AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 4 sur 4
Salle de restauration
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle

Re: Salle de restauration

Message par : Theya Alomora, Mer 16 Jan - 19:24



Les doigts s'agitaient dans les airs. Allongée sur ton lit, la tête renversée et pendante. Tu observais les derniers rayons de soleil pénétrer dans ta chambre et se refléter sur tes bijoux gracieusement offert par ton amie. C'était beau. Ça faisait des petits faisceau de lumière contre le mur. Où tes jambes étaient verticalement posées. Petite magie naturelle, qui étirait tes lèvres. Tu t'amusais avec les couleurs qui dansaient sur la surface plane jusqu'à ce que tu te mettes à somnoler. En sentant tes iris s'éclaircir quelques peu. Voyant tes cheveux onduler sous les reflets du soleil. Un caractère auburn.
Pour te réveiller tu te mis sur le ventre, et faisais papillonner tes doigts une fois de plus, vers le noyaux de la Terre. Une idée te vint, ta mère n'était pas là, personne. Tu allais rester seule. Comme autrefois, t'aimais bien la solitude. Mais maintenant c'était surtout source de larme, de souvenir, et de souffrance.

Qu'est-ce-qui pourrait bien égayer ta soirée ? Un sentiment de déjà-vu il y a quelque mois. Avec Lïnwe. T'étais allée à la réouverture de l'Occamy, et tu l'avais croisé, ce qui t'avais permis de gouter ta première goutte d'alcool. Du champagne, aromatisée pêche. Chaque fois que tu y pensais tu avais se petit goût d'inconnu qui extasiait tes papilles. Tu pouvais presque sentir encore les bulles éclater sous ta langue. Pendant ce laps de temps perdue dans tes pensées tu avais réussie à te dresser pour te regarder dans le miroir. Pour regarder tes courbes. Ce que tu n'avais plus fais depuis quelques mois. Les vêtements passaient par dessus ton épaule, pour révéler ta poitrine voluptueuse couverte par ton soutien gorge à dentelle noir. Des sous-vêtements aguicheurs. T'aimais te sentir belle, bien que par les temps qui courent ce n'était plus trop ça.

Quelques pas, tu ouvrais ton placard pour en sortir une robe noire, un peu moulante mais pas trop, un decolleté, histoire de montrer le sublime collier que Loredana t'avait offert. Ton bracelet, ta bague, tes boucles d'oreilles qui s'harmonisaient ensemble. Tu enfilais une paire d'escarpins noir avant de te rendre dans la salle de bain. Il fallait être classe pour entrer dans un cabaret, et surtout l'Occamy Doré. Du mascara, du rouge à lèvre rouge, comme toujours car c'est ce qui t'allait le mieux. Du blush pour te redonner la bonne mine que tu avais perdu. Tu enfilais un trench couleur camel, et claquer la porte de chez toi accompagnée de Georgie, Nastia et Robin (aka Georgie si tu passe par là Lïnou) dans chacune de tes poches.

Tes talons aiguilles raisonnaient dans les pavés londonien du quartier de Paddington. Avec un peu de chance tu arriverais juste avant le service du soir, parfait pour diner. Peut-être même que tu ferais une belle rencontre, qui sait. Les boucles dansaient dans le vent, tu gardais la tête baissée, soudainement timide de montrer ton beau visage au monde. Le retour de la petite Theya du passé, celle qui n'osait parler à personne. Après de longues minutes de marches tu pouvais enfin reconnaître la devanture de l'Occamy, accès strictement réservé. Mais heureusement pour toi, tu avais gentiment reçu un pass VIP de la part de ton ami, ou peut-être plus, Lïnwe. Faudrait d'ailleurs que tu le remercie pour ça...

Tu entrais dans le cabaret doré en ouvrant ton trench telle une actrice des plus connues, la musique était présente et l'ambiance était toujours aussi agréable. Tu pouvais déjà sentir quelques effluves de cocktails chatouiller tes narines.

- Bonsoir, je voudrais une table s'il vous plait, pour diner. Je suis Theya Alomora, je suis sur votre liste.

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
Arty Wildsmith
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Salle de restauration

Message par : Arty Wildsmith, Sam 19 Jan - 14:35


Loredana
LA piqué.


Incroyable le coin des lèvres qui se hausse dans un sourire satisfait. Un rapprochement que quiconque n’aurait pas vu venir à des kilomètres lumière, improbable et pourtant alors que les pieds s’emmêlent, dansant, ça paraissait tout à fait naturel. Parce qu’effectivement il était loin d’être mauvais, rien de bien travaillé bien sûr, d’ordonné ou de soigné, mais il accompagnait sa partenaire avec vivacité et gestes allègres, toujours joyeux. Tout ce qu’il restait des longues nuits de folie passées dans des bars bondés parfois délabrés, de l’amusement à l’état pur. Mais ce soir n’était pas si différent. Le rendez-vous avec Loredana avait su le faire passer par myriades d’émotions, alors forcément, tandis qu’ils se dandinaient, le Louveteau s’applique. A peine un léger pouffement à la vue de l’adulte vexé qui avancait vite, détaler pour fuir l’Occamy. C’eût été beaucoup plus simple s’il avait choisi de faire passer une belle soirée à sa compagne, en la prenant et la faisant danser elle aussi. Mais non, surtout pas, rester discret et ennuyeux, c’était le mot d’ordre. Ainsi ils n’étaient que deux à s’enflammer entre les tables toujours aussi surprises.

Il avait ralenti légèrement la cadence lorsque les mots taquins de la Gryffondor s’étaient mêlés à ses mèches dansantes. Essayait-il de la séduire ? Le mot se répercute rebondit retentit dans un cerveau qui prétend que tout va pour le mieux, alors qu’il réfléchit. Un doux sourire de surface et. Oui, oui sûrement qu’il tentait de la séduire. Parce que c’était tout emmêlé à l’intérieur, à la fois il s’en voulait terriblement de son excès de violence qui avait failli la tuer, mais il ne pouvait pas reposer l’entièreté de l’envie d’être ici avec elle seulement sur la culpabilité qu’il ressentait. Il l’aimait bien Spouik. Différente des autres, d’une témérité et d’une force étincelantes. Alors oui, oui il tentait de la séduire.

