AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Gestion RPGique ~¤~ :: Vos Journaux :: Anciennes gazettes
Page 1 sur 1
The Thames : édition spéciale
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


The Thames : édition spéciale

Message par : Lizzie Bennet, Mar 10 Juil 2018 - 20:58






Mais jusqu'où ira l'Ultranet ?

Il est partout et nulle part à la fois, depuis le développement de sa phase finale, l'Ultranet a envahi nos vies. Désormais, tout passe par lui, nous ne nous rendons même plus compte que nous y sommes connectés. Et pourtant, l'omniprésence de ce réseau qui a inondé nos vies masque une incroyable déresponsabilisation.

Sa capacité à véhiculer un nombre incalculable de contenus à une vitesse aussi rapide empêche la bonne vérification des sources et plonge notre société moderne dans l’incertitude. Une information non-vérifiée va pouvoir susciter un engouement et une diffusion planétaire, mais le faux ne gagne pas simplement en visibilité. Il a une influence supérieure aux informations de sources plus sérieuses.

Le faux tire une véritable puissance de son immunité : ses producteurs ne s’embarrassent pas à savoir ce qu’il en est véritablement. Ils diffusent, sans avoir à se préoccuper des autres sources. Et comme ils font du bruit, les autres sources se retrouvent à devoir se plier et clarifier certains points, leur donnant l’occasion d’orienter complètement le panorama médiatique. D’autant que quelque soit la vérité, au fond, la rumeur initiale garde un poids conséquent dans les mémoires et l’inconscient de chacun.

Aujourd’hui, nous prenons le temps de démentir une fake new ayant fait naître toutes les théories les plus irréalistes. Cependant, sur le plus long terme, il nous paraît important d’aller vers un système de vérification des informations. Qui en aurait la charge ? Pas les gouvernements, pour éviter la propagande, ni les compagnies, pour limiter leur capacité à modifier la façon dont ils sont présentés dans les médias.

Cette nouvelle technologie met donc les citoyens face à leurs responsabilités et exige des femmes et des hommes de bonne volonté qui pourront lutter intelligemment contre les dérives de ce nouveau média. Source d'information hier, de désinformation aujourd'hui, l'Ultranet ne demande qu'à soutenir des initiatives plus belliqueuses. En cela, l'héritier d'Internet rendrait hommage à son ancêtre, initialement développé par l'armée mais sublimé par les citoyens.

Stanley Wright


Désinformation : surprise aurorale au sud de l'Europe

Des lueurs vertes apparues à la frontière italo-suisse suscitent tous types de réactions. Tantôt surpris, admiratifs, inquiets, fascinés, dubitatifs, les témoins ont inondé la presse locale, au point que la nouvelle se répande rapidement à l'échelle nationale et aujourd'hui, internationale. Vers 2h du matin, un ballet de lumières était observable à l'oeil nu. Quelles sont les causes de cet étrange phénomène ayant survolé le lac de Côme ? Décodons l'afflux d'informations.

Intox

L'ultranet a été noyé par toutes les théories les plus farfelues et irréalistes. La responsabilité fut donnée tour à tour à un concert VIP d'Amélie Sky et au lieu de tournage de la seconde partie des Enfants de la Lune, très attendue par le grand public.

D'autres sont allés jusqu'à parler d'un événement magique, et à relier ceci à un fait divers ayant précédemment eu lieu en Amérique du Nord l'an dernier. Bien évidemment, toutes ces explications sont erronées, comme notre expertise climatologique vous l'explique ci-après.

Detox

Les lueurs vertes décrites en Europe s'expliquent par la rencontre de photons et d'oxygène, plus communément connue sous le nom d'aurore polaire. S'il n'est pas rare d'observer dans les zones polaires des phénomènes lumineux de cet ordre, ce qu'il s'est produit la nuit dernière n'était pas arrivé à des latitudes semblables depuis près d'un demi-siècle.

D'ordinaire, en Europe, la collision du vent solaire et de notre haute atmosphère se manifeste principalement en Finlande, Suède, Norvège, voire au Royaume-Uni. Nos spécialistes n'ont pas observé d'évolution particulière dans la vitesse du plasma solaire ces derniers jours. L'explication se trouve donc du côté de l'atmosphère terrestre, de plus en plus détériorée par le changement climatique.

Au prochain dîner de famille, si la question est abordée, participez à la lutte contre la désinformation : précisez qu'il s'agit d'aurores, et plus particulièrement de bandes pulsantes, et rappelez à vos proches l'importance des conduites écologiques.

Madhu Singh


Stonehenge : une faille dans le maillage de l’Ultranet

L’Ultranet a décuplé les possibilités de notre quotidien, avec une importante interconnexion d’objets capables de nous présenter le monde sous une réalité augmentée. Toute la surface de la Terre garantit de ne jamais être déconnecté.

