AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -15%
Ventilateur Rowenta VU5640F0 TURBO SILENCE EXTREME
Voir le deal
75.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 8 sur 9
En Salle Principale
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor

En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Gisèle Llobères, le  Mar 5 Mai 2020 - 16:37

EverydayI'mDrinking ♫
Saison 31 - Automne
Avec Arthur, LA mutuel




Tête tournée vers la fenêtre, Gisèle soupira de lassitude. Heureusement l'auberge était bruyante, ça l'empêchait d'entendre les murmures. Ça l'empêchait de se perdre à suivre des paroles insaisissables. Elle observait la pluie tomber, Arthur n'y échapperait pas non plus. Il serait peut-être plus intelligent qu'elle. Impossible. Il était à Gryffondor lui aussi. Elle avait envie de fumer. « On s’impatientait de ma venue ? » Les yeux se détournèrent de la semi-tempête pour s'intéresser à la personne qui semblait lui parler. Lorsqu'elle percuta que c'était Art', l'adolescente afficha un large sourire et un air tout de suite plus détendu. Elle n'aimait pas rester seule. « Ta venue étant synonyme de "boire", on peut dire que oui. » Argh, il avait saisi la carte avant elle.

L'adolescente se redressa et se pencha par dessus la table pour tenter de voir la carte. Comment ça "elle peut attendre" ? Elle avait suffisamment attendu. « Tu as eu le temps de commander ? - Bah non banane, j't'attendais. » Bon elle avait mal à la nuque comme ça. Elle piqua la carte des mains de son compère et se ré-installa correctement sur sa chaise. Il n'avait pas l'air de réellement la lire de toute façon. Concentration maximum. « Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ? » Que pouvait-elle prendre pour combler l'absence de l'alcool.. A moins qu'Elias se montre compatissant ? « Les cacahuètes sont offertes par la maison. - Han. Vous êtes quelqu'un de bien. » Façon d'introduire sa demande d'alcool et de remercier en même temps. Trop fort Gigi. Elle grignota une cacahuète avant de se lancer : « C'est possible d'avoir un verre de whisky s'il vous plait ? » Battement de cil.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Arthur Digler, le  Mer 6 Mai 2020 - 14:38

EverydayI'mDrinking ♫
Saison 31 - Automne
Avec Gisèle, LA accordé

Il avait été à deux doigts de tirer la langue à Gisèle lorsqu’elle l’insulta de banane. Il n’eut même pas le temps de dire quoi que ce soit pour sa défense ni de reprendre la carte en main qu’un serveur arriva. M*rde. Ce n’était pas Matt qui venait les servir, ni même Jude. Mais Elias, un adulte et le propriétaire des lieux. Arthur jura intérieurement. Son plan ne devait pas tomber à l’eau. Cependant, il garda son sourire aux lèvres et remercia l’homme d’un signe de tête pour les cacahuètes gratuites. Gisèle qui voulait son verre d’alcool opta pour l’option compliment et battements de cils affreusement clichés. Le bouclé avait un sourire en coin et se retenait de rire devant la prestation de sa collègue de maison. Lui, avait une autre idée. Plus coûteuse, mais normalement plus rapide. Tous les mois, il recevait de l’argent de la part de ses parents alors autant les utiliser de façon intelligente. Et le dépenser pour obtenir de l’alcool, c’était intelligent. Mais pas seulement Elias, il fallait aussi que Gisèle se montre coopérative avec lui.

— Verre de whisky ? Répéta Arthur. Non, non, non… Laisse-moi te commander le cocktail parfait.

Sourire en coin, lueur de défi dans le regard… Elle n’allait et ne pouvait pas refuser. Personne ne refuser un défi. Ce serait se décourager. Ce serait contraire à ce qu’ils étaient : des Gryffondor. Bien sûr, elle accepta. Il récupéra la carte des boissons qu’elle lui avait piqué quelques secondes plutôt et l’ouvrit face à Elias.

— Alors, moi je vais vous prendre un verre de vodka s’il vous plaît. Et pour elle… Il pointa du doigt un cocktail portant le nom “l’Honesty”.

Il referma alors la carte et la posa sur la table. Il fouilla dans sa poche et récupéra son argent. Il déposa alors devant le serveur le total de la commande. Soit 1 gallion et 15 mornilles. Mais en plus de cela, il poussa vers lui 3 autres petits gallions. Ce n’était pas beaucoup, mais le lion trouvait cela suffisant pour obtenir deux verres d’alcool. Il posa alors le regard sur Elias et avec un sourire innocent, il ajouta :

— C’est bon pour vous ?
Elias Baxter
Elias Baxter
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah
Manumagie (niveau 2)


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Elias Baxter, le  Mer 6 Mai 2020 - 16:21

SERVICE
Gisèle & Arthur


Y a du brossage dans le sens du poil. Il connait ce sourire Elias, pour l'avoir déjà vu sur de nombreux étudiants venus lui demander d'assouplir les règles pour leurs beaux yeux. C'est possible d'avoir un verre de whisky s'il vous plait ? Le sorcier feignit la surprise, l'outrage, la négative sur le bord des lèvres. Verre de whisky ? Non, non, non… Laisse-moi te commander le cocktail parfait. Aaah. En v'là un qu'avait compris sans qu'Elias ait besoin ni d'hausser le ton, ni d'hausser le sourcil.

Si, le sourcil. Ce sourcil d'adulte responsable qui fait peur aux gosses, celui qui dit t'es en train de faire une connerie et tu vas voir ce que tu vas voir si tu tente de la mener à terme. Ce sourcil là. Alors, moi je vais vous prendre un verre de vodka s’il vous plaît. Ah bah non il était con en fait. Le sourcil se hausse. Bien haut. Bien équivoque. Sans compter qu'il ajoutait l'Honesty à tout ça. L'Honesty. Il se foutait de sa gueule le môme, et ouvertement avec ça. L'honnêteté, c'était pas là pour décorer. Non, l'honnêteté c'était l'implant d'une nation vers la prospérité. La droititude !

