AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 10
Page 1 sur 3
[Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Rosie Peltz
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Rosie Peltz, Mer 3 Oct 2018 - 5:17


Fañch Guivarch v. The British Ministry of Magic
Magic Criminal Bench,
000.0001




Elle se pencha en avant : sa robe noire, dissimulant l’allure, se déposa sur la surface vernie du bench. Elle repositionna avec une exactitude robotique ses lunettes sur la hauteur de son nez.

« Bonjour à vous tous, dit-elle d’un ton doucereux. Je suis la Magenmage Rosalynn M. Peltz. Le Magenmagot se réunit aujourd’hui pour statuer sur les allégations d'utilisation de sortilège impardonnable et de rétention d'informations portées par le Bureau des Aurors contre l’individu Fañch Guivarch. Le Ministère de la Magie ne peut tolérer le crime et entend faire respecter l’ordre – si un tel crime a été commis. Le Magenmagot a pour but de traiter les deux partis sur un pied d’égalité. Les partis peuvent interpeller le Magenmagot si l’impression d’une iniquité de traitement survient durant le procès. Cette salle d’audience est un espace où un certain respect se doit d’être respecté : envers le Magenmagot, les partis et leurs représentants et les témoins extérieurs. Cette salle d’audience est fermée au public : seuls les partis, leurs représentants, les témoins et des journalistes accrédités peuvent assister au procès.

Je demande à présent aux partis et leurs représentants de se présenter devant le Magenmagot. Le Bureau des Aurors ouvrira ce procès en détaillant l’accusation portée contre Fañch Guivarch. Puis, Fañch Guivarch ou son avocat délivrera sa défense. Par la suite, ce tribunal écoutera le premier témoin, Artemis Lhow, répondre aux questions de la défense.

Si une question n’a pas été comprise par la personne interrogée, nous l’incitons à demander une clarification. Si une question faisant référence à un événement passé est incorrecte, nous incitons la personne interrogée à nous apporter sa correction. Le Magenmagot ne vous demande pas de deviner une réponse. Dès lors, si la personne interrogée utilise une estimation, il est de son devoir de le notifier au Magenmagot. Les différentes preuves apportées par les partis seront révélées au public lorsqu’elles seront abordées.

J’appelle donc le Bureau des Aurors à la barre. »
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Shela Diggle, Jeu 4 Oct 2018 - 12:11


Premier rang, expression neutre. Lhow est tout à côté. Le défendeur, un jeune parmi d'autres, grand, banal. Les paumes appuyées sur les jambes croisées, un tailleur de rigueur, strict. Bientôt, l'on serait appelée à la barre et l'on pousserait le jeune homme au fond du gouffre près duquel il a déjà trop tenté le diable.

L'on est appelée. Bonjour. Je suis l'agent Shela Diggle et représentante du demandeur, le Bureau des Aurors. Celui-ci engage une procédure judiciaire à l'encontre du défendeur Fañch Guivarch au vu des manquements à la loi dont il a fait preuve. Faire quelques enjambées, avoir un regard dur vers le jeune homme. Tout contrevenant à la prohibition d'usage d'un sortilège impardonnable s'expose à un emprisonnement à vie, nous dicte l'article trois de la loi concernant les usages de la magie. C'est ce qu'encoure le défendeur Monsieur Guivarch, se tourner à nouveau vers le Magenmagot avec pour circonstance aggravante la rétention d'informations. En effet, Monsieur Lhow ici présent a pu, grâce à sa capacité de legilimancie, découvrir que Monsieur Guivarch a été auteur de maltraitance animale en usant du sortilège Doloris à plusieurs reprises sur des êtres vivants. En outre, il a aussi été mis en évidence que Monsieur Guivarch est entré en contact direct avec un membre de l'Ordre Noir sans jamais en informer les autorités, ce qui aurait pu conduire à un danger très important. Tous ces actes ont été reconnus par le défendeur.

