AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 4 sur 8
En Salle Principale
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle

En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Theya Alomora, le  Lun 21 Jan 2019 - 3:12


A little piece of light

 
Loredana Sparks
Theya Alomora


LA Lïnwe pour la commande

Battement de cils, charme jamais perdu voir iné. Le blond était parti et revenu pour vous apporter vos commande. T'étais timide. Pourquoi être timide face à ton amie ? Sans doute les maux qui te remuaient. Ou la présence de celui qui savait te faire rougir de temps en temps. Tu savais pas trop. Mais ton amie était là. Ce qui te réconfortait plus que n'importe qui.

Les yeux encore larmoyant tu la regardais, dans ses superbes yeux qui pouvaient maintenant changer de couleur à leur guise. Elle était là. Avec toi. Nana... Une douce parole. Comme une douce prière, qui t'envelopper comme un cocon, un cocon fragile. Qui pouvait à tout moment se briser. Non pas pour éclore. Mais pour ruiner le cycle de transformation du papillon. Pourquoi étais-tu gênée de lui répondre. Alors qu'elle connaissait tout sur toi. Et qu'elle t'avait vu dans le pire des états. Un léger sourire en te remémorant cette nuit au début catastrophique puis endiablée sous le feux des projecteurs rosés.

On va dire que c'est un ami. Je travaille avec lui en quelque sorte. Je suis sa secrétaire... Tu sais l'association étudiante, je sais pas si tu en faisais partie quand t'étais à Poudlard. Et euh... Disons que je crois que je lui plais. Je t'en avais parler l'autre soir ? Franchement je sais plus... Vu dans l'état qu'on était... Tu pouffais légèrement en faisant tourner ton verre. La tête penchée. Attendant sa réaction.

Bien sûr que Lïnwe était quelqu'un que tu appréciais, vous aviez partagé quelques bons moments même s'ils étaient rares, mais c'est ça qui les rendaient uniques. Peut être était-ce l'inconnu qui t'attirais autant comme un papillon vers la lumière. Mais tu savais qu'il ne fallait pas. Pas pour l'instant. C'était dangereux, pour toi. Un claquement de doigt et tout pouvait partir en vrille, et même si tu avais besoin de quelqu'un ou quelque chose pour oublier, il ne faudrait pas aller trop loin. Pas tout de suite.

Tu regardais autour de toi et te rappelait que ton amie t'avait évoqué un rencard avec ce fameux Arty. Celui qui t'avait donné les cheveux courts. Une coupe que tu avais désirée mais qui n'étais pas... Enfin vous voyez, normalement on va chez le coiffeur. Et toi tu t'es retrouvée avec une chouette dans les cheveux. Plutôt exceptionnel pourrait-on dire...

Et toi, avec ce Arty ? Je sais que j'ai mal réagi l'autre soir mais je crois que mon impulsivité se révèle avec le rhum

Tu pouffais doucement, tu voulais juste passer un moment avec ton amie. Comme tout ceux que tu avais passé. Aussi merveilleux les uns que les autres. Mais merveilleux ne veut pas forcément dire beau. C'est aussi un adjectif d'exception, de fantastique, d'iréel. Et tu espérais pouvoir en vivre encore longtemps. Avec elle.
Le goût de la bieraubranleur passait sur tes lèvres pour t'en laisser une légère moustache. Jouant au clown soudainement pour la faire rire tu te mis à loucher et à faire une grimace stupide avec ta bouche.

Tu vois, y a que toi pour me faire passer d'un état à un autre comme ça ! Qu'est ce que je ferais sans toi ! Tu te rappelles, la première fois où on était ici toute les deux ?




Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Loredana Wildsmith, le  Lun 21 Jan 2019 - 7:34


A little piece of light

 
Loredana Sparks
Theya Alomora





Je pouvais sentir le sentiment de gêner que ressentait Theya. Je le voyais dans ses prunelles. Je me demandais bien pourquoi. Nous avions pris l'habitude de ne plus avoir de secret l'une pour l'autre, de balancer tout ce que nous avions sur le cœur et de l'enfermer dans un coffre dont seules nous-deux avions la clé. C'était là le principe d'une réelle amitié qui était partie d'une sauvetage dans la forêt interdite. Je regardais ce souvenir avec nostalgie, une envie de redevenir cette adolescente prête à affronter tous les dangers. J'étais toujours un petit peu comme ça, disons qu'à l'époque, je ne me pensais simplement pas capable d'échouer. Quant à Theya, elle s'était forgée le caractère en grandissant, elle était moins naïve, plus consciente des choses et savait montrer les crocs quand il le fallait.

Sa présence était presque vitale et la réciprocité était présente, je le savais. Je l'écoutais, me parler donc de Lïnwe qu'elle semblait connaître bien plus que moi. Un ami, mais ne semblait pas vraiment sûre. Peut-être simplement une personne avec qu'elle découvrait petit à petit. Trop tôt pour le qualifier d'ami, trop tard pour parler d'une simple connaissance. Je n'en savais rien. Je pouffais en l'entendant me demander si je connaissais cette association étudiante. Je ne me serais jamais vu là-dedans, bien trop vexée d'avoir dû laisser mon badge de préfet en cours d'année. Il ne fallait pas s'attendre à ce que je veuille faire ce genre d'activité. Non.

Ah oui je connais, mais non je n'en ai jamais fait partie. J'étais...occupée à autre chose, on va dire. On a bien dû en parler, ne serait-ce que brièvement. Ravie de constater que tu fais tourner les têtes à Poudlard !

Je ne pouvais pas l'encourager à foncer, non. Sa rupture était récente et il lui fallait le temps de se relever et de reprendre confiance. Elle qui pensait donner son cœur à un seul homme. J'avais le même état d'esprit à dix-sept ans. Malheureusement, les choses sont souvent bien différentes et on finit par se casser la figure, pensant se jamais guérir. Je savais pourtant que le petit cœur fragile de la Poufsouffle finirait par cicatriser, je n'avais aucun doute là-dessus. Elle saura prendre le bon chemin pour continuer et elle sait que je la suivrai juste derrière.

Quant à moi, je n'étais pas spécialement à l'aise sur le sujet qu'elle abordait. Je préférais rester discrète sur cette relation qui n'avait pas vu le jour. Je ne voulais pas m'éterniser, tout était encore trop frais, trop confus dans ma tête. Je m'excusais du regard, lui faisant comprendre qu'elle n'en saurait pas davantage parce que moi-même je ne savais rien.

