AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
Echo Flex : contrôle des appareils connectés par commande vocale ...
14.99 € 29.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 1 sur 1
Chambre des Miroirs
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Chambre des Miroirs Empty
Chambre des Miroirs
Lizzie Cojocaru, le  Lun 30 Juil - 15:34

Lors de sa rénovation, Barjow & Beurk se voit peu à peu annexer de nouvelles salles. Le Psychomanteum, aussi appelé Chambre des Miroirs, se situe au sous-sol, comme l'Antre des Potions. C'est une salle dotée de nombreuses fumées et miroirs, qui ne semble pas avoir vu la lumière du jour depuis quelques années. L'obscurité règne tant que trouver les miroirs peut être laborieux, le temps que la vue s'acclimate. Des reflets finissent par attirer l'oeil, et laisser deviner des formes fantomatiques issues de la combustion de la sauge et de la mauve douce.

Cette salle, idéale pour l'introspection, favorise surtout la pratique de la catoptromancie. Les clients y viennent pour apercevoir l'avenir, se retrouver, ou tenter de communiquer avec ceux qu'ils ont perdu. Personne ne sait trop ce qu'ils y ont vu réellement, ou si un diffuseur de potions n'a pas joué sur leurs visions... mais ce repère est un passage phare pour tout amateur de divination. En particulier, les sorciers cherchant à ouvrir leur troisième oeil s'y sentiront à l'abri des stimulations extérieures.

HRP : Pour entrer dans la Chambre des Miroirs, il est nécessaire de payer son entrée (5 Gallions).
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Chambre des Miroirs Empty
Re: Chambre des Miroirs
Lizzie Cojocaru, le  Mer 19 Déc - 8:59

@ Shae

Pour une psychohantée, errer dans le Psychomanteum me parait tout à fait recommandé. Et il faut dire que depuis que Harmony m'a mordue, je n'ai pu faire l'économie d'un peu d'introspection. Au risque de me perdre au dedans de moi-même… L'habit sombre, sobre, j'ai quitté en ce début de soirée l'antre des potions pour venir déambuler ici.

Si je ne crois pas des masses à la cartomancie, que je laisse bien volontiers à Peter, Osvald, et à ceux qui veulent que j'imagine des trucs à partir de leur tirage, mon rapport à la chambre des miroirs est un peu plus complexe. Je ne sais pas si c'est du fait de son ambiance un peu mystique avec la sauge brûlée et tout et tout, mais je m'y sens assez vite transportée.

Parfois, j'y réfléchis mieux. Parfois, j'y suis juste apaisée. Bon, il m'arrive aussi de me laisser tenter par de vieux manuscrits selon lesquels on peut communiquer avec les esprits des morts à partir de ces miroirs… Samedi dernier, par exemple, j'aurais juré apercevoir Mary. Expérience aussi troublante que douloureuse.

Peut-être en avais-je besoin, en même temps ? Peut-être que les deuils que j'avais pensé faire étaient restés assez flous dans mon cerveau ? Comme elle était la plus sage d'entre nous, je lui ai demandé conseil quant à la morsure qui semble vouée à définir le reste de ma vie, et elle m'a offert de grands yeux effrayés.

J'ai donc évité de me rencarder sur la possibilité que la magie noire pouvait apporter pour défaire, ou du moins de taire la malédiction certains mois. Après tout, je n'aurais qu'à me défoncer aux potions de sommeil, tue-loup et autres en espérant que la bête soit trop explosée pour bouger ? J'en sais rien, mais l'idée de la laisser prendre le dessus me terrorise assez. Et si je blessais les enfants ?

Chassant ces pensées, je m'installe dans le fauteuil et me voile de l'obscurité silencieuse.
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Chambre des Miroirs Empty
Re: Chambre des Miroirs
Shae L. Keats, le  Mer 26 Déc - 12:18

J'voudrais pas qu'on raconte mon histoire.