J'crois que vous avez pas bien saisi, le seul cocktail parfait auquel vous aurez droit tous les deux c'est... Trois Gallions roulent vers lui en plus de la somme escompté et le sourcil s'abaisse tandis que les lèvres se referment. Subitement, la droititude a l'air moins vaillante qu'une tour de Pise. Un Honesty et une vodka ? Très bien y a aucun souci. M'sieur dame il sourit en empochant les tunes d'un geste vif. Il trottine jusqu'au comptoir, dépose le tout dans la caisse - y avait un caisson spécial "pourboire des jeunes", si si - avant d'embrayer sur ses préparations.

Les quelques gouttes de veritaserum de l'Honesty joignent le cocktail en toute discrétion, la tequila agrippe les bords du verre, et le voisin russe tremble dans ses glaçons. Scuzez, pardon il se faufile entre les clients venus se faire encaisser par une Katerine on ne peut plus souriante et dépose les boissons devant leur propriétaire respectif. Enjoy ! Et dans mouvement leste il poursuit son service, coulant un regard discret vers le jeune couple de temps à autre histoire de veiller au grain. Il était pas complètement irresponsable non plus.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Gisèle Llobères, le  Mer 6 Mai 2020 - 17:46

EverydayI'mDrinking ♫
Saison 31 - Automne
Avec Arthur, LA mutuel



N'importe qui ce serait douté du danger caché dans le sourire d'Arthur. N'importe qui sauf Gisèle qui ne réfléchie même pas en lançant : « Fais toi plaiz'. ». Idiote de gryffondor. Elle allait certainement regretter sa langue audacieuse. « Alors, moi je vais vous prendre un verre de vodka s’il vous plaît. Et pour elle… » Oh pétard. L'envie de se pencher pour connaître la raison du sourire de son camarade l'a démangeait affreusement. Qu'allait-il choisir ? Un truc qui allait lui arracher la gu$le, ou qui allait la faire vomir, sans doute. Que trépasse si je faiblis ! Elle boirait jusqu'à ce que mort s'en suive.

Donc il y a elle qui essayait une méthode humaine et plaisante, à savoir "le charme". Et il y a lui, qui choisissait la voie de la perversion en exposant ces petits gallions. « C’est bon pour vous ? » C'était amusant, on dirait un échange de mafieux. Gisèle attrapa des cacahuètes pour les grignoter comme si elle était devant un film passionnant. « Un Honesty et une vodka ? Très bien y a aucun souci. M'sieur dame » Par Merlin, ça avait fonctionné. Son stupide stratagème monétaire avait surpassé son charme envoûtant ! C'était scandaleux, mais foutrement satisfaisant. Ils allaient picoleeeeeer. Elle ne savait pas quoi. Mais elle allait picoleeeeer.

Un large sourire ornait à présent le visage féminin qui adressa une moue faussement admirative à Arthur. « Un jeune homme plein de ressource que voilà. » Elle aurait pu faire la même chose, mais au moins elle n'avait pas eu à payer le pourboire de sa poche. Bizarre d'ailleurs. Pourquoi Art' lui paierait si cher pour lui faire boire quelque chose de particulier ? Ca y est, détective Gigi commençait à s'interroger. Elle avait besoin d'une clope. « Enjoy ! - Merci ! » L'inspecteur Gigi s'envola bien vite lorsque ses yeux se posèrent sur la boisson. Boire. Boire. Boire. Gisèle se saisit du verre pour taper doucement dans celui de son camarade de maison. « J'te préviens, si ce truc me tue, j'te tue. » Voilà, il était prévenu.

On renifle un peu avant. Ca n'avait pas l'air dégueu. Ni dangereux. Pas d'odeur bizarre.. pas d'effluve pimenté.. Bon, santé. Gisèle pris une grosse gorgée du liquide.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Arthur Digler, le  Jeu 7 Mai 2020 - 0:01

EverydayI'mDrinking ♫
Saison 31 - Automne
Avec Gisèle, LA accordé

Quelle coopération de la part d’Elias ! C’était beau à voir. Cela faisait plaisir à Arthur qui grimaça tout de même lorsqu'il prononça à voix haute le nom du cocktail qu’il venait de commander à Gisèle. S’il l’avait simplement montré c’était pour le garder secret. Mais heureusement, elle n’eut pas l’air de réagir et le bouclé en profita pour cacher la carte des boissons sous sa chaise. Il lui offrit un sourire, fier de lui. Les poches étaient plus légères, mais ça n’avait pas d’importance.
Le serveur amena rapidement les boissons et repartit aussi vite qu’il était arrivé. Rien d’étonnant à ça, la jeune femme commençait à douter. Il écarquilla les yeux et fit mine d’être profondément choqué par les propos de Gisèle.  

— Quoi ?! Te tuer ? Moi ? Non non, il ne t’arrivera rien t’inquiète...  

Le bouclé laissa sa phrase en suspense et l’observa silencieusement sentir sa boisson et douter d’elle. Il attendait patiemment qu’elle prenne sa première gorgée. Et lorsqu’enfin elle se lança, elle en but plus que ce qu’Arthur avait espérait. Les choses allaient aller plus vite. Tant mieux. Il ajouta alors :

— Enfin... Rien de grave quoi.

Arthur haussa les épaules nonchalamment avant de tourner les yeux vers la fenêtre. Sourire aux lèvres, il regardait distraitement les gouttes de pluie se cogner contre la vitre. Il gagnait du temps. Il attrapa son verre et le porta à ses lèvres. La vodka le fit frissonner et il grimaça légèrement. La soirée allait bien se passer. Il se laissa glisser sur sa chaise pour s’affaler et soupira. Il posa sa joue contre son poing, croisa le regard de Gisèle puis faussement blasé, il dit :

— C’est dommage que ce ne soit pas “Matty” qui soit venu nous servir... Tu ne crois pas ?  

