AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 2 sur 5
Le Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Nyx Spero
Serpentard
Serpentard

Re: Le Comptoir

Message par : Nyx Spero, Mar 25 Sep - 21:40


L'attendre me paraissait être une éternité entre le moment où j'avais crié le nom de mon ancien collègue et celui où il avait fait son apparition. J'aurais attendu quelques minutes de plus, et j'aurais cru que tout ce qu'on disait était faux. Enfin bref, Monsieur était là, en face de moi. Il avait pris un coup de vieux d'ailleurs, mais toujours reconnaissable. Suffisait de voir comment il restait figé devant moi pour ensuite pouffer de rire. Je ne comprenais pas trop cette réaction avant qu'il ne parle de soirée costumée. Ma petite tenue de licorne n'était certes peut-être pas approprié à ce genre d'endroit, mais c'était très confortable et puis les licornes... c'est cool.

- Contente de te voir aussi Artemis ! Comme tu peux le voir, j'ai opté pour une tenue ravissante.

Je fis un tour sur moi-même, bras levés, avant de remarquer que nous étions observés. Un geste de la main, légèrement exagéré, en direction du petit groupe, en signe de salutation. Je n'avais aucune idée de qui ils étaient jusqu'à ce que je ne remarque la chevelure blonde d'un d'entre eux. Des souvenirs revenaient. Il était à la soirée dans mon manoir, le cousin d'Elly, si ma mémoire ne me jouait pas des tours. Raison de plus pour les saluer.

- SALUUUT ! lançais-je d'un ton joyeux

J'étais polie, je disais bonjour. Mais, revenons à nos moutons : Artemis. Je m'approchais de lui, avant de m'asseoir sur le comptoir avec difficulté. J'avais l'impression de participer au tournoi des trois sorciers. Mes pupilles ne devaient pas être très nettes mais je m'en fichais et j'affichais mon plus beau sourire.

- Alooors, ce qu'on raconte est bien vrai. Tu es bien le proprio de ce truc ? C'est coool ! Quelle classe monsieur Lhow ! disais-je l'air émerveillé, bon, et sinon, je sais que tu m'admires et que t'adores me contempler, à rester planter là comme un sapin mais... tu m'offres un truc à boire ou bien ?

Je ne savais pas si ma phrase était cohérente mais j'avais réussi à aligner des mots et c'était un bon début. Après pour le reste, on laissait parler la chance.


- Alors, t'es toujours auror Monsieur Lhow ?
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Theya Alomora, Mer 26 Sep - 21:21





Un tintement de verre l'un contre l'autre avec des sourires radieux. L'excentricité de la licorne qui vous saluait te faisait sourire de plus belle, ta narratrice était persuadée que ça plairait au Roi des cœurs. Mais en attendant tu profitais tu temps avec le boss, qui allait jouer du piano pour sûr, pour ce qui est du danseur... Tout dépendra de l'humeur du deuxième patron, dont tu attendais encore l'arrivée.

Tu léchais une goutte de ton hipoggriffe dorée sur tes lèvres comme un serpent sortant sa langue fendue. Toi tu n'étais pas de ces reptiles mais bien un animal du terrier. Bien que ton caractère et ta personnalité baignaient dans toutes les maisons.
Un petit pincement de lèvres de satisfaction par le goût de cet hippogriffe, à ton étonnement ton regard désireux avait été repéré par l'ami qui t'accompagnait.

Tes yeux hypnotisés par les bulles de champagne remontant à la surface comme si c'était le sang d'un corps humain qui allait vers le cœur pour ensuite pulser dans tous les membres. Tu regardais la coupe avec envie prête à refuser en ne sachant déceler le bon du mauvais, est-il en train de me tester ?
Une petite morsure sur ta lèvre d'hésitation en tapant ton escarpin contre le tabouret, l'attente devait se terminer. Alors de ton timbre joueur tu penchais la tête

- Serais-tu en train de me tester ? Tu sais que je n'ai pas dix-sept ans ?

La Poufsouffle bien trop sage ressortait dans ta voix, mais ton gout du risque pulsait aussi dans tes veines, alors tu penchais tes lèvres en avant attendant la coupe de champagne qui pourrait être porté à tes lèvres par le blond, le regardant sous tes cils recourbés, révélant tes dents blanches et attendant sagement. Bonne petite fille.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 30 Sep - 21:44


CONTENU SENSIBLE (?)

Allez... ça se voyait comme pas deux qu'elle en avait envie. Ses yeux comme des artifices étoilés. La pulpe des lèvres qui pétille, comme les bulles de champagne à la surface du verre. C'est l'odeur qui attire, et sa couleur de fête féline, délicate. Le bras tendu comme son désir, sur les bords du vide. La main tendancieuse. Y'avait rien de mal à connaître le goût du champagne.

Un visage étiré, lorsqu'elle avance son âge. De quoi dire et t'as cru que j'avais dix-sept ans - moi ? Non. Non. Il n'avait pas la majorité non plus et pourtant, on ne lui refusait rien. C'est pas pour ça qu'il était incontrôlable. Il en devenait même un peu plus lucide qu'à l'ordinaire. S'il testait quelque chose d'elle, c'étaient son sourire et ses limites de tentation. Jusqu'à quel point pouvait-elle résister ? — Et puis
progressivement
elle tend ses lèvres
le menton relevé

un bébé qui attend
son biberon.

L'auréole d'une fée céleste. Lïnwe s'approche jusqu'en arriver joue contre joue. Lui susurrer un chhhht persuasif. Fallait juste savoir se faire discret. Tiens... Et sentir le verre trouver une place stable entre ses lèvres molles et roses. Y verser quelques gouttes de ce nectar du soir. Il y avait presque quelque chose de sensuel derrière ces gestes.

