AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 6 sur 20
Une petite clairière pour un entraînement
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
Cronos
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Cronos, Sam 20 Sep 2008 - 22:38


Cronos écouta sa professeur qui donnée son avis sur les hypothèses qu'ils avaient émises pour se sortir de la délicate situation dans laquelle ils étaient. Il trouvait déplorable de s'entendre critiquer aussi facilement ses idées, et surtout il n'aimait pas la façon qu'avaient les professeur en général à exposé avec autant d'évidence des solutions toujours meilleurs que celles de leurs élèves. Mais bon il prenait tout de même plaisir à se voir enseigner des tactiques de combats de la part d'un membre de l'Ordre du Phénix. Et si lui même voulait en faire partit, il est clair qu'il devrait déguster pour y arriver, et surtout prouver de quoi il est capable. Outre l'amer sensation d'être moins que rien, il prit sur lui même et se contenta d'écouter attentivement les paroles de Drayry, qui leur expliquait que même si la baguette était un élément essentiel à tous sorciers; ils ne devaient pas cependant oublier leur force physique, qui comme elle le fit remarquer, aurait très bien put l'aider à se sortir de là.

Drayry reposa ensuite son regard autours d'elle, toujours à la recherche de son objet invisible. Puis à nouveau elle leur demanda comment ils pourraient s'en sortir dans des sables mouvants, avant de pointer sa baguette dans leur direction. Le sol sous leur pieds se transforma en un bassin de sable fin. Ils furent aussitôt aspirés vers les profondeurs des sables surgit de nul part. Les petits grains doré leur arrivèrent bientôt aux mollets et Drayry leur demanda de quelle façon ils allaient s'en sortir, sachant bien que leurs mouvements étaient limités.. Cronos s'enfoncé rapidement, il regardait sa partenaire plus petite que lui qui s'engouffrait encore plus. Il réfléchissait rapidement à tous les sortilèges qu'il connaissait; s'il y en avait pas un parmi ceux-ci qui pourrait les sortir tous deux de ce mauvais pas.. Mais c'est Peyton qui fit parler son génie le plus rapidement, elle se sortie du bain de sables à l'aide d'un levicorpus et se reposa calmement sur la terre ferme. Elle pointa peu après sa baguette sur Cronos et répéta les mêmes mouvements, prenant soin de le déposé à plusieurs mètres de leur professeur.

- Merci ! très gentil de ta part dit-il dans un sourire.

Drayry revint rapidement à la charge avec ses arguments, expliquant logiquement à Peyton que son action; quoique téméraire et bien pensée, lui aurait coûté la vie puisqu'elle n'aurait put soulever et extraire Cronos des sables sans ressentir un épuisement total de ses forces. Elles tendit une petite fiole à la jeune Serdaigle pour qu'elle puisse récupérer rapidement. Puis elle se retourna vers Cronos et lui demanda ce que lui aurait fait pour se sortir de cette impasse. Elle lui fit un sourire en coin avant de jeter à nouveau son sortilège de sables mouvant sous ses pieds. Puis elle se retourna aussitôt vers Peyton pour lui ordonner de ne rien tenter. Elle souhaitait voir comment il allait se débrouiller, en lui interdisant évidement d'utiliser la même astuce que la jeune préfète de Serdaigle. Ce n'était pas grave après tout, il n'avait même pas pensé au lévicorpus pour s'en sortir. A nouveau les Sables l'attirèrent vers l'abîme qui s'étendait sous leurs courants. Cronos pointa sa baguette droit sur les sables qui l'engouffrait jusqu'aux genoux, avant de prononcer clairement :

- Destructum !

Le sortilège qui avait pour fonction d'en dissiper un autre fît mouche et les sables se retirèrent aussi rapidement qu'ils étaient apparus, libérant le corps à demi ensevelis de Cronos.
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Atana Markoff, Sam 20 Sep 2008 - 23:03


Drayry eut un rictus appréciateur et dit au jeune homme:

Pas mal! Comme quoi les solutions de facilités sont parfois utilisable... Mais vous n'êtes qu'élève! Je ne peux pas vous demander de réfléchir trop... enfin!


Drayry réfléchit un instant sur ce qu'elle pourrait bien leur faire subir... Ils s'en étaient très bien sortit tous les deux et même si Drayry ne voulait pas le reconnaitre, ils étaient très prometteur tous les deux. Et si elle mettait le barre plus haut?

Bon on à finit de jouer on va passer aux choses sérieuses!


Elle s'approcha de Peyton et l'examina puis se tourna vers Cronos et le regarda de haut en bas. Elle fit une moue dubitative elle ne prononçait ni ne laissait voir aucune chose. Elle tira la jeune fille pour la rapprocher de Cronos et leur dit en faisant apparaitre deux bandage.

Mettez ça sur les yeux et gardez fermemant votre baguette en main!


Elle se placa devant Peyton et lui fixa à l'aide d'un sort, le bandage qu'elle s'était mit, pour ne laisser passer aucune perception de mouvements. Elle la prit par les épaules et le guida au centre de la clairière puis retourna auprès de Cronos et fit de même sauf qu'elle prit la main du jeune homme et qu'elle le placa près d'un arbre à l'opposé de Peyton.

Très bien!

Elle avait haussé le ton de sa voix pour que Peyton entende.

Je vais tour à tour m'approcher de vous et vous devrez contre mes attaques soit physique soit magique en utilisant vos autres sens! L'ouie et avec une très bonne concetration la sensation de mouvements... N'avez vous jamais ressentit cette sensation bizarre lorsque quelqu'un vous fixait? Vous sentiez son regard sur vous n'est-ce pas? Alors maintenant servez vous de cette perception pour sentir ma présence!


Drayry se placa entre les deux et lanca une sorte de claquement sonnore pour tenter des les désorienter et surtout des les mettres sur le qui-vive... Elle s'approcha de Peyton en silence et fit un détour avant de se placer derrière elle et de lui faire faiblir son genoux (de lui mettre une gentille béquille quoi^^) puis elle transplanna à quelques mètres de Cronos et lui dit:

Tu me perçoit?

Avant de lui lancer un sortilège de chaud sur le bras...
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Peyton, Sam 20 Sep 2008 - 23:50


Drayry avait raison... la suite de sortilège qu'avait envoyé Peyton l'avait extrêmement fatiguée... heureusement, la professeur avait de quoi l'aider et elle lui lança une fiole que la jeune préfète attrapa. Elle ne prit pas vraiment le temps de réfléchir et bu le contenant après l'avoir remerciée. L'effet fut assez rapide, déjà elle reprenait des forces. A son tour, Cronos la remercia alors en lui souriant, "il n'y a pas de quoi" murmura la jeune serdaigle. La prochaine fois, elle espérerait se concentrer un peu plus pour éviter de frôler le grave danger!

Puis le jeune homme retourna dans les sables mouvants... cette fois, il faudra qu'il trouve tout seul mais Peyton ne s'inquiétait pas, le préfet était doué, même plus qu'elle. Et elle avait raison, à peine retourner dans le sable qu'il prononça la formule
Destructum! et le sable disparu aussitôt. Cronos fut libéré encore plus simplement que la fois d'avant.