Il n'y avait rien à ajouter. Le procès ne devrait pas se perdre en langueurs; après tout, le défendeur avait signé sa connaissance des faits. Bien surprenante serait son avocate si elle tentait de le défaire de cela. Il est entendu qu'elle fera en sorte de minimiser, de tordre toute information en sa faveur - voilà qui est sa profession -, mais être assez confortable dans l'idée de la tournure des événements qui viendraient.
Revenir en haut Aller en bas
Eliott Jenkins
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Eliott Jenkins, Lun 8 Oct 2018 - 16:26


Se préparer mentalement à se battre. Bien écouter ce qui allait être dit par toutes les personnes présentes. Avoir une faculté de réflexion. Donner de tout son être pour aider l'avocate. Eliott devait montrer ce dont il était capable s'il souhaitait représenter lui-même leur prochain client. Pour ce procès, c'était Bonnie, sa mentor, qui allait défendre Fañch Guivarch. Bien que stressé, il avait hâte de voir ce qu'elle valait durant une audience. Parce que ses prochaines minutes allaient être cruciales pour déterminer si le défendeur allait pouvoir revivre comme tous les autres sorciers de son âge ou non. Il ne fallait surtout pas oublier qu'entre leurs mains, il y avait une vie en question. Une personne. Une âme.

Après avoir entendu ce qu'un membre du Magenmagot ainsi que la représentante du bureau des Aurors avaient à dire, l'avocate se leva et s'approcha de la concernée, Miss Peltz.

- Bonjour. Je suis Bonnie White, avocate du défendeur accompagnée de mon assistant Eliott Jenkins. Nous nous chargerons donc durant toute l'audience de vous démontrer que tous les crimes cités contre mon client sont infondés et que le bureau des Aurors a, malgré toute la bonne intention qu'ils peuvent avoir, commis une erreur à son sujet. Je me dois, avant d'engager quoique ce soit, de vous prévenir qu'on parle d'un étudiant qui a été interdit d'accès dans l'académie à Poudlard où il étudiait jusque maintenant et qui a, de ce fait, perdu plusieurs mois dans son année scolaire. Également, nous tenons à rappeler que le discours de Miss Diggle, aussi honnête soit-il, comporte quelques erreurs dans les accusations portées contre mon client. Il est bien écrit dans l'article trois de la quatrième loi que l'utilisation d'un des trois sortilèges impardonnables sur un être humain est formellement interdit. Seulement, le mot utilisation n'est pas approprié à la situation puisque le sortilège n'a pas abouti une seule fois. De plus, le sort a été utilisé, à plusieurs reprises certes, mais uniquement sur un seul animal. Pour conclure, pendant l'interrogatoire, Monsieur Guivarch était encore en état de choc, tout ce qui a pu être dit durant celui-ci est plus qu'hypothétique. Pour preuve, nul besoin de rappeler qu'à la fin de celui-ci, il a fondu en larmes.

Discréditer le parti adverse en relevant les incohérences, qu'elles soient minimes ou nombreuses, sans pour autant déjà commencer la défense. Première leçon à apprendre. Eliott prenait des notes tandis que Bonnie se retourna pour aller s'installer. Elle n'avait plus rien à dire, elle attendait la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Fañch Guivarch, Lun 8 Oct 2018 - 16:53




Fañch Guivarch rp numéro 292 tw :

C’était le grand jour, le jour où le destin allait décider du futur de Fañch. La grande main invisible allait agir et choisir sur quel chemin la vie du géant allait continuer. Soit la liberté soit l'enfermement deux routes complètement opposées dont l’une était largement plus désirable. Cependant le fou n’aimait pas le hasard et il allait tout faire pour forcer cette main invisible à le mener où il souhaitait.

Le celte faisait son entrée dans la salle, cette dernière était plutôt grande et avait une disposition inhérente à un procès, les magistrats bien en évidence face à l’accusation et la défense.


Ouah y a que des viocs qui vont bientôt crever dans leur m*rde.


Fais un peu preuve de respect, je te rappelle que c’est eux qui vont prononcer la sentence.


