AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 19 sur 22
Une petite clairière pour un entraînement
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22  Suivant
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard

Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 9 Avr 2016 - 14:11


LA de Malicia accordé


Rachel ne savait pas très bien si Malicia avait comprit l’allusion du « c’est grave docteur », référence à un dessin animé moldu qu’elle regardait étant petite. Elle avait en fait conservé cette salle habitude de placer des expressions ou des mots moldus dans ses conversations. Parfois quand elle parlait, elle voyait la lumière s’éteindre dans le regard des gens, ce qui généralement la faisait bien rire d’ailleurs. La blonde néanmoins, qu’elle est comprit ou pas, répliqua positivement arracha un sourire à la dernière année.

- Je sais que ça à l'air compliqué, mais tu verras, en fait c'est assez simple. Il faut que tu arrives à mettre tes peurs de côtés.

Plus facile à dire qu’à faire. Rachel n’avait jamais été courageuse, jamais pour elle-même en tout cas. On ne l’avait jamais prise au jeu du « tout le monde l’a fait il ne reste plus que toi » ou du « je suis le plus fort et banana ». Enfin si… mais pour des choses ou elle savait qu’elle ne risquait rien. Entrer dans une maison abandonné et passer la première dans une autre mais hanté, accepter de traverser un lac à la nage, monter sur un manège qu’elle savait ne pas supporter.

- Bon, je ne vais pas te mentir, les sensations du transplanage ne sont vraiment pas agréables, mais à force on s'y habitue.

- Si tu le dis…
marmona la verte.

Malicia ne relève pas la remarque et sembla rester de marbre alors qu’elle continuait son cours improvisé. Cependant pour quelqu’un qui apprenait tout doucement à la connaître, comme Rachel, il était évident que le petit éclair de malice qui était passé dans son regard n’était pas anodin. Au vu de la situation, la blonde aurait put clairement lever les yeux au ciel que ça aurait été pareil.

- Je ne sais pas si tu as lu ça dans les livres, mais la désartibulation est dû à un manque de détermination. Donc, si tu n'es vraiment pas sûre de vouloir transplaner, que tu as un doute ne donne pas d'impulsion à ton corps ! Et sache aussi, que même si tu as le permis, ça ne veut pas dire que tu ne peux pas te désartibuler.


Evidement qu’elle l’avait lu, c’était en grande partie pour ça qu’elle n’avait pas encore son permis. Rien que pour ça en fait ! La concentration lui faisait souvent défaut, elle l’avouait sans complexe et pour ce qui en était de la détermination… non il ne valait mieux pas en parler.

Prenant légèrement la sorcière de court, Malicia se leva et invita Rachel à faire de même. Dès lors Rachel senti une grande montée d’adrénaline l’envelopper et lui retourner l’estomac tandis que la blonde lui demandait de s’accrocher à elle.

FLOP. Le néant. La vitesse. Ça tourne… Trop... CRAC.

- Alors les effets ?


Pour toute réponse, Rachel leva la main devant Malicia pour lui demander d’attendre. Puis, après quelques secondes de lutte intérieure, la vérité sortie enfin. Une vérité sous forme d’un amas de nourriture à moitié digéré et à la couleur suspecte. D’ailleurs il n’y avait pas que la couleur qui l’était, en général l’odeur et la composition ne donnait pas envie non plus.

Prévoyante, Rachel avait eu le reflexe de tenir ses cheveux lorsqu’elle s’était penchée en avant et ce fut Malicia qui eu l’idée de préserver sa robe de sorcière. Verte ou blanche, elle ne savait pas trop, Rachel se redressa lentement, flageolante.

- Ça répond à ta question ?

Berk. Encore nauséeuse, Rachel alla se chercher sa bouteille d’eau, histoire de se rincer la bouche. Un vent d’air froid lui fit également du bien, tandis qu’elle regrettait de ne pas avoir ramené des pastilles de menthe. De son côté, Malicia semblait sourire, nullement inquiète. Rachel non plus ne l’était pas, beaucoup vomissait tout comme elle la première fois, ça aussi elle l’avait lu dans les livres.

- On peut refaire un peu de théorie le temps que la gerbe passe ? quémanda-t-elle en s’asseyant sur l’herbe. C’est quoi la différence entre la première et la deuxième étape ? Et comment on fait pour trouver son chemin dans tout ce merdier ? Je suis pas mal douée en orientation, mais j’ai mes limites !
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Malicia Evans, Mar 12 Avr 2016 - 5:03


Les LA accordés valent pour tout le RP

Elle lui avait expliqué le principe du transplanage succinctement. Et avait transplané avec la Verte-et-Argent, accrochée à son bras. Alors qu'elle demandait comment Rachel se sentait. Celle-ci dégobilla son repas aux pieds de la blonde. Réprimant un air de dégoût, l'enseignante détourna la tête avant de se reculer de quelques pas. S'éloignant du cercle que Evans avait fait apparaitre, Rachel la suivit. On peut refaire un peu de théorie le temps que la gerbe passe ? Son élève s'assit et l'enseignante en fit de même. C’est quoi la différence entre la première et la deuxième étape ? Et comment on fait pour trouver son chemin dans tout ce merdier ? Je suis pas mal douée en orientation, mais j’ai mes limites ! Lui lançant un sourire qui se voulait encourageant, elle commença un long monologue. Pour la première étape, il faut fixer son esprit sur la destination où on veux aller. Donc, par exemple, quand on est dans ce cercle. Elle pointa son doigt sur le cercle où les deux jeunes femmes étaient quelques minutes plus tôt. Il faut penser "très fort" au cercle où on veut aller. Malicia pointa du doigt l'autre cercle à une vingtaine de mètre d'elles. Ne vraiment avoir que ça à l'esprit. Tu ne penses à rien d'autre. Tu n'entends rien, tu te mets dans ta bulle quoi.

Se décalant un peu, Malicia s'installa plus confortablement sur l'herbe avant de demander à Rachel si elle avait compris le principe. Mais pour que tu optimises ton transplanage, il faut que tu travailles ta concentration ! Pour la seconde étape, c'est la détermination. Alors pour cette étape, je dois te l'avouer que je ne saurais te l'expliquer correctement. Après avoir fixer ton esprit sur ta destination, il faut que tu sois sûre de vouloir y aller. C'est là que la désartibulation intervient. Tu ne dois pas changer d'avis, ni hésiter.. C'est une des parties des plus complexes. Le chemin que tu effectueras dans le "néant" se fera tout seul ou quasiment, pas besoin de GPS. Elle était moldu, non ? Donc, les GPS la Verte-et-Argent, elle connait. Lui lâchant un sourire encourageant. D'autres questions ? Tu veux réessayer le transplanage ?
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Rachel Ester Pasca, Mar 12 Avr 2016 - 17:50


Compatissante, Malicia la laissa s’asseoir dans l’herbe le temps de récupérer un peu. Comme elle s’en était doutée, le transplanage n’était pas spécialement fait pour elle. Déjà qu’elle se sentait mal en voiture… Là le voyage ne durait certes que quelques secondes pas plus, mais les sensations étaient telle, que cela suffisait à rendre malade quelques minutes. Imaginez alors la puissance, la violence ?

