AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Où trouver le coffret Pokémon Dresseur ...
Voir le deal
63.35 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 3 sur 3
[01/01] Le rire est un remède...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sue Glanmor
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle

[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Sue Glanmor, le  Ven 14 Déc - 0:38

/!\ Cadavre aussi

Sue est ici pour relever des défis, pas pour se tourner les pouces. Ses yeux tentent de passer outre la malle qui s'agite pour s'en représenter le contenu mais ils n'en sont pas capables. Son esprit prend alors la place et s'en va voguer sur les flots de l'imaginaire. C'est certainement une créature surexcitée : peut-être un diablotin maléfique ou un chaporouge assoiffé de sang. Elle frissonne à cette idée, mais il ne s'agit pas encore de crainte...

Mr Lhow la tire de ses pensées en commençant à s'exprimer. C'est aussi le premier cours qu'il dispense ici. Il les prévient tout d'abord : le grattement des plumes sur le parchemin, ce sera pour la fin du cours. Sue n'en est pas mécontente : elle n'a pas besoin de ranger ses affaires et pose simplement son sac à ses pieds. Elle relève les yeux au moment où il dévoile sans transition le sujet du cours. Ses paroles ont l'effet d'un Petrificus Totalus sur Sue qui en reste bouche bée. Les Épouvantards... Ça, elle ne s'y attendait pas. C'était pourtant évident : une malle dérangée dans un ancien château très fréquenté. Les détails qu'elle connaît de la créature lui reviennent en tête par vagues, l'assommant un peu plus à chaque assaut. Les questions du professeur entrent par une oreille et ressortent par l'autre. Merlin sait que ce n'est pas dans ses habitudes de ne pas écouter en classe et de laisser filer l'occasion d'étaler son savoir. Son regard tressaute entre la malle et les différentes personnes qui prennent la parole.

Puis vient le moment fatidique. Les tables s'envolent vers le fond de la salle ; Sue se lève mécaniquement à la demande du professeur pour que sa chaise fasse de même. Ils doivent se mettre en file. Pas pressée, tentant avant tout de dissimuler son trouble, Sue se place à la dernière place. Il n'y a pas grand monde, malheureusement. Son tour viendra plus vite que prévu. Elle veut profiter du temps à sa disposition pour suivre les conseils qu'elle a perçus : imaginer sa plus grande peur et quelque chose de drôle pour pouvoir la combattre. Tout d'abord concentrée, Sue s'imagine les choses honteuses dont elle doit avoir peur : échouer en public, faire du rodéo sur un balai... Cela ne lui paraît pas si compliqué. Toutefois, quand la première élève vient à passer - une certaine Lyra de sa maison -, sa fragile confiance s'évapore. Ces cadavres d'enfants lui glacent le sang. Elle ne les connaît pas, pourtant. En temps normal, elle n'y prêterait pas attention. Ils ne sont même pas réels. Ils proviennent de l'imagination d'une fillette. Mais ils font naître dans son esprit l'image d'un spectre similaire. Une image qui ne la quitte pas, même après l'arrivée d'une poupée de porcelaine, d'un reflet cadavérique et d'une faucheuse.

Les réussites s'enchaînent, accentuant la confusion qui règne dans l'esprit d'ordinaire si placide de la demoiselle. Elle ne se voit plus face à un adversaire facile à vaincre mais face à ce qu'elle redoute certainement le plus au monde. La solitude... Pas celle qui l'entoure habituellement, mais la vraie, celle qui fend le cœur jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que deux briques de pierre irréconciliables. Un échec comme pour prédire le sien. Une voix douce qui rassure sa prédécesseure. Sue... ? Le professeur Lhow l'invite à avancer. Je... j'y vais. Souffle de mots pour se donner du courage. Jamais la petite Sue n'a tant manqué d'assurance. La perspective de faire face sa plus grande peur - que toute la classe puisse la voir - la fige d'appréhension. Elle tire sa baguette de la poche de sa robe et fait un pas en avant. Ses yeux sont rivés sur la paire de patin à roulette qui ne tarde pas à s'agiter et à soudain s'immobiliser.