La soirée n'était pas prêt d'être finie! Drayry annonça alors qu'ils allaient passer aux choses sérieuses... Peyton n'osa pas imaginer ce qu'ils les attendaient. Elle préférait se concentrer sur le moment présent sans trop s'inquiéter pour le futur. La professeur leur demanda alors de se bander les yeux grâce aux rubans qu'elle venait de faire apparaître. Elle déplaça la jeune fille mais comme elle ne voyait rien, elle ne savait pas où Drayry la menait comme ça par les épaule... et elle ne savais pas non plus ce qui allait arriver à Cronos. Elle la lâcha et s'éloigna d'elle puis les désorientèrent à l'aide d'un bruit. Elle leur annonça les instructions, l'exercice allait être difficile...

Peyton sentait une présence proche mais elle n'arrivait pas à distinguer où. Devant? à sa gauche? à sa droite? derrière? impossible à dire... Elle pensa alors que Drayry était derrière. Qu'allait-elle faire? La jeune préfète le su bientôt. Elle reçu un coup dans le genoux qui la fit pratiquement tomber mais elle réussi de justesse à se rattraper... elle savait maintenant à quoi s'attendre. A la prochaine attaque, elle arriverait à se défendre, elle commençait à identifier l'ancienne serpentard. La serdaigle entendit alors le "crac", caractéristique du transplanage...

En réfléchissant bien, Peyton se dit qu'elle ne devait pas être loin du centre de la clairière... elle ne se sentait pas près des arbres, elle n'entendait pas assez nettement le bruit des feuilles et des bestioles... elle profita de l'absence de son adversaire pour se préparer. Elle supposait que la prochaine attaque serait magique. Au moindre bruit, elle lancerait le sortilège du bouclier. La baguette à la main, elle était concentrée sur le moindre bruit alentour...

Revenir en haut Aller en bas
Cronos
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Cronos, Ven 26 Sep 2008 - 11:08


Le sort de Cronos avait parfaitement fonctionné, les Sables s'étaient retirés et il était de nouveau debout, sur la terre ferme. Drayry lui souriait, elle semblait satisfaite de ce qu'il avait exécuté et lui même était plutôt fière de lui. Mais il déchanta quand la demoiselle ironisa sur leurs solutions de "débutants", et qu'il ne fallait pas trop qu'elle leur demande de réfléchir. Il fit un effort pour retenir ses mots, et ravala une réplique cinglante. Il devait apprendre à obéir, et il savait au fond de lui même que la sévérité de leur professeur était justifiée; ce n'est pas parce qu'il venait de se défaire d'un de ses sortilèges qu'il pourrait triompher de chaque obstacles présent devant lui! Il pensait déjà avoir atteint un haut niveau d'entraînement, mais il étouffa un rire nerveux lorsque Drayry leur dit qu'ils allaient maintenant passés aux choses sérieuses. Elle se dirigea vers Peyton qui avait récupérée de ses forces grâce à la potion de reviviscence qu'elle lui avait donnée, et la rapprocha de lui. Ils échangèrent un regard à moitié inquiet. Elle fit apparaître entre ses mains deux bandeaux d'un noir profond.

Mettez ça sur les yeux et gardez fermement votre baguette en main!

Il se banda les yeux et entendit Drayry prononcer une incantation, certainement pour fixer le bandeau sur le visage de Peyton. Il les entendit s'éloigné et attendit sagement que Drayry revienne vers lui. Elle utilisa le même sortilège puis lui prit la main et l'emmena faire une petite balade, et l'arrêta quelques mètres plus loin. Elle haussa sa voix pour bien se faire entendre, et leur expliqua qu'elle allait s'attaquer à eux, soit par magie ou physiquement, et qu'ils devraient contrer ses attaques ou ripostés s'ils le pouvaient... Il devraient pour cela se concentrés sur les autres sens à leur disposition.. Il entendit Drayry s'éloignée de lui de quelques pas. Quelques secondes qui parurent un éternité passèrent, avant qu'un bruit assourdissant retentisse. Cronos, les sens en alerte se figea, écouta les sons alentours, mais il ne percevait que la bise légère qui régnait dans la nuit froide. Un "Ouch" lui parvint faiblement, qu'il pensa être celui d'une des femmes, certainement Peyton qui venait de subir l'assaut de Drayry. Il se raidit sur sa baguette à l'idée que ce serait bientôt son tour... Il entendit un "crac" caractéristique du transplanage, juste à côté de lui.

Tu me perçoit?
- Non ! hurla t-il en tournant violement sur lui même, balayant le secteur de son poing.

Il fut presque certain d'avoir effleurer la jeune fille... ou du moins sa cape. Drayry prononça un sortilège et il sentit un vive brûlure sur son bras droit. Il poussa un petit cri en agitant son bras dans tous les sens pour éviter inutilement qu'il prenne feu. Il contracta sa mâchoire et se concentra à nouveau. * Très bien, tu veux voir de quoi on est capable, et bien tant pis pour toi ! * Il tendit sa baguette énergiquement et hurla:



Fustigeaflamma !

A la chaleur qui s'en dégagée, il sut qu'il avait réussit son sort, faisant apparaître au bout de sa baguette une longue langue de feu. Il ne perdit pas de temps et se mit à l'agiter frénétiquement, faisant tournoyer le fouet de feu autour de lui, le laissant claquer sur le sol et les herbes environnante, espérant toucher sa professeur..
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Atana Markoff, Dim 28 Sep 2008 - 14:44


[Désolé du post court :s Il me semble qu'il résume ce que je faisait dans celui de l'avant bug]

Drayry était désormais face à Peyton et un sourire narquois aux lèvres elle regardait la jeune fille cherchait à la présence de la jeune professeur. Drayry lui lança:

Alors Peyton.... Tu attends? Tu attends peut-être que je t'attaque... encore...

Elle rit et fit un pas vers elle:

Peyton dans un combat il est certes nécessaire de savoir où se trouve ton adversaire pour attaquer et ne pas se faire tuer mais tu es au centre de la clairière à la vu et su de tous... Si tu restes à ne faire faire tu risq...

La jeune femme ne put finir sa phrase et poussa un cri retentissant. Elle sentit comme sa peau au niveau du cou bruler. Instinctivement elle se pencha en avant avant de se rendre compte qu'il s'agissait de CRonos qui utilisait le sortilège du fouet de feu. Lorsqu'elle vit le fouet venir de nouveau vers elle et sauta simplement sur le côté pour l'échapper. Elle ne préfèra pas répliquer et utilisa le sortilège du vent pour sauter jusqu'à une branche. Elle transplanna à divers endroit dont derrière Cronos pour lui donner un cou de genoux rapide au niveau des côtes de son dos. Puis elle retransplanna aussi rapidement qu'elle était venue et s'assit sur une branche. Elle mit quelques échos à sa voix et leur dit:

C'est tout ce que vous savez donner? C'est Minable! Combattez moi je suis prêt de vous!

Elle attendit percher sur sa branche que Cronos et Peuton attaque... ILs étaient seul au centre de la clairière et Drayry espérait bien qu'ilscombattent comme si ils combattaient contre elle...
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Peyton, Mar 30 Sep 2008 - 16:42


[HS : pareil, un résumé...]

