AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-46%
Le deal à ne pas rater :
Vanja Lecteur de Carte Mémoire, SD/Micro SD Lecteur de Carte ...
6.99 € 12.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 7 sur 9
[Animation] Gala de fin d'année
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard

[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Elhiya Ellis, le  Jeu 19 Juil 2018 - 21:39



Pas de vent dans les feuillages ce soir. Pas de murmure dansant dans les brindilles d’herbes. Pas de souffle chaud caressant la chair molle de la nuque jetée sur le côté pour perdre les opales dans de nouvelles lignes satinées. Rien de tout ça, bien trop fade pour cette nuit. Il se trompait James ou Ethan, qu’importait. L’air n’avait pas changé, il avait toujours été ainsi. Vous aviez  juste oublié qu’il suffisait de le vouloir pour le toucher de la pulpe des doigts. Il suffisait de prendre un instant, volé aux mains de Chronos pour l’apercevoir une nouvelle fois. Chahuté entre les caprices des 3 fils. Il suffisait de délaisser Chaos et son vide dévorant, pour suivre les traces laissées par son frère Ether. Lui seul savait réchauffer l’air, le préserver de toute impureté et le distiller à ceux qui faisait l’effort de voir au-delà de leurs souliers rapés. Et parfois avec chance, le dernier de la fraterie, Eros, passait dans le coin, gonflant l’âme de sa douceur et sa candeur. Encore fallait-il vouloir les croiser, encore fallait-il pouvoir les rencontrer.... aujourd'hui, ils etaient présents eux aussi. Le rideau d'or sur les yeux les devinait, discrets, observateurs, soufflant l'essence de leur divinité. Cadeaux précieux pour des enfants souillés d'illusions précaires.

« Non, le vent s’est tari pour laisser place à ce qui ne doit jamais être oublié… offre lui l'attention méritée..» Un sourire abandonné, très doux, trop doux, quand la main droite, prisonnière de la sienne, allait poser les doigts entremêlés contre l’étoffe de nacre « Lui là… caché la dedans... c'est juste lui  qui s'est réveillé pleinement. Sans barrière, sans filet de sécurité, il veut juste profiter d'un peu de liberté.  Alors à floter ainsi il fait meilleur... bien meilleur... non? »

Aucune réponse attendue,  les sourire s'etirait, léger, quittant les diamants d'océan en perdition. Tu ne lui avais pas dit que les couleurs du monde s'entendraient différemment. Ni qu'elles changeraient de consistance et de courbures. Encore moins qu'elles se devoileraient timidement avant de l'inviter à les découvrir pleine et rondes, vibrantes et brûlantes. Tu n'avais fait qu'acceder à  sa requête déposée au bord d'un lien de cuir sombre. Juste une promesse qui prenait du temps à se réaliser tant elle se travaillait sur la durée. Marche par marche, étape par étape, il verrait sa demande enfin réalisée avant même d'avoir compris qu'il n'avait qu'à bien vouloir respirer pour l'atteindre. Mais tu ne lui avais pas dit, il devait tomber, glisser, se noyer pour apprendre. Tu le releverais à nouveau, autant qu'il faudrait, tendant la main, encore et encore, jusqu'à ce qu'il comprenne que ce qu'il désirait était enfoui en lui. Mais pour l'heure c'était ton coeur qui s'evadait, loin, si loin, que les battements sous tes doigts te semblaient le seul lien avec la réalité décoloree.

Et tu n'avais que faire,
Des pas des autres dans le sable,
Ils n'étaient que grain de pierre insignifiant
S'écrasant sous les pieds des enfants.
Et tu les regardais,
Courir, sauter, danser,
Posséder le ciel, la terre et la mer,
Souriant,
Rappelant d'une grimace  
Ce que t'avais oublié.
Honteusement.
Il te suffisait de les embrasser,
Une nouvelle fois.
De les suivre,
Une nouvelle fois.
D'emplire tête et poumons
De ces édulcorants
De perfection.
Simple mensonge

-Viens, laisse le parler

Et chanter
Et danser
Et s'envoler
S'il le voulait

Il n'y avait de limite à la liberté que l'éveil de Chronos, pour l'heure, endormi. Alors tu voulais chuchoter, marcher sur la pointe des pieds, remonter le temps, le rendre gluant et maleable,  en faire des horloges liquides qui coulaient entre tes doigts. Juste pour une fois de plus, juste pour inventer de nouvelles couleurs à  coller sur les murs d'un monde en boîte étriquée.

Ta prise avait repris sa place. L'espace conventionnel se réformant, à peine un peu, pour repartir rendre jalouses les étoiles déchirés en les hypnotisant  d'une étoffe carmine. Un voilage sans fin, s'elevant à chaque envolée gracieuse vers une nouvelle boule cotonneuse (qui aime les citrons). Tu suivais les papillons revenus te chatouiller les joues, entraînant avec légèreté celui qui continuait à découvrir le sens réel d'une promesse accordée..

Contrairement à des miroirs de lapis-lazullis qui devaient devenir des "Autruis"


Dernière édition par Elhiya Ellis le Dim 22 Juil 2018 - 20:12, édité 1 fois
Ethan Turner
Ethan Turner
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Ethan Turner, le  Ven 20 Juil 2018 - 15:01

L.A. Sign
♬♬

Des mots qui virevoltaient en ta direction, une lourde chanson qui se répercutait en toi, trouvant écho dans les bas fondements de ton être. Le geste apportait aux paroles, et une tendresse qui ne prouvait que son envol. Jamais tu n'aurais cru pouvoir accorder une si grande crédibilité à cet être de lumière carmine. Comment pouvait-elle ensorceler l'entièreté de ton être d'une phrase à la simplicité déconcertante? Telle une déesse, ses paroles devenaient les lois de ce nouvel univers, et jamais tu ne t'étais senti aussi complet. Cette chaleur qui te touchait au coeur, un casse-tête enfin terminé, assemblé sans ton accord, mais à ta demande, le moteur de tout un être, qui jamais n'avait connu les rivages de la vie. Tu étais toi, finalement vivant dans un élan de tendresse, cherchant la clé de cette naissance, pour la jeter dans les plus profonds abîmes du ciel marin.

