AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 8 sur 9
[Animation] Gala de fin d'année
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Fañch Guivarch
Serpentard
Serpentard

Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Fañch Guivarch, Sam 28 Juil 2018 - 18:23


LA Elhiya
Fañch Guivarch rp numéro 248 tw :

Quitte à rigoler ce soir autant y aller à fond, à son tour il sortit sa baguette et lança un #Colovaria sur les cheveux d'Elhiya en les rendant de la couleur des arc-en-ciel et puisque c'était la fête il lança aussi le sort sur ses cheveux, maintenant il étaient deux à arborer une crinière multicolore.

Fañch : Toi aussi tu es une licorne maintenant.

Ensuite il attira sa camarade dans une valse aussi vive que ivre sur la piste de danse. La danse était chaotique, il fallait oublier les récents événements : la cabane, le serment. Il fallait dissimuler tout ça rester discret faire que les saignements soient beaucoup moins importants sur la piste d'argent.

"Envie" : Youhou, on s'éclate.

"Le négatif" : Ça a aucun p*tin de sens la danse qu'on fait.

"Le positif" : Ce n'est pas le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Élius Askin, Dim 29 Juil 2018 - 23:51


L.A. signature + ouverture RP + Lizzie




Inspirer - S'élancer depuis la nuque, dévaler une colonne ardente et mourir dans la ceinture de cuir mouillé. Expirer - Imitant ma sueur, je m'étends au sol un instant, le torse ruisselant, les jambes fourmillant encore à l'écho de vos applaudissements. Inspirer - Rien n’atteint l'enfant auréolé d'admiration, pas même la poussière retombant en ternes paillettes contre sa peau moite. Expirer - et le ventre creuse, et les côtes saillent, dévoilées par une respiration profonde. Inspirer - et faire déborder les vallées de chaque côté de mon nombril. Expirer - encore quelques fois. Inspirer - se ressourcer. Expirer - mourir un peu. Inspirer - fermer les yeux.


Le monde n'en fini plus de tourner, rythmé par le battement de mes tempes déboussolées ; ivresse salvatrice. Puis, doucement vos éclats de voix déchirent cet instant et me ramènent au gala, soyeux galop. Alors, juché sur mes coudes, je plonge deux pupilles dilatées vers la foule frémissante et cherche - regard plissé - celle (Lizzie) qui voulait me connaître. Une silhouette rouge se détache finalement des âmes l'entourant. Me voici, Miss - paumes vers le ciel, tout entier. Et vous ? Que j'provoque d'un coup de menton, accrochant mon sourire au plafond pour me relever plus facilement. Dans mes iris, le reflet d'une valse scintillante; tourments inspirés mêlant plusieurs sorciers vacillants. Et devant, toi (Alex), qui m'attend sagement.


Trop sagement ? Après m'être épongé, je ramène ma gorge sèche et toujours palpitante jusqu'à ton costume figé. Alors ? Naah, pas besoin de parler ; tes yeux glissants sur la pente transpirante de mon sternum s'expriment déjà bien assez. Ça m'arrache un éclat de rire, tandis que je mime une fausse pudeur, attrapant mon foulard pour entourer deux épaules dénudées. Derrière, le musicien (Lïn) s'installe sur scène et moi j'ai soif. Mais du côté des professeures, une autre préoccupation aux traits gommés de lignes droites (Cara) détourne mon attention. Il y a un potentiel de divertissement supérieur à ton minois excessivement chaste là-bas, déso/pas déso.


Inutile de préciser qu'mon apparition entre les deux femmes n'est pas discrète. J'ai l'impression d'arriver au bon moment, et j'adore ça. Babines barbouillées d'une délectation impossible à camoufler, même le bourgeon d'ma langue caresse un sourire d'enfant comblé. Trois secondes d'observation du curieux duo, un clin d’œil à la porteuse de piaf, avant d'me tourner vers l'enseignante d'enchantement. Puisqu'elle voulait tout savoir, j'ai aucun problème à lui en donner un peu plus... Trop ? C'pas à moi qu'on va apprendre à jauger. L'air de rien, je questionne :


— Et sinon, pour c't'été, on fait comment ? Les doigts toujours agrippés à l'étole dorée, je poursuis en précisant que l'O.D. f'ra pas trop de spectacles.


Consigne HRPG :
 
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Elhiya Ellis, Lun 30 Juil 2018 - 12:03



Une barbe en dégradé de couleur. Ça te plaisait, tu étais presque jalouse. T’avais du arborer une moue enfantine boudeuse un peu trop longtemps, car tes caprices se voyaient exaucés –ou presque- arborant des ondulations multicolores t’avais souri à pleine dents, ravie. Gamine de couleur se laissant porté par le tourbillon arc-en-ciel créée. « En fait ça sert à vient de ca cette pilosité ! j’le savais ! » Tu ne devais très certainement être la seule à t’être comprise. Mais tu estimais qu’en licorne sous couverture serpentarde Fanch se devait d’avoir la crinière visible même à son jeune âge. Il prenait soin d’en cacher les paillettes qui pouvaient s’en échapper pour ne pas être chassé comme composant de potion en tout genre. C’était logiquement maintenant ! tu le voyais. Et du coup en tant que bébé licorne à ton tour, tu devais prendre soin d’arborer de soigner tes couleurs capillaires de possibles braconniers. Alors il fallait fuir, vers d’autres terres, vers d’autres mers, vers d’autres cieux. Et faire claquer les sabots dans une valse rapide ou des trainées multicolores vous poursuivaint.