Drayry n'était pas tendre avec Peyton... après sa première attaque, elle commençait à critiquer la jeune préfète... qui aurait bien aimé voir de quoi elle était capable elle quand cela ne faisait que quelques mois qu'elle était à Poudlard!!! Elle venait seulement d'apprendre quelques sorts qu'on lui demandait déjà de savoir se battre dans le noir...

- Alors Peyton.... Tu attends? Tu attends peut-être que je t'attaque... encore...Peyton dans un combat il est certes nécessaire de savoir où se trouve ton adversaire pour attaquer et ne pas se faire tuer mais tu es au centre de la clairière à la vu et su de tous... Si tu restes à ne faire faire tu risq...

Un cri eut le plaisir de finir sa phrase cassante... Peyton se retint d'une remarque. Malgré son erreur, Drayry restait son professeur. Elle ne pu s'empêcher de sourire....Elle qui lui faisait une remarque juste quelques instants plus tôt! Quelle ironie du sort... Plusieurs "Cracs" caractéristiques du transplanage se firent entendre. Impossible de sa savoir ou se trouvait la jeune femme! Tant pis, la serdaigle devait prendre des risques... Elle décida de bouger histoire d'essayer de trouver Cronos. A deux, ils seraient plus forts et ne risqueront pas de s'entre-attaquer! Avançant à tâtons, en essayant de faire le moins de bruit possible. La nuit devait commencer à tomber car les insectes se faisaient de plus en plus nombreux. Leur professeur aurait donc bientôt également du mal à les discerner. Au bout de 10 mètres environ, la jeune fille décida de s'arrêter, histoire de ne pas manquer de tomber, en se prenant une branche par exemple. Ce serait trop bête! Drayry pouvait être de partout... à droite, à gauche, en haut... impossible de savoir!! comment voulait-elle qu'ils arrivent à lancer des sorts sans voir, juste en entendant? Peut-être que leur professeur avait lu Star Wars- un roman moldu - et qu'elle les prenait pour des jedis capables de reconnaître leur environnement même en ne voyant strictement rien...[xD]

Drayry lui avait reprocher de ne pas attaquer. Parfait, elle allait lui montrer de quoi elle était capable! Tenant toujours sa baguette dans la main droite, elle se tint aux aguets. Elle essayait de reconnaitre le moindre bruit, à qui il appartenait, animal, branche, humain? Le vent dans les arbres brouillait ses pistes... elle ne pouvait correctement se concentrer avec le brouhaha de fond!! Une minute due passer quand elle entendit un craquement d'une brindille à sa droite. Peyton ne prit même pas le temps de réfléchir... elle pointa sa baguette vers une cible qu'elle pensait exacte et prononça :

"Diffindo!"

Elle espérait avoir eu Drayry et non Cronos... Mais dans les conditions actuelles, elle ne pouvait pas vraiment juger! Le sortilège ne devait pas avoir manqué sa cible car un cri se fit entendre... Diffindo pouvait tout découper, y comprit la peau. Mais elle ne pouvait pas savoir qui elle venait de découper... Son camarade allait lui en vouloir si c'était lui... et si c'était son professeur, tant mieux, après la béquille de quelques instants plus tôt, elle ne l'aurait pas volée!!

[HJ : Cronos je crois qu'il est pour toi... héhé Drayry laisse nous nous battre un peu pendant deux/trois tours hihi]
Revenir en haut Aller en bas
Cronos
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Cronos, Dim 5 Oct 2008 - 14:53


La bise légère du vent soufflait une mélodie dans l'air, brouillant les sens de Cronos. Son fouet de feu avait toucher Drayry il en était sûr, mais elle ne devait pas être gravement touchée... Il entendit leur professeur d'enchantement utiliser un sort qui lui permis de s'échapper par les hauteurs des arbres. Il reconnut ensuite le bruit caractéristique du transplanage, répété plusieurs fois de suite. Cronos était figé, aux aguets, concentré sur son ouie pour percevoir les mouvements de son adversaire, si celle-ci tentée de s'approchée. Il fit demi tour brusquement lorsqu'il cru qu'elle s'était arrêtée derrière lui, ce qui était bien le cas. Il prit un violent coup de genou dans les côtes et il tomba sur le sol. Il se releva lentement en se massant le dos. Drayry retransplana aussitôt, sans lui laisser la chance de se venger. Elle amplifia sa voix grâce à sa baguette et provoqua ses deux élèves, leur ordonnant de l'attaquée.

Cronos grimaça, non seulement il ne savait pas ou elle se trouvait, et en plus elle lui avait fait mal. Il essaya de se concentré sur les bruits de la nature environnante , mais mis à part le hululement lointain d'une chouette, rien ne venait perturber le calme de la nuit. Il avança calmement dans la clairière, cherchant précautionneusement son chemin, tout en veillant à faire le moins de bruit possible. Il cherchait à distinguer Drayry, mais dans le calme déconcertant il n'aurait pu faire la distinction entre elle et sa camarde de Serdaigle. Les minutes défilèrent avant qu'une voix ne s'élève et prononce :

Diffindo !

Cronos retomba lourdement sur les genoux, lâchant sa baguette et poussant un cri de douleur. Le sortilège de découpage était venu frapper son avant bras gauche, découpant sa chair. Un voile blanc passa devant ses yeux, comme il lui arrivait souvent lorsque qu'il perdait du sang. Il porta sa main droite sur la plaie, constatant au débit du sang que la plaie devait être conséquente... Il serra les dents, contractant sa mâchoire, retenant la douleur au fond de lui. Il arracha brutalement la manche gauche de sa chemise et entoura la plaie de son bras avec. Il serra de toute ses forces, comprimant le bras sous le morceau de tissus. Il chercha à l'aveuglette sa baguette, la retrouvant difficilement, et se releva en tremblant. Qui que soit l'auteur du sortilège, la blessure qu'il avait subit ne l'avait pas arrêtée.. Il reconcentra son attention sur les bruits alentours, mais rien de très clair ne lui parvenait. Il pesta intérieurement, refoulant une envie de jeter des sorts à tort et à travers tout autour de lui. Il mobilisa ses sens, leur demandant de trouver Drayry. Il pensa à Peyton qui devait être elle aussi en train de chercher à localisée leur adversaire.. Après quelques longues minutes Cronos fut sûr et certain d'avoir entendus quelqu'un se déplacer et il s'immobilisa. Priant pour qu'il s'agisse de Drayry il pointa sa baguette dans sa direction et cria coup sur coup :

Expelliarmus !
Electrocorpus !
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Peyton, Mar 7 Oct 2008 - 19:11


Après qu'elle eut entendu un bruit de douleur suite à son sortilège, ce fut à Peyton d'en recevoir un... Un "Expelliarmus" arriva en droit sur elle sans qu'elle pu le prévoir, sans qu'elle pu prononcer un charme du bouclier... Sa baguette et elle volèrent 3 mètres plus loin. Elle sentit sa tête se cogner contre le sol... Avant qu'elle n'ait pu réagir ce qu'il se passait, elle entendit une autre formule...qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer mais c'était une voix masculine... Cronos était un train de lui envoyer un sort! Peu-importe, le sort était lancé, son instinct lui dit de s'écarter au plus vite de l'endroit où elle était. Grâce à plusieurs roulés boulés, elle arriva à quelques mètres de là où elle était quelques instants plus tôt. Mais l'affaire n'était pas encore résolue!

