AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 6 sur 7
Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Neyla Sol
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Neyla Sol, Ven 10 Aoû 2018 - 18:07


A la suite de l'explication du professeur Cray, Neyla prit beaucoup de notes. Ainsi c'était grâce à ce sortilège qu'on créait les Inferi ? C'était tellement intéressant ! Elle recopia tout ce qu'il avait écrit et s'empressa de faire un croquis de l'inferius qu'il avait affiché. Neyla avait fait beaucoup de recherches, mais c'est seulement grâce à sa prodigieuse mémoire qu'elle se souvenait de tout. Elle voulait cependant, grâce à ce cours et au cahier qui lui était consacré, rédiger un traité de magie noire. Faire de la recherche était le plus intéressant et c'était ce qu'elle préférait. Evidemment, pratiquer les sorts et les essayer était une part du processus qui lui plaisait aussi, mais elle avait conscience qu'elle devait atteindre un plus haut niveau de maîtrise magique, d'une part pour les essayer sans se blesser et d'autre part, tout simplement pour avoir l'autorisation de les essayer. La jeune fille savait qu'au ministère de la magie et à St Mangouste, il y avait des sections de recherches sur la magie noire qui procédaient à de nombreux tests et expériences pour déterminer si oui ou non, cette magie là était forcément maléfique et à quel degré. A St Mangouste, les recherches visaient également l'incidence de la magie noire sur les pandémies magiques et sur les nouvelles armes biomagiques utilisées par les mangemorts ou qui pouvaient être utilisées. Le professeur demanda ensuite si ils en connaissaient d'autres et évidemment, Neyla leva la main. Tout le monde disait qu'elle était une miss-je-sais-tout. Au début, ça l'avait fait beaucoup pleurer. A présent, elle ignorait ceux qui osaient s'en prendre à elle. Etre pleine de savoir était une arme beaucoup plus puissante que n'importe quelle magie et d'ailleurs, les sorciers les plus illustres étaient, eux aussi, des miss-je-sais-tout à un moment de leur vie.

- Professeur, il y a le maléfice de la tour sombre, dit-elle d'une voix posée. La formule est Hastam Tenebris et d'après ce que j'ai lu, il s'agit d'une aiguille noire -d'où le nom de lance parce que c'est à ça que ressemble la baguette pendant que le sort est jeté - qui jaillit de la baguette du sorcier et qui empoisonne de magie noire la victime en se répandant dans son sang. On peut mourir si on est pas vite pris en charge par des médicomages et...hum...Ah oui ! Et aussi, ce sort peut briser les protections de base, il faut donc utiliser un bouclier magique très puissant pour éviter d'y succomber !

Neyla se demanda si il était bien judicieux de répondre à ce point aux questions de son professeur. Sur n'importe quel autre sujet, elle aurait évidemment été encouragée, mais là, il risquait d'être suspicieux, voire de poser des questions. Cependant, elle n'avait absolument rien à se reprocher, aussi remonta t-elle doucement ses lunettes sur son nom et replongea son visage concentré dans l'écriture du cours. Elle allait laisser d'autres personnes répondre, afin de laisser les choses se tasser. Il ne fallait surtout pas que le professeur Cray se mette en travers de son chemin, elle le trouvait gentil et ça lui déplaisait de devoir se justifier devant les gens qu'elle appréciait ou du moins, pour qui elle avait de l'estime.
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Fañch Guivarch, Dim 12 Aoû 2018 - 15:45


Fañch Guivarch rp numéro 265 tw :

Le cours avait commencé et la partie théorique était lancée, la question était simple : il fallait citer des sortilèges considérés comme de la magie noire.

"Humour" : De la magie africaine quoi.

"Le négatif" : Je l'aime bien cette blague.

"Le positif" : Mais c'est raciste !

Autour de lui les élèves commençaient à répondre, comme d'habitude les serdaigles se sentaient obligés d'étaler leur savoir en faisant leur monsieur je sais tout en donnant plein de détails sur les sorts qu'ils citaient ou en donnant plusieurs réponses.

A son tour le géant leva la main pour donner un sortilège qu'il ne connaissait que trop bien puisque effectué il y a quelque temps avec une autre membre de sa maison.

Fañch : Le serment inviolable c'est de la magie noire aussi.

Petit temps de pause avant de renchérir sur un ton sournois.

Fañch : Vous avez déjà utilisé de la magie noire au moins ? Puisque vous nous faites cours dessus, j’espère que vous maîtrisez un peu le sujet.


Dernière édition par Fañch Guivarch le Dim 12 Aoû 2018 - 15:51, édité 1 fois (Raison : Lama juscule)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Theya Alomora, Dim 12 Aoû 2018 - 15:47


La verte et argent à côté d'elle trouvait dommage que les cours ne soient pas tout le temps comme ça, ouais enfin, là j't'avoue qu'un cheval et un chien... C'est le comble Non pas qu'elles n'aimaient pas les animaux au contraire, mais là n'était pas l'endroit. Pas dans une salle de classe. Sa nature de Poufsouffle se réveillait à l'idée de savoir des animaux enfermés contre leur gré.
Le prof commença enfin le cours pour nous demander de citer des sortilèges imprégnés de magie noire. Évidemment les sorts impardonnables sont prononcé en premier, le feudeymon, inferis, maléfice de la tour sombre...
Elle réfléchissait quand à trouver des sortilèges de magie noir, et pas vraiment un sortilège mais une façon de diviser son âme.

- "Il y a les horcruxes qui sont imprégnés de magie noire. Ils sont créer par le meurtre de quelqu'un afin de diviser son âme. Ce qui empêchera la personne de mourir si on tente de la tuer... Il faudra également détruire l'horcruxe avec des moyens radicaux. L'âme du tueur est contenue par l'objet, de ce fait il faudra quelque chose de très puissant pour détruire l'horcruxe. Il ne s'agit plus d'un physique mais il est question d'une partie de son âme si je ne me trompe pas Professeur ?"

Attendant la réaction de son professeur, elle restait un peu perplexe quand à sa réponse. Elle ne savait pas trop si elle avait donné une bonne définition où si ça correspondait à la réponse que voulait le professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Lou Gaellen
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Lou Gaellen, Lun 13 Aoû 2018 - 10:14


Le cours commence enfin. Le professeur veut tester nos connaissances sur le sujet. Il inscrit au tableau les mots clefs au fur et à mesure que les élèves répondent. La partie théorique m’intéresse peu. Je m'ennuie déjà. Aussi, je suis bien contente lorsqu'il nous projette l'image de l'Inferi. Je sors mon carnet de note et m'empresse de faire un croquis. D'autres élèves continuent d'étaler leur science. Finalement ils en savent déjà beaucoup. Le niveau semble assez haut. Dommage pour moi. J'espère seulement que ce cher Mr Cray parviendra à nous apprendre des choses utiles que l'on ne sait pas déjà. Ce ne sera pas facile pour lui non plus.

La question que pose l'un des élèves Serpentard au professeur me fait sourire. Il veut savoir si ce dernier a déjà eu à faire à la magie noire. Question légitime je trouve. Pour enseigner une telle matière il vaut mieux déjà y avoir été confronté. Après tout, c'est en pratiquant et en étant sur le terrain qu'on acquiert le plus d'expérience.

Je trouve ça bien que l'on puisse suivre de tels cours au sein de l'école. La magie noire est un sujet sensible, dangereux même. Il est presque attrayant pour certains. En savoir un peu plus dans ce domaine nous permettra de mieux l'appréhender et de mieux nous défendre aussi.

Je ne vois pas du tout quels sont les huit sortilèges dont Mr Cray nous parle. Je connais bien les trois sortilèges impardonnables mais quand au reste, je ne vois pas du tout. J'ai déjà entendu parler par contre d'objets qui ont un lien avec la magie noire, comme la main de gloire ou le collier d'opale. Mais je ne sais pas si c'est la réponse qu'attend le professeur. Comme ma voisine a évoqué la question des horcruxes, j'hésite à parler des créatures que je trouve fascinante : les détraqueurs. Finalement je repense à tout autre chose que j'ai lu récemment à la bibliothèque et décide d'en parler.  

