AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -49%
Carte microSDXC SanDisk 64 Go pour Nintendo Switch
Voir le deal
15.82 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 3 sur 4
L'Arrière Salle
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle

L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Artemis Wildsmith, le  Mer 27 Fév 2019 - 13:41

Azaël


Et toujours cette fameuse grandiose idée de contrôler ses émotions. Arty avait soupiré, une nouvelle fois. Comme si c'était facile, comme s'il n'y avait jamais pensé avant, il y a longtemps, lorsque les crises de colère avaient débuté. Mais il devait l'avouer, l'émotion rouge vive avait tellement pris le dessus dorénavant qu'elle en devenait une personnalité à part entière, indépendante d'Arty, et surtout incontrôlable. Rien qu'il ne le concerne vraiment, si ce n'est qu'il était parfait pantin des violents emportements.
Par sursaut mimétique il se lève alors en même temps qu'Azaël qui s'apprêtait à partir, laissant là, soudainement les bras ballants et la bouche entrouverte le Louveteau. L'engrenage cervical se met alors à battre la chamade, le temps de deux ou trois pas effectués par le Serpentard en direction de la sortie. Les oreilles sifflent de trop réfléchir à comment exactement l'empêcher de partir.
Attends ! Excellent début, cri désespéré alors qu'il se rue au devant de son colocataire, tout en faisant grands gestes des bras et barrière de son corps afin qu'il ne s'échappe pas réellement. J'ai pas fini mon chocolat ! C'était là, bien évidemment, la raison essentielle et importante qui lui faisait bloquer le passage. Rien que pour ça, par empathie pour le chocolat chaud délaissé, c'était certain, le meilleur copain ferait demi-tour. Puis y 'a personne ! Le faire rester, parce qu'il refusait de se brouiller avec Aza comme il l'avait fait avec Elly, éviter que la barrière de proches ne s'effondre totalement. Alors il baisse les yeux, les boucles, la tête, le tout dirigé vers les baskets gênées qui serpentent sur le parquet des Trois Balais. J'voulais pas tu sais, d'une minuscule petite voix à ne même pas faire remuer la poussière. J'veux pas d'cette situation - catastrophique soit dit en passant, parce que le voici éloigné d'Elly à cause d'un malpropre d'Austin. Alors j'dois faire quoi hein ? Dis moi ! il ne voyait pas, trop emmitouflé dans son caprice et sa mauvaise foi, alors il réclame inconsciemment une joute électrique qui puisse lui ouvrir les yeux, et le pousser peut-être, à aller offrir un bouquet de coquelicots à sa sœur.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Azaël Peverell, le  Ven 1 Mar 2019 - 19:23

Arty


Evidemment, Arty ne te laisse pas partir si facilement. Tu comptais un peu là-dessus, à vrai dire. Et ça te rassure de voir qu'il est tout de même prêt à faire un effort dans cette situation, même si t'as du mal à savoir si tes mots ont réellement trouvé un interlocuteur ou s'il a simplement peur que tu soit en colère contre lui. Peu importe, au final. Le résultat est le même, maintenant que t'as menacé de te barrer, il semble un peu plus ouvert à la discussion. Ce qu'il ne faut pas faire sérieusement... Tu retiens un petit sourire satisfait lorsqu'il te barre la route. Tu te contentes de le toiser de ton air blasé habituel.

Il commence par faire comme si de rien n'était. Comme si tu pouvais en avoir quelque chose à faire de son chocolat chaud non terminé. Même pour un Pouffy c'est une excuse moyennement crédible. Il avait qu'à le boire plus vite. Ou il peut aussi le boire tout seul. Après tout, t'es pas sa mère, t'as pas à surveiller ses repas. T'attends tranquillement, en gardant le silence, qu'il se décide enfin à dire ce qu'il a réellement à dire. A sortir un peu de ce rôle d'enfant qu'il endosse trop souvent et qui commence à tourner réellement à son désavantage maintenant qu'il est supposément adulte.

Malheureusement, il n'est pas encore prêt à se remettre en cause. Il se contente d'un nouveau caprice. Comme s'il lui suffisait de dire ce qu'il voulait et ce qu'il ne voulait pas pour que les choses s'adaptent à ses envies. La vie ne fonctionne pas comme ça. Tu pousses un soupir.