Peyton ne voyait rien et elle n'avait plus sa baguette! Elle pensa à alerter son camarade pour arrêter le massacre. Mais elle décida de d'abord se débrouiller afin de s'entraîner... Une chose totalement stupide mais qui l'aiderait surement face à d'autres ennemis. La jeune fille fit le chemin inverse et essaye de retrouver à tâtons sa baguette... au début, elle ne réussi qu'à se blesser à cause des épines de sapins ou à dénicher un petit morceau de bois perdu... Après un temps de recherche, elle réussi enfin à mettre la main sur sa baguette... essayant de viser au mieux, elle cria :

- Bloclang!

Une formule qui l'espérait-elle allait stopper le poufsouffle. Elle décida de souffler quelques secondes, pendant que Cronos n'avait plus l'usage de la magie... Après une petite réflexion, elle se dit que finalement, au point où ils s'en étaient, ils pourraient très bien continuer à se battre... cela leur faisait un excellent entraînement! Elle sourit pour elle même. La préfète aimait beaucoup le jeune homme mais c'était le moment où jamais de montrer à sa professeur de quoi elle était capable...

- Abyssum appa!


Au moins, Peyton était sûre que cette formule n'allait pas pouvoir être détournée... En plus des bandages qui masquaient ses yeux, Cronos allait désormais marcher sur un sol instable... elle espérait cependant que le préfet n'allait pas tomber pour se faire mal... même si elle n'était pas dans un superbe état, ses mains lui brûlaient, elle devait avoir une sacrée bosse et sa douleur au genou n'était pas encore passée... elle espérait continuer à se battre, s'entraîner. Voilà tout ce qui comptait pour elle.

Mais la jeune fille devait se préparer à la prochaine attaque... Elle marcha rapidement afin de changer de position, bien que doucement pour ne pas tomber, elle est se tint sur ses gardes... à la moindre formule, au moindre murmure, elle se protègerai. Sa baguette dans la main, son pieds droit devant, en position défensive, elle attendit... tout en espérant un geste clément de la part de son adversaire... la formule du "bloclang' allait incessamment sous peu prendre fin...
Revenir en haut Aller en bas
Cronos
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Cronos, Mer 8 Oct 2008 - 14:55


Au moment ou il envoya son Expelliarmus Cronos sut qu'il avait touché son adversaire. Un grondement sourd l'avertit qu'elle avait prit le sortilège de plein fouet. Du coup son Electrocorpus avait forcément dut passé au travers. Il commençait à ressentir de gros doutes sur la personne qu'il était en train d'attaquée... et dans l'incertitude il songeait fortement qu'il avait peut être attaqué Peyton. Il ne devait pas être très loin d'elle, tout au plus à une dizaine de mètres. Il entendait son adversaire qui devait certainement ramper sur le sol, à la recherche de sa baguette.. Il entendait de petits "aie" de temps en temps qui lui indiquait qu'elle devait s'empaler les mains sur des épines ou autres petits encas.
Il se tenait sur ses gardes lorsqu'il reconnut la voix douce de Peyton s'écriée :

- Bloclang !

Sous l'effet de la surprise, il n'eut pas le réflexe de se protéger et prit le sortilège de la jeune Serdaigle de plein fouet. * Merd* pensa-t-il. C'était donc bien Peyton qu'il avait viser et réciproquement. La jeune fille devait savoir elle aussi que c'était son camarade en face d'elle, et visiblement cela ne la dérangeait pas. Peut être souhaitait-elle prouver de quoi elle est capable ? Quoi qu'il en soit, il savait maintenant ou était son adversaire, et tous deux se faisaient face sans se voir. Il songea à Drayry qui devait regarder ses élèves se battre du haut de son arbre, peut être avec du pop-corn entre les mains. Cronos allait devoir prouver lui aussi de quoi il était capable, ou il risquerait d'être ridiculisé par la jeune préfète. L'idée ne l'enchantée pas vraiment, il commençait à beaucoup apprécié la jeune fille, et à ce moment là aurait préféré passé ses nerfs sur sa professeur....

Toujours dans ses pensées il subit la deuxième attaque de la Serdaigle. Un Abyssum Appa qui mit à rude épreuve ses réflexes. Le sol se mettait à bouger dangereusement sous ses jambes. Il essaya avec grand mal de se stabiliser mais finit par tomber à quatre pattes sur le sol mouvant. Son bras gauche le faisait toujours souffrir, le martelant de douleurs lancinantes. Il avait déjà réussi à jeter des sortilèges informulés, mais il ne maîtrisé pas parfaitement cette pratique. Il devrait attendre la fin du Bloclang avant de pouvoir se débarrasser du sol instable. Il se demanda ou était passée la Serdaigle, profitant certainement de ses déboires pour prendre une position défensive. Il sentit peu à peu l'usage de la parole revenir et pointa alors sa baguette sur le sol :

- Finite !

La terre redevint stable aussitôt l'incantation proférée. Il se releva, bien content d'être à nouveau debout, mais il ne savait plus ou était exactement Peyton qui avait changée de position. Et pour ne pas l'aider le silence était toujours pesant dans la clairière. Il chercha vainement comment surprendre son adversaire.. Puis il eut soudainement une idée, très intelligente certes, mais qui n'épargnerait pas la délicatesse de la Serdaigle. Il chercha pendant plusieurs minutes, épiant le moindre bruit alentour, et quand il fut presque sûr d'avoir retrouver son adversaire, il cria à son attention :

- Expulso !

S'il avait bien visé, la jeune fille serait propulsée en arrière. Il espérait cependant à moitié avoir rater son sort, ou du moins qu'elle ne rencontre pas d'arbres durant son éjection...
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Peyton, Jeu 9 Oct 2008 - 21:38


[Court je n'ai pas bien le temps...]

Peyton était partie à l'opposé de là où elle était avant... Elle commençait à en avoir marre de ne rien pouvoir voir... Elle essayait continuellement d'éviter les branches mais c'était sacrément difficile! Néanmoins, elle s'en tirait pas trop mal puisqu'elle ne s'était pas encore prise de branche dans les pieds où dans le visage. Mais elle n'était pas partie assez loin... Après avoir mis fin au sortilège, Cronos avait lancé un "Expulso!" qui l'envoya directement en direction d'un un arbre... La jeune fille réussie par une figure artistique à l'évider avant de s'écraser parterre avec lourdeur. Son poignet lui fit mal lorsqu'elle se releva et elle espérait qu'elle ne s'était pas trop blessée. S'en était trop! Elle en avait marre de se prendre des coups de partout, si ça continuait, elle finirait la nuit à St Mangouste! Et puis, ce n'était qu'un entrainement, et il n'était pas encore terminé, qu'elle serait la prochaine épreuve de Drayry?

Peyton réfléchit un instant... Si elle voulait mettre fin à leur combat, elle devait lancer un sort qui pouvait y mettre fin et qui montrerait qu'elle aurait gagné. Sa baguette en main, la jeune préfète répondit au sort qu'elle venait de recevoir dans une direction qu'elle pensait être la bonne.

- Stupefix!