Bien qu’il savait pertinemment qu’il restait son agresseur sous ses cheveux colorés, à jamais. Qu’il n’était qu’un enfant capricieux pour elle, mais il s’efforçait beaucoup avec rudes efforts de lui montrer qu’il n’était pas que ça. Il secoue la tête pour ravaler son honnêteté. Bien sûr qu’il allait ouvrir la bouche pour lui dire affirmer que c’était bel et bien ce qu’il faisait. Mais Artemis apparut au moment opportun, lui coupant les brindilles de révélation sous la langue. Quoi qu’il fallait tout de même saluer sa générosité incarnée par deux nouveaux verres posés sur leur table. Aaaah ! Que le Fripon s’exclame laissant s’envoler quelques instants sa charmante partenaire, il s’empare de son verre, tendant galamment l’autre à Loredana. Un regard suspect sur le petit mot délaissé qui lui était adressé, il grimace. Ce n’était pas de sa faute si les clients n’étaient pas tolérants et si en plus ils se comportaient tels des chochottes fuyardes. Mais ce n’est pas tant ça qui l’interpelle. Le reste du mot, de prendre soin de la Gryffondor. Ses yeux vagabondent du papier à la Métamorphomage, puis inversement, puis de nouveau, puis encore. C’était exactement ce qu’il avait voulu ce soir, prendre soin de Spouik et lui offrir une belle soirée, agréable réussite jusqu’ici. Il s’extrait de ses pensées pour porter un nouveau toast avec la brune-colorée. Aux danseurs non autorisés ! Parce que c’était bien plus drôle. Longue longue longue gorgée pour sentir de nouveau l’extrémité de ses doigts pétiller et le sang lui faire tourner les boucles.

Un pas en avant, et le voici de nouveau face très proche de la jeune femme, le verre toujours à la main. Il ne l’avait pas invitée à s’asseoir, juste une courte pause dans la danse. Malgré tout, porté par le flux d’alcool réchauffant son intérieur, il se permet de raccrocher de sa main libre la hanche de la sorcière. Aucune discrétion. Je crois que oui, murmuré à travers la musique qui continué. J’essaie de te séduire. Dans la tête du gamin, ça fait comme un couperet violent, il n’en revient pas d’être si audacieux. Il laisse son semblant de déclaration planer là, entre eux deux, avant de porter de nouveau le verre à ses lèvres. Inconsciemment les muscles se sont tendus, bien sûr qu’il s’attend se prépare à une mauvaise réaction de la part de Loredana, une gifle une pichenette quelque chose. C’est grave ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: Salle de restauration

Message par : Loredana Sparks, Sam 19 Jan - 19:07





Arty LA piqué

Je me laissai entraîner par le rythme de la musique. Mes pas se mêlant à ceux d'Arty à la perfection. Je m'amusais beaucoup, je ne pouvais le nier. L'alcool était parvenu à me détendre et à profiter de cet instant accompagnée de cette personne qui remontait de plus en plus dans mon estime. J'étais peut-être suicidaire de penser ainsi. Peut-être qu'il avait ce pouvoir de manipulation qu'il exerçait sur moi pour m'avoir dans sa poche, pour  que la culpabilité s'éloigne définitivement de lui le jour où je lui annoncerai que je ne lui en veux plus du tout. Je ne voulais pas croire à cela. Il avait ses défauts, mais je ne voulais pas penser au fait que sa gentillesse cachait quelque chose. L'humiliation n'en serait que trop grande et j'étais bien trop fière pour laisser passer cela. Et ça repartirait jusqu'à ce que j'y laisse ma vie.
Notre danse fut interrompue par l'arrivée du propriétaire, deux verres à la main pour nous deux. Je ne me souvenais pas d'avoir commandé un verre en plus. Peut-être un cadeau de la maison. La danse, ça donnait soif, peu importe ce qu'il y avait dans le verre. Je prenais celui qu'il me tendait avec un merci enthousiaste. Un petit mot avait été discrètement glissé pour Arty. Je pouvais le voir alterner son regard, un coup vers moi, un coup vers le papier. Si j'avais été une personne curieuse et indiscrète, je lui aurais directement demandé ce qu'il y avait de marqué. Ce n'était pas vraiment mon cas, alors je me contentai de faire comme si je n'avais rien remarqué. Puis je levai mon verre pour trinquer de nouveau avant d'en boire presque la moitié. Le liquide restant sur mes lèvres laissait un goût sucré et agréable que je balayais d'un coup de langue discret. Les effets de l'alcool se montraient doucement, je me sentais légère, pleine de vie, avec aucune envie de rentrer dans cet appartement vide. C'était la première fois depuis ce qu'il me semblait un siècle, que je ne m'étais pas sentie aussi joyeuse, avec l'envie de danser et de m'amuser.

Puis il s'était rapproché. Cela avait déclenché en moi des sensations que j'essayais d'ignorer. Peut-être qu'il s'agissait simplement de l'état d'ivresse qui pointait le bout de son nez. Sa main sur ma hanche, un moment presque intime entourés des autres clients qui ne cessaient de nous jeter des regards mauvais, tant notre discrétion était au minimum ce soir. Puis il me l'avait avoué en toute honnêteté. Simplement. Une tentative de me séduire. C'était là son but actuellement. Je plaçai une main sur mon front tant la situation était improbable.

- Non, ce n'est pas grave, c'est...flatteur à vrai dire. Un petit rire légèrement gêné. Si on t'avait dit que tu te retrouverais à me séduire ici après tout ce qu'il s'est passé entre nous, t'y aurais cru ? Moi pas.