Ne t'en fais pas, je mets ça sur le compte de l'alcool...et sur ta sur-protection que je ne peux pas te reprocher puisque je fais exactement pareil finalement...Mais de toute façon, je n'ai rien à dire à ce sujet pour le moment. Juste...ça se passe bien, je crois.


Je l'imitai et bus quelques gorgées de mon verre. Puis je la vis grimacer, loucher. Je la regardai, perplexe avant de rire, ne comprenant pas de suite ce qu'il lui prenait.

Je m'en rappelle oui ! C'était juste à la fin de mes Aspic, ou au début je ne m'en rappelle plus trop. Et on était dans la véranda.

C'était loin et pourtant, je me souvenais de nos conversations, de tout ce que l'on s'était dit. Notre amitié avait grimpée d'un niveau ce jour-là. Comme si c'était une évidence.

Je me souviens aussi de ta venue à la BAM, lorsque tu as acheté Georgie (qui est bel et bien un Botruc). C'est le jour où je me suis rendue compte que tu étais autant gaga que moi avec les bêtes ! Maintenant te voici stagiaire à ma place ! C'est pas beau ça ?
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Theya Alomora, le  Lun 21 Jan 2019 - 14:48


A little piece of light


Loredana Sparks
Theya Alomora


Our Playlist ♪

Comment une mauvaise humeur peut s'effacer aussi facilement. Il suffit d'être avec elle, elle qui était devenu plus qu'une simple amie. C'était même une soeur. Oui, elle faisait partie de ta famille. Tu l'aimais autant que ta propre famille.
Tu avais un frère ça oui, c'était parfois compliqué avec lui. Surprotecteur, mais tu n'avais jamais eu de soeur. Et ta rencontre avec elle était arrivée à point nommée. Quelque chose qui vous avez rapproché. Une rencontre hasardeuse. Peut-être l'une des plus importantes de ta vie.
Les mots sont comme des caresses, sa voix comme une mélodie, enivrante. Elle t'entourait, sans même que tu ne sentes sa peau, sa présence suffisait à ce que tout aille mieux. A ce que tu vois la vie d'un nouveau jour. L'espoir. Comme ce que le mangemort que tu avais rencontré te l'avait fait comprendre. La vie est partout, l'espoir est partout. Dans la chaire, le sang, la nature, la mort. Elle savait visé juste, elle te comprenait mieux que quiconque. Parfois même mieux que ta propre mère...

Quand tu abordais l'association, tu souriais quand elle te dit qu'elle était occupée à autre chose... Rencontrer des acromentules ? Peut-être, ou alors occuper à des occupations explicites, qui ne pourront être citées ici. Elle était heureuse que les têtes masculines de Poudlard se retournent sur ton passage, néanmoins toi tu ne le voyais pas. Tu ne voyais pas ta beauté, plus du moins. C'était compliqué pour toi, de l'envisager. Un seul homme. L'unique t'avait accordé ses paroles douces, ses carresses, et l'imaginer avec quelqu'un d'autre était encore trop... Impossible. Tu regardais l'ange néanmoins du coin de l'oeil, car même lorsque vous vous étiez croisé au cabaret il s'était passé quelque chose d'intime. Et à l'époque, tu étais encore avec le serpent. Première goutte d'alcool. C'était bon. Et tu avais aimé te sentir désiré.

Les excuses étaient acceptées, bien sûr car, elle était parfaite. Comme sa narratrice à une exception près toi tu dis chocolatine, enfin presque. Ca se passait bien et tu en étais heureuse, tu lui pris doucement la main pour lui faire partager ton sentiment, tu étais rassurée. Plus que tout c'était son bonheur qui comptait. Plus que le tiens malheureusement. Tu faisais toujours passer les autres avant toi, mais c'était pour leur bien. Car le monde avait besoin de gens comme toi. Si non le monde était perdu. S'il était rempli d'égoïste. Qui penserait à la nature, aux humains, aux animaux ? Si des gens comme toi n’existaient pas ? Je suis heureuse que ça se passe bien, mais si jamais y a un soucis, tu sais que je suis là... Même si tu te débrouilles très bien, je pourrais lui refaire une petite coupe de cheveux ! Un petit clin d'oeil à la volé, c'était ironique évidemment. Enfin, peut-être pas...

Tu buvais encore une fois une gorgée, qui te laissait à nouveau une belle moustache blanche comme avec du lait chaud. T'étais mignonne comme ça, léchant doucement la couche de mousse tu pouffais accompagnée de ton amie. Qui te disais se souvenir de votre rencontre, de votre rendez-vous au trois balais, le tout premier. Une rencontre hasardeuse une autre fois d'ailleurs. Puis de ta première venue à la BAM, de Georgie... Lui qui continuait de faire le pitre sans arrêt. Le sourire était sur tes lèvres en te rappelant de ce souvenir. Tu prenais le petit bonhomme vert pour le poser sur la table, et montrer un peu à Loredana ses prouesses Allé Georgie ! Fais moi ta danse !

Le petit vert se mit à gesticuler dans tous les sens, agitant ses fines jambes dans les airs, se mettant de dos à Loredana pour secouer son popotin face à elle, tu riais doucement. Il continuait en faisant des pirouettes, puis des petits pas chassés sur un côté puis de l'autre. Tu le regardais hypnotisée par ses capacités. C'était irréel. Mais le petit avait appris à s'amuser avec toi, à faire le cirque. Et c'est pour ça que Loredana t'avait choisi le parfait botruc il y a quelques mois de ça.

Tu as vu comment il fait son show ! Un vrai pro !

Tu riais en voyant la réaction de ton amie, tu aimais ces moments d'insouciances d'adolescentes, même si désormais elle était une adulte vous continuez de partager tout ça. Et c'est ce que tu aimais, l'âge n'avait aucune importance dans votre amitié.

Je m'en souviens, c'est fou... Nos rôles se sont échangés ! Et toi chez B&B ! Comment c'est là bas alors ? Tu trouves tes aises ? J'aurai aimé travailler avec toi, faudrait que tu passes un jour ! C'était vrai, tu aurais aimé partager ton métier avec elle. Surtout qu'elle avait acquis tellement de savoir en étant stagiaire puis vendeuse à la BAM, qu'elle t'aurait été d'une grande aide. Heureusement pour toi Lara était là pour t'accompagner, en attendant que Mrs Peverell se présente à nous.