[Autorisation de Nono pour la suite :]

Le jeune garçon du se prendre le sortilège car pendant un certain moment, il n'y avait plus rien. Peyton espérait que le combat était fini et que leur professeur allait enfin leur permettre d'enlever leur bandeau. La jeune fille avait horreur de ne rien pouvoir voir... Et puis, ils venaient de prouver à Drayry de quoi ils étaient capables et ils espéraient qu'elle en était satisfaite. Mais avec la serpentard, on pouvait s'attendre à tout... Qu'elle serait la prochaine épreuve? Se battre avec un loup garou? Ou se perdre dans la forêt et rencontrer les araignées? L'affronter? La jeune serdaigle craignait le pire...
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Atana Markoff, Ven 10 Oct 2008 - 17:26


Drayry perchée sur sa branche regardait le combat entre Peyton et Cronos, elle devait bien s'avouer qu'elle était surprise par la capacité de deux personnes. Ils devaient à présent savoir qu'ils luttaient l'un contre l'autre pourtant ils continuaient coûte que coûte... Un sourire en coin apparut sur le visage de la jeune femme. La nuit s'était doucement avancé et les entourait désormais. Drayry fit l'état des lieux Peyton s'en sortait pas mal mais Cronos était blessé à l'avant bras. La jeune Serdaigle employait plus de sortilèges d'attaque qui blessait tandis que Cronos employait plus des sortilège d'attaque qui visait à visait à empêcher son adversaire de contre attaquer. Quoique certains de ses sortilèges pouvaient faire beaucoup plus mal qu'un simple diffindo... *Ils feraient de bon membre de l'ordre...* pensa-t-elle tout en voyant Peyton voler et atterrir sur le sol lourdement. La jeune fille plissa les yeux et regarda Cronos, sur le qui vive, blessé à l'avant bras mais les traits du visage crispé de concentration et de hargne. Drayry se laissa tomber sur le sol avec agilité et mit fin au combat. Elle leva sa baguette et libéra Cronos de l'emprise du stupéfix. Et agita sa baguette sur les deux élèves pour leur ôter leur bandage. Ils se trouvaient tous les trois éparpillés aux quatre coins de la clairière.

Habituez vous à la nuit... lorsque je vous les ai mit elle n'était pas encore totalement tombée ...

Drayry se dirigea vers la lisière de la forêt, elle s’accroupit et chercha durant quelques instants une plante. Elle ne voyait pas grand chose et lorsqu’elle s’apprêta à allumer un Lumos elle vit la forme caractéristique du conifere qu’elle cherchait. Elle cueillit la plante verte en la coupant directement à la racine. La jeune fille se redressa et en découpa les feuilles avant se diriger vers Cronos. Elle présenta les feuilles à la bouches du jeune homme et lui intima:

Mâche! Mais n'avale pas...

Avant de lui enfourner et d’en faire de même. Elle mit une feuille verte dans sa bouche la mâcha une seul fois avant qu’une sorte de jus acide ne se répandent dans sa bouche lui tirant une grimace. Pendant ce temps elle attrapa l'avant bras de Cronos et lui défit son bandage de fortune imbibé de sang. Elle laissa tomber le tissu au sol et la plaie pu alors couler à son gré. Drayry prit les feuilles qu’elle avait dans la bouche et les plaça dans le creux de la plaie du jeune homme en faisant attention de ne pas lui faire mal même si elle savait que d’avoir des plante acide dans une plai vive ne devait pas faire du bien. Elle dit alors à Cronos :

J’ai pas fais des études pour faire Médicomage mais je sais que cette plante calmera ton début d’hémorragie et si tu veux pas te retrouver vider de ton sang dans quelques heures tu devrais faire pareil que moi… à moins que tu aimes ce goût acide dans ta bouche.

Elle regarda la profondeur de la blessure, certes profonde mais qui n’avait rien de critique. Seul le sang qui sortait abondemment pouvait inquiéter mais la fin du grand Nono n’était pas encore arrivée. (Ouf !) Elle attendit que le Poufsouffle fasse de même et lui arracha sa manche droite en lui disant :

Tu m’excuseras mais vu l’état de ta chemise on ne peut plus faire grand-chose pour elle…

Drayry enleva la cravate du jeune homme et la compressa sur le plaie avant de la maintenir autoure de l’avant bras du jeune homme en serrant la pauvre manche qui avait perdu son éclat d’origine. Elle serra fortement pour que la blessure du jeune homme soit bien comprimée et stop le flot de sang. Elle se tourna vers Peyton et lui dit :

Ca va aller ton poignet ?

Elle s’approcha d’elle et regarda si il n’était pas trop enflé. Elle le prit délicatement et le toucha. Le poignet avait une couleur quelque peu violacée et bleutée. Elle leva les yeux vers Peyton avant de dire :

Il me semble que tu as une entorse…

La jeune fille agita sa baguette pour que des bandages dures et serrés s’entourent autour du poignet de la jeune préfète pour l’empêcher de bouger. Elle lui tendit une fiole pour qu’elle reprenne des forces :

Cette fiole ne te guérit pas de toutes tes blessures mais te redonne des forces. Boit la doucement tu as déjà une dose avant celle-ci.

Elle se tourna vers Cronos et lui en lança une à son tour. Elle toucha doucement sa plaie au niveau du cou et grimaça quelque peu, elle n’avait pas imaginé soigner une brûlure en venant ici. Mettre un bandage ne servirait à rien pas plus que de boire une potion revigorante. Elle mit la main dans sa poche et toucha les trois dernières fioles qui restaient. Deux pour elle, une pour Cronos. Mais qui sait peut-être leur donnerait-elle… Elle releva ses cheveux en queue cheval et en voyant la couleur revenir sur les joues des deux jeunes gens elle leur dit :

On va faire un dernier exercice si vous le voulez sinon libre à vous de rentrer…


Elle tourna rapidement sa tête vers un buisson ayant cru apercevoir une forme sombre bouger. Elle fronça les sourcils, attentive aux moindres mouvements. Peut-être est-ce son imagination mais dans cette forêt la réalité dépassait l’imagination… Elle fit pas en direction de la lisière puis reprit quelque peu dans le vague :

Très bien on va continuer et … PEYTON !

Drayry s’était tournée face à eux pour leur dire la suite du programme lorsqu’elle vit qu’une araignée arrivait rapidement sur la Serdaigle. La jeune professeur la poussa brusquement et leva sa baguette sur la bestiole qui sauta dans leur direction.

Expluso !

L’araignée vola en éclat si on puis dire. Des morceaux de chair leur tombèrent dessus et du sang visqueux et bordeaux leur gicla dessus en petite quantité. La jeune femme ne vit pas mais sentit parfaitement les crocs d’une deuxième araignée se planter dans sa cuisse droite. Elle poussa un cri et tomba au sol. Elle vit alors que plusieurs d’araignée venaient à leur rencontre, et certainement pas pour faire connaissance. Drayry hurla même si cela n’était pas nécessaire :

Sortez vos baguettes !

