche de la honte je toque en vitesse pour m'annoncer. À la seconde ou ma tête passe l'entrebâillement de celle-ci je me confonds en excuses à tel point que si mes mots étaient fait de gouttes d'eau la classe aurait été transformée en aquarium en moins de quinze secondes. La seule chose qui parvient à me stopper est mon manque de souffle.

Ne voulant pas faire encore plus d'esclandre je cherche du regard où me planquer le plus rapidement possible. C'est dans ces moments-là que je regrette de ne pas déjà être animagus parce que me transformer en quelque chose de beaucoup plus petit et passe-partout me ferait le plus grand bien. Malheureusement je ne suis même pas capable de rejoindre ma place sans faire de bruit et une fois installé je me cache le visage dans mes mains. La honte.


HRPG : je sais pas trop qui est à côté de qui alors ce sera à celui ou elle qui voudra bien de moi comme voisin Crying or Very sad  promis je suis gentil et j'ai même des cookies !
HRPG 2 : Oz a pas vu LizzOz  mort de rire et on est pas assis l'un près de l'autre
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Mer 4 Juil 2018 - 17:32


Il se redresse, la main toujours sur la table, l’air inquisiteur. Bouclettes ou non, il n’était pas prêt de laisser passer les étourderies disciplinaires. Ça n’était pas au programme.
Comme le fait de lever la main pour répondre, par exemple.

De nouveau, le voici qui autorise le grand Serpentard à répondre, et sourit en entendant la réponse, juste. Puisqu’énoncé plus haut. Mais réitéré, avec la politesse due à une salle de classe. Il opine donc du chef, et aurait presque un léger sourire aux lèvres, face à cette démonstration de pédagogie. « - Bien Mister. Effectivement, il s’agit de la potion d’Enflure, caractérisée par son odeur de fromage fondue et sa surface bleutée bouillonnante. 5 points pour Serpentard. »

Récompenser les bons comportements, punir les mauvais… Il n’y a pas de secrets, pour maintenir le calme, le sérieux et la discipline. Simplement de la pratique, et une confiance en soi en bouclier.

Et puis, le semi-désespoir dans le regard. Disons qu’il commence à descendre les marches de sa tour d’ivoire, direction les culs-terreux du Réel. Il a le regard blasé, en avisant le Felagünd se tortiller, afin de demander de façon non-verbale encre, plume, parchemin, chaudrons et ingrédients. Puis de faire preuve d’insolence. Une raclette à bulles ? Mais oui bien sûr… Il semblerait qu’il ait envie de faire son gafiolle, lui, a le faciès sérieux et un « - Votre carnet, j’en ferais part à votre direction. » Haussement de sourcil, pas de carnet. « - Vous viendrez me voir à la fin du cours, Mr. Felagünd. Tâchez de trouver de quoi écrire auprès de vos camarades, je vais vous prêter un chaudron. » Histoire de pas l’abandonner. Il est magnanime, pour l’instant, alors qu’il repart direction son bureau, le temps que de nouvelles réponses soient apportées. Faut leur laisser l’espace pour cogiter, aux chérubins, après tout.

Il revient, ensuite, avec l’un de ses chaudrons propres et non utilisés. A l’intérieur, les outils nécessaires à la préparation de potion. Déposer le tout sur la paillasse du mécréant avec un regard signifiant que ces objets s’appellent « Revient ». Oui, il a le regard expressif. Question de faciès. Des sourcils épais, une moustache et un nez tordu, ça aide à l’expressionnisme.

Dans le processus, voilà une élève de Serpentard qui répond et lui qui acquiesce, commençant à sourire au fur et à mesure : « - Bien Miss, vous avez tout à fait raison ! C’était celle au coussin, non ? Pourriez-vous me citer une potion dépendante des mouvements de la lune ? » Ça aussi, ça pouvait tomber à l’examen.
Une jeune Poufsouffle, celle qui s’était endormie, pris ensuite la parole. Et ça ne lui fit pas perdre son sourire, malgré l’éternuement. « - Je vous en prie Miss. Très pertinente comme réponse. Un instant. Désirez-vous de la pimentine ? Ou être accompagnée à l’infirmerie ? » Histoire qu’elle n’aille pas contaminer l’intégralité de la classe avec ses microbes. Et surtout pas lui. Il a un système immunitaire ayant la spécificité d’attraper tout ce qui passe.