De nouveau, j'avalai ou deux grosses gorgées de ma nouvelle boisson. Mon coeur battait à tout rompre. Je parvenais presque à en entendre le son *boumboumboumboumboumboum*. Il était peut-être temps de revenir à la réalité des choses. Je me refusais de croire que ces battements irréguliers pouvaient avoir un lien avec lui. Lui qui avait failli l'arrêter. Néanmoins, ce soir, il avait réussi, j'étais séduite. Je posai alors une main sur son épaule et embrassai sa joue avant de lui prendre les mains et de le tirer vers le petit espace que l'on s'était crée entre les tables. De nouveau, je plaçai mes mains autour de son cou, resserrant notre étreinte sans m'en rendre vraiment compte. Je me sentais bien ce soir. Je voulais profiter.

- Sérieusement ? On ne peut pas dégager les tables vides ? Ils attendent encore du monde à cette heure ?

Quelle heure était-il d'ailleurs ?


Dernière édition par Loredana Sparks le Mar 22 Jan - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tara Gambon
Tara Gambon
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de restauration

Message par : Tara Gambon, Dim 20 Jan - 18:22


@Artemis

Artemis bougonnait, mais Tara avait du mal à contenir sa joie. Comme un enfant qui venait d'extirper à ses parents l'autorisation de rentrer une heure plus tard que l'heure du couvre-feu pour se rendre au bal de son école parce qu'il s'imaginait déjà impressionner la fille qui lui plaisait. Alors quand l'ancien Auror lui demanda de le regarder dans les yeux le garçon se figea ridiculement, cuillère en bouche. Il s'était imaginé... quelque chose d'autre quand il avait dit être près à faire n'importe quoi. Juste le regarder dans les yeux ?

D'accord. Tara avala son dessert, posa son couvert et se positionna bien droit face au brun. Son sérieux retrouvé, il plongea son regard dans le sien et jura de ne dire que la vérité, rien que la vérité et ce même lorsqu'il ne pouvait pas dire la vérité.

- Non, jamais, mais j'aurais bien aimé.

Pourquoi il avait eu tant de mal à établir un contact d'ailleurs ? Rien n'avait changer entre avant et maintenant, sauf le fait que ce n'était plus Arty qui assurait la communication. Auror ou non, quel était les chances pour que son renvoi ait changer radicalement sa manière de penser ? M'enfin... Tara n'était plus à ce risque près.

- Mais tu m'as normalement déjà vu me battre. Je crois. Plus ou moins. D'autre question ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Salle de restauration

Message par : Artemis Lhow, Dim 20 Jan - 21:06



L'Occamy Doré
Tara
Je ne décèle aucune trace de mensonge dans le regard du jeune homme, ce qui est plutôt rassurant. Là où je suis perplexe, c'est qu'il hésite lorsqu'il affirme que je l'ai déjà vu se battre. Où, quoi, comment ? C'est presque sous ce format que je déblatère les quelques questions qui suivent. Métamorphose ou polynectar ? Homme ou Femme ? Ami ou ennemi ? Proches ou inconnus ? Ses pensées dérivent quelques instants et un soupçon de doute la saisie. J'ignore ce qui l'a troublé ainsi, mais ce fut de courte durée.

Je garde la posture fermée, le visage cloisonné et les sourcils froncés. Qu'est-ce que c'est que cette manie de vouloir toujours se cacher de ceux que l'on veut approcher ? L'autre type à la bibliothèque avait fait la même chose. Il me demande de venir et cache sa trogne pour discuter. Tu parles d'une marque de confiance...
Theya
Voilà plusieurs semaines que l'établissement à vu son fonctionnement changer du tout au tout et que tous les sorciers ne peuvent plus entrer librement au sein de l'Occamy Doré. J'ai d'abord crains une chute de fréquentation de l'établissement (bien que celle-ci ne soit pas déjà vraiment haute), mais ça semble plutôt avoir eu l'effet opposé ! Les quelques privilégiés ayant reçu leur passe semblent avoir à cœur de l'utiliser et c'est plutôt plaisant de voir à nouveau la salle fréquenté par de nouvelles têtes.

Bonsoir, je voudrais une table s'il vous plaît, pour dîner. Je suis Theya Alomora, je suis sur votre liste. En plein travail sur la refonte du menu, je n'avais pas entendu la clochette de l'entrée me signalant l'arrivée d'un client. Souriant à la demoiselle, je range mes document dans un tiroir sous la caisse et me replace derrière le comptoir. Oh bonsoir Theya, tu profites du week-end pour faire quelques emplettes sur Londres ? Me saisissant d'une carte et d'une flûte de champagne, j'accompagne la demoiselle dans la salle Pour deux personnes ?

L'installant sur une table appropriée, je dépose devant elle la flûte et la carte du restaurant. Je vais te chercher les toasts, comme pour le champagne, ils sont offert ! Fait moi signe au besoin. C'est rare d'avoir des élèves du château ici, mais c'est toujours plaisant ! Leur regard change quand ils apprennent que leur prof n'est pas qu'un prof ...
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de restauration

Message par : Theya Alomora, Mar 22 Jan - 0:53


La soirée serait belle, du moins tu l'esperais. Il n'avait fallut que quelques minutes d'attente avant qu'un homme vienne t'accueillir. Tu fis les gros yeux en le voyant. Mince alors...

Bonsoir Professeur ou devrais-je vous appeler Mr Lhow ici ? Un sourire légèrement timide avant de reprendre À vrai dire j'étais seule chez moi et je me suis rappelée d'une soirée que j'avais passé dans l'établissement. Au lieu de me morfondre et vu que je fais partie de votre liste je me suis dis que voir les couleurs de votre cabaret ne serait que bénéfique. Puis on peut parfois y faire de belles rencontres !