Était-ce ça, la liberté? Tu ne connaissais désormais nul autre sensation, la première, celle pour laquelle tu ne cesserais désormais de désirer. Une invitation s'était faite, connaissait-elle ton nom? Était-il seulement important? Tu laissais le loisir de baptiser à celle qui venait de te mettre au monde, plus robuste, plus assuré, un toi redessiner sur toutes ses coutures. La muse prouvait une fois de plus ses talents cachés, inspirant tes lèvres à te laisser t'exprimer.

-Je suis là, ici et maintenant, avec toi. J'ignore pourquoi et comment, mais l'envol est d'une douceur qui se laisse caresser, et je te le dois, à toi. Merci, Elhyn, d'arriver à me faire vibrer ainsi sur l'étoffe de la vie. J'espère un jour pouvoir te rendre cette vitalité, parangon de vérité.

Une nouvelle intensification de tes gestes, alors qu'une nouvelle énergie t'habitait. Tu souriais, véritablement, non pas d'un rire ou d'une complicité, tu souriais car ton âme rayonnait de mille feux, ensorcelé par le porte-étendard de cet élément primordial. Les ficelles des mouvements étaient tombés dans le néant, leur utilité perdu de par cette osmose, la vôtre. Chaque geste, accompli dans la gracieuseté de l'esprit, était le tien, était le sien. Nul besoin de dicter, mais simplement d'insuffler la soif du rythme, de votre rythme.

Cherchant à parfaire le chef-d'oeuvre de la soirée, tu avais adopté, pendant quelques tournoiements, un pointillisme du corps et de ses couleurs. Soulèvement à nouveau de l'être à l'auréole effacée, tu ne la faisais que sautiller à plusieurs reprises tout autour de toi, bougeant tel le vent s'emparant de la destinée d'un cumulonimbus. Une plume, voilà ce que la porteuse des richesses dorée était devenue, une fidèle plume dessinant de la pointe de ses escarpins les fins tracés composant les détails du tableau. Tel un artiste travaillant à reculons, tu ne pouvais qu'apprécier à cet instant le réel étendu de votre art, alors que la finalité approchante de cette dernière révélait toute sa subtilité.

-Comment s'assurer, que l'esprit reste marquer par cette soirée, dit moi, Elhyn? Les rêves meurent et persistent au gré de l'humeur des tisseuses de la toile. Comment capturer ces quelques filets, et dans un tourbillon de volonté, les immortaliser?

Ces mots avaient glissé, comme une peur quittant ta demeure. Il n'y avait plus de place à la honte, la honte de l'amour des sols jonchés de notes, la honte d'une peur de l'ouverture des paupières, la honte d'un être et de ses désirs. Être soit, c'était aussi cela; se connaître et s'assumer, pleinement. Sans jamais délaisser le soleil qui brillait de ton visage, toujours chaleureux, tu avais progressivement changé l'ordre que suivait ton absence de souliers. Si tu avais gardé la source des flammes célestes en mouvement pendant toute cette pointe de la soirée, tu l'avais finalement élevé au rang de divinité. Tel un monument que tu avais dressé au creux des plus fins détails de ta danse, l'angélique flamme devenait le centre de ton monde. Telle une tour n'ayant qu'à accompagner tes mouvements, tu tournais autour de l'émeraude qui n'en avait plus que l'éclat. Elle n'avait plus qu'à répondre à tes gestes, alors que tu glissais autour de cette dernière, dansant, caressant, brûlant. Les projecteurs des cieux semblaient tous rivés sur le mannequin élémentaire, alors que tu n'étais là qu'en figurant, celui dont la tâche était d'embellir la perfection qui scintillait à tes côtés. Loin d'avoir l'âme à l'abandon, ta passion n'était que vivifiée par ce défi colossal qui était tiens. Tes mouvements étaient d'un tel embrasement, qu'ils suffisaient à redonner tout l'éclat à cette flamme dont les mouvements ondulaient face à tes assauts incessants.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Lizzie Cojocaru, le  Sam 21 Juil 2018 - 16:59

Forcément, Cara et Asclépius allaient s’entendre. Je veux dire, j’en doutais pas, j’en avais jamais douté, c’était deux têtes à claque, des écervelées avec un trop plein d’émotions, mais je savais aussi que ce serait à mes dépends. Du coup, quand ça se concrétisa, je grommelais fort.

Progressiste ? J’aime pas ce mot. On sait bien que le iste c’est comme le isse ou le âtre c’est péjoratif et ça tourne tout en dérision. Elle ne me prend pas au sérieux, elle raille cette liberté d’être.

— Ouais ouais, et lui c’est Asclépius prof de popo, on s’en fout. Vazy, précise ta pensée. Qu’est-ce que tu as vu de honteux ?


J'suis en colère, et l'oiseau le sait. Il vient sur mon épaule, partageant ma colère. Il est là, avec ses reflets blancs, avec ses plumes en alerte, et on la toise, on les toise d'un regard noir.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Lïnwe Felagünd, le  Sam 21 Juil 2018 - 23:05

Se balader de droite à gauche, se dandiner au passage - le dandysme qui revient au galop, comme un cheval. On dit qu'une fois sur une bicyclette, passé même trois ans d'inactivité sur la selle, on s'en remet au bout de dix minutes. La selle d'un cheval au galop, ouais. Ou un voilier, aussi. Lïnwe navigue parmi les invités, parmi les bouchées à la reine ou les cocktails fruités. Entre la danse du pailleté et la sourdine du jukebox. Admirer un instant les mouvements outrageants du danseur, avant de reprendre sa propre chorégraphie : la folie qui le suit.

Un filet rêveur derrière lui, il se dirige vers le groupe des vieux. Excusez-moi, je vous emprunte Underlinden. donner la main au grand Pius, on dirait un échassier. Le dadais n'a pas le choix, ça va être son heure de gloire. À lui tous les boursouflets. Il pourrait, pour la première (et dernière) fois de sa vie, peindre en leur compagnie, les cajoler gratuitement, les déboussoler - bref, faire tout un tas de trucs. Un peu comme une lune de miel, il avait carte blanche, quartier libre et il avait tous les droits. À force de faire des aller-retour, le Felagünd avait au moins rapproché leur matériel. Attendant la fin de la prestation, il applaudit fermement - avant de susurrer les derniers mots d'un coach... loyal à son poulain. Ouais, les rôles s'inversaient.