- Je sais que tu le voulais pas, mais c'est arrivé, et ça risque d'arriver encore si tu ne fais rien.

T'as la désagréable impression d'être son daron plutôt que son pote. Et en plus, ça ne va pas aller en s'arrangeant vu ce que t'as à ajouter.

- Va falloir que tu commences à lutter un peu contre toi-même, Arty. A prendre tes responsabilités, et arrêter de les foutre sur le dos des autres. Mais pour commencer, on va t'apprendre à ne pas te transformer n'importe quand. Et donc à gérer ta colère. Et si tu te foires tu risques de me buter, alors t'es sympa et t'essaies de te gérer. On commence demain.

Cette fois-ci, tu te barres pour de bon. Il peut finir son chocolat chaud, toi, faut que t'ailles chercher quelques informations sur comment gérer un loup-garou en colère. Et aussi sur la façon de gérer les enfants pourris gâtés. Tu parles d'un mélange explosif...


Départ d'Aza, merci amour
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Artemis Wildsmith, le  Sam 2 Mar 2019 - 14:20

Aza


Marshmallows à la dérive sur le lac de chocolat chaud refroidi. Pauvre boisson délicieusement préparée et si lâchement abandonnée par un enfant capricieux. Sa bouche trop occupée à cette instant à grimacer devant les paroles moralisatrices du meilleur copain. Ces mots, il se les était déjà dit des centaines de fois. Fameux proverbe, plus facile à dire qu’à faire. Surtout pour quelqu’un qui reste persuadé au tout au fond de lui même que si les autres cessaient aujourd’hui de l’enquiquiner, il n’y aurait aucun problème de gestion de colère. A la limite, devait-il envisager d’investir dans une pancarte claire et concise : ne me mettez pas en colère. Rien qu’au dessus du bar pour éviter les futurs clients décapités, la réputation vous comprenez.
Mais non, il le sait, puis sa mauvaise fois devenait un bouclier bien trop fissuré. Il devait changer, grandir, apprendre à gérer, à encaisser les réflexions des embêtants et surtout surtout ne pas laisser la Bête être tout à fait aux manettes de contrôle dans la poitrine. Une question de volonté, ou de moment. Parce que dans cette histoire il s’était entièrement focalisé sur Austin - éviter que la culpabilité ne se transforme en vers mangeurs de chair de son pauvre cœur bosselé. Les dégâts qu’il avait causés était bien plus effrayants chez sa sœur. Son appartement, les coups qu’il lui avait donnés sans le vouloir - il aurait pu faire bien pire. Et qui sait, un jour il le ferait, le pire.

Alors il déglutit difficilement avant de sortir un murmuré d’accord. Si tuer par mégarde Austin ne l’aurait pas dérangé, il était tout autrement pour Elly, ou Aza, ou d’autres. Cela méritait bien d’essayer quelques séances de respiration méditation, pour voir, si la Bête n’avait pas déjà trop ravagé à l’intérieur, s’il n’était pas trop tard pour faire mieux. Pour eux.
Il esquisse un geste de la main vers son colocataire déjà envolé, départ qui fait finalement battre le bras dans le vide. Qui laisse dans la gorge du Wildsmith une acidité étouffante. Quel boulet il était. Ses proches constamment obligés de prendre soin de lui, de le surveiller, peut-être était-il temps qu’il les soulage du poids qu’il était devenu.
Il essuie les larmes qui commençaient doucement à perler pour aller s’occuper de débarrasser la table qu’ils avaient laissée. Jeter les restants de sa boisson chocolatée dans l’évier, comme plus de goût pour cette chaleur réconfortante. Si l’idée d’Aza ne fonctionnait pas, c’était décidé, il partirait.


:kiss:
Invité
Anonymous
Invité

L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Invité, le  Sam 2 Mar 2019 - 21:14

☽ Essai et erreur ☾



- avec Kohane

Quand je me réveille, je veux du silence.
Lui seul sait m'écouter.
Il n'y a qu'en lui que j'ai confiance,
en terme de conseil beauté.