En professionnel il se saisissait de la carte et d'une coupe de champagne. L'Occamy était donc synonyme de champagne pour toi désormais... Il t'interrogeait sur le nombre de personne, non tu serais seule... Ça lui paraîtrait sans doute étrange mais ces soirées de solitude te faisait parfois du bien. Puis comme dit plus tôt, on ne sait pas qui l'on peut rencontrer dans l'antre dorée. Une simplement

Tu t'asseyais à la table qu'il t'offrait en déposant la flûte de l'alcool doré ainsi que la carte en te laissant quelques temps pour choisir ce que tu degusterais. Champagne offert, une gentille attention que tu remerciais avec ton sourire. Les menus de la carte était tous autant alléchant les uns que les autres Mais après quelques minutes de réflexion tu pris enfin ta décision :

Je vais vous prendre Le Princier s'il vous plaît... pour le dessert je verrais plus tard. Les toasts suffiront pour l'entrée. Et la boisson j'aimerai goûter l'Occamy Doré s'il vous plaît !

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
Arty Wildsmith
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Salle de restauration

Message par : Arty Wildsmith, Jeu 24 Jan - 10:20


Loredana & son LA piqué.
Autorisation d'Artemis pour les tables.


Un bref écarquillement surpris. Elle était flattée. Pas de violence, pas de recul, pas de non-mais-ça-va-pas-la-tête-t’es-complètement-malade-toi. Non, juste un petit rire qui fait frétiller les boucles d’un sourire tout aussi gêné. Parce qu’elle avait toutes les raisons du monde de s’outrager, de jurer, de prendre ses affaires et de quitter l’établissement. Rien de tout cela. S’il avait été doté d’une ouïe de loup-garou il aurait pu se concentrer légèrement et entendre le cœur de la Gryffondor tambouriner de l’intérieur, en faire kyrielles d’hypothèses sur pourquoi le palpitant s’emportait tant, sûrement les vertus cardiaques de la danse, tout simplement. Mais il n’avait pas ce don là, en avait un autre, inutilisable dans ce moment présent de l’instant. A réfléchir tout de même un peu, à vrai dire ce retournement de situation ne l’étonnait pas tellement. Il avait l’habitude d’être impulsif, de s’emporter avec violence virulence pour finalement faire demi-tour. Ici, Loredana & lui n’échappait pas à ce schéma Wildsmithesque. Alors il se contente d’hausser les épaules en continuant de sourire, il aimerait lui dire qu’au moins, ce n’était pas une histoire banale toute plate sans artifices ni pétillements, que ça valait le coup d’être raconté au coin du feu dans des dizaines d’années sous les yeux ronds de petits-enfants. Le nez du gamin s’ébroue subitement, il s’emballait.
Heureusement qu’il y eut brièvement un nouveau contact qui fit enflammer les joues du Jeune Loup. Ça, plus ses mains dans les siennes, plus de nouveau leurs corps tout proches prêts à caracoler encore et encore, les zygomatiques allaient en attraper des crampes. Mais peu lui importait, continuer prolonger cette soirée tout douce et surprenante.

Il accueille à boucles levées la demande de la Métamorphomage devant l’urgence de faire plus de place. Quoi qu’il ne peut contenir une petite remarque taquine d’un coin de l’œil malicieux, bah, on était pas bien tout serrés là ? Avant de ponctuer sa réplique d’un rire diablotin. Il plaisantait, presque ou en tout cas faisait semblant. Toujours est-il qu’il se redresse subitement le torse bombé – droitesse du super-héros prêt à accomplir mille actes de bravoure - et après avoir donné un petit coup-caresse de l’index sur le nez de Loredana, il s’exclame : à vos ordres Mademoiselle ! Chevalier servant oui, c’était décidément son rôle attitré lorsqu’il était à ses côtés. Ses mains boudeuses râleuses quittent alors les hanches de la jeune femme pour aller se mettre au travail. Vrai qu’en réalité il allait utiliser son don de lycanthrope, en quelques secondes et beaucoup beaucoup de bruit qui fait lever les yeux des autres clients, il aménage une piste de danse magnifique dont ils seraient les merveilleuses vedettes. Déambuler et montrer à Spouik à quel point il était musclé de façon maudite - le vantard. Peut-être qu’un couple de petit vieux, ne pouvant supporter davantage d’insolence de la part de ces jeunes sans éducation avaient eux aussi quitté leur table. Et pas pour danser, dommage. Arty s’en fichait bien évidemment, même s’il voulait éviter un nouveau taquet de la part d’Artemis. Quoi qu’il pourrait en profiter pour lui demander ses tips sur comment faire aille plus loin qu’un bisou sur la joue. C’est qu’il était hors de question de brusquer braquer Loredana.

Le gamin rebondit, virevolte et s’empare d’une main de sa partenaire pour la faire tourner et l’amener là où elle devait être, tout contre lui. Proximité qui remue le ventre évidemment, qui ne laisse décidément pas de répit aux zygomatiques. Alors, heureuse ? qu’il lui murmure doucement entre les mèches colorés de l'ancienne Préfète, avant de reprendre le rythme délicat et chaleureux du jazz qui remuait leurs tympans. A ne pas se lasser de se dandiner de la sorte, de faire de l’espace créé le leur. Ainsi, ils peuvent naviguer sur la piste à leur gré, sans se soucier de maladroitement retomber sur un client mécontent. Aucun intérêt non plus, à se préoccuper des minutes qui devaient découler au rythme de la salle qui se vidait petit à petit, la nuit devait être bien avancée. Ils pourraient bien faire la fermeture, pousser davantage les limites de cette soirée pour qu’elle ne se termine pas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: Salle de restauration

Message par : Loredana Sparks, Jeu 24 Jan - 15:10





Arty LA piqué

Un sourire sur mes lèvres devant le lycanthrope qui s'était mis au travail pour déplacer les tables, comme je l'avais suggéré. Au départ, j'étais partie pour lui donner un coup main, mais il semblait qu'il se débrouillait très bien seul. Je remarquai même qu'il avait une force sans doute bien au-dessus de la moyenne. Alors je me contentai de le regarder faire, bras croisés, mon regard se tournant de temps en temps vers les clients que l'on dérangeait. Je venais de parier avec moi-même sur le nombre qui s'en irait avant la fin de la soirée. Les plus vieux partiraient en premier, les autres auraient sans doute plus de patience, selon mon avis. Je me fichais de ce qu'ils pouvaient bien penser. L'alcool me tournait la tête et je m'amusais bien trop pour demander à Arty de nous calmer et de retourner à notre table, à se regarder dans le blanc des yeux. Non. Nos petites excentricités nous aidaient à nous découvrir, à faire connaissance de façon bien plus originale que devant un dîner aux chandelles. Je me rendais compte que l'on possédait le même degré d'amusement. Un point commun que je n'aurais pas soupçonné. En une fraction de seconde, je me retrouvai de nouveau contre lui, les joues rosies par ce rapprochement soudain.