Le serpentard était accompagné de son avocate, personne dans laquelle reposait une grande partie de ses chances de s’en sortir. Le vert et argent avait déjà pensé à une stratégie de défense avant l’arrivée surprise de la magistrate mais il acceptait volontier l’assistance d’une maîtresse du logos ainsi que d’une habituée des cours de jugements.

L’accusation parla en premier représenté par une auror du nom de Shela Diggle, elle attaqua directement et proprement, cet assaut frontal laissait une petite marque de panique dans le coeur du serpentard qui gardait néanmoins son visage de marbre.


On est foutu !


Du calme, ce n’est que le début il faut pas perdre nos moyens.


Rapidement après ce fut l’avocate de la défense qui prit la parole, les phrases étaient tranchantes comme de l’acier et précises telle un scalpel. Point par point elles entaillaient l’argumentaire de l’auror dans le but de le détruire.


Boum dans sa gueule à cte p*te, ça va être une promenade de santé ce procès.


Ne crions pas victoire trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rosie Peltz
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Rosie Peltz, Mar 9 Oct 2018 - 4:18


Un léger hochement de tête, ou alors fut-ce une feinte de mouvement ?, pu être perçu aux alentours de Rosalynn. Elle saisit un marteau en ivoire et frappa son pupitre à trois reprises – les pauses entre les heurtements étaient identiques et servaient d’emphase au son sec qui, sourdement, se propageait dans la salle. Ses doigts parcoururent de nombreuses feuilles annotées.

« Nous allons passer à l’écoute des témoins, elle lança un regard vide à ses côtés, si aucun membre du Magenmagot n’a quelque chose à ajouter. J’appelle donc Mr. Artemis Lhow à la barre. »

Elle le regarda par-dessus ses lunettes pour ensuite s’éclaircir la voix.

« Mr. Artemis Lhow, vous êtes chef du Bureau des Aurors et aviez conduit l’interrogatoire de Mr. Guivarch, est-ce correct ? Avant de vous laisser répondre, je vais vous demander de prêter serment en assurant à la Cour que vous parlerez sans crainte, que vous direz toute la vérité, rien que la vérité, et qu’il s’agit bien d’Artemis Lhow sous cette apparence physique. Le parjure, dans cette Cour, est un acte criminel qui saura être puni.

« Le Cour ne saurait apprécier un manquement aux codes de conduite. Je demande donc aux concernés de ne pas interrompre l’audition des témoins et de vous comporter avec la civilité que ce lieu implique.

« Les membres du Magenmagot se réservent le droit de poser des questions aux témoins à tout moment. La rétention d’informations est proscrite. Les témoins se doivent de révéler tout information matérielle au jugement. Est matériel ce qui peut influencer le jugement d’un homme raisonnable.

« Sans plus attendre, je vais laisser Mrs. Diggle procéder à l’interrogatoire du témoin. »


| HRPG : Shela a désormais 7 jours pour poser des questions à Artemis, après quoi ce sera au tour d'Eliott. Si jamais vous n'avez plus de questions à poser mais que les 7 jours ne sont pas écoulés, signalez-le et l'autre partie prendra le relais. |
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Shela Diggle, Mar 9 Oct 2018 - 10:56


L'avocate avait donc décidé de risquer grand en ne minimisant pas les actes de son client, mais en se jetant deux lourdes œillères pour ne plus les observer. Est-elle l'enfant qui, les mains devant les yeux, pense être invisible ? Si tel est le cas, voilà qui sera plus aisé à démonter. En ne prenant absolument pas en compte les actes commis, elle se met dans une position difficile. Elle se contredit même dans la suite de son discours : voilà qu'elle parle d'un sortilège qui n'aurait pas abouti pour ensuite confesser qu'il a bien touché un être vivant. De plus, qu'il s'agisse d'un ou plusieurs animaux, la maltraitance animale est un fait qui ne s'envole pas avec le nombre de bêtes touchées.

