AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 3 sur 5
Cours n°5 — Ce rêve bleu...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Neyla Sol
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Neyla Sol, Ven 5 Oct - 19:57


LA Lou, Lizzie Bennet

Neyla était allée s'asseoir sans faire attention à Lou, mais quand celle-ci lui fit un signe de main en s'entraînant, elle la rejoignit. En plus, la prof venait de la reprendre devant toute la classe avec d'autres, croyant qu'elle se tournait les pouces alors qu'à cause de son retard, elle n'avait tout simplement pas entendu les consignes et donc pas compris ce qu'il fallait faire. Intérieurement, mais ne montrant rien à  la professeure, Neyla était contrariée.

Elle détestait qu'on la prenne pour ce qu'elle n'était pas et qu'une élève aussi assidue et dévouée au cours soit prise pour une tire au flanc, en particuliers par un membre du corps enseignant, ça c'était trop fort. C'est donc les sourcils un peu froncés qu'elle commença à s'étirer et à faire des exercices de respirations et d'assouplissement. Elle savait très bien monter sur un balai ! Elle était dans l'équipe de Quidditch ! Mais apparemment, cette prof ne connaissait même pas ses élèves et encore moins retenait leur prénom, alors même qu'on se présentait devant eux, elle n'attendait donc pas qu'elle soit au courant de sa présence dans l'équipe de Serdaigle en tant qu'attrapeuse.

D'ailleurs, elle se dit que si cette prof était aussi efficace dans son travail qu'à retenir le nom des élèves, elle ferait bien de prendre des cours particuliers. Elle réfléchit, tout en continuant à s'étirer. Qui était bon dans son équipe, aurait le temps de s'occuper d'elle et serait assez pédagogue pour l'aider ? Neyla était le genre de personne à aller demander directement aux plus pointus dans les disciplines qu'elle souhaitait aborder et en l’occurrence, le plus gradé de l'équipe, c'était Ethan Turner, le capitaine.

Elle se dit qu'elle devait lui envoyer un hibou pour le contacter. Elle ferait ça juste après le cours. Plus vite c'était fait, plus vite ils fixeraient un rendez vous, plus vite elle pourrait entamer son entraînement et se perfectionner. De toute façons, à part Lou et Theya, elle n'avait pas vraiment "d'amis" et même la Serpentard et la Poufsouffle était plutôt des connaissances que des amies. Elles avaient passé quelques heures de travail ensemble, ça ne voulait pas dire pour autant qu'elles allaient se mettre à se tresser les cheveux en discutant de garçons. Neyla se tourna tout de même vers la verte et lui adressant un joli sourire, lui parla:


- Comment vas-tu Lou ? Pas trop fatiguée pour ce début de semaine ?

Elle avait seulement rejoint Lou depuis quelques instants quand la prof se décida enfin à débuter le cours. Elle continua donc ses étirement et écouta Bennet poser ses questions. Voyons, par mauvaise visibilité, voler en balai c'était dangereux, mais effectivement comme l'avait dit Theya, il fallait surtout être réactif et attentif à son environnement. Pour Neyla, il y avait d'autres paramètres qui rentraient en jeu.

Par exemple la luminosité. Parce que voler en tenant une baguette n'était absolument pas simple. Elle avait déjà volé de nuit et sa première fois avait été un terrible échec, la précipitant dans le lac de Poudlard - par chance!. Il y avait aussi la remise en question d'utiliser un balai la nuit, parce qu'il valait peut-être mieux utiliser un portoloin. Elle leva la main et attendit que Bennet lui donne la parole. Chose fait, elle déclama d'une voix claire et un peu savante, défaut qu'elle avait lorsqu'elle expliquait quelque chose.


- Pour compléter ce qu'a dit Héra, selon le temps, il faut voler assez bas. Si le temps est couvert, il faut éviter la couverture nuageuse, au risque de se retrouver coincé(e) dans un orage. Je dirai que les principales qualités en cas de vol avec une vision difficile, c'est la précision, la concentration, la maîtrise et l'attention. Il faut être très attentif à son environnement quand on vol, mais de nuit ou par mauvais temps, c'est encore plus vrai. Il faut également penser à ne pas voler seul la première fois qu'on vole de nuit, pour éviter les accidents. On ne risque pas de percuter des avions parce qu'ils volent beaucoup trop haut comparé à ce que nous pouvons supporter en terme d'altituden en revanche, faire attention aux oiseaux est effectivement important. Je ne pense pas qu'on ait besoin spécifiquement de faire attention aux moments de migrations, mais simplement, on doit rester vigilant lorsqu'on prend le ciel, se rappeler qu'on y vole pas tous seuls. Je dirai tout de même que de manière générale, une bonne condition physique est nécessaire pour le vol en balai et que si on veut se déplacer, il vaut mieux privilégier le portoloin ou la poudre de cheminette. Voler en altitude nécessite de la préparation, de l'entraînement et ne peut en aucun cas être abordé comme quelque chose de simple et facile : ce n'est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Élius Askin, Ven 5 Oct - 23:57


RP précèdent : L'impalpable, avec Arty.
Élius ne contrôle pas du tout sa métamorphomagie découverte quelques jours plus tôt ici.


Les premiers froids d'octobre n'atteindrons pas l'ardeur d'un adolescent au plein printemps de sa vie. Tenace, la brise pourra écharper son cou mais jamais briser sa colonne renforcée de bois vert. À faire tournoyer mes poignets dans le vide pour les échauffer, j'en réveille une savoureuse courbature empoignant mon épaule droite. La sensation de brûlure étire mes lèvres, à moins que ça ne soit l’intérêt soudain que provoque ma chevelure arlequine. Suis-je devenu ces porte-bonheurs dont il faut toucher une mèche afin d'espérer un vol de nuit sans embûches ? Peu importe, tu (Jace) joues à un jeu qui m'amuse et j'suppose qu'c'est un vert Serpentard, pas un de ceux - superstitions débiles - qui portent malédiction au théâtre. Analyse interrompue par une chouette et sa propriétaire dont la courbette n'a d'égal que l'abomination du cri la précédant (Erika ♥)


