AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 10
Page 3 sur 3
[Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Shela Diggle
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Shela Diggle, Sam 17 Nov - 12:01


L'argument de Maître White part en fumée - il suffisait d'appuyer ce fait par le témoignage de la même personne à qui elle a tenté d'extirper sa maigre défense. Couper, à nouveau, court à toute pensée trop lente concernant les dires de Lizzie parce qu'importent peu les choses d'un passé bien que proche. Tout ce qui est nécessaire ici est l'aiguisage des mots que l'on peut souligner grâce à cet aisé contre-argument. La tentative de Maître White d'utiliser le bon comportement de son client est donc vaine. Une démonstration de talent ou de retenue ne peut prouver qu'une personne ait agi de façon répréhensible ou non. De plus il me semble que Ms. Bennet ne côtoie son élève qu'une infime partie de son temps, ce qui ne peut être représentatif ni de l'état ni du comportement de son élève.

Il y a bien d'autres cartes abattues que l'on pourrait à nouveau amener dans le débat mais ce serait enfoncer plusieurs portes considérées comme ouvertes, et qui ne seront probablement pas prises en compte par un magenmagot s'étant déjà penché sur ces questions. Cependant les lèvres déjà s'agitent et c'est un dessein de justice qui anime une volonté presque déraisonnable je tiens également à soulever l'erreur dans le discours de Maître White concernant l'utilisation de la legilimancie : cette dernière n'a pas été utilisée dans le cadre de l'interrogatoire de Mr. Guivarch, l'abus soulevé concernant l'absence d'un avocat à sa demande est donc inexistant. Un auror est tout à fait en droit d'utiliser ce procédé lorsqu'il, comme Mr. Lhow, estime que c'est nécessaire au bien de la société. Veuillez, Maître White, faire attention à ne pas verser vers la diffamation.

Ni Mr. Lhow ni Ms. Bennet ne sont aptes à déclarer le défendeur atteint d'une pathologie mentale qui pourrait être à l'origine des faits qui lui sont reprochés. J'estime qu'une évaluation psychologique devra être mise en oeuvre afin de ne pas punir une personne devant être aidée, ou afin de pouvoir déclarer que ses actes ont justement été commis en toute conscience et juger Mr. Guivarch de façon appropriée. Je n'ai pas d'autres questions.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Lizzie Bennet, Sam 17 Nov - 14:46


Je me mords la langue. J'aurais aimé que l'agression par Harmony ne soit pas survenue précisément dans ce contexte. Ce procès se serait passé deux semaines plus tôt et bim, y aurait rien eu à dire, l'argumentation de Ms White n'aurait pas été si aisément démentie… Quel piètre témoignage j'offrais aujourd'hui ! Je comprenais la frustration qu'avait pu ressentir Artemis peu avant, en essayant de donner sa version des faits. Les questions et opinions sont parfois difficiles à entendre.

Et oui, je ne connais pas Fañch mieux que certains… mais justement, où étaient ces certains aujourd'hui ? Pourquoi était-ce vers moi que Ms White s'était tournée ? D'autres professeurs avaient-ils étaient contactés, attendaient-ils dans les coulisses pour témoigner à leur tour ? Je ressasse mes questions tandis que l'Auror poursuit son argumentaire. Il faut reconnaître qu'elle est douée aussi, la Diggle… Mais à son sens, le diagnostic d'un profil neuroatypique serait plutôt d'ordre à servir la défense de Fañch ; c'était intéressant qu'elle aille dans ce sens.

Si elle n'avait pas d'autre question, elle en soulevait pourtant une dans mon esprit.
— Je crois qu'il a été mentionné, en début de procès, que les témoins pouvaient demander une clarification, j'espère ne pas trop m'avancer… Mais n'y a-t-il pas une loi selon laquelle seuls les sorciers âgés de 17 ans sont considérés comme responsables de leurs actes ? La question des droits des sorciers mineurs me semble avoir été peu évoquée… Mr Guivarch ne bénéficie-t-il pas de l'excuse de minorité ? S'il n'est pas autorisé à reprendre son cursus à Poudlard, aura-t-il accès à l'aide d’un éducateur ?