C'est dommage que tu sois plus à Poudlard, j'aurais tellement aimé qu'on continue notre escapade nocturne, avec qui je peux prendre des risques moi maintenant ! A part boire de l'alcool dans l'enceinte... J'aimerais bien me refaire un tour dans la forêt avec toi, tu crois que c'est possible après ? On s'fait une petite escapade en passant par Pré-au-Lard, et on part à la recherche d'acromentules, de licorne, ou peut-être d'animaux fantastiques qui nous sont encore inconnu ! T'imagine ? Si on en découvre un ensemble ? Ça serait génial !!! Soudainement excitée tu te levais de ta chaise, avec ton verre à la main comme pour fêter un événement. Je trinque à Nana, ma meilleure amie, et aux possibles expériences et découvertes que l'on fera ensemble ! Balancez la musique, j'veux qu'on danse, qu'on chante, et je veux encore un verre si un serveur est dispo ! Après ça tu finissais ta bieraubranleur et réflechissais à ton prochain breuvage. Qu'allais-tu bien pouvoir prendre... Allé viens Nana, on va faire une danse à trois avec Georgie !

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Loredana Wildsmith, le  Lun 21 Jan 2019 - 16:21


A little piece of light

 
Loredana Sparks
Theya Alomora





Une conversation remplie de légèreté. Pas de jugement, pas de leçon de moral, rien. Juste une amitié honnête où les deux personnes se livraient l'une à l'autre sans ressentir la peur que leurs secrets soient dévoilés. C'était ce j'aimais chez Theya. Je savais pertinemment que j'étais une personne complexe, n'accordant pas ma confiance à la première personne croisée dans la rue. Non, certainement pas. J'étais d'une nature méfiante après mon enfance passé loin de la civilisation, loin des autres enfants, à cause de parents qui ne voulaient pas que leur « enfant » unique vive un vie heureuse. Et non, il n'y avait aucune exagération dans ces mots, je dirais même que c'était un euphémise. Je n'avais pas vu ma famille depuis bien longtemps, je pouvais compter cela en année, mais je savais que cela ne durerait pas, Claudia Sparks, celle qui m'avait «élevée », avait bien trop peur que je saccage la réputation de ma famille, alors je savais qu'elle n'étais pas loin. Je ne voulais surtout pas qu'elle apprenne que j'étais une Métamorphomage. Au vue de son silence depuis la découverte de mon don, j'en avais conclu que leur domestique avait tenu sa langue, merci à elle ;

Je souris à sa petite remarque sur les acromentules. La raison de notre rencontre. Son cri strident qui m'avait alerté et la découverte d'une jeune sorcière inconsciente, qui avait perdue ses moyens face à une énorme araignées donc je m'étais débarrassée rapidement. Cette époque où je me pensais invincible... Entre autre chose, lui avait-elle simplement répondu. J'en ai enfreins des règles tu sais...Ma petite flasque de vodka à la main, je sortais le soir, avec quelques amis parfois, dans le parc pour une nuit loin des ennuis et loin du ronflement de mes camarades de dortoir. Sans oublié lorsque j'ai connu Daemon...enfin je t'épargnes les détails, tu as compris.

Un petit clin d’œil à son encontre, inutile de rentrer dans ses explications détaillées de ce qui était évident. Puis de toute façon, je n'étais plus préfète à ce moment-là, je me fichais des répercussions et de toute façon, jamais je ne m'étais fait prendre, sauf cette dernière sortie avec la jaune et noire, où Jace nous avait trouvé et avait fermé les yeux. Je me fichais de ce qu'il pouvait m'arriver à moi, c'était la fin de l'année, mais cela m'aurait embêté que Theya se retrouve dans une situation délicate. Après tout, elle ne méritait pas cela pour avoir voulu découvrir les mystères de la forêt interdite.

Ne t'en fais pas pour moi, je t'assure que je ne prendrais pas des risques inutiles. Si je sens que cela se passe mal, je sais que je couperai court.

Évidemment j'espérais que cela se passe bien. Je ne voulais pas m'avancer dans le temps et vivais les choses au jour le jour. Je me détendais petit à petit, ce qui restait positif finalement. Je passais outre le fait qu'elle pourrait lui refaire la coupe. Je n'avais pas tellement envie qu'il y ait ce genre d'ennuis. Parce que, malgré tout, je craignais toujours les actions du Louveteau.
Dans une ambiance plus douce et agréable, Georgie s'était décidé à faire le pitre devant les deux jeunes femmes, voulant faire son intéressant, l'envie de se donner un spectacle sur cette grande scène. La vie en elle-même était une pièce de théâtre dont chacun de nous était metteur en scène. J'aimais cette image, même si parfois des imprévus pouvaient survenir.

Wouuuuh c'est qu'il est motivé le petit Georgie aujourd'hui !

Parler de travail, voilà une chose que nous ne faisions que très rarement. Nous avions l'habitude de converser sur notre vie privée, sur nos amours, nos emmerdes et sur nos souvenirs passés ensemble. Rarement sur notre vie professionnel. Il était vrai, cependant, que nous n'avions pas vraiment lu l'occasion de discuter, ni de se voir depuis mon entrée dans la boutique de l'Allée des Embrumes.

Ça se passe bien ! Lizzie me guide beaucoup, c'est bien qu'elle soit propriétaire et maître des potions à la fois. Elle connaît la boutique et me donne des conseils sur les potions. Une chose que j'apprécie, ça m'aide à me familiariser avec les lieux, notamment l'Antre, qui est l'endroit où mon imagination fuse...Et je m'entends bien avec mes collègues, c'est assez important.

Puis quelques paroles, des regrets. Une envie que votre âge soit le même. J'étais dans le monde des adultes, Theya encore une étudiante. Je savais que le monde était différent. Mon entrée dans le monde des adultes avaient été compliqué. Notamment, parce que tous mes amis étaient encore scolarisés à ce moment-là.

Dommage que nos chemins ne se soient pas croisés plus tôt, je suis d'accord. Tu en aurais vécu des aventures avec moi, mais je t'aurais sans doute attiré des ennuis alors c'est pas plus mal finalement. On pourrait se retrouver côté Pré-au-Lard, un jour, oui. Je ne pense pas vraiment pouvoir pénétrer dans l'enceinte de Poudlard. Je sais que j'aime prendre des risques...mais non...pas Poudlard !