Il fallait commencer doucement. Amadouer la jeune femme avec douceur. Même si le veritaserum allait rapidement lui donner l’envie de dire la vérité. Rien que la vérité. A part fuir, mais Arthur la poursuivrait, elle allait être forcée de parler. Le lion n'était pas idiot. (Enfin, pas trop...) Il côtoyait Matt tous les jours depuis cinq ans. Ils cohabitaient dans le même dortoir. Il le connaissait et il voyait bien que son pote tenait à une fille en particulier. Jennifer. Arthur la voyait parfois en cours, mais elle avait aussi été invitée à la soirée dans la salle sur demande. Cependant, il fallait être aveugle pour ne pas voir que ses deux potes Gryffondor entretenaient une relation... Ambiguë. Oui, elle l’était aux yeux d’Arthur qui les trouvait lents à la détente. Et si Le Deliers ne voulait pas répondre aux sous-entendus du bouclé, alors il allait interroger Gisèle. Et quoi de plus simple qu’utiliser ce cocktail, qu’heureusement, elle ne connaissait pas ?
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Gisèle Llobères, le  Jeu 7 Mai 2020 - 11:20

EverydayI'mDrinking ♫
Saison 31 - Automne
Avec Arthur, LA mutuel




Pas mal ce petit cocktail. Gisèle se léchait les lèvres en observant son verre. Elle n'était pas du genre à essayer de deviner ce qu'elle était entrain de boire, de toute façon sa capacité de concentration était naze. Néanmoins le nom était étrange. Honesty. C'était pas une chanson ça ? Fallait pas qu'elle y pense trop, elle allait se la foutre dans la tête pour ne plus jamais réussir à la faire sortir. Coup d'oeil vers Arthur, il a l'air satisfait et pensif.

La brune entre ouvrit les lèvres pour l'interroger sur ses pensées lorsqu'il l'a devança : « C’est dommage que ce ne soit pas “Matty” qui soit venu nous servir... Tu ne crois pas ? » Un peu surprise par la question, la Llobères haussa doucement les épaules avant de répondre sans vraiment réfléchir : « Si il peut pas rester j'vois pas l'intérêt. Ce serait plus frustrant qu'autre chose. » Frustrant. Ouais, c'était le mot. Lorsque Gisèle croisait son camarade elle s'y accrochait comme une moule à son rocher. C'était toujours la même chose, il était toujours trop loin d'elle et ça lui importait peu. Jusqu'à ce que leur chemin se croise et là il était difficile de les décrocher.

C'était certainement pour cette raison qu'ils ne se disaient jamais "Bonjour" ni "Au revoir". Peut-être avaient ils besoin de l'illusion qu'ils ne se quittaient jamais vraiment ? P$tain ce mélange était traître, elle sentait une chaleur lui monter à la tête et pourtant elle avait encore envie d'en boire. Elle se saisit du verre une nouvelle fois pour prendre une nouvelle gorgée.

Les sourcils se froncèrent tout d'un coup.. "Matty" ? Depuis quand Arthur appelait Matt de cette façon ? C'était son surnom à elle ça. Est-ce qu'il se moquait d'elle ? Détective Gigi.. Relevant un regard curieux vers le jeune homme, la brune articula « Est-ce que mon affection pour Matt t'amuse ? » C'était un peu direct, mais au moins ça avait le mérite d'être clair. Elle ne savait pas qu'elle était capable d'aller droit au but de cette façon, étonnant. D'ailleurs utiliser le mot "affection" était étonnant. Gisèle n'avait jamais dit une chose pareil par rapport à quelqu'un, et encore moins par rapport au Deliers. Ça aurait du lui faire bizarre mais, là, ça lui semblait totalement normal.
Arthur Digler
Arthur Digler
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Arthur Digler, le  Ven 8 Mai 2020 - 15:44

EverydayI'mDrinking ♫
Saison 31 - Automne
Avec Gisèle, LA accordé

Arthur approuva les propos de la jeune femme d’un hochement de tête, lent, de bas en haut. Cela aurait été plus frustrant qu’autre chose. Elle n’avait pas totalement tort, mais il aurait quand même préféré que ce soit Matt, cela l’aurait évité de rajouter un pourboire et de perdre de l’argent pour deux verres d'alcool. Cependant, peut-être que Matt n’aurait pas voulu servir un Honesty sentant le potentiel danger ? Non, il préférait penser qu’il ne lui aurait pas refusé le cocktail… Mais il pouvait comprendre les propos de Gisèle. Il ressentirait certainement la même chose s’il se retrouvait à l’Occamy Doré sans pouvoir rester avec Aliocha alors qu’il était là, à quelques mètres, mais qu’il travaillait. Heureusement, il n’avait la plupart du temps aucune raison d’aller là-bas.

Prenant une nouvelle gorgée de vodka, il sourit. Gisèle allait droit au but. Tant mieux, le bouclé n’avait pas envie de réfléchir à la tournure de phrase la plus efficace, ce n’était pas pour lui. Son sourire était bien moins moqueur que plus tôt il était plus sincère, Arthur était intéressé. Ce qui l’amusait c’était plus le surnom que leur relation. Enfin… Si, mais ce n’était pas le premier mot qui lui serait venu à l’esprit. Il baissa les yeux sur le verre de la jeune femme, elle l’avait déjà pas mal entamé. Bon, alors inutile de continuer à tourner autour du pot aussi, il voulait satisfaire sa curiosité.

— Non non. En fait, je me demande juste ce que tu penses de Matt ? Il se tut quelques secondes avant d’ajouter : Il te plaît ?