Malheureusement dans la chambre d'auberge, le silence est une denrée rare. Les murs peu épais laissant entendre la vie du voisinage, Lurea avait tenter d'insonoriser le tout d'un coup de baguette. Ce qui avait relativement bien marché, pendant un temps. Clairement la sorcière n'était pas au meilleur de sa forme ces derniers temps, et cela se ressentait dans ses aptitudes. Concentration perturbée par le manque de sommeil. Sans la moindre trace de cerne sous les yeux, ce serait inadmissible si l'on pouvait lire cette fatigue sur ses traits ! C'est pourquoi l'Irlandaise est penchée vers son miroir, en plein exercice de camouflage.

Je maquille ma figure de style, fouille dans mes vieux habits.
Multiples propositions, aucun article n'est défini.


Pourtant il va falloir se décider. Quelle tenue porter pour cet entretien ? Quelque chose de trop distingué serait inapproprié pour un simple restaurant. Mais hors de question d'y aller vêtue comme la dernière des passantes. Une robe bleu foncé gagne la partie. Une fois enfilée, le doute n'est plus permis : c'est la bonne.
D'un coup d'oeil Lurea surveille l'heure. Il est temps d'y aller.
N'ayant pas encore son permis de transplanage, il lui faudra prendre les transports en commun et puis marcher. En commun. Rien qu'à l'idée toutes les cellules de son être frissonnent à l'unisson. Dieu qu'elle à cela en horreur. Mais tant qu'elle n'est pas agrée, c'est peine perdu d'essayer. Bien entendu elle n'avait pas abandonné l'idée de l'elfe de maison, indispensable à toute bonne famille de sorciers ! Mais ses économies ne cessent de rapetisser, sa caisse est vide. Littéralement, elle en vois le fond à chaque dépense. Et à chaque dépense son coeur se broie.

Broyé à l'idée de devoir travailler. Elle qui s'était jurer de ne plus jamais redevenir prolétaire. Mais la voilà obligée, pour éviter la misère, de postuler comme simple serveuse dans un restaurant. Les Trois Balais, car quitte à devoir s'abîmer les mains, autant que ce soit dans un établissement avec une réputation. Pas comme son auberge miteuse dans laquelle elle fut obligée de se réfugier par manque de moyens.
Poussant les portes fatidiques, il est temps d'entrer en scène.
Lurea s'avance vers la femme postée au comptoir, tout en lissant discrètement les plis de sa robe. Bonjour, j'ai rendez-vous avec Kohane Underlinden.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Lïnwe Felagünd, le  Lun 13 Jan 2020 - 13:01

ÉCLAIRER LES TÉNÈBRES
— ft. Artemis Wildsmith / Hiver saison XXX / LA d'Arty / Musique.

Tu marches dans les rues mal éclairées de Pré-au-Lard. Les feuilles mortes craquent tout autour de toi. Tu t'enfonces au hasard dans des pas déjà tracés : la neige t'accueille les bras ouverts, comme une vieille amie. [Rituel]. Les feux de cheminée s'élèvent - rituel des habitants. Tu sais pas trop ce qui se passe dans ta tête en ce moment. Beaucoup de questions. Beaucoup trop de réponses inertes. Des zones d'ombres qui maintiennent ton cerveau en éveil. T'as toujours su pourquoi tu ne dormais plus. Le secret, c'est qu'il faut savoir éclairer les ténèbres. Tout est noir. Ou tout est blanc. Jamais d'entre-d'eux. Seulement pour quelques esprits tordus, corrompus par leur propre malaise, et hypocrites. Terriblement hypocrites.

Raah. Ces âmes si blanches. Si lumineuses. Luxuriantes à souhaits. Visqueuses.
Un sourire dans la rue. Telle est la tienne/

Tu t'approches du point de chute. L'unique point de chute du village qui te vaudrait quelques détours décourageants. Tu lèves la tête. Le ciel est sombre. Tu t'interroges. Un cri de corbeau. Et l'écriteau des Trois Balais. Ton ancien chez-toi. C'est beau de voir que rien n'a changé. Tu grelottes une dernière fois avant de montrer ton visage aux clients.

