AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 4 sur 4
Atelier n°2 — Derrière les réflexes du vol
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Gabriel Michaels
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)

Re: Atelier n°2 — Derrière les réflexes du vol

Message par : Gabriel Michaels, Jeu 29 Nov - 8:25


Pendant qu’une brune de ma maison proposait un partage de souvenir, Ethan, lui avait une réponse à la question de Lizzie. Puis de science sur pattes, comme tous les Serdaigles, voila d’où la réputation était faite depuis des années ! J’avais quand même écouté attentivement essayant de remémorer un moment où plus jeune j’avais pu faire bouger un truc par magie car j’étais énervé. Ah… attendez, non pour ca faudrait que je m’énerve, même pas la peine de chercher plus loin, c’était bien le genre de chose fort improbable, et puis ça aurait fait forcément des vagues à l’orphelinat si une manifestation de magie avait eu lieu par le plus grands des hasards. Néanmoins j’acquiesçais d’un signe de tête à sa question, mome, il était plus complexe de gérer ses émotions. Enfin, il me semblait. J’étais loin d’être expert ou même d’avoir des soucis de gestion d’émotion.

S’en était suivit la réponse de ma préfète, somme toute très logique et bien plus valable pour moi. Plus que de manumagie à 11ans, avoir de la magie dans le bois du balai me semblait bien cohérent, après tout, les balais étaient des objets magique, y’avais forcément de la poudre de perlinpin dedans comme dirait Abygail. Un peu comme les hiboux, des GPS vivants les bestiaux, c’était pas le genre d’animal qu’on avait coté moldu, les pigeons voyageur faisaient pales figures devant. Alors ouai, le balai de vol c’était pas celui de Cendrillon pour récurer le sol. C’était sur…. Mais au final l’enseignante n’était pas vraiment d’accord avec ca. Grimace circonspecte sur la bouche, réflexion intense, j’essayais de chercher en gros comment les balais pouvaient fonctionner. Cause perdue bien entendu. Je passais également mon tour pour la pensive, pas super fan à l’idée de faire la queue comme à la boulangerie pour un truc qui ne se mangeait même pas.

Mais pour la suite, Lizzie propose un jeu : faire tomber les gens de leur monture. Voilà qui était bien plus intéressant et motivant. Pointe d’excitation soudaine, je levais la main pour un détail non précisé « Dis Lizzie, on les fait tomber avec quoi ? On a des ballons ? Comme au ballon prisonnier ou on peut faire n’importe quel sort ? ». Mirettes espiègles, je regardais rapidement Enzo qui se battait avec son balai, un combat pas singulier ou le manche avait gagné la première manche, m’arrachant un pouffement alors que je ne ferai de toute façon pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Atelier n°2 — Derrière les réflexes du vol

Message par : Lizzie Bennet, Lun 3 Déc - 17:00


Hello !
Deux élèves ont posté depuis le 1er novembre... Je considère donc que l’atelier n’est pas assez actif pour durer. L’aventure s’arrête vendredi, vous pouvez poster votre départ si vous le désirez ~


Tout le monde était fin prêt. A présent, nous allions pouvoir entrer dans la danse.. Sauf que personne de bouger. J’avais l’impression qu’on avait gelé le temps ; tout se passait au ralenti. Etait-ce l’effet d’une potion qui me rendait un peu trop speed par rapport à la moyenne ? Difficile à dire... Si encore ils avaient bavassé entre eux, s’étaient partagé des souvenirs, rapprochés les uns des autres, là je dis pas ! Mais ce silence, ce silence...

J’aurais pu être dans un cimetière. Dans l’antre des pierres froides et des corps en pleine déliquescence — et encore, c’est gentil, la plupart avait fini leur putréfaction il y a de cela plusieurs décennies ! Mince quoi, j’étais face à des élèves, des jeunes, censés pulser de vie, d’envie, je leur offrais une occasion unique d’aller à la rencontre de leur mémoire et de leurs instincts... Pourquoi une telle passivité ?

