AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 3 sur 7
Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Alec Z. Dmitriev
Serpentard
Serpentard

Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Alec Z. Dmitriev, Jeu 02 Aoû 2018, 22:34


Enzo M. Aiken - Alec Z. Dmitriev - 17 ans

Lorsque je me suis assis à ma place, je m’attendais pas à ce que d’autres personnes débarqueraient dans la classe. De nouveau visage, à part celui du directeur de ma maison, à force que d’autres me l’ont répété si souvent, j’ai fini par comprendre qu’il s’agissait, là, d’Evan. Ma tête se redresse jusqu’à que j’entende le discours qu’il balance à Mr Cray(on). S’en suite, ensuite d’un règlement de compte entre une meuf que je connais pas et la belle Blonde avec qui j’ai passé un charmant moment dans une des cuisines de ce château. Puis, Elhiya semble s’en prendre encore au prof, qui s’avère être son cousin de ce que je pense entendre avant qu’elle ne m’appelle Chaton et qu’elle tente de me calmer, alors que c’est peine perdu, je suis comme une cocotte – minute. Je suis à deux doigts d’imploser ou d’exploser, vu le contexte, lorsque j’entends le prof de DCFM me dire qu’il me convoque dans son bureau à la fin du cours.

- « … …Non, mais c’est une blague ?!   »

Puis, le brouhaha s’enchaine, les personnes affluent de plus en plus dans cette salle, si bien que je ne comprends pas tout de suite. Les évènements s’enchainent et moi, je fulmine quand à l’annonce du Professeur Cray à mon oreille. Son discours trop intrusif, d’ailleurs. D’un bond, je me redresse de ma chaise tout en le fixant d’un air plus froidement qu’auparavant. J’en avais plus que marre qu’on me pose des questions, que ce soit sur Galway ou .. ce que j’ignore de mon passé, déjà qu’Artemis s’était permis de lire dans mes pensées contre « mon gré ».

- « … … C’est sérieusement une blague là ?! … Entre les Aurors qui abusent de leurs fonctions pour me fouiller la tête et .. Vous.. Vous qui ne respectez pas mon espace personnel comme ma vie privée. J’en ai marre ! Ho, ça suffit ! … m*rde à la fin !    »

Et je pousse ma chaise contre la table derrière moi avant de prendre mon sac. J’ai l’estomac noué, une colère sur le point d’exploser et la seule chose que je trouve à faire, c’est de fixer ma belle amie, même si elle est accrochée au bras du directeur, balançant au travers de la classe sans prendre conscience du reste, même si je sais parfaitement ce que je risque, à partir de la sorte comme ça.

- « … Attends – moi, Elhi’, j’me tire aussi, j’ai rien à faire ici, c’est pas pour moi, c’te cours de psychologie. Bordel !    »

Peu importe comment le directeur réagira face à ça, comment les autres réagiront aussi. J’ai besoin de prendre l’air, besoin de souffler, besoin de penser à autre chose. Alors, je m'avance vers le duo de Verts, près de la porte, car sinon, je suis à deux doigts d’exploser un meuble ou de l’envoyer brûler vu l’état de mes nerfs, mise à rudes épreuves, ces derniers temps, si je reste encore dans cette salle avec ce prof bidon et son cours qui est loin de faire un carton.  


Dernière édition par Alec Z. Dmitriev le Jeu 02 Aoû 2018, 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nach O'Callaghan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Nach O'Callaghan, Jeu 02 Aoû 2018, 22:59


Beaucoup trop d’informations pour ma cervelle en une seule matinée. Jamais je ne me serais levé ce matin en pensant que ça tournerait de cette façon et encore moins que ce soit Elhiya la source du problème. Etait-ce réellement de sa faute où y avait-il autre chose ? M'en fout. Sincèrement, c'est la première fois que je pensais du mal d'elle. Je ne laissais cependant rien paraître, surtout à elle. Je ne voulais pas qu'elle ait l'impression que cette simple altercation balayerait ces deux années qu'on avait passé à correspondre. Le mieux serait d'en parler si nous en avions l’occasion, tirer ça au claire. Oui je ne suis pas un modèle à suivre mais j'ai du mal avec les personnes qui ne respectent pas les enseignants. Maintenant restait à savoir ce qui les liés tous les deux. Je doutes que ça puisse exploser comme ça sans raison. Ou alors ça c'était passé juste avant mon arrivée, c'était une possibilité. Qu'importe.
Est-ce que j'aurais dû intervenir dans cette dispute ? Peut-être mais je ne trouvais pas le cran de le faire. Ce n'était pas vraiment ça, c'est plus que je n'avais aucune envie de me mettre la seule personne que je connaissais vraiment dans cette école à dos, aucune envie de me retrouver pratiquement seul dans cette immense école ... Surtout si tous les cours étaient comme ça.

Mais ce ne fut pas le pire, alors que les entrées s'enchaînaient je parcourais la salle du regard. Histoire de voir qui d'autre m'accompagnerait durant ce cours. Il me semblait n'avoir croisé aucun des élèves ou tout du moins pas que je me souviennes. En tout cas pas celle qui venait de prendre la parole contre Elhi. Une autre au cheveux bleu, ce n'était pas le plus courant. Avait-elle raison de répondre comme ça ? Oui et non. Elle disait certes vrai mais ça n'allait certainement qu'empirer les choses. Tant pis, j'allais rester à l'écart pour une fois, mordre sur ma curiosité. Au moins, maintenant j'en savais un peu plus sur ce qui liait ma correspondante et le prof. Elle avait marqué un point, mais ce n'était pas la seule. Elhiya avait du répondant. Quoi que pas aussi percutante.
Je continuais mon petit tour. Cette fois-ci mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Je virais au blanc, ma mâchoire s’entrouvrait et mes yeux s'écarquillaient.

*C'est pas possible ...*

C'est à partir de ce moment que je n'arrivais plus à suivre ce qui se passait autour de moi durant un petit moment. A mes yeux il n'y avait plus que deux personnes. Elle est moi.

*Mais si c'est elle ...*

Il n'y avait aucun doute. Comment oublier un visage comme le sien ? Quelle serait la chance pour que je tombe sur son sosie à Poudlard ? Surtout, un sosie qui fuirait mon regard. Pourtant ça serait tellement mieux ! Ma tête fit directement volte face et se plaqua dans mes mains. Lou, un vrai démon, mon seul non regret d'Uagadou, devait se retrouver dans la même école que moi. Je pensais m'être débarrassé de cette peste, celle qui s’amusait à me mettre la misère dès qu'elle me croisait dans l'école. Et voilà que ça allait recommencer ! Et m*rde ! m*rde ! m*rde !
Je tentais de reprendre mon calme, respirant profondément à plusieurs reprises. J'ôtais ma tête de mes mains, il fallait tout de même suivre un minimum ce qui se passait mais ça n'allait pas être simple. Maintenant en tout cas il était juste hors de question de tourner ma tête vers Lou. Je me voyais déjà à la fin du cour courant comme un dératé pour l'éviter. Le pire c'est qu'elle portait les couleurs de Serpentard.
Ma tentative de reprendre mon sang-froid n'était vraiment pas fructueuse. Je n'avais même pas capté que des élèves avaient quittés la salle de cours. Je suais à grosses gouttes, bougeant sans arrêt sur ma chaise ne trouvant plus de position confortable.