Arty t'avait donné rendez-vous ici. Ça n'allait pas. Quelque chose clochait dans son message. Dans son écriture interrompue. C'était la première fois que t'étais inquiet pour lui et ce n'était guère dans tes habitudes que tu viennes réconforter quelqu'un. Mais à ton cousin, tu lui devais tout, et il te devait tout. Question d'honneur familial - vous aviez créé une alliance ensemble et ce n'était pas pour le lâcher à la première occasion.

Tu ne vois personne dans la pièce principale. Seulement ta grenouille qui logeait toujours dans un coin du salon. Tu passes à l'arrière-salle. Tu le trouvais là, assis piteusement sur une chaise. Il t'a même pas remarqué et ça te blesserait presque si il n'était pas dans cet état. Tu passes une main sur son épaule. Arty. Ça ne te ressemble pas.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Artemis Wildsmith, le  Mar 11 Fév 2020 - 21:19

Lïnwe


Peut-être que le bois de la table lui fredonnerait un petit quelque chose, un conseil susurré à ses oreilles complètement perdues. La joue écrabouillée sur la table, Arty réfléchit. Il ne sait faire que ça depuis que la violente guillotine avait sectionné brutalement la relation amoureuse. Un cerveau tout mou tout flou qui ressassait encore et encore les derniers instants. Comme une volonté d’attraper le souvenir pour le secouer, le changer et modifier la fin de cette maudite soirée. Mais lorsqu’il ouvrait les yeux, il se trouvait toujours terriblement, terriblement seul.
Loredana partie.
Elle l’avait quitté, quitté, quitté. Des mots qui résonnent en écho sous les boucles dont la souplesse avait maussadement disparu. Il aimerait juste pouvoir se déconnecter, quelques instants, reposer les rétines qui ne voyaient que les cheveux ondulés de l’Ancienne Amoureuse, penser à autre chose qu’à Celle qu’il avait dorénavant perdu – de sa faute.

Il ne sursaute pas lorsque la main du Cousin vient lui frôler l’épaule, ne redresse pas les pupilles, obnubilées par un visage qu’elles ne verraient plus et qui pourtant, les hantait. Nonchalamment, le Poufsouffle tire la chaise à ses côtés, une invitation silencieuse pour que blondinet prenne place. Hey, salut poli articulé d’une bouche incroyablement sèche, sa bonhomie affable s’était envolée en même temps que l’histoire d’amour.
Finalement, avec difficulté, il parvient à tourner vers le Cousin sa bouille ravagée. C’était pire que les veilles de pleines lunes. La luminosité du Fripon s’était calfeutrée derrière des cernes éléphantesques, des traits creusés par la fatigue, le désespoir. Qu’est-ce que j’vais faire Lïnwe ? L’interrogation sincère éclate dans la poitrine subitement secouée.
Sans Loredana, l’impression qu’il n’y avait absolument plus rien ; qu’il n’était plus rien, simplement une silhouette fantomatique avachie.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Lïnwe Felagünd, le  Mer 12 Fév 2020 - 16:09


Arty
Il sursaute pas. Le regard vide. Braqué sur la table en bois. Le vernis avait toujours été abîmé dans l'arrière-salle, comme si personne ne verrait rien sur les dernières tables du fond. Rien. Aucune réaction. Une sale mine, vraiment. Une sale gueule. Des cernes comme pas possibles : ça te rappelle tes premières insomnies. Les premiers mois, c'avait été le plus dur. Les pensées noires. Les démons qui t'avalent à deux heures du mat. Les visages honteux dans le miroir. T'avais du mal à te regarder en face, à l'époque. Et maintenant, tu pouvais plus t'empêcher de regarder ton reflet avant d'aller n'importe où. Comme quoi, t'avais bien évolué. T'avais construit ta propre structure de marbre au luxe capricieux. T'avais bâti ton monde tout seul. Tu t'étais construit comme un orphelin et ça t'avais donné de la force.

Et puis, les nuits blanches sont devenues une habitude. Une habitude sereine qui te permettait d'y voir plus clair, de prévoir toutes tes actions, de contrôler à l'avance ce que tu pouvais contrôler. Les autres. Le pouvoir. Les examens. Un rituel appétissant, vraiment. / Mais Arty ? ça lui ressemblait tellement pas. Il tire une chaise où t'y prends place brusquement.