Le voilà. C'était si sûr. Elle aurait pourtant tout fait pour l'éviter. Le corps de son frère. Sa beauté, ses cheveux d'or et les traits de son visage si doux. Il est allongé sur le sol, le teint pâle et les bras en croix. Ses yeux fermés ne laissent plus apparaître la lueur de malice qui fait le bonheur de Sue. C'est ça : devant elle, son bonheur évaporé comme une bougie éteinte après un coup de vent. Noan est la seule personne qui la comprenne en ce monde, la seule personne en qui elle puisse réellement avoir confiance. Ils ont tout partagé dans la vie, si ce n'est leur maison à Poudlard. Si l'un devait mourir, la vie de l'autre deviendrait une promenade en enfer. Mais il ne faut pas y penser. Tout ceci est faux. Sue essaie de trouver quelque chose d'amusant dans ses idées en charpie ; elle lève sa baguette. Si faible qu'elle se sente, elle ne veut pas se laisser gouverner par ses émotions. Son apparence de cœur de glace n'est pas censée fondre comme neige au soleil.

-
Riddikulus !

1 - Parfaitement prononcée, la formule résonne dans la salle de classe tandis que le cadavre se change en un tas de polochons et de coussins. Comme au bon vieux temps, quand ils voulaient échapper à leurs parents. Un sourire éclot sur ses lèvres et Sue se retient de rire, selon le souhait du professeur.

2 - 3 - Le frère de Sue se retrouve dans un lit : il bâille et s'étire comme s'il se réveillait suite à une longue sieste... en plein milieu d'un cours, rien de plus normal...

4 - 5 - Rien ne se passe. Les larmes montent aux yeux de Sue qui ne supporte pas la vision du cadavre de son frère. En plus, elle doit assumer son échec devant toute la classe...

6 - Le corps de Noan Glanmor se décompose et se retrouve dans un cercueil en verre. Une pierre tombale apparaît à ses côtés dans un « pop ». Sue éclate en sanglots et s'écroule. La tête dans ses bras, elle essaie d'oublier cette image qui risque malheureusement de la hanter pour longtemps.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Maître de jeu, le  Ven 14 Déc - 0:38

Le membre 'Sue Glanmor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 D-5-4a10
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Matt Deliers, le  Dim 16 Déc - 14:03

Soulagé d'avoir réussi dans l'épreuve, le Deliers se tenait debout aux côtés de la jeune Peverell. Il observait la troisième participante pour voir comment elle s'en sortirait. Le Gryffondor frissonna à nouveau quand la copie conforme du cadavre de Camille laissa place à une poupée blonde fringuée d'habits roses. Aucune réelle peur des cadavres mais clairement une phobie assumée des poupées. Détournant le regard pour masquer son malaise il entendit Lyra lui souffler ses questions.

La Serpentard, ayant réussi l'épreuve, laissa la place aux deux dernières participantes Serdaigle. Matt réfléchit aux propos de sa camarade. Ce visage jaune ? On appelle ça un smiley. (😁) Beaucoup plus rassurant au sens du Deliers qu'une poupée dégueulasse ne cessant de fixer sa future victime du regard. L'esprit se met alors à divaguer sur des films d'horreur moldus que son grand frère appréciait ou sur le souvenir de blagues douteuses ayant mal tournées. Les poupées m'ont toujours fait peur, depuis tout petit. Tu sais, ça ne s'explique pas forcément.

Les yeux fixèrent successivement les trois filles de Serdaigle : Lyra dans sa jeunesse insouciante ayant réussi l'épreuve avec brio, Jennifer et Sue - ces deux dernières ratant l'épreuve et devant donc la recommencer en se concentrant davantage. La peur de la grande Faucheuse ou le risque que cette dernière n'emporte un proche représentait vraiment majoritairement la crainte la plus in.avouée des gens. Les prunelles s'attardèrent un instant sur la Puissance : Mr Lhow maîtrisait parfaitement son cours et les peurs de chaque élève au cas où.
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Fourchelang


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Jennifer Wilson, le  Dim 16 Déc - 22:55