*Bon, bon. Va falloir revoir tout ce que j'avais prévu. Va falloir que je longe encore les couloirs, que j'l'évite un max. Faudrait peut-être que j'arrive même un peu plus tard pour les repas histoire de ne pas risquer de me retrouver près d'elle. Faut aussi que je fasse gaffe quand je me retrouverais dans la salle commune, peut-être même ne pas quitter le dortoir quand j'y suis. Bordel ... Voilà que c'est reparti.*

Je respirais encore une fois fortement tout en fermant les yeux, expirant tout en espérant qu'elle ne m'ait pas reconnu. C'était peu probable mais bon avec un peu de chance ...

*Encore un qui sort ? A croire que cette classe se vide au fur et à mesure que des gens arrivent ... Poudlard c'est un peu une école de seconde zone apparemment ... Pourtant, j'en avais entendu du bien ... Si seulement Lou pouvait en faire autant ...*
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Jackson Hartman, Jeu 02 Aoû 2018, 23:26


Magie Noire & Sortilèges ImpardonnablesAvec des élèvesUne jeune Poufsouffle rentre dans la salle de classe, se présente puis se dirige au fond sans faire d'histoire. Le jeune Aiken se lève soudainement en criant comme un malade et en disant que je ne respecte pas sa vie privée, prenant son sac il se dirige vers Elhiya et Mister Lival toujours planté devant la porte. Alors là... C'est le pompon... Je me lève brusquement mais reste à ma place. Une dure voix s'élève de ma gorge, celle que je n'utilise jamais.

Je respecte votre espace personnel Mister Aiken ! J'essaye de comprendre votre situation ! Puisque Miss Ellis, Mister Dragoslav et vous-même ne savait pas vous tenir en place, vous aurez chacun une retenue ! Et j'enlève 50 points à Serpentard et 25 points à Poufsouffle !

M’avançant vers le quatuor je fixe durement le Directeur des Serpentard avant de porter mon regard sur le jeune Alexeï.

Votre Directeur sera informé de votre comportement Mister Dragoslav. Mister Aiken vous viendrez cette après-midi dans mon bureau. Miss Ellis je veux vous voir ce soir.

Je regarde une dernière fois Mister Lival un rictus sur les lèvres avant de retourner vers mon bureau.

HRPG:
 
© 2981 12289 0


Dernière édition par Aidan Cray le Ven 03 Aoû 2018, 02:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alec Z. Dmitriev
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Alec Z. Dmitriev, Ven 03 Aoû 2018, 00:03


Enzo M. Aiken - 17 ans
Alec Z. Dmitriev - Accord de Lizzie pour le Patronus - LA Elhiya

Arrivant à hauteur de la porte, je me tourne vers le professeur de défense contre les forces du mal qui ouvre, encore, son clapet. Ensuite, j’assiste à la dégringolade de nos points avec une mine qui pâlit de plus en plus. Agacé, j’attrape ma baguette dans ma main, mais ne pointe pas le prof’ en question, tout de même. Lorsque soudainement, je craque lorsqu’il m’impose encore de venir le voir.

- « … Vous êtes sérieux ?! … C’est pas du respect d’autrui, là, m’sieur, mais de l’acharnement ! Si je n’ai aucune envie de vous parler de ma vie privée, je suis dans mes droits aussi !     »

Pourtant, mon regard se retourne vers la belle blonde avant de venir lui faire un rapide câlin, lui embrassant la joue tout en me reculant un peu par après. Puis, je jette un rapide coup d’œil vers ma elle amie d’un air dépité, voir peut – être même vers le directeur de notre maison.

- « … Si ça continue comme ça, j’vais finir par porter plainte pour harcèlement, il a pas à me demander ça, j’ai le droit de refuser, surtout si je suis contre… !    »

Une petite remarque, glissée, là, à l’oreille de mon amie avant que je n’ouvre la porte pour sortir dans le couloir, jetant mon sac contre le mur tout en poussant un cri de rage. Ensuite, je prends ma tête entre mes mains tout en me fixant la porte restée ouverte.

- « … Votre convocation de cette aprèm’, j’viendrais pas, c’est pas la peine d’espérer. Plaignez – vous à qui vous voulez, si j’dois me casser une jambe ou autre pour éviter de vous voir, j’le ferais. Soyez – en certain… J’ai clairement pas envie de vous dire ce qu’il m’arrive dans ma vie. C’est aussi simple que ça, m’sieur Cray ! »

Par la suite, je m’éloigne tout en récupérant mes affaires, préférant aller attendre plus loin dans le couloir de revoir Elhiya. Je n’ai pas envie de rester avec ce prof aussi cinglé que fou car c’est ce qu’il est clairement, complètement dérangé. Et finalement, en vue de la situation, je n'hésite même pas à envoyer mon patronus prévenir ma marraine d'un coup de baguette. Ainsi, je le fixe courir à vive allure pour aller rejoindre Lizzie lorsqu'on voit l'urgence de la situation. Tout simplement parce que trop, c'est trop et que si c'est pas elle qui vient me chercher, je pense bien que je vais finir par faire une bêtise d'ici peu aussi.


Dernière édition par Alec Z. Dmitriev le Ven 03 Aoû 2018, 08:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lola Panetta
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Lola Panetta, Ven 03 Aoû 2018, 02:30


Un simple détour dans le couloir de Poudlard, et voilà la jeune Lola devant la salle de cours.

Un
Deux
Trois.

Elle savait à quel genre de cours elle allait assister. Et elle n'avait pas vraiment l'habitude de ça.

Un
Deux
Trois.

Lola posa la main sur la poignée et poussa la porte. Elle entra, hésitante, et chercha le professeur du regard.

La défense contre les forces du mal était sa matière favorite. Elle 'aurait pu se permettre de louper un cours...

Le mal était quelque chose dont Lola se méfiait pointilleusement.

Elle s'avança dans la salle et trouva une place. Elle s'y assit en déposant ses affaires et n'osa pas lever les yeux.

{Pitié pas de table jettée devant moi cette fois-ci ...}

Édit Ethan : Bonjour Lola. Conformément au Règlement RPG, les messages en zone RPGique doivent comporter un minimum de 600 caractères, citations et formulaires exclus. Merci d’étoffer votre message et de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.


Dernière édition par Lola Panetta le Ven 03 Aoû 2018, 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lou Gaellen
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Lou Gaellen, Ven 03 Aoû 2018, 05:20


LA de Theya

Ça devient de mieux en mieux... notre directeur vient chercher la fille qui pose problème et finalement il s'en prend lui aussi au prof. Jamais vu ça de ma vie. Je n'en perds pas une miette. C'est mieux que le cinéma. Il ne manque plus que le pop-corn.

Je pensais que Poudlard était une école à la réputation solide, je me rends compte que c'est juste une maison de fou. Le pire, c'est que la plupart des perturbateurs sont de ma maison. Faut que je fasse gaffe, il pourrait y en avoir des plus timbrés et plus méchants que moi dans le lot. Surtout qu'ils sont plus âgés.

J'observe la blonde qui prend le bras du dirlo. C'est bon à savoir ça. Si t'es pote avec les bonnes personnes en gros tu fais ce que tu veux ici ? Faut vraiment que je me trouve des bons alliés alors. Je pourrai faire ce que je veux.

