AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 1 sur 1
Le Spa
Kohane W. Underlinden
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Le Spa

Message par : Kohane W. Underlinden, Jeu 16 Aoû - 15:37


Au fond du couloir des chambres se trouve une porte ne comportant pas de numéro. Mais un panneau vous indique : spa. Il ne s'agit, non pas d'un bureau voué à la protection des animaux mais bel et bien une pièce dans laquelle vous trouverez un jacuzzi.
L'endroit est, comme tout le reste du bar, de couleur bois. Un bon système d'aération ainsi qu'une fenêtre regulièrement ouverte permettent de ne pas garder l'humidité. Le sol est recouvert de lattes de bois lissées, imperméabilisées d'un #impervius.
Lorsque vous entrez, vous trouvez, sur votre gauche, accrochée au mur, une horloge, qui vous amuse de son tic et de son tac, vous rappelant ainsi le temps qui passe. Quelques cadres l'entourent, photos sépia de gens anonymes qui saluent les clients.
Deux sofas disposés en L sont appuyés contre ce mur. Ils vous permettent de vous reposer après un bon temps passé dans le bain. Si vous vous allongez, vous pourrez ainsi dévisager en contre-plongée ces gentils personnages sépia qui continueront de vous saluer avec bonne humeur.

Dirigez-vous sur votre droite et vous trouverez le jacuzzi à proprement parler. Pas bien différent, par la forme, aux jacuzzis classiques, sa particularité réside dans ce qu'il y a à l'intérieur : il s'agit, en effet, de jus de citrouille. Autrement dit, une activité bien sorcière !
Un petit cabinet contient une douche, dans laquelle vous pourrez vous débarrasser des traces de jus de citrouille une fois sorti.e du bain.
Enfin, le mur de droite est surmonté d'étagères contenant différentes fioles et bocaux. Il s'agit de diverses huiles essentielles (et peut-être aussi quelques liquides non identifiés, mais n'ayez crainte) servant aux massages. En effet, une table de massage est présente, et vous pouvez demander à l'utiliser, l'un des membres du personnel se fera une joie de vous servir de masseur.euse (sinon, le fouet est là, qui veille).

Les tarifs en vigueur pour cette salle :

-Utilisation du jacuzzi pendant 1h : 15 mornilles
-Supplément massage : + 10 mornilles
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Le Spa

Message par : Arty Wildsmith, Jeu 25 Oct - 14:02


Bath time
Avec Monsieur Linveut


Ouuuuui soupirent ses muscles tout engourdis alors qu’il plonge nu, doucement tout doucement, ne rien froisser qui ne le soit déjà, dans le jacuzzi citrouillonneux. La dernière fois qu’il avait utilisé un même bain à remous, il n’avait pas eu le temps d’en profiter pleinement, ce soir, alors que la porte des Trois Balais était fermée, tous les sorciers fortement alcoolisés sur le chemin du retour, il pouvait s’octroyer un petit moment détente, rien qu’à lui, avant de plonger dans la nuit fraîche pour rejoindre la Cabane. Là, les bras posés sur le rebord du bain, la nuque apaisée et les yeux fermés, seulement bercé par le clapotambour des bulles qui remuent qui remuent. Agréable mélodie qui jurait avec les bruits gravés dans les tympans désormais travailleurs du gamin, fabriqués des éclats de voix des clients, des conversations badines inintéressantes, de la vaisselle utilisée, lavée, rangée, de la précipitation du service.
Il soupire une nouvelle fois devant la douleur courbatue qu’il n’avait jamais ressentie auparavant. Certes il y avait le martyre post-transformation lunaire, la sensation de retrouver ses os calés aux bons endroits, mais rien à voir. Ne serait-ce parce qu’ici, son corps meurtri ne respirait aucune malédiction, juste la fatigue d’une journée éreintante. Comme si son corps à chaque craquement l’engageait entièrement dans cette nouvelle vie qui s’offrait à lui, loin des éclairs des sortilèges duellistes, de la paperasse ennuyeuse.

Les boucles s’élèvent en rythme avec la respiration étirée du Wildsmith, elles évitent tout à fait d’être éclaboussées, mauvais souvenir de la dernière fois qui reste toute floue. Elles tourmentent le front, lui font savoir qu’il aurait été bien de rameuter quelques friandises-pâtisseries à s’enfiler. Un regard se tourne alors vers l’apaisante pièce, ignore l’ensemble de ses vêtements jeté ça et là, pour se dire que oui, un petit plateau n’aurait pas été une si mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Spa

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 12 Nov - 22:35


BATH TIME
— pv. Arty.