Bon, alors. Le pinceau. La peinture, les petits pots - les potions... tout est là. Ah ! Et les boursouflets, tu en prends soin - je compte sur toi. Ils ont été dressés comme il fallait, tu n'auras pas de mal à les caresser, enfin normalement. N'oublie pas les mouvements, la formation. La structure - t'as carte blanche, produis ce qui t'inspire. Je veux du riche, du beau, du surprenant ! T'as notre talent sur les épaules. Adieu. ou bonne chance.

Entrer en scène
sur la scène, le regard fier
un peu snob

frôler le piano de ses doigts douteux
fragiles et délicats
parfait pour l'instrument
y ajouter quelques cordes enchantées
dissimulées sous une nappe
ça lui avait pris la matinée
mais il commençait à avoir l'habitude

y jouer un air de nuit

laisser couler
les émotions sur le rebord

et laisser faire son autoportrait juste à côté
là, un miroir où il se voyait colorer
la toile blanche

une musique qu'on triture
une musique qu'on malaxe
comme de la poterie
comme de la magie

- l'imagination artistique.

IMPORTANT : toute personne n'ayant jamais posté aucune tentative pour le jeu du Rafleur d'ici demain 23h59 sera éliminée du jeu. D'autres parts, ça serait pas mal de conclure le RP d'ici fin juillet (31 juillet, 23h59). Il ne reste qu'une seule prestation, pour info. Ensuite y'aura les résultats du meilleur showwo.man et du meilleur rafleur.
Fañch Guivarch
Fañch Guivarch
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Fañch Guivarch, le  Dim 22 Juil 2018 - 16:09

Fañch Guivarch rp numéro 243 tw :

Elhiya arriva proposant une danse à Fañch, grand sourire sur les lèvres le géant fixa sa camarade de maison avant de faire une sorte de coorbette.

Fañch : Mais se serait avec grand plaisir malheureusement Elius va m'apprendre à danser dans quelques minutes.

Et comme annoncé après quelque temps le géant était entraîné vers la piste de danse par le cavalier d’Alexeï. Quelques pas sur un rythme musical puis arriva la prestation de robine. Jeune fille Élégante au numéro remplit d’adrénaline.

La fin de la représentation de la jeune artiste annonçait le début imminent de la prestation d’Elius. Un Alexeï apparut de nul part et vint verrouiller ses lèvres sur celle du trésorier de LEGIT.

“Le positif” : C’est trop mignon, il embrasse son amoureux.

“Le négatif” : On dirait plutôt un chien en chaleur qui veut marquer son territoire. Il peut essayer de lui pisser dessus, si ça se trouve Elius appréciera.

Le regard d'Alexeï ne fit ni chaud ni froid au géant qui se contenta de s’éclipser et de laisser Elius s’envoler vers sa prestation artistique. En partant il ne put s'empêcher de glisser un bellement moqueur rappelant au suédois sa belle imitation de mouton en cours d’enchantement dans lequel il avait failli brouter la cape de Miss De Lanxore.

“Humour” : Je pense qu’il voulait pas bouffer que la cape.

“Le positif” : J’ai pas compris.

“Le négatif” : Non mais laisse c’est pas ton age.

Une Elhiya joviale vint et d’un coup de baguette elle décida qu’il était l’heure de danser pour le breton, elle lâcha quelques mots qui furent ignorer  par le fou qui était plongé dans l’ivresse festive de la soirée.

Le celte virevoltait, euphorique, dans la salle, il était comme pris dans une danse avec l’imaginaire, une sorte de continuité avec la valse qu’il dansait avec Elius. Il était prit d’envie multiple, prenant des verres ça et là qu’il reposait quelque mètres plus loin sans raison.

Aussi il se mit à faire des tests culinaire prenant aléatoirement des amuse gueules qui traînait là et, toujours en dans dansant il faisait des #amplificatum et des #reducio sur des gâteaux apéritifs au hasard, il goûtait ensuite les résultats et notait mentalement ce qui avait bon goût.

Continuant sa dans le celte avait dans sa main un petit bol de radis noir réduit qu’il gobait par poignées. Virevoltant au gré de ses envie il était âpre à faire goûter sa découverte à qui le voudrait bien.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Elhiya Ellis, le  Dim 22 Juil 2018 - 21:37

LA Sign

Il parlait et parlait. Trop beaucoup trop alors que les pastels se parraient de fushia, de carmin, de bleu électrique et de vert pomme. Milles teintes éblouissantes balancés en un raz de marée époustouflant. Il te submergeait, balayant les dernières arabesques ombreuses, asseptisant les récentes écorchures, les rendant insignifiante. Comme ces questions, inutiles, perdues dans un labyrinthe d'oubli. Tu les avaient entendu, comme ses remerciements, mais seul le sourire amusé avait répondu. A quoi bon zebrer le ciel d'interrogations? À quoi bon, quand rien, ne pouvait y répondre ? À quoi bon quand elles étaient tout ce que tu fuyais? Perte de temps... d'énergie... alors qu'il y'avait tant de chose à faire avec.. Il suffisait de fermer les yeux. Et changer de diaporama.

Le décor avait déjà presque entièrement été modifié. Mais le doute semé par les palabres du brun tachait de rouler sous la terre fertile de ton esprit. Mauvaise plante à arracher rapidement. D'un simple battement de cils, possiblement. Les opales cachées derrière leur rideau d'or se balançaient d'un côté de la tête à l'autre en un mouvement lent et délassant. Reponse au cri léger de la cervilcagie éphémère, et solution au jeune, disponible à portée de doigts. Pourquoi n'y penser qu'en sentant la musique glisser le long de ton dos en un frisson agréable?

-"Chut..." L'index accusateur scellait les deux pétales de roses trop bavards, les intimant du regard de ne pas s'essayer à une fuite. "Point de merci, il donne de l'importance à ce qui n'en a pas.. point d'assurance autre que toute chose, toujours à une fin... Il faut profiter tant qu il est encore temps.."

Leçon acquise bien avant ce soir, bien avant les arc-en ciel en pastille, bien avant de vouloir s'évader, mais bien trop souvent oubliée. Les pas glissait avec légèreté, loin de là capture chevaleresque, loin de la chaleur, loin du reflet des premières perditions dans l'insouciance recouverte. Le bras se tendait en avant. Dernier lien jusqu'à l'abandon d'une caresse de la pulpe des doigts. Étoiles chutaient sous les mirettes des enfants, mais toi, tu te contentais de filer, laissant un clin d'oeil dans ton sillage avabt de disparaître du côté des rafraichissements.