Bon, ok, je tente le tout pour le tout, mais je peux plus. Je peux plus envisager qu'un jeune soit incarcéré dans n'importes quelles conditions et que son avenir soit enterré à un si jeune âge. Respirer un peu trop vite.
— Madame la Présidente-sorcière a même évoqué la question d'une cellule à Azkaban, ne devrait-il pas être question d'une prison spéciale pour mineurs ? En outre, l'absence d'un représentant des sorciers mineurs me fait m'interroger sur la légitimité de cette instance pour traiter la situation de Mr Guivarch… Je respecte profondément le Magenmagot, mais je voudrais m'assurer que les droits de cet élève sont respectés aussi avant que son avenir professionnel soit défini par les faits dont il est aujourd'hui accusé.

On s'arrête ici madame la Maman poule, essayons de ne pas finir en taule juste parce qu'on va dans l'abus de protection d'un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Rosie Peltz, Sam 24 Nov - 5:02


Son ongle passait sur les rainures du pupitre, arrachant silencieusement quelques poussières d’un mouvement passionnel.

« J’ai bien peur, dit-elle, Miss Bennet, que vous n’ayez pas correctement compris mon incitation à demander des clarifications. En effet, vous êtes encouragée à demander une reformulation de la question qui vous a été posée afin de fournir une réponse pertinente. Cependant, vous franchissez une limite grave en m’interpellant ainsi. Je pensais avoir demandé à cette assemblée de traiter ce tribunal avec le respect qui se doit ; alors que je me vois confrontée à une tribune offrant la parole à des caricatures qui feraient rire les guignols les plus idiots !

« Je vais tout de même vous répondre Miss Bennet tandis qu’un des employés vous raccompagne à votre place dans l’audience…

« C’est un devoir oppressant et alarmant que je me dois d’annoncer. Je fus, pour un temps, incapable de croire qu’un tel taux d’endoctrinement pouvait être atteint par n’importe quelles sectes qui, me semblait-il alors, avaient souscrit aux principes fondamentaux des sociétés civilisées. La guerre idéologique que mènent les groupuscules contre notre jeunesse est une guerre contre l’humanité. Nous en avons aujourd’hui la preuve.

« Ce que cela implique est clair.
Le Ministère de la Magie est en guerre contre ces groupuscules terroristes : l’Ordre des Mangemorts, l’Ordre du Phénix, ainsi que toute autre tentative de renommer ce qui apparaît comme étant la même et seule idée, à savoir le chaos.

« L’état de guerre dans lequel nous nous trouvons m’oblige à prendre des mesures nécessaires. C’est avec le sentiment le plus grave et solennel, accompagné d’une pensée tragique, envers la marche que je m’apprête à gravir et des lourdes responsabilités que cela implique, mais avec l’obéissance déterminée de ce que je considère être mon devoir constitutionnel, que je déclare que
tout sorcier mineur ayant des allégeances ou une sympathie envers ces groupuscules sera chassé et jugé tel un sorcier adulte. Aucune tolérance n’est permise. Tout sorcier condamné sera emprisonné à Azkaban et l’instauration d’une peine capitale est en cours de réflexion. Un pareil jugement des sorciers mineurs sera, évidemment, soumis à quelques exceptions qui ne s’appliquent pas au procès actuel.

« Les partis ayant décidé d’accélérer la procédure, l’audition des experts n’aura pas lieu. Je vais demander à tout le monde de quitter la salle pendant quelques instants avant la prononciation du verdict. »


Le marteau en ivoire s’abattit sur le pupitre.

***

Le marteau en ivoire s’abattit sur le pupitre.