Je finissais ma boisson également et suivait Theya dans le rythme, comme d'habitude. C'était devenu une habitude de me faire danser dans des bars/restaurants, à croire qu'Arty et Theya s'étaient donnés le mot pour cela. Rien à fiche, j'aimais cela alors je ne me gênais jamais. Puis, le Botruc semblait ravi de cette ambiance soudaine. Je prenais Georgie et le mettais sur ma tête tout en faisant tourner la Poufsouffle sur elle-même. Un bon moyen de se défouler, j'appréciais fortement ces petits moments où le reste n'avait aucune importance.

Allez Georgie, montre-nous ce que tu sais faire !
Theodore O'Sullivan
Theodore O'Sullivan
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Theodore O'Sullivan, le  Lun 28 Jan 2019 - 15:26


Rencontre inattendue


Enfin une sortie à Pré-au-lard! Probablement la plus sympa, celle d'après Noël. Je ne suis pas trop du type féerique, mais elle a quelque chose cette sortie, la neige, les lumières, l'ambiance. C'est toujours la plus populaire aussi, les étudiants y vont pour dépenser les quelques pièces reçues à Noël, pour acheter ce qu'il faut pour survivre à cette période glaciaire. C'est fou comment le temps devient si froid du jour au lendemain. Hier j'avais l'impression que j'aurais pu me promener en shorts alors qu'aujourd'hui, j'ai l'impression que le détroit de Béring est à nouveau gelé et que c'est le temps d'aller coloniser l'Amérique. Malgré tout, j'ai enfilé mes bottes, mon foulard et ma tuque pour aller faire un petit tour au village. Je n'allais certainement pas manquer l'occasion d'aller manger une pointe de tarte à la citrouille des Trois Balais. Aucune idée qu'elle drogue est utilisé pour cette tarte, mais c'est clair que si je finis par le savoir, je termine addict.

Comme je l'avais imaginé, les rues sont pleines. Les portes des boutiques ont bien été huilées, les pentures auront du travail aujourd'hui. Le temps est calme, malgré une petite neige qui tombe paisiblement. C'est plutôt cool aujourd'hui. Plus je m'approche des Trois Balais, plus je réalise que l'endroit ne sera pas désert. Plus j'approche, plus le grondement des voix qui tentent de parler plus fortes que les autres m'arrivent à l'oreille. Au moment d'ouvrir la porte d'entrée, je suis frappé par la chaleur de trop de gens au même endroit. Une chaleur de près suivie par le foyer qui chauffe tant bien que mal le va-et-vient de tout ce beau monde. Vous comprenez donc que je n'aurai pas une place à moi tout seul. Surprise, mais oui, une table au fond est libre.


Feat Eden Maxwell, Alkanor Naoui et Elly Wildsmith.


Dernière édition par Theodore O'Sullivan le Mar 29 Jan 2019 - 14:43, édité 1 fois
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Elida Cestero, le  Lun 28 Jan 2019 - 18:23

Rencontre Inattendue

Avec Eden Maxwell, Theodore O'Sullivan et Elly Wildsmith

Entre les cours, une petite sortie à Pré-au-Lard est plus qu'une bonne idée! Il fait froid, il a neigé, c'est le temps parfait pour se promener et ensuite aller se réfugier aux Trois Balais. Un livre sous mon manteau pour m'installer après cette promenade, je déambule lentement dans les rues pleines de monde en observant autour de moi les boutiques et les visages inconnus. D'habitude, je n'aime pas trop sortir lorsqu'il y a du monde, mais cette saison, l'hiver avec sa neige et son froid, m'attire particulièrement. Mes mains cachées dans les poches de mon manteau, des bottes chaudes aux pieds, je me promène simplement dans les rues sans m'arrêter avant d'arriver à un bar où je vais pouvoir me réchauffer après cette marche sous la neige.

Arrivée devant Les Trois Balais, je rentre en ressortant mes mains, ça pourrait paraître malpoli. Je ne suis pas souvent entré ici, mais j'ai toujours eu l'impression de connaître cet endroit depuis toujours. Il y fait bon, et c'est un endroit vraiment accueillant, moi qui aime le calme et la solitude, ça peut être étrange. Lorsque je rentre dans la salle principale, celle-ci est presque pleine déjà. Je souris de contentement, j'aime beaucoup cette pièce aussi. Je me faufile discrètement et trouve une table au fond de la salle. Il y a quatre place, dont une est occupée, mais avec le monde qu'il y a, la personne qui y est installée comprendra bien que je ne vais pas m'asseoir par terre... Je me mets à côté d'une des chaises libres et demande poliment :

"Excusez-moi, je peux m'asseoir?"

J'espère qu'il va dire oui d'ailleurs, sinon je vais devoir partir, et j'ai vraiment envie de m'installer au chaud un moment.

Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Soleya McLaughlin, le  Jeu 31 Jan 2019 - 9:33

Je préfère partir du principe qu'Eden arrive après vous, ne comprenant pas trop de qui vous parlez dans vos posts.




Quatre mois resté dans l'ignorance de cet accident qui te bouffait de l’intérieur. Tu avais eu envie de quitter Poudlard, de partir loin d'ici, à Oxford, rejoindre ta sœur qui croupissait dans ce lit d'hôpital, les yeux clos, dans un silence glacial que tu ne supportais pas. Tu pensais à ta famille aussi, à tes grand-parents qui ne pouvaient se permettre de la perdre après avoir perdu leur fille. Elle était tout ce qu'ils avaient. Quant à toi, tu n'étais plus qu'un fantôme au milieu. Un soupir dans le bruit. Tu te sentais inutile, plus à ta place. Vous étiez deux frères et sœurs. Un prince et princesse vivant dans une grande maison. Un piano accordé, une odeur de poulet grillé que ta grand-mère préparait dans la cuisine. Tu pouvais encore le sentir, entendre les mélodies jouées par ton grand-père et le chant angélique de Lexie. Tu pensais que rien ne pourrait vous enlever ces moments-là. C'était sans compter sur cette lettre de Poudlard qui t'avait appris ta vraie nature. Qui faisait de toi un être à part, un être solitaire.