Enfin, d'autres élèves arrivent, on va pouvoir commencer. La Serdaigle avec les cheveux bleus commence à s'impatienter. Tu m'étonnes. Une bonne première de la classe lèche botte comme elle doit en avoir vraiment marre. Ça se comprend aussi. Peut-être que je pourrais essayer de me la mettre dans la poche. Comme ça je me sers d'elle pour m'aider à valider mes examens sans trop me fatiguer non plus. Bon plan. Faut que je le garde en tête, on sait jamais.

Un autre Serpentard entre en appelant le professeur « madame ». Je rigole. Ça au moins c'est drôle. Il pète pas un câble au milieu de la classe comme les autres au moins lui. En plus ça fait rire le principal intéressé. Je ne peux pas m'empêcher d'apprécier ce professeur qui arrive à garder son sang froid malgré toute cette m*rde. J'en ai envoyé plusieurs en dépression l'an dernier, ils n'avaient pas cette patience là. Ils étaient faibles et c'était très facile de les pousser dans leur retranchement. Chose que j'adorais faire. Un prof qui ne se laisse pas faire et qui est solide, ça, par contre, je respecte.

Parmi les élèves qui entrent, il y en a une, une Poufsouffle qui me demande si elle peut s’asseoir à côté de moi. Faut dire les places du fond sont les meilleures dans ces cas là. On n'est pas arrosé par tout ce qui se passe devant. On peut observer de loin et réagir comme il faut.

Je la regarde d'un air « j'en ai rien à foutre » avant de lui répondre.

- Vas-y y'a pas nos noms gravé dessus...

Oui je suis insolente. J'y peux rien. Je suis pas venue ici pour me faire des copines. J'aperçois Nach dans un coin de la pièce et je me rends compte qu'il m'a vue et surtout reconnue. Aïe. Mais à voir son air de toutou apeuré je suis bien rassurée. Il se souvient de moi, et il a encore peur. Cool. Il ne viendra sûrement pas me chercher des poux au moins. Ça m'arrange. Je ne peux que me sentir fière d'inspirer encore autant la terreur chez mes anciens souffre-douleur. Du coup je lui fait un clin d'oeil au passage.

Encore deux élèves qui veulent se barrer. Bon ok, ça devient lourd là en fait. Barrez-vous une bonne fois pour toute qu'on puisse commencer le cours ! Mince, je me transforme en première de la classe. Faut que je fasse attention, sinon je vais devenir intello, comme la fille aux cheveux bleus.

Je soupire d’impatience. Sérieux, ça fait dix minutes et le cours n'a pas encore commencé. On vient de perdre cinquante point … Mais non ! Faut que je me trouve une occupation sinon je vais péter un câble à mon tour et partir comme les autres. Soit forte Lou, cette année, tu bosses !

Je me tourne alors vers la fille en jaune qui s'est assise à côté de moi, une belle brune avec un air sympathique. Bon, c'est pas le genre de personne que j'approcherais d'habitude, mais là tout de suite je n'ai personne d'autre sous la main.

- C'est souvent comme ça les cours à Poudlard ?

Mince, je deviens intello, je me socialise …. qu'est-ce qui m'arrive ?


Dernière édition par Lou Gaellen le Ven 03 Aoû 2018, 09:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Ethan Turner, Ven 03 Aoû 2018, 07:12


Les bonnes habitudes se perdaient petit à petit. Alors que les matins, tu allais normalement étudier la matière de ton premier cours à la bibliothèque de l'école, aujourd'hui avait fait exception à cette règle qui n'en était plus une. Depuis quelque temps, la magie spatio-temporelle avait commencé à t'obséder, même si l'étude des retours dans le passé était strictement prohibée depuis des décennies. Il y avait néanmoins plusieurs sortilèges qui modifiaient l'espace et le temps, et qui restaient tout à fait légaux d'utilisation et d'études, et c'était lentement devenu ta raison de te lever avant tout le monde. Tu étais en train de réviser la théorie du transplannage, que tu serait bientôt apte à apprendre dans un cadre pratique, quand tu t'étais rendu compte que l'heure avait tournée plus rapidement que prévu.

Abandonnant assez rapidement l'idée d'avoir une des meilleures places de la salle de classe, tu t'étais néanmoins mis en marche vers l'endroit où monsieur Benbow donnait ses cours, sans oublier d'emprunter au passage le livre qui te passionnait, en plus du manuel qui semblait être requis pour ce cours de défense contre les forces du mal, fourrant tout ça dans ton fidèle sac en bandoulière.

Le trajet avait été assez rapide, la chance peut-être? Ou bien simplement qu'au bout de pratiquement six ans dans passés dans ce château, tu commençais à connaître les habitudes et préférences des escaliers magiques. Quel n'avait pas été ta surprise, lorsque tu avais entendu, au détour d'un couloir, le cri de rage d'un étudiant résonner jusqu'à toi. T'approchant de plus en plus de la source du bruit, qui semblait originer très exactement de là où se donnait ton cours, tu n'avais saisi qu'une partie des protestations d'un étudiant s'adressant à un certain monsieur Cray... Cray!? C'était quoi ce cirque?

Tu t'étais avancé en direction de la porte encore ouverte de la salle de cours, regardant le vert et argent offusqué d'un air plus que désolé, avant de t'y engouffrer. Mais qu'est-ce que?... Evan? Mais qu'est-ce qu'il faisait là lui, avec Elhi accroché au bras? Et puis, c'était qui l'autre adulte là? Ce n'était pas le cousin d'elhi justement, celui qui travaillait à la tête de sanglier? Mais pour quelle espèce de raison incongrue il serait présent à Poudlard, ce n'était pas vraiment lui, le monsieur Cray dont il était question? Votre nouvel enseignant de défense contre les forces du mal !?! Mais, le mec ne s'était même pas rendu plus loin que le premier tour du tournoi du heurtoir, et c'était lui qui devait remplacer monsieur Benbow et vous apprendre à vous défendre !?

C'était pour ça qu'Evan était là? Pour superviser le nouvel enseignant? Ou c'était encore un de ses cours commun surprise, avec la métamorphose comme seconde matière, pour changer? Ça, déjà, ça t'aurait beaucoup plus tenté qu'un simple cours de défense, surtout que t'aimais bien monsieur Lival, même si parfois il faisait un peu peur. Par contre, à voir la tête des gens présents, tu débarquais forcément en plein conflit, même si tu n'arrivais pas à comprendre qui en étaient les différents ressortissants. Tu t'imaginais bien qu'Elhi devait être impliqué, l'autre vert à l'extérieur de la salle aussi, ainsi que...monsieur Cray? Et Monsieur Lival dans tout ça?