Posant la première question qui lui venait à l’esprit, l’une des plus importantes selon l’étudiante, qui avait encore du mal à vraiment comprendre toutes les règles à suivre dans ce genre de transport.

- Pour la première étape, il faut fixer son esprit sur la destination où on veux aller. Donc, par exemple, quand on est dans ce cercle. Il faut penser "très fort" au cercle où on veut aller. Ne vraiment avoir que ça à l'esprit. Tu ne penses à rien d'autre. Tu n'entends rien, tu te mets dans ta bulle quoi, Malicia expliquait, montrant les cercles qu’elle avait elle-même tracé pour appuyer ses dires et Rachel acquiesçait.

Jusque là tout allait bien. La deuxième étape maintenant :

- Mais pour que tu optimises ton transplanage, il faut que tu travailles ta concentration !


Rachel détourna le regard. Elle ne voyait vraiment pas pourquoi Malicia appuyait sur ce point là en particulier. Pas du tout !

- Pour la seconde étape, c'est la détermination. Alors pour cette étape, je dois te l'avouer que je ne saurais te l'expliquer correctement. Après avoir fixer ton esprit sur ta destination, il faut que tu sois sûre de vouloir y aller. C'est là que la désartibulation intervient. Tu ne dois pas changer d'avis, ni hésiter… C'est une des parties des plus complexes.


- D’accord,
acquiesça encore une fois la brune, essayant de mettre de l’ordre dans ses esprits.

Se concentrer sur le lieu… par exemple Poudlard, même si c’était impossible sans autorisations spéciales. Puis se concentrer sur l’espace à occuper, genre… la salle commune des serpentards ! Et être sur de vouloir y aller avant de… sauter ? Donner de l’impulsion à son corps ? Et enfin, trouver son chemin… OUAIS, rien de plus simple !

- Le chemin que tu effectueras dans le "néant" se fera tout seul ou quasiment, pas besoin de GPS.

Rachel s’amusa de la référence moldu, contente de voir qu’elle n’était pas la seule à en utiliser et encore plus contente d’apprendre que la dernière étape, celle qu’elle redoutait le plus, était en fait la plus facile à maîtriser.

- D'autres questions ? Tu veux réessayer le transplanage ?

Rachel grimaça, mais se releva tout de même, consciente qu’elle jouait avec le diable. Aucune chance qu’elle se retienne ne vomir, mais elle sentait que ce passage était nécessaire pour bien comprendre.

Et un, deux, trois ! CRAC. Vomissement… et oui ! Elle devait sans doute avoir changé de couleur, mais cette fois la sorcière resta debout, se concentrant sur sa respiration tandis que la blonde faisait disparaitre les deux marres de gerbes de la prairie d’un coup de baguette.

- Il y a une potion ou un sort pour limiter des effets du transplanage sur les corps ?
demanda-t-elle tremblante.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Malicia Evans, Mer 13 Avr 2016 - 13:17


Elles venaient de réessayer de transplaner. Et encore un vomissement. Détournant la tête, elle regarda le ciel en attendant que Rachel termine de dégobiller. Malicia nettoya les flaques de vomis puis regarda Rachel. Elle était plus pâle que d'habitude. - Il y a une potion ou un sort pour limiter des effets du transplanage sur les corps ? Ah. Non. Malicia prit un air désolée avant de poser sa main sur l'épaule de la sorcière. Contrairement à Rachel, Malicia n'avait jamais été autant malade lors d'un transplanage, c'était fou. Ou peut-être pas. Malicia avait quand même l'estomac plus accroché que d'autres personnes. Malheureusement, il n'y a rien que je connaisse. La prenant par les épaules, Malicia entraîna Rachel sur le sol, lui conseillant de se reposer quelques dizaines de minutes.

Malicia s'était accoudée sur le sol, relevant un peu son tee-shirt pour bronzer en attendant que la sinople reprenne ses esprits. Ca va mieux ? Puis se relevant un peu, elle s'asseya en tailleur et commença à parler de la troisième étape. C'est vrai que tourner sur place en essayant de se frayer un chemin dans le néant, ça paraissait un peu.. disons.. flou ? Mais ce qui était si sûre, c'est qu'il ne fallait pas flancher au dernier moment. Faut être sûre de soi. Puis pendant plusieurs dizaines de minutes, les deux jeunes femmes parlèrent théorie. Malicia essayant d'expliquer au mieux comment transplaner. Tu as compris ou tu as d'autres questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Rachel Ester Pasca, Ven 15 Avr 2016 - 14:45


Rachel se laissa entraîner au sol alors que Malicia venait de lui apprendre qu'il n'y avait aucun moyen de limiter les effets du transplanage sur le corps. Pas de bol. En plus avec la chance qu'elle avait c'était sûr qu'elle ne s'y habituerait jamais.

En les voyant, une tiers personne aurait sans doute pensé que les deux jeunes femmes étaient entrain de prendre le soleil, tranquillement assises ou allongées sur l'herbe. Discutant de chose et d'autre de la vie. Pourtant non, il s'agissait bien d'un cours.

C'était sans doute ça que Rachel appréciait le plus chez la blonde, le fait qu'elle ne se prenait pas la tête. Le fait qu'elle restait elle-même en toute circonstance, même en cours. Un côté un peu "m'en foutisme" que les deux sorcières avaient plus ou moins en commun.

- Ça va mieux ?


Rachel hocha positivement de la tête. En transplanant elle était malade, mais heureusement ses nausées partaient assez vite par la suite. Pas comme le mal de la voiture.

Rassurée par le fait que la troisième étape se faisait... tout seul disons, Rachel était tout de suite un peu plus à l'aise à l'idée de transplaner. Jusqu'à présent personne n'avait réussi à lui fournir une explication suffisante sur cette troisième étape. C'était peut-être pour ça qu'elle devait passez tout ses examens deux fois. Ce n'était pas la même logique que chez les moldus, parfois il n'y en avait même aucune, alors même que c'était nécessaire pour la dernière année.