Pas de promesse de retour. Nul besoin. Pas de réconfort. Il fallait apprendre seul, découvrir en solitaire ce qui faisait se chaque instant un moment d'éternité . Réaliser qu'un sourire, une main frôlée, une tête appuyée sur l'épaule suffisait souvent à graver le moindre détail dans un espace infini. Comme ce parfum, son parfum. Ces effluves boisées chatouillent les sens, un par un.... l'odorat en premier, dénigrant de son mouvement de surprise à te sentir la tête sur sa chemise. L'ouïe, à l'afflux, se détectant de ses battements de coeur quasi inaudible frappant votre point d'union. Le toucher, forcément, qui par rèflexe battait tout en douceur le rythme du palpitant. La vue, à se repaître quelques secondes de ce que le voleur d'identité n'avait su imiter. Et le goût, celui qui collait au palais àla moindre reconnaissance de la fragrance.

- "les étoiles dansent entre elles, pendant que la lune attend son tour... n'est ce pas?" Ton sourire s'était étiré, découvrant une ligne de dents un peu trop contente pour s'arrêter à une métaphore stellaire. Un coup de menton avait suivi en quittant les prunelles jumelle pour désigner deux personnes. "Tu devrais les faire danser, toutes deux, avant que le ciel disparaisse. C'est capricieux les poupées négligées... plus qu'un astre bafoué... va donc avant que mon tour n'arrive"

Dernier regard, appuyé de la danse de sourcil ravis de leur effet. Un soupçon de mystère pour faire pétiller les petites bulles de champagne qui picotaient la langue. Charmante illusion à laquelle tu t'abandonnais allègrement, levant le nez vers la scène ou crépitait un autre artifice. Un d'un genre différant, dessinant sur tes joues les mêmes fossettes de l'enfant émerveillée par l'apparition soudaine d'un cadeau surprise. Enrubanné d'une prestance royale, le Flocon de nuit effleurer les partitions, leur donnant vie, les diffusant, gratuitement, pleines et vibrantes dans les veines colorées.

Ça piquait le coeur,.
Piquait l'être,
Tu te sentais porter
Flotter
D'une nouvelle gamme
De nouveaux pigments
Balancé sur la toile
Exposée
De ton esprit
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Ariana Hastings, le  Lun 23 Juil 2018 - 1:27

LA Theya et Lorelaï
(ceci est honteusement court)


C'était des tourbillons de tissus, de soie, de froufous, tout le monde en piste, à danser dans ce sens-là et dans l'autre. Toutes ces couleurs, ces frottements de tissu, ces musiques… Ariana en avait presque la tête qui tournait. Aysha l'avait abandonnée, elle faisait partie de la valse permanente des corps, passant d'un bras à l'autre. Lizzie avait apparemment renoncé à lui rendre visite, prise dans son propre drame. Et ça tournait, ça tournait… Ariana s'aventura au milieu de la salle, là où tout le monde semblait s'amuser plus qu'elle. Son petit cœur de romantique pensa de nouveau à Aidan et à sa présence qui aurait été réconfortante. Mais bientôt elle était au milieu d'un duo du tonnerre, remuant, sautant, dansant, chantant, criant. Une aigle qu'elle reconnaissait sans trop de problème, et une autre jeune fille qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Et la frénésie et la joie qu'elles émanaient étaient contagieuses. Ariana se retrouva à danser et chanter avec elles. Alors qu'elle était adulte, directrice, qu'elle ne faisait pas ce genre de chose. Alors qu'elle ne connaissait pas les paroles. Alors qu'elle connaissait à peine ces jeunes filles. Mais c'était beau, et ça faisait du bien. Alors elle dansait, elle dansait, et elle chantait, elle chantait. Elle avait besoin de se défouler.
Ethan Turner
Ethan Turner
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Ethan Turner, le  Lun 23 Juil 2018 - 16:12

L.A. Sign
♬♬

D'une envolée de mots l'idole de feu doré refusait les tiens, aucun besoin de vénérer ce qui n'existe pas. Suivi d'un rappel, celui de la vie, et de sa chute, en toute chose et en tout lieu, mais n'y avait-il rien d'éternel? Le néant, bien simplement, celui qu'il fallait nourrir de ces moments, tenter de l'éloigner, toujours grandissant, toujours dévorant. Aucun repos pour les être éthérés que vous n'étiez, si ce n'était que la pensée du prochain numéro, l'aventure à atteindre puis celle à peindre. Vous fait valser les lueurs colorées une dernière fois, avant que ton phare dans cette noirceur te glisse entre les doigts, emportés par le trou noir du passé, celui créateur de difficiles sentiments. La regardant, l'air dépité sur tes étoiles, tu ne pouvais que constater l'univers se créant aux pieds des flammes ardentes. Elle était là, l'ultime ennemie du néant, celle qui pouvait, d'un claquement des talons, faire fuir l'inexistence; tu l'avais choisi pour son talent, sans jamais te douter un instant qu'il avait vu un jour la lumière du soleil, toi qui étais le dernier des devins.

Voyant la tempête de feu disparaître derrière la cime d'un arbre bleuté, tu avais été forcé de retourner à ta pièce, laissé et délaissée, incomplète. Tes outils t'avaient abandonné au profit de petites souris, et il ne te restait plus que ta lumière intérieure afin de peindre les dernières touches de vie. Un mouvement en solitaire, jamais tu en avais rêvé, et pourtant, les terres oniriques t'appartenaient, tu serait le régisseur, et nul ne pourrait t'arrêter, ni même t'atteindre d'une lance linguistique. D'un mouvement lent mais gracieux, tu avais donc commencé à redorer les couleurs laissées dans votre sillage; une sensation d'inexistence s'emparant de tes sens. Un danseur devenait l'ascenseur amenant de la noirceur aux hauteurs de l'esprit omniscient. Comment fusionner avec le plancher? D'un tournoiement, d'un mouvement des genoux qui s'affaissent sous un poids grandit, puis des bras qui venaient rejoindre le corps dans une chute imitant les subtilités du vent.