T'étais encore dans l'embouchure de la porte, stoppé net par le changement de pression qu'on éprouvait en mettant le pied à l'intérieur de la salle, que tes bonnes manières avaient subitement cogné à la porte de ton cerveau, qui semblait en train de les oublier. De tes lèvres s'était échappé un "B'jour, monsieur Lival" qui trahissait sans aucun mal ta surprise de le retrouver là, alors que tes yeux se posaient sur la blondinette à ses côtés, "Elhi...?". Tu restais là, avec un point d'interrogation bien visible dans les yeux. Tu voulais poser une question afin de comprendre la situation qui se dévoilait à ton regard, mais tu ne savais même pas par où commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Lizzie Bennet, Ven 03 Aoû 2018, 09:09


Suite à ce patronus / Autorisation de Aidan pour poster

J’suis sous le choc. J’ai reçu un patronus, aujourd’hui. Il avait le plus gros débit de parole que j’ai jamais vu. Genre vraiment le truc hyper déroutant. J’ai donc appris que Enzo avait des petits soucis de confiance (j’ai envie de dire, logique) et qu’il considérait ne pouvoir se fier qu’à moi (j’ai envie de dire, mauvaise idée).

Bon, il risquait la prison, un Auror jouait avec sa cervelle, il aimait pas le nouveau prof de DCFM, la venue d’Evan le stressait… Bon, il était temps d’enfiler le costume de la super marraine ! Va d’ailleurs falloir qu’on m’explique comment on en est arrivés là, et qui sont ses parents qui m’ont choisie pour les aider dans l’éducation de leur gosse.

Oops, c’est ma faute ça. J’avais pourtant fait que suivre ses indications. Faites attention à ce que vous demandez, vous risquez d’obtenir ce que vous désirez.

Je toque à la porte, avise un certain trouble dans la classe, mon regard cherche à travers la foule d'élèves celui de l'élève qui m’a appelée. Enzo… viens dans mes bras, câlin ! Mais bon, je pouvais pas commencer par là.

— Aidan ? Il y a des soucis par ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Jackson Hartman, Ven 03 Aoû 2018, 09:58


Magie Noire & Sortilèges ImpardonnablesAvec des élèvesDe l'acharnement ? LOL ! C'est une grosse blague nan ?!? Whaaaat's ? Mais il est bipolaire ce mec ? Pas possible... Et Elhiya... Me dites-pas qu'elle se tape tous les mecs du château... J'en suis sûr qu'elle c'est fait Mister Lival ! Porter plainte pour harcèlement... Non mais tu te crois dans le monde moldu ?!? Je vous en prie... Sauvez-moi... Je nage en plein cauchemar là... Mes yeux suivent une élève de Gryffondor qui rentre discrètement dans la salle avant de s'asseoir, suivi peu de temps après par un élève de ma maison. Et il connait Elhiya... S.U.P.E.R. ! La porte s'ouvre de nouveau, cette fois-ci sur un Professeur, plus précisément Miss Lizzie Bennet, Prof de Vol, je tape mon front exaspéré par la situation. Cela ne se voit donc pas ? Y'a aucun soucis dans cette salle !! C'est tout à fait normal de voir autant d'adultes et d'élèves debout ! NON MAIS OH ! C'EST QUOI CETTE ÉCOLE ?!? ILS SONT TOUS DEVENUS FOUS !

Bonjour Lizzie. Pourrait-tu aider Mister Lival et raccompagner Mister Aiken, Dragoslav et Miss Ellis dans leurs salles communes respectives s'il te plaît ? Un des élèves ou notre collègue pourront très bien expliquer la situation...

Allez vous en... Je vous en prie... Partez... Je sens que je vais péter un câble...

HRPG:
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Elhiya Ellis, Ven 03 Aoû 2018, 11:19


Ptit rappel:
 

Comme y’a Ethan
Déso pour le retard, trop à lire x)
LA Evan (enfin son bras)+  LA Enzo + LA sign (au cas ou)


Le reste se passait comme dans un rêve, un de ceux étranges où la réalité semblait présente, mais pas assez palpable pour faire partir les chimères de l’inconscient. Un songe, une simple manifestation de l’inconscient, sans potion, sans alcool, sans drogue, rien, juste cette impression étrange que quelque chose ne collait pas. Le regard glissait lentement sur Evan, cherchant la lueur de vérité en sa présence. Depuis quand trouvais-tu normal de rejoindre un enseignant qui tendait le bras comme une invitation à une valse, sans masque de carnaval –ceux de Venise j’entends-  si ce n’était pas dans les limbes de ton esprit ? A quel moment la barrière entre le réel et le fantastique avait sauté ? Une pastille d’arc-en-ciel en granule avait creusé les sillons de la liberté trop profondément en toi pour laisser les volutes de couleurs pastels s’enrouler autour de tes méninges de la sorte ?

Pourtant, il manquait le parfum de légèreté, celui qui rendait tout bien plus plaisant. Et t’avais mal, quelque part, sans trop comprendre. L’insouciance restait dans son coin, ne trouvant rien d’amusant. L’innocence se contentait de se lever sur ton directeur de maison, il savait lui, ce qui se passait ? Dite-monsieur, c’est vrai tout ça ? car là…. J’sais pas… . Les contours de ce théâtre étaient bien étranges pour les paillettes liquides de Linou. Il y’avait des mots de trop, des paroles sans onirisme, sans douceur, sans bruissement de battement d’ailes, ça ne collait pas… t’entendais au loin ton cousin donner un ordre à Lival…. irréel… te dire de revenir à 16h… irréel… convoquer Enzo.. Irréel.. Juste pour quoi ? car il avait peur que tu le discrédites devant sa classe ? Ri-di-cule.

Et d’un coup, c’est la décadence. Un bonjour madame sorti du néant, un raclement de chaise t’arrachant à ta contemplation perdu d’un enseignant avec qui tu n’avais jamais vraiment parler de plus que de la mort d’un poussin dans sa classe, et Alexei qui se levait d’un bond. Les mirettes écarquillées, l’incompréhension, le chant du palpitant qui s’enraille. Que faisait-il ? Que lui prenait-il ? Il ne devait pas s’en mêler, pas bouger, ça ne servait à rien. Les démonstrations de soutient n’avaient pas leur place ici, tu ne voulais pas qu’Aidan lui pollue la vie par la suite… Tu ne voulais pas…. « Alexei…. » … Son prénom en supplique douloureuse… A peine réussi à la souffler entre tes lèvres que le blond partait. Il ne l’entendrait pas, et la culpabilité grimpait, doucement, lentement, s’insinuant en petit poison gourmand. Nan, pas encore, pas maintenant, pas de suite. Il ne fallait pas que tu te laisses aller à tes émotion. Tu ne devais pas t’énerver, ne pas laisser tes liens affectifs guider ta ligne de conduite. Pas ici… pas maintenant... tu ne pouvais pas donner une seule justification aux caprices d’Aidan. Tu n’avais pas de tort, tu lui avait juste parlé à lui en le voyant et n’avais rien dévoilé devant les autres élèves. C’était la temporalité bafouée de certains qui leur faisaient dire qu’ils avaient entendu ce que tu expliquais à Alexeï. Alors, les doigts avaient serré un peu leur prise sur le bras offert. Jamais tu n’aurais cru que ça aurait puisse t’être utile, un bras. Enfin, pas celui de Lival en tout cas. Tu gardais ce genre de chose pour le préfet blond des rouges, et celui des verts de ta famille. Mais là… Le rythme cardiaque en berne, tu serrais encore plus ta prise en assistant à cette gerbe d’hypocrisie qui se vomissait devant tes yeux. Pointe de culpabilité en hausse. Ne pas toucher Enzo, il n'était pas près à ce genre de chose avec son amnésie...