- Tu as compris ou tu as d'autres questions ?


- C'est déjà arrivé qu'un sorcier de 12. 13 ou 14 ans transplane sans le vouloir ? Je veux dire... au fond le tout c'est de le vouloir et de bouger d'une certaine manière. Il n'y a pas de sort.


La brune se doutait que la réponse était non, autrement ça se saurait, elle l'aurait su avec tous les livres qu'elle avait lu. Ce qu'elle ne comprenait pas c'était pourquoi ça n'était jamais arrivé justement. Et pas seulement. Dans un ouvrage il était question du transplange d'escorte avec un elfe.

- Un sorcier qui transplane avec un elfe de maison... est-ce qu'il peut entrer comme il veut dans des lieux comme Poudlard ? Après tout ces créatures ne sont pas sensible aux protections ni aux restrictions du Ministère alors...

La mains de Rachel tremblait, mais celle-ci le cacha en arrachant une énième brindille d'herbe et en la tordant dans tous les sens. Pas question que sa main la trahisse alors qu'elle avait réussit à ne pas montrer sa peur dans sa voix. Après tout, tous les mangemorts devaient alors un elfe de maison. Qu'est-ce que l'esclavage quand on terrorise et que l'on tue ?
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Malicia Evans, Mar 19 Avr 2016 - 15:53


Les deux jeunes femmes avaient transplané plusieurs fois et contrairement à l'enseignante Rachel supportait très mal le voyage. Normal après tout, la blonde utilisait le transplanage depuis un poil plus longtemps que son élève. Les deux sorcières s'étaient installées confortablement sur le sol pour prendre un bain de soleil. Ah. Oui. Non. Pour permettre à Rachel de se reposer et calmer ses douleurs stomacales. A moitié relevée, une question posée, une réponse positive. Et c'est repartie. Voici la partie théorique de la troisième étape. Une des plus importantes et des plus subjectives. Plusieurs minutes passèrent et les deux sorcières discutaient. Enfin, la discussion était plutôt à sens unique. Quoi de plus normal pour une prof après tout ? Des questions, plus de questions ? Le silence. Enfin. C'est déjà arrivé qu'un sorcier de 12. 13 ou 14 ans transplane sans le vouloir ? Je veux dire... au fond le tout c'est de le vouloir et de bouger d'une certaine manière. Il n'y a pas de sort. Ah. Non. Encore du bruit. Encore une question. Un sourire étira les lèvres de l'ex sinople.

Il n'y a pas un gosse ? Plutôt connu qui avait réussi à disparaître et à réapparaître dans un autre endroit alors qu'il essayait d'échapper à je-ne-sais-plus-quoi. Raah, bordel pourquoi il a fallu que les cours d'Histoire de la Magie soient boycottés ? La blonde fronça les sourcils pendant qu'elle réfléchissait. Capturez le moment, une blonde réfléchie ! Malicia abandonna ses recherches et soupira. Il me semble que c'est déjà arrivé, un gosse qui essayait d'échapper à quelqu'un et il a transplané sans le vouloir. Après, je ne pourrais pas t'en dire plus. Ma mémoire me fait défaut en ce moment. La mémoire. C'est comme si elle n'existait pas. Depuis quelques jours, ses souvenirs se faisaient la malle. Alzheimer la guette. Un comble pour quelqu'un qui a peur de vieillir. Erk. Une pensée comme ça a le don de lui donner des frissons.

Relevant la tête, Malicia tenta de cacher au mieux son malaise et écouta la serpentard. Un sorcier qui transplane avec un elfe de maison... est-ce qu'il peut entrer comme il veut dans des lieux comme Poudlard ? Après tout ces créatures ne sont pas sensible aux protections ni aux restrictions du Ministère alors... Ah. Le malaise est parti du côté de l'étudiante. Un rien pouvait faire stresser la brune. Comment la rassurer pour qu'elle évite d'angoisser ? Oui, avec un elfe de maison on peut entrer dans n'importe quels endroits, mais.. Malicia se rapprocha un peu de Rachel et posa sa main sur le bas de sa cuisse. Si ça peut te rassurer, je ne pense pas qu'un mangemort utilise des elfes pour entrer dans des lieux comme le ministère ou le château. Bah non, il se débrouille d'une autre manière pour entrer dans des endroits avec des protections anti-transplanage, y a plus de défi et pis on est toujours mieux servis que par soi même.

Voulant changer de sujets, la blonde se releva en un bond et tendit la main à Rachel pour l'aider à se remettre sur ses pieds. La blonde emmena son élève dans un des cercles et montra du doigt l'autre cercle à quelques mètres d'elles. Que dirais-tu d'essayer seule ? Posant la main sur son épaule, la blonde la serra comme une preuve d'encouragement et de soutiens. Il faut que tu essaies de bien suivre à la lettre toutes les étapes. Et s'il y a le moindre problèmes, je suis là.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 20 Avr 2016 - 19:32


Cherchant à comprendre le fonctionnement d'un transplanage réussi, la sorcière posait toutes les questions, même loufoque, qui lui passait par la tête. Dont celle-ci :

- C'est déjà arrivé qu'un sorcier de 12. 13 ou 14 ans transplane sans le vouloir ? Je veux dire... au fond le tout c'est de le vouloir et de bouger d'une certaine manière. Il n'y a pas de sort.


La blonde souriait, avant de froncer les sourcils, signe qu'elle réfléchissait. Ce qui était aussi le cas de Rachel. La magie était un art nébuleux, peu logique alors même que la verte était quelqu'un d'assez logique. Incollable en math, lorsqu'elle était encore à l'école moldu. Alors même si elle s'en sortait plutôt pas trop mal en enchantement, les examens lui posait de gros problèmes de compréhensions. Comme pour ses A.S.P.I.C.s qu'elle avait dut repasser deux fois alors même qu'elle connaissait les réponses lors de son premier passage.

- Il me semble que c'est déjà arrivé, un gosse qui essayait d'échapper à quelqu'un et il a transplané sans le vouloir. Après, je ne pourrais pas t'en dire plus. Ma mémoire me fait défaut en ce moment.


Rachel haussa les épaules. Comme quoi...le transplanage c'était à ne rien y comprendre. De son côté la blonde réprima un frisson, peut-être avait-elle pensé à quelque chose de désagréable. Ou peut-être commençait-elle simplement à avoir froid. Il faisait beau et doux, mais une légère brise était tout de même de mise.  