Combo relevé d'une pique de la dame (Lizzie ♠) entortillant ma bouche en grimace qui trouvera refuge sous l'écharpe émeraude tandis que les iris sont déjà accrochées plus loin. À ton souffle, Marjorie, rapidement condamné par la professeure avertie. J'avoue, un peu d'entrainement te ferait pas d'mal - sifflé dans ta direction pendant que mes chevilles dessinent des cercles sur l'herbe. Mon rire s'envole, croise un oisillon aussitôt capturé puis se meurt sous les paroles de l'enseignante. D'abord, dans la vie courante, on se trimballe pas en balai... drôle d'idée. À moins d'aimer naviguer entre les moucherons et les fientes de hiboux. Quelques élèves pressés donnent les premières réponses alors que mon attention s'accroche à un nouveau minois (Adam) Croisé mais pas encore abordé, je profite de la diversion ornithologique orchestrée devant (Theya) pour ramper vers toi en continuant d'animer mes articulations :


— Pas b'soin d'échauffement M'sieur l'nouveau ? L'enthousiasme de la rencontre se traduit par une fossette creusée, et - désormais - cette tignasse expressive devenue orange. Pas l'temps d'observer ta réaction qu'on (Lou) m'interpelle déjà - la célébrité, que voulez-vous. Pourquoi pas ! Mais j'en sais rien en vrai. Un peu de documentation serait une bonne chose, Mme Bennet a raison. Beaucoup de blabla arrive ensuite, des paragraphes entiers qui ternissent mes cheveux et gonflent mes joues hâtives de passer à la pratique. C'est que l'heure de la danse approche, j'ai besoin de bouger. D'ailleurs, penser au cabaret me ramène l'image de certains fous qui venaient en balai. Et puisqu'on parle de vol tardif, un type de conseil me semble avisé :


Finite Titilus, et attention aux autres bourrés ! C'que Maman répétait souvent aux derniers clients. Puis Père parlait de sélection naturelle, qu'ils avaient qu'à utiliser des moyens moins barbares s'ils voulaient pas mourir. Au final, j'pense qu'il a raison ; pourquoi s'embêter avec un balai franchement ?
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Jade Wilder, Sam 6 Oct - 15:51


— C’est un début. Continue, alors. Peut-être avec de la marche rapide ? Ce serait le moyen d’embarquer les âmes récalcitrantes...

Jade suivit automatiquement le regard de Lizzie. Certains ne semblaient en effet pas très emballés par l'idée des étirements. A vrai dire, elle était plus pour le fait que chacun apprenne de ses erreurs, en récoltant quelques courbatures, ceux-là se remettraient peut-être en question. Ouh, facile de réaliser à quel point elle s'était endurcie. Pas à propos d'elle-même, malheureusement, mais à propos des autres. Ce n'était pas du tout un point qu'elle appréciait d'ailleurs, mais pour le moment, impossible de faire autrement. Et puis tant qu'elle gardait ça dans sa tête, tout irait bien hein.

Hochant donc cette même tête, Jade s'exécuta et reprit ses étirements, sans plus d'entrain pour autant. Ses pensées ne cessaient de s'égarer, comme si elle était incapable de se concentrer sur une seule et même chose. Juste le temps de voir arriver Marjorie en retard, toute essoufflée, et voilà que Lizzie commençait son discours de début de cours.

— Bonsoir vous tous ! Si je vous fais venir si tard c’est qu’il me semble impensable de ne vous former qu’au vol de jour. Dans la vie courante, vous devrez apprendre à négocier votre balai dans les situations les plus insensées, et cela ne s’apprend pas en une heure ! Quels réflexes vous semblent être prioritaires pour voler face à une mauvaise visibilité ? Seuls ceux qui formulent une réponse peuvent interrompre leurs échauffements.

Hm, vol de nuit. La réponse semblait si simple, pourtant Jade n'y avait pas pensé un seul instant. Comme quoi, son esprit n'était peut-être plus aussi vif qu'avant. Quoi qu'il en soit, il était temps de se mettre au travail. Néanmoins, elle n'était pas la seule déterminée à faire ses preuves pour le cours visiblement. Plusieurs réponses jaillirent, toutes lui paraissaient pertinentes, si bien que ses rares idées furent bien vite citées. En un éclair, Jade se ratatina sur place et perdit le peu de motivation gagnée auparavant. Bruh, décidément ça n'allait pas si bien que ça. Sa confiance en elle était au stade -10000, environ. Le silence, c'était bien le silence, non ? C'est ce qui permettait de faire tapisserie en plein cours... tout ce qu'elle détestait. Elle aurait dû aller se coucher tôt plutôt que de venir en cours. Après tout, le sommeil lui manquait bien assez pour qu'elle se le permette, non ? Ahah. Comme si elle était capable de sécher les cours. Jade Wilder, sécher les cours. De Lizzie qui plus est. Non. D'ailleurs, ça venait de lui donner une idée. Idée qui la poussa même à lever la main pour répondre, enfin.

- On a plus cité les facteurs extérieurs, mais je pense que sa propre condition physique est importante, comme l'a dit... Neyla.

Heureusement qu'elle avait remis la main sur le prénom de la Serdaigle... Bref, continue.

- Alors comme les conducteurs de voiture, mieux vaut être bien réveillé, pas trop fatigué, pour voler en toute sécurité... Oh et, chercher des zones éclairées... j'pense...

Ouaaais c'était pas le top question confiance, mais au moins elle avait fournit une réponse qui la satisfaisait un minimum. Et ces derniers temps, c'était une grande victoire ! A peine ses derniers mots prononcés que la blondinette reprenait ses étirements, insistant sur son dos douloureux. Hm, le retour du froid se faisait sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Harmony Lin, Dim 7 Oct - 2:31


J'ai beau être rongée par la culpabilité, j'ai beau avoir peur de moi-même, j'ai beau m'être sciemment mise tout au fond et à l'écart, j'avais quand même espéré un regard ou une parole de Lizzie. Mais il semble qu'elle aille voir absolument tout le monde sauf moi. Je peux la comprendre en même temps, je l'ai maudite. Mais... Ce n'est pas pour autant que je n'ai pas mal à ce constat. Je me rend compte qu'effectivement, j'ai plus que raison de culpabiliser.