La fusion n'avait été que de courte durée, alors qu'un certain froid polaire envahissait les touches d'un instrument que tu appréciais plus que tout autre. La douce mélodie des marteaux envahissait l'air, te laissant la respirer abondamment, une définition parfaite de l'apaisement. Tu n'avais que faire d'un cirque de créatures que tu ne reconnaissais pas, mais tes yeux les avaient capturés, de grands points de couleurs variées qui dansaient, telle une nuée de fée au creux d'une boisée. Ton sol était retourné s'égarer près de tes pieds, alors que tu regardais, bouche bé, la scène offerte à vos sens. La musique te parlait, te racontant des histoires aussi belles que terribles, et bientôt ton univers se remodelait pour lui rendre grâce. Qui était-il, cet iceberg à la musicalité transcendant ton être, te donnant de nouveaux frissons de la tête aux pieds, te forçant un baissé de rideaux bien malgré toi.

Perdu, tu étais perdu dans un océan de notes dans lesquels il faisait bon nager. Tes doigts cherchaient faiblement une bouée à qui s'agripper, un moment de répit face à cette décharge d'énergie. Nul ne répondait présent, et tu re remémorait que la bâtisseuse de mondes s'en était allé derrière les collines du passé. Elle ne voulait y rester, et te l'avait confié, dans un songe, au détour d'une route froide et sombre, une route où tu avais apparu, perdu. Elle avait insufflé la lumière dans ta poitrine, doux cadeau te permettant de briller, et c'était maintenant à toi d'être son phare hors de cette brume dans laquelle elle s'insinuait.

La trouver, première tâche qui n'en était pas une. Les flammes brûlaient d'une chaleur enfantine, douce mais bien visible, prêtes à accueillir un présent venue délivré depuis la cime du foyer. Te rapprochant au rythme de cet océan qui t'accueillait d'un amour réciproque, tu avais navigué ton chemin jusqu'à cette paire d'opales pétillantes, te glissant derrière leur trésorière pour ne pas rompre le lien qui s'était établis avec la scène. Tu avais attendu que le spectacle tire sa révérence, avant de t'occuper à vous faire valser vers un avenir plus enclin à la folie des grandeurs.

-Viens profiter de cet air avant qu'il ne nous quitte.

Simple référence au raisonnement rémanent d'une ouïe qui ne comprenait plus son rôle. La musicalité était vôtre, alors que, d'un mouvement inspirant, vos deux corps suivaient le chemin que traçait le tien, un retour en arrière, pour une projection plus en avant. Tu cherchais les notes de ton corps, dansant dans leur sillage, apportant Elhyn avec toi, virevoltante, volante et tombante. Cette sensation aurait pu perdurer jusqu'à l'extinction de ta vie, que tu aurais vécu pleinement, tant que les astres du jour et de la nuit se mêlent à votre bal. Il n'y avait ni roi ni reine aujourd'hui, même si vous étiez tous deux des porteurs de couronnes, la vie avait plutôt décidé de vous octroyer le titre de vagabonds des plaines de l'ennui. Nul n'était à craindre, si ce n'était que les voyageurs qui ne connaissaient pas le chemin, et qui croisaient la vôtre l'histoire d'un instant, comme cet autre marin imposant, qui n'imposait ses radis qu'à son palais visiblement en appétit.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Elhiya Ellis, le  Lun 23 Juil 2018 - 18:11


LA sign + Fanch

Tu restais là, à regarder, calée sur un nuage de chaleur, voyant les notes de couleurs danser entre les gens. Elles avaient des petits pieds, et des petites mains, agrippant de temps à autre l’aura lumineuse de quelques spectateurs. Il y’en avait une ou deux, une petite croche noire, sautillant allégrement près des souliers, appelant à la rejoindre, et la clé de fa qui glissait, s’enroulait tout autour des chevilles, chatouillant l’envie de suivre, de marquer le rythme, et de trottiner avec elle.

L’abandon de l’étoile s’annonçait proche, tu la laisserais filer entre tes doigts volontairement, choir, là où elle voudrait, pour le moment. A moins qu’elle ne se décidait enfin à revenir sur sa bêtise et ses caprices pour rester accrochee sur le manteau de nuit, en soutient inaltérable. Alors, d’un baiser déposé sur sa joue, tu pouffais doucement. Tu sortais de son emprise boisée, de l’attention discrètement posée au bord de tes mèches blonde et souriais, rayonnante de lumière perdue. Déjà impatiente de voir à quel astre tu pourrais t’adresser quand le soleil aurait faire fuir la lune trop timide pour se laisser caresser par ses rayons.

Tempo parfait, pour un timing raccord de celui qui te kidnappait pour te méler aux double croches tourbillonnantes, t'amenant, après quelques mots et un coup d’œil espiègle vers d’autres aromes délicieux. Dans sa courses enivrée des murmures d’un piano, James, ou qui que ce pouvait désormais être, s’était rapproché avec grâce et délicatesse vers la table des rafraichissements. Rien de tel pour réveiller les papilles frustrées.

– Ho, du nectar de fraises ? Tu crois qu’il y’en a ? Meilleure que du rhum. Plus belle robe, et magnifique couleur, ca picote la langue avec une feuille de menthe, viens, on va voir

Et tu glissais le pas, jusqu’à la table, en une dernière fantaisie gonflant ta robe, ou les doubles croches, joueuses faisait du toboggan dessus. Un arrêt soudain, quand les mirettes tournaient toujours et les pensées suivaient encore. Cascade de couleurs sur le buffet, hésitation et caprice de gourmandise qui voulait tout tester. Tu choisissais avec soin quoi faire glisser sur ta langue quand t’apercevait, dans le champ de vision, Fanch, toujours les jambes folles par ta faute. Tu t’esclaffais.

« Et bien, voilà une note de musique à part entière! Enfin quelqu’un qui comprend ! » Et t’avais pris deux verres avec toi, laissant ton voleur d’insouciance d’enfant avec son choix de boisson. Un simple chuchotement en lâchant ses doigts « Un mélange de sucre et de bulles si tu trouves, t’as ton point sur ton rematch ». L’oubli n’était pas effectif sur ce qui te divertissait, au contraire, c’était un regain de défi que tu lui lançais, lâchant un clin d’œil moqueur avant de disparaitre.