Etourdissement des derniers qui avaient luttés. Tu te marrais, te laissant transporter par les vagues de couleurs qui scintillaient en passant sous une source de lumière. De l’arc-en-ciel liquide sur les cils qui papillonnaient, au bout des doigts, et dans les pensées qui se nourrissait de l’envie d’une crinière flamboyante, comme celle de Fanch. Pas très féminin dans l’idée, mais les licornes se contre fichaient de ce genre de détail, et ta réflexion aussi de toute évidence. Un seul détail te chagrinait « On a même pas de corneuh, c’est pas juste ! T’as peur qu’on te la vole en fait, s’pour ça l’amas de cheveux jsuis sure ! Tout s’explique » Surement oui… surement… Après, il était peut-être temps de changer de cavalier si tu ne voulais pas l’embêter avec la densité du crin de licorne comparé à sa barbe, historie de focus autre chose que des poils. Bien que tu te demandais si tu pouvais utiliser le serment pour te donner le secret de la brillance et le soyeux de ses cheveux. Il y’avait forcément un secret là-dedans, tu essayais de le découvrir en plantant les mirettes dessus fixement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Cara De Lanxorre, Mer 1 Aoû 2018 - 0:49



    La tentative de networking est aspergée d’une dégoulinante intervention Bennetesque, croisade pour l’ouverture d’esprit. Et elle est prête à faire la guerre, Lizzie, à se battre pour ses petits idéaux ridicules. A contrecœur, Cara se détourne de son nouveau collègue pour affronter le regard de sa vieille connaissance. Et la vérité, c’est qu’elle ne comprend pas la noirceur de son regard, ni sa posture, prompte à l’attaque. Si Bennet semble attendre les mots de trop pour se jeter sur elle, Cara est tout à fait encline à les lui donner. Parce que, « enfin, c’est évident ». Comment ne peut-elle pas l’avoir vu ? « Je suppose qu’il cherche l’attention en se comportant de la sorte, mais enfin, avec une telle tenue, il faudra pas venir se plaindre ». Le problème semble tellement indiscutable pour une Cara élevée dans le mépris de la liberté d’être soi, que ses yeux s’écarquillent dans une surprise sincère quand la colère de sa collègue se fait visible. Mais avant qu’elle n’explose dans une rage de bons sentiments, la dévergondée du jour apparaît entre elles.

    Le soupir de soulagement devant la tempête évitée fane bien vite sur les lèvres de la professeure quand, de celles de son élève, sortent les mots embarrassants. Elle doit résister à l’envie de plaquer sa main contre la bouche d’Askin, presser ses doigts sur ses lèvres pour étouffer l'encombrante vérité, rester de marbre jusqu’à ce qu’il se taise enfin. Puis, vite, éloigner le danger. « Tu permets ? » qu’elle lance à Lizzie, expression doucereuse sur le visage, avant de faire demi-tour vers le buffet, deux claquements de doigts agacés pour signifier à Élius qu’il est sommé de la suivre. Tête et regard froids, trouver un coin de buffet à l’abri des oreilles indiscrètes, attraper un verre entamé, le fourrer entre les mains d’Élius. « Buvez ça » et d’un air naturel aussi, s’il te plait, que cette interaction semble d’un banal désespérant à Lizzie qui les observe d’un œil soupçonneux. « Vous ne pouvez pas parler de ça ici ». Le ça est grimacé, trop lourd de péché. Et puis, qu’est-ce qu’il veut, exactement ? Cara ne va tout de même pas l’inviter à passer les vacances avec ses parents dans le sud de la France. Et de quoi aurait-il l’air, à se pavaner dans ses tenues minimaliste au milieu du manoir londonien, à s’affaler dans le fauteuil où Arty avait été forcé de renoncer à leur relation ?

    En réalité, c’était une perspective étonnamment excitante. L’apothéose de la stratégie d’anéantissement et une image (ré)jouissante. Mort, l’air inquiet sur le visage de Cara, sourire discret, satisfait, qui prend la place. « Rejoignez-moi à Londres », invitation ainsi lancée, alors qu’elle se penche vers son élève, bras croisés, sans le toucher, juste s’approcher assez pour murmurer l’adresse du Manoir deserté pour l'été.  
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 1 Aoû 2018 - 13:56


LA Pius pour la prestation.

