AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 1 sur 1
En salle principale
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


En salle principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Lun 3 Sep 2018 - 18:26


En entrant dans le bar, vous tomberez forcément, et en premier, sur cette salle. Elle est le nerf de tout Les Trois Balais, son centre névralgique, son coeur, son âme. A partir de là, vous pouvez vous rendre dans n'importe quelle pièce.
La première impression donnée est celle d'un bar rustique, aux allures un peu vintage. Sur les murs en bois, des cadres montrent des photos des 3B, dans des temps reculés, mais également des portraits des ancien.ne.s combattant.e.s, autrement dit, les ex petites mains qui ont fait tourner le bar pendant un temps avant de partir vers de nouveaux horizons. Ainsi, vous y retrouverez Shae, ancien.ne propriétaire, ainsi qu’Aza et Alice. Ne vous en faites pas pour le droit d’image, nous avons eu l’accord de chacun.e d’eux.
Des tables et chaises en bois, tout ce qu’il y a de plus simple, sont disposées un peu partout. Des nappes aux couleurs unies vous empêcheront de faire des tâches sur ce si joli bois.
Du seuil de la salle principale, vous verrez, face à vous, le bar et son espace magasin, ainsi qu’un escalier, au fond, menant à la mezzanine. Une autre porte, sur le fond gauche, mène à la terrasse-potager.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Andrew Cobredy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En salle principale

Message par : Andrew Cobredy, Dim 9 Sep 2018 - 16:19


Début du RP dans les limbes des Archives
#auraisdurepondreplusvite
PV
Arty


Ce curieux sourire qui m'avait tant plu
Sa voix si fatale, son beau visage pâle
M'émurent plus que jamais.


Le tourbillon de la vie s’était emparé d’Andrew, adrénaline et alcool accentuant la perte d’inhibition dans son corps et accélérant la cadence et le tournis dans sa boîte crânienne. Comme un chaton effarouché, il observait l’Auror, qui serait bientôt sa souris - certaines auraient dit bélier, mais ça colle beaucoup moins bien. On parlait souvent de voir avec les yeux de l’amour, mais voir avec les yeux de l’alcool avait aussi du bon, et embellissait tout autant sinon plus. Convaincu par cette explication, Andrew entreprit de vider un peu plus son deuxième verre. Satisfait et à l’aise, il se laissa retomber sur sa chaise dans un soupir, tandis qu’Arty l’invitait de ces quelques mots.

- Prouve-le.

Comme un défi. Il n’allait pas être déçu. Les fioles et les verres accumulés bouillonnaient dans le ventre du jeune Serpentard et ne demandait qu’à pouvoir s’exprimer pleinement. Rapide regard autour de lui pour vérifier qu’aucun.e serveur.se ne regardait en sa direction, et action. Bondissant presque de sa chaise, le voila qui approchait à nouveau son visage de celui du blaireau, qui plaçait judicieusement sa main, et qui l’embrassait aussi loin que la prise de libre arbitre lui permettait - parce que même alcoolisé, il n’aimait pas trop se prendre des edits. Retour sur sa chaise, avec un peu de chance il ne fallait y voir que les prémisses d’un feu d’artifice en préparation. Lui en tous cas, trépignait d’impatience même s’il tentait de le cacher, avec difficulté.

« - Satisfait, je recommence, ou il t’en faut plus ? »

Et encore une fois, éluder les propositions qui n’iraient pas dans son sens. Dans les starting blocks, Andrew attendait le moindre signal. Idéalement, Arty serait celui à faire le prochain pas, mais le Serpentard restait prêt, à l’affût.
Revenir en haut Aller en bas
Tara Gambon
avatar
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: En salle principale

Message par : Tara Gambon, Dim 16 Sep 2018 - 18:47


RP avec le serveur/la serveuse qui voudra bien ^^

La sorcière entra dans l'établissement presque à contre cœur. Ce n'était pas le genre d'ambiance qu'elle aimait, ce lieu rappelait de très mauvais souvenir à la vieille dame. Mais c'était aussi un peu pour ça qu'elle était là. La sagesse venait avec l'âge parait-il et justement Tara avait besoin de combattre ses démons. Ceux qu'elle avait caché sous le tapis jadis. Ceux qu'il était temps de faire disparaître définitivement.

La vieille se trouva donc une table confortable, là où elle pouvait voir une bonne partie de la salle. Le comptoir et la porte, c'était pas trop mal pour commencer. Puis en se dandinant sur sa chaise pour trouver une position confortable à son dos, Tara attrapa la carte de l'établissement. Obligée de jouer avec ses lunettes lunettes, elle eu quelques difficultés, mais rien d'imputable à l'établissement. A moins de porter plainte pour police d'écriture trop petite ?

L'idée fit sourire la vieille femme contrairement à l'idée de manger un repas à base de sang ou de dragon. Elle devait s'être attachée malgré elle à ces créatures. Alors elle reposa la carte et se lança dans une analyse plus ou moins précise des lieux. Des gens. Des employés. La rumeur disait que c'était Kohane qui avait hérité de l'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: En salle principale

Message par : Arty Wildsmith, Lun 17 Sep 2018 - 17:50


Avec Andrew. LA piqué & accordé si jamais.