Jeu d’adresse pour les doigts, ne rien faire tomber tout en trottinant vers le grand serpentard. Les deux boissons regroupées en une main, tu sortais ta baguette et le libérait de ton maléfices avant de te planter devant lui, commissures de lèvres relevées.

–Navrée, tu me semblais tellement profiter du moment, que j’avais oublié de te rentre le choix de tes pas. Tu m’accompagnes ? Et sur la piste et sur le verre ? Enfin, si ta barbe ne te gêne pas pour boire ! Comment tu fais ? J’veux voiiiiir »

Les enfants s’amusaient de tout, tout le temps, changeaient d’intérêt rapidement, sans logique autre que celle rebondissant dans leur tête. C’était pareil pour toi, tu voulais boire, t’avais pris ton verre, t’avais vu Fanch se trémousser dans tous les sens et ça te faisait suffisamment rire pour lui accorder une attention toute innocente. Tu voulais danser avec, voir ses paillettes à lui pendant qu’il gigotait, voir les couleurs de son monde entacher le tien. Tu lui tendais un verre, les mirettes fixées sur ses lèvres pour voir par quel prodige il arrivait à boire sans en mettre partout.

« J’ai trouvé ! en fait t’es un dromadaire ! tu bois jamais ! Triste quand même ! Mais j’veux quand ma danse hein ! Danser avec un camélidé c’est pas donné à tout le monde !

Et tu le scrutais… émerveillée de ta découverte..


Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Theya Alomora, le  Lun 23 Juil 2018 - 23:57


 

LA de Lorelaï

Les airs de la Reine bourdonnant leurs oreilles, se trémoussant l'une à côté de l'autre, prenant la main de la belle blonde en la faisant tourner sur les paillettes, le spectacle allait bientôt se terminer qu'elle décida de pousser jusqu'au bout avec une autre danse sur les airs de qui cette fois ? Oh oui je sais, avec ça on va l'avoir dans la tête pendant trois heures c'est sur ! Le rythme endiablé latino prenant possessions de leurs corps et de leurs âmes, Theya prenait les mains de l'aiglette pour la faire danser en ondulant des hanches jusqu'à en avoir mal. Fermant les yeux et s'abandonnant à la musique, elle pinça les lèvres en souriant et dansant avec sa cavalière.

La faisant tournoyer le temps de cette chanson, la musique qui résonnait désormais méritait d'être chantée quand une jeune fille venait se joindre elles, plus âgée qu'elle, et Lorelaï semblait la connaître. Dansant et chantant toutes deux auprès de la jeune inconnue qui venait de les rejoindre, en cercle, sur les airs doux qui prenaient place dans leurs âmes et conscience. La belle Theya décida tout de même de se présenter avant de s'emporter pour une danse un peu plus rythmée.

- "Salut ! Je suis Theya ! Je pense que tu connais Lorelaï ! Allé on va se déhancher encore quelques fois avant que la soirée se termine !"

Les airs de funk étaient désormais maître dans la grande salle. Dansant cette fois avec amusement, Theya réussit à se changer les idées, enfin !

Elle s'excusa auprès de ses deux cavalières pour aller récupérer trois verres de jus de citrouilles sur la table des boissons ainsi que des chips à grignoter et des pop-cakes pour son amie. Elle les rejoint à nouveau quand une énième chanson fit éclater la jeune Poufsouffle de rire en disant :

- "Bon sang mais c'est mon prénom !"

Elle ne savait pas d'où lui sortait cette bonne humeur soudaine, certainement grâce à sa cavalière qui avait réussi à lui remonter le moral, mais aussi à Jace qui avait réussi à la calmer pour le moment.
Ce bal avait pourtant très mal commencé pour la Jaune, mais les dernières minutes allaient être plus que parfaites avec une playlist aussi entrainante dans les oreilles.

Sautillant, les cheveux fouettant son visage elle se déchainait sur la piste plus que jamais en mettant dans sa danse toute la passion possible et repoussant les problèmes de ces dernières heures en oubliant tout, simplement profiter du moment avec ses deux compagnes de folies.

 


Dernière édition par Theya Alomora le Lun 23 Juil 2018 - 23:58, édité 1 fois (Raison : Faute de frappe)
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Ariana Hastings, le  Mar 24 Juil 2018 - 0:48

Les filles n'avaient posé aucune question, elles avaient juste accepté la présence d'Ariana à leurs côtés, tout simplement. Elles avaient formé un cercle, comme indissociables et indivisibles par le monde extérieur. Rien ne pouvait leur arriver si elles continuaient à danser et à chanter comme ça.

L'inconnue se présenta, criant presque pour couvrir la musique. Theya. Et bien sûr qu'Ariana connaissait Lorelaï. Elle hocha la tête et tenta de son mieux de faire entendre sa réponse.


« Ariana ! »

Elle était sur le point de préciser qu'elle était aussi censée être la directrice des bleus, mais quel intérêt ? Et puis la jeune fille était déjà partie, revenant bien vite avec quelques en-cas et trois verres de jus de citrouille. Ariana n'avait pas consommé une seule goutte d'alcool – juré ! – mais en s'emparant de son verre de jus de citrouille elle eut une idée plus qu'étrange et loufoque. Ou peut-être était-ce l'euphorie de la soirée ?

« Et si on trinquait ? Je propose un toast en l'honneur de… »

Elle marqua une toute petite pause et jeta un coup d’œil autour d'elle. Devrait-elle proposer un toast en l'honneur de l'un.e des invité.e.s ou continuer avec ce que son cerveau lui dictait ? Oh et pourquoi pas, elles étaient là pour s'amuser après tout !

« En l'honneur de Nick Quasi-Sans-Tête ! »

Et même sans alcool dans son système elle eut la soudaine envie d'éclater de rire à sa proposition. Quelle idée ridicule !
Fañch Guivarch
Fañch Guivarch
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Fañch Guivarch, le  Mar 24 Juil 2018 - 12:12

LA piqué de Elhiya
Fañch Guivarch rp numéro 245 tw :

Ivresse de la fête sans l'ivresse de l'alcool. Malheureusement l'absence de boisson alcoolisé amputait à la soirée une certaine festivité. Mais ça n’empêchait pas le géant de s'amusé, il était toujours sous le sortilège de la danse folle que lui avait lancé Elhiya et qu'elle n'avait pas daigné arrêter pendant une bonne partie de la soirée.