La dernière année observa sa bienfaitrice un peu plus en détail tendis qu'elle ne faisait pas attention. Belle, forte, indépendante... elle avait le profil type, le regard type d'une personne qui avait dut se débrouiller seule et qui s'en était sortie. Quelques dommages collatéraux étaient toujours à déplorer, mais au final elle pouvait être fière. Rachel n'en aurait pas été capable, pas toute seule. Heureusement qu'elle était là.

Prise d'un élan d'affection soudain pour cette dame (hihi ^^) qui lui était venu en aide et l'avait prise sous son aile, Rachel se racla la gorge pour éviter de la prendre dans ses bras. Depuis qu'elle avait onze ans elle était seule, personne n'avait plus veillé sur elle depuis ce fameux jour où elle avait reçu cette fameuse lettre. Elle ne voyait sa famille qu'un cinq semaine dans l'année, six quand tout allait bien. Et eux ne savait rien, ni le bon ni le mauvais. Rien. Pas même le fait qu'elle devait porter un uniforme, qu'elle arborait fièrement la couleur verte, qu'elle avait de bonne note, qu'elle était journaliste comique pour un journal reconnu, qu'elle avait été victime d'harcèlement et de deux attaques terroriste...  Ils se savaient rien.
D'ailleurs en parlant des mangemorts...

- Un sorcier qui transplane avec un elfe de maison... est-ce qu'il peut entrer comme il veut dans des lieux comme Poudlard ? Après tout ces créatures ne sont pas sensible aux protections ni aux restrictions du Ministère alors...


- Oui, avec un elfe de maison on peut entrer dans n'importe quels endroits, mais..

La brune baissa la tête tandis qu'elle senti Malicia se rapprocher et poser sa main sur sa cuisse en geste protecteur, rassurant. Rachel releva le regard vers elle, se rendant soudainement compte qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de parler avec elle de la lettre qu'elle lui avait envoyé. C'est vrai, qu'en était-il de ses parents finalement ? La dernière année s'en voulait. Certes c'était Malicia qui l'avait prise sous son aile et non l'inverse comme elle en avait l'habitude, mais c'était la moindre des choses non ? D'aider quand on le peu. Rendre la pareille.

- Si ça peut te rassurer, je ne pense pas qu'un mangemort utilise des elfes pour entrer dans des lieux comme le ministère ou le château.


L'adolescente resta muette, mais elle n'était pas convaincue par la théorie de la blonde. Certes les mangemorts en tant que sorciers n'étaient, ne devait pas être les personnes les plus sensés, les plus cohérent du monde, mais pourquoi se priver d'une telle... possibilité. A leur place elle n'aurait pas hésité une seule seconde.

Se relevant d'un bond, Malicia tendit la main à Rachel pour l'aider à se relever, signe que le cours reprenait. La partie pratique en tout cas.

- Que dirais-tu d'essayer seule ?

Euh... l'étudiante fit les gros yeux, peux convaincu par l'idée.

- T'es sûre... ? Il ne vaudrait mieux pas faire ça dans un lieu spécial si jamais... je foire ?


Foirer. C'était uns évident à dire que "désartibuler". Moins effrayant. Malicia posa pourtant sa main sur l'épaule de la brune et la serra comme pour l'encourager. Sorte de message mut comme pour dire : "tu peux y arriver".

- Il faut que tu essaies de bien suivre à la lettre toutes les étapes. Et s'il y a le moindre problèmes, je suis là.


Faisant la mou, Rachel se déplaça tout de même jusqu'au centre du premier cercle. C'était quoi déjà la première étape ?

L'estomac noué, la gorge sec, les mains moites, la sorcière fixa intensément l'autre cercle. "Ne pas se désartibuler, ne pas se désartibuler, ne pas se désartibuler...". La brune tenta d'ignorer sa professeure qui l'observait, prête à intervenir ou à l'encourager s'il le fallait. Un instant elle eu vraiment l'envie de renoncer, mais elle savait que jamais Malicia ne la laisserait partir sans avoir essayé. Quitte à y passer la nuit s'il le fallait.

Sentant la magie affluer dans son ventre pour se propager dans tout son corps, Rachel inspira un grand coup se senti partir comme si elle sautait. Elle se retrouva alors chahuté de toute part, modéliser et remodeler comme de la patte à modeler. Sans point d'appuis ni de repère. Tournant de manière chaotique dans le noir le plus profond. Plongé dans un univers silencieux et solitaire mais étrangement bruyant.

En un instant la brune avait réussi, le voyage avait prit fin. Pourtant, même sans désartibulation, sans vomissement post-transplanage, Rachel supplia :

- Ne m'oblige pas à recommencer...
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Malicia Evans, Mer 20 Avr 2016 - 20:16


Malicia avait tenté de rassurer la brune. Elle stressait beaucoup trop ! Pour les mangemorts, pour la désartibulation, pour ses cours.. il fallait qu'elle se détente. Evans lui montrait - comme elle le pouvait - son affection, quelque chose de plutôt difficile pour elle. La blonde venait de lui demander de transplaner seule. Les gros yeux que la brune lui avait fait était plutôt comique. C'est vrai que ce genre d'exercice est plutôt difficile et un peu abusé vu son manque d'exercice mais il fallait bien commencé par quelque chose. Bon.. après tout, elle avait déjà subi deux transplanage par escorte, ce qui était tout aussi fatiguant psychiquement comme physiquement. Ignorant sa petite supplication, Evans observa la jeune sorcière se mettre au milieu du cercle.

Franchement, on aurait dit que ça avait durer beaucoup trop longtemps. Bordel, fallait qu'elle apprenne la patience. Bien qu'elle savait patienter lorsqu'elle préparait une potion, lorsqu'il s'agissait d'une personne, Malicia n'aimait pas attendre. Il fallait qu'elle soit en mouvement, qu'elle fasse quelque chose.. rester immobile, très peu pour elle. Fixant son dos, la blonde se remémorait sa rencontre avec Rachel. C'était quand même un bel hasard. Une jeune fille agressée et la blonde était venue à son secours. Au fond, c'était quand même assez rare de sa part. D'habitude, si tu es dans la m*rde, bah t'y restes. Pas la peine d'entraîner des gens avec toi.