Avant de revenir au comptoir
et tester un de ses toasts dont l'Occamy Doré avait le secret.

- Madame ? Vous savez combien il y aura de personnes ce soir ? C'est pas le tout mais si il jouait pour une serveuse, une licorne, et une secrétaire : c'est pas ouf.

Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
Emily Lynch
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Le Comptoir

Message par : Emily Lynch, Lun 1 Oct - 16:41



L'Occamy Doré
Réouverture de l'Occamy Doré

Theya Alomora

Lïnwe Felagünd

Cling, clang ou encore clung, chaque verre qui se prenait un coup donnait un son différent, tout le monde le savait bien, mais c’était toujours amusant de découvrir le son unique de chaque verre. Après tout ce qui peut paraitre être un petit défaut peut en réalité être quelque chose d’unique transformant un ustensile en un merveilleux instrument de musique. Et pendant que je m’occupais de faire le tri dans mon orchestre de verre, la licorne était en train d’entamer la discussion avec le patron, les trucs de la vie quotidienne sans doute, je ne prêtais pas vraiment attention à ce qu’il se disait tellement j’étais concentrée sur cette tâche futile. Enfin bref, de l’autre côté du comptoir, le couple de jeune était en train de s’amuser avec les plaisirs de l’alcool, peut-être n’était-ce pas une bonne idée, mais un verre n’a jamais tué personne, enfin temps que ça reste un verre…

- Madame ? Vous savez combien il y aura de personnes ce soir ?

- Aucune idée, j’aimerais moi aussi avoir la réponse… Je vous ressers quelque chose de moins alcoolisé ?

Ah ben oui, un pas deux, surtout que maintenant le chef était juste à côté, alors bon franchir les limites une fois quand il n’est pas là, ça peut passer ni vu ni connu, mais lorsqu’il est juste à côté de toi, c’est un peu plus compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 1 Oct - 21:14


Un coup d’œil derrière l'épaule pour y voir les convives remplir la salle. C'est que, il n'avait absolument pas prêté attention aux gens qui rentraient au compte-goutte depuis quelques minutes déjà. C'est comme s'il y avait eu un cocon imaginaire. Une alcôve doucereuse et brumeuse, autour du comptoir, des deux adolescents émerveillés par les bulles de haute structure. La concentration presque trop parfaite pour qu'elle ne soit pas ainsi déboussolée.

— Mouvement contraire.

On lui répond. La tête fait sa girouette sur le toit blanchi par la neige au lactose norvégien. Non, pas pour moi. Merci. - négation de la tête. De toute manière, il devait rejoindre les autres dans sa loge d'artistes. Et là-bas, il y aurait de quoi s'en mettre plein la panse et plein la tête ! La musique, c'serait pour les oreilles. Et uniquement pour les oreilles - qui conduisent à l'âme. S'y perdre, c'est aussi simple que de marcher à reculons dans un labyrinthe complexe.

- Je vais devoir y aller, Theya. À tout à l'heure peut-être. Sourire soleil.
C'était un plaisir d'avoir partagé quelques instants avec elle, vraiment. Et il n'osait se l'avouer d'ailleurs.

Quelques pas pour atteindre les coulisses.
Sa respiration devient à chaque enjambées plus surexcitée.

DÉPART DE LÏNWE DU COMPTOIR >> ARRIVÉE DANS LA LOGE.
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Theya Alomora, Dim 7 Oct - 1:42





Tu étais posé là comme une enfant, le sourire aux lèvres et tu regardais le blond entre tes cils allongés de mascara, attendant ton breuvage. Un chut murmuré à l'oreille alors que tu sentais le contact de sa joue contre la tienne, un jeu enjôleur que tu appréciais mais où il fallait garder des limites. Le verre glissait entre tes lèvres rosées laissant une marque de rouge à lèvre, accueillant le champagne au goût de pèche. Tes papilles s'extasiaient à cette caresse alcoolisée, une douceur interdite qui glissait maintenant dans ta gorge, laissant une légère brulure, une inspiration de plaisir ou de réconfort pour ce feu.
Des joues rosées marquées par l'alcool ou cette soudaine proximité entre le boss et toi, quelque chose d'innocent mais d'amusant. Ta première consommation d'alcool, à noter dans les annales. Avec Monsieur Felagünd, attention mesdames et messieurs.

Un sourire amusé et en même temps, satisfait, de ce petit plaisir interdit que tu garderais secret. Un Merci... soufflé au bord de ses mêmes lèvres où reposaient encore les particules de champagne, un passage de langue pour récupérer les dernières gouttes avant de sourire de plus belle en pinçant de tes dents ta lèvre inférieure.
Un moment agréable aux côtés du patron qui se terminait bien trop tôt, vous travailliez ensemble mais connaissiez que trop peu tout comme le Roi et le Collègue d'ailleurs.
Un départ précipité pour rejoindre le lieu réservé aux artistes, un clin d’œil et ton sourire habituel Courage pour la préparation, à toute à l'heure, boss.
Tu reportais ton attention après avoir vu le patron Legit s'éloigner, et tu répondais cette fois à la dame qui vous servait afin de ne pas la laisser dans une attente interminable...

- Je veux bien heu... Un fraisier s'il vous plait !