Tu marches dans le froid de l'hiver qui s'était installé. Un coup de vent glacial fait s'agiter tes cheveux en bataille. Un linceul de neige recouvrait les rues de Pré-au-Lard. Tes pas te traînent aux Trois Balais, vieux bar très fréquenté des étudiants et pourtant, en sept ans, tu n'y avais jamais vraiment mis les pieds. Les ambiances chaleureuses, les personnes qui discutent et les serveurs hypocrites, ce n'était clairement pas ton truc. Tu préférais la solitude, rester dans ta bulle loin des Hommes que tu n'appréciais guère. Seul, tu ne te sentais jamais menacé, tu te sentais plus fort et tu ne laissais personne t'atteindre. Néanmoins, recroquevillé dans un coin de mur d'une petite pièce, tes pensées se tournaient vers Lexie et tu avais beau tenter de faire sortir son image, c'était en vain. Il était donc temps pour toi de tenter quelque chose de nouveau, sortir de ta coquille, faire tomber ton masque et accepter la présence des autres.

Tu pénètres dans le bar, laissant s'échapper un brouhaha auquel tu ne t'étais pas attendu et qui te fait sursauter. Un regard vers le comptoir, puis vers la Mezzanine où un couple semblait être dans une conversation très passionnée. Tu soupires et te contentes de rester dans la salle principale. Tu repères une place, vers le fond, l'une des seules qui semblait encore libre. Trop de monde autour de toi. Tu hésites à faire demi-tour avant de te rendre compte que ce serait une attitude ridicule. Alors tu t'avances, repères deux étudiants et t'installes à contre-courant à leur côté sans leur prêter grande attention. Il ne fallait pas non-plus exagérer. Tu n'es pas le genre à parler, tu ne l'avais jamais été.
Haiko Kanakis
Haiko Kanakis
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Haiko Kanakis, le  Ven 1 Fév 2019 - 7:04

Un rendez-vous ?
pv. Jennifer Wilson
J'ai son LA

J'ai l'impression que je vais passer un examen tellement je suis stressé. C'est vraiment désagréable comme sensation et je me maudis intérieurement plusieurs fois de réagir aussi violemment à l'anxiété. Je me regarde dans le miroir sans parvenir à trouver un compromis avec moi même, c'est affreux. Je n'arrive pas à dompter mes cheveux et fini par rendre les armes. De toute façon, Jennifer m'a déjà vu dans des situations bien pires, je suis surement condamné à avoir l'air ridicule à côté d'elle, il va falloir se faire une raison.

J'enfile une chemise propre et jette un coup d'œil à ma cravate aux couleurs de Serdaigle avant de la laisser sur mon lit, ce n'est pas obligatoire en dehors de l'école, si ? Mes cheveux sont encore un peu humides mais un rapide coup d'œil à ma montre m'indique que je n'ai plus le temps de m'en occuper. J'enfile ma cape en espérant ne pas tomber malade en sortant sans avoir sécher ma tête et attrape ma baguette pour la glisser dans une de mes poches. Pas très rassuré, j'enfile à la hâte mes chaussures et me précipite hors du dortoir. J'ai promis à la bleue de l'attendre à l'entrée et je ne compte pas lui faire faux bond même si sur le moment j'aurais peut-être préféré qu'elle me dise ne pas être libre.

Je fouille dans ma cape pour mettre la main sur mon autorisation de sortie et la trouve rapidement. Je commence alors à jouer avec dans ma poche en attendant l'arrivée de la belle. Celle-ci ne tarde pas et je lui fais un petit signe de loin en souriant comme un abruti malgré moi. Je ne sais pas comment la saluer et lui fait simplement un nouveau grand sourire, extrêmement mal à l'aise. Salut, je suis content que tu sois venue ! J'ai l'impression de ramer complètement, je sais pas quoi faire et je n'ose même pas lui prendre la main. On y va ? De toute façon, ce n'est pas parce que je me fais des films qu'elle attend quelque chose de moi en particulier, après tout, c'est un rendez-vous purement amical et rien de plus, il ne faut pas commencer à s'imaginer des choses.

***

Nous finissons par arriver devant l'établissement. La présence de la Serdaigle à la don de m'apaiser autant qu'elle m'angoisse ce qui donne lieu à de véritable montagne russe dans mon estomac et je ne comprends pas trop ce qui m'arrive. Sinon, tu viens souvent ici ? Je pousse la porte des Trois Balais et laisse entrer la blonde tel un parfait gentleman. Ce doit être ce que j'ai encore fait de mieux depuis ce matin. L'ambiance est chaleureuse à l'intérieur et je n'en attendais pas moins, immédiatement, je me sens plus à l'aise et prend même l'initiative en emmenant ma jeune fille vers une table. J'enlève ma cape et la pose sur ma chaise avant de m'asseoir face à elle, les mains sur les genoux, manquant sans doute cruellement de classe.

On ne m'a pas menti ! C'est un chouette endroit. Je n'ai même pas besoin de me forcer pour l'affirmer, l'atmosphère qui règne ici est chaleureuse au possible et ça fait du bien de se sentir à l'aise. Je regarde Jennifer sans trop savoir que faire, c'est déstabilisant de se retrouver face à une si jolie fille. Elle aurait mérité un beau jeune homme qui aurait su quels mots lui dire pour faire chavirer son cœur. Je suis jaloux de tout ces gens qui parviennent à installer l'ambiguïté en quelques phrases et finir par déposer leurs lèvres sur celle de la belle en face d'eux. De mon côté, je me sens juste plutôt petit et perdu proche de son beau visage que mes yeux gris contemple en essayant d'avoir l'air naturel. C'est pas encore gagné...
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
ModérationSerdaigle
Modération
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Jennifer Wilson, le  Dim 3 Fév 2019 - 15:21

Cette rencontre aux Trois Balais avec Haiko que j'avais tant attendu toute la semaine était enfin arrivée ! Plus notre rendez-vous approchait, plus je ne sais réellement trop pourquoi mais je me sentais excitée comme une puce ! Avec un soin particulier, j'avais préparé une tenue adéquate pour ce genre de rendez-vous, en tout bien tout honneur. Tenue qui m'avait particulièrement donner du fil à retordre pour la trouver même si ce rendez vous n'avait rien d'autre qu'être amical. Alors, je finis par sortir du dortoir des filles pour enfin aller le rejoindre, baguette et autorisation de sortie dans une de mes poches, je viens jusqu'à l'entrée là où je peux le voir me faire un signe tandis qu'il m'attend patiemment. J'avance alors jusqu'à lui d'un pas que je souhaite plus ou moins assuré.