LE bruit attira l'attention de Malicia. Vous savez.. ce CRAC. Celui qui dit, hop, tu disparais et tu transplanes. Pis pouf. Plus de Rachel. Elle avait réussi à transplaner ! C'était bien. Vraiment bien. Claquant des mains et lâchant un cri de joie, la blonde rejoignit Rachel, un grand sourire étirant son visage. Ne m'oblige pas à recommencer... Malicia lança un #Accio bouteille et une bouteille d'eau complètement remplie atterrit dans la main de l'enseignante. Elle l'ouvrit et la tendit à son étudiante. Tiens, ça te fera du bien. Elle laissa un blanc de quelques minutes avant de reprendre. Que dirais-tu d'aller boire un verre ? Il n'est pas tard donc pas de couvre-feu enfreint et pis t'es avec moi, alors ça passe. Un léger rire franchit les lèvres de la sorcière et elle passa un de ses bras autour des épaules de la brune et commença à marcher en direction de Pré-au-Lard.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 21 Avr 2016 - 20:48


Je n'ai jamais fait un post aussi court x)

Revenant de son voyage de l’enfer dans un bruit sonore caractéristique, Rachel prit à peine conscience de la joie de Malicia près d’elle. Rien n’avait vraiment l’air réelle, comment avait-elle fait pour réussir sans se désartibuler ? Elle, miss Lagaffe par excellence.

Retenant la bile qui voulait sortir de son estomac, la brune attrapa volontiers la bouteille qu’on lui tendit pour en boire prudemment, doucement, gorgé après gorgé.

- Que dirais-tu d'aller boire un verre ? Il n'est pas tard donc pas de couvre-feu enfreint et pis t'es avec moi, alors ça passe.

- D’accord, mais on y va à pied !


Malicia laissa échapper un rire franc avant de passer un bras sous le bras de la dernière année et de la traîner avec elle, vraisemblablement dans un bar. Vive l’exemple d’un professeur !


FIN du RP

La suite ici.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Temperence Black, Jeu 11 Aoû 2016 - 1:07


[rp Libre, vous pouvez venir si vous en avez envie ^^]


On a tous besoin d'un petit moment de répit. Tandis que certains dorment, d'autres préfèrent jouer d'un instrument, dessiner, voler sur un balai,....


Temperence, elle, se plongeait dans le sport et cela lui faisait du bien. Elle n'avait plus besoin de réfléchir, ses jambes la guidaient dans sa course et la faisaient se sentir enfin elle-même. Non que le visage qu'elle montrait était faux mais elle ne savait pas vraiment sur quel pied danser ici. L'entente entre les français et les anglais était loin d'être idéale, il existait toujours une sorte de tension entre les deux pays mais elle préférait ne pas en tenir compte pour ne pas créer d'embrouille. Elle montrait donc une gentille petite fille polie, souriante, calme et discrète. Pas qu'elle n'aimait pas cette image mais elle préfèrerait montrer aux autres élèves son côté extraverti, joueur et détaché.

Temperence courrait à en perdre haleine, cela faisait bien une petite heure que son footing avait commencé et le château s'éveillait peu à peu. Elle s'était levée assez tôt ce samedi matin pour profiter de la tranquillité et de la fraicheur du parc. Elle ne faisait pas vraiment attention où elle se dirigeait. Elle s'enfonça alors dans la forêt interdite histoire de compliquer ses déplacements. Maintenant, elle devait faire attention aux ronces et aux branches juchant au sol. Simplement, étant beaucoup trop perdue dans les méandres de son esprit, elle ne vit pas la branche et se prit les pieds dedans. Elle s'étala au sol dans un plongeon qui n'avait rien d'élégant. Elle s'assit au sol légèrement sonnée suite à la violence du choc. Ses genoux la piquaient tout comme ses paumes. Sa peau était quelque peu éraflée et du sang coulait sur ses coudes et ses mollets. Sa chute magistrale dans les orties lui aura au moins appris à regarder où l'on met ses pieds. Elle se redressa et observa les alentours. Elle était dans une petite carrière. L'herbe foulée par endroit montrait que d'autres qu'elle étaient déjà venus dans cet endroit et les traces sur l'écorce des arbres était légèrement abîmée. Certains endroits étaient légèrement brûlés et en étudiant de plus près l'écorce carbonisée, on pouvait voir que cela était dû à de la magie. Elle se trouvait sûrement dans un lieu où certains élèves venaient s'entrainer car l'endroit était beaucoup trop proche de l'école pour être fréquenté par des Mangemorts.

Elle observa tout autour d'elle en s'assurant que personne ne traînait dans le coin puis quand elle en fut totalement sûre elle se lança dans quelques mouvements de gymnastique. Elle fit plusieurs saltos, roues, équilibres,... Puis sentant la fatigue gagner ses muscles endoloris, elle se laissa tomber dans l'herbe fraiche sans ménagement. Elle était fatiguée et couverte de sueur. Cela n'était pas féminin mais elle s'en fichait. Elle se releva pour rentrer au château mais son côté casse-cou l'obligea à tester une nouvelle figure qu'elle avait apprise dernièrement. Elle ferma les yeux et se concentra avant de s'élancer. Elle fit une rondade et quand ses pieds touchèrent le sol, elle prit une légère impulsion puis se courba vers l'arrière afin de faire un salto. Cependant, elle ne vit pas la pierre juste derrière elle et quand elle se réceptionna au sol, la pierre roula sous son pied et sa cheville se tordit tandis qu'elle glissait une nouvelle fois contre le sol. Elle poussa un petit gémissement de douleur et saisit sa cheville entre ses mains. Celle-ci noircissait doucement et cela ne voulait sûrement rien dire de bon. Elle resta donc là, assise, attendant que la douleur se calme pour enfin retourner vers le château se reposer et soigner sa cheville endolorie.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Keats
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Anna Keats, Jeu 26 Jan 2017 - 19:25



Pas trop nuls

PV Liskuvo Kalsi - Mary Drake - Laurae Syverell


J'arrivais juste dans ma sixième année, seize ans, l'aube d'une nouvelle ère, un élan de maturité en plus... Quelles idioties, j'étais la même que les années d'avant. Rien n'avait changé, des rencontres étranges, des rires, des regards, mais au fond la même vie que ces dix dernières années. Se lever, étudier, dormir. Le vécu ennuyant d'une adolescente ordinaire. Seulement, dans ce lac calme et ennuyeux qu'était ma vie, lui avait su se plonger dedans, créant une vague, une vague minuscule, mais qui allait troubler toute la surface. Il était la réelle raison de ma présence en ces lieux et ce pourquoi je prenais cette initiative, loin de mon autodidaxie habituelle.
Effectivement, j'avais toujours été ce genre d'élève, à apprendre les choses par moi-même et les travailler dans son coin, mais cette fois-ci j'avais besoin d'aide, d'un réel professeur qui serait me guider et m'aider. Je savais qu'il allait me contacter bientôt, alors je manquais cruellement de temps.  J'avais alors posé deux trois annonces dans des lieux clés de Poudlard, expliquant qu'une jeune étudiante avait besoin d'un cours particulier pour créer un joli Patronus, le parfait message habituel de l'étudiante Serdaigle qui avait soif de savoir et si des élèves étaient intéressés, ils pouvaient venir...  
Ainsi, quelques jours plus tard, un étudiant de Poufsouffle, jusqu'alors inconnu m'avait interpellé en sortant d'un cours commun. Il m'avait donné un bout de papier sur lequel était inscrit une date et un endroit. Il avait ajouté à l'oral qu'il nous avait trouvé un professeur. Sur le moment j'avais été surprise, mais soulagée d'une solution si rapide.