"Le négatif" : Sa me casse les c*uilles de danser.

"Le positif" : C'est la fête, profite un peu.

"Envie" WHOUHOU ! tu danses, danse, danse c'est ta façon d'aimer.

Soudain les jambes du celtes s’arrêtèrent et d'un air circonspect il chercha la cause de cette arrêt brutale de sa valse avec un partenaire absent.

Fañch : Roh bah zut pourquoi ça s’arrête ?

La réponse à cette question poser à soi-même apparu sous la forme de la blondinette qui était tout excitée et venait réclamé une danse à coup de fou rire et comparaison humoristique.

Sous le coup de la folie de la fête il répondit avec grande joie à la demande de sa camarade de maison et fit la démonstration de comment il buvait avec sa barbe en prenant quelques gorgé de jus de citrouille, démonstration qui devait la décevoir car peu incroyable vu qu'il ne faisait que boire normalement.

Pour continué dans l'ambiance festive le breton imita un chameau avant de prendre les mains de la sorcière aux yeux d'opales pour l’emmener vers la piste de dance.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Elhiya Ellis, le  Mar 24 Juil 2018 - 15:22

LA Fanch

T’étais déçue, un peu, juste une fraction de seconde, puis t’avais oublié pourquoi. T’avais fixé le liquide oranger disparaitre à vitesse grand V sans rien apprendre de plus sur le mystère de l’utilité d’une barbe. Car soyons franche, tu ne comprenais pas à quoi ça servait, autant à l’adolescence que une fois adulte. Même pas ça lui donnait un air de dromadaire crédible. Interdite devant le spectacle, tu réfléchissais, consciencieusement. Du moins tu essayais avant de pouffer car un Fanch qui blatérait aussi bien qu’un chameau ça valait bien plus qu’une danse énergique. « Naaaan j’ai compris, c’est comme du poil de licorne c’est ça ? Tu caches ton pouvoir magique là-dedans ! Sinon pourquoi avoir autant de poil à ton âge ? ». Tu voulais tatonner pour voir si c’était du crin de cheval, ou si c’était doux, ou si ça faisait des éclairs électriques, genre barbe de zeus . Mais quand même c’était pas normal à son âge, cette pilosité. Quoi que les bébés licornes avaient déjà leur crinière multicolore. « Hannnn, en fait tu caches les couleurs arc en ciel de ta barbe de licorne pour que personne ne vienne t’en dépouiller ! c’est malin comme tout » Conclusion toute trouvée pendant qu’il t’amenait un peu plus loin pour aller danser. « Peux toucheeeer apres ? » Caprice d’enfant qui sautillait en suivant le grand compagnon de maison.

Fallait pas grand-chose en fait, une fois l’oubli en plein essor, pour s’amuser. Tu voulais voir plein de rose, de violet, de bleu, et de jaune dans sa barbe, qu’il ressemble à un hybride licorne, maintenant. Ça irait tellement avec les papillons multicolores qui continuaient à virevolter quand tu bougeais la tête un peu trop vivement. Mais fallait faire honneur à la musique, à celle qui passait, celle qui raisonnait dans ta tête, celle, toute vive et tout joyeuse qui te faisait te dandiner en rythme. Le pouffemenr facile, tu regardais, amusée, comment Fanch se débrouillait, te demandant s’il avait besoin d’un nouveau maléfice pour se trémousser. Mais non, à tes yeux ça semblait onduler correctement sous le bit des festivités, ne manquait qu’une chose. La baguette passait dans la main libre et pointait le menton du breton « # Colovaria ». Avant de la ranger. V’la qui désormais était parfait, un dégradé de chatain –couleur naturelle- à violet pétillant dans l’amas de pilosité en surplus. « Moooooh, smieux non ? Quitte à en avoir autant, autant que ce soit joli ! Pourquoi t’en a autant alors ? J’veux savoiiir ! Ca semble pas magique… » Elle était partie poker le dégrader de couleur, jaugeant la douceur et la possible magie qui en ressortirait en frottant entre ses doigts. Bizarre fascination, il devait forcément y avoir un secret à cette ressemblance au père noël trop jeune. Laquelle? Tu voyais pas, bien trop occuper à te tortiller en rythme, dans un regain d'energie enfantin
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Theya Alomora, le  Mar 24 Juil 2018 - 23:29



LA de Lorelaï et Ariana

La belle vêtue d'une longue robe noire répondait au doux prénom Ariana, sans chercher à comprendre la Jaune prise de frénésie prit la main gantée d'Ariana et le main de Lorelaï pour les faire tourner sur la piste. Sublime cet enveloppement de noire, bleu clair et rouge tournoyant sur elles-mêmes ne formant qu'une seule et même personne tout comme leur âme à l'état actuel des choses.

La question n'avait même pas besoin d'être posée, chacune de ces trois filles ne voulait qu'une seule chose, profiter et danser de cette soirée. La belle à la robe noire proposa de porter un toast, oh oui un toast ! Quelle bonne idée ! Mais en quel honneur ? Notre rencontre ?
Quand soudain le cercle des trois jeunettes se mirent à pouffer de rire à l'unisson. Oui, carrément ! Mais d'abord, avant même de trinquer, la chanson qui suivait ne pouvait que les entrainer dans une boucle infinie. Et tandis que la belle Ariana restait le verre en l'air, Theya le verre à la main et son amie dans la même posture se regardèrent et :

- "ALL THE SINGLE LADIES, ALL THE SINGLE LADIES" en chantant et dansant imitant la chorégraphie de la Reine. Reprenant pour s'excuser "Ariana, on trinque plus tard, là c'est la folie, la danse est obligatoire sur cette chanson ! OH OH OH, OH OH OH, OH OH OH !"

La danse encore plus folle recommença avec la chanson qui suivait, plus de repos pour les trois filles ! Elles étaient prêtes à danser pour toute la nuit, danser et chanter bien sûr. Agitant leur popotin sur les airs colombiens de la belle blonde aux cheveux bouclés.