Et une remarque pertinente en amenant une autre, le voici qui acquiesce de nouveau face à une demoiselle de Gryffondor. « - C’est tout à fait exact Miss, il s’agit bien là de la solution de rondeur. » Et il s’en souvenait bien, de son processus de fabrication, à cette potion, puisqu’elle est de son fait. Mais pas le temps pour le narcissisme.
Puis, une petite lionne prit la parole, celle qui s’était endormi. Le temps d’écouter sa réponse, le voici qui reformule son charme de senteur, histoire que les étudiants puissent se concentrer sur autre chose que l’odeur de raclette, assez peu ragoûtante de bon matin. Pis, il eut le sourire indulgent, car il n’était pas très au fait des pratiques moldues. Pas du tout même. Pour ça qu’il prit le temps de la réflexion, ne sachant trop quoi répondre. Première colle. « - Intéressant Miss, comme parallèle culturel. Effectivement, cela pourrait se rapprocher de nos potions. Mais il ne développerait pas plus, car il n’y connaissait pas grand-chose. Pourriez-vous me citer le nom d’une potion servant comme médicament ? » Petit sourire encourageant : si elle avait eu le temps de se réveiller, elle aurait la possibilité de répondre.

Et là, ce fut le drame.
Le cours se passait trop bien, pour un débutant tel que lui.

Il ne comprit pas tout de suite, d’où venait ce fracas soudain, avant de lever les yeux de la petite dont il s’était approché (et oui, il avait quitté la paillasse de Felagünd, il le fallait bien), et de voir débarquer en trombe un préfet en bleu. L’habit aidant, le voici qui fronce les sourcils, sévère, s’approche à grand pas alors que le pauvre gamin semblait avoir envie de se liquéfier sur place, ou sous son bureau.
Dommage.

Apposer une main sur son bureau, tout en l’observant : « - Mister, c’est inadmissible. Où étiez-vous pour arriver en retard ainsi ? Et préfet, en plus. Vous viendrez me voir, à la fin du cours : je transmettrai un mot à votre direction. » Et un de plus. Un geste en direction d’un camarade, assez bonne âme pour lui prêter ses notes. « - Aidez Mister… Machin ? A rattraper ce qu’il lui manque. » Il allait pour s’en retourner mais quelque chose, peut-être, fit la connexion ? Disons qu’il avait l’impression de l’avoir déjà vu, le marmot. Et en levant la tête en direction de Riri, il eut presque comme un coup de cloche de cathédrale, en voyant une autre figure, similaire.
Une main dans la robe, qui cherche le trombinoscope, avant de s’approcher de l’autre gamin, celui du fond. « - Mister… Osborne. » Un regard pour l’un, un autre pour celui en panique. Sourcils qui se froncent. « - Dites-moi, avez-vous un frère jumeau portant le même nom que vous et étant inscrits également à ce cours ? »

Car si ce n’était pas le cas, ils risquaient d’avoir un problème. Et non, sa posture austère et son regard sévère ne laissaient guère place à la compassion.


HRPG:
 


Dernière édition par Asclépius Underlinden le Jeu 5 Juil 2018 - 0:08, édité 1 fois (Raison : Mise en page)
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Jeu 5 Juil 2018 - 9:01

Inadmissible. Oui, c'est le mot, je ne peux que hocher la tête aux mots durs mais vrais du professeur. Il dit qu'il va le signaler à la direction et je me sens si mal que j'en ai envie de pleurer. Ariana va être tellement déçue... elle qui a toujours été gentille avec moi, je vais devoir supporter la lueur de déception dans son regard, la mine attristée sur son visage et le ton de sa voix qui ne sera pas en reste, peu importe ce qu'elle dira. Et Aysha, je ne veux même pas y penser...
Le contraste entre mon corps bouillonnant sous l'émotion et la froideur de la pièce est telle que n'importe quel objet se trouvant à la limite des deux se briserait sur le coup par choc thermique alors tout ce que je veux moi c'est me faire petit. Tout petit. Riquiqui même et qu'on ne me remarque plus jusqu'à la fin du cours. En me prenant la tête dans les mains je me dis que j'aurais peut-être mieux fait de sécher tout court, ça aurait été plus simple et m'aurait évité cette humiliation.