- Mais professeur Cray, il n'y a pas vraiment de sortilège de magie noire non ? A part les sortilèges impardonnables je veux dire. Comme le dit si bien Artemis Lhow dans l'un de ses ouvrages, je peux très bien me servir d'un sortilège de guérison pour faire le mal. Il prend l'exemple du sortilège de l'Incision, qui sert à la base pour des soins médicaux. Je peux décider de l'utiliser pour trancher la gorge de quelqu'un et le tuer ... la limite entre magie noire et magie blanche dépend finalement de l’utilisation que l'on fait du sort en question.
Revenir en haut Aller en bas
Nach O'Callaghan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Nach O'Callaghan, Lun 13 Aoû 2018 - 11:16


Rien d'anormal au fait qu'elle soit là depuis sa première année à Poudlard. Il allait falloir que je m'habitue au fait que mon cas n'était pas des plus communs. Pas le seul, bien loin de là, d'ailleurs Lou était là pour le prouver. Dans tous les élèves d'Uagadou que je pouvais retrouver ici il avait fallu que ce soit elle. Mais c'était décidé, cette fois-ci j'allais pas me laisser faire, c'était fini cette période de souffre douleur, fini ces journées à m'arranger pour l'éviter. C'était bien beau de le penser, fallait-il encore que je l'applique.

Prendre mal le fait qu'elle rigole à une telle information ? Non, impossible. Qui se sentirait visé en expliquant une telle chose ? Rien que d'y repenser, alors que ça venait de se dérouler, j'avais l'impression que ce n'était pas totalement vrai. Comme si ma cervelle en avait inventé toute une partie. Mon sourire juste avant de me présenter avait bien dû lui indiquer que je ne lui en tenais absolument pas rigueur.

« Enchanté Cendra. Oui, j'ai quatorze ans et pas douze mais j'expliquerais ça aussi quand plus tard pas vraiment envie d'me faire taper sur les doigts. »

Une sixième année ? Avec ça aussi j'avais du mal, mélanger toutes les années dans les cours. C'était étrange. Les élèves de première année n'avaient-ils pas censé avoir un apprentissage différent que ceux qui terminaient p'tit-à-p'tit ? Peut-être qu'il n'y avait qu'une partie de tout ça en base commune et que chaque année avait son cours plus personnalisé sur le côté ? Ca ne servait à rien de tenter de prévoir comment Poudlard se déroulait, la seule façon de percer ce ''mystère'' c'était de demander ou d'attendre de voir comment ça se passerait par la suite.

Je finassais mon petit tour de la salle, comme prévu j'avais bel et bien évité tout le fond de la classe histoire d'être sûr et certain de ne pas croiser le regard de Lou. Je reportais mon attention vers Cendra, attendant toujours en même temps que le cours ne commence. Elle avait sa tête posée sur ses mains. Je fronçais des sourcils me demandant ce qui se passait.

« Tu te sens pas bien ? »

Ca en avait tout l'air en tout cas. On ne se met pas dans cette position sans aucune raison, mise à part la fatigue ou un inconfort quelconque je ne voyais pas trop ce que ça pouvait être.

Avec tout ce qui s'était déroulé j'en avais pratiquement oublié que nous étions bel et bien dans une salle de cours et que celui-ci n'allait pas tarder à commencer. En tout cas c'est ce que m'indiquait le claquement de mains que le prof venait de faire. Je me ressaisissais sur ma chaise, non sans regarder tout de même de temps en temps vers Cendra. Si elle n'allait pas bien j'allais tout de même devoir prévenir quelqu'un.

Le regard de monsieur Cray me mit un peu mal à l'aise, sans aucun doute que celui-ci était dû à notre bavardage. Qu'est-ce qui était le plus important ? Hum, à vrai dire si elle n'allait réellement pas bien elle allait répondre à ma question et de là je demanderais pour aller à l'infirmerie. Et si elle me répondait pas ? Une syncope ? J'pourrais toujours tenter de la rattraper avant qu'elle ne touche le sol.

*La Magie noire et les Sortillèges Impardonnables ? On commence directement sur un sujet comme ça ? Pfiou, on passe pas par quatre chemins à Poudlard.*

Ce que je connaissais là-dessus ? Pas grand-chose à vrai dire, 'fin autant qu'un adolescent normal de mon âge si pas un peu plus mais rien de bien extraordinaire. Mais contrairement à beaucoup de gens j'avais un véritable avis sur ce sujet, un qui lié ces deux sujets. Celui-ci m'avait valu pas mal de moqueries. Est-ce que ça serait le même ici ? Qu'importe, je préférais être droit avec moi-même que de me taire pour m'intégrer. Cependant je préférais ne pas intervenir directement, jauger un peu ce qui allait être dit. Découvrir si quelqu'un partageait mon avis mais aussi me rendre compte du niveau des autres. Celui-ci allait être bien inégale vu la différence d'année qui pouvait nous séparer.

Les premiers sorts à être cité étaient les plus connus. Le trio tout en haut de la liste. Doloris, une poufsouffle qui l'avait cité. Elle ne rentra pas trop dans les détails mais suffisamment pour comprendre l'utilité de celui-ci. Imperium, encore de la part d'une jaune, c'est celui qui pour moi allait être à la source de ma réponse. J'allais pas m'étendre dessus plus que ce qu'elle avait déjà fait, elle avait précisé le plus important. Sans surprise le sort de la mort sorti, cette fois-ci de la bouche d'une rouge. Y avait-il réellement grand-chose à dire dessus mise à part ce qu'il engendrait ? Non pas réellement. Sa définition était comme l'effet de l'Avada Kedavra, simple et courte.

Les réponses commençaient à défiler, définition de la magie noire, des sorts que je ne connaissais pas et d'autre d'on j'avais au moins entendu parlé. Je grattais au fur et à mesure que les informations tombaient. Si jamais ce que les élèves disaient été faux je n'aurais qu'à corriger. J'étais habitué à écrire et j'avais même eu des cours de la part de mon père sur la bonne façon de prendre des notes. Des symboles servant à aller plus rapidement, une mise en page efficace et rapide à mettre en place, 'fin vous savez très certainement de quoi je parle.

C'est une serdaigle qui donna le plus d'informations en une réponse. Celle qui avait pris la parole face à Elhiya. Les Infernis, ces créatures qui avaient empli les histoires que l'on me racontait ou que je lisais quand j'étais plus jeune. Les morts-vivants ... Brrr, j'y avais cru durant des années mais ça m'avait semblé être trop lointain ... Quel ne fut pas ma surprise quand on m'apprit que ceux-ci existaient réellement. Tout d'un coup toutes ces histoires et films me semblaient tellement plus effrayants ...

Le prof donnait un peu plus de renseignements sur certains des sorts au fur et à mesures que les élèves répondaient. Il notait même au tableau les noms, pas des élèves hein. Etait-ce réellement nécessaire d'aller aussi loin sur l'application du sort des zombis ? Je jetais un nouveau coup d'oeil vers Cendra, histoire de voir comment elle se portait.

Nouvelle réponse de la bleue, cette fois-ci sur le maléfice de la tour sombre. Encore un d'on je n'avais jamais entendu parler. Une sorte de poison si j'avais bien compris. Je prenais note encore plus rapidement quand elle prenait parole. Contrairement au serpentard qui prit parole, faut dire que le sort en disait long sur son utilisation.
Je soupirais en entendant son autre question. Cherchait-il à refaire partir le cours en vrille ? J'espère que non. Ou alors qu'il soit foutu à la porte bordel.

J'avais entendu vaguement parler de horcruxe mais sans plus. Faut dire que c'était plus un sort touchant à l'histoire du coin et non d'où je venais. Sans parler du fait que ça remontait à bonne lurette si mes souvenirs étaient bons.