Merciiii ! C'est pas bien mieux ainsi ? avant d'ajouter en un murmure en tâtant les biceps d'Arty C'est ton côté loup qui te donne tant de muscles comme ça ? parce que je savais que c'était ce qu'il voulait entendre.

Les muscles endoloris par tant de joie, nous nous laissions de nouveau emporter par ce rythme de jazz que je ne pourrai pas oublier. Je me voyais déjà le lendemain, la musique dans la tête, me rappelant ce moment où les soucis avaient été enfermés à clé dans un coin de ma tête. Désormais, nos pas de danse se faisaient bien plus larges, je m'éloignais puis revenais, il n'y avait plus de limites désormais. La seule chose que je redoutais, c'était qu'il me lâche, car au vue de l'élan que nous prenions, la chute serait inévitable et je ne voulais pas encore me donner en spectacle. Mais je ris, je me lâchai ce soir, tandis que les tables se vidaient dû à l'heure tardive. Nous pourrions camper là ce soir, demander aux musiciens de rester toute la nuit, jusqu'à ce que nos corps épuisés s'écroulent de fatigue. Ils semblaient nous suivre en jouant des musiques rythmées qui nous aidaient à nous lâcher, à trouver les pas parfaits. Je voyais le visage d'Arty, souriant, amusé par cette soirée qui, contre toute attente, se déroulait à merveille. L'angoisse du début de soirée avait bel et bien disparu et voir le sorcier autrement qu'avec le visage fermé, rempli de haine était bien plus plaisant. Il était même...plutôt attirant comme ça.
Après plusieurs minutes de danses sans interruption, je levai la tête vers la salle, étonnée de constater que nous étions désormais seuls. Ce retour sur la terre ferme signalait-il la fin de cette soirée ? Je ne le voulais pas. Mais il fallait se rendre à l'évidence : elle ne pouvait pas être éternelle. J'étais à bout de souffle, j'avais chaud et sans réfléchir, je me rapprochai d'Arty et le pris simplement dans mes bras sans me soucier de ce qu'il pourrait en penser. J'agissais selon mes envies ce soir et j'étais persuadée que c'était ce que souhaitait l'ex Poufsouffle également. Mon regard ne pouvait s'empêcher de regarder vers l'entrée de la salle. Je m'attendais à voir débarquer le propriétaire pour nous demander de déguerpir.

Dis-moi que tu as un plan pour la suite, je n'ai pas envie de rentrer.

Des mots qui étaient sortis, comme ça, sans que je ne puisse y réfléchir avant. Peut-être voulait-il simplement retourner dans sa cabane à Pré-au-Lard, profiter des quelques heures qu'il lui restait de sommeil. Mes paroles étaient celle d'une petite fille égoïste, loin d'être rassasiée, avec la peur de retourner dans sa routine. Ou peut-être que j'appréciais simplement sa compagnie. Je savais que demain, je serai de retour derrière mon comptoir à forcer un sourire ou dans l'Antre, seule dans l'obscurité à réfléchir encore et encore sur une nouvelle invention qui pourrait voir le jour made by Loredana.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Salle de restauration

Message par : Artemis Lhow, Dim 27 Jan - 14:43



L'Occamy Doré
Theya
Tant que tu continues à m’appeler professeur entre les murs du château, tu peux m'appeler Artemis ici. Pas besoin d'autant de cérémonie ici, je ne suis que le propriétaire alors les monsieur et les professeurs peuvent bien rester ailleurs. Je ne relève pas et me contente d’acquiescer lorsqu'elle me dit être seule. Notant sa commande, je lui offre un sourire avant de m'éclipser quelques minutes en cuisine.

Nos elfes font un travail remarquable ! Efficace comme trois cuistots humains et jamais un cheveux sur le bord de l'assiette ! Tandis qu'ils préparent le Princier, je m'empare de mon carnet à souche, du cocktail commandé et de l'assiette de toasts avant de retourner auprès de Theya. C'est étrange tout de même, ils ne sont pas nombreux... pour ne pas dire inexistants, les clients qui viennent manger ici seuls. On a bien parfois quelques clients qui viennent prendre un verre tout seul, mais prendre une table...

Et voilà ! Toasts au canard caramélisé et duxelles de pomme. Je te laisse également tes tickets de loterie... à chaque consommation nos clients remportent un ticket de loterie. Le tirage aura lieu en fin d'année et de nombreux lots seront à gagner ! Ton plat est en préparation. Un nouveau sourire, puis je tourne les talons, avant de m'arrêter en plein mouvement. Si jamais il te faut quoi que ce soit n'hésite pas surtout !
Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de restauration

Message par : Theya Alomora, Lun 28 Jan - 20:12


Prénom d'usage pour le professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Tu souriais, pas tous les professeurs vous accordez de les appeler par leur prénom. Question de mettre de la distance, mais lui te paraissait tout de suite plus apte à rompre avec cette relation de professeur et élève à l'extérieur du château.