Y a cette peur permanente de l'oubli qui étouffe tous les mots, les pensées et les actes. J'veux pas, j'aime pas croire que tout est conditionné que égoïsme de la mémoire a tout pourri jusqu'à la moelle. J'ai plus peur de mon oublie, mais j'crains celui des autres. encore des années que je ne suis pas venue. J'me demande ce que tu penses. Crois-tu que j'ai fini par t'oublier aussi ? Nécessité de se perdre dans le loin, pour eux, pour moi et contre les autres. Ils sont adorables tu sais. Tu les adorerais sûrement, mais j'suis pas encore prête à les offrir au monde, en pâture à l'esprit malsain des autres. Ils sont encore si petits. Tu les verrais. Tenir sur leurs deux jambes, curieux de tout, j'étais pareille. C'est dur à croire, je sais. Mais j'te jure que c'était le cas.
La houle était alliée avant.

Maintenant c'est juste un fracas qui peine à faire sens.

J'peux plus brûler comme je le faisais avant, il a fallu nettoyer l'essence, ranger les allumettes. Ralentir la combustion qui finira par me tuer. J'vis plus pour moi mais pour eux, pour les autres. Pour tous ceux qui se reposent, à tort ou à raison, sur mon dos cassé. J'vis pour eux, et au fond ça m'aide à tenir debout, le temps que mon corps se répare et que mon âme cautérise. Ils ont causé ma perte sans le vouloir et me répare maintenant. C'est sûrement le plus ironique
qui chasse la colère de mille lames d'eau salée.

J'sais pas trop ce que je cherche en me montrant ici, une approbation, des reproches. T'aurais le droit tu sais, d'me haïr. J'suis partie si longtemps. J'ai laissé ce qui comptait, j'ai oubli comment on faisait pour respirer. Mais j'veux être maintenant, le pilier que t'as été. Presque-mère
-chat noir pour les nuits sans sommeil.
Y a pas grand monde en haut. Je cherche, doucement, les marches grincent, j'explore. J'ai envie de tout toucher, imaginer ce qu'à pu être ton monde si longtemps.
J'descends, j'finirai bien par te trouver.
Et c'est la première salle, j'sais pas comment je le sais, mais t'es là. Il fait sombre, on dirait une maison de cauchemar, mais t'es dedans, et je te fais confiance.

J'approche en silence, y a rien à adire. Juste observer les ombres. Douceur du vide, et léger sourire. J'suis rentrée à la maison, pour de bon. Tendresse et silence. Le creux du ventre en deviendrait presque lumineux.  
tu m'as manquée.

Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Chambre des Miroirs Empty
Re: Chambre des Miroirs
Lizzie Cojocaru, le  Jeu 3 Jan - 15:06

La rue de ton âme forme un angle ambigu. A la voir ainsi, torsadée entre ses annexes et ses pavés tangents, je ne peux que me méfier. J'ai quitté l'Ordre parce qu'il me fallait m'adapter à mon handicap, gérer ma propre bataille avec mon corps avant de pouvoir m'adonner à notre quête idéologique.

Quelle était ton excuse, à toi ? Pourquoi nous as-tu abandonnés ? Pourquoi ne m'as-tu donné aucun signe de vie ? Te soucies-tu seulement de l'impact que tu as sur l'autre, ou crois-tu pouvoir être une brume qu'un vent fugace peut chasser ? Tu es tellement plus fort.e que ça pourtant…
— Est-ce à moi que tu t'adresses ou à l'un de tes fantômes ?

Je me souviens de tes démons. Je ne peux occulter leur existence dans un endroit comme celui-ci. Mais il est aussi possible que tu sois toi, juste toi, et sincère dans les sentiments que tu décris à mon intention. Est-ce égoïste d'y croire, narcissique d'en rêver ? Je dois pourtant te prévenir. Le manque ne suffit pas, je ne suis dans ta tête. Je ne peux voir ce que tu as pu éprouver à mon égard depuis ta disparition.

Il faut que tu comprennes, je suis lasse de voir ceux que j'apprécie disparaître loin de mon existence. Certains le font contraints par la mort et la maladie, pour d'autres, pour d'autres je n'ai jamais eu d'explication. Et quand ils reviennent… Je sais pas. Il y a peu, j'ai recroisé Anna, et elle ne se souvenait plus de moi. C'était comme si je n'avais jamais existé.