Bon, le sort que j'avais lancé face à l'Epouvantard n'avait pas fonctionné comme je l'avais souhaité et le Professeur avait du intervenir pour le neutraliser. Je n'aime pas échouer toutefois il me soutient que je peux repasser après le passage d'une autre élève. Je lui adresse un hochement de tête en guise de réponse avant de rejoindre les rangs. L'élève, qui d'ailleurs est de ma maison, fait maintenant face à ce dernier. Elle non plus ne réussie pas l'épreuve. Au moins, je n'étais pas la seule à avoir raté l’exercice. Et, elle aussi aurait sans doute une deuxième chance pour repasser. Je l’espérais, en tout cas, pour elle.

Je me place donc à nouveau face à la créature tentant une assurance plus aisée. La vision de la faucheuse réapparaît alors toujours à la fois aussi inquiétante et menaçante. Bien que je commence à sentir cette peur et le tremblement au bout de ma main qui serre ma baguette, je me fais violence pour la chasser. Ainsi, je lève ma baguette prononçant le sort espérant que, cette fois, sera la bonne...

«  Riddikulus  ! »

1. Réussite critique : La faucheuse se retrouve avec un bouquet de fleur à la main et une robe aux couleurs bien vives, cette dernière bien étonnée par son nouveau "look" et dont le soulagement vient en moi presque immédiatement.

2 & 3. Réussite : La faucheuse semble juste désorientée ne semblant pas savoir ou elle se trouve ni ce qu'elle doit faire.

4 & 5. Échec : Quelques secondes juste me sont nécessaire avant de comprendre que la transformation de la faucheuse en quelque chose de plus jovial ne semble apparemment pas avoir fonctionné.

6. Échec critique : Le sort lancé ne fonctionne malheureusement pas du tout. La faucheuse continue son avancée terriblement menaçante et je reste clouée sur place ne sachant comment réagir, complètement paralysée.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Maître de jeu, le  Dim 16 Déc - 22:55

Le membre 'Jennifer Wilson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 D-5-4a10
Sue Glanmor
Sue Glanmor
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Sue Glanmor, le  Lun 24 Déc - 16:48

Je crois que je peux réessayer ?
/!\ Toujours un cadavre

Non, non, non... Sue répète la formule mais est incapable de lancer le sortilège correctement. Elle ne parvient pas à contrôler son esprit, à la forcer à voir le drôle et le positif quand tout ce qui se trouve devant ses yeux est le malheur et la désolation. Elle finit par s'avouer vaincue : elle baisse sa baguette et la serre de sa main gauche comme pour essayer de recouvrer ses pouvoirs. Elle ferme ses yeux si fort que les larmes s'en éclipsent et s'écoulent doucement le long de ses joues. Elle est profondément triste et déçue d'elle-même maintenant qu'elle a échoué devant tous ses camarades. Ceux-ci semblent pourtant bienveillants : personne ne s'est moqué d'elle ou de l'autre Serdaigle n'ayant pas réussi à dompter son Épouvantard.

La fillette rouvre ses yeux embués tandis qu'elle fait demi-tour pour retourner au bout de la file de deux personnes. Maintenant qu'elle connaît sa plus grande peur et qu'elle n'est plus face à elle, elle peut réfléchir à tête - relativement - reposée. Pourquoi les autres, parfois plus jeunes qu'elle, ont-ils relevé le défi plus facilement qu'elle ? Se comprennent-ils mieux eux-mêmes ? Ils ont certainement pris le temps d'analyser leur esprit pour savoir d'avance ce qui allait se matérialiser devant eux. De là, ils ont pu choisir ce qui les ferait rire et donc ce dont ils se serviraient pour se défendre. L'exercice a été plus difficile pour Sue, peut-être car elle s'imagine moins sensible qu'elle ne l'est réellement. À force d'avancer avec des œillères, on risque de tomber... C'est le premier grand apprentissage de ce cours. Saura-t-elle en tirer des leçons pour mieux s'en sortir à la deuxième tentative ?