/!\ CONTENU SENSIBLE (?)

Les mains et les pieds mécaniques. L'auto-désertion d'un pantin en sem-ivresse. C'est qu'il n'avait consommé qu'un seul bon verre de vodka orange. Et son zeste, sur le dessus - qui traîne comme une bouée à la mer. Et pas de SOS, ni de bouteilles, ce soir. Il balayait les derniers clients du pub avec ses collègues avant de rejoindre rapidement le comptoir, histoire de faire l'inventaire du jour. Rien de bien glorieux - mais comme les souris, ils grappillent par-ci par-là quelques gallions au passage lui et son business.

En parlant de business, lui et son petit Empire commençait à bien se faire. Il avait posé quelques fondations il y a de ça des mois et maintenant, il arrondissait les fins de mois grâce à ses petits clients privilégiés. La force de la persévérance et des torts du temps l'avait poussé à se satisfaire du kiwicot. Presque inépuisable ressource, dissimulée dans les locaux de l'asso — un véritable petit jardin et ses fleurs en or. Mais il commençait à s'enliser dans son propre commerce. Il lui fallait lâcher quelques tâches à quelqu'un d'autre, pour s'expérimenter ailleurs. L'horreur du banal.

Un dernier état des lieux avant de repartir dans son dortoir de Poudlard. Monter à l'étage pour vérifier que toutes les lumières — ou tous ses petits soleils comme il les nommait — étaient bien éteintes. Sourcils froncés. Un regard vers le parquet, juste en dessous. Puis vers le bout du couloir - l'autre extrémité. Petit cocon tamisé, vers le spa. Et à moins qu'un client veuille se taper un jacuzzi à cette heure-là... y'a un problème.

Sa baguette qui glisse jusqu'à ses doigts, la poigne de fer dans un gant de velours délicat. On n'est jamais trop sûr des non-clients qui viennent squatter ici. La tête dépasse de l'entrée. Là-bas, une autre tête qui dépasse du bain à bulles, soupire entre les vapeurs et la chaleur enivrante de la pièce. « Bah... Arty. Qu'est-ce tu fous ? » Et pis de où il était gérant celui-là ?! Il s'en était toujours pas remis. Cousin. Et gérant.

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Le Spa

Message par : Arty Wildsmith, Jeu 29 Nov - 14:07


Aucun sursaut. Aucun rameutage hâtif de jus de citrouille pour cacher l’intimité enfouie dans l’orange. Il avait simplement tourné les yeux vers la porte qui dévoile les cheveux blonds éclaircis du serveur. Le sourcil se dresse légèrement pour marquer la surprise de voir le cousin l’alpaguer. Tout petit qu’il était, sa place n’était-elle pas dans les dortoirs conformes de Poudlard, sous les couvertures qui grattouillent ? Moue interrogative balayée par la question du Felagünd. Comment ça qu’est-ce que j’fous ? ça s’voit pas ? j’prends un bain. Décidément, Lïnwe n’avait pas hérité de la partie intelligente des Wildsmith. A vouloir lui frotter la tête pour lui retirer toutes les questions idiotes qui pourraient lui effleurer le sous crâne. C’était le rôle d’un cousin plus âgé n’est-ce pas, que de guider et aider le plus petit. Alors oui, un jour peut-être, le gamin serait tout à fait capable d’articuler de simples politesses telles que Bonsoir Lïnwe comment vas-tu, mais qui semblaient présentement beaucoup trop fades. Le gamin se retourne dans le jus pour faire face au reste de la pièce, menton contre le marbre – supposé – du jacuzzi, il observe le cousin fricottant avec la porte. Peut-être lui devait-il tout de même une réponse satisfaisante, soupir donc, histoire de ne pas tendre inutilement le prochain repas de famille. J’me détends, j’ai mal partout là d’trop travailler tout le temps. Il hésite à demander au Gryffondor de ne pas prévenir Kohane, emmêler sa langue et garder le secret selon lequel il profitait tranquillement du spa après les heures de travail. Mais la délation n’était pas valeur partagée de la famille, du moins il l’espérait. A vrai dire, il n’en savait fichtrement rien, pas plus qu’il ne connaissait son cousin posté juste là, à le regarder prendre son bain.