Répondre aux questions. Ne pas faire de bruit. Faire sa potion. Partir.
Bon plan.
Seul plan aussi... je ne me sens pas d'attaque pour compenser ma désastreuse entrée en me montrant exemplaire en tout points, j'en ai pas la force. Mais se contenter de faire le minimum syndical ne risque-t-il pas de me faire paraître encore plus irrespectueux ?

Une première question tombe et je me redresse d'un coup sur mon siège, les yeux mouillés malgré ma volonté de les garder au sec et le visage encore très rouge. Allez-y, je suis prêt, je connais le bouquin par cœur ! Je peux répondre à tout !
« - Dites-moi, avez-vous un frère jumeau portant le même nom que vous et étant inscrits également à ce cours ? »
« Euuuh.... »
J'étais pas prêt. Du tout. Je suis perdu. C'était tout sauf ce à quoi je m'attendais !
« Non monsieur, j'ai juste une sœur et elle est diplômée depuis plusieurs années maintenant... ?? »
Est-ce que mon cerveau était en surchauffe ? J'ai l'impression de ne plus rien comprendre à ce qui se passe ici alors je lance un regard désespéré et déboussolé à mes voisins directs dans l'espoir qu'ils me rassurent d'un geste ou d'un mot.
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Jeu 5 Juil 2018 - 15:46

Tapoter le sol de ses pieds avec la régularité d’un métronome, doucement, comme si les mouvements mécaniques pouvaient les réchauffer d’une quelconque manière. Coincer les doigts quelque part entre les coudes et le buste ; pas évident pour écrire, mais déjà plus efficace comme technique. C’est qu’il faisait encore plus froid, maintenant que l’inactivité avait entièrement remplacé le faible échauffement de la marche. J’en étais presque à envier le chaudron bouillonnant sur l’estrade. Chaudron qui, Titi soit loué, ne contenait bel et bien pas de l’Amortentia. Ni choquée, ni déçue. Ça en rendrait l’odeur presque agréable, finalement.

Ma tentative passa et entraina une autre question. Demande de précisions. Piégée. La satisfaction d’une réponse convenable se fracassait contre l’incapacité à en produire une seconde. Il n’y avait donc aucune pitié pour mon incertitude, c’en était affolant. Mes mains quittèrent le creux de mes coudes avec déchirement, pour la froideur du livre de potions ; il allait bien falloir chercher tout ça.

Entre deux pages, un coup d’œil à la table voisine. L’absence du papier sur le bureau fit se déplacer mon regard sur Eros. Puis sur Alex, tout en provocations vis-à-vis de la verte - d'ailleurs, sauver la mise était vraiment une manière étrange de définir "victimiser". Vraiment insortables, ces deux-là. Je comptais sur Mel pour apporter la touche de raison à tout ça. Quoique, elle était vachement instable niveau menaces ; et en plus elle était visiblement malade. On ne pouvait donc toujours compter que sur soi-même, c’en était affolant. Mel vient aussi. Je décrétai néanmoins ce fait, qui me semblait évident. Et toujours à voix basse, vers mes deux voisins. Avant de me tourner vers la Poufsouffle, histoire de la mettre au courant. Mel, tu viens ce soir.

Les réponses continuaient d’être données, et j’en notai certaines sur mon parchemin. Une Gryffondor s’était chargée de parler à ma place, histoire de réduire à néant deux minutes entières de dur labeur, que j’avais passées à tourner les pages du livre. Bravo, la victimisation des camarades. On referme le bouquin brusquement, on place de nouveau les mains au chaud, et on profite de respirer à nouveau sans cette odeur bizarre de fromage. Potion d’Enflure. Maintenant que c’était dit, ça semblait évident. Mais j’avais eu le temps d’oublier, moi, depuis qu'on l'avait vue.