Jennifer retente l'exercice - sa faucheuse est de retour devant la malle. Sue voit sa baguette trembler alors qu'elle prononce la formule magique. Elle se mord la lèvre inférieure en constatant que le sortilège n'a aucun effet. Dans un sens, elle est rassurée de ne pas être la seule à avoir des difficultés avec cet exercice. Mais elle aurait apprécié de la voir s'améliorer en seulement deux passages. Cela aurait été de bon augure. La blondinette secoue la tête en se disant que sa réussite ne dépend pas de celle des autres. Elle s'est arrêtée, a respiré longuement et s'est interrogée sur les causes de son échec. Cela devrait suffire pour progresser. Elle l'espère en tout cas. Elle n'a pas la moindre envie d'échouer une nouvelle fois - elle a dévoilé suffisamment de failles pour aujourd'hui.

C'est ton tour. Allez, courage. Sue se place en face de la créature, enhardie par leurs échecs, et ferme les yeux le temps de la transformation. Lorsqu'elle les rouvre, le corps de son frère est de retour devant elle. Plus proche, plus maigre et plus pâle. Ses douces lèvres ont déteint et son regard vide se perd dans les poutres du plafond. Il ne laisse à son pauvre cœur de glace aucun répit. Mais cette fois-ci, sa sœur savait à peu près à quoi s'attendre. Intérieurement, elle se répète qu'elle n'a aucune raison d'avoir peur, que son frère est en cours et que sous ses yeux ne se trouve qu'une vulgaire représentation de sa mort. Ce n'est pas sérieux. C'est presque risible. Sers-t'en pour te rappeler une situation amusante. Sers-t'en pour te souvenir de son rire si musical à tes oreilles.

- Riddikulus !

1 - Le cadavre se change en un tas de polochons et de coussins. Comme au bon vieux temps, quand ils voulaient échapper à leurs parents. Un sourire éclot sur ses lèvres et Sue se retient de rire, selon le souhait du professeur.

2 - 3 - Le frère de Sue se retrouve dans un lit : il bâille et s'étire comme s'il se réveillait suite à une longue sieste... en plein milieu d'un cours, rien de plus normal...

4 - 5 - Rien ne se passe. Sue baisse les bras et détourne ses yeux de l'Épouvantard.

6 - Le corps de Noan Glanmor se décompose et se retrouve dans un cercueil en verre. Une pierre tombale apparaît à ses côtés dans un « pop ». C'en est trop pour Sue qui éclate en sanglots et s'écroule. La tête dans ses bras, elle essaie d'oublier cette image qui risque malheureusement de la hanter pour longtemps.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Maître de jeu, le  Lun 24 Déc - 16:48

Le membre 'Sue Glanmor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 D-2-4a10
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Adonys Montgomery, le  Mar 1 Jan - 15:22

Tu parles d'un prof, le plus en retard dans le lot c'est lui ! Toutes mes excuses aux élèves qui attendent, je vais faire de mon mieux pour corriger, noter et répondre à vos questions dans les plus brefs délais !

L'oreille distraite, j'écoute le jeune Delliers expliquer que sa peur des poupées n'a pas vraiment de raison tangible et que ça ne s'expliquait pas toujours. C'est tout à fait vrai. Après tout, une peur n'est rien de plus qu'un sentiment infondé en réponse à une situation que notre cerveau analyse dangereuse. Alors après, pourquoi les poupées représentent pour lui un danger... c'est une autre histoire.

Sue approche de la scène et laisse malheureusement ses émotions prendre le dessus. D'un coup de baguette, je fais disparaître le cadavre de la salle de classe et invite la demoiselle a reculer quelque peu. Ce n'est pas grave, reprend toi ça ira... Jennifer s'avance à son tour et fait face à la créature pour la seconde fois... sans plus de succès que la première. Avant que je n'ai eu le temps de faire quoi que ce soit, la jeune Glanmor est revenue sur le devant la scène et exécute cette fois parfaitement le sortilège ! Bravo Sue ! Cinq points pour Serdaigle ! Nous allons en rester là pour le moment... celles et ceux qui souhaitent profiter d'un entraînement particulier avec cette créature, je vous invite à me le préciser sur votre copie...