Même si la bizarroïdité de la situation lui frôle le nez. On prend des bains entre cousins ? A la fois inceste et pas tellement vraiment, mais Lïnwe ignorait que le Wildsmith était faux. Il avait pensé à voix haute, naïvement, lui qui n’avait jamais eu de tels liens familiaux avant de se glisser sous l’aile d’Elly, il hausse les épaules, c’est que ça lui importait bien peu. Contrairement à cette fameuse magnifique question : Tu m’as ramené des gâteaux ? Ventre de Poufsouffle qui grouillonne sous les bulles, sans aucun tact. Il devait bien y avoir quelques petits privilèges à être gérant des Trois Balais.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Spa

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 24 Déc - 13:17


BATH TIME
— pv. Arty.

À la vue de son cousin, Lïnwe rangea Ontamo - comme il aimait appeler sa baguette. Ontamo pour la création. Celle qui sculpte. On parle de réalisation pure. D'âme artistique non-éphémère. Celle qui peint. Qui débat. Qui pense et agit par l'imagination infinie. Au contraire, il ne lui a jamais semblé que son cousin Arty réfléchissait de trop. Loin d'être un miroir ou un reflet. En plus d'être niais et manquant de tact, il était particulièrement défaillant mentalement. Il devait lui manquer une case ou quelque chose dans le genre. Comme si, dans les rouages mécaniques de son cerveau mou, il y avait un grain de sable gros comme un caillou placé en plein milieu.

Finalement, il continue avec des explications plus compréhensives. Enfin. Bien que ça ne suffise pas au stagiaire le plus compétent de toute la région (oui oui). Plus qu'une certitude : son cousin est un pu*ain de fainéant. Il s'est toujours demandé comment il avait pu devenir Auror. Et la réponse la plus raisonnable qu'il avait eue, c'était son renvoi pas longtemps après. Son renvoi ou son départ. Parce que ça se trouve, c'était le Poufsouffle qu'était parti de son plein gré. Il espérait simplement qu'il ne fasse pas le boomerang ici aussi. Les Trois Balais, c'était bien plus valeureux qu'un bureau du ministère. Plus qu'un groupe d'employés. Une famille. Voilà ce que c'était.

Le plus étonnant, c'est la proposition du gérant. Il est vraiment chelou ce gars. « T'es vraiment à poil ? » c'est pas comme si ils allaient se baigner tout nu entre cousins. Enfin, si. C'est exactement ça. Et c'est plus un problème d'âge et de morale qu'autre chose d'ailleurs. Mais on n'est pas là pour faire de la philo. La morale, c'est pour les faibles et les lâches qui préfèrent se cacher derrière des valeurs qui n'existent pas.

- Ok. Il commence à se désaper sans jugement aucun.
En fait, il a plutôt un beau corps, maigre probablement - mais de mannequin (il est si parfait).

Un masque de dandysme suinte contre sa peau
avant de rentrer dans l'eau.

- Pour les gâteaux, tu peux te brosser.
Il pouvait toujours prévenir Kohane. Et entre les deux, il avait peut-être le plus petit grade
(et non pas de sexe) - mais le plus important aux yeux de la propriétaire.

Il n'aurait aucune chance contre le chantage
face à Lïnwe.

Aucune.

Air de provocation
sur son visage imberbe.


Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Le Spa

Message par : Arty Wildsmith, Jeu 27 Déc - 14:46


Non j’prends mon bain habillé gros bêta. C’était ainsi, depuis le duel ou peut-être même avant, il y avait entre les deux cousins un fil électrique désagréable, une escarmouche éternellement ennuyante, qui gratouillait gratouillait la langue ne pouvant s’empêcher d’être piquante. C’était à celui qui serait le plus écrabouillateur, ou ridicule, ou les deux. Le gamin avait levé les yeux au plafond devant l’acceptation finale du cousin de venir se baigner avec lui. A ne pas comprendre ces gens qui disent non, posent des questions pour finalement acquiescer et profiter – ceux qui se font désirer. Évidemment, le Fripon ne peut s’en empêcher, d’observer sans gêne le teint fantomatique du Felagünd pénétrer dans l’orange, un sourire satisfait sur la frimousse. Mais alors qu’il avait accepté, s’était soumis à la demande du Wildsmith de partager le temps d’un bain, le Gryffondor n’avait pu faire autrement que de montrer qu’il voulait être le plus tenace, à refuser d’apporter de quoi manger. Arty grommelle, rien de plus. Ce n’était pas comme s’il allait forcer son cousin à répandre ribambelle de gouttes de citrouille dans l’établissement à la recherche de miettes à grignoter. Pas envie de nettoyer.