En parlant de déjà-vu, une personne venait d'effectuer une entrée fracassante. La tête se tourna. C'était Osvald, notre préfet, rougissant et essoufflé, qui se confondait en excuses. Osvald, qui subit les réprimandes du professeur, et alla s'asseoir à la première place venue. Osvald enfin, qui, après vérification, se trouvait aussi installé à côté de Riri. AH. Très bien. Tout était normal. Deux personnes identiques dans une même pièce, pourquoi s'en inquiéter ? Le regard en navette entre les deux jumeaux qui n'en étaient pas - la question était légitime, pourtant -, j'attendais que le nouvel arrivant remarque son double, ou que quelqu'un tire au clair cette histoire. Parce que c'était curieux, et que moi aussi.
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Ven 6 Juil 2018 - 18:36



Eros avait concrètement cru que suite à l’enlèvement de son coussin la rousse s’était retrouvée agonisante sur sa table, situation révélée plus tard par sa prise de parole qui se résulta d’une toux impressionnante et plutôt meurtrière.

- Est-ce que la peste noire existe toujours ? s’enquerra-t-elle à sa voisine bleutée.

Finalement elle était plutôt contente de ne pas l’avoir connue plus tôt, si la Poufsouffle mourrait au moins elle ne serait pas si triste que ça et ses doigts infectés n’avaient pas eu à toucher son précieux objet. Et visiblement les autres élèves s’étaient soudainement pris d’une étrange affection pour les cours de Potion, vu l’entrain que portaient certains, à même répondre à des questions qui ne leur étaient pas destinées. Les gens n’aimaient vraiment donc pas s’occuper de leurs propres affaires. Quel étonnement, peut-être que ce n’était que le processus habituel de l’adolescence sorcière ? Mais ô Merlin que ça la heurte. Et ce qui heurta encore plus devait arriver quand Alex, le Cracmol du couloir qui était la représentation même du processus aussi ridicule que sa personne.

- « Alors, Eros, on se retrouve à Pré-au-Lard ? Là-bas on sera sûr que ton préfet ne pourra pas te sauver la mise ! »


Lui sauver la mise ? Son préfet l’avait menacée de lui cisailler le visage et les mains si elle s’intéressait trop à sa vie privée, cela ne ressemblait définitivement pas à un sauvetage mais plus à une mise à mort violente et angoissante qui l’attendait chaque soir dans sa salle commune. Que du plaisir en somme. Le Serdaigle était grincheux. Le corbac’ lui tournait autour tel le rapace qu’il était et s’amusait à donner des coups de bec.

- Mon préfet ne me sauvait la mise, il sauvait ta vie, grogna-t-elle pleine de dédain.

Éros avait la chance de ne s’énerver que très rarement, son mauvais caractère n’étant pas très apprécié des autres élèves, ils n’essayaient donc pas trop de lui parler dans la limite du possible, pour son plus grand plaisir. La racaille bleue ne sentira pas l’odeur de sa colère aujourd’hui. Se décidant à tourner la tête pour ne pas voir l'Alex, son regard se retrouva happé automatiquement par la porte s’ouvrant presque théâtralement sur un jeune Serdaigle - évidemment ils étaient partout ses scélérats - qu’elle identifia comme un préfet. Son visage semblait étrangement familier pour une personne qu’elle pensait n’avoir jamais vue. Arrêt. Pause. Tournage de tête très violent. Déclic. Doppelgänger. Et elle n’était pas la seule à avoir remarqué ce détail, bien que le jeune homme qui venait d’entrer par la porte semblait encore insouciant sur la situation.

- Mais qui est le vrai ? questionna la Grecque à sa voisine.

AH. Même situation psychologique qu’elle. La déchéance de la société dans leur cerveau pas encore fini.
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Sam 7 Juil 2018 - 13:44

Quelque part ça me rassure parce qu'en espérant capter le regard compréhensif de quelqu'un je remarque plusieurs têtes connues. Dont Phaedra, pas loin de moi ! Dans des situations comme celles là c'est un soulagement de savoir que je ne me suis pas installé près de quelqu'un qui allait me faire la misère en plus de tout ça, avec l'aiglonne je savais que je suis terrain ami. Aux bureaux d'à côté d'elle il y a une Pouffy et plus loin une Serpentard que je connais de vue mais sans plus et tandis que j'essaie de me donner un semblant de contenance dans le but de terminer ce cours sans faire plus de vagues, la verte pose une drôle de question, à laquelle Phae ne répond autre que AH.
AH quoi ? Qu'est-ce qui se passe ? Oh non et si quelqu'un s'était blessé à cause de mon entrée trop brutale ?? Un accident est si vite arrivé quand on manipule des substances chatouilleuses !