« Mr. Guivarch, dit-elle, est accusé par le Bureau des Aurors d’avoir utilisé des sortilèges impardonnables et d’avoir dissimulé des informations matérielles lors de précédents interrogatoires. La nature et la légitimité de cette accusation sont discutables et seront questionnées par la suite. Néanmoins, Mr. Guivarch avait fourni au Bureau des Aurors sa signature confirmant les accusations. Les questions de cette sorte sont toujours des questions difficiles et sont largement des questions de fait. Il est de l’avis du Magenmagot qu’une signature n’est pas valable lorsque l’un des partis est en état d’ébriété, sous l’emprise de drogue, aveugle, illettré (et pensant que le document était d’une autre nature) ou psychologiquement incapable de saisir les responsabilités de cette signature. Mr. Guivarch s’est déclaré responsable de ses actes et, comme l’audience d’un expert n’a pas eu lieu, il s’agira également de l’opinion du Magenmagot.

« Par conséquent,
Mr. Guivarch est déclaré coupable des faits qui lui sont reprochés et est condamné à un emprisonnement immédiat à Azkaban d’une durée de trois mois à la suite desquels il pourra reprendre son cursus scolaire et sera sous la surveillance d’un Médicomage.

« Ce procès juge également la légitimité de l’utilisation de la légilimancie par un membre du Ministère de la Magie durant l’exercice de ses fonctions. Le Magenmagot considère l’utilisation de la légilimancie sur une personne non-consentante par un membre du Ministère comme étant une violation inappropriée de sa vie privée et de ses pensées. Il est de l’avis du gouvernement que
le Ministère de la Magie ne peut accéder aux souvenirs et pensées d’un sorcier non-consentant qu’en cas de situation exceptionnelle comme une prise d’otage ou une attaque imminente. En dehors de ces situations, l’exercice de la légilimancie par un membre du Ministère de la Magie est considérée comme une violation illégitime de la vie privée.

« L’Agent Lhow ayant utilisé la légilimancie pour avancer des éléments lors de ce procès en dehors du cadre d’une situation considérée comme exceptionnelle, ce dernier a abusé de son pouvoir et commis un tort envers Mr. Guivarch et la réputation du Ministère de la Magie.
Mr. Lhow est donc condamné à verser une compensation de 50 Gallions au Ministère de la Magie, dont 25 Gallions seront reversés à Mr. Guivarch.

« Ceci vient donc conclure ce procès. Les Aurors peuvent accompagner Mr. Guivarch à Azkaban. »


| Sortie de Rosie. |
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Shela Diggle, Mar 4 Déc - 10:15


Scellé est son sort; aussitôt l'on quitte l'habit du Maître, reprend l'habituel, ce n'est plus le mordant mais l'indifférence, aujourd'hui nous avons vaincu. Futiles sont beaucoup des gestes qui se précipitent désormais, c'est la chute : tomber de rideau. Les participants se glissent à nouveau en coulisse, les observateurs furent inexistants. L'on se dirige, imperméable au mouvement du monde, vers la partie adverse, et le pas aurait pu être conquérant mais ne l'est pas. Des menottes ensorcelées ont déjà été passées autour des poignets du jeune homme auquel l'on verse un regard un peu triste, encore à moitié indifférent, après tout il importe peu, après la Cour il n'est plus rien et n'a auparavant jamais signifié grand chose.

La scène se ramolli, les sons tout autour se brisent, s'allongent - on ne peut plus rien deviner. Est-ce mon point de vue ou le sien ? N'avoir aucune raison de se sentir soudain si hors de tout de tous. Du bout de la baguette guider le nouveau détenu vers l'au-dehors que bientôt il n'aura plus au regard, trois mois, je crois que c'est beaucoup quand on ne peut pas oublier. Artemis n'est pas loin, est-ce qu'on nous parle ? Toute tentative est vaine dans cet étrange microcosme, et puis l'on a en tête les images précédentes, presque comme si elles étaient répétées, impossible dans ce cas de faire apparaître les mêmes visages dans un présent qui aurait été un futur.