Sans avoir besoin de me tourner je reconnaissais la voix de Lou. Un p'tit frisson pratiquement indétectable me parcourra le corps. J'arrivais toujours pas à me rendre compte qu'elle était encore une fois dans la même école que moi alors que nous étions à l'autre bout du monde.
Est-ce que je me serais attendu à ça ? Non jamais, il y avait bel et bien quelqu'un qui partageait au moins un peu mes idéaux … Cette personne c'était Lou … L'horreur … Ca aurait pu être n'importe qui d'autre dans cette pièce … Est-ce que ça signifiait qu'elle n'était pas tant une peste que ça ? Non !

Je décidais enfin de me jeter à l'eau. Allais-je être source de moqueries ? P't'être, si oui tant pis.

« Comme l'a dit Lou la frontière entre la magie blanche et noire est très fine. Par exemple si Imperium est compris dans la magie noire la Danse endiablée devrait l'être tout autant non ? Après tout avec elle on oblige une personne à faire quelque chose, oui c'est limité à une danse qu'il ne peut pas maîtriser, mais c'est tout de même l'obliger à faire quelque chose contre son grès. Il en garde souvenir mais ça reste une obligation. Il ne maîtrise plus son corps comme sous un Imperium. Ou alors s'il n'est pas repris en tant que magie noire est-ce que le fait d'utiliser Imperium juste pour faire danser une personne devient quelque chose d'acceptable et de légal ? Ca devrait non ? Et encore Danse Endiablée n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. La preuve Lou» je frissonnais un rien « en a cité un autre. »

J'avais conscience de la faiblesse de mon argumentation, d'ailleurs je pointais moi-même du doigt ce qui était bancale. Mais ce n'était pas quelque chose de facile de proposer sa façon de penser, se trouvant bien souvent à mille lieux de celle des autres, devant tant de têtes inconnues. En sachant que ça serait peut-être le sujet de brimades par la suite.

« Est-ce que dans la plupart des cas la magie noire et la blanche ne sont pas juste départagées par notre étique et la façon d'on on les utilisent ? Encore une fois je rejoins Lou sur ce point. Surtout de la magie blanche vers la noire. Utiliser un sort de magie blanche pour faire du mal à une personne, pour l'empêcher d'atteindre un but ou j'sais pas quoi encore brouille la limite entre ces deux magies. Il y a plein de sorts qui provoquent des douleurs, jamais au point de Doloris mais l'idée est la même, celle de faire souffrir. En quoi est-ce que ça change la donne ? »

Je m'enfonçais un peu sur ma chaise, remarquant que j'avais ''beaucoup'' parlé comparé à pas mal d'élèves. J'avais tendance à toujours m'emporter sur ce sujet. Un peu gêné je rougissais mais cette couleur n'était pas due qu'à cette gêne … Lou partageait les mêmes idées que moi alors qu'elle n'était rien d'autre qu'un tyran crapule. Une personne qui ne méritait pas de pouvoir suivre une scolarité en agissant comme elle le faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Helen Rose
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Helen Rose, Lun 13 Aoû 2018 - 20:21


Je ne remarque Jade que lorsqu’elle prend la parole. Comment ai-je pu la rater ? C’est l’une des personnes à être arrivée en dernier, après que l’animation se soit essoufflée.
Mes yeux analysent les rangs à la recherche de Cassandra. Elle n’est pas là. Elle aurait forcément été à côté d’elle, de toutes façons.

Puis, une Gryffondor dont le minois me dit quelque chose prend la parole. Elle n’a pas peur de prononcer la formule "Avada Kedavra". Sachant que certains sorciers peuvent faire de la magie sans baguette, formuler un sort puissant à voix haute - surtout celui-ci - me donne des frissons. Lorsque j’ai prononcé la formule "Endoloris" tout à l’heure, je me suis efforcée de prendre un ton tellement neutre que si j’avais dit "ornithorynque" ou n’importe quel autre mot incongru, ça passerait inaperçu.

Voilà, j’ai compris pourquoi j’ai loupé Jade… Parce qu’à l’instant où j’ai pensé à lui, en me disant "manquerait plus qu’il apparaisse, comme par magie", ben il est apparu et a dissimulé Jade de son immense carrure. Oui, je parle bien de La Montagne ! D’ailleurs, c’est pas anodin si je l’appelle secrètement ainsi. Ce type est tellement grand qu’il est difficile pour lui de passer inaperçu. Par contre, que culot de sous-entendre que le prof ne sait pas de quoi il parle ! Lorsque je suis entrée dans le cours, un étudiant a parlé de non respect de vie privée. Il a même parlé de porter plainte pour harcèlement… J’avais regardé le prof de travers lorsqu’il avait enlevé 25 points à Poufsouffle. C’est bien la peine de se décarcasser quand un prof peut enlever tous les points qu’il veut, quand il le veut, et tout ça parce que des élèves veulent pas assister à son cours.

Pire que l’Avada Kedavra de tout à l’heure, - alors que le pire pour moi est bien la mort - les mots d’une Serpentarde me répugnent, m’horripilent. Pire que des frissons, les images d’une gorge ouverte en sang se fixent sur mes rétines lorsqu’elle explique clairement comment égorger quelqu’un avec un sort de magie blanche, destiné à faire le bien au premier abord. Ce qu’elle dit me rappelle les propos de Mr Benbow, qui avait si bien expliqué le sujet des limites entre magie noire et magie blanche : c'est l’utilisation qu’on en fait. Même des sorts basiques de magie blanche peuvent tuer. Sachant cela, tout est possible, et tout le monde est sujet à être happé vers le Mal.

Les Inféris, les créatures de l’enfer. Moi, je dirais plutôt des morts-vivants. Car c’est bien ça. Des morts que l’on ressuscite pour les contrôler. Tout comme dans les films d’horreurs, que notre père nous laissait regarder bien trop tôt pour notre âge, les brûler ou les démembrer, c’est la solution pour s’en débarrasser. Finalement, les références moldues ne viennent pas forcément de n’importe où. Ou bien les réalisateurs n’étaient pas moldus. Les sorciers peuvent-ils devenir réalisateurs ? Mais la question n’est pas là. La photographie que diffuse le prof reste, elle aussi, ancrée dans mon cerveau, et je réalise alors que ces créatures, que l’on ne voit que dans les films, existent bel et bien.

Plus le temps passe, et plus ma réalité se déforme. Toutes les croyances qui m’habitaient, sur lesquelles j’ai fondé ma vie, se sont effondrées comme un château de carte. J’ai découvert, et je suis toujours en train de découvrir, une toute autre réalité. Un monde parallèle. Un monde magique. Magnifique et horrible à la fois. Je suis encore trop jeune pour me l’expliquer, mais je sens que ma vie change, et qu’elle n’a pas fini de changer.
J’ai l’impression d’’être l’héroïne d’un film. Et le film, c’est ma vie. Hormis que le scénariste n’aie pas rédigé mon scénario à l’avance et que le réalisateur n’aie pas tourné la suite du film. La fin de l’histoire, heureusement pour moi, me semble lointaine, et son contenu est imprévisible. Si je croisais le réalisateur de ma vie, saurait-il me dire ce qu’il se passerait ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Jackson Hartman, Lun 13 Aoû 2018 - 22:28


De nouveau la jeune fille au cheveux bleu m'interpelle pour répondre à la question générale. Elle me parle du Maléfice de la Tour Sombre et explique de quoi il s'agit en mentionnant la formule adéquate, je hoche la tête de temps en temps.

Tout à fait Miss Sol. Seulement il s'agit du Maléfice de la Lance Sombre et non de la Tour. Mais ces effets sont tels que vous l'avez mentionner. Pour avoir une chance de se protéger, il suffit d'utiliser la formule Protego Horribilis. Ce bouclier est plus puissant que celui de base, vous devez l'utiliser contre la magie noire.

Un élève de Serpentard, plutôt grand pour son âge, lève la main avant de prendre la parole. Je hoche la tête avant d'écarquiller les yeux. Utiliser de la magie noire ? Je pourrais presque pouffer de rire... Mais je garde mon sérieux et lâche un petit sourire.