Enchainant les danses, toutes plus trépidantes les unes que les autres, le calme revint enfin avec une musique, rappelant des souvenirs d'enfance, de joie, de sourire, nostalgique, chacune prit la main de l'autre pour reformer le cercle du début, puis se réunirent les mains jointes et les coudes pliés pour former une danse russe, passant dans les bras l'une de l'autre pour se faire tournoyer chacune sous tour en faisant le tour de la salle, les robes flottant au gré des paroles de la belle princesse russe, après quelques notes, chacune son tour, elles se mirent à réciter les paroles en chantant :

- "Des images me reviennent"


- "Comme le souvenir tendre"

- "Une ancienne ritournelle"

- "Autrefois en décembreuh"


- "Je me souviens il me semble"

- "Des jeux qu'on inventait ensemble"

- "Je retrouve dans un sourire"

- "La flamme"

Et en cœur "De mes souvenirs"

Valsant tour à tour dans la Grande Salle, passant près des autres invités, faisant voler les paillettes sur le sol pour ne former qu'un halo nostalgique de souvenirs d'antan, les paillettes entourant leur corps pour former des guirlandes fines colorées, donnant un aspect magique à leurs robes, il ne manquait désormais plus que la poussière se transforme en fantôme, que les personnages des tableaux viennent sur la piste se joindre à cette douce valse.

L'enchantement de leurs esprit perdura le temps de cette chanson, pour qu'elles finissent en beauté d'une voix unie et forte :

- "ET AU LOIN UN ÉCHO, COMME UNE BRAISE SOUS LA CENDRE, UN MURMURE A MI MOTS QUE MON CŒUR VEUT COMPRENDREUH" puis d'une voix douce et cristalline unie "Une ancienne, ritourneeeeeelle" s'éloignant l'une de l'autre en cercle les mains jointes "Loin, du froid, de déceeeeeeeem-breeeeeeuh"

En valsant doucement, chacune dans les bras de l'autre à tour de rôle, en entendant la fin de cette douce symphonie nostalgique.




Alexeï Dragoslav
Alexeï Dragoslav
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Alexeï Dragoslav, le  Mer 25 Juil 2018 - 16:47

Un instant volé, un baiser dérobé et tes joues s’empourprèrent dans la seconde. Tu venais d'agir comme un homme jaloux de se faire voler l'objet de ses désirs, de ses convoitises alors que vous n'étiez que des enfants. Jouant à un jeu tous ensemble dans cette pièce qui pourtant n'avait pas ce but. D'avoir agit de la sorte, tu te sentais grandir, tu te sentais plus puissant que jamais. Marquant ton territoire, tu annonçais à toute l'assemblée qu'Askin était à toi. Pas comme un pantin, mais comme un égal, comme un idéal.

Guivarch semblait néanmoins s'en ficher. Il simulait bien le celte en tout cas. Au fond de toi, t'es persuadé qu'il ressentait ce que tu avais éprouvé quelques minutes auparavant. Tant pis bro, fallait pas jouer au c*n. L'enfant s'enfuyait, te laissant au passage un cadeau, prémices de vos émois et de votre entente.

Lâcher dans la savane, tes jambes partaient maintenant dans tous les sens, incontrôlables. Victime d'un sortilège, t'en profitais pour essayer de ne pas avoir l'air trop ridicule quand aux mouvements que tu effectuais sans même le vouloir. L'espace d'un instant, tu souhaitais qu'on y mette fin, et pourtant, tu prenais un malin plaisir à bouger le haut de ton corps en harmonie avec le bas. Elhiya semblait s'en être rendue compte puisqu'elle t'avait rejoint, nouant vos doigts d'une même étreinte, vous envolant avec la gaieté la plus totale sur la piste de danse.

C'est la fête de trop.

Celle qui fait ressortir en toi ce dont tu ne soupçonnais l'existence. Vous dansiez, comme deux amis, deux amants, deux âmes en peine. Tu t'évadais dans un rêve qui t'étais propre, où tu essayais d'intégrer la blonde qui t'accompagnais depuis quelques instants. Vos pas se suivaient, se chassaient, trouvant toujours le bon tempo sur lequel s'attarder.

Ses doigts se faisaient plus légers, t'abandonnant pour chercher un nouveau cavalier. Tu la remerciais tandis qu'une réplique pleine de sarcasme te visait particulièrement. Tu crois entendre De Lanxorre et sa voix particulièrement désagréable et, te retournant, tu ne pouvais que constater que tu avais raison.

-  J'vous demande pardon Professeur ... J'savais pas que vous aviez l'autorisation de vous mêler d'histoire qui ne vous concernent pas.

Joli petit sourire, désolé Madame mais tu le fais particulièrement ch*er ce soir. Ça se saurait si t'étais venu pour te faire réprimander toute la soirée par cette femme.

Changeant ton regard d'horizon, tu fixais à nouveau ton cavalier se tordre dans tous les sens, laissant son corps virevolter au son de la musique. Sa parade te laissais quasiment sans voix, admiratif d'un talent caché dans un corps d'enfant. Son dernier acte, sa dernière strophe et le mouvement qui s'éteint, tu fais parti des premiers à applaudir. Il est fort, ce gosse.
Fañch Guivarch
Fañch Guivarch
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Fañch Guivarch, le  Sam 28 Juil 2018 - 18:23

LA Elhiya
Fañch Guivarch rp numéro 248 tw :

Quitte à rigoler ce soir autant y aller à fond, à son tour il sortit sa baguette et lança un #Colovaria sur les cheveux d'Elhiya en les rendant de la couleur des arc-en-ciel et puisque c'était la fête il lança aussi le sort sur ses cheveux, maintenant il étaient deux à arborer une crinière multicolore.

Fañch : Toi aussi tu es une licorne maintenant.

Ensuite il attira sa camarade dans une valse aussi vive que ivre sur la piste de danse. La danse était chaotique, il fallait oublier les récents événements : la cabane, le serment. Il fallait dissimuler tout ça rester discret faire que les saignements soient beaucoup moins importants sur la piste d'argent.

"Envie" : Youhou, on s'éclate.

"Le négatif" : Ça a aucun p*tin de sens la danse qu'on fait.

"Le positif" : Ce n'est pas le plus important.
Contenu sponsorisé

[Animation] Gala de fin d'année - Page 7 Empty
Re: [Animation] Gala de fin d'année
Contenu sponsorisé, le  

Page 7 sur 9

 [Animation] Gala de fin d'année

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.