Les bisous, Arty en manquait. Depuis des jours – ou des semaines, des mois selon la chronologie rpgique de mise. Mais alors que les lèvres d’Andrew l’avaient doucement tamponné, il regretta immédiatement le jeu qu’il avait provoquait, le défi qu’il avait lancé, galvanisé par le flux sanguin rapidement alcoolisé. Parce qu’il ne se passa rien, du tout vide intérieur même pas remué, à peine flatté-amusé par ce contact humide privilégié. Non, il aurait pu très bien hausser les épaules et tourner les talons, mine de rien. Pourtant il ne bouge pas, n’ébranle même pas ses prunelles claires toutes entières focalisées sur les images qui s’emboutissaient, s’accumulaient sur son front violemment percuté. Souvenirs des lointains derniers baisers que le gamin avait déposés. A ces seules pensées, d’un Élius embrassé, enlacé, harponné, son estomac s’ébroue, lui dont l’antre n’avait pas sourcillé à l’approche sans équivoque du Cobredy. Vraiment, curieux comment fonctionnait la sensorialité. Il sourit légèrement, baisse les yeux, perplexe.
Pourtant il devait bien tenter d’y échapper, ne pas ressasser, essayer quelque chose comme avancer. L’idée le fait déglutir difficilement, trop sèchement, il engloutit subitement le reste de son verre. Le reposer brutalement sur la table fait l’effet d’une détente pressée. Comme un fourmillement épidermique qu’il n’arrive pas à se débarrasser, alors qu’il devrait. Il y avait trop d’Élius sur lui, partout, des couches des couches et des couches qu’il s’agissait de déchirer.

Alors il s’avance, armé de la détermination à exorciser les reliquats de l’Amoureux. Il prend appui, sinueusement, sur les cuisses d’Andrew, avant de s’y asseoir sans retenue. Sa bouche tordue d’un cafouillis émotionnel s’approche de l’oreille du Vert & Argent, y chuchote un plus, toujours plus. Qu’il réclamait, et si le Serpentard pouvait lui arracher à coups de langue et de dents les maigres fragments restant d’une passion précédente, stupidement rejetée, il applaudirait, s’emporterait davantage. Ainsi, ce simple baiser badinement déposé avait tout de même déclenché la ruée Artyesque. Alors autant s'appliquer, ses lèvres, à tâtons - absolument pas accompagnées par les yeux fermés, éperdument perdus dans les méandres des souvenirs - se mettent à parcourir l'infériorité de la mâchoire d'Andrew, avant de rejoindre leurs acolytes. Embrasser de nouveau, éloigner toute idée de jeu, tandis que les doigts serrent fortement le dossier de la chaise du garçon, c'est que le dépeçage de l'épaisseur amoureuse - d'une opacité incroyablement impénétrable - est douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En salle principale

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 17 Sep 2018 - 22:48


COMMANDE TARA GAMBON
— staff 3B —

Accoutré lascivement sur le bar, il était là à regarder les clients demander à boire. Lïnwe se laissait bercer par le côté flottant et statique du lieu. Une odeur de bière brune et de liqueur sur la gauche. Ici, le bois verni récemment pour redorer l'auberge des Trois Balais. À deux, puis rejoints à quatre, ils avaient donné du mal pour tout ça. La Renaissance esthétique et psychique — ça aidait à se consoler. Kohane et lui, ils avaient mis du temps à se remettre des départs importants. De gros bouleversements dans leur vie respective alors ils se serraient les coudes mutuellement et elle acceptait même, à titre exceptionnel, qu'il continue ses petites affaires avec les clients.

C'était aussi une manière de dire qu'ils étaient bien là, toujours fidèles à leur propre manière de pensée. Il faut se savoir ancré dans le temps et c'est ce qu'ils avaient réussi à accomplir, à leur échelle locale. Comme à cet instant, ça lui arrivait de sourire délicatement sans s'en rendre compte. Tout ça, c'était lui. Une part de lui, de son âme, de son sang, de sa sueur. Tout ça, c'était lui. Un reflet miroir, vitrine de son passage narco-dépressif. Maintenant, il essayait de s'attacher à la mondanité artificielle - et ça aidait pas mal son taf de serveur. Le relationnel, tout ça.

Le garçon était en pleine contemplation devant le portrait d'Azaël sur le mur d'en face, occupé à faire des gestes obscènes aux foules qui passaient devant lui, quand une vieille femme fit son apparition. Une vieille femme du genre... du genre mère noël quoi, rien de bien joyeux à ses yeux. Ce n'était pas tant les cheveux blancs qui le rendaient si nerveux. C'étaient plutôt ces rides... cette peau teintée de gris, les doigts probablement décharnés et son dos qui tombe en lambeau. — Gémir sur le Temps.

- Bonjour et bienvenue aux Trois Balais. Il ne semblait guère l'avoir déjà croisée par ici.
Que désirez-vous ? torchon dans la main droite, qui soutient un plateau vide comme son cœur.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: En salle principale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 En salle principale


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.