La formule pour effectuer un serment inviolable se nomme Cardia Fidelita Thanat Lex. Concernant la pratique de la magie noire, j'ai déjà utiliser certains sortilèges lors d'entraînement.

Je garde mon regard sur le jeune Guivarch quelque instant avant de tourner la tête vers une Poufsouffle afin d'écouter sa réponse. Ah les Horcruxes... Elle explique en quoi consiste une horcruxe et comment peut-on en créer. Je souris et hoche la tête. Je n'ai eu que des bonnes réponses pour le moment, mes élèves sont très assidus. Je suis bien content.

C'est cela Miss Alomora. Quand une personne crée un Horcruxe, il divise son âme, la moitié restant en lui tandis que l'autre se réfugie dans un objet. Il est possible de diviser autant que nous le souhaitons notre âme. N'importe quoi peut faire office d'Horcruxe, même un animal ou un être humain. Lors de l'époque de Voldemort et Harry Potter, celui-ci était un Horcruxe ainsi que le serpent du Mage Noir. Un être humain Horcruxe est lié à l'âme réfugier dans son corps, il peut communiquer avec son propriétaire et voir de ces propres yeux. Mais s'il meurt, il ne peut revivre, étant tuer avec l'autre âme.

Je pose mon regard sur toutes les têtes présentes, regardant leurs réactions, quand j'appris ceci plus jeune un frisson avait parcouru mon corps. Seul les êtres fous peuvent tuer pour le plaisir afin de fragmenter leurs âmes... Une élève de serpentard semble perplexe sur l'utilisation du mot magie noire. Je penche la tête sur le côté pour l'écouter. Je fronce les sourcils en l'écoutant, un autre élève, issu de la même maison, continue dans le même domaine. Et bien... Ils en connaissent des tas de choses. Et ils essaient de comprendre, cela me rappelle moi à leur âge, je souris avant de prendre ma respiration.

N'importe quel sort, peut-importe d'où il provient, peut blesser une personne ou une créature. Le fait qu'un sortilège est nommé Sortilège de Magie Noire, veut dire qu'un Mage Noir l'a créer et que ceux-ci l'utilisent. Mais ils peuvent tout à fait utiliser un sortilège dit de magie blanche pour causer une blessure grave. La Danse Endiablée oblige une personne à danser tandis qu'un Imperium nous permet de prendre le total contrôle d'un corps. Le premier n'est point utiliser par les Mangemorts tandis que le second a fait des ravages lors des deux Grandes Guerres opposant Voldemort et le Ministère de la Magie. C'est pour cela qu'il est considérer comme un sortilège de magie noire. Donc même si une personne utilise l'Imperium pour faire une blague à un ami, il risque d'être envoyer à Azkaban. Le Ministère en as décider ainsi.

Je reprend mon souffle, avant de faire marcher les rouages de mon cerveau. Le jeune Nach vient juste de rentrer dans le domaine de la politique. Je m'approche du premier rang en croisant les bras, je pince ma lèvre inférieure tout en lâchant un long soupir.

Cela dépend de votre éducation Mister O'Callaghan, certaines personnes pensent que seule la magie blanche doit exister, d'autre le contraire, quelque un voudrait que les deux magies ne soient qu'une. La limite entre la magie noire et la magie blanche ne dépend que du Ministère de la Magie. Ce sont eux qui régissent les lois de notre monde. Même si vous utiliser un sortilège dit de magie noire pour une bonne raison, vous serez considéré comme un criminel. Les lois sont telles qu'elles le sont. Peut-être qu'un jour la magie ne sera que magie et nous ne verrons plus de différences entre elles. Le temps nous le dira. Tout ceci est politique Mister. Si vous le voulez bien, nous allons continuer le cours. Vous pourrez faire un débat avec vos camarades en dehors du cours si vous le souhaitez. Est-ce que vous connaissez d'autres sortilèges imprégnés de Magie Noir ? Si personnes d'autre à d'idée, je vous les énoncerais et expliquerais puis je passerais à la suite du cours.

Lâchant un sourire au jeune Nach, je retourne à mon bureau pour m'y asseoir dessus. Je claque des mains pour réveiller les jeunes élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Nach O'Callaghan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Nach O'Callaghan, Lun 13 Aoû 2018 - 23:40


J'avais suivi avec énormément d'attention les dires du prof'. Apparemment le niveau de la classe était bel et bien haut et contrairement à ce que j'avais cru, la différence entre les années n'était apparemment pas aussi marquée. La preuve, mise à part quelques corrections, monsieur Cray n'avait pas réellement eu besoin de reprendre les explications des élèves au fur et à mesure que ceux-ci répondaient. Il ne faisait qu'apporter un peu plus de détails. Je continuais à gratter tout en m'inquiétant pour ma camarade de banc.

L'histoire des horcruxes semblait être la plus complexe du lot. Je ne sais pas réellement pourquoi mais je trouvais que ses effets et la façon d'on on devait s'y prendre pour arriver à ses fins ressemblait plus à de la magie vaudou qu'à celle qu'on utilisait dans cette partie du monde. Elle avait un contre partie, chose plutôt rare dans ce domaine. Une sorte de rite même, 'fin de ce que j'avais compris en tout cas. Je marquais le paragraphe d'un X sur le côté gauche de ma feuille. Indication que ce sujet avait le mérite d'être un peu plus creusé. Ca restait pas mal flou dans ma tête.

Je redoublais d'attention quand le prof' se mit à répondre à Lou et à moi. Il faisait d'une pierre deux coups contrairement aux autres élèves. Faut dire que nos sujets ne formaient pratiquement qu'un et que j'avais laissé que très peu de temps entre ses mots et les miens. Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour que mes yeux s'ouvrent comme deux billes. Comment pouvait-il tenir de tels propos ? Comment pouvait-il penser que ce qui sortait de sa bouche pouvait être juste ? Oui, comme je l'avais relevé moi-même, intérieurement, l'exemple de l'Imperium et de la Danse Endiablée était pris entre deux extrêmes. Mais de là à simplement dire qu'un sort de magie noire ne l'est qu'à condition d'être crée et utilisé par un Mangemorts ... C'est prendre un raccourci et même marcher à travers champs là. Je fronce les sourcils en remarquant son pinçage de lèvre et son soupir. Voilà qu'on l'emmerdait avec nos questions, tout du moins c'était mon impression.

*''Les lois sont telles qu'elles le sont.'' Autrement dit, j'ai pas de réponse à ça du coup ferme la.*

Je serrais mes poings, je tentais d'apporter des arguments, de comprendre en quoi la magie blanche est si différente de la noire. Tout ce que j'ai comme réponse c'est que l'une est créée par des méchants et casée par des gentils, l'autre non. Que le fait que ce soit comme ça n'est pas immuable mais qu'il ne sert à rien d'en parler. Pourtant le cours n'était-il pas sur les Sortilèges Impardonnables et la magie noire ? Que je sache j'étais encore dans le sujet. Mes jointures blanchissaient un peu sous la pression.

Une ''ombre'' noire passa sur mon visage. Je jugeais être dans mes droits d'élève d'aborder un tel sujet et tout ce que j'avais pour réponse : ''T'en parlera dehors.''. C'est quoi ce prof' ? Incapable de tenir un cours sans l'aide d'autres personnes et en plus incapables de donner des réponses cohérentes dès que l'on quittait un peu son confort.

Je ne m'étais pas trompé, encore une fois ce sujet était juste ultra mal vu ou juste totalement incompris. Comment peut-on se retrouver à une telle place sans en avoir les épaules ? Ou plutôt en n'ayant rien à faire de tout mise à part de ce qu'on pense être bon à être donné durant le laps de temps du cours. ''Tu veux apprendre ? Débrouille toi moi je donne que mon cours.'' Mon visage était bien moins sympathique, plus fermé, un peu plus vilain je dirais même sans que ce soit réellement perceptible. Quelque chose y avait changé.