Secouée à nouveau par la Peltz marionnettiste voilà que l'on s'avance, et derechef entame une nouvelle valse. Monsieur Lhow, qu'il est étrange de l'appeler ainsi, pouvez-vous nous rappeler ce que vous avez trouvé dans la mémoire de Monsieur Guivarch, par quel procédé vous y êtes parvenu et assurer que vous étiez alors sobre et parfaitement conscient de la situation ?

Et puis, parce qu'il est nécessaire d'appeler ce fait :
Quelle est la marge d'erreur du procédé que vous avez utilisé afin d'accéder à ces informations ? Qu'est un gamin face à un Legilimens accompli, de surcroît chef des Aurors, quelle maigre barrière aurait-il pu opposer ? De plus, il n'était pas prêt; pris par surprise, quelle maigre défense mentale aurait-il pu ériger contre un adversaire de cette taille ? L'état de choc invoqué par l'avocate ne vaut rien si les souvenirs du jeune homme sont valides.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Artemis Lhow, Mar 9 Oct 2018 - 12:53



Tranquillement installé au premier rang, j'écoute d'une oreille attentive les interlocuteurs successifs qui prennent la parole. Shela pose les bases de l'accusation et l'avocate de Guivarch doit avoir oublié de prendre son petit déjeuné. Je ne comprend pas bien la ligne de défense qu'elle compte tenir, et à vrai dire je m'en moque un peu. Je ne suis pas là pour minimiser les faits ou pour le faire tomber plus bas que terre. Je suis simplement là pour que justice soit rendue.

Vient mon tour et les questions déjà explosent en tout sens. Je suis Artemis Lhow, responsable du Bureau des Aurors. Je parle librement, sans crainte et jure de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. C'est bien moi qui ait conduit l'interrogatoire de monsieur Guivarch. Détournant les yeux des magenmages, je pose les mains sur la barre et écoute les questions de ma collègue, un léger sourire aux lèvres. Pourquoi n'est-elle pas procureur ou avocate ?!

Lorsque j'ai accédé à l'esprit de monsieur Guivarch, certains souvenirs me sont apparus clairement, dont ceux qui poussent ce jeune homme devant le tribunal aujourd'hui. Le procédé m'ayant permis d'accéder à l'esprit de monsieur Guivarch est la Legilimancie. C'est une discipline que j'exerce depuis plus de dix ans maintenant et la marge d'erreur face un non-occlumens est nulle. Pour vous expliquer clairement la chose, avant d’accéder à l'esprit du jeune homme je l'ai prévenu de ce qui allait se passer lui intimant de dire la vérité s'il ne voulait pas m'avoir entre les deux oreilles. Cette manœuvre a fait se focaliser le garçon sur les souvenirs qu'il ne voulait absolument pas que je trouve et a grandement facilité la démarche. En temps normal, il faut une à deux minutes pour sonder un esprit, mais dans le cas présent les souvenirs m'étaient "offerts" et ça n'a duré qu'une dizaine de secondes.

Quelques secondes de répit pour reprendre le souffle qu'il me manque, et on continue. Trois éléments m'ont poussés à emmener monsieur Guivarch au ministère de la magie : l'utilisation d'un sortilège impardonnable sur une créature non-magique, la rencontre gardée secrète avec un membre de l'Ordre Noir et la duplicité des personnalités dont il est sujet. L'utilisation d'un sortilège impardonnable est prohibé par l'article deux sur l'usage de la magie. Le recel d'information constitue une entrave à la justice et la duplicité des personnalités dont il est sujet peut mettre, autant lui que ses proches, en danger. Je terminerai simplement par une dernière affirmation : j'était bien sobre au moment de l'interpellation, comme toujours lorsque je suis en service.

Débrouillez-vous avez ça madame l'avocate ...

Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Shela Diggle, Mer 10 Oct 2018 - 11:36


Voilà qu'Artemis assure la validité de l'argument mémoire, défaisant par ce procédé la vaine tentative de la partie adverse de rendre inexactes les aveux sous prétexte qu'ils auraient été falsifiés sous un prétendu choc émotionnel. Ce que l'on pensait difficilement franchissable est en fait tout à fait impossible selon ses dires, et son expérience convaincra.