Y jouer un air de nuit sur ce tabouret vivant
de ses genoux écorchant la robe du piano
les pieds sur les pédales, droites comme un vélo

laisser couler les émotions
sur le bord de la bête mélodieuse
les harmonies s'intensifient un instant comme les nuances
orangées de l'artiste peintre qui collabore / en miroir
              des grondements sur le côté

valseuses aux couleurs lilas, bleu, rose, blanc
de l'arc-en-ciel vivant : des boursouflets en émoi
lévitant entre les pots de peinture, de teinture
et la toile encore vierge

le grand germanique a un moment d'hésitation
semble tout calculer
l'esprit d'un mathématicien forgé
maladif et déformé

la main crispée
le stresse lui monte à la gorge

alors jouer plus fort
pour l'encourager, la musique a ses failles ses envies
et ses ambitions qui prennent aux tripes

on se sent plus fort plus courageux plus soutenu
c'est une amie éternelle et sans conflit qu'un confit de myrtilles.

À côté, Pius semble maîtriser ses terreurs. La tremblote s'apaise sur la falaise en bois. Le support utilisé : les boursouflets s'élèvent un à un dans les airs, à la douceur de ses doigts, maîtrisent le sujet du contemporain. Un art inné de boules de poil. Pas de pinceau, ce ne sont que des formes tamponnées et rondes, inspirées par le flux de pensées musicales qui fusent au-dessus du chevalet comme un immense patronus. Assister à ce genre de prestation, c'est aussi se délier les cœurs. Qu'on soit public, mais davantage acteur. Les dernières notes s'épuisent à la lenteur des créatures colorées qui se déposent une à une sur le côté. Un œil pour admirer, une oreille pour se sustenter - les mains dociles, les mains libres. Un poème raconté entre esquisses de peinture et nuances d'harmonie. Le dernier phrasé pour le dernier boursoufet (il ne reste plus que Spleen) qui finit sa chute cotonneuse dans les mains du professeur.

Sourire aux tables et leurs invités
Se lever, miroiter dans les lumières de la Grande Salle
Les lumières dans les yeux des passants
Saluer - d'un dos avant-garde - ensemble
Oui, c'est ça - c'est le mot - partager

Ensemble.

IMPORTANT : maintenant que les prestations sont terminées, on va pouvoir passer aux votes du jury. Le jury ? C'est vous, vous tous ! Pour rappel le gagnant sera récompensé d'un titre et d'une médaille. Envoyez :

#1 pour la prestation de funambule de notre Robin internationale.
#2 pour la prestation de danse intensive d'Élius Pailleté Ier.
#3 pour la prestation musicale et picturale magique de notre duo Lin-Pius.

à Élius (mp) - avant le 4/08/2018 23h59
justifications de votre choix facultatives.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Lizzie Bennet, Mer 1 Aoû 2018 - 19:39


La tension dramatique monte, la musique s’accélère, les violons hurlent à la mort, attendant le silence, la chute, l’expiration pour revivre. Leurs cordes sont mises à rude épreuve par les mots de Cara. « Il faudra pas venir se plaindre » — se plaindre de quoi ? Se plaindre s’il est victime de mauvaises langues et de rumeurs ? Se plaindre s’il est agressé ? Dis moi le fond de ta pensée, Cara, dis moi exactement ce que tu penses, pour que je puisse définir combien je te hais. Pour que je puisse te haïr, une bonne fois pour toutes.

Avant que je réagisse, il est là, avec ses lèvres joueuses, son sourire de chat, sa langue qui défie la bienséance de Cara et Asclépius. Ah, qu’il est beau avec sa fout*e liberté coincée entre les dents.
— Si l’OD fait pas assez de spectacles, on trouvera d’autres salles. Tu penserais quoi d’une soirée à Barjow & Beurk ?

Bizarrement, la professeure d’enchantements n’apprécie pas du tout. Elle me barbotte mon petit protégé, l’emporte loin de nous, vers le buffet. Je lève les yeux au ciel, cherchant un quelconque soutien, avant de croiser le regard de Asclépius, occupé à refaire le monde avec Linwe et me dire que — non c’est mort. Ici, les fous sont solitaires. Il est temps d'etre solidaires.

Je les regarde, avec insistance, guettant quelque chose dans le regard de Elius qui me dise — viens. Car je veux qu’il sache, un mot de lui et j’accours. S’il veut que je brandisse la baguette et que ça parte en cacahuète avec Cara, un signe de la main me suffira. Pouce vers le haut : elle vit. Pouce vers le bas : elle meurt. Simple comme bonjour. Je la hais, elle et son envie de ranger le monde plus proprement qu’un bureau auroral.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Theya Alomora, Mer 1 Aoû 2018 - 21:52



 

LA de Lorechou

Une danse une après l'autre, jusqu'à ne plus voir droit devant soit, un besoin irrépressible de boire, de manger. Quelle est cette envie folle, puis un dernier spectacle, Le professeur de potion et un jeune homme qui se réunirent pour une représentation de piano et de boursoufflets tamponnant sur une toile vierge au rythme de la mélodie de piano. Une prestation digne de ce nom pour faire tournoyer la belle bleue mais elle voulait quand même la faire profiter du spectacle avant tout.

- "Ariana excuse nous, on va regarder la dernière prestation et je pense qu'on va s'en aller ensuite, à très bientôt j'espère !"