Après ce qui me semble avoir été une éternité d'échauffements alors que la solitude et la culpabilité s'emparent de moi à chaque mouvement, une voix familière me fait tendre l'oreille. Le cours commence.

— Bonsoir vous tous ! Si je vous fais venir si tard c’est qu’il me semble impensable de ne vous former qu’au vol de jour. Dans la vie courante, vous devrez apprendre à négocier votre balai dans les situations les plus insensées, et cela ne s’apprend pas en une heure ! Quels réflexes vous semblent être prioritaires pour voler face à une mauvaise visibilité ? Seuls ceux qui formulent une réponse peuvent interrompre leurs échauffements.

Faire un cours de vol de nuit alors qu'elle vient de se faire mordre, personnellement je la trouve courageuse. Bon, elle a choisit un soir où la lune est peu apparente et la brume est présente mais tout de même ! Moi, j'ai encore du mal avec la Lune même quand elle n'est pas pleine... Après, elle ne s'est pas encore transformée pour la première fois alors ça doit aussi jouer... Après la première transformation, tout change.

J'ai presque envie de répondre qu'il faut faire attention à ne pas y aller pendant la pleine lune ? Mais je ne suis pas sûre que ça la ferait sourire, très honnêtement. Moi-même, je trouve cette blague limite alors que j'ai déjà eu 1 an pour le faire à la Bête... Même si ça n'est malheureusement toujours pas le cas.

Les réponses fusent tandis que mon cerveau s'active. Je veux arrêter ces échauffements de malheur alors il faut bien que j'essaye de répondre quelque chose, non ? Les autres disent toutes les réponses évidentes, sauf une qui a l'air de faire un essai philosophique sur la question tant sa réponse est longue. Je regarde autour de moi pour chasser mon ennui et pour éviter de penser à mes muscles qui deviennent douloureux puis mon regard tombe sur les balais.

- Avoir confiance en son balai. Être sûr qu'il tiendra la route en cas de soucis.

Ce n'est pas souhaitable mais moi, je le vérifierai je pense... Si j'étais assez stupide pour essayer de voler avec une mauvaise visibilité alors que je n'aime déjà pas voler dans les meilleures conditions possibles. Je relève le regard. Vois si Lizzie va continuer de m'ignorer ou si elle va daigner m'adresser la parole. J'avoue que si elle cherche mon regard, je ne sais pas encore si je croiserai le sien ou si je détournerait les yeux, rongée par le remord. Mais bon, j'ai participé, c'est déjà ça. Je n'en peux plus des échauffements auxquels je ne suis pas habituée et qui me fatiguent donc extrêmement - tout pour que ça stoppe.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Isolde Hawkes, Lun 8 Oct - 17:05


Les dernières personnes du cours arrivèrent peu avant le début de celui-ci. Bennet prenait soin de saluer un à un les élèves. Elle se montrait très familière et Isolde ne pouvait s'empêcher de l'observer du coin de l'œil tandis qu'elle examinait distraitement les balais aux côtés de la Serdaigle. Enfin, la séance fut ouverte. La professeure expliqua en introduction qu'il était tout aussi important de s'entraîner au vol de nuit qu'à celui de jour. Isolde se dit que l'absence du soleil était justement une condition idéale pour les sorciers souhaitant voyager sans se faire repérer par les moldus.
— Quels réflexes vous semblent être prioritaires pour voler face à une mauvaise visibilité ? Seuls ceux qui formulent une réponse peuvent interrompre leurs échauffements.

Encore eût-il fallu avoir démarré lesdits échauffements pour pouvoir se permettre de les interrompre… À moins qu'il se fût agi d'un sous-entendu incitant les élèves oisifs à s'activer ? Contrainte de se plier à l'injonction indirecte de Bennet, Isolde entreprit de réveiller son corps las : roulements de tête circulaires, dans un sens, dans l'autre, de haut en bas, de gauche à droite, d'une épaule à l'autre ; elle passa aux épaules, aux coudes, aux poignets, aux doigts et procéda de manière similaire jusqu'à avoir échauffé son dernier doigt de pied. Cet assouplissement du corps lui fit le plus grand bien et une légère poussée d'adrénaline la remit de bonne humeur. Tandis qu'elle activait ses muscles, quelques-uns de ses camarades répondirent à la question initiale posée par Bennet : il fallait vérifier les conditions météorologiques, prendre garde aux oiseaux migrateurs, se montrer prêt à réagir à tout instant, étudier la carte des villes, se méfier des avions ; une Serdaigle (Neyla) monopolisa la parole si longtemps qu'Isolde ne retint pas ses propos. De toute façon, les cheveux de sa camarade accaparaient toute son attention. Son style était atypique et cette excentricité plaisait beaucoup à la Gryffondor qui détestait la conformité. Élius recommanda la prudence face aux chevaucheurs potentiellement ivres. La remarque déçut beaucoup Isolde. Elle s'attendait à mieux de la part de l'élégant saltimbanque. Les adolescents avaient tendance à parler d'alcool (et surtout à en consommer) à tout bout de champ, ce qui exaspérait la sobre Isolde au plus haut point. D'autres conseils fusèrent notamment sur la bonne forme physique et mentale du voyageur et sur la confiance qu'il devait avoir en son balai.

Désormais bien lunée, Isolde réfléchit à son tour et tâcha de répondre du mieux possible à la question. Ce n'était évidemment pas pour plaire à Bennet. Bien sûr que non. Mais il fallait bien se plier à l'exercice. Elle interrompit ses étirements et prit la parole :
— 'Faut mettre des vêtements adaptés. Pour être libre de ses mouvements. Pis s'il pleut c'est mieux d'avoir une capuche qui tient bien. Et mettre des lentilles de contact plutôt que des lunettes.

En alignant les mots les uns à côté des autres, Isolde pensait davantage à ses nombreux trajets à vélo à travers la ville de Londres qu'elle avait vue par tous les temps qu'à ses quelques vols effectués dans le cadre de sa scolarité à Poudlard. Cependant, les situations étant comparables sur ce point-là, elle n'hésita pas à faire appel à sa propre expérience cycliste.