Sa remarque sur l'alcool t'empêcherait donc d'en prendre pour le moment, tu regardais encore la licorne présente en affichant ce sourire insouciant, et tu attrapais un des toasts servis en accompagnement Hm... Délicieux.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Dim 7 Oct - 12:30



L'Occamy Doré
Service

Nyx Spero
Ravissante, ce n'est peut-être pas le mot que j'aurai utilisé au premier abord, mais il est sûr au moins qu'elle est originale cette tenue. La voilà qui s’esclaffe et salue bruyamment d'autres client de la main avant de s'installer sur le comptoir comme si de rien était. Effectivement, propriétaire des lieux ! Qu'est-ce que tu veux boire, la carte est à côté de tes fesses, sur le comptoir. D'ailleurs... un coup de baguette plus tard et le comptoir s'incline vers l'avant pour faire doucement glisser la demoiselle sur le sol. Pas sûr qu'il apprécie d'avoir une licorne entière ce pauvre comptoir, une Licorne Déchaînée, ça te tente ?

Sans attendre sa réponse, je me dirige de l'autre côté du comptoir pour lui prépare le cocktail d'une couleur argentée. Toujours au bureau des aurors oui ! J'en ai pris la tête depuis plusieurs années maintenant... et toi, qu'est-ce que tu deviens ? Je pose sur le comptoir le verre emplit de liquide dont les effluves sont innocentes à côtés de celles dégagée par la demoiselle. Elle ne doit pas en être à sa première inauguration de la soirée, c'pas possible autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
Jade Wilder
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Jade Wilder, Dim 28 Oct - 18:54


Réouverture de l'Occamy Doré



Ce soir c'est le grand bal
Mets du far sur tes idées pâles
On va faire tanguer les étoiles
Bien plus haut...

Quelqu'un qui avait ces paroles en tête ne pouvait qu'être assurée à l'idée de monter sur scène, non ? Il s'agissait forcément de quelqu'un qui en avait l'habitude, qui savait gérer ce genre de stress. Quelqu'un qui pouvait avoir confiance en son talent, qui savait que sa prestation serait digne de l'événement.

Jade n'était pas cette personne. Et pourtant, dans sa tête, elle laissait passer des mélodies rassurantes qui éventuellement pourraient la calmer sur cette soirée qui s'annonçait. Mais comment pouvait-on la rassurer, honnêtement ? Ce soir là, elle était sensée monter sur scène, capter l'attention d'un public pour ne pas qu'il s'ennuie et véhicule l'idée idiote que l'Occamy était un mauvais établissement. En bref, elle reportait toute la charge sur ses épaules alors qu'il n'y en avait qu'une partie. Elle ne serait pas seule à assurer le spectacle, pas seule à se charger des invités, il y aurait bien plus qu'une petite étudiante paniquée qui pense pouvoir faire preuve d'un peu de talent. Comment ça en panique ? Pas du tout. Nooon.

Toujours est-il que malgré son stress, elle avait finit par accepter. Il fallait qu'elle assure au moins un peu, pour Emily. Après tout, elle avait traversé tellement de choses, elle méritait au moins un peu de rêves, un nouveau départ. L'Occamy pouvait représenter tout ça, si personne ne faisait planter cette soirée. Jade voulait faire de son mieux, tout ce qu'elle pouvait pour que ça fonctionne. Et si pour ça elle devait vaincre son stress et sa peur de l'échec... bah elle pouvait au moins essayer, hein. Même la plus solide des convictions avait ses limites, surtout chez la blondinette qui se laissait facilement submerger par une peur panique des gens. Qui serait présent dans la salle ? Probablement des élèves, des professeurs aussi ? Oh bon sang, des profs... Et hop, encore un petit coup de panique pour son pauvre coeur qui commençait à être vraiment martyrisé là. Déjà qu'elle n'était pas brillante en cours, alors si en plus, elle débarquait sur scène avec un talent médiocre, c'était la fin.

Malgré tout, Jade avait passé beaucoup de temps à se préparer. Elle avait dégoté une robe pas trop chère, à laquelle elle avait ajouté quelques détails qui la rendait un peu plus acceptable aux yeux de l’exigeante préfète des jaunes et noirs. Bien entendu, elle était loin du fabuleux, c'était juste moins catastrophique que souvent. Mais elle s'était bien habillée, avait chaussé les rares talons qu'elle possédait, maquillée... autant qu'elle savait le faire c'est à dire pas grand chose et lissé ses longs cheveux blonds. Comme souvent, ils étaient attachés à l'arrière de sa tête, mais elle avait fait l'effort de les laisser tomber sur ses épaules. En résumé, le maximum avait été fait de ce côté là. Néanmoins, ça ne serait pas son look le principal point d'observation durant la soirée, mais bien sa voix. Était-ce suffisant ? De tous, elle était sans doute celle qui avait le moins de talent après tout, loin de l'assurance de Lïnwe ou Élius. Quoi qu'elle pense, ou essaye de se persuader, Jade avait peur de se planter en beauté. Pourtant, la voilà dans l'établissement, où elle avait mit une bonne dizaine de minutes à entrer. Peu certaine de savoir exactement comment elle avait réussit un tel exploit, l'Italienne inspira profondément. Bon sang. Elle était presque sûre de s'être dit qu'au moins à l'intérieur, elle aurait moins froid. Pourtant, elle continuait à trembler de façon presque imperceptible. Sans doute dû au stress. Mais là désormais, elle avait encore moins la possibilité de reculer. Alors, un pas. Puis un autre. Pour finalement arriver dans la salle principale où tout se déroulerait. Il n'y avait pas encore grand monde, mais déjà plusieurs qu'elle connaissait. Emily évidemment, ainsi que Theya. Immédiatement, les joues de l'adolescente se mirent à chauffer. Dans quoi est-ce qu'elle s'était encore lancée ?