Toujours en proie avec son araignée elle n’arrivait pas à sens défaire seul. Elle jeta un coup d’œil aux… octopattes leur courir dessus et savait que ça ne serait pas très difficile de s’en débarrasser. Le tout c’était de ne pas se faire avoir bêtement et qu’elles ne puissent pas vous mordre… Drayry regarda alors l’araignée en sentant ses pattes s’enfoncer sous sa chair et en sentant ses « crocs » mordre plus durement sa cuisse. Si elle lui jetait un sort elle prenait le risque de se blesser d’avantage. Mais rester trop longtemps avec cette sangsue sur elle c’était prendre le risque de lui laisser assez de temps pour répandre son venin…
Revenir en haut Aller en bas
Cronos
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Cronos, Sam 11 Oct 2008 - 11:35


Peyton avait certainement pris son Expulso de plein fouet, il l'entendit s'écraser sur le sol. Il y eut un instant de blanc, Cronos brandissait toujours sa baguette dans la direction ou il avait éjecter la jeune Serdaigle, avec il l'espérait, pas trop de dégâts.. Il eut l'impression de l'entendre se relever, et il se demandait ce qu'elle pourrait bien lui faire subir en contrepartie. A sa surprise, la Serdaigle lui lança un Stupéfix qu'il prit de face, sans même réagir. Il tomba à la renverse sur le sol, dans l'incapacité de bouger. Il marmonna intérieurement sur le ridicule qui s'emparait de lui. * Ça sert à quoi de faire mumuse à envoyer des gros sorts, si t'es même pas capable de contrer un Stupéfix ! *

Cronos entendit une personne atterrir sur le sol, quelques secondes avant d'être libéré de l'emprise du Stupéfix. Il se relevait tout juste lorsque le bandeau sur ses yeux glissa jusqu'au sol, dévoilant à ses yeux la clairière plongée dans la pénombre, surplombait pas la beauté du ciel étoilé. Drayry leu intima de s'habituer à la nuit, comme s'ils avaient le choix. * Au moins pensa-t-il, même s'il fait sombre on vois quelque chose *. Il porta un regard à son bras gauche et constata que la blessure du Diffindo était conséquente, sûrement lui laisserait-elle une cicatrice. Drayry partit à l'écart des deux préfets, en cherchant il ne savait trop quoi. Il se releva et se dirigea vers Peyton, voyant la jeune Serdaigle qui se massait le poignet. Il arriva à sa hauteur et prit sa main dans la sienne, constata le bleu et le gonflement évident de celui-ci. Il caressa machinalement la main de la jeune fille, sur la bosse apparente, en plongeant un regard tendre dans le sien.. Bizarrement à son contact il sentait une certaine douceur qui s'emparait de lui... Il resta stoïque quelques instants avant de trouver l'usage de la parole :

-
Ça va ton poignet ? C'est moi qui t'ai fais ça, demanda-t-il d'une voix douce ou le remord était percevable.

Il resta plonger sur le visage de Peyton, perdu dans le tourbillon envoûtant de ses yeux... Il sentit son estomac faire un noeud avec ses entrailles, créant en lui une chaleur et un désir qu'il n'avait pas ressentit depuis longtemps... Il songea un instant à inviter la jeune fille pour un rendez-vous, ou il verrait ce qui se passerait; mais il fut interrompu par le retour de Drayry qui tenait des feuilles dans les mains. Il détacha son regard du visage de Peyton, presque à regrets... Elle présenta une partie des feuilles devant sa bouche et lui indiqua de les mâchées, mais de ne pas les avalées. Elle plongea le restant dans sa propre bouche et fit de même. Le jus qui sortait des feuilles était acide et laissait un goût amer dans sa bouche. Cronos ressentit un frisson de dégoût et eut envie de recracher la mixture. Elle lui retira son bandage de l'avant bras, et Cronos put voir l'étendue de sa blessure. Le sang ne se fit pas prier pour recouler à flot de la plaie, dévalant la pente de son bras. Drayry ressortit les feuilles de plante mâchées de sa bouche, et les étala dans le creux de sa plaie. Il gloussa et faillit se mordre la langue sous les picotements qui martelaient son bras, lui faisant oublier un instant le goût répugnant des feuilles qui coulait dans sa bouche. Il serra le poing et s'efforça de ne pas gémir. Elle lui expliqua les vertus de la plante et lui conseilla de faire pareil qu'elle pour pleinement recouvrir sa plaie. Il ne se le fit pas dire deux fois et recracha la mixture de sa bouche avant de finir de l'étalée sur sa blessure.

Elle lui arracha la manche droite de sa chemise, et il pensa un instant qu'il aurait mieux fait de venir torse nus ! Elle lui ôta également sa cravate et entoura sa blessure avec, comprimant la plaie et les feuilles mâchées avec. Elle entoura le tout avec la manche de sa chemise, dans un joli bandage de fortune. Leur professeur s'avança ensuite vers Peyton et lui demanda si son poignet allait bien; Cronos se retourna également vers elle, directement vers son regards plein de gentillesse et de douceur... Drayry prit son poignet dans sa main et lui avoua qu'elle avait une entorse. Bizarrement Cronos gloussa, peu fière d'avoir causé cette blessure, même mineure, à Peyton.. Drayry fit apparaître avec sa baguette des bandelettes qui entourèrent délicatement le poignet douloureux de Peyton. Elle lui offrit ensuite une deuxième petite fiole pour qu'elle reprenne un peu de ses forces. Elle se tourna vers lui avant de lui en envoyer une également. Il aurait préféré ne pas avoir à la prendre, pouvoir assurer qu'il ne souffrait pas, mais sa blessure et son combat l'avait complètement épuisé.

Il la but finalement en même temps que Peyton, et il la sentit agir rapidement en lui, lui redonnant peu à peu les forces qu'il avait perdues. Drayry leur annonça tout en marchant et réfléchissant, qu'ils allaient pratiquer un dernier exercice. Cronos pensait entendre des bruits dans les arbres autour d'eux, mais ne percevait rien. cependant Drayry semblait avoir vus quelque chose elle aussi, puisqu'elle se dirigea intriguée vers la lisière de la forêt. Elle hurla directement à l'attention de Peyton et s'empressa de l'écartée de son chemin, envoyant un Expulso droit sur l'araignée géante qui avait faillit écrasée Peyton. celle-ci explosa en l'air, leur faisant profiter de son sang gluant. Cronos se figea sur sa baguette qu'il brandit droit devant lui, s'apprêtant à tous moments subir les assaut des "octopattes" Drayry leur hurla de sortir leur baguettes, ce qui était inutile, Peyton elle aussi l'avait machinalement sortie après s'être relevée. L'araignée, tenace, avait sauté directement sur son agresseur, enfonçant ses crocs dans la cuisse de Drayry. Leur professeur semblait hésitée et Cronos cru bon de lui donner un coup de main. Il pointa sa baguette sur le monstre et cria :

- Réducto !

Le monstre rétrécit à vu d'oeil et il s'en approcha pour le jeter à terre ou il l'écrasa, sentant sous son pied une compression qui aurait pu faire penser à des raisins.... D'autres araignées ne devaient pas être loin et il posa un regard circulaire sur la clairière, craignant de se faire encerclés. Il tendit sa main et aida Drayry à se relever, puis il s'avança jusqu'à Peyton. Il espérait pouvoir la protéger en cas de besoin, il voulait se faire pardonner de lui avoir fait mal.... et simplement prendre soin d'elle....

Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Peyton, Sam 11 Oct 2008 - 18:10


Après leur avoir enlevé leur bandeau, Drayry leur demanda de s'habituer à la nuit. Une chose qui prenait un certain temps mais qui était simple à réalisé. Après seulement deux trois minutes, Peyton distinguait déjà les contours de la clairière et pouvait voir où étaient les autres. C'était agréable de pouvoir à nouveau voir quelque chose! Après avoir utilisé un Lumos, leur professeur s'occupa de Cronos et de son bras à l'aide de plantes visiblement acide étant donné la tête crispée du jeune homme lorsque celui ci la mâcha puis lorsque la jeune femme plaça le liquide sur sa plaie. Ensuite, elle lui fit un espèce de gros bandage à l'aide de la cravate du préfet afin de comprimer son sang pour qu'il ne sorte pas plus. Puis, Drayry se dirigea vers la jeune fille pour lui demander comment allait son poignet...

- Pas très bien, mais ça ira.

- Il me semble que tu as une entorse...

Puis sa professeur, à l'aide de sa baguette fit apparaître des bandages autour de son poignet, puis lui tendit une fiole. Elle but pour la deuxième fois un breuvage que lui tendait Drayry ... toujours aussi délicieux.. et agita son poignet : c'était parfait, elle avait beaucoup moins mal! De plus, elle sentait peu à peu l'énergie revenir en elle. Même si elle devrait surement garder un bandage durant quelques semaines, au moins pour l'instant, elle avait moins mal. Elle lança également une fiole à Cronos et Peyton observa un instant son camarade. Leur regard se croisèrent mais la jeune fille détourna aussitôt le sien. Drayry leur annonça ensuite qu'ils pouvaient très bien partir ou faire un nouvel exercice. Elle choisi de rester... après tout, elle était là pour ça!

Un cri d'alerte la fit sursauter... La jeune femme venait de crier son nom! elle se retourna juste à temps pour se retrouver face à une araignée géante. Pendant un instant elle resta figée... Sa phobie... il ne manquait plus que ça! Heureusement pour elle, Drayry avait d'excellents réflexes et déjà la bestiole venait de se faire exploser par un Expulso. Mais déjà, plusieurs cousine de l'animal arrivaient... Son professeur était dans une situation très délicate! Une araignée était sur elle et avait planté son dard dans la chair de sa cuisse! Cronos, son sauveur, à l'aide d'un Reducto, l'envoya valdinguer et aida Drayry à se relever, tel un gentleman. Peyton se savait plus où se mettre pendant un instant, sa phobie prenait le deçu. Le jeune homme vint à sa rencontre pour l'aider, décidemment, c'était leur sauveur!, ce qu'elle apprécia, elle avait moins peur. Maintenant, elle se sentait prête! Une bestiole arriva à trois mètres d'elle... Puis une deuxième. Trois mètres... ce n'était pas beaucoup. Mais suffisant. Elle jeta d'abord un Duro puis cria en visant les autres bestioles au loin :

- Bombarda!

Elle avait hésité entre Bombarda et Deprimo mais Deprimo risquait de les faire exploser également... Elle préférait un sort moins puissant mais sûr! Une araignée était encore si le jeune homme... elle avait peur de le blesser si elle lançait un sort, il en faudrait de peu! Elle pris son courage à deux mains... un énorme morceau de bois trainait à sa droite. Drayry leur avait bien dit de se servir d'autre chose que de leur baguette? parfait! Elle pris sa nouvelle arme et couru en poussant un cri de guerre. A grands coups, elle frappa l'animal jusqu'à ce que du sang gicle partout sur sa robe de sorcière. C'était immonde. Mais tant pis, elle l'avait fait! La créature trainait à moitié sur son camarade, à moitié par terre. De toute la force qu'elle trouva, elle poussa la chose morte sur le côté et tomba sur le jeune poufsouffle. Se relevant le plus rapidement possible, elle se remis en position défensive après s'être assurée que son ami n'avait rien. En position, elle attendit une nouvelle attaque, une petit pause lui permit de se reposer après ce dernier effort fatigant... Elle était fière d'elle, elle avait réussi à vaincre sa peur! Et puis, comme elle disait souvent, la meilleure façon de vaincre ses peurs est de les affronter... Une nouvelle preuve que ce dicton était vrai! Son sortilège qui avait provoqué l'explosion avait bien marché, beaucoup d'araignées avaient disparu... mais il en restait encore et encore! Bizarrement, se battre aux côtés de Cronos et Drayry la rendait plus forte... Elle avait moins peur!
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Atana Markoff, Mer 29 Oct 2008 - 23:43


Cronos vint aider Drayry et lui ôta l'araignée qui semblait apprécier particulièrement la cuisse de la jeune fille. Drayry serra les dents et se redressa en jetant des sorts à la volée en visant les octopattes décidément bien coriaces! Lorsque les branchages se calmèrent Drayry regarda sa blessure, ce n’était vraiment pas beau à voir… La morsure était boursouflée et rouge. Un liquide noir et visqueux s’échappait de la plaie. Drayry l’essuya avec son index et le porta à son nez. Du venin. Elle crispa la mâchoire et se redressa complètement en tenant fermement sa plein qui lui arrachait des petits cris. Cette saleté ne l’avait pas ratée. Elle se tourna vers les deux autres et constata l’état de leur vêtement… dégoûtant… Elle ne fit pas plus de commentaire la dessus et commença à marcher en boitant grandement. Elle arriva à leur hauteur et leur dit :

On ne va pas rester plus longtemps ! Rebroussez chemin, parcourez 100 mètre tout droit puis arrivez au plus gros tronc suivez sa racine pointez vers l’EST. Marchez pendant 5 minutes et montez sur la petite colline vous apercevrez la lisière de la foret …. Foncez !

Drayry crispa un peu plus ses mains sur sa blessure qui semblait s’aggraver. On pouvait apercevoir de petites veines bleues partir de la plaie et se répandre sur sa cuisse. Son souffle devint de plus en plus court et sa vision se troubla. Elle marcha comme elle put jusqu’à un petit arbuste et tira des plantes qu’elle posa sur sa plaie. Ceci n’eut aucun effet médicinal mais ca eut au moins le mérite de lui rafraîchissant sa plaie de plus en plus brûlante. Drayry sembla avoir de la fièvre et commença à trembler. Elle se redressa utilisant ses dernières force puis dit avec autorité :

Maintenant dépêchez vous d’y aller je reste ici encore un peu et je transplanne à pré au lard. Si je pars avec vous je vais vous ralentir alors allez y !


Drayry les regarda sévèrement le regard plantez dans le leur et se redressa un peu plus pour montrer que non elle avait pas mal et que oui elle était forte ! Elle s’adossa à l’arbre et se demanda si elle aurait la force de transplanner… pas si sur que ça mais pour l’instant c’était la sécurité de Peyton et Cronos qui lui importait.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Cronos, Dim 2 Nov 2008 - 10:25


Drayry se relevait tant bien que mal après avoir subit l'assaut des araignées. Non loin de lui le Poufsouffle vit trois octopattes fondre sur Peyton qui semblait hésité. Un bombarda plus tard et de la chair ensanglantée gicla des corps déchiquetés des araignées. Il continuait d'en arriver de partout, venus des profondeurs de la forêt interdite. Une autre s'approcher de Cronos. Alors qu'il s'apprêtait à lui envoyer un expulso, la Serdaigle décidément bien remontée surgit dans son champs de vision tel un barbare des temps modernes. Un morceau de bois bien haut levé, poussant un cri de rage envers l'animal, elle fondit sur la créature et la massacra à coups de bâtons, repeignant de sang et de substances visqueuses sa robe de sorcier. Cronos lui envoya un regard emplit de surprise et de fierté, il fallait qu'elle aie du cran pour s'attaquer à une araignée d'une telle manière....