Je me penche sur mon bureau, essayant de voir ce que mes voisines trouvent de si inquiétant, en espérant de toutes mes forces que ce ne soit pas trop grave
« Qu'est-ce qui y aAAAH !?? » la question d'abord chuchotée grimpe rapidement dans les aigus de le surprise. « MAIS ! mais ! mais ! HEIN ? » Incapable de formuler une question claire puisque dans ma tête mes pensées se bousculent et s'entrechoquent de partout, c'est la panique la plus totale. Je suis là. Et là aussi. En même temps ! Mais je n'ai conscience que d'être à un des deux endroits à la fois ! Est-ce que le stress m'a fait développer un pouvoir d'ubiquité ? Ce serait à la fois formidable et terrifiant ! A peu y réfléchir ce serait plus terrifiant que formidable puisque je n'ai pas le moindre contrôle sur l'autre moi ! Parce que c'est bien moi, pas vrai ? Je suis pas en train d'halluciner ?? Ou alors j'ai une vision ?? Ce serait bien la première fois !!

Paniqué et le doigt tremblant, je pointe le deuxième moi en me penchant vers ma camarade de maison : « T-t-toi aussi tu le voiiis ??? »
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Sam 7 Juil 2018 - 17:02


La situation pourrait être cocasse. Des élèves en retard qui découvrent un double d’eux-mêmes déjà tranquillement installé en classe près d’un camarade… Lui trouvait ça plutôt anxiogène. Et cela semblait peu à peu être l’avis du retardataire. Il avait été prompt à répondre, lui parler de sa sœur… Le pauvre enfant, il aurait envie de dire. Il transpire la panique et l’angoisse, et lui, a les sourcils qui se froncent. Ce n’est vraiment pas une situation idéale. Déjà que ces marmots n’ont pas besoin d’intervention extérieure pour être dissipés…

« - ça suffit, restez calmes et reprenez vos esprits. » Qu’il fait, direction la tripotée bavarde comportant le retardataire, une camarade bleue, un autre à côté et la fille au coussin. Il allait falloir intervenir. Bon. C’était pas dans le manuel du bon pédagogue, ce genre de situation, alors il allait improviser, faire preuve de clairvoyance.
Noter le fait que, par exemple, seulement un des deux avait un petit badge de préfet. Alors il alla vers celui qui n’en avait pas, tout au fond, à côté de Riri. Haussement de sourcil, tout en dévisageant le deuxième préfet. « - Alors, Mister. Etes-vous bien Mr. Osborne, préfet de Serdaigle ? Merci les trombinoscopes. Ou jouez-vous au changeling ? Tapoter le rebord de la table, du bout des doigts gantés. Faut-il vous faire prendre un bain de flammes pour vous redonner votre apparence originelle ? »

Le sourire semble sincèrement concerné par l’état de l’individu, les traits aimables, voire gentils. La Clairvoyance pétille sous le regard d’orage, de concert avec le tapotement des doigts sur la table, tandis qu’il se tourne vers la préfète des Poufsouffle. « - Miss, veillez aller chercher le concierge, je vous prie. Les autres, je ramasserai vos notes, pour ceux n'ayant pas encore pris la parole pour répondre aux questions. »

Et retourner en observation, chirurgicale.
Tap tap tap tap tap tap…
Jade Wilder
Jade Wilder
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Jade Wilder, le  Sam 7 Juil 2018 - 19:10

HRPG: Désolée pour le retard ! Et j'ai le LA de Shae.


Une chose était certaine, Cassandra n'était pas du tout rassurée par la présence du vert et argent. Même sans sa supplication, Jade l'aurait facilement deviné, ce n'était pas difficile à voir. Quand quelqu'un lui faisait peur, elle cherchait toujours à garder bonne figure et à braver toute notion de sûreté dans le simple but de garder un peu d'honneur. Elle n'y pouvait rien, c'était presque gravé dans ses veines plus que dans l'histoire et les valeurs de sa famille. Toujours est-il qu'elle n'allait pas dire ça à Cassandra, elle était plus jeune qu'elle, c'était à prendre en compte. Et puis avouons le, elle était plutôt heureuse de pouvoir protéger quelqu'un. De se rendre utile, pour une fois. Alors si Andrew approchait sa petite protégée, il risquait gros.