Alors voilà, elle en était là. Plantée au milieu de la salle, sans trop savoir quoi faire, quoi dire. Devait-elle rejoindre les coulisses sans rien faire d'autre ? Peut-être un peu trop expéditif. Elle devrait au moins dire bonjour. Oui. Sans doute.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Dim 4 Nov - 13:09



L'Occamy Doré
Service

Jade Wilder
Je n'en reviens toujours pas que Nyx soit venue à l'Occamy dans un état et dans un accoutrement pareil. Elle doit avoir facilement cinq grammes dans chaque bras, au bas mot, et demain elle risque de se demander pourquoi elle est habillée en licorne. Ça promet tout ça !

Les artistes commencent leur représentation dans la salle de spectacle et les premiers applaudissements se font entendre du côté des spectateurs. La soirée est plutôt calme pour une réouverture, mais nous finirons bien par attirer les clients d'une façon ou d'une autre.

Une jeune femme se présente au comptoir, elle n'est sans doute pas encore majeure, mais je devine qu'elle fait partie de ceux qui vont faire bouger la soirée par leur prouesse sur scène ! Enfin ça, c'est si ça langue se délie. Bonsoir, je peux vous aider ? Aller s'il te plait, me fait pas un malaise...
Revenir en haut Aller en bas
Enzo M. Aiken
Enzo M. Aiken
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Enzo M. Aiken, Lun 5 Nov - 1:07




Le début de la fin.
ft Alec Z. Dmitriev/Enzo Maxwell Aiken


Pour l’heure, l’adolescent que j’étais, débarquait dans un #Crac sonore à quelques mètres de l’Occamy Doré. Disons que pour faire simple, je ne connaissais pas l’endroit. Donc, il m’aurait été difficile d’y transplaner directement tout près. Après quelques minutes à remettre mes idées et neurones secoués en place. Et cette envie de rendre le contenu de mon estomac de façon éphémère, je m’avance en direction de l’adresse donné. D’après mes proches, on m’avait dit qu’ici, je serais peut – être en mesure d’y passer une bonne soirée. Et vraisemblablement, j’avais besoin de prendre l’air aussi. Poudlard n’étant pas ma tasse de thé, en ce moment, il valait mieux pour moi que je m’en écartais un peu, pour une fois. Réfléchir à ce que je pourrais faire pour marquer le coups, par exemple.

- « … Mmph.. Voyons voir…  »

Et pendant que je passais le seuil de l’entrée, je cherchais mon chemin pour me rendre jusqu’au comptoir. Silencieusement, je m’installais sur l’un des tabourets, penchant ma tête en direction de mon collier qui me faisait vaguement penser à celui qui représentait le conte des 3 frères. Le triangle pour la cape d’Invisibilité, la barre pour la baguette de sureau et le rond pour l’anneau de résurrection.

- « … Oh tiens... »


Sur le coup, je souriais d’un air amusé, l’après – coup faisait que je possédais fièrement l’une de ces trois merveilles aussi. D’ailleurs, en y repensant, je ne me rappelais même pas la manière dont je l’avais acquise, même si en y regardant de plus près, mes initiales avaient été brodées sur cette dernière. Et puis, finalement, je jetais un rapide coup d’œil autour de moi, avant de me demander ce que je pouvais bien boire en attendant que le « concert » de la fille dont on m’avait vaguement parlé dans la salle commune, se mette à commencer.
hrp, sa tenue vestimentaire:
 
b l a c k f i s h & Λzяүεℓ
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kathleen Gold
Kathleen Gold
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Kathleen Gold, Mer 5 Déc - 10:50


On m'a demandée de venir, je m'exécute


Eh bien, si tu avais cru que tu serais l'une des premières à revenir à l'Occamy il y a quelques années, tu leur aurais ri au nez.
Cela était d'autant plus ironique si l'on se référait à celui qui t'accompagnait. Un regard vers ton père avec qui vous avez convenu de ce lieu de rencontre pour la première réunion de famille
Les souvenirs remontaient lentement, par volutes et souvenirs de thé
En y repensant, tu aurais dû véritablement choisir un bon Scotch
Mais tout cela était du passé, vous aviez décidé de tout recommencer apparemment, même rien n'était jamais normal dans cette famille.

Vous avancez donc, l'un à côté de l'autre, et il semble mal à l'aise,
Comme à chaque fois que cela implique de se retrouver en public pour une raison qui implique un peu de loisir.
Il est trop sérieux, tu dois bien l'admettre
Et s'il compte faire de nouveau partie de ta vie ou celle des petits,
Il allait sérieusement falloir qu'il se déride.
Outre ses traits vieillissants.

Tu avances à la recherche d'une table, en avançant vers le comptoir, alors qu'il te retire ton manteau, révélant ta robe blanche immaculée, et il commence à se les trimbaler au bras, toujours avec sa canne
Quand tu aperçois
Une chevelure blonde dans la foule.

Tu fronces les sourcils, peu sûre de toi,
Et finis par arriver à sa hauteur, pour retrouver la petite jeunette,
La Poufsouffle aux mêmes cheveux d'or que les tiens
Et tu souris en avançant, prenant ses mains.

-Jade, quelle bonne surprise !

Trop dix-neuvième siècle tous les deux, sortis d'un roman qui n'a pas évolué, tu serres ses mains en politesse dépassée,
Alors que la silhouette du père s'impose à côté.

-Toutes mes excuses. Jade, je te présente mon père, Robert Gold. Papa, voici Jade Wilder, celle qui va aimablement garder les enfants quand elle aura un peu de temps.

Tu leur souris, mais toute ton attention est portée sur Jade.