Dernière édition par Isolde Hawkes le Mar 9 Oct - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erika Brooks
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Erika Brooks, Mar 9 Oct - 9:13


Et si on parlait un peu de moi ?
ft. Moi même




Erika Brooks feat : Les autres élèves

Cours n5 ce rêve bleu


A la vue de ma précieuse boule de plumes rétrécir et disparaitre sous le chapeau de Madame Bennet j’étouffa un cri de stupeur malgré moi en faisant un pas en avant :
Athéna !

J’écoutais les réponses des autres élèves, je n’avais jamais été très douée en vol… J’étais beaucoup trop maladroite pour ça ! Je m’échauffai assidument, rouge de honte depuis les remarques de Madame Bennet mais surtout inquiète pour ma chouette qui avait disparue sous le chapeau de Lizzie c’est ça ? Apparemment elle n’aimait pas qu’on l’appelle Madame Bennet. Moi qui voulait être discrète…

La professeure relâcha Athéna qui dans plusieurs hululements suraigus de colère et d’indignation vint se poser sur mon épaule en agitant les ailes de mécontentement. Je pris un biscuit dans le sachet de miamhibou enfoui ma poche et le donna à Athéna. Elle le méritait bien après tout ça, ma pauvre petite boule de plumes c’était trop d’émotions pour elle !

Mada… Heu Lizzie ? Athéna ma petite chouette sait voler oui, mais elle ne me gênera pas vu son poids et elle se fera très discrète, vraiment.

Je réfléchis un instant avant de répondre à la question de ma professeure de vol :
Il ne faut pas se stresser et bien respirer avant tout ?

Revenir en haut Aller en bas
Eden Maxwell
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Eden Maxwell, Mar 9 Oct - 10:14



J'essayais de m'investir, de ne pas être inutile et de m'en sortir avec la moyenne dans cette matière. J'étais pitoyable et je compris d'après la réflexions de Lizzie que mes mouvements étaient mauvais. Me faire mal serait peut-être la solution pour quitter le cours ? Ok, c'est carrément lâche, mais je n'étais pas quelqu'un de très courageux en ce qui concernait le sport. Je n'aimais pas cela et me motiver serait un vrai défi pour la personne qui s'acharnerait à me faire aimer cela. Même le vol.

Les élèves étaient arrivés un à un et discuter entre eux. Puis Lizzie avait commencé son cours par une question afin de démarrer la partie théorique. J'avais une folle envie d'arrêter cette échauffement et de fermer les yeux. Voler de jour n'était pas top, mais alors de nuit, merci bien... J'écoutais à peine ceux qui ouvraient la bouche. Je soufflais discrètement. Arrêtait puis reprenait l'échauffement. C'était inégale, c'était ridicule. J'avais envie de rire de ma propre personne.

Une phrase de Lizzie avait cependant attiré mon attention «Seuls ceux qui formulent une réponse peuvent interrompre leurs échauffements. » Ou le mot magique pour me faire participer. Elle était forte, je ne pouvais pas le nier. Alors je me mis à chercher au fond de mon esprit, une réponse, même fausse pour pouvoir interrompre l'échauffement ne serait-ce que pour une minute. On peut aussi...utiliser un sortilège pour pouvoir avoir une vision un peu plus développer si l'on vole en pleine nuit où un jour de grand brouillard. Comme Occulo Cati, par exemple ?
Je fis un mouvement de tête qui voulait dire « Je sais pas mais j'le dis ». Je passais peut-être pour un élève sans volonté... C'était un peu ça à vrai dire. À cette heure-ci, je voulais simplement être allongée sur mon lit, un livre dans une main, un chocogrenouille dans l'autre. J'aimais être au calme. C'était pour moi la meilleure façon de me ressourcer et d'apprendre tranquillement les choses. Je pourrais apprendre le Quidditch à l'aide d'un livre. Je n'en avais simplement aucune envie.
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Marjorie Lunas, Mer 10 Oct - 0:24


A peine arrivée, le souffle encore égaré dans un coin du château, je sens une main se poser dans mes cheveux, les décoiffants plus qu'ils ne l'étaient déjà. Jace. Qui 'autre après tout pour m'enquiquiner ainsi ! Alors je lui lance mon regard désespéré, celui qui dit "arrête de te moquer", mais j'ai pas me temps de parler que la prof m'interpelle sur ma respiration d'athlète du dimanche. Petit sourire pour la jeune femme avant de me tourner à nouveau vers le vert.

- Si je te disais ce qu'il m'est arrivé... T'en croirais pas tes oreilles !

Et je m'arrête là dans mon histoire, c'est qu'il n'y a strictement rien inintéressant, dans mon retard, mais j'aime lui faire croire le contraire, pour le taquiner un petit peu, et l'embêter, car il n'y a pas meilleure cible pour ça. Mais dans mon drôle de triangle de vie, je suis la cible de quelqu'un, qui ne met pas bien longtemps à se manifester, langue de serpent qui siffle dans mes oreilles, du garçon insolent qui ne peut s'empêcher une remarque. Je manque d'entrainement il semblerait ? Libre à Lius d'interpréter ce que je dis, moi je me contente de lâcher un :

- Je t'attends alors.

Provocation à peine voilée, de mon éternelle envie de taquiner, c'est que j'aime être sa poupée, à condition bien sûr de lui donner de quoi s'amuser, un scénario à façonner. Alors je le laisse moduler, et en attendant je m'attaque aux mouvements demandés. Échauffement lancé, ainsi que la partie théorie, vive l'obscurité et la difficulté ! Première idée qui me vient en tête, Occulo Cati, mais la réponse finit par être donnée, alors je me lance à mon tour, espérant avoir bien écouter, que la réponse ne soit pas déjà donnée.

- Mon premier réflexe avant un vol compliqué, serait tout simplement de savoir si ce vol est vraiment indispensable, s'il n'y a pas un autre moyen de transport peut-être plus long mais plus fiable.