Ainsi en début de soirée, après le repas du soir, je m'étais dirigée vers cette clairière, non loin de l'entrée de la forêt interdite, mais suffisamment éloignée pour que l'on ne nous trouve pas. Il était fort probable que l'entraînement dure très longtemps, voire toute la nuit et je trouvais que l'obscurité rajoutait un charme à la lumière bleutée du sortilège. Un contraste qui me rappelait celle de la lune, la lune d'un soir d'automne... J'avais pris mon sac avec quelques bouts de parchemins au cas-où, mais surtout ma baguette, toujours bien sanglée sous ma jupe. Le garçon ne m'avait pas vraiment parlé de notre tuteur, était-ce un élève, un professeur de Poudlard, une personne extérieure ? Nous verrons bien.
J'avançais le long des grands arbres caractéristiques du lieu, le soleil entamait sa décadence et l'on parvenait à voir la lumière rouge orangée se promener à travers les branches dénuées de feuilles. Des craquements de créatures se faisaient entendre, plus je m'enfonçais à travers les bois,  plus la douce lumière rassurante se faisait rare. La clairière m'ouvrait enfin ses bras, un espace assez grand pour bouger. Il ne me restait plus qu'à attendre, je m'asseyais donc dans les rares brins d'herbe qui avait réussi à pousser dans un environnement si hostile. Mes doigts se mêlant aux tiges, je regardais le ciel dont les nuages reflétaient les teintes que j'aimais par-dessus tout, une peinture de maître.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Liskuvo Kalsi, Sam 28 Jan 2017 - 13:06


Avec Anna et puis Mary mais aussi Laulau
Avec le LA de Jade pour la cohérence

Je me sentais honteux de venir ici. Honteux de ne pas avoir la connaissance que je devrais avoir. Pas de patronus c'est s'exposer à des souffrances ou a des difficultés qu'un étudiant de dernière année ne devrait pas connaitre. J'aurais du savoir en faire depuis un moment déjà, mais je n'avais jamais réussi, pour une quelconque raison. Mais maintenant que j'étais sur le point de sortir de Poudlard, que j'allais m'exposer au monde réel, il me fallait tout savoir sur le Patronus, surtout si je voulais de nouveau approcher les forces incommensurables qui m'avaient été entrouvertes. Je le savais, c'était important. Avoir un souvenir sur lequel m'accrocher, quelque chose qui ne me fasse pas perdre pied, de quoi me souvenir de ces moments. J'en aurais bien besoin.

Au détour d'un couloir j'avais vu une affiche, une serdaigle qui veut un Patronus, riche idée. Je veux y aller. J'en avais parlé à Jade, qui m'avait redirigé vers Laurae, et de fil en aiguille on en avait conclu qu'on pourrait faire quelque chose. Alors j'avais prévenu la Serdy, planifié tout ça et maintenant je devais me rendre dans une clairière dans la forêt Interdite. J’enchaînais en ce moment. Tout pour faire dans l’illégalité la plus totale, mais nous avions une adulte avec nous, donc quelqu'un qui pouvait potentiellement nous empêcher de nous faire prendre, surtout qu'on faisait vraiment rien de mal, c'était un entraînement rien de plus. Pas de quoi en faire un plat.

L'entrée dans la forêt me foutu des frissons, j'étais déjà passé par là. Déjà vu ce buisson, je m'étais assis par ici. J'avais eu mal par là-bas, je le savais. Mais je ne me souvenais pas, il y avait quelque chose de bizarre dans cette dernière fois. Un mélange de douleur et de secret qu'il vaudrait sûrement mieux garder secret, en tout cas avec moi c'était gagné, je ne pouvais rien dire je ne savais rien. Seulement une licorne et un ver, rien de plus. Alors qu'ils essayent de me faire parler...

Mon hésitation se sent dans mes pas, et si je me perdais ? Si je me faisais attaquer ? Mais après tout, par quoi je pourrais me faire attaquer ? Rien en fait, des animaux seulement. J'ai ma baguette à mes côtés au cas où, et je me déplace vers la clairière.

J'y arrive finalement, drôle d'endroit. J'aperçois la Serdy qui cherche un prof, je m'approche d'elle. En faisant attention à faire un peu de bruit pour ne pas l'effrayer, elle s'est assise tranquillement sur l'herbe. Je fais de même.

- Bonsoir ! Je suis pas en retard ça va ? J'ai eu un peu de mal à me déplacer dans la forêt mais bon...j'ai finit par trouver ! Notre prof devrait bientôt arriver. Je suis content de me dire que je pourrais sortir d'ici en sachant enfin faire ce fichu Patronus, pas toi ?

J'essaye de faire la conversation, pour ne pas me rappeler. J'imaginais qu'en revenant ici tout serait assez clair mais en fait quelque chose essaie de se frayer un chemin mais je ne veux plus savoir, ça fait trop mal. Maintenant je vais me dévouer corps et âmes à l'apprentissage.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Keats
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Anna Keats, Mar 31 Jan 2017 - 23:24


Assise dans l'obscurité, mes doigts continuaient de jouer avec l'herbe m'entourant. Je discernais certaines des constellations apprises en Astronomie et enroulée dans ma cape noire habituelle je me plaisais dans cette atmosphère calme et légère qu'apportait cette clairière malgré toute l'obscurité de la forêt qui la cachait. Un bruit particulier atterrit dans le creux de mes tympans, ce bruit je ne l'avais pas ignoré, car il était bien plus proches que les grognements et grattements des créatures. Ma main contre ma cuisse, ma baguette à moitié sortie de son encoche, mes yeux s'étaient précipités sur l'origine du bruit. Dans la pénombre, une silhouette humaine s'était distingué et plus la silhouette avançait, plus ses traits m'étaient familiers. L'élève de Poufsouffle apparu alors devant moi. Sans trop savoir pourquoi, il ne m'était pas venu à la tête de le saluer ou même de sortir un mot jusqu'à ce qu'il se pose à mes côtés. Je détendais ma main et rangeais à nouveau ma baguette dans son emplacement.

