AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions
Page 5 sur 14
Introduction : les outils du potionniste
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Mélinda Coeur, Sam 07 Juil 2018, 22:42


Merci ça ira Professeur, répondit Mélinda à la proposition pourtant très alléchante. Elle se voyait déjà allongée dans l'un des lits confortables de l'infirmerie. Son niveau en potion ne lui permettait pas cette liberté, elle ne manquait d'ailleurs jamais aucun cours. Essayant de se concentrer sur les réponses que ses camarades de classes continuaient de donner, elle fut dérangée par des chuchotements provenant de la place du Serdaigle et de Eros. Qu'est ce qu'ils fabriquaient c'est deux là, ne pouvaient-ils pas se taire et faire la paix pendant deux petites heures.


Elle comprit grâce à Phae qu'il était question d'un rendez-vous le soir même à Pré-au-Lard. Bien, s'ils se voyaient pour régler cette affaire les deux idiots pouvaient fermer leur petite bouche insolente pendant la durée du cours.

Je suis de la partie, maintenant fermez la vous deux y'en a qui essaie d'écouter, vous aurez la possibilité de vous battre ce soir !chuchota-t-elle doucement en direction des intéressés. Elle avait d'habitude beaucoup plus de patience mais, son virus avait déchainé sa mauvaise humeur.

Alors qu'elle fermait les yeux quelques secondes pour se ressaisir un bourdonnement enfla dans la pièce. Le préfet des serdaigles Osvald était apparemment en deux exemplaires...classique songea-t-elle en levant les yeux au ciel. Elle se souvenait encore des clones de Galway lors du cours de potion précédent. Les préfets semblaient être atteint d'une malédiction.
La poufsouffle espérait que Jade ne reviendrait pas avec l'un de ses doubles diaboliques lorsque le professeur lui demanda de trouver le concierge. Et dire que la veille elle avait songé à la possibilité que la directrice adjointe intervienne à nouveau..cela risquait d'arriver. Mais il restait une énigme, qui était le vrai Osvald...
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Theya Alomora, Dim 08 Juil 2018, 00:25




Perdue dans ses pensées, Theya sursauta en se rappelant qu'il fallait répondre aux questions posées par le professeur. Elle leva la main pour dire ses réponses :

- "Une potion préparée par un sorcier a un but magique, tandis que celle d'un moldu n'aura aucune fin magique, surement une soupe mais rien d'autre."

Elle prit une longue inspiration et rajouta :

- "Les ingrédients de bonnes qualités permettront une meilleure qualité et efficacité de la potion à réaliser. Pour ce qui est des matériaux, non pas forcément, enfin il faut que les matériaux soit tout de même propre afin de ne pas avoir de reste d'une ancienne potion où d'autre chose afin de ne pas altérer l'efficacité. Le tout est l'ordre dans lequel on prépare sa potion et suivre les consignes." Elle reprit une inspiration et dit : "Bien évidemment l'environnement extérieur compte comme la température extérieure, un endroit propre, et être concentré et tranquille sans d'éléments perturbateurs. Egalement la position de la lune, pleine lune etc."

Attendant la réaction de son professeur, elle posa sa tête sur sa main en se soutenant sur le coude.



Revenir en haut Aller en bas
Andrew Cobredy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Andrew Cobredy, Dim 08 Juil 2018, 01:33


Retour au primaire. Déjà quatre petits camarades qui devaient se rendre au bureau du nouveau Professeur à la fin de l’heure. Ca sentait clairement l’autorité feinte. Celui qui en fait beaucoup trop de peur de ne pas faire assez. Mais à ce rythme là, il allait se retrouver à faire des entretiens personnalisés à toute la classe. Et faire comme si Andrew n’existait pas simplement parce qu’il n’avait pas levé la main… Le bon côté des choses, c’est qu’il serait simple de se jouer de ce côté régressif. Pour imiter le petit intello comme pour distraire ses camarades. Et puis avec un peu de chance, peut-être que lui aussi aurait droit à un entretien privé à la fin de la séance.

Etape numéro un. Bavardages. Et ça tombait bien, Lïnwe semblait avoir besoin d’aide. On dévisageait d’abord de haut en bas, histoire de juger à nouveau. Il avait vraiment besoin d’une bonne nuit de sommeil. Et ça lui irait vraiment bien une boucle d’oreille. Voire deux. A l’oreille droite. Avant ça, cependant, il lui fallait un livre.

« - Tu peux regarder dans le mien si tu veux. »

*Je le connais par coeur de toutes façons.*

Et à voix plus basse, pour n’être entendu que par lui.