Tu regardais un peu autour de toi pour admirer l'endroit et te rappeler les souvenirs que tu as pu y vivre. Un diner en trio avec ta jolie pivoine, une rencontre inattendue avec Alice, un champagne partagé avec Lïnwe... Ces murs étaient enfermés de secrets, interdiction de les réveler. Surtout depuis que le propriétaire avait instauré la liste. Quelques personnes seulement figuré sur cette fameuse liste, en avait l'honneur même... Toi tu y avais été mise grâce à Lïnwe. On se demande bien pourquoi d'ailleurs, sans doute pour se rappeler de lui lorsque tu te rendais ici. Pour qu'il hante tes pensées. Le beau blond. Un léger sourire reflétant ton charme. Artemis est de retour avec des merveilleux toasts dont tu te languis de goûter. Il t'annonce également qu'il y a des tickets de loterie, tu souris et les gardes précieusement on sait jamais... Y a quoi à gagner Pr... Artemis ?

Puis le jeune homme s'éloigne, comme tout homme de toi, en te rappelant néanmoins que si tu as besoin de quelque chose il est là. Oui. Lui au moins, il serait là.
Attrapant un toast que tu posais doucement sur tes lèvres pour d'abord en gouter le pain. Deuxième étape tu croques, et les différentes odeurs se propagent dans ta bouche. Laissant un léger goût caramélisé. Tu mâches. Les papilles s'extasient dans ce feu d'artifice gustatif. Fallait que tu lui dises que c'était excellent quand il reviendrait avec ton plat.
Le cocktail ne te décevait pas non plus... Un goût fruité. Pas aussi bon que la pêche, mais aussi amère que le péché.

Revenir en haut Aller en bas
Tara Gambon
Tara Gambon
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de restauration

Message par : Tara Gambon, Mar 29 Jan - 21:10


@Artemis
Oui ^^ j'ai eu mon arrêt ahah

Le dessert déjà terminé, Tara fixa son assiette avec regret. Il aurait dut prendre son temps. Pourquoi ne prenait-il jamais son temps ? A croire que l'appelle du sucre était toujours plus fort de bouché en bouché et dorénavant il se retrouvait sans rien. Ou presque, il restait son verre et n'oubliez pas le plus important : l'air renfrogné d'Artemis qui, à l'évidence, n'avançait pas beaucoup dans ses recherches. Etait-ce une bonne chose d'ailleurs ? Le jeune homme savait bien qu'ils n'étaient pas plus proche que cela, il savait même qu'il était beaucoup plus accrocher émotionnellement à l'ancien Auror que lui ne l'était à son égard. Parce que... parce que la reconnaissance tout simplement. Mais plus celui-ci mettait du temps à trouver, plus la révélation serait... gênante.

C'était en tout cas comme cela que Tara commençait à l'imaginer, maintenant qu'elle n'avait plus son dessert pour faire obstruction à ses pensées. De plus, Artemis étant préoccupé par le "qui", il devenait difficile de savoir le "avec qui". La totale maîtrise de sa matière grise n'empêcha en revanche par le Phénix de cligner des yeux plusieurs fois.
C'était quoi la première question ?

- Euh... ami... Le jeune homme se laissa aller à plusieurs grimaces de réflexion. Grimage que la femme derrière tout ça avait déjà sans doute dut faire aussi d'ailleurs. Inconnu ?... Femme... oh ! Et polynectare !... Je n'ai rien oublié ?

Oui au fond c'était toujours un peu un jeu pour lui. Autant faire en sorte qu'au moins un des deux s'amuses, c'était agaçant de devoir toujours tout prendre au sérieux. Qui sait, c'était peut-être pour ça qu'il y avait autant de monstres dans les rues ! Pas assez de rigolade ! Eh puis, si ce coup de poker de Tara fonctionnait... avouez que ce serait drôle de s'en rappeler plus tard. Et au pire... ça aurait vraiment changer quelque chose de tirer la tronche ?

- Bon, tu ne m'en voudras pas de te poser moi aussi une ou deux questions avant que le poly n'agisse plus ! Et si tu es toujours là à discuter est-ce que je peux en déduire que j'ai eu raison de croire que tes idéaux ont changé ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Salle de restauration

Message par : Artemis Lhow, Mer 30 Jan - 22:37



L'Occamy Doré
Theya
Elle se reprends de justesse pour ne pas m'appeler professeur et je ne peut m'empêcher de sourire. C'est drôle, la première question qui vient aux gens lorsqu'on leur parle de loterie, c'est les lots en jeu ! Azaël m'a posé la même question lorsque je lui ai donné ses tickets la dernière fois... Ça mademoiselle, c'est une surprise ! Et accessoirement, je n'ai pas encore décidé des lots qui seraient en jeu autant faire miroiter tout le monde jusqu'au grand jour, non ? Un dernier sourire et je m'en vais vérifier la cuisson de son plat.

Je lui laisse quelques minutes pour profiter de son entée, et prépare de mon côté une nouvelle assiette de toasts. Une fois mon assiette prête et son repas chaud, je me dirige à nouveau vers sa table, les deux assiettes entre les mains. Et voilà ! Personnellement ce n'est pas mon plat préféré, mais il a certains succès ! Tu me diras ce que tu en penses... tu permets que je m'installe grignoter avec toi ? Lui montrant à demi geste l'assiette de toasts, j'attends son approbation pour l'installer. Je ne voudrais pas m'imposer non plus...
Commande:
 
Tara
Une femme sous polynectar qui me connaît suffisamment pour me tutoyer, mais qui se dit suffisamment éloignée également pour que je ne puisse la ranger dans la catégorie des proches ? Super, ça pourrait donc être approximativement 50% des employés du ministère de la magie, de Poudlard ou des boutiques magiques de Grande-Bretagne. Belle avancée !!

Je fais un signe à l'un de mes elfes cuisinier pour qu'il s'approche. Rine, tu veux bien nous amener un Leprechaun et un autre Vif d'Or ? Sans poser plus de question, l'elfe s'en va en trottinant vers les cuisines. Manda et Rine sont les deux meilleurs elfes cuisinier que j'ai eu l'occasion de rencontrer. Je ne manque pas toutefois de justifier mon geste à mon interlocutrice. Tu devrais apprendre à dissimuler tes pensées. Celui-ci sera pour moi, ne t'en fait pas pour la note.