« Bonsoir ! Je suis pas en retard ça va ? J'ai eu un peu de mal à me déplacer dans la forêt mais bon...j'ai finit par trouver ! Notre prof devrait bientôt arriver. Je suis content de me dire que je pourrais sortir d'ici en sachant enfin faire ce fichu Patronus, pas toi ? »

Un éclat de lumière faisait éruption dans mon champ visuel. Je continuais de le laisser sans réponse, mais ne le laissait sans signe de ma part. J'approchais ma main de son visage et comme une caresse, j'écartais les mèches de sa crinière châtain de ses yeux du bout des doigts. Cet éclat, hors de l'ombre qui le cachait, s'éveillait alors davantage sous la lumière timide de l'endroit. Je plongeais mon regard vers le sien, contemplant silencieusement ses fenêtres de l'âme .

« Tu ne devrais pas les cacher. »

Lâchant à contre cœur ses cheveux, il m'avait semblé effleurer sa joue au moment de retirer ma main. Je retrouvais alors ma position habituelle, mon regard tourné de nouveaux vers ce ciel que j'aimais tant.

« Moi c'est Anna. Tu es le premier arrivé. Disons que si j'ai demandé d'avoir ce cours, c'est parce que j'en ai besoin. »

Il n'avait pas à en savoir plus, ma vie, mes angoisses, ma nécessité à essayer de devenir ce que je n'étais pas encore. Mais je tentais de rester sympathique en gardant ce léger sourire amical au bout de mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Laurae Syverell, Mer 1 Fév 2017 - 17:46


Cercle. Fend l'air. Cercle. La gestuelle magique était aussi importante que la formule. Pourquoi penser le sort quand on sait ce qu'on veut réaliser. Le cyprès sifflait d'un son harmonieux. Il faisait frais. Il faisait sombre. Le regard levé vers le ciel, notre irlandaise observait les branches noires des arbres déchirer le rouge sanglant d'un ciel mourant, avant l'arrivée des pans de toile noire des ténèbres nocturnes. La buée de chaque expiration s'échappaient de ses lèvres pulpeuses et gercés, alors que sa poitrine s'abaissait. Souffle chaud dans le froid du crépuscule. Comme le dernier râle avant la mort. Le sortilège était bien placé. Arrivée plus tôt, elle avait subtilement placé un charme de protection autour de la zone de rendez-vous. Ancienne élève de l'école de sorcellerie, ses souvenirs n'avaient pas oublié le sérieux et le perfectionnisme du directeur qui avait pris la place de dirigeant de Poudlard après la mort subite de Renata Harshing. Là, aucune ronde du personnel ne pourrait les déranger. 

Et oui, parce que ce soir, la jeune femme ne serait pas toute à fait seule. Elle avait accepté la demande d'aide de quelques élèves de Poudlard. Ils voulaient en savoir un peu plus sur le sortilège du Patronus. Sortilège complexe, qui signifiait prendre du recul sur sa propre existence. Chose assez complexe pour ceux qui vivaient dans le passé. Généralement, ces gens là n'arrivaient pas à retrouver tout de suite le moindre bonheur. D'ailleurs, quand on posait la question du passé de quelqu'un, la première chose à laquelle il pensera c'est comment la vie la forgé, et parfois, ce n'était pas par les choses les plus joyeuses. Soupir. "Tu te souviens toi? De tes recherches? De ta quête de pouvoir?" Pouvoir non. Mais comme tout sorcier qui se respecte, seulement vouloir être un peu plus fort, toujours plus fort. Parfois, c'était comme une drogue: on en voulait encore et toujours plus. Mais, la Syverell avait appris à gérer cette quête en saisissant le véritable équilibre. La connaissance est primordial avant de chercher à l'apprendre. Les jeunes sorciers qui apprenait un pouvoir sans le comprendre allait souvent dans l'excès. 

La jeune femme attendait les derniers "apprentis" et referma le cercle autour de la clairière. Quand tous furent assis sur le sol, la jeune femme s'approcha. En débardeur, les tatouages de son bras et sa jambes a moitié couvert par le haut noir et le short en Jean. Non vous rêvez pas. Il faisait froid. Mais la jeune femme ne sera pas la seule à porter des vêtements légers pour la soirée. Ils risquaient d’attraper froid? Oui. Cela valait le coup? A eux de voir, elle n'allait pas les retenir. Et si l'un d'entre eux allait "cafter" a un personnel, il serait non seulement punis, mais la jeune femme serait déjà loin. S'approchant lentement des élèves, la jeune femme sentait l'humidité de l'herbe sur ses chaussures. Cette nuit, le doigts glacial de la mort allait se poser sur la forêt.

- Bonjour les gosses. Je m'appelle Lau'. Pour commencer, je voudrais tous que vous retiriez les hauts que vous portez. Je vous expliquerais pourquoi plus tard. A moins que l'un d'entre vous souhaite proposer une théorie?

Folle toi? Oui, surement. Mais ceux-ci auront un apprentissage plus rapide mais plus dur. La facilité n'était pas à porté. Et la, la connaissance théorique irait de pair avec la pratique. Elle ne perdrait pas son temps. Ils voulaient de l'aide, elle les aiderais. 
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Mary Drake, Sam 11 Fév 2017 - 17:46


Musique

Je suis là depuis longtemps. Tapie dans l'ombre que j'attends. Et qu'ils n'arrivent pas. Et que je reste seule. Et que je patiente. Je ne vais pas dire que je m'ennuie, mais c'est tout comme. Mais je ne peux pas me permettre de me déconnecter. De laisser ce processus nommé penser agir de lui-même, comme j'adorerais le faire. Je suis dans la nostalgie ces temps-ci. Folie se tait. Et je reste dans un monde qu'on pourrait prendre pour le normal de la magie. Tant que je reste là, tout va bien, tant que je ne la laisse pas venir, on s'y tient. Je ne peux pas la provoquer. Alors je reste concentrée. Sur un lointain, une idée d'avenir qui pourra un jour se réaliser si j'arrive à la faire partir. J'espère. C'est la seule chose que j'ose tenter. Ici, assise dans cette clairière, le cul au sol, les mains à plat, la tête sur Terre. Je n'aime pas ça. Vraiment pas... Et comment je peux expliquer ma présence ici ? De l’espionnage, oui. Parce que je n'étais pas dans le plan initial. Je me suis incrustée sans demander d'avis. J'ai écouté les gens parler, me suis dit qu'il serait peut-être temps pour moi d'apprendre aussi. Quelle idée de ne pas savoir faire ça. Alors, me voilà. C'est tout. J'ai voulu venir, quelle différence ça ferait de toute façon ? Je ne sais plus si au final j'avais demandé à Anna ou pas si ma présence la dérangerait ou non. Faut croire que non vu que je les attends. J'aimerais arrêter d'avoir des trous de mémoires pareils.