-Je ne pensais pas que tu fréquentais l'Occamy Doré, qu'est-ce qui t'amène ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jade Wilder
Jade Wilder
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Jade Wilder, Sam 8 Déc - 13:42


HRPG: Pardon pour l'immense retard... J'ai modelé au mieux, si soucis MP !
Réponse à Artemis, Kathleen et Robert, incluant le RP d'Enzo.


Drôle d'ambiance que celle régnant à l'Occamy Doré. Ou peut-être était-ce seulement Jade qui voyait le reste du Monde comme dans une bulle de savon, peu certaine de ce qu'elle était en train de faire. Ou plutôt, ce qu'elle s'apprêtait à faire. Chanter, devant des gens. Des gens qu'elle connaissait vraiment, pas juste des gens capables de dire si elle savait chanter ou non - bien qu'elle connaissait certaines de ces personnes à l'époque. N'empêche que ça ne pouvait pas être qu'elle, il y avait tout de même quelqu'un en tenue de licorne dans la salle. Étonnamment, ce ne fut pas cette personne qui attira réellement l'attention de l'Italienne mais plutôt les quelques visages connus et reconnus en une seconde. Shela, un peu plus loin, Emily aussi, deux personnes à qui il faudrait bien parler au bout d'un moment. Rien que cette idée lui donnait un léger frisson d'appréhension. Heureusement, une fois sur scène, les choses ne paraissaient plus sous le même angle. Devant un micro, la blondinette n'était plus vraiment elle-même, oubliant les peurs une fois les premiers accords résonnant dans la salle, sa voix accompagnant la musique en harmonie. Du moins, elle l'espérait. Chanter comme une casserole lors d'une telle soirée serait signer son arrêt de mort. Ou au moins, la promesse de s'enfermer pour toujours dans sa chambre, dans le noir, sans voir personne. La honte ne lui allait pas au teint.

Bon avec tout ça, elle ne savait toujours pas ce qu'elle était sensée faire la blonde. Dans une situation pareille, le replis était tentant et puis une fois dans les coulisses, elle pourrait s'entrainer un peu encore. Depuis qu'elle savait pour la réouverture de l'Occamy Doré et donc par extension, depuis qu'elle savait qu'elle allait chanter sur scène, Jade avait passé pas mal de temps dans la Salle sur Demande pour entrainer sa voix et était plutôt fière du résultat. Mais disons le clairement, une répétition de plus ne lui ferait aucun mal. Et puis peut-être qu'elle devrait trouver le nouveau propriétaire des lieux, histoire de se présenter, ce n'était pas une mauvaise idée.

Quasiment décidée, l'adolescente pivota légèrement sur la pointe de ses talons, observant légèrement autour d'elle... et voyant quelqu'un s'approcher. Un homme (Artemis) qu'elle était persuadée d'avoir déjà vu, mais où exactement ? Ce n'était pourtant pas le nombre de fois où elle sortait le nez de chez elle hein, normalement les visages elle devrait les remettre à leurs places attitrées, vous savez, avec les noms ? Rho ben zut.

- Bonsoir, je peux vous aider ?

Au moins, il semblait sûr de lui, tout son contraire tiens. Par contre, est-ce qu'il pouvait l'aider ? Elle n'en savait trop rien. Déjà ce qui l'aiderait bien là tout de suite, c'était un seau d'eau glacée sur la tête histoire de se remettre les idées en place maaais ce n'était pas nécessairement une très bonne idée hein. Et puis ça ne calmerait certainement pas son stress malheureusement. Peut-être qu'il connaissait le propriétaire ? Allez, c'était une bonne option ça.

- Bonsoir ! Je n'en suis pas sûre, je cherche le propriétaire de l'Occamy. Je dois chanter ce soir et je...

Nan, elle n'allait pas dire qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle était sensée faire là tout de suite. Il était sans doute venu là pour profiter de la soirée, donc pour voir des spectacles notamment, si quelqu'un savait qu'une des chanteuses ne savait même pas où mettre les pieds, bonjour la réputation. Trouve autre chose, trouve autre chose.

- ... je souhaite le rencontrer avant.

Wouhou, beau rattrapage sweety ! Auto-félicitations, d'accord on en est là. N'empêche qu'elle s'en était bien sortie, on peut au moins lui céder ça. Prunelles qui se posent sur un nouveau visage connu de Poudlard, celui d'Enzo. Ils ne se connaissaient pas particulièrement, pas plus qu'une petite fiesta interrompue par ses soins dans la bibliothèque un soir, et figurez vous que c'était encore plus stressant que si c'était le contraire. Enfin ça, c'était ce que pensait Jade avant de voir... Kathleen. Bon sang. Ah ouais, là le stress grimpait au plus vite dans sa poitrine. Si elle se plantait, ça serait une catastrophe. Peut-être que si elle se cachait ça...

- Jade, quelle bonne surprise !

Mains liées, familiarité qui lui réchauffa instantanément le coeur à défaut d'en calmer les battements turbulents. Qui aurait cru, quelques temps plus tôt, qu'elles seraient aussi proches. Oui parce-que pour Jade, c'était proche. Et à son grand malheur - pas du tout en vrai - elle s'attachait beaucoup à la verte. Et à ses enfants. Oh god.

- Je suis contente de te voir Kathleen, tu es magnifique !

Jamais elle n'oserait porter une robe aussi belle... en même temps elle était loin d'avoir la classe de l'héritière. Sourire grand, sincère sur ses lèvres. Tellement naturel que même pour elle, c'était bizarre. Enfin, avant de voir que quelqu'un accompagnait Kath et qu'elle ne connaissait pas cette personne... et qu'en plus cet homme semblait tout droit sortit de l'univers de Kathleen. Autrement dit, d'un univers totalement différent du sien.