Ashton, à l'inverse, est rentré avec l'envie de faire comme si des années d'absence ne nous avaient éloignés. Comme si ses enfants et ma confiance lui étaient dûs. Toi, tu te tiens là, droit.e, et t'attends quoi ? Que tout soit comme avant ? Rien n'est jamais comme avant. Je sais ce que tu attends de moi, ce que tu espères en t'aventurant ici. Pourtant, au delà de la rancoeur, un manque m'élance. Sentiment en miroir, je présume. Alors je craque et t'interroges, un peu trop d'espérance sur le bout des lèvres :
— Que cherches-tu dans ces ténèbres ?
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Chambre des Miroirs Empty
Re: Chambre des Miroirs
Shae L. Keats, le  Jeu 24 Jan - 14:33

tw je sais pas trop
gros bazar


J'aimerais croire, dire, penser, graver que c'est fini maintenant, mais on est jamais vraiment sûrs que les monstres sont partis. Mais en même temps regarde moi, j'me blesse même plus à coups de mots, j'me préserve de l'eau, de la houle et de l'orage que j'ai pourtant tant et tant prié de m'emporter ailleurs, après, loin de tout cela, dans un monde lointain sans douleurs, sans peurs, sans cauchemars. Juste moi, la mer, le sable, et eux, sous forme de deux rires constants. J'pourrais y passer mon existence tu sais, à les écouter chanter, jacasser, rire et créer leurs propre monde derrière les murs fantômes d'un monde qui n’appartient qu'à eux. J'pourrais me noyer dans leurs yeux, répondre éternellement à leurs questions et rester là sans rien faire. Mais on est revenu et j'ai peur tu sais, que tout redevienne comme avant, que tout soit balayé par le vent, tout les progrès, toutes les avancées. J'arrive pas à croire que j'apporte quoique ce soit, c'est pas concevable tu vois, j'peux pas courir après la lune, j'aurais trop peur de l'éteindre.

Et pourtant j'suis là, devant toi, à attendre le jugement, n'importe lequel. J'veux juste entendre tes mots que tu m'aimes, que tu me détestes, mais une réaction, n'importe laquelle, j'veux dire réagis m*rde. Me laisse pas t'écraser, partir, revenir, m'excuser, arrête d'accepter. Dis moi d'aller m'faire voir, que tu tien à moi, dis moi que tu tiens à moi, sinon j'te croirais pas, j'suis de ces personnes qui s’attachent sans réciprocité, qui s'accrochent beaucoup trop. Alors j'fuis, j'fuis pour me préserver, parce que j'peux plus survivre aux désillusions, je m'en occasionne bien trop moi même. Alors dis moi Lizzie, qu'est-ce que tu veux de moi, j'suis là, j'suis venue rien que  pour toi. J'veux respirer, profondément sans abuser, t'es si fragile, j'ai peur de te bouffer. Te dévorer, te briser. Dis-moi. Hurle-moi mais fais quelque chose s'il te plait. N'importe quoi.

Toi. Il a toujours été question de toi. J'veux dire les monstres cessent de danser quand t'es là, pour une heure ils s'en vont, j'ai jamais su pourquoi, j'ai jamais su comment. Mais ta présence comme refuge que j'me refuse, parce que j'veux pas que tu crois que j'en abuse. T'es tellement plus que ce que tu penses, pour tout le monde, pour moi pour eux. T'es l'âme-lumière. Celle qui réchauffe la peau les longues nuits d'hiver sans fin. L'âme soleil qui explose dans la poitrine à ton approche. Alors je cherche sans trop savoir, à tâtons dans le noir, je cherche la rédemption que j'suis bien incapable de m'octroyer. Me répétant quatre-vingt-sept fois le mot pardon.

 
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Chambre des Miroirs Empty
Re: Chambre des Miroirs
Lizzie Cojocaru, le  Dim 27 Jan - 23:14

tw self-harm

Je ne comprends pas pourquoi tu es là. Tu dis que c’est pour me voir, et j’ai du mal à l’entendre. Je veux dire, on était là l’un.e pour l’autre avant, mais je l’ai pas été depuis longtemps, et toi non plus. On a appris à se construire dans nos solitudes, alors que pourrais-tu bien attendre de ma part maintenant que tu es là ? Que j’agite les doigts pour projeter des ombres chinoises autour de toi, te faire contempler quelques illusions le temps d’oublier le monde ? Que je caresse les barreaux de la prison de ton esprit, que j’y fasse cliqueter mes ongles quelques temps, pour te convaincre qu’il s’agit d’une musique ?