Toute ? Non ! UltraXp, un centre d’étude mettant à l’épreuve les limites de l’Ultranet, a récemment publié un rapport sur les pics de perturbation de l’Ultranet au Royaume Uni. Le résultat était sans conteste Stonehenge. Le monument mégalithique étant d’un grand attrait touristique, il est censé disposer d’une couverture très haut débit. Pourtant, les problèmes voire pannes sont nombreux, assez pour que cette question soit mentionnée dans 40% des évaluations de satisfaction réalisées par les visiteurs.

Pour l’heure, les chercheurs n’ont pu déceler la cause de ces fluctuations. L’hypothèse la plus crédible était la détérioration des conditions climatiques, mais elle a du être écartée à la fin de l’été après plus d’un mois de stabilité météorologie. A sa suite venait bien sûr la possibilité qu'un hacker mal intentionné (aussi connu sous le nom black hat) ait cherché à rejeter les connexions ultranet des visiteurs ne s'étant pas préalablement connecté dans cette zone ; néanmoins, ce type de code et d'attaque aurait du pouvoir être identifié rapidement, et il est improbable qu'il puisse ainsi perdurer dans le temps tout en passant totalement inaperçu. Quant à l'idée que ces perturbations fassent suite à un vandalisme plus physique (un pilier a récemment été détruit), il n'y a pas de raison pour que cela explique les oscillations du réseau observées les mois et années précédant cet évènement.

Le lieu en lui même étant entouré d'une forte histoire, des soupçons quant à la présence d'énergies mystiques, ou du moins non identifiées, ne sont pas à omettre, mais cette piste ne fournira jamais de preuve tangible. A l'inverse, l'évaluation des nappes phréatiques sous Stonehenge pourrait offrir d'autres explications. Les dernières décennies ont accéléré considérablement l’assèchement des nappes phréatiques. Cela dessert drastiquement l’environnement mais n’a pas suscité beaucoup de réactions politiques, car on raconte qu’une terre plus sèche permettrait une circulation plus rapide des données sur l’Ultranet.

Pour la plupart des zones touristiques, l’été se traduit par une détérioration de la qualité et de la quantité d’eau souterraine, ce qui, paradoxalement, bénéficierait aux sites en améliorant leur connexion Ultranet et donnant l’occasion d’augmenter le coût des bouteilles d’eau, les puits étant secs. Il est important de noter que plus encore que beaucoup de ces hauts lieux du tourisme, Stonehenge est couvert par de nombreuses organisations spécialisées dans la protection du patrimoine culturel et environnemental. A ce titre, la situation de ses nappes phréatiques est assez particulière.

La confirmation de cette approche nécessiterait de trouver un lieu contrôle bénéficiant de protections similaires, dans un climat et des consommations d’Ultranet proches de ce qu’on observe à Stonehenge. Le nom écossais du Cercle de Brodgar apparaît en fin de publication, mais les chercheurs émettent des réserves quant aux différences d’affluence. Quoiqu’il en soit, le prochain rapport d’UltraXp, prévu dans un an, devrait nous en dire plus sur l’intégration de l’Ultranet dans l’environnement, et leurs interactions diverses.

Madhu Singh


La conscience citoyenne au centre du panorama médiatique

Dans la prochaine édition, nous envisageons d’adresser l’un des thèmes suivants :

— les enjeux économiques des prochains Jeux Olympiques à Londres ; 

— l’invisibilité des jeux paralympiques, où le Royaume Uni performe pourtant mieux historiquement ;

— les coulisses des préparatifs de Amélie Sky pour sa participation à la cérémonie d’ouverture.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous préciser votre préférence, et pouvoir progressivement recadrer le paysage informationnel ! Nous sommes également à votre disposition si un sujet en particulier attire votre attention et que vous désirez le voir couvert, bien que nous ne pourrons sans doute pas tout traiter en un seul journal.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: The Thames : édition spéciale

Message par : Rachel Ester Pasca, Ven 13 Juil 2018 - 16:39


Plop !

Va s'en suivre un petit commentaire pas super constructif, mais puisque j'ai apprécier chacun des articles, j'me suis dit que c'était la moindre des choses !

J'ignore où vous êtes allez chercher tout ça, mais je suis impressionnée par la qualité de vos informations, ça démontre un grand travail de recherche -à moins que vous soyez intelligent de base. Le jeté de fleurs, c'est cadeau ahah
J'ai également été très heureuse de retrouver des noms connus comme Amélie Sky, je crois bien que j'ai été la première à écrire sur elle. Que de souvenir !
J'espère qu'un jour ce journal et celui des sorciers se feront encore plus échos, car c'était très amusant d'avoir le point de vu de scientifique sur des phénomènes magiques inexplicables ahah

Continuez comme ça, c'est top !

:kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 The Thames : édition spéciale


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Gestion RPGique ~¤~ :: Vos Journaux :: Anciennes gazettes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.