« - Il a pas l’air très drôle le nouveau, hein ? »

Etape numéro deux. Faire bonne impression. Quelles étaient les questions posées déjà ? La seule chose qui importait, c’était ce que contenait le chaudron, non ? Des banalités sur les ingrédients et le matériel, c’était un exposé sur ça visiblement qu’il attendait. Andrew s’apprêtait à déclamer, quand l’arrivée fracassante d’un retardataire apporta de nouvelles perspectives à ce début de cours. Deux préfets de Serdaigle pour le prix d’un. Ca lui rappelait le cours avorté du précédent Professeur. Et surtout, ça apportait un peu d’animation. On passait à l’étape trois, les ragots et les bisbilles. On reviendrait aux choses plus sérieuses après. Alors à son voisin de devant, tout aussi bas que précédemment.

« - T’as ramené le popcorn ? »

Il n’attendait qu’une chose, voir le Professeur perdre un peu plus ses moyens.

- Faut-il vous faire prendre un bain de flammes pour vous redonner votre apparence originelle ?

*Oui, heureuse idée, allons-y !*

Mais la petite puce de Poufsouffle avait une idée beaucoup moins amusante.

- Monsieur y’a un moyen de trouver le vrai. Faut leur poser une énigme, le vrai saura répondre, c’est un truc de Serdaigle.

Andrew essayait de faire un effort. Se contenir. C’était difficile de partager les bancs de l’école avec des gamins qui avaient aussi peu de jugeotte. Ca aurait été n’importe quel autre cours, il se serait permis une réflexion, histoire de la remettre à sa place. Surtout avec préfète parfaite partie. Néanmoins, il valait mieux rester tranquille, pour le moment. Andrew se contenta de planter les yeux dans les siens, avec dédain. Et en attendant la suite des événements, il prit un petit bout de parchemin, sur lequel il gribouilla deux trois informations sans importance sur les questions posées par le Professeur, histoire de ne pas perdre de points mais de ne rien manquer au spectacle.


Un bout de parchemin au bord de la table:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alice Delacour
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Alice Delacour, Dim 08 Juil 2018, 14:39


La Poufsouffle à côté de qui la rouge était assise avait visiblement une bonne oreille pour avoir retenu son prénom. Quoique, ce n'était peut être pas si difficile à retenir que ça.

- Oui, moi c'est Alice, ravie de te rencontrer, Theya ! Sourire joyeux, ce cours de potion s'annonçait intéressant.

Les élèves semblaient arriver tous en même temps, comme un troupeau de mouton, plus le temps avançait, plus le bruit augmentait, et bientôt, la salle fut envahit d'étudiants. Inconsciemment, Alice se mit dans la même position que la jeune fille qui se tenait à côté d'elle.

Le professeur de se présenta brièvement, parla un peu de ses cours particuliers par rapport aux examens avant de rentrer dans le vif du sujet. Il s'approcha du grand chaudron qui se trouvait dans la pièce et une odeur en sortit. Une odeur rassurante, un parfum doux, comme une bulle de douceur.  Le professeur demanda quel était la potion d'après eux, et Alice songea que ça pourrait être l'Amortentia, sans pour autan en être sure. Quand il commença à poser des questions, la lionne prit des notes.

Sans s'en rendre compte, elle se laissa submerger par ses pensées, et elle oublia de répondre aux questions du professeur. Une voix proche lui indiqua qu'elle n'était pas la seule. Theya dit subitement ses réponses, ce qui rappela à la rouge de faire de même.

Regard jeté vers son carnet de notes, elle commença à parler à la suite de la jaune.

- Comme l'a dit ma camarade, une potion préparée par un moldu n'aura aucun effet, ce sera surement de la nourriture, après je n'ai rien d'autre à dire, Theya à tout dit ! Elle fit un sourire amical en direction de la Poufsoufflette.  
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Shae L. Keats, Dim 08 Juil 2018, 15:04


Les après-midis pleines d'emplois parfois pénélopiens de part leur inexistence, les heures qui se noient dans les activités factices, donnant l'impression de quelque chose à faire, puis s'accorder une pause, un gosse dans chaque main pour leur montrer les murs sales de poussières et d'amertume adolescente. Pointe d'ironie à me songer ici quelques années plus tôt, mais point de déception à l'idée d'avoir pu me trouver un jour si proche du courant philosophique emo.


Et soudain traits inattendus surgissant d'un minois qui renvoie au temps passé de l'avant moi. Le même où pullulait encore les stigmates d'un.e martyr que je m'étais convaincu.e être. Et les pieds claquent à sa suite sans gouttes vermeilles parce que le douleurs ne sont encore que dans la tête. Il doit y avoir urgence, inconscience du temps qui m'empêche de les déposer quelque part, un gosse dans les bras, l'autre que je traîne par la main à ma suite dans un j'arrive plus qu'évident.