D'un coup de baguette, je fais apparaître un petit questionnaire sur la table de chacune et chacun d'entre eux. Vous avez vingt minutes... bon courage !


Voici le questionnaire, vous avez jusqu'au 21 janvier pour me renvoyer celui-ci par MP. Vos réponses doivent être développées (on évite les réponses en deux mots...).
1 - Quelle apparence prend un épouvantard qui n'a pas de cible ?
2 - Pourquoi faut-il idéalement être plusieurs pour affronter un épouvantard ?
3 - Comment décrieriez-vous l'effet d'un épouvantard sur le cerveau humain ? Quels sentiments cela réveille en vous ?

Si vous souhaitez avoir un entraînement particulier pour maîtriser le sortilège du jour, précisez le dans votre MP Smile
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Benedict Adams, le  Sam 5 Jan - 14:52

Le préfet de Gryffondor m'explique que le visage jaune est un smiley. Je me demande bien où il est parti chercher une chose pareille, probablement dans le monde des moldus. D'ailleurs, je suis presque sûre qu'il n'est pas de Sang-Pur. Avec son smiley et sa peur des poupées, c'est forcé. Je hausse les épaules pour lui répondre, tout de même avec un petit sourire, parce que c'est bien connu qu'il faut toujours sourire aux gens.

- D'accord. Moi, j'ai jamais eu peur des poupées, par contre, je n'ai jamais voulu jouer avec, c'est nul.

Et puis c'est un jouet pour fille, et j'aime pas les jouets pour fille. Déjà, j'ai gardé mes cheveux longs parce que c'est important pour l'image renvoyée, mais j'aimerais bien les avoir courts, comme Eden. Les deux autres filles de ma maison essaient encore une fois de terrasser l'épouvantard, et l'une d'elle finit par y parvenir, ce qui sonne la fin de la pratique. Le Professeur Lhow nous distribue alors un questionnaire auquel il faut répondre. Je regagne ma place et sors ma plus belle plume pour m'y atteler.

Je m'applique lors de mes réponses pour qu'elles soient bien écrites et complètes, par contre, je ne demande pas un entraînement supplémentaire. J'ai réussi du premier coup, et je n'ai aucune envie de revoir Eden et Vesper morts devant moi uniquement pour m'entraîner à vaincre une créature qui reste habituellement enfermée dans un placard. Une fois toutes mes réponses copiées, je me relis. Et enfin, satisfaite, je repose ma plume et tends mon questionnaire au Professeur Lhow avec un grand sourire.
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Fourchelang


[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Jennifer Wilson, le  Dim 6 Jan - 19:34

Deux fois de suite.... Décidément ce n'était pas mon jour aujourd'hui, j'aurais mieux fait de rester au lit. Je ne pouvais pas être douée à tout et, au moins, les deux autres filles avaient pu sauver l'honneur des Serdaigle en réussissant à affronter leur Epouvantard.

La fin du cours approche quand le questionnaire apparaît sur nos tables respectives. Je prends mon temps à répondre aux différentes questions, rien ne sert de presser même si j'avais hâte, après ce cours bien entendu, de retrouver un endroit un peu plus chaleureux et que nous avions 20 minutes pour le compléter. Avoir vu ma faucheuse deux fois m'avait largement suffi pour le reste de la journée. Cependant, quand j'arrive à la demande du Professeure, je réponds dans l'affirmatif pour recevoir un autre entrainement. Ne souhaitant pas rester sur cet échec, tout de même un peu cuisant pour moi, il fallait le dire, je n'étais pas contre un second entrainement et je comptais bien terrasser à mon tour ce maudit Epouvantard !

Seconde relecture, je décide alors qu'il est temps, cette fois, pour moi aussi de rendre enfin le fameux questionnaire au Professeur, une fois satisfaite de ce dernier.
Contenu sponsorisé

[01/01] Le rire est un remède... - Page 3 Empty
Re: [01/01] Le rire est un remède...
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 3

 [01/01] Le rire est un remède...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.