« Excusez-moi monsieur mais que je sache ça reste tout de même dans le sujet du cours non ? Vous avez noté magie noire et non sortilèges de magie noire. Mais si vous voulez réellement clore le sujet je vous suivrais juste après cette petite question, si vous voulez bien bien sûr. Du coup, si j'ai bien compris la magie noire ne l'est que parce qu'elle est utilisée par un Mangemort et créée par celui-ci. Qu'en est-il du coup si l'Imperium n'avait pas été utilisé durant ces guerres et qu'il n'avait pas été crée par une telle personne ? Serait-il là aussi de la magie noire ou alors pas du tout vu qu'il rentrerait pas dans cette catégorie comme vous l'avez décrite. En suivant ce que vous avez expliqué la magie noire n'est pas que mauvais sorts. Après tout si un Mangemort décide de créer un sort qui soigne et l'utilise ça reste de la magie noire. A moins que je n'ai pas bien suivi. Ou alors il faut prendre en compte que le Minister peut lui-même choisir ce qui est magie noire ou blanche ce qui contredit cette histoire d'utilisation et de création que vous avez affirmé. J'dois dire qu'avec vos explications vous m'avez un peu perdu. »

Ca recommençait, je remontais dans cet énervement de quand on tentait de me couper court dans mes paroles mais que j'avais raison. Pas que ce soit spécialement le cas là, mais j'avais l'impression d'être dans mon droit de demander une telle chose. Tout comme Lou, même si je la détestais. Et puis à mes yeux j'avais raison. Nous voir de cette façon simplement balayé alors que nous tentions d'aborder ce sujet, certes sous un autre angle mais le cours disait bien ''Magie Noire'' et non sortilèges de cette branche. 'Bon, il avait bien demandé si on connaissait des sortilèges imprégnés de celle-ci mais de là à nous rembarrer de cette façon.

« Et pour répondre à votre question, non j'en connais pas d'autre que ceux qui ont été cités. »

Est-ce que c'était vrai ? Pratiquement, je pouvais donner des effets de quelques sorts rentrant dans cette définition ou alors des noms un peu erroné mais j'avais aucune envie de lui faire ce plaisir. A ce moment je n'étais pas encore au courant du sang vélane qui coulait dans mes veines, malheureusement celui-ci n'apportait pas qu'un aura que beaucoup définissait de beauté. Dans ce genre de moment, c'était l'harpie qui prenait le dessus. Mon regard était sombre, posé sur le prof', mâchoires crispées et dents serrées. Je n'avais pas été impoli mais j'avoue que j'avais appuyé sur certains points qui auraient techniquement dû être évité vu ma place d'élève. Qu'importe, s'il racontait n'importe quoi c'était son soucis pas le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Jackson Hartman, Mar 14 Aoû 2018 - 1:48


Le jeune homme s'excuse et essaie d'en savoir plus, prétextant que le titre du cours est "Magie Noire" et non "Sortilèges de Magie Noire". Il me demande tout de même ma permission pour continuer, je hoche la tête, je suis très intéresser par ce qu'il vas me dire. Il pose plusieurs questions, donne des explications, des exemples, puis m'explique qu'avec ce que j'ai dit je l'ai un peu perdu. Je passe ma main dans les cheveux et souris.

Le Ministère de la Magie nous dis que la Magie Noire a été créer et est utiliser par les Mages Noirs. Tous les sortilèges puissants, dangereux, qui ont fait de nombreux victimes et qui sont utilisés par les Mangemorts, sont considérés comme des Sortilèges de Magie Noire. Si l'Imperium avait été utiliser par les membres du Ministère afin de combattre leurs ennemis, il se pourrait que ce sortilège soit considérés comme de la Magie Blanche. Si un sortilège de soin est créer par un Mangemort, il pourrait être considéré comme un sortilège de Magie Noire.

Je me lève et regarde les élèves, ils doivent tous bien suivre le "débat" qui se passe entre Mister O'Callaghan et moi-même, buvant nos paroles, peut-être qu'ils essaient de savoir si je suis un partisan des Mangemorts ? Qui sait ?

Tout dépend du Ministère de la Magie. Si demain un nouveau Ministre était nommé et qu'il décidait que le sortilège de l'Imperium soit un sortilège de Magie Blanche, cela sera fait dans la minute qui suis. Le Ministère de la Magie combat l'Ordre Noir depuis Grindelwald, peut-être depuis plus longtemps encore. Différents comités décident si un sortilège sera considéré comme tel ou tel magie. Peut importe la raison de son utilité vous serez considéré comme un criminel. Si je vous est encore perdu avec mes explications, dite le moi. J'essaie de vous expliquer au mieux. Mais ce domaine est compliqué, de nombreux débats fusent sur les différents sortilèges existants. Cela rentre un peu dans le domaine de la politique, chaque partie politique ayant son propre opinion. Cela divise notre Monde.

Je pose mon regard sur celui du jeune serpentard, me suis bien exprimer ? A-t-il compris ce que je lui est dit ? Les autres ont-ils compris ? Même les adultes des fois ont du mal à comprendre ce domaine... Mais ce jeune homme m'impressionne tout de même... A son âge il s'intéresse déjà à ce débat existant depuis des siècles et des siècles.

En tout cas, je vois que vous vous connaissez sur ce sujet Mister O'Callaghan. Si vous voulez en savoir plus, avoir encore plus de détail, vous pourriez allez-voir un membre du Ministère. Peut-être qu'ils pourront plus vous aiguiller sur le sujet. Je vous conseille de lire les différents livres qui existent sur ce débat, il y en a énormément, certains sont considérés comme... comment dire ? Que l'auteur est bête, qu'il ne sait pas de quoi il parle. Lisez ceux-ci. Ces personnes ont une vision différente de celle des politiciens ou de la nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Theya Alomora, Mar 14 Aoû 2018 - 2:28




(HRP:Changement un peu de rédaction, j'utilise la seconde personne à la place de la troisième désormais)

A ta suite, d'autres avaient continuer à poursuivre un débat auquel tu ne savait pas vraiment comment prendre position. Ta voisine de table pensait qu'il n'y avait pas réellement de sortilège de magie noire, que l'on pouvait, utiliser des sortilèges pour soigner à de mauvaises fins. C'est pas faux... Comme disait un autre Serpentard, tout dépend de l'éducation. C'est vrai... Chacun le voit comme il le ressent, il est vrai que lorsque l'on utilise des sortilèges à des fins de souffrance, ce n'est pas forcement très... Humain ?
Enfin bon, après tout il faut bien que le bien et le mal existe. Dans le monde dans lequel nous vivons, tout existe en pair. Un mot et son contraire, la vie et la mort, le bien et le mal, et comme d'autres diraient le Ying et Yang.

Le professeur répondit aux autres réponses et tu notais tranquillement sur ton parchemin les précisions qu'il apportait :

Magie Noire et sortilèges impardonnables

Sortilèges impardonnables :


- Doloris : Endoloris, provoque une douleur qui a long terme peut rendre fou (ex de ma part : Frank et Alice Londubat)
- Imperium : Impero, contrôler une personne sans contraintes et que cela soit détectable
- La Mort : Avada Kedavra, aucun contre sort (ex : seul survivant à ma connaissance Harry Potter)


Magie noire :
branche néfaste de la magie, faire souffrir son prochain, côté sombre. Mages noirs, condamnés par le Ministère et envoyés à Azkaban.


Feudeymon : Animales Ignes Exitioses Invocatur a Nigra Magica, Fait apparaitre un feu magique prenant la forme de créatures qui font disparaitre tout sur leur passage.

Inferis : sorte de mort vivant, création par de multiples sortilèges de magie noire, tel que le sort de confinement (Cell Mortem Inclusio : momification), marionnettiste (Mortuis Resurgunt Oboediunt Me sur des cadavres),  possibilité de les tuer par le feu et l'acide, de les découper. Souvent utiliser par l'Ordre Noir lors d'attentats, ils peuvent nous couper des membres.

Maléfice de la Lance sombre : Hastam Tenebris, engendre une petite aiguille noire au bout de la baguette qui empoisonne le sang de la victime (mort possible), pour s'en protéger : Protego Horribilis.