Il n'y a aucun moment pour évoquer le potentiel groupie comme je l'ai fait un jour, mais comprendre le sentiment d'urgence pour que l'autre demande à me voir moi, pas d'animosité que je m'en souvienne mais cette indifférence certaine. Et l'idée d'un élève en double exemplaire titille l'esprit et le don de métamorphomagie. Alors le pas se presse tandis qu'Enzo court presque contre les bottes, les marches se creusent encore un peu sous l'usure des quatre semelles de caoutchouc qui ne tarderont pas à céder. La porte se rouvre, et voilà que se dessinent les jumeaux involontaires qui m'empêche de retenir ce sourcil interrogateur qui tend déjà vers le Colocataire, tandis que la main gauche glisse celle d'Enzo dans celle de la préfète des jaunes, et que du bras droit on dépose Timothy abruptement dans les bras d'un des élèves proche de la porte ne semblant voler l'essence de personne (Riri). Tout en le gardant tout de même dans un coin de l’œil au cas où.

Puis interroger le collègue non-ami du regard en demandant lequel est le volé et lequel le voleur ? Parce qu'il n'y a que cette question qui taraude finalement.

 
Revenir en haut Aller en bas
Helen Rose
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Helen Rose, Dim 08 Juil 2018, 18:31


Encore des rires.
Qu'est-ce que Cassandra lui raconte-elle de si intéressant pour que Mademoiselle Jade soit pliée en quatre ? Je n'entend qu'elle, et j'ai l'impression que son rire envahit la salle et résonne en écho sur les murs froids et durs des cachots. Mes oreilles en ont assez de les entendre copiner. C'est moi qui devrait être à sa place, à passer un moment agréable avec Cassandra. Si elle avait été près de moi, je ne serais pas si tendue, à me demander si je serais la prochaine que le prof va réprimander. Mais puisque ce n'est pas moi qu'elle a choisi, je rumine dans mon coin en leur lançant des coups d'œil furtifs, tentant de capter leurs moindres mots.

Cassandra a crié "du café". Qu'est-ce que c'est ? Un message codé ? Le ricanement d'une poulette qu'on étouffe me rend perplexe. Serait-ce la boisson préférée de Cassandra? Dans ce cas, je me demande comment elle fait, car personnellement, je trouve ça dégueulasse.

Lorsque le professeur enchaîne les questions, je note si rapidement que mon écriture est à la limite du lisible. Au moins, ma voisine n'aura pas le loisir de me copier. Oui, je sais. Ce mode de pensée n'est pas digne d'une élève de Poufsouffle, n'est-ce pas ? Les études à Poudlard doivent forger le caractère. J'ai l'impression de ne plus être celle que j'étais quelques mois auparavant. J'ai l'impression que le Choixpeau a fait une erreur. Et pourtant, il sait très bien ce qu'il fait.
Plutôt que de se nourrir de mes défauts et de m'envoyer dans une maison où j'aurai pu les renforcer, il a essayé de me sauver en m'envoyant à Poufsouffle pour que je suive la partie de moi qui peut encore être sauvée. Il sait que mes défauts ne sont pas encore de vrais défauts bien définis. Voilà pourquoi on apprend la magie si tôt. Notre personnalité n'a pas encore eu le temps de se fixer.

Trop influençable, je sais que je peux basculer du côté obscur si je ne fais pas attention. Trop naïve, je basculerais sans même me rendre du compte du mal que je [me] fais. Si je n'avais pas eu Alice, j'aurai peut-être été différente. À cause, ou grâce à elle, je suis capable de faire le meilleur comme le pire pour elle. La limite entre le mal et le bien est si mince...

Quand on a émit le mot "jumeau", j'ai immédiatement pensé à elle. Je me retourne malgré les contre-indications du professeur. Il y a de l'animation dans les rangs, et je comprend qu'il y a deux personnes identiques. La magie est décidément incroyable. Mais mon cerveau cogite. Pas le temps de m'attarder sur des imposteurs.
Je pense à Alice, mon double réel.
Personne n'avait de mal à nous distinguer.
Identiques, et pourtant différentes.
Pourquoi ne sommes-nous pas pareilles ? Nous paraissons si différentes, et pourtant, nous avons le même visage.
Grâce à cela, y aurait-il un moyen pour faire introduire Alice dans Poudlard rien qu'un jour ou deux ? J'aimerais tellement qu'elle voit de ses propres yeux ce que je vis ici. Moi, j'ai bien le droit de la rejoindre à Londres. Mais ma vie est un mystère pour elle. Il doit y avoir un moyen.

Le concierge est arrivé. Comment vont-ils faire pour démêler le vrai du faux ? Sûrement avec une dose de magie. On ne répond pas à la violence par la violence. Mais on peut répondre à la magie par la magie.