Heureusement, le changement de sujet avait plus ou moins bien fonctionné. Il était moyennement volontaire, disons plutôt que la blondinette avait pour une fois trouvé facilement de quoi rebondir, néanmoins c'était bienvenu. Et malgré que sa question soit parfaitement sérieuse, elle eut droit à une réponse à laquelle elle ne s'attendait en aucun cas.

- Le café !

La surprise prit place sur le visage de Jade, qui se transforma aussitôt en un fou rire incontrôlable. Elle s'arrangea quand même pour le garder un minimum discret, mais il était bien là. Depuis quand n'avait-elle pas rit comme ça au juste ? Aucune idée, mais c'était plaisant. Elle avait presque oublié à quel point cela faisait du bien de rire sincèrement et sans se poser de questions. Cela dit elle n'oubliait pas l'endroit où elle se trouvait, autrement dit elle dû se forcer pour calmer un peu ses élans naturels. Eh bah dites donc, c'est qu'elle avait de sacrées réponses la petite.

- D'accord, tu marques un point !

Et le sourire ne l'avait pas quittée, bien au contraire. Elle ne voulait pas que Cassandra pense à une quelconque moquerie. C'était surtout particulièrement inattendu dans une situation comme celle-ci, tant de sorciers réfutant le moindre objet moldu. Est-ce que les sorciers buvaient régulièrement du café au fait ? Sans doute, même si le jus de potiron semblait souvent plus en vogue. De toute façon, rien ne pouvait surpasser le chocolat chaud dans son coeur, un point c'est tout.

Le défilé des élèves n'était lui, pas terminé. Jade l'avait presque oublié, perdue dans des pensées plus joyeuses qu'à l'habitude. C'était étonnant de sa part, mais pas du tout désagréable. M'enfin le début du cours était un peu plus compliqué pour certains élèves visiblement, qui furent bien vite réprimandés par le nouveau professeur. Ah, enfin quelqu'un de réellement sérieux ? Non parce-que, certains professeurs se faisaient respecter oui, mais c'était rare. Trop rare, par rapport au nombre horrible d'élèves qui adoraient mettre le bazar dans les salles de classe. Chose qu'elle ne tolérait pas, trop ancrée dans ses convictions qu'un cours tranquille était un bon cours. Il suffisait de voir le dernier d'Enchantements qui aurait pu finir en enterrement. Un peu d'autorité ne ferait pas de mal à cette école. Du moment qu'il était juste après tout, elle ne pouvait qu'apprécier à priori. M'enfin elle verrait bien selon la suite des évènements. Après ce petit rappel à l'ordre, d'autres élèves entrèrent, petit à petit, tandis que le professeur faisait sa présentation en bonne et due forme. Mine de rien son nom lui disait quelque chose, à la blonde. Mais d'où ? Aucune idée là tout de suite, ça finirait bien par lui revenir. M'enfin tout le monde semblait à peu près arrivé, le cours pouvait commencer. Mais avant cela, le nouveau professeur précisa qu'il donnait des cours particuliers. Il n'était pas le premier à faire ça, néanmoins la blondinette n'osait jamais s'inscrire. Elle avait tellement peur d'avouer qu'elle était nulle, horriblement nulle. Cependant, elle gardait cette information dans un coin de sa tête, au cas ou elle pourrait lui être utile dans le futur. Sait-on jamais, après tout.