Arthur préférait contenir son sourire pour paraître sérieux aux yeux de Gisèle. Même si dans son cocktail se trouvait du veritaserum, il ne voulait pas qu’elle ait l’impression qu’il se moque d'elle… Selon les réponses, cela viendra plus tard.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Gisèle Llobères, le  Ven 8 Mai 2020 - 19:12

EverydayI'mDrinking ♫
Saison 31 - Automne
Avec Arthur, LA mutuel



Gisèle observait toujours Arthur avec une moue franchement curieuse. Si le rouge cherchait les problèmes il les trouverait nom d'un pétard ! La brune n'était pas du genre à encaisser les moqueries sans rechigner, elle en avait calmé plus d'un. Mais non. Art' ne semblait pas être dans une dynamique d'enquiquinement. « Non non. En fait, je me demande juste ce que tu penses de Matt ? » De plus en plus bizarre ces questions, et pas clair en plus. L'adolescente arqua un sourcil pour montrer son incompréhension.

Arthur du saisir le problème puisqu'il ajouta : « Il te plaît ? » Heureusement qu'elle n'avait pas de cacahuète dans la bouche, elle serait morte étranglée. Elle regardait à présent son camarade comme s'il était devenu fou. Bien sûr que n.. « Oui. » M$rde. Cette fois c'était officiel, il lui avait bel et bien tendu un piège. Coup d’œil vers le verre. Il avait osé lui faire boire du veritaserum ? Si seulement elle n'était pas aussi distraite, elle aurait vue le truc venir. N'importe qui aurait vue le truc venir.

Elle allait vomir. Fallait se débarrasser du liquide. « Evidemment. A qui il ne plairait pas ? Il est drôle débile, attentionné brute, charismatique whaaaat? » Stop. L'adolescente ferma sa bouche. En essayant de se justifier elle ne faisait qu'empirer la situation. Art' devait jubiler, comment avait-il osé lui faire ça ? Gisèle sentit sa pression artérielle monter en flèche. Elle saisit son verre et envoya le reste de boisson au visage de son camarade. Du grand Gigi.

D'un geste de la main maladroit elle attrapa sa veste et sa sacoche tout en se levant. Elle ne devait plus ouvrir la bouche jusqu'à ce que l'effet se dissipe. Était-ce Arthur qui l'énervait, ou le fait de se voir avouer quelque chose qu'elle refoulait ? C'était un peu comme si son propre inconscient venait de la trahir. Tout allait bien, c'était scellé dans un coffre mental. Voilà que la vérité lui explosait au visage en émergeant de sa propre bouche. Bouche traîtresse. Elle se couperait la langue.

Sans un regard vers Arthur, sinon elle se jetterai sur lui, Gisèle se dirigea vers la sortie. Son estomac faisait des loopings, son cœur battait si fort qu'elle l'entendait résonner dans ses tempes, il fallait qu'elle sorte. Tout d'un coup l'auberge était devenue trop petite pour contenir l'émotion de la brune. Pire encore, elle risquait d'y croiser Matt. Elle avait le vertige. Une fois à l'extérieur la jeune femme pris une grande inspiration. La pluie s'était atténuée. De fines gouttelettes fraîches tombaient toujours, mouillant le visage féminin, mais elle pouvait sortir une cigarette sans craindre que celle-ci ne soit trempée. Vite, où était son briquet ?  Et il lui fallait sa flasque de rhum aussi, dans sa sacoche.


Suite ici


Dernière édition par Gisèle Llobères le Dim 10 Mai 2020 - 14:28, édité 1 fois
Aliocha Corbier
Aliocha Corbier
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Aliocha Corbier, le  Sam 9 Mai 2020 - 16:17


La naissance de l'humilité
Avec Arthur Digler, Morgana Wilson, Matt Deliers


Je n'ai pas beaucoup à attendre seul avec le bouclé, à mon grand désespoir. J'aurai bien aimé pouvoir passer un peu de temps rien qu'avec mon copain, pour que l'on puisse profiter d'un cocktail tous les deux avant que les autres ne nous rejoignent. Malheureusement, je crois que le moment seul attendra ce soir, une fois que nous serons couchés. Et encore, Matt étant dans le même dortoir que nous, la solitude était plus que relative avec comme seuls garants les rideaux d'un lit à baldaquin.

Morgana nous rejoins donc peu de temps après mon arrivée, toute essoufflée de sa course jusqu'ici. Quelle idée de courir alors que marcher est un moyen de déplacement aussi efficace et moins fatiguant ? En plus en marchant elle serait arrivée plus tard... Je garde mes réflexions pour moi et lui souris Hey ! Ça va mieux maintenant qu'Arthur va pouvoir fêter son anniversaire et nous lâcher les basques avec ça ! Et toi ? Je fais ensuite signe à la rousse de s'asseoir en attendant le quatrième luron de la soirée. J'espérais juste que c'était lui qui allait venir s'occuper de nous et pas l'autre imbécile de préfet de Serpentard.

Bingo ! Le voilà qui arrive, le sourire aux lèvres, comme à son habitude. Obligé d'élever la voix à cause du bruit de la salle, je lui réponds aussi fort que sa demande : Ça va nickel et toi ? Quoi de neuf depuis cette aprem en cours ? C'est vrai que nos journées étaient quand même similaires la plupart du temps. Mangeant aux mêmes horaires, dans la même salle, dormant au même endroit et assistant aux mêmes cours, les variétés se jouaient seulement dans les entre-cours ou dans les couloirs. Je jetais un dernier coup d'oeil à la carte avant de finalement me décider. Je vais prendre un grandiose s'il te plait ! je me penche dans mon sac pour chercher quelque chose et sors une carte que je tends au serveur Voilà ma carte de LEGIT pour la réduction.