T'avais beau réfléchir, tu voyais pas ce qui pouvait le mettre dans cet état à part Loredana et puis la lettre. La lettre. T'étais pas devin, mais ça crevait les yeux qu'il avait un problème de cœur. Une plaie béante, là, au creux de la poitrine. C'était pas qu'une entaille d'enfant. Un caprice d'amoureux. C'était un fossé. C'était profond. Tu sentais son désarroi jusque dans ton échine. Qu'est-ce qui s'est passé ?

Plan large
un homme à terre.*
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Artemis Wildsmith, le  Mer 12 Fév 2020 - 17:40

Lïnwe


Étrangement, il n’y avait plus la rivalité électrique habituelle entre les deux protagonistes, celle qui dissimulait la loyauté qu’ils se vouaient, et qu’en cas d’urgence – maintenant – ils brandissaient. Il ne l’avouerait pas, pas tout de suite, mais Arty était content de voir Lïnwe, les boucles comme soudainement rassurées.

L’interrogation du Blond lui fait trembler les sourcils, un battement de cœur sauté. C’était une question d’une banalité effrayante, et à laquelle il se devait de répondre, pour expliquer, justifier l’état déplorable dans lequel il se trouvait.
Les lèvres s’écartent pour se refermer, plusieurs fois, la honte l’étouffe, il n’est pas certain qu’il puisse révéler l’abomination qui avait poussé Loredana à le quitter. Et pourtant, la présence sincère du cousin appelait l’honnêteté. Puis qui sait, raconter le panserait peut-être – naïf. Un long soupir comme introduction, j’étais énervé, ça commençait toujours ainsi les récits d’Arty, une redondance ennuyeuse, un cercle qu’il devrait bientôt briser, j’lui ai lancé un Impero, derrière l’interdit impardonnable, l’horreur d’avoir lancé un tel sortilège à l’Amoureuse, conclusion : elle a pas aimé. Sans blague, et c’est un euphémisme. Il renifle avant de caler l’échine sur le dossier de la chaise, la réalité de son erreur comme un grondement de tonnerre dans la poitrine, sa propre monstruosité ne cessera jamais de le surprendre.

Les prunelles taciturnes observent alors avec attention les traits de l’Adolescent, un furieux désir de saisir précisément sa réaction, de voir sur le visage pâle du Cousin ce qu’il penserait. Une sorte de punition qu’il attendait.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Lïnwe Felagünd, le  Lun 17 Fév 2020 - 11:48


Arty

Cette fois, c'était du sérieux. Ça te rappelait le même souvenir de toi après l'accident de ta sœur. T'avais mis du temps à t'en remettre. Vraiment longtemps. Et puis t'avais gardé quelques séquelles comme l'insomnie - lente agonie du jongleur de vie. Tu ressentais la même culpabilité. La même humiliation. La honte qui te cajole nerveusement. Cet état second. Une transe maladive et sinistre dont tu ne peux sortir. Tu peux pas te défiler face à cette réalité.

Tu regardes le Poufsouffle avec un air incrédule lorsque t'apprends qu'il a utilisé l'Imperium sur sa petite amie. C'est qu'il a de sacrés problèmes. Tu le savais colérique. Enfantin. Imprévisible. Naïf. Mais pas jaloux. Pas jaloux ni défaitiste. Parce que s'il y avait bien une chose liée au problème de couple, c'était la jalousie et l'absence confiance (en soi, en toi). /

L'index et le pouce sur l'arrête de ton nez - la pince de la déception - indiquent de manière implicite qu'il a fait une connerie. Mais t'es pas du genre à laisser tomber l'affaire comme ça, pas avec tes proches. T'as merdé. C'était franc, sec, sans ambiguïté. Tu voulais pas être faux avec lui, pas aujourd'hui. Faut que tu te rachètes une conduite, Arty. Y'avait rien de plus cohérent et de plus intelligent. Mais ça va être compliqué. J'peux te donner un coup de main.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Artemis Wildsmith, le  Lun 24 Fév 2020 - 10:03