Vl’a qu’Aidan allait flatter Enzo, qu’il lui parlait à l’oreille en âme bienveillante et affectueuse, comme s’il pouvait se le permettre, comme si son poste d’enseignant lui donnait l’autorisation aux familiarités –oui t’avais rien dit pour Lival, mais Chut, Lival c’était comme Benbow, comme Cara, comme Peter, comme Lizzie, ils étaient sur un piédestal pour raison INRP qu'on étalera pas ici-. T’en oubliais l’arrivée de la plante verte du gala de LEGIT, le regard dépité de Matt que t’aurais voulu rassurer si tu l’avais remarqué. T’entendais juste les parole d’Enzo. Son regard, sa colère, ses aveux sur des Aurors qui avaient violé son esprit… Ses ombres, celles d’avant, celles qu’il avait oublié, celles dont il ne devait se souvenir, tu les voyais zébrer son regard. Un retour en arrière, un flash-back violent passant sous tes prunelles, Zack, avant d’être Enzo, la violence qui l’habitait continuellement, son mépris pour l’humanité, ses travers…. Il ne fallait pas qu’à cause de la fierté blessée d’Aidan ce genre de choses ressortent. Mais tu ne bougeais pas, tu ne voulais pas, il ne fallait pas, sinon, comment pourrais tu dire à 91 & 22 -dont tu ignorais encore la disparition- que oui, tu essayais du mieux que tu pouvais de faire des efforts sur le contrôle de toi-même. Alors tu rageais intérieurement, les viscères se retournant, n’arrivant même pas à supplier Evan de partir, vite très vite d’ici avant que tu ne puisses te contenir plus.

T’attendais.
Marionnette de la vie
Observatrice impuissante
Comme toujours
A regarder cette roue
Qui tournait
Et tournait
Encore
Et toujours,
Dans le mauvais sens
Te rappelant
Encore
Et encore
Les mêmes choses
A la réalité
Tu préférais
T’évader
Lïnwe…

Seule pensée capable d’émerger alors que les prunelles désespérées d’Enzo se plantaient dans les tiennes. Tu voulais fuit, voir des licornes avec Fanch, danser sur une mer invisible avec Ethan, te faire chatouiller par les clés de sol le long de ta cheville, faire crépiter une graine de kiwi entre tes dents, dire au double deux que si tu voulais lui prêter ton parapluie il ne pourrait rien faire pour t’en empêcher. Mais non, bien sur que non, fallait se coltiner ce genre de situation. T’en loupais même le teint livide de Nash, alors que tu aurais été le couver lui aussi, si tu t’en étais aperçu. Tu lui aurais dit de ne pas s’inquiéter, que non les cours c’était pas toujours comme ça, que même parfois les élèves font cours, et que tout se passait bien. Y’avait Aysha qui s’était très bien débrouillée… Là c’était… spécial… Juste un prof de DCFM qui se sentait menacé et faisait déborder les choses…. Juste un membre de ta famille quoi…. Bien que Jace gérait mieux son impulsivits et ses caprices en publique, et vu qu’il s’entendait bien avec Benbow, il aurait même pu faire son assistant et donner un meilleur change d’Aidan selon toi. Mais non, bien sur que non, à la place tu tournais la tête vers la énième prise de parole, interloquée. Une perte de points maintenant ?!? Et en narguant Evan ? T’étais bouche bée, t’en avait lâché ta prise, te demandant si c’était bel et bien un rêve. Il fouettait quoi Aidan là ? Tout nouvellement nominé, il cherchait les embrouilles avec un enseignant plus ancien que lui ? Et Lival il…. Regardait ça d’un air … curieux ?!? +500 points pour le self-control non ? Non quitte à enlever des points pour un égo bafoué, autant en filer pour un comportement aussi ... Exemplaire? C'était peut être pas le mot. Mais qu'importait.

Menacer de prévenir M. Adams,
Convoquer (encore) Enzo
Te convoquer (encore)
A une heure differente
Et
Un rictus
Et là
Un gros F*ck mental

Pas celui de quand Cara avait voulu te noyer. Pas celui de quand Cara –encore- t’avais retirée des bras salvateurs ou t’avais volée ta chemise pour te laisser dans le couloir à demie-nue… Nan c’était autre chose…. Mais pas celui de quand t’avais compris que Jace t’avais trahie. Pas celui de quand 91 t’avais claqué terrorim et autre joyeusetés dans la tronche. Pas celui de quand 22 s’éclatait à mettre tes émotions en berne. Non, non… celui qui disait juste « adieu barrière, adieu contenance, et va te faire bip World ». Tant pis. De toute si tu devais être punie, t’avais Lival sous le coude –ou presque- alors tant qu’a faire….

Les doigts se serraient sur le bois récupéré sur ta table. La mâchoire se serrait d’irritation en voyant Enzo ne plus se contenir, t'étais prête à lever le frêne et le laisser faire ce qu’il voulait, qu’importait les conséquences au final. Mais c’était d’un câlin soudain, que tu baissais le conducteur de magie. Un sourire faiblard aux mots qui t’étaient destinés, une caresse du bout des doigts libres sur les siens, en réponse muette et une longue, très longue inspiration pour te ressaisir… ne serait-ce qu’un peu...  Un tout petit peu… les opales se faisaient patientes malgré tout, juste pour ne pas donner plus matière au blond de paniquer. Un souvenir qui surgissait des oubliettes pouvait peut-être se pointer suite a un nouveau choc psychologique ? Tu n’avais pas assez poussé tes recherches sur le sujet pour savoir, et préférais nettement éviter pour le moment. Tu voulais minimiser les choses, le protéger des éclaboussures même s'il fallait te mordre la joue intérieure pour se faire...

La porte le faisait disparaitre, t’allégeant faiblement du poids que contenait ton pauvre estomac. Très légèrement vu que le ventail déversait désormais Ethan dans la pièce. T’avais souri, voir même ricané très discrètement, les nerfs qui disaient f*ck aussi. Maintenant manquait plus que Lysse arrive. Limite tu voulais juste regarder cette porte, attendre l’arrivée divine du blondinet, que son statut spécial à ton cœur serve pour une fois à quelque chose : te calmer, encore une fois, même quand t’étais à deux doigts de crever. Mais l’appel de la dépendance affective, se confrontait aux azurs interrogatives d’Ethan. Un soupir échappé, tu dessinais un sourire en coin,dodelinais de la tête et haussais les épaules. « Ethan, t’arrives au bon moment  je crois ». En fait oui, au moins il t’aura croisée avant que tu ne partes. Tu lui adressais un clin d’œil malicieux et faisait rouler ta baguette entre tes doigts, interrompant tes envies difficilement en entendant Lizzie.