Un Poufsouffle finit par se tirer le balai des fesses et lever la main. Je dirais pas que dans mes cours, on lève pas la main, c’est informel, on se tutoie, on m’appelle Lizzie et on lève pas la main bœrdel c’est la règle ! Non je m’en formaliserai pas, car au moins, grâce à lui il se passe quelque chose. Il a même une once d’entrain dans le regard...

— Je connais pas le ballon prisonnier, tu m’apprendras. En fait je pensais y aller en direct, à la main et tout. Vous avez jamais joué fait de la joute à la mer ? Gamine, j’adorais faire ça avec mes soeurs... Les plus jeunes se mettaient sur le dos ou les épaules des plus grandes, et on allait à l’assaut les unes des autres, jouant de mains, d’équilibre et de vitesse...


Flûte alors, voilà que je me mets à raconter ma vie et des trucs qui les regardent pas du tout car je suis une meuf trop mystérieuse et que nul ne connait rien de ma vie blablabla. Bon, c’est râpé. Raté ? Je sais jamais où mettre le chapeau.

— Mais bon, vu le taux d’intérêt que nous accordent certains, je vois mal comment on pourrait y jouer... Je suis pas là pour vous faire un cours particulier, prenez rendez-vous au bureau si ce format vous intéresse,
grimaçais-je, gênée, en désignant Enzo et Gabriel du menton.
Je les aime bien hein, mais à un moment, j’ai aussi des recherches en potion à faire, donc si tout le monde s’en bat le steak, Ariana comprise, bah j’abrège. On fera un vrai cours particulier dans les règles de l’art, mais là cet entre-deux est beaucoup trop frustrant.

D’un coup de sifflet, j’appelais tout le monde.
— Vous êtes cool les loups mais je crois que l’ambiance feutrée des tapis en a endormi quelques-uns, alors on va s’arrêter là. Ethan, pour ton élan spontané de partage, je t’offre un Chuchoteur. Peut-être en as-tu entendu parler sous le nom des Boîtes à Murmures ?
Disparaissant dans les coulisses de la Salle Va-et-Vient, j’en ressortis avec une étrange besace... Nombre de cadeaux n’en sortiraient pas ; seuls les enfants sages sont récompensés, vous savez ce que c’est, la méritocratie.

Approchant du capitaine de l’équipe de Quidditch de Serdaigle, je lui fis cadeau d’un boîtier métallique petit, ouvragé et mystérieux... Saurait-il deviner comment l’utiliser, ou devrait-il venir chez moi ? Qui sait !
Gabriel, face à tes idées ingénues, je ne peux que t’offrir un Fuseau tissemagie.

M’élançant vers la nouvelle perle de Poufsouffle, je lui accorde l’objet enchanteur. Oh, Merlin seul sait le nombre d’artefacts ayant pu être conçu et concrétisé à l’aide de ce tisseur de génie !

Ma main plonge une dernière fois dans le sac aux tons sombres. Mh, j’hésitais encore... Oui, c’est celui qui lui correspondait le plus.
Enzo, voici une fiole de Felix Felicis. Puisse-t-elle t’aider à croire en toi et en ton balai.
D’un sourire mi-complice, mi-cérémonieux, ne me demandez pas comment on fait c’est juste une grande fierté de pouvoir lui confier une potion de ce gabarit, j’effectuais quelques pas à reculons.

J’étais plus déçue par Marjorie et Theya. Elles avaient su s’investir en début de cours, mais avaient complètement décroché ensuite… Cela ne leur ressemblait pas. Une panne de moral, peut-être ? Enquête en cours !
— J’avais réservé la salle donc si vous voulez poursuivre l’atelier sieste, be my guest, mais je ne peux transmettre le vol à des marmottes. A bientôt !


Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Michaels
avatar
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier n°2 — Derrière les réflexes du vol

Message par : Gabriel Michaels, Jeu 6 Déc - 8:49


Elle ne savait pas ce qu’était le ballon prisonnier ? Mais ! Comment était-ce possible ? Infamie, hérésie, d’autres mots en « ie » qui ne me venaient pas de suite à l’esprit, car esprit, il ne collait pas aux mots en i-e bien que pour la rime ca pouvait coller. Enfin, les yeux écarquillés, je scrutais Lizzie en créature mystérieuse, un peu comme une sirène sur un balais, me demandant comme ce genre de chose pouvait exister en ce monde, même si le coté sorcier me réservait tous les jours son lot de découverte. D’ailleurs ça me faisait penser que je n’avais toujours pas élucidé le départ des personnages des tableaux. Ils faisaient quoi ? Ils se tapaient une bouffe entre eux ? caché dans le remake de la table des apotres ? ce n’était pas normal ça aussi ! Mais comme Lizzie voulais que lui apprenne les règles de la balle au prisonnier j’avais acquiescé avec un entrain non feint, ce serait marrant, style cours particulier de jeux moldus pour sorciers aguerris. Ca m’plaisait bien. Un peu comme l’idée d’utiliser tout ce qu’on avait sous la main pour faire tomber les gens sur balais. Une activité saine et loyale ! je validais, prêt à jouer les perturbateurs avant que la proposition se mue en offrande de cours privés… Je savais bien qu’il y’avait un truc latent avec les têtes à tête proposés par la jolie brune ! par contre si c’était pour la faire tomber de balais, c’était moyen quand même en 1v1, trop loyal, enfin non, pas assez, car moi et les balais, a part pour le ménage, j’avais pas encore vraiment dompté la bête… mais soit ! J’opinais du bonnet quand même car il était rare que je dise non, a qui que soit d’ailleurs.

Mains dans les poches, au coup de sifflet, je relevais le nez perdu dans la recherche d’acariens magique bouffeur de poste de télévision dans la moquette moelleuse. La chasse n’était pas bien fructueuse, j’aurai du demander à Lizzie à quoi ca ressembler ce genre de chose… ‘Fin, pour le coup j’écoutais la suite, Ethan gagnait un chuchoteur, chose m’intriguant que par le nom, que par la forme. Mais mon nom prononcé m’arrachait à la contemplation de la chose fourrée dans les mains du Serdaigle pour scruter le dit Fuseau Tissemagie, laissant échapper un innocent « Merciiiii mais c’est quoi ? » Bah ouai, né-moldu c’est pas écrit sur mon dossier ? Je connaissais que les choses simples accessibles à chacun moi, alors là, les mirettes grandes ouvertes je papillonnais des yeux avant que Lizzie ne reparte donner à Enzo une potion que je connaissais, bah ouai j’ouvrais quand même mes livres de cours de temps en temps....

Ma foi, je chercherai à quoi cette chose pouvait bien servir, sous le A bientôt de l’enseignante, je récupérais mon sac d’un coup de baguette, une sucette à l’intérieur, la fourrais dans ma bouche et lui adressais un sourire rayonnant ainsi qu’un geste de la main.

– Merci Lizzie, quand tu veux pour jouer au ballon prisonnier hein ! Merci pour le cours ! Merci pour… euh le Fuseau ! Bonne journée ! A bientôt !

Maintenant, trouver ce qu’était ce cadeau. La sucrerie tournant autour de la langue je scrutais l’objet consciencieusement commençant à sortir avant de lever ma main libre en l’air.