Alors le temps d’un court instant il allait déposer délicatement sa nuque sur le rebord du jacuzzi, profiter pleinement de cette heure de détente. Mais avant que les paupières ne se ferment, endormies par la mélodie bullesque, les rétines se heurtent au visage du Fouloulou.
Il a soudainement envie de le gratter, cet air condescendant sous ses mèches blanches. Il ne tilte que présentement que le jeune serveur avait fait acte de rebellion en refusant de lui obéir. Le faquin ! Et il l’affichait presque avec fierté. Pourquoi tu m’regardes comme ça ? t’as quoi ? Arty connaissait l’arrogance l’insolence et la désinvolture comme maquillage qu’il portait quotidiennement, mais les voir sur le visage du cousin, ça l’irritait davantage – leur ressemblance familiale tenait peut-être d’ailleurs juste là, à leur attitude condescendante. Alors forcément, sa main droite agile frôle rapidement la surface du jus de citrouille pour aller éclabousser les cheveux blancs délicats du cousin. Joueur comme toujours. Faire redescendre de son piédestal imaginaire le Felagünd, celui qui croit pouvoir provoquer sans représailles un Arty traditionnellement belliqueux. Il rit pour couronner sa lâche attaque avant de se déplacer vers un autre rebord du jacuzzi. Là, avec taquinerie il s’empare d'un gant connu pour ses bienfaits du gommage. Non ! par contre toi, tu peux m’brosser. Petit soin de la peau, après tout, l’autre était serv(it)eur.
Dernier petit sourire avant de se rapprocher malicieusement, il tourne le dos à son cousin et lui tend royalement par derrière le fameux gant. Allez, chop-chop !
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Spa

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 5 Jan - 17:36


BATH TIME
— pv. Arty.

Hmmmm. Laisser la chaleur du bain s'répandre sur la peau froide du bambin tiède. Ils étaient deux, ce soir, à être des enfants. Le parfum de la citrouille. Les bulles de savon qui éclatent au-dessus des yeux, y'a rien de plus magique en fait. Rien de plus magique qu'un pu*ain de bain. Et ouais. Il laisse étendre ses jambes jusqu'à son maximum, le regard toujours rivé sur son cousin. C'est qu'il a une sacré gueule quand il est ronchon celui-là. Il ferme les yeux un instant, mais Lïnwe le sait, qu'il boue de l'intérieur. Arty la Marmite, qu'on l'appelait dans l'quartier.

Le Felagünd hésite un instant avant de répondre. Histoire que l'indifférence soit encore plus grande. Mais au fond, il peut pas s'empêcher de rétorquer calmement : T'es beau. Face de poulpe. C'est vrai, là. Enfin non, il est pas beau, mais c'est comme s'il avait des tentacules. Quand il a la haine. Il fulmine et ses lèvres tremblotent nerveusement dans les airs.

— T'es vraiment qu'un gamin. Quand l'autre s'amuse à lui éclabousser la gueule.

Faut pas chercher bien loin avec lui, un gant et le v'là refait. Il n'a quand même pas cru que Lïnwe allait être son esclave ? C'est pas comme ça que ça se passe aux Trois Balais, pas du tout ! Comme Azaël, il se croit tout permis alors que ce n'est qu'un embryon ici. Il n'a pas vécu ce que lui a vécu avec Kohane. — M'enfin, là, comme ça - ça lui donne une sale idée. Il est complètement à sa merci. Et Mon Dieu, que c'est bon.

Il attend pas longtemps, gant en main, avant de prendre un bel élan. Épaule derrière sa tête, il envoie bouler un taquet de géant - histoire que le gérant se prenne une claque aquatique et qu'il se noie un moment dans le jus de citrouille. Comme ça, on est quittes.

HRP : T'as mon LA pour la toilette mdr.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Spa

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Le Spa


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.