Un signe de tête à l’enseignante pour la saluer, avant d’observer la nouvelle scène. T’hésitais entre pleurer ou t’énerver encore plus – /!\ce n’est pas car Evan ne peut pas répondre qu’il n’est pas là/!\- Finalement, tu optais pour  passer discretement la tête et le bras derrière le dos de Lival pour pointer ta baguette et cibler les documents sur la table, dont le trombinoscope qui ne servait à rien, les gratifiant d’un #incendio. Petit feu de joie sur la table, quelques cendres qui tombaient lentement. Tu les regardais le sourire mesquin. Il fallait bien une raison pour être renvoyée de cours et perdre des points, maintenant Aidan en avait une. Tu voulais bien un merci pour la cohérence, mais te contentais de lever le nez, regardant froidement ton coussin. Ça, c’était pour Enzo!  -Mais aussi en hommage à Robin qui aurait trouvé le moyen d’éviscérer et faire cramer les araignées- un bout de papier carbonisé virevolta néanmoins à tes pieds, à cause du mouvement vers le bureau. Sur le trombino brulé, tu reconnaissais Noc, le petit de Serdaigle. Le sourcil rehaussé, tu craignais le pire pour le petit aiglon, et décidais de sortir ton miroir à double sens.

De l’autre côté, tu savais que tu aurais une réponse instantanée, même si ça concernait un Serdaigle et non un Serpentard. T’ouvrais le petit miroir, chuchotant quelque mot « Holly, récupère Noc sur le trajet, qu’il ne rentre pas en DCFM pour le moment s’il te plait ». Au moins épargner quelqu’un tant que ce n’était pas calme…. Au moins les enfants, même si t’avais rien pu faire pour Matt.


Note : ca crame sur le bureau d'Aidan pour ceux qui veulent pas lire.

hrp:
 


Dernière édition par Elhiya Ellis le Ven 03 Aoû 2018, 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kynriel Wayne
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Kynriel Wayne, Ven 03 Aoû 2018, 12:11


Kynriel se contenta d’un hochement de la tête face aux salutations de l’enseignant. Au moins il ne l’avait pas oublié ! Suivant le mouvement d’un autre élève, la Gryffondor pénétra dans la salle de cours et s’installa sur une table. Visiblement, pour un premier cours, c’était carrément le bazar ! Ses prunelles vertes se posèrent sur un autre membre de sa maison, un première année. C’était peut-être l’élève le plus calme de cette classe. Un Serpentard sortit de la salle de classe, tandis qu’entre les Poufsouffles et les Serdaigles, les choses semblaient quelques peu corsées. Le professeur Cray retira d’ailleurs des points aux deux maisons, et bien, pour un premier cours avec un nouveau professeur, les choses se présentaient quelques peu… agitées. Le pauvre, il ne devait sûrement pas s’être attendu à un tel désastre. L’adolescente éprouva une certaine compassion envers le professeur, après tout elle lui devait beaucoup. Deux autres enseignants pointèrent le bout de leur nez.

Il fallait que le professeur Cray reprenne les choses en main si il désirait donner son cours… À ce stade là, ils y seraient encore à l’heure du dîner !  En attendant que la situation se règle, Kynriel joua avec sa baguette. Il était inutile de prendre la parole pour amplifier le désastre, bien que cela démangeait fortement la sorcière. Cependant, la Gryffondor se trouva mine de rien obligée d'intervenir lorsque la Serpentard mis le feu aux documents posés sur le bureau. Bravo. Très malin. Agacée au plus haut point, la sorcière pesta avant de lever sa baguette.

«  Aguamenti.  »

Un filet d'eau s'échappa du bout de la baguette de Kynriel qui la dirigea vers les flammes. Bon, le bureau du professeur était maintenait recouvert d'eau mais au moins cela avait interrompue le début d'incendie...
Revenir en haut Aller en bas
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Guéthenoc Ursion, Ven 03 Aoû 2018, 13:33


LA de Jace




« « Un son de cornemuse qui s'élève dans la brume. Une caisse claire l'accompagne de sa rafale mitraillante, faisant échos au fracas d'une épée s’abattant sans relâche sur un écu élevé à la hâte. Plus loin, les lames se croisent, parent, s'entrecroisent en un balai des plus rythmé. Une jambe se fend d'un coup de pied au genou de l'ennemi ! Sus à l'ennemi ! Tu avais une rotule ? Plus guère désormais ! Mouhaha ! Que le craquement de l'os est suave ! A côté, une faille dans l'armure est aperçue. La lame s’abat, de toutes les forces de son porteur, accompagnée d'un cri de peur, de haine et de stupeur de la victime en devenir. La lame tranche, comme dans du beurre demi-sel, le seul qui vaille la peine d'être consommé – information capitale. Un heaume s'envole, pas fort fort lointainement. Il atterrit et dans un bruit de succion, la tête * plop *. Drôle de poupée gigogne. Le vainqueur de la jouste essuie sa fameuse lame sur la cape de son ennemi parti pour d'autres cieux. Mouahaha ! Qu'il est agréable de fendre du gueux de bon matin ! » »

Fils, vos lectures me soulèvent le cœur...

*N'ayez crainte, Mère, je ne compte guère pourfendre de vil manant sans guêtres ni courir la ribaude ! Je m'en vais juste en cours de Rosser Vaillamment les Créatures du Malin.*

Devrai-je en être rassurée ?

D'un claquement de livre, Guéthenoc mit fin à cet échange en même temps qu'à sa lecture des plus divertissante. A présent, il avait grand faim. Un steak saignant, juste un aller-retour, dans un beurre – demi-sel – crépitant. Cela serait parfait mais il devrait faire montre de Patience, fidèlement aux Enseignements de la Dame. D'ailleurs, celle-ci était-elle bonne cuisinière ? Il n'avait jamais vu d'ouvrage intitulé « La Gastronomie pour les Apprentis-Escuyers », par Morigénée Petipot – de beurre ? – Editions Du Lac, dans les rayons d'aucune bibliothèque... Ou alors, sans doute la Dame ne consommait-elle qu'exclusivement des algues ou des crustacés ? Aimait-elle la raclette ?

La série d'interrogations qui passionnait l'Aiglon fut interrompue, comme toujours. Il vit surgir Mestre-Libido-Tout-Feu-Tout-Flamme-A-La-Faveur-D'une-Gueuse au détour du chemin, affichant un masque de perplexité et d'inquiétude mêlée. Nul besoin d'interpeller son Mentor en fleurette car celui-ci le remarqua, une lueur de soulagement passant dans son regard. Au pas de charge, son smaragdin ami se dirigea vers lui et fit barrage de son corps qui était, au demeurant, plus développé que le petit corps de douze ans de l'Azuréen-Escuyer.

Était-ce normal ? Était-ce une épreuve à passer pour pouvoir aller en cours ? Démontrer sa Vaillance ? Affronter un ami pour mieux pouvoir affronter les milles dangers du monde extérieur? Guéthenoc ne se sentait pas d'affronter Jace, point par peur mais plutôt que cela le mettrait mal à l'aise de lui rosser le fessus.

Vous êtes drôle, Fils ! Voyez plutôt si vous ne pouvez pas l'escalader ! Ou bien vous faufilez entre ses jambes ?

*Mère, un Chevalier ne rampe point !*

En même temps, il n'avait pas de jeune femme dans sa poche à lancer au loin pour que Jace se précipite et l’oubliât instantanément, lui livrant ainsi le passage.

Fils, jeter une jeune fille comme appât n'est point très chevaleresque...

*Que la Dame me Pardonne de cette pensée...*
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Ulysse Daiklan, Ven 03 Aoû 2018, 13:38


Autorisation d’Aidan
L.A de Max, d'Evan, De Jace et d’Elhiya.