Feuille de cours:
 


Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Jade Wilder, Dim 08 Juil 2018, 19:43


Ahlala, pourquoi fallait-il qu'elle tombe sur les choses les plus intéressantes au pire moment, hein ? C'était quand même fou, pourquoi n'avait-elle pas pu croiser les bouts de chou avant les cours ? Ou entre deux, peu importe, à partir du moment où elle aurait pu poser ses milles et unes questions ça lui importait peu. Mais bon, il fallait être raisonnable pour cette fois et rester sérieuse. Surtout étant donné ce qui se tramait dans la classe de Potions. Après tout, on ne savait pas qui était le second Osvald. S'il pouvait s'agir d'une blague d'étudiant peu maligne, cette personne pouvait aussi être mal intentionnée et vouloir nuire à la classe étudiante, qui sait. Mais dans ce cas, elle aurait sans doute déjà agit non ? Qui sait, il y avait tant de possibilités. C'était une raison suffisante pour rester sérieuse et ne pas se perdre dans ses interrogations. Elle en aurait peut-être l'occasion plus tard, ou peut-être pas. Sans doute que ça ne la regardait pas aussi. Dur dur de refouler sa curiosité.

- J'arrive.

Simple, rapide et efficace. Loin du chantage à moitié masqué la dernière fois qu'elle avait dû aller le chercher. Tant mieux, si elle n'était pas aussi effrayée qu'à l'époque, l'idée de se faire insulter à moitié ne lui était pas vraiment agréable. Les temps avaient changé après tout, ils se connaissaient mieux désormais. Enfin, c'était plus simple de se persuader d'un tel fait plutôt que d'avoir peur. La peur ne donne jamais rien de bon.

Passons au principal, retourner jusqu'à la salle de classe. Et espérer qu'aucun drame ne s'y soit déroulé durant ce laps de temps, mais nul doute qu'avec l'incident récent concernant les gradins, le moindre esclandre aurait déjà remué les foules. Alors pour ne pas y penser, Jade ne faisait qu'observer les deux enfants, se voulant discrète sans l'être vraiment. Vue l'attitude du concierge avec eux, c'était forcément les siens. Ou alors ils étaient très proches. Dans tous les cas, ils réveillaient son instinct maternel à une vitesse ahurissante. Pour autant, elle se contentait de marcher, bien sage dans ses baskets. Au moins si elle finissait par quitter Poudlard, peut-être trouverait-elle un job de baby-sitter ? Ce n'était pas fameux, mais comme son avenir lui semblait déjà incroyablement limité, toute possibilité était bonne à prendre...

Enfin, ils furent de retour dans la salle de classe. Où rien n'avait bougé, à part quelques réactions étudiantes. Pas de feu, pas de pleurs, pas de sang. C'était déjà ça. Alors la situation résultait peut-être d'une simple blague finalement ? Une blague malvenue qui risquait de mettre le ou la responsable dans une drôle de situation. Drôle n'était peut-être pas le mot. Tout le monde était bien trop sur les nerfs ces derniers temps. Par réflexe, elle chercha Cassandra des yeux. Elle était toujours là et semblait aller bien. Petit soupir de soulagement, instinct de protection revenu vers... l'orange. C'est bien l'orange. Le vert n'était pas possible, pas avec tout ce qu'il se tramait autour de l'école de sorcellerie. Perdue dans ses pensées, Jade revint néanmoins à la réalité en sentant une petite main dans la sienne. Shae lui avait confié le plus âgé des deux enfants pour s'occuper de l'affaire qui l'amenait. Légère pression, à l'idée de ne pas être à la hauteur. Elle avait l'habitude des enfants mais bon, on ne sait jamais quand même, celui-ci ne la connaissait pas. Alors, elle resserra tout doucement ses doigts autour de la petite main, dans un geste qui se voulait rassurant, avant de sourire doucement au jeune enfant.

- Lequel est le volé et lequel le voleur ?

Telle était la question. Ajoutez un "Pourquoi ?" à l'équation et ça sera parfait. Jade, elle, restait sur ses gardes. Au cas ou, elle devrait jouer son rôle de protection. Regard à l'enfant, puis à l'élève jaune. Attention accrue.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Invité, Dim 08 Juil 2018, 20:24


Lancers de dés autorisés par l'administration


Obéissante, la préfète partie rapidement chercher son non-ami, afin d’avoir un degré d’autorité supérieure au sein de cette salle de classe. Ou alors, il allait vraiment finir par en mettre certains dans les chaudrons.
A commencer par la petite de Poufsouffle, là, devant, qui lui avait parlé shampoing en début de cours. Ou bien à deux de ses camarades qui commencèrent à réciter leur manuel de potions.