« Désolée ! Je suis un peu en retard ! »

Je crois que je n'ai que 5 petites minutes de retard mais bon, je n'ai pas pu m'en empêcher de m'excuser devant lui... Puis, une fille se fait toujours désirée, enfin façon de parler. Le fait qu'il soit juste à côté me rends sans aucun doute légèrement maladroite. Oh ! bien évidemment c'est loin d'être sa faute, quelque chose ne doit pas tourner bien rond chez moi.. Mais en tout cas et c'est bien ce qui est contradictoire à cet instant, rien ne me rend plus heureuse que celui de le voir, un sourire jusqu'aux oreilles flotte alors sur mon visage tandis que mon regard plonge profondément dans ces yeux.

« Je suis aussi très heureuse, je ne pouvais qu'accepter ta charmante invitation. » Je lui adresse un clin d’œil des plus charmants sans arrière pensée, juste car je suis réellement contente d'être avec lui en ce moment. Je suis des plus enjouées également quand je finis par hocher la tête à sa demande. « Oui ! Allons-y ! » Quelques minutes de marches nous sont nécessaire avant d'arriver devant le fameux établissement. Même si c'est lui qui a proposé cet endroit, j'espère au fond qu'il y trouvera l'ambiance chaleureuse. « Oui, j'y suis déjà venue plusieurs fois. Tu verras, c'est vraiment un endroit cool et la propriétaire est hyper sympa! » Je ne peux qu'être affirmative sur ce point, l'animation des chauves-souris m'avait laissée d'ailleurs forte impression. Je le suis alors naturellement, une fois à l'intérieur, quand il choisit de lui même une table pour nous y asseoir. Nouveau sourire de ma part, les yeux pétillants quand il me dit apprécier l'endroit.

« J'étais pratiquement sûre qu'il te plairait ! J'ai été très touchée en tout cas par ton invitation tu sais. Elle m'a fait très plaisir et je suis ravie de partager cette sortie avec toi. » Evidemment, il le savait déjà de par ma lettre que je lui avais envoyée mais le dire en face à face n'était, pour moi, pas pareil pour autant. J'avais hâte en tout cas d'en apprendre plus sur lui, sur son retour à Poudlard mais chaque chose à la fois. Rien ne pressait et on avait tout notre temps en ce week-end qui s'annonçait des plus réjouissants.
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Kohane W. Underlinden, le  Mer 6 Fév 2019 - 14:57


Service en salleJENNIFER & HAIKORegarder
Respirer
Sentir
Par tous les pores
L'ambiance du bar, sa personnalité, son coeur, son âme. Et se dire, tout au fond de soi, que, ça y est, dans quelques jours à peine, fini, ou presque. Différent, en tout cas. Ne plus venir ici tous les matins, ne plus passer le seuil, prête à travailler, valser entre les tables, plateau à la main. Se réveiller, désormais, pour aller donner cours. Donner cours. C'est vraiment trop bizarre.
J'suis ici depuis que j'ai seize ans.
J'suis un dinosaure.
Et ici, c'est mon habitat naturel. Lieu de tous les refuges.

Petit soupir, alors que je regarde, une énième fois, la salle principale depuis le comptoir. Bientôt, je ne l'observerais plus de cette façon quotidiennement. Ca sera plus irrégulier mais, bien évidemment, je reviendrai. Ce bar est toujours le mien. J'ai dit à Arty que je reviendrais, je garderais un oeil. Et s'il a besoin, p'tit hibou, p'tit patronus, j'arrive en courant sur mon hippopotame de compagnie. Non, je n'ai pas d'hippopotame de compagnie, au kazou vous étiez en train de vous poser la question. Je n'aurais pas su où le mettre, de toutes façons. Et il aurait eu trop froid dans les Alpes.
Par contre, chez moi, j'ai des post-it hippopotame. Et une couette qui a failli représenter un hippopotame chantant, criant sérénade au milieu de la nuit (encore une lubie de ma narratrice, j'vous jure, celle-là).
Bref, point d'hippopotame.
Ca n'empêche, si Arty a un souci, je débarque dare-dare !

J'observe un temps la belle spatule offerte le matin même. Celle qui trône sur le mur surplombant le comptoir. Avec son p'tit noeud violet et ARTY gravé sur le manche. La spatule de roi d'Arty. Pour qu'il puisse bien gouverner les 3B en mon absence.
La porte s'ouvre. Je détache mon attention de la spatule, regarde qui entre.
Deux jeunes étudiants. Oh, j'risque bien de les recroiser à Poudlard, eux. En plus, y'en a une que je connais ! C'est Jennifer, celle qui bossait son Histoire de la Magie au bar. Studieuse élève, qu'elle doit être.

Virevoltante, savourant cette énième commande comme la dernière, je m'approche du duo qui a pris place à une table. Un large sourire qui n'est pas feint, cette fois. Et c'est parti, tout comme je l'ai appris, il y a si longtemps. Politesse, accueil, chaleur... faire bonne figure, en somme.

-Bienvenue aux Trois Balais ! Qu'est-ce que j'vous sers ?
Commande:
 

Invité
Anonymous
Invité

En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Invité, le  Ven 8 Fév 2019 - 17:03

Eden, Theodore, Alkanor

Une envie de voir autre chose, d’entendre d’autres discours que ceux des élèves se plaignant continuellement des cours, des enseignants, de la pluie ou du beau temps. Bref, elle avait besoin de sortir la tête des murs de Poudlard, sans quoi elle allait devenir profondément folle. Mais voilà, quand elle arrive devant les Trois Balais, elle se demande si elle a bien fait de venir ou non. Pourquoi ? Parce que le brouhaha qui s’échappait de la porte d’entrée laissait très clairement supposé qu’il y avait un monde absolument fou dans l’établissement.

Et quand elle passe la porte, c’est un « Pfffiou » d’exaspération qui s’échappe. Des élèves, des adultes, une foule, du monde. Trop de monde. Elle devrait faire demi-tour, ici et maintenant. Mais pour aller où ? Retourner dans le monde des petits qui veulent devenir des grands sans prendre le temps d’un apprentissage approfondis ? Nouveau soupir alors que les sourcils de la brune se froncent sur son front, créant quelques plis de peau disgracieux.

Ses yeux furètent dans la salle principale, à la recherche d’une place libre. Elle grimace lorsqu’elle en trouve une, à la table de trois jeunes gens, sans doute élèves au vu de l’âge. Elle lève les yeux au ciel. Elle ne supporte pas ça, mais là, pas le choix. Le pas trainant et l’humeur mauvaise, elle se dirige vers la table concernée. « Mister, Miss ». Regard appuyé sur la jeune fille. Une chaise qui se tire, le bras qui s’étire. Ne pas rester longtemps sur place, juste prendre l’assise et s’éloigner du groupe. Ou peut-être pas, en fait.