Lançant un sourire à la belle en robe noire, elle attrapa doucement Lore par le bras pour lui faire voir le spectacle. Elle était sûre et certaine que ça allait lui plaire, cette mélodie douce, ces petites boules de poils qui ajoutaient de la couleur grâce aux quelques notes du joueur de piano, quelques instants comme ça à admirer cette poésie avec Lolly accroché à son bras, une dernière danse qu'elle décidait de lui proposer pour clôturer cette soirée riche en sensation.

- "Viens, je vais te faire valser cette fois"


Prenant la main de la belle pour la faire tournoyer sur la piste de paillettes, les couleurs des boursoufflets se mêlant à l'air qui les entourait, les emportant dans un rêve éveillé et agréable. Après tout les événements de cette soirée il était temps qu'un peu de calme revienne, observant la belle blonde qu'elle avait connu grâce à sa maladresse, elle chuchota pour ne pas gâcher la douce mélodie :

- "J'espère que tu as passé une belle soirée en ma compagnie quand même" La Jaune eut pour réponse un agréable hochement de tête et le beau sourire de la Bleue. Elle déposa un baiser sur sa joue en mettant fin à leur danse légère pour la prendre dans les bras car elle lui était reconnaissante de cette soirée.

- "Merci, merci Lore, tu as été une superbe cavalière et amie. Malgré tout ce drame tu es quand même resté avec moi et je te remercie, de m'avoir consolé et d'être resté en ma compagnie, j'espère qu'on pourra passer d'autres moments ensemble, peut-être aller danser ensemble d'ailleurs ! J'ai pu voir combien tu t'amusais tout à l'heure !" De son plus beau sourire et de son regard pétillant, la belle bleue lui répondait gentiment qu'elle était très heureuse de cette soirée et que bien sûr elles se reverraient après Poudlard.

Marchant avec Lolly pour se diriger vers les portes de la grande salle, elles regardèrent une dernière fois en arrière, tant de drama en une soirée, tant de révélation, elle regarda sa belle cavalière tout en balayant la salle du regard, apercevant Jace, Alice, tout les participants du bal. Malgré tout ce drama elle avait quand même passé une bonne soirée aux côtés de sa cavalière, et espérait désormais en savoir plus sur le beau serpent...

[Départ de Lorelaï et moi-même, Merci pour ce bal riche en sensations et ces animations !]

 
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 5 Aoû 2018 - 20:20


LA Lius.
Ciaoo Theya, Lolly ! C'était un plaisir de vous compter parmi les invités. Smile


Je descends
Tu descends
Il descend
Nous, vous descendez
Ils descendent

- tous
les deux
de l'estrade.

À cette allure, je ne sais plus faire le tri. Dans la tête de Lïnwe : un immense paradis embrumé par la fumée des artifices aux couleurs sacrificiels. Des étoiles. Des herbes fraîches. Des feux de joie, de camp, de luminaire. Des rayons lunaires. La sueur qui perle dans la nuque et sur les tempes. Les tympans qui crient à l'aide, étouffés par le jukebox qui reprend son tintamarre ambiançant les jus de citron bien frais pour l'occasion. D'ailleurs, il en prend un au passage sur la table d'à côté, ajoutant quelques gouttes de sa gourde faussement édulcorée. Du gin, citron, gingembre et glace pilée.

Ahmpf. une satisfaction muette,
assassinée par la pudeur, peur de la société.

Après avoir soigneusement lavé ses boursouflets picassiens, il se redirige au centre de la pièce. Discussions courtes avec son bras droit, Askin. De quoi clarifier les dernières informations. — Jeter un œil vers ses progénitures (c'était presque lui qui les avait conçus) : ils parcourent le champ de bataille entre les paniers garnis et les montagnes de verres. Check. Tout va bien. Le Gala touche bientôt à sa fin ! Nous allons procéder immédiatement à la nomination du Plus Talentueux de Poudlard pour la première année !... Le public a choisi de voter... pour... la prestation... de... petites inspirations
chaque silence compte dans le stress des récompenses

...
..
.

ÉLIUS ASKIN !

Et le plafond enchanté qui s'adapte aux paroles. L'atmosphère de fête, de rires, de dents blanchies par la candeur. Des feux d'artifices au-dessus des têtes ouvertes. — Les gens avaient voté pour la danse, un bon choix - de son avis. Il avait du talent, et c'était mérité. Un sourire vers son collègue en lui faisant signe de venir. Lui coller son badge, mini-trophée qu'il devra garder l'année prochaine s'il veut pas qu'on lui succède ! C'est un prince. Mais un prince capricieux. Un regard sur sa montre, avant d'ajouter : « Il reste une demi-heure avant la fermeture de la Grande Salle. Je vous laisse divaguer, danser un dernier slow et reprendre la direction de vos dortoirs ! Merci à tous. Merci. »


--------
Vous avez une semaine pour poster votre départ ~
--------
Le Jeu du Rafleur s'est révélé hyper serré entre deux joueurs : Fañch Guivarch et Elhiya Ellis, pour ne pas les nommer... mais nous avons décidé de récompenser qu'un seul joueur notamment par sa réactivité et son activité assez exceptionnelles (non, t'as à peine forcer pour essayer de valider ton défi) qui est... Elhiya ! Bravo à toi et bravo à tous ceux qui ont joué le jeu !