- Toutes mes excuses. Jade, je te présente mon père, Robert Gold. Papa, voici Jade Wilder, celle qui va aimablement garder les enfants quand elle aura un peu de temps.

Les présentations engagées par la jeune femme n'étaient pas une surprise, en revanche l'annonce du statut de l'homme l'accompagnant, un peu plus. Pourquoi... aucune idée. A croire qu'à force de ne pouvoir présenter ses propres parents, elle avait tendance à oublier que les autres, la plupart en tout cas, en avaient. Et puis immédiatement après cette réflexion, voir naitre le stress. Son père, donc le grand-père des enfants, donc quelqu'un qui pourrait tout à fait la juger irresponsable et incompétente à ce rôle. Rôle auquel elle tenait déjà beaucoup. Oulala inspire, expire girl. Il fallait faire bonne impression au moins. Elle devait dire quoi du coup ? Sourire d'abord, qu'elle espérait pas trop tendu mais en vérité, sa joie de voir Kathleen et mine de rien, de rencontrer quelqu'un de sa famille prit le dessus, affichant un large sourire qui accompagna un signe poli de la tête.

- Bonjour Monsieur, je suis heureuse de vous rencontrer... et d'avoir l'occasion de garder les petits, ils sont adorables ! J'ai hâte de passer plus de temps avec eux.

Sourire ultra, sans comédie, ça lui ressemblait sans lui ressembler. Être sincère, c'était une habitude, exprimer ce qu'elle pensait ou ressentait non.

- Je ne pensais pas que tu fréquentais l'Occamy Doré, qu'est-ce qui t'amène ?

Oh la question à deux millions. C'est vrai qu'elle était sensée chanter, pas rester là au milieu des invités. D'ailleurs l'entrevue avait légèrement coupé son dialogue avec l'inconnu un peu plus tôt (Artemis) mais au moins il y avait une discussion sans gêne, c'était cool. Puis peut-être qu'ils deviendraient tous amis ouiiii ! Ahem. Elle éludait totalement la question, c'est vrai. Inspirant légèrement, la jeune fille prit son courage à deux mains.

- Oh tu sais que je ne sors pas beaucoup... J'avais participé à des auditions il y a quelques temps alors on m'a invitée à chanter pour la réouverture de l'établissement...

Rouge aux joues, comme si avouer ça pouvait être honteux. Elle n'avait tout simplement pas l'habitude de se mettre en avant, preuve avérée par ses doigts entremêlés. Non décidément, elle ne pouvait pas se planter, pas ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Le Comptoir

Message par : Lizzie Bennet, Sam 8 Déc - 14:13


Récemment, j'ai envisagé de m'inventer une nouvelle vie. Quitter Poudlard, Barjow & Beurk, et vivre de la rente de mes divers logements. L'idée ne manque pas de panache ; avec tout ce temps libre, je serais sans doute plus disponible pour l'Ordre Noir… Bon, de l'extérieur, ce serait sans doute un peu plus louche que ma façon de cumuler plusieurs jobs ; on mettrait sans doute ça sur le coup d'un détournement de fond…

Pas la meilleure idée, parce qu'un examen financier pourrait révéler la date de l'augmentation exorbitante de mes ressources. Le dernier vol à Gringotts.. Mais aussi, s'ils avaient pas autant d'argent, je serais bien moins tentée ! C'est pas ma faute si j'aime détruire le système capitaliste, il était là avant moi, c'est un problème vieux de générations de "c'est déjà ça", alors forcément il est à démolir pièce à pièce.

Autant y a plein de sujets sur lesquels je suis absolument apolitique, autant je vous jure que plus d'un an à la rue ça vous fait revoir la question des inégalités socioéconomique. Heureusement que Poudlard avait alors adapté nos frais de scolarité à la situation de nos parents… Enfin bref, ce soir, la priorité c'est pas les sous, loin de là. Jade m'a invitée à une soirée de l'Occamy Doré afin que j'assiste à un événement très particulier…



Intriguée par ses termes, je m'y rends avec une curiosité toute rafraîchissante. Pour l'occasion, j'ai revêtu une tenue un peu excentrique ; on ne se refait pas…  En même temps, on a qu'une vie, et je tiens bien à sortir ces giga bottes moulantes, elles sont beaucoup trop stylées pour rester au placard.

Prenant place dans la foule, je tournoie dans mes étranges rubans, ralentissant parfois en cherchant un visage familier. C'est pas ça qui manque, mais tout le monde semble bien occupé ! Enfin, la Poufsouffle la plus enthousiaste de cette génération est dans la place, alors je l'accoste avec un sourire d'extase.
Theya ! Je suis contente de te voir ici.


regardez-la:
 


Dernière édition par Lizzie Bennet le Sam 8 Déc - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Shela Diggle, Sam 8 Déc - 16:37


Suite d'ici


Avoir abandonné Artemis en sortant de son bureau, trop endolorie pour supporter un instant de plus en la compagnie d'un quelqu'un qui compte, trop engourdie par l'immensité du poids que l'on porte dans le sein noircit et quelque part l'on a l'impression d'être contagieuse, non pas du crabe mais de tout ce qu'il traîne autour de lui.
Et l'on s'engouffre dans ce noir si plein que l'on a bu de douleur, si plein que l'on déambule au hasard, sans prêter attention à quiconque, peut être dans l'idiote tentative de paraître, encore, normale, comme si cela avait encore un sens, comme s'il pouvait y avoir un but à la réussite de cette action. Comme s'il n'y avait pas de crabe et simplement des gens à satisfaire, à rassurer. Quitter Artemis n'était probablement pas une bonne idée : lui au moins pouvait me secouer, me forcer à être, peu importe la signification donnée à ce terme. Lui au moins m'aurait surveillé de loin.
Quelqu'un, à un moment, me glisse à nouveau un verre entre les doigts. L'on ne refuse pas.