Je crois qu’il y a autre chose, une explication plus complexe, plus inextriquée, inextricable. Un truc enfoui si loin dans tes peurs, dans tes ténèbres, que toi-même tu serais bien en peine de les comprendre. J’ai l’impression qu’il y a plus, que tu as mal. Cette question de moi, je l’entends comme une accusation. Qu’ai-je raté dans notre relation pour avoir été ainsi la cause d’un trauma, d’une toxicité, d’une nocivité si intense que la question que tu parviens à te poser soit moi ?

Je l’entends, ça, comme une façon de dire que j’ai toujours été dans le problème et non la solution. Tu es de retour, enfin, de retour parmi nous, et tu as compris un truc. Tu as compris que la question, c’est moi, et il est temps que tu me résolves. Une bonne fois pour toutes. Je baisse la tête. Je ne t’en veux pas. Je ne sais pas exactement ce que tu me reproches, sans doute de ne pas t’avoir plus cherché.e. Mais porte-le, ton cou. Eteins la lumière malveillante, le reflet de la lampe contre le couteau que tu enfouis dans ta chair.

Et en fait, en fait la réponse tu sembles l’avoir déjà trouvée. Alors je fronce les sourcils, perplexe. Bon, je sais que je suis pas le grand sage auquel on pose les questions de l’éternité et du miracle pouvant déboucher sur la paix dans le monde, mais quand même. Je pensais pas que tu viendrais me dire que tu as trouvé. Je t’ai sous-estimé.e, comme tant d’autres l’ont fait avant moi.

— La seule rédemption qui compte, c’est celle que tu t’accorderas. Mais si tu n’es pas encore en paix avec toi-même, on peut sans doute la chercher ensemble.

Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Chambre des Miroirs Empty
Re: Chambre des Miroirs
Shae L. Keats, le  Mer 6 Mar - 23:03

Dis, est-ce que tu te souviens toi, du soir d'été ou d'hiver, je ne me rappelle pas bien. Celui où les anguilles avaient de nouveau entouré mon bateau-lit alors que j'avais vogué en eau trouble mais calmes depuis quelques mois. Dis-moi si tu te rappelles de ce soir là, des quelques mots et des berceuses en mots-cotons chantonnées du bout des lèvres. C'était si simple, avant les tempêtes de printemps, les courants contraires et pourtant similaire, c'était avant, c'était si peu et pourtant tout, une inspiration au sommet des alpes, de celles qui guerrissent pour une seconde toutes les brûlures de l'âme et rafistole les poumons. De celles qui retournent la tête et qui dessine un sourire-girouette sur les lèvres trop sèches. Cristallisée par les poignées de sel abandonnées par les yeux.

Te souviens-tu, de ce que tu m'as dit, ce que tu as chanté, c'était si doux et si complexe. Avant que notre réalité ne devienne cruelle et assassine. Te rappelles-tu des nuits-ballets, de l'éclat de verre qui n'avati même pas réussi à détruire les tissages fragiles qui se jouaient cette nuit là. Je ne sais pas, j'y repense parfois. Et je me dis qu'on était belles, comme des enfants-salins, des sorcières-soleils qui ne se seraient pas laissées atteindre à cette heure là. Je m'en rappelle encore, mais c'était l'époque du pinocchio et du chat, peu propice à rencontrer, à faire de la place. J'ai jamais su le dire mais j'en ai fait pour cette nuit là, derrière les côtes fêlées, derrière les faux-rires, dans l'espace entre le lit et le mur où l'on se cache les nuits de rage.

Je crois qu'il faut arrêter de courir après ce qu'l y a été, les corps et les vêtements trop grands. Ou trop étroit selon les gens. Temps peu perdu mais mis à profit pour mieux se retrouver. Parce que au coin de tes yeux, de la pièce, au coin de ta présence, il y a l'un des quatre-vingt-onze enfants qui s'agite un peu. Le besoin de ne jamais décevoir, et ne jamais réellement se pardonner de l'avoir fait. Si les mots n'étranglaient pas tant, peut-être les lèvres se mueraient-elles en promesses maintenant. Celle de ne jamais oublier. L'air amplifié.