Un soupire, il se redresse, intime à sourire à ses lèvres en observant la gamine : « - Idée intéressante Miss. Mais moins fiable que de finir ébouillanté. » En retour, le sourire est aimable.
Un regard pour les deux demoiselles : « - Bien, Misses. Mais il eut été préférable de demander la parole, avant de la prendre. » Question de principe, respect de base. Cours de potion qui se finit en cours de bienséance. Bien moins excitant mais qui semblait pourtant primordial pour certains.

Tapoter de nouveau la surface du bois, tandis que le regard inquisiteur alterne entre les deux copies conformes d’une même personne. Un badge pour les différencier mais, et alors ? Dans le doute, autant ne pas prendre de risques.
Ses lèvres se pincent, cependant, en avisant la figure de son colocataire rameuter sa marmaille, en filer même un à Vacuitas, avant de lui poser l’une des rares questions pertinentes de la journée : « - L’un n’a pas d’insigne. Est-il pour autant insignifiant ? Se redresser légèrement, haussant les épaules, avant de souffler, tout bas. Presque en buée. Qu’est-ce que tu fiches avec tes marmots ici ? C’est pas la Crèche. Ou trouve une nourrice. Rouler des oculaires. Si l’un d’eux finit dans un chaudron, faudra pas s’étonner. Pense à Lockhart. Toussoter délicatement derrière son gant, avant de reprendre, plus fort, histoire de se faire entendre des deux Doppelgänger. Soit il s’agit de métamorphomagie, soit de sorts d’illusions, soit de potion. Que le changeling se dénonce, ou tu peux emmener les deux dans le bureau de Miss Philaester afin de procéder à une expulsion des deux corps étrangers. »

Hausser légèrement les épaules et, d’un regard entendu, l’affaire est conclue. Faire demi-tour, signifier à la préfète de retourner à sa place, histoire qu’elle échange avec Osborne. Valait mieux que les deux soient côtes à côtes. En passant, le voici qui s’arrête devant les pupitres, afin de vérifier les notes, humant quand c’était nécessaire et adressant même un léger sourire face à un travail bien fait, comme pour les réponses succinctes de ce Serpentard derrière Œdipe ou de cette petite Poufsouffle aux cheveux noirs. On repassera pour Vacuitas mais au moins, il avait fait un simili effort de participation...
Puis, le voici qui retourne à son bureau, et tapote dans ses mains d’un air presque mondain (les habitudes ont la peau dure), afin de capter l’attention des dissidents pour sa prise de parole imminente.

« - Bien. Phonèmes qui s’étirent, léger sourire engageant, bien que tendu. Vous avez des bases convenables, c’est rassurant. Surtout que les examens sont imminents, passons… Effectivement, comme vous avez été nombreux à le faire remarquer, les ingrédients sont à la base du travail de préparation de potions. Leur qualité est un variable crucial dont vous ne pouvez vous dispenser. Où chercher les ingrédients nécessaires ? Le mieux est à la source. Trouver le meilleur sol où peuvent se développer vos herbes, entretenir vos créatures magiques, soupirer auprès des hippogriffes ou de l’eau de source. Le sourire semble s’accroître. Rappelez-vous cependant de ne prendre que ce qui est nécessaire, de la juste mesure. Les potions sont un artisanat de précision. Regard périphérique, s’attarder sur les deux jumeaux perturbateurs, avant de reprendre. Pour ce cours, j’aimerais constater vos capacités de préparation, la façon dont vous travaillez, utilisez les matériaux à votre disposition, votre environnement de travail… Si vous êtes en mesure de bien différencier les ingrédients fastes, des néfastes. Désigner le chaudron central, d’une paume gantée ouverte. Pour ce cours, je vous demanderai de préparer une potion d’Enflure. Les instructions sont dans votre manuel, page 14. Les ingrédients dans les armoires sur vos côtés. Faites bien attention aux étiquettes avant de vous mettre à préparer. Une légère pause, assez distraite. N’hésitez pas à me solliciter, en cas de besoin. »

Ça s’adressait principalement aux plus jeunes. Il doutait que les autres en aient l’utilité.
En attendant, il aimerait bien que cette histoire de double s’éclaire…


HRPG:
 