N.B. La récompense du Rafleur est hRPG. La récompense du show est RPG et hRPG.

Elhiya Ellis


Élius Askin


Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Fañch Guivarch, Mar 7 Aoû 2018 - 0:24


Fañch Guivarch rp numéro 255 tw :

La discussion entre les deux licornes continuait et entre les pas de danse où l'on pouvait facilement s’imaginer les nuées de papillons s’envoler au gré des musiques et autres divertissements sonore.

“Le positif” : Ouah c’est une super dance.

“Le négatif” : C’est ch*ant la danse il y a aucun intérêt.

“Envie” : on s’en fout on S’AMUSE !

L’équidé aux yeux d’opales était toujours trés excité et fit remarquer au vert et argent qu’il manquait un élément très important de l’attirail de la licorne : la corne

Fañch lui exposa alors le rituel d’apparition de la fameuse corne de licorne, rituel aussi hilarant qu’ improvisé puisqu'il ne mènerait à rien même si l’ivresse de la fête suffisait à faire miroiter une récompense imaginaire.

Fañch : Il faut tout d'abord agiter la crinière d’un quart de tour à droite puis d’un tiers de tours à gauche. Puis il faut faire un tour sur soi-même. Ensuite faut gober une poignée de radis noir, c’est plus simple s'ils sont en taille réduite. Et enfin il faut dire très fort “Licornus maximus”. On le fait ensemble t’es prête ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Elhiya Ellis, Mar 7 Aoû 2018 - 9:28



LA Fanch/sign

[merciiiii pour cette médaille rafleur  et je ne vois pas de quoi tu parles Linou, c’est très discret de parler poils pendant je ne sais combien de rp xD ]

Les notes nocturnes du Flocon appelaient à la douceur, à l’envol du rêve, à la grâce d’une chute de plumes abandonnées. Un délice pour les tympans que l’esprit ne suivait plus, accroché à des couleurs féériques, il pétillait tout seul, les neurones dansants sous les explosions de teintes flashy. T’avais tout de même pris un instant pour applaudir le dealer de papillons et les boursoufflets scénique avant de reporter ton attention à ton cavalier à paillette. Car oui, les licornes se devaient d’avoir des paillettes autour d’elles quand elles sautillaient gaiement sur des arc-en-ciel. Elles se devaient d’avoir une corne aussi ! fanch semblait avoir une idée. Les mirettes pétillantes, tu le regardais, tout en suivant vos pas de danse désordonnés, et secouais les cheveux un quart de tour vers la droite, puis un tiers tour à gauche, t’accueillais un étourdissement enivrant, la perception des sens qui s’enfuyait et tournais sur toi-même en pouffant. C’était d’une nuée de lucioles multicolores que tu avais pour compagnie désormais, bien mieux que des paillettes d’or et d’agent, et te stoppais au mot radis noir, te tournant brusquement vers le serpentard en éclatant de rire.

– Des radis ? mais nooooooon, y’a pas caaaa ! Attends !

T’avais fui, le pas léger et gracieux –dans ta tête- sautillant vers la table des rafraichissements, pour prendre deux verres de jus que tu vidais d’une traite. Tout aussi rapidement, tu revenais vers ta licorne à barbe, t’arrêtant poser un bisou sur la joue de ton cavalier d’origine qui semblait rester dans son coin à conter fleurette à quelques sirènes imaginaires et rejoignais Fanch à qui tu plantais le petit gobelet en carton sur le front en te marrant.

– Licornus maximus ! Vlaaaaa ! et ca tiennnnnt !

Merci le sucre sur le bord du verre jetable oui ! Mais t’étais toute fière de toi et affichais un sourire rayonnant interrompu par des feux d’artifices agressant joyeusement les rétines. D’un « oooooh » muet, les opales cherchaient celui qui obtenait le trophée du soir avant de l’accueillir des mêmes acclamation que lors de son passage sur scène –soit on était fan, soit on ne l’était pas- . Mais toute maman fière de sa marmaille que tu étais, t’avais ta propre corne à faire tenir. Chose que tu t’afférais à faire, le bout de langue dehors pendant que tu louchais pour viser le milieu de ton front que tu ne voyais bien sûr pas. Un petit « pof » l’impression étrange d’humidité entre les meches bonde et les mains qui partaient en l’air de chaque côté de ta tête.

–Tadama ! Poignée de marshmallow c’est mieux que le radis quand même !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Lïnwe Felagünd, Ven 10 Aoû 2018 - 12:22


Il avait pris goût aux nouvelles couleurs apparentes et apparues lors de sa prestation. Le kiwicot aide un peu. C'est une forme de maintenance. Un conduit. Malheureux, évidemment, car artificiel et voué à la dépendance. Mais c'est comme ça. Peu à peu, les invités quitteront la Grande Salle avec plus ou moins de conviction. Quant à lui, il divague parmi les conversations incessantes, ce soir. Comme un bateau qui tangue sur le bord des mers. Ici : une oasis. Elhiya qui balance des sorts déjantés - à elle aussi, le kiwicot est passé par là. D'ailleurs, il lui doit une dance à cette petite princesse. — La Princesse aux Feux d'Artifices.