- MAIS ARRÊTE-TOI !

Ce qui est bien dans une école de magie c’est qu’on peut se retrouver dans ses situations sommes toutes carambolesques. Finir tuer pendant un cours, noyé, face à un troll dans la forêt interdite et autres joyeusetés. Mais celle-là j’aurais jamais cru que ça m’arriverais un jour.

Et pourtant la matinée avait bien démarrée. Enfin une matinée normale quoi. Je n’avais pas cours le matin, donc j’étais parti manger, pis pour me dépenser j’avais fait mon footing. Comme d’habitude, les alentours du château, un peu de forêt interdite –question de vérifier que des élèves n’y trainent pas, évidemment – et pis là c’était le drame. Près de la maison du garde-chasse, j’entends la voix de Miss Valdrak éclater. Trois fois rien, ne suivit de hennissement. Curiosité, je m’en approche, parfaitement à temps pour voir deux étalons se barrer littéralement de leurs enclos avec leur p’tite selle sur leur dos.

Donc effectivement.

Si un jour on m’avait dit, que je finirais, transpirant et puant, à courir dans les couloirs.

Pour rattraper un CHEVAL.

J’y aurais pas cru vous voyez. En tout cas je n’aurais pas parié mon argent de poche dessus. Mais si.

- ATTENTION POUSSEZ VOUS.

-Wouaf wouaf !


Ah oui. Parce que comble du comble. Pendant que Max s’en allait chercher l’étalon partis dans la forêt interdite et m’envoyais récupérer celui partis dans le château, son clebs avait décidé de nous suivre. Donc si je résume, nous sommes à Poudlard, avec un cheval en train de fuir, un préfet qui le poursuit et est lui-même poursuivit par un berger allemand.

Génial.

Surtout que comme ça, le cheval n’a aucune limite et a trouvé ça très amusant de taper l’incruste dans une SALLE DE COURS. C’est quoi ce cheval ? Une sorte d’être purement inventé par un être divin pour me faire intervenir dans un cours dans lequel je n’ai rien à faire ? Pf.

J’arrive donc devant les élèves du cours. Dans le couloir. What ? ils font quoi là ? Oh mon dieu je respire plus. Mes mains sur les genoux, je dégouline et regarde les gens avec un sourire coupable. Un regard dedans, le canasson semble s’être calmé, et a décidé d’aller manger un manuel qui traînait par là.

- Salut… les.. gens.. Pfiouuuh il fait chaud ici non ?

Le chien arrive et me saute dessus, comme pour me faire la fête. C’est mignon hein, mais moi à la base je croyais qu’il voulait me bouffer. Beaucoup moins mignon. Une caresse sur la tête. Je me tourne vers les personnes présentes. Fin surtout les profs. Ah mais y'a Aidan ! Cool.

-Salut Lizzie, salut Aidan, salut …


Pas par son prénom lui.

- Mr Lival. Désolé de ça, c’était pas vraiment prévu.

Je me rends tout droit, question de prendre une grande inspiration. Je remarque ma serpentarde préféré. Un sourire vers elle avant de lui voler un bisou puant. Un hight five au préfet Serpentard –qui l’eu cru- avant que le directeur de la même maison lève la main semblant en attendre un lui aussi. Je suis même plus étonné, aujourd’hui semble être la journée des mystères.

- Ca va ? Pourquoi tout le monde est dans le couloir.

Ça doit être très crédible, le préfet gryffondor en sueur accompagné d’un chien avec un cheval mangeant un manuel pendant qu’il y avait un vide dans toute la salle.Bon tant mieux, c’est pas le moment d’agiter un peu plus le cheval.

- Bon, désolé de l’interruption. J’vais ramener tout ça à la maison du garde-chasse en espérant qu’elle ait retrouvé l'autr…

- WOUAF WOUAF !

Oh non.

Le chien a décidé d’aller jouer avec le cheval qui ne semble pas du tout apprécier ça. Ruades, agitations. Je me met face à la bête pour me mettre entre elle et les élèves.

Donc on a trois professeur, un cheval, un chien, un cheval deux préfets, un cheval. Heureusement que la moitié des élèves sont dehors parce que là ça promet d’être un carnage. J’espère juste que la prochaine à arriver c’est pas Azénor. Quoiq u’avec toute l’agitation ça m’étonnerais qu’elle vienne pas.

Par tous les dieux.

Je vais me faire tuer.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Anthony Adams
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Anthony Adams, Ven 03 Aoû 2018, 14:36


Y'avait un de ces bordels dans les couloirs. Personne ne pouvait ignorer ça. Du coup, Anthony se dirigeait, pendant un moment où il foutait rien de sa vie à Poudlard vers la cohue certaine. Et ce qu'il vit le... Surpris pour le moins. Tout d'abord, il y avait pas mal de monde dehors. Dont trop d'adultes pour un seul cours. Il vit d'ailleurs un de ces collègues, Evan, directeur et prof. Et Liz, co cap des Pikas et profs de vol. Aveugle. C'est drôle un peu. Non ? Bref. Et quand le directeur des jaunes approcha, il vit par l'ouverture de la porte un véritable cataclysme. Il y avait un p*tain de cheval dans la salle en train de bouffer un livre. Au calme.

Le manumage regarda l'inscription sur la porte, pour s'assurer qu'il n'était pas, par malheur, tombé sur une salle inconnue où on entreposait des animaux et se décida d'agir vite. Les défenseurs des animaux allaient sans doute, faire une crise cardiaque mais... Tant pis, il fallait agir vite. Sans sortir sa baguette, Anthony lança un Petrificus Totalus. Sur le cheval qui tomba raid sur le sol. Le directeur espéra d'ailleurs qu'aucun élève était en-dessous. Dans le cas contraire QU'EST-CE QU'IL FOUTAIT LA ? Le machin à poil s'arrêta donc de bouger et de rajouter de la pagaille à la pagaille déjà visiblement présente. Trop de pagaille ici. Et trop de répétitions accessoirement. Anthony s'aperçut après avoir lancé qu'encore une fois, il avait peut-être agi trop vite. Des animaux qui se relèvent d'un Petrificus sont généralement assez dur à gérer. Oups. Hihi. C'est balot ça. Bon, en attendant, ils étaient calmes. 'fin. D'apparence quoi. Un problème à la fois. Après tout, ils allaient filer la patate chaude au garde-chasse et puis voilà. A lui de s'occuper des m*rdes, qui vraisemblablement il avait déclenchée.

Anthony se tourna vers le prof référent. Un nouveau. Qui avait peut-être omis le côté autoritaire du boulot de prof. Ou alors, il avait envie de faire cours à sa porte. Mais ça c'était quand même peu probable avouons-le. A la limite, dans la forêt interdite, on pouvait comprendre. Mais à sa porte, non, vraiment, l’intérêt était bien trop limité. L'attrapeur se plaça donc à côté du nouveau. Bon, c'était quoi son nom déjà ? Rappelons-nous de la réunion. "Bienvenue à notre nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal, le professeur Quirrel !". Non c'était pas ça. Maugrey Fol Oeil ? Non plus. Aidan Craie ? Cray ? Un truc dans le genre. Disons Aidan. Comme ça, ça faisait genre ils se connaissaient et tout. Genre, Poudlard est une grande famille et tout le monde est pote. Laul.