Il y a, dans le discours de l'avocate, cette incohérence à démonter. Puisque Maître White a du mal à se décider, Monsieur Lhow, le sortilège utilisé a-t-il bien touché sa cible ? Bien que, je le rappelle, le seul usage d'un sortilège impardonnable est strictement prohibé; mais il me semble nécessaire de souligner le fait qu'il s'est également agit de tentative de torture sur un être vivant, avec un certain acharnement. De quel sortilège s'est-il agit précisément ?

On marche de long en large, vautour, une lente valse qui signera l'arrêt d'un quelqu'un. L’œil sévère, intriguée de quelque peu par ce manège tout à fait neuf pour soi, l'on dévisage l'assistance de chaque côté de la salle. C'est un théâtre dirigé par Madame Peltz, avec ses rôles principaux et secondaires, ces personnages dont on ne fait que parler mais qui ne sont pas même représentés. Ou alors, l'on incarne quelque chose de grand gros immense, qui dépasse le soi fantôme - mais de cela on n'a conscience, alors l'on perpétue simplement le rôle que l'on considère petit, avec la minutie de la personne qui se prête tout à fait aux règles. Monsieur Lhow, que pouvez-vous dire à propos de la rencontre du défendeur avec un membre de l'Ordre Noir ? De quelle nature est le danger lorsque ce genre de situation n'est pas reportée aux autorités ? L'on sait Artemis plus qu'au fait sur ces masqués, puisqu'il est le capitaine de leur chasse : aussi, l'on est plus que confiante quant à ce qu'il aura à discourir. Après tout, nous sommes une des faces de la justice.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Artemis Lhow, Ven 12 Oct 2018 - 19:50



Les questions s’enchaînent sans répits ni hésitation, Shela sait exactement où aller et ça facilite grandement l'interrogatoire. Vient toutefois la question qui fâche et sur laquelle l'avocate risque de jouer pour minimiser la chose. Alors clarifions les choses pour Maître White : le sortilège n'a, heureusement, pas touché sa cible. Certains seraient tenté de penser  que ce n'est alors pas si grave, mais je tient tout de même à rappeler à la cours que si les intentions ne sont pas condamnables, les tentatives, elles, le sont. De plus, Monsieur Guivarch n'a pas essayé qu'une seule fois, mais bien trois fois successives... un réel acharnement. Lancer un impardonnable, mais louper sa cible, l'acte reste répréhensible. Au delà de l'intention il y'a tentative. Espérons qu'ils retiennent ça...

Shela fait les cents pas devant l'assemblée et revient à la charge avec de nouvelles questions. Alors allons-y... Au delà du risque qu'il encours pour lui même, Monsieur Guivarch a également mis en danger l'ensemble des étudiants de Poudlard ainsi que ses proches. A l'heure actuelle, de par son état psychique, aucune expertise n'a été faite concernant Monsieur Guivarch. Je ne voulais pas risquer de troubler d'avantage son équilibre intérieur, aussi précaire soit-il. S'il est exclu qu'il soit mort en réalité et que nous avons devant nous un mage noir sous polynectar, rien ne nous prouve qu'il ne soit pas soumis au sortilège de l'Impero ou qu'il ne soit pas manipulé par une ombre. Le fait qu'il n'ai jamais fait mention de cette rencontre, alors qu'il en a eu l'occasion, et qu'il refuse de coopérer dans une affaire dont il était la victime me laisse alors doucement perplexe...

Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Shela Diggle, Lun 15 Oct 2018 - 9:43


Artemis s'égare un peu; qu'il laisse les suppositions au Magenmagot. Tout ce que je souhaite, c'est qu'il réponde clairement à propos du fait que oui, il fût tout à fait conscient lorsqu'il découvrit les pensées du défendeur, que le moyen qu'il a utilisé à cette fin est infaillible, que le danger est bien réel. Jusque là, il a parfaitement joué son rôle - cela ne sera pas une mince affaire pour l'avocate d'extirper son client de cette situation. Il y a d'ailleurs encore quelques points que l'on peut éclairer au regard des juges, combler les dernières possibles failles pour se protéger de la partie adverse. Nous avons donc la certitude que Monsieur Guivarch a bien utilisé à plusieurs reprises un sortilège impardonnable dans le dessein de blesser, voire tuer, et que celui-ci a gardé secrètes des informations pouvant mettre en péril bien plus que sa propre personne. Ai-je correctement résumé la chose, Monsieur Lhow ? En tant que chef des Aurors, pouvez-vous nous dire ce qu'un tel individu fait risquer à la population en ayant permis que ce contact avec un membre de l'Ordre Noir reste caché à la sécurité magique ?

Toujours vautour, l'on glisse le long de la salle, silencieuse, occupée à réfléchir à mes propres pions, ceux du défendeur. Il faut compter deux coups en plus, deviner leurs possibles stratégies pour les défaire en un seul mouvement sur le plateau qu'est le tribunal. En rappelant le statut d'Artemis voilà qu'on assoie la crédibilité de son témoignage. De plus, un individu usant de ce genre de sortilèges évoque déjà un potentiel violent, voire dangereux. Combiné à cette réaction face à un terroriste, que pensez-vous du fait de le laisser courir les rues, Monsieur Lhow, d'après votre expérience avec lui ?
Il pourrait effectivement être vérifié qu'il s'agisse bien d'un Guivarch et non d'une personne ayant subtilisé son apparence. Si tel est le cas, ce n'est de toute façon plus lui que l'on chercherait à pousser dans le gouffre; dans le cas contraire, il n'aura plus d'échappatoire. Espérer, quelque part, que l'avocate se saisisse de cette possibilité évoquée par le chef.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Artemis Lhow, Mar 16 Oct 2018 - 8:57



Shela résume la chose et j'acquiesce à ses propos tout en attendant la suite. L'avocate prépare déjà son argumentaire, cette question sera sans doute la dernière pour ma collègue... C'est parfaitement résumé et, comme je l'ai dit, les risques que monsieur Guivarch a pris vont bien au delà de sa propre personne.

Pour ce qui est de la question de sa liberté, elle n'est pas même envisageable. Un sorcier, quelqu'il soit et quelque soit son état de santé, utilisant un sortilège impardonnable doit faire l'objet d'une enquête et d'une sanction appropriée. Le fait que ce même sorcier ait une santé mentale corrompue et soit prompt a de violentes pulsions n'est qu'un motif aggravant mais pas moteur de sa privation de liberté. Si demain une pulsion le prenait face à un première année, qu'est-ce qui l'empêchera d'assouvir cette pulsion aussi meurtrière soit elle ? Sans soins et sans expertise médicale, il n'était pas question pour moi de permettre à ce garçon de réintégrer Poudlard...

Tiens, l'avocate semble prête à prendre la parole... quelqu'un aurait un verre d'eau ?



Dernière édition par Artemis Lhow le Mer 17 Oct 2018 - 23:18, édité 1 fois (Raison : Mise en page)
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Shela Diggle, Mar 16 Oct 2018 - 21:14


Croiser les bras, prudente bien que satisfaite de l'interrogatoire d'Artemis. Il connaît les procédures et toutes ces valses que l'on fait faire aux gens de ce milieu, les autres ne s'en tireront probablement pas aussi bien, mais qu'importe, lui a brillé en premier témoin. Il faut soigner l'introduction : après tout, l'effet de primauté est celui qui laisse le plus grand effet auprès de celui qui apprend. L'affaire est close de ce côté : il y a ce qu'il fallait entendre. Se tourner vers les juges. Je n'ai pas d'autres questions.