Maintenant tu devrais avoir compris, n'est-ce pas ? Tu ne peux pas me mentir et ut ne partira pas d'ici sans m'avoir dévoilé ton identité... alors au final, pourquoi se prendre la tête en devinettes idiotes ? Mes idéaux n'ont en rien changé, c'est mon point de vue qui est différent. Je laisse Rine déposer la boisson devant moi avant de servir le dessert au phénix sous couverture.

J'ai toujours combattu pour la justice, l'équité et le respect de chacun. Je l'ai fait à travers les lois du ministère de la magie, mais celles-ci me paraissent aujourd'hui limités et ne me permettaient plus d'agir en harmonie avec moi même. J'ai donc décidé de continuer la lutte autrement... Seul et sans grands moyens à disposition. Il faut aussi dire que le temps m'a permis de constater que l'Ordre du Phénix n'était pas un danger pour la communauté sorcière, mais plutôt un moyen détourné pour atteindre un but commun... dommage que le ministère ne soit pas de cet avis.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
Arty Wildsmith
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Salle de restauration

Message par : Arty Wildsmith, Ven 1 Fév - 18:13


Loredana


Ça ferait une fantastique jolie photographie magique. Là, si quelqu’un décidait de capturer les instants voltigeurs sur cette merveilleuse piste improvisée. Loredana qui se détend et volète un sourire collé au visage dans les bras d’Arty. Rien que des pas enflammés et innocents, sans aucun souci derrière le front. Certes il restait le passé quelque part coincé entre eux, mais si photographie il y avait, ça ne se verrait pas. Le Wildsmith avait serré les doigts de la jeune fille, tendu les muscles pour être certain qu’elle ne s’envole pas trop loin, elle qui semblait si admirative de sa force de Lycan, ce n’était pas tellement le moment de la décevoir. Les boucles commençaient même à s’emmêler de fatigue d’être tant tarabiscotées par la danse des deux jeunes gens. Mais bientôt même les musiciens - ou instruments magiques qu’en sais-je - choisirent un rythme plus lent comme conclusion de la soirée. Le gamin jeta alors ses rétines comme subitement réveillées, sur retour à la réalité, pour remarquer que la salle se vidait, ils étaient les derniers. Mais ce ne fut pas tout.
Surpris, c’est tout son corps qui se crispe sous l’effet de ce câlin absolument pas prévu. Il bafouille des petites choses inaudibles, c’est qu’il ne s’y attendait pas. Ça aussi, dans sa tête, ça faisait une belle photographie magique.

A peine le temps de se frotter le visage collant mais surtout rougi après cette prise de contact saugrenue. Elle lui demande la suite, autre chose quelque chose pour poursuivre cette nuit qu’elle ne voulait pas voir se terminer. Les prunelles du Fripon scintillent évidemment, comme fières d’avoir en quelque sorte séduit Spouik. Un sourire malicieux qu’il s’empresse de ranger dans sa poche avant de faire l’homme sérieux qui réfléchit réfléchir afin de combler les volontés de l’ancienne Gryffondor. Mmmmmm et bien Mademoiselle. Tout ça en tournant sur lui même se balançant c’est que le corps réfléchit en même temps. Plusieurs propositions pour toi. On peut rentrer chez moi mais il y avait le spectre de la dernière fois, ou chez toi, ici cela manquait grandement de tact et de galanterie, ou bien on peut se balader sur les toits de Londres sous la Lune,  romantique proposition, continuer dans un autre bar  et tant pis pour les moldus ébahis si changement de couleur de cheveux il y avait, se poser tranquillement dans un parc fermé,  activité qu’il connaissait parfaitement bien que la dernière fois il s’était retrouvé nez à masque avec le seigneur des Ténèbres. De quoi tu as envie ? Parce que c’était ça le plus important.
Lui n’était pas tenu d’être un couche tôt, au contraire, dormir le pesait, moment privilégié qu’il détestait à ruminer ses terribles actes du passé.
Il tend la main devant lui, invitant Loredana à la lui prendre afin qu’ils quittent l’Occamy, peu importait en réalité vers quoi. Il s’en fichait, tant qu’il s’amusait, l’amusait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: Salle de restauration

Message par : Loredana Sparks, Ven 1 Fév - 20:16





Arty LA piqué

Son visage rougi me laissait penser que ce geste l'avait peut-être gêné ou quelque chose dans le genre. Je préférais ne pas prêter attention à cela. Sous l'effet de quelques verres d'alcool, ma spontanéité prenait le dessus sur ma raison et mon cerveau ne contrôlait plus mes gestes. J'avais envie de ce contact, je n'avais pas cherché à m'en empêcher. C'était ainsi. Je savais que cette soirée à l'Occamy Doré touchait à sa fin. Nous n'étions plus que tous les deux, face à des musiciens qui avaient peut-être envie de rentrer chez eux. Arty semblait emballé par le fait de continuer la soirée ailleurs, je le ressentais grâce aux différentes façons de la terminer qu'il me proposait. Les deux premières m'avaient fait grimacer, sans gêne, sans lui cacher que je n'étais pas emballée. La première réveillerait des souvenirs que je voulais oublier. Il avait été courtois, certes, mais je me souvenais encore de cet état dans lequel j'étais. Il me faudrait peut-être un peu plus de temps pour retourner dans sa cabane. Pour la seconde proposition, c'était juste impensable pour le moment, déjà parce que je ne lui faisais pas encore assez confiance pour l'emmener dans mon endroit, celui où je vivais au quotidien et également parce que Theya avait le double des clés, qu'elle pouvait débarquer à tout moment avec un besoin de parler sans personne à nos côtés. Ce n'était pas vraiment le moment de la faire se sentir exclue. Si un jour Arty devait pénétrer chez moi, elle serait prévenue d'avance, histoire de lui éviter les surprises. Les autres propositions étaient bien plus intéressantes pour commencer.