Ce soir, je faisais sans alcool histoire de rester sobre et pouvoir ramener tout ce petit monde sains et saufs à l'école. Car même si l'alcool est censé nous être interdit, je sais très bien que les consommateurs comme les vendeurs n'ont rien à faire de cette règle et qu'il vaut donc mieux être prudent. Je me tourne vers Arthur, le héros de la soirée, un sourire malicieux aux lèvres. Maintenant qu'on est tous là pour te célébrer, tu nous fais un petit discours ? Parce que c'est bien beau de vouloir briller mais moi je veux te voir parler maintenant. Les yeux pétillants, je m'approche de lui comme si j'allais l'embrasser mais je m'arrête près de son oreille pour lui susurrer A ton tour beau gosse !.
Morgana Wilson
Morgana Wilson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Morgana Wilson, le  Lun 11 Mai 2020 - 17:43

La naissance de l'humilitéSaison 31 -- Printemps
Avec Arthur Digler, Aliocha Corbier et Matt Deliers


Je savais que les retards n'allaient pas être mal perçu avec le roi de la soirée, sa remarque me fit sourire, mais il ignorait que j'avais été apprise de cette manière.

Les deux garçons me répondirent, Arthur en profita pour faire un rappel concernant son anniversaire. Tandis que Lio pensait pouvoir souffler concernant cette information. Ils me faisaient déjà rire ces deux là. Alors que j'allais répondre à leur retour de question une main de posa sur mon épaule et celle de mon voisin de table.
Je releva la tête et étira un sourire en apercevant Matt. J'avais appris que le rouge travaillait comme stagiaire au 3B récemment, j'étais ravie qu'il ai été choisi pour ce boulot.

- Salut toi ! Ca va très bien merci ! Ajoutais-je à la suite d'Aliocha qui avait déjà renvoyé la balle à ce dernier.


Pour les commandes, je n'avais pas la moindre idée de ce que je voulais boire. Je n'avais pas envie de chercher longtemps alors j'utilisa une technique simple et toujours efficace.

- Mmh, je ne sais pas, surprends moi ! dis-je avec un sourire fier sur le visage.

Heureusement je n'étais pas difficile niveau boisson, et très novice en ce qui concernait l'alcool. J'allais donc réellement être surprise.
J'allais tout de même être raisonnable ce soir. Je ne voulais pas être un poids pour mes amis.

- Mais oui c'est vrai ça Arthur ! Un petit discours pour ce grand jour serait des bienvenus ! Dis-je pour surenchérir avec l'idée d'Aliocha.


:copyright:️ DABEILLE
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Matt Deliers, le  Ven 22 Mai 2020 - 0:23

La naissance de l'humilité
with Aliocha Corbier, Arthur Digler & Morgana Wilson
- Prise de commande
- Saison XXXI, Printemps
Aliocha et Morgana répondirent l'Un après l'Autre au Deliers avec la même réponse : ils allaient bien. Et c'était tant mieux ! La soirée n'en serait que meilleure. Enlevant ses mains de leur épaule le petit Lion répondit d'abord au Corbier « Rien de neuf. Que du vieux. Comme lui maintenant. » Le menton désigna le Digler attentif à la carte. « Content que tu sois là Morgana ! » Vraiment. Il l'appréciait beaucoup.

Le bouclé ne tarda pas à le solliciter. Qu'est ce que Matt lui proposait ? Très bonne question. Mais connaissant plutôt bien son pote de toujours, il savait qu'il appréciait les cocktails. Simples, efficaces. De ceux qui rendent joyeux. Le Deliers sortit son calepin de sa poche arrière gauche et son stylo de sa poche avant droite. Toute une organisation... « Je te propose un Mojito. Frais. Sucré. Combo parfait ! ». Le pro du ballon rond ne trouva rien à redire sur sa proposition alors Matt nota le nom du cocktail sur sa fiche. En revanche il semblait surpris que le petit Lion soit encore debout et non assis. « Je peux pas. Trop de monde. Faut assurer le service. » Pas de déception. C'était sa soirée. Arthur devait en profiter. Et puis au pire Matt repasserait souvent par leur table. « T'en fais pas, à chaque fois j'serai pas très loin. »

Aliocha maîtrisait. Il savait ce qu'il prenait. « Un Grandiose ! » Le Deliers répétait pour mieux confirmer. Noté. Le type se mit à fouiller dans son sac pour en sortir sa carte de LEGITien. Oh bordxl. Il ne savait même plus où il avait foutu la sienne... Tarif réduit sur le cocktail : malin le Corbier. Mais vu que c'était le Deliers qui paierait, il fit semblant d'approuver la vérification.

Les prunelles de Matt changèrent de cible pour aller se poser sur Morgana. Il lui offrit son plus large sourire. Il était vraiment content qu'elle soit venue. Genre vraiment vraiment ! La belle rousse n'avait aucune intention de réfléchir et ne se cacha pas de lui dire ; le Deliers se devrait de la surprendre. « C'est noté. Je sais ce qu'il te faut, et tu vas adorer ! » Il rigola, sûr de lui. La douceur inégalée d'une Bieraubeurre en encore plus sucrée. Elle allait kiffer.

Il rangea son calepin dans sa poche arrière gauche et son stylo dans sa poche avant droite. Toute une organisation... A ne jamais perturber ! Les regardant tous à tour de rôle, le Deliers finit par déclarer son intention. « Un Mojito pour Arthur; Un Grandiose pour Aliocha. Et un Tu-Verras ! pour Morgana. » Clin d’œil avant d'enclencher la marche avant vers le comptoir. Il s'arrêta net deux pas plus loin pour ajouter. « Au fait. C'est moi qui paye. Et c'est non négociable. » Protestations ou pas ; il s'en foutait. Payer un coup à boire à ses amis, au final cela n'avait pas de prix.