Bah quoi c'est vrai. Installez vous dans votre canapé, et soudain, vous vous souvenez que c'est l'anniversaire de tonton Gérard. Vous sortez et ... Oh Malheur ! C'est la tempête, dans la nuit ! Premier réflexe c'est pas de penser à son balai ou à ses vêtement, mais plutôt "Ouais bon, c'est pas si grave si je suis pas là non ?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 11 Oct - 16:39


Bon, l'affaire de l'oiseau ne marqua pas trop les esprits. A part pour Erika, qui m'apprit ainsi que son Piaf s'appelait Athéna. Ils étaient si studieux aujourd'hui… Bizarrement, il suffit que je dise qu'une réponse suffit pour arrêter les étirements pour que les gens soient inspirés. La rouquine commença par suggérer de faire attention à la météo. C'était un bon réflexe, quoiqu'insuffisant. Je hochais la tête et écoutais le suivant. Enfin, la suivante ; Theya, pour être exacte.

— Pleine d'imagination, peu de personnes songent au vol des oiseaux ! Pourtant, de la même façon qu'ils peuvent être la cause de crashs d'avion moldu, c'est en effet une vraie problématique pour la sécurité.

Pour le reste, elle est vague ; la réactivité, ça se travaille ; la vision, c'est imprécis… Claquant la langue, j'attends de voir si quelqu'un compte clarifier ces points.

Gaellen enchaine, de son côté, avec une petite blague sur notre roi des paillettes ; je lui souris, amusée, mais espère qu'elle compte être un peu plus spécifique dans sa réponse.
— Connaître son trajet avant de partir peut aider, oui, mais quand on a des problèmes de visibilité, on peut perdre ses repères…

Ceci dit, elle continue les étirements et moi ça me touche, alors je lève le pouce en signe d'encouragements.

Une Poufsouffle arrive bien en retard, et je lui lance un regard exaspéré en attendant que les réponses se poursuivre. Elle a intérêt à proposer un truc intelligent ! C'est une Serdaigle aux cheveux bleus qui s'en charge à sa place.
— Bien vu, les précautions prises par rapport aux changements de vent et de visibilité en hauteur. Par contre, le portoloin nécessite des autorisations spéciales du Ministère et le réseau de cheminette est de plus en plus vétuste ; il ne vous mènera pas très loin, surtout au départ de Poudlard…

Elius insiste bientôt sur la question de l'alcool ingéré ou magiquement infligé. J'approuve et précise.
— Oui, d'autant que le transplanage et le pilotage de balai sont interdits pendant quatre heures après la consommation de boissons ou de potions risquant d'altérer le jugement.

Je m'y connais, vu que j'ai organisé un cours où les élèves enfreignaient ce point du règlement y a pas deux semaines… J'exagère hein, mais bon, au moins ils ont appris leur leçon.

Jade ajoute de nouvelles informations, et je lui réponds :
— C'est clair. Ceci dit, pour les zones éclairées, cela dépend du degré de protection de d'invisibilité que vous avez mis sur votre moyen de transport. J'pense que je surprends personne si je dis que voler en zone éclairée sans se cacher des moldus est un mauvais projet ?

Secret magique, tout ça tout ça. Le pourquoi est un autre débat, mais commencez par changer les lois avant de finir en taule parce que vous vouliez y voir plus clair hein.

Qu'Harmony parle de confiance m'arracha un rictus malveillant. Je la toisais, déconfite, mais restais silencieuse. Pleine d'incompréhension et de rancoeur, je retroussais les lèvres en quête d'une prochaine intervention. Je fronçais les sourcils en entendant Isolde.
— Intéressant… Je ne connais pas les gentilles de contact, tu peux préciser ce que c'est ?


J'expirais par les narines, amusée par la nouvelle intervention d'Erika. Elle y tenait, à sa chouette… Un lien singulier, plus fort encore que de l'amitié, semblait les lier. Intriguée, je lui souris.
— Bien sûr. Ah, et… Merci de prévenir la prochaine fois qu'on a des animaux en cours, mais si elle ne dérange pas les autres élèves elle peut participer, ton Athéna.

Un jeune aigle intervint alors, et je claquais des mains, très satisfaite.
— Oui ! J'attendais cette réponse depuis que Theya a parlé d'améliorer la vision. C'est un sortilège très adapté, oui, et relativement basique, n'hésitez pas à vous entrainer quand vous en aurez l'occasion.

J'ignorais la réponse de Marjorie, qui me déplut tout à fait. Elle voulait rejoindre l'équipe de Quidditch et elle n'était pas capable d'aimer le vol par toutes les conditions possibles ? Voilà qui était bien décevant !

— Bon, vous avez bien cerné les enjeux principaux. Il faut cependant se méfier de certains détails. Héra, je crois que c'est toi qui avais la première parlé de la météorologie…

Agitant ma baguette, je lançais un Meteorribilis recanto. Le ciel s'assombrit soudainement, se couvrant de nuages opaques et inquiétants. L'orage semblait impatient !

— Le temps change vite, que ce soit le choix de mère nature ou d'un sorcier farceur. De ce côté là, le plus sûr est d'utiliser une bulle de voyage…

Bon, j'vais pas leur refaire une séance de pub, on en a déjà bien parlé l'autre fois, mais clairement c'est très utile pour s'abriter.

— Vous avez aussi parlé de réactivité ou d'agilité ; si la pratique aide beaucoup, le vol dans des conditions inquiétantes peut être un peu sécurisé par des potions améliorant la concentration, genre les canettes de Regain ! Et si vous passez près d'un accident mais parvenez à garder vos moyens, le Retro Temporalis peut sauver des vies…


J'ai l'impression d'oublier un truc. Ah, oui, je sais.
— Et quelqu'un a parlé de cartes… Neyla je crois ? L'Enchantement des Quatre-Points permet à votre baguette de pointer au nord, c'est plutôt utile pour avoir une idée générale de la direction la nuit, si vous savez pas vous repérer avec les étoiles… Bon, je pense que pour la théorie, on commence à avoir fait le tour. Passons à un peu de pratique pour voir ce que cela donne dans les faits !