La suite s'enchaina assez rapidement. Une odeur bien connue de raclette arriva aux narines de l'Italienne, lui donnant un peu faim au passage. Il ne fallait pas lui parler de fromage à elle, c'était redoutable sinon. Quoique vue l'heure, elle aurait préféré de simples tartines à la confiture, c'était amplement suffisant, vraiment. Toujours est-il qu'elle ne réagit pas spécialement. Pourquoi ? Eh bien elle n'avait pas la réponse. Oui oui, miss parfaite ne parvenait pas à replacer ses idées et à retrouver le nom de la potion qui bouillonnait dans le chaudron central. Pourtant elle était sûre d'avoir déjà vu ça quelque part, dans un de ses bouquins. Sans doute même là, juste avant d'entrer en cours. Pourquoi ça ne lui revenait pas ? Et les questions qui s'enchainaient, ainsi que les réponses juste après sans qu'elle ne trouve le courage d'en placer une. Mais qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Une Gryffondor parla même des remèdes moldus, ce qui fit sourire légèrement la préfète, l'espace d'un instant. Eh bien décidément, les références moldues ne manquaient pas dans ce cours, ça faisait plaisir. Pourquoi elle n'était même pas capable de sortir ce genre de phrase, elle ? Secouant la tête, en espérant que ça remettrait ses neurones en place, la blondinette ne tarda pas à entendre qu'il s'agissait de la Potion d'Enflure. Voilà. Elle avait raté ça, alors que c'était un basique de chez basique. Quelle honte... Espérant au moins se rattraper à l'écrit, la jeune fille fit en sorte de noter chaque question et d'y apporter les éléments de réponse qu'elle avait entendus et qu'elle pensait pouvoir ajouter. Pas trop mal, mais c'était un peu tard pour réagir là.

La venue d'un élève en retard fut presque providentielle pour elle. Presque, il ne faut pas exagérer non plus, elle n'était pas du genre cruelle. D'autant que le préfet Serdaigle semblait mort de honte. Pour un préfet, c'était encore plus difficile à assumer. Enfin, aux yeux de Jade, d'autres préfets n'en avaient parfois rien eu à faire d'être impolis et désastreux lors d'un cours. Minute. Osvald ? Fronçant les sourcils, Jade eut l'impression d'avoir bugué un instant. Pourtant, en tournant légèrement la tête, elle le vit bel et bien, celui qu'elle avait aperçut entrer dans la salle un peu plus tôt. Mais alors ça voulait dire qu'il y en avait deux ? Osvald avait un jumeau ? Occultant les questions, dans l'incompréhension la plus totale, Jade observait les deux compères. Mais qu'est-ce qu'il se tramait ici ?

- Alors, Mister. Etes-vous bien Mr. Osborne, préfet de Serdaigle ? Ou jouez-vous au changeling ? Tapoter le rebord de la table, du bout des doigts gantés. Faut-il vous faire prendre un bain de flammes pour vous redonner votre apparence originelle ?

Jolie référence. Alors il y avait un imposteur... Mais comment avait-il fait pour reconnaitre le bon ? Jade ne s'attardait pas suffisamment sur les détails pour avoir vu ce qui les différenciaient. Pas cette fois en tout cas, alors que ça aurait été l'occasion. Bref. Toujours est-il que le professeur Underlinden se tourna vers elle, non pas pour souligner son absence de prise de parole, mais plutôt pour lui signifier une requête évidente.

- Miss, veillez aller chercher le concierge, je vous prie. Les autres, je ramasserai vos notes, pour ceux n'ayant pas encore pris la parole pour répondre aux questions.

Le concierge... Shae Keats. Voilà une situation qui lui rappelait de lointains souvenirs. Heureusement, ce professeur là ne lui faisait pas de chantage et ne lui mettait pas la pression pour qu'elle revienne à temps au risque de faire perdre des points à sa maison. Il ne manquerait plus que ça tiens. Nul doute que cette fois-ci, elle aurait mal supporté ce genre d'ultimatum. Mais relax, celui là n'était pas comme McKinley. Alors, elle hocha la tête, se levant.

- Bien, j'y vais de suite professeur.

En temps normal elle aurait simplement acquiescé, mais celui-ci semblait apprécier les manières. Elle également, alors pourquoi pas. Toujours est-il qu'elle ne tarda pas plus pour sortir de la salle de classe et parcourir les couloirs à la recherche du fameux concierge. Il fallait simplement espérer qu'elle n'aurait pas trop de mal à mettre la main dessus. Sa première idée fut d'aller voir à ses appartements, mais elle eut la chance de trouver Shae dans les couloirs après quelques minutes de recherche. Eh bien à défaut de réfléchir correctement, elle voyait au moins la chance lui sourire un peu. En s'approchant, elle fut néanmoins très surprise de voir deux enfants l'accompagnant. De jeunes enfants. Qu'est-ce qu'ils faisaient là ? Oula trop de choses, elle ne comprenait pas tout là. Néanmoins, ce fut un réflexe que de sourire tendrement aux deux bambins avant même de s'adresser à l'adulte, ce qu'elle fit tout de même ensuite.