Elle était en pleine discussion avec un viking abîmé par l'allégresse. Alors il attendait là sans trop de soucis, les bras croisés, appuyé sur l'une des deux tables. Un léger sourire, parce que les voir comme ça, c'était juste plaisant en fait. Lui aussi, il aimerait bien être aussi détendu, parfois. Et se gratter les yeux un instant, parce qu'il n'est jamais évident de faire semblant. Et que c'est fatiguant.

Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Elhiya Ellis, Ven 10 Aoû 2018 - 16:55


LA Linou

Des couleurs multicolores devant les yeux, des paillettes dans la tête quand tu la bougeais un peu trop vite, tu rigolais comme une gamine dans une fête foraine. Ton palpitant dans un manège à sensation réclamait plus de vagues de remous pour se gonfler d’un peu plus de chaleur innocente. Tu sautillais au rythme de ton cavalier ne te demandant même plus s’il entendait la même musique que toi. Ca n’avait plus d’importance depuis un moment. L’air dans ta tête était devenu entrainant, joyeux, vivifiant. Tu tournais sur toi-même en pouffant doucement sous la multiplication de quelques lucioles colorées qui suivaient le mouvement.

Les sens s’étourdissaient tout seuls, un plaisir d’enfant à portée de doigts. Un de ceux que tu aurais voulu faire durer toute la nuit, juste pour en profiter à virevolter entre les bruissement d’ailes explosifs. Mais tout avait une fin, et avant que celle-ci ne te kidnappe soudainement d’une violente réalité, tu avais un petit quelque chose à faire. Un remake du pont de Londres, sans océan de lumière sous les pied, juste l’or au bout des cils, et l’arc-en-ciel sur le bord des lèvres. Tu l’avais repéré revenir sur le plancher des vaches, abandonnant boules de poils et volutes de musicalité, pour troquer le piano pour une table, seul, abandonné. Comme s’il était tolérable de le laisser dans l’oubli.

Un petit signe à Fanch, les doigts papillonnaient en un au revoir avant de partir avec entrain à petits sauts vers le Flocon de lumière. Le sourire s’étirait machinalement, brillant d’espièglerie ou de l’innocence enfantine saupoudrée d’un nuage de douceur qui lui était désormais attitré. La main se tendait pour capturer celle qui avait fait naitre une ode à la légèreté.

- J’attendais de pouvoir te voler à nouveau. Tu viens ? tu m’as promis !

La moue faussement boudeuse pétillait d’impatience et d’un regain de caprice d’enfant. Tu voulais qu’il sourit lui aussi, comme l’autre nuit. Qu’il pétille comme des cerises dans un verre de champagne, ou juste comme cet enfant de la nuit dont t’avais pris d’affection les couleurs ternies
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Élius Askin, Sam 11 Aoû 2018 - 17:24


L.A. signature + ouverture RP + Lizzie




La portée semble accrochée au bout de tes précieux doigts (Lïn) Cinq rubans apprivoisés par le maître du bondage soumettent mon corps moite à des gestes fragmentés ; petits morceaux d'aspiration difficilement contenue. C'est qu'il s'agit de ne pas manquer l'offre alléchante d'un sombre spectacle en compagnie d'autres embrumés. Mais la Dame (Lizzie) n'aura que son chapeau rendu en guise de réponse, car on m'attire déjà plus loin à coup de nerveux claquements. Impossible d'occulter les ordres soufflés par le pianiste tandis qu'un pied papillonnant devant l'autre, j'avance jusqu'à l'antre victorieuse.


Ce verre ne suffira pas à cacher mon sourire. Je savoure d'ailleurs presque autant le rafraîchissement que les paroles acérées sifflant entre vos dents (Clara) Ça n'a jamais été un problème pour moi et vous le savez. Parce qu'au juste, qu'est-ce qui m'en empêche ? Pas l’œil insistant de la dresseuse de piaf, déjà. Encore moins le regard indiscret d'un cavalier impatient. Sur scène, la synesthésie prend forme et je termine mon tour d'horizon en revenant sur vos lèvres soudain étirées. Bercé par la promesse murmurée d'un excitant été, je glisse que ça m'va avant de pourlécher le reste de boisson autour de ma bouche.


Ce moment que choisi le musicien d'un ballet-dont-j'ai-loupé-la-fin (Lïn) pour venir papoter. Trois mots chuchotés, un discours prononcé et mon nom parmi les étoiles du plafond. Comment ça, j'n'ai même pas l'air surpris ? Ma désinvolture emballée de tissu doré traverse la pièce en direction de l'estrade. Sur le chemin, je récupère le haut-de-forme en susurrant à sa propriétaire (Lizzie) que j'vous l'rends chez Barjow. Y'a une chose plus classe que saluer son public ; c'est le faire en étant encombré d'un chapeau qu'on doit - au choix - tenir à bout de bras, ou cacher dans son dos. Sans surprise, j'ai opté pour le brandissement. Les prunelles fendent la foule, s’emmêlent dans une chevelure arc-en-ciel, tournoient à côté des sorciers agités, puis retombent contre la triste nouvelle.