Désormais ce sera à l'avocate de plaider pour une innocence falsifiée - s'il s'agit certes du rôle du protecteur, c'est bien armée d’œillères profondes que l'on doit s'occuper de ce genre de cas. Autrement comment peut on mentir à si mauvais escient ? L'on retourne lentement vers son siège, curieuse d'apprendre quelle ligne de défense sera prise pour parvenir à établir un obstacle qui ne soit pas trop ridicule à franchir. L'on n'est pas uniquement observatrice, pour une fois. Ici il faut prendre note de chaque détail étalé par la femme, de chaque oscillation de tête de tous les membres de ce procès, et les intimations d'un soi-même très trop alerte, concentré, saisir ce qui fera chuter les décideurs vers l'option la plus juste.

Vautour, l'on attend que le corps vienne traîner à la poussière avant d'y enfoncer d'un geste le sceau de la bonne et funeste décision.
Revenir en haut Aller en bas
Eliott Jenkins
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Eliott Jenkins, Mar 16 Oct 2018 - 22:02


Question, réponse, question, réponse. Bonnie regardait attentivement ce qui était en train de se produire devant elle, visage neutre. Elle ne souhaitait pas montrer si une réponse lui convenait et encore moins si une autre la mettait dans une mauvaise position. Toujours laisser la surprise en se préparant à interroger le prochain témoin. Étant donné que les deux Aurors avaient terminé leur discussion, il était donc temps à l'avocate White de se lever pour démontrer que son client était un simple fruit contre lequel il y a eu acharnement. S'approchant donc de l'Auror, elle tenait à rectifier certains faits concernant ce camp d'entraînement.

Avant tout, bonjour monsieur Lhow. Est-ce vrai que vous avez créé un camp d'entraînement au cours duquel vous avez notamment exposé plusieurs mineurs à des filets du diable, kappas et détraqueurs ? Pouvez-vous confirmer que malgré les multiples blessures de mon client suite à ceci, vous n'êtes pas intervenu ? De plus, est-il vrai que vous n'avez jamais prévenu les participants des dangers et blessures que pouvaient résulter ce camp d'entraînement ? Mais également que vous n'avez jamais réclamé de signature de décharge ni d'autorisation parentale pour les sorciers encore mineurs comme mon client ? Et pour conclure, vous parlez de l'état psychologie de mon client mais avez-vous une quelconque formation dans ce domaine pour pouvoir faire plus que des supputations ?

Retourner à la source pour pouvoir soulever toutes les défaillances. Il semblait clair qu'il y avait eu un manque de prévention et de clarté sur les responsabilités légales des organisateurs durant ce camp.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Artemis Lhow, Mer 17 Oct 2018 - 9:45



Shela se retire du jeu et vient le tour de l'avocate a qui je n'avais encore jamais eu à faire. Malheureusement, ces premières questions ne me laissent que peu d'espoir pour le pauvre Guivarch. En dehors de la dernière question, toutes sont hors sujets et ne changent rien aux faits qui sont reprochés au garçon. Un sourire aux lèvres, je salue la dame d'un signe de tête avant de prendre la parole.

Madame White... je suis navré, mais je ne répondrais qu'à moitié à vos questions. Celles-ci sont sans intérêt pour l'affaire qui nous mène ici, les faits reprochés à monsieur Guivarch se déroulant bien avant le camp d'entraînement de cet été. Toutefois je tiens à souligner que lors de chaque épreuve les groupes étaient encadrés par un membre du bureau des aurors, que les groupes comportaient des sorciers aguerris aussi bien que des élèves et, surtout, que tous sont ressortis indemnes du camp d'entraînement. Vos questions ont ici autant de sens que si vous m'aviez demandé ce que j'avais pris au petit déjeuné...

Oui, objection votre honneur, les questions posées ne portent en rien sur l'affaire... c'est plus soft, mais moins drôle. Quant à la dernière question, c'est plutôt simple :

Pour ce qui est de l'état psychologique du garçon, nul besoin d'une formation pour pouvoir affirmer qu'il est instable et possède de multiples personnalités. La Legillimencie permet a qui la maîtrise d'examiner l'esprit, les souvenirs, les pensés... au delà des voix multiples qui se disputent en son esprit. En plus de sa personnalité habituelle, j'ai compté trois autres personnalité auxquelles il a même donné des noms. Toutefois s'il est vrai que, ce genre d'examen, ne me permet pas de nommer précisément la maladie dont il est atteint, je peux vous affirmer qu'il est atteint au mieux d'un trouble dissociatif de la personnalité et au pire... je laisse les medicomages nous expliquer...