Potion d'Enflure a écrit:
Temps de préparation :
Moins d’une heure.
Identification :
Potion gris bleuté, générant périodiquement des bulles venues de nulle part. Reconnaissable à sa légère odeur de fromage fondu.
Niveau :
Piètre (P)
Ingrédients :
Eau - 4 onces de poudre de corne de crapaud cornu – 6 feuilles d’ambroisie – 2 pustules séchées de clabbert – 2 racines d’orties – 3 onces d’yeux de poisson fumeur en poudre
Effet :
Elle permet d'enfler le corps de celui qui la boit.
Précaution :
Il est conseillé de porter des gants lors de la préparation de la potion.
Préparation :
Faire chauffer l’eau. Ajouter les 6 feuilles d’ambroisie. Touiller la mixture quelques minutes. Couper finement les racines d’orties, les mélanger avec les yeux de poisson fumeur en poudre et les réserver. Ajouter les 4 onces de poudre de corne de crapaud cornu à la potion. Laisser cuir une quinzaine de minute en surveillant que l’eau n’entre pas à ébullition. Ajouter les 2 racines d’orties coupées puis les 2 pustules séchées de clabbert. Remuer jusqu’à obtention d’une potion de couleur bleu-vert.
Origine :
Nom et effet canoniques.


Dernière édition par Asclépius Underlinden le Dim 15 Juil 2018, 14:34, édité 1 fois (Raison : Erreur dans les dates)
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Elhiya Ellis, Lun 09 Juil 2018, 10:34


Le stylo griffonnait sur le grain de papier les quelques réponses données. Un Lïnwe qui se faisait engueler pour être venu en touriste, un vert qui se faisait reprendre car il ne levait pas la main, mon voisin qui continuait dans sa lancée « en fait jsuis serdaigle inflitré chez serpy » pendant que l’autre greluche au cousin réalisait enfin qu’il fallait demander la parole pour dire des évidences accessibles aux premières années. Un cours passant au rang de l’ennui du tout premier cours d’enchantement… Le coude sur la table, le menton sur la main relevée, je me contentais donc ne continuer mes prises de notes et regardes silencieusement les acteurs du spectacle de comédie dramatique qui se déroulait

Bien qu’un Osvald était déjà présent, un clone apparu, pressé, essoufflé, et surtout inconscient d’avoir un double dans la pièce. Décontenancée une fraction de seconde, j’avais dû lever le nez et hausser les sourcils alors que L’Underlinden réalisait à son tour que le préfet d’Azur s’était dédoublé de toute évidence sans raison. Etrange situation. Qui aurait un quelconque intérêt à prendre l’apparence d’un élève pour participer à un cours ? En soit, mon esprit me disait directement que ce ne pouvait être que quelqu’un qui avait besoin d’approcher soit notre enseignant, soit un des élèves dans la classe pour une raison peu avouable, voir mal intentionnée. Le coup du Mister lumière Lhow qui n’était pas lui semblait être à la mode, voilà qui pouvait venir égayer ce cours.

Soudainement intéressée, j’observais la suite, regardant Jade disparaitre dans le couloir pendant que la gosse de sa main, offrait une solution bien trop soft pour être valable. Pour avoir passé plusieurs heures devant la salle commune des bleus à attendre Lully ou Ethan, j’avais réalisé que tous les membres de cette maison ne savaient pas forcément répondre à tout. Un simple cliché qui avait la vie dure comme l’enthousiasme des Poufsouffle ou leur manque d’attention comme le prouvait la brune (Theya) qui levait la main pour prendre la parole et répéter plus ou moins ce qui avait été dit afin de compléter les réponses. Complètement déphasée la Jaune, même pas l’offre du corps enseignant de faire un feu de joie avec un des deux Osvald n’avait réussi à caresser son esprit. Car oui de toute évidence vouloir cramer un élève ou son jumeau diabolique n’avait rien de perturbant face à la nécessité de rajouter un détail à une question de cours… Après tout, les gradins avaient pris feu, alors pourquoi pas un préfet...

Un soupire dépité en regardant la fille en question avant l’arrivée rapide de Shae, lardon dans les bras, abandonné à Mister Blasé de la vie qui ne semblait pas trop savoir quoi en faire, pas plus que l’enseignant semblait ravi de voir le moufflet dans le coin. Des menaces de faire un bœuf bourguignon avec l’enfant, pourtant mignon et sage, avant d’offrir une solution efficace pour effacer le faux Osvald de la surface de ce cours et reprendre naturellement la suite du cours… Nor-mal !