Serment inviolable : Cardia Fidelita Thanat Lex, il entraine la mort de celui qui trahit le serment.

Horcruxe : diviser son âme autant de fois qu'on le souhaite, peut être porter sur un être vivant ou un objet (ex : de Harry Potter et Voldemort). Possibilité de communication avec l'horcruxe "vivant" ainsi que voir par ses yeux. L'horcruxe ne peut pas revivre contrairement à celui qui a créer ce dernier.

Distinction magie blanche et noire : limite surtout décidée par le ministère




Sur ces dernières notes tu décidais d’interagir toi aussi sur le sujet :

- "Merci pour les précisions professeur. J'aimerais donner mon point de vue si vous permettez, je pense que tout doit exister de paire non ? Après tout, le monde à été régit ainsi, si on se fit à certains mythes et légendes. Le paradis, l'enfer, oui et non, le bien et le mal, le ying et le yang. Tout est relatif, et dépend également de chacun et de notre éducation comme vous le dites. En effet la limite est fixée par le ministère. C'est assez compliqué. Disons que d'un point de vue humain, la magie noire serait d'utiliser des sortilèges ou potions à de mauvaises fins, faire souffrir etc. Tandis que la magie blanche serait d'utiliser les potions ou sortilèges,  pour apporter le bien dans le sens par exemple, sauver des vies, ne pas blesser, ne pas tirer profit à l'insu d'autrui. La limite entre le bien et le mal d'un point de vue "humain" est régie par un libre arbitre propre à chacun. Et le ministère a son propre libre arbitre que l'on doit respecter."

Tu regrettais peut-être de t'avoir exprimer car le professeur avait répondu déjà répondu au serpent. Tu réfléchissais à un autre sortilège pour la magie noire et tu en avait un florilège qui te venait à l'esprit... Mais tu opta plutôt pour la potion d'abord.

- "Il y a aussi la potion de régénération, comme utilisée par Peter Pettigrow pour faire réapparaitre Voldemort..."
réfléchissant un peu à ce que tu allais proposer ensuite "En parlant de Voldemort il y avait aussi le sort utiliser pour faire apparaitre la marque des Ténèbres dans le ciel, il me semble que l'incantation est Morsmordre si je ne me trompe pas ?"

Attendant la réaction de ton professeur et des autres élèves, tu continuais de regarder tes notes, ta plume à la main pour être prête à prendre d'autres notes.


Revenir en haut Aller en bas
Helen Rose
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Helen Rose, Mar 14 Aoû 2018 - 18:55


Me voici devant un discours différent de celui de Mr Benbow. J’avais déjà eu du mal à me mettre en tête ce qu’étaient les limites entre les deux formes de magie selon Benbow. Et maintenant, il faut que je retienne une autre raison. Plus simple à comprendre, cependant. Se dire que la magie noire, c’est celle créée et utilisée uniquement par les mages noirs, aussi appelés Mangemorts, c’est déjà plus facile à retenir.
Le seul point qui me turlupine, c’est que la magie blanche, c’est pour faire le bien. Donc, par exemple, pour sauver une vie. Si un Mangemort crée un sortilège bénéfique pour sauver l’un des siens, c’est de la magie blanche, puisqu’il sauve quelqu’un… À moins que de sauver un Mangemort, donc secourir une personne mauvaise, c’est considéré comme un acte mauvais. Oui, ça paraît logique. C’est comme de la complicité. Donc, sauver un méchant, c’est devenir méchant, et sauver un allier, c’est être gentil.
Et donc, le Ministère de la Magie et tous les autres sorciers gentils n’utilisent que des sorts gentils pour arrêter les méchants ? Des fois, ils doivent quand même utiliser des méthodes de ruse pour y arriver, non ? Sinon, s’il n’y a que les méchants qui peuvent utiliser des sorts puissants et rusés, les méchants vont toujours gagner… Les gentils sont désavantagés s’ils s’obligent à ne pas utiliser la magie noire et puissante pour arrêter les Mages noirs. Sauf évidemment s’il existe des sorts de magie blanche plus puissants que la magie noire. Mais bon, en même temps, si les gentils pouvaient lancer un Imperium pour contrôler les méchants, il n’y aurait plus aucun méchant…
Par contre, il y a juste un passage que je n’ai pas compris.

— Monsieur ? C’est quoi "l’Ordre Noir depuis Grindelwald" ?
Revenir en haut Aller en bas
Cendra Sundrop
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Cendra Sundrop, Jeu 16 Aoû 2018 - 19:06


La vie a un drôle d'humour quand même. Enfin, là tu le trouves pas forcément drôle. T'es stressée, au bord de la panique. Tu serres le pendentif autour de ton cou dans ta main, mais ça te rappelle encore plus ta rencontre avec Lou. Nach a l'air inquiet, vraiment inquiet. Et là, tu te rends compte que t'as pas répondu à sa question.

- Euh, si si, ça va.

Tu hésites. Mais tu décides que tu peux lui faire confiance.

- C'est cette fille de Serpentard, Lou. C'est... Compliqué. Je t'expliquerai après le cours si tu veux.

Trop abattue pour sourire vraiment, mais tu laisses les coins de ta bouche remonter légèrement.

Et le cours commence. Le prof demande des exemples de magie noire. T'écoutes en silence alors que les élèves citent les sortilèges impardonnables, les horcruxes, les inferi et quelques autres... Et puis Lou prend la parole. Tu sursautes, parce que tu t'attendais pas à ce qu'elle parle. En plus, elle dit quelque chose de vachement pertinent sur la limite entre magie noire et magie blanche. Puis Nach la rejoint et le débat continue entre lui et le prof. C'est super intéressant, alors t'écoutes avec autant d'attention que tu peux. Et tu prends des notes au passage, sur une feuille à part, pour ne pas mélanger avec la liste de sortilèges cités.

Peu à peu, tu reprends de l'assurance. T'es en cours, il va rien se passer de plus que ça avec Lou. Tu fouilles ta mémoire. Un souvenir te revient, d'une discussion avec ton grand-père, il y a des années... Oui. C'est flou. Mais tu seras pas la première à pas donner tous les détails.

- Professeur, ça n'a rien à voir avec ce débat, mais pour en revenir aux sortilèges de magie noire, il me semble qu'il y en a un qui permet d'aspirer la vie de la victime pour la transférer vers le lanceur. J'ai perdu le nom...

Tu réfléchis un moment.

- Ah oui, le maléfice de l’Absorption... Non, du Drain de Vie.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Matt Deliers, Ven 17 Aoû 2018 - 18:47


Cours soporifique redevenu classiquement monotone. Les [très exactes] 17 minutes du joyeux beau bordel précédant la classe avaient été [très exactement] 8 fois plus intéressantes que les malheureuses [et elles aussi très exactes] 21 minutes qui venaient de s'écouler depuis le début du cours officiellement retardé et d'un intérêt quelconque. Le Deliers, averti litigieuse-ment pour avoir tapé dans un cheval pétrifié, avait gravalé sa colère ponctuelle. Le poing droit serré il tentait de prendre des notes de la main gauche. Déjà qu'il confondait les chiffres 2 et 5, l'écriture via sa main inhabituelle ressemblait fortement pour le coup à une fiente de Jobarbille lâchée depuis le haut d'un gratte-ciel londonien. Il arriverait jamais à se relire.