La créature s'étala à moitié sur lui et il la repoussa, avant que Peyton ne tombe sur lui. Leurs regards se croisèrent un court instant avant que la préfète ne se relève et l'aide à son tour. Il lui adressa un signe de tête en guise de remerciements et lui fit comprendre qu'il allait bien. Le Poufsouffle ressentit une étrange douleur à la cuisse en se relevant, celle là même ou Drayry venait d'être blessée..., pourtant lui n'avait rien, il n'avait pas été attaqué... Un pic de douleur lui arracha une grimace, il ne comprenait pas d'ou venait le mal. Peut être avait-il était empoisonné ? Il porta son regard sur la Serpentard qui regardait sa blessure avec dégoût. Leur professeur leur intima de partir immédiatement de la clairière. Cronos échangea un regard avec Peyton avant de la prendre par la main et de courir droit devant lui, dans la direction que leur avait indiquée Drayry.

En prenant soin de regarder derrière lui pour ne pas toucher leur professeur, Cronos lança un incendio sur un groupe d'araignées bien déterminées à les poursuivre. La Serpentard les suivaient mais commençait à ralentir l'allure. L'étrange douleur de Cronos avait disparue, aussi ralentit-il le pas pour attendre Drayry. Elle en revanche semblait avoir de plus en plus mal, elle grimaçait et ne pouvait pas leur cacher sa souffrance. Elle ralentit jusqu'à s'arrêter à un petit arbuste. Les deux préfets se stoppèrent pour vérifier qu'elle allait bien, ce dont le Poufsouffle doutait sérieusement. Derrière eux, d'autres octopattes venaient déjà à leur rencontre chercher un plat convenable à manger.

Drayry leur ordonna sèchement de la laisser là de partir sans elle. Cronos aller s'indigner et protester, mais le regard dur de leur professeur ne leur laissait guère le choix. Comme elle leur dit, elle pourrait toujours transplannée... Cronos fit demi tour attirant Peyton avec lui. Il couru droit devant lui plus vite qu'il pensait ne l'avoir jamais fait dans sa vie. Il n'accorda pas de regards en arrière, mais des cri stridents démoniaques l'avertir que d'autres araignées brûlaient sous les sorts de leur professeur... Droit devant eux ils apercevaient maintenant le toît du château. Cronos changea brusquement de direction pour se diriger dans l'axe du petit village de Pré au Lard, là ou Drayry réapparaîtrait sûrement....
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Peyton, Mar 4 Nov 2008 - 9:32


Le poufousffle boitait.... Pour quelles raisons, Peyton l'ignorait mais cela l'inquiétait. Ils allaient devoir partir en direction de Pré au Lard le plus vite possible alors qu'il aurait sans doute du mal à courir. Abandonner Drayry... La laisser aux milieux de bestioles... "Non" fut la première pensée de Peyton. Puis ensuite, elle se dit que ce n'était pas pour rien qu'elle était professeur. C'est avec regret qu'elle laissa ses jambes courir à la suite de Cronos qui venait de l'attraper par la main. Pour un blesser, il courait étrangement vite. Un peu trop même. Peyton avait du mal à la suivre... Elle courait assez vite pour une fille mais pas suffisement pour suivre son camarade. Heureusement pour elle, il s'arrêta afin que lancer un sort aux derniers poursuivants et regarda un instant Drayry, ce qui lui laissa quelques secondes de récupération. Mais à peine arrêté que le préfèt reparti l'entrainant une nouvelle fois à sa suite. Peyton avançait sans réfléchir, laissant ses pas avancer tout seul... C'est entrainement partait d'une bonne intention mais il se transformait en cauchemar...

A présent, la nuit était totallment tombée. Ils commençaient à ne plus voir les allentours, tout était sombre. Etant à environ deux kilomètres de Drayry, et des arreignées géantes, Peyton demanda à Cronos si il avait au moins réfléchi à la direction qu'ils avaient emprunté... Apparement, non. Il avait juste pensé à partir loin... Après un soupir, la serdaigle s'arrêta et, toujours sa baguette en main, prononça un "Pointe au Nord". Le sortilège leur indiqua la direction opposée à la leur...

- Il ne manquait plus que ça... dit elle avant de lâcher la main du jeune homme qu'elle tenait encore...

- Besoin d'aide?

La serdaigle fit volte face, sa baquette et elle même en position défensive. La forêt était peuplée de créatures bien étranges... Qui sait ce qui venait de parler... Dans l'ombre, elle ne distingua dans un premier temps uniquement une tête d'homme... Elle fut un peu soulagée... Puis un torse mis a nu apparu mais lorsque le nouveau venu s'approcha d'eux, Cronos et Peyton se retrouvèrent face à un homme avec un corps de cheval... Le centaure s'approcha d'eux, et la serdaigle savait qu'il était difficile d'obtenir une quelconque information de leur part mais cela ne coutait rien d'essayer... De plus, ils parlaient le même langage qu'elle... que ce soit en langue ou en étoile. Ces créatures n'étaient pas les amis mais pas non plus les ennemis des humains, c'est pour cette raison qu'après un petit sourire, la jeune fille prit la parole :

- Un combat d'areignée a lieu en direction de l'étoile polaire. Mon ami et moi auriont aimé partir pile au nord, là où la Grande Ourse se trouve se soir... Tout en évitant la colère de Céphée.

Le centaure fut un peu surpris par les paroles de la préfète puis il regarda le ciel en parti caché par les arbres... Re portant son attention sur elle, il lui répondit :

- Je rencontre peu d'élèves de Poudlard... Et peu d'entres eux connaissent le ciel avec précision malgré les jours et les heures qui âssent... Je ne sais pas où vous voulez allée mais vous vous êtes enfoncés plus profondemment dans la forêt... Une troupe de Sombral se tient non loins d'ici. Si vous pouvez les voir, trouvez-les, sinon, vous risquez d'avoir des problèmes...

Ne leur laissant en aucun cas lui répondre, il partit dans la direction opposées à celle qu'ils venaient de quitter... Se tournant vers Cronos, Peyton lui dit qu'elle pouvait voir les Sombrals... Il acquiesta d'un signe de tête en lui disant que lui aussi. "Allons-y alors..." Ils n'urent pas beaucoup de mal à trouver les créatures, ils firent deux trois petits tours non loin de là où ils étaient et enfin le jeune homme les distingua... Il avait une vue sacrément persente! Les sombrals étant affectifs, ils se laissèrent facilement approcher. Ils prirent une créature pour deux, Cronos s'assit devant en Peyton à l'arrière en prenant le garçon par la taille...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une petite clairière pour un entraînement

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 20

 Une petite clairière pour un entraînement

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.