Il me semblait que là, j’avais du papillonner des yeux un moment avant de comprendre ce que je devais faire. Regarder Riri et son marmot avec lui, regarder les deux Osvald puis Shae, regarder le Asclépius, le tout dans la plus grande incomprehension.


prise de note:
 

[Elhi ira donc chercher ses ingrédients un peu plus tard]
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Osvald Osborne, Lun 09 Juil 2018, 16:01


LA de Shae et Riri pour prendre Timothy


Les Dieux ont de toute évidence totalement craqué aujourd'hui, rien n'a de sens, ni de près ni de loin ! Je fixe le second moi sans savoir quoi faire et quand le prof commence à dire qu'il fallait le brûler pour lui faire reprendre sa forme normale je ne peux m'empêcher de m'exclamer « Quoi ?? » avant de m'approcher jusque là. Enfin dans ma tête c'est ce que je fais. Dans la réalité j'ai mis beaucoup plus de temps entre les paroles et les actes car entre temps Jade a eu le temps de sortir de classe et d'y revenir accompagnée. Mon cerveau est complètement dépassé, trop d'informations à traiter et maintenant il y a des enfants dans la salle. Enfin des enfants encore plus enfants que tous les autres enfants présents dans la pièce. Un petit qui s'agrippe à la main de Jade et l'autre qui atterri dans les bras de Riri.

Un petit bébé tout mignoooooon !

« Mais c'est moi le vrai Osvald ! » mon ton est nettement plus calme parce que je n'arrive pas à détacher mes yeux de la trognonne petite créature qui regarde cette drôle de scène dans laquelle on l'a plongé, les yeux grands ouverts comme pour ne manquer aucuns détails. Les bébés ont souvent cet air-là, de dévorer le monde des yeux mus par une curiosité totalement désintéressée. L'innocence même en somme. Je m'approche de Riri qui lui n'a pas trop l'air de voir en ce petit être logé dans ses bras les mêmes choses que moi et une fois juste à côté (de lui et de mon double dont je ne me soucie plus pour le moment) je fais ce que ferait n'importe qui en présence d'un bébé trop choupi : des petites chatouilles sur le ventre en monologuant d'une voix niaise « Mais qu'il est beau ! Attends donne le moi Riri, juste une secooooonde Haan il est trop chou oui c'est toi qui est trop chou c'est toiii »

Le petit dans les bras j'ai le réflexe de le bercer comme j'ai déjà bercé mes petits cousins ou filleules lors de grandes réunions de famille. Peut-être un jour moi aussi j'aurais des enfants ? Ce serait chouette !

Claquements de mains qui me ramène sur terre, je me mets derrière le bureau le plus proche, abandonnant mes affaires de l'autre côté de la classe sans un regret. Le cours reprend vraiment là ? Regards étonnés lancés à la volée : mais et pour l'autre moi on fait quoi du coup ? Tant pis, perdu pour perdu je me penche vers l'intéressé « C'est bon maintenant tu peux arrêter tu sais ! On va tous les deux être punis si ça continue ! »
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 09 Juil 2018, 16:23


Désolé pour le retard. Preuve.
Ce message s'adresse particulièrement à Andrew (et merci pour ton interaction c'est cool) !


Une hésitation des plus superflues, du sur-place. Un manque de tact peut-être, alors qu'il ne réagit pas. C'est que, au fond de lui, quelque chose - non pas le gêne, mais le bloque, c'est certain. Une bien étrange sensation que le Pius soit son professeur de potions. Il manque cruellement d'autorité c'est vrai, mais ça n'empêche pas - c'est un bon type. L'autorité, ça se gagne avec le temps, c'est pas facile mais il y arrivera. Il a de ce genre de volonté en béton, derrière ce visage poudré d'aristocrate allemand. Le gars derrière, a l'air assez chouette aussi, qui lui sauve clairement la mise. Et puis, il a toujours approuvé ses manières sarcastiques.

Lïnwe lui accorde un simple sourire quand il lui tend son manuel. Les sourcils légèrement froncés, l'incompréhension d'un cerveau utile : comment fait-il pour tout connaître par cœur ? C'est qu'il n'a pas l'air de se soucier du prêt. Serrage de dents cependant, lorsque, après un quart d'heure de cours, il juge déjà : il a pas l’air très drôle le nouveau, hein ? Et lui n'a pas l'air bien beau. Encore une remarque et il prendrait son bouquin dans la tronche.

- T’as ramené le popcorn ? commente-t-il, une nouvelle situation sous les yeux. L'amphithéâtre se transforme en une véritable pièce de théâtre. Ce genre de drama dont seules les queens ont le secret. Nope. Pas de popcorn, il anticiperait davantage la prochaine fois, s'il avait su qu'il y aurait deux Osborne... Un autre retournement. Euh... t'as pas une deuxième plume, pour moi ? à tout hasard, tant qu'à faire. Peut-être qu'il n'avait pas besoin de plume - vu qu'il connaissait déjà tout.