Lïnwe

Le jugement sans appel du Cousin résonne dans la cage thoracique, en donnerait la nausée au Fripon sans couleurs. Il le lit dans les traits dépités du garçon, surpris peut-être, aussi. Étrangement, cela creuse les cernes d’Arty, lire son abominable erreur chez les autres avait quelque chose de terriblement poignant – le fouet de la réalité.
Un rire jaunâtre émerge finalement des lèvres sèches du Poufsouffle devant les mots presque réconfortants du Cousin, se racheter une conduite, son cerveau affligé ne voit aucune joyeuse issue. Loredana était partie, resterait partie, et lui. Lui éperdu et brisé devrait trouver un semblant de force pour que ses deux pieds continuent de fonctionner – mécanique d’un pantin disloqué. J’peux pas revenir en arrière, elle veut plus me voir. Déglutir difficilement devant cet acide aveu. Il avait essayé, avait apporté son désespoir devant la Demoiselle qui n’avait pas flanché – l’avait repoussé, le tout d’une froideur à en geler les muscles respiratoires.  

Il grogne alors faiblement en allant écrabouiller une de ses joues sur le bois de la table, position de celui qui n’a de cesse de se plaindre, écrasé par le chagrin. Tu me fais un bisou ? Qu’il articule, étonnante demande, mais l’absence de l’Amoureuse laissait une empreinte brûlante sur chaque infime parcelle de peau, le manque. Essayer de chercher la tendresse ailleurs, maintenant, une chaleureuse douceur dont il s’était privé lui-même avec son infect comportement. Même s’il le sait, tandis que ses paupières se ferment presque d’épuisement, il n’était plus éligible à de tels attendrissements.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Lïnwe Felagünd, le  Sam 29 Fév 2020 - 16:46


Arty

Impossible de revenir en arrière. Ça, c'est clair. Quand t'y penses, le Temps te file la nausée des fois. De cette nausée malhonnête qui te prend aux tripes - ça te remonte jusqu'aux côtes endolories par le voyage immersif d'une attitude trop imagée. Tu vois ton cousin complètement anéanti, en même temps je suis pas sûr qu'il ait un jour compris que ce qu'il faisait avait toujours des conséquences derrière. Là, il a peut-être reçu le message. C'est amer. C'est aigre. Voire acide même. Une douche d'eau trop salée. Ça te pique au corps et te remonte au cerveau malingre atteint d'une léthargie peu commune chez le Poufsouffle.

Son visage coule sur la table, comme si la dépression l'acculait vers le bas. T'es un peu dubitatif quant à sa demande particulière. Tu presses un peu son bras. Euh... non ? Tu devais lui dire comment ? Tu sais pas, mais pas possible, non. C'est pas parce qu'il a merdé et que tu le réconfortes que tu dois l'embrasser non plus - faut pas pousser. Faudrait qu'il grandisse un peu.

Mais j'peux te proposer mieux que ça !... t'avais un sourire satisfait, sûr de toi, sûr que ça lui plaira. T'avais eu cette idée y'a un moment mais t'avais jamais pensé à la mettre en oeuvre jusqu'à maintenant. Tu jettes un regard autour de vous, y'avait personne dans la salle alors tu te fais pas prier. Ça te dirait de braquer un musée ? On manque d’œuvres pour décorer notre manoir, et pis on pourrait revendre des répliques à des moldus facilement. Fallait concevoir tout le plan de vol et d'extraction mais t'étais convaincu que c'était une bonne idée.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Artemis Wildsmith, le  Mar 10 Mar 2020 - 14:37