- Bonjour Shae... Excuse moi, le professeur Underlinden te demande en classe de Potions. Un élève est arrivé en double exemplaire...

C'était assez ironique dit comme ça. Pourtant c'était la réalité, pas si étonnante dans ce monde peut-être. En tout cas elle avait préféré opter pour le tutoiement, même si elle avait encore un peu de mal à tutoyer si facilement un adulte. C'était différent d'avec Liz et Emily, par exemple. Difficile à expliquer, mais bref, elle avait réussit c'était bien ce qui comptait. La question étant désormais... Allait-il venir ? Et avec les ptits bouts ? Dans le dernier cas, elle se portait volontaire en guise de baby-sitter, si jamais. (Forceuse...)
Invité
Anonymous
Invité

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Invité, le  Sam 7 Juil 2018 - 20:33

Cassandra fut sérieuse dans sa réponse. Elle prit mal le fou rire de la blondinette, elle ne désirait que l’aider et elle récoltait des railleries de sa préfète. Une moue boudeuse commençait à se former quand la jeune compris sorcière compris que son ainée n’était pas en train de se moquer de sa personne. Sinon elle le cachait bien tellement son sourire lui semblait sincère. Jade était une bonne personne, la brune en était convaincue depuis l’épisode cours de vol. Et si pour la remercier de sa bienveillance, elle devait se résoudre à la faire rire, la mission lui plaisait. C’était dans ses cordes.

Tout heureuse de ne pas s’être pris une remontrance de la part de son professeur, la blairelle se reconcentra pour écouter les consignes. Sa bonne intention fut instantanément placée aux oubliettes, remplacée par l’odeur fromagère alléchante. Elle avait, certes, pris un petit déjeuner mais la gourmandise ne requérait aucune faim. La fillette se léchait les babines, son estomac se réjouissait d’avance de cette leçon. Sans se douter qu’ingurgiter cette mixture lui provoquait un changement d’avis. Il n’était pas pour rien que le cerveau se trouvait dans la tête et non dans le ventre.

Cassandra ignorait le véritable nom de la potion, tout comme les réponses aux autres questions de l’enseignant. Elle se contenta de prendre des notes à la va-vite en fonction des dires de ses camarades confirmés par Monsieur Bouclettes voire modifiées par ce dernier. La théorie n’était pas la passion de la jaune et noire, elle en avait déjà marre d’écrire. Il lui fallait de l’action, du mouvement, de quoi l’occuper à l’enfant. Comme si son souhait fut entendu, un retardataire déboula en classe, créant une certaine animation.

Le garçon arrivé était déjà là. Enfin une personne avait son apparence. En soi, un doublon n’avait rien d’extraordinaire pour Cassandra, il existait bien des triplés dans sa fratrie. Visiblement, le Serdaigle ne possédait pas de frère jumeau, c’était fâcheux pour expliquer la présence du clone. L’enseignant décida d’arracher Jade à l’anglaise afin d’élucider ce mystère en l’envoyant chercher le concierge. Mécontente de ce choix, Cassandra le fit savoir après le départ de l’italienne. Sa solution lui paraissait évidente, toute peinte du cliché sur les maisons.

« Monsieur ya un moyen de trouver le vrai. Faut leur poser une énigme, le vrai saura répondre, c’est un truc de Serdaigle. »

Dans sa précipitation mal placée, la Poufsouffle n’avait pas envisagé que les deux protagonistes pouvaient être bleu et bronze. Ou encore que l’imposteur était capable de résoudre la devinette posée. Et encore moins, que ce n’était pas du tout à elle de prendre la parole de la sorte. Se taire eut été meilleur probablement. Trop tard.


Contenu sponsorisé

Introduction : les outils du potionniste - Page 4 Empty
Re: Introduction : les outils du potionniste
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 14

 Introduction : les outils du potionniste

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.