A un moment, une salle, deviner une scène par la porte ouverte, sans s'y intéresser entrer pour pour pour, sans raison. Les yeux dansent de façon brouillonne déjà et c'est terrible, on dirait Jade, là-bas, Jade que l'on n'a rencontré depuis deux ans, Jade que l'on a, rire jaune, abandonnée depuis trop de temps, Jade à qui l'on a à peine annoncé son arrivée il y a quelques jours. Jade ? La main se décrispe, et le verre, l'on pense, finit sa course au sol mais c'est en silence. Un bourdonnement sourd étreint l'ouïe et impossible d'avancer plus. Artemis s'est, de façon un peu magique, matérialisé ici avec elle et c'est Jade Jade que l'on ne pouvait croiser aujourd'hui, à ce moment extrême dans sa précision : il n'y aurait pu avoir de pire collision entre elle et moi, moi et elle. Jamais je n'irais jusqu'à elle. A une douleur lancinante s'ajoute une autre et la détresse n'aurait pu dominer aussi violemment tout un corps immobile, attraper le bras de la personne suivante entrant dans la salle, rire très faux aux paroles qu'elle adressait sans doute à une autre, faire comme si, prétendre l'accompagnement de ce couple d'inconnus. Prétendre et pouvoir rester en fond de salle, invisibilisée par la présence d'une discussion à laquelle l'on n'appartient que par la proximité avec les deux parlants. Les yeux dérivent, toujours, à la recherche du visage de la jeune femme, qu'est-ce qu'elle a pu mûrir.

Et soudain soudain le regard papillon qui ne veut se faire prendre s'échappe, tombe sur un second visage féminin, se brouille. Précipitamment distraite de Jade - par quelle étrangeté est-ce possible -, se jeter à plein regard sur l'inconnue dont quelque chose semble appeler le souvenir, la connaissance. Dans ses traits élancés chercher le détail qui fera resurgir l'image connue, et pourtant l'on n'est encore sûre de l'issue de cette exploration. Parce qu'une figure familière aurait été rappelée plus rapidement, et aucun visage absolument inconnu n'aurait éveillé un tel doute. Alors qui est-ce ? Le regard, cette fois, ne cherche pas à ne pas être pris. Peut être qu'en croisant son regard à elle l'on saurait, et ce serait probablement un bien. Aussi, poursuivre avidement cette quête qui distrait de Jade, du crabe, du monde entier. De là où l'on se tient, observer avec la plus grande attention le moindre de ses détails, passant désormais du visage à ses épaules, l'incurvation de ses hanches.
Et puis soudain, se souvenir.
Impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Robert Gold
Robert Gold
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Robert Gold, Sam 8 Déc - 17:31


RP n°7 : A singer, and other persons
avec Jade Wilder


Revenir dans ces lieux où la vérité avait éclaté, où les deux filles avaient pour la première fois étaient réunies devant vos yeux, a un goût particulier. Différent de celui des mets que vous avez pu goûter en passant par ici il y a des années. Vous constatez la changement, la foule, les lumières et les sons.
Vous ne savez pas ce qui a poussé votre fille à choisir de sortir, de vous proposer de renouer ainsi, mais vous aviez sauté
Sur l'occasion, de gagner une place dans sa vie, si cela signifiait supporter la compagnie, vous y étiez prêt.

Vous avancez au milieu des clients, ramassant le manteau de votre fille en passant, la débarrassant du poids dans un rite familier, de bonnes manières que vous lui aviez inculquées et qu'elle reprend désormais,
Les transmettant à ses propres enfants.
Vous lui présentez votre bras, et vous apprêtiez à prendre place, attendre le dîner à un table, trop basse selon les attentes du lieu,
Quand elle décide de mettre à mal votre projet en se jetant dans la nuée de courtisans.
Vous n'avez d'autres choix que de la suivre, traînant un peu sous son bras vous menant
Vers une jeune fille qui semblait attirer
Toutes les attentions.

Vous observez avec curiosité son comportement familier, doux et attentionné envers la fine silhouette.
Jamais elle ne vous avait parlé d'amies quelconques à Poudlard, dans vos lettres, lues et répondues avec attention.
Elle n'est pas très sociable, votre Kathleen, tout comme vu,
Ce qui explique votre surprise devant la nouvelle venue.

Menue, c'est le premier mot qui vous vient à l'esprit. Elle semble fragile, un peu perdue.
Ses traits juvéniles d'écolière vous apprend tout ce que vous souhaitez savoir, alors que vous vous tenez à côté de leur discussion animé, et un sourire tout disposé né envers l'inconnue capable de faire sourire votre fille.
Qui se tourne d'ailleurs vers vous.

Jade Wilder.

Un nouveau nom à retenir, à engraver sur votre liste de personnalités à considérer.
Kathleen vous avait parlé de cette invitée qui garderait désormais vos petits-enfants, nouvelles prunelles à protéger. Vous étudiez avec un regain d'intérêt la plus jeune.
Blonde, cheveux de blés tant bien que mal assemblés, toute en fossette et en nervosité, une femme en devenir qui ne sait pas sur quel pied danser.
Charmante, vous diriez, d'après les dires de la mère à vos côtés et sa mise, ses sourires ravis.