Eux non plus, n’ont pas l’air forcément ravis d’être là. Surtout celui qui semble tourner le dos au groupe. « L’ambiance est bonne à ce que je vois ». Pique doucereuse qui glisse entre ses dents. Amertume savoureuse sur la langue. Pourquoi ? Difficile à dire, mais jeter ainsi de l’huile sur le feu, elle aimait ça, elle devait l’admettre.

Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
En ligne
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Elida Cestero, le  Ven 8 Fév 2019 - 18:55

Avec Eden Maxwell, Theodore O'Sullivan et Elly Wildsmith

Pour éviter un "non", je m'assois sur une des chaises libres, ouvre mon manteau et sort mon livre de sa cachette, je l'avais protégé de la neige et du monde qu'il y avait dans les rues. Pendant que je lis, le bar ne se vide pas, il y a même un autre étudiant qui s'installe à notre table. Enfin, s'installe ce n'est pas vraiment le cas. Car j'ai beau lire, une partie de moi reste à l'écoute de ce qu'il se passe autour de moi. Il s'assoit sur une chaise libre sans parler. Je le comprends, après tout personne connaît personne ici. Il y a ensuite une jeune femme qui s'assoit en nous saluant d'un simple "Mister, Miss" qui me surprend. C'est à cet instant que je relève la tête. La table est complète, ça fait beaucoup plus de monde que je ne le pensais, plus d'inconnus qu'au début. Apparemment, tout le monde s'était donné le mot pour venir se réfugier aux Trois Balais. Il faut dire que le temps nous y pousse aussi.

La dernière arrivée prend la parole

"L’ambiance est bonne à ce que je vois"

De quelle ambiance parle-t-elle? La générale, plutôt agréable et chaleureuse, qui règne dans le bar, ou celle autour de la table, assez...froide je devrais dire? En même temps, on se retrouve à quatre inconnus assis à la même table, dont trois étudiants. Étudiants que je n'ai d'ailleurs, si mes souvenirs sont bons, jamais croisés dans le couloirs. Mais je ne peux pas m'empêcher de sourire à sa remarque. Que réponde à cela? Être ironique, ou réaliste comme toujours? C'est un dilemme assez compliqué, car d'habitude je choisis ce que je réponds en fonctions des personnes qui m'entourent mais là, je ne connais personne.

"Il faut dire que nous somme quatre inconnus assis à une table" je réponds sagement, "mais c'est parce qu'il n'y a plus de place nulle part dans le bar. Il n'est donc pas facile de parler à des gens qu'on ne connaît pas."

J'aime dire des choses logiques et réelles, même si, la plupart du temps, ça a le don d'énerver mon entourage.
Theodore O'Sullivan
Theodore O'Sullivan
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Theodore O'Sullivan, le  Sam 9 Fév 2019 - 11:41

Un simple clin d’oeil et la vraie magie opèrent. Le temps de regarder une ardoise au loin et la table est plein. Nous étions trois étudiants il y a une fraction de seconde et voilà qu’un adulte a pris la dernière place! Je ne m’attendais pas à dire trop de conneries cette après-midi, mais là mon chien est mort.

- Mister, Miss.

C’est la grande noblesse aujourd’hui. Quoiqu’elle ait un petit air de princesse, surement une enseignante de l’école. Elle était fort jolie, ce qui n’aide pas à libérer les cordes vocales pour une première impression.

- L’ambiance est bonne à ce que je vois.

Elle ne devait pas parler de la table. Je n’avais aucune idée de laquelle pouvait être les deux autres avec moi. Je voulais simplement manger de la tarte à la citrouille en paix. Fort est d’admettre que l’ambiance des Trois balais était "intense". Je ne suis pas du genre à courir les foules, plus il y a de gens et plus il y a de bruits, plus je déteste tout le monde.

- Il faut dire que nous sommes quatre inconnus assis à une table, mais c'est parce qu'il n'y a plus de place nulle part dans le bar. Il n'est donc pas facile de parler à des gens qu'on ne connaît pas.

C’est une description assez juste de la situation, je croirais entendre une détective privée! Je commence vraiment à me demander si quelqu’un ne m’a pas jeté un soir pendant les fêtes. Je voulais seulement venir ici pour prendre une pointe et repartir, pas devoir exposer mes qualités et mes défauts et expliquer le dédoublement synchronisé au quidditch.

- Vous saurez au moins mon nom, Theodore. Gryffondor. dis-je en souriant. Ici pour une pointe de tarte, info en bonus.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Theya Alomora, le  Lun 11 Fév 2019 - 16:40


A little piece of light

 
Loredana Sparks
Theya Alomora



Autorisation de Koko et j'ai son LA pour la spatule...
TW : Violence de tata Koko oulalala pas gentille
20 GALLIONS DE CONSO LACHEZ VOUS TOUS LE MONDE

Echange de cordialité bienséante, partage de souvenirs heureux commun ou que vous auriez pu partagez dans une autre vie. Tel était le lieu propice des Trois Balais. Lieu d'une rencontre celle qui vous avez marqué, lieu de discussion et de vie de bon nombre d'étudiant. Même toi il y a quelques années tu t'y étais rendue seule dans l'espoir de trouver un simple réconfort avec un de leur service gustatif et non pas de chambrée. Tu souriais malgré tes yeux rougies car c'était son don à elle. Le don qu'elle avait avec toi. De te faire virevolter sur une piste inventée dans vos esprits, accompagnés d'un botruc qui se déhancher comme une brésilienne sur la Lambada. Tu n'as pas les rondeurs adéquates Georgie !

Tu ris tu éclates. Tu veux remettre ça avec elle et avec quiconque le voudrait dans se bar. Car ouais tu allais payer ta tournée. ET OUAIS LES GARS. Un air de folie en tournant autour de ta belle comme une bête appâtée par l'odeur de la nourriture, tu la regardais avec appétit mais sans aucun sous entendu. Car c'était pour rire évidemment. Que tu en avais besoin. Et le blondinet te voyait rarement dans ce genre d'etat euphorique. Tu veux des verres. Plein de verres. Une pyramide de verre. Tu veux construire un monde en verre. Et non pas la couleur.