Rangeant le chapeau, je chevauche mon balai et lévite de quelques mètres.
— Donc le deal, c'est d'être le premier à me toucher, sans toucher un seul autre élève. Genre si vous touchez les anneaux de Quidditch ou un camarade c'est comme si vous vous étiez pris un hippogriffe dans la tête et que vous tombiez à terre, pouf, disqualifiés ! Comme vous êtes nombreux, il va falloir être prudent, ajuster votre vitesse et vous méfier de la visibilité… Ah, et n'oubliez pas vos balais !


Contente de mon nouveau jeu, je ris en disparaissant dans la brume.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Theya Alomora, Jeu 11 Oct - 22:30


 


Tes yeux brumeux, tout comme la météo transformée par Lizzie, après qu'elle est donnée les explications pour chacune des propositions de tes camarades. Tu avait écouté, attentivement, tu avais visé juste, mais apparemment ta réponse était incomplète, et quelqu'un le fit à ta place. Un jeune Serdaigle, celui-là même que tu avais entendu parlé à Daemon de Loredana, celui-là qui t'avait provoqué une trouille monstre, un moment de panique auquel tu ne voulais pas faire face, pas maintenant.
Seul le vol pourrait t'aider dans ces moments, et tu aurais pu le faire en t'envoler pour rejoindre le plus vite possible Lizzie comme elle l'avait demandé, mais tu étais intrigué. Par ce jeune garçon que tu ne connaissais pas et qui... Connaissait ton amie. Un petit aiglon qui pourrait peut-être s'envoler mais avant ça tu te dirigeais vers lui, car il fallait que tu en saches plus... Ou bien était-il incertain de sa réponse ?
Ton balais attendrait, regardant Daemon, puis Jace du coin de l’œil, tu allais d'un pas lent vert le petit aigle, et faire un dernier étirement à ses côtés. Tu te penchais sur le côté pour étiré ta taille et tu lui dis :

- Elle nous a fait un temps bien nuageux avec sa baguette... Tu es prêt pour t'envoler ? Excuse moi, j'ai entendu que tu connaissais Loredana... Et c'est une très bonne amie

Tu espérais ne pas l'effrayer, espérant que Lizzie ne t'en veuille pas de ne pas avoir filer sur ton balais comme la speedy gonzales que tu étais. Mais cela viendrait bien assez tôt, c'est promis...


Theya


Revenir en haut Aller en bas
Lou Gaellen
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Lou Gaellen, Ven 12 Oct - 5:55


Tout en continuant l’échauffement j’écoute les réponses des autres élèves et les remarques de Mme Bennet. Un petit sourire lorsque Neyla nous fait son monologue. Elle ne peut pas s’en empêcher, c’est plus fort qu’elle. Mais bon c’est bien pratique de l’avoir sous la main donc je ne m’en plains pas... Lorsque j’entends le Serdaigle évoquer le sort qui permet d’améliorer la vision je prends note intérieurement. Bon à savoir s’il fait mauvais lors du prochain match de Quidditch. Tant qu’à faire, je regarderai aussi du côté des potions. La prof nous parle aussi du sort des quatre points et celui de la bulle de voyage. Super pratique ! Ceux-là aussi j’ai intérêt à m’en souvenir. Par contre je ne vois pas ce qu’est le Retro Temporalis. Il faudra que je les note sur un carnet en rentrant me coucher puis que je peaufine leur utilisation en allant à la bibliothèque le plus tôt possible. Décidément, le Quidditch c’est motivant ...

Mes yeux se remplissent d’admiration lorsqu’elle nous change la météo d’un coup de baguette. Impressionnant. J’écoûte les consignes. Ok, attraper la prof elle-même ça ne doit pas être du gâteau. Mais bon, elle va sûrement nous débarrasser de ces gros cumulus non ? Ou nous montrer comment lancer les sorts qu’elle a évoqué un peu plus tôt. Hey ! Elle va où ? Reviens ! Et les nuages ?! Et la brume ?! On peut pas se jeter un sort à nous même avant d’y aller ? Je ne les connais pas moi !

Bon, apparement, il va falloir composer avec le mauvais temps mais sans les astuces qu’elle nous a décrites. Que faire ? Je regarde autour de moi pour voir un peu les réactions des autres. Oh et puis zut ! Go, go, go ! Je ne réfléchis pas plus longtemps, je m’avance vers les balais, en choisis un pas trop mal, l’enfourche et m’élance rapidement dans les airs.

Je ressens tout de suite de merveilleuses sensations. A chaque fois que j’enfourche un balais, je ne peux m’empêcher d’éprouver un agréable sentiment de plénitude. Je ne voudrais surtout pas être ailleurs. Mais la brume m’enveloppe presque instantanément. Je m’émance vers ce qui me semble être le terrain de Quidditch. Je ne vois pas à plus de deux ou trois mètres. C’est vraiment des conditions de m*rde. Au dernier moment, je vois les gradins d’une des tours encerclant le terrain et l’évite de justesse. Je manque même de tomber du balais. Fait ch*er. Cette brume me gêne pour estimer les distances mais aussi la vitesse. Comme je n’y vois rien, j’ai l’impression de flotter et d’avancer moins vite que la réalité. C’est super dangereux en fait. Je me dis que j’ai quitté le sol un peu trop vite. J’aurais peut-être mieux fait de demander à un autre élève s’il pouvait me montrer les fameux sortilèges. Neyla tiens ! Elle qui sait tout, elle aurait pu m’aider car elle les connaît très certainement.

D’ailleurs, je crois apercevoir une silouhette qui s’approche de moi. Est-ce la prof ou un autre élève ? Je plisse les yeux pour essayer de mieux voir.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Maxwell
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Eden Maxwell, Ven 12 Oct - 9:28


Hrpg: Eden va être lent, c'est volontaire, il est évident qu'il ne parviendra pas au bout, il est tellement nul pas confiant sur un balais.

J'avoue que je ne m'attendais à viser juste dans ma réponse. J'étais assez satisfait d'avoir pu servir à au moins une chose dans ce cours. Dommage que ce ne soit qu'en partie théorique, côté pratique, mes capacités étaient largement limitées. J'espérais une autre série de questions, quelque chose qui me permettrait de réfléchir à une idée pour ne pas me lancer dans les airs. Je n'ai clairement pas ce talent de pouvoir voler par tous les temps. Même le ciel dégagé me dérangeait.