Il avait écouté M. Cray lancer les hostilités de son cours. La magie noire. Les sortilèges impardonnables. Sujet intéressant à suivre quand même. Des idées en tête, le Deliers voulait quelques réponses sur des sujets bien précis. Des sortilèges imprégnés de magie noire. La question professorale ne tarda pas à fuser tandis que les gentils petits élèves Poudlardiens - redevenus subitement conformistes et avides de balancer leur savoir insatiable - s’engageaient à lui répondre. Sûrement pour se donner bonne conscience. En tête forcément l'intarissable Miss Je-Sais-Tout [Neyla]. Matt regarda surpris les trois Serpentards [le géant Fañch, la douce Lou et le discret Nach] se prenant au jeu alors qu'il aurait juré de leur désintéressement vis-à-vis du cours. Le débat lancé par le jeune Vert sur le combat éternel et la frontière subtile mais subjective, donc propre à chacun, entre le Bien et le Mal. Sujet malgré tout intéressant. Tuer quelqu'un c'est mal. Mais si ce quelqu'un a tué ou va tuer des milliers de gens, c'est bien non ? Il continua sa prise de notes, reprenant sa plume dans sa main de prédilection. Histoire de bien noter ce qui allait suivre. Une armada de Blaireaux se mit à parler les uns après les autres. Des prises de paroles que Matt nota dans un coin. Pourrait sans doute servir un jour.

Il balaya la salle de classe du regard. Il réajusta son bonnet sur sa tête pour laisser sortir ses oreilles. Il avait une question et mieux valait être prêt pour entendre la réponse. Plume à encre prête à gratter du parchosse. Voyant un créneau libre pour en caser une, il leva la main pour avoir la parole avant de demander avidement Professeur, pouvez-vous nous parler de la Nécromancie ? Pour le coup ça c'est de la pùtain de magie noire ! Content et des étoiles plein les yeux, le Gryffondor attendit patiemment la réponse à LA question qui le taraudait.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Jackson Hartman, Ven 17 Aoû 2018 - 21:44


Une jeune élève de Poufsouffle étale quelques lettres sur un parchemin avant de demander la parole, auquel j'accorde aussitôt. Elle demande si elle peut donner son point de vue sur la limite entre la magie noire et la magie blanche. Hochant la tête de temps en temps, je souris, tout ce qu'elle vient de dire est véridique. Chacun a son point de vue, tout comme le ministère qui est dirigé par le Ministre.

Tout comme vient de le dire Miss Alomora, chacun ayant sa propre éducation, il a donc son propre avis. Cela est donc compliquée de mettre une limite entre la magie blanche et noire ou non.

La jeune femme continuant en évoquant une potion de régénération ainsi que le sortilège évoquant la marque des ténèbres. Je hoche la tête tandis qu'une autre élève, venant de la même maison, demande ce que je voulais dire avec "l'Ordre Noir depuis Grindelwald."

Cette potion est très dangereuse, elle crée un nouveau corps, mais on ne sait pas comment cela fonctionne sur le cerveau. Pour invoquer la Marque des Ténèbres, il s'agit bien du sortilège Morsmordre. Quiconque l'utilisant vas directement à Azkaban. Gellert Grindelwald fut un Sorcier qui terrorisa l'Europe durant les années 20 puis 40, pendant la Seconde Guerre Mondiale plus exactement. Son pire ennemie était Albus Dumbledore, un grand Directeur de Poudlard. Grindelwald et Dumbledore s'étaient promis de diriger le monde une fois adultes, tant celui des Sorciers que celui des Moldus.

Me levant, je contourne le bureau afin de projeter une image montrant les deux plus grand sorciers du monde, Albus Dumbledore et Gellert Grindelwald.

Lors d'une dispute entre la famille de Dumbledore et Grindelwald, la sœur d'Albus fut tuer et l'amitié entre les deux hommes fut brisé. Grindelwald chercha la Baguette de Sureau afin d'asseoir son pouvoir sur l'Europe de l'Est et sur les Moldus. Il alla ensuite aux Etats-Unis afin d'utiliser les pouvoirs d'un Obscurial. Il fut arrêté et envoyer en prison grâce à Norbert Dragonneau, il s'échappa en 1927.

Pendant tout ce temps, je fait défiler des photos de Grindelwald, de la prison où il fut emprisonner, celui qui a aider à son arrestation.

Durant la Deuxième Grande Guerre des Moldus, Grindelwald fut de nouveau au pouvoir. Notre monde demanda de l'aide au jeune Aulbus Dumbledore afin de le stopper. Suite à un long combat, le mage noir fut enfin prisonnier. Il y reste jusqu'en 1998, année où Voldemort l'assassine en pensant que la Baguette de Sureau serait enfin en sa possession. Des centaines de personnes sont mortes lorsque Grindelwald était au pouvoir. Qu'elles soit moldus ou sorcières.

Une jeune élève de Poufsouffle - aujourd'hui ils sont en formes en tout cas les jaunes ! - m'évoque le sortilège du Drain de Vie. Je hoche la tête tandis qu'un autre élève, un jeune homme et de Gryffondor cette fois-ci, prend la parole. Me demandant des informations sur la Nécromancie.

Le sortilège du Drain de Vie permet de voler la vitalité de son adversaire, ce sort dure jusqu'à que la personne est trop affaiblie pour se défendre ou bouger. Seul un contre-sort très puissant ou bien la mort du lanceur permet d'annuler ce sortilège. Concernant la Nécromancie... C'est une branche obscure de la magie noire. Pour la définir, je pourrais dire qu'il faut utiliser la Nécromancie afin d'essayer de faire revenir les morts à la vie. Selon Albus Dumbledore, cette magie n'a jamais fonctionner. Refaire vivre un corps et une âme est impossible. Les Inféris, les Morts-Vivants ou les Squelettes animés n'ont pas d'âmes. Les fantômes n'ont pas de corps. Et la pierre de résurrection nous permet de parler à l'âme d'un mort. Aucun cas concret est connu sur le fait qu'une âme et un corps, tous deux morts, aient ressuscités ensemble.

Je croise les bras et regarde mes jeunes élèves. Un sourire s'affiche sur mon visage.

Est-ce que vous voulez d'autres explications, d'autres détails sur les sujets abordés ? Si vous voulez donnez encore votre point de vue sur la limite entre la magie noire et la magie blanche, allez-y. Sinon, vous pouvez me donner un autre exemple de sortilège imprégné de magie noire.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Jade Wilder, Sam 18 Aoû 2018 - 2:05


Classique, les trois sortilèges impardonnables étaient cités en premiers. C'était bien sûr les réponses les plus évidentes puisque sévèrement punies par la justice magique... et à juste titre. Donner la Mort, torturer et prendre possession d'un corps qui ne vous appartient pas, c'est tout simplement horrible. Néanmoins il y avait tant d'autres sorts qui mériteraient un tel traitement. Jade se souvenait parfaitement de cours où elle avait subit un Electrocorpus, par quelqu'un qui n'avait jamais été démasqué au final. Ou peut-être que si, elle n'avait pas été tenue au courant des suites de l'affaire. Quoi qu'il en soit, ce sort n'était pas classé comme l'un des plus dangereux mais il avait causé de gros dégâts physiques pendant un temps chez la jeune fille. Et mentaux au final, car le choc était toujours là. Encore à ce jour, elle ne supportait pas la simple allusion de ce sortilège qui avait faillit donner un tournant bien étrange à sa vie.

D'autres sorts furent ensuite abordés. Le Feudeymon, ou le Cell Mortem Inclusio. Le second plus particulièrement, faisait frémir d'effroi la jeune Italienne. L'idée même d'avoir affaire à ce genre de créature lui donnait froid dans le dos. La photo affichée par le professeur de Défense contre les Forces du Mal n'aidait pas. Comment pouvait-on faire ça ? Honnêtement c'était bien une branche de la magie à laquelle elle n'avait aucunement envie de toucher.

Il y avait de très bonnes descriptions, notamment des Poufsouffles qui semblaient des plus motivés - et qui rendait fière son âme de préfète - mais aussi d'une Serdaigle dont Jade ne connaissait pas le nom (Neyla). En voilà une qui portait bien ses couleurs, elle semblait bien renseignée sur le sujet. Peut-être à un point presque inquiétant d'ailleurs. Quoi que cette idée lui passa à peine à l'esprit, après tout elle aussi lisait des choses peu orthodoxes pour en apprendre plus et reconnaissait aisément que cela la fascinait. La terrifiait, aussi, mais la fascinait sans aucun doute. Pas étonnant donc, que d'autres élèves soient dans le même cas. En revanche d'autres semblaient aller dans la confrontation. Sérieusement il s'était passé quelque chose en début de cours ? Fañch semblait aller vers un esprit de confrontation avec l'enseignant. Si ce n'était pas étonnant dans les cours de Cara - qui se voyait de plus en plus détestée - là ça l'était déjà plus. La réponse de l'enseignant fut plutôt calme par rapport au ton utilisé par l'élève, ce qui rassura un peu la blondinette. Au moins, pas d'esclandre à ce cours ! (si elle savait...)