Commande des boissons:
 
Nessa Cunningham
Nessa Cunningham
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de transplanage


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Nessa Cunningham, le  Dim 24 Mai 2020 - 11:13

Saison XXXI-Printemps
with Erin Erskine


Je suis lasse de cette guerre.
Vois-tu, elle dure depuis plus de dix ans déjà, les égos des uns contre les fiertés des autres. Je suis spectatrice, comme Héra le fut et le sera encore, j'ai regardé les envies des uns s'entretuer avec celle des autres, j'en ai joué parfois, j'ai glissé des mots dans une oreille que j'ai répété suffisamment fort dans une autre pour faire naître et élever cette rivalité dans laquelle je me délecte.
Comprends-tu leur faiblesse, celle qui les empêche de penser, de s'entraider. Celle que nous n'avons pas mais qu'ils nous apparentent tout de même.

Je sème la discorde, tel un Patrocle des temps modernes, dans une armure qui n'est pas mienne mais qui l'est devenue. Je suis devenue une addict aux regards, une dépendante aux attentions, j'aime sentir l'homme dans toute sa faiblesse, la jeunesse admirative et le sentiment naissant de sororité. Alors je calcule tout, le spectacle est parfait. Le regard incisif et mystérieux a été maintes fois respecter. Je suis l'artiste, et vous êtes le public. Regardez, vivez mon histoire faussée l'espace d'un instant, car je disparais aussi vite que j'envahis vos souvenirs. Je laisse volontairement courir les langues brumeuse du manque dans vos lits célibataires,
vous vous sentez moins seul avec cette solitude infligée qu'avec vos propres pensées
et c'est pourtant sur elles que je compte.

Mais nulle place pour le leurre aujourd'hui, c'est moi qui suis sortie, j'ai laissée l'armure des dieux au placard, troqué l'étincelant pour mieux me draper dans la simplicité. Qui va de pair avec ce que je me dois d'accomplir aujourd'hui. Sept ans vois-tu, que je n'ai pas mis un pied aux alentours de l'école. Obtenir mes Aspics puis disparaître pour mieux revenir. Pré-au-Lard n'est pas un endroit plus improbable qu'un autre pour commencer mes recherches.

Je pousse la lourde porte des Trois Balais, j'ai toujours aimé cet endroit. J'espère y trouver quelques informations ainsi que la douce chaleur des souvenirs. L'averse estivale en martèle les toits et la salle principale m’apparaît comme un bon compromis. Je m'assois, dégoulinante d'eau, à une table le long des murs. J'aime avoir un point de vue imparable sur les lieux, observer les gens quelques minutes, je ne suis pas là pour jouer aujourd'hui, ils attendront. Les regards et les paroles sont restées ailleurs.
Ce soir c'est à lui que je pense. Toute entière.
Achille est désarmée.
Erin Erskine
Erin Erskine
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Erin Erskine, le  Dim 24 Mai 2020 - 22:42

PV Nessa Cunningham
Saison 31 - Printemps



Sortir. Prendre l'air. Faire n'importe quoi sauf penser au pire.

En cette fin de journée marquant le début de week-end, quelques semaines seulement depuis la reprise des cours à Poudlard, Erin était d'humeur aussi larmoyante que le ciel de printemps. Elle se sentait seule. Et elle l'était. A force de ne jamais se livrer aux autres, d'écouter poliment pour faire bonne impression, de garder pour elle ses secrets les plus inavouables, la serdaigle n'avait personne vers qui se tourner en ces moments de troubles.

C'était la troisième fois en l'espace de deux semaines qu'Hécate, sa chouette favorite parmi la volière de l'académie, était revenue les griffes vides après avoir transmis une lettre au père d'Erin. Le père et la fille ne s'était pas quitté en très bons termes, ils n'étaient jamais très bons ces derniers temps. Monsieur Erskine buvait pour oublier. Oublier la douleur d'être un sorcier brisé par le rejet de la femme qu'il avait tant aimé 16 ans auparavant, jamais vraiment remis de cette triste réalité que des non-mages pouvaient à ce point réprouver une autre manière d'exister. Alors il avait choisi de cesser d'être un sorcier. Mais ça n'existe pas, ce genre de choix. Surtout quand on récupère une enfant après 7 ans et qu'on doit lui expliquer pourquoi sa mère l'a, elle aussi, abandonnée.

Mais Erin avait fait le choix opposé. Si sorcière elle était, alors talentueuse elle serait.

Sauf que la dernière fois que son père avait été aux abonnés absents, il s'était retrouvé convoqué au Ministère de la Magie pour une infraction au code international du secret magique. Alcool moldu et sorcier en dépression était rarement un bon mélange. Heureusement, il n'avait pas sa baguette avec lui et s'en était sorti avec une amende ainsi qu'un avertissement. Forcément, Erin espérait que la raison du silence de son père ne soit dû qu'à une rancune passagère, une simple sanction pour avoir été insolente avant de repartir à Poudlard.

Malgré tout, l'adolescente avait peur. Elle était terrorisée. Si il faisait pire que la fois passée ? A 16 ans, rien ne vous préparait à comment préserver votre famille. Comment être celle qui maintient la barque. Comment prendre soin d'un père qui ne veut même pas qu'on l'aide, qu'on lui réapprenne à vivre dans un monde qui était le sien.

Alors la pluie qui tombe sur Erin est salvatrice. Elle cache ses larmes. Aux autres, un peu à elle-même aussi. Mais le froid a raison d'elle, il faut qu'elle se mette à l'abri.

Et lorsqu'elle entra dans la salle principale des trois balais, où ses pieds l'avaient menée un peu par hasard dans les rues d'un Pré-au-Lard boueux, la jeune fille fut partagée entre le plaisir de la chaleur de la pièce qui lui redonnait quelques couleurs et la pudeur, consciente de l'image qu'elle renvoyait avec ses yeux gonflés par le chagrin, trempée jusqu'aux os. Rarement elle ne s'était sentie si vulnérable, elle qui s'efforçait de préserver une image assurée, sans nuage.