Lïnwe



Au moins, il avait eu un infime élan de douceur, une main déposée sur son bras, cet électrisant toucher lui réchauffe l’entièreté du membre. Pas de baiser donc, mais il devait s’y attendre, à peine une moue boudeuse qu’il offre au bois de la table sur laquelle il était écrabouillé.
C’est soudainement que le lumineux sourire de Lïnwe vient lui caresser les cernes, il en hausse doucement les sourcils, il voit l’idée, la trouvaille du Cousin parcourir son chemin jusqu’au bord de ses lèvres. Le Poufsouffle s’y accroche et attend, sans qu’il s’en rende compte, son cœur s’est précipité d’enthousiasme, le Blond avait-il une solution à sa désastreuse situation amoureuse ?
Absolument pas.
Le voici en train d'émettre un plan d’un cambriolage, d’un vol de tableaux.
Arty se redresse sur la chaise, croiser les bras pour considérer avec sérieux la proposition du Felagünd. C’est rapide, parce qu’après tout, c’était braquer un musée, ou s’effondrer dans la mélancolie et l’alcool. Le choix était vite fait, d’accord, qu’il finit par grommeler doucement. Concentrer les méninges endolories sur autre chose que le cœur en lambeaux. Déjà, devant ses rétines relevées, il voit déambuler le nom de plusieurs célèbres musées, le genre de coup qui ferait gonfler son égo d’une fierté sans précédent, il n’y avait rien d’autre que le banditisme pour remonter le moral. Pourtant, il ne peut s’en empêcher : ça va faire revenir Loredana ça ? Certainement pas. Il le sait, au moment où sa bouche s’est entrouverte pour propulser cette bien stupide question, que la réponse serait négative. Alors, bien vite, se rattraper : quel genre de musée ?
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Lïnwe Felagünd, le  Lun 16 Mar 2020 - 22:57


Arty

Il s'était relevé, premier signe d'une attention certaine. T'avais capté sa dernière bougie - juste là, faiblement mais toujours allumée. Il était en froid avec sa propre philosophie, pour un pyromane, ça te perturbait vraiment. T'aimais pas quand il faisait son enfant. Mais t'aimais pas non plus quand il était si triste qu'il en devenait ennuyant. C'était comme un ultimatum, que tu lui laissais - et il l'avait bien compris pour le coup. C'était ça, ou la dépression.

Évidemment que ça n'allait pas faire revenir sa chérie. Mais toi tu préférais contourner le problème comme tu l'avais toujours fait. T'étais sacrément malin, et sacrément peureux pour un Gryffondor d'ailleurs.

Non ça n'allait pas la faire revenir,
mais c'était sans doute la meilleure des solutions aujourd'hui.

C'était tout ce qui te passait par la tête. Tu t'adaptais au cœur épais du Poufsouffle. J'sais pas. Tu te grattes le menton un instant, le temps de poser une réflexion sur la table rugueuse. On devrait commencer par un petit musée... c'est notre premier braquage, faudra pas se louper, si t'es partant ?! C'est là que tu poses ton index sur ce petit cran du bois.

Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Artemis Wildsmith, le  Dim 22 Mar 2020 - 23:03

Lïnwe


Il y avait avec cette éventualité comme une étincelle au bout du bout du tunnel. Celle qui l’émerveillerait, le ferait redevenir lui – presque entièrement. Tout une adolescence emmitouflée dans les rubans épais des nombreuses bêtises, quelles soient futiles ou incendiaires ; se rappeler à quel point il voulait devenir un Bandit. Ainsi, la proposition du Cousin le faisait doucement sourire dans le vague, le regard accroché aux murs des Trois Balais, il pouvait y voir une friponnerie pouvant lui redonner le moral, ne serait-ce que momentanément. Pendant que l’adrénaline s’écoulerait dans les veines impatientes, ne pas penser à Loredana, à la catastrophique rupture, simplement focalisé sur la réussite d’un braquage légendaire – forcément.

Se rendre compte, douloureusement, que sa vie devait s’éloigner de celle de Gryffondor, c’était écrit, elle ne voulait plus de lui. Vite, vite, s’engloutir tout à fait dans une autre vie, sans elle. Le Poufsouffle bondit alors, à croupette sur sa chaise – permettre à n’importe quel objet de devenir accessoire de scène, ici pauvre chaise de bois dorénavant piédestal pour les plans cambriolesques. Bon d’accord ! qu’il s’écrie, un timbre de voix qu’il ne reconnaît même pas, tellement longtemps qu’il ne s’était pas enthousiasmé. Les baskets se mettent à réfléchir aussi, soudainement plus colorées et lumineuses. Il faut choisir le musée, les œuvres, non parce que finalement, cette histoire de vol d'art, ce n'était pas tellement son truc, la peinture la sculpture, c'était fort joli, mais ça manquait cruellement d'incendie. Mais pour le Cousin, pourquoi pas, pour le plaisir de réussir une pareille escroquerie. Il poursuit : faire du repérage, se préparer physiquement, mentalement, magiquement, les doigts énumèrent tout ce qu’il leur restait à faire, même les bouclettes participent soudainement à l’engouement traversant la poitrine du Fripon. Enfin se libérer doucettement du poids gigantesque de la mélancolie – fervente écrabouilleuse des poumons. Il nous faut une tenue de bandits aussi, ça, Lïnwe n’y échapperait pas, le costume c’était indispensable.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Lïnwe Felagünd, le  Jeu 26 Mar 2020 - 13:08