Tu regardes ton amie se dehancher et sans permission tu montes sur une chaise. Qui te mène au comptoir.
Laissant au possible serveur ou serveuse derriere le bar la vue bien degagée sous ta robe. MESDAMES ET MESSIEURS C'EST MA TOURNÉE ! PRENEZ CE QUE VOUS VOULEZ ! ET JE VEUX QUE LES COCKTAILS EXOTIQUES COULENT A FLOT... MAESTRO !
SUIS LE RYTHME GEORGIE


Tu sautes du comptoir sous les flagellations d'une spatule de la propriétaire pour atterrir en gloussant sur tes pattes, perdant l'equilibre tu chutes et exploses de rire. Tu te retrouves sur les fesses comme une enfant tombant bêtement. Et dire que j'ai même pas encore trop bu ! Allé aide moi Nanaaaaa ! Je veux qu'on s'éclate comme chez toi et qu'on oublie tout nos soucis ! Dance with me baby hehehe tu joues de tes sourcils et explose de rire encore une fois en attendant l'arrivée d'un futur serveur ou serveuse pouvant satisfaire vos désirs les plus enfouis. Frottant ta fesse pour faire passer la douleur de la spatule.

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Loredana Wildsmith, le  Mer 13 Fév 2019 - 9:48


A little piece of light

 
Loredana Sparks
Theya Alomora



Ce sourire qui s'affichait sur ses lèvres était bien plus précieux que tous les autres. Elle s'amusait, elle s'amusait réellement. Sans besoin d'une potion faite sur-mesure pour lui faire voir la vie en rose le temps d'une soirée. Je ne m'en voulais pas de lui avoir fait boire ça, parce qu'elle était au bout de sa vie, qu'elle était faible et qu'elle avait besoin de légèreté, de s'amuser et de ne plus penser à cet homme qui lui avait brisé le cœur. J'aurais aimé ne pas le mépriser, mais c'était le cas malgré moi. On ne fait pas de mal à ma meilleure amie, peu importait que la décision ait été prise à deux. Nous étions telles deux folles et un Botruc à se déhancher en pleine journée aux Trois Balais. La dernière fois que je m'étais engagée dans ce genre de danse improvisée, il y avait l'alcool pour justifier. Aujourd'hui, mon unique but était de distraire Theya et qu'elle se rende compte finalement qu'il y avait bien plus important qu'une histoire d'amour d'adolescent. Elle pouvait vivre sans et elle allait finir par en rencontrer un autre.

Je la vois monter sur la chaise, puis sur le comptoir, je lâche un Theya qu'elle seule peut entendre. Je ne tenais pas à ce que l'on se fasse virer par la proprio ou même par Arty. Je m'étais peut-être assagie avec le temps...non...impossible...c'est juste que je n'étais pas assez à l'aise dans ce bar pour me lâcher autant qu'elle. Alors je finis par abandonner, par croiser les bras et à regarder le spectale, un grand sourire aux lèvres comme lorsqu'un père regarde sa fille à un spectacle de l'école et qu'il dit à tout vas « Hey, c'est ma fille ». Bon, même si cela n'arrivait sans doute que dans les films, c'était un peu ça. J'étais fière de voir qu'elle pouvait se défouler, souffler, et tout cela sans se faire beaucoup de mal – sauf si elle tombait du comptoir. Et vas-y qu'elle offre sa tournée générale ! J'éclate de rire en entendant cette annonce sortie de nul-part alors que je voulais simplement boire un verre et discuter. Nos sorties n'étaient JAMAIS monotones. Si tu n'as pas assez ma belle, tu rêves pour que je fasse ce cadeau. Je ne suis généreuse qu'avec toi.

Je baisse légèrement la tête à la venue de la propriétaire qui n'hésite pas à dégager la Poufsouffle de son comptoir. Elle comptait lui donner du fric, elle devrait plutôt être contente. Enfin... je baisses les yeux en voyant ton amis au sol. Non mais il a foutu quoi dans ton verre Lïnwe ? La question pouvait se poser quand même, quoique j'aimais assez le spectacle. Le tout était que personne ne profite de sa gentillesse, mais j'étais là pour vérifier. Nana savait sortir ses griffes de lionne si nécessaire ! Quant à moi, je laissai Theya choisir le prochain verre, si elle voulait s'amuser comme à la maison, elle n'aurait pas de soucis à trouver ce dont nous avions besoin toutes les deux. Tu es un véritable spectacle à toi toute seule, mais j'aime trop te voir comme ça, que je lui dis tout en la suivant dans ses mouvements.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Référent Maître de JeuGryffondor
Référent Maître de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Demi-Vélane


En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Lïnwe Felagünd, le  Jeu 14 Fév 2019 - 12:56

COMMANDE LOREDANA, THEYA
— staff 3B —

À peine retourné derrière son comptoir, entre vaisselles et bouteilles colorées entreposées comme des trophées contre le mur que sa secrétaire faisait des siennes dans tout le bar. De toute son activité ici en tant qu'employé, il n'avait jamais vu de telle ardeur dans la salle principale. Debout sur une chaise, la poufsouffle faisait le show - le moins qu'on puisse dire quand d'ici, sa culotte est visible. Bras croisés, visage et regard enjôleurs : il regarde la scène. Explicite et extravagante. Tout ce qu'il aimait ces temps-ci.

Prenant l'initiative de monter un peu le son du jukebox, il s'active avec la nouvelle tournée qui ravit les clients de la journée. Si ils regardent étrangement le spectacle, entre gêne et insanité, ils sont au moins contents de boire un verre ou deux supplémentaires. Et pour vingt gallions, il y a de quoi faire. Kohane intervient assez rapidement, c'est dommage qu'elle soit aussi rigide. C'est pas comme Arty son cousin qui ne demanderait qu'un bon bain et du champagne pour survivre.

Il entend tant bien que mal les commentaires de Loredana. Il ne la savait pas si condescendante. « UN MÈTRE DE SHOOTERS PRÊTS À ÊTRE VIDÉS, DISPONIBLES AU COMPTOIR, MESSIEURS DAMES. Vous pouvez remercier la générosité de la demoiselle. » — Il se dirige ensuite à la table des deux sorcières avant d'apporter le restant des consommations. Il avait mis un peu de tout.

Un mot glissé à sa batteuse :
Je n'ai pas besoin de trahir la raison des gens pour les attirer à moi.
Ou du moins ce qu'il espérait.


Commande Theya :
 
Contenu sponsorisé

En Salle Principale - Page 4 Empty
Re: En Salle Principale
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 8

 En Salle Principale

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.