Sans trop regarder autour d'elle, espérant ne croiser aucun visage estudiantin familier, Erin s'installa dos à la salle sur une petite table à côté d'une autre, beaucoup plus grande. Seule. Elle enfoui son visage dans ses mains, poussa un profond soupir et attendit patiemment que quelque chose se passe. Qu'on vienne lui annoncer que son père était à Azkaban, qu'on lui dise qu'il s'était tué en jetant un énième sortilège sous l'emprise de l'alcool alors qu'il utilisait sa baguette une fois l'an, qu'on lui dise qu'il ne voulait plus jamais qu'elle retourne chez elle. Et les larmes coulent de nouveau, entre ses doigts, silencieuses témoins d'une anxiété incontrôlable.
Nessa Cunningham
Nessa Cunningham
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de transplanage


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Nessa Cunningham, le  Lun 25 Mai 2020 - 23:07

Réponse à Erin
Saison XXXI- printemps


J'ai parcouru le monde tu sais, je n'ai pas vu les sept mers, mais j'ai erré de places en place comme le fit Télémaque sur les traces de son père. À la différence que le but de ma recherche se trouvait finalement là où je l'avais commencée. Ma vie est simple vois-tu, contrairement à d'autres, je n'ai aucune dépouille à déplorer, aucun parent particulièrement négligeant. Je n'ai que moi, une personne à construire, alors j'ai erré, sur les remparts des villes, des ports américains au fin fond des bayous. J'aime dire que j'ai cherché sous chaque roseau, dans les creux de chaque cyprès la formule pour mieux me construire.
Exagération à peine masquée.

Je me tiens là, quatre ans plus tard et l'infinie sagesse que l'on croit notre à vingt-quatre ans. Je vais le chercher tu sais, je l'ai promis à la femme-tempête. Il ne subira pas encore un abandon. Ici est un endroit comme un autre pour commencer. Alors, nue de toute armure j'attends que quelqu'un se manifeste, une voix qui prononcerait son nom, une intuition. Mais il n'y aura nul corinthien à convoquer, car c'est personnifié en toi qu'il viendra à moi. Je te vois, pousser la porte d'entrée, l'air hagard et trempé. Je t'ai reconnue tu sais, toute perdue que tu sois. L'enfant spéciale à la baguette née de mes soins. Pin d'Alep et salamandre. Pour celles qui aspirent à autre chose.

Alors je t'observe avec une curiosité amusée t'avancer, puis me devancer sans me voir, perdue au milieu de ta propre tempête, pour quelques secondes encore. Je te laisse t'asseoir et rendre les armes avant d'intervenir, j'ai toujours été fascinée par les points de rupture,  cette disparition désespérée de toute mesure. Alors je la laisse se produire avant de tirer l'atout de ma manche et d'en abattre la carte. Hestia, je revêts pour toi la Nessa bienveillante, l'épaule sur laquelle reposer ta peine. Ne te leurre pas, je l'aurai oubliée demain. Tout fardeau qui n'est pas mien ne le devient jamais, c'est une règle précieuse.

Alors profites-en, délecte toi, je m'offre quelques minutes à toi. Ta douleur, partage-la, remets-la entre mes mains. J'en ferai de la poussière, de tes paroles je tirerai des cendres et laisserai les vents, inséparables de l'orage, les porter aux quatre coins de l’Écosse. Donne-moi ton feu, que je l'enterre sous l'antique cité qui fut mienne, que je le confies aux miens, qu'ils l’étouffent dans le sable et le sel de la terre si sainte et souillée que l'on ne sait même plus où elle est.

Alors, majestueuse, je me lève. Pas à pas, je m'approche, sans geste brusque. Il s'agirait de ne pas recevoir ta tornade. La mécanique est la même, le jeu cent fois joué. Des liens tissés toute la nuit durant, et défaits secrètement au petit matin. Un ouvrage de plus voué à ne jamais se terminer. Alors je m’assois, doucement, sans un bruit, face à toi. Le feu crépite non loin, jette sur nous ses langues de chaleur. Sens sa douce chaleur t'accueillir. Ensuite, nous parlerons. Je te reconnais.

Nous avons tout le temps qu'il faut, sèche tes larmes, mon désert est de sel, l'eau a depuis longtemps cessé de l'abreuver. Erin. Ton nom raconte la pluie, le sang, les étendues verdoyantes, les côtes battues par le vents.
Quel drame Zephyr t'a-t-il porté cette fois ?
Erin Erskine
Erin Erskine
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Erin Erskine, le  Mer 27 Mai 2020 - 12:16


Silencieusement, une âme se joint à Erin. D'abord perdue dans ses songes, l'adolescente n'entend rien, ne capte que les battements de son propre coeur en proie à d'intenses réflexions. Mais c'est une voix qui la sort de ses tourments. Un murmure, presque, dans lequel Erin découvre son propre nom, cessant presque instantanément ses larmes.

Relevant les yeux de ses mains humides, la jeune fille posa son regard sur la personne qui venait de s'asseoir face à elle. Un visage familier, peut-être ? Pas réellement. Une impression de déjà vu, néanmoins. Cette impression que ces deux pupilles observatrices pouvaient lire en elle quelque chose d'insondable. Ce sentiment lui était parvenu plus tôt dans la saison, mais à l'heure actuelle des choses, Erin n'avait pas envie de creuser pour trouver la source de cet étrange souvenir.

« Vous savez comment je m'appelle ? demanda simplement la serdaigle, essuyant rapidement dans un même temps d'un revers de la main les quelques larmes qui continuaient de ruisseler sur ses joues. Je suis désolée si j'ai pris votre place... Je pensais que personne n'était installé ici... » ajouta-t-elle, ses yeux se posant sur le bois de la table.

Honteuse, détestant avoir l'air si fragile et à découvert, Erin songea d'abord à quitter la table. Elle voulait se morfondre, s'enfouir dans son désespoir, seule. Mais dans un sens, cette intrusion était peut-être bienvenue. Peut-être le destin venait à elle, lui offrant une source de purgatoire, de confession. Quoi de mieux qu'une soudaine apparition semblant tourner son intérêt vers elle ? Non, c'était idiot. Personne ne vomit ses émotions au premier venu. Peut-être alors qu'une simple conversation polie allait réussir à la détourner de son chagrin ? Non, certainement pas.