- "Bonjour Aidan. Que se passe-t'il ici ?"

Il vit partir un Poufsouffle qui apparemment, avait décidé de faire cours ailleurs. Ça craignait peut-être plus que prévu. Les animaux étaient apparemment qu'anecdotiques. Il se tourna vers Evan, qui apparemment avait choppé une Serpentarde. 'fin chopper. Façon de parler. Quoi que. Ce qu'il faisait avec les élèves ne regardait personne. A part peut-être la protection des mineurs. Mais bon, fallait croire que c'était superflux à Poudlard. Breeeef. Heureusement, Anthony était encore trop innocent sur le fonctionnement de Poudlard et pensait qu'Evan avait juste prévu de punir Elhiya de la façon la plus exemplaire qu'il soit.

- "Tout le monde devrait rentrer dans la salle, dans le calme." et à ce moment là, le chien aboya... "Oh ta gueule toi." Oupsi c'était sorti tout seul. "S'il y a un conflit à régler cela doit se faire uniquement en présence des personnes concernées, mais en aucun cas en public, dans le couloir de l'école !"

L'ambiance ici était clairement électrique. Même sans avoir vu la moitié de la situation, Anthony compris qu'en gros, la fille qui était avec Evan s'en était prise à Aidan. Ou c'était le contraire. Allez savoir. Mais le fait est que pour l'instant, l'important était simplement de calmer le jeu pour régler les problèmes plus tard. Le jeune homme trouvait aberrant que tout se règle apparemment ici. Pour finir, il choppa sa baguette pour envoyer un patronus à Max pour qu'il vienne au plus vite chercher ses animaux qui, s'ils étaient inoffensifs, n'avaient rien à faire ici. D'autant plus s'il avait envoyé un élève s'en occupé. Fallait être un peu inconscient. Surtout Ulysse. Il était de notoriété publique qu'il ne fallait donner aucune tache importante à ce type. C'était une catastrophe ambulante, et créait bien plus de problème qu'il n'en réglait. D'ailleurs, en avait-il réglé un jour ? Des problèmes qu'il n'avait pas lui-même créé j'entends. La baguette encore en main, Anthony jeta un œil dans la salle. Il y avait encore quelques élèves qui... Qui semblaient """"un peu"""" étonné de la situation. Il était rare qu'un prof commence aussi mal.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Matt Deliers, Ven 03 Aoû 2018, 14:55



Le Deliers manqua de se péter la gueule de sa chaise quand il vit un étalon débarquer dans le cours. Il n'en revint pas. Vraiment. Il se frotta les yeux pour vérifier qu'il n'hallucinait pas. Il jeta un coup d’œil circulaire dans la pièce voir s'il était le seul à délirer ou si c'était collectif. Panique totale. Abasourdissement complet. Ne voyant pas ce qu'il se passait dans le couloir. Ce cours était en train de devenir légendaire. Un beau bordel sans nom. Un pùtain de foutoir de première ordre. Des gens qui s'aboient à la tronche. Des poneys apeurés qui débarquent comme s'ils avaient été conviés au cours. Matt fronça ses sourcils interrogateurs tandis que le cheval bouffait littéralement un livre. C'est sûr. La Serdaigle Miss Je-Sais-Tout va criser devant tant d'immaturité. Il regarda du coin de l’œil la dénommée Neyla guettant sa réaction. Un cheval qui dévore un puit de connaissances, ça te fait quoi ?

La scène se passa très rapidement. Trop rapidement. Si bien que Matt ne comprit pas du tout ce qu'il venait de se passer. Un homme venait de faire irruption dans la pièce. D'un regard il venait de coucher la bête. Le cheval s'effondra raide immobile sur le sol de la classe. Pùtain trop fort Monsieur ! Comment vous avez fait ça ? Les mots étaient sortis tout seul devant tant de surprise. Ses prunelles admiratives se posèrent sur l'inconnu. Un émerveillement des plus grands se dessina sur le visage enfantin du Deliers. Nom d'un petit lutin de Cornouailles. Ce type vient de coucher un cheval d'un simple regard. Ah ah pùtain trop fort ! N'en pouvant plus Matt se leva en rangeant au passage sa baguette. Il s'avança tout droit vers l'animal effondré. Un air totalement abasourdi et un sourire malicieux en coin. Il hésita un instant avant que sa tentation ne prenne le dessus. Il toucha du doigt la crinière de l'animal ; une légère appréhension sur le fait que l'animal soit vraiment... pétrifié ? Voyant qu'il ne bougeait pas il se retourna vers les autres élèves encore présents dans la pièce. Regardez ! Il est tout raide le bordel ! Ah ah. Il rigola tout seul comme un idiot tandis que ses doigts continuaient de toucher l'animal. Il ne prêtait même plus attention au cirque se tramant sur le pas de la porte.

Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Max Valdrak, Ven 03 Aoû 2018, 15:12


Suite à la fuite des chevaux avec Uly,
RP Unique avant que le cheval ne subisse plus

Courir après un cheval. Je passais ma vie à courir ici. Mais cette fois ci était un peu différente. Je ne voulais pas vraiment utiliser de sorts pour ne pas stresser les animaux surtout depuis la mort de la mère des louveteaux. Je faisais très attention avec cela. Je sautais sur une énième branche avant de me transformer devant le cheval.

- Du calme mon grand

Voix douce. Le petit avait juste eu peur des louveteaux et je pouvais le comprendre. Il s'étaient perdu avec son frère. On avait tenté de les maitriser avec le jeune lion sans trop de succès sur le coup. Là je revenais. Harnais improvisé autour du cou du jeune étalon. L'accrochant à un arbre à l'entrée de la forêt non loin de ma cabane où était enfermé les autres animaux.

Soudain je vis Zip revenir du château. Je le suivis sans attendre à travers le parc et les couloirs. Une chance d'avoir ce petit pour m'aider. C'était comme Rox. Il avait suivit le petit lion pour l'aider. Ce chien était un amour. Pourvu que...

Un boum. Me dites pas que... J’accélérais le pas. Croisant un patronus au passage. Pénétrant dans la pièce. Voyant le cheval au sol et Rox se cachant derrière le professeur de Métamorphose.

- Bonjour, je ne fais que passer

Un peu de forme. Se retourner vers la pauvre bête immobilisée au sol. Écarter les personnes. Donner de l'espace. Pauvre bête. Un Finite incantatem de lancé en espérant le voir bouger. Lui murmurer à l'oreille. Rox s'approchant comme voulant aider à son tour. Un très léger Bestia dominitus. L’empêcher de paniquer. Je n'aimais pas cela. Mais je n'avais pas vraiment le choix. Il semblait sonné. Je l'aidais comme je pouvais pour se relever. Même avec mon mètre quatre vingt j'avais du mal. Un regard au jeune lion. Puis j'avançais à petit pas vers la porte.

- Excusez moi du dérangement et j'espère que celui qui a fait du mal à ce cheval sera puni. Et Mr Deliers, vous gagnez un avertissement pour manque de respect envers les animaux

Je sortis de la pièce. Le cœur un peu gros. Qui avait osé? Je bouillonnais. Non Max calme toi. Direction la cabane. Le nourrir un peu et retrouver son propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 7

 Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.