Oui j'suis un vrai salopiot ! Ange
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Invité, Jeu 12 Juil 2018, 15:05



Lèvres pincées, regard sévère et doigts qui pianotent sur la surface boisée du bureau, le voici qui adopte la posture rigide de l’inquisiteur. On pourrait ajouter qu’il ne lui manque que la soutane pour parfaire le déguisement mais la soutane, il l’a. Habit noir démontrant une humble austérité. C’est qu’il est germanique, des régions du nord. Ça doit forger le caractère, entre le froid, le vent et la mer. Peut-être tout cela n’était-il qu’une question d’éducation.
Et de l’éducation, ces gamins en auraient bien besoin. D’où sortaient-ils pour être aussi… Si peu… Il semblait à court de mots. Consternés, était bien son état. Peter n’avait pas exagéré en lui parlant de la profonde déréliction des moeurs de l’école.

Heureusement qu’au bout d’un an, il pourrait s’en aller. Il l’espérait. Son contrat pour le moment était en observation : il n’est que professeur-stagiaire, après tout. Plus vite il en terminerait avec cette année de remplacement d’Elias, plus vite il pourrait rentrer définitivement à Thermidor. Hors de question de mettre en pause ses recherches sur les poisons et les antidotes pour des mômes même pas fichus de lever la main pour répondre à une question.
Ajoutez à cela non-Leo et sa marmaille, deux préfets de Serdaigle et l’ennui qui tape comme une massue…
Il se sentait déjà fatigué. Voire épuisé.

Alors, pour s’occuper, il tapote le bureau, et surveille. Observe une des gamines près du grand dadais (Elhiya), hausse un sourcil l’air de lui demander de façon non-verbale pourquoi elle ne va pas chercher ses ingrédients au lieu de rester à bailler dans le vide, avant de soupirer en voyant les deux préfets, puis de froncer les sourcils alors que Lïnwe gesticule.
En voilà un qui a vraiment été trop gâté par non-Leo. Fallait pas s’étonner après que les principes de base, les socles, les principes, ne soient plus que confiture.

Miserere mei…


Précisions pour l'exercice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 12 Juil 2018, 16:49



Nan mais, Osvald qui s’intimait baby-sitter en train de gagatiser devant le gamin de Shae, et L’underlinden qui me faisait des gros yeux pour que je me lève et me mette à l’exercice, ça avait quoi de normal ? Si je tournais le dos et que je fouillais dans le placard pour prendre des ingrédients j’allais rater le fin mot de l’histoire et ne saurai pas qui trouvait marrant de prendre la forme de quelqu’un d’autre. C’était peut-être juste un phénomène de mode en fait, le vol d’apparence. Y’avait déjà eu le Mister Lumière qui s’était fait copier par on ne savait qui quelques temps auparavant. Enfin l’enseignant semblait juger que d’avoir un représentant de Serdaigle en trop, et un bébé dans sa salle de classe n’avait rien de perturbant. Moi… ça avait tendance à me déphaser, surtout si on rajoutait à ca Linwe qui était venu en vacances, sans même un stylo.

Mon grimoire en main, je cherchais la page de la potion raclette et me levais, finalement pour récupérer les ingrédients nécessaires. Pas d’offrande d’écriture au Flocon des 3 balais, jusqu’à preuve du contraire on n’avait pas besoin d’encre pour faire une mixture du genre. Un regard en arrière vers la scène dramatique en train de se jouer, je me plantais devant le placard des fournitures pour chercher ce dont j’avais besoin. De la poudre de corne de crapaud cornu, pas étonnant que ce breuvage sente pas la rose… Des feuilles d’ambroisie, des pas trop moches si possible. Des racines d’orties et deux horreurs supplémentaires : pustules de clabbert et yeux de poissons fumeur en poudre.

Je supposais que les pustules se devaient être de bonnes qualités pour éviter un carnage final, mais impossible de savoir à quoi se référer pour la fraicheur de ce genre de chose. Chacune d’entre-elles me semblait plus moche les unes que les autres. Du coup, je prenais au pif. Moche pour moche, je ne risquais pas d’être déçue.

Mon fatras sur mon grimoire ouvert, le tout logé dans mes bras, je remontais à ma place, scrutant si un des deux Osvald se décidait à se dénoncer comme coupable. Celui avec l’enfant avait son insigne, l’autre non. Par contre, ce qui me chiffonnait, c’était le calme du gamin. Il ne bronchait pas alors qu’il avait changé de bras comme un ballon de foot. Soit Shae était un super parent, soit ce gosse n’avait aucune notion de crainte ou sécurité. Un mal pour un bien très certainement. En attendant, la situation ne semblait pas se démêler. Je reprenais place sur mon siège discrètement préférant jouer les spectatrices que lire la suite de ma recette



Pile – Les pustules sont de premières qualités, vu leur tronche, pas étonnant.

Face – Ressembler à un truc complètement rongé par la septicémie ne semblait pas un gache de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Introduction : les outils du potionniste

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 14

 Introduction : les outils du potionniste

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.