— Meh. Alors, c'est terminé. Prends ton badge et retourne dans ton dortoir... Je suis sûr que y'a moyen de s'amuser encore un peu, tandis que progressivement les étudiants commencent à partir. En face de moi, l'attente insoutenable déforme un visage que j'ai - trop longtemps ? - abandonné ce soir. Ramassant mon haut de dentelle sur le passage, je m'approche de toi (Alex) Mes plateformes rencontrent tes chaussures de soirée, et mon nombril ta chemise lorsque je penche mon sourire vers ton oreille attentive pour en mordiller brièvement le lobe avant d'intimer :


— J'te f'rai parvenir une adresse par Croupion si tu veux m'écrire pendant les vacances. Donc si la plume te démange, laisse Andy tranquille, et envoie-moi du courrier. Ça fera toujours de la lecture ou une possibilité de divertissement. Pendant ce temps, mes mains ont posé les tiennes sur deux hanches envieuses d'étreinte et sont remontées autour de ton cou. Embrasse-moi. Fais-le cette fois, et bien, sinon j'risque de t'oublier. Quoi ? C'est long, deux mois. Ne te laisse pas déconcentrer par mes malignes pupilles qui roulent jusqu'au ciel enchanté ; y'a une commissure en virgule qui n'attend que toi un peu plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 11 Aoû 2018 - 19:26


Regarder, de ses yeux étincelants, miroiter les étoiles qui s'affaissent un instant sur la terre des êtres. Les bougies les accompagnent, d'une dernière courbette. Des adieux éphémères, car ils se retrouveront tous demain. Dans les couloirs, les dortoirs ou sur les pierres tièdes des marches défoncées - la grande salle. Regarder, de ses yeux étincelants, les jeux personnels. Les gestes délicats. Les avances et les départs. Regarder de sa tour germer les petites fleurs de la soirée : un drapeau d'espoirs naissants. S'être senti intéressant-intéressé. Hôte des privilégiés et des esprits troubles.

Et puis, Elhiya s'empresse de le rejoindre, clapotant sur les dalles de la pièce. On dirait une enfant courant dans les champs à la recherche des coccinelles et des papillons. Le soleil luminescent sur son visage. Certains rayons brûlent de passion. C'est une jeune femme tourmentée, en fait. Mais il a autant de respect par ce que l'on ne voit pas. Un masque juvénile qui étouffe les pantins. Il faut se sentir roi. Reine. Et rien d'autres. — Elle l'invite à danser : elle n'a pas oublié. Soulagement intérieur, quoique les épaules s'abaissent un instant.

- Tu veux quoi comme musique ? il suffisait d'un mot, d'une envie, d'une main
pour cocktailiser cet instant précieux, éclatant, timide, latent.

Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Elhiya Ellis, Sam 11 Aoû 2018 - 21:40


Le sourire aux prunelles qui s'étirait en ruban de cadeau de noël deballé avec lenteur délectable. Le kiwi avait cet avantage de te faire voir des couleurs inexistantes, des auréoles de lumière brodées de tendresse autour du blond qui ne l'etait pas. Il était paillettes d'argent à tes yeux, petit bonbon acidulé dont l'écrin te semblait trop délicat pour être ouvert. Une sucrerie à juste effleurer tant elle semblait speciale.

Si d'une raison  il fallait s'expliquer t'aurais juste dit qu'il savait faire naître des arc-en-ciel au coin de ces lèvres et que tu aimerais pouvoir les attraper juste pour vérifier s'il était possible d'y trouver un lutin à leurs pieds. Tu leur confierais un souhait : celui de ne plus grandir. Car quand on restait enfant, on pouvait faire s'envoler des nuées de fleurs des champs et colorer le monde de teintes éclatantes. C'était ce qui te manquait le plus. L'insouciance qui disparaissait toujours un peu plus  chaque jour. L'envie de réclamer une essence de couleurs à faire croquer sous la dent, grandissait à chaque fois un peu plus sous le constat. Prémices de dépendance. A moins que ce ne fut plus quelque chose d'autre qui pouvait créer cette dependance. Quelque chose comme....

-Ce qui te donne ce parfum de cerises. Car ça sent trop bon!

.. comme cette simplicité que tu recouvrais en sa compagnie. Ce n'était pas à un voleur d'étoiles que tu demandais de t'offrir un peu de son temps. Mais à un autre enfant à la couronne de flocons de dessiner du voir des doigts un monde rien que pour vous. C'était ce que tu cherchais, toujours un peu plus..

- Et puis en vrai, ce que tu veux!, jcrois que n'importe lesquelles de tes notes virevolterons avec éclats au mlileu de ces bougies! Elles étaient vraiment magnifiques tout à l'heure..