Arty

Tu te redresses sur ta chaise, l'ongle tapotant toujours sur la bout de la table. Un sourire s'étire peu à peu sur ton visage à la pâleur réconfortante - le côté ombre/lumière des Trois Balais te rend plus mystique que d'ordinaire. T'avais su instaurer cette infime envie chez le Poufsouffle démoralisé, si bien qu'il résume ce que vous devez préparer pour le braquage comme si il s'agissait d'une liste de courses. C'est ce que t'aimes le plus chez lui : l'impulsivité adéquat pour ton psychisme malin-malsain qui prend les autres pour de la pâte à modeler.

Tu te vois
comme le créateur des
lumières /
ton ego
ne suffit même plus
à te satisfaire
t'as besoin de celui des autres.

J'pencherai pour un pays d'Europe de l'Est. Ils ont des sacrés artistes contemporains. Genre un voyage en... tu fais le tour des pays que tu connais de réputation artistique Ukraine ! Oui c'est ça. L'idée est alléchante, t'y es jamais allé et tu paris que lui non plus.Qu'est-ce que tu entends par « tenue de bandits » ? T'as soudainement froncé les sourcils, moins serein pour le coup.

Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Artemis Wildsmith, le  Ven 3 Avr 2020 - 17:33

Lïnwe


Europe de l’Est ? Europe de l’Est. Les baskets en tombent pour retrouver brutalement le sol. Ce genre de pays est d’un ennui, il n’y avait pas de lumière là-bas, de la neige et des gens méchants, voilà tout – c’est ce qu’il pense. Pourtant, il y avait derrière l’Ukraine comme un anonymat intéressant, comment tout petit pour ensuite penser tout grand. Il leur fallait bien marquer le début du ganstarisme, il était temps. Alors à force de se frotter le menton de s’imaginer avec le Cousin dans un rikiki musée, il finit par marmonner un mmmmoui d’accord, vrai que c’était largement moins pétillant que ce qu’il avait prévu mais il ferait de son mieux pour émerveiller ce premier cambriolage. Une hâte de voir l’événement imprimé sur le papier des journaux, une Une à son effigie, il vivait absolument, mégalomaniaquement, entièrement, pour ce genre de moments.
Aussi pour les vêtements, pour les costumes, parce qu’il ne pouvait y avoir brillant acte criminel sans une tenue adéquate, quelque chose de simple, du noir et … c’était cette deuxième partie qui ferait peut-être titiller la nuque du Blondinet : un masque ! Oui, excepté que le leur devrait fabuleux, sublime, une magnificence qui le ferait entrer dans l’Histoire, et non pas seulement sur une éphéméride pas, non non non. J’vois bien un beaaau masque d’Oiseau ! Avec des vraies plumes, il devait peut-être éviter de trop se plonger dans la taxidermie, c’était mauvais pour la sérénité, un looong bec, il mime le masque dont sa bouille se voit déjà recouverte. Mais puisqu’il ne pouvait pas assimiler le banditisme à mangemoresque Renard, oui, oui, un oiseau c’est très bien, comme les petits oisillons qui prenaient leurs envols – tout à fait eux.

Loredana aurait été belle en oiseau, une pensée violente vient lui brûler les sinus, obligé de fermer les yeux. La frimousse s’était de nouveau barricadée derrière un mélancolique voile, ténébreux. Juste un marmonnement, merci, si le plan devait résider sous les mèches blanches du Cousin depuis une petite éternité, il sait que c’était voué à redonner aux bouclettes une énergie rocambolesque.
Contenu sponsorisé

L'Arrière Salle - Page 3 Empty
Re: L'Arrière Salle
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 4

 L'Arrière Salle

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.