La première à arriver est, sans surprise, Anna. Je la vois s'asseoir, observer le ciel, se laisser aller. Y'en qui ont de la chance. Je reste dans mon coin. Elle ne m'a pas vue. Tant mieux pour moi. Je sortirais de ma cachette quand la prof arrivera. En attendant, je n'ai qu'à écouter, vu que l'autre, un poufsouffle pas trop détestable, s’amène à son tour. Ils commencent à parler ensemble, ce qui me fait sourire. Des banalités, des non-dis, des choses que disent des personnes qui se retrouvent, peu importe la situation. Mais ce qui me fera le plus sourire, c'est la suite. Non, ils ne sont pas les premiers.  Loin de là, je me gèle depuis beaucoup plus longtemps. Je me relève pour aller les rejoindre, histoire de ne pas me retrouver loin et ne plus rien entendre par la suite. Mais une fois debout, je me fige. Ils n'ont pas fait beaucoup de choses. Mais je l'entends. J'ai peur. La tempête arrive. Cette fois-ci, ce n'est pas le froid qui me fait frissonner.

-Casse-toi, je chuchote. Elle ne doit pas venir. Seulement si nécessaire.

Après quoi, je vais jusqu'à eux et me rassois en silence. Les jambes ramenées vers moi, toujours concentrée, à l’affût. D'un signe de haine, d'un signe de peur, du danger qui pourrait rôder. Il n'y a rien. Je reste quand même sur mes gardes. La peur me ronge le ventre. S'il y a le moindre truc qui cloche, elle arrivera. Je suis une fille torturée. Alors je respire un grand coup, tente de m'apaiser. Sauf qu'une femme, notre professeure sans doute, débarque. Et ce qu'elle nous demande à peine arrivée me laisse muette. Est-elle sérieuse ? Ce n'est pas le genre de début de cours qui donne envie de participer. Je n'essaie même pas de voir ce que les autres font mais me remercie plutôt de ne pas avoir opté pour ma robe de sorcière ce soir. Je souffle sur mes mains puis enlève mon pull bleu foncé que je portais. Je le laisse sur l'herbe fraîche, ramène encore plus mes jambes contre mon corps dans un effort vain de me réchauffer. Ne comptant pas exposer de théories, je reste là, muette et attends que les autres se décident à parler. Ce qui est sûr, c'est que, pour le coup, il ne faudra pas compter sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Liskuvo Kalsi, Ven 17 Fév 2017 - 15:27


Assis dans l'obscurité, je ne parle pas. Mais la fille me regarde arriver, range sa baguette. Elle est prudente, c'est quelque chose de bien. Ma baguette n'est pas loin non plus, au moindre bruit elle sortira de sa cachette. Pour l'instant je pense être plus ou moins en sécurité ici. Assis dans la clairière, proche de la fille étrange. Qui ne m'adresse pas la parole. Caché dans la noirceur de la nuit je ne vois pas ses gestes mais je sens tout à coup sa main sur mon visage, dégageant une mèche de cheveux, geste qui me rappelle des souvenirs d'enfance, geste affectueux, comme une caresse. Un frisson me parcourt, sa main froide parcourt ma joue tandis qu'elle me dit de ne pas cacher quelque chose. Je remarque qu'elle fixe mes yeux, je hoche alors la tête, un peu surpris du geste, je ne pipe mot. Préférant la laisser faire. Même si je ne comprends ni le geste ni l'intention, cette fille insolite ne me fait pas peur, elle ne me fera rien pour l'instant.

« Moi c'est Anna. Tu es le premier arrivé. Disons que si j'ai demandé d'avoir ce cours, c'est parce que j'en ai besoin. »

Elle n'en dira sûrement pas plus, j'ai un prénom et une idée de son problème. Le besoin d'avoir un patronus est une chose que je ne comprends que trop bien. Devoir se défendre par la présence de ce sort est une chose que tout le monde devrait connaitre, surtout si elle est comme moi, perdue dans ce qu'elle était, tiraillée entre les mondes, je la comprends. Je hoche la tête, encore.

Une autre personne arrive, Mary, la fille de la nuit. Celle qui crie, celle qui pleure, celle qui vit à demi. Elle est là aussi. Elle s'assoit sans rien dire, étrange phénomène. C'est ma rencontre de la nuit il semble, elle est là quoi qu'il arrive, là où je suis, dès qu'il fait nuit. Je la vois encore, toujours. Elle est tiraillée elle aussi, sûrement qu'elle est là pour une raison particulière, mais elle je ne lui demanderais pas, parce que j'ai pas le temps. Laurae arrive, finalement.


- Bonjour les gosses. Je m'appelle Lau'. Pour commencer, je voudrais tous que vous retiriez les hauts que vous portez. Je vous expliquerais pourquoi plus tard. A moins que l'un d'entre vous souhaite proposer une théorie?


Demande particulière, troublante. Je lève les yeux vers elle. Pourquoi ? A quoi ça rime de faire ça. Je porte la main à mes habits, hésitant. Je ne sais pas quoi faire, tout me parait étrange dans cette nuit. La réaction de la Serdaigle, les demandes de notre prof improvisée. De son côté Mary a enlevé son pull, se dévoilant en première, je jette un regard perdu vers l'autre fille, puis vers Lau'. Je me dis que, au final, ça change pas grand chose. Si il le faut vraiment alors je le ferais. L'obscurité de la nuit me donne confiance en ce que je devrais faire. Le Froid mordant mon corps me rappelle que je ne peux pas supporter un trop long moment en sa compagnie. Mais il le faut, j'en ai besoin. J'enlève alors mon haut, me dévoilant à mon tour.

Le Froid prend tout de suite d'assaut mon torse, gifflant, attaquant, gelant. C'est dur de se dire que la même chose en été aurait été une partie de plaisir, mais il a fallu choisir l'Hiver, quand la température atteint difficilement 4 degrés, quand le moindre pas à l’extérieur nous rappelle qu'on a envie de revenir dans notre lit, au chaud. Je voudrais revenir aussi, mais il faut rester, l'affronter, pour y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 19 sur 22

 Une petite clairière pour un entraînement

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.