- Bonjour Monsieur, je suis heureuse de vous rencontrer... et d'avoir l'occasion de garder les petits, ils sont adorables ! J'ai hâte de passer plus de temps avec eux.

Vous lui offrez un sourire qu'elle semble mériter,
Et vous tendez la main.
Dans d'autres cercles, il aurait fallu l'embrasser,
Mais vous préférez ce cadre où le malaise est ainsi dissipé, il n'aurait pas fallu l'effrayer davantage.
Une politesse et une invitation à mieux la connaître était déjà plus que suffisant
Pour animer son anxiété.

Vous notez son accent, ses mots
Vous appréciez la touche d'exotisme sous ce ciel gris anglais
Un peu de soleil dans l'existence morose de vos enfants et une perspective bienvenue pour les visites à venir.

-Miss Wilder, c'est un plaisir.

Vous laissez votre fille la retrouver, cherchant désormais une table et y déposant les manteaux, leur laissant un peu d'intimité
Comprenant du coin de l'oreille que la jeune inconnue
Va chanter.

Étrangement, vous commencez à remercier Kathleen d'avoir voulu égayer votre soirée
Vous avez grandement envie
De l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen Gold
Kathleen Gold
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Kathleen Gold, Sam 8 Déc - 21:19


RP avec Jade Wilder et Shela Diggle


Tu relâches les mains doucement saisies, sourire ravi toujours aux lèvres.
Tu observes avec un émerveillement non dissimulé ton père s'empresser de saluer ton amie,
Et le début d'une nouvelle entrée dans la famille, un chapitre à peine entamé et déjà prometteur illumine tes traits.

Tu en profites pour vérifier que ton chignon compliqué tient toujours
Que ta robe pressée contre tes formes est bien arrangée, et te tourne vers les autres admirateurs de la jeune Wilder.
Un salut délicat à l'inconnu (Artemis),
Et retourner son attention sur la principale intéressée
Quand ton père a fini de lui présenter
Ses hommages.

- Oh tu sais que je ne sors pas beaucoup... J'avais participé à des auditions il y a quelques temps alors on m'a invitée à chanter pour la réouverture de l'établissement...

Mine étonnée, puis exaltée
Et regard vers la scène puis de retour sur elle,
Une excitation à peine contenue sous ta couche de retenue
Rencontre son visage, où elle peut constater enthousiasme et fierté.

-En voilà une surprise, félicitation ! J'ai hâte de t'entendre.

Tu poses une main sur son épaule, essayant d'analyser
Sa nervosité.
Tu aimerais lui souffler de se casser une jambe, mais tu crains qu'elle ne comprendra pas
Dans ses rêves italiens
L'encouragement sincère que tu lui adresses.
Cette petite jeune femme, qui avait aidé Fitzwilliam, et déjà une partie de ton monde au quotidien
T'adoucit dans ses moues attendrissantes.
Tu espères de tout cœur qu'elle parviendra à trouver un peu de plaisir dans ce qu'elle fait.

Parce que vu le standing de l'établissement, tu n'as aucun doute sur sa chanson
Sur sa voix et le choix
Du propriétaire. Tu ne connais pas bien l'Occamy, mais tu sais qu'ils ne risqueraient pas de gâcher
Leur grande soirée,
D'où les robes de soirées et les parfums précieux
Dont tu t'es également parée.

Tu t'apprêtes à lui dire de se lancer,
Avant de te raviser, et de mettre tes mains dans ses cheveux pour les arranger,
D'épousseter sa jupe brocardée, et de lui sourire une dernière fois,
Ce sourire rare et clair qui relève tes pommettes et font paraître ton visage plus rond.
Main sur son bras, tu tapotes légèrement après l'avoir faite fin prête.

-Tu es parfaite. Vas nous éblouir maintenant.

Tu ne lui laisses pas le temps d'hésiter, tu es déjà éloignée.
Tu approches de ton père, de la table qu'il vous a trouvé.

Tu ne peux t'empêcher de vérifier constamment ta mise, ta chevelure, la vue sur ta nuque,
Anxieuse pour une raison inconnue.

Tu lèves finalement la tête
Pour la rencontrer.

Ses yeux ne t'ont pas quitté depuis un moment, et tu te sens aspirée par les méandres d'un souvenir
Presque un rêve.
Un je-ne-sais-quoi, un sentiment impossible à placer,
Un tourbillon implacable sans comprendre de quoi il s'agit,
Corps qui se souvient avant l'esprit.

Une bouffée incontrôlable, en recherchant
La sensation de cheveux dans la main, en regardant ses traits inconnus et pourtant familier
Une indécente traversée le long de son vêtement, arrêt sur les reliefs qu'il laisse deviner
Un doute insuffisant pour vraiment se rappeler
Et pourtant
Cet assèchement violent de chaque parcelle de la peau se fait sentir.

-Une autre de tes amies ?

La remarque innocente de ton père parvient à peine à te détourner d'elle,
Ton regard s'étant ancré pendant une éternité - à ce qu'il semblerait - dans la contemplation à la limite du convenable.
Tu peines à lui répondre, toujours attirée par sa présence dans le coin de la pièce.

Tu te tournes désespéramment vers la scène,
Espérant que Jade parviendrait à t'éveiller
De cette torpeur que l'inconnue déplacée du bon souvenir a éveillé,
Tu as envie de te retourner vers elle, voir si elle a dévoré
Ta gorge, la robe, et plus encore comme tu l'as fait sur elle
Tu résistes - ou non, tu ne fais plus la différence,
En espérant
Un envoûtement mélodieux de la sirène pour te tirer vers la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Le Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 5

 Le Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.