Elle qui d'habitude savait si bien mener une conversation, qui essayait toujours de faire bonne impression, qui n'hésitait jamais à s'intéresser aux inconnus pour apprendre toujours plus, qui souriait. Comment en était-elle arriver à une telle situation ? Pourquoi ne pouvait-elle simplement pas continuer de faire semblant, ce soir ? Incapable de se contenir davantage, Erin fût légèrement secouée par un nouveau sanglot, silencieux.

« Désolée... » encore des excuses.


Dernière édition par Erin Erskine le Lun 1 Juin 2020 - 18:13, édité 1 fois
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Kohane W. Underlinden, le  Ven 29 Mai 2020 - 20:38

COMMANDE
-Nessa et Erin-


LA d'Elias

Il y a comme une envie de somnolence, ici. Sous le tap-tap de la pluie, qui tapote doucement le toit et les vitres. Une envie de se rouler en boule sous la couette, écouter l'averse, attendre que ça passe, se laisser porter par la berceuse de l'eau.
J'erre doucement à l'étage, passe de chambre en chambre pour faire un petit coup de ménage, remettre tout bien en place. Mes pieds glissent sur le parquet, mes doigts effleurent le mur du couloir lorsque je passe. Puis je finis par redescendre. Un coup d'oeil à la mezzanine. Voilà, c'est dans un de ces fauteuils qu'on aimerait se couler. Fermer les yeux. Ecouter la pluie battante.
Les bruits de la salle principale me rattrapent.
Je ne suis pas là pour écouter la pluie les yeux fermés. Même si Elias fait beaucoup, j'ai aussi ma part à assurer. Je lui ai promis d'être là aujourd'hui.

Je descends lentement l'escalier. Arrivée sur la dernière marche, je balaie les lieux du regard. La porte-fenêtre qui mène à la terrasse est assaillie par la pluie. Dans leur bassin, Hope et Spouik contemplent, attendent, méditent peut-être. Installée sur un rocher factice.
Il n'y a pas énormément de monde. La pluie doit inciter les gens à rester chez eux ou à Poudlard.
Je vois deux femmes, dans un coin, qui n'ont pas l'air d'avoir été servie. Elias est occupé en cuisine, à préparer une soupe cheloue pour le Vampire qui attend sa portion quotidienne au comptoir. Je l'interroge sur les deux femmes de la salle principale ; non, il ne s'est pas occupé d'elles.
Alors j'accours.
Je vole.
C'est assez rare, maintenant, les jours où je suis là, où je prends des commandes. Ca me remet dans le bain. Rappel des années passées à accomplir consciencieusement cette tâche.

Je remarque que la plus jeune -une étudiante, sans doute- n'a pas l'air dans son assiette. Quant à l'autre, son visage me rappelle vaguement quelqu'un. Mais qui... Je n'arrive pas à poser de nom sur ses traits. Et je n'ai aps le temps d'y penser. Je m'arme de mon sourire-serveuse :

-Bienvenue aux Trois Balais ! Excellent endroit pour attendre que passe l'averse. Que puis-je vous servir ?

_______________________

Post unique
Saison XXXI – Printemps
LA d’Elias accordé


Nuit étoilée. Nuit d’astres. L’activité des Trois Balais a faibli à mesure que le soir étendait son manteau jusqu’à nous plonger dans son cœur. Puis nous avons fermé. Juste nous deux, Elias et moi. Matt, en tant que stagiaire, ne vient que les weekends. En semaine, il repose tranquillement à Poudlard. Et encore, même les weekends, j’essaie souvent de l’assigner plutôt au service du matin et après-midi, afin qu’il ne rentre pas trop tard à l’école.
Nous avons tiré le rideau, remis les chaises en place. Essuyé les tables et le comptoir. J’ai nourri Hope et Spouik, me suis assurée que tout est bien dans leur bassin. Puis j’ai regardé la nuit par la fenêtre. La nuit qui grignotait la terrasse. Ce calme plat. J’aime ces instants au cœur du noir. Quand minuit est passé depuis un bout de temps. Que les activités nocturnes diminuent peu à peu. Que tout le monde rentre se coucher.

Je me tourne vers Elias qui a terminé de nettoyer en cuisine. Il occupe la plupart du temps une chambre à l’étage. Il n’est pas encore tout à fait capable de transplaner tout seul. Même si j’ai beaucoup d’espoir ; il va s’en sortir. Il progresse de jour en jour. Se réadapte bien au monde sorcier. Mais en attendant, il vaut mieux qu’il reste dormir ici. Parce que pour rentrer à Thermidor, il faut avoir une sacrée expérience en transplanage, c’est pas tout proche. Et moi, je ne rentre plus beaucoup non plus, depuis que je suis à Poudlard. Je ne peux pas toujours l’accompagner.

-Tu as envie de sortir dans Pré-au-lard ? je lui demande subitement.

Mais il finit par décliner. Il a l’air un peu fatigué, faut dire. Alors il regagne son nid douillet à l’étage. Et moi je reste un instant là, plantée au milieu de la salle principale. Je suis un peu fatiguée aussi mais dormir, c’est pas mon fort. Surtout en cette nuit étoilée... Ca m’appelle. Envie. De sortir. Courir.
Comme une automate, je vais chercher derrière le comptoir une bouteille de whisky-pur-feu. Réglo que je suis, je file quelques pièces dans la caisse contre mon achat nocturne. Et je m’en vais. Et je file.

Consommation:
 
Contenu sponsorisé

En Salle Principale - Page 8 Empty
Re: En Salle Principale
Contenu sponsorisé, le  

Page 8 sur 9

 En Salle Principale

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.