Au final, il y eut un véritable débat quand une élève aborda l'idée que tout sortilège pouvait être utilisé pour faire le mal, ce qui rejoignait l'avis de Jade ainsi que sans doute de beaucoup de personnes. C'était comme ça partout, même avec les meilleures choses on peut faire quelque chose d'horrible. Sans y prendre part, la préfète écoutait les différents arguments. C'était un débat éternel, un peu comme celui du secret magique qui restait sacrément polémique. A propos de polémique, la nécromancie fut évoquée également. Peu de renseignements à dénicher sur ce sujet, elle avait essayé pourtant, mais c'était souvent tourné à la dérision. D'après l'enseignant, c'était une supercherie d'ailleurs. Hm... Un instant, Jade s'imagina pouvoir ramener les êtres chers qu'elle avait perdu. Elle en avait souvent rêvé, pouvoir revoir sa mère, son père, certains de ses amis... Et pourtant ça paraissait inhumain de jouer contre la Mort. Alors pourquoi les gens se permettaient-ils de jouer si facilement avec la vie, pour la prendre et l'arracher ? A ses yeux, c'était tout aussi inhumain.

- Est-ce que vous voulez d'autres explications, d'autres détails sur les sujets abordés ? Si vous voulez donnez encore votre point de vue sur la limite entre la magie noire et la magie blanche, allez-y. Sinon, vous pouvez me donner un autre exemple de sortilège imprégné de magie noire.

Est-ce qu'elle avait envie de participer au débat ? Pas vraiment, en fait. Elle était trop campée sur ses positions, les avis extérieurs lui étaient souvent insignifiants malheureusement. C'était un sacré défaut qu'elle avait tenté de vaincre mais ça n'était pas franchement simple. Et puis à ses yeux ça ne demandait pas à être relancé. Alors, elle se concentra sur la suite de la demande, d'autre sorts de magie noire ? Oui elle en connaissait certains mais ses informations étaient particulièrement incomplète. Il s'agissait de magie noire après tout, tout savoir à ce propos méritait une recherche approfondie qu'elle n'avait pas fait. Peut-être à Barjow et Beurk un de ces jours... Tant pis, elle dirait ce qu'elle savait. Alors elle leva à nouveau la main avant de prendre la parole.

- Il me semble qu'il y a un sort qui peut transmettre la lycanthropie sans morsure. Je sais qu'une fois touché, la première transformation a lieu dans la minute, mais je n'en sais pas plus.

Encore une fois, d'horribles intentions, étant donné ce que ce genre de chose pouvait pousser à faire. Un loup-garou, ce n'était pas rien et elle espérait sincèrement qu'aucun de ses proches n'aurait à le subir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Theya Alomora, Dim 19 Aoû 2018 - 19:38



 

Les Pouffys étaient dans la place aujourd'hui et plus motivé que jamais. Ça faisait plaisir à voir, t'écoutais attentivement les autres afin d'enrichir tes connaissances. Une Jaune qui demandait des renseignements sur l'Ordre de Noir de Grindelwald. Ce nom te faisait frissonner.

Le professeur répondit aux autres réponses et tu notais tranquillement sur ton parchemin les précisions qu'il apportait :

Magie Noire et sortilèges impardonnables

Sortilèges impardonnables :


- Doloris : Endoloris, provoque une douleur qui a long terme peut rendre fou (ex de ma part : Frank et Alice Londubat)
- Imperium : Impero, contrôler une personne sans contraintes et que cela soit détectable
- La Mort : Avada Kedavra, aucun contre sort (ex : seul survivant à ma connaissance Harry Potter)



Magie noire :
branche néfaste de la magie, faire souffrir son prochain, côté sombre. Mages noirs, condamnés par le Ministère et envoyés à Azkaban.


Feudeymon : Animales Ignes Exitioses Invocatur a Nigra Magica, Fait apparaitre un feu magique prenant la forme de créatures qui font disparaitre tout sur leur passage.

Inferis : sorte de mort vivant, création par de multiples sortilèges de magie noire, tel que le sort de confinement (Cell Mortem Inclusio : momification), marionnettiste (Mortuis Resurgunt Oboediunt Me sur des cadavres),  possibilité de les tuer par le feu et l'acide, de les découper. Souvent utiliser par l'Ordre Noir lors d'attentats, ils peuvent nous couper des membres.

Maléfice de la Lance sombre : Hastam Tenebris, engendre une petite aiguille noire au bout de la baguette qui empoisonne le sang de la victime (mort possible), pour s'en protéger : Protego Horribilis.

Serment inviolable : Cardia Fidelita Thanat Lex, il entraine la mort de celui qui trahit le serment.

Horcruxe : diviser son âme autant de fois qu'on le souhaite, peut être porter sur un être vivant ou un objet (ex : de Harry Potter et Voldemort). Possibilité de communication avec l'horcruxe "vivant" ainsi que voir par ses yeux. L'horcruxe ne peut pas revivre contrairement à celui qui a créer ce dernier.

Distinction magie blanche et noire : limite surtout décidée par le ministère

Potion de régénération : Dangereuse, peu de connaissance sur les actions au niveau cérébral.

Marque des ténébres : Morsmordre Allé simple pour Azkaban

L'ordre Noir et Grindelwald : Sorcier des années 20-40, anciennement ami de Dumbledore puis enemis, ils s'étaient juré de dominer le monde ensemble. Une dispute entre les deux hommes engendra la mort de la petite soeur de Dumbledore, ce qui mit fin à leur amitié. Grindelwald recherche la baguette de sureau et va aux Etats-Unis pour un Obscurial, arrêté à cette occasion grâce à Norbert Dragonneau. Il s'échappe de prison en 1927. Combat entre Dumbledore et Grindelwald pendant la Seconde Guerre Mondiale moldu. Grindelwald est prisonnier jusqu'en 1998 où il se fait tuer par Voldemort, ce dernier pensant qu'il était le possesseur de la baguette de sureau. Centaines de personnes mortes (moldus et sorciers).

Sortilège du Drain de vie : Vole la vitalité de l'adversaire jusqu'à ce qu'il soit trop affaiblie pour combattre. La mort du lanceur ou un contre-sort très puissant peut annuler le sortilège.

Nécromancie :  Branche de la magie noire, faire revenir les morts à la vie. Refaire vivre un corps possible, mais pas l'âme et le corps. L'âme peut être ressuscité grâce à la pierre de résurrection mais pas avec le corps.




Quand le professeur faisait passer des images de la Grindelwald au tableau tu sentais ta peau parcourue de frissons en repensant aux milliers de morts engendré par cette guerre... Le professeur demanda si les élèves voulaient poursuivre le débat magie noire et magie blanche, mais toi tu préférais passer à autre chose. Ta préfète avait réagit en citant un sort qui permettrait de transmettre la lycanthropie. Sérieux, on peut faire devenir loup-garou en lançant un sort ?

T'avais hâte que le prof réponde et toi en attendant tu cherchais d'autres sorts de magie noire que le professeur pourrait expliquer, mais tu pensais simplement à des êtres....

- "Les détraqueurs font-ils partis de la magie noire ?"

Tu réfléchissais afin d'apporter des sorts pour satisfaire ton professeur :

- "Il y a Sectumsempra, qui est un sort inventé par Severus Rogue, il blesse violemment la personne visée en créant des profondes entailles. Mais monsieur, considérez-vous que tout les maléfices relève de la magie noire ? Étant donné que ce mot est composée par le mot "mal" mais certains des maléfices permet de se défendre non ?"


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 7

 Cours N°1 : Magie Noire & Sortilèges Impardonnables

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.