AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite
Page 1 sur 1
Promenons-nous dans les bois
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Promenons-nous dans les bois

Message par : Isolde Hawkes, Ven 23 Nov 2018 - 22:32


Ouverture du sujet autorisée ici par Shela.

RP avec Teddy Pond.

Seize heures, l'heure du crime. Ou plutôt du goûter. Comme de coutume, Isolde profitait de ses week-ends sans entraînement de quidditch pour échapper à la vigilance du personnel de l'école et vadrouiller alentour impunément. Aux oubliettes les cahiers de cours, les manuels et les leçons terriblement ennuyeuses qu'ils contenaient. La troisième année y avait douloureusement droit toute la semaine, elle pouvait bien se permettre de prendre du temps pour faire ce que bon lui semblait !

Cet après-midi-là, la gourmande sorcière avait jeté son dévolu sur la Forêt interdite. Ces grands arbres bientôt nus, cette brume épaisse jetant un voile de mystère, une apparente immobilité à peine perturbée par le vol des chauves-souris qui commençaient à quitter leur domicile pour virevolter à l'approche du soir tombant… Tout était à la fois intriguant et inquiétant. Le prédicat « interdite » qui suivait sentencieusement le mot « Forêt », lui-même flanqué d'une majuscule, justifiait déjà amplement la présence d'Isolde à l'orée du bois. Davantage attirée par l'idée de désobéir que véritablement curieuse de découvrir quels mystères se cachaient derrière ce mot d'ordre répété à chaque discours de début d'année, l'adolescente admirait les premiers rangs d'arbres sombres qui accueillaient les visiteurs sans le moindre égard. Bercée par l'imaginaire moldu qui aimait à se représenter des arbres se mouvant et se déplaçant à vue d'œil, Isolde était déçue – c'est qu'elle n'avait pas encore fait la connaissance du Saule cogneur, mais cette histoire sera probablement relatée plus tard. Pas un frémissement de branche, pas un craquement d'écorce ne souligna l'entrée de l'adolescente dans ce sinistre et sacré sanctuaire sorcier. Celle-ci avait un pas mesuré, assuré, ni trop pressé, ni trop retenu ; juste ce qu'il fallait. Isolde rabattit la capuche de sa veste rouge à manches courtes et enfonça ses mains dans les poches de son jean car les températures, bien que n'étant pas encore trop basses, s'étaient déjà bien largement rafraîchies au cours des dernières semaines. La lionçonne respira le doux parfum de la terre humide et se sentit incroyablement bien.

Gargouillements.

L'heure du goûter, disions-nous ? La promeneuse regretta de ne pas avoir emporté de casse-croûte. C'était pourtant la première chose qu'elle pensait à faire lorsqu'elle partait vagabonder – avant même de songer à se munir de sa baguette qui, cette fois, était calée bien au chaud dans la poche ventrale de sa veste. Isolde grimaça, contrariée par son oubli, mais finit par se dire qu'en forêt, elle trouverait bien des choses à grignoter : des champignons farceurs, des fruits aux formes extravagantes, des racines surprenamment sucrées… Réjoui par cette perspective, le ventre sur pattes se mit en quête d'un quatre-heures champêtre tout en prenant soin de ne pas trop s'enfoncer dans les bois ; elle n'avait nullement envie d'être prise pour le Petit Chaperon rouge, bien que la couleur de sa veste eût pu en méprendre plus d'un.
Revenir en haut Aller en bas
Teddy Pond
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenons-nous dans les bois

Message par : Teddy Pond, Lun 3 Déc 2018 - 12:55


HJ/ Isolde m'a donné son accord pour prêt de LA tout au long de ce rp, et vice versa!

Teddy était déçue. Elle n'osait pas l'avouer à quiconque, ayant déjà eu du mal elle-même à mettre le doigt sur ce sentiment de frustration qui grondait au creux de son estomac depuis la rentrée scolaire. Elle ne comprenait pas d'où il venait, n'ayant pas eu conscience de l'espoir qu'elle avait pu nourrir. Et pourtant, la déception était bel et bien là, qui sillonnait dans son organisme, liquide froid et visqueux dans ses veines, courant d'air sournois dans sa nuque. Cette année, Teddy était entré en troisième année à l'académie de Poudlard, et qui dit troisième année, dit cours de Soin Aux Créatures Magiques. Mais jusqu'alors, le vénérable professeur Blanchet ne leur avait parlé que de veaudelunes, que Teddy connaissait par coeur du fait de leur utilisation ponctuelle dans le travail de son père, et autres veracrasses. Les créatures les plus intéressantes dont la jeune enfant avait entendu parler en plus de trois mois étaient les pitiponks, dont elle avait tout de même pu découvrir quelques caractéristiques qu'elle ignorait. A part cela, rien d'autre que de la déception.
Teddy voulait voir autre chose. Comme toute fillette de treize ans, Teddy voulait voir une licorne. La frustration et la curiosité, mêlées à un ennui profond en cette fin d'après-midi à la fraicheur hivernale, la poussèrent à faire une chose dont elle ne se serait jamais cru capable. Enfreindre les règles n'était pas en soi quelque chose qui l'aurait bloqué. En revanche, franchir l'orée du bois, s'enfoncer entre les troncs d'arbres dans une obscurité grandissante, outrepasser le frisson de peur et d'anxiété qui rendait déjà sa salive amère contre sa langue... Pourtant, la sorcière persévérait. Un pas après l'autre. Un pied devant l'autre. Sa main toujours serrée sur le bois clair de sa baguette, elle gardait son attention en éveil. Ses yeux fusaient à droite, à gauche, cherchant à repérer la source du moindre mouvement qu'ils captaient. Son coeur battait la chamade, son rythme irrégulier se calant sur les petites peurs de l'enfant et les bruits de l'ancestrale Forêt Interdite.
Teddy fronça les sourcils. En une grosse dizaine de minutes - ou était-ce une petite vingtaine? Il était ardu de conserver la notion du temps dans les bois et la peur - elle avait vu ou cru voir beaucoup de choses, mais elle était à peu près certaine qu'une silhouette encapuchonnée de rouge n'avait pas sa place dans le décor. Ses questionnements furent cependant interrompus par une autre anomalie, autrement plus inquiétante. La silhouette était un peu à gauche de Teddy, et à sa droite, un grondement sourd se faisait entendre, qui augmentait en un crescendo parfaitement exécuté. Le bruit se rapprochait à toute vitesse, et en cadence la terre tremblait un peu plus fort sous les petits pieds de l'anglaise. Ses yeux vifs calculèrent rapidement ses chances avant qu'elle ne s'élance dans une course effrénée - son manque d'entrainement sportif se révéla à elle dès la première minute, un point de côté lui vrillant le torse. Mais elle ne s'arrêta pas pour autant, grimaçant, et continua de courir tout en attrapant au passage l'inconnu.e encapuchonné.e.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Promenons-nous dans les bois


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.