Dernière édition par Artemis Lhow le Mer 17 Oct 2018 - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eliott Jenkins
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Eliott Jenkins, Mer 17 Oct 2018 - 22:17


L'avocate avait eu la réponse qu'elle attendait. Sans le savoir, l'Auror venait de déposer ses pieds pour marcher dans le petit manège qu'elle réalisait. Mais cela, elle ne le montrait à quiconque, bien qu'Eliott savait qu'au fond d'elle, elle était contente. Il ne répondait à ses questions, ce qui démontrait clairement son manque de professionnalisme. Nous sommes dans un tribunal, il est témoin, il se doit donc de répondre à toutes les questions et ce, peu importe son grade. Il semblait bien profiter de son travail qui avait un rapport, aussi minime soit-il, avec le Ministère mais il ne fallait pas oublier que c'était également le cas du serpent. Il était sous la responsabilité du Ministère ainsi que de l'avocate qui va lui enseigner le métier, Bonnie White. Qui souhaitait malgré tout une réponse à ses questions pour pouvoir démontrer l'incapacité de monsieur Lhow à pouvoir gérer.

Vous avez comme habitude d'être le Chef des Aurors et de ne répondre à aucune question si l'envie vous prend mais malheureusement ces règles qui semblent bien vous plaire, puisque vous en profitez, ne sont pas valables dans un tribunal. En acceptant d'être témoin, vous avez également accepté de révéler toutes les informations nécessaires au jugement pour que le Magenmagot puisse savoir tout ce qui doit être su. De ce fait, avez-vous, oui ou non, lâché des créatures dangereuses sur des sorciers sans les avoir avertis du danger ? De plus, vous avez dit que les groupes étaient encadrés mais l'étaient-ils suffisamment lorsque nous savons que Monsieur Guivarch a reçu une flèche, a eu la jambe brûlée et a été mordu, ce qui l'a d'ailleurs fait abondamment saigné, sans n'avoir eu aucune intervention de la part du moindre encadreur, si nous pouvons les désigner comme tel ? Est-ce cela selon vous la définition de ressortir indemne ?

Si les Aurors n'étaient pas capables de s'occuper de plusieurs groupes pour que tout se passe bien, pourquoi leur avoir donner la responsabilité de s'occuper du monde magique et de faire la loi à travers celui-ci ?

En effet, il est plus sage de laisser la parole aux Médicomages qui sont experts et d'arrêter de supposer sur ce sujet, d'autant plus devant la cour. Néanmoins, en parlant de Legilimancie, vous semblez avoir vu plusieurs choses mais n'avez-vous pas vu l'agression dont mon client a été victime ? Qu'avez-vous fait pour lui à ce moment-là ? Absolument rien. Aucune procédure est en cours. Mon client a été apeuré, il a compris suite à cela qu'aucune entité ministérielle ne le protégerait. Il a voulu essayer d'apprendre à se défendre soi-même. Est-ce incompréhensible que, sous l'effet de la peur, il ait cherché à mieux se préparer face aux prochains obstacles magiques qui peuvent l'attendre, au sein de cette guerre civile ? Si votre équipe, Monsieur Lhow, était plus apte à protéger nos concitoyens, nous ne serons pas là à évoquer le cas de mon client qui pourrait prendre le temps nécessaire à ces soins.

Et une véritable guerre se déclencha. Ce n'était plus Fañch Guivarch face au Bureau des Aurors mais Bonnie White face à eux. Eliott savait désormais sa destinée ; se battre contre les nombreuses injustices qui ont lieu. Et la première était celle de ce jeune homme qui n'a même pas encore terminé ses études et qu'on souhaitait déjà mettre en prison pour des raisons puériles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3

 [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 10-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.