J'te tends des mains, faire comprendre sans dire la nécessité du guide, le tirésias indispensable à la sonate de l'imbécile. J'ai cru que fuir serait la solution, mais le hasard des carrefours et d'une ironie criante, car il reconduit toujours à l'originel. L'intrasèque. Le réel. Peut-être que finalement nos chemins ne sont pas si éloignés, enfin j'en sais rien, mais je te trouve toujours entre les ombres et les lumières, sans réussir à parvenir à l'équilibre. Alors guide moi de paroles non-sages, de philosophie lunaire, guide moi, car en route on trouvera peut-être. Tâtonner dans le destin, aveuglement volontaire pour cesser de courir
respirer
et se glisser dans l'abysse.

une dernière fois.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Chambre des Miroirs Empty
Re: Chambre des Miroirs
Lizzie Cojocaru, le  Dim 24 Mar - 23:14

Shae, tu es un flamant rose. Non pour le côté gracile de la chose - tu es aussi farouche que son bec - mais pour cette propension à se tenir toujours en équilibre entre deux mondes, à rayonner tel un funambule, et à nous bercer de ses couleurs flamboyantes. Tu es un feu d’artifice de créativité. Un astre qui, quoiqu’il ait disparu du paysage, est demeuré présent dans l’inconscient de chacun.

Dans le mystère des jours, tu vogues sur tes planètes parallèles, mais je ne désespère pas qu’on se retrouve enfin. Tu avais tes raisons de nous priver de ta chaleur. 67 m’a rapporté qu’un jour tu es parti.e pour protéger tes gosses, et je ne peux que comprendre cette démarche. Rien ne sait aussi bien qu’eux préserver nos cœurs d’enfants-salins.

Pourtant, pourtant il y a trop longtemps que nous ne sommes vu.e.s, et ce retour m’ébroue dans la poitrine. Il y a trop de non-dits, trop d’absences dans des moments où nous aurions sans doute gagné à être présent.e l’un.e pour l’autre. Je sens cependant qu’est passé le temps des distances – loin de nos silences, il est temps de nous créer de nouveaux souvenirs. Tu me tends les mains, et je m’en saisis sans hésiter.
– On trouvera toujours.


Je me souviens de nous et ne peux résister à l’envie d’en savoir plus sur la personne que tu es devenue. Comment s’entremêlent à présent les Neuf ? Certaines ont-elles pris le pas sur d’autres, ont-elles au contraire été remplacées par des émotions plus neuves ? Est-il possible que Colère soit devenue Pardon ?

Colère, Passion, Désir, Tristesse, Allégresse, Désespoir, Angoisse, Peur et Euphorie… Tu m’avais présenté chacun de tes visages, et je les avais aimés sans hésitation. Les gens changent pourtant, et je ne peux présumer que tu sois resté.e identique à toi-même.
Il y a sans doute des fondamentaux qui n’ont pas varié, mais si d’autres visages ont poussé dans ton cou, comme tant de nouvelles têtes d’une hydre souvent maltraitée par la vie, je suis prête à les rencontrer et à les accueillir avec les mêmes bras maternels que par le passé.

– Qui deviens-tu ? De quelles couleurs peins-tu ta vie à présent ?

Tu as tiré sur le monde toutes les ébauches, t’es essayé.e aux crayons pour tes dessins, gouaches diverses pour tes toiles, mais aussi aux estampes et maquettes plus improbables – des tourelles en aluminium, par exemple. Tu as quitté les natures mortes du passé, les sépias et les pastels, pour nous offrir des créations hautes en couleur. Tu as toujours eu le goût des contrastes – est-il encore d’actualité ? De quelles émotions se teignent tes fresques, enluminures et allégories à présent ? Ouvre-moi la porte de ta nouvelle identité.
Contenu sponsorisé

Chambre des Miroirs Empty
Re: Chambre des Miroirs
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Chambre des Miroirs


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.