Que dirais-tu....de commencer par un bar moldu histoire de rester dans l'ambiance et ensuite la balade sur les toits de Londres pour terminer dans le calme ? Ça me semble plutôt bien comme programme ! Et pour l'instant, j'ai encore envie de m'amuser.

Je pris la main qu'il me tendait avant de quitter l'Occamy Doré, un petit signe au propriétaire, un petit merci aussi pour nous avoir laissé improviser cette piste de danse. C'était ma première soirée dans ce restaurant, je ne risquais certainement pas de l'oublier. Puis notre soirée avait continué. Quelques verres dans un bar, un effort constant pour ne pas que ma Métamorphomagie me joue des tours, c'était un peu loupé, évidemment, puisque je n'avais déjà pas beaucoup de contrôle en étant sobre...alors là... Néanmoins, nous étions parvenus à camoufler tout ça de façon très professionnelle et lorsque c'était impossible nous racontions des histoires aussi abracadabrantes les unes que les autres. Cette soirée avait été longue et courte à la fois, un sentiment bizarre, à vrai dire. Arty était parvenu à me montrer une autre facette de lui. De la sincérité ? Ou du mensonge, je n'en savais rien. Malgré tout, je me plaisais de croire qu'il pouvait y avoir du bon en lui. Inutile de m'apitoyer sur mon sort. Il ne tenait qu'à moi d'oublier ce qu'il m'avait fait, de passer outre. Tout simplement.

[FIN POUR NOUS DEUX, merci Arty  :kiss:]
Revenir en haut Aller en bas
Tara Gambon
Tara Gambon
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de restauration

Message par : Tara Gambon, Lun 4 Fév - 21:31


Il lisait dans les pensées ?! Tara resta bloqué un instant, le temps de réaliser tout ce que cela pouvait signifier, tout ce que cela aurait pu signifier et surtout, le temps de se rappeler de sa propre faiblesse. Un frisson désagréable parcouru le jeune Phénix. Les années et les entrainement n'y avait rien fait, il ne le supportait toujours pas et cela provoquait toujours en lui un sentiment de panique infernal. Panique que le Phénix chassa comme il put par une grande inspiration.

Ici tout était calme. Aucun danger n'était en vu. Et Artemis n'était pas un danger. Il ne l'avait jamais été. Il n'y avait pas de raison qu'il le soit...

Mes idéaux n'ont en rien changé, c'est mon point de vue qui est différent.

Le soulagement était si grand que le jeune homme en soupira de bien-être, souriant à pleine dent. Se retenant presque de ne pas pleureur. Cela pouvait paraître surdimensionné comme réaction, mais c'était d'avantage dû au fait qu'elle avait enfin le sentiment d'être en sécurité plutôt qu'à la possible alliance avec l'ancienne Auror. Et lorsqu'il saurait qui se cachait sous ce visage masculin, s'il se souvenait de leur première rencontre... alors il comprendrait pourquoi.

- Nous ne sommes rien d'autre que des citoyens engagés. Tara vida son verre d'une traite. Un reste de panique à faire disparaître. Ou à oublier. Et en tant que citoyen... citoyenne... je dois t'avouer que ton aide serait précieuse.

Le vif d'or trônait sur la table, mais n'attirait en rien le sorcier. Plus pour l'instant du moins. Tara croisa ses bras sur la table, se rapprochant d'Artemis, ne le lâchant pas du regard tout en essayant d'oublier à quel point il pouvait être facile de lire dans son esprit.

- Tu es bon combattant, bien meilleur que je ne le serais jamais, mais surtout tu connais le système. Les gens on confiance en toi. Tout ça c'est... ça n'a rien à voir avec la justice ou une quelconque idéologie, au fond les sorciers peuvent bien briser le secret magique je m'en fou... mais les choix que nous faisons aujourd'hui sont d'une importance capitale... on a besoin de toi.

L'apocalypse pourrait très bien être sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de restauration

Message par : Theya Alomora, Jeu 14 Fév - 23:10


L'assiette de toast se vide progressivement, chaque bouchée agrandissant ton appétit de petit ogre. De petite pouffy. Dommage que la Liste ne vous donne pas accès aux cuisines de l'Oiseau Doré si non tu aurais bien fait un tour.

La musique résonne et ton pied suit le rythme, chassant les quelques pensées obscures qui te restaient de ces dernières heures. C'était une soirée pour toi, l'occasion de prendre soin de toi et de prendre du bon temps. Seule comme au bon vieux temps, ou accompagné par un homme qui dans d'autres circonstances était ton professeur.
Le propriétaire refit son apparition pour t'apporte Le Prince sur un plateau. Bon nombre de jeune femme rêverait d'une allusion comme celle-ci mais je ne parle simplement que du plat. Un sourire de remerciement puis une proposition effleure ses lèvres. Un regard intrigué, un sourire en coin, pas charmeur mais curieux. Agréablement surprise même. Il n'est pas commun qu'un professeur se propose en compagnie, et il est vrai que c'était un honneur pour toi dans un sens.

Tu admirais tous les professeurs de Poudlard et Artemis enfin, Professeur Lhow t'avait marqué lors de son premier cours et l'apparition de son patronus. Malheureusement pour toi tu n'avais pu reproduire qu'un simple filet argenté, contrairement à ceux de certains fe tes compagnons. A ce moment Jace et toi... Vous etiez toujours ensemble. Il etait encore là pour te proteger de ce detraqueur. Mais ce soir ce n'etait plus le cas. Il fallait que tu te protège toi même. Et que tu tournes la page.

Bien sûr asseyez-vous je vous en prie ! Prenez des toasts si vous désirez ! Comment se passe votre arrivée à Poudlard alors ? Vous arrivez à vous en sortir avec vos deux emplois ? Prenez quelque chose a boire je sais que c'est votre établissement mais je vous l'offre ! C'est avec plaisir

Les lèvres s'etiraient pour révéler l'ivoire d'une manière sincère est bienveillante. Une simple jeune fille en compagnie d'un homme pour discuter, rien de plus innocent.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle de restauration

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4

 Salle de restauration

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.