– Ho et salut tout le monde, bonne journée

Départ de Gabriel

Revenir en haut Aller en bas
Enzo M. Aiken
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Atelier n°2 — Derrière les réflexes du vol

Message par : Enzo M. Aiken, Jeu 6 Déc - 23:28




Départ d'Enzo ♥
L'atelier 2 - Derrière les réflexes du vol
ft Alec Z. Dmitriev/Enzo Maxwell Aiken


Pendant que les départs s’annonçaient, je fixais mon balai avec le manche que je serrais entre mes doigts. Cette impression étrange d’être dans les airs me donnait des ailes, mais l’euphorie n’était que de courtes durées. Lizzie se voyait contrainte d’arrêter l’Atelier à cause de la non-participation des participants. Intérieurement, ça me m’était hors de moi et suite à ce genre d’acte, je ne prenais pas le temps de me rabaisser au sol que je descendais de mon balai, d’un bon en grommelant de moitié. Un coup d’œil à la foule avant d’entendre que ma marraine avait prononcé mon nom.

– « Merci beaucoup, le cadeau me plait énormément. … La prochaine fois qu’on se verra, j’espère trouver de quoi t’offrir quelque chose aussi, Marraine.  »

Une bouteille de Felix Felicis atterrissait dans mes doigts, décrochant un regard surpris, mais émerveillé par le cadeau. Puis, je me massais un peu la nuque avant de me mettre à sourire rapidement tout en rangeant le cadeau de Lizzie dans mon sac, dans un coin où la « bouteille » ne se casserait pas.

– « Par contre, je vais y aller, j’ai besoin de sucreries, Gabriel m’a trop donné envie d’en manger avec ses bonbons, lui.  »

Et en deux temps, trois mouvements, je m’étais empressé de reprendre mes affaires, planche à roulette comprise. Ensuite, je m’approchais de la jeune femme pour lui embrasser sa joue et lui faire un « au revoir » de la main, faisant de même aux autres endormis. Puis, je virevoltais sur moi – même afin de pouvoir rejoindre la porte et de partir à mon tour pour me rendre à Pré-au-lard, cette après – midi. Faire le plein de "cochonneries", quelle bonne idée, oui !  
b l a c k f i s h & Λzяүεℓ (Glisse ta baguette sur l'image)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Atelier n°2 — Derrière les réflexes du vol

Message par : Lizzie Bennet, Hier à 11:03


Les lots furent accueillis avec des sourires des plus motivants. Moi, ça me fait chaud au coeur de voir ce genre de réaction, même si on a pas tout à fait pu finir comme on le voulait… Je crois tout de même avoir su les faire réfléchir sur leur rapport au vol, aidé Enzo à pactiser avec son balai, et contribué à leur rapprochement via les pensines interposées. C'est déjà plutôt crucial pour le développement des jeunes, non ? Surtout dans une période de guerre civile… Il faut qu'ils se serrent les coudes, c'est un impératif de survie psychique, voire de survie tout court.

Le Poufsouffle a quelques interrogations quant à son artefact, et je m'arrête un instant pour lui préciser :
— Le fuseau sert à faciliter l'enchantement d'objets magiques. Si tu regardes bien, tu verras que y a une petite encoche pour accueillir le bout d'une baguette. En gros on accroche la magie pour la "tisser" autour et dans l'objet. C'est lent mais ça peut aider à faire des artefacts d'une grande qualité !


Une autre fois, il m'expliquera toutes les subtilités du ballon prisonnier. Ce serait probablement intéressant pour un cours… Qui sait ! Enzo me remercie à son tour, et je précise, l'oeil rassurant.
— Tu ne me dois rien. Cette fiole, tu ne la dois qu'à toi-même. Alors rêve plus grand encore !


Bon, par contre ils ont beaucoup trop parlé de sucre, et il est peut-être temps que j'aille grignoter à mon tour… Ou alors que je chope une petite adresse sympa pour ramener des gâteaux aux enfants ? J'ai trop pas le temps de cuisiner cette semaine ! Une page se tourne, en tout cas, dans la douceur et la joie ; des valeurs sûres qui rayonnent à Poudlard, plus fort que la grisaille le laisse deviner.

(Fin de l'atelier)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Atelier n°2 — Derrière les réflexes du vol

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4

 Atelier n°2 — Derrière les réflexes du vol

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.