Bientôt nous sommes au-dehors, le jeune homme, Artemis et soi, peut être des figurants, les premiers papiers nécessaires ont été signés comme s'il s'était agit d'un rêve tant tout fut précipité joué fini. De l'au-dehors nous nous en allons aussi, emportant avec nous l'image de la justice ayant fait oeuvre, le vilain encadré. La suite bientôt se déroulera dans l'opus d'une prison.

Départ des Aurors
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Lizzie Bennet, Mar 4 Déc - 13:49


Oups, ce n’était pas ce que Ms Peltz entendait par son appel aux clarifications. Il s’agissait juste des reformulations de question, et pas des interrogations liées à nos propres incompréhensions du processus... Que voulez-vous, c’est dans mes habitudes d’effrontée ! A la visite du Ministère aussi, je m’étais montrée assez facétieuse, cherchant à assurer et la défense et l’accusation. A l’époque, ça avait plu ; mais ce n’était alors qu’une modélisation.

Le cadre ici est plus formel et froid ; on sent ici que les limites sont plus fermes, et qu’avoir l’outrecuidance de jouer des frontières tourne vite en notre défaveur. On me raccompagne dans l’audience, et malgré les manières un peu rustres de l’employé, je me montre de bonne grâce. Enfin. J’avais peut-être raison de parler de l’âge de Fañch... Cela m’était nécessaire en tout cas, de tenter le tout pour le tout si cela pouvait lui tirer le moindre profit.

L’avantage, c’est qu’elle me répond. L’inconvénient, c’est que sa réponse est particulièrement flippante. Le Magenmagot compte durcir terriblement ses lois ; à présent, tout sorcier mineur ayant des allégeances ou une sympathie envers ces groupuscules sera chassé et jugé tel un sorcier adulte... Wait, du coup, ça ne devrait pas être à partir du prochain cas ? Pourquoi c’est rétroactif comme ça ? Je crois que j’ai épuisé mon quota de questions limite-limite, alors j’affiche un visage neutre.

Pour être franche, je tique moins sur le fait que l’instauration d’une peine capitale soit en cours de réflexion. Mon passage à Azkaban, j’y ai survécu une fois, et j’en traine encore de graves séquelles... Y retourner à présent me parait pire que la mort.

L’emprisonnement de Fañch est assez court, trois mois seulement pour des faits tout de même assez conséquents, mais je grince des dents à l’idée qu’il doive traverser tout ceci. J’espère que les américains se montreront plus cléments que ne l’étaient les gardes en mon temps... Nous entrons dans l’ère de la soumission à la cité, et j’espère deux choses. La première, que mes proches s’en tireront sans encombre, bien sûr. La seconde, que le Chaos et les couleurs sauront faire triompher la liberté face à l’Ordre.

Les Aurors sortent avec le jeune condamné. Je me méfie des états policiers, des états d’urgence et de tous les prétextes que les gouvernements peuvent prendre pour nous faire avaler le passage forcé de lois radicales ; mais il n’est pas temps de le montrer. L’heure de la liberté viendra. L’audience se met à son tour en route ; je garde la tête haute et prends la sortie.

(départ de lizzie)
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Fañch Guivarch, Mar 4 Déc - 16:06




Fañch Guivarch rp numéro 321 tw :

au secours le bateau coule doucement, ils pensent que je suis fou mais n’ont aucune idée de la sensation. Ils sont tout autour m’entourant comme des vautours. Ils veulent me briser et ternir mes couleurs.

Je ne peux pas arrêter ça, la chose gagne. Ca prend le contrôle et m'emmène vers le néant. J’ai besoin d’aide je ne pourrais combattre éternellement. Je sais que tu regarde, je te sens à l'intérieur.

amène moi par delà ces murs au loin. Vole pour toujours. Ne m’abandonne jamais. J’ai besoin d’un sauveur pour soigner mes blessures.

Emmène moi loin et je vais me battre. nous somme un et un seul. Sauve moi si je deviens mon démon.

Toi ma douce folie protège moi de ce monde mesquin et mauvais qui me traîne dans ses geôles pour son bon plaisir.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 [Procès] Fañch Guivarch v. Le Bureau des Aurors

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 10-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.