Pourtant, il était temps de passer à la pratique et pour couronner le tout, Lizzie n'avait pas eu d'idée plus brillante que de changer la météo, faisant apparaître des gros nuages d'orages. J'avais une folle envie de répliquer, de lui dire que je refusais catégoriquement de monter sur un balais avec ce temps. Je m'en fichais moi de tout cela. Je ne faisais pas partie de l'équipe de Quidditch, je n'avais absolument rien à prouver ! Je fut, cependant, coupé par une élève qui portait les couleurs de la maison Poufsouffle. Elle cherchait sûrement à faire la discussion, mais elle s'était adressée à la mauvaise personne pour cela. Je m'étais cependant promis cette année d'être... un peu plus sympa avec les gens qui venait à moi de manière amicale. Inutile de se faire des ennemis.

- Mmmm oui...Je connais Loredana oui, depuis quelques années. J'ai aucune nouvelle, j'espère qu'elle va bien... Quant au vole je suis une véritable catastrophe, donc la réponse est non, je ne suis pas prêt !

Puis Lizzie qui était partie dans un ricanement qui s'était perdue dans le brouillard qu'elle avait crée. Je pouvais peut-être partir. J'avais l'habitude d'être invisible. Peut-être que personne ne remarquerait mon absence... Non franchement Eden, tu vas jouer au lâche ? Quel bel exemple tu donnerais à ta sœur en abandonnant à la moindre petite peur. Penser à Lexie était toujours un moyen de me donner un peu de courage. Ma sœur était tout pour moi. J'avais rapidement appris à m'occuper d'elle après la mort de mes parents. J'étais très jeune, mais instinctivement, j'avais su très tôt qu'il lui fallait quelqu'un pour la protéger en dehors de mes grand-parents qui, malheureusement, n'étaient pas éternels. Elle n'avait pas développé de don pour la sorcellerie et était donc officiellement une moldue. Je secouais la tête pour me ramener à l'instant présent. Je m'approchais lentement des balais et en saisi un au passage. A quoi bon choisir ? Je ne faisais aucune différence.
Gros moment d'hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
Héra Veluliah
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Héra Veluliah, Ven 12 Oct - 12:17


J'écoute d'une oreille distraite les réponses données, certaines furent à l'instar de la mienne assez expédiées dans le but j'imagine de se débarrasser de l'échauffement, d'autres un peu moins, et d'autres carrément moins. Je  pousse un soupire exaspéré lors du discours de Neyla oui oui on a tous compris que tu as bouffé tous les bouquins avant de venir en cours, pas la peine de t'évertuer à nous en faire un pathétique résumé.

Lorsque Lizzie sorti sa baguette et nous changea la météo en un prestigieux orage je sens mon regard s'illuminer, voilà qui va devenir intéressant. Sourire aux lèvres, j'écoute les consignes données, c'était bien ce que j'imaginais de la part de cette prof, un exercice sortant des règles de déontologies, et pour le moins fascinant. Des élèves étaient déjà partis saisir un balais, et s'envolaient déjà vers les cieux. Me souvenant du conseil d'Isolde vis à vis de ma crinière, pressée d'en découdre j'entrepris de les attacher en un chignon plus ou moins serré avec mes maigres connaissances en matière capillaire, ça devrait faire l'affaire. Je lance un "bonne chance" à cette dernière, avant de me saisir du premier balais venu, de toute façon je ne les connaissais pas, donc pas la peine de tergiverser.

M’élançant à toute allure vers le ciel, en poussant un cri de joie porté par l'adrénaline, je frôle aux passages quelques élèves, avant de voler en direction du ciel. Pourquoi si haut ? Parce que tout simplement de ce que j'ai vu des élèves, il y en a très peu qui oseraient s'aventurer aussi haut, les petites natures semblaient s’être données rendez-vous à ce cours. Donc si j'avais vu juste, la majorité choisiraient de voler le plus bas possible à cause du vilain orage, j'étais donc un peu plus tranquille, mais cela ne m’empêche pas d’être prudente, enfin un peu. L'orage gronde assez violemment, j'aime cette ambiance, bien qu'une petite partie de moi craigne un peu de se ramasser un petit coup d'éclair. Avançant à allure modérée, je regarde surtout vers le bas, essayant d'apercevoir une silhouette pouvant ressembler de près ou de loin à la prof, chose quasi impossible avec cette brume, mais dès que je la vois, je fonce vers elle tel un oiseau de proie, simple non ?


Résumé : Héra a foncé vers le ciel, dans le but de voler le plus haut possible. Elle pense qu'ainsi les élèves auraient peur de voler aussi haut à cause de l'orage, et qu'elle a donc moins de chance d'en percuter un.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Jace Becker, Ven 12 Oct - 20:48


Bon l'échauffement se termine suite à des réponses plus ou moins correctes de la part des autres, je n'y ai pas vraiment participé. Pas que je n'avais pas les réponses mais pour leur laisser une chance de montrer leurs preuves, je suis satisfait de la réponse qu'à donner Lou et visiblement le petit pouce en l'air (poce bleu) de la part de Lizzie montre que je ne suis pas le seul à ça.

Bref, après la foule de réponse notre professeur et mentor personnel décide de passer à la pratique et son sortilège siffle à mes oreilles, elle vient de modifier la météo... Déjà qu'il faisait presque nuit désormais la visibilité et presque nul, j'ai déjà fait des matchs et entraînements sous la pluie mais le brouillard c'est une première et le ciel gronde... Elle ne fait décidément rien au hasard et surtout pas à la légère, petit sourire narquois avant de récupérer mon tourbillon de flammes et de l'enfourcher en attente du top départ, je m'élève à à peine un mètre voir deux du sol et le dramatis personae qu'est Lizzie disparaît tel un fantôme dans la nuit noire et obscure sous un clair de lune cacher par cette brumasse en ricanant.