Toi, en tout cas, tu les avais trouvé merveilleuses. Comme quand il souriait pour de vrai. T'avais l'impression que ces instants nourrissaient parfaitement les tourments que l'oubli voulait garder jalousement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Ethan Turner, Dim 12 Aoû 2018 - 8:34




Les notes virevoltaient, suivant les couleurs rondes qu'un être que tu ne connaissait pas utilisait pour peindre son art, comme toi tu utilisais le marionnettiste pour faire valoir le tien, ou le serveur à la calotte de glace utilisait le clavier bichromatique pour faire résonner le sien. Tu voyais pourtant au-delà de tous ces jeux d'illusions du monde physique; tes yeux étaient portés vers le réel, celui que tu ne pouvais d'ordinaire voir, et tu restais là, à le contempler. Des couleurs se dégageaient une émotion, tangible pour celui qui sait tendre la main, et ce sont les couleurs de la musique qui t'attiraient plus que tout; tu les sentais glisser sur ta joue, te caressant telle un couverture réchauffant l'enfant en toi. À peine ton coeur avait-il récupéré de s'être fait abandonner par ses pantins de bois que le bruit des conversations remplaçait déjà l'orchestre Felagündienne, un triste sort pour une soirée qui venait de trouver une beauté inespérée.

Un rayon ardent te transperça toutefois la poitrine, peu de temps après que celle-ci se soit refermé au son du silence grandissant. Une crinière aux mille étincelles jaillissait de devant toi, sous un minois qui ne t'étais pas étranger. La jeune femme aux mille danses avait apparemment trouvé le butin des farfadets d'Écosse, et avait gardé un souvenir capillaire de ses aventures. La créatrice de mondes rayonnait de toute beauté, et le contact de ses lèvres sur ta joue avait été suffisant pour redonner un souffle de vie à ton âme errante. Un sourire, une preuve sincèrement niaise de ton état d'esprit supranaturel, de l'ouverture de ton âme face à une valse du monde que tu ne saisissais qu'au vol, lorsque tout était déjà en mouvement, et que tu ne pouvais que regarder bouger, pantois.

Un vainqueur venait d'être annoncé à un tournoi que tu n'avais pas eu la clarté d'esprit de voir se faufiler entre les dernières notes musicales. Le danseur avait gagné, celui qui ne connaissait de la pudeur que sa composition grammaticale, il était beau, mais pas autant que les couleurs du glacier chantant. Tu aurais voulu demander un encore, goûter à son art une dernière fois, avant que l'astre nocturne ne meurt pour de bon. Ton esprit avait par contre bien vite décollé de sur la lune où tu te trouvais, lorsque les premiers feux d'artifice s'étaient pointé le bout des étincelles.

Un enfant, tu n'étais maintenant plus qu'un enfant, l'ébahissement s'installant sur ton visage à une vitesse qui aurait fait rougir de honte la dragoncelle. Chaque étincelle de chaque explosion se présentait à tes yeux tel l'astre solaire d'une galaxie éloignée, dont tu voyais la naissance et la mort sous tes yeux, en un bref instant... vibrant de vie.

-Ouaahhh

Tes mains s'étaient avancé, tes doigts tentant de caresser les galaxies avant qu'elles ne disparaissent elles aussi, emportées par la valse de l'univers, que seul l'art savait contrôler, l'histoire d'une soirée. Tes prunelles manquaient le passage triomphant de celui à qui on venait de décerner le prix du meilleur acte du Gala, mais il serait toujours victorieux demain et le jour d'après, alors que les étoiles, elles, se seraient éteintes. Elles n'avaient d'ailleurs pas fait long feu, pas pour toi, qui voulait toujours plus de spectacle, plus de beauté, de couleurs et d'émotions partagés. Tes yeux parcouraient finalement un plafond qui revêtait de nouveau sa robe de nuit, cherchant les dernières traces d'espoir dans ces points de couleurs qui n'osaient plus vibrer de par leur vieil âge. Jamais tu ne serais comme eux, jamais tu ne laisserais le temps détruire ton désir de vivre, cette graine qui avait fait son bout de chemin depuis Londres, et qui germait finalement ce soir, après avoir été baigné de la lumière d'un millier de vies d'étoiles.

Puis, une trainée lumineuse avait fait son apparition dans les cieux; un astre désirant se démarquer des autres, un de ceux qui avaient été inspiré par la mort de ses congénères, et qui s'était décroché pour leur rendre hommage. Il filait, loin, et tu le suivais, ne regardant pas où tes pieds te menaient, jusqu'à ce que ton papillon céleste atteigne les rebords de la pièce, et que tu manques te fracasser la tête contre une une des nombreuses fenêtres de la grande salle. Tes opales avaient tenté de trouver l'endroit où la lumière s'était finalement éteinte, par-delà le voile vitreux qui te séparait de l'extérieur, en vain.

Ta main s'était finalement déposée sur la glace, comme lors de ses soirées pluvieuses d'automne, et tu t'étais retourné, tel l'enfant attristé que tu étais, d'avoir perdu le précieux cadeau que t'envoyait le ciel. Des personnes avaient disparu de la salle, qui était devenue légèrement plus calme, et tu ne trouvais pas âme désirant soutenir tes yeux qui se gorgeaient de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: [Animation] Gala de fin d'année

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 9

 [Animation] Gala de fin d'année

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.