Plusieurs élèves semblent hésitais, mon petit cœur décide de partir à plein vitesse... Pas forcément le choix le plus logique... Lou fait de même elle devrait faire attention elle aussi, une rouquine qui ne me semble pas étrangère démarre à son tour en poussant un cri de joie. Petit sourire narquois avant de me placer à la verticale et de monter à toute vitesse dans le ciel pour me placer au-dessus de la brume, une fois que j'ai un peu plus de visibilité sur ce qu'il se passe autour de moi je constate qu'il y a la rouquine qui à crier un peu plus tôt non loin de moi. Visiblement elle a un peu plus de jugeote que certaines personnes présentes dans ce cours... Bien que je puisse rester sur place, je préfère m'éloigner pour avoir un peu plus de possibilités de mouvement elle risquerait de me gêner...

D'une main je sors ma baguette de ma poche intérieure et je lance #Impervius sur mes vêtements et je garde ma baguette en main observant les alentours et je réfléchis à ce que je pourrais faire, comment je pourrais reconnaître Lizzie... Comment je suis censé voir un chapeau à travers tout ce mauvais temps... Hum... Le sortilège de la bourrasque pourrait m'être utile plus tard pour le moment patientons.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Helen Rose
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Helen Rose, Sam 13 Oct - 12:15


Alors que les explications battent leur plein et que je retrouve une respiration régulière, je sors un calepin Mémo de ma poche et note au crayon gris les sorts et les conseils abordés. Je suis sûre que, sans ça, je ne me serais souvenue de rien dès le lendemain. Ma mémoire me fait défaut, surtout lorsque des infos sortent à la volée, comme ça, l’air de rien. En plein milieu d’une phrase banale, hop, un mot incompréhensible qui se glisse, un sort qui apparaît.
L’année dernière, je me suis tellement faite avoir. Au début, je croyais même que j’entendais pas bien. Cette année, armée de mon petit carnet, je ne laisse plus rien passer ! Pour ce qui est de la théorie, en tout cas.

Un Serdaigle a donné une bonne réponse, que je note aussitôt : Occulo Cati. Un sort pour avoir une vision de chat, je présume. Ce n’est pas maintenant que je vais m’entraîner à me le lancer dans la face. Et encore moins en plein orage, pas du tout concentrée, à devoir filer la prof disparue. Encore une fois, les sorts qui touchent au corps humain, j’essaie d’éviter un maximum, au cas où je me rate et que je devienne aveugle par exemple. Tout comme dans un certain cours où Fañch avait failli y laisser la vue.
Fañch…
C’est dingue ce qui lui arrive quand même.

Je roule des yeux lorsqu’on aborde une Potion de Regain. Si en plus il faut anticiper les dangers en buvant des potions comme un sorceleur ou autre enfant de dragon, non merci ! Là, on est dans la vraie vie, et j’ai pas envie de foutre ma santé en l’air. En plus, je ne sais même pas s’il existe des potions bio… Je déteste ingurgiter des trucs sans savoir ce qu’il y a dedans. Et même en le sachant, ça me donne encore moins envie de la boire.

Et puis, d’un coup d’un seul : l’orage est arrivé.
J’ai même pas eu le temps de comprendre le sort qu’elle avait jeté. De toutes façons, je parie que je ne le connaissais pas. Les nuages se rassemblent et s’assombrissent. Ils viennent jusqu’à nous comme un appel.
Une dernière surprise pour la route :  la prof s’est envolée !

Tout s’est passé si vite que je panique.
Qu’est-ce qu’il se passe ? Un orage !?
Que faut-il faire ? La suivre ? Mais… y’a un orage, quoi !

Je regarde les autres, paniquée. Je vois déjà une élève prendre un balai et foncer dans le brouillard.
La prof est partie.
On est seuls.
La rattraper ?
Voler par ce temps ?
Je n’ai pas envie d’y aller.
Rester au sol ?
En même temps, elle n’est plus là pour nous surveiller.
Faudrait que je prenne un balai, quand même.
Oui. 'Me faut un balai.

Je me dirige vers les balais de Poudlard. Je lance un #Lumos pour y voir plus clair. Déjà pour choisir mon balai, et ensuite pour quand je volerai.

Quel sale temps !
Que font les autres ?
Je regarde vers les arbres. Plume doit être rentré en voyant l’orage arriver.
Rhalala, j’ai tellement pas envie d’y aller.
Déjà que je ne vole pour ainsi dire jamais, alors en plein orage…
Et si je me planquais quelque part, pas très loin ? Personne n’en saura rien. À condition que j’éteigne ma baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Krasarc Orzeïn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Krasarc Orzeïn, Sam 13 Oct - 14:47


"Raaah, mais ce n'est pas bientôt finit ?" Pensa très fort Krasarc alors que tout le monde essayait de se faire remarquer en allongeant la liste de données à prendre en compte, pendant ce temps la prof qui jouait à la fois au bon et au mauvais flic faisait semblant de féliciter ceux qui avaient terminé de faire leurs intéressant ! L'absence de table ou autre support empêchait le Serpentard de s'y affalais du-coup il se contentait de rester immobile a comaté devant tout le monde, jusqu'au moment où le cours semblait enfin commencer. Encore une déception... une cruelle déception...tous les cours n'étaient donc que des foires ?! L'exercice consistait vraiment à attraper la prof ? Réellement ?

-"Super...Poudlard ou l'école qui t'enseigne à jouer au Loup sur des balais volant ! Yipeeh !..."

Alors que la météo avait empiré et que la responsable du cours était partie voler dans la brume, nombreux fut les élèves à partir à sa poursuite, certain jouais la sécurité, d'autre faisaient les bourrins et il y avait encore une fois quelque irréductible petit malin qui voulait se montrer plus intelligent que les autres en prenant des décisions complètement stupides ! Elle voulait jouer ? Et bien elle jouera ! Mais cela sera sans compter sur Krasarc qui n'attendit pas que l'orage se dissipe pour monter son balais et venir voler jusqu'au anneau de Quidditch en mimant très mauvaisement une perte d'équilibre qui vint le faire percuter doucement l'anneau.

-"Quel dommage ! Je suis confu ! J'ai malheureusement dérivé à cause du vent et me voilà disqualifier !"

Se dirigeant vers le sol, Krasarc descendit de son balais avant de se mettre à l'abri de l'orage qui n'allait pas tarder à craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5

 Cours n°5 — Ce rêve bleu...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.